BRASSICACEAE (Cruciferae)

Description :


Fleurs hermaphrodites généralement régulières (corolle toutefois, à pétales parfois légèrement zygomorphes). Périanthe double. Sépales 4, en deux verticilles, libres, égaux ou inégaux, les deux intérieurs souvent plus larges et sacciformes ou éperonnés à la base, étalés ou dressés-connivents, calice ouvert ou calice fermé. Pétales 4 exceptionnellement 0, comportant généralement un onglet et un limbe. Généralement 6 étamines (parfois 4) tétradynames : 2 extérieures courtes et 4 intérieures longues. Filets souvent élargis, ailés, denticulés ou appendiculés. Disque constitué par des glandes extra, intra ou interstaminales. Glandes en nombre et de formes variables, séparées ou unies entre elles, médianes ou latérales ou les deux. Ovaire supère, sessile ou porté par un pied (gynophore), constitué par 2 carpelles, et à une loge. Loge souvent divisée en deux par une fausse cloison complète ou non. En certains cas, l’ovaire se rétrécit entre les ovules ou se divise transver-salement en 2 ou plusieurs articles par développement intérieur des parois. Ovules campylotropes, ± nombreux. Style court ou très court. Stigmate entier, bilobé ou émarginé. Fruits secs de constitutions variées, mais pouvant se ramener aux types suivants :
 
1° : Capsule s’ouvrant par deux valves se séparant de la fausse cloison et de bas en haut. a) Capsule plus de trois fois aussi longue que large; valves parallèles à la fausse cloison, qui est large. Partie séminifère généralement surmontée par un rostre ou bec variable, séminifère ou stérile : Silique. b) Capsule tout au plus 3 fois aussi longue que large : Silicule. Si les valves sont parallèles à la fausse cloison (qui alors est aussi large que le plus grand diamètre du fruit) la silicule est dite latiseptée. Si les valves sont perpendiculaires à la fausse cloison, celle-ci est étroite, et la silicule est dite angustiseptée. (1) En réalité, il y a 4 carpelles, les 2 médians étant très petits et portant les ovules.
 2° : Fruit court ou long, sans fausse cloison, à 2 ou plusieurs articles superposés (2 dans la grande majorité des cas) qui, à maturité peuvent (ou non) se séparer. Les 2 articles peuvent être soit fertiles, soit stériles. L’inférieur est soit déhiscent à 2 valves, soit indéhiscent; dans certains cas, il est réduit et en forme de pédicelle (stipitiforme) (Zilla, Muricaria, Kremeriella, Crambe). L’article supérieur (rostre ou non) est en général indé­hiscent, parfois il finit par se diviser en plusieurs articles monospermes. Tous les cas qui précèdent appartiennent au type Fruit lomentacé.
 3° : Fruit ayant l’aspect d’une noix (nucamentacé) , sans fausse cloison, dur, ailé ou non. généralement indéhiscent (exceptions : Anastatica et Clypeola qui sont à déhiscence tardive); à 1-4 loges transversales (générale­ment 1-2). Plantes variables; annuelles, vivaces ou suffrutescentes; glabres ou velues, à poils fournissant parfois de précieuses indications (simples, fourchus, étoilés, en navette, glanduleux). Feuilles le plus souvent alternes, parfois en partie opposées; les inférieures souvent disposées en rosette; de formes très variées mais souvent lyrées.
Remarques
: La détermination exacte des genres ou espèces de Crucifères demande, dans la très grande majorité des cas, l’examen attentif de fruits ayant atteint leur complet développement. On aura donc soin, lors de la récolte, de s’attacher à ramasser uniquement les échantillons susceptibles de répondre à cette nécessité. Par ailleurs, nous n’avons pas jugé nécessaire -- étant donné la nature de notre flore — de faire état des caractères de l’embryon. Pour précieux soient-ils, ces caractères demandent pour être observés des manipulations très délicates.

_Les dessins sont issus de la Flore d'Afrique du Nord de Maire_


sautez la clé?

CLÉ DES SÉRIES

1  Graines très largement ailées, à ailes aussi larges que le diamètre de la graine. Plantes sahariennes ………………… Série A

—  Graines non ailées ou à ailes moins larges que le diamètre de la graine (exceptionnellement quelques Arabis et Iberis peuvent avoir des espèces largement ailées, mais ces espèces sont localisées en Algérie tellienne………………… 2

2  Fruits tout au plus 3 fois aussi longs que larges (parfois nettement plus longs, mais alors constitués par 2 articles superposés nettement différents : Cakile)  ………………… 3

—  Fruits plus de 3 fois aussi longs que larges ………………… 6

3  Fruits ne comportant qu’une seule loge et toujours monospermes; réellement au pratiquement nucamentacés ………………… Série B

—  Fruits à 2 loges ou à 2 articles bien visibles et superposés …………… 4

4  Fruits lomentacés, à 2 articles superposés et nettement différents l’un de l’autre…………… Série C

— Fruits à 2 loges contiguës (véritables silicules ou fruits lomentacés dont l’article inférieur est à 2 loges) …………… 5

5  Loges contenant chacune une seule graine. …………… Série D

—  Loges contenant chacune 2 ou plusieurs graines…………… Série E

6  Fruits à valves moniliformes se séparant en articles successifs, ou fortement sillonnées à parois épaissies, spongieuses, ou cornues, ou au moins en partie ailées-dentées …………… Série F

—  Fruits à valves lisses ou légèrement sillonnées. …………… Série G

SERIE A - graines très largement ailées

1  Plante annuelle à feuilles ovales-crénelées, presque d’un long pédicelle étalé à gynophore apparent (fig. 1043) …………… Savignya

—  Plantes vivaces, à feuilles étroites. Silicules très allongées sans gynophore (fig.1045…………… 2

2  Buisson très rameux, glabre, à feuilles spathuliformes. Fleurs d’un violet franc …………… Oudneya

—  Herbes ou buisson bas, blanchâtres, fortement pubescentes, à feuilles linéaires. Fleurs ± jaunâtres, brunâtres ou violacées.. …………… Farsetia

SERIE B - fruits ne comportant qu’une seule loge

1  Silicules largement ailées sur tout leur pourtour, ou au moins au-dessus de la graine …………… 2

—  Silicules non ailées …………… 3

2  Petite plante annuelle à fleur exiguë. Silicules circulaires ± épais­sies sur les marges, pendantes (fig. 1049)…………… Clypeola

—  Plante vivace élevée, à fleurs jaunes assez grandes. Silicules grandes pendantes, largement ailées au moins en partie, circulaires ou ± cunéiformes (fig. 1050) …………… Isatis

3  Silicules lisses …………… 4

—  Silicules muriquées, hispides ou garnies de crêtes saillantes …………… 5

4 Fleurs jaunes …………… Neslia

—  Fleurs blanches ou violacées …………… 5

5  Silicules sphériques au sommet d’un pédicelle ± grêle (fig. 1054). Plante vivace ......Crambe

—  Silicules ovoïdes, ridées …………… Calepina

6  Silicules sphériques, muriquées, laineuses (fig. 1056). Fleurs blanches …………… Muricaria

—  Silicules ovoïdes-aiguës garnies d’ailes ou de crêtes. Fleurs jaunes …………… 7

7  Silicules sillonnées par de nombreuses crêtes longitudinales rugueuses ± muriquées-tuberculées (fig. 1057). Feuilles caulinaires pétiolées …………… Kremeriella

—  Silicules rugueuses à 4 ailes ± nettes (fig. 1058). Feuilles caulinaires amplexicaules.. …………… Boreava

SERIE C - fruits lomentacés, à 2 articles superposés

1 Article supérieur fortement ailé ou auriculé, à ailes très étalées, bien plus larges que le fruit. 2 graines (fig. 1059) …………… Otocarpus

—  Article supérieur non ailé ou auriculé …………… 2

2  Article supérieur en forme de lame très aplatie (fig. 1060) …………… 3

—  Article supérieur non en forme de lame aplatie  …………… 4

3  Plante annuelle …………… Vella

—  Plante vivace …………… Pseudocytisus

4  Fruit en forme de losange (fig. 1062). Plante ± succulente des bords de mer…………… Cakile

—  Fruit non en forme de losange …………… 5

5  Fruit formé de 2 articles superposés chacun à 1 graine, séparés par un étranglement prononcé (fig. 1065)  …………… 6

—  Fruit formé par un article inférieur infundibuliforme, très petit, asperme, et un article supérieur cylindrique présentant 1-2 rétrécissements peu marqués, à 1-2 graines …………… Eremophyton

6  Fleurs jaunes …………… Rapistrum

—  Fleurs blanches ou violettes …………… Didesmus

SERIE D  - loges contenant chacune une seule graine

1 Silicule indéhiscente à parois fortement épaissies sclérifiées ± ailées (fig.). Plante épineuse des régions désertiques (cf. Série E) …………… Zilla

—  Silicule déhiscente à paroi peu épaisse …………… 2

2  Silicules muriquées ou ridées verruqueuses …………… 3

—  Silicules lisses ou ornées seulement par la nervure ± saillante………….. 4

3  Silicules hérissées de longs aiguillons coniques, déhiscentes (fig. 1066). Fleurs jaunes  …………… Succowia

—  Silicules à paroi épaissie, ridées verruqueuses, indéhiscentes (fig.1068). Fleurs blanches    …………… Coronopus

4  Silicules échancrées vers le haut à 2 lobes orbiculaires très aplatis, en forme de lunette (fig. 1074) …………… Biscutella

—  Silicules dressées ou étalées non en forme de lunettes, non ailées ou seulement ailées-auriculées dans leur partie apicale …………… 5

5  Cloison de la silique large, parallèle aux valves (fig. 1096-1110) .……… 6

—  Cloison de la silique étroite, perpendiculaire aux valves (fig. 1077­1082) …………… 7

6  Fausse cloison de la silique sans nervures apparentes …………… Alyssum (p. p.)

—  Fausse cloison de la silique réticulée-nerviée dans sa partie apicale …………… Lobularia (p. p.)

7  Fleurs grandes en corymbe rayonnant, dense, à pétales inégaux, les extérieurs très allongés …………… Iberis

—  Fleurs petites en grappe ou en panicule lâche, à pétales égaux …………… Lepidium

SERIE E - loges contenant chacune 2 ou plusieurs graines

1  Silicule indéhiscente à parois fortement épaissies sclérifiées ±i ailées. Plante épineuse des régions désertiques …………… Zilla

—  Silicule déhiscente à parois peu épaisses …………… 2

2  Silicule très grande, large de plus de 1-2 cm, largement ailée …………… 3

—  Silicule bien plus petite, ailée ou non …………… 4

3  Silicule arrondie, ailée sur tout leur pourtour (fig. 1089). Fleurs vio­lettes. Plante glabre    …………… Schouwia

— Silicule ovoïde, cordiforme par deux grandes ailes dans leur partie apicale (fig. 1090). Fleurs jaunes. Plante très hispide ……………Psychine

4  Silicule très hispide, portant à son sommet 2 ailes dressées pas plus larges qu’elle (fig. 1091) …………… Anastatica

—  Silicule aptère ou ailée, mais dans ce cas, à ailes orbiculaires ou semi-orbiculaires (fig. 1096) .........................................5

5  Cloison de la silique large, parallèle aux valves …………… 6

—  Cloison de la silique étroite, perpendiculaire aux valves …………… 10

6  Silicule sphérique ou à peine plus longue que large …………… 7

—  Silicule 1 fois et demie à 3 fois plus longue que large …………… 8

7  Fausse cloison de la silique sans nervures apparentes…………… Alyssum (p.p.)

—  Fausse cloison de la silique, réticulée nerviée dans sa partie apicale …………… Lobularia (p. p.)

8 Plante des lieux inondés. Feuilles basales pennatiséquées. Pédicelles des siliques étalés …………… Rorippa (p.p.) 

—  Plantes des lieux secs ou des cultures. Feuilles basales entières. Pédicelles des siliques ± dressés …………… 9

9  Feuilles caulinaires hastées à la base; silicule piriforme nettement rétrécie à sa base  …………… Camelina

—  Feuilles caulinaires nulles ou simplement sessiles embrassantes. Silicule ovoïde non rétrécie à sa base …………… Draba

10  Feuilles caulinaires amplexicaules …………… 11

—  Feuilles caulinaires nulles ou non amplexicaules …………… 13

11  Silicule triangulaire fortement rétrécie à sa base, aplatie, largement ailée à son sommet (fig. 1108) …………… Capsella

—  Silicule ovoïde ± ailée …………… 12

12  Pétales blancs ou roses, arrondis ou émarginés au sommet....................Thlaspi

—  Pétales jaunes fortement bilobés …………… Bivonaea

13  Plante généralement vivace, à silicule largement ailée. …………… Aethionema

—  Plantes annuelles à silicule non ou à peine ailée …………… 14

14  Tige florifère nue ou présentant 1-2 feuilles très réduites. Feuilles à peu près toutes en rosette basilaire …………… Teesdalia

—  Tige florifère feuillée bien développée, pas de rosette de feuilles à la floraison …………… 15

15  Feuilles lancéolées entières ou simplement dentées, graines verruqueuses …………… Ionopsidium

—  Feuilles ± profondément lobées-pennatiséquées; graines lisses …………… Hutchinsia

SERIE F - Fruits à valves moniliformes se séparant en articles successifs

1 Siliques sillonnées ou ailées ± dentées …………… 2

— Siliques lisses à valves cornues à la base ou au sommet…………… 6

2  Siliques au moins en partie ailées-dentées sur les marges …………… 4

—  Silique ± torulée, indéhiscente …………… 3

3  Silique renflée spongieuse, à rétrécissements transversaux bien visibles, mais peu accusés (fig. 1120) …………… Raphanus

—  Silique fortement moniliforme à parois non épaissies spongieuses (fig. 1121)  …………… Enarthrocarpus

4  Silique tétragone à 4 ailes ± ondulées. Fleurs scapiformes (fig. 1123) ……………Raffenaldia

—  Silique au moins partiellement bordée d’ailes dentées, ± muriquées. Plantes élevées…………… 5

5  Silique courte tétragone, à 4 angles ailés-dentés (fig. 1124) …………… Bunias

—  Silique allongée linéaire présentant seulement dans sa partie apicale 2-4 grandes ailes à marges denticulées (fig. 1125) …………… Cordylocarpus

6  Silique présentant à sa base 2 cornes latérales (fig. 1126) …………… Lonchophora

—  Valves prolongées vers le haut en 2 cornes ± divergentes de part et d’autre du style (fig. 1127). Plante prostrée …………… Notoceras

SERIE G - Fruits à valves lisses ou légèrement sillonnées

1  Silique composée de 2 parties superposées et séparées par une cloison transversale, la partie supérieure (stylaire) indéhiscente à 1 — plusieurs graines, très rarement asperme, la partie inférieure (valvaire) déhiscente par 2 valves, 1 — polysperme ……………  2

—  Silique sans partie stylaire individualisée …………… 15

2  Partie stylaire 2-3 fois plus longue que la partie valvaire ± courbée en crochet (fig. 1128)  …………… Erucaria

—  Partie stylaire pas plus longue que la partie valvaire en général bien plus courte …………… 3

3 Stigmate imperceptible; valves carénées par une seule nervure médiane très accusée. Silique ± turgide à article stylaire asperme et ensiforme (fig. 1129) ……………  Eruca

—  Stigmate capité volumineux; valves à nervure médiane, bien marqée, accompagnée d’autres nervures longitudinales ± visibles par transparence …………… 4

4  Article stylaire nettement renflé plus étroit à sa base qu’à sa partie médiane (fig. 1133) …………… 5

—  Article stylaire cunéiforme progressivement rétréci …………… 6

5  Fleurs jaunes …………… Hirschfeldia

—  Fleurs bleu violacé …………… Reboudia

 6  Article stylaire bien visible, en général polysperme; graines ni chagrinées, ni étroitement ailées. Fleurs blanches ou jaunes, parfois striées de violet, exceptionnellement violettes (Diplotaxis acris)……………………………………………………………………7 

—  Article stylaire petit, asperme; graines chagrinées ou étroitement ailées. Fleurs violettes ou violet pâle exceptionnellement blanc-jau­nâtre (Coringia) …………… 11

7  Graines bisériées dans chaque loge, nombreuses (16-250) (fig. 1136) …………… Diplotaxis p. p.

—  Graines unisériées moins nombreuses (5-50) (fig. 1154) …………… 8

8  Valves à 3-7 nervures bien visibles, saillantes, à partie stylaire aussi longue que la valvaire …………… Sinapis

—  Valves à nervures accessoires peu visibles ou même paraissant nulles. Partie valvaire bien plus longue que la partie stylaire …………… 9

9  Sépales égaux, silique de section nettement quadrangulaire ……………  Erucastrum

—  Sépales inégaux, silique à section biconvexe …………… 10

10 Feuilles toutes pinnatisectées …………… Diplotaxis catholica

—  Feuilles entières ou +- sinuées lobées …………… Brassica

11  Fleurs blanc-jaunâtre; plante très glabre, à feuilles largement cordées amplexicaules …………… Conringia

—  Fleurs violettes ou violet pâle …………… 12

12  Feuilles entières ou dentées …………… 13

—  Feuilles profondément divisées pennatilobées …………… 14

13  Silique indéhiscente. Arbuste épineux à feuilles très petites, linéaires …………… Foleyola

—  Silique déhiscente. Plante annuelle ou vivace à feuilles larges, entières ou dentées …………… Moricandia

14  Plante glabre. Fleurs violettes …………… Pseuderucaria

—  Plantes densément hispides. Fleurs violet pâle ou blanches. …………… Ammosperma

15  Silique divisée transversalement par des cloisons isolant les graines (fig. 1170). Plante saharienne …………… MorettIa

—  Silique non cloisonnée transversalement …………… 16

16  Feuilles caulinaires ovales-cordiformes et crénelées, longuement pétiolées ..... Alliaria

—  Feuilles caulinaires non ovales-cordiformes pétiolées …………… 17

17  Sépales étalés ou étalés-dressés (calice ouvert) …………… 18

—  Sépales dressés (calice fermé) ……………  21

18  Valves sans nervures apparentes, s’enroulant en spirale lors de leur déhiscence    ............................. Cardamine

—  Valves à nervures apparentes, ne s’enroulant pas …………… 19

19  Siliques nettement tétragones. Plante glabre à fleurs jaunes et à feuilles épaisses ± charnues …………… Barbarea

—  Plante ne présentant pas ces caractères …………… 20

20  Siliques très allongées. Feuilles caulinaires cordées-amplexicaules, entières ou dentées    …………… Arabis

—  Siliques courtes (moins de 2 cm). Feuilles caulinaires divisées pennatilobées …………… Rorripa

21  Fleurs jaunes ou blanc jaunâtre …………… 22

—  Fleurs violettes, rosées blanches, brunes ou verdâtres …………… 23

22  Graines sur un seul rang dans chaque loge …………… Erysimum

—  Graines sur 2 rangs dans chaque loge …………… Sisymbrium

23  Style portant 2-3 cornes dt marquées (fig. 1206) parfois très courtes, à peine visibles, mais alors pétales à marge nettement ondulée. …………… Matthiola

—  Style non cornu, pétales à marge non ondulée …………… 24

24  Stigmate à lobes aigus et connivents en cône …………… Malcolmia

—  Stigmate nettement capité …………… Maresia


DESCRIPTION DES GENRES ET ESPECES

SÉRIE A  -Graines très largement ailées

Savignya DC.

- Fl. Tunisie [Pottier-Alapetite] 1: 208 (1979)- FENNANE, M.  al. (éd.) (1999). - Flore pratique du Maroc. vol. [1] Trav. Inst. Sci. Univ. Mohammed V, Sér. Bot. 1: 391.- OZENDA, P. (1983). Flore et végétation du Sahara. Centre National de la Recherche Scientifique, Paris.

Herbe annuelle à peu près glabre. Feuilles radicales en rosette, à marge sinuée-dentée, ovales. Fleurs rose violacé, assez petites, 7-10 mm; sur de longs pédicelles filiformes. Siliques longuement stipitées, elliptiques, très comprimées. Graines à large aile membraneuse (fig.) — Pâturages désertiques — ! Sah-Sind. j — « Qalglan ».

1043. — S. parviflora (Del.) Webb

a) Fleurs petites. Pétales longs de 4-4,5 mm. Bec de la silicule de 1-3 mm. RR : Tassili n’Adjjer, Erg oriental. Alg Tun Lib Egy

ssp. aegyptiaca (DC.) Maire incl. in subsp. parviflora

— Fleurs plus grandes. Pétales 6,5-7,5 mm. Bec de la silicule de 3-4 mm. C : dans tout le Sahara septentrional. Mar Alg Tun Lib

ssp. longistyla (Boiss. et Reut.) Maire

Savignya longystyla ssp. longystyla
Photo: Dobignard

Oudneya R. Br. [voir sous Enophyton]

Arbrisseau très rameux. Feuilles entières, charnues-spathulées. Fleurs en grappe courte, rose pourpré, assez grandes (10-15 mm). Siliques planes, dressées, à marge ± ondulée de 3-6 cm, atténuées en bec court (1,5-3 mm). Graines ailées, 18-15 par loge — Rocailles désertiques, gypse — AR : Sahara septentrional à l'E de Timimoun — | End. | — « Eulga »  ( Henophyton deserti Coss. et Dur.).

1044. — O. africana R. Br. sensu QS incl. in Henophyton deserti
Coss. & Durieu) Coss. & Durieu

Henophyton Coss. & Durieu

Henophyton deserti Coss. & Durieu) Coss. & Durieu [Oudneya africana auct.] Alg Tun Lyb

Henophyton deserti, Tunisie, Douz
Photo: chatelain
Henophyton deserti
Photo: Herbier G.

Henophyton zygarrhenum (Maire) Gómez-Campo
 Plante ligneuse 20-40cm; Feuilles linéaires arrondies au sommet, parraissant crassulessentes et sans nervation visible; Fleures blanches; Siliques linéaires et graines à ailes large et blanche. Mar* Moulouya

Farsetia Turra

Fl. Tunisie [Pottier-Alapetite] 1: 225 (1979). FENNANE, M., M. IBN TATTOU, J. MATHEZ, A. OUYAHYA & J. EL OUALIDI (éd.) (1999). Flore pratique du Maroc. vol. [1] Trav. Inst. Sci. Univ. Mohammed V, Sér. Bot. 1: 408

Pétales longuement onguiculées. 6 étamines tétradynames. Silique ou silicule. Feuilles linéaires à poils en navette. Graines nombreuses, ailées et membraneuses.

1  Silicules latiseptées ovales-arrondies, larges de 1 cm au moins (fig.). Fleurs blanches, brunâtresou mauves, grandes (15-18 mm), à pétales dépassant longuement les sépales. Stigmates décurants et recouvrant le style.  — Regs désertiques — C : au Sud de l’Atlas saharien dans tout le Sahara — I Sah-Sind. I — « Horraïq » (incl.F. ovalis Boiss.).

1045. — F. aegyptiaca Turra

   
Farsetia aegyptiaca, Rachidia
Photo: Dupont
Farsetia aegyptiaca, Ougarta
Photo: Benhouhou

—  Siliques allongées ou linéaires, larges au plus de 5 mm. Fleurs plus petites à pétales dépassant à peine les sépales …………… 2

2  Siliques ondulées, 3 à 4 fois plus longues que larges, brusquement contractées en style. Plante annuelle — Dunes, lits d’oued — C : dans tout le Sahara central — I Sah-Sind.-sub-Trop. | — « Marouget ».

1046. — F. ramosissima Hochst. ex E. Fourn.

— Siliques non ondulées 5-8 fois plus longues que larges, graduellement atténuées en style. Fleurs violacées. Buisson vivace à rameaux dressés — Regs désertiques — AC : de l'Atlas saharien au Hoggar — Sah-Sind.  — «Agassid» — (= F. linearis Dec.).

1047. — F. hamiltonii Royle


SÉRIE B   fruits ne comportant qu’une seule loge

Clypeola L.

Feuilles entières à poils étoilés. Pétales brièvement onguiculés. 6 étamines tétradynames. Glandes présentes. Fruit nucamentacé à déhiscence tardive, plat.

1  Fruits très petits (1,5-4,5 mm), à marges membraneuses entières Plante très grêle (1-5 cm) — Rocailles — Méd-lran-Tour.

1048. — C. jonthlaspi L.

Clypeola jonthlaspi
Photo: www.naturamediterraneo.com

a) Silicule 1,5-2,5 mm — C : sur les hauts plateaux. R : ailleurs.

ssp. microcarpa (Moris) Archang.

— Silicule 3-4,5 mm — RR : Philippeville, Batna (?), Alg

ssp. macrocarpa (Caruel) Fiori = subsp. jonthlaspi

—  Fruits grands (7-9 mm), à marges coriaces, profondément denticulées (fig.)* Plante moins grêle (5-15 cm), canescente — Rocailles — AC : sur les Hauts Plateaux et l'Atlas saharien. RR : Tell oranais — ] End. N.A. |. Mar Alg

1049. — C. cyclodontea Del.

Isatis L. (Pastel « Messoussa »)

Feuilles glabres, entières; les caulinaires amplexicaules. 6 étamines.Glandes présentes. Fruit nucamentacé, indéhiscent, coriace. Fleurs jaunes.

1  Fruits arrondis, rarement elliptiques, à ailes latérales membraneuses, larges de 4-6 mm (fig.). Bisannuelle ou vivace — Forêts, rocailles — R : Djurdjura, Babors — | End-oro N.A. Mar Alg

1050. — I. djurdjurae Coss. et Dur.

—  Fruits linéaires, cunéiformes, à aile membraneuse peu visible, bien plus petite …………… 2

2  Ailes du fruit épaisses, plus larges que la loge. Fruit 4 fois plus long que large. Feuilles basales entières — Forêts, rocailles — R : Djurdjura. Babors. Atlas de Blida — I Sud-Euras.

1051. — I. tinctoria L.

subsp. tinctoria L. Mar Alg

Isatis tinctoria
Dessin: Fl.Afr.N.
Isatis tinctoria
Photo:Chatelain
Isatis tinctoria, Timhadit
Photo: Dobignard

subsp. canescens (DC.) Malag.

—  Ailes du fruit moins larges que la loge. Fruit 6-10 fois plus long que large. Feuilles basales ± lobées — Steppes — RR : Ol : Assi ben Okba —  E. Méd.  Alg Tun Lib Egy

1052. — I. alepica Scop. = Isatis lusitanica L.

 I. praecox Tratt. Mar? (serait surtout dans les Balkans).
Plante glauque; silique elliptique à aile coriace ailée.

Neslia Desv. (Vogelia Medik)

Plante annuelle de 30-80 cm, velue-grisâtre. Feuilles supérieures lancéolées-auriculées. Fleurs jaunes, petites, en panicule lâche. Glandes présentes. Fruits nucamentacés, lenticulaires, acuminés en bec court; indéhiscentes et ridées en réseau à une graine globuleuse — AC : dans toute l’Algérie, sauf sur le littoral constantinois : ssp. apiculata Fisch. — Paléo- temp. .Mar Alg Tun Lib Egy

1053. — N. paniculata (L.) Desv. sensu QS incl. in N. apiculata Fisch., C.A. Mey. & Avé-Lall.

Neslia apiculata
Photo: Medjahdi

Crambe L. (Choux)

Pétales obovés, entiers. Glandes présentes (les latérales peu distinctes). 6 étamines. Ovaire à deux articles; l’inférieur biarticulé et généralement à un ovule stérile, le supérieur sphérique et à un ovule fertile pendant à l’extrémité d’un long funicule. Fruit à cheval sur les nucamentacées et les lomentacées. Feuilles lyrées. Inflorescences très rameuses et à rameaux grêles. Fleurs blanches. (Au moins dix taxa end. des Canaries)

1 Article inférieur du fruit filiforme, 3-4 fois plus long que le supérieur; celui-ci sphérique, très petit (1,5-2 mm). Feuilles molles à 4-10 paires de segments latéraux séparés par des lobules dentiformes.  (= Crambe reniformis Desf.) — Pâturages — R : Montagnes du Tell algéro-oranais — I Iber. Maur. j. Mar Alg

1054. — C. filiformis Jacq.

Cambra filiformis, Ras Asfour
Photo: Medjahdi
Dessin: Fl Afr. N.

— Article inférieur de la silique égalant le supérieur, celui-ci sphérique 3-4 mm (fig.). Feuilles fermes à 2-4 paires de segments latéraux — Rocailles — R : Atlas saharien oranais, Sahara septentrional, Hoggar —  End.

1054bis. — C.kralikii Coss.

  subsp. garamas (Maire) Podlech Alg*

  subsp. kralikii Alg Mar

Crambe kralikii, GA Maroc
Photo: Dupont
Dessin: Fl Afr. N.

C. hispanica L. [= Crambe glabrata DC.] Mar
Pl. ann. de 20-90cm à racine grêle. F. caulinaires à 1-2 paires de segments latéraux petits, parfois absents ; segment terminal arrondi-réniforme ou ovale, ± cordé à la base. Pédicelles floraux longs de 5-12 mm. Filets des étam. internes pourvus sur le tiers sup. d'une dent lancéolée bien visible.

Crambe hispanica
Dessin: Fl. Afr. N.
Crambe hispanica, Draa
Photo: Chatelain
Crambe hispanica, Draa
Photo: Chatelain

Calepina Adanson

Plante annuelle, glabre et glauque, à tiges ± étalées. Feuilles caulinaires embrassantes-auriculées. Fleurs blanches petites, à pétales inégaux. Grappes fructifères allongées. Fruit nucamentacé (en réalité lomentacé à article inférieur nul). Article supérieur pyriforme, apiculé au sommet, indéhiscent, et à une graine globuleuse — Pâturages, cultures — R : Montagnes du Tell algérois et oranais; Kabylie, Atlas de Blida, Zaccar, Dahra, Monts de Tlemcen — | Sud. Eur. | — ( C. corvini (All.) Desv.). Mar Alg

1055. — C. irregularis (Asso) Thell.

Crambe hispanica, Draa
Dessin: Fl. Afr. N.
Crambe hispanica
Photo:"http://www.neorurale.net

Muricaria Desv.

Herbe annuelle à tiges décombantes. Feuilles 6-10 lobées, tiges florifères rameuses. Inflorescences en grappe très allongées, très florifères. Fleurs blanches, petites. 6 étamines. Glandes présentes. Ovaire à article inférieur à 1 ovule rudimentaire, le supérieur très velu et à 1 ovule fertile dressé. Fruit lomentacé mais à article inférieur rudimentaire. Article supérieur séparable, subglobuleux de 0,7-1,5 mm, échinulé de tubercules piquants et entièrement hispide de poils courts et denses (fig.) — Steppes — C : Hl-2. ASl-2-3. SS — | End. N.A. | — (= Bunias prostrata Desf.). Mar Alg Tun Lib

1056. — M. prostrata (Desf.) Desv.

Muricania prostrata
Dessin: Fl. Afr. N.
Muricaria prostrata
Photo: Jeanmonod

Kremeriella Maire

Herbe annuelle à feuilles lobées-dentées, ± scabres. Tiges dressées allongées, très florifères. Fleurs jaunes, assez petites. 6 étamines, glandes présentes. Ovaire à article inférieur à 1 ovule stérile; le supérieur tubercule sur 8 rangs, à 1 ovule fertile et pendant. Fruit lomentacé mais à article infé­rieur très court (0,5-0,75 mm), le supérieur tétragone muriqué à 1 graine atténué en bec conique (fig.) — Rocailles — RR : de Nemours aux Beni- Snassen — End. J — (= Kremeria cordylocarpus Coss. et Dur.). Mar Alg

1057. — K. cordylocarpus (Coss. et Dur.) Maire

Boreava Jaub. et Spach.

Plante annuelle glauque et glabre. Feuilles entières, amplexicaules. Fleurs en grappe lâche, assez grandes (6-9 mm), jaunes. Pétales longuement unguiculés. 6 étamines tétradynames. Glandes présentes. Fruits nucamenta- cés, ovoïdes-arqués, rugueux, atténués en bec aplati (fig.) - Cultures -R : Djelfa. Naturalisé — J E. Méd. Alg(N)

1058. — B. aptera Boiss. et Heldr.

http://waste.ideal.es/boreavaaptera.htm
http://waste.ideal.es/boreavaaptera.htm

SERIE C  Fruits lomentacés, à 2 articles superposés et nettement différents l’un de l’autre

Otocarpus Dur.

Herbe annuelle, hispide, à tiges dressées, de 30-50 cm. Feuilles lobées- pinnatilobées. Fleurs jaunes, assez grandes (14-18 mm). Pétales unguiculés. 6 étamines. Glandes présentes. Ovaire à article inférieur à 1-2 ovules, le supérieur atténué en style à 1 ovule. Fruits lomentacés, à article inférieur cylindrique 1-2 sperme, le supérieur monosperme portant sur chacune de ses faces dorsales une aile étalée, semi-orbiculaire, concave vers le haut (fig.) — Pâturages argileux — RR : Hl : Frenda, Saïda — | End. Alg*

1059. — O. virgatus Durieu

Vella L.

Herbe annuelle, ± hispide, de 10-30 cm. Tige rameuse. Feuilles 2-3 pennatiséquées, à lanières linéaires. Grappes florifères très allongées. Fleurs blanc-jaunâtre, veinées de violet, assez grandes. 6 étamines. Glandes très petites. Ovaire à article inférieur à 4-8 ovules pendants, le supérieur vide. Fruits lomentacés, à 2 articles; l’inférieur globuleux, à 2 loges, chacune à 2-4 graines pendantes; le supérieur très comprimé, mince, ovale, obtus, ± cochléaire, plus large que l’inférieur (fig.) — Broussailles, steppes  AC : dans toute l’Algérie, sauf dans les zones bien arrosées — j Méd. —(= Canrichtera vellaea DC.).

1060. — V. annua L.≡ Carrichtera annua (L.) DC.

Carrichtera annua
Photo: Medjahdi

V. anremerica (Litard. & Maire) Gómez-Campo Mar*

V. mairei Humbert [= Pseudocytisus mairei (Humbert) Maire] Mar*

Vella mairei, Maroc, Errachidia
Photo:Chatelain

V. pseudocytisus subsp. glabrata Greuter Mar Alg

Vella pseudocytisus L. subsp. pseudocytisus Abs. Afr.N. : Esp

[Pseudocytisus O. Kuntze] = Vella

Sous-arbrisseau inerme à feuilles petites (7-20 X 2-11 mm), ovales. Grappes florifères allongées. Fleurs sulfurines assez grandes (15-20 mm). 6 étamines. Glandes très petites. Ovaire semblable au précédent, mais à ar­ticle inférieur à 1-2 ovules par loge. Fruits lomentacés à 2 articles : l’inférieur globuleux, à 1-2 graines par loge; le supérieur laminaire — Steppes — RR : Hauts plateaux oranais à l’W d’El Aricha : ssp. glabrescens (Coss.) Lit. et Maire — J Ibér.-Mar. | — «Qweçdir» — (= Vella glabrescens Coss.).

1061. — Ps. integrifolius (Salisb.) Rehder subsp. tourneuxii (Coss.) Maire
 incl. in Vella pseudocytisus ssp. glabrata

Cakile Miller

Herbe annuelle, glabre, glauque, de 10-30 cm. Feuilles charnues, ± pennatifides. Fleurs liliacées ou blanchâtres. 6 étamines. Ovaire à article inférieur à 1 ovule (rarement 2); le supérieur dans le même cas. Fruits lomentacés, à péricarpe spongieux, à 2 articles; l’inférieur en cône renversé à 2 cornes au sommet; monosperme; le supérieur tétragone, monosperme (fig.) — Sables maritimes — AR : sur tout le littoral — ] Fur.-Méd. I — « Qa- quoula » (= C. maritima Scop.).

1062. — C. aegyptiaca (L.) Maire et Weiller incl. in C. maritima Scop.

Cakile maritima, Tunisie, Kerkenna
Photo:chatelain
Cakile maritima
Dessin: Fl. Ar. N.

Article inferieur du fruit muni de 2 cornes au sommet ; article supérieur tétragone, atténué au sommet en bec ± aplati, caduc………………………………………… subsp. maritima Scop.
& Burdet Mar Alg Tun Lib Egy

Article inferieur du fruit asperme sans appendices cornus, article supérieur à 4 nervures bien marquées et bec aplati, obtus…………………………………………………………………………… subsp. integrifolia subsp. integrifolia (Hornem.)Greuter
& Burdet Mar

Eremophyton Beg.

Herbe annuelle, glabre, à feuilles digitées. Fleurs en grappes allongées, très florifères. Pédicelles très courts (1-2 mm). Fleurs violettes grandes (10-15 mm). 6 étamines. Glandes présentes. Ovaire à article inférieur à 1-2 ovules pendants ou vides, le supérieur à 1-2 ovules dressés. Fruits lomentacés, indurés, très courts, à 2 articles; l’inférieur en glomérule stérile, le supérieur 1-3 sperme, arrondi au sommet — Rocailles désertiques — R :SS : à FW Ouargla I End.-NW Sahara — (= Enarthrocarpus Chevallieri Barr.). Mar Alg Lib

1063. — E. chevallieri (Barratte) Bég.

Eremophyton chevallieri
Dessin: Fl. Afr. N.
Eremophyton chevallieri, Djebel Bani
Photo: Dobignard

Rapistrum Grantz

Plante annuelle, hispide, à tige dressée à rameaux divariqués. Fleurs jaune pâle. 6 étamines. Glandes présentes, les latérales très petites. Ovaire à article inférieur à 0-3 ovule, le supérieur à 1 ovule. Fruits lomentacés à article inférieur cylindrique à 0-3 graines, le supérieur subglobuleux plus large, monosperme contracté en bec droit ± allongé (fig.) — Cultures, dé­combres — AC : dans le Tell. R : au Sud. Type polymorphe — ! Méd.

1064. — R. rugosum (L.) All.

a) Pédoncule fructifère grêle, très allongé. Mar Alg Tun

ssp. linnaeanum (Coss.) Rouy & Foucaud

— Pédoncule fructifère épais, court …………… b

b) Article inférieur de la silique égalant le pédoncule ± renflé. Mar Alg Tun Lib

ssp. rugosum

— Article inférieur de la silique plus court que le pédoncule non renflé.

ssp. orientale (L.) Arcang. incl. in subsp. rugosum

Didesmus Desv.

Plante annuelle, scabre, à poils rétrorses. Feuilles bipennatiséquées. Fleurs petites, violet pâle. 6 étamines. Glandes présentes. Ovaire à 2 articles uniovulés. Grappes fructifères très allongées. Fruits lomentacés courtement pédicellés, ±  appliqués, à 2 articles monospermes : le supérieur prolongé en style conique (fig.) — Pâturages désertiques — AC : Hauts plateaux, Aurès, Atlas saharien, Sahara septentrional à FE d’Aumale — | End. E.N.A. Alg Tun Lib Egy

1065. — D. bipinnatus (Desf.) DC.


SERIE D-  Loges contenant chacune une seule graine.

Succowia Medik.

Herbe annuelle, glabre, à tiges dressées, flexueuses. Feuilles bipennatiséquées. Fleurs blanc-jaunâtre assez grandes (12-15 mm). Ovaire à arti­cle inférieur à 2 ovules pendants très poilu, le supérieur vide et en cône glabre. Fruits lomentacés à 2 articles, Finférieur globuleux à 2 loges mo­nospermes contiguës, densément échinule; le supérieur plus long, conique- subulé, mince, asperme (fig.) — Broussailles humides, pied de falaise — AC : sur le littoral, à FW de la Kabylie — | W. Méd. Mar Alg Tun

1066. — S. balearica (L.) Medik

Succowia balearica, AA Maroc
Photo: Chatelain
Succowia balearica, AA Maroc
Photo: Chatelain

[Coronopus Zim.] = Lepidium

Fleurs blanches ou violettes. Pétales parfois abortifs. 6 étamines (ou 4 par avortement) Silicule angustiseptée, didyme, comprimée latéralement; à valves aptères et à une graine pendante dans chaque loge.

1 Silicules fortement tuberculées, muriquées au moins sur les marges ……… 2

—  Silicules lisses ou seulement ± ruguleuses …………… 3

2  Plante annuelle à fleurs blanches, petites (2-3 mm). Pétales pas plus longs que le calice. Silicules presque sessiles ridées-tuberculées en entier — Dayas, lieux inondés — C : dans le Tell. R : ailleurs — Eur. Méd. | — (= C. procumbens Gilib = Senebiera Coronopus

1067. — C. squamatus (Forsk.) Asch. ≡ Lepidium coronopus (L.) Al-Shehbaz

Lepidium coronopus
Photo: Medjahdi
Lepidium coronopus
Photo: Medjahdi

—  Plante vivace à fleurs généralement violacées, plus grandes (4-5 mm). Pétales 2 fois plus longs que les sépales. Silicules à pédicelle filiforme aussi long qu’elles, bordées sur le dos de 2 crêtes muri­quées (fig ) — Dayas —R : zones bien arrosées du Tell — | End.

1068. — C. violaceus (Munby) O. Kuntze ≡ Lepidium violaceum (Munby) Al-Shehbaz

3  Silicules à loges ovoïdes non rétrécies, ailées au sommet, petites, ne dépassant guère 2,5 mm de large. Epis fructifères courts (2-3 cm). Feuilles toutes pennatifides — Plages, décombres — R : Alger (Naturalisé) — N. Amer. I — (— S. pinnatifida DC.).

1069. — C. didymus (L.) Smith ≡ Lepidium didymum L.

—  Siliques à loges rétrécies-ailées vers le sommet, larges de 3 mm (fig.). Epis fructifères allongés (5-13 cm). Feuilles supérieures -•-* entières. Fleurs blanches — Dayas, oueds, lieux humides — AC : SS. R : Hoggar, Tassili n’Adjjer; ssp. lepidioides (Coss. et Dur.) Quézel Sah-Sind. |.

1070. — C. niloticus (Del.) Spr. ≡ Lepidium niloticum (Delile) Sieber ex Steud.

Lepidium L. (Passerage)

Pétales et étamines parfois avortés en partie. Silicule ailée ou aptère, angustiseptée, à valves carénées; déhiscente et à loges monospermes. Fleurs nombreuses, blanches.

1  Petit arbrisseau ou sous-arbrisseau éricoïde, à tiges dressées; densément feuillé, à feuilles raides, linéaires-aiguës ou aciculaires —Sables — AR : Hauts plateaux, Atlas saharien, algéro-oranais. RR :littoral oranais, Sahara septentrional — I Iber.-Maur. Mar Alg

1079. — L. subulatum L.

—  Herbes annuelles ou vivaces à feuilles non éricoïdes …………… 2

2  Silicules largement ailées, nettement échancrées au sommet …………… 3

—  Silicules aptères non échancrées au sommet …………… 6

3  Herbes annuelles à feuilles inférieures profondément divisées; les caulinaires linéaires non amplexicaules. Silicule glabre. Plante fétide à saveur piquante — Cultivé, parfois spontané — I E. Méd. Cresson alénois. « Rechad ». Mar Alg Tun Lib Egy

1080. — L. sativum L. subsp. sativum

—  Herbes vivaces ou bisannuelles à feuilles entières et ± dentées, les caulinaires ovales-amplexicaules …………… 4

4 Tiges difïuses-couchées, nombreuses, naissant à l’extérieur d’une rosette de feuilles basilaires. Grappes fructifères courtes et denses — Pelouses humides des montagnes — R : au-dessus de 1 300 m; à l’W de Bougie. AC : Djurdjura, Ouarsenis — ssp. dhayense (Munby) Thell — I Oro-W. Méd. ].

1081.  —  L. hirtum (L.) Sm.

subsp. atlanticum (Ball) Maire Mar"

subsp. calycotrichum (Kunze) Thell. Mar

subsp. dhayense (Munby) Thell. Mar Alg

— Tige unique, dressée, naissant au centre d’une rosette basilaire ……… 5

5  Grappes florifères très denses ainsi que les fructifères, fertiles jusqu’au sommet. Fleurs de 6-8 mm — Forêts, broussailles — AC : dans le Tell, littoral algéro-constantinois. RK : Mostaganem, Aurès — | End. E.N.A. | (fig.).

1082. — L. glastifolium Desf.

— Grappes florifères et fructifères lâches, ces dernières stériles, ± spinescentes au sommet. Fleurs de 3-5 mm — Forêts, broussailles AC : dans le Haut Telle et les Hauts Plateaux constantinois, Aurès, Monts du Hodna à l’W, jusqu’à l’Ouarsenis — I End. I — ( = L. acan- tholadum Coss. et Dur.).  Alg*

1083 —  L. rigidum Pomel

6  Feuilles caulinaires amplexicaules-auriculées …………… 7

—  Feuilles caulinaires non amplexicaules …………… 8

7  Feuilles toutes oblongues sinuées-dentées. Inflorescences très denses en panicule corymbiforme — Cultures, chemins — AR : çà et là en Algérie, surtout dans le Tell — I Euras. | — « Hourf Mecherfi » — (=Cardaria Draba (L.) Desc.). Mar Alg Tun Lib Egy

1084. — L. draba L.

—  Feuilles inférieures pinnatilobées, les supérieures cordées-amplexicaules. Inflorescence en grappe s’allongeant beaucoup à maturité — Cultures — RR : Alger, Mers-el-Kébir (adventice ?) — | Step. Euras. j.  Mar(A) Alg(A)

1085. — L. perfoliatum L.

8  Feuilles caulinaires étroites (1-2 mm), linéaires, courtes. Inflorescence en grappe rameuse très allongée. Silicules glabres — Chemins, pâturages — R : dans le Sahel d’Alger. AC : en Oranie, jusque sur les hauts plateaux — | Méd. | — Petite Passerage, « Djouz er Rai ». Mar Alg

1086. — L. graminifolium L.

—  Feuilles caulinaires ovales-lancéolées, larges de 1-3 cm, longues de 5-10 cm. Inflorescence en grappe rameuse contractée. Silicules hispides — Bord des ruisseaux — RR : Bône, Constantine, Sahel d’Alger, Oran — | Euras. I — Grande Passerage, « Laïfa ».  Mar Alg Lib Egy

1087. — L. latifolium L.

L. alluaudii Maire Mar*

L. heterophyllum Benth subsp. rifanum (Emb. & Maire) J.M. Monts. Mar Alg

L. lepidioides (Coss. & Durieu) Al-Shehbaz Mau Mar Alg Tun

L. ruderale L. [adventice Afr. N.] Mar(A) Alg(A)

L. virginicum L. [adventice Afr. N.] Mar(A) Alg(A)

L. violaceum (Munby) Al-Shehbaz [= Senebieria violacea Munby] Mar Alg

Biscutella L. (Lunetiere « Goulgralane »)

6 étamines. Glandes présentes, allongées ou cornues. Silicule angustiseptée, didyme, comprimée, à valves orbiculaires comprimées-carénées. Une graine par loge, horizontale, insérée au milieu de la loge et non ailée. Fleurs jaunes. Feuilles lyrées, en général hispides.

1  Plantes annuelles dépourvues de rejets stériles …………… 2

—  Plantes vivaces ou sous-frutescentes …………… 3

2  Fleurs grandes (7-18 mm), à sépales dressés, les latéraux prolongés en éperon à la base. Silicules très grandes (12-18 mm), à ailes concrescentes avec le style — Steppes — AC : dans le haut Tell, les Hauts plateaux et l'Atlas saharien — | W. Méd.  Mar Alg Tun

1071. — B. auriculata L.

Biscutella auriculata
Photo: Medjahdi

a) Fleurs 12-18 mm. Style plus long que la silicule.

ssp. auriculata Maire

— Fleurs 7-10 mm. Style plus court que la silicule. — RR : Aumale. Mar Alg

ssp. brevicalcarata (Batt.) Maire = B. brevicalcarata (Batt.) Batt.

—  Fleurs plus petites (4-6 mm) à sépales étalés et non éperonnés. Silicule ne dépassant pas 8 mm, à ailes non concrescentes avec le style. Plante très polymorphe — Pâturages — CC : dans toute l’Algérie jusque dans le Sahara septentrional — ! Méd. I (incl. B. lyrata L., B. apula L., B. ciliata DC.). Mar Alg Tun Lib Egy

1072. — B. didyma L.

Biscutella didyma
Photo: Dupont
Dessin: Fl.Afr.N.

3  Silicules ne dépassant pas 6 à 77 mm de large, velues, marginées par un bourrelet plus épais que la loge. Plante des falaises calcaires, à tige frutescente, ramifiée et épigée — R : 03 : Mts de Tlemcen, Ghar-Rouban, Dj. Ouargla | Ibér.-Mar. |. Mar Alg

1073. — B. frutescens Coss.

—  Silicules plus grandes (9-13 mm), glabres, marginées par une aile membraneuse très étroite (fig.). Plante annuelle ou vivace à souche hypogée — Broussailles, forêts — AR : Tell, littoral algéro-constantinois, Aurès, Ouarsenis — I End. E.N.A. I. Tun

1074. — B. raphanifolia Poiret

B. raphanifolia Poiret var. raphanifolia Alg Tun
Plante perenne 30-100cm, racine épaisse, tige 1-2 hirsute à laineuse à la base.

B. raphanifolia var. algeriensis (Jord.) A. Vicente, M.A. Alonso & M.B. Cresp Alg
Plante annuelle (bisannuelle), 23-40cm, tiges (1-4) hirsutes en bas, fruits plus petits (2.4–6 × 4.5–9(–11)mm que var.raphanifolia, silique couverte de trichomes, dense sur la marge et espacés au centre.

B. atlantica (Maire) Greuter & Burdet [= B. laevigata auct.] Mar

 

B. mauritanica Jord. Mar Alg

B. lyrata L. [= B. microcarpa DC.] Mar??

Iberis L.

Sépales égaux. Pétales inégaux (les deux extérieurs plus grands), blancs ou rosés. 6 étamines. Glandes médianes absentes ou presque, les latérales par paires, Silicules comprimées, angustiseptées, à valves carénées, ailées ou bordées. Une graine par loge, pendante. Plantes glabres.

1  Plante ligneuse à la base, à tiges inférieures tortueuses et diffuses. Feuilles linéaires charnues. Pétales blancs très inégaux. Silicules grandes, ovales et largement ailées — Rocailles calcaires R : Hl. AS1 — | Méd. . Mar Alg

1075. — I. sempervirens L.

Iberis sempervirens
Photo: Medjahdi

—  Plantes annuelles ou rarement pérennantes, mais alors à souche seule ligneuse .............2

2  Plante robuste à tiges élevées (50-70 cm). Feuilles lancéolées-crénelées. Fleurs grandes, à corolle rayonnante. Silicules grandes (8-10 X 7-10 mm) — Rocailles — RR : A2 : Mt du Bou Maad dans le Tell algérois — 1 End. | Alg*

1076. — L peyerimhoffii Maire

—  Plantes bien plus petites, à feuilles linéaires ± dentées. Silicule plus petite …………… 3

3  Feuilles inférieures à 3-4 paires de dents bien marquées, les supérieures tridentées. Corolle blanche à la floraison. Silicules à style bien plus court que les ailes (fig.) — Pâturages, steppes — AC : en Algérie, sauf dans la bande côtière humide algéro-constantinoise — E. Méd. | — « Herfa » —- (= I. parviflora Munby).  Mar Alg Tun Lib

1077. — I. odorata L.

Iberis odorata
Photo: Medjahdi

—  Feuilles ovales ou linéaires, entières ou ± denticulées sur les marges, mais à dents à peine visibles. Corolle rose à la floraison. Silicule à style dépassant largement les ailes — j Méd. j — (— I. ciliata Ail.).

1078. — I. linifolia L.

a) Grappes fructifères allongées atteignant 3 à 4 cm — R : montagnes du Tell au-dessus de 900m.

ssp. atlantica Lit. et Maire ≡ I. atlantica (Litard. & Maire) Greuter & Burdet

— Grappes fructifères courtes, contractées, n’atteignant pas plus de 2 cm de long — Montagnes du Constantinois et du Tell oranais.

ssp. balansae (Jord.) Maire ≡ I. balansae Jord.

N. B. — I. umbellata L., I. amara L. et I. pectinata Boiss. ont été trouvés adventices en Algérie.

I. amara L.

I. carnosa subsp. grosmiquelii (Pau & Font Quer) Dobignard Mar*

subsp. senneniana (Pau) Dobignard Mar*

I. contracta subsp. rifana (Emb. & Maire) Valdés Mar*

I. gibraltarica L. Mar

I. pectinata Boiss. & Reut. Mar Alg(A)

I. pruitii Tineo Tun

I. saxatilis subsp. pseudosaxatilis (Emb. ex Maire) Moreno & Velasco Mar*

I. semperflorens L. Tun*

I. sempervirens L. Mar Alg

I. umbellata L. (cult., rarement subspont. Afr. N.) Mar(C) Alg(C)


SÉRIE E

Zilla Forsk.

Sous-arbrisseau très épineux à rameaux divariqués-imbriqués; glauque et glabre. Feuilles ovales, lyrées ± incisées. Fleurs rose-lilas assez grandes (10-14 mm). Fruits indéhiscents, diversement considérés suivant les auteurs, globuleux, à 6 côtes ± marquées, à péricarpe subéreux, biloculaires. Graines 1-2 par loge — Rocailles désertiques — | Sah-Sind. I — « Zïlla ».

1088. — Z. spinosa (L.) Prantl.

 

a) Fruits mûrs aptères, tétra ou hexagones — CC : dans le Sahara central.  Mar Alg Tun(?) Lib

ssp. costata Maire et Weiller

Zilla spinosa subsp. costata
Photo: www.Teline.fr

— Fruits mûrs à 4 ailes larges membraneuses, coriaces — C : dans l’Atlas saharien et le Sahara septentrional. Tademayt. « Ojttazen ». Mar Alg Lib?

ssp. macroptera (Coss.) Maire

Zilla spinosa ssp. macroptera
Photo: Chatelain
Zilla spinosa ssp. macroptera
Photo: Benghanem

Schouwia DC.

Herbe annuelle glauque et glabre, très rameuse. Feuilles obovales, les caulinaires amplexicaules. Fleurs violet-pourpre, assez grandes (10-18 mm). Glandes grandes; les médianes stipitiformes, les latérales en croissant. Ovaire à ovules nombreux (14-28). Fruit lomentacé à 2 articles, l’inférieur très aplati, latéralement biloculaire, pourvu sur sa périphérie d’une aile foliacée, suborbiculaire; le supérieur transformé en bec subulé (fig.) — Zones d’épandage argileuses — AC : dans les zones inférieures du Sahara central. Région de Tindouf : ssp. Schimperi (Jaub. et Spach.) Muschler — | Sud-Sah. « Girgir » — (= S. arabica (Vahl.) DC. Mar Alg Lib Egy

1089. — S. purpurea (Forssk.) Schweinf.

Schouwia purpurea, Djenel Bani
Photo: Dobignard
Dessin: Fl.Afr.N.

Psychine Desf.

Herbe annuelle, hispide, dressée-rameuse, robuste. Feuilles ovales-oblongues, ± sinuées-dentées, les caulinaires amplexicaules. Fleurs grandes (20­25 mm), blanc-jaunâtre devenant violacées. Glandes médianes stipitiformes; les latérales semi-circulaires. Ovaire à 24-32 ovules, velu-hérissé. Fruit lomentacé à 2 articles, l’inférieur ellipsoïdal aplati latéralement, biloculaire, pourvu sur le dos de part et d’autre d’une aile foliacée auriculée; le supérieur transformé en bec subulé (fig.) — Terrains argilo-gypseux — AC : dans le Tell et sur les hauts plateaux — End. N.A. Mar Alg Tun

1090. — Ps. stylosa Desf.

Psychine stylosa
Photo: Dupont
Dessin: Fl.Afr.N.

Anastatica L. (Rose de Jéricho « Main de Fathma »)

Plante velue, annuelle mais à rameaux s’indurant et se contractant après la maturité. Tiges à indumentum étoilé. Feuilles ovales, grossièrement dentées. Fleurs subsessiles en grappe courte, blanches. Silicules ovoïdes, hispides, rostrées, à valves pourvue au sommet d’un appendice transversal cochléaire (fig.). Graines comprimées, peu nombreuses et aptères (fig.) — Regs désertiques — R : Hodna. AC : dans le Sahara septentrional et central Sah-Sind. |. Mar Alg Tun Lib Egy

1091. — A. hierochuntica L.

Anastatica hierochuntina, Maroc, Erachidia
Photo: Dobignard

Alyssum L. (« Aguerma » « Bou derga »)

Sépales non gibbeux. Pas de glandes médianes. Silicule latiseptée, orbiculaire ou ovale-oblongue, comprimée, à deux valves sans nervures ou à une côte médiane. Fausse cloison sans nervures apparentes. Graines non ailées, 1-8 par loge. Indûment de poils étoilés.

1  Plantes ligneuses ou vivaces …………… 2

—  Plantes annuelles à racine grêle …………… 5

2  Petit buisson formant des coussinets de 10-40 cm, à rameaux ligneux, très ramifiés, épineux. Fleurs roses ou blanches. Feuilles oblongues ou obovales, argentées. Deux graines par loge, étroitement ailées — Rocailles des montagnes — RR : Djurdjura, Babors et Ta- babort — | Oro-W-Méd. j — (Ptïlotrichum spinosum (L.) Boiss.).

1092. — A. spinosum L. ≡ Hormatophylla spinosa (L.) Küpfer

—  Plantes vivaces, inermes, à fleurs jaunes …………… 3

 3  Silicules cochléaires, à une seule loge fertile. Etamines à filet ni ailé, ni appendiculé — Pâturages rocailleux — AR : AS1-3-3. H1 —End. N.A. |.

1093. — A. cochleatum Coss. et Dur. ≡ Hormatophylla cochleata (Coss. & Durieu) Küpfer

—  Silicules non cochléaires, à 2 loges fertiles. Etamines à filet appendiculé …………… 4

4  Pétales échancrés au sommet. Silicules sub-orbiculaires émarginées au sommet. Loges en général biovulées — Rocailles calcaires — AR : sur les montagnes du Tell. AC : Hl-2. AS1-2-3 — | Oro-Méd. Lp>

1094. — A. montanum L. sensu QS  incl. in A. atlanticum Desf.

Alyssum atlanticum
Photo: Dupont

—  Pétales entiers. Silicules obovales cunéiformes à la base. Loges à 1 graine — Rocailles calcaires et dolomitiques — AR : de l’Atlas Tellien à l’Atlas Saharien — Oro-Méd. — ssp. serpyllifolium (Desf.) Rouy et Fouc.

1095. — A. alpestre L. sensu QS incl. in A. serpyllifolium Desf.

Alyssum serpyllifolium, Maroc, Taza
Photo: Chatelain

5  Fleurs blanches …………… 6

Fleurs jaunes (parfois  blanchâtres à la fin) …………… 7

6  Calice persistant et accrescent, a pièces aussi longues que la silicule à maturité ou la dépassant. Silicule glabre — Steppes — AC : sur les hauts plateaux de l’Atlas saharien algéro-oranais. Sahara septen­trional à l’W d’Ouargla — | End. | (fig.). pan class="geograph">Mar Alg

1096. — A. macrocalyx Coss. et Dur.

—  Calice caduc après la floraison. Silicules nues à maturité, avec un cercle de poils étoilés sur leur tranche — Steppes — R : Hauts plateaux, Atlas saharien jusqu’à Laghouat — I End. N.A. Mar Alg Tun

1097. — A. scutigerum Dur.

7  Silicules hispides, à poils étoilés (parfois avec des soies) …………… 8

—  Silicules glabres …………… 9

8  Calice rapidement caduc. Silicules non échancrées au sommet, à style de 1 mm. Filet des étamines longues, ailé et bidenté au sommet; celui des étamines courtes, appendiculé Pâturages C : dans le Tell. R: ailleurs 1 M éd. 1 (= A. campestre L.).p>

1098. A. parviflorum Fisch. incl. in A. simplex Rudolphi

Alyssum simplex, Algerie, Rudolphi Terni
Photo: Medjahdi
Dessin: Fl. Afr. N.

- Calice persistant sur la silicule, un peu accrescent. Silicule échancrée au sommet, à style subnul. Filet des étamines longues, ni ailé, ni appendiculé C: dans toute l'Algérie 1 Euras. 1 (= A. calycinum Letourn. non L.).

1099. A. granatense Boiss. et Reut.

9 Silicules orbiculaires, renflées, à 1-2 graines par loge. Calice persistant. Feuilles lancéolées. Petite plante de 4-10 cm Forêts, pâturages des zones bien arrosées RR: A2: Atlas de Blida, Zaccar - Ibér.-Maur.· Mar Alg

1100. A. psilocarpum Boiss. incl. in A. minutum Schlecht. ex DC.

— Silicules ovales-oblongues, plates, à 4-6 graines par loge. Calice caduc. Feuilles étroitement  linéaires. Plante bien plus vigoureuse (10-25 cm) Steppes AR: Hauts Plateaux et Atlas Saharien -1 Méd.-Iran-Tour.' (= Meniocus linifolius DC.). Mar Alg

1101. A. linifolium Steph.

A. alyssoides (L.) L. Mar

A. antiatlanticum Emb. & Maire Mar*

A. embergeri Quézel Mar*

A. flahaultianum Emb. ex Greuter Mar*

Lobularia Desv.

Genre parfois réuni à Alyssum. Glandes médianes et latérales présentes (8). Silicule latiseptée, ovale ou orbiculaire comprimée, à fausse cloison réticulée-nerviée dans sa partie apicale. Gaines bordées. Indumentum de poils en navette.

1  Silicules grandes (4-7 mm) à 4-5 graines par loge. Calice persistant. Plante toujours annuelle, grêle — Sables — R : çà et là sur les Hauts plateaux, littoral oranais, Sahara septentrional, Tassili n’Ajjer — I S. Méd. — (= Alyssum lybicum (Viv.) Coss. = Koniga lybica (Viv.) Batt.). Mar Alg Tun Lib Egy

1102. — L. lybica (Viv.) Meisn.

Lobularia libyca, Maroc, Guelmin
Photo: Chatelain

— Cal. caduc. Ovaire à 1-3 ovules par loge, F. à sommet aigu, rarement obtus. Pl.vivace, pouvant fleurir la première année ………………… 2

2  Silicules plus petites (2-3 mm), à 1 graine par loge (RR 2). Calice caduc. Plante souvent perennante, mais fleurissant la première année — Sables, rocailles — CC : dans toute l’Algérie, surtout sur le littoral — Méd. — (= Alyssum maritimum (L.) Lamk = Koniga maritima Rob.). Mar Alg Tun Lib Egy

1103. — L. maritima (L.) Desv.

Lobularia maritima
Photo: Chatelain

— Silicules 3-6 x 3-4 mm, à faces planes. Graines largement ailées. Ovaire à 2-3 ovules par loge. F. atténuées à la base, sessiles

L. canariensis subsp. marginata (Webb ex Coss.) L. Borgen Mar

Camelina

Plante annuelle, de 40-80 cm, glauque, ± pubescente, à tiges dressées. Veuilles lancéolées, sessiles, embrassantes, hastées à la base. Fleurs blanc- jaunâtre, petites. Silicules latiseptées, pyriformes, de 7-12 mm, déhiscentes; valves coriaces à une nervure dorsale bien marquée. Graines ovoïdes, non ailées, sur 2 rangs et nombreuses (10 ou plus) Champs, cultures - AR: sur les hauts plateaux. RR: ailleurs ssp. microcarpa (Andr.) Thell - 1 Euras.

1104. C. sativa Crantz.

C. alyssum (Mill.) Thell. Alg(A)

C. microcarpa Andrz. ex DC. Mar Alg Tun Lib

  subsp. pilosa (DC.) N.W. Zinger [Afr. N. ?] Mar(?)

  subsp. sativa Alg(A) Tun(A)

Draba L.

Fleurs parfois cléistogames et à pétales nuls. 6 étamines, mais les 2 courtes parfois avortées. Silicule latiseptée, ovoïde et non rétrécie à la base, à valves avec une nervure médiane. Graines sur 2 rangs. Feuilles ra­dicales en rosette.

1   Plante perennante, cespiteuse, en coussinets, à feuilles linéaires et ciliées sur les marges. Fleurs assez grandes, jaune vif (mais vite décolorées) — Rochers de montagnes — AR : Atlas Tellien au-dessus de 1200 m, Aurès, Mts du Hodna. RR : Atlas saharien oranais — Ibéro-Maur. .

1105. — D. hispanica L.

subsp. hispanica Mar Alg Tun

subsp. djurdjurae (Batt.) Greuter (?) Alg

—  Plantes annuelles, non cespiteuses, grêles, feuilles ± ovales. Fleurs petites, blanches ………………… 2

2  Tiges florifères nues. Pétales profondément bifides. Plante de 2-7 cm — Pelouses, rochers — AC : dans le Tell. R : sur les hauts plateaux. Plante très polymorphe — | Euras. | — ( Erophila verna (L.) Chevallier).

1106. — D. verna L. ≡ Erophila verna (L.) Chevall.

Erophila verna_Monts de Tlemcen
Photo: Medjahdi

—  Tiges florifères à feuilles ovales-amplexicaules. Pétales entiers. Plante plus élevée (10-40 cm) — Forêts humides des montagnes — R : Kl-2-3; littoral à TE de Ténès, Ouarsenis — j Euras.

1107. — D. muralis L.

D. dubia subsp. laevipes (DC.) Braun-Blanq. Mar

D. oreadum Maire

subsp. maria-aliciae Emb. ex Maire Mar*

subsp. oreadum Mar*

Capsella Medik (Bourse à pasteur)

Plante annuelle de 20-40 cm, pubescente ou glabre. Feuilles basilaires dentées-pennatifides, en rosette, les caulinaires auriculées-embrassantes. Fleurs petites blanches ou rosées, à 4 glandes, Silicules angustiseptées à ailes latérales triangulaires. Graines non ailées, sur 2 rangs, nombreuses (10-15 par loge) (fig.) — j Méd. I.

1108. — C. bursa-pastoris L.

Capsella bursa–pastori
Photo:Medjahdi

a) Sépales glabrescents, silicules à marge latérale convexe ou droite — CC : partout — j Cosm.Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. bursa-pastoris

— Sépales pubescents. Silicules à marge latérale concave — C : partout. Mar Alg Tun Lib

ssp. rubella (Reut.) Hobk.

C. ×gracilis Gren. Mar Alg

Thlaspi L. (Tabouret)

Fleurs sans glandes médianes. Pétales arrondis ou émarginés au sommet. 6 étamines non appendiculées. Silicules angustiseptées, oblongues, obcordées ou obcunéiformes, émarginées ou non au sommet, à valves carénées ou ailées. Graines nombreuses. Feuilles radicales en rosette, les caulinaires amplexicaules.

1  Plante vivace à racine épaisse. Fleurs violet pourpre — Clairières des forêts — RR : K2 : Mt Tamesguida au SE de Djidjelli : ssp, atlanticum (Batt.) Quézel — | E. Méd.>Alg*

1109. — Th. bulbosum Sprun. sensu QS incl. in T. atlanticum Batt.

—  Plante annuelle à fleurs blanches. Silicules largement ailées et à style inclus …………… 2

2  Silicules grandes (13-17 mm). Plante dressée, verte, élevée (20-60 cm) et à odeur d’ail. Feuilles caulinaires, oblongues dentées, coalternent auriculées à la base. Graines striées, 5-6 par loge. cultures — RR : La Calle, Boghar (adventice ?) — | Euras. | — Monnoyère (fig-) -Mar(A) Alg(A)

1110. — T. arvense L.

—  Silicules petites 4-6 mm. Plante vert glauque peu élevée (16-20 cm). Feuilles caulinaires ovales, largement auriculées-amplexicaules. Graines lisses, 3-5 par loge — Forêts, pâturages — C : surtout sur les montagnes. Paraît manquer sur les hauts plateaux — | Eur. Méd.

1111. — T. perfoliatum L.

a) Feuilles caulinaires aiguës au sommet.

ssp. perfoliatum

— Feuilles caulinaires arrondies au sommet (:= T. Tinnaeanam Huet)

ssp. tineoi (Paol.) Maire

Bivonaea DC.

Petite herbe annuelle de 5-20 cm, à feuilles caulinaires cordées-amplexicaules. Fleurs jaunes, petites (4-5 mm) en grappe terminale s’allongeant après l’anthèse. Pétales bilobés. Silicules angustiseptées ovales, de 5-7 X 3,5-4,5 mm, ailées, striées radialement — Rocailles. Pâturages — AC : dans le haut Tell, Aurès, Djurdjura — Siculo~Alg. Alg Tun

1112. — B. lutea (Biv.) DC.

Aethionema R.Br.

Sépales inégaux, les latéraux un peu gibbeux. 6 étamines, les longues ailées et munies d’une dent sur le côté interne. Silicule angustiseptée ailée sur tout le pourtour (dans notre dition), échancrée au sommet; à valves carénées. Feuilles caulinaires non amplexicaules.

Herbe en général vivace, de 10-30 cm, à tiges diffuses. Feuilles ovales- lancéolées, entières, coriaces. Inflorescence en grappe courte. Fleurs rose- violet ou carminées, petites — Oro-Méd.

1113. — A. saxatile (L.) R. Br.

a) Feuilles caulinaires moyennes, linéaires lancéolées. Style plus court que les ailes. Loges polyspermes — Rocailles — R : AS1 : Aurès. Cl : Mt du Hodna, 03 : Mts de Tlemcen.

ssp. saxatile

— Feuilles caulinaires moyennes, ovales arrondies. Style plus long que les ailes. Loges 2-4 spermes — Rocailles — RR : Kl : Djurdjura au Lalla Khedidja (= Æ. Thomasianum Gay). Mar(?)

ssp. ovalifolium (DC.) Nyman

subsp. ovalifolium (DC.) Nyman [Afr. N. ?]

subsp. latifolium H. Lindb. Mar Alg

Aethionema saxatile ssp. latifolium
Photo: Dobignard

A. cordatum (Desf.) Boiss. Mar

A. thomasianum J. Gay Alg

Teesdalia R. Br.

Petite plante annuelle, glabre, de 3-12 cm. Feuilles entières ou pennatifides; toutes en rosette basilaire à 1-2 exceptions près. Pétales inégaux, les 2 extérieurs plus grands. Etamines 4-6, toutes accompagnées à la base par une petite écaille pétaloïde. Silicule angustiseptée, orbiculaire, échancrée au sommet, à valves carennées et ailées faiblement. Style nul. 2 graines par loges, lisses — Broussailles — AC : dans le Tell. RR : ailleurs — j Méd. j — (= T. Lepidium DC.). Mar Alg Tun

1114 —T. coronopifolia (J.P. Bergeret) Thell.

T. nudicaulis (L.) R. Br. Mar

lonopsidium Rchb.

Sépales non gibbeux à la base. 6 étamines sans écaille à la base. 4 glandes hypogynes. Silicule angustiseptée, oblongue-elliptique, obtuse aux deux sommets. Valves non ou brièvement ailées. Graines tuberculées. Plantes annuelles.

1  Grappes feuillées jusqu'au sommet. Feuilles ovales-lancéolées entières. Fleurs très petites (2-3 mm), à pétales ne dépassant pas les sépales. Silicule aptère. Style subnul — Rocailles calcaires — R : Tell algérien. Mts de Saïda — | Sic.-Alg. I — (= Bivonaea precox Bert.) Mar Alg Tun

1115. — I. albiflorum Dur.

—  Grappes feuillées à la base seulement. Feuilles lancéolées-crénelées. Fleurs un peu plus grandes (4-5 mm), à pétales 1 fois et demie aussi longs que les sépales. Silicule brièvement ailée. Style 1,5-2 mm — Forêts — RR : 03 : Ghar-Rouban — | Îbér.-Mar. | — (= I. heteros-permum Batt.). Mar Alg

1116. — I. prolongoi (Boiss.) Batt.

J. acaule (Desf.) Rchb. Mar(E)

Hutchinsia R. Brown

6 étamines non appendiculées. Silicule angustiseptée, petite, ovale ou oblongue, très comprimée; valves à nervure médiane forte formant carène, aptères. Style nul. 2 graines au plus par loge, lisses. Feuilles entières ou pennatiséquées. Plantes annuelles

1  Feuilles entières ou à 3-7 lobes peu marqués. Silicules transparentes à 4-8 graines par loge. Plante de 3-10 cm — Rochers maritimes, balmes, terrains ± salés — AC : sauf sur le littoral algéro-constan- tinois. SS — j Cosm. | — (= Hymenolobus procumbens (L.) Natt.).

1117. — H. procumbens (L.) Desv. ≡ Hornungia procumbens (L.) Hayek

—  Feuilles pennatiséquées à 7-15 lobes aigus. Silicules opaques, a 2 graines par loge — Pied des rochers — AR : dans les montagnes jusque sur l’Atlas saharien — Eur.-Méd. — (= Hornungia petraea (L.) Rchb.)

1118. — H. petraea (L.) R. Br. ≡ Hornungia petraea (L.) Rchb.

Raphanus L. (Radis)

Sépales intérieurs un peu plus larges. Pétales à onglet long et à limbe veiné-réticulé. 6 étamines. 4 glandes. Fruit lomentacé, cylindrique formé par le style, indéhiscent; article inférieur court et oblitéré. Loges séparées par des étranglements. Graines globuleuses et alvéolées. Feuilles inférieures lyrées-pennatifides. Fleurs blanches, violacées ou jaunes.

1  Siliques renflées spongieuses, larges de 5-15 mm, peu fragiles, ne se séparant pas en articles successifs — Champs, cultures — AC : dans le Tell littoral — j Méd. Mar Alg Tun Lib Egy

1119. — R. sativus L.

a) Siliques larges de 0,5-0,8 cm ± moniîiformes, longues de 1,5-6 cm.

ssp. landra (Moretti) Rouy et Fouc. = R. raphanistrum subsp. landra
 (DC.) Bonnier & Layens

— Siliques larges de 0,8-2 cm, non moniîiformes, longues de 3-8 cm.

ssp. sativus

—  Siliques grêles, larges de 2-6 mm, à péricarpe coriace non spongieux, moniliforme, se divisant à maturité en articles successifs. Cul tures AC : dans le Tell. R : ailleurs — | Méd. j — Ravenelle.

1120. — R. raphanistum L.

subsp. maritimus (Sm.) Thell. [Afr. N. ?]

Enarthrocarpus Labill.

Sépales extérieurs linéaires, les intérieurs oblongs. Pétales onguiculés. Glandes latérales très petites. 6 étamines. Fruit cylindrique à article inférieur plus développé que dans les Raphanus, indéhiscent; le supérieur long, lomentacé, rétréci dans les intervalles et à 2-3 loges superposées. Plantes annuelles, hispides, à feuilles lyrées-pinnatipartites. Fleurs jaune pâle veinées de pourpre.

1  Fruits brusquement atténués en rostre court (1,5-2 mm), filiformes, courts et épais, cylindriques toruleux; à article inférieur 0-1 sperme. Fleurs assez grandes — Steppes — AC : Hl-2, AS1-2-3, SS — | End- N.A. — (= Brassica lyrata Desf.). Mar Alg Tun Lib

1121. — E. clavatus Del. ex Godr.

— Fruits progressivement atténués en rostre conique de 4-15 mm; plus longs (2-4 cm), carénés, moniliformes, à article inférieur 1-3 sperme. Fleurs plus petites — Adventice — RR : 01 : Arzew — I E. Méd. Alg(E)

1122. — E. lyratus (Forssk.) DC.

Raffenaldia Godr.

Plante perenne, acaule, cespiteuse. Feuilles en rosette, ± lobées-pennées. Fleurs grandes, jaunes ou violacées, solitaires sur un pédoncule grêle, 1-4 cm. 6 étamines. Glandes latérales déprimées, les latérales semi-globuleuses. Fruits de 20-45 X 3-8 mm, à article inférieur indistinct, le supérieur lomentacé, tétragone, excavé sur les faces, ondulé sur les marges, à bec conique court (fig.) — Pâturages pierreux — R : Hts plateaux et Atlas saharien à l’W de Sétif — | End. W.N.A. I — (= Cossonia africana Dur.). Mar Alg

1123. — R. primuloides Godr.

Raffenaldia primuloides, GA Maroc
Photo: Dupont

R. platycarpa (Coss.) Stapf Mar*

Bunias L.

Plante annuelle de 30-60 cm, poilue glanduleuse et rude. Feuilles inférieures pennatifides, les supérieures dentées. Fleurs jaunes assez grandes (10-15 mm). Fruits nucamentacés, indéhiscents, subtétragones, à 4 angles ailés-dentés, en crête, apiculés, à 4 loges superposées 2 à 2, monospermes, graines globuleuses (fig.) — Champs — RR : K3 : La Calle. Parfois adventice ailleurs — | Méd. |. Alg Tun

1124. — B. erucago L.

Cordylocarpus Desf.

Herbe annuelle, dressée, ± hispide. Feuilles oblongues-ovales, souvent pennatifides à la base. Fleurs en grappes corymbiformes s’allongeant lors de la fructification. Fleurs jaune pâle, à sépales inégaux. 2-6 étamines. Glandes latérales déprimées, les médianes semi-globuleuses. Fruits lomentacés, de 1,8-2,5 cm, portés par un pédicelle très épais; article inférieur cylindrique 1-4 sperme, le supérieur subglobuleux monosperme à 2-4 grandes ailes circulaires ou falciformes (fig.) — Champs argileux — AC : 01-2-3, Hl-2. R : SS — | End.-Alg.~Mar. |. Mar Alg

1125. — C. muricatus Desf.

Lonchophora Dur.

Herbe annuelle, velue, à aspect de Matthiola. Feuilles radicales lyrées ou sinuées-pennatifides, les caulinaires linéaires ou oblongues. Fleurs vio­lacées, grandes (15-20 mm). Siliques tomenteuses, indéhiscentes, dressées de 1-3 cm, portant 2 appendices courts et étalés sous le style. Valves pour­vues à leur base d’une longue corne arquée étalée (fig.). Graines ovales, comprimées et bordées — Steppes — AC : Hl-2, AS1-2-3. SS : à l’E d’une ligne Aflou-Laghouat — End. E.N.A. — (= L. Gussoniana Dr — Matthiola capiomontiana Pomel). Alg Tun Lib

1126. — L. capiomontiana Dur.

Lonchophora capiomontana, Tunisie
Photo: Chatelain

Notoceras R. Br.

Plante annuelle, basse, prostrée, hispide, à inflorescences feuillées; indumentum à poils en navette. Fleurs jaune sale ou rosées, petites. Siliques apprimées, à déhiscence tardive, courtes (7-10 X 2 mm), hispides, tétragones, à valves se terminant en corne ± étalées (fig.). Graines peu nom­breuses, non bordées — Steppes, rocailles désertiques — R : Hl-2, ASl-2-3. SS : Hoggar — | Sah.-Sind. ! — (= N. canariense R. Br.).

1127. — N. bicorne (Ait.) Amo

>Notoceras bicorne
Photo: Chatelain

Erucaria Gaertn.

Herbe annuelle très rameuse. Feuilles pennatiséquées. Fleurs violet pâle, assez grandes (10-15 mm). Siliques longues de 1-3 cm, cylindriques, ± courbées en crochet. Article inférieur cylindrique, à 1-4 graines pendan­tes et sub-déhiscents; le supérieur à 2-4 graines dressées et indéhiscent, 2-3 fois plus long, progressivement rétréci, récurvé (fig.) — Pâturages dé­sertiques — AR : Hd. SS — j Sah.-Sind. I — (= E. aegiceras J. Gay). Mar Alg Tun Lib Egy

1128. — E. uncata (Boiss.) Asch.et Schw. ≡ E. pinnata (Viv.) Täckh. & Boulos

N. B. — E. hispaniea (L.) Druce qui se distingue du précédent par sa silique à article supérieur dressé brusquement rétréci en style filiforme droit a été signalé adventice à Alger et est naturalisé près d’Oran.

E. ollivieri Maire Mar*

Erucaria erucarioides (Coss. & Durieu) C. Müll. [voir sous Reboudia]

E. hispanica (L.) Druce Alg(N)

Eruca Adanson (Roquette)

Sépales dressés. Pétales unguiculés. 6 étamines (les extérieures à peine plus courtes). Glandes très petites. Ovaire cylindrique à 13-50 ovules, atténué en style. Silique ventrue, tétragone, à bec souvent ensiforme et asperme. Valves carénées par une forte nervure médiane. Graines pendantes et dis­posées sur 1-2 rangs. Plantes à odeur forte; ± hispides (poils simples) et à feuilles souvent lyrées pinnatipartites.

1 Plante annuelle à tiges feuillées. Pétales longs de 15-22 mm, blanc-jaunâtre, lâchement veinés de violet ou de brun. Silique à rostre de longueur variable — Champs, pâturages — C : dans toute l’Algérie. AR : SS — | Méd. | — « Semna » — (incl. E. latirostris Boiss. et E. longirostris Uechtr.).

1129. — E. vesicaria (L.) Car.

a) Sépales persistants sur les jeunes fruits. Tiges non fistuleuses. Mar Alg

ssp. vesicaria

— Sépales caducs après l’anthèse. Tiges fistuleuses. Mar Alg Tun

ssp. pinnatifida (Desf.) Emb. et Maire = E. pinnatifida (Desf.) Pomel

subsp. sativa (Mill.) Thell. Mar Alg Tun Lib Egy(N)

Eruca sativa, Tozeur
Photo: Dobignard

—  Plantes vivaces à tiges non feuillées …………… 2

2  Pétales violet intense. Fleurs grandes. (Sépales de 10 mm, pétales de 14-17 mm). Rostre comprimé, égalant la moitié des valves — Pâturages — RR : 03 : Mts de Tlemcen, Ghar Rouban — End.

1130. — E. setulosa Boiss. et Reut. ≡ Guenthera setulosa (Boiss. & Reut.) Gómez-
Campo

—  Pétales jaunes un peu violacés. Fleurs petites. (Sépales de 3,5-4 mm. Pétales de 5-6 mm). Rostre tétragone, quatre fois plus court que les valves — Steppes — AR : H2, AS3 — End. i — (— Brassica loncholoma Pomel).

1131. — E. loncholoma (Pomel) O.E. Schulz ≡ Guenthera loncholoma (Pomel) Gómez-Campo

Hirschfeldia Moench.

Herbes annuelles ou bisannuelles, dressées, unicaules, hispides. Feuilles inférieures lyrées-pennatipartites, les supérieures linéaires. Pétales jaunes, 2 fois plus longs que les sépales. Glandes médianes et latérales présentes, mais petites. Siliques appliquées contre l’axe, de 10-17 X 1-1,5 mm, à rostre de 4-7 mm à 0-2 graines, aussi large que les valves, renflé au sommet, puis brusquement atténué. Valves uninerviées (deux nervures latérales s’effaçant de bonne heure). Graines uniseriées, ovoïdes et brunes — Champs, décombres — I Méd. I — «Lebsane».

1132. — H. incana (L.) Lagr.-Foss

a)  Rostre droit plus court que les valves — AC : dans toute l’Algérie. Mar Alg Tun Lib

ssp. adpressa (Moench.) Maire incl. in subsp. incana

— Rostre genouillé et déjeté en dehors en général plus long que les valves — C : dans le Tell. AR : ailleurs (— Sinapis geniculata Desf.). Mar Alg Tun

ssp. geniculata (Desf.) Maire

subsp. consobrina (Pomel) Maire Alg*

subsp. incrassata (Thell. ex Hegi) Gómez-Campo Mar Alg

Reboudia Coss.

Herbe annuelle, glauque. Feuilles pinnatiséquées, à lobes très divisés. Fleurs bleu-violet, assez petites (1,5 cm). 6 étamines. Glandes très petites. Siliques dressées, apprimées sur l’axe à 10-12 graines, longues de 1,2-2 cm. Rostre aplani en forme de lancette, 1-2 sperme à tiers apical plus large que les valves (fig.). Valves subdéhiscentes, 3-5 nerviées, polyspermes. Graines brunes, lisses pendantes dans l’article inférieur et dressées dans le supérieur — Steppes, pâturages désertiques — R : à l’W de Laghouat dans l’Atlas saharien et le Sahara septentrional — I End.-Alg.-Mar. |.

1133. — R. erucarioides Coss. ≡ Erucaria erucarioides (Coss. & Durieu) C. Müll.

Diplotaxis DC.

Nègre, R. (1960). Les Diplotaxis du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. Mém. Soc. Sci. Nat. Maroc 1: 1 1-105

Sépales intérieurs un peu plus larges que les extérieurs. Pétales un peu onguiculés. Glandes latérales très petites, les médianes plus développées. 6 étamines à anthères jaunes. Ovaire à ovules très nombreux et sur 2 rangs. Style généralement court. Stigmate =t bilobé. Silique linéaire, à bec court. Valves un peu convexes ou planes, uninerves et tondeuses. Graines pendantes, très petites, sur 1-2 rangs.

1  Fleurs violettes, grandes (15-30 mm). Sépales dressés. Plante entièrement hispide, à poils raides, denses et longs de 2 à 3 mm — Pâturages désertiques — R : Montagnes du Sahara central, Gd Erg oriental — I Sah. -Sind. j — « Azezzga ». ?? Algérie Lib Egy

1134. — D. acris (Forssk.) Boiss.

—  Fleurs jaunes ou blanches lavées de violet…………… 2

2  Fleurs blanches ± lavées de violet sur les nervures basales. Tige ± hispide à poils rétrorses. Graines nettement sur 2 rangs — Cultures — CC : Cl, H2. AR : ailleurs —| Méd. |— «Hachfan».p>

1135. — D. erucoides (L.) DC.

subsp. erucoides Mar Alg Tun Egy

subsp. cossoniana (Reut. ex Boiss.) Mart.-Laborde Alg

subsp. longisiliqua (Coss.) Gómez-Campo Mar Alg

—  Fleurs jaunes …………… 3

3  Siliques étalées-réfléchies ou décombantes à maturité. Feuilles densément hispides par des poils dressés de plus de 2 mm de long …………… 4

—  Siliques dressées ou étalées-dressées. Feuilles glabres ou courtement hispides …………… 5

4  Siliques pendantes au sommet d’un gynophore capillaire long de2-4 mm. Tiges florifères feuillées, au moins à la base — C : Hl-2, AS1-2-3. SS : jusqu’au Mouydir — j Méd.-Iran-Tour. | — « Maz- loum ».p>

1136. — D. harra (Forssk.) Boiss.

Diplotaxis harra
Photo: jeanmonod

subsp. harra Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. crassifolia (Raf.) Maire Mar Alg Tun

—  Siliques étalées-réfléchies, pas de gynophore. Feuilles pinnatilobées à peu près toutes en rosette basilaire — R : AS1 : Sahara septentrional oranais — | End.-Sud-Mar. |.

1137. — D. pitardiana Maire

Diplotaxis pitardiana, Maroc, Guelmin
Photo: Chatelain
Dessin: Fl. Afr.N.

5  Plante vivace, sous-ligneuse à la base, glabre et glauque, à fleurs assez grandes (10-12 mm). Siliques à gynophore épais et court ne dépassant guère 2 mm de long — Décombres — RR : Al : Sahel d’Alger — j Sud-Eur.

1138. — D. tenuifolia (L.) DC.

—  Plantes annuelles à fleurs plus petites (— de 10 mm). Siliques sans gynophore visible …………… 6

6 Feuilles caulinaires amplexicaules, nettement auriculées à la base, cordées. Siliques ne dépassant pas 1 cm de long — Décombres, cultures — AC : dans le Tell à l’W d’Alger — | W.N.A. | — (= D.auriculata. DR.)

1139. — D. tenuisiliqua Del.

subsp. tenuisiliqua Mar Alg

subsp. rupestris (Ball) Mart.-Laborde Mar*

—  Feuilles caulinaires non amplexicaules (parfois presque nulles); siliques de plus de 1 cm de long…………… 7

7  Feuilles pinnatiséquées. Graines sphériques. Plante ± hispide à tige élevée. Rostre de la silique allongé (4-10 mm) — Pâturages ± ro­cailleux — R : Tell oranais : ssp. siifolia (Küntze) Maire — I Ibér.- Mar. — (— Brassica torulosa DR.). Alg??

1140. — D. catholica (L.) DC. sensu QS = D. siifolia G. Kunze

— Feuilles entières ou pinnatilobées. Graines ovales-elliptiques …………… 8

8  Tiges feuillées. Plantes élevées, rameuses, lâchement hispides de poils rétrorses. Rostre grêle atténué de la base, non resserrée, jus­qu’au sommet (sauf dans la ssp. brachycarpa Godr.), 1-2 sperme. Plante variable — C : dans toute l’Algérie — | Ibér.-Maur. « Char?am ».

1141 — D. virgata DC.

a)  Feuilles caulinaires sessiles, en général ± amplexicaules — Rocailles désertiques — R : Hd. AS1-2-3.

ssp. Cossoniana (Reuter) Maire et Weiller = D. erucoides
subsp. cossoniana (Reut. ex Boiss.) Mart.-Laborde

— Feuilles caulinaires ± pétiolées, jamais amplexicaules …………… b

b) Rostre contracté à la base, ovale ou ± lancéolé — Steppes — R : H2 (incl. D. Delagei Pomel). Mar Alg

  ssp. brachycarpa (Godron) Nègre.

—  Rostre progressivement atténué de bas en haut …………… c

c) Fleurs de 5-6 mm de diamètre. Plante ± hispide — Pâturages, steppe » AC : en Oranie. p>

ssp cavanillesiana Maire incl. in subsp. virgata

— Fleurs de 4 mm. Plante presque glabre — Steppes — RR : H1 : Itima.

ssp. platystylis (Pomel) Maire et Weiller incl. in subsp. virgata

subsp. virgata Mau Mar Alg Tun

—  Tiges aphylles ou à peine feuillées. Plantes basses, non rameuses, à peu près glabres. Rostre atténué à la base, asperme …………… 9

9  Feuilles profondément lobées, Pédicelles allongés 12-20 mm. Siliques nettement stipitées — Plante des zones désertiques — RR : H1 : Le Kreider, Bou Saada —  Alg.-Tun.-Lyb. Alg Tun Lib Egy

1142. — D. simplex (Viv.) Spreng.

— Feuilles lobées en général presque entières. Pédicelles courts (3-10 mm). Siliques non stipitées. Plantes des zones bien arrosées …………… 10

10  Pétales longs de 4-5,5 mm, larges de 1 mm, dépassant peu le calice. Tiges florifères ± diffuses — Décombres — R : Tell constantinois et algérois — | Méd. |  Mar Alg

1143  — D. vinimea (L.) DC.

— Pétales de plus de 7,5 mm de long, larges de 3-4 mm, bien plus longs que le calice. Tiges dressées — Toute l’Algérie, mais toujours rare — | Sud-Eur. | — « Reguiga ».

  1144. — D. muralis (L.) DC.

subsp. muralis Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. ceratophylla (Batt.) Mart.-Laborde Alg Tun

D. assurgens subsp. assurgens Mar*

  subsp. tetragona (Maire) Nègre Mar*

D. berthautii Braun-Blanq. & Maire Mar*

D. catholica (L.) DC Mar

D. duveyrieriana Coss. Alg Tun Lib

D. ollivieri Maire Mar*

D. scaposa DC. [Afr. N.?] Tun?

D. siifolia subsp. siifolia Mar Alg

  subsp. bipinnatifida (Coss.) Mart.-Laborde Mar*

D. tenuifolia (L.) DC. Mar(E?) Alg(E?)

Sinapis L. (Moutarde, Sénevé)

Sépales étalés, les intérieurs un peu plus larges. Pétales onguiculés. 6 étamines à anthères jaunes. Glandes latérales prismatiques et parfois bi- lobées, les médianes, semi-globuleuses. Ovaire pauciflore (4-10 ovules) à ovules sur un seul rang et à style aussi long ou plus long que lui. Silique cylindrique terminée en bec ensiforme. Valves convexes, toruleuses 1-7 nerviées (nervures à la fin indistinctes). Graines sphériques, pendantes. Fleurs jaunes. Feuilles inférieures lyrées ou pinnatifides.

1  Herbe vivace entièrement couverte de poils raides. Siliques à pédi-celle dressé, appliquées contre l’axe et à rostre crochu, arqué vers le bas — Champs, pâturages — j W. Méd. I — « Lebsan ».

1145. — S. pubescens L.

a) Siliques indéhiscentes à peine poilues, très renflées, ovoïdes-coniques, 3-4 fois plus longues que larges a maturité — RR : Constantine : Mts Debah et Thaya. Alg*

ssp. aristidis (Pomel) Maire et Weiller

—  Siliques cylindriques, très allongées …………… b

b) Siliques déhiscentes, non hastées à la base — C : dans toute l’Algérie. Alg Tun Lib

ssp. pubescens

— Siliques indéhiscentes, hastées à la base — R : Hts plateaux constantinois. Alg*

ssp. indurata (Coss.) Batt.

—  Herbes annuelles, ± hispides. Siliques à pédicelle ± étalé, rostre droit ...........  2

2  Rostre de la silique conique peu comprimé, large de 1-1,5 mm au plus. Graines 8-20 par loge — Champs, sables — AC : dans le Tell. R : ailleurs — | Paléo-Temp. | — Moutarde des champs, « Khardel ».

1146. — S. arvensis L. subsp. arvensis

—  Rostre de la silique fortement aplati, large de 3 mm au moins dans sa partie basale. Graines 3-5 par loge …………… 3

3  Siliques linéaires, à rustre atténué dans son tiers supérieur seulement et à peine plus long que les valves. Pétales à peine plus longs que les sépales — R : 01-2-3, H1 — | Ibér-Mar. | — (— S. hispida Schousb.). Mar Alg

1147. — S. flexuosa Poiret

—  Siliques atténuées vers le sommet, fortement bosselées à l’emplace­ment des graines, à rostre atténué dès sa base et plus long que les valves. Pétales nettement plus longs que les sépales — j Paléo-temp. J — Moutarde blanche « Kherdel el abiod ».

1148. — S. alba L.

a)  Feuilles lyrées-pennatipartites. Rostre plus long que les valves, seminifère — Champs, décombres — C : dans le Tell. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. alba

— Feuilles non lyrées, profondément pennatipartites. Rostre droit, bien moins long que les valves, asperme — AC : dans le Tell (champs de lin). Mar(A) Alg(A) Tun(A)

ssp. dissecta (Lag.) Bonnier

subsp. mairei (H. Lindb.) Maire Mar Alg Tun Lib

Erucastrum Presl

Sépales dressés-étalés, égaux. Pétales atténués en onglet. 6 étamines. Glandes latérales semi-lunaires très petites, bilobées; les médianes petites. Ovaire à 12-50 ovules sur un rang. Style court. Silique étroitement linéaire, à section transversale nettement quadrangulaire. Rostre variable asperme ou seminifère. Valves carénées par une forte nervure médiane. Graines uniseriées ou subunisériées, pendantes, un peu comprimées ou rarement globuleuses. Feuilles (au moins les inférieures) lyrées-pinnatifides ou pennatipartites. Plantes très proches des Brassica.

1  Plante annuelle, en général glabrescente. Fleurs jaunes. Siliques à rostre allongé, 4-6 mm, très atténué, aigu au sommet; à 12-20 graines — AC : en Algérie, sauf dans la zone littorale à 1*E d’Arzew. — | AN- Canaries | « Khardel » — ( = Brassica Havardi Pomel). Mar Alg Tun Lib

1149. — E. varium Dur.

—  Plante vivace à souche ligneuse, entièrement hispide. Fleurs blanches. Siliques à rostre très court 1-2 mm, conique obtus; à 25-50 graines — AC : dans les steppes des hauts plateaux algéro-oranais — | End.- Alg.-Maroc. I — « Chnaf ». Mar Alg

1150. — E. leucanthum Coss. et Dur.

E. brevirostre (Maire) Gómez-Campo Mar*

E. elatum (Ball) O.E. Schulz Mar*

E. ifniense Gómez-Campo Mar*

E. rifanum (Emb. & Maire) Gómez-Campo Mar*

E. littoreum (Pau & Font Quer) Maire

  subsp. brachycarpum (Maire) Gómez-Campo Mar*

  subsp. glabrum (Maire) Gómez-Campo Mar*

  subsp. littoreum Mar*

E. virgatum subsp. pseudosinapis (Lange) Gómez-Campo Mar?

Brassica L.

Sépales dressés ou étalés-dressés, inégaux (les intérieurs beaucoup plus larges). Pétales onguiculés. 6 étamines. Glandes latérales prismatiques, par­fois très petites; les médianes de formes variables Ovaire à ovules en nom­bre très variable (5-45), sur un rang. Style généralement long. Silique linéaire ou oblongue, section transversale biconvexe, se prolongeant en bec souvent 1-2 sperme. Valves souvent toruleuses, carénées par une forte nervure médiane (nervures latérales peu distinctes). Graines unisériées, pendantes, généralement globuleuses. Feuilles variables. Fleurs jaunes, blan­châtres ou veinées de violet.

1  Plantes vivaces à souche ligneuse vêtue de vestiges foliaires. Feuilles toutes ou presque toutes en rosette basilaire. Tiges basses, aphylles ou à 1-2 feuilles rapidement décidues. Fleurs jaunes …………… 2

—  Plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces, à feuilles basilaires caduques. Tiges élevées, ramifiées, feuillées …………… 3

2  Siliques nettement aplaties. Tiges florifères aphylles. Racèmes pauciflores (2-20 fleurs). Graines ovoïdes — RR : H1 : ssp. africana (OE Schultz) Maire — | W, Méd. | — (= B. humilis DC.). Très polymorphe.p>

1151. — B. saxatilis (Lam.) Amo incl. in Guenthera repanda (Willd.) Gómez-Campo

—  Siliques cylindriques. Tiges florifères portant en général 1-2 feuilles souvent très réduites. Racèmes 25-40 flores. Graines globuleuses — Pâturages, rocailles — AC : sur les montagnes et les hauts plateaux à l’E d’Alger. R : Sersou — Ital.-Alg. I — (incl. fî. rupicola Pomel et B. brachyloma Boiss.).

1152. — B. gravinae Ten. ≡ Guenthera gravinae (Ten.) Gómez-Campo

3  Plantes à tiges ligneuses aériennes bien développées …………… 4

—  Plantes annuelles ou vivaces, mais tout au plus à souche ligneuse …………… 5

4  Sous-arbrisseau peu ramifié, à fleurs très grandes (2-3 cm) et blanches. Feuilles très grandes (20-35 x 10-15 cm) — Rochers de montagnes juxta-littorales — RR : Edough : ssp. atlantica (Coss.) Onno E. Méd. | — « Kramb el Djebel » — (= B. insularis Batt).

1153. — B. cretica Lam. incl. in B. insularis Moris

—  Sous-arbrisseau glabre, très rameux dès la base, haut de 30-50 cm et à tiges imbriquées ± spinescentes. Fleurs petites, de 1,5 cm, jau­nâtres. Feuilles petites (2-5 cm) — RR : 01 : Rochers maritimes du Sahel d’Oran, îles Habitas — | End. |  (= B. scopulorum Coss. et Dur. Alg*

1154. — B. spinescens Pomel

5  Feuilles caulinaires amplexicaules (toutes ou au moins les moyennes) .....  6

—  Feuilles caulinaires sessiles ou pétiolées, mais non amplexicaules ..........  8

6  Siliques grandes (4-10 cm de long), épaisses, multiovulées, à rostre conique large à la base. Plantes ± cultivées.

a) Sépales dressés. Feuilles charnues. Fleurs jaune pâle : B. oleracea L. (Chou, « Kromba »).

— — Sépales étalés. Feuilles non charnues. Fleurs jaune d’or …………… b

b) Feuilles glauques et glabres : B. Napus L. (Navet, « Left »).

— Feuilles vertes et hispides :... B. rapa L. (Rave, «Le/t thorcki»). Seule cette dernière espèce est probablement spontanée dans le Tell algérien.

—  Siliques petites (1-2 cm de long), grêles, pauci-ovulées, à rostre fili­forme. Fleurs jaunes …………… 7

7  Plante annuelle à tige rameuse dès la base, à feuilles glabres ou presque, les inférieures ovales entières ou à peine denticulées. Pédi- celles grêles, étalés, égalant 2-3 fois la silique — CC : jusque sur l’Atlas saharien — I AN-Sic.

1155. — B. amplexicaulis (Desf.) Pomel ≡ Guenthera amplexicaulis (Desf.) Gómez-Campo

- Axe de l’inflorescence droit ; Graines unisériés, siliques linéaires-oblongues, sommet non élargies (1,5-2 mm larg.), à rostre très court (c. 1 mm), à valves membraneuses. sépales membraneux glabres ou plus ou moins poilus ………………………………………….……………subsp. eu-amplexicaulis Maire et Weiller Mar Alg Tun
 - Axe de l'inflorescence souvent en zigzag ; graines plus ou moins bisériées, siliques obovoïdes-oblongues, sommet arrondies renflées, atténuées à la hase ; valves coriaces, très convexes, c. 2,5 mm larg. Rostre allongé (c. 2 mm), presque filiforme. Pédoncules fructifères dépassant peu la longueur de la silique. ………………………………………………………………subsp. Souliei (Batt.) Maire et Weiller. Mar Alg

Brassica amplexicaulis subsp. Souliei
Photo: Medjahdi
Dessin: Fl. Afr. N.

—  Plante vivace à tige simple, dressée, entièrement et densément hispi-de. Feuilles inférieures, lancéolées, profondément dentées Pédicelles égalant environ la silique — R : AS3. H2 à l’E de Batna — ! End.

1156. — B. dimorpha Coss. et Dur. ≡ Guenthera dimorpha (Coss. & Durieu) Gómez-Campo

8  Siliques à pédicelles très courts (3,5-5 mm), érigées, appliquées contre l’axe de l’inflorescence — Cultures, lits d’oued. R : çà et là dans le Tell algérien — I Euros. I — Moutarde noire « Khardel » — (= Sinapis nigra L.). Mar Alg Tun Lib Egy

1157. — B. nigra (L.) W.D.J. Koch

—  Siliques à pédicelles étalés, longs au moins de 10 mm …………… 9

9  Grappes à fleurs (les inférieures au moins), pourvues de bractées ovales-linéaires parfois très réduites. Siliques hispides ou simplement hérissées de quelques cils raides — Pâturages, décombres — C : dans le Tell constantinois, Alger — | End. Num. I — (= Sinapis procumbens Poiret). Alg Tun

1158. — B. procumbens (Poiret) O.E. Schultz

—  Fleurs dépourvues de bractées. Siliques glabres …………… 10

10  Feuilles glauques et glabres ou portant tout au plus quelques cils épars sur les marges surtout. Pédicelles très allongés, aussi longs que la silique — AC : dans le Tell oranais de Ténès aux Beni Snassen — | End. |. Mar Alg>

1159. — B. maurorum Dur.

—  Feuilles vertes, densément hispides, rarement glabres. Pédicelles bien plus courts que la silique …………… 11

11 Plante en général vivace, à tiges feuillées très ramifiées dès la base. Silique bosselée. Rostre court et trapu, ne dépassant guère 8 mm de long — Champs, sables, broussailles. Type très polymorphe — | Méd. |.

1160. — B. fruticulosa Cyrillo

a) Siliques de 5-7 cm — Environs d’Oran.

ssp. Pomeliana Maire

—  Siliques de 4 cm au plus …………… b

b) Sépales densément velus. Fleurs jaunes — Hauts plateaux algérois. Oranie.p>

ssp. cossoneana (Boiss. et Reut.) Maire

— Sépales glabres ou présentant seulement quelques poils à leur sommet.

c) Fleurs épanouies, jaune vif — Tell algérois et oranais.

ssp. mauritanica (Coss.) Maire incl. in subsp. cossoniana

—  Fleurs blanches ou blanc jaunâtre …………… d

d) Feuilles inférieures densément villeuses. Plante très puissante (1-2 m) — Sables littoraux du Sahel d’Alger.

ssp. radicata (Desf.) Batt.

— Feuilles inférieures glabres ou peu hispides — Sables du littoral oranais, Chelifï.

ssp. glaberrima (Pomel) Batt. incl. in subsp. radicata

—  Plantes annuelles à feuilles toutes ou presque toutes basilaires et à tige peu ramifiée. Rostre très allongé, dépassant en général 12 mm …………… 12

12  Fleurs petites. Pétales de 5-7 mm, jaune clair, obovales oblongs —Sables du littoral et de l’intérieur — R : Tell algérois et Oranais. Hauts plateaux et Atlas saharien — I Méd. Mar Alg Tun Lib Egy

1161. — B. tournefortii Gouan

—  Fleurs plus grandes. Pétales de 7-13 mm, ovales, vert jaunâtre lavés de brun — AR : Sables du littoral oranais, Chelifï, Médéa, Sersou : ssp. sabularia Maire — « Aslous » — Ibéro-Maur. I. (incl. B. psam- mophila Pomel, = B. sabularia Brot. non Moris nec GG). Mar Alg

1162. — B. barrelieri (L.) Janka

B. juncea (L.) Czern. [cult., subspont. ou adv. Afr. N.] Alg(A) Tun(A) Lib(A) Egy(A)

B. napus L. [cult., subspont. ou adv. Afr. N.]

B. oleracea L. [cult. et rarement subspont. Afr. N.] Mar Alg Tun Lib

B. oxyrrhina Coss. [nom. altern.] Mar

Guenthera

y mettre les qql brassica

Conringia Heist. ex Fabr.

Herbes annuelles, glabres et glauques, à tiges dressées, de 20-100 cm. Feuilles caulinaires largement amplexicaules, elliptiques ou oblongues. Fleurs blanc-jaunâtre assez grandes (10-15 mm). Siliques étalées-dressées, très longues (8-15 cm), tétragones, à bec très court. Valves uninerves. Graines sur un rang, oblongues et rugueuses — çà et là dans toute l’Algérie — Euras. — (= Erysimum orientale R. Br. = E. perfoliatum Crantz). Mar Alg Tun Lib Egy

1163. — C. orientalis (L.) Andrz. ex DC.

Conringia orientalis_Tunisie
Photo: Chatelain

Foleyola Maire

Buisson très rameux, glauque, spinescent. Feuilles étroites, petites, charnues, très caduques. Fleurs violettes, grandes (15-20 mm), à sépales de longueur très inégale. Pétales longuement exserts et très écartés à l’anthèse. Glandes médianes corniculées, les latérales déprimées et peu visibles. Siliques dressées, de 1,5-3 cm, cylindriques. Partie valvaire indéhiscente, 1-4 sperme. Bec comprimé conique 7-15 mm (fig.), asperme. Graines pendantes — Zones d’épandage — R: à l'W de la Saoura — I End.-S.Mar.  Mar Alg

1164. — F. billotii Maire

Foleyola billotii AA
Photo: Dobignard

Moricandia DC.

Sépales dressés, les extérieurs linéaires, les intérieurs oblongs. Pas de glandes médianes, les latérales en croissant. Ovaire multiovulé (40-200 œufs). Silique linéaire déhiscente comprimée, tétragone, brièvement rostrée. Valves obtuses, à nervure médiane épaisse. Graines très petites, très nombreuses, pendantes, 1-2 sériées. Fleurs violettes, grandes et belles. Feuilles charnues.

1  Plante glauque, annuelle, bisannuelle ou vivace. Feuilles basales obovales, ± sinuées, ne formant pas de rosette. Fleurs ne dépassant pas 2 cm. Siliques à bec court (1-3 mm). Type polymorphe — I Méd.- Sah.-Sind. I — « Gdem » « Kromb el Djemel », « Tammadjei ».

1165. — M. arvensis (L.) DC.

a)  Graines bisériées, plantes presque toujours annuelles, à feuilles caulinaires amplexicaules — CC : jusqu’au Sahara central.

ssp. arvensis Maire

— Graines unisériées, plantes vivaces à feuilles caulinaires non ou à peine amplexicaules..... b

b) Grappes pauciflores non corymbiformes, rameaux étalés ± épineux à leur extrémité — R : M’Zab (incl. M. alypifolia Pomel). Alg*

ssp. spinosa (Pomel) Batt. ≡ M. spinosa Pomel

—  Grappes multiflores corymbiformes. Rameaux dressés, jamais épineux — C : jusque dans le Sahara septentrional (incl. M. pallida Pomel, M. longirostris Pomel; M. patula Pomel). Mar Alg Tun Lib

ssp. suffruticosa (Desf.) Maire ≡ M. suffruticosa (Desf.) Coss. & Durieu

Moricandia suffruticosa, GA Maroc
Photo: Dupont

— Plante verte, annuelle, pouvant dépasser 1 m, à tiges atteignant la grosseur du pouce. Feuilles basales oblongues, en rosette persistante lors de la floraison, nombreuses (10-15). Fleurs grandes (2-3 cm). Siliques atteignant 4 cm, à bec long de 4-6 mm. Siliques biséries — dépandage — Localisée Sahara oranais : Oued Namous, Zousfana — End. I — « Foui el Ibel ». Mar Alg

1166. — M. foleyi Batt.

M. nitens (Viv.) E.A. Durand & Barratte Tun Lib Egy

Pseuderucaria (Boiss.) O.E. Schultz

Sépales dressés, les extérieurs linéaires et les intérieurs oblongs et gibbeux-sacciformes; tous très obtus. Pétales longuement onguiculés. Glan­des médianes subulées ou subnulles, les latérales en croissant. Ovaire multi­ovulé. Silique linéaire, déhiscente. Valves obtuses à forte nervure médiane et 2 latérales. Graines uniseriées ou bisériées, pendantes, étroitement ailées, plantes annuelles, glauques et glabres, à feuilles charnues. Fleurs violettes.

1  Pédicelles fructifères filiformes 5-15 mm. Grappes fructifères grêles à axe en zig-zag. Siliques à 36-60 graines unisériées. Feuilles penna­tiséquées à segments tous étroitement cylindriques — Lits d’oued. steppes — AR : Hl-2. AS1-2-3. S.S. — | End. N.A. | — « Lesles » (—Moricandia teretifolia Desf.). Mar Alg Tun Lib Egy

1167. — Ps. teretifolia (Desf.) O.E. Schultz

— Pédicelles fructifères courts, trapus 1-5 mm. Grappes fructifères à axe épais rigide. Siliques à 100-130 graines ± bisériées. Feuilles 1-2 pennatiséquées à segments linéaires filiformes — Rocailles — R ; SS. SC : Tassili n’Ajjers : ssp. Tourneuxii (Coss.) Maire — i Sah- Sind. | — (= Moricandia Tourneuxii Coss.).

1168. — Ps. clavata (Boiss. et Reut.) O.E. Schultz

subsp. tourneuxii (Coss.) Maire

subsp. clavata Egy

Ammosperma Hook.

Herbe annuelle, hispide à poils blancs, vert cendré, à tiges étalées ou dressées. Feuilles un peu charnues, pennatiséquées, à segment en lanières. Fleurs violet pâle ou blanches, petites (8-12 mm). Glandes marquées. Siliques de 2,5-5 cm, aplaties, à bec très court, souvent courbées, à valves uninerves déhiscentes. Graines sur 2 rangs, très légèrement marginées — Steppes — AR : Hodna Sahara septentrional — I End.-Sud-Alg. | — (= Moricandia cinerea Coss.).

1169. — A. cinereum (Desf.) Baill.

Morettia canescens, Tunisie
Photo: Chatelain
Morettia canescens
Dessin: Fl. Afr. N.

A. variabile Nègre & Le Houérou Alg Lib
Herbe annuelle. Feuilles en rosettes basales, non laciniées, tomenteuses. Silique couverte de poils avec 3 nervures saillantes.

Morettia DC.

Plante désertique, rameuse, étalée, blanchâtre, à indumentum étoilé. Feuilles ovales. Inflorescences en grappes allongées à siliques appliquées. Fleurs blanches, petites. Pétales linéaires. Siliques de 5-15 mm, cylindriques, aiguës au sommet, ± tronquées à la base, hispides. Valves saillantes inté­rieurement entre les graines et constituant des cloisons transversales incomplètes. Graines uninerviées et aptères — Pâturages désertiques — C : au sud de l’Atlas saharien — Sah-Sind. i — « Habalia » « Asslar ». Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1170. — M. canescens Boiss.

Morettia canescens,
Photo: jeanmonod
Morettia canescens,
Photo: Dupont
Morettia canescens,
Dessin: Fl. Afr. N.

M. philaeana (Delile) DC. Alg Lib Egy

Alliaria Scop. (Alliaire)

Plante de 40-80 cm, dressée et robuste. Feuilles basales pétiolées, cordées-réniformes et crénelées, les supérieures ovales en cœur, grossière­ment dentées. Fleurs blanches en grappes terminales corymbiformes s’allongeant à la fructification. Silique linéaire subtétragone, légèrement bosselée, ascendante, à valves déhiscentes et à 3 nervures (la médiane forte), à bec très court ou nul. Graines unisériées, brunâtres et fortement striées, aptères. Bisannuelle à odeur d’ail — Forêts — AC : Kl-2-3. A2 : Atlas de Blida, Teniet. AS3 : Aurès — | Euras. î — (Sisymhriun Alliaria Scop.). Mar Alg Tun

1171. — A. officinalis M. Bieb. incl. in A. petiolata (M. Bieb.) Cavara & Grande

Cardamine L. (Cardamine)

Sépales étalés ou étalés-dressés (calice ouvert). Pétales onguiculés. 4 ou 6 étamines. Glandes présentes. Silique linéaire, allongée et comprimée. Valves énerviées (ou presque) à déhiscence élastique (s’enroulant en spi­rale après la déhiscence), à style court. Graines unisériées et aptères. Plantes annuelles à saveur de cresson. Fleurs blanches.

1  Herbe entièrement glabre, dépourvue en général de rosette basale. Feuilles pennatilobées à 11-15 segments très étroits. Grappes fructi­fères très allongées — Dayas, bords des marais — RR : K3 : lac Tonga, la Calle. Al : Forêt de Reghaia — I Circumbor. Alg

1172. — C. parviflora L.

—  Herbe ± poilue, à rosette de feuiles basales. Feuilles pennatilobées à 5-11 segments ovales-lancéolés. Grapppes fructifères courtes — Forêts, broussailles. — Circum-bor. Mar Alg Tun Lib

1173. — C. hirsuta L.

a) Plante élevée à 6-12 feuilles caulinaires aussi grandes que celles de la base, à lobes incisés, 6 étamines — R : forêts, Edough, Akfadou. Mar Alg

ssp. silvatica (Lam.) Syme incl. in C. flexuosa With.

— Plante plus petite à 1-3 feuilles caulinaires ± réduites à lobes sub­entiers. 4 étamines — CC : partout sauf dans le sud.

ssp. hirsuta Syme

C. pratensis L. subsp. atlantica (Emb. & Maire) Greuter & Burdet Mar

Barbarea Beck. (Barbarée)

Herbe glabre à tige élevée (20-80 cm). Feuilles pennatiséquées à 3-9 segments, ± charnues. Fleurs jaunes, petites, en grappe corymbiforme lâche. Sépales jaunâtres. Siliques allongées, linéaires, de 1,5-4 cm, nettement tétragones. Valves à une forte nervure dorsale, ne s’enroulant pas après la déhiscence. Bec court. Graines comprimées, unisériées et aptères — Lieux humides — Circum-bor. . Alg Tun

1174. — B. vulgaris R. Br.

 

a) Feuilles supérieures ovales ±: dentées — AC : dans le Tell.

ssp. vulgaris Maire

— Feuilles supérieures pennatiséquées — RR : 03 : Monts de Tlemcen. Mar Alg

ssp. intermedia (Bor.) Maire = B. intermedia Boreau

Arabis L. (Arabette)

Pas de glandes médianes, les latérales présentes. Silique linéaire, allongée. Valves à nervure médiane faible. Bec court. Graines unisériées en général ailées ou non. Plantes généralement frutescentes, à feuilles caulinaires, généralement cordées-amplexicaules.

1 Fleurs violettes ou bleu violacé. Petite plante annuelle de 10-25 cm, à ailes basilaires en rosette radicale et ovales-dentées. Siliques étalées de 4-7 cm, raides — Rochers ombragés — AR : Montagnes du Tell, Aurès, Mt du Hodna — j Méd. j

1175. — A. verna (L.) R. Br.

Arabis verna
Photo:Dobignard

—  Fleurs blanches ou blanc jaunâtre …………… 2

2  Fleurs jaunâtres. Plante bisannuelle puissante (30-80 cm) à siliques longues 9-15 cm, arquées pendantes sur un même côté de l’infloresrescence, comprimées-bosselées. Graines très largement ailées — Forêts humides des montagnes — R : Babors, Djurjura, Akfadou, Atlas de Blida, Zaccar, Aurès — Méd. |.p>

1176. — A. turrita L.

—  Fleurs blanches à siliques dressées ou ± étalées, mais jamais pendantes …………… 3

3  Plantes vivaces, cespiteuses, à souches ligneuses pourvues de nombreux rejets stériles …………… 4

—  Plantes annuelles ou bisannuelles, sans rejets stériles …………… 5

4  Fleurs grandes de 1-1,5 cm. Sépales latéraux fortement sacciformes. Feuilles molles assez grandes (3-5 cm), dentées. Siliques bosselées, un peu flexueuses. Graines étroitement ailées — Rocailles ombragées — AR : Hautes montagnes du Tell, Aurès, Monts du Hodna et de Tlemcen : ssp. caucasica (Willd) Briq. — | Oro-Méd. | — (= A. albida Stev.).

1177. — A. alpina L. = A. alpina subsp. caucasica (Willd.) Briq.

—  Fleurs petites (5-6 mm). Sépales latéraux non sacciformes. Feuilles rigides, petites (1-2 cm), presque entières — Rochers calcaires — R : K2 : Chaîne des Babors, Takoucht, Kl : Djurdjura — | End. j.

1178. — A. doumetii Coss.

5  Petites plantes annuelles à siliques étalées …………… 6

—  Plantes bisannuelles à tige élevée et à siliques apprimées contre l’axe …………… 7

6  Siliques grêles, larges au plus de 1 mm. Axe de l’inflorescence grêle, en zigzag. Feuilles caulinaires lancéolées 3 à 4 fois plus longues que larges, auriculées. Petite plante vert-blanchâtre, de 10-30 cm, velues — Forêts — AC : dans le Tell. R : Atlas saharien — [ Méd.p>

1179. — A. auriculata Lam.

—  Siliques épaisses (larges de 1,5-2 mm). Axe de l’inflorescence épais et rigide. Feuilles caulinaires ovales, au plus 2 fois plus longues que larges, à peine auriculées — Forêts — AC : dans le haut Tell et sur les hauts plateaux. — RR : ailleurs — | S. Méd. | — (= A. latifolia Dur.).

1180. — A. parvula Dufour ex DC.

7   Feuilles caulinaires glabres, entières, lancéolées, très grandes (8-12 cm). Siliques très longues (7-11 cm) — Forêts des montagnes — AR : Kl-2-3, A2 : Atlas de Blida. ssp. pseudo-turritis (Boiss. et Heldr.) Maire — I Cosm. I.

1181. — A. glabra (L.) Weinm. = A. glabra subsp. pseudoturritis (Boiss. & Heldr.) Maire

—  Feuilles caulinaires pubescentes, dentées, bien plus courtes (3-5 cm). Siliques courtes (3-6 cm)    ......... 8

8  Plantes entièrement hispides y compris l'axe de l'inflorescence et les siliques. Pédicelles très courts (2-4 mm), indurés, fortement dilatés — Forêts — AC : sur les montagnes du Tell, l’Aurès et le Mont du Hodna. — RR : ailleurs — ( End. N.A. | — ( — Turritis pubescens Desf.).

1182. — A. pubescens (Desf.) Poir.

subsp. decumbens Ball

subsp. leucanthemifolia (Pau & Font Quer) Maire

subsp. pubescens

—  Plante à axe et silicules glabres. Pédicelles plus longs (6-10 mm) et grêles — Forêts de montagnes — Circum-bor.

1183. — A. hirsuta (L.) Scap.

a) Feuilles caulinaires non auriculées, arrondies à la base — R : Babors, Akfadou, Djurdjura, Mouzaïa, Aurès (incl. A. Balansae Boiss. et Reut.).

ssp. sessiliflora Gaudin = subsp. hirsuta

— Feuilles caulinaires auriculées à la base — AC : Montagnes du Tell, Mt du Hodna, Ouarsenis.

ssp. sagittata (DC.) Gaudin ≡ A. sagittata (Bertol.) DC.

  subsp. hirsuta

  subsp. balansae (Boiss. & Reut.) Maire

A. conringioides Ball

  subsp. conringioides Mar*

  subsp. humbertii (Quézel) Dobignard & D. Jordan Mar*

A. erubescens Ball Mar*

A. josiae Jahand. & Maire Mar*

A. nova subsp. iberica Rivas Mart. ex Talavera Mar

A. sagittata (Bertol.) DC. Alg

A. tunetana Murb. Tun*

A. verdieri Quézel Mar*

Rorippa Scop (Cresson)

(= Nasturtium R. Br.)

Sépales étalés. Pétales un peu onguiculés. 4 ou 6 glandes hypogynes. Silique sessile, parfois ± siliculiforme, de moins de 2 cm. Style court. Valves sans nervures marquées. Graines aptères et bisériées.

I  Fleurs blanches. Fouilles pennatiséquées à segments largement ovales. Siliques cylindracees, plus longues que les pédicelles. Vivace, à saveur piquante —- C : dans les eaux de toute l'Algérie, surtout littorale —| Cosm. j .  Cresson de fontaine « Guerrinouch » — ( = Nasturtium officinale R. Br.).

1184. — R. nasturtium-aquaticum (L.) Hayek

—  Fleurs jaunes. Feuilles pinnatiséquées à segments étroits linéaires …………… 2

2  Silicules ovales ou elliptiques lisses, courtes (0,3-0,7 cm), pas plus longues que leur pédicelle. Feuilles supérieures entières, lancéolées, dentées — Marais — RR : K3 : Lacs de la Calle, Tcnga, K2 : Collo — ! Holarct. [ — (= Nasturtium amphitium R. Br.).p>

1185. — R. amphibia (L.) Besser

—  Silicules allongées, 1,5-2 cm, bien plus longues que leur pédicelle. tuberculeuses, progressivement atténuées vers le sommet. Feuilles radicales, à segments entiers. Feuilles supérieures pennatifides — Lieux humides — E : AS3 : Aurès, 03 : Monts de Tlemcen : ssp. Munbyana (Boiss. et Reut.) Maire — I W. Méd.

1186. — R. aspera (L.) Maire ≡ Sisymbrella aspera (L.) Spach

R. africana (Braun-Blanq.) Maire

  subsp. africana Mar

  subsp. mesatlantica Litard. & Maire Mar*

R. hayanica Maire Mar*

R. microphylla (Boenn. ex Rchb.) Hyl.

R. sylvestris (L.) Besser Alg(A)

Erysimum L.

Sépales dressés, peu ou pas gibbeux. Pétales onguiculés. Glandes médianes et latérales présentes. Silique allongée, ± tétragone, à valves carénées par une forte nervure médiane. Gaines unisériées, épaisses, non ailées.

1 Plante annuelle à fleurs assez petites (8-10 mm) et corolle jaune. Silique ± dressée, courte (2-5 cm), à style sub-nul, couvertes de poils trifurqués — Forêts claires, rocailles — AC : sur les hauts plateaux, le haut Tell et l’Atlas saharien algéro-oranais. R : Sahara septentrional — Ibéro-Maur. | — (= E. Kuntzeanum Boiss. et Reut.).

1187. — E. incanum Kunze

Erysimum incanum ssp_incanum
Photo: Dupont

subsp. incanum

subsp. mairei (Sennen & Mauricio) Nieto Fel. Mar

subsp. pachycarpum (Maire) Dobignard Mar*

—  Plantes vivaces, à fleurs plus grandes (13-20 mm). Siliques plus longues (6-10 cm), à style allongé et bien visible (2-5 mm); couvertes de poils en navette …………… 2

2  Fleurs jaune d’or. Siliques assez larges. Plante de montagnes — AC : Montagnes du Tell et des hauts plateaux. — R : sur l’Atlas saharien — Oro-Méd. | — (incl. E. nemorale Pomel, E. nervosum Pomel; = E. grandiflorum Desf.).

1188. — E. bocconei (All.) Pers. sensu QS incl. in E. grandiflorum Desf.

—  Fleurs blanc à blanc-jaunâtre. Siliques très grêles — Plante des dunes maritimes et littorales — RR : Ol : de la Macta à Mostaganem —End. W.N.A. | (incl. E. elatum Pomel).

1189. — E. semperflorens (Schousb.) Wettst.

Erysimum semperflorens
Photo: Medjahdi

subsp. elatum (Pomel) Maire Alg*

subsp. semperflorens Mar*

E. wilczekianum Braun-Blanq. & Maire Mar

E. repandum L. Alg(A) Egy(A)

E. crepidifolium Rchb. Alg(A)

E. cheiri (L.) Crantz [natural. Afr. N.] Mar(N) Alg(N)

E. cheiranthoides L. [éteint Afr. N.?] Alg(E)

N.B. — E. cheiranthoides L. et E. répand uni L. ont été signalés adventices, le premier au Kreider et le second à Alger.

Sisymbrium L.

Sépales ±. étalés-dressés. Glandes latérales et médianes conjointes. Silique linéaire, droite ou courte, dehiscente. Valves à nervure médiane forte et 2 nervures latérales. Graines 1 seriees, oblongues ou ellipsoïdales.

1  Grappes fructifères feuillées jusqu’au sommet. Siliques 1-2 à l’aisselle de feuilles, courtes (1,5-3 cm), ± érigées, bosselées, recourbées au sommet Feuilles inférieures roncinées, les supérieures hastées. Fleurs jaune pâle et petites — Pâturages arides — AC : sur les hauts pla­teaux et l’Atlas saharien. R : ailleurs — I Méd.-lran-Tour. Mar Alg Tun Lib Egy

1190. — S. runcinatum Lag. ex DC.

—  Grappes fructifères, nues …………… 2

2  Fleurs blanches ou blanc jaunâtre …………… 3

-  Fleurs jaune franc  presque toutes en rosette basale, grandes (6-10 cm), entières ou pennatilobées, les caulinaires très rares lancéolées, très petites. Fleurs grandes, blanc ou blanc-jaunâtre. Siliques dressées-arquées, de 4-6 cm, à pédicelle court — Rocailles, forêts — R : çà et là sur les hauts plateaux. AC : dans l’Atlas saharien, l’Aurès et les Monts du Hodna — I Ibéro- Maur. I. pan class="geograph">Mar Alg

1191. — S. crassifolium Cav.

-  Plantes annuelles à feuilles hispides, bien plus petites …………… 4

4  Siliques longuement pédicellées, glabres et grêles, droites et non bosselées. Plante de 5-30 cm à fleurs très petites. Feuilles entières ou dentées, presque toutes en rosette basilaire — Forêts, maquis — Ç : dans le Tell algéro-constantinois. R : en Oranie — | Cosm. (=Arabidopsis Thaliana (L.) Heyn.).p>

1192. — S. Thalianum (L.) Gay et Mon. ≡ Arabidopsis thaliana (L.) Heynh.

-  Siliques presque sessiles, torulées, souvent récurvées au sommet, longuement pubescentes. Plante de 10-30 cm. Feuilles lancéolées- linéaires, dentées ou pinnatifides. Fleurs très petites — Pâturages rocailleux — C : sur les hauts plateaux et l’Atlas saharien. AC : dans le Sahara septentrional. RR : Haut Tell — ! S. Méd. | — (= Torularia torulosa (Desf.) O.E. Schulz. — Malcomia torulosa (Desf.) Boiss.).

1193. — S. torulosum Desf. ≡ Neotorularia torulosa (Desf.) Hedge & J. Léonard

5  Siliques sub-sessiles, à pédicelle de 1-2 mm …………… 6

—  Siliques nettement pédicellées …………… 7

6  Siliques longues (3,5-5 cm), très étalées, rigides, perpendiculaires à l’axe, trinerviées à la loupe. Plante glabre. Feuilles roncinées-pinnatifides. Fleurs très petites — Décombres, broussailles — C ; en Algérie, sauf dans le Tell algéro-constantinois — I S. Méd. I — « Rhervra » Mar Alg Tun Lib Egy

1195. — S. erysimoides Desf.p>

—  Siliques courtes (1-1,7 cm, dressées, étroitement apprimées sur l’axe. Feuilles inférieures roncinées-pinnatifides les supérieures hastées. Fleurs très petites — Champs, broussailles — C : dans le Tell. AR : ailleurs — I Cosm. | — Vélar, Herbe aux chantres « Horf ».  Mar Alg Tun Lib

1195. — S. officinale L.

7 Feuilles 2-3 fois pennatiséquées, à lobes étroitement linéaires. Plante grisâtre à grappe fructifère allongée. Siliques courtes (1,5-3 cm) — Décombres, reposoirs de troupeaux — AR : sur les hauts plateaux et l’Atlas saharien. Paraît manquer dans le Tell — | Euras. — Sagesse des chirurgiens. — (= Descurainia Sophia (L.) Webb.).

1196. — S. Sophia L. ≡ Descurainia sophia (L.) Webb ex Prantl

—  Feuilles lancéolées, ± dentées-pennatilobées …………… 8

8  Siliques mûres, arquées vers le haut, presque en demi-cercle, longues de 2-3,5 cm; longuement pédicellées (12-15 mm) et torulées. Valves pubescentes. Graines striées en travers. Feuilles caulinaires pennati­lobées. Plante glabre. Fleurs en corymbe — Steppes, lits d’oued — C : à partir des hauts plateaux jusqu’au Tademay — ( 5. Méd. — (= Nasturtiopsis coronopifolia (Desf.) Boiss.).p>

1197. — S. coronopifolium Desf. ≡ Nasturtiopsis coronopifolia (Desf.) Boiss.

—  Siliques mûres droites. Graines lisses …………… 9

9  Siliques courtes (1,5-2 cm) ± dressées-appliquées, toruleuses. Rameaux nombreux, intriqués. Feuilles ciliées sur les bords, un peu glauques — Cultures : Sud oranais, Mitidja. Naturalisé — î Ibér. j.span>  Alg(A)

1197bl*. — S. hispanicum Lag. = S. austriacum subsp. hispanicum
(Jacq.) P.W. Ball & Heywood

—  Siliques bien plus longues (4 cm et plus); étalées ou étalées-dressées. Tiges peu nombreuses à rameaux non intriqués …………… 10

10  Pédicelles des siliques mûres indurés, épaissis, presque aussi épais que la silique, courts (2-5 mm). Plante velue-grisâtre. Feuilles pé- tiolées. Graines brunes — Cultures, broussailles — AC : dans le Tell, Aurès — | Méd.-Iran-Tour. I — (= S. Columnae Jacq.).

1198. — S. orientale L.

— Pedicelles des siliques mûres grêles, filiformes, bien plus allongés. …………… 11

11  Plante verte, glabrescente, élevée 20-80 cm, à feuilles caulinaires pétiolées. Graines jaunes — C : jusque dans le Sahara septentrio­nal — | Méd.-Iran-Towr. j — « Cheliatt », « Dhifel el Kelab ». Mar Alg Tun Lib Egy

1199. — S. Irio L.

—  Plante pubescente-grisâtre, à feuilles de la rosette basale persistan­ tes, les caulinaires sessiles. Graines brunes — Cultures, reposoirs de troupeaux — AC : Hl-2. AS1-2-3. SS : Hoggar — J N.A.-Sak. (= Sirioides Coss., non Boiss.). Mar Alg

1200. — S. reboudianum Verl.

S. altissimum L. Alg(A)

S. polyceratium L. Tun Lib Egy

S. maurum Maire Mar*

S. macroloma Pomel Mar Alg Lib

Matthiola R. Br.

Sépales dressés, les latéraux gibbeux à la base. Pétales longuement onguiculés. Glandes latérales seules présentes. Siliques longues, cylindriques ou comprimées, à style à 2 lobes stigmatiques, dressés, connivents et souvent gibbeux du côté extérieur (gibbosités souvent allongées et constituant 2 cornes au sommet de la silique). Graines unisériées, comprimées, ailées Plante à indumentum de poils étoilés.

1  Pédicelles allongés (1 cm et plus). Fleurs très grandes (20-30 mm). Siliques comprimées, grosses. Plantes subspontanées …………… 2

>—  Pédicelles très courts (0,1-0,3 cm), trapus. Fleurs plus petites (5-15 mm). Siliques arrondies …………… 3

2  Plante à souche ligneuse. Feuilles entières. Siliques non glanduleu­ses. Fleurs blanches, violettes ou rouges. Graines orbiculaires — Rochers maritimes — RR : Stora, littoral d’Alger, Cherchell — E. Méd. — Violier, Giroflée des Judéens, « Kherli ». Mar(A) Alg(N)Lib(A)

1201. — M. incana (L.) R. Br.

—  Plante herbacée. Feuilles inférieures sinuées dz pennatifides. Fleurs purpurines ou blanches. Graines ovales. Siliques glanduleuses — Sables littoraux et rochers maritimes — RR : La Calle, Alger (?) —Méd.-Atl. j. Alg

1201bis— M. sinuata (L.) R. Br. subsp. sinuata

3  Plante vivace à tige rameuse feuillée et à grappes fructifères allon­gées. Silique cornue ou non. Fleurs violettes, jaunâtres ou verdâ­tres. Indumentum soyeux et blanc. Plante très polymorphe — AC : dans le haut Tell. C : sur les hauts plateaux et l’Atlas saharien — Méd. I — « Nekissa », « Chimchim » — (= M. tristis L.; incl. M. montana Pomel, M. stenopetala Pomel, M. telum Pomel). Mar Alg Tun Lib Egy

1202. — M. fruticulosa (L.) Maire

Matthiola fruticulosa
Photo: Jeanmonod

—  Plantes annuelles …………… 4

4  Pétales linéaires, dz ondulées, jaunes verdâtres, brun clair ou violacé livide …………… 5

—  Pétales obovales, non ondulés, violet franc, rarement blancs …………… 6

5  Siliques non cornues au sommet. Inflorescences et siliques glabres ou glabrescentes. Fleurs courtement pédicellées — Rocailles désertiques, lits d’oued — AR : Atlas saharien, Sahara septentrional et central — | End.-Sah. [. Mau Mar Alg

1203. — M. maroccana Coss.

—  Siliques cornues au sommet. Plante entièrement poilue. Fleurs sessiles. Type polymorphe — I Méd.-Sah.-Sind. | — (= M. oxyceras DC.).

1204. — M. longipetala (Vent.) DC.

a) Pétales 12-15 X 22 mm, très ondulés. Plante très glanduleuse — C : des hauts plateaux à nos limites méridionales. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. livida (Del.) Maire

Matthiola longipetala ssp. livida, chott Tigrit
Photo: Chatelain
Matthiola longipetala ssp. livida, El Ghicha
Photo: Benhouhou

— Pétales 16-21 X 3-3,5 mm, peu ondulés. Plante non glanduleuse — AC : Hl-2. ASl-2-3. SS. Tun Lib

ssp. kralikii (Pomel) Maire ≡ M. kralikii Pomel

subsp. viridis (Conti) Maire Mar*

subsp. longipetala (Vent.) DC. [Afr. N.?] Lib?

6 Fleurs petites (5-8 mm), à limbe des pétales égalant 1/3 à 1/4 du calice. Plante tomenteuse. Style faisant faiblement saillie entre les cornes. Cornes longues, aiguës — Broussailles — AC : dans toute l'Algérie et surtout dans le Tell algéro-oranais — I Ibéro-Maur.Mar Alg Tun Lib Egy

1205. — M. parviflora (Schousb.) B. Br.

—  Fleurs plus grandes (10-15 mm), à limbe des pétales égalant au moins le calice …………… 7

7  Siliques à style accrescent, aussi long que les cornes apicales (si bien que la silique est trifide, en croix au sommet). Plante tomenteuse-blanchâtre. Fleurs violettes ou blanches — Sables et rochers maritimes — AC : sur le littoral — I Méd.Mar Alg Tun Lib

1206. — M. tricuspidata (L.) R. Br.

—  Siliques à style court non en croix au sommet. Plantes ± pubescentes, mais toujours vert gai. Plante polymorphe — Forêts, steppes — AC : en Algérie, sauf dans le Tell algéro-constantinois — | Ibéro- Maur, I — « Semna » — (incl. M. Phlox Coss., M. clausonis Pomel, M. anoplia Pomel). Mar Alg Tun Lib

1207. — M. lunata DC.

Dessin: Fl. Afr.N.
Matthiola lunata
Photo: Jeanmonod

M. scapifera Humbert Mar*

Malcolmia B. Br.

Sépales dressés linéaires. 4 glandes, très petites. Silique linéaire sub­cylindrique, db toruleuse (au moins à la base). Style non cornu. Stigmate à 2 lobes concrescents en cône. Valves uninerviées ou sans nervures. Graines unisériées (parfois bisériées vers la base du fruit).

1  Plante vivace des bords de mer, entièrement blanchâtre. Fleurs grandes violettes (15-18 mm). Style long de 7-8 mm, très caduc. Silique grêle, arquée. Feuilles linéaires oblongues, entières. Pétales bilobés — Sables maritimes et littoraux — R : Ol : Mostaganem, Aïn Tédèles | W. Méd, |. Mar Alg

1208. — M. littorea (L.) R. Br.

—  Plantes ne répondant pas à ces caractères …………… 2

2  Plantes annuelles ou vivaces, blanchâtres, à tiges nombreuses dressées. Siliques dressées. Feuilles étroitement linéaires. Fleurs violettes ou rosées — Dunes — C : à partir des hauts plateaux jusque dans l'extrême Sud — Sah.-Sind.-Sub-Trop.— « Hama », « Marech- det » — (= Eremobium aegyptiacum (Spr.) Hochr.

1209. — M. aegyptiaca Spr. ≡ Eremobium aegyptiacum (Spreng.) Hochr.

—  Plantes annuelles, vertes ou verdâtres, à tiges ±. diffuses. Siliques étalées-dressées ou étalées, parfois circinées. Feuilles ovales oblongues ou lancéolées …………… 3

3  Feuilles ovales, larges, sinuées-dentées. Siliques étalées, rigides à maturité, longues de 4-6 cm, densément velues. Fleurs petites prèsque sessiles, violettes, à pétales oblongs — Steppes, lits d’oued -— AR : Hl-2. AS1-2-3. SS : au sud des Aurès — | Méd.-Iran-Tour.— « Gourgaz ». Mar Alg Tun Lib

1210. — M. africana R. Br.

—  Feuilles lancéolées, entières. Siliques plus courtes (2-3,5 cm), ± flexueuses à maturité …………… 4

4  Herbe grêle, de 5-20 cm, à feuilles peu poilues. Siliques filiformes, étalées-dressées. Fleurs violettes, petites (5-7 mm), à pétales orbi- culaires — Sables littoraux — R : littoral constantinois, Zeralda, Cap Matifou — | Méd. | — (= Hesperis ramosissima Biv. non Desf. nec Batt.). Mar Alg Tun

1211. — M. parviflora DC. incl. in M. ramosissima (Desf.) Thell.

—  Herbe entièrement hispide à fleurs plus grandes (12-15 mm), violet pourpre. Siliques cylindriques étalées ou courbées en cercle — Sables maritimes et de l’intérieur — C : dans toute l’Oranie — AR : sur les hauts plateaux algérois — End. Mar Alg

1212. — M. arenaria (Desf.) DC.

M. doumetiana (Coss.) Rouy Alg Tun Lib

M. malcolmioides (Coss. & Durieu) Greuter & Burdet Alg Tun

M. maritima (L.) R. Br. [cult., subspont. ou natur. Afr. N.]

M. triloba (L.) Spreng. Mar

Maresia Pomel

Sépales dressés. Pétales plus longs que les sépales, d’abord blancs puis généralement violacés. Pas de glandes médianes. Silique linéaire, subcylindrique. Style linéaire, non cornu. Stigmate capité. Valves carénées par la nervure médiane et à nervures latérales fines mais distinctes. Graines unisériées.

1  Petite plante gris cendré. Feuilles linéaires-lancéolées entières à sinuées dentées. Siliques à style très court (0,5-0,8 mm) — Dunes — AR : Hl-2. AS1-2-3. SS. RR : sur le littoral. 01 : Mostaganem — Méd.-Iran-Tour. (= Sisybrium nanum DC. = Malcolmia binervis Boiss.). Mar Alg Tun Lib Egy

1213. — M. nana (DC.) Batt.

—  Petite plante verte à feuilles ovales lancéolées. Siliques à style plus long (2-3 mm) — Dunes littorales — RR : K3 : littoral de la Kroumirie, La Calle — 1 End.

1214. — M. malcolmioides (Coss. et Dur.) Pomel ≡ Malcolmia malcolmioides (Coss. & Durieu)
Greuter & Burdet

genres  et espèces à classer par rappport aux séries: et repasser-revoir tous les genres

Trachystoma O.E. Schulz

T. aphanoneurum (Maire & Weiller) Maire & Weiller

T. ballii O.E. Schulz [= Sinapis weilleri Maire]

T. labasii Maire


×Trachycnemum Maire & Sam.

T. ×mirabile Maire & Sam.

Ceratocnemum Coss. & Balansa

C. rapistroides Coss. & Balansa Mar

 

Rytidocarpus Coss.

 

Rytidocarpus moricandioides Coss.
Herbe
0,3-1m, glauque et glabre, ordinairement unicaule, à racine assez grêle, pivotante, tige souvent violacée. Feuilles basales en rosette, disparaissant de bonne heure. Fleurs: Sépales 11-13 mm long., plurinerviés, ordinairement pourpre-violacé, à marge étroitement scarieuse, blanchâtre. Pétales 22-32 mm long., lilacin vif. Fruits: silicules dressées et même apprimées sur l'axe, 17-22 X 3-7 mm. Graines: ovoïdes, jaune-brun, lisses, 1,2-1,25 X 0,7-1 mm, peu comprimées, très étroitement ailées vers le hile. Ecologie: collines argileuses, dans les champs et sur les pentes incultes. Mar

retour à l'index

Back to Top