Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  

Suivez nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Fil rss des CJB
séparation
Post Facebook
LES TRÉSORS DU JARDIN
Venez visiter nos rocailles! C'est le moment de découvrir chaque jour de nouvelles floraisons
séparation
 LE TRÉSOR
 DES HESPÉRIDES
Symboles & Sentiments
séparation
 ACTUALITÉS
Jardin des Palmiers
 1ère édition des
 Journées du Jardin des
 Palmiers
- CSRS Côte
 d'Ivoire
séparation
Lichens
 Emission CQFD:
 Le monde incroyable
 des Lichens
 Durée: 24'
séparation
RTS Découverte
 RTS Découverte:
 Pascal Martin des CJBG
 nous décrit les pives
 de nos forêts.
séparation
Serre tropicale
séparation
focus podcast Vidéos
Podcast Vidéos
séparation

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données
Symboles & Sentiments
 
Téléchargements:

Inventaire des plantes vasculaires du canton de Genève avec Liste Rouge
(pdf 4.15 Mo)

Feuilleter l'inventaire des plantes vasculaire du canton de Genève avec Liste rouge

Tableau des taxons de la Liste Rouge
(fichier.xls)

séparation
Personnes de contact:

Raoul Palese
(chef d'unité)
Catherine Lambelet
(conservatrice)
séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


Accueil → Gestion de la flore → La flore menacée de Genève
Liste Rouge des plantes vasculaires de Genève
impression
séparation

Liste Rouge des plantes vasculaires de Genève

Liste rouge
Liste prioritaire (canton)
Liste prioritaire (communes)
Genève ville durable

Inventaire des plantes vasculaires du canton de Genève avec Liste Rouge

Fumana procumbens   Gentiana ciliata   Gentiana germanica   Gratiola officinalis

Cet ouvrage publié en 2006 présente les plantes vasculaires signalées entre 1860 et 2005 dans le canton de Genève. La Liste Rouge proprement dite regroupe 1246 taxons avec leur catégorie de menace et 815 taxons non évalués, majoritairement des taxons non naturalisés. La méthodologie a été adaptée aux données disponibles selon les principes définis par l’UICN à l’époque (2001, 2003). Outre l'indication du degré de menace en Suisse, à l'ouest du Plateau et à Genève, on y trouve des informations comme l'époque d'introduction, le statut de naturalisation ou la première observation à Genève, ainsi que des commentaires concernant 277 taxons.

La flore de Genève tend à se polariser entre deux catégories : les espèces peu concernées (environ la moitié des espèces) et les espèces très menacées (un cinquième de la flore). Au point de vue quantitatif, les pertes ont été compensées par les gains sauf durant la période de 1860 à 1940, avec une perte sèche d'une quarantaine de taxons. Au point de vue qualitatif, les espèces des milieux sensibles et menacés (milieux humides, rives des cours d'eau et du lac, sols sableux, milieux maigres et secs) ont disparu ou sont menacées actuellement, alors que les espèces introduites - banales, ubiquistes voire envahissantes - sont en revanche toujours plus nombreuses. La tendance va vers une banalisation de notre flore.

Une nouvelle version de la Liste Rouge, adaptée aux nouveaux standards UICN, notamment au niveau régional, ("Guidelines for Using the IUCN Red List Categories and Criteria" et "Guidelines for application of IUCN red list criteria at regional and national levels" ) est actuellement en préparation.