Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  
La Recherche

Suivez nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Fil rss des CJB

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données
A.-P. de Candolle: une passion, un Jardin
 
Murs sanctuaires
Murs Sanctuaires
séparation
Flore en Ville : pour partir à la découverte de la flore en Ville de Genève
Flore en Ville
pour partir à la découverte de la flore en Ville de Genève
séparation
Genève ville durable
Genève ville durable
séparation
Liste Rouge des plantes vasculaires de Genève
Liste Rouge des plantes vasculaires de Genève:
séparation
Atlas de la flore du canton de Genève
Atlas de la flore du canton de Genève
Catalogue analytique et distribution de la flore spontanée
séparation
Conservation des plantes vasculaires du
canton de Genève: espèces et sites prioritiares
Conservation des plantes vasculaires du canton de Genève:
espèces et sites prioritaires
séparation
Plantes exotiques envahissantes ( pdf 980 ko )
séparation
Personnes de contact:

Raoul Palese
(chef d'unité)
Catherine Lambelet
(conservatrice)
séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


Accueil → Gestion de la flore → PrésentationConservation ex situ
impression
séparation

la conservation ex situ

Conservation in situ
Conservation ex situ
Réintroduction
Projets internes

Une assurance vie pour les espèces menacées

banque de semences

Lorsque la conservation in situ s’avère insuffisante, notamment dans les cas où une espèce est au bord de l’extinction dans une région donnée, on recourt à la conservation ex situ, c’est-à-dire hors du milieu naturel de l’espèce. Il s’agit d’un dernier recours pour éviter une disparition définitive.

Des exemplaires sont alors prélevés, sous forme de graines ou de plantes, pour être conservés, cultivés et multipliés de façon appropriée pour une durée plus ou moins longue. Le but de la culture ex situ est le maintien des populations prélevées au plus près possible de leur état naturel pendant leur séjour ex situ (fitness, variabilité génétique, etc.).

culture ex situ      

La conservation ex situ ne se substitue pas à la protection in situ; elle la complète dans les cas les plus problématiques. L’objectif est le renforcement des stations naturelles affaiblies, voire la réintroduction en nature si l’espèce a disparu, mais pas la culture à long terme (qui finit par altérer les populations).

Les CJB ont développé principalement deux techniques bien adaptées à leur expertise et leur savoir-faire :

la banque de semences
les cultures ex situ

La conservation de semences ou la culture de plantes ex situ est intégrée dans des actions de sauvegarde, notamment des plans d’actions, et constituent les ressources pour des réintroductions in situ.