Ramonda nathaliae Pancic et Petrovic
Ramonda nathaliae

Famille: Gesneriaceae

Nom vernaculaire: Ramondie de Nathalia
Nathalia Rock plate en anglais, Nathalia Felsen-Teller en allemand

Notre genre botanique est dédié à Louis Ramond de Carbonnières (botaniste français, premier explorateur des Pyrénées (1755 – 1827), par le botaniste Michel Claude Richard.

Distribution :
Falaises des montagnes d'Albanie, du Nord de la Grèce et de Macédoine, faille de rocher calcaire ombragée, entre 700 et 1800 mètres.

Description:
Cette espèce pérenne de rocher fleurit de manière spectaculaire de mai à juin (Genève) et mesure de 5 à 15 cms. Ses inflorescence de 3 à 3,5 cms comportent de 1 à 3 fleurs à 4 pétales, de couleur lilas à violet et au centre orangé. Les 5 étamines sont jaunes et forment un tube au centre de la fleur. Sa tige poilue peut atteindre 8 cms. Ses feuilles en rosette basale, vertes foncées sont de forme ovoïde à ronde, à limbe crénelé, gaufré et rugueux.

Histoire, usages et symboles:
C'est une plante à collectionner pour les amateurs de rocailles depuis la fin du XIX ème s. (1898).

La plante possède des capacités de reviviscence (processus de déshydratation / hydratation réversible), rares chez les Angiospermes.

Pas de toxicité et d'autres usages connus (horticole)

Elle est rare et menacée dans son habitat naturel balkanique. Elle possède une cousine pyrénéenne : Ramonda myconi (L.) Rchb., (syn. : R. pyrenaica), à 5 pétales, endémique du massif des Pyrénées.

Les Gesnériacées sont une grande famille tropicale, qui était aussi très répandue en Europe au Tertiaire. Seules l'espèce pyrénéenne ci-dessus et quatre autres espèces - toutes endémiques des Balkans comme R. Nathaliae - ont pu survivre aux glaciations du Quaternaire:

Ramonda nathaliae

© 2018 Conservatoire et Jardin botaniques
Département des Affaires Culturelles Ville de Genève