GYMNOSPERMES

nouveau traitement par B. Medjahdi

Description :

Arbres ou arbrisseaux toujours verts. Le plus souvent résineux (exceptions: Taxus).
« Fleurs » apérianthées (sauf chez Taxus) unisexuées. Les espèces sont monoïques ou dioïques. Les fleurs, qu’elles soient mâles ou femelles, sont disposées en chatons unisexués. Le chaton peut être pauciflore et, dans certains cas même, la fleur peut être solitaire. Enfin, le fruit est: soit un véritable cône à écailles dr nombreuses, soit un galbule ou cône dont les bractées accrescentes sont charnues et donnent à l’ensemble un aspect baccien ; soit enfin, un fruit très spécial constitué par une graine ovoïde entourée par une sorte de coupe verte, puis rouge (arille), l’ensemble étant bacciforme.

  Nouvelle clé des familles:
1 Feuilles linéaires à plus ou moins lancéolées, graine arillées charnue et ouverte au sommet ................…........ Taxaceae
1’ Ovule 2 ou plus sur des macrosporophylles formant un cône ..................... 2

2 Feuilles en aiguilles, fasciculés par 2 ou disposées en touffe dense au sommet de rameaux très courts ……...……..……………….......… Pinaceae
2’ Feuilles aciculaire, linéaire, ou en écailles, Cônes fructifères secs s’ouvrant ou non à la fin par écartement des écailles, ou si charnus complètements fermés à maturité .......…. 3

3 Cône fructifères secs ou charnus, à 4 écailles verticillées ou opposées, soit en écailles appliquées sur le rameaux, soit aciculaires ………………… Cupressaceae
3’ Cône fructifères ovoïdes, secs, à écailles nombreuses insérées sur un axe allongé, caduques à maturité. Feuilles aciculaires à linéaires ………...………… Pinaceae



TAXACEAE

Taxus L.

Arbre ou arbuste pyramidal, à feuilles linéaires, éparses, étalées sur 2 rangs opposés. Fruit succulent, rouge à maturité « arille », à une graine. Chatons mâles à 6-15 étamines entourées par des écailles peltées, subglobuleux et jaunâtres. Fleurs femelles solitaires avec quelques écailles imbriquées, vertes — Forêts — AR : A1 Kl-2-3; AS3. RR : 03 : Ghar-Rouban ssp. communis (Nelson) Asch. et Gr. — Paléo-temp. — If. — (fig.) Mad Mar Alg

45.  — T. baccata L.

Taxus baccata
Photo: Medjahdi

CUPRESSACEAE

CLE DES GENRES

1  Cône tétragone, constitué par un verticille de 4 écailles ligneuses ..........Callitris (Tetraclinis)

—  Cône ovoïde ou rond à 6-14 écailles ligneuses ou à 3-9 écailles charnues (galbule).....  2

2  Cône 10-12 écailes ligneuses .............................. Cupressus

—  Cône à 3-9 écailles charnues, bacciforme ……………… Juniperus

[Callitris Vent.] =Tetraclinis Mast.

Arbre ou arbuste, souvent petit et buissonnant, rejetant de souche. Rameaux aplatis, verts et articulés. Feuilles opposées mais paraissant verticillées par 4, en partie soudées à la tige dont chaque entrenœud est entouré par 4 feuilles. Cônes glauques, pruineux, dont les 4 valves sont munies au sommet d’un appendice plat et réfléchi (fig.) — Collines, basses montagnes — CC : 01-2-3. AC : A1-2, H1. RR : K1 — | îbér. Maurit. Malte | — Thuya de Berberie, « Ahrar », « Berbouch ». (= C. quadrivalvis Vent., Tetraclinis articulata (Vahl) Masters). Mar Alg Tun Lib

[46.  — C. articulata (Vahl) Link] = T. articulata (Vahl) Mast.

Tetraclinis articulata
Photo: Chatelain
 
Callitrichis articulata (photo chatelain)
Tetraclinis articulata
Photo: Chatelain

Platycladus Spach

P. orientalis (L.) Franco
Arbuste ou arbre de petite taille pouvant atteindre 7 m, ramifié dès sa base, à rhytidome peu épais rouge-brun, à branches dressées très longues. Ramules verts à ramifications distique, dans un plan vertical. Feuilles adultes, insérées sur quatre rangs, squamiformes largement ovales obtusément acuminées, apprimées, imbriquées, pourvues d'une glande résinifère peu apparente. Feuilles jeunes lancéolées-linéaires acuminées, étalées-dressées. Cônes ovoïdes, 10-15 X 8-12 mm, verts glaucescents avant maturité, brun rouge foncé après, à 6-8 écailles épaisses, munies sur le dos, vers le sommet, d’une protubérance un peu recourbé dressés ; portant chacune 2-3 graines, s'écartant toutes à maturité.
Ecologie originaire d’Asie depuis l’Iran jusqu’en Corée. Elle est très souvent cultivée pour comme arbuste ornemental. Mar(C) Alg(C)

 
Platycladus orientalis
Photo: Medjahdi

Cupressus L.

1. Rameaux à ramules disposés ± nettement dans un seul plan ; ramules ± comprimés, mais à feuilles toutes semblables ………………………… 2
1’. Ramules disposés tout autour du rameau, non aplatis …………… 3

2. Cônes ovoïdes ou ellipsoïdaux, 12-24 mm ; ramules peu aplatis, à feuilles courtes obtuses, verts un peu glaucescents ; rameaux étalés ou dressés ………………………… C. dupreziana
2’ Cônes globuleux, Rameaux étalés ou étalés-dressés, ramules peu aplatis à feuilles aiguës, cône 13-14 mm ………………… C. benthami

3 Jeunes rameaux dégage une forte odeur de citronnelle au foisonnement, cône brillants, brun-rougeâtre ………………… C. macrocarpa
3’ jeune rameaux ne dégage une simple odeur de résine au froisonnement………………… 4

4 Cône de 10-15 mm, avec des écailles très cuspide; feuilles de 1,5-2 mm, avec apex libre; ramules apical pendantes pendantes…………… C. lusitanica
4’ Cône de 18-40 mm ………………… 5

5 Feuilles gris glauque, à glande dorsale visible, aiguës ou sub-aiguës, Cône immature glauque, avec 6-8 (10) écailles ………………… C. arizonica
5’ feuilles vertes, obtuses, cône immature vert, avec 8-14 écailles ………………… 6

6 Cône plus ou moins ovoides de 25 à 32 mm, constitués de 10 à 14 écailles, Rameaux dréssés vert sombre ………………… C. sempervirens
6’ Cône sphérique de 18 à 22 mm constitués de 6 à 8 écailles, Rameaux pendant verts grisâtre ………………… C. atlantica

Arbre atteignant 10-12 m, avec un tronc de 3-4 m de diam. Aspect de Genévrier de Phénicie. Rameaux et ramules (dernières divisions du rameau) disposés dans un seul plan. Ramules à feuilles apprimées, imbriquées, oppo­sées, les faciales planes, les latérales obscurément carénées, toutes mates. Cônes ovoïdes brun-clair, mats ou un peu brillants (fig.). Ecailles à écus­son plus large que haut, à mucron central arrondi et à peine saillant — RR : SC : Tassili n’Ajjers — | End. — Cyprès de Duprez, « Tarout ». Lib(?)

47.  — C. dupreziana A. Camus

Cupressus arizonica Greene
Arbre de 20 m de haut, à cime dense, à ramification horizontales. Rhytidome s’exfoliant en plaques non fibreuses dans le jeune âge, puis devenant fibreux et crevassé, brun foncé ou noirâtre. Ramification dans toutes les directions. Sur les rameaux courts, feuilles squamiformes, aigües, d’un vert grisâtre ou glauque, avec glandes résinifères irrégulièrement actives sur le dos. Sur les rameaux long, feuilles plus grandes, jusqu’à 12 mm, à apex aigu et libre, non appliqué. Feuillage à odeur forte. Chatons mâles en positions terminale, comprenant 12 à 20 écailles, portant chacune 4 à 6 sacs de polliniques. Inflorescences femelles en chatons terminaux sur des rameaux courts, verdâtre à la floraison. Maturité bisannuelle. Le cône comprenant 6 à 8 écailles est glauque à la fin de la première année, puis brun grisâtre, globuleux ou oblong, de 25 à 30 mm de long, à ombilics peu marqués, ceux des écailles de la base réfléchis, ceux des écailles supérieures dressés. Les cônes sont souvent agglomérés par groupes jusqu’à 20.
Ecologie: espèces des Etats-Unis, dans les montagnes sèches de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et du Texas, entre 1000 et 1500 m d’Altitude. Cette espèce est très souvent cultivée pour l’ornement, en raison de son feuillage bleuté.
(introd. Afr. N) Mar(C) Alg(C)

C. atlantica Gaussen
Grand arbre monoïque atteignant 20-35m, de port conique à ramification dense non ou peu fastigiée, colonnaire chez les jeunes sujets. Rameaux arrondis à feuilles triangulaires de +-1mm, écailleuses, opposées, très apprimées et imbriquées portant sur le dos une glande résinifère visible sur le sec. Cônes femelles solitaires ovoïdes, subglobileux de 18-25mm diam à 6-8(10) écailles ligneuses, polygonales. Graines brun-rouge étroitement ailées. Fl. mâmes en épis cylindriques à l'extrémité des ramules à +- 10 paires de sporophylles. Ecologie: pentes sèches des vallées siliceuses du grand Atlas.  Mar*

C. benthamii Endl. 
Arbre pouvant atteindre 20 m de haut, à cime conique, à ramification ascendantes. Rhytidome grisâtre, écailleux d’abord, puis longitudinalement crevassés. Feuilles des rameaux courts squamiformes, imbriquées, aigües, recouvrant totalement le rameau cylindrique subtétragone, de 1 mm de diamètres environ. Présence non constante de glandes résinifères peu visible sur le dos des feuilles. Cône globuleux, isolés ou groupés par deux, de 10 à 15 mm de diamètres, formés de 4 à 6 écailles, à écussons saillants et mucronés.
Ecologie : espèce est souvent considérée comme une forme de C. lusitanica selon Martinez C. benthami n’existerait que dans une région relativement réduit du Mexique, vers 2000m d’altitude.
(introd. Afr. N) Alg(C)

C. lusitanica Mill.subsp. lusitanica
Arbre pouvant atteindre 35 m de haut, à rhytidome épais, brun-rouge à brun noir, fissuré longitudinalement. Rameaux courts cylindriques tétragones, de 1 à 1,5 mm de large. Feuilles des rameaux courts squamiformes, aigües, d’un vert plus ou moins bleuâtre, avec une zone déprimée ou une glande résinifère peu visible sur la partie dorsale. Cône globuleux, de 12 à 14 mm de diamètre, formé de 6 à 10 écailles, glauques la première année puis brunâtre, avec un écusson portant vers son milieu une protubérance très saillante, dressée ou réfléchie.
Ecologie : Cyprés est originaire du Mexique largement répandu entre 1800 et 2600 m dans les montagnes des chaines centrales. Introduit en Afrique du Nord où il est utilisé dans certains reboisement au Maroc et en Algérie.
(introd. Afr. N.) Mar(C) Alg(C)

C. macrocarpa Hartw.  
Arbre pouvant atteindre 25 m de haut avec un tronc de 0, 60 m de diamètre, à ramification étalées-dréssées, à rhytidome fortement crevassé, à crêtes longitudinales anastomosées ; tronc élargi à la base. Rameaux courts, assez épais, sub-tétragones. Feuilles des rameaux courts squamiformes, étroitement appliquées, assez épaisses, aigües mais à apex obtus et non piquant, d’un vert jaunâtre, avec une glande dorsale peu visible. Cônes sub-globuleux en position terminale sur des rameaux courts, souvent groupés, de 25 à 35 mm de diamètre, d’un brun rougeâtre et grisâtre à maturité, 8 à 12 écailles à ombilic présentant vers la base une protubérance plus ou moins proéminent. Graines de 5 à 6 mm de long, sur 2 à 3 de large, avec des ailes
Ecologie : Arbre du introduit dans les zones littorales, car il ne supporte pas les basses températures hivernales mais sa rusticité lui permet de s’installer dans les dunes et sa résistance aux embruns est remarquable
(introd. Afr. N.) Mar(C) Alg(C)

Cupressus_macrocarpa
Photo: Medjahdi

C. sempervirens L. (introd. Maghreb occid.) Mar(C) Alg(C) Tun(P) Lib(P)
Arbre atteignant 30 m de haut, à port fastigié (f. sempervirens) ou étalée (forme horizontalis), à nombreuse ramifications très denses, à tronc pouvant dépasser 1 m de diamètre. Rhytidome peu épais, à long crevasses grisâtre. Rameaux jeunes rougeâtres ; rameaux âgés gris-brun. Ramules à odeur résineuse, non citriodores. Feuilles des ramules en écaille mince, vert sombre mate, triangulaires, très apprimées et imbriquées, à pointe obtuses, à bord finement denticulés, portant sur le dos une glande résinifère ordinairement peu visible sur le frais, souvent déprimée et bien visible sur le sec.
Chaton mâle en position terminale ovoïde-cylindrique, de 8 à 10 paires d’écailles, jaunâtre. Cônes en position terminale sur des ramules très courts, solitaires, quelques fois groupés ; ovoïdes ou subglobuleux, d’abord verdâtre puis d’un gris brun à maturité, à 10-14 écailles ; à face externe rayée radialement, mamelonnée au milieu avec un petit prolongement aplati et apprimé, non saillant. Graines 8-20, par écailles, de forme irrégulière étroitement ailées, comprimées, brun-rouge.
Espèce à port variable:
- Rameaux étalés, arbre à cime largement conique ou aplatie f. horizontalis (Miller) Maire –
- Rameaux ± dressés fastigié f. sempervirens
Ecologie : basses montagnes sèches, en terrain calcaire et siliceux, la forme sempervirences est souvent utilisée comme brise vents dans les cultures des agrumes

 
Cupressus_sempervirens
Photo: Medjahdi

Note: Maire distingue dans la forme fastigié deux autres : 
- f. numidica Trabut in 'Barrion, Bull. Soc." Hort. Tun. et Rev. Hort. Algérie, 17, p. 309 (1913), une forme à rameaux sortant du tronc à angle droit, puis bientôt relevés et dressés, formant une cime fastigiée large signalée dans la Tunisie centrale.
- f. stricta (Ait. Hort. Kew. 1789) Maire . Rameaux sortant du tronc à angle aigu, dressés, formant une cime fastigiée étroite.

 

Juniperus L.

Arbres ou arbustes aromatiques à feuilles opposées ou verticillées en aiguille ou en écaille. Cônes mâles petits terminaux ou axillaires. Cônes femelles formés d’un petit nombre d’écailles charnues ± concrescentes à maturité et donnant naissance à une sorte de baie charnue.

Ecol. Medit. 39(1): 77 (2013)

 1  Feuilles linéaires, en alène, piquantes et articulées, carénées, non glanduleuses en-dessous, verticillées par 3 et disposées sur 6 rangs (fig. 48). Plantes dioïques………………… 2

—  Feuilles très courtes et (au moins la plupart) en écailles, non articulées, glanduleuses en-dessous, opposées ou verticillées par 2; imbriquées sur 4-6 rangs (fig. 50) ......  3

2  Feuilles offrant en-dessus une nervure médiane verte avec, de part et d’autre, une bande blanchâtre. Arbre ou arbuste (fig.) — | Atl- Circum.-Méd. | — Oxycèdre, « Taga ».

48. — J. oxycedrus L.

 

  a)  Plante venant dans les forêts de montagne. « Fruit » mûr rougeâtre, de 6-15 mm de diam. Fleurs mâles subglobuleuses et 1 mm de diam. —CC : dans toute l’Algérie. R : Hl-2...

ssp. rufescens (Link) Debeaux = ssp. oxycedrus

Juniperus oxycedrus

  — Plante des dunes littorales, venant très exceptionnellement à l’intérieur. « Fruit » mûr brun-rouge, de 8-15 mm de diam. Fleurs mâles ovoïdes, de 1,5-2 mm (il existe des formes de passage entre les 2 ssp.). — C. sur tout le littoral.

 ssp. macrocarpa (Sm.) Neilr.

Juniperus_Oxycedrus_macrocarpa (photo: Medjahdi)
Juniperus oxycedrus subsp. macrocarpa
Photo: Medjahdi

—  Feuilles offrant en-dessus (au moins dans la partie supérieure) une seule bande blanchâtre (la nervure médiane étant invisible). « Fruits » mûrs bleus ou noir-bleuâtres, couverts d’une efflorescence glauque; de 5-7 mm de diamètre. Buisson bas ne dépassant pas 150 cm, souvent hémisphérique — Pelouses et rocailles des hautes montagnes — R : Kl : Djurdjura, AS3 : Aurès — ssp. eu-communis (Syme) Engl. var. hemisphaerica (Presl.) Pari. — Circumbor. — Genévrier commun, « Tamerbout » (Berb.).

49. — J. communis L.

subsp. hemisphaerica (C. Presl) Nyman Mar Alg

3  Feuilles verticillées par 3, étroitement imbriquées sur 6 rangs, ovales-obtuses (fig.). « Fruits » rouges, de 6-15 mm de diam., luisants à maturité. Plante monoïque de 4-8 m. — Dunes littorales, collines, mon­tagnes — C : littoral, H1-2, AS1-2-3. RR : ailleurs — Circum-méd. Genévrier rouge, G. de Phénicie, « Arar ».

50. — J. phoenica L.

subsp. phoenicea Mar Alg Tun

Juniperus phoenicea

subsp. turbinata (Guss.) Arcang. Mar Alg Tun

subsp. badia (H.Gay) Debeaux Alg

—  Feuilles opposées, lâchement imbriquées sur 4-6 rangs; celles des rameaux lancéolées-aiguës, piquantes, libres au sommet. « Fruit » bleu-noir ou brun-noir, à pruine bleuâtre ..............  4

4  Arbre pouvant atteindre 20 m. Ramules ±: tétragones. « Fruits » de 6-8 mm ±: réticulés, portés par des rameaux dressés. Plante dioïque — Pelouses sèches des hautes montagnes — AR : AS3 : Aurès — var. africana Maire. — 1 W. méd. — Genévrier thurifère, « Aïoual ».

51. — J. thurifera L.

subsp. thurifera Afr.N. abs.

subsp. africana (Maire) Gauquelin, Idr. Hass. & P. Lebreton Mar

 var. aurasiaca Véla & P. Schäf. Alg

—  Arbrisseau ou arbuste ne dépassant pas 4 m. Ramules subcylindriques. « Fruits » non réticulés, portés par des ramules ± arqués. Plante monoïque ou dioïque — Rochers des hautes montagnes — RR : K1 : Djurdjura — I Circumbor. I — Sabine. Mar(?) Alg

52.  — J. sabina L.

 


PINACEAE

Plantes à cône allongé, formé d’écailles disposées en spirales.

CLE DES GENRES

1  Feuilles indépendantes. Cônes à écailles coriaces et amincies sur la marge ………………… Abies

—  Feuilles fasciculées par deux ou disposées en rosette (au moins sur les rameaux latéraux). Cône à écailles ligneuses ………………… 2

2  Feuilles fasciculées par 2 et entourées à la base par une courte gaine d’écailles. Cône à écailles épaisses dilatées au sommet en écusson (apophyse) ; ne se désarticulant pas et ne tombant pas ………………… Pinus

—  Feuilles, les unes isolées sur les jeunes rameaux longs et les autres fasciculées en rosette sur les rameaux courts latéraux; souvent un peu incurvées. Cône à écailles minces qui finissent par se désarticuler et tomber …………………Cedrus

Abies Mill.

Arbre atteignant 20 m. Branches verticillées, étalées horizontalement, les dernières dressées. Feuilles obtuses, raides, à face supérieure plane; celles des rameaux inférieurs et moyens disposées sur un plan, de part et d’autre du rameau; toutes très tordues à la base. Cônes oblongs-cylindriques, obtus, de 13-20 cm de long (fig.) — Forêts humides des hautes montagnes — RR : K2 : Babor et Tababort — End. j — Sapin de Numidie, Sapin du Babor, « Taoument ».

53.  — A. numidica de Lannoy ex Carrière

 

Abies pinsapo subsp. maroccana (Trab.) Emb. & Maire [A. maroccana Trab.]
Arbre atteignant 10-25m de haut, branches plus ou moins régulièrement étagées. Feuilles aplaties aiguës, épaisses à la base, à cicatrices circulaires. Cônes femelles dressées, cylindriques à ovoïdes, pointus au sommet, 10-20 cm de long, mûrissent en moins d’une année; bractées et écailles caduques à maturité. Ecologie: montagnes calcaires du Rif.  Mar*

Abies maroccana
Photo: Chatelain
Abies maroccana, graines
Photo: Chatelain

Cedrus Mill.

Arbre pouvant atteindre une taille considérable. Branches non verti­cillées, étalées, à rameaux ± disposés sur un seul plan. Feuilles tétragones, souvent un peu incurvées, aiguës, de 2 cm au plus. Cônes ellipsoïdaux, attei­gnant au plus 10 cm, à sommet ombiliqué — Montagnes de 1400 à 2 600 m (rarement au-dessous) — AC : Kl-2, Cl, AS3 : — ssp. atlantica (Manetti) Holmboe. — | Oro-Méd. Cèdre de VAtlas, « Meddad » (Ar.), « Beguoun » (Berb.). (= C. argentea Renou) — (fig.). Mar Alg

54 — C. libanotica Link] = C. atlantica (Endl.) Carrière

Cedrus atlantica
Photo: Medjahdi

Pinus L.

1 Feuille fasciculées par 2, ne dépassent pas 16cm …………………… 2
1’Feuille fasciculées par 3, longues (16-35 cm) ……………………… 6

2 Bourgeons non résineux à écailles à pointe libre et récurvée ………… 3
2’Bourgeons résineux, a pointes des écailles apprimées, cônes caducs non pendants, petits (3,5-8 cm)?; rameaux jeunes brun orangé brillants ……………… P. nigra

3 Feuilles verts foncé, longues (12-16 cm); cônes grands (10-20 x 5-10cm); rameaux jeunes jaune jaunes vert-brun ……………… 5
3’Feuilles vert clair, courtes et minces (5-9 cm X 1mm) ; cônes plus petits, 5-10 cm, persistant très longtemps sur les branches …………………………… 4

4 Cône réfléchis, rameaux jeunes vert-glauque …………… P. halepensis
4’Cône perpendiculaire, à pétiole très court ; rameaux jaune rougeâtre ou verdâtre ….... P. brutia

5 Feuilles minces, peu rigides, aplaties, à canaux résinifères marginaux; cônes caducs,  pédonculés, ovoïdes ou subglobuleux, 10-15 X 10 cm?; graines grandes, 15-19 mm, à  tégument ligneux épais, à aile très courte ………… P. pinea
5’Feuilles plus épaisses, rigides, demi-cylindriques, à canaux résinifères centraux ; cônes longtemps persistants, subsessisles, ovoïdes-coniques?; graines petites, 7-8 mm, à téguments mince à ail longue …… P. pinaster 

6 Bourgeons résineux ……………………………… 7
6’ Bourgeons non résineux, à pointes des écailles apprimées; feuilles minces, non rigides, en touffes plus lâches ……………………………… 9

7  feuilles fines, d’un vert franc, rameaux glabres………… P. radiata
7’ feuilles rigides, épaisses, en touffes denses au sommet des rameaux ………….. 8

8 Bourgeons à pointes des écailles saillantes; feuilles vert-jaunâtre, cônes énormes, 25-38 X 15-16 cm …………………… P. coulteri
8’ Bourgeons à pointes des écailles apprimées; feuilles vert sombre; cônes bien plus petits, 8-20 X 7-11 cm …………………………P. ponderosa

9 Cônes cylindro-coniques, 15-22 cm, a apophyses largement et brièvement pyramidales, non récurvées, graines 12 mm; feuilles à canaux résinifères centraux …………… P. canariensis
9' Cônes ovoïdes-coniques, 12-20 cm, à apophyses pyramidales. Allongées, plus ou moins récurvées; graines 20-25 mm?; feuilles à canaux résinifères marginaux …………… P. roxburghii

1  Feuilles d’un vert clair, ne dépassant pas 9 cm de long, souples. Jeunes rameaux d’un vert glauque. Cône réfléchi, pédoncule atteignant 10 X 4 cm, à écailles à apophyse brillante, comportant une carène transversale peu marquée avec un ombilic gris — (fig.) — Graines mates — Forêts — CC. dans toute l’Algérie, sauf dans le Tell constantinois — Méd. ! — Pin d’Alep, « Snouber » (Ar.), « Azoumbei (Kab.), « Taïda » (Berb.).

55. — P. halepensis Mill.

 
Pinus halepensis
Photo: Medjahdi

— Feuilles d’un vert foncé, de 10-16 cm de long, raides …………  2

2  Jeunes pousses jaune-orange. Cônes de 5-7 cm x 2,5-3 cm, à écailles à apophyse bombée, à carène transversale aiguë (fig.) — Graines brunes, mouchetées de noir — Forêts des montagnes — RK : Kl : Djurdjura à Tikjda : — ssp. mauretanica (Maire et Peyer.) Schv. — |Sub-Méd.| — ( = P. pyrenaica O. Schw., P. Laricio Poiret, non Santi). Mar Alg

[56. — P. clusiana Clem.] = P. nigra  subsp. mauretanica (Maire & Peyerimh.) Heywood

— Jeunes pousses brun clair. Cônes de 8-20 X 5-8 cm; à écailles à apophyse avec carène transversale et sommet épaissi — (fig.) Graines noirâtres. Arbre à cime touffue et branches étalées — AR : K2-3, forme des boisements depuis le littoral jusque vers 800 m : — ssp. Hamiltonii (Ten.) Hug. del Villar — | W. Méd. | — Pin maritime, « Senouber » (Ar.), «Taïda* (Berb.) (= P. maritima Lamk.).

57. — P. pinaster Soland.

P. pinaster  subsp. escarena (Risso) K. Richt.  
Feuilles ayant 4-9 canaux résinifères dans leur portion basilaire. Cime touffue, branches étalées.  Mar Alg

 
Pinus pinaster subsp. escarena
Photo: H.Medjahdi

P. pinaster subsp. pinaster (introd. Afr. N)  
Feuilles ayant 2 canaux résinifères dans leur portion basilaire. Cime peu touffue ; branches étalées-dressées, rhytidome brun violacé; feuilles à section semi-cylindrique, à plus de 2 canaux résinifères dans la partie moyenne Mad(C) Can(C) Mar(C)

P. pinaster subsp. renoui (Villar) Maire
Cime touffue, branches étalées; rhytidome brun-rouge; feuilles à section aplatie, grêles et longues, à 2 canaux résinifères dans la partie moyenne.  Alg Tun 

P. brutia Ten. (introd.Maghreb)
Souvent confondu avec Pinus halepensis dont il se distingue par ses cônes sessiles, plus grands et inclinés vers l'extrémité du rameau, et ses feuilles plus longues, plus foncées, non regroupées en pinceau Mar(C) Alg(C)

 P. canariensis C. Sm.
Arbre atteint 30 m; tronc droit, à branches étalées, bourgeons gros (2-4 cm), pointus, à écailles lancéolées, fimbriées,  brun châtaigne clair Feuilles de 20-30 cm sur 1 mm ; disposées par 3 et serrées sur les ramules, cône de 7-18 cm sur 5-8 ; conique ;  plus ou moins pendant sur de gros pédoncules courts (2 cm ) et écailleux à écusson pyramidal à ombilic saillant mais non mucroné.  Can* Mar(C) Alg(C)

Pinus canariensis
Photo: Medjahdi

P. coulteri D. Don (introd. Maghreb)  
Arbre de 20 à25 m  de haut; port largement étalé (mais conique dans le jeune âge). Jeunes rameaux glauques puis brun-orangé, robustes. très gros bourgeon de (2,5-3,5 cm), ovoïdes, avec une pointe longue et aiguë, un peu résineux, à écailles fimbriées, apprimées. Aigluilles 15-32 cm ; fasciculées par 3 (parfois 4 ou 5); vert grisâtre avec stomates sur toutes les faces, épaisses, pointues. Cônes énormes de 30 cm sur 10, pesant jusqu’à 2,5 kg ; ovoïdes ou oblongs, sessiles ou à court pédoncule trapu, résineux, brun jaune; à écaille long et robuste crochet dirigé vers l'apex; graine de 1 à 2 cm. Mar(C) Alg(C)

P. pinea L. (introd. Afr. N.) 
Arbre de 25 m, cime compacte étalée en parasol, les rameaux s’achèvent un peu près tous sur le même plan. Rameaux insérés à angle très aigu sur les branches.  Aiguilles fasciculées par 2, longues (11-16 cm), finement denticulées sur les marges, à sommet aigu, mince, aplatie. Cônes subterminaux, solitaires ou par 2-3, portés par des pédoncules courts écailleux; globuleux, gros 7- 13 cm, brun clair, brillant, à écailles à larges écussons bombées; graines très grosse, 15-20 mm brun rouge foncé, à tégument ligneux dur et épais, à amade comestible Can(C) Mar(C) Alg(C) Tun(C) Lib(C   

  P. ponderosa Douglas ex C. Lawson (introd. Maghreb)  
Arbre de 18 à 45 m de Haut avec un tronc de 2,5 m de diamètre; port en cône large, à cime dense; tronc très droit. Rameau robuste, lisse, orangé-brunâtre. Bourgeons cylindro-coniques aigus de 2 cm, résineux, à écailles apprimées brunes frangées de blanc. Aiguilles de 15-25 mm sur 1-2 mm ; fasciculées par 3 (parfois 2 ou 5) ; raides, tordues, vert jaunâtre, en touffes serrées comme les poils d’un pinceau, pointant vers l’extrémité du rameau; stomates sur toutes les surfaces, en rangées peu marquées; bords denticulés; persistant 3 ou 4 ans; odeur de mandarine au froissement. cônes, subterminaux, solitaires ou rarement par 2, de 8-15 cm, bruns, luisants, subsessiles, ovoïdes ; tombent ouverts en hiver en laissant sur le rameau une rosette d'écailles ; écailles à écusson central à mucron très court, raide, pourvu d’une épine récuré courte (très agressive au touché) ; graine de 7-10 mm longuement ailée Mar(C) Alg(C)

Pinus ponderosa, Port Hafir
Photo: Medjahdi
 

P. radiata D. Don (introd. Afr. N.)
Arbre de 30-35 m, cime dense, arrondie, à branches étalées, persistants longtemps; tronc droit ou tordu. Rameaux, brunâtre, glabres, robuste mais fin, rugueux. Bourgeon ovoïde pointu, de 1,5 cm, brun rouge, peu résineux, à écailles libres. Aiguilles par 3, de 10-15 cm, fines, d’un vert franc. Cônes de 7-15 cm; dissymétriques (tordus), à pédoncule de 1 cm ; groupés par 3 à 6;  ils s’ouvrent lors des incendies et les graines germent dans la cendre; à écusson très renflés ; graine de 7-8 mm à aile longue de 2-3 cm. Can(C) Mar(C)

P. roxburghii Sarg. (introd. Maghreb)  
Arbre de 30 m. gros rameaux; jeunes pousses recouvertes de feuilles scalariformes. Bourgeons, petits, ovoïdes, brun, non résineux; à écailles apprimées. Feuilles fasciculées par 3 ; fines, 20-30 cm sur 1,5 mm, à section en forme d'éventail ; vert clair, pendantes. Cônes gros (10-20 cm sur 6-9) ; ovoïdes-coniques à court pédoncule ; écailles épaisses à écusson saillant; avec protubérance obtuse et réfléchie ; graine de 1-1,3 cm à aile 2-3 fois plus long qu’elle. Mar(C) Alg(C)

Pinus roxburghii
Photo:Medjahdi

 

retour à l'index