SALICACEAE

Description :

Arbres ou arbrisseaux à feuilles alternes et stipulées. Fleurs en chatons dioïques chacune à l’aisselle d’une écaille (bractée), apérianthée, munies habituellement d’un ou deux nectaires. Le chaton des Salicacées est constitué par un épi simple (dans les proches familles — Bétulacées et Fagacées — c’est un épi de cymes bipares). Ovaire porté par un pied (gynophore). Fruit capsulaire, uniloculaire et s’ouvrant du sommet à la base, par deux valves se roulant en dehors. Graines petites et poilues (cf. PL 18-A à E).

 

clé

CLE DES GENRES

1 Bractées florales divisées ou laciniées (fig. 645-47). Fleurs pourvues d’une cupule nectarifère (fig.); les ♂ à étamines nombreuses. Feuilles, au moins les adultes, aussi larges ou presque aussi larges que longues et longuement pétiolées ………………… Populus

—  Bractées florales entières (fig. 648-51).  Fleur à cupule réduite à l’état de glandes parfois nul ou peu apparent; les ♂ à 2-5 étamines seulement. Feuilles étroites (au moins 2 fois ½ aussi longues que larges) et brièvement pétiolées ………………… Salix

Populus L. (Peupliers)

1  Feuilles coriaces et glauques, très polymorphes; celles des jeunes pousses lancéolées, les autres cunéiformes ± profondément lobées (fig.). Trois stigmates, volumineux. Etamines 12-15 — Bords des rivières — RR : confins algéro-marocains, çà et là du littoral au Sahara; SS : Hassi Inifel sur l’O. Mya : var. mauritanica (Dode) Maire — | Du Maroc à l'Asie centrale | — Peuplier de l'Euphrate « Merssiche ».  Mar Alg Egy

644.  — P. euphratica Oliv.

 
Populus euphratica
Dessin: wiki

— Feuilles non coriaces, ± cunéiformes, ou sinuées ou lobées; dicolores au moins dans leur jeune âge (fig.). Disque persistant. Stigmates 2-4. Etamines 5-20 ………………… 2

2 Feuilles cunéiformes, entières, finement dentées sur les marges, vertes en dessus et plus claires en dessous (fig.). 12-20 étamines. Bourgeons et jeunes pousses glabres et visqueux — Bord des rivières — R : Kl- 2-3, AS3 : Aurès, 03 : Mts de Tlemcen — | Paléo-temp |. — Peuplier noir. « Çafçaf ».  Mad(N) Can(N) Mar Alg Tun Lib

645. —  P. nigra L.

—  Feuilles ± lobées ou sinuées (fig.), 8 étamines. Bourgeons et jeunes pousses pubescents ......3

3  Feuilles lobées ou anguleuses, vertes en dessus et très blanches tomenteuses en dessous, à pétiole arrondi. Ecailles des chatons crénelées-dentées, stigmates jaunes. Bourgeons non visqueux — Lieux humides — CC : dans toute l’Algérie — | Paléo-temp. | — Peuplier blanc « Çafçaf el abiod » (fig.). Mad(N) Can(N) Mar Alg Tun Lib

646. —  P. alba B.

—  Feuilles adultes vertes et glabres sur les deux faces, à pétiole comprimé. Ecailles des chatons incisées-dentées. Stigmates purpurins. Bourgeons visqueux — Bois des hautes montagnes — RR : Babor et Tababort, 1800-2000 m — | Paléo-bor. | — Tremble « Arouari » (fig)  Alg

647. — P. tremula L.

P. carolinensis Moench [Amérique N.] Mar(C)

Salix L. (Saule)

CLE DE DETERMINATION POUR L’APPAREIL VEGETATIF

1  Feuilles linéaires-lancéolées ………………… 2

—  Feuilles elliptiques-ovales ou arrondies ……………… 4

2  Feuilles velues-soyeuses en dessous — Commun au bord des eaux dans tout le Tell — | Paléo-temp. I — « Khilaf », « Houdelma » (fig.). Mar Alg Tun Lib(P)

648. — S. alba L.

—  Feuilles glabres sur leurs 2 faces ………………… 3

3  Feuilles oblongues-cunéiformes à plus grande largeur située dans leur tiers supérieur; seulement dentées dans leur portion terminale — AC : dans tout le Tell, Aurès, Atlas saharien — | Euras. | — « Khiblal » (fig.). Mar Alg Tun

649. — S. purpurea L.

—  Feuilles lancéolées à plus grande largeur située au niveau de leur partie médiane; dentées sur tout leur pourtour — RR : K3 : Bône, La Calle; A1 : Mitidja — | Euras. | (fig.). Alg Tun

650. — S. triandra L.

4  Feuilles tomenteuses sur les deux faces, oblongues-cunéiformes, à plus grande largeur située au niveau de leur tiers inférieur, terminées en pointe courte. Vieux rameaux velus — R ; de Bougie à la frontière tunisienne — | Paléo-temp. | (fig.). Mar Alg Tun

651. — S. cinerea L. Incl. in. S. atrocinerea Brot.

—  Feuilles glabres en dessus, régulièrement lancéolées, à plus grande largeur située dans leur partie médiane, progressivement atténuées en longue pointe. Vieux rameaux glabres — C : dans toute l’Algérie | Méd. | — « Houd el ma », « Tafsent » (fig.). Mar Alg Tun

652. — S. pedicellata Desf.

S. babylonica L.  Mar(C) Alg(C)

S. elaeagnos Scop. subsp. angustifolia (Cariot & St.-Lager) Rech. f. Mar

S. fragilis L. Can(N) Mar(?) Alg(C)

S. mucronata Thunb. Alg(?) Lib Egy



clé

CLE DE DETERMINATION DES PIEDS MALES

1  Etamines 3  ....................... S. triandra

—  Etamines 1-2 ................................. 2

2  Etamines 1 (par concrescence de 2) ………………… S. purpurea

—  Etamines 2 ………………… 3

3  Bractées concolores, jaune roussâtre ………………… S. alba

—  Bractées discolores à apex noirâtre ………………… 4

4  Bractées villeuses à la base, glabres au sommet sur le dos, chatons latéraux à pédoncule feuillé ………………… S. pedicellata

—  Bractées entièrement et longuement villeuses, châtons en général à pédoncule non feuillé ………………… S. cinerea

CLÉ DE DÉTERMINATION DES PIEDS FEMELLES

1  Ovaire et capsule glabres (capsule parfois avec de rares poils) ………………… 2

—  Ovaire et capsule nettement velus ………………… 4

2  Nectaire légèrement plus long que le gynophore ………………… S. alba

—  Nectaire nettement plus court que le gynophore ………………… 3

3  Plante atteignant 6-8 m ………………… S. pedicellata

— Plante de 1,5-4 m ………………… S. triandra

4 Capsule sessile ………………… S. purpurea

— Capsule nettement pédicellée ………………… S. cinerea


BETULACEAE

Arbres ou arbustes à feuilles alternes et stipulées, caduques. Fleurs monoïques disposées en châtons constitués par des cymes bipares.

Alnus Gaertn. (Aulne)

Arbre de 5-25 m, à tronc élancé. Feuilles glutineuses, suborbiculaires, tronquées ou échancrées, sinuées-dentées. Fleurs mâles périanthées (quatre tépales), disposées en châtons d’abord cylindriques, puis ovoïdes à la fructification. Fruit sec (akène), comprimé, à ailes nulles ou étroites — AR : bord des eaux, littoral 0-2 000 m : K1-2-3 — | Paléo-temp. | — « Aoud el ahmeur », « Isrh arsif » (fig.). Mar Alg Tun Lib

653.  — A. glutinosa (L.) Gaertn.


FAGACEAE

Description :

Arbres ou arbustes à feuilles alternes et à stipules caduques. Fleurs monoïques, les mâles groupées en châtons de cymules bipares et à périanthe scarieux à 4-8 tépales (fig. G), Les femelles périanthées, solitaires ou réunies par 2-5 en cymules dans un involucre (fig. I) qui, à maturité, donne une cupule. Le fruit est un akène monosperme et uniloculaire entouré — complètement ou partiellement par la cupule (Pl. 18).

CLE DES GENRES

1  Feuilles des rameaux latéraux distiques. Châtons mâles dressés. Fleurs femelles disposées par trois. Cupule entourant complètement le fruit et épineuse ………………… Castanea

—  Feuilles jamais distiques. Châtons mâles pendants. Fleurs femelles solitaires. Cupule écailleuse et n’entourant le fruit qu’à la base (fig.k) …………………  Quercus

Castanea Adanson (Châtaignier, Marronnier)

Arbre pouvant atteindre 20-30 m. Feuilles oblongues ou oblongues-lancéolées, dentées-cuspidées, glabres à l’état adulte. Cupule fructifère subglo­buleuse, s’ouvrant par 4 valves, hérissée d’épines vulnérantes à l’extérieur et villeuses à l’intérieur; renfermant 1-3 akènes (châtaignes ou marrons) acuminés au sommet et à péricarpe marron, luisant, et présentant une aréole à la base — RR : K3. Spontané sur l’Edough — | E. Méd. | — « Qasthal » « Anelatt » (fig.).

654.  — C. sativa Mill.

Castanea sativa
Photo: Chatelain

Quercus L.

1  Feuilles persistantes et coriaces (rigides et se pliant difficilement par le travers); entières, sub-entières ou dentées-épineuses. Arbustes ou arbres souvent modestes ………………… 2

—  Feuilles caduques (au moins au début du printemps) régulièrement dentées, à dents triangulaires non spinuleuses ou sinuées-lobées. Arbres élevés (20-30 m) …………………  4

2  Tronc et rameaux à écorce fortement subérifiée (liège). Feuilles sub­ entières ou dentées à dents peu ou pas épineuses, tomenteuses en dessous à l’état adulte. Cupule à écailles allongées, saillantes à l’apex. C : dans le Tell à l’Est d’Alger, surtout sur grès et terrains primai­res — R. et dispersé à l’W d’Alger : Aurès, Dj. Amour — | W. Méd. | — Chêne liège, « Fersi », « Chouber » (fig.).

655.  — Q. suber L.

Quercus suber
Photo: Medjahdi

—  Tronc et rameaux à écorce non subérifiée. Feuilles soit dentées nettement épineuses, soit entières (mais dans ce cas, ou la feuille est complètement glabre, ou la cupule est à écailles apprimées) …………………3

3 Feuilles adultes glabres et luisantes sur les deux faces. Cupule à écailles raides, presque vulnérantes et velues-soyeuses. Glands amers — C: dans le Tell (surtout à l’E. d’Alger), R: ailleurs: Aurès, Dj. Amour — | W. Méd. | — Chêne coccifère, « Kerrouch el Kermès »,« Kechrit ». Mar Alg Tun Lib

656.  — Q. coccifera L.

Quercus coccifera,
photo: Medjahdi

—  Feuilles adultes tomenteuses en dessous (parfois glabres sur les repousses). Cupule à écailles courtes, apprimées, imbriquées et glabrescentes. Glands soit amers, et âcres, (var. genuina P. Cout.), soit doux (var. Ballota (Desf.) A. DC.) — C : dans le Tell en montagne, surtout subcalcaire — R. et dispersé ailleurs — | Méd. | — Chêne vert « Bellout » (fig.). Mad(C) Can(C) Mar Alg Tun Lib

657.  — Q. Ilex L. subsp. ballota (Desf.) Samp.

Quercus ilex
Photo: Medjahdi
Quercus ilex, Rif
Photo: Chatelain

4  Feuilles oblongues-lancéolées, dentées, rappelant celles du châtaignier; caduques à la fin de l’automne; généralement à dents triangulaires. Cupule recouverte d’écailles allongées obtuses pouvant atteindre 12 mm — AR : dans les forêts des montagnes du Tell à l'E d’Alger, surtout sur grès — | End. Alg. Tun. | — « Afares » — (= Q. castaneifolia Auct. plur., non C. A. Meyer) (fig.).

658. — Q. afares Pomel

Quercus afaras
Photo: Medjahdi

— Feuilles lobées ………………… 5

5  Feuilles caduques, profondément et ± irrégulièrement lobées à lobes non aristés. Cupule hémisphérique, à écailles courtes, apprimées. Fruits à maturation annuelle. Arbre fortement drageonnant. Dans les montagnes du Rif occidental et chaîne des Djebala; Mont Outka. Mar

— Q. pyrenaica Willd.

— Feuilles adultes glabres et luisantes sur la face supérieures. Lobes peu profonds ………………… 6

6  Arbuste ne dépassant guère 2 m de haut, très drageonnant. Feuilles subsessiles persisant en grande partie à l'état vert pendant l'hiver. Mar

— Q. lusitanica Lam.

— Arbre non drageonnant. Feuillage caduc ou ± marcescent en hiver ………………… 7

7  Feuilles courtement pétiolées. Oreillettes à la base du limbe. |Europe, W. Asie, introduit Afr. N., Macaron.| Mad(C) Can(C) Mar(C) Alg(C)

— Q. robur.L.

— Feuilles nettement pétiolées, obovales, 5-8 lobées; caduques au début du printemps. Cupule à écailles lancéolées, planes, imbriquées et longues tout au plus de 5-6 mm — AC. dans les forêts des montagnes du Tell à l’E d’Alger. R. et dispersé ailleurs. Aurès — | Méd.-Atl. | — Très polymorphe. Chêne Zeen. « Zehn », « Techt » (fig.).

659. — Q. faginea Lam.

a)  Feuilles à tomentum brunâtre; glabres sur leur face supérieure.

ssp. baetica (Webb) DC. Incl. in Q. canariensis Willd.

— Feuilles à tomentum blanchâtre; toujours ± pubescentes sur leur face supérieure. Mar Alg Tun(?)

ssp. tlemcenensis (DC.) Maire et Weiller  incl. in subsp. broteroi

Q. pyrenaica.Willd. Mar

Q. lusitanica Lam. Mar

Q. robur.L. [Europe, W. Asie, introduit Afr. N., Macaron.] Mad(C) Can(C) Mar(C) Alg(C)


A côté des cinq espèces que nous signalons existent, en Algérie, de nombreux hybrides. Leur détermination est très délicate (cf. Huguet del Villar ; « Les Quercus de l’herbier d’Alger », in Bull. Soc. Hist. Nat. Afr. Nord, 28, pp. 432-478, 1937). Voici les combinaisons binaires les plus fré­quentes :

X Q. kabylica Trab. : (Q. afares X suber) Alg

X Q. numidica Trab. : (Q. afares X suber)

X Q. Morisii Borsi : (Q. llex X suber) Alg

X Q. Auzandei G.G. : (Q. coccifera X llex) Mar Alg

Q. ×fontqueri Sw. ≡ Q. canariensis Willd. × Q. pyrenaica Willd. Mar

Q. ×tingitana.A. Camus ≡ Q. lusitanica Lam. × Q. faginea subsp. broteroi Mar



CACTACEAE

Opuntia

par Erol Véla (selon index Fl. Afr. Nord vol. 5, p. )

1. Segments cylindriques ou subcylindriques, à surface +/- bosselée (par autant de reliefs que d’aréoles) ………………… 2
 – Segments de tiges aplatis bilatéralement («raquettes »), circulaires à elliptiques ………………… (Opuntia)   4

2. Segments de tige (et réceptacle du fruit) à surface fortement bosselée (garnie de côtes longitudinales comprimées et nettement proéminentes); épines avec l’épiderme qui se sépare vers l’apex en une fine membrane caduque; pétales longs et étalés ………………… Grusonia imbricata
– Segments (et fruits) à surface faiblement bosselée (garnie de côtes arrondies et peu proéminentes); épines sans gaine épidermique ; pétales courts et dressés ………………… (Austrocylindropuntia) 3

3. Feuilles de la tige longues (2-4 cm), assez longuement persistantes sur une partie des segments de l’année (à épines jaune paille) ; pétales de couleur rouge pâle ; réceptacle de la fleur et du fruit formant un article subcylindrique (2 fois aussi long que large) ………………… Austrocylindropuntia subulata
 
– Feuilles de la tige courtes (moins 2 cm) et rapidement caduques laissant les segments aphylles (mais couverts d’épines et de nombreuses glochides blanches); pétales de couleur rouge intense; réceptacle de la fleur et du fruit formant un article subglobuleux (aussi long ou à peine plus long que large) ………………… A. cylindrica

4. Raquettes recouvertes de nombreuses aréoles (100, voire 200 par face) ornementées de très nombreuses glochides cachant partiellement l’épiderme, jamais d’épines ………………… Opuntia microdasys
a. Glochides jaune paille ………………… var. microdasys
b. Glochides blanches ………………… var. albispina [à rechercher ?]
c. Glochides brun-roux ………………… subsp. rufida [à rechercher ?]

– Raquettes ornementées d’aréoles plus rares (moins de 100, voire 50 par face) laissant voir majoritairement l’épiderme, avec souvent une ou plusieurs épines (au moins près des bords et vers l’apex) ………………… 5

5. Raquettes très grandes (régulièrement plus 25-30 cm); cactus à port dressé nettement arbustif; épines blanches, brunâtres ou absentes; fruits globuleux, ovoïdes ou subcylindriques (de teinte variable) ………………… 6

– Raquettes moins grandes (généralement moins 20-30 cm); cactus à port +/- ramassé et buissonnant; épines jaunâtres (rarement absentes), fruits +/- pyriformes (toujours de teinte pourpre) ………………… Opuntia stricta, s.l.

6. Raquettes presque circulaires, d’un ton grisâtre assez pâle ; fleurs à pétales jaune soufre, étamines et stigmates jaune pâle ; fruits murs subglobuleux, de teinte brun-rouge pourprée ………………… Opuntia robusta
– Raquettes ovales-elliptiques, d’un ton vert +/- clair et +/- glauque ; fleurs jaunes ou rouges ; fruits murs ovoïdes ou subcylindriques de teinte variable ………………… 7

77. Epines brunâtres (toujours présentes, plusieurs par aréoles); fleurs rouge vif, ou au moins rougeâtres à l’extérieur; fruits murs +/- rouges ………………… Opuntia elatior

– Epines blanches ou absentes ; fleurs normalement jaunes (parfois orangées) ; fruits murs ovoïdes de teinte verdâtre, jaunâtre ou rougeâtre (comestible très recherché !) ………………… Opuntia ficus-indica

a. Fleurs jaunes, aréoles épineuses (à une ou plusieurs épines blanches) ..... var. amyclaea

b. Fleurs jaunes, aréoles la plupart sans épine (seulement des glochides) ..... var. ficus-indica [?]

Opuntia robusta J.C. Wendl
Rochers du maquis entre Oued Fragha et Bouchegouf, Guelma, Algérie (18.05.2002).
– Origine: C - Mexique; (*) naturalisé en Algérie, Canaries.

Opuntia stricta (Haw.) Haw. (1812), s.l.
[incl. O. dillenii (Ker Gawl.) Haw. (1819) (*) O. stricta var. dillenii (Ker Gawl.) L.D.Benson ; cf. O. tuna auct., non (L.) Mill. ? ; cf. O. ammophila auct., non Small ? ; cf. O. humifusa auct., non (Raf.) Raf. ?; cf. O. crassa auct., non Haw. ?
Maquis près des habitations sur l’Île de Zembra, Tunisie (EV, 01.06.2007) ; maquis d’arrière-plage à Koali, Tipaza, Algérie (24.10.2007, fruits) ; maquis de Sidi-Ali-el-Mekki, Ghar-el-Melh, Tunisie (09.11.2008, fruits) ; Les Aiguades, Bejaïa, Algérie (22.06.2011, feuilles).
– Origine : Golfe du Mexique (Caraïbes, SE-Etats-Unis, Mexique; (*) naturalisé au Maroc, Algérie, Tunisie, Libye & Macaronésie. Ensemble variable et vraisemblablement hétérogène de cultivars naturalisés de plus en plus répandus.

Opuntia stricta, Tunisie
Photo: Dobignard

Opuntia elatior Mill.
 (incl. O. bergeriana F.A.C. Weber ex A. Berger)
– Origine: Vénézuela, Colombie, Petites Antilles; (*) naturalisé au Maroc.

Opuntia elatior, Mamora
Photo: Dobignard

Opuntia microdasys (Lehm.) Pfeiff., var. microdasys
 [incl. var. albispina Fobe (glochides blanches) ; subsp. rufida (Engelm.) U. Guzmán & Mandujano (glochides brun-roux)].
Escaliers du phare de l’Île Habibas, Aïn-Temouchent, Algérie (22.10.2007).
– Origine: C - & N - Mexique, S-Etats-Unis ; (*) naturalisé en Algérie.

Opuntia ficus-indica (L.) Mill. var. ficus-indica,
 [incl. «var. inermis Weber», incl. O. maxima Mill. ?, incl. O. ficusbarbarica A. Berger ?]
Falaises de Constantine, Algérie (01.04.2004, fleurs) ; falaises des Gorges de Palestro, Boumerdès (24.03.2006) ; maquis du versant E, Île Zembra, Tunisie (01.06.2007, feuilles et fleurs) ; vergers et rochers du maquis au dessus d’Amizour, Bejaïa, Algérie (07.01.2008) ; rochers sous le fort de Santa-Cruz, Oran, Algérie (16.03.2008) ; habitation rurale entre Seddouk et Ighzer Amokrane, Bejaia, Algérie (26.06.2011).

Opuntia ficus-indica, Maroc
Photo: Dupont

Opuntia ficus-indica var. amyclaea (Ten.) A.Berger
(≡ O. amyclaea Ten., incl. O. megacantha Salm-Dyck)
« forme épineuse » Abords des anciennes habitations au-dessus de Nador, Tipaza, Algérie (19.02.2005, fruits) ; plantée pour fixer les dunes de Guerbes, Skikda, Algérie (25.05.2007, fleurs) ; habitations rurales au dessus d’Amizour, Bejaïa, Algérie (7.01.2008) ; rochers de l’Île Serijina, Skikda, Algérie (04.05.2008, feuilles et fleurs) ; rochers de pente du Djebel Filfilla, Skikda (19.10. 2008) ; basaltes près de Rechgoune, Aïn-Temouchent, Algérie (21.03.2011, fruits, 13.10.2012, fruits).

Opuntia tomentosa Salm-Dyck
– Origine : C - Amérique ; (*) naturalisé Îles Canaries, à rechercher au Maghreb ?

Austrocylindropuntia Backeb.

Austrocylindropuntia exaltata (A. Berger) Backeb.
Naturalisé aux Îles Canaries.

Austrocylindropuntia shaferi (Britton & Rose) Backeb. et A. vestita (Salm-Dyck) Backeb. sont cultivés etparfois échappés de jardins au Maroc et Îles Canaries.

Austrocylindropuntia cylindrica (Lam.) Backeb.
[≡ Cylindropuntia cylindrica (Lam.) F.M. Knuth; ≡ Opuntia cylindrica (Lam.) DC.]
– Origine : Equateur, NW - Pérou ; (*) naturalisé au Maroc et Îles Canaries.

Austrocylindropuntia subulata (Muehlenpf.) Backeb.
Cylindropuntia subulata (Muehlenpf.) F.M. Knuth; ≡ Opuntia subulata (Muehlenpf.) Engelm.
– Origine : S - Pérou ; (*) naturalisé au Maroc.

Austrocylindropuntia subulata, Maroc
Photo: Chatelain

Cylindropuntia



POLYGONACEAE

Feuilles alternes à pétiole dilaté à la base pourvue d’un ochréa. Plantes soit polygames, soit monoïques, soit dioïques, soit enfin toutes hermaphro­dites. Périanthe herbacé ou pétaloïde, à 3-6 tépales semblables ou dissemblables. 4-16 étamines insérées au fond du périanthe. Appareil nectarifère quand présent divers, parfois sous forme de glandes isolées. Ovaire supère 3-carpellé, à une loge. Fruit akènien, accompagné par le périanthe (appelé alors fructifère) qui est soit non modifié, soit accrescent, soit épineux.

CLE DES GENRES

1  Arbres ou arbrisseaux éphédroïdes à feuilles non apparentes (elles sont minuscules, subulées et adnées a l’ochréa). Fleurs hermaphrodites. Quatre stigmates capités. Plantes des sables désertiques ……………… Calligonum

—  Plantes herbacées ou tout au plus sous-frutescentes à la base. Feuilles bien développées. Fleurs à 2-3 stigmates ……………… 2

2  Périanthe herbacé, à 5-6 divisions étalées dans les fleurs mâles et à 6 dents dans les fleurs femelles. Dents externes des fleurs femelles 3 à la fin indurées et spinescentes. (Stigmates dilatés en pinceau). Plante annuelle ……………… Emex

—  Périanthe herbacé ou pétaloïde, à divisions externes, jamais indurées ou épineuses ..........  3

3  Stigmates dilatés en pinceau. Périanthe herbacé, à 6 divisions, profondes et sur 2 rangs; les 3 internes accrescentes, enveloppant l’akène à maturité (on les appelle alors valves fructifères, car elles simulent les valves d’une capsule et présentent souvent une callosité à la base). 6 étamines ……………… Rumex

—  Stigmates capités. Périanthe le plus souvent pétaloïde (blanc ou rosé); parfois herbacé ou subherbacé (P. hydropiper, P. lapathifolium, P. Convolvulus), à 4-5 divisions, les internes non comme ci-dessus. 4-9 étamines ……………… Polygonum

Calligonum L.

Périanthe à 5 divisions pétaloïdes. Ovaire et fruit quadrangulaires, 12-18 étamines. Fleurs axillaires, fasciculées dans les gaines.

1  Fruit ne portant que quelques poils, peu ou non rameux, ± unisériés sur ses côtes (fig.), côtes larges et aplaties — Dunes désertiques — RR : Dras Souf, à l'extrémité SE du grand Erg oriental — End. Alg Tun

660.  — C. calvescens Maire

—  Fruit revêtu d'une dense toison de poils brun-rougeâtres ramifiés, insérés en 2 séries parallèles sur les côtes du fruit……………… 2

2  Côtes du fruit étroites et saillantes, fruit ayant en coupe transversale la forme d’une croix (fig.). Arbuste de 2-3 m au plus, très rameux dès la base, formant de grosses buttes souvent ensablées — Sables désertiques — C. dans tout le Sahara jusqu’à la lisière N du Hoggar — Sah. Sind. — « Arta ». Mau Mar Alg Tun Lib Egy

661. — C. comosum L’Her. ≡ C. polygonoides L.
subsp. comosum (L’Hér.) Soskov

 —  Côtes du fruit larges et peu saillantes; fruit ayant en coupe transversale la forme d’un quadrilatère (fig.). Arbuste ou arbre à tronc bien constitué, dressé, pouvant atteindre 4 à 5 m — Dunes désertiques — AC : SS et SO — End. — « Azel ». Mar(?) Alg Tun Lib

662. — C. azel Maire

 

C. arich Le Houér. Tun Lib

Emex Neck

Herbe annuelle glabre. Tiges rougeâtres, dichotomes dès la base. Feuilles pétiolées ovales-oblongues, grandes, tronquées à la base. Fleurs à l’aisselle de toutes les feuilles (jusque sur les basales). Fleurs femelles à périanthe accrescent induré à 3 lobes dressés très petits et à 3 lobes étalés longuement spinescents (fig.) — Champs — CC. dans toute l’Algérie. RR : dans les oasis du Sahara septentrional — ! Méd. I — « Bou Semmar », « Haneçab ». Mad Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

663.  — E. spinosa (L.) Camp.

Rumex L. (Patience « Hammeidda »)

Fleurs hermaphrodites, dioïques ou polygames, pédicelîées, en faux ver-ticilles formant des grappes ou des panicules. Fruit trigone.

1  Feuilles (toutes ou au moins les moyennes et les supérieures) hastées ou sagittées; styles soudés aux angles de l’ovaire ……………… 2

—  Feuilles arrondies, cordées ou atténuées à la base. Styles non soudés aux angles de l’ovaire ……………… 6

2  Fleurs mâles et femelles sur la même plante. Tiges très rameuses dès la base à souche longuement traçante. Plantes vivaces ……………… 3

—  Fleurs mâles et femelles sur des pieds différents. Tiges non rameuses à la base, sans souche traçante ……………… 4

3  Tiges diffuses. Feuilles aussi larges que longues, entières glauques, molles et lisses à pétiole plus long que le limbe. Pédicelles articulés au-dessus du milieu — Rochers, éboulis — R : de Gouraya à Bougie, surtout dans les montagnes : ssp. induratus (Boiss.) — |Méd.|  Can Mar Alg

664. — R. scutatus L.

—  Tiges flexueuses. Feuilles plus longues que larges ± incisées, rudesà pétiole plus court que le limbe. Pédicelles articulés dans le 1/3 inférieur — Sables — AC : sur les sables littoraux ainsi qu’à l’intérieur jusque dans le Sahara septentrional — W. Méd. Mar Alg Tun Lib

665. — R. tingitanus L. incl. in R. roseus L. 

4  Racines renflées en forme de tubercules elliptiques fusiformes épais de 1 cm. Feuilles à oreillettes, courtes fusiformes. Valves fructifères orbiculaires en cœur (fig.) — Forêts — C : dans le Tell. RR : ailleurs : Aurès, Bellezma, Mts de Bou Saada — I Méd.|  Mar Alg Tun

 666. — R. tuberosus L.

—  Racines non renflées en tubercules ……………… 5

5  Souche épaisse et fusiforme; plante à tige élevée simple ou peu rameuse, de 20-60 cm. Feuilles supérieures sessiles et amplexicaules. Inflorescence en panicule très dense; valves fructifères suborbiculaires grandes 5-7 mm (fig.) — Forêts, pâturages — C : dans le Tell — RR : ailleurs : Sersou, Aurès, Bellezma : ssp. typicum Fiori — W. Méd. |. Mar Alg Tun

667. — R. thyrsoides Desf.

Rumex thyrsoides
Photo: Dobignard
Rumex thyrsoides
Photo: Dobignard

—  Souche grêle et longuement rampante. Tiges ± rameuses, hautes de 10-40 cm. Feuilles supérieures pétiolées. Inflorescence lâche. Valves fructifères bien plus petites (3-4 mm), arrondies, cordées à la base — Forêts, broussailles — Paraît AC dans le Tell : ssp. Angiocarpus Murbeck — [ Cosmop. I. Mad Can Mar Alg

668. — R. acetosella L.

6  Plantes annuelles herbacées, de petite taille …………………  7

—  Plantes vivaces à souche épaisse, en général à tiges élevées ………………… 10

7  Pédoncule floral épaissi en massue et récurvé au sommet. Valves fructifères coriaces, lancéolées-triangulaires, bordées de dents épaisses, souvent crochues — Plantes de zones bien arrosées. Clairières, pâturages — CC : dans le Tell. AC : ailleurs, jusque sur l’Atlas saharien : ssp. gallicus (Steinh) Rech. — | Méd. | — « Hammeida el hadjel ».

669. — R. bucephalophorus L.

a) Valves de 3-4 mm de large, largement triangulaires, pédicelles courtes ……………… subsp. bucephalophorus  Mar Alg Tun Lib Egy

—  Valves moins de 2 mm de large, plus long que large, pédicelles courtes et larges ……………… subsp gallicus (Steinh.) Rch.f. [≡ R. bucephalophorus var. gallicus Steinh.]  Can Mar Alg Tun Lib Egy

—  Pédoncule floral non épaissi; valves fructifères membraneuses rosées ou pourprées. Plantes désertiques ………………… 8

8  Valves fructifères nettement denticulées sur les marges et pourvues d’une nervure marginale continue bien visible — I Sah-Sind-Méd.

670.  — R. cyprius Murb.

a)  Valves plus larges que longues, réniformes, tronquées ou à peine cordées à la base. — SS, SC : Aurès. Alg*

ssp. vesceritensis (Murb.) Samuelson

—  Valves orbiculaires, cordées à la base ……………… b

b)  Dents de la valve peu marquées. — SO : Hank. Alg

ssp. subintegra Samuelson

—  Dents bien marquées ……………… c

c)  Feuilles aiguës acuminées. — SS. Alg*

ssp. coloratus Samuelson

—  Feuilles obtuses. — SC. Mar Alg

ssp. conjungens Samuelson

—  Valves à bord entier, nervure marginale continue ……………… 9

9 Fleurs solitaires ou géminées, mais alors à pédoncule distinct jusqu’à la base; valves planes — Rocailles désertiques — C : SS. R : SC, SO |Sah-Sind.| Mad Mau Mar Alg Tun Lib Egy

671. — R. simpliciflorus Murb.

 
Rumex simpliciflorus
Photo: Dupont

— Fleurs groupées par 2 ou 3 et soudées en glomérule à valves de la fleur primaire fortement pliées vers l’extérieur cachant complètement les fleurs secondaires (fig.) — Rocailles, lits d’oueds — RR : H2, AS. C : SS, SC, SO — I Sah-Sind-Méd| — « Qorissa », « Brissemou ». Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

672. — R. vesicarius L.


Rumex vesicarius, Ténérife
Photo: Dobignard

10  Arbrisseau ou sous-arbrisseau à tige ligneuse et à feuilles uninerves, sessiles et étroitement linéaires (40-60 X 2-3 mm). Valves sans cal. — Sables littoraux. R : K3 : de Philippeville à La Calle — End.|E-Alg. Tun. |. Alg Tun

673.  — R. aristidis Coss.

—  Herbes vivaces …………………  11

11  Feuilles étroites, très longues (15-35 X 2-3 cm). Grande plante de 80-130 cm à inflorescence très feuillée, glabre. Valves fructifères lon­gues de 5-6 mm rfc crénelées sur les bords. Cal présent sur une seule valve — Marais — RR : Mitidja, à l’E d’Alger, plaine de Bône — |End|. Alg*

674. — R. algeriensis Barr. et Murb.

—  Plantes ne présentant pas ces caractères réunis; à feuilles bien plus petites ou bien ovales lancéolées ……………… 12

12  Valves fructifères à marges entières ……………… 13

—  Valves fructifères à marges denté es-fimbriées ……………… 14

13  Verticilles floraux distincts, écartés, constituant une panicule lâche. Valves fructifères petites (2-3 X 1-1,7 mm) entières, étroites et obtuses lisses pourvues d’un cal volumineux très saillant atteignant la moitié de la longueur de la valve (fig.) — Marais, lieux humides — C. dans toute l’Algérie — I Cosmop. I — « Lessan el ferd ».  Mad Can Mar Alg Tun Lib

675. — R. conglomeratus Murr.

—  Verticilles floraux rapprochés, constituant une panicule dense. Valves fructifères plus grandes, arrondies cordiformes, de 4-5 X 4-5 mm, réticulées et pourvues d’un cal volumineux (fig.) — Lieux humides — C. dans le Tell. R : ailleurs : Aurès AS — | Cosmop.| Mad(P) Can Mar Alg Tun Lib

676. — R. crispus L. subsp. crispus

subsp. littoreus (Hardy) Akeroyd [Incl. R. crispus var. trigranulatus Syme]  Mar Alg

14  Feuilles inférieures longuement rétrécies en pétiole; lancéolées linéaires. Valves fructifères petites (3-4 X 2-3 mm), terminées en longue pointe étroite à portion foliacée étroite (1 mm) lisse, entourée de longues pointes aiguës rayonnantes (fig.) — Marais : RR : K3 : Bône, La Calle — Eur. I — (= R. limosus Auct.). Mar Alg

677. — R. palustris Sm.

—  Feuilles inférieures ± cordées à la base, brusquement rétrécies en pétiole; ovales-lancéolées. Valves fructifères plus grandes longues de 4,5-5,5 mm, largement foliacées réticulées ………………… 15

15 Feuilles inférieures ovales cordées, obtuses, grandes, deux fois plus longues que larges (10-15 X 6-8 cm), à tige ascendante et à rameaux dressés; verticilles floraux ± concrescents vers le haut — Lieux hu­mides — RR : Kl : Djurdjura — I Euras.| Mad(N) Can(N) Mar(?) Alg

678.  — R. obtusifolius L.

— Feuilles inférieures oblongues, souvent en forme de violon, trois fois plus longues que larges (10-25 x 3-9 cm). Inflorescence à rameaux étalés divariqués; verticilles floraux toujours espacés les uns des autres — Lieux humides — CC : dans le Tell. R : ailleurs — | Méd. — « Hammeida el bequeur » (fig.).

679.  — R. pulcher L.

subsp. anodontus (Hausskn.) Rech. f. Mar Alg Tun Lib

subsp. pulcher Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. woodsii (De Not.) Arcang.  Mad Can Mar Alg

N.B. — R. patientia L. existe à l’état subspontané dans la région de Constantine. Voisin de R. crispus, il s’en distingue par ses valves plus grandes (9x8 mm), dont une seule est calleuse.

R. patientia  L. Alg(E)

R. acetosa L. Mar

R. atlanticus Coss. ex Batt. Mar*

R. bipinnatus L. f. ≡ R. pictus subsp. bipinnatus (L. f.) Maire  Can Mar Tun Lib

Rumex bipinnatus
Photo: Chatelain

R. brachypodus Rech. f. Mar*

R. dentatus L.

  subsp. dentatus Tun Egy

  subsp. mesopotamicus Rchb. f. Tun Lib Egy

R. ginii Jahand. & Maire Mar*

R. intermedius DC. Mar

R. tunetanus Barratte & Murb. Tun*

R. papilio Coss. & Balansa Mar*

Rumex papilio, Tasserirt
Photo: Dobignard

R. ×impurus Maire & Weiller ≡ R. crispus L. × R. ginii Jahand. & Maire Mar*

R. ×mureti Hausskn. ≡ R. conglomeratus Murray × R. pulcher L. Tun

R. ×pseudopulcher Hausskn. ≡ R. crispus L. × R. pulcher L. Mar Tun

R. ×schulzei Hausskn. ≡ R. conglomeratus Murray × R. crispus L. Tun

Polygonum L. (Renouée)

1  Herbe volubile à feuilles sagittées. Fleurs verdâtres ou blanchâtres, en grappe allongée axillaire. Akènes de 3-4 mm. Annuelles — Cultures, pelouses — AC. dans le Tell. R : AS — | Circumbor.| Mad(P) Can Mar Alg Tun Lib Egy

680.  — P. convolvulus L. Fallopia convolvulus (L.) Á. Löve

—  Herbes non volubiles ……………… 2

2  Fleurs par 1-4 à l’aisselle des feuilles, plantes en général prostrées ………………… 3

—  Fleurs en grappes spiciformes denses ou en panicules terminant les rameaux ………………… 8

3  Plantes vivaces à souche épaisse et souvent ligneuse ………………… 4

—  Plantes annuelles ………………… 6

4  Plante des bords de mer à tige épaisse. Feuilles ovales-lancéolées, toutes semblables, longues de 1,5-2,5 cm, à gaine plus longue que les entrenœuds. 8 étamines. Akènes grands (4 mm) — Sables maritimes — AC. sur tout le littoral — Cosm. | — « Sboul el far ». Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

681. — P. maritimum L.

Polygonum maritimum
Photo: Chatelain

—  Plantes ne présentant pas ces caractères ………………… 5

5  Tiges longuement rampantes, à entrenœuds très allongés, non ou à peine feuillés au sommet, nombreuses. Inflorescences terminales bien souvent à peine feuillées. 6 étamines — Pâturages, lits des torrents — R : 01-2-3. Al. Hl-2. Oasis du Sahara septentrional — | Méd.« Gerda », « Açà er raaal » (fig.). Can Mar Alg Tun Lib Egy

682. — P. equisetiforme S. et Sm.

 
Polygonum equisetifolium, Tunisie
Photo: Chatelain
 

—  Tiges feuillées sur toute leur longueur, à feuilles aussi longues ou presque aussi longues que les entrenœuds. Fleurs à 6 étamines réparties tout le long de la tige et bien plus courtes que les feuilles — Pâturages pierreux ou argileux — AC : Hl-2. RR : ailleurs : Cheliff — | End. N.A. I — (= P. induratum Asch. et Bar.).i

683. — P. balansae Boiss. et Reut.

subsp. balansae Can Mar Alg Tun

 
Polygonum balansae
Photo: Chatelain

subsp. battandieri Maire & Sennen  Mar*

subsp. rhizoxylon (Pau & Font Quer) Greuter & Burdet  Mar Alg

6  Feuilles toutes semblables, ovales-lancéolées. Tiges longuement flexueuses rampantes. Akènes striés. Plante très variable — Champs, pâturages, décombres — CC. dans le Tell. R : ailleurs — | Cosmop. | — « Gerda ».

684.  — P. aviculare L.

subsp. aviculare Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. rurivagum (Jord. ex Boreau) Berher  ≡ P. rurivagum Jord. ex Boreau  Mar Alg Tun

—  Feuilles supérieures axillant les fleurs bien plus petites que les autres. Plantes en général érigées à tiges raides ………………… 7

7  Feuilles inférieures lancéolées nettement pétiolées, grandes (3,5 x 0,4­ 0,6 cm). Inflorescence très lâche, à fleurs inférieures distantes entre elles au moins de 1,5 cm. Akènes ponctués — Champs cultivés — Paraît AC. dans le Tell. RR : ailleurs — | Euras. J — (= P. Bellardi G.G., non AU., nec. DC).  Mad Mar Alg Tun Lib Egy

685. — P. patulum M. Bieb  Incl in P. bellardii All.

—  Feuilles inférieures linéaires, sans pétiole individualisé, assez petites : 1-1,5 X 0,2-0,3 cm. Inflorescence bien plus compacte à fleurs inférieu­res distantes tout au plus entre elles de 0,8 cm. Akènes lisses — Oasis — R : SS : Biskra, M’Zab, Fort Flatters — | Sah-Sind| Mau Mar Alg Lib

686. — P. argyrocoleum Steud. ex . Kuntz

8  Feuilles ovales-arrondies ou un peu cordiformes à la base. Epis solitaires au sommet des tiges, compacts, larges de 8-10 mm. 5 étamines saillantes. Akènes homomorphes, ovales — Lacs, marais — R : dans les points d’eau du Tell algéro-constantinois — | Euras. j (fig.). Mar Alg Tun

687.  — P. amphibium L. ≡ Persicaria amphibia (L.) Delarbre

—  Feuilles lancéolées, progressivement rétrécies à la base. Epi toujours =fc composé ………………… 9

9  Epis très grêles à rachis visible dans l'épi. Fleurs toujours espacées, en général sur 2 rangs …………………  10

—  Epis denses à rachis non visible dans l’épi. Fleurs toujours serrées et disposées sur au moins 4 rangs …………………  11

10  Plante à saveur poivrée, annuelle, à feuilles lancéolées longues de 3-5 cm. Inflorescence en grappe en général simple. Akènes dimorphes, les uns trigones, les autres lenticulaires — Lieux humides — RR : K3 : La Calle. Al : Reghaïa — j Circumbor. | — « Felfel el ma » (fig.).  Mad  Mar Alg

688. — P. hydropiper L. ≡ Persicaria hydropiper (L.) Delarbre

—  Plante à feuilles longuement lancéolées (7-16 cm). Inflorescence en grappe rameuse portant 3-5 épis. Akènes dimorphes, les uns trigones, les autres lenticulaires — Bord des eaux — AC. dans le Tell — | Trop. Méd. j — Poivre d*eau (= P. serrulatum Lag.). Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

689. — P. salicifolium Brouss. incl in Persicaria decipiens (R. Br.) K.L. Wilson

11  Ochréa longuement cilié (fig.). Feuilles ovales lancéolées; n’atteignant pas la longueur de 2 entrenœuds. Akènes dimorphes, les uns trigones, les autres lenticulaires — Bord des eaux — R : Cl. C. Kl-2-3, A2 : Vallée du Cheliff — I Circumbor. — « Araktiooun » (fig.).   Mad Can Mar Alg Egy

690. — P. persicaria L. incl. in  Persicaria maculosa Gray

—  Ochréa non cilié. Feuilles linéaires-lancéolées, égalant au moins la longueur de 2 entrenœuds et en général bien plus longues ………… 12

12  Feuilles longuement atténuées en pointe fine, filiformes, grandes : 15-20 cm. Plante vivace à épis allongés, longs de 5-6 cm — Lacs — RR : K3 : La Calle, Lac Oubeira : var. numicicum Maire — Asie et Afr. trop. Mau Mar Alg Egy

691. — P. senegalense Meiss. ≡ Persicaria senegalensis (Meisn.) Soják

—  Feuilles simplement aiguës au sommet, plus petites, de 8-13 cm. Plante annuelle à épis florifères plus courts 2-4 cm. Akènes homomorphes, ovales — Lieux humides — C : dans le Tell. RR : ailleurs : ssp. verum Schuster — I Cosm. —* « Araklioun ». Mad Mar Alg Tun Egy

692. — P. lapathifolium L.  ≡ Persicaria lapathifolia (L.) Delarbre

P. arenastrum Boreau [= P. aviculare subsp. depressum (Meisn.) Arcang.]  Mad Mar Alg Tun Egy(S)

P. romanum Jacq. Mar

P. arenarium Waldst. Kit. subsp. pulchellum (Loisel.) Thell. [≡ P. pulchellum Loisel.] Mar(?)

Persicaria

et les autres ………………… voir ci-dessus

P. orientalis (L.) Spach ≡ Polygonum orientale L. Alg(A)

P. bistorta (L.) Samp. ≡ Polygonum bistorta L. Mar


ULMACEAE

Arbres à feuilles alternes et caduques. Fleurs monoïques ou hermaphrodites, à pétales. Périanthe persistant ou caduc, à 4-8 divisions, rougeâtre ou verdâtre. 4-5 étamines (dans notre dition). Ovaire libre, uniloculaire ou pri­mitivement biloculaire, puis uniloculaire. Fruit drupacé ou samaroïde.

CLE DES GENRES

1  Feuilles simplement dentées. Fleurs verdâtres apparaissant avec les feuilles. Fruit drupiforme noirâtre arrondi, longuement pédieellé (fig.). Tronc lisse grisâtre ………………… Celtis

—  Feuilles doublement dentées dissymétriques. Fleurs rougeâtres apparaissant avant les feuilles. Fruit sec, samariforme (fig.). Tronc à écorce rugueuse brun foncé profondément crevassé ………………… Ulmus

Celtis (Tourn.) L. (Micocoulier)

Arbre atteignant 25-30 m, drageonnant, à tronc très lisse gris clair. Feuilles ovales-oblongues acuminées, longues de 5-10 X 7-6 cm, dentées, hispides sur les deux faces. Fleurs fasciculées par 2-3, les $ isolées (fig.). Fruit violacé-noirâtre, en forme de petite cerise — Forêts humides — AC. dans le Tell. RR : ailleurs — [ Eur. Méd. | — « Nchim », « Texzar ».

693.  — C. australis L.

Celtis australis
Photo:

Ulmus L. (Ormeau)

Arbre atteignant 20 à 30 m, drageonnant, à tronc très rugueux. Feuilles ovales lancéolées 3-10 X 1,5-5 cm dissymétriques, acuminées, doublement dentées, lisses ou scabres sur la face supérieure. Fleurs hermaphrodites, sessiles ou presque, en fascicules latéraux multiflores. Samare longue de 1,5­2 cm, glabre, jaunâtre, à graine située dans sa partie apicale — Bord des eaux, marécages — C : Kl-2-3. AR : Al, AS3 : Aurès, 03 : Mts de Tlemcen : ssp. procera (Salib.) Maire — | Euras. | — « Nechem » (fig.).   Can(N) Mar Alg Tun Lib(P)

694.  — U. campestris L. incl. in. U. minor Mill.


MORACEAE

Description :

Arbres ou arbustes à suc laiteux. Fleurs unisexuées, monoïques ou dioïques, apétales. Périanthe 3-5 fide, persistant et accrescent 4-6 étamines. Ovaire à 1 loge et 1 ovule. Fruit constitué par un réceptacle charnu ren­fermant des akènes (figue) ou par un ensemble d’akènes, entourés par les calices devenus pulpeux et charnus (mûre).

CLE DES GENRES

1  Fleurs incluses dans un réceptacle charnu, globuleux ou piriforme (figues) ………………… Ficus

—  Fleurs en faux épis. Fruits inclus dans le périanthe accrescent et charnu (mûres) ………………… Morus

Ficus L. (Figuier)

1  Feuilles caduques, palmatilobées, scabres en dessus, villeuses-blanchâtres en dessous. Fruits volumineux, piriformes, 3-8 cm. Cultivé partout jusque dans le Sahara central — Probablement indigène dans le Tell, Souvent subspontané — Méd. I — « Kerma », « Tague- rourt ».

695.  — F. carica L.

subsp. carica [indigene au Maghreb ?] (N) Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

Ficus carica
Photo: Medjahdi

—  Feuilles persistantes, entières, glabres et luisantes, vernissées au moins sur la face supérieure. Fruits petits, ovoïdes (0,5-1,5 mm) ………………… 9

 2  Feuilles ovales =t cordiformes à la base, grandes (8-15 X 4-10 cm),à plus grande largeur dans leur tiers inférieur. Fruits glabres, petits, secs, 8-15 mm — Bord des oueds — RR. SC. Hoggar : Tassili, Tefedest : O. Ahor — | Trop. | (fig). Alg

696.  — F. ingens (Miq.) Miq.

— Feuilles lancéolées ou linéaires-lancéolées 5-20 x 1-4 cm, très aiguës, à plus grande largeur dans leur portion médiane. Fruits 6-10 mm, roses, charnus et sucrés à maturité, finement pubescents — Rocailles ± humides — R : SC : bord des gueltas entre 600 et 1500 m — | End. Centro-Sud-Sah. | — « Teloukat » (fig.).  Alg Lib Egy

697.  — F. teloukat Batt. incl. in F. cordata  subsp. salicifolia (Vahl) Berg

De nombreux autres Ficus sont cultivés comme arbres d’ornement. Citons F. elastica Roxb., F. retusa L., F. macrophylla Desf. F. pumila L.

Morus L. (Mûrier)

Les Mûriers sont fréquemment cultivés en Algérie comme arbres d’avenues et comme fruitiers. Deux espèces sont les plus répandues : le mûrier blanc : M. alba L., à feuilles glabrescentes, vert clair, obliquement en cœur à la base, à fruits petits et fades, et le mûrier noir M. nigra L., à feuilles scabres poilues, vert foncé régulièrement cordées et  à gros fruits noirs ou rouge pourpre, sucrés et acidulés.

Morus alba
Morus alba
Photo: Medjhadi

Maclura Nutt.

M. pomifera (Raf.) B.L. Rob. [Amer. N, cult. Afr. N] [≡ Ioxylon pomiferum Raf.] Can(C) Mar(C) Alg(C)


URTICACEAE

Fleurs polygames, monoïques ou dioïques. Périanthe herbacé à 1-4 ou 5 tépales dans les fleurs mâles et à 3-5 tépales ou nul dans les fleurs femelles. Ovaire à une loge, uniovulé.

CLÉ DES GENRES

1  Plantes couvertes de poils urticants, à feuilles fortement dentées, toutes ou presque toutes opposées ............................. Urtica

—  Plantes sans poils urticants, à feuilles entières ou faiblement dentées, toutes ou presque toutes alternes ...............................  2

2  Plante saharienne érigée très hispide, à feuilles ± dentées sur leur pourtour, blanches laineuses en dessous. Fleurs en glomérules axillaires involucrés par 2-4 ou 6 bractées (fig.), les mâles à 1 étamine …………… Forsskohlea

—  Plante à feuilles entières ou simplement sinuées. Fleurs en glomérules axillaires non involucrés, les mâles à 4 étamines ………………… Parietaria

Urtica L. (Ortie «Hariq» «Bout en nar»)

Monoïque ou dioïque. Fleurs vertes. Périanthe mâle à 5 tépales. Périanthe femelle  à 2 ou 4 tépales. Fruit enfermé dans le calice, lenticulaire. Fleurs en grappes ou glomérules axillaires ou terminaux.

1  Fleurs femelles en têtes sphériques pédonculées (fig.). Les mâles en grappes rameuses très lâches. Périanthe fructifère très accrescent. Monoïque. Annuelle — Haies, décombres — AC. dans le Tell —Euras. I — « Gourice ». Mar Alg Tun Lib Egy

698. — U. pilulifera L.

—  Fleurs toutes en grappes lâches. Périanthe fructifère peu ou pas accrescent ………………… 2

2  Inflorescence en panicule ou en grappe ramifiée (fig.). Plante vivace à souche traçante. Monoïque en Algérie ? (var. procera Mill) — Ravins des montagnes humides, nitrophile — AC : Kl-2-3. AR : Al-2 —Cosm. Mar(A) Alg Tun Lib(A)

  699. — U. dioica L.

—  Inflorescences en grappe simple. Plantes annuelles à racines fibreuses ………… 3

3  Pétiole à une seule stipule. Axe de la grappe élargi en forme de membrane portant seulement des fleurs sur sa face supérieure (fig.). Grappes presque toujours unisexuées (rarement fleurs des 2 sexes mêlées dans une même grappe) — Broussailles, décombres, cultures — C. dans le Tell — | Méd. |. Mad Can Mar Alg Tun Lib

700. — U. membranacea Poir.

Urtica membranacea, Maroc Kenitra
Photo: Rouviere

—  Pétiole à 2 stipules. Axe de la grappe non élargi: membraneux, pourvu de fleurs tout autour; grappes à fleurs mâles et femelles mêlées — Cultures — C. dans le Tell. R. ailleurs jusque dans le Sahara septentrional — Circumb. |. Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

701. — U. urens L.

Urtica urens, Maroc Asni
Photo: Magnouloux

Forsskohlea L.

Herbe ou sous-arbrisseau très hispide, à poils raides. Feuilles obovales cunéiformes à la base, grossièrement dentées (fig.), laineuses sur leur face inférieure. Fleurs en glomérules axillaires involucrés et de deux sortes : les uns rares à 2 bractées et à fleurs toutes femelles, les autres à 4-6 bractées, avec à l'extérieur les fleurs mâles et à l’intérieur les femelles. Fleurs rédui­tes à l’étamine ou l’ovaire (fig.) — Rocailles désertiques — C. dans tout le Sahara. RR : AS : Hd — Sah-Sind. | — « Hamched », « Tarement ». Mau Mar Alg Tun Lib Egy

702. — F. tenacissima L.

 
Forsskaolea tenacissima, Maroc
Photo: Dupont

Parietaria L. ( « Chich el djenan » « Hachich et tené)

Herbe annuelle ou perenne, partiellement à densément pubescente avec  hooked and straight, nonstinging hairs on all parts of plant, stinging hairs absent. Stems often branched from base, erect, ascending, or decumbent. Leaves alternate; stipules absent. Leaf blades deltate, orbiculate to narrowly elliptic, or lanceolate, margins entire; cystoliths rounded. Inflorescences axillary. Flowers bisexual, staminate, or pistillate, proximal flowers usually bisexual and staminate, distal flowers pistillate; involucral bracts linear to lanceolate, without hooked hairs; tepals 4, distinct, ascending, lacking hooked hairs; stamens 4; style persistent or not; stigma tufted, deciduous. Achenes stipitate, ovoid, acute or mucronate (style base sometimes persisting as apical or subapical mucro), loosely enclosed by tepals. x =7, 8, 10, 13.
Les akènes sont nécessaires pour une détermination exacte.

1  Plantes robustes et dressées (15-50 cm) à feuilles inférieures grandes (limbe de 5-7 cm)………………… 2

—  Plantes diffuses, grêles et fragiles, hautes tout au plus de 10 cm, à feuilles inférieures petites à limbe de 1-3 cm………………… 3

2  Plante vivace à souche épaisse et à feuilles vert foncé en dessus. Glomérules floraux sessiles et pauciflores (5-10 flores). Fleurs Iongues de 4-6 mm — Haies, décombres — C. dans le Tell. R. ailleurs : ssp. judaica (L.) Béguinot — |Méd.|  Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

703. — P. officinalis L. Incl. in P. judaica L.

—  Plante annuelle à feuilles diaphanes vert pâle. Fleurs en cymes ±  lâches, nombreuses (15-30 flores). Fleurs de 2-3 mm — Forêts, rochers ombreux — AC. dans le Tell — |Ibéro-Maur.| Can Mar Alg Tun Lib

704. — P. mauritanica Dur.

3  Feuilles inférieures arrondies, à peine plus longues que larges, nettement cordiformes. Bractées, au moins en partie, accrescentes (fig.) — Pied des rochers ombragés — R : Montagnes du Sahara central - Sah-Sind. I. Alg Lib Egy

705. — P. alsinifolia Del.

—  Feuilles inférieures nettement lancéolées, atténuées à la base, bractées non accrescentes (fig.) — Fissures des rochers calcaires ± ombragés — R : çà et là dans toute l’Algérie — | Méd. |. Mar Alg Tun Lib

706. — P. lusitanica L.


SANTALACEAE

Plantes parasites ou semi-parasites. Feuilles alternes et entières, sub- sessiles. Fleurs hermaphrodites ou dioïques (dans notre dition), munies de bractées et de bractéoles ± caduques. Périanthe à 3-5 tépales. Autant d’étamines que de divisions du périanthe. Ovaire infère, à une loge 2-5 ovulée. Fruit sec ou drupacé.

1  Arbre ou arbuste à fleurs jaunes et dioïques. Feuilles lancéolées ou lancéolées-linéaires. Fruit charnu rougeâtre …………  Osyris

—  Herbes ou sous-arbrisseaux bas (moins de 50 cm) à fleurs herma­phrodites, blanches ou verdâtres. Feuilles étroites, linéaires. Fruit sec toujours vert …………………  Thesium

Osyris L.

Arbres ou arbustes très rameux, toujours verts. Fleurs à 3-4 tépales et disposées sur de petits rameaux axillaires; les mâles nombreuses et en fais­ceaux; les femelles solitaires.

1  Arbre ou arbuste de 2 à 5 m, à feuilles lancéolées-aiguës (0,5-4 X 0,5-2 cm); subpenninerviées. Drupe rouge globuleuse de 6-8 mm - Forêts et broussailles — AC : dans le Tell à l’W d’Alger. RR : ailleurs lbéro~Maur. j — « Madjad » — (= O. lanceolata Hochst. (fig.). Can Mar Alg

707.  — O. quadripartita Salzm. Incl. in O. lanceolata Hochst. & Steud.

Osyris lanceolata
Photo: Chatelain

— Arbuste génistoïde de 50 à 150 cm et formant des peuplements den­ses. Feuilles linéaires-lancéolées, petites (1,5 X 0,2-0,5 cm) uninerviées. Drupe rouge de 8-10 mm, à noyau blanc — Forêts, broussailles — AC : dans le Tell. RR : AS. SC. — | Méd. | — « Bouhla ». Mar Alg Tun Lib

708.  — O. alba L.

Osyris alba
Photo: Chatelain

Thesium L.

Périanthe en cloche ou en entonnoir à 4-5 tépales connivents s’enrou­lant en dedans après la floraison et constituant un mamelon au-dessus du fruit ellipsoïde, vert, strié et caduc.

1  Inflorescence en panicule lâche, à fleurs longuement pédicellées et à pédicelles étalés. Akènes fortement striés longitudinalement. Plante vivace à souche ligneuse — Forêts, broussailles des régions bien arrosées — AR : Djurdjura, Babors, Aurès. Tell algérois et oranais : ssp. diviracatum (Jan.) Maire — |Méd.| Mar Alg

709.  — Th. humifusum DC. ≡ T. divaricatum Mert. & W.D.J. Koch

—  Inflorescence en longue grappe spiciforme. Fleurs sessiles ou presque à l’aisselle des feuilles. Akène àz réticulé ou strié latéralement ..... 2

2  Plante annuelle ou bisannuelle à souche grêle, glabre, à tige unique souvent ramifiée de la base; akène à nervures transversales obliques (fig.) — Pâturages, forêts — AC : dans toute l’Algérie et surtout dans le Tell — I Méd. I — « Habb el Krech ». Can Mar Alg Tun Lib Egy

710. — T. humile Vahl.

— Plante vivace à souche ligneuse épaisse, émettant de nombreuses tiges très scabres. Akène à nervures transversales horizontales (fig.) — Steppes d’Alfa de hauts plateaux — RR : AS1 : Dj. Aïssa — I End. Or-F. Mar.| Mar Alg

711. — T. mauritanicum Batt.

 
Thesium mauritanicum, Maroc
Photo: Jeanmonod

RAFFLESIACEAE

Plantes parasites, charnues et sans chlorophylle. Fruit baccien, charnu-pulpeux, polysperme.

Cytinus L. (Cytinet)

1 Herbes parasites sur les racines des Cistacées, frutescentes et venant à fleur de terre. Tige jaune ou rougeâtre, de 3-10 cm, revêtue de feuilles squamiformes. Fleurs 5-15 en grappe dense capituliforme,monoïques, les inférieures femelles, les supérieures mâles en général tétramères — Méd. | — « Bou chemlal », « Dakhmous ».

  712. — C. hypocistis L.

a) Périanthe blanc ou rosé, feuilles et bractées rouge carmin — C : dans le Tell sur les Cistes à fleurs roses.  Can(?) Mar Alg Tun Lib

ssp. kermesinus (Guss.) Wettst. incl. in. subsp. clusii Nyman

— Périanthe jaune, feuilles et bractées orangées ou rouge orangé ………………… b

b) Périanthe jaune pâle à lobes largement ovales — C : dans le Tell sur les Cistes à fleurs blanches.  Mar Alg Tun Lib

ssp. ochraceus (Guss.) Wettst. Incl. in subsp. hypocistis

 
Cytinus Hypocistis, Monts des Trara
Photo: Medjahdi

— Périanthe jaune vif à lobes étroits oblongs — RR : sur Fumana, Helianthemum, Halimiun — Sidi-Ferruch, Oran.  Mar Alg Tun

ssp. lutescens Batt. Incl. in subsp. macranthus Wettst.


LORANTHACEAE

Sous-arbrisseaux parasites sur les arbres. Tiges et rameaux dichotomes, verts et articulés. Fleurs jaunâtres, dioïques. Fleurs à 3-4 pièces polliniques. Fleurs femelles à périanthe à 2-4 tépales, à ovaire infère. Fruit baccien, à endocarpe mucilagineux, à une seule graine.

1  Sous-arbrisseau de 20-50 cm à feuilles ovales-lancéolées bien déve­loppées (fig.),. Fruits blancs, 8-10 mm. Parasite sur Crataegus, Acer, Sorbus, Pistacia, etc ………………… Viscum

—  Plante très petite, de 2-10 cm à feuilles réduites à des écailles triangulaires apprimées (fig.). Fruit vert-bleuâtre très petit, 1-2 mm. Parasite sur Juniperus ………………… Arceuthobium

Viscum L. (Gui)

Feuilles opposées vert-jaunâtre, glabres, persistantes (3-10 X 1-4 cm), entières, 5-7 nerviées à nervures subparallèles. Fleurs fasciculées. Baies blanchâtres translucides — RR : K2 : dans le Guergour, Kefrida, AS3 : Aurès (?) — I Euras. | — « Louciq ».

713.  — V. album L.

 

subsp. album Alg

subsp. austriacum (Wiesb.) Vollm. Mar

Viscum cruciatum Boiss.  Mar

Arceuthobium MB.

Tiges nombreuses articulées à feuilles squamiformes opposées, concrescentes, intriquées. Fleurs isolées ou par 2-3, très petites — AR : Haut Tell, Aurès, AS. En montagne et presque toujours sur Juniperus oxycedrus — Paléo-temp.  Mar Alg

714.  — A. oxycedri (DC.) M.B.

 
Arceuthobium oxycedri
Photo: Medjahdi

ARISTOLOCHIACEAE

Description :

Feuilles alternes, échancrées en cœur à la base, ovales ou suborbiculaires. Fleurs hermaphrodites, à périanthe coloré, irrégulier, tubuleux en lan­guette, poilu intérieurement et caduc. 6 étamines soudées avec le style. Ovaire infère. Style court, à 6 stigmates. Fruit capsulaire (fig.) à 6 loges polyspermes, s’ouvrant par 6 valves. Graines triangulaires.

Aristolochia L.

1 Plante à tiges dressées et annuelles; haute au plus de 60-80 cm et issue d’un tubercule souterrain. Périanthe à tube droit (fig.) —Méd. — « Gittsa el haya ».

715. — A. longa L. = Aristolochia fontanesii Boiss. & Reut.

a) Périanthe ne dépassant pas 5 cm de long. Feuilles petites (3-4 cm) — Lieux humides — R : Kl-2-3. Al : Mitidja, 03 : Mts de Tlemcen.  Mad Can Mau Mar Alg Tun(?)

ssp. paucinervis (Pomel) Batt. ≡ A. paucinervis Pomel

 
Aristolochia longa ssp. paucinervis
Photo: Medjahdi

— Périanthe de 6-9 cm. Feuilles longues de 4-8 cm — Broussailles, haies — AR : Tell à l’E d’Oran. Alg*

ssp. Fontanesii (Boiss. et Reut.) Batt. Incl. in. A. fontanesii Boiss. & Reut.

—  Plantes à tiges volubiles élevées (2-5 m) sans tubercule souterrain. Périanthe à tube recourbé en U (fig.) ................2

2  Feuilles à limbe luisant sur les 2 faces, ovales-oblongues, vert foncé. Périanthe jaune lavé de brun — Forêts, broussailles humides — C : Al-2. RR : ailleurs : Tiaret, Tlemcen — | E. Méd. — « Zeraound ».  Mar Alg

716. — A. altissima Desf. incl. in A. sempervirens L.

 
Aristolochia altissima
Photo: Medjahdi

—  Feuilles glauques, vert foncé en dessus, blanchâtres en dessous, ovales-cordiformes. Périanthe extérieurement brun pourpre — Forêts, broussailles — AC ; 01-2-3 — | Ibéro-Mar. | — « Beli litha » — (— A. glauca Desf.).  Mar Alg

717. — A. baetica L.

 
Aristolochia baetica, el Ourit
Photo: Medjahdi

A. navicularis Nardi Alg Tun

A. pistolochia L. [Afr. N. ?] Mar*



CHENOPODIACEAE

Fleurs hermaphrodites ou polygames, accompagnées de 0-3 bractées, périanthe herbacé, accrescent ou non, subsistant après le fruit (périanthe fructifère) à 2-5 divisions. 1-5 étamines. Ovaire uniloculaire et uniovulé formé par 2 (rarement 3-5) carpelles, supère, semi-infère chez Beta. Graine horizontale ou verticale.
Famille incluse actuellement dans les Amaranthaceae selon APG IV.

CLÉ DES GENRES

1  Feuilles à limbe bien développé, toujours apparent, dilaté, plan, entier ou lobé ………………… 2

—  Feuilles soit nulles ou presque nulles, soit étroites-linéaires et sans limbe individualisé, soit épaissies crassulescentes et ± ovoïdes ………………… 5

2  Périanthe fructifère fortement accrescent, à 2 divisions ± soudées à la base, cachant le fruit (fig. 720-28) ou en forme de triangle ren­versé, trilobé au sommet (fig. 726) …………………  Atriplex

—  Périanthe fructifère peu ou pas accrescent, à 5 tépales étalés ou dressés laissant le fruit très apparent ………………… 3

3  Calice s’indurant sur le fruit et faisant corps avec lui, ligneux (fig.731). Fleurs munies d’une bractée et de 2 bractéoles ………………… Beta

—  Calice restant membraneux et non soudé au fruit. Fleurs sans bractée ni bractéole …………………  4

4  Plantes ligneuses à la base, tépales étalés (fig. 734) ………………… Oreobliton

—  Plantes herbacées, tépales appliqués sur le fruit (fig. 739) ………………… Chenopodium

5  Plantes à tiges formées d’articles superposés, à feuilles paraissant nulles ou représentées par 2 lobes ± aigus au sommet de chaque article …………………  6

—  Feuilles bien développées, linéaires, ovoïdes ou semi-cylindriques ………………… 11

6  Gaine foliaire bien plus courte que les entrenœuds, formant une cupulesituée à la base de ceux-ci (fig. 743). Petite plante annuelle ………………… Halopeltis

—  Gaine foliaire embrassant toute la longueur de l’entre-nœud, terminée au sommet de celui-ci par 2 pointes souvent à peine visibles ………………… 7

7  Tiges présentant de nombreux rameaux courts, stériles, globuleux à l’aisselle des feuilles. Bractées florales non soudées 2 à 2. 1 éta­mine …………………  Halocnemum

—  Tiges sans rameaux courts et globuleux. Bractées florales soudées 2 à 2, 2-5 étamines .... 8

8  Périanthe fructifère non ailé. Plantes des bas-fonds et des marais salés …………………   9

—  Périanthe fructifère ailé (fig. 748). Plantes de pâturages arides ou désertiques. (RR des zones argileuses juxta littorales : Anabasis prostrata) …………………  10

9  Fleurs groupées par 3 dans l’épi floral et laissant après leur chute une empreinte unique (fig. 745). Articles des jeunes rameaux en général à peu près aussi longs que larges. Epi floral de plus de 5 mm de diamètre ………………… Arthrocnemum

—  Fleurs par 3 sur l'épi mais laissant après leur chute 3 empreintes en forme de fossettes bien distinctes (fig. 747). Articles des jeunes rameaux bien plus longs que larges. Epi floral de moins de 5 mm de diamètre ………………… Salicornia

10  Graines horizontales. Plantes à saveur âcrè ou amère, non pâturées par les troupeaux …………………  Arthophytum

—  Graines verticales. Plantes à saveur douceâtre ou salée, pâturées par les troupeaux  ………………… Anabasis (p.p.)

11  Plantes formant des coussinets hémisphériques très denses à feuilles opposées très courtes  ………………… Anabasis aretioides

—  Plantes non en coussinets, hémisphériques, très denses ………………… 12

12  Arbrisseaux à rameaux terminés en longues épines, à feuilles linéaires non charnues  ………………… Noaea

—  Arbrisseaux non épineux ………………… 13

13  Feuilles étroitement linéaires, aciculaires, jamais charnues ou coriaces ………… 14

—  Feuilles linéaires, ovoïdes ou semi-cylindriques toujours crassules-centes, charnues ou coriaces ………………… 15

14  Pièces du périanthe fructifère dressées, ovales-lancéolées. Fleurs soli­taires à l'aisselle de 2 bractées scarieuses ovoïdes-apiculées et plus longues que la fleur (fig. 756) ………………… . Polycnemum

—  Pièces du périanthe fructifère étalées sur le fruit, portant chacune sur le dos une aile membraneuse arrondie (fig. 757). Fleurs en glomérule, dépourvues de bractées ………………… Kochia

15  Plantes annuelles très hispides, grisâtres ou brunâtres en entier ………………… Bassia

—  Arbrisseaux ligneux, ou plantes annuelles, mais alors glabres sauf à l’aisselle des feuilles …………16

16  Plantes annuelles à feuilles linéaires …………………  17

—  Arbrisseaux ligneux ………………… 18

17  Feuilles caulinaires longues de 1-3 cm, glabres, espacées sur la tige; divisions du calice non ailées ………………… Suaeda maritima

—  Feuilles caulinaires de 0,3-1 cm, villeuses à leur aisselle, rapprochées sur la tige; divisions du calice ailées dorsalement .………………… Halogeton sativus

18  Un coussinet de poils laineux très dense présent à l’aisselle des feuilles ………………… 19

—  Aisselle des feuilles glabre ou à peine pubescente …………  22

19  Feuilles opposées ………………… Nucularia

—  Feuilles alternes ………………… 20

20  Feuilles triangulaires, très aiguës, coriaces, planes, embrassant à peu près totalement la tige à leur base ………………… Cornulaca

—  Feuilles semi-cylindriques, charnues, embrassantes à leur base sur seulement une faible partie de la tige …………………  21

21  Feuilles brusquement atténuées en une longue pointe de 2-3 mm. Involucre fructifère ailé  ………………… Halogeton alopecuroides

—  Feuilles ± progressivement atténuées en une pointe courte 0,5-1 mm,paraissant continuer la face inférieure de la feuille et fortement incurvée vers le bas. Involucre fructifère aptère …………………  Traganum

22  Feuilles rétrécies, ± pétiolées à la base, jamais ± amplexicaules. Tépales charnus, étroitement appliqués sur le fruit, dépourvus d’ailes ou de crêtes dorsales (fig. 767) ………………… Suaeda

—  Feuilles non rétrécies à la base, toujours ± amplexicaules; tépales membraneux en général brièvement ailés sur le dos ou si non au moins carénés ………………… Salsola

Atriplex L.   (Aroche « Guettaf »)

Traitement C.Chatelain  sur la base de textes réalisés par A.Dobignard

Fleurs unisexuées, monoïques ou dioïques avec parfois quelques-unes hermaphrodites. Fleurs mâles sans bractées, à périanthe à 4-5 tépales et 3-5 étamines. Fleurs femelles avec deux bractées, à périanthe nul ou à 2-4 segments hyalins. Ovaire uniloculaire et uniovulé, à 2 styles filiformes. Fruit membraneux, comprimé dans les deux bractées de la fleur femelle ou herma­phrodite (Périanthe fructifère ou valves frutifères). Graine lenticulaire, noire et disposée verticalement (sauf dans les fleurs hermaphrodites où elle est horizontale).

1  Herbes annuelles …………………  2

—  Plantes vivaces, sous-arbrisseaux ou arbustes …………………  10

2  Plantes vertes ou faiblement blanchâtres, dressées. Valves fructifères soudées seulement à la base et restant herbacées ou membraneuses …………………  3

— Plantes blanches-argentées, souvent décombantes. Valves fructifères soudées au moins jusqu’au milieu, subligneuses coriaces à maturité …………………  7

3  Feuilles ovales-obtuses, les inférieures pas plus longues que larges, ± sinuées sur les marges, faiblement blanchâtres, à odeur très fétide, grandes et larges de 6-8 cm (fig.) — Terrains argileux — RR : Bou Hanifia près de Mascara — | End. E.N.A. ] (= A. Salzmanianus Bunge). Mar Alg

718. — A. chenopodioides Batt.

Atriplex chenopodioides Batt.
Plante annuelle monoïque glauque et farineuse, rameuse dès la base de h. 0,5-1 m à rameaux grêles et étalés. Feuilles basales grandes de 3-8 cm, épaissies-charnues à pétiole ≤ le limbe obovale ou triangulaire, tronqué ou subcordé à la base à marges sinuées - dentées à dents obtuses, les supérieures décroissantes, obovales et subentières. Inflorescences espacées au sommet des rameaux fertiles à l’aisselle des feuilles sup. en glomérules mixtes. Fleurs ♂ à périanthe à 5 sépales obtus et 5 étamines ; fl. ♀sans périanthe à 2 bractéoles devenant les valves fructifères soudées à la base sur ± 1/4, ovales-triangulaires et verruqueuses. Graine verticale lenticulaire, noire, lisse de Ø 1,5 mm.

 — Feuilles hastées ou lancéolées, toujours plus longues que larges, vertes, inodores ………………… 4

4 Feuilles toutes étroitement linéaires (fig.) ou linéaires-lancéolées, jamais dilatées à la base. Valves fructifères ± triangulaires, pointues, fortement muriquées sur les faces — Décombres — R : Environs d’Alger — | Euras. |.Mar(?) Alg

719.   — A. littoralis L.

Fl. Afrique du Nord vol.8

  —  Feuilles (au moins les inférieures et les moyennes) triangulaires- ovales, dilatées ou hastées à la base. Valves fructifères non muriquées sur les faces …………………  5

5  Feuilles inférieures et moyennes très nettement hastées à la base (fig.). Valves fructifères triangulaires, tronquées à la base, parfois ± tuberculées — Champs, décombres — AC : dans le Tell. RR : ailleurs Circumb. |.

 720. A. hastata L. sensu QS.=  A. prostrata DC.

—  Feuilles inférieures et moyennes jamais hastées dans notre dition (parfois subhastées mais les auricules sont obliques et non perpendiculaires). Valves fructifères atténuées à la base (fig.) …………………  6

6  Feuilles cunéiformes à la base dentées sur les marges (fig.), (par­fois subhastées). Inflorescence lâche, interrompue, feuillée jusqu’au sommet — Décombres — AC : dans le Tell. RR : aiilleurs : Aflou —Circumb. |. 

721. — A patula L.

Atriplex patula L.
Plante annuelle, h. 30-80(100) cm, monoïque, verte, glabre et farineuse très rameuse. Feuilles éparses, brièvement pétiolées, rhomboïdales -  lancéolées, entières, parfois subhastées à la base ou avec 1-2 fortes dents latérales de (15)20-70 × 4-12(20) mm, les supérieures, plus petites et très étroites. Glomérules floraux mixtes disposés en inflorescence paniculiforme lâche et courte à l’aiselle d’une feuille, dès la base des tiges. Périanthe fructifère petit, vert, pulvérulent -  farineux de 3-4(6)  mm, à valves deltoïdes soudées sur 1/4, lisses ou muriquées  avec 2-3 tubercules aigus sur le dos, à partie triangulaire apicale de ± 2 mm. Graine lenticulaire noire, lisse de Ø 1,5-2,5 mm.

Note: très lié aux jardins et cultures extensives irriguées des plaines nord  et atlantiques, en expansion au Maroc.
Ecologie : nitrophile ; cultures et pâtures humides rudéralisées des zones sublittorales océaniques. Floraison :  juin - novembre.
Distribution générale : hémisphère nord tempéré, introduit et naturalisé ailleurs, devenant subcosmopolite.

—  Feuilles ovales-lancéolées souvent profondément dentée laciniées (fig.). Inflorescence en épis terminaux denses, feuillée seulement à la base — Sables et terrains gypseux. RR : Bône, Sétif — I Paléo-temp. (= A. laciniata L.).

722.— A. tatarica L.

Atriplex tatarica L.
Plante annuelle 30-80cm, monoïque, verdâtre et pulverulente, à rameaux érigés. Feuilles inf. opposées, deltoides-romboidales largement dentées de 2-6x1,5-5cm., les sup. alternes éparses, étroites et subentières. Glomérules à fl. mâles à la partie sup. des infl. spiciformes peu feuillues au sommet des rameaux fertiles; glomérules femelles denses dans la partie inf. Périanthe fructifère vert blanchâtre, induré-spongieux de 4-7x4-6mm., à valves deltoides-rhomboidales soudées sur 1/3 inf, trinerviées, lisses et à marge de la partie inf. élargies +- trilobées, entières à faiblement dentées. Graines lenticulaire noire, lisse de 1,5-2mm diam. Ecologie: pâturages sablonneux un peu salés ou gypseux du littoral et de l'intérieur.

7  Tiges dressées et robustes. Feuilles grandes de 5-8 cm ………………… 8

—  Tiges ± étalées diffuses. Feuilles petites, de 1,5-4 cm. Plantes peu élevées, blanchâtres-argentées ………………… 9

8  Feuilles pas plus longues que larges (cf. plus haut)  …………… A. chenopodioides

—  Feuilles plus longues que larges, ovales à lancéolées, parfois vertes sur leur face supérieure. Valves fructifères triangulaires, tronquées à la base, tuberculeuses sur leurs faces (fig.) — Terrains argileux, riches en nitrates — RR : Biskra, littoral d’Alger et d’Oran — I Cosm.

723.  — A. rosea L.

Atriplex rosea L.
Plante annuelle, h. 30-80(100) cm, monoïque, blanchâtre, glabre et farineuse à rameaux longs, étalés - redressés. Feuilles inf. opposées, en pseudoverticilles brièvement pétiolées (3-10 mm), ovales ou deltoïdes - rhomboïdales, largement dentées, de 2-5 × 1-2,5 cm, les sup. plus petites, sessiles et entières. Glomérules floraux épais (Ø 8-10 mm), mixtes, disposés en inflorescence spiciforme, lâche et aphyles au sommet des rameaux fertiles à fl. ♀nues à la base et fl. ♂ au sommet. Périanthe fructifère coriace et induré de 4-6(8) mm, à valves deltoïdes soudées sur 1/4-1/2, fortement muriquées  et denticulées sur les marges. Graine lenticulaire noire, lisse de Ø 1,8-2,5 mm.
Ecologie : nitrophile et halophile ; cultures et pâtures humides rudéralisées un peu salées du littoral et de l’intérieur (très rare).
Floraison:  mai - octobre.
Distribution générale : Région méditerranéenne, Asie occidentale jusqu’en Inde.

9  Valves fructifères dimorphes, les inférieures (qui sont souvent seules visibles) grandes, suborbiculaires, cordées, membraneuses (fig.); les supérieures triangulaires bien plus petites — Zones limoneuses des régions désertiques — AC : SS — R : SC — | Sah-Sind.

724. — A. dimorphostegia Kar. et Kir.

Atriplex dimorphostegia Kar. et Kir.
Plante annuelle monoïque glabre, blanchâtre et farineuse, rameuse dès la base de h. 10-30 cm. Feuilles alternes entières de 15-25(40) × 5-15 mm, obovales à limbe atténué en pétiole court de 2-12(20) mm. Inflorescences en glomérules pauciflores regroupées au sommet des rameaux. Fleurs ♂ à périanthe à 5 sépales obtus et 5 étamines ; fl. ♀sans périanthe à 2 bractéoles devenant les valves fructifères de (4)6-8 × 4-8 mm indurées, à marges faiblement dentées et soudées à la base sur ± 1/4, ovales-triangulaires, papyracées et sublisses au sommet. Graine verticale lenticulaire, brun - noire, lisse de Ø 2 mm.
Ecologie  : pâturages sablonneux, cultures des oasis, lits d’oueds un peu salés des zones arides et désertiques.
Floraison : février - juin et après les pluies au Sahara.
Distribution générale : Afrique du Nord, Sahara et déserts d’Asie occidentale et centrale.

—  Valves fructifères aussi larges que longues, cunéiformes à la base 3-5 lobées au sommet (fig.) — Sables maritimes — RR : Al : Sahel d’Alger, 01 : golfe d’Arzew — W. Méd. Atl.

725. — A. tomabeni Tineo

10  Feuilles opposées; oblongues ou lancéolées. Périanthe fructifère à divisions entièrement soudées en une capsule triangulaire et trilobée au sommet (fig.). Plante de 20-50 cm, décombante — Marécages salés du littoral — AC : dans le Tell — I Cosmop. I — (= Obione portulacoides (L.) Moq.).

726. — A. portulacoides L. = Halimione portulacoides (L.) Aellen

—  Feuilles alternes. Périanthe fructifère à divisions soudées à la base ou seulement en partie ………………… 11

11  Arbrisseau de 50-200 cm, à tiges érigées-dressées, ligneuses. Feuilles assez grandes, 2-5 cm, en général 2 fois plus longues que larges; oblongues ou ovales-obtuses. Valves fructifères coriaces, arrondies-réniformes, lisses. Plante polymorphe — Rocailles, talus argileux, zones d’épandage db salées — C. dans toute l’Algérie. SS, SO, SC : Commun en montagne — I Cosmop. I — Pourpier de mer). « Aramass ».

727. — A. halimus L.

—  Plantes basses ne dépassant guère 50 cm; à feuilles bien plus petites (1-2 cm) ………………… 12

12  Tiges dressées. Périanthe fructifère grand de 1 cm environ, orbicu-laire, papyracé et lisse (fig.). Buisson très rameux à tiges blancheâtres — Sables salés — RR : Biskra, Oued Rhir. — | End. de l'Oued Rhir à la Cyrénaïque. I.

728. — A. mollis Desf.

—  Tiges ± décombantes. Périanthe fructifère beaucoup plus petit et non comme ci-dessus ………………… 13

13 Périanthe fructifère ovale ou cunéiforme, lisse, plus long que large (fig.). Feuilles coriaces, rigides. Inflorescence composée d’épis en général ramifiés — Sables salés — RR : Biskra, Oued Rhir — I Sah- Sind. ITun Alg Lib Egy

729.  — A. coriacea Forssk.

— Périanthe fructifère deltoïde à partie inférieure renflée, spongieuse- muriquée (fig.). Feuilles molles, discolores, dentées. Inflorescences composées d’épis jamais ramifiés — Argiles — C. en Algérie sauf sur le littoral algéro-constantinois — var. mauritanica Boiss. et Reut. — Sah. Méd. I — (= A. parvifolia Lowe p.p.).

730.  — A. glauca L.

subsp. glauca [Afr. N. ?]

subsp. ifniensis (Caball.) Rivas Mart. et al.

subsp. mauritanica (Boiss. & Reut.) Dobignard Mar Alg Tun Lib

Atriplex mauritanica, détail typus
Photo:Herbier G

A. colerei Maire Mar

Atriplex colerei
Photo:herbier MPU

A. hortensis L.

Fl. Afr. N. vol8

A. malvana Aellen & Sauvage
Arbrisseau très rameux de h. 10-40 cm blanchâtre, à souche ligneuse épaisse et à rameaux dressés. Feuilles opposées blanches et pubérulentes, subpétiolées (0,5-2 mm), entières, coriaces, obovales ou rhomboïdales, obtuses de 10-15 × 3-10 mm. Inflorescences en pseudospicastres distants, terminaux à glomérules mixtes de fleurs ♂ et fl. ♀. Fl. ♂ de Ø 1,5-2 mm à 5 tépales obtus; fl. ♀nues à 2 bractéoles accrescentes se développant en valves fructifères soudées sur 1/2-2/3, deltoïdes à base élargie de 2-4 mm, épaissies - spongieuses et tuberculées, à partie libre apicale élargie et irrégulièrement trilobée.
Note : taxon faisant la transition entre le genre Atriplex et Halimione portulacoides par l’apex des valves fructifères trilobées. Feuilles subverticillées étroites linéaires chez ce dernier.
Ecologie : halophyte; suintements, dépressions et pâturages salés, végétations à Salsolacées et Limonium.
Floraison et fructification: septembre - novembre.
Distribution générale: Maroc, endémique.

 


A. semibaccata R. Br. [natural. Afr. N.]
Plante vivace monoïque, glabre à rameaux couchés ascendants de (10)20-40cm. Feuilles alternes éparses, à limbe largement denté de 10-25x3-8mm, atténué en pétiole court, vertes sup., blanchâtres farineuse inf. Inflorescence en glomérules pauciflores (1-5 fl.) à l'aisselle des feuilles dès la base des tiges. fl. mâles au sommet des tiges.. Valves fructifères charnues, lisses, nervurées et rhomboidales de3-5x2-3,5mm, à marge 1-2 dents réduites, soudées à la partie inf. sur +- 1/2, jaune ou rouge-orange à maturité, devenant noirâtre à la dessication. Graine verticale lenticulaire, lisse.

A. suberecta Verd. [natural. Afr. N.]

A. vesicaria Heward ex Benth. [cult. et subspont. Afr. N.]

Atriplex lindleyi subsp. inflata (F. Muell.) Paul G. Wilson

N.B. A. semibaccata R. Br., A. nummularia Lindl. et A. inflata F. Muell sont cultivés comme plantes fourragères et parfois adventices, surtout dans zones arides.

Atriplex nummularia  Lindl. cult Mar Alg

Atriplex canescens (Pursh) Nutt.
 Plante vivace, blanc, formant un buisson 1-160cm; fruit à 4 ailes membraneuses. Originaire d'Amérique du Nord. Mar Alg Tun Egy

 

Beta L. (Betterave « Silk» «Bendjar »)

Tige sillonnée. Fleurs hermaphrodites. Périanthe urcéolé à 5 lobes. 5 éta­mines insérées sur 1 disque charnu. Ovaire semi-infère à 1 loge uniovulée. Style court, 2-5 stigmates. Fruit akénien adhérant au calice persistant et accrescent. Graine lenticulée et horizontale. Glomérules axillaires, constituant des épis lâches (fig.).

1  Inflorescence non feuillée ou feuillée seulement à la base. I Euras.- Méd.

731.  — B. vulgaris L.

a) Plante grêle, à tiges très rameuses, glomérules pauciflores — C : dans le Tell et sur les hauts plateaux. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. maritima (L.) Arcang.

— Plante généralement à grosse souche, à tiges robustes, glomérules en général 5-8 flores. Betterave cultivée — Souvent ± spontanée en Algérie. Mar Alg Tun Lib

ssp. vulgaris

—  Inflorescence feuillée jusqu’au sommet  …………………  2

2  Feuilles florales linéaires ou lancéolées, bien plus petites que les autres. Fleurs soudées entre elles à la base dans le glomérule. Lobe des sépales ± dressé au-dessus du fruit (fig.) — Terrains argileux ± salés — C. dans le Tell oranais. RR : ailleurs : Biskra — I Méd. Mar Alg Tun Lib

732. — B. macrocarpa Guss.

Beta macrocarpa, Maroc
Photo: Chatelain

—  Feuilles florales largement ovales-lancéolées, semblables aux autres. Fleurs libres dans le glomérule. Lobes des sépales très courts appli­qués sur le fruit (fig.) — Rocailles désertiques — SO, SC : dans les zones montagneuses — I Sah.-Atl.

733. — B. patellaris Moq. ≡ Patellifolia patellaris (Moq.) A.J. Scott et al.

Oreobliton Dur. et Moq.

Sous-arbrisseau ligneux à sa base, à tiges grêles, herbacées et pendantes. Feuilles lancéolées, pétiolées. Fleurs hermaphrodites sans bractéoles; en cyme lâche à l’aisselle des feuilles. 5 tépales. 5 étamines. Ovaire supêre un peu enfoncé dans le disque. Style court 2,5-3 mm. Akène globuleux, cha­griné, à 2-3 côtes longitudinales, petit 1,7 mm, adhérent au périanthe à sa base et non recouvert par lui (fig.). Graine horizontale — Rochers calcaires verticaux — Cl, H2, AS3; à l’Est de Constantine — End. E. Alg. Tun.

734.  — O. thesioides Durieu et Moq.

Chenopodium L. (Chénopode)

Fleurs hermaphrodites, sans bractées. Périanthe herbacé, à 3-5 tépales soudés à la base, non accrescent ni soudé avec le fruit. 5 étamines, parfois moins. 2-3 styles. Graine lenticulaire, horizontale ou verticale (parfois les 2 sur la même plante).

1 Plantes pubesc entes-visqueuses à odeur aromatique, agréable et très prononcée. Annuelles ou vivaces ………………… 2

— Plantes glabres ou d’aspect farineux; inodores ou à odeur fetide. Annuelles ...  3

2  Feuilles petites, toutes profondément pennatiséquées ou pennatilobées. Plantes florifères dès la base, à tiges prostrées nombreuses et à pé­rianthe fructifère accrescent en forme de capsule rugueuse pen­tagone. Graine verticale. Vivace — Décombres — Adventice ± natu­ralisé et en voie d’extension dans le Tell. R : Oran, Alger — ! N. Amér. I — (= Rouble va multifida Moq.). Mar(N) Alg(N)

735. — Ch. multifidum L.

—  Feuilles atteignant 10-15 cm, les inférieures nettement dentées ou sinuées, les supérieures ± entières. Plante dressée à inflorescences terminales. Graine horizontale. Vivace ou annuelle — Décombres, fossés — C. dans le Tell, espèce naturalisée — ! Amér. | — « Cianama ». Mar Alg Tun Lib Egy

736. — Ch. ambrosioides L.

3  Inflorescences axillaires en glomérules très denses, sphéroïdaux, semblables à des mûres rouges à maturité. Périanthe fructifère épaissi, charnu. Feuilles inférieures ovales en cœur, les caulinaires triangulaires-hastées et fortement dentées — Rocailles, cultures — AC : H et AS — Eur.-As.-Iran-Tour. — (= Blitum virgatum L.).

737.  — Ch. foliosum (Münch) Asch. incl. in Blitum virgatum L.

—  Inflorescences en épis toujours ± allongés. Périanthe fructifère non épaissi ………………… 4

4  Plantes glauques recouvertes, au moins en partie (face inférieure des feuilles) d’une pulvérulence blanchâtre d’aspect farineux …………………  5

—  Plantes à feuilles vertes sur les deux faces …………………  6

5 Plantes farineuses en entier, à odeur fétide très prononcée, prostrées -rampantes à feuilles ovales-deltoïdes et entières. — HR : plante dressée à feuilles lancéolées-hastées ± sinuées-dentées : var. incisum Maire : SC (graines finement ponctuées) — C. dans le Tell. R : ailleurs — Méd.-Eur. | — « Bahlia » « Melfouf el Kelb ». Mar Alg Tun Lib Egy

738.  — Ch. vulvaria L.

Chenopodium vulvaria
Photo: Dupont

— Plantes à feuilles vertes sur leur face supérieure, ovales-lancéolées ± sinuées-dentées sur leur marge, non ou à peine fétide. Tiges dressées hautes de 30-150 cm — Champs, décombres — ! Cosm. I — « S oit an el Belaür ».

739. — Ch. album L.

a) Feuilles inférieures plus longues que larges, régulièrement dentées (fig.). Graines lisses — AC : dans le Tell. R : ailleurs. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. album

— Feuilles inférieures pas plus longues que larges, irrégulièrement sinuées dentées (fig.). Graines finement ponctuées. — C : dans le Tell. Mar Alg Tun

ssp. opulifolium (Schrad.) Batt. ≡ Ch. opulifolium Schrad. ex W.D.J. Koch & Ziz

subsp. amaranthicolor Coste & Reyn. Mar Alg Tun Lib Egy

6  Grappes florifères à rameaux, érigées, appliquées contre la tige, grêles et au moins 3 fois plus longues que la feuille qui les axillent. Graines horizontales — Décombres — RR : Sétif, Bordj bou Arreridj, Oran (Naturalisé) — | Euras. Alg(A)

740. — Ch. urbicum L.

—  Grappes dfc rameuses, bien plus courtes ou à peine plus longues que la feuille axillante... 7

7  Feuilles lancéolées cunéiformes à la base (fig.). Plante verte; graine lenticulaire noire et luisante lorsqu’elle est débarassée du péricarpe. Fleurs à 5 sépales et 5 étamines. Graines horizontales — Cultures, décombres — C. dans toute l’Algérie. R. au Sahara — I Cosm. « Merzita ». Mar Alg Tun Lib Egy

741. — Ch. murale L.

Chenopodium murale
Photo: Dupont

—  Feuilles hastées (fig.). Inflorescence, tige et jeunes feuilles en général teintées de rouge pourpré. Graine jaune ou brunâtre réticulée. Fleurs à 2-3 sépales et 1-2 étamines. Graines, la plupart verticales — Lieux humides riches en nitrate — RR : le Kreider — I Eur. — (= Ch. rubrum L.).

742. — Ch. chenopodioides (L.) Aellen

N. B.  En plus de ces espèces, divers Chenopodium ont été rencontrés adventices autour des principales villes. Tel est le cas en particulier pour : C. botrys L. (Alger), C. serotinum L. (Alger), C. glaucum L. (Alger- Oran).

Chenopodium glaucum
Photo: Dupont

C. ambrosioides L. [natural. Afr. N.]

C. bonus-henricus L. [advent. Maroc] Mar

C. botrys L. Alg(A) Lib(A) Egy(N)

C. ficifolium Sm. Alg(A) Egy

C. glaucum L. Alg? Egy(N)

C. hybridum L. [advent. Afr. N.?]

C. ×maroccanum Pau = C. album L. × C. murale L. Mar

C. multifidum L. [natural. Afr. N.] Mar(N) Alg(N)

C. strictum Roth [Afr. N. ?]

C. suecicum J. Murr Alg

Halopeplis Bunge

Herbe annuelle glabre, glauque et blanche, haute de 2-20 cm, rameuse dès la base. Feuiles alternes, globuleuses-hémisphériques, amplexicaules.

Fleurs hermaphrodites en épis latéraux et terminaux sessiles, temées, concrescentes. Périanthe tétragone, tridenté au sommet. 1 étamine — Boues humides et salées — AR : 02. RR : H1 : le Kreider, H2 : Aumale — | Méd.(fig)

743.  — H. amplexicaulis (Vahl.)  Ces., Pass. & Gibelli

Halocnemum M. Bieb.

Arbrisseau jaunâtre, de 30-150 cm, à tiges nombreuses formant des touffes denses. Tronc brunâtre. Rameaux herbacés cylindriques, constitués d’articles superposés très courts, bilobés au sommet et portant à ce niveau 2 ramuscules courts gemiformes, à 4 rangs de feuilles ovales-imbriquées (fig.). Inflorescence en épis latéraux (et alors opposés), ou terminaux, pouvant atteindre 10 à 15 cm, mais en général plus courts, ± ramifiés. Feuilles florales sur 4 rangs, libres. Fleurs hermaphrodites. Périanthe à 3 tépales membraneux inégaux (fig.). 1 étamine — Bas-fonds très salés des chotts — C : H1-2 : Hd. SS. RR : SO, SC (Tassili n’Ajjer) — Méd.-Irano-Tour. | — « Grina »« R'essai ».

744.  — H. strobilaceum (Pall.) M.Bieb.

Halocnemum strobilaceum
Photo: Chatelain, Tunisie

Arthrocnemum Moq.

Arbrisseau de 60-150 cm formant des touffes denses à rameaux dressés. Rameaux herbacés à articles zt claviformes, longs de 4-10 mm et bilobés au sommet. Inflorescence en épis latéraux (et alors opposés) et terminaux, longs de 3-6 cm. Feuilles florales opposées, largement soudées, cachant en partie les fleurs. Celles-ci ternées. Périanthe à 3 tépales subégaux, apiculés au sommet. 2 étamines — Bas-fonds salés des Chotts — C. jusque à la lisière sud du Sahara septentrional — j Ancien Monde. | « Hardjem » — (= A. glaucum (Del.) Ung. = A. macrostachyum (Moris.) = Salicomia macrostachya Moris) (fig.).

745.  — A. indicum (Willd.) Moq. = Arthrocnemum macrostachyum (Moric.) K. Koch

Arthrocnemum franzii Sukhor.
Se distingue de A. macrostachyum par son aspect généralement plus dense et rameux, sa plus grande taille, ses rameaux plus fins, ainsi que des anthères plus courtes (0,8-1 mm), style plus long (1-1,5 mm) et des graines plus allongées et à papilles plus grandes et proéminentes. berges du Draa, région de Tan-Tan, Cap Vert. Ma

Salicornia L.

Fleurs vertes, hermaphrodites, avec bractées. Périanthe en forme de bourse, 3-4 denté. 1-2 étamines. 2-3 stigmates plumeux. Fruit ovoïde et membraneux, renfermé dans le calice accrescent. Graines verticales.

1  Plante herbacée dépourvue de rejets à la base, à tige dressée grêle, à articles bien plus longs que larges. Epis florifères longs de 1-9 cm. Fleurs en général temées, subégales, laissant sur Taxe après leur chute 3 logettes en triangle (fig.) — Vases salées du littoral — RR : Bône, Oran — I Cosm. I — (= S. herbacea L.).

746.  — S. europea L.

— Plantes vivaces à tiges ligneuses radicantes ou non. Epis florifèreslongs de 1-9 cm. Fleurs en général ternées laissant sur Taxe 3 logettes contiguës, la médiane plus grande que les latérales (fig.) — Terrains salés — Cosm. I — « Belbel » « Rherdam » — (= S. fruticosa L.).

747.  — S. arabica L.  sensu QS incl. in Sarcocornia fruticosa (L.) A.J. Scott

a) Tiges longuement traçantes, radicantes, à rameaux secondaires dressés — RR : Oran.

var. perennis (Mill.) Fiori ≡ Sarcocornia perennis (Mill.) A.J. Scott

— Tiges dressées très rameuses dès la base — CC : dans toute l’Algérie et le Sahara septentrional.

var. typica Fiori

N.B. A. Chevalier a décrit de l’Oued Rhir deux Salicornes qui semblent bien proches de cette dernière espèce : S. deserticola, plante surtout bisannuelle à tiges dressées très grêles et S. longispica qui ne paraît guère en différer que par ses graines semi-lunaires. Nous n’avons pas pu étudier ces plantes.

[S. deserticola A. Chev.] Alg  = Sarcocornia fruticosa (L.) A.J. Scott

S. dolichostachya Moss [Afr. N. ?)] Mar?

Arthrophytum Schrank

Rameaux articulés. Périanthe à 5 tépales accrus après l’anthèse d’une aile transversale. 2-5 étamines insérées sur un disque lobé (staminodes de certains auteurs). Graine horizontale.

1  Arbrisseau à tiges grêles dressées, très rameuses. Rameaux secondaires rapidement érigés, verts foncés noircissant sur le sec. Entre­noeuds allongés (0,8-3 cm pour les inférieurs). Périanthe fructifère à ailes en général striées de rose ou de pourpre de 7 mm de diamètre. Inflorescences courtes, groupées au sommet des rameaux — Pâturages désertiques — AC : 02-3. H1-2. C : AS. Hd. SS — | Sah.-Méd.« Remt > <tNadjrem>— (= H. articulatum Bonn, et Barr. = H. tamariscifolium (L.) Pau) (fig.).

748. — A. scoparium (Pomel) Iljin ≡ Hammada scoparia (Pomel) Iljin

Hammada scoparia, Ougarta
Photo: Benhouhou
Hammada scoparia, Ougarta
Photo: Benhouhou

—  Arbrisseau à rameaux robustes toujours ± divariqués, verts-blanchâtres, ne noircissant pas sur le sec. Entre-nœuds courts (0,3-0,5 cm pour les inférieurs). Périanthe fructifère blanchâtre de 6-8 mm de diamètre. Inflorescences allongées en général sur toute la longueur des rameaux — Pâturages désertiques — AC : SS — I Sah.« Remt » — (= H. salicornicum Bonn, et Barr. — H. Schweinfurthii Asch.).

749. — A. Schmittianum (Pomel) Maire et Weiller ≡ Hammada schmittiana (Pomel) Botsch.

Haloxylon L.

Haloxylon persicum Bunge (introduit Tun)
Arbuste 2(7)m, écorce gris-blanche. Rameaux non feuillés, uniquement des cladodes apiculées opposées.  Ecologie: introduit pour fixer les dunes (région de Douz)

Anabasis L.

Rameaux articulés. Périanthe à 5 tépales accrus après l’anthèse d’une aüe transversale. 5 étamines insérées sur 1 disque à 5 lobes (staminodes). Diffère d'Arthrophytum par sa graine verticale.

1  Sous-arbrisseau formant des coussinets hémisphériques très denses à rameaux serrés les uns contre les autres (fig.). Feuilles nettes, opposées, lancéolées, connées, spinescentes, glauques. Entre-nœuds très courts. Fleurs par 2-3 au sommet des rameaux — Pâturages désertitiques — SS. C. dans le Sud oranais, plus rare à l'est de Laghouat, çà et là jusqu’au Sud des Aurès — | End.-N.~Sah. | — « Dega » — (= Fredolia aretioides Moq. et Coss.).

750.  — A. aretioides Coss. & Moq. ex Bunge

Fredolia aretioides, Beni Ounif
Photo:Benhouhou

—  Sous-arbrisseau dressé ou rampant, non en coussinets, à entre-nœuds allongés et à feuilles très réduites ………………… 2

2  Tiges (les principales au moins) longuement rampantes, prostrées, constituées d’articles courts, turgescents, présentant leur plus grande largeur dans leur portion médiane — Plante des zones littorales — R : littoral oranais, vallée du Chélifï. I End.-Oran-Rif. |.

751. — A. prostrata Pomel

Anabis_prostrata
Photo: Ben Houhou

—  Tiges toujours dressées ou étalées dressées, jamais rampantes à articles rigides présentant leur plus grande largeur à leur apex. Plantes de l’intérieur, et surtout des zones arides ...  3

3  Périanthe fructifère à 3 ailes. Rameaux verts, érigés et même fasti-giés, charnus. Sépales, les 2 internes aptères, les 3 externes à ailes orbiculaires formant un périanthe fructifère de 8-10 mm de diamètre Steppes argileuses et phosphatées — R : H2 de Khenchela à Tébessa — ssp africana (Murb.) Maire — I Iran-Toum. | (fig.). Mar Alg Tun

752. — A. aphylla L. sensu QS incl. in A. syriaca Iljin

—  Périanthe fructifère à 5 ailes, rameaux toujours ± divariqués ………………… 4

4  Rameaux herbacés vert foncé, même sur le sec, à articles grêles 10-12 X 1,5-2 mm, fortement dilatés vers le haut en 2 feuilles acuminées, longues de 1,5-4 mm à pointe souvent rétrorse (fig.) — Rocailles, pâturages arides — AC : H1-2. AS. SS — | End-Sah. Mar Alg Tun Lib Egy

753. — A. oropediorum Maire

—  Rameaux herbacés vert-jaunâtre ou même blanchâtre, surtout sur le sec, à articles épais 6-10 X 3-4,5 mm, à peine dilatés vers le haut en 2 feuilles très courtes ou presque nulles, obtuses (fig.) — Pâtura­ges désertiques — C : SS. SC. et SO — I Sah-Sind. | — « Belbel », « Djell ». Mar Alg Tun Lib Egy

754. — A. articulata (Forssk.) Moq.

Noaea Mos.

Arbrisseau peu élevé, à tiges dressées et spinescentes au sommet. Feuilles alternes linéaires de 5-20 X 0,2-0,5 mm, aiguës, souvent très denses sur les rameaux courts. Fleurs à 2 bractées. Périanthe à 5 segments, le fructifère à ailes transversales, large de 6-7 mm, blanchâtre =t lavé de rose. 5 étamines et pas de staminodes (fig.) — Steppes, pâturages rocailleux — AC : Hl. Hd. AS1-2 — j Méd.-Iran-Tour. I — « Zireg », « Aür ». Mar Alg Lib Egy

755. — N. mucronata (Forssk.) Asch.et Schweinf.

Polycnemum L.

Sous-arbrisseau à grosse souche ligneuse et à tiges couchées :£ cespiteuses. Feuilles serrées, imbriquées, aciculaires très aiguës, longues de 5-15 mm, et rappelant celles du genévrier oxycèdre. Fleurs hermaphrodites à deux bractées. 5 tépales membraneux acuminés ±: soudés à la base, ni accrescents, ni ailés (fig.). 3 ou 5 étamines. Akène inclus dans le calice, blanchâtre, ellipsoïdal glabre, 1,5-2 mm — Rocailles — R : 02-3. H1. AS1- 2-3 — | End. N.A. |. Mar Alg

756.  — P. fontanesii Durieu et Moq.

Kochia Roth.

Sous-arbrisseau de 30-80 cm, à grosse souche ligneuse, pubescent ou velu. Feuilles courtes, très étroites, linéaires en alêne (5-10 mm). Fleurs sans bractées. Périanthe à 5 tépales, le fructifère induré à divisions scarieuses étalées en étoile et égalant au moins le diamètre du périanthe. Fruit inclus dans le périanthe. Graine horizontale — Pâturages rocailleux — RR : H2 aux environs de Tocqueville — j Iran-Tour.

757.  — K. prostrata (L.) Schrad. ≡ Bassia prostrata (L.) Bek.

Bassia Ait.

Herbe grisâtre, villeuse, en général annuelle, pouvant atteindre 80 cm, très rameuse, diffuse. Feuilles linéaires-lancéolées 10-15 X 1,5-2 mm. Fleurs sans bractées, disposées 1-3 à l’aisselle des feuilles supérieures, petites. Périanthe 5-fide laineux, le fructifère à 5 épines jaunâtres grêles, aussi longues que lui (fig.). Fruit inclus. Graine horizontale — Pâturages et oueds sablonneux — AR : H1. AS1. C : SS-SC-SO — j Sah. j — (= Echinopsillon muricatus (L.) Moq.).

758.  — B. muricata (L.) Asch.

Bassia muricata, Guelmin Maroc
Photo: Chatelain
Bassia muricata, Ougarta
Photo: Benhouhou

B. indica (Wight) A.J. Scott [natural. Afr. N.]

B. prostrata (L.) A.J. Scott (info voir sous Kochis)

B. scoparia (L.) Voss [cult. ou advent. Afr. N.]

subsp. densiflora (Turcz. ex B.D. Jackson) Cirujano & Velayos

subsp. scoparia
N.B. — K. scoparia (L.) Schrad (sapin d’amour) est fréquemment cultivé et parfois subspontané près des jardins du littoral. K. indica Wight a été également introduit en Algérie par les Services agricoles comme fourra­gère dans certaines zones de D.R.S.

[B. sedoides (Pall.) Asch.] = Sedobassia sedoides (Pall.) Freitag & G. Kadereit (2011 a faire genre)

B. tomentosa (Lowe) Maire & Weiller

Bassia tomentosa, MS
Photo:Chatelain

Nucularia Batt.

Arbrisseau à écorce blanchâtre et à rameaux opposés. Feuilles opposées, linéaires, oblongues, charnues, obtuses ou subaiguës, 5-12 X 1-4 mm, légère­ment concrescentes à la base avec une courte touffe de poils laineux à leur aisselle. Fleurs par 2 sur un rameau court ± dilaté, entourées de 2 bractées foliacées, plus larges que les feuilles (fig.). Périanthe 5-parti, le fructifère à divisions non ciliées mais indurées à la base et constituant un utricule osseux. Graine verticale — Rocailles désertiques — AC : SC au N du Hoggar. C : SO — | End. W. Sah. |. « Askaf ». Mau Mar Alg Lib

759.  — N.perrinii Batt.

Nucularia perrini, Maroc Ms
Photo:Chatelain
Nucularia perrini, Maroc Ms
Photo:Chatelain

Cornulaca Del.

Arbrisseau très ramifié dès la base. Feuilles alternes, coriaces, triangulaires-lancéolées, fortement dilatées, amplexicaules à la base, longues de 4-8 mm, atténuées progressivement en pointe épineuse ± arquée vers le bas, avec à leur aisselle un coussinet dense de poils laineux blanchâtres. Fleurs polygames, disposées par 2-5 à l’aisselle des feuilles; à 5 tépales dont 1 ou 2 sont souvent ornés d’une longue pointe aiguë, simplement accrescents sur le fruit. 5 étamines et 5 petits staminodes. Graine verticale — Sables désertiques — AC : SS et SC. R : SO — | Sah.-Sind. | — « Had », « Djouri ». Mar Alg Tun Lib Egy

760.  — C. monacantha Del.

Cornulaca monacantha
Photo: Benhouhou
Cornulaca monacantha
Photo:Benhouhou

Halogeton C. A. Meyer

Fleurs hermaphrodites ou polygames, à 2 bractées. Périanthe à 5 tépales à la fin indurés et ailés transversalement. 5 étamines. Fruit inclus. Graine verticale ou subhorizontale. Rameaux non articulés.

1  Plante annuelle ± prostrée. Feuilles cylindriques, molles, de 8-15 X 0,5-1,5 mm, atténuées brusquement au sommet en une soie molle jaunâtre, amplexicaules à la base, à aisselle garnie d’une touffe de poils laineux. Inflorescence très fournie et occupant en principe tous les rameaux latéraux. Fleurs en glomérules denses. Périanthe fructifère dilaté en 5 ailes inégales, 2 petites et 3 grandes, formant une couronne de 6-7 mm (fig.) — Terrains salés ± argileux — AC : 02. H1-2. SS — W. Méd. | — « Barilla », « Souil ».

761. — H. sativus (L.) Moq.

—  Plante vivace buissonnante, haute de 15 à 25 cm. Feuilles ovoïdes de 8-13 X 2-3 mm, brusquement contractées en une épine brunâtre de 1,5-2 mm, amplexicaules, à aisselle garnie d’une touffe de poils laineux. Fleurs au sommet des rameaux, en glomérules 3-7 flores. Périanthe fructifère à 3 tépales ailés et 2 aptères ou presque, formant une couronne de 5-6 mm — Steppes limoneuses — AC : SS — ! Saâ.- Sind. — « Kourtel » — (— Agatophroa alopecuroides (Del.) Bunge) (fig-) -

762. — H. alopecuroides (Del.) Moq. = Agathophora alopecuroides (Delile) Bunge

Traganum Del.

Arbrisseau à écorce grise ou blanchâtre ± cotonneuse (au moins dans les rameaux jeunes). Rameaux intriqués. Feuilles alternes, ovoïdes, charnues, de 4-8 X 1,5-3 mm, trigones-apiculées au sommet, épine jaunâtre courte récurvée vers le bas (fig.) ; portant à son aisselle une touffe de poils cotonneux persistant après la chute des feuilles et enveloppant les fleurs et les jeunes rameaux secondaires. Fleurs hermaphrodites, solitaires à l'aisselle des feuilles à deux bractées. Périanthe à 5 tépales, s’indurant à la base. 5 étamines. Fruit inclus. Graine horizontale — Rocailles et pâturages désertiques — C : Hd. SS. SO et lisière N du SC — | Sah-Sind. | — « Damran », « Hamd ».

763.  — T. nudatum Del.

Traganum nudatum, MS
Photo: Chatelain

  Traganum moquinii Webb ex Moq. Mar

Suaeda Forssk.

Fleurs hermaphrodites mêlées de fleurs unisexuées, généralement femelles, bractéoles. Périanthe à 5 tépales accrescents, charnus et simulant une baie. 5 étamines. Fruit inclus. Graine verticale ou horizontale. Feuilles alter­nes, charnues, subcylindriques. Rameaux non articulés.

1  Plante annuelle à tiges herbacées ou ± ligneuses, dressées. Feuilles linéaires et ± élargies à la base, longues de 1-3 cm. Périanthe fructifère déprimé, à lobes appliqués. Graines en général horizontales — Vases salées — AC : sur le littoral : K3. 01-2. R : ailleurs : SS : Biskra, Oued Rhir — ! Cosm. I — « Melliah », « Koub » (fig.).

764. — S. maritima (L.) Dumort.

—  Arbrisseaux vivaces à feuilles plus courtes (0,2-0,9 cm) …………………  2

2  Feuilles nettement pétiolées, mais à pétiole court, cylindriques ou globuleuses. Arbrisseau à rameaux étalés-divariqués — Zones d’épandages salées — C : SS jusque dans la lisière N du Sahara central —Sah-Sind. | — « Chervia », « Iskref » — ( = s. vermiculata Batt. et Trab. = Salsola mollis Desf.) (fig.).

765. — S. mollis (Desf.) Del. incl. in S. vermiculata Forssk. ex J.F. Gmel.

—  Feuilles sessiles; arbrisseaux à rameaux toujours dfc dressés ………………… 3

3  Feuilles très renflées, ovoïdes, très obtuses au sommet, pas plus de 3 fois plus longues que larges, de 3-9 x 2-4 mm (fig.) — Pâturages désertiques ± salés — AC : SO de l’Océan jusqu’aux Monts d’Ougarta. RR Touat, SC. — | W. Sah.

766. — S. monodiana Maire

—  Feuilles nettement plus allongées 5-10 fois plus longues que larges 5-20 X 1-2 mm), toujours dfc apiculées au sommet — Terrains salés — C. dans toute l’Algérie et jusque dans le Sahara septentrional — I Cosm. I — « Soud », « Adjerem », « Sobta » — (incl. S. pruinosa Lange = var. brevifolia Moq.) (fig.)»

767.  — S. fruticosa L. sensu QS = incl. in S. pruinosa Lange

Suaeda pruinosa var. prostrata Molero & J. M. Monts. Mar*

S. arguinensis Maire Mar

S. ifniensis Caball. ex Maire Mar

Suaeda ifnensis, Ms
Photo: Chatelain

S. spicata (Willd.) Moq. [Afr. N. ?] Mar?

S. splendens (Pourr.) Gren. & Godr. Mar Egy

Suaeda vera Forssk. ex J.F. Gmel. Mar Alg Tun

Suaeda vera, Figuig
Photo: chatelain

Salsola L.

Fleurs hermaphrodites ou polygames, à deux bractées. Périanthe à 5 tépales, devenant accrescents autour du fruit et munis d’une aile transversale (l’ensemble simule souvent une corolle brillante). 4-5 étamines saillantes à la floraison. Graine horizontale, subglobuleuse.

!! le traitement ci-dessous est à revoir! l'ensemble des taxons avec une pilosité (tiges, feuilles et périante), des anthères appiculées et des feuilles alternes est a regrouper dans le genre Caroxylon.!!

1 Plantes annuelles à tiges herbacées …………………  2

—  Plantes ligneuses buissonnantes ………………… 3

2  Feuilles linéaires, épaisses, rigides, atténuées en pointe épineuse, sessiles ainsi que les bractées florales, mais celles-ci ovales-lancéolées. Périanthe fructifère à ailes bien développées — Sables surtout maritimes — C. sur tout le littoral. RR : dans l’intérieur : 02. H1 —Paléo-Temp. I — « Qali ».

768. — S. kali L.

Salsola kali, Maroc
Photo: Chatelain
Salsola kali, Maroc
Photo: Chatelain

subsp. kali

subsp. ruthenica (Iljin) Soó [?? à revoir note de CC]

—  Feuilles linéaires, molles, obtuses, non épineuses ainsi que les brac­tées, dilatées, amplexicaules à la base. Périanthe fructifère sans aile visible — Sables maritimes — RR : Bône, Oran — I Méd.-As.

769. — S. soda L.

3  Feuilles opposées ou subopposées (certaines parfois alternes) …………………  4

—  Feuilles toutes alternes ………………… 7

4 Feuilles courtes, pas plus de 2 fois plus longues que larges, intriquées, couvertes de poils soyeux très courts apprimés, grisâtres ………………… 5

—  Feuilles allongées 5-10 fois plus longues que larges, glabres ………………… 6

5  Rameaux feuillés cylindriques ou à peine subtétragones. Feuilles molles ± distantes entièrement revêtues de poils longs 6-10 cellulaires flexueux, à cellules supérieures renflées au sommet et à insertion de la cellule suivante nettement latérale (microscope) (fig.) — Steppes désertiques ± salées — AC : Hl-2. C : SS souvent confondue avec l’espèce suivante— Sah.-Sind. — « Ougrina », « Hermeck » (fig.).

770. — S. tetrandra Forssk. = Caroxylon tetrandrum (Forssk.) Akhani & Roalson

Caroxylon tetrandrum MS
Photo: Chatelain
Caroxylon tetrandrum MS
Photo: Chatelain
? dessin de QS sous S.tetrandrum, mais doutes?
serait S.tetragona?

subsp. tetrandra

subsp. occidentalis Botsch. [probablement à inclure dans l'espèce ?]

—  Rameaux feuillés fortement tétragones. Feuilles charnues, fermes, intriquées très serrées glabres, sur les marges à poils courts 3-5 cellulaires, flabelliformes (fig.) — Steppes désertiques — AC : SS et SO Sah. I — (=S. Pachoi Volk et Asch.).

771. — S. tetragona Delile = Caroxylon tetragonum (Delile) Moq.

Salsola tetragona MS
Photo: Chatelain

6  Arbuste érigé de 1-4 m. Feuilles trigones-linéaires, de même largeur sur toute leur longueur, nettement dilatées-amplexicaules à la base, toutes strictement opposées. Périanthe fructifère à ailes grandes (15-20 mm de diamètre) — Dunes, rocailles, gypses — AC : en Algérie, sauf sur le littoral algéro-constantinois. SS — Méd. — « Semmoumed — (=S. oppositifolia Desf.).

772. — S. longifolia Forssk. sensu QS  incl. in S. oppositifolia Desf.

—  Arbrisseau de 10-80 cm  ± prostré. Feuilles cylindriques ou claviformes dilatées dans leur portion médiane, sessiles, non amplexicaules; en général sub-opposées, parfois en partie alternes. Périanthe fructifère à ailes de 8-10 mm de diamètre — Pâturages désertiques ± salés. Polymorphe — (fig.). R : H2 : Chergui. SS : Biskra, Oued Rhir, El Goléa. SC : Ahnet, Mouydir. SO — | Sah.-Sind. | — « Adjrern ».

773. — S. sieberi Presl. [à revoir ?=Salsola longifolia Forssk.]

a) Tiges couchées décombantes. Mar Alg Tun

var. zygophylla (Batt. et Trab.) Maire ≡ S. zygophylla Batt.

— Tiges érigées …………… b

b) Feuilles strictement opposées et régulièrement décussées. Fleurs solitaires.

var. vesceritensis Chevalier incl. in S. cruciata Chevall. ex Batt.

— Feuilles en partie alternes. Fleurs groupées par 3.

var. glomerata Maire ≡ Salsola glomerata (Maire) Brullo

 7  Feuilles très longues (4-10 cm). Rameaux filiformes. Périanthe fruc­tifère large de 20-25 mm. Naturalisée et AC dans le Souf. — Centr. As. |. — (= S. Richteri M. et T.).

S. paletzkiana Litv. ≡ Xylosalsola paletzkiana (Litv.) Akhani & Roalson

—  Feuilles bien plus courtes, ne dépassant pas 2 cm. Rameaux ligneux rigides ………………… 8

8  Feuilles linéaires courtes, mais jamais orbiculaires, terminées en pointe, de 3-7 X 0,5-1 mm. Plante sans odeur fétide. Périanthe fructifère blanchâtre,  ± teinté de rouge, de 7-10 mm de diamètre. Plante polymorphe. Falaises maritimes — Pâturages arides et désertiques —— AC : littoral à l’W d’Alger. C : HP. AS. SS. SC et SO — | Sah.- Méd. 1 — « Gueddam », « Rhessel » — (incl. S. brevifolia Desf. et S. spinescens Moq.).

774. — S. vermiculata L. ≡ Caroxylon vermiculatum (L.) Akhani & Roalson

—  Feuilles suborbiculaires obtuses, étroitement imbriquées. Plante à odeur fétide. Périanthe fructifère blanchâtre, plus petit (2-4 mm de diamètre) — Pâturages désertiques — R : SS. C : SC et SO -Sah.-Sind. I — «Rhasse 1» (fig.).

775. — S. foetida Del. = Caroxylon imbricatum (Forssk.) Akhani & Roalson

S. algeriensis Botsch. Alg*

S. brevifolia Desf. Mar Alg Tun

S. chellalensis Botsch. Alg*

S. gemmascens subsp. maroccana Botsch.

S. genistoides Poir.

S. gypsacea Botsch. (?)

S. gymnomaschala Maire

S. mairei Botsch.

S. praemontana Botsch. (?) Alg*

S. subglabra Botsch. (?)

S. tunetana Brullo Tun Lib

S. verticillata Schousb. Mar*

S. webbii Moq. Mar

Caroxylon imbricatum (Forssk.) Akhani & Roalson [Salsola imbricata Forssk.]

Caroxylon gaetulum (Maire) Akhani & Roalson [Salsola imbricata subsp. gaetula (Maire) Boulos]

Caroxylon villosum (Delile) Akhani & Roalson [Salsola villosa Delile] Tun(?) Lib Egy

Caroxylon villosum
Photo: Chatelain

AMARANTHACEAE

Description :

Famille très proche des Chenopodiacées dont on ne la sépare que pour la commodité. Fleurs polygames ou hermaphrodites, accompagnées générale­ment de 3 bractées. Périanthe à 3-5 divisions souvent colorées ou scarieuses, le fructifère non ailé. 3-5 étamines souvent unies à la base. Ovaire à 2-3 carpelles uni ou pluri-ovulé. Graines lenticulaires et verticales.

CLÉ DES GENRES

1  Plante saharienne en général ligneuse, entièrement recouverte d’une pilosité très dense blanche-laineuse ………………… Aerva

—  Plantes non laineuses, en général annuelles, jamais ligneuses ………………… 2

2  Feuilles alternes ………………… Amaranthus

—  Feuilles opposées ………………… 3

3  Inflorescences en épis grêles très allongés …………………  Achyranthes

—  Inflorescences en glomérules axillaires d’un blanc brillant ………………… Althernanthera

Aerva Forssk.

Herbe ou sous-arbrisseau laineux dans toutes ses parties, dressé. Feuilles ovales-lancéolées, laineuses, blanchâtres sur leurs faces. Inflorescence allongée, entièrement laineuse, en général constituée d’épis latéraux formant panicule. Tépales 5. Etamines 5, avec 5 staminodes linéaires. Fruit pyxidaire, ovoïde, entouré par le périanthe persistant — Rocailles désertiques — RR : SS. C : SC et SO — | Trop.-Sah.-Sind. — « Aroua », « Tamkerkait » —(= A. tomentosa Forsk. = A. javanica Juss.). Mau Mar Alg Lib Egy

776.  — A. persica (Burm.) Merrill  Incl. in A. javanica (Burm. f.) Juss. ex Schult.

Aerva javanica, Ms
Photo:Chatelain

Amaranthus L. (Amarante « Belittou » « Chedache»)

Fleurs monoïques ou polygames, à 3 bractées scarieuses. Périanthe à 3-5 tépales (parfois 2-4). 3-5 étamines libres. Fruit inclus dans le périanthe non modifié, se terminant par 2-3 becs, monosperme, pyxidaire ou indéhis­cent.

 

1  Inflorescence formée de glomérules axillaires, feuillée jusqu’au sommet …………………  2

— Inflorescence formée (au moins en partie) d’épis terminaux non feuillés ………………… 3

2  Tige blanche. Glomérules pauciflores (2-6), petits. Bractées florales en alêne, 2 fois plus longues que le périanthe. Tépales très aigus en alêne (fig.). 3 étamines — Champs, cultures — AC. dans le Tell — N. Amér, ). (N) Can Mar Alg Tun Lib Egy

777. — A. albus L.

—  Tige verte ou rougeâtre. Glomérules multiflores (15-50 flores) et volumineux. Bractées florales ovales-lancéolées, plus courtes que le périanthe. Tépales en général ovales-lancéolés (fig.). 3 étamines — Champs, décombres, lits d’oued — | Ancien Monde|

778. — A. angustifolius Lamk. sensu Q et S Incl in  A. graecizans L.

a) Tépales des fleurs femelles longuement acuminés — HE : Hoggar.

ssp. polygonoides (Roxb.) Maire et Weiller incl. in A. graecizans L. subsp. graecizans

— Tépales des fleurs femelles obtus …………………  b

b) Feuilles pas plus de 2 fois plus longues que larges, longuement pétiolées — C : dans le Tell. Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. sylvestris (Desf.) Maire et Weiller ≡ A. graecizans subsp. sylvestris (Vill.) Brenan

— Feuilles plus de 2 fois plus longues que larges, longuement pétiolées — AC: SS et SC. Mar Alg Tun(?) Lib Egy

ssp. graecyzans (L.) Maire et Weiller ≡ A. graecizans L. subsp. graecizans

Amaranthus grazicans
Photo: Mombrial

3  Bractées florales ovales-lancéolées, bien plus courtes que le fruit. Fruit indéhiscent. 3 étamines …………………  4

—  Bractées florales étroitement aiguës, linéaires, plus longues que le fruit. Fruit à déhiscence pyxidaire. 5 étamines …………………  5

4  Tiges prostrées. Plante souvent vivace. Feuilles lancéolées-aiguës, longues tout au plus de 2-3 cm. Fruit 2 fois plus long que large — Cultures — C. dans le Tell — j Amér, I — (= A, prostratus Balb.). (N)Mad Can Mar Alg Tun Lib

779. — A. deflexus L.

—  Tiges  ± érigées. Plante toujours annuelle. Feuilles ovoïdes, arron­dies au sommet, grandes, à limbe de 6-10 cm. Fruit globuleux, pas plus long que large — Cultures — AC : dans.le Tell — (= A. Bîitum L. p.p.).

780. — A. lividus L. Incl. in. A. blitum L.

subsp. blitum Mad Can Mau Mar Alg Tun Egy

subsp. emarginatus (Uline & Bray) Carretero. Mar(N)

 

5  Tépales des fleurs femelles spathulés, obtus au sommet, plus longs que le fruit (fig.). Plante d’un vert très pâle à tige presque blanche — Cultures — AC : dans le Tell — | N, Amér, | — (incl. A, Delilei Rich et Lor.). (N) Mad Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

781. — A. retroflexus L.

—  Tépales des fleurs femelles lancéolés-aigus (fig.); en général plus courts que le fruit. Plante d’un vert cru, dtz teintée de rouge — Cul­tures, décombres — Polymorphe — I Amér. I — (incl. A. paniculatus (L.) Bert.). (N) Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

782. — A. hybridus L.

a) Bractées des fieurs fertiles longuement aristées, 2 fois plus longues que la fleur — C : dans le Tell.  Mar(N) Alg(N) Tun(?)

ssp. hypochondriacus (L.) Thell. ≡ A. hypochondriacus L.

1) Tiges et inflorescences vertes :

var. chlorostachys (Willd) Beck.

— Tiges et inflorescences rouges :

var. erythrostachys Thell.

— Bractées de fieurs femelles brièvement aristées, 1 fois à 1 fois et demi aussi longues que la fleur — RR : Alger. Mar(C) Alg(C) Tun(C) Lib(C)

ssp. cruentus (L.) Thell. var. patulus (Bert.) Thell .  ≡ A. cruentus L.

N.B. — Amaranthus caudatus L. et A. tricolor L. fréquemment cultivés dans le Tell, sont parfois adventices à proximité des jardins. A. gracilis Desf. à fruits ruguleux bien plus courts que le calice, existe ± naturalisé à Alger, ainsi que A. muricatus Gillier.

A. muricatus (Moq.) Hieron.   (N) Mad Can Mau Mar

A. caudatus L. [Incl. A. quitensis Kunth]  Mad(A) Can(A) Mar(C) Alg(C) Egy(N)

A. tricolor L.  Can(C) Mar(C) Egy(A)

A. viridis L.  [incl A. gracilis Desf.] (N) Mad Can Mar Alg(?) Tun Lib Egy

A. blitoides S. Watson (N) Can Mar Alg Tun Egy

A. powellii S. Watson [incl. A. hybridus var. pseudoretroflexus (Thell.) Carretero]

A. standleyanus Parodi ex Covas Can(N) Mar(A) Tun(A) Lib(N)

 

Achyranthes L.

Plante vivace de 30-120 cm. Feuilles lancéolées, opposées, villeuses inté­rieurement, glabres en dessus. Inflorescence en épis grêles très allongés, longs de 10-35 cm. Fleurs hermaphrodites, longues de 3-4 mm, étalées, puis réfléchies, à bractée linéaire à 3 bractéoles épineuses tombant avec la fleur. Périanthe à 4-5 tépales aigus et épineux à la fin. 5 étamines et 5 staminodes. Fruit déhiscent — Forêts, broussailles humides — AC : dans le Tell, surtout algéro-constantinois — var. sicula L. — Paléo-Trop.-Méd. — « Naïm ». Mad Can Mau Mar Alg Tun Egy

783. — A. aspera L. sensu Af.N. = A. sicula (L.) All.

Alternanthera Forsk.

Herbe annuelle à tiges carrées et rampantes. Feuilles obovales, opposées. Glomérules floraux situés à l’aisselle des feuilles, blancs argentés, de 4-8 mm de diamètre. Fleurs hermaphrodites. Périanthe à 5 tépales scarieux mais non épineux et 5 staminodes. Fruit indéhiscent — Bord des lacs — RR : région de Bône, La Calle, Kabylie de Collo, Le Corso près d’Alger d’où il a disparu — Pan-Trop. I. Mau Alg Tun Egy

784. — A. sessilis (L.) R. Br.


NYCTAGINACEAE

Fleurs hermaphrodites. Périanthe en cloche ou en entonnoir, étranglé au- dessus de l’ovaire. 2-5 étamines. Ovaire stipité, à 1 loge et uniovulé. Fruit cylindrique ou spatuliforme. Plantes désertiques (caractères des espèces de notre dition).

1 Fleurs très petites (1-3 mm). Fruits de moins de 4 mm de long, ovalesmunis de 4-5 côtes ± glanduleuses. Plantes en général prostrées………....…..... Boerhavia

—  Fleurs grandes (5-10 mm). Fruits de 6-10 mm, spatuliformes, pré­sentant 10 côtes peu saillantes munies de volumineuses verrues glutineuses (fig.)* Plantes élancées, vivaces ± sous-frutescentes à la base .....….................…..…....... Commicarpus

Boerhavia L.

1  Plante à portion terminale des rameaux dressée. Fleurs en glomérulesumbelliformes de 8-15 fleurs rose-foncé, situés au sommet d’un pédoncule dressé et long de 10-20 mm. 3 étamines. Herbe très visqueuse agglutinant en général le sable — Rocailles désertiques — R : SS. AC. SC. au Hoggar et au Tassili n’Ajjer — j Afr. N. Trop. Sah. —« Edibet » — (= B, Reboudiana Pomel, B. agglutinans Batt. et Trab.).  Mau Mar Alg Egy

785. — B. viscosa Lag. et Rodr. Incl. in. B. repens subsp. viscosa (Choisy) Maire

—  Plante rampante appliquée sur le sol. Fleurs en glomérules umbelliformes de 3-5 fleurs rose pâle et situés au sommet de pédoncules courts, de 2-3 mm. 2 étamines. Espèce très polymorphe, glabre ou presque glabre : var. typica Boiss., très hispide et agglutinant le sable : var. viscosa Choisy; à feuilles ondulées crispées sur les marges : var. undulata (Ehrenb) Asch. et Graebn. (— B. pachypoda Batt. et Trab.) — Sables, lits d’oueds — AC : SC. | Paléo-Trop. |.  Mau Mar Alg T Lib Egy

786. — B. repens L.

Incl. in. B. repens L. subsp. diandra (L.) Maire & Weiller

B. repens L. subsp. repens Mau Mar Alg Lib Egy

Commicarpus Standl.

Plante vivace glabre à tige élevée. Feuilles réniformes lobées. Inflores­cences en panicules axillaires de verticilles successifs de 3-5 fleurs très brièvement pédicellées; pouvant atteindre 15-17 cm — Rocailles — R : SS : Biskra, Sud oranais. SC : en montagne — Paléo-Trop. I  (—Boerhavia verticillata Auct., non Poiret). Can(N) Mau Mar Alg Lib Egy

787.  — C. stellatus (Wight) Bernh.

Incl. in C. helenae (Schult.) Meikle

Bougainvillea Comm. ex Juss.

B.glabra Choisy (C) Can Mar Alg Tun Lib

B. spectabilis Willd. (C) Mar Alg Tun Lib

Mirabilis

M. jalapa L. (C) Mad Can Mar Alg Tun Lib



 

AIZOACEAE

Fleurs hermaphrodites ou unisexuées. Périanthe à 5 divisions libres ou soudées à la base. Corolle absente ou représentée par des staminodes péta­loïdes (pétales pour certains auteurs). Etamines en nombre variable (Gisekia) ou constituant un ovaire unique. Fruit capsulaire ou akéniforme (Gisekia).

 CLE DES GENRES

1 Feuilles verticillées par 5-8. Plante très grêle, naine, à tiges filiformes érigées …………………  Mollugo

— Feuilles opposées ou alternes …………….  2

2 Carpelles 3-5, libres, à péricarpe blanchâtre verruqueux, uniovulés (fig. 789) …………………  Gisekia

— Carpelles au moins en partie concrescents, plurispermes …………………  3

3 Fleurs à staminodes pétaloïdes présents, bien visibles, souvent très colorés; au moins aussi longs que le calice …………… Mesembryanthemum

— Fleurs sans ou à staminodes pétaloïdes très petits et non visibles. ………....……..  4

4 Fleurs isolées à l’aisselle des feuilles. Capsule pentagone longue de 0,8-1 cm, déprimée au sommet, déhiscente par 5 fentes transverses (fig.) …………………  Aizoon

— Fleurs en glomérules axillaires. Capsule ne présentant pas ces caractères .............. 5

5 Feuilles opposées, inégales. Plante glabre. Capsule à 2 loges soudées seulement dans leur partie inférieure (fig, 796) …………… Trianthema

— Feuilles alternes, plante velue. Capsule à 5 loges …………… Glinus

 

Mollugo L.

Herbe naine, annuelle, à tiges filiformes. Feuilles linéaires verticillées par 4-6 inégales. Fleurs, en général, par 3, =fc longuement pédicellées. Tépales 5, scarieux sur les marges. Ovaire à 3-5 loges multiovulées. Capsule laculicide. Graines nombreuses — Lits sablonneux des oueds — AR : SS. SO — Paléo-Trop-Méd. |. Mau Mar Alg Tun Egy

788. — M. cerviana (L.) Ser.

Gisekia L.

Herbe grêle à tiges prostrées. Feuilles opposées, lancéolées, obtuses.

Fleurs en glomérules axillaires 10-20 flores; petites (2,5-3 mm), à 5 tépales ovales, 5 étamines et (3) 5 carpelles libres entre eux sur le fruit (fig.). Akènes à graine dressée — Zones d’épandages sablonneuses — R : Hd à Bou Saada. SS. SC — | Paléo-Trop.|  Mau Mar(?) Alg Tun Lib Egy

789.  — G. pharnaceoides L.

Mesembryanthemum L.

1  Plantes annuelles à feuilles couvertes de papilles, fleurs de 3 cm de diamètre au plus .......2

—  Plantes vivaces longuement rampantes, à feuilles glabres. Fleurs très grandes : 6-10 cm de diamètre ......................... 5

2  Feuilles à limbe plan, ovales, couvertes ainsi que la tige de grosses papilles cristallines. Fleurs de 2 à 3 cm, en général axillaires et soli­taires — Sables ± nitrophiles — AC : sur le littoral oranais — Méd. Aust. | — « Lessan el Hamr ». Mad Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

790.  — M. cristallinum L.

—  Feuilles linéaires semi-cylindriques ou de section triangulaire sans limbe individualisé ...........3

3  Feuilles au moins les supérieures alternes, linéaires, cylindriques, molles, étroites, 1-1,5 X 0,2-0,3 cm. Staminodes pétaloïdes, plus courts que le calice — Sables, rochers — C. sur le littoral. AC : H. SS —Méd-S. Afr. I — « Rhoulane ».  Mad Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

791. — M. nodiflorum L.

—  Feuilles toutes opposées, de plus de 5 mm de large, planes sur leur face supérieure, ± soudées entre elles à leur base, à fleurs assez petites, larges de 13-15 mm …………………  4

4  Staminodes pétaloïdes, longs de 10-15 mm, à peine soudés à leur base. Stigmates blancs — Steppes désertiques — R : SO — End.(fig-)   Can Mau Mar Alg(?)

792. — M. Theurkaufii Maire Opophytum theurkauffii (Maire) Maire

—  Staminodes pétaloïdes, longs de 15-20 mm, soudés dans leur tiers basal environ. Stigmates dorés — Rocailles désertiques — R : SS : Tassili n’Ajjer — | End. |. Alg*

793. — M. Gaussenii Leredde ≡ Opophytum gaussenii (Leredde) Greuter & Burdet 

5  Feuilles présentant la même largeur sur toute leur longueur, à section transversale formant un triangle équilatéral. Dunes et bord des chemins — Naturalisé — AC : sur tout le littoral — Sud-Afr. (N) Mad Can Mar Alg Tun Lib

 M. edule L. Carpobrotus edulis (L.) N.E. Br.

Carpobrotus edulis
Photo:Medjahdi

—  Feuilles fortement dilatées dans leur portion apicale à section transversale formant un triangle isocèle — Comme le précédent — R.

 M. acinaciforme L.  Carpobrotus acinaciformis (L.) L. Bolus

Aizoon L.

1  Feuilles ovales, rétrécies en pétiole dans leur tiers inférieur, toutes alternes. Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles, sessiles, périanthe à 5 tépales triangulaires, plus courts que la capsule — Pâturages dé­sertiques — AR : SS. C : SC et SO — Sah-Sind-Méd. | — « Hadaq » (fig.). Mad Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

794.  — A. canariense L.

—  Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées, sessiles, au moins en partie opposées. Fleurs isolées à l’aisselle des feuilles, nettement pédonculées. Périanthe à 5 tépales accrescents devenant lancéolés-aigus, plus longs que la capsule — Pâturages arides ou argileux — C. dans toute l’Algérie, sauf dans le Tell algéro-constantinois. R : SS : Laghouat, Biskra, M’Zab — Méd-Iran-Tour. | — « Rh’as » (fig.). Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

795.  — A. hispanicum L.  ≡ Aizoanthemum hispanicum (L.) H.E.K. Hartmann

Trianthema L.

Herbe en général annuelle à tiges prostrées. Feuilles opposées, inégales, lancéolées, ± dilatées amplexicaules à la base, longues de 1,5-3 cm. Fleurs en glomérules pauciflores à l’aisselle des feuilles. Périanthe à 5 divisions soudées à la base, à marges membraneuses. 5 étamines. 2 styles. Capsule biloculaire (fig.) — Lit des oueds désertiques — RR : Tassili n’Ajjer — Paléo-Trop. |.

796.  — T. pentandra L.   Zaleya pentandra (L.) Jeffrey

T. triquetra Willd. [Incl. T. sedifolia Vis.] Mau Mar(?) Egy

Glinus L.

Herbe rampante, velue, à feuilles en général opposées, ovales-lancéolées. Fleurs en fascicules axillaires 3-6 flores. 5 tépales ovales-lancéolés et acuminés, 12-18 étamines (RR. 5). Capsule membraneuse, ovoïde, s’ouvrant en 3-5 valves — Bas-fonds argileux temporairement inondés — RR : K3, SC — Paléo-Trop. I — (= Mollugo glinus A. Rich.). Can(?) Mau Mar Alg Tun Lib Egy

797.  — G. lotoides L.

Aptenia N.E. Br.

A. cordifolia (L.f.) Schwantes [Mesembryanthemum cordifolium L.f.] Mad(N) Can(N) Mar(N) Lib(N)

Disphyma N.E. Br.

D. crassifolium (L.) L. Bolus  [Mesembryanthemum crassifolium L.] Can(N) Mar(A)

Drosanthemum Schwantes

D. floribundum (Haw.) Schwantes [Mesembryanthemum floribundum Haw.] Can(N) Mar(N)

Lampranthus N.E. Br.

L. multiradiatus (Jacq.) N.E. Br. [Mesembryanthemum multiradiatum Jacq.] Can(N) Mar(N)

Sesuvium L.

S. portulacastrum(L.) L. [Portulaca portulacastrum L.] Can Mau Mar

S. sesuvioides(Fenzl) Verdc.[ = Trianthema hydaspica Edgew.]  Mau Mar(?) Egy

Tetragonia L.

T. tetragonoides (Pallas) O. Kuntze  [= T. borealis Batt. & Trab.] Mad(A) Can(A) Mar(A) Alg(A) Lib(A)

Corrigiola L.

801 C. litoralis L.

 subsp. foliosa(Perez Lara) Devesa Mar

 subsp. litoralis Mad Mar Alg Tun

C. telephiifolia Pourr. Mar Alg

 


PHYTOLACCACEAE

Phytolacca L.

Fleurs avec bractées et bractéoles. Périanthe herbacé ou membraneux, à 5 lobes. Etamines sur 2 rangs et en nombre variable. Ovaire à 5-15 carpelles verticillés, libres ou connés à la base. Fruit à péricarpe charnu. Graines comprimées et subreniformes.

Deux espèces de Phytolacca L. sont fréquemment cultivées et parfois sub-spontanées dans le Tell. Il s’agit de

P. americana L. (= P. decandra L.) : herbe de 1 à 2,5 m, à baies d’un pourpre noirâtre; fleurs blanches ou rosées en grosses grappes; feuilles grandes, ovales-lancéolées.

P. dioica L. (le bélombra), arbre élevé, dioïque, à fleurs verdâtres et baies jaunes verdâtres. P. americana paraît d’ailleurs complètement naturalisé en bien des points du littoral, et en particulier dans la région de La Calle.


THELIGONACEAE

Theligonum L.

Herbe de 5-30 cm, glabre, un peu charnue. Tiges noueuses et articulées. Feuilles ovales, longuement pétiolées, opposées. Fleurs axillaires monoïques, les mâles à 2-3 tépales dressés puis enroulés, 5 étamines; les femelles à périanthe 2-4 lobé et à ovaire infère, uniloculaire et uniovulé. Akène globuleux et coriace — Forêts, broussailles ombragées — C. dans le Tell —Méd. | (fig.). Can Mar Alg Tun Lib

798.  — Th. cynocrambe L.


PORTULACACEAE

CLE DES GENRES

Calice à 2-3 divisions, caduque, ou persistant. 5 pétales libres ou un peu soudés à la base. 3 ou 6-12 étamines. Ovaire supère ou semi-infère. Fruit capsulaire.  Remarque : Le calice est considéré par certains auteurs comme com­posé par des bractées involucrantes et la famille appartient alors aux apétales,

1  Fleurs jaunes, sessiles à l'aisselle des feuilles, bien visibles de 5-7 mm et 6-12 étamines. Capsule à déhiscence pyxidaire ....................................... Portulaca

—  Fleurs blanches très petites de 1 mm, pédonculées, disposées en cymes courtes. 3 étamines. Capsule à 3 valves ....................................... Montia

Portulaca L. (Pourpier)

Plante annuelle, prostrée, charnue. Feuilles lancéolées, sessiles, en coin à la base, alternes ou opposées. Fleurs isolées ou peu nombreuses à Faisselle des feuilles. Sépales 2. 4-6 pétales — Champs, décombres — C. dans toute l’Algérie. AR. au Sahara : ssp. silvestris (DC.) Thell. — Cosmop. « Redjila », « Bîabicha ». Mar Alg Egy

799.  — P. oleracea L.

P. cypria Danin Alg Egy

P. granulatostellulata (Poelln.) Ricceri & Arrigoni Alg Lib Egy

P. macrantha (Maire) Ricceri & Arrigoni Mar Tun(N)

P. nitida (Danin & H.G. Baker) Ricceri & Arrigoni Mar Alg Egy

P. rausii Danin Alg

P. sativa Haw. [cultivé et subspont. Maghreb] Mar(C) Alg(C) Tun(C)

P. trituberculata Danin, Domina & Raimondo Mar Alg Tun Lib Egy

P. zaffranii Danin Mar Alg

Montia L.

Petite plante de 5-15 cm, en partie immergée et constituant des touffes. Feuilles opposées, lancéolées obtuses. Cymes axillaires 2-8 flores. Sépales 2. Pétales 5, dont 3 plus petits — Sources, ruisseaux — R : Kl-2-3 au-dessus de 600 m. RR : ailleurs. Dj. Ouach à Constantine, Tiaret : ssp. minor (Gmel.J Ob. — | Circumbor. |.

800. — M. fontana L.

subsp. chondrosperma (Fenzl) Walters Mar Alg Tun

subsp. amporitana Sennen  Mar


NYMPHEACEAE

CLÉ DES GENRES

Fleurs solitaires sur de longs pédoncules réguliers. 4-5 sépales, grands et colorés en dedans. Pétales nombreux, souvent sur plusieurs rangs. Etamines à filet pétaloïde, nombreuses. Ovaire multiloculaire, à loges multi ovulées. Stigmates en même nombre que les loges, sessiles et rayonnantes. Fruit indéhiscent. Plantes aquatiques, vivaces à gros rhizome charnu. Feuilles flottantes, toutes radicales, cordiformes ou peltées, entières.

1  Fleurs blanches ou rosées. Sépales 4 verts en dehors et blancs en dedans, plus courts que les pétales ....................................... Nymphaea

—  Fleurs jaunes. Sépales 5, jaunes en dedans, plus longs que les pétales ........ Nuphar

Nymphaea (Tourn.) L.

Feuilles sub-orbiculaires en cœur. Fleurs grandes, blanches ou rosées. Sépales 4, lancéolés. Pétales très nombreux (20 et plus), se transformant progressivement en étamines. Ovaire concrescent avec les pétales — Lacs — RR : Bône, La Calle. Introduit çà et là — Euras. — « Niloufar abiod ». Mar Alg Tun

946.  — N. alba L.

Nuphar Sm.

Feuilles ovales-arrondies. Fleurs plus petites (3-4 cm). Sépales 5, suborbiculaires. Pétales 10-12. Etamines nombreuses, récurvées. Ovaire libre — RR : Lacs de La Calle — Euras. — « Niloufar asfar ».  Alg

947.  — N. luteum (L.) Sm. N. lutea (L.) Sm.


CERATOPHYLLACEAE

Description :

Fleurs axillaires, solitaires monoïques; les mâles à périanthe à 10-12 segments et 12-16 étamines libres; les femelles à périanthe à 9-10 segments, à ovaire à 1-3 aiguillons à la base et à une loge uniovulée et un style en alêne. Akène monosperme, aiguillonné. Plantes aquatiques très rameuses, à ramifications articulées. Feuilles verticillées et translucides. Un seul genre : Ceratophyllum L.

Ceratophyllum L.

1  Ovaire et fruit à 3 épines; 2 basales, courtes et récurvées, 1 apicale droite, à peu près de la longueur du fruit Feuilles 1-2 fois dichotomes — C : dans tout le Tell — I Cosm.  Mar Alg Tun Lib Egy

948. — C. demersum L.

—  Ovaire et fruit à 1 épine apicale, bien plus courte que lui. Feuilles 3-4 fois dichotomes — RR : Lacs de la région de Bône-La Calle — Eut. I. Mar Alg Tun Lib

949. — C. submersum L.


RANUNCULACEAE

Description :

Fleurs régulières ou irrégulières. Sépales 3-15, souvent pétaloïdes. Pétales 3-15 ou nuls, présentant ou non à la base du limbe une fossette nectarifère recouverte ou non par une écaille. Etamines généralement nom­breuses (rarement 5 seulement). Carpelles ± nombreux, verticillés ou en tête. Fruits akèniens, rostrés ou non, libres, agrégés en verticille ou en épi.

CLE DES GENRES

1  Feuilles opposées sur des tiges allongées, ligneuses et grimpantes……….. Clematis

—  Feuilles, toutes radicales en rosette, ou alternes. Tiges herbacées……….. 2

2  Fleurs zygomorphes présentant un seul éperon porté par le sépale postérieur ….Delphinium

—  Fleurs régulières ………………  3

3  Fleurs régulières, mais présentant à leur base 5 éperons ± allongés ……………… 4

—  Fleurs régulières sans éperon à corolle rotacée ……………… 5

4  Fleurs grandes, violacées, nutantes à 5 pétales prolongés à leur base en un éperon long de 5 mm au plus .............. Aquilegia

—  Fleurs très petites vert-jaunâtres, dressées, à 5 sépales pétaloïdes prolongés à leur base en un éperon très court……………… Myosurus

5  Carpelles peu nombreux (1-10), très volumineux à maturité et se transformant alors en follicule multiovulé ……………… 6

—  Carpelles très nombreux, petits, se transformant à maturité en akène uniovulé ………………  7

6  Fleurs rouges très grandes (10-18 cm). Plante vivace ……………… Paeonia

—  Fleurs verdâtres ou bleues plus petites (1,5-4 cm). Plante annuelle……………… Nigella

7  Fleurs très petites en panicules multiflores denses très florifères. Pétales 0. Sépales très caducs, peu colorés ……………… Thalictrum

—  Fleurs ne répondant pas à ces caractères ……………… 8

8 Fleurs constituées par des pièces florales toutes colorées et toutes semblables ……………… 9

—  Fleurs à deux enveloppes florales très distinctes. 5 sépales jaunes ou verdâtres ……………… 10

9  Plantes vivaces à feuilles toutes radicales à pédoncules uniflores. Fleurs grandes (3 cm au moins). Pétales nuls, sépales pétaloïdes ……………… Anemone

—  Plantes annuelles à tiges érigées feuillées, ramifiées, pluriflores. Fleurs plus petites (3 cm  au plus). Sépales pétaloïdes 5-8. Pétales 6-15 ………………  Adonis

10  Etamines 5. Akènes à bec 5 à 6 fois plus long que la loge ……………… Ceratocephala

—  Etamines nombreuses. Akènes à bec pas plus long que la loge ……………… 11

11  Sépales 3. Pétales nombreux (8-20) ………………  Ficaria

—  Sépales 5. Pétales 5 ………………  Ranunculus

Clematis L. (Clématite)

Fleurs blanches. Calice régulier, à 4-5 sépales pétaloïdes, pétales petits ou nuls. Etamines nombreuses. Carpelles en tête. Style accrescent et terminé par une arête plumeuse. Akène. Feuilles opposées. Tiges grimpantes.

1  Fleurs pendantes en cloche, assez grandes (2,5-3 cm), solitaires ou temées. Feuilles fasciculées, simples, trifides ou tripartites à bords entiers, lobés ou incisés-dentés — Broussailles, forêts — C : dans toute la zone bien arrosée du littoral — I Méd.—  « Zenzou », « Cheham el Atrous ». Mar Alg Tun Lib

950. — C. cirrhosa L.

      

—  Fleurs dressées, petites (1-1,5 cm), groupées en panicules .................. 2

2  Sépales velus sur les deux faces. Feuilles une seule fois entièrement divisées, à folioles larges, cordiformes à la base, dentées — RR : Forêts humides des sommets de l'Aurès — Eur-N. Am. Mar(?) Alg

951. — C. vitalba L.

-  Sépales glabres intérieurement. Feuilles 2-3 fois complètement divisées, à folioles linéaires non dentées. — C : dans toute l’Algérie littorale — K : AS1-2-3. RR : Hl-2. SC : Hoggar — Méd. | — « Sebenq,Nar beurd ». Mar Alg Tun Lib

952.  — C. flammula L.

     

C. hirsuta Guill. & Perr. Alg Lib

C. tunisiatica W.T. Wang Tun*

Delphinium L. (Pied d’alouette)

Calice irrégulier, à 5 sépales pétaloïdes et inégaux, le supérieur éperon-né. 2-4 pétales, les 2 inférieurs se prolongeant en appendice qui se loge dans Téperon du sépale supérieur. Etamines nombreuses. Carpelles peu nombreux (1-5), sessiles et multiovulés. Fruit folliculaire, polysperme. Fleurs en grap­pes bractéolées; bleues, roses ou blanches.

1  Un seul carpelle. Pétales 2, soudés (fig. 253) .........................................  2

—  Carpelles 2-5. Pétales 2-4, libres (fig. 256) ...........................................  4

2  Bractées florales multiflores. Follicule cylindrique de 1,5-2,5 cm —Champs de blé — AC : dans toute l’Algérie, sauf dans le Sud — I Euras. I.

953. — D. orientale J. Gay ≡ Consolida orientalis (J. Gay) Schrödinger

— Bractées florales inférieures entières ou à peine découpées. Grappes pauciflores. Follicules ± comprimés longs de 0,5-1,5 cm ................................... 3

3  Lobe médian du pétale postérieur ovale-triangulaire, plus long que les lobes latéraux (fig.). Tiges et pédoncules grêles ± flexueux peu nombreux. Pédoncule fructifère plus long que le follicule — Steppes — AC : sur les hauts plateaux et l’Atlas saharien — Ibér-Maur. I — « Bousbia ».

954. — D. pubescens DC. ≡ Consolida pubescens (DC.) Soó

—  Lobe médian du pétale postérieur tronqué, bien plus court que les lobes latéraux (fig.). Tiges et pédoncules rigides. Plante très ramifiée dès la base, à rameaux intriqués. Pédoncule fructifère pas plus long que le follicule — Pâturages, forêts claires — AR : 02-3. H1 —End. N.A. — « Bousbia ».

955. — D. mauritanicum Coss. ≡ Consolida mauritanica (Coss.) Munz

4  Plante annuelle à tige grêle élancée. Feuilles petites, courtement pé-tiolées 3-6 fides à lobes linéaires. Fleurs bleues ou jaunâtres — Pâturages, broussailles — AC : dans le Tell. R : ailleurs : ssp. halteratum (Sibth. et Sm.) Batt. — | Méd. | (fig.).

956. — D. peregrinum L.

—  Plantes vivaces à souche volumineuse ...................................................  5

5  Carpelles 5. Plante robuste. Feuilles, inférieures palmées, 2 fois tri­partites, pétiolées; les supérieures très divisées, sessiles et ± velues. Fleurs bleu foncé velues. Graines écailleuses et ombiliquées — Forêts,broussailles — AC : dans le Tell. RR : ailleurs : Aflou — Ibéro- Maur. Mar Alg Tun

957. — D. pentagynum Lam.

    

—  Carpelles 3, rarement 2.............................................. 6

6  Souche émettant des tiges nombreuses très ramifiées dès la base, souvent ligneuses, buissonnantes. Plante à feuilles et tiges glabres. Fleurs bleu pâle. Graines subglobuleuses — Pâturages rocailleux des montagnes — R : Djurdjura, Babors, Aurès, Atlas saharien, Mts de Tlemcen — | End. N.A. j (fig.). Mar Alg Tun

958. — D. balansae Boiss. et Reut.

—  Souche émettant une seule tige florifère, dressée, rigide, ± hispide…………….7

7  Carpelles toujours glabres. Plante à tige grêle et à grappe pauciflore (3-10 fleurs) — Forêts claires — RRR : Région de Bône, La Cale, Oran — [ Ibéro-Maur-Sic.

959.  — D. emarginatum C.Presl

subsp. nevadense (Kunze) C. Blanché & Molero Mar(?) Alg(?)

—  Carpelles velus au moins dans leur jeunesse, grappes très florifères…………………..8

8  Eperon très court (0,5 mm au plus). Plante puissante très florifère à grandes feuilles palmatifides à 5-9 segments, large de 15-20 cm. Follicules grands (13-20 mm), deux fois plus longs que larges — Forêts. R : çà et là dans le Tell — Méd. | — « Achacha » (fig.). Mar Alg Tun

960. — D. staphysagria L.

—  Eperon long de 1 cm au moins. Plante plus grêle à feuilles ne dépassant pas 7 à 8 cm. Follicules plus petits, au moins 3 fois plus longs que larges — Forêts humides — R : Kl-2-3. RR : Al — | End- Alg-Tun. |. Alg Tun

961. — D. sylvaticum Pomel

D. cossonianum Batt. Mar*

D. favargeri C. Blanché, Molero & P. Simon Mar Alg

D. halteratum subsp. verdunense (Balb.) Asch. & Graebn. [Afr. N. ?] Mar(?) Tun(?)

D. macropetalum DC. Mar*

D. obcordatum DC. Mar Alg Tun(?)

et ajouter données article Ridda

Aquilegia L. (Ancolie)

Herbe vivace de 30-100 cm. Feuilles biternées, à folioles incisées-crénelées. Fleurs isolées, grandes, violettes. Sépales 5 pétaloïdes. Pétales 5, à partie inférieure transformée en éperon crochu et pas plus long que le limbe. Carpelles 5, sessiles et libres. Follicules ventrus — Forêts des monta­gnes bien arrosées — RR : Babors, Djurdjura, Akfadou : ssp. viscosa (Gouan) Maire incl in ssp cossoniana sensu QS — I Paléo-temp. I — « Agilia ».

962.  — A. vulgaris L.

subsp. cossoniana (Maire & Sennen) Dobignard &
D. Jordan Mar Alg

subsp. ballii (Litard. & Maire) Dobignard & D. Jordan Mar*

subsp. vulgaris [introd., cultivé Macaronésie]

Myosurus L. (queue de souris, Ratoncule)

Plante naine (3-10 cm), à feuilles linéaires et en rosette. Fleurs isolées au sommet d’un pédoncule grêle, vert jaunâtre. Sépales 5, pétaloïdes, pro­longés en éperon à la base. Pétales 5. Etamines 5-10. Carpelles très nom­breux imbriqués et en épi s’allongeant à la fructification — Dayas — R : Hl-2. RR : Ol, ASl : Aurès — ! Circumbor. Mar Alg Lib

963.  — M. minimus L.

M. sessilis S. Watson Mar?

Paeonia (Tourn.) L. (Pivoine)

Herbe vivace à rhizome noirâtre. Feuilles ter nées ou bi ternées à segments larges, entiers. Fleurs très grandes (8-10 cm), purpurines. Sépales 5, inégaux. Pétales 5-8, ovales. Etamines soudées à la base. Carpelles 2-6 libres. Follicules divariquées, polyspermes et glabres — Forêts bien arrosées des montagnes au-dessus de 1000 m — C: en petite Kabylie. R: Djurdjura, Akfadou : ssp. atlantica Coss. — I Sud-Euras. — «Rouman ech c'hadi», .«Faounia ».

964.  — P. corallina Retz

P. mascula (L.) Mill.

subsp. atlantica (Coss.) Greuter & Burdet Alg*

subsp. coriacea (Boiss.) Malag Mar

Nigella L. (Nigelle)

Calice régulier, à 4 sépales pétaloïdes et caducs. Pétales généralement 8, très petits et à 2 lèvres considérés parfois comme des staminodes ou des nectaires. Etamines nombreuses. 2-10 carpelles. Fruit folliculaire. Annuelles. Fleurs bleues.

1  Fleurs entourées d’un involucre de 5 feuilles finement laciniées en­chevêtrées, plus long qu’elles. Anthères mutiques. Follicules soudés jusqu’au sommet pour constituer une capsule globuleuse (fig.) — Champs, pâturages — C : dans le Tell — | Méd. | — Herbe de capucin, Nigelle de Damas. « Nouar el Mequittfa ».

965. — N. damascenna L.

—  Fleurs non involucrées. Anthères ± apiculées. Fruit anguleux................. 2

2  Carpelles 4-6 lisses, soudés seulement dans leur moitié inférieure et à 3 nervures saillantes (fig.). Rameaux divariqués — Champs — C : dans toute l’Algérie — j Méd. — « Sanoudj ».

966. — N. arvensis L.

Nigella arvensis L. subsp. arvensis
Carpelles fructifères lisses. Alg(A)

Nigella arvensis subsp. glaucescens (Guss.) Greuter & Burdet
Pl. 10-30cm. Herbe glauque, à rameaux ± divariqués. Feuilles à lanières souvent courtes et épaisses, les supérieures souvent entières. Carpelles fructifères ± tuberculés-scabres en dehors des nervures, ± ridés transversalement entre celles-ci. Mar Alg Tun Lib

Nigella arvensis subsp. taubertii(Brand) Maire  
Tiges décombantes. Feuilles basales rosulées. Lèvre supérieure égalant à peu près la lèvre inférieure, celle-ci à appendices courts. Carpelles fructifères tuberculés à l'extérieur des nervures, lisses entre ceux-ci, à style plus courts qu'eux. Graines comprimées trigones. Tun Lib Egy

—  Carpelles 6-10, un peu verruqueux, soudés presque jusqu’au sommet, uninerviés (fig.). Rameaux courts, dressés — Cultures, pelouses — C : en Algérie, surtout dans le Tell : ssp. atlantica Murbeck —Îbéro-Maur. I. Mar Alg Tun

967. — N. hispanica L. sensu QS incl. in N. papillosa subsp. atlantica (Murb.) G.López

Thalictrum L. (Pigamon)

Calice régulier à 4-5 sépales pétaloïdes, caducs. Pétales nuls. Etamines nombreuses. Carpelles 3-8, à style non plumeux. Fruits akéniens, à côtes longitudinales. Fleurs jaunes.

1 Plantes de plus de 50 cm. Fleurs dressées avant l’anthèse, en panicules denses. Feuilles pennées, plus longues que larges. Plante polymorphe — | Euras. .

968. — Th. flavum L.

a) Folioles inférieures ovales à nervure très saillante en dessous — Marais littoraux — RR : Mitidja. Alg

subsp. costae (Debeaux) Rouy & Foucaud

— Folioles inférieures arrondies ± cordées à la base, à nervures non saillantes —  subsp. glaucescens (Guss.) Greuter & Burdet montagnes — R : Forêt des Mts de Saïda et de Tlemcen. Mar Alg

ssp. glaucum (Desf.) Batt. incl. in T. speciosissimum L.

- Plantes de 20-40 cm. Fleurs nutantes avant Fanthèse, en panicules lâches. Feuilles plus longues que larges — Forêts humides des montagnes — R : Kabylies, Aurès, Mts du Hodna, Zaccar : ssp. saxatile (DC.) Gand — | Euras. |.

969, — Th. minus L.

subsp. minus Mar Alg

subsp. pubescens Schleich. ex Arcang. [Afr. N. ?] Mar(?)

Anemone L. (Anémone)

Fleurs solitaires. Calice régulier, à 5-15 sépales pétaloïdes, caducs. Pétaies nuls. Etamines nombreuses. Carpelles nombreux, en tête globuleuse, non striés, se terminant par un bec. Fleurs placées au-dessus d’un involucre à 3 folioles. Souche tubéreuse.

1  Fleurs jaunes, velues en dehors. Feuilles basales arrondies ou réniformes, superficiellement 3-5 lobées — C : dans les garrigues du Tell. R : dans l’Atlas saharien — W. Méd. Mar Alg Tun

970. — A. palmata L.

—  Fleurs violettes, roses ou blanches. Feuilles basales multifides, à lanières linéaires — Champs, pâturages — AR : dans le Tell algéro- constantinois. RR : Oranie — I Méd. 1 — « Lalaa », « Agdir ». Alg Tun Lib Egy

971. — A. coronaria L.

Adonis L. ( « Ben naman, Choulletan »)

Fleurs solitaires. Calice régulier à 5 sépales pétaloïdes. 5-10 pétales sans écaille nectarifère à la base. Etamines nombreuses. Carpelles nombreux et ridés, se terminant en bec, disposés en épi. Fruit akénien. Feuilles découpées en lanières linéaires.

1  Pétales pourpre noir ou pourpre sang. Akène arrondi ±: réticulé mais ne présentant ni carènes, ni dents sur son bord supérieur, rostre apical (fig.) — Champs cultivés — AC : dans le Tell : ssp. autumnalis (L.) Maire et Weiller — Euras. Mar Alg Tun

972. — A. annua L.

—  Pétales rouges ou jaunes. Akène ± caréné, toujours denté sur son bord supérieur ............  2

2  Akène de 5 mm de long, à base dilatée presque aussi large que la partie médiane (fig.) — Champs, pâturages — AC : dans le Tell. R ; ailleurs — I Euras. [.

973. — A. aestivalis L.

subsp. aestivalis Mar Alg

subsp. squarrosa (Steven) Nyman Mar Alg Tun

Adonis aestivalis ssp. squarrosa
Photo:Dupont

—  Akène de 3 mm de long au plus, à base non dilatée, bien plus étroite que la  partie médiane (fig.) — Champs, pâturages — C : dans toute l’Algérie, sauf dans le Tell — | Méd. I — (—A. microcarpa DC.). Lib Egy

974. — A. dentata Del. sensu QS ≡ A. microcarpa DC.

Adonis dentara
Photo: Medjahdi

A. flammea Jacq. Mar Alg Lib

Adonis flammea
Photo:Dobignard

A. microcarpa DC. Mar Alg Tun Lib

Adonis microcarpa
Photo:Dupont

Ceratocephala Moench.

Plante naine de 3-10 cm, annuelle. Feuilles basales, découpées en lanières .... Fleurs jaunes, solitaires, terminales, petites de 5-15 mm. Sépales 5. Pétales 5, à onglet muni d’une fossette nectarifère nette. Etamines 5. Akènes en épi allongé, terminés en un long bec falciforme 4 à 5 fois plus long que le corps de l’akène — Pelouses arides, champs — ! Méd-Iran-Tour.

975.  — C. falcata (L.) Pers.

a) Epis 1,5-2 fois plus longs que larges, akènes à bec falciforme — R : hauts plateaux, Atlas saharien.

ssp. falcata Maire et Weiller

— Epis 2,5-3,5 fois plus longs que larges, akènes à bec simplement in­curvé, non dilaté — AC : sur les hauts plateaux et l’Atlas saharien.

ssp. incurvus (Stev.) Maire et Weiller

Ficaria Guett. (Ficaire)

Plante vivace, à racines fasciculées et renflées en massue, glabre. Feuilles basales longuement pétiolées à pétiole engainant et à limbe arrondi-réniforme. Fleurs solitaires, terminales, grandes (2-4,5 cm), jaune vif. Sépales 3. Pétales 8-20, à onglet muni d’une fossette nectarifère. Etamines nombreuses. Carpelles en tête globuleuse, renflés et sans bec — Lieux humides — C : dans les zones littorales. R : en Oranie : ssp. ficariiformis (F. Schultz) Rouy et Fouc (= F. grandiflora Rog.) — I Euras. — « Berouna » (— Ranunculus ficaria L.).

976.  — F. verna Huds.

subsp. grandiflora (Robert) Hayek Mar Alg Tun

subsp. calthifolia (Rchb.) Nyman Lib

Ranunculus L. (Renoncule)

5 sépales. 5 pétales (parfois plus) à onglet muni d’une fossette nectarifère (sauf de rares exceptions : R. sceleratus) recouverte ou non d’une écaille. Etamines nombreuses. Carpelles libres et nombreux, mucronés ou terminés par un bec court, disposés en têtes globuleuses ou oblongues. Fleurs solitaires.

1  Fleurs blanches (parfois tachées de jaune à l’onglet) .................................   2

—  Fleurs jaunes ..........................................  7

2 Feuilles entières, lancéolées. Petite plante des bords des eaux, parfois immergée, annuelle, à fleurs de 1-1,5 cm — Dayas du haut Tell — RR : Dj. Ouach, Tiaret, Mts de Tlemcen — Af. Du N.-Sardaigne j — (= R. xantholeucos Coss. et Dur.) (fig.), Mar Alg

977.  — R. batrachioides Pomel

subsp. batrachioides Mar Alg

ssp. maghrebianus Dobignard [nom. nov.]( ≡ R. batrachioides var. pusillus (Pomel) Batt. Mar Alg

 

—  Feuilles divisées. Plantes aquatiques, vivaces ......................................... 3

3  Feuilles toutes arrondies-réniformes, à 3-5 lobes peu profonds. Pétales entièrement blancs ................. 4

—  Feuilles (au moins les submergées) découpées en lanières filiformes. Pétales tachés de jaune à l’onglet........................................   5

4  Fleurs de 4-7 mm à pétales dépassant à peine les sépales. Feuilles à3-5 lobes peu marqués (fig.). Plante de 10-30 cm. Carpelles obtus — AC : dans les sources du Tell algérien. RR : ailleurs : Aflou, Géryville — j Méd-Atl. — (= R. homoephyllus Ten. = R. mauritanicus Pomel). Mar Alg Tun

978. — R. hederaceus L.

—  Fleurs de 10-15 mm, à pétales deux fois plus longs que les sépales. Feuilles à 3-5 lobes profonds. Plante de 20-50 cm. Carpelles accuminés — RR : hauts plateaux oranais à Daya — W. Eur. I.

979. — R. Lenormandi Schultz sensu QS = Ranunculus omiophyllus Ten.

5  Feuilles flottantes élargies, réniformes; les submergées découpées en lanières filiformes (fig.). Pétales 3-4 fois plus longs que les sépales. Tiges fistuleuses — C : dans toute l’Algérie — j Cosm. | — « Merrheris », « Bou ibicha ». Mar Alg Tun

980. —  R. aquatilis L.

Ranunculus aquatilis_oued el Nachaf
Photo: Medjahdi

—  Feuilles toutes découpées en lanières filiformes. Pétales pas plus longs que les sépales ...... 6

6  Feuilles à lanières rigides ne formant pas pinceau lorsqu’on les retire de l’eau. Stigmate linéaire. Tiges non fistuleuses. Réceptacle globuleux — RR : Mares du Mt Dira, près d’Aumale — | Eur.-N.

   981. — R. divaricatus Schramk sensu QS= Ranunculus circinatus Sibth.

 

—  Feuilles à lanières molles se réunissant en pinceau lorsqu’on les retire de l’eau. Stigmate presque ovale. Tiges fistuleuses. Réceptacle ovoïde — AC : dans tout le Tell — Eur. Mar Alg Tun Lib Egy

982. — R. trichophyllus Chaix

7  Feuilles ovales-crénelées, toutes en rosette basale souvent plaquées au sol. Tiges florifères uniflores, rarement biflores, totalement dépourvues de feuilles. Plante très hispide, à floraison automnale — CC : dans tout le Tell — | Méd. j — « Zerhlïl ». Mar Alg Tun

983. — R. bullatus L.

—  Non comme ci-dessus, Plantes à tiges feuillées et pluriflores, mais pas toujours. Floraison hivernale ou estivale ..... 8

 

8 Feuilles entières, indivises ou parfois ± dentées sur les marges ............... 9

—  Feuilles ± profondément découpées ......................................................  12

9  Fleurs sessiles ou subsessiles sur les nœuds de la tige, très petites, peu visibles, à pétales plus courts que le calice. Feuilles ovales, lancéolées ou linéaires. Carpelles à bec allongé et un peu recourbé, égalant sa longueur. Annuelle — R : Dayas des montagnes et des hauts plateaux — j Euras. Mar Alg

984. — R. lateriflorus DC.

—  Fleurs pédicellées plus grandes et bien visibles .....................................  10

10  Plante des endroits secs à souche fibrilleuse épaisse. Pédoncules axillaires. Tige peu ramifiée 1-4 flore. Feuilles lancéolées-linéaires, entières. Carpelles ridés, à bec très court — Steppes, rocailles — AC : Hl-2. AS1-2-3 — SW Eur. Mar Alg Tun

985. — R. gramineus L.

—  Plantes aquatiques ou du bord des eaux. Pédoncules opposés aux feuilles ...............11

11  Plante annuelle à pétales à peine plus longs que les sépales. Feuilles inférieures longuement pétioîées, ovales cordiformes (fig.). Sépales glabres. Carpelles finement tuberculés, à bec très court — CC : dans les eaux du Tell. R : sur les hauts plateaux — ! Méd. Mar Alg Tun

986. — R. ophioglossifolius Vill.

—  Plante vivace à pétales plus longs que les sépales. Feuilles inférieures sessiles lancéolées (fig.). Sépales velus. Carpelles lisses à bec très court et caduc — RR : Lacs de La Calle — Euras. Mar Alg

987. — R. flammula L.

12  Carpelles très nombreux (100 au moins), très petits, ne dépassant guère 1 mm de long, facilement caducs; en épi cylindroconique très dense, dépassant les pétales à la floraison (fig.). Nectaires nuls. Fleurs petites, nombreuses et jaune pâle — Plante du bord des eaux, annuelle, à tige érigée — R : marais, sources dans le Tell. RR : ailleurs : Bou Saada, Aurès — Paléo-temp. Mar Alg Tun

988.  — R. sceleratus L.

—  Carpelles 50 au plus, plus grands. Nectaires toujours présents .............. 13

13  Carpelles ridés, tuberculeux ou épineux. Plantes toujours annuelles. ..... 14

—  Carpelles lisses, plantes vivaces .................................  17

14  Akènes tuberculeux, longs de 2-2,5 mm (fig. 990). Sépales réfléchis ........15

— Akènes hérissés de pointes sur les 2 faces, longs de 4 mm au moins (fig. 992). Sépales parallèles aux pétales ................................................... 16

15  Plante à tiges grêles, décombantes, puis rampantes. Feuilles toutes palmées, mollement velues et jaunâtres. Fleurs très petites (4-6 mm). Akènes peu nombreux, 5-10 — Forêts et ravins humides — R : Tell littoral, manque en Oranie —  Méd-Atl. Mar Alg Tun

989. — R. parviflorus L.

—  Plante à tiges robustes ascendantes. Feuilles très variables, les inférieures dentées, les supérieures palmatiséquées. Fleurs plus grandes (8-25 mm). Akènes nombreux, 25-50 — | Méd. | (fig.). Mar Alg Tun Lib

990. — R. sardous Crantz

a) Fleurs 8-12 mm, pétales dépassant les sépales. Plante souvant hirsute sur la partie inférieure, Akènes lisses — Bord des eaux — C : dans le Tell. 

ssp.   philonotis (Ehrh.) Briq. incl. in R. sardous

— Fleurs 8-12 mm, pétales ne dépassant pas les sépales. Akènes toutes tuberculés — C : dans toute l'Algérie

ssp. trilobus (Desf.) Rouy et Fouc. ≡ R. trilobus Desf.

16  Feuilles toutes arrondies à 3-5 lobes. Sépales réfléchis. Akènes à marge lisse, terminés par un bec aigu presque aussi long qu’eux (fig.) — Bord des eaux — C : dans le Tell. R : ailleurs — j Méd. « Quden el Hallouf ». Mar Alg Tun Lib Egy

991. — R. muricatus L.

—  Feuilles caulinaires profondément divisées en lanières linéaires. Sépales étalés. Akènes arrondis à bec terminal pas plus long que les épines marginales (fig.) — Champs cultivés — C ; dans toute l’Algérie — Paléo-temp. I — « Kef es sebaa ». Mar Alg Tun

992. — R. arvensis L.

17  Epis fructifères allongés oblongs, au moins deux fois plus longs que larges ......18

—  Epis fructifères globuleux arrondis, pas plus longs que larges ..............  21

18  Akènes à bec droit ……….................................…… 19

—  Akènes à bec recourbé crochu .................................  20

19  Feuilles basales et inférieures simplement 3-5 lobées, à limbe brusquement contracté à la base (fig.). Plante à souche non entourée de fibres brunâtres, entièrement hispide de poils étalés blanchâtres. Tige et pétiole presque laineux — R : Montagnes des hauts plateaux, Atlas saharien — End. N.A. |. Mar(P) Alg

993. — R. rectirostris Coss. et Dur.

—  Feuilles basales obovales dentées entières à faiblement lobées-divisées, les inférieures multifides, à lobes atteignant les nervures (fig.). Plante à souche entourée de quelques fibres brunâtres, simplement hérissée ça et là de quelques poils raides et courts. Type polymorphe — Forêts claires, pâturages, steppes — C : dans toute l’Algérie. R : sur les hauts plateaux — I Méd. | — « Rekab el fakroun» — (= R. flabellatus Desf. = R. chaerophyllos L.).

994. — R. paludosus Poiret

- feuilles basales divisées, triséquées à flabelliforme...subsp. flabellatus (Desf.) Dobignard Mar Alg Tun

- feuilles basales indivises, entières à dentées .... subsp. paludosus Mar Alg Tun Lib

tubercule_Ranunculus paludosus
Photo: Medjahdi

La disctinction de ces deux sous-espèces nous semble injustifiée et serait à revoir. (contrairement à l' Index Sn. Fl. Afr. Nord 5:369, 2013)

20  Feuilles basales bi-tripennatiséquées jusqu’au pétiole, à lobes linéaires filiformes — Rocailles des montagnes — R : Atlas Tellien, Aurès E. Méd. j (fig.). Mar(?) Alg Tun Lib

995. — R. millefoliatus Vahl.

—  Feuilles basales simplement 3-5 lobées, à lobes fortement dentés —Forêts, broussailles. Plante variable — I Ibéro-Maur-Sicile

996. — R. spicatus Desf.

a) Feuilles à poils raides. Epi fructifère long de 2-2,5 cm — RR : Garrigues du Sahel d’Alger.

ssp. spicatus

 

— Feuilles à poils mous et flexueux. Epi fructifère ne dépassant guère 1 cm de long — C : dans toute l’Algérie, surtout littorale. RR : sur les hauts plateaux.

ssp. rupestris (Guss.) Maire  sensu QS= subsp. blepharicarpos (Boiss.) Grau

subsp. fontqueri Romo Mar*

21 Akènes à bec aplati et recourbé, de plus de 2 mm et presque aussi long que l’akène, pourvu sur le dos d’une longue bosse aplatie (fig.). Feuilles 2-3 fois pinnatiséquées — Pâturages sablonneux — AR : 01-2-3. R : Hl. AS1. A2 — I E. Méd. Mar Alg

997. — R. orientalis L.  = sensu QS, R. isthmicus Boiss.

—  Akènes à bec très court (0,5 mm). Feuilles palmatipartites ou palmatiséquées, très rarement pinnatiséquées ....................................... 22

22  Tiges rampantes, radicantes aux nœuds. Feuilles 3-palmatipartites à segment médian pétioluté — Sources et bord des ruisseaux — R : Aurès, Atlas de Blida, Hautes plaines d’Oranie — | Paléo-temp. Mar Alg

998. — R. repens L.

—  Tiges non rampantes. Feuilles 3-5 palmatiséquées .................................  23

23  Pédoncules floraux lisses. Bec des akènes fortement crochu, arqué (fig.) — Plante basse des pelouses de haute montagne — R : Aurès, Djurdjura, Mts du Hodna : ssp. aurasiacus (Pomel) — | Oro-Sud- Eut. I — (= R. geraniifolius Pourret). Mar Alg

998bis. — R. montanus Willd. = R. aurasiacus Pomel

—  Pédoncules floraux fortement striés. Plantes à tige puissante. Bec des akènes très court, droit ou à peine incurvé (fig.) .....................................................  24

24  Sépales réfléchis, souche bulbeuse. Feuilles inférieures en général 3-pennées, à lobes dt divisés, à segment médian pétiolulé et à limbe ovale dans son contour. Plante de 30-50 cm — Lieux humides — R : çà et là en Algérie. C : en Oranie : ssp. Aieae (Willk.) Rouy et Fouc Euras.

999. — R. bulbosus L.

subsp. bulbosus Mar

subsp. aleae (Willk.) Rouy & Foucaud Mar Alg

—  Sépales étalés. Souche non bulbeuse. Feuilles inférieures pentagona­ les très grandes (8-12 cm) ± lobées, mais toujours de contour arrondi. Plante très puissante, pouvant dépasser 1 m — Lieux humides — CC : dans le Tell. R : ailleurs — W. Méd. — « Kef el djeranna ». Mar Alg Tun Lib

1000. — R. macrophyllus Desf.

R. atlanticus Ball Mar*

R. calandrinioides Oliv. Mar*

R. circinatus Sibth. Mar Alg

R. dyris (Maire) H. Lindb. Mar*

R. fibrosus Pomel  Mar Alg
Fibres de la souche enveloppant partiellement la racine tuberisée. Anneau staminal glabre, rugueux. Akènes à bec large, droit ou un peu incurvé;


R.marginatus d’Urv. Alg(A)

R. mgounicus Quézel Mar*

R. millefolius Banks & Sol. [douteux Afr. N.] Mar(?)

  subsp. hierosolymitanus (Boiss.) P.H. Davis [Afr. N.?] Mar(?)

R. monspeliacus L. [erreur ou advent. ancien Afr. N] Mar(E)

R. omiophyllus Ten. Alg

R. peltatus Schrank

  R. peltatus subsp. baudotii (Godr.) C.D.K. Cook Mar Alg Tun
Akènes arrondi au sommet , à bec nettement latéral, ordinairement glabre. receptacle ovoide conique +-allongé.

   subsp. peltatus Mar Alg

   subsp. saniculifolius (Viv.) C.D.K. Cook Mar Alg Tun Lib Egy

   subsp. sphaerospermus (Boiss. & Blanche) Meikle Mar 

R. penicillatus (Dumort.) Bab. Mar

R. tripartitus DC. Mar Alg
Plante aquatique peu rameuse de 10-40cm long, Tige non fistuleuse, faiblement sillonnée. Feuilles submergées, subsessiles, multifides, vert olive, ordinairement < entre-noeuds, à lanières ± molles, formant ordinairement un pinceau à la sortie de l'eau. Feuilles nageantes petites, pétiolées, à limbe 3-5-partite, à segments obovales ou obovales-cunéiformes, arrondis au sommet, entiers, crénelés ou lobés, ± poilu sur la face inférieure; stipules membraneuses, adnées au pétiole jusqu'au 1/3, ± poilues, à oreillettes arrondies. Pédoncule floral court, s'allongeant un peu à la fructification, 0,5-3 cm long.égalant à peu près la feuille opposée, Pétales obovales, blancs, jaunes à la base, égalant le calice ou le dépassant très peu, trinerviés. Etamines peu nombreuses (5-10) ; anthères jaunes, oblongues, 0,4-0,5 mm long.
Réceptacle subglobuleux, assez lâchement poilu. Akènes peu nombreux (5-17), glabres, oblongs, 1,2-1,6 mm long., arrondis au sommet, légèrement carénés, fortement ridés-côtelés transversalement, pourvus d'un style très court, sublatéraI. Floraison: avril-juin. Dans les eaux douces des terrains siliceux.




BERBERIDACEAE

Fleurs hermaphrodites. 6-9 sépales. Pétales 4-6; considérés parfois comme des nectaires. 4-6 étamines, à anthères s’ouvrant par des valvules. Akène à une loge.

CLÉ DES GENRES

1  Arbrisseaux à inflorescence sur des rameaux latéraux très courts ................... Berberis

—  Herbes vivaces à inflorescences terminales ................................  2

2  Etamines 4. Pétales 4, réduits à un nectaire en forme de corne. Sépales 8..... Epimedium

—  Etamines 6. Pétales 6, nectariformes. Sépales 6 ......................   Leontice

Berberis L. (épine-vinette)

6 sépales pétaloïdes et caducs. 6 pétales. 6 étamines sur 2 rangs et avec 2 glandes à la base. 6 étamines. Fruit baccien.

Arbrisseau de 1,5-3 m. Feuilles entières dentées ± spinulées. Baies bleu- noir. Fleurs en grappe corymbiforme pauciflores étalées dressées — Rocailles des hautes montagnes, au-dessus de 1500 m — R : Djurdjura-Babors, Atlas de Blida, Aurès, Mts du Hodna, Atlas saharien — I Ibéro-Maur. | (fig.). Mar Alg

1001. — B. hispanica Boiss. et Reut.

Epimedium L.

8 sépales, les 4 intérieurs pétaloïdes. 4 pétales réduits à un nectaire. 4 étamines. Capsule bivalve dont une portant le style et une latérale plus petite.

Feuilles toutes basales, trifoliolées, longuement pétiolées et pétiolulées, coriaces. Tige florifère aphylle, dressée, de 15-30 cm. Inflorescence 10-30 flore. Fleurs longuement pédicellées, nutantes, 1,5-2,5 cm — Forêts humides de chênes à feuilles caduques au-dessus de 1 000 m — RR : K2 : Kefrida. Babors, Beni-Foughal — | End. | — (fig.). Alg*

1002. — E. perralderianum Coss.

Leontice L.

Fleurs hexamères à sépales pétaloïdes et pétales très petits. Graines à 1 carpelle, à 1 loge. Capsule indéhiscente ou se déchirant irrégulièrement. Plante tubéreuse.

Feuilles 2-3 pennées. Tige florifère feuillée. Inflorescence en panicule dense — Champs cultivés — RR H2 : Région de Lambèse — |E. Méd. |. Alg Tun Lib Egy

1003. — L. leontopetalum L.


LAURACEAE

Laurus L. (Laurier sauce « Rend »)

Arbre pouvant atteindre 10 m de haut, aromatique. Feuilles persistantes lancéolées, alternes, luisantes et glabres. Fleurs dioïques, blanchâtres, 4-6 en ombelles courtes, à l'aisselle de feuilles supérieures involucre 2-4, divisions obovales ovales glabres. Calice tétramère, caduc. Fleurs mâles à 8-12 étami­nes, à anthères s’ouvrant par des valvules. Fleurs femelles à 2-4 staminodes et à ovaire uniloculaire. Fruit drupacé, noir — Ravins et forêts humides — AC : dans le Tell constantinois et algérois — RR : ailleurs — I Méd.| Mar Alg Tun Lib

1004. — L. nobilis L.

L. azorica (Seub.) Franco Mad Mar(P)


PAPAVERACEAE

Fleurs régulières ou irrégulières. 2 sépales herbacés et caducs. 4 pétales. Etamines ou très nombreuses, ou 4. Ovaire libre. Style nul ou très court. 2-15 stigmates. Capsule à déhiscence porrieide ou valvaire, parfois siliquiforme. Plantes herbacées à suc laiteux ou aqueux.

 

1  Fruit globuleux ± allongé à déhiscence porricide, couronné par un disque portant des stigmates rayonnés (fig.) .............. Papaver

—  Fruit linéaire, non porricide .......................................  2

2  Corolle à symétrie transversale, à pétales inégaux ± lobés. Plante sans suc laiteux. Etamines 4. Fruit se désarticulant à maturité en articles successifs (fig.) .......................  Hypecoum

—  Corolle actinomorphe à pétales entiers. Plante à suc laiteux. Etamines nombreuses. Fruit à déhiscence valvaire (fig.) .....................................................  3

3  Fleurs violettes. Capsule à 3-4 valves ......................  Roemeria

—  Fleurs jaunes ou rouges. Capsule à 2 valves .................. 4

4  Fleurs grandes, de plus de 3 cm, solitaires. Capsule à 2 loges sépa­rées par une cloison. Plante à latex incolore ........................ Glaucium

—  Fleurs médiocres (1-2 cm), groupées en ombelle. Capsule à une seule loge. Plante à latex jaune-orangé ............................... Chelidonium

(voir les autres Papaveraceae sous Fumariaceae...)

Papaver L. (Coquelicot, Pavot «Ben naaman»)

2 sépales caducs, 4 pétales. Etamines nombreuses et hypogynes. Ovaire à 1 loge, formé de 4-18 carpelles à bords involutés, formant des cloisons incomplètes. Ovules nombreux. Stigmates sessiles constituant un disque. Capsule porrieide. Annuelles. Suc laiteux.

1  Feuilles caulinaires amplexicaules, très glauques. Fleurs rosées ou rougeâtres, noires aux onglets, très grandes (8-12 cm). Capsule vo­lumineuse 4-5 X 3-5 cm. Champs — C : dans le Tell : ssp. setigerum (D.C.) Briq. — Méd. As. j — Pavot, « Boundi », « Bou en noum ». Mad Can Mar Alg Tun Lib

1005. — P. somniferum L. (Pavot) subsp. setigerum (DC.) Arcang.

subsp. somniferum [cultivé & subspont. Afr. N.]   (P) Mad Can Mar Alg Tun Lib

—  Feuilles caulinaires non amplexicaules et capsule deux fois plus petite ................ 2

2  Capsules hérissées de soies raides. Etamines à filet dilaté sous l’anthère ............. 3

—  Capsules glabres. Etamines à filet filiforme .................................  4

3  Capsules ovales-arrondies, pas plus longues que larges, à soies den­ses, dressées arquées vers le haut (fig.). Feuilles 2-3 pennatiséquées à lobes linéaires aiguës à divisions étroites (1-1,5 mm). Pétales rou­ge brique ou vineux — Champs C : dans toute l’Algérie — I Méd.| Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

1006. — P. hybridum L.

—  Capsule cia vif orme allongée, au moins 3 fois plus longue que large, hérissée, au moins au sommet, de soies raides et apprimées peu nombreuses (fig.). Feuilles 2-3 pennatiséquées à lobes 2-3 fois plus larges. Pétales rouge minium pâle — R : zones montagneuses au- dessus de 700 m — I Paléo-temp.|  Can Mar Alg Egy

1007. — P. argemone L.

4  Capsule courte ovale-arrondie, brusquement rétrécie à sa base. Disque des stigmates à lobes se recouvrant sur les marges (fig.). Feuilles pennatipartites, les caulinaires sessiles — Champs. C : dans toute l’Algérie — | Paléo-temp.| Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

1008. — P. rhoeas L.

—  Capsule allongée claviforme progressivement rétrécie vers sa base. Lobes du disque ne se recouvrant pas ..................   5

5  Fleurs lilas pâle, petites (2-3 cm) — Steppes d’alfa des hauts plateaux oranais. R — I End.| Mar Alg

1009. — P. malviflorum Doum.

—  Fleurs rouge ou rouge brique plus grandes ............................................  6

6 Anthères jaunes. Feuilles en général simplement pennatifides, peu divisées. Capsule plus de 2 fois plus longue que large (fig.) — Champs et garrigues — AC : dans le Tell algérois et oranais —|Méd.| Mad Can Mar Alg Tun Lib

1010. — P. pinnatifidum Moris

Anthères violettes. Feuilles pennatipartites ± profondément divi­sées. Capsule au plus 2 fois plus longue que large — Plante variable — | Méd. |.

   1011. — P. dubium L.

a)  Herbe verte k tiges et feuilles hirsutes. Feuilles très divisées — Champs. C : dans toute l’Algérie (incl. P. obtusifolium Desf.). Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. dubium

— Herbe glauque, glabrescente, à feuilles peu divisées — Steppes — AR : Hl-2. Mar Alg Tun

ssp. Mairei (Batt.) Maire = P. mairei Batt.

subsp. lecoquii (Lamotte) Syme [≡ P. lecoquii Lamotte] Mar Alg Tun

P. atlanticum (Ball) Coss.

subsp. atlanticum Mar*

Papaver atlanticum,Toukal Tachdirt
Photo: Magnououx

subsp. mesatlanticum (Maire) Kadereit Mar*

P. rupifragum Boiss.& Reut. Mar

Papaver rupifragum Rif
Photo: Dobignard

Hypecoum L. ( « Djehira » « Sag el IVorab »)

2 sépales caducs. 4 pétales inégaux (les 2 extérieurs entiers ou trilobés, les 2 intérieurs tripartites). 6 étamines en 2 groupes latéraux de 3. 2 styles courts. Capsule siliquiforme, cloisonnée transversalement, se désarticulant en articles. Plante à suc aqueux. Annuelle.

1  Feuilles basales à lanières toutes étroitement linéaires. Fruits mûrs pendants, cylindriques. Pétales externes ovales. Articles de la capsule peu marqués. Fleurs solitaires dans les dichotomies, jaunes — Champs et pâturages rocailleux — C : dans toute l’Algérie — I Méd.- Iran-Tour.| Mar Alg Tun Lib Egy

1012. — H. pendulum L.

 

—  Feuilles basales à lobes étroits, mais non linéaires. Fruits mûrs,dressés ou ascendants. Articles de la capsule bien marqués. Fleurs en cymes .................................  2

2  Pétales externes entiers. Silique cylindrique (fig.) — Sables — AC : sur les hauts plateaux, l’Atlas saharien et le Sahara septentrional —|End. N.A.| Mar Alg Tun Lib Egy

1013. — H. geslini Coss. et Kral. Incl. in H. littorale Wulfen

— Pétales externes trilobés. Silique aplatie (fig.) — Plante variable — |Méd. Iran-Tour.|

1014. — H. procumbens L.

a) Fleurs blanches. Sables — R : Cheliff, environs d’Oran.  Mar Alg Tun

ssp. duriaei (Pomel) Batt.  H. duriaei Pomel

— Fleurs jaunes ............................................ b

b) Fleurs de moins de 1 cm. Pétales larges de 3-6 mm. Sables. — C : dans toute l’Algérie, sauf sur le littoral. Can(E) Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. procumbens

— Fleurs de plus de 1 cm. Pétales larges de 10-12 mm. Steppes. — R : 03. Hl. Mar Alg Lib(?) Egy

ssp. grandiflorum (Benth.) Briq. incl in. H. imberbe Sm.

H. torulosum A.E. Dahl [Incl. H. littorales Desf.] Alg

Roemeria Medik

Herbe annuelle de 20-40 cm, à latex jaunâtre. Feuilles 2-3 pennatisé­quées. Fleurs grandes (4-5 cm), violettes, longuement pédonculées. Capsule linéaire à 4 (3) valves, hérissées de soies étalées, à 1 loge et sans cloison (fig.) — Champs cultivés, décombres — AC : partout sauf sur le littoral à TE d’Arzew — | Méd.-Iran-Tour. | — « Djehira » — (= R. violacea Medik).

1015. — R. hybrida (L.) DC.

subsp. dodecandra (Forssk.) Maire Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. hybrida Mar Alg Tun Lib Egy

       

Glaucium Adanson

Pétales enroulés mais non chiffonnés dans le bouton. 2 stigmates se terminant sur le côté par une corne. Capsule siliquiforme, à deux loges, sépa­rées par une cloison spongieuse, s’ouvrant par 2 valves du sommet à la base.

1  Herbe annuelle à tige velue hérissée. Fleurs écarlates ou orangées, de 2-5 cm. Capsule allongée, couverte de soies raides apprimées — Pâturages, décombres — C : dans toute l’Algérie, surtout vers le sud — Méd. — « Bougaraoum », Semsema ». Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

1016. — G. corniculatum (L.) H. Rudolph

 

—  Herbe vivace à peu près glabre. Fleurs jaunes, grandes. Capsule allongée, tuberculeuse — C : dans les sables du littoral — | Méd. — « Chegig el asfeur ». Can Mar Alg Tun Lib Egy(S)

1017. — G. flavum Crantz

 

Chelidonium L. (Chelidoine)

Herbe vivace à latex jaune vif, glauque. Feuilles pennatiséquées à 5-7 segments. Tiges dressées, rameuses et fragiles. Fleurs jaunes en grappes ombelliformes, lâches et pauciflores. Sépales 2. Pétales 4. Etamines nom­breuses. Capsule linéaire allongée bivalve, s’ouvrant de bas en haut — Forêts humides — R : Djurdjura, petite Kabylie. Adventice ailleurs — Euras.  mad can Mar Alg

1018. — Ch. majus L.


FUMARIACEAE (dans Papaveraceae selon APG3)

CLE DES GENRES

Plantes herbacées, annuelles ou vivaces. Fleurs zygomorphes. 2 sépales, petits, caducs. 4 pétales ± connivents, libres ou connés à la base, 1 ou 2 in­térieurs plus étroits. 6 étamines soudées en 2 faisceaux de 3, la médiane à 2 loges et les latérales à une seule loge. Ovaire supère, à 1 loge. 1 style. Fruit, soit capsulaire, et bivalve, soit akéniforme, parfois dimorphe. Famille artificielle inséparable des Papaveracées.

1  Fruits dimorphes dans chaque grappe florifère, les inférieures ovoïdes, monospermes, indéhiscents; les supérieurs lancéolés, dispermes, déhiscents (fig.). Feuilles à lobe terminal transformé en vrille…………………….. Ceratocapnos

—  Fruits tous semblables. Pas de vrilles .....................................................  2

2 Tige glauque dressée, issue d’un tubercule globuleux, à 2-3 feuilles et à grappe florifère terminale. Fruits déhiscents, polyspermes. .............. Corydalis

—  Pas de tubercule. Feuilles nombreuses. Fruits 1-2 spermes ................... 3

3  Plantes des rochers verticaux, vivaces,, à tige très courte ou nulle .......... 4

—  Plantes annuelles à tige élevée ................................. 5

4  Feuilles à folioles orbiculaires (fig.). Fleurs disposées en corymbe.Fruit disperme     .............................................Sarcocapnos

—  Feuilles à folioles pennatiséquées à divisions linéaires (fig.). Fruit monosperme    .............................................Rupicapnos

5  Fruit ovale, aplati. Fleurs en grappes courtes et très serrées d’un pourpre noirâtre. Fruit déhiscent ................................. Platycapnos

—  Fruits subglobuleux. Fleurs en grappes lâches ± allongées, blanches, rosées ou tout au plus tachées de pourpre. Fruit indéhiscent................. Fumaria

 

Ceratocapnos Dur.

Herbe annuelle, grimpante. Feuilles bipennatiséquées ou ternées, à seg­ment supérieur souvent transformé en vrilles. Fleurs en grappes pauciflores axillaires, petites, roses. Fruits dimorphes dans chaque grappe; les infé­rieurs ridés, les supérieurs à côtes longitudinales — Broussailles — R : Tell oranais —  |Ibéro-Mar.| — (= C. umbrosus Dur. = Corydalis heterocarpa (Dur.) Bail). Mar Alg

1019. — C. heterocarpus Dur.

Ceratocapnos heterocarpus
Photo: Medjahdi

Corydalis Vent.

Herbe vivace de 10-30 cm, à tubercule arrondi plein. Tige grêle glau­que, portant à sa base une squame membraneuse. Fleurs roses ou blanches, en grappe terminale, à pétale supérieur à éperon allongé, longues de 1,5-2 cm — Forêts de feuillus, pozzines — RR : toujours au-dessus de 1 600 m : Djurdjura, Babors, Tamesguida — Alg*

1020. — Corydalis solida subsp. bracteosa (Batt. & Trab.) Greuter & Burdet

Sarcocapnos DC.

Plante vivace des falaises calcaires. Feuilles épaisses charnues, longue­ment pétiolées, ternées, à lobes ovales ou orbiculaires. Fleurs de 12-20 mm, en grappe terminale courte blanc-jaunâtre. Pétale supérieur à éperon plus court que le limbe. Fruit oblong 3,5-5,5 X 1,5-2,5 cm, ordinairement disperme. Plante très polymorphe — R : 03; Mts de Tlemcen, Ghar-Rouban Dj. Ouargla — | Ibéro-Mar. |.

1021. — S. crassifolius (Desf.) DC.

subsp. crassifolia Mar Alg

subsp. atlantis (Emb. & Maire) Lidén Mar*

S. enneaphylla (L.) DC.  Mar

Rupicapnos Pomel ( « Ouaragen nessa »)

Plantes rupestres presque acaules, un peu charnues. Pédicelles floraux s’allongeant beaucoup à maturité. Feuilles presque toutes radicales. Pétale inférieur séparé des autres, le supérieur éperonné. Fruit un peu aplati et rugueux, monosperme. Vivaces. Extrêmement polymorphes.

1  Fleurs grandes (12-15 mm) à pétale inférieur non dilaté au sommet en limbe étalé — Falaises calcaires — Plante très variable. — AC : localité à l’W de la ligne Chenoua-Djelfa — | Ibéro-Maur.| (= Fumaria africana Lamk = F. corymbosa Desf.).

1022. — R. africanus (Lam.) Pomel

subsp. africana Alg*

subsp. cerefolia (Pomel) Maire Alg*

subsp. decipiens (Pugsley) Maire Mar

subsp. faurei (Pugsley) Maire Mar Alg


subsp. gaetula (Maire) Maire Mar Alg

subsp. mairei (Pugsley) Maire Mar*

subsp. oranensis (Pugsley) Maire Alg*

subsp. pomeliana (Pugsley) Maire Mar Alg

—  Fleurs plus petites (4-10 mm) à pétale inférieur toujours ± dilaté au sommet  .............. 2

2  Pétale inférieur dilaté en limbe étalé suborbiculaire. Feuilles bipennatiséquées. Fruit plus long que large. Grappes pédonculées. Falaises calcaires. Plante très variable — AC : à l’E de la ligne Alger-Djelfa — RR : dans l’Atlas saharien oranais — | Alg. Tun. I — (= Fumaria numidica Pomel).

1023. — R. numidicus (Coss. et Dur.) Pomel

subsp. delicatula (Pomel) Maire Alg*

subsp. numidica Alg Tun

—  Pétale inférieur spatulé. Feuilles triséquées. Fruit aussi large que long. Grappes subsessiles — Falaises calcaires — RR : M’Zab —|End.| Alg*

1024. — R. muricaria Pomel

R. ochracea Pomel [ R. africana subsp. ochracea (Pomel) Maire] Alg*

R. sarcocapnoides (Coss. & Durieu) Pomel [≡ R. numidica subsp. sarcocapnoides (Coss. & Durieu) Maire & Weiller] Alg*

R. calcarata Lidén Alg*

R. longipes (Coss. & Durieu) Pomel

subsp. aurasiaca Maire ex Lidén [ R. numidica subsp. aurasiaca Maire] Alg*

subsp. longipes Incl. R. praetermissa Pugsley Alg* Tun(?)

subsp. reboudiana (Pomel) Lidén Alg*

Platycapnos Bernh.

Plante annuelle, érigée, glaucescente, à feuilles 2-3 pennatiséquées en lanières très étroites.. Fleurs en grappes terminales ou opposées aux feuilles courtes et très denses, pourpre foncé. Fruit ovale aplati, entouré d’un re­bord épais, long de 3-3,5 mm s’ouvrant à maturité par 2 valves — Champs, pâturages — R : en Oranie, Monts de Djelfa — I Méd. I — ( — Fumaria spicata L.). Can Mar Alg Tun

1025. — P. spicatus (L.) Bernh.

P. tenuiloba Pomel subsp. tenuiloba Mar Alg

P. saxicola Willk. Mar

Fumaria L. (Fumeterre « Guessis » « Hachichet es seban »)

Sépales plus courts que les pétales. Pétale supérieur éperonné, l’infé­rieur généralement écarté des autres. Fruit petit, drupacé, indéhiscent, sub­globuleux en général (exc : F. agraria) et indéhiscent. Divers micromorphes considérés en général comme des espèces distinctes, mais toutefois très affines, ont été groupés en espèces collectives.

1  Fleurs grandes, plus de 9 mm de long. Feuilles ± profondément divisées, à lobes assez larges ....................................... 2

—  Fleurs petites ne dépassant pas 7 mm. Feuilles très divisées à lobeslinéaires ..............  4

2 Pédicelles arqués vers le bas à la maturité (fig.)*

a) Fruits ruguleux — Broussailles — R : littoral de Dellys à La Calle — |Ital.-Alg. I  Alg Tun Lib

1026. — F. flabellata Gasp.

— Fruits lisses ................................................ b

b) Pétales externes obtus, corolle largement ailée — Forêts — RR  Akfa-dou, gorges de Palestro — | End|

1027. — F. mairei Pugsley ex Maire

subsp. mairei Alg*

subsp. saxicola Lidén Alg*

— Pétales externes aigus, corolle à peine dilatée, non largement ailée Forêts, broussailles — C : dans toute l’Algérie — | Méd.| Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

 1028. — F. capreolata L.

Pédicelles érigés ou tout au plus étalés à maturité ............................  3

3 Sépales très larges (3-3,5 mm) dépassant fortement la longueur de la corolle. Pédoncules fructifères très épaissis, atteignant tout au plus 2,5-3 mm de long (fig.) — Rochers, rocailles — RR : Tlemcen Ibéro-Maur. I.

1029. — F. macrosepala Boiss.

subsp. macrosepala Mar Alg

subsp. macrocarpa Lidén Mar*

subsp. megasepala (Pau) Lidén [ F. megasepala Pau] Mar*

subsp. obscura (Pugsley) Lidén [  F. macrosepala var. obscura Pugsley] Mar*

F. maurorum Maire [  F. bastardii var. maurorum (Maire) Emb. & Maire] Mar*

Sépales larges tout au plus de 1,5 mm. Pédoncules fructifères fili­formes, plus allongés.

a) Fruit nettement aplati, caréné sur ses bords. Pétale inférieur à marges étalées — Cultures — C : dans tout le Tell. | Méd.| Can Mar Alg Tun Lib

1030. — F. agraria Lag.

 

— Fruit sphérique. Pétale inférieur à marge étroite dressée .........  b

b) Fruit lisse, petit 2 mm. Sépales longs de 2,5 mm — Rochers, brousailles — R : Litt. de Mostaganem à Nemours | End-Oran-Rif |. Alg*

1031. — F. munbyi Boiss. et Reut.

— Fruit nettement rugulé, ± tuberculé, plus grand. Sépales ne dépassant pas 2 mm de long ......... c

c) Grappes florifères bicolores. Fleurs jaunes blanches, les plus âgées roses — Broussailles et falaises maritimes — R : bord de mer à l'E de Castiglione — | iles italiennes-Alg. |. Alg Tun

1032. — F. bicolor Sommier ex Nicotra

 

— Grappes florifères uniformément rosées — Cultures — AC : dans le Tell. — | W. Méd. |.  Mad Can Mar Alg Tun Lib

1033. — F. bastardii Boreau

4 Sépales très aigus, minuscules, longs de 1-1,5 mm, 5 à 10 fois plus courts que la corolle (fig.). Corolle ne dépassant pas 5 mm ............. 5

—  Sépales obtus, plus grands (2-4 mm), égalant au moins le 1/3 de la corolle (fig.)* Corolle plus grande (6-9 mm) .............. 6

 5  Fleurs blanchâtres. Feuilles à lobes nettement canaliculés. Sépales ±: ovales à la base, aussi larges que le pédicelle — Champs — C : dans tous l'Algérie — I Méd. I — (incl. F. algeriensis Pugsl.). Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

1034. — F. parviflora Lam.

—  Fleurs roses. Feuilles à lobes plans. Sépales linéaires plus étroits que le pédicelle — Champs — RR : Hts plateaux, surtout oranais. Aurès — I Euras.| Can Mar Alg Tun Lib

 1035. — F. vailland Lois.

6  Fruit plus large que haut, nettement émarginé au sommet. Sépales plus étroits que la corolle — Champs — C : dans toute l'Algérie — |Paléo-temp.|

1036. — F. officinalis L.

- Sépales plus grands (2-2,6 x 0,6-1,2 mm), fruit légèrement rugueux, tronqués, pétale inférieur subspatulé (figure a)...................... subsp. officinalis Can  Mar Alg Tun Lib Egy

- Sépales plus petits (1,3-1,8 X 0,6-1,2 mm), fruits rugueux, apicules, pétale inférieur spatulé (figure b) ………………………… subsp. wirtgenii (W.D.J. Koch) Arcang. Mar Alg Tun

—  Fruit sphérique. Sépales plus larges que la corolle — Champs, cul­tures — C : dans toute l'Algérie, sauf sur les Hauts plateaux —Méd. | — (= F. micrantha Lag. incl. F. mirabilis Pugsley). Can(?)Mar Alg Tun Lib Egy

1037. — F. densiflora DC.

F. ajmasiana Pau & Font Quer [Incl. F. ouezzanensis subsp. ramosa Lidén] Mar*

F. arbuscula Ball (?) Mar*

F. atlantica Hausskn. [F. agraria subsp. atlantica (Hausskn.) Maire]  Alg Tun

F. ballii Pugsley [Incl. F. agraria subsp. multiflora (Pugsley) Maire] Mar*

F. barnolae Sennen & Pau subsp. algerica (Hausskn.) Lidén [F. agraria var. algerica Hausskn]. Mar(?) Alg Tun

F. berberica Pugsley [Incl. F. agraria var. atlantica s. Ball] Mar*

   F. bracteosa Pomel [F. densiflora subsp. bracteosa (Pomel) Murb.] Mar Alg Tun Lib Egy

F. capitata Lidén [Incl. F. capreolata var. condensata auct.] Alg*

F. dubia Pugsley  [F. capreolata subsp. dubia (Pugsley) Maire] Alg*

F. erostrata (Pugsley) Lidén [ F. agraria var. erostrata Pugsley] Mar*

F. faurei (Pugsley) Lidén [≡ F. mirabilis var. faurei Pugsley] Mar Alg

F. gaillardotii Boiss. [≡ F. agraria subsp. gaillardottii (Boiss.) Maire] Alg Tun Lib Egy

F. melillaica Pugsley [≡ F. capreolata subsp. melillaica (Pugsley) Maire] Mar

F. mirabilis Pugsley Mar(A) Alg Tun Lib

F. muralis W.D.J. Koch

subsp. boraei (Jord.) Pugsley [ F. boraei Jord.] Mad Can Mar(?)

subsp. muralis Mad Can  Mar

F. normannii Pugsley [ incl. F. capreolata var. pseudoflabellata Maire] Alg*

F. ouezzanensis Pugsley Mar*

F. petteri Rchb.  subsp. calcarata (Cadevall) Lidén & Soler [ F. calcarata Cadevall] Mar

F. platycarpa Lidén [Incl. F. parviflora var. lutea Doum.] Mar Alg

F. pugsleyana (Pugsley) Lidén [≡ F. schrammii var. pugsleyana Pugsley] Mar

F. rifana Lidén Mar*

F. rupestris Boiss. & Reut.

subsp. bifrons (Pugsley) Lidén  F. macrosepala subsp. bifrons (Pugsley) Maire Mar*

subsp. calycina Lidén Mar*

subsp. micranthifolia (Pugsley) Lidén F. micranthifolia Pugsley Mar*

subsp. pulchra Lidén Mar*

subsp. rupestris [Incl. F. agraria subsp. ifranensis (Pugsley) Maire] Mar Alg

F. segetalis (Hammar) Cout. [ F. parviflora var. segetalis Hammar] Mar Alg Tun

F. sepium Boiss. & Reut.

subsp. rugosa Lidén Mar*

subsp. sepium Mad(P) C Mar

F. skottsbergii Lidén Mar*

Argemone L.

A. albiflora Hornem

subsp. texana Ownbey Mar(N)

 A. mexicana L. (N) Mad Can Mau Mar Egy

Eschscholzia Cham.

E. californica Cham. (N) Mad Can Mar Alg


CAPPARIDACEAE

Feuilles alternes. Calice à 4 sépales. Pétales et étamines en nombre variable. Ovaire supère souvent porté par un podogyne. Fruit ± stipité.

CLE DES GENRES

1  Fruit allongé en silique s’ouvrant par 2 valves. Plantes herbacées annuelles ....... Cleome

—  Fruit charnu. Arbres ou sous-arbrisseaux ...............................  2

2  Fleurs grandes à 4 pétales bien développés ........................  Capparis

—  Fleurs petites (moins de 10 mm) sans pétales .....................  3

3 Fruit long et toruleux (fig.). Fleurs 1-3 à l’aisselle des feuilles. Feuilles ovales-cunéiformes, glauques, petites, longues tout au plus de 25 mm. Arbre pouvant atteindre 10m . .... Maerua

— Fruit globuleux. Fleurs en grappe corymbiforme très dense. Feuilles ovales de 4-7 X 2-4 cm. Arbrisseau ne dépassant guère 2 m ……Boscia

Cleome L.

Calice à 4 sépales. 4 pétales. 6 étamines (ou 4 ovaires à 1 loge, portés par un pied court ou nul) (podogyne). Capsule stipitée, siliquiforme, à 2 valves se séparant des placentas.

1 Capsules ovales, petites, 5-10 mm. Graines glabres. Pétales jaunes. Rocailles désertiques — RR : extrême sud du Sahara algérien, Tin Zaouatène — j N. Trop. Mau Mar Alg Lib Egy

1038. — Cl. brachycarpa Vahl

— Capsule oblongue-fusiforme, de plus de 20 mm de long (fig.). Pétales brun-pourpre ou jaunes bordés de brun-pourpre. Plante glanduleuse, visqueuse et fétide. Feuilles trifoliolées — Pâturages sablonneux désertiques — Sah-Si7id. — « Netten ».

1039. — Cl. arabica L. Incl. in C. africana Botsch.

a)  Graines revêtues de poils aussi longs que le diamètre de la graine —CC : Hd, AS, SS,   SO, SC. Mar Alg Tun Lib

ssp. arabica Ozenda Incl. in C. africana Botsch.

—  Graines revêtues de poils très courts — C : SS. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. amblyocarpa (Barr. et Murb.) Ozenda  = C. amblyocarpa Barratte & Murb.

graines poilues
Photo: Chatelain
Cleome ambylocarpa
Photo: Chatelain

C. violacea L. Mar

Capparis L. (Câprier)

Arbustes à rameaux décombants, de 1 m ou plus. Feuilles sub-orbieulaires, à pétiole avec à la base 2 épines recourbées. Sépales 4, très concaves. Corolle grande (4-5 cm) à 4 pétales blanc rosé. Etamines très nom­breuses dépassant le calice. Baie ovoïde ou pyriforme longuement stipitée, rougeâtre, à nombreuses graines réniformes — Rocailles — C : dans toute PAlgérie. AC : au Sahara — I Méd.-Sah-Sind. | — « Kemeb », « Charanek ».  (N) Can Mar Alg Tun

1040. — C. spinosa L. subsp. spinosa

C. aegyptia Lam.
 [ C. spinosa var. aegyptia (Lam.) Boiss.] Tun Lib Egy

C. atlantica Inocencio, D. Rivera, Obon & Alcaraz
 [Incl. C. aegyptia auct. Maroc non Lam.] Mar*

C. decidua (Forssk.) Edgew.
[ Sodada decidua Forssk.] Mau Mar Alg Lib Egy
Arbre 2-6m aux branches retombantes, rameaux se terminant de manière épineuse.

Capparis decidua, Maroc Ms
Photo: Chatelain
Capparis decidua, Maroc Ms
Photo: Chatelain

C. orientalis Veill. ex Duhamel Mar Alg Tun Lib Egy

C. ovata Desf.
subsp. myrtifolia Inocencio, D. Rivera, Obon & Alcaraz Alg Lib(T)

subsp. ovata Mar Alg Tun Lib

Capparis ovata
Photo:Dupont

C. sicula Veill. ex Duhamel subsp. sicula Mar Alg Tun Egy

Maerua Forssk.

Arbre peu ramifié à tronc grisâtre, à rameaux épais. Feuilles pehtes (1 cm), sur de courts rameaux latéraux. Sépales 4. Etamines nombreuses. Ovaire porté par un long podogyne. Fruit baccien — Pâturages désertiques — RR : SO : Mts d’Ougarta. AC : au Sud du Tropique. SC. SO. — | Paléo- trop.-Sah-Sind. I — « Adjwr ». Mau Mar Alg Lib Egy

1041. — M. crassifolia Forssk.

Maerua crassifolia
Photo: Chatelain

Boscia Lam.

Arbrisseau à feuilles simples, coriaces. Fleurs verdâtres, petites (6-8 mm). Sépales 4. Pétales 0. Etamines 8-20. Ovaire porté par un podogyne. Fruit globuleux, crustacé — RR : grands oueds du Hoggar méridional : O. Obazzer Timiaouin — I Trop. 1 — (= B. octandra Hochst.). Mau Mar Alg Egy

1042. — B. senegalensis Lam.

Cadaba Forssk.

C. farinosa Forssk. Mau Mar Egy


RESEDACEAE

Description :

4-8 sépales. 2-8 pétales souvent fugaces, entiers ou plus ou moins laciniés, parfois munis d’une écaille à la base du limbe. 3-40 étamines, parfois libres à la base mais généralement insérées sur un disque charnu (androgynophore). Gynécée à 2-7 carpelles constituant généralement un ovaire à une seule loge (sauf Astrocarpus). Rarement un seul ovule (Astrocarpus). Fruit capsulaire ou baccien. Graines reniformes ou en fer à cheval. Fleurs en grappes.

 

1  Arbrisseau saharien de 50-100 cm, à tiges dressées ligneuses et à feuilles linéaires ou spatulées, très petites (2-10 mm de long), caduques ........................................  Randonia

—  Plantes annuelles, vivaces ou ligneuses seulement à la base et à feuilles plus grandes... 2

2  Gynécée constitué par 4-6 carpelles soit séparés ou brièvement unis à leur base; donnant naissance à 4-6 follicules verticillés, plus ou moins étalés et stipités (fig. 1216-17) .........  3

—  Gynécée constitué par 2-5 carpelles soudés et multiovulés donnant naissance à une capsule uniloculaire (fig. 1218-21) ................... 4

3  Carpelles complètement séparés et clos (à l'exception de la partie supérieure qui a une fente uniovulée) et donnant naissance à des follicules monospermes. Plante de zones montagneuses du Tell. Feuilles non ondulées-crispées ..............................................  Astrocarpus

—  Carpelles brièvement unis à la base, 10-12 ovulés mais à ovules avortant généralement, à l'exception d'un seul; donnant naissance à des follicules monospermes. Plante saharienne. Feuilles ondulées- crispées ...................................... Caylusea

4  Pétales 2; étamines 3-10 ...............................  Oligomeris

—  Pétales 4-7; étamines nombreuses (8-25) ......................... Reseda

Randonia Coss.

Arbrisseau rameux à tiges raides et dressées. Feuilles petites linéaires ou spatulées. Fleurs en longues grappes terminales, petites. Sépales 8; pétales 8, divisés en 2 lamelles, l’externe trifide dans les supérieurs. Etamines en général 16. Ovules pendants, sur 2 rangs. Capsule sessile, globuleuse et béante au sommet, à 2-4 graines — Pâtures désertiques — SS, SO, lisière Nord du S.C | Sah. | — « Bau Khelal » (fig.). Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1215. — R. africana Coss.

Randonia africana, Igli
Photo:Benhouhou
Randonia africana, Igli
Photo:Benhouhou

Astrocarpus Necker

Herbe vivace à tiges plus ou moins diffuses grêles et nombreuses, lancéo­lées linéaires, les radicales en rosette. Feuilles entières. Fleurs blanches, petites et en grappes terminales. Sépales 5 (4-6) dont un plus petit que les autres. Pétales 5 (4-6) les 2 supérieurs multipartites. Etamines 7-16. Ovaire à 4-5 carpelles libres ouverts à maturité, à la fin étalés en étoile, monosper­mes (fig.) — Zones sablonneuses de montagnes siliceuses — AR : Akfadou, Ouarsenis, Monts de Tiaret et de Tlemcen — W. Méd. I — ssp. purpurascens (L.) Rouy et Fouc — (= A. Clusii J. Gay). Mar Alg Tun

1216. — A. sesamoides (L.) Duby Incl. in Sesamoides purpurascens (L.) G. López subsp. purpurascens

Caylusea A. St. Hilaire

Herbe annuelle ou vivace, rameuse, à feuilles entières et ondulées crispées. Fleurs petites, en grappes terminales spiciformes. Sépales 5. Pétales 5 dont 2 au moins à limbe 5-7 parti. Etamines 12-14, disposées sur un disque proéminent. Carpelles 5-6 étalés en étoile, incomplètement soudés, nettement stipités, entourant 10-12 ovules insérés sur un placenta central et dont un seul en général arrive à maturité (fig.) — Lits d’oueds — C : SO, SC —| N. Trop. I — « Toummount » — (= C. canescens L.). Mau Mar Alg Lib Egy

1217. — C. hexagyna (Forssk.) Maire

Oligomeris Cambess.

Herbe annuelle, glabre, à tiges rameuses. Feuilles entières. Inflorescence spiciforme, terminale. Sépales 2-4. Pétales 2, dentés-lobés. Etamines 3-10. Pas de disque. Carpelles 4. Capsule globuleuse, ouverte au sommet et polysperme — Lits d’oueds de la zone désertique — AR : au Sud du flanc méridional de l’Atlas Saharien — | Erm. Nord. Trop. 1 — (= O. subulata (Del.) Boiss.) (fig.). Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1218. — O. linifolia (Vahl ex Hornem.) J.F. Macbr.

Reseda L. (Réséda « Qaua el Kherouf »)

4-6 sépales. 4-7 pétales hypogynes et dissemblables (les supérieurs plus grands et multifides). 8-25 étamines insérées sur un disque. 3-4 carpelles constituant un ovaire surmonté par 3-4 cornes stigmatifères. Capsule béante au sommet, polysperme.

1  Feuilles pennatiséquées ou pennatipartites Ovaire tétramère. Fleurs blanches ou jaunâtres...  2

—  Feuilles toutes entières ou simplement dentées ou lobées. Ovaire 3-4 mère .............. 3

2  Pétales rétrécis à leur base, nettement onguiculés (fig.). Capsules longues de 1 cm au moins. Plante robuste, annuelle, bisannuelle ou vivace — Euras. |.

1219. — R. alba L.

a) Graines noires — AC : dans le Tell jusque dans le Sahara septentrional. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp.  alba

 — Graines brunes. Plante à feuilles charnues et luisantes — Dunes littorales. — R : à l’W d'Alger. Alg

ssp. maritima Mill Incl. In subsp. hookeri (Guss.) Arcang.

subsp. myriosperma (Murb.) Maire [≡ R. myriosperma Murb.] Mar*

subsp. tricuspis (Coss.) Maire [≡ R. tricuspis Coss.] Mar*

— Pétales non onguiculés (fig.). Capsules ne dépassant pas en général 1 cm de long. Feuilles finement divisées — Steppes — AR : H. AC ; AS-SS — | S. Méd. | — (= R. propiriqua R. Br. = R. eremophïla Boiss.). Mar Alg Tun Lib Egy

1220. — R. decursiva Forssk.

3  Feuilles entières. Plantes élevées à tiges dressées peu ramifiées ......................... 4

—  Feuilles plus ou moins divisées lobées. Plantes en général diffuses à la base, très ramifiées; parfois feuilles inférieures entières, mais alors calice fortement accrescent .........  7

4  Plante puissante (atteignant 1 m ou plus) à feuilles densément velues. Pétales supérieurs à divisions latérales très courtes, en forme de crête à 8-12 divisions; division médiane unguiculée. Graines tuberculeuses — Rocailles désertiques — AS-SS, SC — I S ah. Trop. | (fig.). Mau Mar Alg Lib

1221. — R. villosa Coss.

Reseda villosa_Ougarta
Photo: Benhouhou
Reseda villosa_Souss_Massa_Draa
Photo: Chatelain
Reseda villosa
Dessin: Fl. Afr N.

—  Plante à feuilles glabres ou glabrescentes ..............................................  5

5  Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées. Capsule longue tout au plus de 3-4 mm, sphérique. Plante de 80-120 cm à tiges peu rameu­ses. Pétales trilobés. Graines lisses — Pâturages — AC : dans le Tell. R : ailleurs — | Euras.| Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

1222. — R. luteola L.

—  Feuilles ovales-lancéolées. Capsules oblongues de plus de 6 mm de long (fig.). Plantes sahariennes ....................................................... 6

6  Pétales tous semblables, trifides; 15-18 étamines. Plante puissante, rameuse. Graine tuberculeuse — Rocailles désertiques — R : Aurès. Hd. SS. SC : Tassili n’Ajjer — | End. Sah.|

1223. — R. alphonsii Müll. Arg.

subsp. alphonsii Alg Tun

subsp. barbutii Leredde Alg Tun

—  Pétales hétéromorphes, à segments latéraux laciniés dans les pétales postérieurs, 20-25 étamines — Rocailles désertiques — RR : Tefedest : ssp. tefedestica Maire — I Trop.| Alg*

1224. — R. pruinosa Del. R. tefedestica (Maire) Abdallah & de Wit

7  Capsules mûres dressées .....................................  8

—  Capsules mûres étalées réfléchies ....................... 9

8  Calice rapidement caduc sous la capsule. Plante grêle, de 30-50 cm, glabre, à fleurs blanches ou blanc-jaunâtre. Graines lisses — Steppes rocailles — AR : O, H, AS, SS — Ibéro-Maur.

— var. Reuteriana Mull.

— Calice persistant sous la capsule. Plante à tiges et à feuilles scabres. Fleurs jaunes. Graines lisses — | Eur. | (fig.).

1226. — R. lutea L.

a) Graines assez grandes (1,5-2 X 1,2-1,5 mm) peu nombreuses dans la capsule — AR : Tell. Can Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. lutea

— Graines plus petites (1 X 0,7 mm) très nombreuses dans la capsule — AC: en Algérie — R : SS et SC.  Mar Alg Tun Lib

ssp. neglecta (Mull.) Bail

9  Capsule sessile et plus ou moins sphérique (fig.). Calice non accrescent, à lobes n’atteignant tout au plus que le tiers de la longueur de la capsule et en général bien plus courts. Pétales supérieurs multifides. Filets persistants. Graines chagrinées — Steppes — R : H2. AS, SC. AC : SS — I Sah. Sind. |.

1227. — R. arabica Boiss.

subsp. arabica Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. moroccana Abdallah & de Wit Mar*

—  Capsule nettement stipitée, une fois et demie au moins aussi longue que large. Calice en général fortement accrescent (fig.) ..................  10

10  Graines noires ou noir-verdâtre, luisantes et lisses. Ovaires fortement papilleux. Tiges décombantes à la base puis redressées, de 20-40 cm. Pétales à lanières latérales dentées-lobées — Pâturages rocailleux — AC : Cl, H2, AS3. RR : SC : Oued Mya | End.| ( = R. papiliosa Mull.) (fig.). Alg Tun

1228. — R. duriaeana Müll. Arg.

—  Graines grises et mates, fortement verruqueuses. Ovaires lisses. Capsules très glabres — I Méd. | (fig.).

1229. — R. phyteuma L.

a)  Plante annuelle à sépales fortement accrescents, aussi longs que la capsule — R : çà et là dans toute l'Algérie. Mad Mar Alg Tun Egy

ssp. phyteuma Maire

Reseda phyteuma, Maroc
Photo: chatelain

— Plante vivace à sépales peu accrescents, bien plus courts que la cap­sule — C: 01-2-3. AR: Hl-2. Mar Alg Lib

ssp. collina (Gay) Batt.

R. stricta Pers. [Incl. R. erecta Lag.] Mar Alg Tun

R. odorata L. [indigène en Libye, cult. & natural. ailleurs] Mar(N) Alg(N) Tun(N) Lib

R. attenuata (Ball) Ball [≡ R. fruticulosa subsp. attenuata (Ball) Maire] Mar*

R. battandieri Pit.

subsp. battandieri Mar*

subsp. limicola (Maire & Sam.) Maire Mar*

R. diffusa (Ball) Ball [≡ R. phyteuma subsp. diffusa Ball] Mar*

R. elata Müll. Arg. [= R. malvalii Maire] Mar*

R. lanceolata Lag.

subsp. constricta (Lange) Valdés Berm. [≡ R. constricta Lange] Mar

subsp. lanceolata  Mar(?)

R. media Lag. [ ≡ R. phyteuma subsp. media (Lag.) Ball] Mad(P) Mar

R. nainii Maire Mar*

R. stenobotrys Maire & Sam. Mar*

Sesamoides Ortega /p>

S. spathulifolia (Boreau) Rothm. [= Reseda sesamoides var. spathulata Moris] Mar Alg(?)



CRASSULACEAE

Description :

3-20 sépales (le plus souvent 4-5). Autant de pétales que de sépales, libres ou soudés en tube. Autant d’étamines que de pétales ou en nombre double. Carpelles autant que de pétales, munis à leur base d’une écaille nectarifère dorsale, s’ouvrant longitudinalement vers l’intérieur, et polyspermes. Plantes charnues en général. Graines très petites.

 

1  Pétales concrescents en tube allongé, à lobes égalant le tube ou plus courts (fig. 1231-32). (fig. 1231-32) ........................ 2

—  Pétales libres ou à peine soudés à la base ........................ 5

2  Fleurs tétramères. Feuilles opposées, crénelées, lobées ou pennatipartites. Plante vivace. Pétales soudés, jaunes ...........  Kalanchoë

—  Fleurs pentamères. Feuilles alternes ..............3

3  Feuilles basales arrondies, généralement peltées. Plante vivace ..........  Cotyledon

—  F. ni arrondie, ni peltée ...............4

4  Corolle campanulée à lobes égalant le tube. Étamines ne dépassant pas de la corolle ..........  Mucizonia

—  Corolle tubuleuse ou subcampanulées, à lobes mucronés plus courts que le tube. Étamines dépassant de la corolle ..........  Psitorinia

5  Plantes annuelles, grêles à feuilles opposées non crassulescentes, largement connées à la base ..........  Crassula

—  Plantes plus ou moins élevées à feuilles crassulescentes, en général libres à la base ................6

6  Petites feuilles (moins de 2 cm de long). Fleurs 4-9 mères. Plantes annuelles ou vivaces. opposées non crassulescentes, largement connées à la base ..........  Sedum

—  Feuilles de plus de 2 cm de long. Fleurs 9-12 mères. Rosette de feuilles à la base et feuilles caulinaires. Plantes vivaces. général libres à la base ................7

6  Pétales roses ou pourpres. Fleurs 12 mères. Feuilles mucronées-spinescentes à leur sommet..........  Sempervivum

—  Pétales jaunes. Fleurs 9-11 mères. Feuilles non mucronées-spinescentes ................ Aeonium

Cotyledon L. (Umbilicus DC.)

Fleurs pentamères verdâtres, jaunâtres ou rougeâtres. Calice minuscule. Corolle nettement marquée, tubuleuse. 10 étamines ± adhérentes à la corolle. Carpelles libres, avec 1 écaille à la base.

1  feuilles radicales orbiculaires, peltées, les supérieures alternes. Fleurs en grappe longue et étroite, vivace ........... Umbilicus

—  Feuilles linéaires. Fleurs en corymbe ou en grappe lâche ....................... 2

2  Corolle à tube longuement cylindrique (fig.) Fleurs brièvement pédicellées. Petite plante annuelle de 4-10 cm — Forêts, broussailles du Tell. — RR : ailleurs — | Ibéro-Maur.| Mar Alg Tun

1231. — C. breviflora (Boiss.) Maire Pistorinia breviflora Boiss.

a) Tube de la corolle long de 5-10 mm : (= Pistorinia S. Boiss.).

ssp. Salzmannii (Boiss.) Maire incl. in Pistorinia breviflora

— Tube de la corolle long de 15-20 mm.

ssp. intermedia (Boiss. et Reut.) Maire P. breviflora Boiss. subsp. intermedia (Boiss. & Reut.) Greuter & Burdet

P. breviflora Boiss. subsp. breviflora Mar

—  Corolle à tube campanulé (fig.). Fleurs à pédicelle aü moins aussi long que la corolle. Petite plante annuelle de 4-12 cm, velue-globuleuse — Rocailles — R : 01 — I Ibéro-Maur, | — ssp. Ortegae F.Q. et Maire (= Mucizonia hispida Batt.).

1232. -— C. Mucizonia Ortega incl. in Sedum mucizonia

subsp. mucizonia Mar Alg

 

subsp. abylaeum (Font Quer & Maire) Springate [ Cotyledon mucizonia subsp. abylaea Font Quer & Maire] Mar*

Umbilicus DC.

Fleurs radicales orbiculaires, peltées, les supérieures alternes. Fleurs en grappe longue et étroite, vivace — Vieux murs, rochers, broussailles — I Méd. Atl. I — Nombril de Vénus, « Oudenech Cheikh ».

1230. — C. umbilicus-veneris L. = Umbilicus rupestris (Salisb.) Dandy

a) Fleurs pendantes, à pédicelle bien plus long que le calice — AC : dans le Tell, surtout en montagne. Mad Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. pendulina (DC.) Batt.  incl. in Umbilicus rupestris (Salisb.) Dandy

   

— Fleurs étalées, étalées-dressées ou plus ou moins nutantes mais alors très brièvement pédicellées .............. b

b) Carpelles renflés formant un ovaire globuleux ou ovoïde — AC : dans le Tell. RR : AS.  Mad Can Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. horizontalis (Guss.) Batt.  Umbilicus horizontalis (Guss.) DC.

— Carpelles étroits formant un ovaire sublinéaire — AC : Al, 01.

ssp. gaditana (Boiss.) Batt. ≡ Umbilicus gaditanus

Umbilicus heylandianus Webb & Berthel. Mar
Plante robuste, longue de 40-100 cm. Cor. jaune brillant, à tube parcouru par 5 stries nettes, retréci au niveau de la gorge, lobes égalant c.1/3-1/4 du tube. Carp. obtus, styles courts. Rochers des montagnes

Crassula L.

3-4 sépales. 3-4 pétales libres. 3-4 étamines. 0 ou 3-4 écailles nectarifères. 2-4 carpelles.

1  Fleurs blanc-verdâtre 3 mères, sessiles, axillaires, formant des épis très feuillés. Feuilles opposées-connées plus ou moins succulentes, rapprochées, imbriquées. Plante minuscule de 2-6 cm formant de petits gazons touffus — Clairières, bas-fonds humides — C : dans tout le Tell — I Eur.-Af. I — (= Tillaea muscosa L.). Mar Alg Tun Lib Egy

   1233. — C. alata (Viv.) Berger

—  Fleurs purpurines 4 mères, longuement pédicellées en cymes irrégulières. Feuilles planes. Plante minuscule de 2-10 cm formant de petits gazons lâches — AR : dans le Tell. RR : H1 : Aflou, Sersou — Eur.-Af. | — (= Tillaea Vaillantii Willd. = Bulliardia Vaillantii DC.) (fig.). Mar Alg Tun Lib

1234. — C. vaillantii (Willd.) Roth.

C. tillaea Lest.-Garl. [=Tillaea muscosa L.]
Petite plante à l'aspect de mousse rouge. Tiges de 1 à 8 cm de haut, dressées à prostrées, souvent ramifiées à la base. Feuilles de 1,2 à 2,2, voire 2,5 mm, ovales-lancéolées à lancéolées, mucronées, un peu charnues. Fleurs trimères ou tétramères. Sépales de (1-) 1,2 à 1,5 (-1,7) mm, lancéolées, aiguës, mucronées, rougeâtres. Pétales de 0,7 à 1 mm, étroitement lancéolées, blanchâtres. Étamines de 0,35 à 0,5 mm de long. Follicules avec 1 à 2 graines. Graines d'environ 0,4 mm, légèrement striées longitudinalement, brunes. Mad Can Mar Alg Tun

C. decumbens Thunb.
 [≡ Gomara decumbens (Thunb.) P.V. Heath]
Plante succulente annuelle, rougeâtre. Branches de 15 cm de long, dressées à étalées, parfois munies de racines aux nœuds foliaires. Feuilles petites et étroites de 2,5 à 9 mm de long sur 0,4 à 1,5 mm de large. En forme de lance, pointues au sommet, convexes des deux côtés. Minuscules fleurs groupées en capitules ramifiés situés à l'aisselle des feuilles des 3 nœuds les plus bas. Pétales blancs ou crème. Tun(N)

C. helmsii (Kirk) Cockayne
[ Tillaea helmsii Kirk] Tun(N)

Sedum L. (Orpin)

Fleurs généralement pentamères (mais parfois 3-10 mères). Calice à 5 (rarement 4-6-10) sépales. Corolle à 5 (rarement plus ou moins) pétales. 10 étamines (rarement plus ou moins), le plus souvent sur 2 rangs. Ecailles nectarifères 5 (rarement plus ou moins). 5 carpelles (rarement 4-6 ou 8) polyspermes. Plantes charnues souvent gazonnantes.

1  Plantes vivaces à tiges soit pourvues à la base de rejets stériles, soit naissant d’une souche tubérisée .......2

—  Plantes annuelles sans rejets stériles ....................................................... 9

2  Tiges de 10-15 cm naissant d’une souche tubérisée volumineuse (fig.). Fleurs jaunes de 15 mm env. Feuilles planes — Rocailles calcaires — R : Al, Kl — | End. AL Tun. | — « Feunoudria », Alg Tun

1235. — S. tuberosum Letour.

—  Pas de souche tubérisée ..........................................  3

3  Fleurs jaunes ou jaunâtres ......................................... 4

—  Fleurs blanches, rosées ou bleues .........................................................  7

4  Tiges prostrées-radicantes, à rameaux stériles à la fin tubérisés et couverts de feuilles desséchées. Feuilles des rejets stériles élargies à la base en une membrane blanchâtre embrassant la tige. Plante de 5-20 cm, à fleurs uni-latérales et subsessiles à l’exception de la terminale — Pâturages des montagnes siliceuses — R : Tell, Aurès —Oro-Méd. | — (= S. ampîexicaule DC.). Mar Alg Tun

1236. — S. tenuifolium (S. et Sm.) Strohl S. amplexicaule DC. subsp. tenuifolium (Sm.) Greuter

     

—  Tiges sans tubercules aériens; feuilles non élargies embrassantes à la base ........ 5

5  Feuilles ovales-lancéolées ventrues, mucronées plus ou moins spatulées éperonnées à leur point d’insertion. Plante puissante (20-50 cm) très feuillée et à gros rejets stériles. Fleurs grandes. Inflorescence corymbiforme dense. Etamines à filet cilié et poilu intérieurement

— Rocailles — C : dans toute l’Algérie sauf dans le Tell algéro- constantinois — I Méd. I — (= S. nicaeense Ail, S. altissimum Poiret). Mar Alg Tun Lib

1237. — S. sediforme (Jacq.) Pau

—  Feuilles renflées obtuses ovoïdes ou ovoïdes triangulaires. Plantes à tiges florifères peu élevées (4-10 cm au plus) ...............................................  6

6  Rameaux inférieurs lignifiés. Feuilles ovoïdes-lancéolées 2-3 fois plus longues que larges. Tiges florifères grêles peu feuillées, bien moins larges que les rosettes stériles (fig.) — Rochers surtout calcaires — R : K2, C2 autour de Constantine — | End.| Alg*

1238. — S. multiceps Coss. et Dur.

—  Herbes à souche grêle. Feuilles obovales. Tige florifère très feuillée, aussi large que les rosettes stériles — Rochers des montagnes — AR : Cl, AS3. Aurès, A2 : Atlas de Blida. 03 : Mts de Tlemcen — | Euros.| Mar Alg Tun Lib  — ssp. neglectum (Ten) Archang.

1239. — S. acre L.

7 Feuilles cylindriques longues de 8-15 mm. Inflorescence corymbiforme multiflore (15-30). Plante de 10-30 cm — Rocailles — | Euras. | — « Kouskous el djebel ». Mar Alg Tun Lib

1240. — S. album L.

a) Feuilles et tiges lisses — C : dans toute l’Algérie.

ssp. album Syme S. album L.

Sedum album
Photo:Medjahdi

— Feuilles et tiges papilleuses — C : sauf sur le littoral algéro-constantinois.

ssp. gypsicolum (Boiss. et Reut., Maire) S. gypsicola Boiss. & Reut.

Sedum gypsicole
Photo:xxxxx

—  Feuilles planes (au moins sur leur face supérieure), longues au plus de 6-7 mm. Inflorescence pauciflore (3-10 flores) ...........................................  8

8  Fleurs rosées ou blanc-rosé en cymes plus ou moins ramifiées. Petite plante de 4-12 cm, glauque ou bleuâtre, plus ou moins pubescente. Feuilles à face inférieure convexe; semicylindriques ou semiglobuleuses — Rocailles — AC : dans toute l’Algérie — I W. Méd. [ — ssp. eu-dasyphyllum Maire.

1241. — S. dasyphyllum L.

subsp. dasyphyllum [Incl. S. glanduliferum Guss.] Mar Alg Tun

Sedum dasyphyllum, Tunisie
Photo: Chatelain

subsp. glanduliferum (Guss.) Nyman [ S. glanduliferum Guss.] Mar Alg Tun

subsp. oblongifolium (Ball) Maire [ S. dasyphyllum var. oblongifolium Ball] Mar*

—  Fleurs blanches en grappes étroites. Plante verte à feuilles planes sur les 2 faces, linéaires, plus ou moins spatulées — Rochers calcaires — RR : Kl : Djurdjura — | E. Méd. |. Alg

1242. — S. magellense Ten.

9  Feuilles larges et planes au moins sur leur face supérieure ..................... 10

—  Feuilles cylindriques ou claviformes ........................................................  11

10  Inflorescence très ramifiée, à fleurs blanches et pédicellées. Feuilles oblongues entières, longues de 2-3 cm. Plante de 10-40 cm, finement pubescente — Forêts, broussailles humides — R : Kl-2-3 — I Eur.| Mar Alg Tun Lib

1243. — S. cepaea L.

Sedum cepaea, Tunisie
Photo: Chatelain

— Inflorescence sur 2 rameaux seulement, à fleurs rosées et subsessiles. Feuilles ovales-spatulées, plus ou moins dentées de 1-1,5 cm. Plante de 3-15 cm, glabre. Forêts — Broussailles siliceuses plus ou moins inondées — RR : K2 : Collo, Al : Le Corso, Reghaïa — | N. Méd. Alg Tun

1244. — S. stellatum L.

11  Fleurs bleu-azur, à pédicelles plus longs que la fleur. Pétales 6-8. Plante glabre, très rameuse, de 5-15 cm. Inflorescence en panicule rameuse et ample — Rocailles — CC : dans tout le Tell, Aurès —Cent. Méd. \ — « Rhzaim ». Mar Alg Tun

1245. — S. caeruleum L.

Sedum caeruleum, GA
Photo: Dobignard

—  Fleurs jaunes, blanches ou rosées. Pétales 5-6 ......................................  12

12  Fleurs jaunes, disposées au sommet d’un pédicelle grêle, flexueux et, en général, au moins aussi long que la fleur. Plante hispide, ra­meuse, de 10-20 cm (fig.) — Rocailles, broussailles claires — AC : Kl-2-3, Cl, Al-2 — | End. Alg.-Tun.!! | — (= S. hispidum Desf.).  Mar Alg Tun

1246. — S. pubescens Vahl

—  Fleurs blanches ou rosées ......................................... 13

13  Fleurs nettement pédicellées, à pédicelle grêle, allongé et flexueux. ..... 14

—  Fleurs sessiles, subsessiles ou pédicellées, mais à pédicelle bien plus court que la fleur et nettement dilaté-épaissi ....................................  15

14  Plante glabre, très petite, rameuse dès la base, à feuilles peu nombreuses. Pétales deux fois plus longs que les sépales — Dayas, pelouses humides des montagnes — RR : Aurès et Mts du Hodna, Mts de Tlemcen — I Ibéro-Maur. |. Mar Alg

1247. — S. nevadense Coss.

—  Plante très hispide et glanduleuse, à tiges dressées feuillées. Pétales 3-4 fois plus longs que les sépales — Dayas — RR : Cl : Constantine au Dj. Ouach H1 : mares du Sersou — I Eur, I — ssp. glandulosum (Moris) Maire. Mar Alg

1248. — S. villosum L. Incl. in S. lagascae Pau

15  Feuilles linéaires, cylindracées, étalées. Fleurs toujours pentamères. Plante plus ou moins hispide, glanduleuse, de 3-12 cm, rougeâtre — Rocailles, pâturages secs — AC : jusqu’à l’Atlas saharien — I Méd.| Can Mar Alg Tun Lib

1249. — S. rubens L.

— Feuilles ovoïdes ou globuleuses. Fleurs en général tétramères. Plantes glabres .............. 16

16  Pétales deux fois plus longs que le calice, ovales, dressés. Carpelles lisses (fig.) — Rocailles siliceuses — RR : Al : Ouarsenis, H1 : Sersou, Aflou — | W. Eur. | Mar Alg

1250. — S. andegavense DC.

Sedum andegavense, MA
Photo:Dupont

—  Pétales trois fois plus longs que le calice, lancéolés. Carpelles étalés, en étoile, plissés (fig.). Plante minuscule (2-5 cm), rougeâtre — Pâturages, rocailles — AC : dans le Tell — | Méd. | — (= S. rubens Thell.). Mar Alg Tun Lib

1251. — S. caespitosum (Cav.) DC.

 

S. brevifolium DC. Mar

S. forsterianum Sm. [Incl. S. rupestre subsp. elegans (Lej.) Hegi & Schmid] Mar

S. gattefossei Batt. & Jahand [ Oreosedum gattefossei (Batt. & Jahand.) Grulich] Mar*

S. hirsutum All. subsp. baeticum Rouy Mar

S. jaccardianum Maire & Wilczek Mar*

S. jahandiezii Batt. Mar*

S. jordanianum Dobignard Mar*

S. maurum Humbert & Maire Mar*

S. melanantherum DC. [ S. anglicum subsp. melanantherum (DC.) Maire] Mar

S. modestum Ball Mar*

Sedum modestum, Rerahya
Photo: Magnouloux

S. praealtum A. DC. [cult. Afr. N., parfois subspont.]
Mad(C) Mar(C)

S. versicolor (Raym.-Hamet) Coss. ex Maire
[S. caeruleum var. versicolor Raym.-Hamet] Mar*

Sedum versicolor, litt. Mirleft
Photo: Dobignard

S. wilczekianum Font Quer Mar*

Aeonium Webb & Berthel.

A. arboreum (L.) Webb & Berthel.

subsp. arboreum [Canaries, cult. et natural. Medit.] Mad(N) Can* Mar(N) Alg(N) Tun(N)

subsp. korneliuslemsii (H.-Y. Liu) Dobignard, comb. nov. Mar*

Kalanchoe Adans.

K. daigremontiana Raym.-Hamet & H. Perrier [cult., subspont. ou natural. Afr. N.] Can(N) Mar(N) Tun(C)

K. faustii Font Quer K. laciniata subsp. faustii (Font Quer) Maire Mar*

K. laxiflora Baker [cult. ou subspont.] Mar(C)

Monanthes Haw.

M. atlantica Ball [ Sedum atlanticum (Ball) Maire] Mar*

Pistorinia DC.

P. attenuata Greuter subsp. attenuata [Incl. Cotyledon hispanica var. flaviflora Maire] Mar*

P. attenuata Greuter  subsp. mairei (H. Lindb.) Greuter [ Cotyledon attenuata subsp. mairei H. Lindb.] Mar*

P. brachyantha Coss. [ Cotyledon brachyantha (Coss.) Maire] Mar*

Sempervivum L.

S. atlanticum (Ball) Ball [Incl. S. tectorum subsp. atlanticum Ball] Mar*

Umbilicus DC.

U. heylandianus Webb & Berthel. [Cotyledon strangulata Font Quer] Can Mar

U. patens Pomel [ Cotyledon umbilicus-veneris subsp. patens (Pomel) Batt.] Mar Alg Tun Lib


VAHLIACEAE (ajout)

Valhia

Vahlia dichotoma (Murray) Kuntze Mau Alg

Vahlia digyna (Retz.) Kuntze Mau


SAXIFRAGACEAE

1  Arbrisseaux à feuilles alternes .................  Ribes

—  Herbes annuelles ou vivaces tout au plus sous-frutescentes à la base.... 2

2  Fleurs à pétales, 4 sépales, 8 étamines; capsule à 1 loge, ….................. Chrysosplenium

— Pétales présents ....................................... 3

3  Etamines 5 alternant avec des nectaires frangés très volumineux. Fleurs grandes (10-15 mm) blanches, isolées au sommet d'un pédoncule scapiforme. Feuilles entières cordiformes ...  ............Parnassia

—  Etamines 8-10 sans nectaires visibles. Fleurs plus petites en cymes plus ou moins fournies. Feuilles plus ou moins divisées ................ Saxifraga

Ribes L. (Groseillier)

5 sépales pétaloïdes. 5 pétales très petits, plus courts que les sépales. 5 étamines incluses. Ovaire semi-infère. 2 styles. Baie pulpeuse couronnée par le calice marcescent, polysperme, verdâtre, jaunâtre ou rougeâtre.

1  Arbrisseaux épineux à aiguillons ternés. Fleurs verdâtres puis rougeâtres, solitaires ou géminées (fig.) — Pelouses rocailleuses des hautes montagnes — RR : Djurdjura, Aurès, Refaa — | Euras. ssp. austro-europeum Born. — « Inhris ». Mar Alg

1252. — R. uva-crispa L.

—  Arbrisseau inerme. Fleurs rougeâtres en grappes axillaires multiflo­res — Rochers calcaires des hautes montagnes — RR : Djurdjura Tababort — i Euras. |.Alg

1253. — R. petraeum Wulf.

R. alpinum L. Mar

Chrysosplenium L. (Dorine)

Herbe vivace à rhizome rampant. Feuilles caulinaires opposées, ovales, pétiolées, serrulées. Inflorescence cymiforme. Sépales 4. Pétales absents. Etamines 8. Ovaire à 1 loge multiovulée. 2 styles. Capsule à 2 valves. Graines velues — Bord des ruisseaux — RR : Kabylie de Collo — I E. Méd.  Alg

1254. — Ch. dubium Gay

Parnassia L.

Herbe vivace, glabre, à souche courte un peu renflée. Feuilles ovales - cordiformes, longuement pétiolées, grandes. Fleurs blanches, assez grandes, solitaires, au sommet d’un pédoncule scapiforme. Pétales caducs 2-3 fois plus longs que le calice munis d’une écaille nectarifère longuement ciliée. Capsule ovale, à 4 valves — Marais — RR : K3 : environs de la Calle — j Circumbor. I. Mar Alg(E)

1255. — P. palustris L.

Saxifraga L. (Saxifrage)

Calice adné à l’ovaire, 4-5 dents. 4-5 pétales. 10 étamines (ou parfois 8). Ovaire à 2-5 carpelles. 2-3 styles. Capsule à 2 loges, se terminant par 2 cornes ou 2 becs et s’ouvrant entre ces cornes ou becs. Plantes herbacées à fleurs en cymes terminales.

1  Plantes annuelles très grêles ...........  2

—  Plantes vivaces ..................................... 3

2  Fleurs jaunes. Tiges grêles, flexueuses, à feuilles réniformes lobées (fig.). Pelouses rocailleuses — RR : K2 : Gorges du Djendjen au S de Texenna : var. atlantica Batt. — | E. Eur. | — (= S. baborensis Batt.).  Alg

1256. — S. cymbalaria L.

3  Feuilles étalées en rosette, réniformes, plus ou moins crénelées-lobées. Plante de 2-12 cm, pubescente-visqueuse, souvent rougeâtre — Rocailles, pelouses — AC : dans le Tell — R : AS, Sersou — | Circumbor. |. Mar Alg Tun Lib

1257. — S. tridactylites L.

3  Feuilles étalées en rosette, réniformes, plus ou moins crénelées-lobées. Plantes non cespiteuses ......... 4

—  Feuilles imbriquées, serrées contre la tige en colonnettes, entières ou cunéiformes, plus ou moins 3 lobées. Plantes cespiteuses ................................................... 5

4  Feuilles basales crénelées lobées (fig.)* Tiges de 10-30 cm — Forêts — AR : Montagnes du Tell — R : Aurès, Atlas saharien — W. Méd. (=S. carpetana Boiss. = S. atlantica Boiss. et Reut.). Mar Alg Tun

1258. — S. veronicifolia Pers. Incl inS. carpetana Boiss. & Reut.

— Feuilles basales pluripartites à segments plus ou moins divisés, lon­guement pétiolées (fig.). Fleurs longuement pédicellées — Rocailles des montagnes calcaires — R : Kl — | Ibéro-Maur. J — (= S. arundana Boiss.). Mar Alg Tun

1259. — S. dichotoma Willd.

5  Plante dépourvue de bourgeons hivernants situés au niveau des ra­meaux inférieurs. Sépales aigus, mucronés — Rochers calcaires — RR : K2 : Babor et Tababort au-dessus de 1600 m — | End. Alg*

1260. — S. numidica Maire

—  Plante pourvue de bourgeons hivernants au niveau des rameaux inférieurs. Sépales plus ou moins obtus — Rochers surtout en mon­tagne. Plante très polymorphe — AC : dans le Tell — I Ibéro-Manr. — (incl. S. oranensis Munby).  Mar Alg

1261. — S. globulifera Desf.

S. trabutiana Engl. & Irmsch. [ S. globulifera subsp. trabutiana (Engl. & Irmsch.) Maire] Alg*

S. bulbifera L. [Europe orient., Italie, douteux Afr. N. ?] Tun(?)

S. embergeri Maire Mar*

S. granulata L. [Incl. S. glaucesens Boiss. & Reut.] Mar

S. longifolia Lapeyr.

subsp. gaussenii Emb.  Mar*

subsp. longifolia Mar

S. luizetiana Emb. & Maire Mar*

S. maireana Luizet Mar*

S. maweana Baker Mar*

S. pedemontana All., subsp. demnatensis (Coss. ex Engl. & Irmsch.) Dobignard  Mar

S. rigoi Porta subsp. maroccana Luizet & Maire Mar*

S. tricrenata Pau & Font Quer Mar*

S. werneri Pau & Font Quer Mar*


ROSACEAE

Description :

Fleurs régulières, hermaphrodites ou polygames. Calice libre ou à tube soudé avec l’ovaire, à 5 lobes, accompagné ou non d’un calicule. Pétales 5 ou absents. Etamines généralement nombreuses mais parfois 1, 2, 3, 5 ou 10 seulement, insérées avec les pétales à la gorge du calice. Ovaire supère ou infère, formé de 1 ou plusieurs carpelles sessiles ou stipités. 1 ou plu­sieurs styles. Fruit sec ou charnu, simple ou multiple, déhiscent ou non. Feuilles alternes, stipulées ou non. Stipules persistantes ou caduques.

1 Herbes annuelles…….................................... 2

—  Arbres, arbustes ou plantes vivaces ............. 3

2  Fleurs apétales. Feuilles lobées-incisées. Fruit sec................................. Alchemilla

—  Fleurs à 5 pétales. Feuilles spatuliformes, plus ou moins lobées. Carpelles concrescents avec le réceptacle pour former un fruit agrégé, aplati, épineux en dessus (fig. 1263) ......................................  Neurada

3  Fleurs groupées en têtes sphériques très denses à une seule enveloppe florale (sépales). Petites plantes de 10-40 cm à feuilles composées imparipennées .........Sanguisorba

—  Fleurs non en têtes denses et à 2 enveloppes florales .......................... 4

4  Plantes herbacées vivaces .......................................  5

—  Arbres, arbustes à tiges ligneuses ......................................................... 9

5  Calice dépourvu de calicule. Feuilles pennatiséquées ...........................  6

—  Calicule présent sous le calice ................................. 7

6  Fleurs en épi étroit cylindrique très allongé, subsessiles ......................... Agrimonia

—  Fleurs en corymbe très ramifié, pédicellées .......................................... Filipendula

7  Réceptacle accrescent, se transformant après la floraison (fraise). Feuilles à 3 folioles dentées   .............. Fragaria

—  Réceptacle ne se modifiant pas après la floraison ...................................  8

8  Styles courts et caducs, à insertion latérale (fig. 1270). Feuilles tri-foliotées, digitées ou imparipennées ............................................... Potentilla

—  Styles longs et accrescents sur le fruit, à insertion terminale. Feuilles inférieures-pennatiséquées ................................................. Geum

9  Tiges couvertes d’aiguillons se détachant facilement, ne faisant pas corps avec le bois .... 10

—  Tiges inermes ou portant des épines faisant corps avec le bois ............. 11

10  Feuilles plus ou moins digitées. Fruits en forme de mures ...................... Rubus

—  Feuilles pennées. Fruits ovales lisses ..................................................... Rosa

11  Calice caduc situé sous l’ovaire. Feuilles ovales oblongues…................. Prunus

—  Calice persistant, couronnant le fruit .......................................................  12

12  Fruits a noyau, c’est-à-dire à endocarpe dur, osseux............................... 13

—  Fruits à pépins, c’est-à-dire à endocarpe mince ........................................14

13  Fleurs entières plus ou moins crénelées .................................................. Cotoneaster

—  Feuilles (au moins les supérieures) profondément lobées pennatipar-tites .....Crataegus

14  Pétales étroits allongés 4-5 fois plus longs que larges, laineux, exté­rieurement. Feuilles ovales arrondies ................................................Amelanchier

—  Pétales ovoïdes au plus 2 fois plus longs que larges, glabres ................ 15

15  Fleurs grandes (15-25 mm) en corymbe pauciflore. Fruit verdâtre. Feuilles ovales-làncéolées .......................................... Pyrus

—  Fleurs plus petites (8-10 mm) en corymbe composé très florifère. Fruit brun ou rouge à maturité. Feuilles variables (simples ou com­posées) ............................  Sorbus

Cydonia Mill.

C. oblonga Mill. [Asie centrale, cultivé & subspont. Afr. N.] Mar Alg Tun Lib

Eriobotrya Lindl.

E. japonica (Thunb.) Lindl. [Chine, cultivé, parfois subspont.]

[Alchemilla]

Sarcopoterium Spach

S. spinosum (L.) Spach Tun Lib

[Alchemilla L.] Aphanes L.

Herbe annuelle de 5-20 cm, à feuilles stipulées, lobées, profondément incisées (fig.). Fleurs verdâtres en fascicules, latéraux opposés aux feuilles, très petites fasciculées, 5-20. 4 sépales. Pétales nuls. 1 (2-3) étamines. Ovaire infère. Fruit sec — Pâturages secs — | Méd. 1 — Perce-pierre.

1262. — A. arvensis (L.) Scop. ≡ Aphanes arvensis L.

a)  Fleurs de 0,5-1.5 mm, peu nombreuses, par fascicule. Plante exiguë plus ou moins couchée — RR ; Tiaret, Tlemcen

ssp. microcarpa (Boiss. et Reut.) Maire ≡ Aphanes microcarpa (Boiss. & Reut.) Rothm.

— Fleurs de 2,5 mm en fascicules denses; plante dressée plus élevée — AC : dans le Tell {—A. cornucopioides Pomel).

ssp. floribunda (Murbeck) Maire ≡ Aphanes floribunda (Murb.) Rothm.

 

A. atlantica H. Lindb. Mar*

A. australis Rydb. Mar

A. cornucopioides Lag. Mar

A. maroccana Hyl. & Rothm Mar
 Fleurs de plus de 1.25mm, réceptacle arrondi couvert de nombreux poils assez longs (0.4mm); apex des sépales toujours ciliés, a maturité les sépales se replient vers l'extérieur.

A. microcarpa (Boiss. & Reut.) Rothm. Mar Alg Esp
Fleurs de moins de 1.25mm; Pilosité du réceptacle courte et éparse; sépales erigés lors de la fructification, apex ciliés ou non. La diistinction avec A. maroccana est aisée uniquement à maturation des fruits (position des sépales érigés pour A. microcarpa et réfléchis pour A. maroccana)

A. minutiflora (Azn.) Holub Mar Fleurs de moins de 1.25mm; réceptable glabre ou peu poilu. Sépales courts et conivents non ciliés.

A. pusilla (Pomel) Batt. Alg

Neurada L.

Herbe annuelle désertique, canescente rampante. Feuilles spatuliformes, plus ou moins lobées, à stipules minuscules. Fleurs blanches, petites. Calicule à 5 bractéoles spinescentes. Calice brièvement denté. 5 pétales petits. 10 étamines. 10 carpelles. Réceptacle fructifère volumineux, discoïde, à base plane, hérissé en dessus de fortes épines (fig.) — Sables — RR : H. C : Hd. SS — SC. SO — i Sah. Sind. j — « Kef es Sebaa », « Anfel ».

1263. — N. procumbens L.

dispersion humaine
Photo:Garcin
Neurada procumbens
Photo:Benhouhou

Sanguisorba L. (Pimprenelle, « Meskiya ») (— Poterium L.)

Fleurs polygames. Pas de calicule. Calice persistant à tube turbiné et rétréci au sommet, à limbe à 4 segments lancéolés et herbacés. Pétales nuls. Etamines nombreuses, insérées sur la gorge du calice, flexueuses et pendantes. Ovaire infère 1-3 akènes nuciformes inclus dans le calice. Fleurs verdâtres ou rougeâtres, entremêlées de bractées écailleuses et disposées en têtes terminales serrées (les femelles au sommet). Feuilles composées imparipennées. Vivaces.

1  Plante des falaises calcaires à grosse souche noirâtre, ligneuse, allongée, portant des rosettes foliaires denses. Tiges florales grêles, plus ou moins scapiformes. Fruits fusiformes présentant aux 4 angles des nervures, qui sont réunies par des anastomoses et déterminent des fovéoles — AR : 01-2-3 Hl. RR : Aurès, AS1 — | Ibéro-Maur.|, Mar Alg

1264. — S. ancistroides (Desf.) Ces.

     

—  Plantes à souche grêle, à tiges florifères bien développées et feuillées ......... 2

2  Fruits quadrangulaires fusiformes à faces pratiquement lisses sur levif et plus ou moins réticulées sur le sec, petits (1,5-3 mm), présentant sur les angles une aile membraneuse (fig.). Folioles des feuilles basales grandes (10-15 mm) — Forêts — AC : dans le Tell algéro- constantinois, Aurès — I Ibéro-Maur. (= P. Duriaei Spach, =  P. fontanesii Spach). Alg Tun Lib

1265. — S. mauritanica Desf.

— Fruits plus ou moins tuberculés-réticulés, plus grands (4-7 mm) à ailes angulaires mousses et plus ou moins épaissies. Folioles des feuilles basales plus petites (4-8 mm) — Pâturages, broussailles — Euras. | — Plante très polymorphe. Mar Alg Tun Lib Egy

1266. — S. minor Scop.

ssp minor

a)  Herbe densément villeuse de longs poils simples et apprimés — RR : Mt de Tlemcen.

ssp. vestita (Pomel) Maire

—  Herbe simplement hispide .........................................  b

b)  Fruits globuleux recouverts de crêtes ondulées couvertes de tubercules plus ou moins obtus (fig. a) — AC : dans le Tell. R : AS — (= P. Magnolii Spach). Mar Alg Tun Lib Egy

 ssp. verrucosa (Ehrenb.) Asch. et Gr. ≡ S. verrucosa (Link ex G. Don) Ces.

—  Fruits quadrangulaires, non verruculeux........................................................ c

c)  Fruits gros (5-8 mm) à ailes épaissies et à faces couvertes de grosses crêtes anastomosées (fig. b) — AC : Tell oranais. RR : ailleurs. Mar Alg Tun

ssp. alveolosa (Spach.) Maire incl. in subsp. balearica

—  Fruits plus petits (3-4 mm) à ailes minces et à faces finement alvéolées (fig. c) — R : çà et là dans le Tell.

ssp. muricata (Spach.) Briq. incl. in subsp. balearica

S. rupicola (Boiss. & Reut.) A. Braun & Bouché

Agrimonia L. (Aigremoine)

Herbe vivace à feuilles à stipules violacées et embrassantes pennatiséquées à 4-10 grands segments entremêlés de segments bien plus réduits. Inflorescence en épi allongé. Fleurs jaunes à calice sans calicule, accrescent, portant 10 sillons et hérissé au sommet de soies rondes et crochues. 5 pétales. 10-15 étamines. Ovaire infère. Fruit sec à 1-2 carpelles, inclus dans le calice — Forêts — AC : dans le Tell. Bellezma, Aurès — ssp. Eupatoria Hook — I Euras. j — « Terfaq ».

1267. — A. eupatoria L.

subsp. eupatoria Mar Alg Tun

subsp. grandis (C.A. Mey.) Bornm. [Maghreb ?] Mar(?) Alg(?)

Filipendula Adanson (Filipendule)

Herbe vivace, à racines portant au sommet des renflements ovoïdes, glabre, de 30-60 cm. Feuilles pennatiséquées à segments très nombreux, et à stipules semi-circulaires incisées-dentées. Inflorescence très ramifiée, très florifère, à fleurs blanches petites. Pas de calicule. Calice à 5 lobes. 5 pétales. Etamines nombreuses. Carpelles 5-12, libres et dressés — Pelouses — R : çà et là dans le Tell : Bône, Babors, Titteri, Tlemcen, Aurès et Bellezma — I Euras. I — (=Spiraea Filipendula L.).

1268. — F. hexapetala Gibb. incl. in F. vulgaris Moench

Fragaria L. (Fraise)

Fragaria vesca L., le fraisier sauvage a été signalé dans le Djurdjura par Debeaux; il n’y a jamais été revu. Des témoins dignes de foi assurent avoir rencontré cette plante dans les forêts de l’Akfadou.

Potentilla L.  (Potentille)

Calicule à 4-5 divisions. Calice à 4-5 divisions. 4-5 pétales arrondis ou obcordés. Etamines nombreuses. Ovaire libre et supère. Styles à insertions latérales (fig.). Fruit sec, composé de nombreux carpelles monospermes, indéhiscents et réunis sur un réceptacle convexe, poilu persistant. Feuilles stipulées: Plantes vivaces.

1  Fleurs blanches ou rosées ....................................... 2

—  Fleurs jaunes ....................................  3

2  Feuilles basales à 5-7 folioles. Tiges bien développées, feuillées. Inflorescence pluriflore, en cyme dense. Plante de 10-30 cm, velue- soyeuse. Etamines à filets hérissés — Rochers calcaires au-dessus de 1400 m — RR : Djurdjura, Chaîne des Babors, Takoucht : var. djurdjurae Chabert — I Oro-Méd, | — « Tasrart ».

1269. — P. caulescens L. subsp. djurdjurae (Chab.) Romo

subsp. mesatlantica (Maire) Chambouleyron Mar*

subsp. achhalii Romo Mar*

—  Feuilles basales 3 foliolées. Tige plus courte que les feuilles basales, pourvue de feuilles très réduites et portant 1-2 fleurs blanc-rosé. Plante de 5-15 cm, velue soyeuse — Forêts humides des montagnes — AR : Kl-2-3, Al-2 — j Eur.-Méd. Mar Alg Tun

1270. — P. micrantha Ramond ex DC.

3  Feuilles inférieures imparipennées, à 3-5 paires de folioles (fig.). Plante de 30-60 cm, velue-soyeuse — Pelouses des hautes montagnes — RR : AS : AS : Cheliah — ssp. hispanica (Zimm.) Maire — Circumbor. |.

1271. — P. pensylvanica L. sensu QS incl. in P. hispanica Zimm.

—  Feuilles digitées à 5-7 folioles (fig) .........................................................  4

4  Tiges robustes, dressées, feuillées, portant de nombreuses fleurs dis­posées en corymbe. Plante velue. Inflorescence à poils longs et à poils courts et glanduleux. Stipules souvent incisées — Forêts, rocailles des montagnes — AC : dans le Tell, Aurès, Monts du Hodna — | Euras. Mar Alg

1272. — P. recta L.

—  Tiges grêles longuement traçantes, s’enracinant à chaque nœud et portant à ce niveau des fleurs solitaires assez longuement pédonculées. Plante pubescente. Stipules entiers ou bidentés — Prairies humides, bord des eaux — AC : dans le Tell. RR : ailleurs — | Euras. [ Quinque feuille « Bentalis ». Mar Alg Tun Lib

1273. — P. reptans L.

N.B. — P. montana Brot. (— P. splendens Ram.) et P. sterilis L. (= P. Fragariastrum Ehrh.). Garcke ont été indiquées en petite Kabylie, où elles n’ont jamais été retrouvées; il s’agit sans doute d’erreurs de détermi­nation.

P. alchimilloides Lapeyr. subsp. atlantica Emb. & Maire Mar*

P. asinaria Maire Mar*

P. erecta (L.) Raeusch. Mar

P. guilliermondii Emb. & Maire Mar

P. ×ibrahimiana Maire ≡ P. hispanica Zimm. × P. recta L. Mar*

P. hispanica Zimm. Mar Alg

P. maura Th. Wolf Mar*

P. montana Brot. [présence douteuse Afr. N., éteint ?]

P. rupestris L. Mar

P. supina L. Mar Tun Egy

 

P. tornezyana Maire Mar*

Geum L. (Benoîte)

Calicule présent. Calice à 5 lobes. 5 pétales (rarement 6-7). Etamines nombreuses. Ovaire libre et supère. Styles longs et accrescents sur le fruit, à insertion terminale (fig.). Fruit sec composé de nombreux carpelles monos­permes indéhiscents, terminés par une crête glabre (ici) ; et réunis en tête globuleuse sur un réceptacle poilu. Feuilles radicales, pinnatiséquées, les caulinaires trilobées ou triséquées. Plantes vivaces à souche noirâtre.

1  Fleurs blanc-jaunâtre à pétales pas plus longs que les sépales en cyme multiflore. Carpelles en tête longuement stipitée (à l’exception d’un seul isolé et sessile au fond du calice). Plante pubescente — Forêts dès montagnes — RR : (1 : Bellezma Dj. Touggourt. 03 : Dj. Ouargla et Morghad — j Oro-Méd. Mar Alg

1274. — G. heterocarpum Boiss.

—  Fleurs jaune brillant, à pétales bien plus longs que les sépales, isolées ou en cymes pauciflores .............. 2

2  Tige simple portant 1-2 fleurs à sépales étalés après la floraison. Feuilles caulinaires nulles ou extrêmement réduites. Carpelles en tête nettement stipitée — Forêts humides des montagnes au-dessus de 1000 m — AC : dans le Tell algéro-constantinois. Aurès, Bellezma. Mt. de Tlemcen — | W. Méd. |. Mar Alg

1275. — G. sylvaticum Pourr.

—  Tiges ramifiées portant plusieurs fleurs en cyme paucifîore très lâche. Feuilles caulinaires bien développées. Carpelles réunis en tête sessile au fond du calice — Forêts humides — AC : Kl-2-3. Aurès, Al-2 — Eur. j — Herbe de Saint Benoît (fig). Mar Alg Tun

1276. — G. urbanum L.

Rubus L. (Ronce) « Allaïq », « Leudj »

Pas de calicule. Calice à 5 pétales lancéolés. 5 pétales. Etamines nombreuses. Ovaire libre et supère. Fruit charnu, bacciforme, constitué par de petites drupes (drupéoles), rouges‘ou noires et rapprochées sur le réceptacle. Feuilles stipulées. Plantes sarmenteuses émettant, des pousses (turions) armées d’aiguillons.

1  Aiguillons tous semblables, piquant, sensiblements égaux. Feuilles toutes blanches tomenteuses en dessous. Fleurs rose vif — Forêts, broussailles — C : dans le Tell; Aurès — j Eur. Méd. ) — (= R. discolor W. et N., R. atlanticus Pomel). Mar Alg Tun Lib Egy

1277. — R. ulmifolius Schott.

—  Aiguillons de taille variable, entremêlés de nombreuses glandes pédicellées ........2

2  Stipules largement lancéolées. Feuilles à 3 folioles caduques en hiver. Rejets rampants. Feuilles vertes sur les 2 faces. Fleurs blanches —Forêts. — RR. : Aurès au Cheliah — Euras. Mar(?) Alg

1278. — R. caesius L.

—  Stipules étroites filiformes. Feuilles à 5 folioles persistant en hiver. Rejets épais dressés arqués. Feuilles blanches tomenteuses en dessous. Fleurs blanches — Forêts humides — Kl-2-3, Ouarsenis — | W. Méd. j — (= R. numidicus Focke). Alg Tun

1279. — R. incanescens (DC.) Berthol.

Rosa L. (Rosier, Eglantier, « Ouerd er zeroub »)

Pas de calicule. Calice à tube urcéolé, resseré au sommet et s’accroissant après la floraison; à 5 sépales. 5 pétales. Etamines nombreuses. Carpelles situés au fond d’un réceptacle très creux. Styles latéraux, allongés et persis­tant. Carpelles nombreux, libres, hérissés et groupés au milieu d’une sorte de bourre au fond du calice devenu charnu et bacciforme. Feuilles imparipennées, à folioles finement dentées en scie et à stipules adhérentes au pétiole. Plantes ligneuses plus ou moins armées d’aiguillons.

1 Styles agglutinés formant une colonne au centre de la fleur (fig.) ........... 2

—  Styles libres, plus ou moins divergents (fig.) .......................................  3

2  Feuilles coriaces vert foncé, persistant en hiver. Colonne stylaire velue, aussi longue que les étamines. Fleurs blanches. Fruit petit — Forêts, broussailles — AC : K-C-A. — R : O, Aurès — | Méd. Mar Alg Tun

1280. — R. sempervirens L.

    

—  Feuilles minces, caduques. Colonne stylaire glabre, bien plus courte que les étamines. Fleurs blanches ou roses. Fruit assez gros. Plante très polymorphe — Forêts — RR : Cl : Dira. A2 : Zaccar — | Sud. Eur. |. Mar Alg

1281. — R. stylosa Desv.

3  Sépales tous entiers. Arbuste couvert de très nombreuses épines grêles ou sétacées. Fleurs blanches et solitaires — Forêts — RR : Aurès au Ras Faraoun — I Euras. — R. pimpinellifolia L.). Alg

1282. — R. spinosissima L.

—  Sépales externes pourvus sur leur marge d’appendices foliacés (fig.) .................  4

4  Feuilles à face inférieure sans glandes odorantes, glabres au moins entre les  nervures... 5

—  Feuilles à face inférieure couvertes de glandes odorantes ...................................  6

5 Sépales restant dressés sur le fruit. Plante peu odorante à folioles ovales-arrondies, obtuses au sommet. Fleurs rose-pâle — Forêts des montagnes humides — R : Djurdjura, Zaccar, Mt du Hodna, Aflou — Sud. Eut. |.  Alg(?)

1283. — R. montana Chaix ex Vill.

—  Sépales recourbés, appliqués contre le fruit. Plante très odorante à folioles lancéolées aiguës. Fleurs roses ou blanches. Plante très poly­morphe — Forêts, broussailles — C : dans le Tell. — R : Aurès — Euras. I — (incl. R. obtusifolia Desv. et R. Pouzini Tratt).

1284. — R. canina L.

6  Arbrisseau bas (0,30-1 m), plus ou moins prostré, à aiguillons presque droits. Folioles petites (moins de 2 cm), à 8-10 dents de chaque côté. Fleurs roses, petites et solitaires — Pâturages des montagnes — Babors, Djurdjura. Aurès — | Oro-Méd. Mar Alg Tun

1285. — R. sicula Tratt

—  Arbustes plus élevés (1-3 m), dressés à aiguillons crochus. Folioles plus grandes (2-5 cm), à 20-25 dents de chaque côté .......................................... 7

7  Folioles en général 7 par feuille, allongées, cunéiformes à la base. Pédoncule florifère glabre. Sépales glabres Fleurs blanches moyennes — Forêts, broussailles — AC : dans le Tell — RR : Bou-Saada, Aflou —Eur. 1. (= R. sepium Thuill.). Mar Alg Tun[!! dans la version originale: pédicelle glanduleux- ce qui est faux]

1286. — R. agrestis Savi

—  Folioles en général 5 par feuille, ovales, arrondies, à la base. Pédoncule florifèrehispide-glanduleux. Sépales glanduleux sur le dos. Fleurs roses ou blanches de grandeur variable — Forêts, broussailles — AR : Tell algéro-constantinois. RR : ailleurs Eur. Méd. . Mar Alg Tun [dans la version originale de 1962, pédicelle glabre, ce qui était faux!]

1287. — R. micrantha Sm.

 

R. andegavensis Bastard [Sect. Caninae DC.] Mar

R. blondaeana Déségl. [Sect. Caninae DC.] Mar?

R. corymbifera Borkh. [Sect. Caninae DC.] Mar alg

R. damascena Mill. [Asie occid., cult. et subspont. Afr. N.] Mar(C) Alg(C) Lib(C)

R. deseglisei Boreau [Sect. Caninae DC.] Mar Alg

R. dumalis Bechst. [Sect. Caninae DC., sp. collective] Mar Alg Tun

R. gallica L. [Europe, cultivé, natural. Tunisie ?] Tun Lib(c)

R. mesatlantica H. Lindb. [Sect. Caninae DC.] (?) Mar

R. squarrosa (A. Rau) Boreau [Sect. Caninae DC.] Mar Alg

Prunus L. (Prunier, Cerisier, Amandier)

Calice caduc, à 5 lobes en cloche, non soudé à l’ovaire. 5 pétales. 15-30 étamines. Ovaire libre. 1 style. Fruit drupacé à noyau osseux et à 1-2 amandes. Arbres ou arbrisseaux à feuilles simples et stipulées, dentées ou crénelées. Stipules libres et caduques.

1  Fleurs longuement pédonculées, pédoncule bien plus long que le fruit. Arbre ou arbuste à fleurs blanches, grandes de 2-3 cm. Feuilles obovales-elliptiques, acuminées. Fruits rouge-noirâtre (fig.). — Forêts humides — AC : Kl-2-3. R : Al-2 — | Euras. | — Cerisier sauvage, Merisier « Qiracya » — (= Cerasus avium L.). Mar Alg Tun

1288. — P. avium L.

—  Fleurs courtement pédonculées; pédoncule bien plus court que le fruit..................... 2

2  Sous arbrisseau prostré à rameaux imbriqués. Fleurs roses. Feuilles petites 1-1,5 cm, ovales, orbiculaires ou oblongues. Fruit rouge ovoïde et gros comme un pois — Rocailles des montagnes au-dessus de 1000 m dans toute l’Algérie et jusque sur l’Atlas saharien — ] MédI*  Mar Alg Tun

1289. — P. prostrata Labill.

—  Arbres ou arbustes dressés ne présentant pas ces caractères ............... 3

3  Fruits veloutés, verts, à noyau sculpté en creux (amande). Fleurs blanches ou rosées grandes (2,5-3,5 cm) — Forêts, rocailles, çà et là dans toute l’Algérie où il paraît indigène — I Méd. As. I — Amandier «Louza» — (— Amygdalus communis L.).

1290. — P. amygdalus Stoker incl. in P. dulcis (Mill.)  Webb

—  Fruits glabres à noyau lisse. Fleurs plus petites (1-2 cm), blanches. Feuilles obovales ou oblongues .... 4

4  Pédoncules glabres plus longs que le fruit. Fleurs solitaires. Arbuste ne dépassant guère 2 m de haut, un peu épineux — Forêts, broussailles — AC : dans le Tell algéro-constantinois, Aurès — | Eur. Méd. — ssp. fruticans (Werhe) Nym.  Prunellier — Epine noire. « Berkouk el maiz ». Mar Alg Tun

1291. — P. spinosa L.

—  Pédoncules pubescents pas plus longs que le fruit. Fleurs en général géminées. Arbuste peu ou pas épineux atteignant 5 m de haut — Forêts — AC : Kl-2-3, Tell algérois, Aurès — | Euras. | — Prunier sauvage. Mar Alg Tun

1292. — P. insititia L.

P. armeniaca L. [Asie, cultivé, parfois subspont. Maghreb] Mar Alg Tun Lib

P. cerasifera Ehrh. [Asie occid., cultivé et subspont.] Mar Alg Tun Lib

P. cerasus L. [Asie occid., cultivé, cv. hort.] Mar Alg Tun

P. domestica L. [Asie occid., cultivé, cv. hort.] Mar Alg Tun

P. ×fruticans Weihe ≡ P. spinosa L. × P. insititia L. Mar Alg Tun

P. lusitanica subsp. lusitanica Mar

P. mahaleb L. Mar

P. padus L. Mar

P. persica (L.) Batsch [Asie centr., Chine, cultivé, cv. hort.]

Cotoneaster Medik.

Arbuste de 1-3 m tomenteux. Feuilles entières ovales, suborbiculaires blanchâtres en dessous. Inflorescences corymbiformes à fleurs petites (3,5­5 mm). Calice à 5 lobes persistants. 5 pétales. Ovaire infère. 2-5 styles. Fleurs roses. Fruit charnu rouge globuleux, couronné par le calice persistant à 2 noyaux (fig.) — Forêts, rocailles des montagnes. — AR : au-dessus de 1200 m : Atlas tellien, Aurès — R : AS. — I Med.-As. | — (= C. Fontanesii Spach = C. nummularia Fisch et Meyer, = C. tomentosa Lindl.). Mar Alg Tun(?)

1293. — C. racemiflora (Desf.) Koch sensu afr occi. C. granatensis Boiss.

Crataegus L. (Aubépine)

Calice à 5 lobes étalés et marcescents. 5 pétales. Ovaire infère et adhérent. 1-3 styles. Fleurs blanches ou roses, odorantes, en corymbe. Fruit charnu subglobuleux ou ovoïde, couronné par les lobes du calice, glabre, rouge à maturité, à 1-5 noyaux osseux. Feuilles stipulées, profondément lobées- pinnatipartites.

11  Jeunes rameaux glabres, ou plus ou moins pubescents, mais jamais cotonneux blanchâtres. Fruit rouge ou jaunâtre, petit (8-10 mm). Arbuste très épineux. Style 1 (RR. 2) — C : dans toute l’Algérie sauf sur les hauts plateaux — ! Eur. Méd. | — « Bou Mekherri ».

1294. — C. oxyacantha L. sensu QS = incl. in C. monogyna Jacq.

a)  Feuilles toutes profondément lobées pennatifides (fig.)* Mar Alg Tun Lib

ssp. monogyna (Jacq.) Rouy et Camus = C. monogyna Jacq.

—  Feuilles hétéromorphes sur les rameaux, les basales oblongues tridentées, les supérieures lobées pennatifides.

ssp. maura (L. f.) Maire incl. in C. monogyna

—  Jeunes rameaux cotonneux blanchâtres. Fruits rouges, plus gros (12-30 mm), Arbres peu épineux ........................................  2

2 Feuilles 5-9 fides, fortement villeuses sur les 2 faces (fig.) ainsi que les pédicelles et les calices — Forêts et rocailles des montagnes au- dessus de 1300 m — AR : Kl-2. Cl; A2, AS3 — | Méd. As. Mar Alg Tun(?)

1295. — C. laciniata Ucria

—  Feuilles 3-5 lobées, glabres ou légèrement pubescentes (fig.) — Forêts — AR : dans le Tell algéro-constantinois — | E. Méd. | — Azerollier <n Zaaroura ». Mar(C) Alg Tun

1296. — C. azarolus L.

L’hybride Azarolus x oxyacantha : (= C. ruscinonensis Gren. et Blanc) existe çà et là dans le Constantinois, il diffère de C. Azarolus par ses pédicelles glabres et ses fruits plus petits (10-15 mm) au lieu de 15-30.

C. granatensis Boiss. Mar Alg
[= C. nevadensis K.I. Christ., C. oxyacantha var. supravillosa Maire] Stipules bien développées et fortement denticulées; limbes pennatifides à lobes relativement étroits, denticulés spinuleux sur les marges; face inférieure à pubescence lâche surtout présente sur les nervures et les marges; pédoncules folreaux jeunes un peu canescents-laineux; fleurs rosées dans le bouton. Ecologie: Rif (PN. Talassemtane, forêt d'Abies), Beni Snassen, Aurès.(confondu avec C. monogyna).

C. laevigata (Poir.) DC. [Europe centrale, cultivé Afr. N.]

Amelanchier Medik (Amelanchier)

Arbuste de 1-3 m à feuilles ovales-arrondies finement dentées, tomenteuses en dessous à la fin glabres et coriaces. Fleurs assez grandes blanches, à pétales étroitement obovales, villeux-laineux sur le dos (fig.). Calice à 5 dents persistantes. 5 pétales, 4-5 fois plus longs que larges. 5 styles soudés à la base. Ovaire infère. Fruit globuleux, bleuâtre, gros comme un pois, à pépins, couronné par les dents du calice — Rocailles calcaires au-dessus de 1200 m — R : Kl-2, Cl, Aurès — | Méd. | — (— A. vulgaris Moench). Mar Alg

1297. — A. ovalis Medik

Pyrus L. (Poirier)

Arbre plus ou moins épineux à feuilles plus ou moins ovales-lancéolées, glabres ou presque. Fleurs assez grandes (2,5-3 cm) en corymbe. Calice à 5 dents. 5 pétales suborbiculaires, tout au plus 2 fois aussi longs que larges. 5 styles complètement libres. Ovaire infère. Fruit à pépins, verdâtre à matu­rité, plus ou moins pyriforme, de 1 à 10 cm de long — I Euras. Mar Alg Tun Lib

1298. — P. communis L.

a) Feuilles à limbe suborbiculaire. Fruit subglobuleux à peine atténué à sa base, à 4-5 loges — Montagnes — R : Aurès, Mts du Hodna, Bou Zegza. Mar Alg

ssp. longipes (Coss. et Dur.) Maire incl. in P. cordata Desv.

— Feuilles largement ovales. Fruit pyriforme, à 2-3 loges — Montagnes — R : 03, Hl, AS1-2.

ssp. gharbiana (Trabut) Maire incl. in P. cordata Desv.

P. bourgaeana Decne. Mar

P. syriaca Boiss. [douteux ou éteint Tunisie ?] Tun?

Sorbus L. (Sorbier)

Pas de calicule. Calice à lobes marcescents, infère et adhérent. 5 pétales tout au plus 2 fois aussi longs que larges. 2 ou 5 styles. Fruit charnu, subglo­buleux ou pyriforme, ombiliqué au sommet, rouge ou brun à maturité; à pépins; Arbres ou arbrisseaux inermes.

1  Feuilles imparipennées à 11-17 folioles (fig.). Fruit gros (3 cm de long), pyriforme, 5 styles — Forêts humides — RR : Kl : Tababort, Mt Tamesguida — Al : Georges de Keddra — | Méd. | — Cormier « Rhibra ». Mar Alg

1299. — S. domestica L.

 

—  Feuilles simples, entières ou lobées. Fruits petits. 2 styles .....................  2

2  Feuilles glabres sur les faces, à 5-9 lobes profonds aigus (fig.). Fruit brun — Forêts humides des montagnes calcaires — R : Djurdjura, K2, Aurès — I Euras. — Alisier « Tfech ». Mar Alg

1300. — S. torminalis (L.) Crantz

 

—  Feuilles velues tomenteuses en dessous, ovales serrulées. Fruit rouge Forêts humides des montagnes calcaires — R : Kl-2, Cl, Aurès, Mts de Tlemcen — | Eur. | Allier « Méïs ». Mar Alg Tun

1301. — S. aria (L.) Crantz

L’hybride entre ces deux dernières espèces x S. latifolia (Lamk.) Pers. ou Alisier de Fontainebleau a été signalé à Ghar-Rouban.

S. umbellata (Desf.) Fritsch [Medit. orientale, Afr. N. ?] Tun?



CASUARINACEAE

Casuarina

Casuarina equisetifolia L. "filao"
Arbre cultivé sur les sols sableux en bord de mer. Originaire de l'Océan Pacifique. Mar(C) Alg(C) Tun(C)

Casuarina equisetifolia
Photo: Chatelain






Back to Top