GERANIACEAE

Description :


Plantes annuelles ou vivaces, acaules ou caulescentes, à feuilles opposées ou alternes, stipulées. Inflorescences corymbiformes, pourvues de bractées ± membraneuses au sommet du pédoncule. Fleurs actinomorphes ou faiblement zygomorphes 5-mères. Etamines 10-15, parfois en partie stériles (les 5 externes chez Erodium). Carpelles 5, à 1-2 ovules par loge. Fruits secs se décomposant en 5 coques prolongées en arête ± temporairement adhérentes à une colonne centrale. Arête glabre ou hirsute intérieurement, droite ou tordue en tire-bouchon.

 CLÉ DES GENRES

1  Etamines 15, réunies en 5 groupes de 3 (fig. 1643) ………………………… Monsonia

— Etamines fertiles ou stériles au nombre de 10 ………………………… 2

2  Etamines fertiles 10. Carpelles terminés en long bec. Graines se détachant en arc de la base au sommet ………………………… Geranium

— Etamines fertiles 5, les 5 externes stériles transformées en staminodes (fig. 1680). Carpelles terminés en long bec poilu en dedans et s'enroulant en tire-bouchon de la base vers le sommet ………………………… Erodium

Monsonia L. « Taxèrent » « Reguem »

Plantes à aspect d’Erodium mais à 15 étamines réunies par groupes de 3.

1  Plante canescente à pilosité très courte, apprimée. Feuilles lancéolées à ovales oblongues, les caulinaires 5-8 fois plus longues que larges, non cordiformes à la base. Pédicelles des calices fructifères égalant 2-4 fois leur longueur. Arête des fruits longue de 4-5 cm — Sables — CC :SS, SC, SO | Sah.-Sind. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

  1643. — M. nivea (Dec.) Webb

Monsonia nivea, Maroc
Photo: Chatelain

Face supérieure des feuilles glabres, tiges entièrement hérissées de longs poils dressés très denses au sommet. Feuilles lancéolées au plus 2 fois plus longues que larges, cordiformes à la base. Pédicelle des calices fructifères égalant 1-1,5 fois leur longueur. Arête du fruit de 6-7 cm — Rocailles — 1 Sah.-Sind. i.

1644. — M. heliotropioides (Cav.) Boiss.

a) Plantes acaules, annuelles, inodores. Fleurs roses — C : SC, RR : SS.

ssp. heliotropioides

— Plantes caulescentes hautes de 15-30 cm; à forte odeur de géraniol, vivaces. Fleurs blanches ou rose pâle — R : SC. Mar(?) Alg Lib Eg

ssp. garamantum Quézel [nom.nud.]

Geranium L. (Géranium)

Herbes annuelles ou vivaces. Fleurs régulières à 10 étamines fertiles. Carpelles arrondis au sommet. Graines à arête glabre.

1  Pétales rétrécis en un onglet aussi long que le limbe. Calice à sépales dressés et rapprochés en tube (fig. 1645)………………………… 2

— Pétales à onglet bien plus court que le limbe. Sépales étalés ………………………… 3

2  Feuilles à limbe à contour arrondi réniforme divisé jusqu’au milieu en 5-7 lobes obtus crénelés (fig.). Calice glabre, ridé en travers, et à 5 angles saillants. Plante glabre, inodore — Forêts, ravins humides— CC : en montagne dans toute l’Algérie — I Méd. Atl. I.Mar Alg Tun Lib

1645. — G. lucidum L.

Geranium lucidum, Ras Asfour, Algérie
Photo: Medjahdi

 — Feuilles à limbe à contour fortement anguleux, divisées jusqu’au pétiole en 3-5 segments ± pinnatifides (fig.). Calice hérissé de poils blanchâtres, lisse. Plante à odeur forte db hispide — Forêts, lieux humides — I Cosm. — « Reguemaya ».

1646. — G. robertianum L.

a) Pétales rose pâle, 2 fois plus longs que les sépales. Feuilles inférieures en général caduques — R : Djurdjura, Aurès.

ssp. robertianum

— Pétales rouge vif à peine plus longs que les sépales. Feuilles inférieures ± en rosette radicale persistant après la floraison — CC : dans toute l'Algérie.

 ssp purpureum Vill.

Geranium purpureum
Photo: Medjahdi

3  Plantes vivaces à souche épaisse. Fleurs grandes (15 mm et plus), à pétales bien plus longs que le calice …………………………4

— Plantes annuelles à racine grêle. Fleurs petites à pétales tout au plus à peine plus longs que le calice ………………………… 7

4  Feuilles de contour arrondi, divisées jusqu’à la moitié du limbe en 5-7 lobes obtus crénelés (fig.). Fleurs violet bleuâtre à pétales bilobés, de 15 mm. Carpelles lisses — Forêts, pâturages des montagnes— R : Kl-2, AS2 : Aurès — | Euras. |. Mar Alg Tun

1647. — G. pyrenaicum Burm.

Geranium pyrenaicum
Photo: Magnouloux

— Feuilles à contour anguleux, divisées jusqu’au 3/4-4/5 entre 5-7 lobes aigus crénelés. Pétales entiers ou à peine émarginés ………………………… 5

5  Hampes florales naissant d’un rhizome tuberculeux globuleux de 1-2 cm de diamètre. Fleurs larges de 15-20 mm, rose violacé. Tiges florales toujours nues jusque sous l’inflorescence. Sépales à mucron de moins de 1 mm de long, les internes à marge hyaline presque nulle— Broussailles — RR : Al, Kl — | Méd. [. Alg Tun Lib

1648. — G. tuberosum L.

— Hampes florales naissant d'un rhizome allongé. Fleurs de 2-3 cm. Sépales à mucron de plus de 1 cm de large, les intérieurs à marge hyaline large de 1 mm et plus ………………………… 6

6   Fleurs bleuâtres à nervures pourpre violacé. Rhizome fusiforme. Tiges florifères en général nues, parfois avec 1 feuille caulinaire. Pédicelle à pilosité rétrorse courte. Bractées de l'inflorescence très petites (1 mm) foliacées Forêts R: 03, A2, Kl-2-3 1 Ibéro- Maur. 1- Mar Alg

1649. G. malviflorum Boiss. & Reut.

Geranium malviflorum, Maroc, Senoual
Photo: Dupont

— Fleurs rouge violacé intense, rarement blanches. Rhizome cylindrique, noueux. Tiges élevées, feuillées, en général ramifiées. Pédicelles à longue pilosité dense étalée blanchâtre. Bractées de l'inflorescence longues de 3-5 mm membraneuses rougeâtres Forêts C: en Algérie, surtout en montagne  End. N.A.- Ibrat er raaï (= G. sylvaticum Desf. non L.). Mar Alg Tun

1650. G. atlanticum Boiss. et Reut.

Geranium atlanticum, Honaine
Photo: Medjahdi

7  Sépales obtus ou terminés par une pointe courte de moins de 1 mm (fig. 1653). Feuilles de pourtour ovoïde, divisées au plus jusqu'au milieu en 5-9 lobes largement ovales ± divisés ………………………… 8

— Sépales terminés par une pointe longue de 2-4 mm. Feuilles de pourtour anguleux, divisées presque jusqu'à la base en 5-9 lobes lancéolés aigus +- divisés ………………………… 10

8  Pétales arrondis au sommet, cunéiformes, plus longs que larges, non ciliés à la base. Carpelles fortement alvéolés. Feuilles à limbe circulaire à lobes aplatis obtus Ravins humides R: çà et là en Algérie, surtout en montagne -Eur.-Mar Alg Tun Lib

 1651. G. rotundifolium L.

— Pétales émarginés au sommet, pas plus longs que larges, ciliés à la base …………………………  9

9  Fleurs de 4-5 mm. Petite plante à pilosité rase. Feuilles supérieures réduites à 1-3 lobes. Tiges florifères à feuilles inférieures opposées, les inflorescences naissant à leur aisselle. Carpelles lisses Ravins humides RR: AS3 : Aurès , Euras. Mar Alg

1652. G. pusillum Burm. f.

— Fleurs de 6-8 mm. Plante souvent robuste à pilosité étalée dense et longue. Feuilles supérieures conformes. Tiges florifères à feuilles alternes, les inflorescences opposées à celles-ci. Carpelles ridés en travers - Champs, broussailles CC : dans toute l'Algérie 'Euras.' « Ahtarcha  Mar Alg Tun Lib Egy

1653. G. molle L.

Geranium molle
Photo: Medjahdi

10  Tiges, pétioles et pédoncules floraux hérissés de poils dressés, blancs, longs et nombreux. Fleurs d'un bleu liliacé. Sépales largement ovales cordiformes sur le fruit, 1 fois et demi plus longs que larges, longuement ciliés sur les marges (fig.) Forêts RR: K1-2-3 , C. Méd. 1 - (= G. bohemicum G. et G. non L.). Mar Alg Tun

1654. — G. lanuginosum Lam.

— Tiges, pétioles et pédoncules floraux glabres ou à pilosité apprimée très courte. Fleurs roses. Sépales lancéolés bien plus longs que larges, non ciliés sur les marges (fig. 1655) ………………………… 11

11  Pétales longs de 4-5 mm. Carpelles et bec du fruit glabrescents (fig.). Pédoncules floraux en général bien plus longs que la feuille correspondante. Pédicelles 4-10 fois plus longs que le calice — Pelouses humides — R : Tell algéro-constantinois — I Euras. I. Mar Alg Tun Lib Egy

1655. — G. dissectum L.

— Pétales longs de 8-9 mm. Carpelles et bec du fruit glabrescents. Pédoncules floraux en général bien plus longs que la feuille correspondante. Pédicelles 4-10 fois plus longs que le calice — Pelouses humides — R : Tell algéro-constantinois — I Euras. Mar Alg Tun Lib

1656. — G. columbinum L.

G. nanum Coss. ex. Batt. Mar*

Erodium L’Her.

adapté par Chatelain d'après le travail de Guy-Georges Guittonneau

Fl. Andaluc. Occ. 2: 274-(1987).- Fl. Pratique du Maroc vol.2: (2007). - Fl. Iberica vol.9 (2015)

Plantes vivaces ou annuelles. Feuilles entières lobées ou pinnatiséquées très variables. Etamines fertiles 5, staminodes 5. Carpelles munis sous l’arête de 2 fovéoles symétriques, soulignées ou non par 1-2 replis. Arête du fruit se roulant en tire-bouchon. Genre de détermination délicate, étant donné le polymorphisme des espèces de valeur souvent discutable.

voir sous zz-decoupe.html

CLÉ DES SÉRIES

-Fruits anémochores .. subgen. Erodium  (= subgen. Plumosa)

-Fruits zoochores ….... subgen. Barbata



subgen. Erodium [= Sect. Plumosa Boiss.]

1a. Feuilles entières ou trilobées …………………………  2

1b. Feuilles pennatiséquées, au moins les supérieures …………………………… 5

2a. Staminodes glabres ou parfois ciliés à l’extrémité. Fleurs moyennes (< à 2 cm de Ø). Pétales roses à nervures violacées. Feuilles à sinus pétiolaire ouvert. Rostres grêles

1664. — E. glaucophyllum L’Hér.

Erodium glaucophyllum (L.) L’Hér.
Plante glauque grisâtre à pubescence apprimée très courte, surtout dans les portions âgées. Fleurs roses à nervures violacées, grandes (2 cm) — Hab. : Pâturages arides — C: H, AS, SS, gypsophyte et psammophyte des dépressions non salées au nord du sahara.

Erodium glaucophyllum
photo: Chatelain
Erodium glaucophyllum, maroc
photo: Jeanmonod

a) Plante paraissant annuelle, dans les sables sahariens non fixés; racine présentant des renflements fusiformes, à tiges plaquées sur le le sable, à toutes petites feuilles et à sillon infrafovéolaire obsolete.

E. chevallieri Guitt.

2b. Staminodes densément ciliés. Fleurs grandes (corolle à 2,5 cm de Ø). Pétales fortement guttés. Feuilles à sinus pétiolaire étroit. Rostres robustes. Pollen à exine réticulée …. 3

3a. Soies inégales, très courtes à l’extrémité de l’arête. Méricarpes jaunes présentant des alvéoles brûnes portant les poils; un seul sillon infrafovéolaire. Bractées verdâtres, étroitement ovales, acuminées et ciliées. Corolle 2,5-3 cm de Ø à pétales cordiformes et violacés.

 1666 — E. guttatum (Desf.) Willd.

E. guttatum (Desf.) Willd.
Plante perenne de 10-35cm. Feuilles entières ovales (1-3cm long), indument blanchâtre-gris avec un tomentum fin; Fl. violette grandes (2cm), pétales guttés fortement à la base; méricarpes très particuliers: ocre-jaune avec des poils portés par de petites alvéoles, 2 plis à la place de fovéole; bec de 7-8cm. Ecologie: Rocailles et éboulis calcaires de l’Afrique du Nord. Rare dans le sud de l’Espagne. Alg: Pâturages désertiques — C : H, AS, SS, RR : dans le Tell — | Sah. Méd. | — « Demma », « Reguem Balout  Mar Alg Tun

Erodium guttatum
Photo: Dupont

3b. Arête longuement soyeuse sur toute sa longueur. Méricarpes bruns, présentant 2 petits sillons infrafovéolaires. Bractées brunâtres, grandes, ovales et finement hirsutes. Corolle > à 3 cm de Ø, à pétales obovales rose-rouge.

E. arborescens(Desf.) Willd.

E. arborescens (Desf.) Willd.
Plante perenne 20-60cm. F. entières gabres, parfois très courtement pubescente en particulier sur les nervures, 3-5cm long. Arête avec de longs poils droits, roux, brillants d'un côté et des poils très petits de l'autre. Bec jusqu'à 12cm long.  Hab.: Gypsophyte du sud de la Tunisie, de la Libye et de l’Egypte.

Erodium arborescens, Medenine
Photo: Dobignard

5a. Feuilles glabrescentes sauf sur la face supérieure du pétiole. dépourvue de soies sur les premiers tours de spire Hab. : Littoral sud du Maroc, Crète et Chypre sur sables argileux. [= E. hirtum var. maroccanum Maire]. Mar Alg Tun

 E. crassifolium L’Hér. subsp. crassifolium

5b. Feuilles hirsutes ou glanduleuses ………………………… 6

6a - Racines présentant des renflements sphériques (réserves amylifères). Corolle 2-2,5 cm de Ø. Méricarpes à un seul sillon infrafovéolaire,avec de longues soies régulières sur l’arête.

E. crassifolium  subsp. hirtum (Forssk.) Guitt.

E. crassifolium subsp. hirtum (Forssk.) Guitt. [= E. hirtum Forssk.]
Plante perenne 15-30cm, densément pubescente donnant un aspect grisâtre. Fleurs grandes rose pâle. Filets des étamines tous ciliés. Arête 5-7cm très plumeuse. Hab.: Régions steppiques de l’Algérie à la Syrie. Pâturages arides — R : H2, AS3, SS2 — | E. N.A. | — « Temri », « Requeur el Baroucha


ssp. maroccanum (Maire) Greuter [= E. hirtum var. maroccanum Maire]

6b - Racines sans renflements racinaires. Soies de l’arête de longueurs très inégales et très courtes à l’extrémité. Corolle de 3 cm de Ø

E. jahandiezianum Emb., Maire & Weiller

 E. jahandiezianum Emb., Maire & Weiller
Plante perenne, 20-30cm hauteur, à feuilles pennatiséquées, poilues, glanduleuses visceuses. Ecologie: Endémique de l’Anti-Atlas marocain sur éboulis gréseux. Mar*

Erodium jahandiezianum, AA_Ighrem
Photo: Dobignard

A ajouter dans la clé: E. oxyrhynchum subsp. bryoniifolium (Boiss.) Schönb.-Tem. (n°QS 1665)

E. oxyrhynchum subsp. bryoniifolium (Boiss.) Schönb.-Tem.
Tiges prostrées longuement rampantes. Feuilles opposées sur les tiges, égales, grossièrement 3-5 lobées, vertes en dessus, grisâtres en dessous. Fleurs de 1-1,5 cm; Arête du fruit à poils de 1-2 cm dans sa moitié inférieure et de 1-3mm dans sa portion apicale  — Pâturages désertiques — RR : SC : Tassili n’ajjer — [ E. Sah.-Sind. j.


subgen. Barbata (Boiss.) Guitt.

1a. Feuilles simples, entières ou plus ou moins divisées et parfois à rachis lobulé ....... 2

1b. Feuilles composées pennées, à folioles distinctes et à rachis nu (Sect. Cicutaria) ............................... 8

2a. Feuilles pennatiséquées et à rachis lobulé (Sect. Absinthioidea) ............................ 7

2b. Feuilles entières à pennatiséquées mais non lobulées, Rostres supérieurs à 15 mm. Feuilles à limbe supérieur à 2 sur 1,5 cm (Sect. Malacoidea) .........................................4

4a. Plantes annuelles. Pétales concolores ....................................................... 5

4b. Plantes pérennantes. Pétales supérieurs en général guttés ...................... 6

5a. Rostres 15-60 mm. Méricarpes inférieurs à 6 mm ......................... Série de l’E. malacoides
5b. Rostres supérieurs à 65 mm. Méricarpes supérieurs à 7mm .... Série de l’E. botrys

6a. Caulescentes (vivaces à tiges annuelles) ......................................  Série de l’E. trifolium
6b. Subacaules ...................... Série de l’E. asplenioides

7a. Méricarpes supérieurs à 10 mm. Pétales concolores. Plantes caulescentes ...... Sub-sect. Absinthioidea

7b. Méricarpes < à 10 mm. 2 Pétales supérieurs guttés. Plantes subacaules .... Sub-sect. Foetida (= Petraea)

8a. Caulescentes et annuelles. Fl.petites ou moyennes (pétales compris entre S et 2S)...... Subsect. Cicutaria

8b. Subacaules, pérennantes. Fl. grandes (pétales égaux ou supérieurs à 2S) ................ Sub-sect. Acaulia (= Romana)


Sub-sect. Malacoidea

  série de l’E. malacoides

Feuilles simples, entières ou plus ou moins divisées et parfois à rachis lobulé; Rostres 15-60 mm. Méricarpes inférieurs à 6 mm (annuelles, rostres 15-60 mm, pétales concolores).

1a. Méricarpes à fovéoles sans sillon infrafovéolaire et églandulées (sous-série de l’E. chium) ......................... 2

1b. Fovéoles délimitées par un pli ou un sillon infrafovéolaire (sous-série de l’E. malacoides) ................ 7

2a. Rostres 15-20 mm. Arêtes à 4-6 tours d’hélices, serrés et pourvus de poils rigides à la base ................ E. alnifolium Guss.

E. alnifolium Guss.
Plante annuelle à tiges bien développées (10-50 cm); Feuilles entières très largement ovales; Méricarpes à arête marginale et à grandes fovéoles profondes et quadrangulaires. .. Sépales mucronés à mucron (1-2 mm) prolongés par de longs cils. (2n = 20). Ecologie:  Argilophyte (sols tirsifiés) W-Médit. Mar Alg Tun

2b. Rostres 30-60 (70) mm. Arête à nombreux tours d’hélices, très étirés et glabres à la base ................... 4

4a. Staminodes ciliés à la base. Bractées (5-6) petites (2-3 mm), aiguës et hyalines. Feuilles supérieures à 3-5 lobes.

E. chium (L.) Willd.

Erodium chium (L.) Willd.
Plante annuelle, 20-60cm haut. Feuilles entières à faiblement trilobées. Rostre 30-40mm. Hab.: Th. (2n = 20). Zones rudérales et rochers calcaires. Méd.

4b. Staminodes glabres. Bractées (2-4), assez grandes (5-8 mm), obtuses et brunâtres. Feuilles supérieures pennatipartites .......................................................................... 5

5a. Rostres 35-40 mm. 2-4 bractées faiblement ciliées

 E. pulverulentum (Cav.) Willd.

E. pulverulentum subsp. tunetanum (DC.) Guitt.
Plante annuelle 10-50cm, caulescente, Hab. : Th. (2n = 20) - Zones sablonneuses arides. Médit. (la subsp. type est absent en Afr.N.) ! revoir le clé


5b. Rostres 50-60-(70) mm. Bractées grandes (6-8 mm), soudées en 2 lames scarieuses et glabres. Hab.: Psammophyte des régions littorales et sub-littorales. W. Médit. .

 E. laciniatum (Cav.) Willd.

E. laciniatum (Cav.) Willd.
Plante annuelle. Fleurs petites (moins de 1 cm). Arête du fruit longue tout au plus de 4-5 cm. Pas de sillon sous la fovéole. Sépales à 3-5 nervures. -champs, pelouses- Médi.

(pas de 6! c'est normal)

7a. Sillon infrafovéolaire large (> 1/2 fovéole). Feuilles supérieures 3-5 lobées ...... 8

7b. Sillon étroit.(1/2 fovéole) Feuilles supérieures pennatiséquées. ...................... 9

8a. Méricarpes petits 3,5-5 mm. Rostres 15-28 mm. Fovéoles glanduleuses, pourvues d’un pli et d’un sillon. Pétales rose vif ou rouges. Tiges feuillées bien développées

 E. malacoides (L.) L’Hér.

- Rostres 15-18 mm. Méricarpes 3,5-4 mm.

 subsp. brevirostre (Maire & Samuelson) Guitt.

E. malacoides subsp. brevirostre (Maire & Samuelson) Guitt.
 Hab. : Th. (2n = 20) - Dans les déclivités steppiques du Msoun et du Haouz (Maroc)

- Rostres 18-20 mm. Pétales bimaculés à la base

 subsp. floribundum (Batt.) Batt.

E. malacoides subsp. floribundum (Batt.) Batt.
Hab. : Th. (2n = 20) - sables miocènes, entre Tlemcen et Berrouaghia (Algérie)

- Rostres 20-28 mm. Méricarpes 4-5 mm. Pétales concolores.

  subsp. malacoides

E. malacoides (L.) L’Hér. subsp. malacoides
Hab. : Th. (2n = 40) - Argilophyte et zones rudéralisées. Médit.

8b. Méricarpes 6-7 mm de long. Fovéoles pourvues d’un pli et d’un sillon. Rostres 20-40 mm .......................................... 10

9a. Fovéoles églandulées. Arête à 8-10 tours d’hélices. Rostres 30-40 mm .... E. neuradifolium

E. neuradifolium Delile
Hab. : Th. (2n = 40) - Sols arides. Médit. et Saharo-sindien.

 

9b. Fovéoles glanduleuses. Arête à 3-6 tours d’hélices .............

1669. — E. meynieri Maire

E. meynieri Maire
Plante en rosette,Feuilles bipinnatiséquées à divisions étroites larges de 1-2 mm au plus (fig.). Sépales 3~5 nerviés, filets des étamines ciliés. Fleurs rose foncé. Bec du fruit long de 3-4 cm. Un sillon sous la fovéole.  Hab. : Th. (2n = 20) - Arganaies de l’Anti-Atlas (Maroc) et sables volcaniques du Hoggar (1900-2100 m)


10a. Rostres 20-25 mm. Fovéoles églandulées. Pétales blanc-rosé. Feuilles et inflorescences en rosettes (subacaules). Th. ou 2-A (2n=20). Emi Koussi (Tchad) et Jbel Marra (Soudan) de 2200 à 3300 m.

 E. oreophilum Quézel

10b. Rostres 25-40 mm. Fovéoles glanduleuses. Pétales rose-pâle à onglet rouge.

E. garamantum (Maire) Guitt.

E. garamantum(Maire) Guitt.
- Hab. : Th. (2n = 20) - Sables sahariens du Hoggar.


Sub-sect. MalacoidesFeuilles simples, entières ou plus ou moins divisées et parfois à rachis lobulé

    Série de l’E. botrys (annuelles à rostres supérieur à 65 mm,  Méricarpes de 7-10 mm sur 1-1,2 mm, ne renfermant qu’une seule graine et à fovéole lisse)

1a. Rostres 90-120 mm. Méricarpes 9-10 mm pourvus de 2-3 sillons infrafovéolaires et à fovéoles surmontées d’une collerette. Cotylédons à bords crenelés. Feuilles supérieures pennatifides. Pétales roses

 1668. E. botrys (Cav.) Bertol.

E. botrys (Cav.) Bertol.
Plante annuelle. Hab. : Sols sablonno-argileux dans toute la Méditerranée. Mar Alg Tun


1b. Rostres 65-90 mm. Méricarpes 7-8 mm ne présentant qu’un seul sillon infrafovéolaire et à fovéoles non surmontées d’une collerette et portant quelques poils aciculaires. Cotylédons trilobés. Feuilles supérieures pennatiséquées. Pétales violacés

  E. brachycarpum (Godr.) Thell.

 E. brachycarpum (Godr.) Thell.
Plante annuelle, Absense de colerette au dessus de la favéole contrairement à E. botrys qui porte une petite colerette., cetHab.: Sols squelettiques entre 500 et 1500 m d’alt. sur grès rouges de la Méditerranée Mar Alg Tun

 
 

  Série de l’E. asplenioides (vivaces et subacaules)

1a. Méricarpes sans sillon infrafovéolaire ............................................... 2

1b. Méricarpes présentant un sillon infrafovéolaire, à fovéoles glanduleuses. Stipules légèrement adnées (sur 1/5ème).

E. cossonii Guitt. & Mathez =? E. atlanticum

E. cossonii Guitt. & Mathez
Pétales inégaux, obovales, rose-pâle, les 2 supérieurs guttés de macules pourpres. Rostres 25-32mm.  Hab. : Rocheux schisteux du Haut-Atlas (Maroc) du Jb. Tichka à la haute vallée de la l’Oued Ourika.


2a. Feuilles supérieures entières à trilobées. Rostres 20-30 mm; Méricarpes 5-6 mm à fovéoles glanduleuses à glandes capitées ............................ 3

2b. Feuilles supérieures pennatiséquées. Rostres 30-40 mm. Pétales 5-nerviés subégaux

 E. asplenioides (Desf.) Willd.


E. asplenioides (Desf.) Willd.
Plante de 10-20cm, Hab. : Lapiaz et éboulis calcaires de l’Algérie Orientale et de la dorsale tunisienne.


3a. Pétales 5-nerviés, ovales, subégaux et recouvrants. Chevelu de fibres (3-8 cm) sur la souche entre les vieilles stipules.

  3aa - Stipules libres. Plante à pilosité dense à longs poils aciculaires.Hab. : Falaises calcaires des Seksaoua au dessus d’Imi-n-Tanoute (Maroc) Mar*

E. atlanticum Coss. & Ball

 

3ab - Stipules adnées à la base. Pilosité plus faible (poils < à 1mm). Hab. : Falaises calcaires près de Tiaret (Algérie). Station non retrouvée ! Alg*

 E. guinochetianum Guitt.

3b. Pétales trinerviés étroitement obovales et subégaux

1657b — E. battandieranum Rouy

E. battandieranum Rouy
Plantes totalement acaules.Fleurs entièrement roses. Feuilles, pédoncules et pédicelles à pilosité très courte, apprimée. Rochers verticaux calcaires de la petite Kabylie (Dj. Marouf, Dj. Babor et Tababor, Gorges du Chabet el Akra. Alg*

Sub-sect. Absinthioidea(Feuilles à rachis lobulé - Caulescentes et méricarpes > à 10 mm)

1a. Plantes annuelles. Rostres 60-100 mm. Méricarpes sans sillon infrafovéolaire à fovéoles densément glanduleuses (poils capités longuement pédicellés). Pétales violets. Staminodes ciliés mais non hirsutes.

1667. E. ciconium (L.) L’Hér.

E. ciconium (L.) L’Hér.
Plante annuelle caulescente xx cm de haut. Hab. : Région méditerranéenne, groupements de l’Hordeion Br.-Bl. et friches; Champs, haies C: en Oranie, AR: ailleurs. « Bou machfa ». . Mar Alg Tun Lib Egy


sub-sect. Foetida (= Petraea)Feuilles à rachis lobulé - Plantes subacaules

 Pétales concolores sauf au niveau des macules noirâtres, inégaux, les 3 inférieurs plus étroits, non recouvrant à l’anthèse, les 2 supérieurs fortement maculés à leur base, à macules noires striées de blanc. Feuilles à poils rayonnants; Nectaires sphériques et inégaux, plus hauts que larges (Série de l’Erodium glandulosum); Cotylédons trilobés

1a. Rostres 35-42 mm. Méricarpes 8-9 mm à fovéoles quadrangulaires profondes et à bord externe peu cilié. Feuilles glanduleuses et lobules ramifiés. ...............

 E. heteradenum (Pau & Font-Quer) Guitt.

E. heteradenum (Pau & Font-Quer) Guitt.
Hab. : Ch. Endémique du Nord du Maroc (Bou-Zeitoune, Gorgoues).

1b. Rostres 25-30 mm. Méricarpes 6-7 mm à fovéoles orbiculaires. Feuilles à poils rayonnants non glanduleux et lobules non divisés ..................................

1659. — E. cheilanthifolium Boiss.

E. cheilanthifolium Boiss.
Plante 5-15cm à souche ligneuse. Feuille 5cm long petiole compris.  Hab. : Maroc : Grand Atlas Ayachi (2000 m d’alt.). Algérie: Lalla Khedidja (2000 m d’alt.) et Djebel Mahmel (Aurès). Mar Alg
incl. var...

subsp. antariense (Rouy) Maire Mar*


 

Sect. Cicutaria Sub-sect. Cicutaria Feuilles composées-pennées, (Plantes annuelles et caulescentes)

1a. Méricarpes sans sillon infrafovéolaire et à fovéoles non glanduleuses .......... 2

1b. Méricarpes pourvus d’un sillon infrafovéolaire ………………… 7

2a. Feuilles à folioles dentées à pennatipartites. Pétales blancs ou rosés ………………… 3

2b. Feuilles à folioles pennatiséquées ………………… 6

3a. Rostres 18-24 mm. Arrête à 4-6 tours d’hélices. Fovéoles petites et peu profondes Poils glanduleux aciculaires. 2 n = 40. Hab. : Méditerranée : Rif occidental (Maroc), Málaga, Pointe de l’Espiguette, Porquerolles, Corse...

??E. lebelii subsp. marcucii(Parl.) Guitt.

6a. Rostres 25-30 mm. Pétales blancs ou à peine rosés. Hab. : Sables steppiques et subsahariens du Maroc à la Tunisie : Maroc central et Haut-Atlas, Algérie (Dj. Amour, Laghaouat, Ghardaia), Tunisie (Jb. Chambi, Thélepte,) etc

 E. microphyllum Pomel


6b Rostres 30-55 mm. Pétales roses ou rouges .

1672. — E. aethiopicum (Lam.) Brumh. & Thell. subsp. aethiopicum

E. aethiopicum (Lam.) Brumh. & Thell.
Plante caulescente (parfois presque acaule), 10-40cm haut. f. toutes bi pennatiséquées. Rostres 30-55 mm, arête à 12-16 tours d’hélices. Hab. : Psammophile des dunes fixées du littoral nord africain (Forêt de la Mamora, Maroc; El-Kala, Algérie; Tabarka, Tunisie).


7a. Fovéoles glanduleuses. Sillon infrafovéolaire large, supérieur à la moitié de la fovéole ………………… 8

7b. Fovéoles non glanduleuses. Sillon infrafovéolaire inférieur ou égal à la demi-hauteur de la fovéole ………………… 10

8a. Folioles peu divisées. Pétales concolores, petits et rose-violacé. Hab. : Argilophyte et rudérale de toute la région méditerranéenne.

E. moschatum (L.) L’Hér.

Erodium moschatum, Sassel
Photo: Medjahdi

8b. Feuilles à folioles pennatiséquées. Pétales guttés et grands (atteignant 2S) ......... 9

9a. Deux pétales guttés à macules arrondies. Fibres de l’arête du méricarpe de longueur inégale. Cotylédons trilobés

E. stellatum Delile

E. stellatum Delile
syn: Erodium ambiguum Pomel (1875)
Plante annuelle. Filets des étamines fertiles fortement dilatés dentés à la base. Pétales inégaux, les 2 supérieurs 2 fois plus longs que les sépales, tachés de pourpre à la base  [= E. praecox in QS] —  ...Hab. : Pelouses, R : 03, Hl-2, ASl-2, Algéro-marocaine : plateau marocain à Garrouban.

>
&


9b. Cinq pétales guttés à macules hexagonales. Longes fibres enchevêtrées dès la base de l’arête du méricarpe; rostre 35-45mm;staminodes poilues et ciliées.

E. touchyanum Delile

10a. Feuilles à folioles entières à pennatipartites ............................ 11

10b. Feuilles à folioles 1-2-pennatiséquées 

 E. salzmannii Delile

E. salzmanniiDelile
Plante annuelle caulescente 50cm haut, pubescente à glanduleuse. Feuilles à folioles 2-pennatiséquées. Rostres 40-70 mm. Sillon infrafovéolaire égal à la moitié de la fovéole. Paroi du méricarpe à lunules noires sur fond orangé à l'insertion des poils. Arête à 10-15 tours, les premiers étant presque sans fibres (fibres présentes plus haut). Cotylédons pennatiséqués. 2n = 20 . Hab. : Psammophile des régions littorales ou sub-littorales du bassin méditerranéen : Îles cyrn-sardes et Afrique du Nord jusqu’en Egypte et aux Canaries.

11a. Base de l’arête du méricarpe sans fibres. Pétales obovales, les deux supérieurs plurimaculés à la base. Sillon infrafovéolaire du méricarpe égal à la moitié de la fovéole. Stigmates violacés. 2n = 20 chromosomes. Hab. : sols argileux et argilo-calcaires de l’Andalousie et du Nord du Maroc.

 E. primulaceum  (Lange) Welw. ex Lange

11b. Base de l’arête fibreuse. Pétales étroitement obovales, concolores [ou quelquefois bimaculés = var. pimpinellifolium (Wither) Sibtorp.]. 2n = 40.  Plante pubescente, généralement en rosette avec des tiges sur le sol. Feuilles 5cm long,  Hab. : espèce cosmopolite avec de nombreux variants.

 E. cicutarium (L.) L’Hér.


Sect. Cicutaria Sub-sect. Acaulia (= Romana)Feuilles composées-pennées, Pérennes et sub-acaules)

1a. Méricarpes présentant un sillon infrafovéolaire égal à la demi-fovéole ................... 2

1b. Méricarpes sans sillon sillon infrafovéolaire ou avec seulement une ébauche d’un pli; fovéoles glanduleuses. Plantes des rochers calcaires

1661.— E. tordylioides (Desf.) L’Hér.

E. tordylioides (Desf.) L’Hér.
Folioles grandes, à divisions aiguës. Pétales roses, tous ± maculés. Méricarpes 5-6 mm à arête de 7-8 tours d’hélices. 2 n = 20 ..(= E. gaussenianum Montserrat) Hab. : Algérie : Gorges d’El-Ourit (Tlemcen), Guertoufa (Tiaret), Dj. Beghira (Redjem Demouch). Maroc : Jb. Zalagh (Fès), Sefrou, etc. Espagne.

2a. Méricarpes à fovéoles églandulées. Fleurs à pétales concolores ................ 3

2b. Fovéoles glanduleuses. Fleurs à pétales maculés à la base ................... 4

3a. Feuilles à folioles dentées à pennatifides. Port étalé en rosettes. Bractées soudées et hirsutes. Rostres 35-40 mm. Méricarpes 5-6 mm à arête à 7-8 tours. 2n = 40. Hab. : Lieux herbeux et bords des chemins de la Région méditerranéenne 

E. acaule (L.) Becher. & Thellung

3b. Folioles pennatiséquées. Port érigé dressé. Bractées libres et glabres. Rostres 30-35 mm. Méricarpes 7-8mm à 5-6 tours. Racine tubéreuse triangulaire; Plante 10-20cm. Hab. : Endémique du Nord du Maroc dans les fentes des lapiaz du Jb. Dersa (en voie de disparition)

E. masguidali Pau

4a. Rostres 30-40 mm. Tiges sub-nulles. Folioles pennatiséquées. Pétales étroitement obovales, les deux supérieurs guttés de brun-rouge .

E. sebaceum Delile

E. sebaceum Delile
Hab. : Endémique du Maroc: sur arènes granitiques, basaltiques et schistes (Oulmès, Azrou, Aguelmane)

4b. Rostres 45-60 mm. Tiges (0-20 cm). Folioles dentées à pennatiséquées. Pétales grands, obovales, tous guttés à macules plus grandes sur les 2 supérieurs .

E. mouretii Pitard

E. mouretii Pitard
Hab. : Plateau marocain dans les fentes des rochers quartzitiques des Sokhrat. Espagne.



Série de l'E. trifolium (vivaces, caulescentes à pétales supérieurs maculés)  (fig. 9). [section issue de Boissiera 20 (1972).]

1 a. Méricarpes sans sillon infrafovéolaire. Racines non tubéreuses . . . . . 2

1 b. Méricarpes pourvu d'un sillon infrafovéolaire à fovéoles églandulées. Racines tubéreuses. Feuilles ovales et peu divisées. Pétales rose-pâle peu ou pas guttés. Rostres S0-70 mm. Méricarpes 9-10 mm; arête à S-8 tours de spire  

E. populifolium L'Hér.

E. populifolium L'Hérit.
cette espèce était différente de l'E. malacoides et de l'E. chium par les grandes stipules et par les staminodes hirsutes; allogame diploïde (2n = 20)  Habitat: endémique des dunes littorales et sublittorales d'Algérie orientale et du nord de la Tunisie.

2a. Rostres supérieurs à 40 mm. Fovéoles peu ou pas glanduleuses. Plantes hispides peu ou pas glanduleuses. Bractées scarieuses . . . . . . . . . . . . . 3

2b. Rostres 20-30 mm. Fovéoles glanduleuses. Plantes hirsutes et très glanduleuses. Bractées membraneuses. Sépales à mucron obsolète (pl. IV).

 E. trifolium (Cav.) Guitt.

E. trifolium (Cav.) Guitt.
Plantes en général courtement caulescentes. Fleurs rose pâle, à pétales supérieurs tâchés de pourpre foncé à la base. Feuilles, pédoncules et pédicelles densément hispides de poils étalés blanchâtres. Par les fruits, l 'E. trifolium est proche de l'E. asplenioides et de l'E. atlanticum; mais il en diffère par les tiges annuelles bien développées et par la corolle à pétales très inégaux. Selon la coloration des pétales, il est possible de distinguer deux variétés. Rochers verticaux — AC : 03, Al, Cl. RR : dans l’intérieur : Mts de Djelfa.

3a. Bractées inflorescentielles obtuses, soudées en 2 lames glabres. Sépales à 3-S-7 nervures et à mucron supérieur à 2mm............... 4

3b. Bractées aiguës peu ou pas soudées. Sépales 3-S nerviés, mucron 1-2mm. Rostres 40-60 mm ..............6

4a. Rostres 60-70 mm. Méricarpes 6-7 mm ........... 5

4b. Rostres 80-120 mm. Méricarpes 10-13 mm. Pétales blanc-rosé, très étroitement obovales (= 3S), corolle de 4 à S cm de diamètre .........

E. medeense Batt.

E. medeense Batt.
Plante puissante 30-40cm, hispide; Fleurs les plus grandes du genre (4-5cm); sépales ovoïdes 3-5 nerviés, à grosses nervures saillantes, glabres sauf aux extrémités; pétales égalant 3 fois les sépales, d'un rose très pâle; carpelles très gros, longs de 13mm avec un bec de 4-12cm., très semblable pour le reste à mauritanicum, et feuilles proche de munbyanum. Alg* (Nador de Médéa, Ben-Chicao). Mai-juin.

5a. Feuilles supérieures entières à tripartites (pl. lb). Pétales obovales, les supérieurs à plusieurs macules roses (pl. VI). Pollen jaune. Méricarpes présentant parfois une lunule .... E. nervulosum

5b. Feuilles supérieures pennatiséquées. Pétales étroitement obovales, les deux supérieurs portant seulement 2 macules. Pollen rouge-orangé .....1681. — E. munbyanum Munby

E. munbyanum Munby
Feuilles glabres ou hérissées de quelques poils dressés, dépourvues de glandes, les supérieures en général profondément pinnatiséquées. Sépales 5-7 nerviés, presque glabres, non ciliés sur les marges — Sables — AC : 01, Al, Kl-2-3 —Habitat: chamaephyte allogame diploïde (2n = 20) des dunes fixées du littoral algéro-marocain.

6a. Feuilles cordées à la base, les supérieures peu divisées. Bractées soudées à la base et glabres. Arête des méricarpes à 13-1 S tours de spire ...... 1680 . — E. crenatum Pomel

E. crenatum Pomel
Plante caulescente 40cm, feuilles entières triangulaires, dentées à lobées; bec 5cm, faveole glanduleuse, base des spires non tordue; glandes sessiles, sphériques, dorées, brillantes, visibles à la loupe; (2n = 20). Ecologie: Hauts plateaux oranais (Algérie) et du Moyen-Atlas (Maroc), dans les sables calcaires, entre 800 et 1200 m d'altitude.

6b. Feuilles à contour triangulaire, les supérieures pennatiséquées et laciniées. Bractées libres et finement hirsutes. Arête des méricarpes à 8-10 tours de spire .

  E. hesperium (Maire) H. Lindb.

E. hesperium (Maire) H. Lindb.
Chamaephyte endémique des dunes de la région sud-ouest du Maroc, d'Essaouira à Agadir, et Sud Agadir

 

OXALIDACEAE

Plantes herbacées à souche bulbeuse. Feuilles alternes ou en rosette, pétiolées, trifoliolées. Tiges présentes ou nulles. Fleurs en cymes ou en om- belles axillaires ou scapiformes. Fleurs 5-mères. Corolle tordue à pétales un peu soudés à la base. Etamines 10 en 2 verticilles. Styles 5. Fruit capsulaire à 5 loges.

Oxalis L.

1  Fleurs de petite taille 3-5 mm, par 2-3 à l’aisselle des feuilles, jaunes. Plantes à tiges bien développées, atteignant 10-15 cm de haut — Pâturages, champs — CC dans toute l’Algérie — j Cosm. I « Hamadid ».

1682. — O. corniculata L.

Oxalis corniculata, Tlemcen
Photo: Medjahdi

— Fleurs grandes jaune vif, 15-25 mm, en ombelles multiflores au sommet d’une tige scapiforme. Plante sans tiges aériennes développées ………………… 2

2  Pétioles cylindriques très glabres. Hampes florales dépassant les feuilles, souvent fleurs doubles ± tachées de brun : var. pleniflora Lowe — Cultures, broussailles, décombres — CC. dans tout le Tell. R. ailleurs. Espèces originaires du Cap, extrêmement connue et en voie d’extension rapide dans toute l’Algérie. — Vinaigrette, « Qouarça ».

1683. — O. cernua Thunb. incl. in O. pes-caprae L.

Oxalis pes-caprae
Photo: Mombrial

— Petioles aplatis en dessus, semi-cylindriques-ailés, ciliés sur les marges. Hampes florales ne dépassant pas les feuilles — Comme le précédent, mais bien plus rare — Al, Kl-2-3, 01 — | S.Af. I. Mar(N) Alg(N)

1684. — O. compressa Thunb.

N.B. — En plus de ces espèces O. acetosella L. a été signalée en Algérie, sans indication de localité, par Desfontaines, et certaines peuvent être rencontrées à l’état sub-spontané ; O. floribunda en particulier.

O. articulata Savigny [Brésil, natural. Afr. N. ?]

O. debilis Kunth [Amérique S., natural. Afr. N.]

O. reptatrix Jacq. [Afr. austr., natural. ancienne]


 LINACEAE

Description :

 Plantes annuelles ou vivaces parfois ligneuses à la base. Feuilles lancéolées, entières, alternes, rarement opposées, stipulées ou non. Inflorescences en cymes ou grappes terminales. Fleurs 5 (4) mères. Pétales à préfloraison tordue,  ± soudés à la base. Etamines 4-5. Capsule à 4-5 loges biovulées.

CLE DES GENRES

1  Fleurs tetramères. Sépales 4, soudés à la base, 2-3 fides. Pétales et étamines 4. Capsules 4-loculaires (fig. 1685). Plante très petite de 3-4 cm ………………… Radiola

— Fleurs pentamères. Sépales 5, libres entiers. Pétales et étamines 5. Capsules 3-5-loculaires (fis. 1697). Plante de plus de 10 cm ………………… Linum

Radiola Gmel.

Petite plante annuelle à tige filiforme rameuse dichotome; feuilles opposées ovales sessiles. Fleurs 1-2 mm, pédicellées à l’aisselle des rameaux. Pétales blancs — Bord des mares, bas-fonds humides — R : Kl-2-3, Al : La Réghaïa, Ol : Aïn Tedeles, H1 : Tiaret — | Eur. Méd. |. Mad Can Mar Alg Tun

1685. — R. linoides Roth.

Linum L. (Lin)

1  Fleurs jaunes ou jaunâtres, exceptionnellement blanchâtres, mais toujours striées de jaune …………………bsp;2

— Fleurs bleues, roses ou blanches, mais dans ce cas toujours à limbe strié de rose ………………… 7

2  Inflorescences en grappes lâchement paniculées. Fleurs courtement pédicellées ………………… 3

 — Inflorescences en corymbes. Fleurs à pédicelle ± allongé ………………… 4

3  Feuilles inférieures opposées, les supérieures alternes larges de 6-7 mm. Sépales glabres pas plus longs que la capsule. Plante élevée 60-100 cm à tiges et rameaux robustes. Pédicelles plus longs que le calice — Prés salés, rochers maritimes — RR : K3 : La Calle, Al : Basse Mitidja, Ol : environs d’Oran — I Méd. I. Mar Alg

1686. — L. maritimum L.

—   Feuilles toutes alternes larges de 3-4 mm. Sépales ciliés - glanduleux, bien plus longs que la capsule. Plante plus petite 30-70 cm à tiges et rameaux grêles. Pédicelles plus courts que le calice — Broussailles, pâturages — I End. NA j.

1687. — L. tenue Desf.

  a) Plante annuelle de 15-50 cm. Sépales uninerviés, feuilles à marge en général scabre — R : çà et là dans tout le Tell algérien. RR : H1 : Chellala..Mar Alg

 ssp. tenue

  — Plante vivace plus robuste; sépales trinerviés; feuilles à marge toujours lisse. AR : 01-2-3.  Mar Alg

ssp mumbyanum (Boiss. et Reut.) Batt.

4  Fleurs petites 5-7 mm. Sépales glabres. Stigmates capités ………………… 5

— Fleurs grandes 17-20 mm. Sépales ciliés glanduleux. Stigmates clavi-formes ..  6

5  Fleurs en corymbe très dense au sommet des tiges; sépales 2 fois plus longs que la capsule; pédicelles pas plus longs que le calice. Plante ± pubescente à tiges raides épaisses — Pâturages rocailleux — AC : dans toute l’Algérie — | Méd. I — « Kettnina ». Mar Alg Tun Lib Egy

1688. — L. strictum L.

— Fleurs en corymbe lâche. Sépales et pédicelles pas plus longs que la capsule. Plante glabre à tiges filiformes — C : dans toute l’Algérie — I Méâ" I

 1689. — L. gallicum L. incl. in L. trigynum L.

6  Feuilles glabres uninerviées à marge lisse. Fleurs de 18-25 mm. Pétales 4-5 fois plus longs que les sépales. Capsule sphérique — Garrigues, forêts de chêne-liège — R : K2-3, Cl : var. typicum Maire — End. NA |.

 1690. — L. numidicum Murbeck

— Feuilles scabres trinerviées à marge dentée. Fleurs de 15-20 mm à pétales 2-3 fois plus longs que les sépales. Capsule en général oblongue. — Garrigues, forêts claires — I End. N.A. ! — « Kettane el Asfeur ». Mar Alg Tun

1691. — L. corymbiferum Desf.

a) Inflorescences à axe en zig-zag. Feuilles jeunes stipulées — R : Ol, Cl, AS3 : Aurès (incl. L. lambesanum Boiss. et Reut.).

ssp. asperifolium (Boiss. et Reut.) Martinez

— Inflorescences à axe rectiligne, feuilles jeunes non stipulées — CC : dans toute l’Algérie (incl. L. Aristidis Batt.). Alg Tun

ssp. corymbiferum

subsp. aristidis (Batt.) Batt. Alg Tun

subsp. asperifolium (Boiss. & Reut.) C. Martinez Alg Tun

7  Fleurs roses, rouges ou blanchâtres veinées de rose ………………… 8

— Fleurs bleues  ………………… 11

8   Feuilles uninerviées. Sépales entièrement herbacés, étroitement lancéolés 4 X 1,5 mm ………………… 9

— Feuilles trinerviées. Sépales scarieux à leur base, largement lancéolés (fig. 1697) 6-9 X 3 mm ………………… 10

9  Plante vivace sous-frutescente à sa base, à tiges prostrées. Feuilles aciculaires subulées imbriquées à la base de la tige 5-8 X 0,5-8 mm. Sépales plus courts que la capsule. Pétales arrondis au sommet — Pâturages arides, steppes — AC : Hl-2, AS1-2-3. R : 01-2-3 :ssp. eu-suffruticosum Maire — W. Méd. I. Mar Alg Tun

1692. — L. suffruticosum L.

— Plante seulement vivace à tiges dressées. Feuilles linéaires 8-10 X 1,5 mm. Sépales plus longs que la capsule. Pétales acuminés — Pâturages — RR : Constantine (adv. ?) — | E. Méd. |.

1693. — L. tenuifolium L. sensu QS incl. in L. suffruticosum L.

10  Fleurs roses 15-20 mm. Tiges prostrées à la base. Feuilles à marge denticulée. Sépales glabres, pas plus longs que la capsule — Pâturages secs — AR : çà et là dans le Tell — | W. Méd. |. Mar Alg Tun Lib Egy

1694. — L. decumbens Desf.

— Fleurs rouge vif très grandes 25-35 mm. Tiges érigées. Feuilles à marge lisse. Sépales ciliés, glanduleux 1,5-2 fois plus longs que la capsule — Pâturages argilo-calcaires — R : 02-3, parfois cultivé dans les jardins — End. I — « Kettane el Ahmeur ». Mar(?) Alg Tun

1695. — L. grandiflorum Desf.

11  Fleurs très grandes 30-40 mm. Sépales acuminés à marge papyracée bien plus longs que la capsule. Stigmates filiformes — Forêts claires de Pin d’Alep, steppes — RR : Al : Chenoua, Cherche!!, A2 — W. Méd. |. Mar Alg

 1696. — L. narbonense L.

— Fleurs plus petites 10-20 mm. Sépales lancéolés sans marge papyracée, pas plus longs que la capsule. Stigmates ovoïdes ou globuleux ………………… 12

12  Plantes sous ligneuses à tiges ±. prostrées. Feuilles linéaires souvent ± imbriquées. Sépales obtus égalant en général au plus la moitié de la longueur de la capsule (fig.). Stigmates ovoïdes, graines ternes — Pâturages rocailleux, steppes — | Eut. Méd. | — « Djerda ».

1697. — L. austriacum L.

a) Plante à tiges de 20-50 cm ± érigées à feuilles non imbriquées. Capsules incluses dans le calice — RR : AS1 : Mts des Ksour. Mar Alg

ssp. gaetulum Humbert

— Plante à tiges de 10-20 cm, prostrées à feuilles imbriquées. Capsule plus longue que le calice — AC : Hl-2 : var. mauritanicum (Pomel) Mar Alg

ssp. collinum Guss. incl. in subsp. mauritanicum
 (Pomel) Greuter & Burdet

— Plantes annuelles ou vivaces, mais jamais sous ligneusves, à tiges dressées. Feuilles lancéolées linéaires, jamais imbriquées. Sépales acuminés aussi longs que la capsule. Stigmates en massue, graines lui- santes — Champs, pâturages — I Méd. | — « Kettane » « Tifert ». Mar Alg Tun Lib Egy

1698. — L. usitatissimum L.

a) Plante vivace ou annuelle, fleurs bleu pâle 10-13 mm, graines de 2-3 mm — CC : dans toute l’Algérie.

ssp. angustifolium (Huds.) Fiori incl in L. bienne Mill.

— Plante annuelle, fleurs d’un bleu vif 15-18 mm; graines de 4-5 mm— Cultivée et souvent subspontanée dans toute l’Algérie.

ssp. usitatissimum (L.) Rouy

L. catharticum L. Mar

L. setaceum Brot. Mar

L. villarianum Pau Mar*


ZYGOPHYLLACEAE

Description :

Herbes, arbustes ou arbres. Feuilles stipulées très polymorphes. Fleurs 4-5 mères, isolées ou en inflorescence. Corolle 4-5 mère, parfois nulle. Etamines 10 (5-15) en général stipulées, à stipules ± unies en avant des étamines. Ovaire à 4-5 carpelles à 1-plusieurs ovules par loge. Fruit, en général capsulé loculicide ou septicide, se dissociant en coques, parfois bacciforme ou drupacé.

CLE DES GENRES

1  Feuilles opposées ...................... 2

— Feuilles alternes ........................... 5

2  Feuilles composées pennées, à folioles nombreuses. Fleurs toujours jaunes ....................................... Tribulus

— Feuilles simples ou à 2-3 folioles. Fleurs roses violacées, blanches, exceptionnellement jaunes (Zygophyllum simplex) ...................... 3

3  Feuilles à 2, rarement 1 foliole, crassulescentes (fig. 1704). Fleurs blanches, rarement jaunes ...................... Zygophyllum (Tetraena)

— Feuilles à 3 folioles (rarement à 1, mais dans ce cas fleurs roses violacées) .....  4

4  Fleurs roses violacées, 10 étamines. Plantes ± dressées à stipules épineuses (fig. 1706) ..................................... Fagonia

— Fleurs verdâtres sans pétales. 5 étamines. Plantes décombantes à stipules ciliées (fig. 1717) ............................................  Seetzenia

5  Plante herbacée inerme à feuilles multifides (fig. 1718) .......................... Peganum

— Arbres ou arbrisseaux épineux ........................  6

6  Feuilles simples ......................  Nitraria

— Feuilles à 2 folioles (fig. 1721) ............................. Balanites

Tribulus L.

Plantes annuelles décombantes à feuilles imparipennées. Fleurs axillaires jaunes pentamères. Fruit à 5 coques épineuses ailées ou hispides.

 1  Carpelles largement ailés sur les marges latérales (fig.). Fruits de 7-12 mm, 5-10 étamines Fleurs grandes 12-15 mm, d’un jaune pâle — Pâturages désertiques — I Sah. Sahel I. Alg ? Lib Egy

1699. — T. longipetalus Viv. incl. in T. pentandrus Forssk.

a)  Stigmates ovoïdes plus courts que le style — RR : SC : Arak, AC : SM.

ssp. alatus (Del.) Ozenda et Quézel incl. in T. pentandrus

— Stigmates minces cylindracés plus longs que le style. AR : SC, SO. Mar Alg Lib Egy

ssp. macropterus (Boiss.) Maire = T. macropterus Boiss.

— Carpelles non ailés, inermes ou épineux ......... 2

2  Carpelles inermes. Fruits volumineux hispides 10-13 mm (fig.).Fleurs grandes 10-12 mm, d’un jaune sulfurin — Pâturages désertiques — RR : SC : Arak, Sud du Hoggar — | Sah. Sahel [ — (incl, T. Serolei Maire et T. perplexans Maire). Alg Lib Egy

1700. — T. ochroleucus Maire incl. in T. mollis Ehrenb. ex Schweinf.

— Carpelles épineux (RR. inermes). Fruits plus petits 6-7 mm. Fleurs 7-10 mm....... 3

3  Etamines 10. Carpelles à 4 épines (fig.). Stigmate pyramidal presque sessile — Champs, pâturages — CC : dans toute l’Algérie et le Sahara | Ane. Mond. |. Mar Alg Tun Lib Egy

 1701. — T. terrestris L.

— Etamines 5. Carpelle à 2 épines (fig.). Stigmate capité — Pâturages désertiques — R : SC — | Sah. Sahel j — (= T. pentandrus Forsk. = T. sinaicus Boiss.). Alg Egy

 1702. — T. bimucronatus Viv.

Zygophyllum L. « Bon gribâ » « Haaka » = p.p. Tetraena

Sous-arbrisseaux, rarement plantes annuelles. Feuilles opposées , stipules ± fusionés. Fleurs axillaires 4-5 mères. Etamines 10. Ovaire anguleux ovoïde lancéolé, cornu ou non au sommet. L'ensemble des Zygophyllum africains ont été  inclus dans Tetraena, hormis Z. fabago L. d'Egypte.

- OZENDA P. & QUÉZEL P., 1956 - Les Zygophyllacées de l'Afrique du Nord et du Sahara.
 - BEIER B.A., CHASE M. W. & M. THULIN (2003). Phylogenetic relationshipos and taxonomy of subfamily Zygophylloideae (Zygophyllaceae) based on molecular and morphological data. Pl. Syst. Evol. 240(1-4): 35.

Zygophyllum. Dessin: OZENDA et QUEZEL 1956

1   Feuilles simples. Plante annuelle prostrée. Fleurs jaunes petites 2-3 mm. Capsules globuleuses réfléchies divisées profondément en 5 lobes (fig.) — Pâturages désertiques — AC : SC, SO — | Af. Trop. Arab. |.

 1703. — Z. simplex L. = Tetraena simplex (L.) Beier & Thulin

— Feuilles à 2 folioles (fig. 1704). Sous-arbrisseaux vivaces. Fleurs blanchâtres plus grandes.. 2

2  Fruits dilatés au sommet en une portion libre des carpelles recourbés en crochets aussi longue (fig.) que la portion soudée, celle-ci atteignant 1 cm — Terrains salés — AC : H2, SS : région de Biskra, Oued Rhir J End. Mar Alg. Tun

 1704. — Z. cornutum Coss.  = Tetraena cornuta (Coss.) Beier & Thulin

— Fruits non cornus à l’apex, simplement dilatés en 5 lobes ± saillants (fig.) — Terrains salés ou gypseux, pâturages désertiques.

1705. — Z. album L. = Tetraena alba (L. f.) Beier & Thulin

a) Fruits plus de 2 fois plus longs que larges, longs de 1-2 cm, terminés par 5 lobes ± divariqués (fig. a) — AC : SO : à l’W de la Saoura — | End. W. Sah. |.

ssp. gaetulum (Emb. et Maire) Quézel et Santa = Tetraena gaetula (Emb. & Maire) Beier & Thulin

— Fruits au plus une fois et demie plus longs que larges, pyriformes, régulièrement dilatés de la base au sommet .................................... b

b) Pédoncule fructifère aussi long que le fruit. Fruits à lobes apicaux très courts (fig. b) — C : SS — | End. Sah. |. Alg Tun

ssp. geslini (Coss.) Quézel et Santa = Tetraena geslinii (Coss.) Beier & Thulin

— Pédoncule fructifère plus court que le fruit. Fruits à lobes apicaux bien marqués ,aussi longs que la portion soudée (fig. c) — C : SS : surtout à l’Est d’El Goléa. R: à l’W et au SO — | Sah. Sind. |.

ssp. album (Le Houérou) Quézel et Santa = Tetraena alba

T. fontanesii (Webb & Berthel.) Beier & Thulin Mar
Fruits globuleux rétrécis au sommet. Rochers et sables du littoral atlantique, Sahara occid.

Tetraena gaetula subsp. waterlotii (Maire) Beier & Thulin
Plante ligneuse 20-60cm; fruit un peu plus long que large (6-12x2-4mm), cylindrique, lobes présents mais peu marqués; style ne dépassant pas les lobes terminaux; fruits et jeunes tiges peu/pas poilues. Ecologie: dunes sub-littorales, lits d'oueds sableux, Maroc meridional.

Planche 53

N.B. — La détermination et l’appréciation taxonomique exactes des Zygophyllum algériens sont toujours très délicates. Seuls les fruits fournissent des caractères assez valables, mais de nombreux hybrides paraissent exister. Nous avons adopté ici une position moyenne mais seules des études ultérieures permettront de régler définitivement cette question.

 Fagonia L.

Sous-arbrisseaux ou plantes herbacées prostrées. Feuilles opposées 1-3 foliolées. Stipules épineuses. Fleurs axillaires, rose-violacé, 5 mères. Capsule en forme de toupie à 5 lobes.

BEIER B.-A., 2005 - A revision of the desert shrub Fagonia (Zygophyllaceae). Systematics and Biodiversity 3 (3): 221–263. doi:10.1017/S1477200005001684

1  Feuilles toutes unifoliolées, lancéolées ou linéaires aiguës. Stipules épineuses sétacées droites au moins aussi longues que la foliole (fig.). Capsule hispide 4-5 mm — Rocailles et pâturages désertiques — R : SS : Tademaït, Touat, C: SS, SO — | Sah.-Sind. | — (= F. Jolyi Batt.).

1706. — F. olivieri Boiss. incl. in F. indica Burm. f.

 — Feuilles toutes ou au moins les inférieures trifoliolées .................................. 2

2  Stipules épineuses au moins aussi longues que les feuilles ........................... 3

— Stipules épineuses ne dépassant pas la moitié de la longueur des feuilles .............. 6

3  Capsules longues au plus de 4 mm. Sépales persistants sous la capsule, pédoncule plus court que celle-ci (fig.) — Rocailles et pâturages désertiques — C : SS, SC, SO — | Sah.-Sind — « Affessour » (= F. echinella Boiss.)  Mau Mar Alg Lib Egy

1707—  F. brugueri DC.

— Capsules de plus de 5 mm de long. Sépales caducs après l’anthèse. Pédoncules plus longs ou aussi longs que la capsule ............................ 4

4  Pédoncules de la capsule hérissés de longs poils raides (fig.). Fleurs épanouies de 6-8 mm. Capsules 6x6 mm. Plante prostrée — Rocailles et pâturages désertiques — C ; SS à l’W de la Saoura, SO. RR : Tassili n'Ajjer Mau Mar Alg

1708.—  F. longispina Batt.

— Pédoncules de la capsule glabres ou revêtus tout au plus de quelques glandes capitées. Fleurs épanouies de plus de 8 mm. Capsules 6-8 X 6-8 mm. Sous-arbrisseaux souvent vivaces à tiges érigées ......... 5

5  Plante recouverte de glandes capitées denses, agglutinant souvent le sable. Capsule recouverte de longs poils apprimés — Rocailles et pâturages désertiques — AR : SC surtout dans les montagnes, SM —Sahar- sind. Mau Mar Alg Lib Egy

1709—  F. arabica L.

— Plante glabre, glauque. Capsules glabres — Rocailles désertiques R:SO vallée du Draa End. S. Mar. Mau Mar Alg

1710 — F. zilloides Humbert

Fagonia zillioides, Maroc
Photo: Dupont

6  Fleurs épanouies atteignant au moins 12 mm de diamètre ....................... 7

— Fleurs épanouies de 8 mm de diamètre au plus ....................................... 10

7  Plante densément visqueuse glanduleuse, agglutinant le sable. Feuilles à pétiole bien plus long que les folioles, celles-ci disposées en croix (fig.) — Pâturages désertiques — AC : SS : dans le M’Zab, Ouargla, Oued Mya, Saoura — | End. | — (incl. F. fruticans Coss.).

1711. — F. microphylla Pomel incl. in F. scabra Forssk.

— Plantes vertes glabres ou à peine glanduleuses. Pétiole pas plus long que les folioles.... 8

8  Feuilles toutes trifoliolées. Capsules de 7 mm au moins, glabres. Folioles ovales lancéolées (fig.) — Rocailles, pâturages arides —C: 01-2, AR: A1-2- Med.- "chouriga"  Mar Alg Tun Lib Egy

1712—  F. cretica L.

 
Fagonia cretica
Photo: Dupont

— Feuilles supérieures unifoliolées. Capsules de 4-5 mm, entièrement revêtues de poils apprimés. Folioles linéaires ou linéaires-lancéolées ........................................................... 9

9  Plante décombante à grosse souche vivace, mais à tige herbacée lâchement glanduleuse. Pédoncules en général plus courts que la capsule. Folioles linéaires lancéolées — Rocailles et pâturages désertiques  : SS, SO — | Sah.-Sind. | — « Chensouria », « lajradj » — (— F. sinaica Boiss. = F. getula Pomel).

1713. — F. kahirina Del. incl. in F. scabra Forssk.

— Plante érigée, sous-frutescente, à rameaux basilaires ligneux blanchâtres, glabres. Pédoncule aussi long que la capsule. Folioles linéaires — Rocailles désertiques — RR : SS : Tademaït, C : SC — | End.Sah. | — « Tahanet nat »

1714. — F. flamandi Batt. incl. in F. orientalis J. Presl & C. Presl

10  Calice persistant sous la capsule. Capsule hérissée de poils dressés atteignant la demi longueur du style. Tiges et feuilles glanduleuses agglutinant le sable — Pâturages désertiques — R : Hl-2, CC : Hd et tout le Sahara — | Sah.-Sind. I — « Chegaa », « Djemda » — (— F. viscosa Hochst.). Mau Mar Alg Tun Lib Egy

 1715 — F. glutinosa Delile

 
Fagonia glutinosa
Photo: Dobignard

— Calice caduc après l’anthèse. Capsule revêtue de poils hérissés courts atteignant au plus le quart de la longueur du style. Folioles crassulescentes. Tiges et feuilles vertes ± glanduleuses, mais n’agglutinant pas le sable — Rocailles désertiques — I Sah.-Sind. |. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1716. — F. latifolia Delile

 
Fagonia latifolia
Photo: Dobignard

a) Capsule de 5 mm, pilosité composée uniquement de poils capités très courts — AR : SS, AC ; SO, SC — « Dsimaa ».

ssp. isotricha (Murbeck) Ozenda et Quézel [inval.] incl. in F. latifolia

— Capsule de 6 mm, pilosité composée de poils capités très courts et de longs trichomes glanduleux à leur sommet — AR : SS : Tademaït, El Goléa, SO.

ssp. eu-Iatifolia Ozenda et Quézel

F. harpago Emb. Maire
Pl. prostrée et non- glanduleuse, glabre. F. unifoliolée, ovale-rhomboïdale. Stipules recurvées.  Ecologie: Sables et rocailles désertiques. Mar*

F. malvana Maire & Weiller
Pl. prostrée, peu ou pas  glanduleuse, rameaux subterés. F. sup unifolioées, folioles épaissies linéaires (4-15 x 1-2mm). Stipules droits 8.5-9mm long. Sépales ovoides 4mm long; Corolle pourpre; Péduncule glabre  7.5mm  long; Capsule brièvement poilue  4-7mm long; style 4mm. (serait différante de zilloides par des fl. pourpres, port non erigée et une capsule +- glanduleuse) Ecologie :Rochers 1500m  Mar*

Seetzenia R. Br.

Petite plante prostrée glabre, herbacée. Folioles cunéiformes. Stipules triangulaires membraneuses très courtes, ciliées (fig.). Fleurs 4-5 mm isolées. Sépales 5. Pétales 0. Etamines 5. Capsule bacciforme, pentagone 7-8 x 5-6 mm, déhiscente en 5 loges au niveau des sutures (fig.) — Pâturages déserti-ques — R : SS : Laghouat, Saoura, AC : SC, SO — I Sah.-Sind. Sahel —(= S. orientalis Dec.). Mau Mar Alg Lib Egy

 1717. —S. africana R. Br.  = S. lanata (Willd.) Bullock

 
Seetzenia lanata, Maroc
Photo: Chatelain

Peganum L. [inclu dans les Nitrariaceae]

Plante vivace glabre à tiges dressées. Feuilles multifides à lanières linéaires (fig.). Fleurs blanches, assez grandes 25-30 mm. Sépales 5. Pétales 5. Etamines 12-15. Capsule sphérique à 3-4 loges 6-8 mm — Pâturages arides, steppes — CC : 01-2-3, Hl-2, AS1-2-3, SS. R : SC, dans les montagnes — Iran-Tour.-Eur. I — « Harmel ». 

1718.— P. harmala L.

Pegamum harmala
Photo: Dupont

Nitraria L. [inclu dans les Nitrariaceae]

Arbustes très rameux. Feuilles entières. Fleurs groupées en inflorescences axillaires. Fruits drupacés.

1  Feuilles cunéiformes à 3-5 dents apicales (fig.) ne dépassant pas 2,5 X 1,5 cm. Inflorescence en corymbe paniculée lâche. Pédicelles longs de 5-12 mm. Pétales hispides — Pâturages désertiques ±. salés — C : SS, SO — | Sah.-Sind. I — « Rhardek », « Atarzim » — (— N. tridentata Desf.)..  Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1719. — N. retusa (Forssk.) Asch.

Nitraria retusa
Photo: Chatelain

— Feuilles oblongues spatulées ne dépassant pas 1,5 x 0,6 cm. Inflorescence en cyme scorpioïde dichotome, dense. Pédicelles 1-2 mm. Pétales non hispides — Oasis — RR : SS : Beni Ounif, SC : Tassili n’Ajjer,SO : var. Faurei Maire — | Îran-Tour. I.

1720. — N. schoberi L. = N. retusa (Forssk.) Asch.

Balanites Del.

Arbre de 3-7 m, très rameux, à tiges jeunes tomenteuses. Feuilles alternes à 2 folioles ovales axillant des épines robustes pouvant atteindre 7 cm (fig.). Inflorescences en cyme, à 5-8 fleurs subsessiles. Sépales 5, pubescents. Pétales 5, linéaires. Etamines 5. Fruits : drupe charnue ovoïde de 1,5-2 cm — Pâturages désertiques — AC : SC, SO : remonte jusqu’à Tabelbala —| Af. Trop. ! — « Teborak », « Haledj », « Zaggoum ».

1721. — B. aegyptiaca (L.) Del.

 
Balanites aegyptiaca
Photo: Chatelain

RUTACEAE

Plantes herbacées à feuilles alternes, fétides, simples, astipulées. Inflorescences terminales. Fleurs hermaphrodites. Sépales et pétales 4-5. Etamines 8-10, insérées sur un disque présentant 8-10 fossettes nectarifères. Ovaire à 4-5 loges déhiscentes entre elles par leur bord interne.

CLE DES GENRES

 1  Feuilles entières, les supérieures parfois à 3 folioles, les latérales bien plus petites (fig. 1723). Fleurs pentamères à pétales entiers .......................................... Haplophyllum

— Feuilles bi-tri pennatiséquées (fig. 1725). Fleurs tétramères à pétales fimbriés ou dentés sur les marges .............................Ruta

Haplophyllum Rchb.

1 Feuilles petites lancéolées cunéiformes 5-15 X 2,5-4 mm, pourvues de grosses glandes tuberculeuses saillantes, larges de 0,5-0,7 mm. Tiges rameuses dès la base, toutes florifères. Inflorescence très ramifiée. Fleurs de 4-6 mm. Plante très fétide Pâturages désertiques - AR: SS, SO, SM. RR: SC 1 Sah.-Sind. 1 « Fidjel ~. Mar Alg Tun Lib Egy

1722. H. tuberculatum (Forssk.) A.Juss.

Haplophyllum tuberculatum, Goulmina
Photo: Dupont
Haplophyllum tuberculatum, uelmim
Photo: Chatelain

— Feuilles lisses. Inflorescences condensées au sommet des tiges. Fleurs de plus de 10 mm ....................... 2

2 Feuilles ovales lancéolées grandes 3-5 X 1-1,5 cm, obtuses, les supérieures trifoliolées. Fleurs de 10 mm en inflorescences multiflores lâches Pâturages arides R: 01-2 1 End. N.A. 1. Alg Tun

1723. H. buxbaumii (Poir.) G.Don

— Feuilles linéaires lancéolées aiguës, petites 1-2 X 0,2-0,3 cm, toutes unifoliolées. Fleurs grandes 16-20 mm, 3-5 en inflorescences corymbiformes très denses Pâturages arides R: Cl, Hl-2, ASl-2-3 - 1 Ibéro-Maur. Mar Alg Tun

 1724. H. linifolium  subsp. africanum C.C. Towns.

H. broussonetianum Coss. Mar*

 
Haplophyllum broussonetianum
Photo: Chatelain
Haplophyllum broussonetianum
Photo: Chatelain

Ruta L. (Rue)

1  Feuilles glauques finement découpées en segments linéaires. Capsules globuleuses 3,5 X 4 mm à 4 loges obtuses (fig.) très brièvement pédicellées. Fleurs petites 5-6 mm à pétales denticulés sur les marges —Rocailles, pâturages — C : dans les zones montagneuses de l'intérieur jusque sur l'Atlas saharien — I Méd. I — « Aourmi », « Fidjela el djebeli » Mar Alg Tun

1725. — R. montana (L.) L.

— Feuilles d’un vert ± jaunâtre, découpées en segments ovales. Capsule allongée 6-7 X 5-6 mm à 4-5 lobes aigus (fig.) à pédicelles atteignant 5-10 mm. Fleurs de 8-10 mm à pétales ciliés fimbriés sur les mar-ges (fig.) — Rocailles, pelouses arides — | Méd. | — « Fidjela »,< Aourmi » Mar Alg Tun Lib

 1726. — R. chalepensis L.

a)  Franges des pétales aussi longues que la largeur de ceux-ci, bractées de l'inflorescence très petites 1-1,5 mm — C : dans toute l’Algérie. Mar Alg Tun

ssp. angustifolia (Pers.) P. Cout. = R. angustifolia Pers.

— Franges des pétales égalant au plus la demi largeur de ceux-ci, bractées ovales largement foliacées, longues de 3-4 mm — AC : dans toute l'Algérie sauf sur lès hauts plateaux et l’Atlas saharien aride.

 ssp. latifolia (Salisb.) Lindb. incl. in R. chalepensis L.

R. graveolens L. [introduction ancienne Afr. N.]

N.B. — Diverses Rutacées appartenant à la tribu des Aurantiées sont très cultivées en Algérie : C. medica L. (Citronnier, Cédrat), C. aurantium L.(Oranger, Mandarinier, Pamplemousse, Bergamotte, etc.) en particulier.


POLYGALACEAE

Description :

Herbes ou sous-arbrisseaux à feuilles entières, alternes, sans stipules. Inflorescences en grappes axillaires ou terminales. Fleurs hermaphrodites. Sépales 5, libres, inégaux, les 2 internes grands (ailes) ± pétaloïdes. Corolle à 5 pétales, dont les 2 latéraux antérieurs réduits ou avortés, l’antérieur grand concave (carène) bilobé, les 2 postérieurs linéaires. Etamines 9 à déhiscence apicale. Ovaire biloculaire à 2 carpelles très aplatis. 1 graine par carpelle (fig. 1731).

Polygala (Tourn.) L.

1  Fleurs isolées ou en courtes grappes insérées à l’aisselle des feuilles supérieures de la tige ................... 2

— Fleurs en longues grappes non feuillées terminant les tiges ....................... 4

2  Fleurs grandes (15-18 mm) roses ou jaunes. Sous-arbrisseaux à tiges ligneuses. Feuilles lancéolées, longues de 2-3 cm. Sépales membra-neux. Pétales non fimbriés — Garrigues, rocailles — R : Ol, Al —End- | Mar Alg

1727. — P. munbyana Boiss. & Reut.

— Fleurs longues au plus de 5-6 mm, bleuâtres, blanchâtres ou rougeâtres ...................... 3

3  Plantes vivaces à tiges herbacées dressées, mollement hispides. Feuilles linéaires-lancéolées 4-6 fois plus longues que larges, hispides. Grappes à 6-15 fleurs s’allongeant après la floraison — Pâturages désertiques — R : SC — | Trop. | — « Bisser ». Mar(?) Alg Lib Egy

1728. — P. erioptera DC.

— Tiges ligneuses ± imbriquées ou décombantes, très glabres. Feuilles ovales longues de 10-15 mm, glabres. Grappes à 1-5 fleurs, très cour-tes et ne s’allongeant pas après la floraison — Rochers calcaires, broussailles — AC : dans le Tell et l’Atlas saharien, plante très variable — | W. Méd. I — (incl. P. rupicola Pomel, P. oxycoccoides Desf. = P. saxatilis Desf.).

 1729. — P. rupestris Pour.

subsp. rupestris Mar Alg Tun

subsp. font-queri (Pau) Font Quer Mar*

subsp. oxycoccoides (Desf.) Batt.Mar Alg

4  Fleurs verdâtres ou d’un blanc sale. Petite plante annuelle à feuilles étroites et aiguës. Fleurs de 6-7 mm non accrescentes. Ailes blanchâtres à 3 nervures verdâtres très visibles, plus longues que la corolle — Pelouses — CC : dans toute l’Algérie — I Méd. I — « Tobb el Hanech ». Mar Alg Tun

1730—P.  monspeliaca L.

Polygala monspeliaca
Photo: Medjahdi

— Fleurs bleues ou roses, accrescentes après l’anthèse. Feuilles ovales ou linéaires obtuses au sommet .............. 5

5  Fleurs roses longues de 10 mm au moins à l’anthèse, ailes longues sur le fruit de 12-15 mm, ovales. Feuilles toutes lancéolées; les infé rieures spatulées. Inflorescences en grappes longues de 20-30 cm — Forêts — R : 03 : ssp. rosea Qz. et Santa — | Mar. |.

  1731. — P. rosea Desf.

Polygala rosea
Photo: Medjahdi

— Fleurs bleues en général, rarement roses, longues à l’anthèse 7-10 mm. Ailes longues sur le fruit de 10 mm au plus, lancéolées. Feuilles infé rieures en général ovales — Pelouses, forêts — C : dans toute l’Algérie — Méd. I — Plante très variable — « Hachiche el meroudj ».

  1732. — P. nicaeensis subsp. mediterranea Chodat

N.B. — Les auteurs nord-africains ont décrit à côté de P. nicaensis diverses petites espèces à caractères peu fixes, reliées en réalité entre elles par tous les intermédiaires : P. Coursiereanum Pomel, des marais de la Rassauta, près d’Alger, P. nemorivagum Pomel et P. numidicum Pomel, des forêts du littoral constantinois et P. versicolor Pomel de l’Aurès.

 

P. baetica Willk. Mar

P. balansae Coss. Mar*

Polygala balansae, Maroc
Photo: Dobignard

P. boissieri Coss. Mar

P. myrtifolia L. [Afrique S., cult. et subspont. Afr. N.].

P. webbiana Coss. Mar*

Polygala webbiana, Maroc
Photo: Rouviere


EUPHORBIACEAE

Description :

Plantes annuelles, vivaces ou arbustives, à feuilles alternes ou opposées, stipulées ou non. Inflorescences très variées : grappes, épis, panicules cymeuses et dans le genre Euphorbia, constitution d’un type d’inflorescence très spéciale, le cyathium (cf. infra). Fleurs unisexuées à périanthe présent ou nul, monoïques ou dioïques. Fleurs mâles à étamines 1-plusieurs, libres, soudées ou ramifiées. Fleurs femelles à 3 (2) carpelles uniovulés — (RR : bi- ovulés). Styles bifides ou plumeux. Fruits secs à 3 (2) coques. Graines pour- vues d’une caroncule.

CLÉ DES GENRES

1  Arbuste ou arbre à feuilles peltées palmatilobées. Inflorescences terminales. Etamines très nombreuses, disposées en arbuscule très ra-mifié (fig. 1733) ........................... Ricinus

— Plantes herbacées ou arbustes à feuilles entières ou tout au plus sinuées dentées sur les marges ............................................ 2

2  Plantes à latex blanc. Inflorescences constituées par des cyathes (fig. 1747) ... Euphorbia

— Ni latex, ni cyathes .................................  3

3  Feuilles opposées. Capsule à 2 loges (fig. 1771). Fleurs sans pétales .......... Mercurialis

— Feuilles éparses. Capsules à 3 loges. Fleurs mâles au moins pourvues de pétales .......... 4

4  Plantes glabres à tiges rampantes, à petites feuilles ovoïdes subsessiles. Capsule de 3-4 mm, glabre très déprimée. Fleurs 1-3 à l’aisselle des feuilles (fig. 1773) ................ Andrachne

— Plantes très hispides par des poils étoilés, ± érigées, à feuilles ovoïdes, grandes, sinuées sur les marges, longuement  pétiolées. Capsule de 7-15 mm couverte de poils écailleux. Fleurs groupées en inflores-cences axillaires multiflores ................................... Chrozophora

Ricinus (Tourn.) L.

Arbuste ou arbre pouvant atteindre 8-10 m, à feuilles grandes palmatilobées à 7-9 lobes alternes. Inflorescences en panicule terminale dressée, formée de nombreuses grappes, mâles à la base, femelles au sommet. Fleurs mâles à 3-5 sépales. Androcée en arbuscule très rameux. Fleurs femelles à 3 styles rougeâtres longuement bifides. Capsule à 3 loges, large de 10-25 mm, globuleuse, couverte d’épines. Graine brunâtre marbrée de clair, luisante —Décombres, lits d’oueds — AC : dans toute l’Algérie et le Sahara — ! Trop.— (introduit ?) — Ricin3 « Aourioun », « Kiroua » (fig.).

1733. — R. communis L.

Ricinus communis
Photo: Medjahdi

Euphorbia L.

Plantes herbacées ou arbustes, pourvus de latex blanc. Feuilles simples, rarement stipulées. Meurs unisexuées, groupées en inflorescence complexe (cyathes), disposées en ombelles feuillées. Cyathe constitué (fig. 1747) par une fleur femelle centrale et 5 cymes exiguës de fleurs mâles, réduites en général à une étamine, le tout enveloppé dans un involucre cupuliforme à 4-5 lobes présentant dans les sinus une glande charnue de forme variable. Carpelles 3, soudés en ovaire supère à 3 loges uniovulées. Style bifide. Capsule tricoque, très généralement déhiscente. La détermination de certaines espèces algériennes d’Euphorbes est très délicate et nécessite l’examen de la capsule et des graines à un assez fort grossissement. Les caractères distinctifs entre quelques espèces sont d’ailleurs souvent faibles et peu fidèles.

Vindt,J. (1960). Monographie des Euphorbiacées du Maroc. Trav. Inst. Sci. Chérifien, Sér. Bot. 12: 45. Fl. Iberica 8: 210 (1997). Fl. Prat. Maroc 2: 218 (2007).

CLE DES SERIES

1  Arbustes à tiges ligneuses ...................... Série 1

— Plantes herbacées annuelles ou vivaces, tout au plus à souche et base des tiges principales lignifiées .............................................. 2

2  Feuilles opposées stipulées, stipules très petites; petites plantes annuelles à tiges prostrées, rampantes ........................................... Série 2

— Feuilles alternes ou éparses. Plantes annuelles ou vivaces à tiges érigées ......... 3

3  Plantes glauques à feuilles bordées de dents aiguës, les bractées florales dentées fortement acuminées. Capsules grosses (5-7 mm). Graines à caroncule volumineuse ......... Série 3

— Plantes ne présentant pas ces caractères .......................................................... 4

4   Bractées de l’inflorescence soudées (au moins en partie) entre elles ................. Série 4

— Bractées de l’inflorescence libres ....................................................................... 5

5  Capsules à coques pourvues de 2 ailes sur les convexités (fig. 1744-45)..........  Série 5

— Capsules sans ailes, lisses ou non ....................................................................  6

6  Glandes de l’involucre arrondies extérieurement (fig. 1738). .............................. Série 6

— Glandes de l’involucre émarginées extérieurement et à extrémités prolongées par 2 cornes ± allongées (fig. 1763)......................... Série 7

Euphorbia SERIE 1  Arbustes à tiges ligneuses

1 Pl. succulentes à tiges épaisses et portant des paires d'épines stipulaires très vulnérantes...4

— Pl. ligneuses non succulentes ........................................2

2  Glandes de l’involucre en forme de croissant à cornes dirigées en avant. Arbuste à tiges rougeâtres. Feuilles linéaires-lancéolées très denses. Ombelle à 3-8 rayons bifurqués, courtes. Bractées jaunâtres db circulaires. Capsule lisse — Rochers calcaires littoraux — RR : Al : Cap Ténès, K2 : Cap Carbon de Bougie, K3 : Cap de Garde —Méd. I — « Talelt », « Habb el ghaa ». Alg Tun Lib Egy

1734. —E. dendroides L.

— Glandes de l’involucre ovoïdes, arrondies en avant. Plantes ne présentant pas ces caractères .............................................. 3

3  Ombelles petites, jaunâtres, ne dépassant pas les feuilles caulinaires supérieures, à 3-5 rayons. Feuilles caulinaires pétiolées-mucronées, les florales obovales, présentent leur plus grande largeur au niveau du tiers supérieur; glandes ovales, capusles fortement verruqueuses; graines lisses +- brillantes, caroncule sessile 0.8-1.4x0.4-1.1mm. — Rochers calcaires — AC : dans tout le Tell littoral, R : ailleurs : AS2 — I A.N. Sic. I — « Lezara ».

1735. — E. bivonae Steud.

subsp. bivonae Alg Tun Lib
Arbuste 60-150cm densement ramifié et feuillé depuis la base, rameaux de 0.3-0.5cm de diamètre, feuilles 16-32 x 7-10mm; inflo. 4-5 radiée;

subsp. tunetana Murb. Alg Tun Lib
Arbuste 50-80cm, lachement ramifié et feuillé, feuille 12-22 x 4-7mm; inflo. 2-3 radiée.

Euphorbia bivonae ssp. bivonae
dessin: Vinens 1996

— Ombelles amples dépassant longuement les feuilles caulinaires supérieures, à 5-7 rayons. Feuilles caulinaires subsessiles, lancéolées, simplement aiguës au sommet, les florales suborbiculaires présentant leur plus grande largeur vers le milieu. Pl. haute 0,5-1,5 m— Garrigues et lieux rocailleux du Tell littoral — R : 01-3 — | Ibéro-Mar. | — (— E. rupicola Boiss.). Mar Alg Tun

1736 — E. squamigera Lois.

E. regis-jubae J. Gay Mar
Pl. ligneuse 1-2m. Latex très abondant; Rameaux blanchâtres, pruineux. F. caulinaires, linéaires ou linéaires-spatulées (20-70 x 3-8 mm); Cyathes groupées en cymes. Glandes des cyathes à cornes obtuses, Graines caronculées

 
Euphorbia regis-jubae, Tenerife
Photo: Dobignard
Euphorbia regis-jubae, Guelmim
Photo: Chatelain

E. balsamifera subsp. balsamifera Aiton Can Mau Mar
P. ligneuse 1-.2m. Cyathes solitaires terminales au sommet des rameaux; Graines sans caroncule

 
Euphorbia_balsamifera
Photo:Chatelain

E. nereidum Jahand. & Maire
Pl. pouvant atteindre 3 m de haut; Tiges épaisses, rougeâtres ou verdâtres; rameaux stériles nombreux. Cyathe à glandes stipitées. F. molles; les caulinaires lancéolées, glabres, très grandes (jusqu'à 15 cm de long), subsessiles ou brièvement pétiolées; les florales pubérulentes en dessous. Glandes sans cornes; Capsule poilue, à coques tuberculées selon 2 bandes latéro-dorsales. Graines sublisses ou marquées par un fin réseau de nervures discontinues. Ecologie: Lieux humides, bords des eaux. Mar*

4  Rameaux à (3)4 côtes;  Epines longues 2-10 mm, sur écusson ovale bien
délimité ........................................ E. resinifera Berg Mar*

— Rameaux à 5-10(-13) côtes. Epines longues 2-20 mm, sur écusson linéaire
oblong .................................................... E. officinarum L

4a Rameaux à 7-10 côtes .................. subsp. officinarum L. Mar*

4b Rameaux à 5-8(-13) côtes; Cyathes groupées par 1-5 en cymes pédonculées ........... subsp. echinus (Hook.f. & Coss.) Vindt Mau Mar

Euphorbia resinifera
Photo: Chatelain
Euphorbia officinarum subsp.officinarum
Photo: Dobignard
Euphorbia officinarum subsp. echinus
Photo: Dobignard

Euphorbia SERIE 2 Feuilles opposées stipulées, petites plantes annuelles à tiges prostrées

1 Plantes des sables maritimes. Feuilles glauques un peu charnues, souvent rougeâtres, longues de 7-15mm (fig.). Glandes de l’involucre entières. Capsules de 3-4 mm. Graines lisses. — AC : sur tout le littoral — Méd. Atl. I — « Kharrara »

1737. — E. peplis L.

— Plantes des lieux secs, non littorales, à feuilles molles, longues de 2-10 mm. Capsules de 1,2-2 mm. Graines rugueuses ......................... 2

2  Plante à feuilles ovoïdes, à peine irrégulières à la base (fig.). Plante glabre ou poilue; Glandes jaunes ou rouges, ± 3 lobées ou tridentées (fig.)- Graine 1,2 à 2 fois longue que large, longue de 0,6-1 mm — Pâturages arides, lits des oueds — AC : dans toute l’Algérie, R : SS, SC — I Méd. As. —« Bassaq el Mouloud. ».

 1738 — E. chamaesyce L.

E. chamaesyce L. subsp. chamaesyce Mar Alg Tun Lib Egy
Feuilles ovales-oblongues ou suborbiculaires, entières ou faiblement denticulées- crénelées, à dents obtuses; appendice des glandes de l'involucre entier ou sinué-crénelé, à largeur égalant au plus deux fois celle de la glande, parfois très étroit et même obsolète.
Plusieurs formes ont été décrites selon des degré de pilosité. (f. glabra , f. pilosa, f. canescens), la disctincton nous semble illusoire.

E. chamaesyce subsp. massiliensis (DC.) Thell. Mar Tun(?)
Feuilles oblongues ou oblongues-lancéolées, finement dentées en scie à dents aiguës; appendice des glandes de l'involucre 2-3-lobé, très développé, à largeur égalant au moins 2 fois celle de la glande. (cf. Vindt )

—   Plante à feuilles oblongues ou elliptiques, fortement dissymétriquesà la base (fig.). Glandes jaunes ou rouges, en général bordées d’une aile membraneuse ± déchiquetée et assez large. Graines 2 à 3 fois plus longues que larges, longues de 0,4-0,7 mm — Rocailles et pâtu-rages désertiques, lits d’oueds — C : SS, SO, SC — | Sah.-Sind. \ —« Tellak » (incl. E. Kralikii Coss.). Mar Alg Tun Lib Egy

1739. — E. granulata Forssk.

Euphorbia SERIE 3 Plantes glauques à feuilles bordées de dents aiguës

1  Plante du Tell littoral. Feuilles denticulées dimorphes, les inférieureslinéaires, les supérieures ovales-lancéolées. Bractées florales cordiformes obtuses ou courtement acuminées. Capsule de 5-6 mm. Graine à caroncule de 1 mm — Champs, cultures — R : Ol, RR : ailleurs : A2 | W. Méd. |.

1740. — E. serrata L.

Euphorbia serrata
Photo: Medjahdi

—— Plante des zones arides et désertiques à feuilles toutes lancéolées-linéaires. Bractées linéaires ou triangulaires cordiformes à la base, longuement acuminées. Capsule de plus de 6 mm. Graines à caroncule de 2 mm au moins ............................................................ 2

2  Bractées cordiformes très élargies à la base (fig.), densément denticulées sur tout leur pourtour, courbées vers l’extérieur. Capsule large de 4,5-5mm, présentant une constriction annulaire vers son milieu. Caroncule au dessus de la graine à 4-5 côtes épaisses — Pâturages désertiques — C : SS, Hd. RR: SC — | End. Sah. | — « Garraba » — (— E. comuta Persoon). Mar Alg Tun Lib Egy

1741. — E. retusa Forssk.

— Bractées en général linéaires, peu élargies à la base, étalées ou étalées dressées, à dents peu nombreuses (fig.) se terminant par un élargissement tridenté; glandes elliptiques souvent pourpre foncé, presque noir. Capsules larges de 6-7 mm, sans constriction médiane. Grande graine (4-5mm) avec un caroncule en partie chapeautant la graine, à 10-15 côtes membraneuses - Pâturages arides et désertiques C: SS, SO. AR: SC, H1-2, Hd 1 End. Sah. 1 « Tahouh », «Terget ». Mau Mar Alg Tun Lib

1742. E. calyptrata Coss. et Kralik

 
Euhorbia calyptrata
Photo: Chatelain
Euhorbia calyptrata, graine
Photo: Chatelain

Euphorbia SERIE 4 Bractées de l’inflorescence soudées entre-elles

Plante en général vivace à tiges élevées. Feuilles ovales-lancéolées, rapprochées en rosette vers le milieu de la tige, persistantes. Bractées florales soudées entre elles et formant une cupule concave (RB ± séparées). Glandes jaunes, cornues. Capsule de 4-5 mm, à peu près lisse — Forêts humides — R : Al, Kl-2-3 — | Eur. |. Alg Tun

1743. — E. amygdaloides L.

 Euphorbia SERIE 5 Capsules à coques pourvues de 2 ailes sur les convexités

1  Feuilles finement denticulées sur les marges. Ailes de la coque très écartées, situées sur les flancs (fig.). Glandes subréniformes — Forêts, haies, pâturages — AC : dans le Tell — I W. Méd. Mar Alg Tun Lib Egy

1744. — E. pterococca Brot.

— Feuilles à marge entière. Ailes de la coque rapprochées et serrées presque l’une contre l’autre (fig.). Glandes à cornes sétacées —Champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie, Oasis sahariennes —| Cosm. I — « Sabia » — (incl. E. peploides Gouan). Mar Alg Tun Lib Egy

1745. — E. peplus L.

 
Euphorbia peplus
Photo: Medjahdi

Euphorbia SERIE 6 Glandes de l’involucre arrondies extérieurement

1  Plantes vivaces à souche ligneuse et à tiges nombreuses ........ 2

— Plantes annuelles à racine grêle ............................................. 8

2  Plantes des sables désertiques, à feuilles linéaires. Capsule glabre et lisse. Graines en entier recouvertes d’une formation spongieuse blanchâtre, dissociées en crêtes longitudinales (fig.). Plante de 30-100 cm, à tiges souvent ramifiées dès la base. — CC : Hd, AS, SS, SO —End. Sah. — « HqMb el daba », « Ammaia ». Mar Alg Tun Lib

1746. — E. guyoniana Boiss. et Reut.

Euphorbia guyoniana, Tunisie
Photo: Chatelain
Euphorbia guyoniana
Photo: Dobignard

— Non……………………… 3

3  Capsules de plus de 5 mm de haut. Feuilles profondément dentées à dents aiguës, linéaires .................... cf.  Série 3

— Capsules de 3-5 mm. Feuilles entières ou finement denticulées, ovoïdes ou lancéolées ....... 4

4  Plantes des lieux humides du Tell littoral, en général densément pubescentes ........  5

— Plantes des lieux secs et des zones montagneuses, glabres ou glabrescentes ….... 7

5  Feuilles de la tige amplexicaules. Graines ornées de fines crêtes linéaires. Capsule verruqueuse de 2-3,5 mm (fig.), hispide en général. Plante hispide en entier de 30-80 cm — Bord des eaux — CC : dans toute l’Algérie - | Méd. | Mar Alg Tun

1747. —E. pubescens Vahl = E. hirsuta L.

 
Euphorbia pubescens
Dessin: Vindt 1963 (fig.44)

— Feuilles tout au plus sessiles. Graines lisses ............................... 6

6  Plante densément hispide intérieurement. Capsule presque lisse de 4-5 mm de diamètre, hispide (fig.)* Bractées et rayons de l’ombelle glabres. Plante de 30-60 cm, à feuilles sessiles — Marécages — RR : Cl : Dj. Ouach — I Eur. I. Alg

 1748. — E. pilosa L. auct. Alg., incl. in E. villosa Willd.

 
Euphorbia villosa
Photo: Dupont

— Plante glabrescente, à feuilles parfois lâchement pileuses. Capsule glabre, en général couverte de tubercules saillants (fig.). Tiges glabres — Lieux humides — C : dans le Tell littoral — | End. N.A. | —(= E. algeriensis Boiss. et Reut.). Mar Alg Tun

1749. — E. paniculata Desf.

7  Styles libres ou soudés dans leur tiers inférieur. Plantes à feuilles à marge en général serrulée, glabres. Capsule en général verruqueuse — Rocailles et pelouses des montagnes — RR : 03 sur les confins marocains — I Ibéro-Mar.

 1750. — E. clementei Boiss.

subsp. clementei Mar Alg Tun

subsp. faurei (Maire) Vicens, Molero & C. Blanché Mar*

— Styles soudés au moins sur la moitié de leur longueur. Plante à feuilles à marge en général lisse, glabres ou finement pubérulentes. Capsule verruqueuse — Rocailles des montagnes — AC : Kl : Djurdjura, K2 : Babors, AS3 : Aurès, RR : ailleurs — | End. N.A. .

1751. — E. atlantica Coss. [nom. illeg.], incl. in E. clementei Boiss.

N.B. — La distinction de ces 2 espèces est très délicate et seules des recherches ultérieures pourront montrer s’il s’agit là de 2 espèces distinctes.

 8  Capsules globuleuses sessiles indéhiscentes (fig.), persistantes sur la plante et paraissant s’insérer isolément à l’aisselle des feuilles et au niveau des ramifications. Inflorescence d’allure sympodique. Feuilles obovales cunéiformes — Terrains argileux — RR: Al : vallée de l’O. Isser et sans doute ailleurs — j W. Méd. I — (= E. globosa Schousb.).

1752. — E. akenocarpa Guss.

— Plantes ne présentant pas ces caractères ..................................................... 9

9 Capsules lisses .............................................. 10

— Capsules échinulées ou tuberculées ........... 11

10 Feuilles à marge entière (fig.), ovales-lancéolées aiguës, les caulinaires en général défléchies. Ombelles à 3-5 rayons en travers. Forêts des montagnes AR: Al, KI: ssp. cernua (Coss. et Dur.) Vindt. -  E. Méd.

1753. E. phymatosperma Boiss. et Gaill.

 

subsp. cernua (Coss. & Durieu ex Boiss.) Vindt Mar Alg

Euphorbia phymatospema ssp. cernua
Dessin: Vindt 1963


— Feuilles à marges fortement denticulées, + circulaires cunéiformes arrondies au sommet (fig.). Ombelle à 3-5 rayons robustes. Graines alvéolées cultures, chemins 1 Euras. «Halib el diba ~Tanahout

 1754. - E. helioscopia L.

 

a) Plante dressée de 1-7 cm, à ombelle dépassant en général longuement les feuilles ombellaires. Capsules de 3-4 mm — CC partout. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. helioscopia

Euphorbia helioscopia
Photo: Medjahdi
Euphorbia helioscopia, graines
Photo: Chatelain
Euphorbia helioscopa
Dessin: Vindt 1963

— Petite plante prostrée de 3-10 cm à ombelles incluses dans les feuilles ombellaires. Capsule de 2-2,5 mm — RR : H2 : Timgad, Souk Arhas, AS2 : Dj Amour. Alg

ssp helïoscopioides (Losc. et Pardo) Nyman

11  Plante à tiges et feuilles inférieures densément hérissées de longs poils étalés. Capsules de 2-3 mm globuleuses, recouvertes de forts tubercules épars (fig.). Graines lisses — Champs — R : Cl, RR : K3 : Bône, Al : Les Issers — I End. Alg. I. Alg Tun

1755. — E. reboudiana Coss. ex Batt. & Trab. = Euphorbia gaditana Coss.

— Plantes glabres ou à tiges tout au plus pourvues de quelques poils étalés épars .........12

12  Plante élevée de 30-50 cm, à feuilles supérieures lancéolées-aiguës — Champs — RR : Al : Kouba, Koléa — | Euras. I.  Mad Can Alg

1756. — E. platyphyllos L.

— Plantes de 5-20 cm, à feuilles obovales cunéiformes ou spatulées obtuses ...........13

13  Plante des lieux humides ou inondés, à feuilles ovales-cunéiformes persistantes. Capsules de 1,5-2 mm portant sur chaque coque 2 bandes de papilles. Graines lisses (fig.) — AR : çà et là dans tout le Tell algéro-constantinois — | ltal.-Alg.-Tun. Alg Tun

1757. — E. cuneifolia Guss.

— Plante des lieux herbeux à feuilles arrondies rapidement caduques. Capsules de 2-3 mm, couvertes en outre de tubercules saillants (fig.). Graines finement tuberculées — R : éparse dans le Tell algéro-constantinois | End. N.A. |.

1758 — E. cossoniana Boiss.

Euphorbia SERIE 7   Glandes prolongées par 2 cornes

1  Plantes vivaces à souche ligneuse …………………2

— Plantes annuelles à souche herbacée ………………… 8

2  Inflorescence présentant 2 (RR 3) ombelles superposées et distantes entre elles, à 10-25 rayons. Plante de 50-100 cm à feuilles denses, les inférieures linéaires ou lancéolées. Capsule granuleuse — Forêts, broussailles du littoral — R : K2-3 — j W. Méd. |. Alg Tun

1759. — E. biumbellata Poir.

— Inflorescences à 1 seule ombelle ………………… 3

3  Feuilles coriaces persistantes. Tiges ligneuses à la base ………………… 4

— Feuilles non coriaces. Plantes à tiges entièrement herbacées …………………5

4  Plantes à feuilles lancéolées étalées ou réfléchies, longues de 2-4 cm. Ombelles à 5-12 rayons. Bractées cordiformes mucronées. Capsule de 3-4 mm, souvent veloutée pubescente — Rocailles, garrigues — AC : Cl, AS3; RR : ailleurs : 03 — | W. Méd. \ — Tinoura.Mar Alg

1760. — E. nicaeensis All.

 
Euphorbia_nicaeensis
Photo: Chatelain

— Plantes à feuilles lancéolées-aiguës dressées, densément imbriquées, longues de 1-2,5 cm. Ombelles à 3-5 rayons et à bractées cordées non mucronées. Capsule de 5-6 mm, glabre — Sables maritimes — I Méd.- Atl. | — « Ngess ».  Mar Alg Tun Lib Egy

 1761 _ E. paralias L.

 
Euphorbia paralias
Photo: Chatelain

5  Bractées de l’ombelle cordiformes tout au plus à peine 4* longues que larges, obtuses ou finement mucronulées …………………  6

— Bractées de l’ombelle lancéolées ou linéaires, au moins 1 fois 1/2 plus longues que larges, aiguës ou fortement mucronées ………………… 7

6  Feuilles caulinaires linéaires, à marges entières. Graines finement alvéolées. Capsule pourvue sur les convexités de bandes longitudinales finement granuleuses (fig.) — Rocailles calcaires — AC : sur tout le littoral : ssp. pinea (L.) Rouy — 1 Méd.-AtL |.

1762. — E. segetalis L.

subsp. segetalis Mar

subsp. pinea (L.) Rouy Mar Alg

— Feuilles caulinaires lancéolées ou lancéolées-linéaires à marges fine-ment denticulées. Graines lisses. Capsule glabre et lisse ou tout au plus très finement ponctuée — Sables, cultures — C : dans toute l’Algérie — I Méd. I — « Tafouri n’isguern », Mar Alg Tun Lib Egy

1763. — E. terracina L.

 
Euphorbia terracina
Photo: Chatelain

7  Plante puissante des rocailles des montagnes, à feuilles lancéolées ou lancéolées-linéaires. Bractées tout au plus 2-3 fois plus longues que larges, ovales ou triangulaires. Graines ornées de bandelettes longitudinales peu saillantes (fig.) — [ Ibéro-Maur. | — « Hanrout ».

1764 — E. bupleuroides Desf.

a) Feuilles caulinaires finement serrulées, noircissant à la dessication. Style de 2 mm R : 03. Mar(?) Alg

 ssp bupleuroides

— Feuilles caulinaires à marge entière ne noircissant pas à la dessication. Style de 1,5 mm — AC : montagnes de toute l’Algérie au-dessus de 1000 m. Mar Alg Tun

 ssp. luteola (Kralik) Maire

Euphorbia bupleuroides
Photo: Medjahdi

— Plantes grêles des zones inférieures, surtout arides et désertiques, à feuilles linéaires. Bractées en général plus de 4 fois plus longues que larges. Graine couverte de tubercules jaunâtres coniques ou de crêtes ou de pointes irrégulièrement réparties (fig. 1667) — I Méd.-Sah. — Plante très variable.

 1765. — E. dracunculoides Lam.

a) Plante toujours vivace, à feuilles et bractées linéaires. Capsule de 3,5-4 mm — AC : SC, R : SS, SO. Mau Mar Alg

ssp. flamandii (Batt.) Maire

 
Euphorbia dracunculoides ssp. flamandii
Photo: Chatelain

— Plante en général annuelle à bractées ovales …………………  b

b)  Capsules de 1-1,5 mm — RR‘: Al, 02. Alg Tun(?) Lib

ssp. volutiana Maire

— Capsules de 2-3 mm …………………  c

cc)   Bractées plus longues que larges. Ombelles à 2-3 rayons. Annuelle —AC: SS, SC. 

ssp inconspicua (Ball) Maire

   
Euphorbia dracunculoides subsp inconspicua
Photo: Chatelain

— Bractées pas plus longues que larges. Ombelles à plus de 3 rayons —AC: SS, Hl-2, AS1-2-3. Mar Alg Tun

ssp. glebulosa (Coss. et Durieu) Maire

subsp. intermedia (Maire) Maire

8  Graines lisses ………………… cf. E. terracina

— Graines diversement sculptées …………………  9

9   Graines ornées de tubercules ou de granulations distinctes entre-elles …………………  10

— Graines ornées de lignes de crêtes ou de sinuosités ………………… 12

10  Graines très petites 0,8-1,3 mm, à surface couverte de petites tubercules espacés (fig.). Petite plante de 3-10 cm, à feuilles linéaires et à bractées florales en général ovales lancéolées aiguës, 2-3 fois plus longues que larges — Pâturages, cultures — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. Eut. I — « Namaniga ».

1766. — E. exigua L.

subsp. exigua Mar Alg Tun Lib Egy

 
Euphorbia exigua, Monts des Trara
Photo: Medjahdi

subsp. merinoi M. Laínz Mar

— Graines plus grandes 1,5-2,5 mm………………… 11

11  Graines couvertes de tubercules jaunâtres volumineux et ± confluents à leur base (fig.). Plante de petite taille, surtout saharienne ………………… cf. E. dracunculoides

 — Graines couvertes de fins tubercules très denses (fig. 1665). Plante jaunâtre robuste, élevée à feuilles oblongues ± spatulées denticulées.Bractées semi-circulaires — Champs cultures — AC : dans le Tell littoral — | Ibéro-Maur. I — (incl. E. arsenariensis Batt.). Mar Alg Tun

1767. — E. medicaginea Boiss.

12  Graines ornées de sillons transverses scalariformes profonds et réguliers (fig.). Feuilles caulinaires lancéolées linéaires. Glandes à cornes courtes. Capsule lisse ou presque lisse — Rochers et rocailles calcaires — AC : dans le Tell et les hauts plateaux — Méd. As. .Mar Alg Tun Lib

1768. — E. falcata L.

 
Euphorbia falcata var rubra
Photo: Chatelain

— Graines irrégulièrement sillonnées ………………… 13

13  Bractées florales lancéolées 3-5 fois plus longues que larges, non dilatées amplexicaules à la base. Petite plante de 3-10 cm, à feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées ± dilatées à la base, très rameuse. Graines à 6 faces ornées chacune d’un sillon large, profond et régu lier (fig.) — Pelouses arides — AR : Hl-2, AS1-2-3, 01-2-3 —W. Méd. |.

 1769. — E. sulcata de Lens. ex Loisel.

— Bractées florales arrondies ou ovoïdes, tout au plus 1 fois 1/2 aussi longues que larges, fortement dilatées, amplexicaules à la base ………………… 14

14  Grande plante à feuilles linéaires à inflorescence longue. Bractées de l’inflorescence obtuses ou à peine mucronulées. Graines finement alvéolées (fig. 1762) ………………… cf. E. segetalis

— Plante de 10-20 cm, à feuilles spatulées, à inflorescences contractées. Bractées de l’inflorescence terminées en un long mucron. Graines marquées sur les faces de 1-2 sillons profonds ± ramifiés (fig.) —Champs — RR : Cl : environs de Constantine — | End. |. Alg

1770. — E. hieroglyphica Coss. et Dur. ex Boiss.

E. aleppica L. Mar(?) Tun

E. arvalis subsp. longistyla (Litard. & Maire) Molero, Rivera & Vicens

Euphorbia arvalis
Photo: Jeanmonod

E. briquetii Emb. & Maire Mar

 
Euphorbia briquetii
dessin: Vindt 1963

E. celerieri (Emb.) Vindt

E. characias L.

E. corallioides L. [absent ou éteint Alg. ?]

E. cossoniana Boiss. Mar Alg Tun

E. forsskalii J. Gay Mar

E. heterophylla L. [xénophyte pantrop.]

E. lathyris L. Mar Alg

E. maculata L. Mar(A) Alg(A)

E. malvana Maire Mar*

E. mazicum Emb. & Maire Mar*

 
Euphorbia mazicum
Photo: Justin

E. memedicaginea Boiss. Mar

E. megalatlantica Ball Mar

E. milii Des Moul. [cult. et subspont. Afr. N.] Mar(C)

E. nutans Lag. [xénophyte natural. Afr. N.] Mar

E. petiolata Banks & Sol. [advent. ancien Algérie] Alg(E)

E. pithyusa L. Mar(?) Alg

E. rimarum Coss. & Balansa Mar*

 E. scordiifolia Jacq.  Alg
Plante annuelle, rampante, 10-30cm, entièrement poilue avec poils blanc.rostrate annual 10-30 cm, tiges ramifiées striées; feuilles 0.4-1.2 x 0.3-0.8 cm, opposées, ovale-oblongue, marge serrate-spinulée sur tout le pourtour; pétiole 0.5-1.5 mm; stipules linéaires 1-1.5 mm, caduques; cyathium sur un court et péduncule; 1-1.5 mm; involucre c. 1 mm, en forme de coupe; Styles minute, bifides jusqu'à la base; appendices des glandes 1 mm, roses ou blanc; capsule 1.8 x 1.8 mm; graines 1.2 x 0.8 mm, ovoides, grises, lisses avec des petites ponctuations.

E. serpens Kunth Mar(N)

E. transtagana Boiss. Mar

Mercurialis (Tourn.) L. (Mercuriale)

Plantes herbacées à feuilles opposées, entières, dentées. Inflorescences axillaires. Fleurs en épis, 3-mères. Corolle nulle; les femelles à pédoncule s’allongeant ou non après la floraison. Capsule à 2 loges (RR 3) latéralement comprimées. 1 graine par loge (fig. 1771).

1  Plante annuelle à racine grêle pivotante, à peu près complètement glabre, feuillée et rameuse à la base. Fleurs femelles subsessiles. Capsules hispides larges de 2-4 mm — Cultures, décombres — CC : dans toute l’Algérie jusque à la lisière du Sahara — I Méd. W. As. I —Plante très variable « Mourheba » « Laqtounia ».

1771. — M. annua L.

a— Pl. généralement monoïque, jamais de grappes de fl. mâles; limbes ornés de grosses dents un peu aigues et nettment écartées de la marge, marges à cils plus allongés que  M. annua: 0.5mm

subsp. ambigua (L. f.) Arcang. Mar Alg Tun Lib

— Pl. dioiques,(pouvant devenir monoique en fin de floraison) infl. mâles dépassant nettement en dessus du feuillage, limbe à dents couertes < et arrondies convexes, aequées contre la marge, marges à cils courts <0.4mm

subsp. annua Mar Alg Tun Lib Egy

— Plante vivace a tiges herbacées annuelles, mais à souche longuement traçante, ± hispide au moins sur la tige, dénudée à la base et jamais ramifiée. Fleurs femelles pédonculées. Capsules hispides larges de 5-6 mm — Forêts humides de chênes à feuilles caduques —- R : K2 — Eur. | — « Halaboul ».  Alg

1772. _ M. perennis L.

Andrachne L.

inclu dans les Phyllanthaceae selon APGIII)

Plante à souche vivace, à rameaux herbacés prostrés. Feuilles suborbi- culaires ou ovales éparses. Fleurs 5-6 mères, par 2-3 à l'aisselle des feuilles. Pétales blanchâtres égalant le 1/3 ou 1/2 des sépales dans la fleur mâle, bien plus petits dans la fleur femelle (fig.). Capsule suborbiculaire glabre (fig.) —Rocailles — R : SO, SS, AS1 — j Méd. — « Hanina ». Mar Alg Tun Lib Egy

1773. — A. telephioides L.

 
Andrachne telephioides, Maroc
Photo: Chatelain

Andrachne maroccana Ball

Chrozophora Neck.

Plantes annuelles ou pérennantes, monoïques, très hispides. Feuilles triangulaires-lancéolées ±: sinuées. Fleurs mâles en inflorescence spici- forme axillaire 5-mère, pétales présents; les femelles, rares, à la base de l’inflorescence de fleurs mâles. Calice à 10 divisions, pétales sub-nuls. Capsule trigone diversement échinulée-tuberculée.

1  Arbuste de 30-100 cm, à tiges dressées, entièrement revêtu d’une laine blanc-jaunâtre très dense — Pâturages désertiques — AR : SC | Trop. |« Afergak ».  Mar Alg Egy

1774. — C. brocchiana (Vis.) Schw.

— Plantes annuelles à tiges ± divariquées, pubescentes, mais non laineuses ...............  2

2  Plante blanchâtre à tomentum dense, à poils étoilés confluents entre eux sur les feuilles. Feuilles inférieures tronquées ou dt cordiformes à la base — Champs, lieux incultes des zones peu arrosées et désertiques — R : 02, Hl-2, SS — | E. Méd. | — (= C. verbascifolia A. Juss-)-  Mar Alg Tun Lib Egy

1775. — C. obliqua A. Juss. incl. in C. tinctoria (L.) Raf.

— Plante verte ou gris verdâtre à tomentum lâche, à poils étoilés disjoints. Feuilles cunéiformes à la base — Champs, lieux incultes — AC : dans tout le Tell — | Méd. | — « Meraas » « Nil ».

1776. — C. tinctoria (L.) Raf.


CALLITRICHACEAE (Plantaginaceae selon APG3)

Description :

Plantes aquatiques ou des lieux très humides, annuelles ou vivaces, à feuilles opposées sans stipules. Fleurs axillaires 1-sexuées, solitaires en géné ral. Fleurs mâles formées de 2 préfeuilles et 1 étamine; les femelles avec 2 préfeuilles et 1 ovaire à 2 carpelles 4-loculaires à 2 ovules par loge. Fruit 4-lobé se dissociant en 4 loges monospermes.

Callitriche L.

1  Feuilles toutes linéaires. Plante entièrement submergée, sans poils étoilés et à feuilles non réunies en pseudo-rosettes denses au sommet des tiges. Fruits mûrs à carpelles soudés seulement au centre (= C. autumnalis L.). 

  1777.  — C.  hermaphroditica L. sensu QS = pl. sp.

a) Fruits pédicellés, parfois très longuement, au moins les inférieurs. Fruits à lobes lisses et non ailés. Marais, lacs — paraît peu répandu: K2-3, Cl: Dj. Ouach — | Méd. atl. |.  Mar Alg  Lib

ssp. truncata (Guss.) Fiori = C. truncata Guss.

— Fruits tous sessiles ou presque. Fruits à lobes ailés. Mares temporaires. HE : Al : Castiglione — | End. |. Mar Alg Tun

ssp. clausonis (Hegelm) Maire = C. lusitanica Schotsman

— Feuilles supérieures au moins rétrécies à la base =fc spatuliformes, réunies en pseudo-rosettes nageantes ou émergées. Plante présentant quelques poils étoilés épars. Fruits mûrs à carpelles soudés au moins sur la moitié de leur longueur.

1778. — C. palustris L.

a)  Fruits au moins les inférieurs longuement pédonculés, les supérieurs sessiles ou presque. Fleurs dépourvues de préfeuilles. — Mares tempo raires — AR : çà et là dans tout le Tell — | Méd. Mar Alg Tun Lib

ssp. pedunculata (DC.) Fiori = C. brutia Petagna

— Fruits tous sessiles ou subsessiles. Fleurs pourvues de bractéoles ………………… b

b)  Fruits à lobes carénés-ailés (fig. a). Feuilles inférieures en général linéaires, les supérieures oblongues assez grandes (10-20 mm). Eaux courantes — Mares — AC : dans tout le Tell — | Méd. Atl. I.  Mar Alg Tun

ssp. stagnalis (Scop.) Schinz et Thell. = C. stagnalis Scop.

— Fruits à lobes obtus ou tout au plus bordés par une étroite carène (fig. b) ………………… c

c) Préfeuilles de la fleur fortement récurvées, convergentes au sommet — Mares — RR : Cl : Dj. Ouach — | Eur. |.

ssp. hamulata (Kutz.) Schinz. et Thell. sensu QS = pl. sp.

— Préfeuilles de la fleur non ou à peine incurvées, jamais convergentes au sommet …………………  d

d)  Fruit ovale (fig. c) à lobes lisses. Styles longs et persistants — Rivières, mares — AC : dans tout le Tell — | Eur. |. Mar Alg Tun

ssp. obtusangula Le Gall = C. obtusangula Le Gall

— Fruit arrondi (fig. d). Styles rapidement caducs — Mares — RR : Al :Réghaïa.

 ssp. polymorpha (Lonnr) Maire sensu QS = pl. sp

N.B. — La ssp. verna (L.) ne paraît pas exister en Algérie, les échantillons qui lui avaient été rapportés appartiennent en réalité à la ssp. obtusangula. Planche 57

C. cribrosa Schotsman Mar Alg

C. deflexa Hegelm. Mar(N)

C. mathezii Schotsman Mar*

C. regis jubae Schotsman Mar Tun


BUXACEAE

Arbustes toujours verts, à feuilles opposées ovales très entières, sans stipules. Inflorescences sessiles, en glomérules axillaires. Fleurs unisexuées par avortement, munies d’une bractée. Sépales 4, inégaux. Fleurs mâles à 4 étamines, les femelles à 3 styles. Ovaire biloculaire. Capsule loculicide à 3 valves.

 Buxus L. (Buis.)

1  Feuilles de 2-2,5 cm de long. Valves de la capsule prolongées par 2 cornes courtes atteignant tout au plus le 1/4 de sa longueur (fig.). Fleurs toutes sessiles. Jeunes rameaux pubescents — Rocailles calcaires — RR : K2 : Guergour, Tababort, AS2 : Bou Taleb, Maadid — Méd. | «Beuqs ». Mar Alg Lib

1779. — B. sempervirens L.

— Feuilles plus grandes, longues de 3 cm et plus, valves de la capsule prolongées par 2 cornes aussi longues qu’elles (fig.). Fleurs femelles sessiles, les mâles pédonculées. Jeunes rameaux glabres. — Rocailles — RR : ASl : Dj. Grouz — | Ibéro-Maur. | — « Zarou ». Mar Alg

1780. — B. balearica Lam.

 
Buxus balearica
Photo: Dupont

MENISPERMACEAE

(à intercaler après les Cératophyllacées)

Cocculus DC.

Arbuste lianoïde, dioïque à feuilles alternes obovales, lancéolées ou ± hastées. Fleurs à 6 sépales et 6 pétales vert-jaunâtre, les femelles isolées à l’aisselle des feuilles, pédonculées, à 3 carpelles; les mâles en grappe. 6 étamines. Fruit bacciforme coriace — Rocailles — R : SC, RR : SO, SS — | Trop. | (= C. lœba DC.).  1780 m.

C. pendulus (J.R. & G. Fort.Forst.) Diels


CORIARIACÉES

Arbuste à feuilles opposées sans stipules. Inflorescence en grappes simples axillaires. Fleurs verdâtres, polygames. Pétales et sépales 5. Etamines 10. Gynécée à 5 carpelles libres uniovulés.

Coriaria L.

Feuilles lancéolées aiguës, assez grandes 5-8 X 1,5-3,5 cm, 3-nerviées bien entières. Calice à divisions aiguës accrescent, devenu charnu, pétales plus courts que les sépales, libres. Styles 5, longs filiformes et rougeâtres. Fruit bacciforme, noir luisant, à 5 carpelles indéhiscents, étalés — Haies, forêts; bords des oueds — AR : Al-2, K2 — | W. Méd. | — (fig.) « Rouida » « Redoul » « Arouz >. Mar Alg Tun?

1781 — C. myrtifolia L.


ANACARDIACEAE

(Therebinthacées)

Arbres ou arbustes à feuilles composées astipulées. Inflorescences en grappes rameuses. Fleurs unisexuées 5-mères. Pétales 0-5. Etamines 5. Ovaire à 3 carpelles concrescents uni-ovulés. Fruit drupacé ± succulent, ou sec à un noyau.

CLE DES GENRES

1  Fleurs apétales. Arbustes ou arbres à feuilles pennées et à folioles entières et glabres ………………… Pistacia

— Fleurs à 5 pétales petits, verts ou jaunâtres. Arbustes ou arbres à feuilles digitées, rarement pennées et dans ce cas à folioles dentées sur les marges, ± pubescentes ........Rhus

Pistacia (Bauhin) L, (Pistachier)

1  Feuilles toujours paripennées persistant en hiver, coriaces, vert sombre en-dessus 20-40 X 8-15 mm. Inflorescences en grappes spiciformes, denses et courtes, égalant en général la longueur d’une foliole. Pétioles des feuilles ailés (fig.). Fruit globuleux rouge, puis noir — Forêts, broussailles, maquis — CC : dans toute l’Algérie — | Méd.— Lentisque, « Derou », « Tadist ». Mar Alg Tun Lib Egy

1782. — P. lentiscus L.

 
Pistacia lentiscus
Photo: Medjahdi

— Feuilles presque toujours imparipennées, caduques en hiver vert pâle, plus grandes en général. Inflorescences en grappes composées lâches, aussi longues que les feuilles ………………… 2

2  Arbuste ou petit arbre ramifié dès la base. Feuilles à rachis non ailé et à folioles obovales apiculées au sommet 4-6 X 2-3,5 cm (fig.). Plante à odeur très fétide — Rocailles, broussailles, surtout en mon tagne — AC : dans le Tell. R : ailleurs : AS — | Méd. | — Térébinthe, « Bereicya », « Tichirt ».  Mar Alg Tun Lib

1783. — P. terebinthus L.

— Arbre de 3-5 m à tronc bien individualisé et à frondaison hémisphé rique. Feuilles à rachis finement ailé à folioles lancéolées 3-5 x 1-1,5 cm, obtuses au sommet (fig.). Plante à odeur simplement résineuse — Rocailles, pâturages arides, dayas — AC : dans toute l’Algérie, sauf dans les zones très arrosées. RR : SC : Hoggar — | End. N.A. I — < Betoum » « îggt».  Mar Alg Tun Lib

1784. —P. atlantica Desf.

 
Pistacia atlantica
Photo: Dupont

N.B. — En plus de ces 3 espèces existe en Algérie l’hybride P. Lentiscus X P. Terenbinthus : X P. Saportae Bumat, semblable à P. Lentiscus mais à feuilles imparipennées et à inflorescences en grappe rameuse. R : Mouzaïa. AS2-3

 — P. vera L. à feuilles à 3-5 folioles et à fruits de la grosseur d’une olive, est cultivé et parfois ±: subspontané.

Rhus (Tourn. ) L. (Sumac)

1   Feuilles imparipennées à 3-6 paires de folioles dentées pubescentes. Arbuste inerme à suc laiteux. Inflorescences en général terminales denses, longues de 5-10 cm. Fruit drupiforme globuleux, fortement velu laineux à sa mâturité — Haies — RR : Sahel d’Alger, environs de Constantine, spontané ? — ! Méd. Eur. I — « Soumac ». Alg

1785. — R. coriaria L.

— Feuilles digitées à 3-5 folioles, arbustes épineux. Inflorescences axillaires grêles et lâches courtes. Fruits drupiformes glabres ………………… 2

2  Folioles en général 3, lancéolées 3-4 fois plus longues que larges, profondément 2-5 dentées sur les marges (fig.). Rameaux rouges brunâtres luisants. Fruit brunâtre globuleux de 3-5 mm de diamètre. — Rocailles, pâturages arides — AC : Hl-2, AS1-2-3; AR : SS; SC dans les montagnes, SO, SM, RR : Al : Chenoua — I Sah. Méd. | — « Djedari » « Haïnecht » « Tahouneck » (= R. oxyacantha Schousb.).

1786. — R. tripartitum (Ucria) DC. = Searsia tripartita (Ucria) Moffett

Rhus tripartitus, MS
Photo: Chatelain

— Folioles en général 5, cunéiformes 5-7 fois plus longues que larges, entières ou dentées au sommet (fig.). Rameaux grisâtres. Fruits jaune rougeâtre globuleux 6-8 mm — Rocailles, pâturages arides — AC : 01-2-3. RR : ailleurs K3 : Mandui — | W. Méd. | — « Taza » « Tizrha ».

 1787. — R. pentaphylla (Jacq.) Desf. = Searsia pentaphylla (Jacq.) F.A. Barkley

Searsia pentaphylla
Photo:Medjahdi

Carte 25

1786. — R. albida Schousb. Mar

Rhus albida, MS
Photo: Chatelain

AQUIFOLIACEAE

Ilex L. (Houx)

Arbres ou arbustes de 2-10 m, glabres. Feuilles alternes, coriaces, persis tantes, elliptiques aiguës, ondulées-dentées, épineuses sur les marges (fig.). Inflorescences fasciculées à l’aisselle des feuilles, subsessiles. Fleurs petites, blanchâtres ou rosées, 4-5 mm. Sépales, pétales et étamines 4 ou 5. Fruit globuleux charnu 5-7 mm, rouge vif, à 4-5 noyaux — Forêts humides des montagnes — AC : Kl-2-3, A2, R : AS3 : Aurès et Bellezma, RR : ailleurs. Maroc: Rif. — [ Eur. | — « Tiguersalt » « Kerrouch attani ».

1788. — I. aquifolium L.


CELASTRACEAE

Arbres ou arbustes à feuilles simples. Inflorescences axillaires. Fleurs 4-5 mères. Etamines 4-5. Style 1. Fruit capsulaire à 3-5 loges déhiscentes.

CLE DES GENRES

1  Arbuste saharien à feuilles lancéolées cunéiformes ne dépassant pas 2f cm de  long, à rameaux secondaires transformés en épines très fortes feuillées. Fruit capsulaire brunâtre globuleux s’ouvrant par 2 valves (fig. 1789) ………………… Gymnosporia

— Arbuste des zones très arrosées du Tell à feuilles ovales de 6-10 cm de long, non épineux. Fruit capsulaire déprimé à (4)-5 valves forte ment carénées sur le dos (fig. 1790) ………………… Evonymus L.

Evonymus L. (Fusain)

Arbuste de 2-6 m inerme. Feuilles finement dentées, spiculées 6-10 X 3-5 cm. Inflorescences longuement pédonculées 5-10 cm. Fleurs de 5-7 mm. Capsules de 12-16 mm de diamètre — Forêts humides des monta gnes — RR : Kl : Djurdjura, K2 : Tababort, A2 : Atlas de Blida : var. Kabylicum Deb. — I Oro.-Eur.-Méd. | — « Arquidjet er rahab ». Mar Alg

1790. — E. latifolius Mill.


Gymnosporia Benth. et Hook.

Arbuste de 2-4 m très épineux à rameaux intriqués. Feuilles serrulées sur les marges, 1-3 X 0,3-0,6 cm, glauques. Inflorescences courtes 2-5 cm. Fleurs de 3-4 mm. Capsule de 5-7 mm de diamètre — Rocailles désertiques — R : SS : M’Zab, Tademaït, SO, SM : var. angustifolia Engl. — | Trop. (= Celastrus senegalensis Lam.).

1789. — G. senegalensis (Lamk.) Loesener. = Maytenus senegalensis (Lam.) Exell

Gymnosporia senegalensis var. europea,
graines herbier Litardière
Photo: CJB

Maytenus Molina

M. senegalensis (Lam.) Exell subsp. europaea (Boiss.) Güemes & M.B. Crespo Mar Alg

subsp. senegalensis Mar Egy


ACERACEAE

Acer L. (Erable, « Keïkab », « Sigmour », « Tfifia »)

Arbres à feuilles 3-7 lobées sans stipules. Inflorescences axillaires cymeuses. Fleurs 4-5 mères unisexuées monoïques. Etamines 10 (5) s’insé rant sur un disque. Ovaire à 2 carpelles transversaux biloculaires à 2 ovules par loge. Fruit : samarre allongée ailée.

1 Feuilles à 3 lobes subégaux, petites, 3-6 cm, coriaces, vertes en dessus, glauques en-dessous (fig.), un peu cordées à la base. Samarres glabres à ailes en général dressées sub-parallèles, rétrécies à la base et à marge dorsale fortement convexe (fig.). Arbuste ou arbre de 2-5 m — Forêts — | Méd. | — Erable de Montpellier.

1791. — A. monspessulanum L.

a) Feuilles à 3 lobes entiers — C : dans les montagnes au-dessus de 800 m. Mar Alg Tun

 ssp. monspessulanum

Acer monspessulanum subsp. monspessulanum
Photo:Medjahdi

— Feuilles à 3 lobes dentés parfois avec 2 lobes latéraux surnuméraires très petits — RR : Djurdjura, Téniet el Had. Mar Alg

ssp. martini (Jord.) P. Four.

— Feuilles à 5 lobes inégaux, les latéraux beaucoup plus petits. Samarres à ailes divariquées ou même étalées horizontalement, peu ou pas rétrécies à la base et à marge dorsale de rectiligne (fig. 1792) ................  2

2  Feuilles à lobes obtus, assez petites 3-8 cm (fig.), vertes sur les 2 faces. Samarres à ailes étalées horizontalement (fig.). Pédicelles et sépales velus. Arbre assez élevé 5-10 m — Forêts humides surtout en monta gne — R : K2 — | Eur. As. I — Erable champêtre. Alg(?) Tun(?)

1792. — A. campestre L.

— Feuilles à lobes aigus, plus grandes 5-20 cm, blanchâtres ou glauques en dessous. Samarres à ailes divariquées (fig. 1793). Pédicelles et sépales glabres. Arbres élevés …………………   3

3  Feuilles glabres en dessous, simplement glauques, assez petites, 5-9 cm. Samarres à ailes larges de 6-8 mm — Forêts humides des montagnes — RR : Kl : Djurdjura, A2 : Zaccar, AS3 : Aurès au Cheliah —Cent. Eur. j — (— A. opulifolium Villars).   [absent Afr. N.]

1793. — A. opalus Mill.

— Feuilles densément tomenteuses en dessous, plus grandes, 8-20 cm. Samarres à ailes de plus de 1 cm de large — Forêts des montagnes — R : Kl-2-3, A2, Cl : ssp. eu-obtusatum Spach — j E. Eur. j. Alg

1794. — A. obtusatum Waldst. & Kit. ex Willd.

A. granatense subsp. xauense (Pau & Font Quer) Dobignard Mar*

A. negundo L. Mar(C) Alg(C)

A. pseudoplatanus L. Alg(C)

N.B. — X A. hyrcanum Faurel et Maire, (A. monspessulanum X A. opalus) est assez commun dans les cédraies du Cheliah dans l’Aurès. Cet arbre possède les feuilles de A. opalus et les samarres de A. monspessulanum.


RHAMNACEAE

Arbres ou arbustes épineux ou non. Feuilles simples. Inflorescences axillaires cymeuses. Fleurs petites, verdâtres 5 (4) mères, dioiques ou polygames. Etamines épipétales. Disque ± bien développé. Ovaire à 2-3 carpelles, ± 2-3 loculaire à 1 ovule par loge. Fruit sec ou drupacé.

CLÉ DES GENRES

1  Arbustes ou arbrisseaux à stipules herbacées caduques. Fruits à 2-4 noyaux ………………… Rhamnus

— Arbustes ou arbrisseaux à stipules épineuses dimorphes l'une dressée l’autre recourbée. Fruits à 1 seul noyau ...................... 2

2  Fruit aplati, sec, indéhiscent ailé sur.les marges (fig. 1800) ………………… Paliurus

— Fruit globuleux drupacé ………………… Ziziphus

Rhamnus L. (Nerprun)

Arbustes inermes. Calice à tube urcéolé. Fleurs en général dioïques. Fruit drupiforme à 2-4 noyaux.

1  Feuilles coriaces, persistantes, luisantes en dessus, ± glauques en dessous, très glabres ………………… 2

—  Feuilles caduques, molles, toujours ± pubescentes sur la face inférieure et le pétiole ………………… 3

2  Rameaux terminés en épines fortes. Feuilles à une seule nervure très saillante sur la face inférieure, les autres en réseau (fig.). Inflorescences sessiles. Fleurs à 5 pétales un peu plus courts que les sépales. Fruits jaunâtres Forêts claires, rocailles AC: dans toute l'Algérie, jusqu'au au S de l'Atlas saharien: ssp. oleoides (L.) Jah. et Maire - W. Méd. « Boutefiche» «Cheroura ».

1795. R. lycioides L.

—  1-Feuilles velus ou pubescentes..............................2

—  1’- Feuilles glabres ou glabrescente..........................3

—  2-Arbuste prostré de 0,1-0,3 m ; feuilles aciculaire 24-12(15)×0,5-1mm.................................subsp. borgiae Mar Tun ( ?)

—  2’- Arbuste plus hauts, feuilles plus larges 5-18 mm..................................subsp. velutina Mar Tun

—  3- F. normalement entières, rarement crénelées. Divisions du Cal. triangulaires-ovales, généralement courtes à peine moitié plus longues que larges..........subsp. oleides Mar Alg Tun Lib Egy

— 3’- F. étroites plus ou moins crénelées, divisions du calice sont étroites, environs deux fois aussi longues que larges. ..............................subsp. atlantica Mar Alg

subsp. atlantica (Murb.) Jahand. & Maire

Rhamnus lycioides ssp. atlantica
Photo: Magnouloux

subsp. borgiae Rivas Mart.

subsp. oleoides (L.) Jahand. & Maire

Rhamnus lycioides subsp_oleoides, Figuig
Photo: Chatelain
Rhamnus lycioides subsp_oleoides, Dj. Aissa
Photo:Medjahdi

subsp. velutina (Boiss.) Nyman

—  Arbres ou sous-arbrisseaux non épineux. Feuilles présentant 2-3 paires de nervures latérales saillantes sur leur face inférieure. Inflorescence pédonculée (fig.). Fleurs en général apétales. Fruits bruns— Forêts, rocailles — [ Méd. — « Qaced ».

1796. — R. alaternus L.

Rhamnus alternus
Photo: Medjahdi

a)  Arbre ou arbuste érigé de 1-5 m, à feuilles lancéolées de 2-4 x 1-2,5 cm — CC : dans toute l'Algérie. Mar Alg Tun Lib

ssp. alaternus

—  Sous-arbrisseau prostré tortueux à feuilles ± arrondies ne dépassant pas 1 cm de long — Rochers des montagnes — AR : Kl-2, Cl, AS1-2-3, Mar Alg Tun Lib

ssp. myrtifolia (Willk.) Maire = R. myrtifolia Willk.

3  Feuilles à marges entières ovales lancéolées, obtuses au sommet, grandes (fig.). Arbrisseau de 1-4m à rameaux brun brillant. Sépales et pétales 5 — Forêts humides — RR La Calle au lac des Sebaa — | Eur. As. | — « Ahmerdi ».

 1797 — R. frangula L. incl. in Frangula alnus Mill

— Feuilles à marges fortement dentées, apiculées au sommet (fig.). Sous arbrisseau de 10-80 cm vivant sur les rochers calcaires des montagnes. Rameaux grisâtres. Sépales et pétales 5 ………………… 4

4  Feuilles ovales 1,5-4,5 X 1-3 cm, pubescentes, présentant 2-4 paires de nervures latérales, opposées sur les jeunes rameaux (fig.), les vieux rameaux terminés en épine courte — Rochers calcaires des hautes montagnes — RR : Kl : Djurdjura, K2 : Tababort, AS3 : Refaa — Euras. \ — « Cafina ». Mar Alg

1798 — R. cathartica L.

— Feuilles lancéolées 5-13 X 3-5 cm presque glabres présentant 10-15 paires de nervures latérales, alternes (fig.). Arbrisseaux non épineux — Rochers calcaires des hautes montagnes — AR : Kl-2, Cl, AS3 — Oro. W. Méd. |.   Mar Alg

1799 — R. alpina L.

R. pumila Turra Mar

R. serpyllacea Greuter & Burdet Mar*

Paliurus Benth. et Hook.

Arbrisseau de 1-3 m à rameaux flexifractés. Feuilles alternes ovales, finement sinuées dentées, à 3 nervures, glabres, à stipules épineuses courtes, l’une dressée, l’autre recourbée. Inflorescences axillaires en grappe lâche ± ramifiée. Sépales 5. Pétales 5 petits. Etamines 5. Fruit sec indéhiscent glo buleux entouré d’une aile large plissée (fig.) — Haies — R : environs d’Alger, Mahelma, Miliana (spontané?) — | Méd. | — (= P. australis Gaertn.). Alg(P) Tun(P) Lib(C)

1800. — P. spina-christi Mill.

Ziziphus Mill. (Jujubier)

Arbres ou arbustes épineux. Calice rotacé. Fleurs en général polygames. Fruit drupacé à noyaux soudés entre eux.

1  Feuilles de 2,5-6 cm de long. Arbres élevés 3-6 m, à tronc bien développé ………………… 2

— Feuilles ne dépassant pas 1,5 cm de long. Arbustes peu élevés 0,5-2,5 m, en général buissonnants dès la base ………………… 3

2  Feuilles glauques et glabres en dessous. Tiges jeunes à peine pubes centes. Fruit comestible à pulpe charnue, globuleux ovoïde 10-12 mm— Cultivé et zh spontané sur les hauts plateaux (Chelalah) et dans les oasis sahariennes — I Trop. I — « Zegzeg ». Alg(N) Tun(C) Lib(C) Egy

Z. spina-christi (L.) Willd.

— Feuilles densement tomenteuses en dessous. Tiges jeunes cotonneuses. Fruit bien plus petit — Savanes désertiques — SC : R : dans les zones inférieures des massifs montagneux — I Trop. | — « Téhéhent ». Mau Mar Alg

1801. — Z. mauritiana Lam.

3  Feuilles glabres et glauques en dessous, ovales, 1,5 à 2 fois plus lon gues que larges, à marges entières ou finement sinuées (fig.). Jeunes rameaux glabres — Pâturages arides, steppes — CC : dans toute l’Algérie, sauf sur le Tell algéro-constantinois — C : SS — | Méd. | — « Sedra » « Djerdjer » « Azar ». Mau Mar Alg

1802. — Z. lotus (L.) Desf.

Ziziphus lotus
Photo: chatelain

— Feuilles pubescentes sur les 2 faces, ovoïdes arrondies, moins de 2 fois plus longues que larges, à marge fortement dentée (fig.). Jeunes rameaux pubescents — Pâturages désertiques — AC : SC, SM — End. S. Sah. | — « Tabakat ».

1803. — Z. saharae Batt. = Z. lotus subsp. saharae (Batt. & Trab.) Maire

Ziziphus lotus subsp. saharae, Maroc Ms
Photo: chatelain

Z. jujuba Mill. [Asie, cultivé, parfois subspont. Afr. N.] Mar(C) Alg(C)

N.B. — Z. vulgaris Lam. est fréquemment cultivé dans tout le Tell.


AMPELIDACEAE

Vitis L. (Vigne « Kerma » « Dalia » « Tizourine »)

Arbuste sarmenteux grimpant. Feuilles alternes à 5 lobes sinués dentés, hispides en dessous, opposées à une vrille rameuse. Inflorescences en grappes multiflores. Fleurs verdâtres petites 3-5 mm. Sépales à 5 lobes très courts. Pétales 5. Etamines 5. Baies noirâtres 5-6 mm à 1-5 graines pyriformes osseuses — Broussailles, forêts — C : dans le Tell, R : AS — | Méd. I.

1804. — V. vinifera L.



MALVACEAE

Description :

Arbustes ou plantes herbacées hispides. Feuilles ± lobées. Fleurs soli taires ou en cymes denses. Calice à 5 sépales souvent doublé d’un calicule. Pétales 5, à onglets ± soudés (fig. A). Etamines très nombreuses à filets soudés en tube à la base (fig. B). Carpelles 5-n, fermés, soudés, verticillés ou en tête globuleuse. Styles 5-n. Fruits capsulaires se décomposant en autant de loges que de carpelles.

 CLE DES GENRES

1  Calice non doublé à sa base par un calicule …………………  Abutilon

— Calice doublé à sa base par un calicule ………………… 2

2  Calicule à 5-12 divisions (fig. 1808) …………………  3

— Calicule à 2-3 divisions ………………… 4

3  Calicule à divisions soudées à la base. Fruit formé d’akènes verticillés ………………… Althaea

— Calicule à divisions libres entre elles jusqu’à la base (fig. 1813). Fruit capsulaire formé de 5 loges polyspermies soudées entre elles ………………… Hibiscus

4  Fruits constitués d’akènes en tête globuleuse et insérés sans ordre (fig. 1816). Calicule formé par 3 pièces largement cordiformes à la base ………………… Malope

— Fruit constitué d’akènes disposés en verticille autour d’un axe cen tral (fig. 1819) ………………… 5

5  Calicule naissant du calice et constitué par 2-3 divisions linéaires ou lancéolées libres jusqu’à la base ………………… Malva

— Calicule naissant du pédoncule et constitué par 3 divisions soudées en coupe à la base ………………… Lavatera

 Abutilon Gaertner

Plantes annuelles ou arbustes à feuilles veloutées. Fleurs jaunes. Fruits capsulaires formés de 5-30 loges polyspermes verticillées. Calice à 5 divisions.

1  Plante annuelle érigée. Feuilles cordiformes longuement pédonculées, grandes. Fleurs jaunes larges de 1 cm, solitaires à l’aisselle des feuilles. Capsule hispide à 12-15 loges bicuspides noirâtres (fig.) — Cultures — R : Al — I Eur. As. | — (= A. avicennae Gaertn.).

1805. — A. theophrasti Medik.

— Arbustes ou sous-arbrisseaux du Sahara centrai et méridional ………………… 2

2  Carpelles très nombreux, plus de 20, arrondis à l’apex (fig.). Arbustes à pubescence veloutée jaunâtre, courte et dense. Fleurs par 1-3 cour tement pédonculées. Feuilles cordiformes — Savanes désertiques — R : SC, versant méridional du Hoggar — | Trop. | — (incl. A. muticum Webb.). Alg

 1806. — A. glaucum Webb. incl. in A. pannosum (G. Forst.) Schltdl.

— Carpelles 10 environ, tronqués au sommet (fig.). Arbustes peu élevés à feuilles cordiformes. Fleurs par 1-3, assez longuement pédonculées, a pétales jaunes, exceptionnellement roses — | Trop. | — ( — Sida albida Willd.). 

1807. — A. albidum (Willd.) Sweet.

a)  Plante présentant à la fois une pubescence étoiléee très dense et très courte et de longs poils dressés. Fruits larges 15 mm, à carpelles mem braneux noircissant à la maturité — Rocailles — R : SC : Hoggar. Mar Alg

ssp. albidum

— Plante présentant simplement une pubescence étoilée très dense et trèscourte. Fruits de 10 mm, à carpelles restant jaunâtres — Rocailles —h: SC.

  ssp. fruticosum (Guill. et Perr.) Maire = A. fruticosum Guill. & Perr.

N.B. — A. rosea Cav., la rose trémière, est souvent cultivée et parfois sub spontanée dans le Tell.

Althaea L. (Guimauve)

Plantes vivaces ou annuelles à tiges allongées, dressées ou décombantes. Fleurs assez petites, axillaires et terminales. Calicule à 6-9 divisions soudées à la base. Fruits orbiculaires formés d’une couronne d’akènes.

1  Plantes couvertes d’un épais tomentum blanchâtre velouté, vivace à tiges érigées simples, hautes de 50-150 cm. Feuilles ovales ± 3-5 lobées. Fleurs rose pâle fasciculées à l’aisselle des feuilles sur un court pédoncule (fig.) — Marécages, bord des eaux — R : Al : Mitidja, K3, Eur. As. "Lamedidi" Alg Tun

1808. A. officinalis L.

— Plantes à pubescence lâche, à feuilles vertes; à tiges ramifiées, en général moins élevées. Fleurs isolées ou par 2 à l’aisselle des feuilles ………………… 2

2  Tiges décombantes. Feuilles petites 10-15 mm; les caulinaires palmatiséquées. Fleurs 1-2 à l’aisselle des feuilles, à pédoncule court souvent subsessiles. Calicule à divisions linéaires lancéolées dépassant le calice — Pâturages désertiques — AC : SS, SC — | Sah.-Af. du Sud  Mar Alg Tun Lib Egy

1809. —  A. ludwigii L.

Althaea ludwigii
Photo: Dupont

— Tiges dressées ramifiées. Feuilles bien plus grandes. Fleurs 1-2 sur un pédoncule bien plus long que la feuille correspondante …………………  3

3  Plantes vivaces à poils étoilés, étalés. Feuilles inférieures, palmati partites, les supérieures palmatiséquées — Pâturages — Indiquée en Oranie ?

 — A. cannabina L.

— Plantes annuelles hérissées de poils dressés simples. Feuilles inférieures dz orbiculaires, les supérieures palmatipartites …………………  4

4  Corolle bien plus longue que le calice atteignant 20-25 mm; large de 40-50 mm, rose foncé — Pâturages — C : 01-2-3, AR : A2, C2 — W. Méd. |. Mar Alg Tun

1810. — A. longiflora Boiss. et Reut.

Althaea longiflora
Photo: Dupont

— Corolle à peine plus longue que le calice; longue de 10-15 mm, large de 15-20 mm, rose pâle — Champs, pâturages — R : çà et là dans tout le Tell | Méd. |. Mar Alg Tun Lib

1811. — A. hirsuta L.

Hibiscus L.

Herbes ou arbustes. Fleurs présentant un calicule multifide (fig. 1812). Capsule à 5 loges polyspermes.

 1  Plantes vivaces à tiges puissantes. Fleurs blanches rosées sur l’on glet, très grandes 10 cm et plus. Feuilles lancéolées ± lobées créne lées, vertes en dessus, blanchâtres en dessous — Marais — RR : K2-3, adventice ? — [ End. SW français I — (= H. palustris Thore non L.).

 1812. — H. roseus Thore incl. in H. palustris L.

— Plantes ne répondant pas à ces caractères ………………… 2

2  Arbustes tortueux. Feuilles petites lancéolées crénelées sur les mar ges. Fleurs blanchâtres très petites. Calice et calicule très courts. Capsule longue de 0,5 cm (fig.). Graines hispides de longs poils blancs — Pâturages désertiques — RR : SC : Hoggar — I Trop. |.

1813. — H. micranthus L.f.

— Plantes annuelles à tiges rameuses. Feuilles supérieures palmatilo bées. Fleurs jaunes de 2 cm environ. Calicule à divisions sétacées. Calice fortement accrescent enveloppant à maturité entièrement la capsule. Capsule de 1-1,5 cm. Graines glabres — Cultures — R : çà et là dans toute l’Algérie — 1 Sub-Cosmop. |.

1814. — H. trionum L.

H. esculentus L. et H. cannabinus L. sont cultivés et parfois sub spontanés en Algérie.

 Malope L.

Herbes annuelles ou vivaces à grandes fleurs axillaires. Fruits formés d’akènes en tête dense hémisphérique monospermes. Calicule à 3 pièces cordiformes à la base, grandes, libres jusqu’à la base.

1  Feuilles orbiculaires réniformes, ± tridentées à limbe pas plus long que large, à pétiole court, ne dépassant pas la longueur du limbe. Tiges et pédoncules floraux glabres. Plante annuelle — Champs — RR : A2 : Miliana — | Ibéro-Mar. |. Mar Alg

1815. — M. trifida Cav.

— Feuilles ovoïdes ± lobées crénelées; 1,5-2 fois plus longues que lar ges; les inférieures longuement pétiolées. Plante entièrement hispide, à poils courts et dressés, vivace (fig.) — Champs, pâturages — C : dans toute l’Algérie, mais surtout dans le Tell — | Méd. ! — « Oum el atteria » — Divers micromorphes souvent délicats à déterminer exis tent dans notre dition

1816 _ M. malacoides L.

a)   Stipules largement ovales, cordées à la base, aiguës — C : dans le Tell. RR : ailleurs (incl. M. hispida Boiss. et Reut.).

ssp. stipulacea (Cav.) Baker

— Stipules lancéolées aiguës, rétrécies à la base …………………  b

b)  Feuilles supérieures profondément 3-5 lobées à sinus arrivant presque jusqu’aux nervures ………………… c

— Feuilles ovoïdes crénelées, les supérieures parfois 3-5 lobées, mais à sinus bien moins profonds, tiges hispides ………………… d

c)  Feuilles à crénelures marginales arrondies-obtuses. Sépales largement triangulaires, 3 fois plus longs que larges — AR : 02-3, Cl, Hl-2.

ssp. tripartita (Boiss. et Reut.) Maire

— Feuilles à crénelures marginales triangulaires aiguës. Sépales lancéolés 4-5 fois plus longs que larges — AR : H2, AS3, 02.

ssp. laevigata (Pomel) Greuter & Burdet

d)  Feuilles à peine hispides sur les faces — R : çà et là dans le Tell.

ssp. malachoides

— Feuilles densément hispides ± veloutées sur les faces ………………… e

e) Fleurs de 4-5 cm de diamètre. Tiges et feuilles couvertes d’une pilosité étoilée apprimée — R : Montagnes du Constantinois, du littoral à lAurès.

ssp asterotricha (Pomel) Greuter & Burdet

— Fleurs de 6-8 cm de diamètre. Tiges et feuilles couvertes d’une pilosité étoilée dressée — R : Cl, Hl-2, A2, 03.

ssp. stellipilis (Boiss. et Reut.) Murb.

M. rhodoleuca Maire Mar*

Malva L. (Mauve « Kholbeïza » « Amedjir »)

Herbes annuelles ou vivaces. Fleurs en général de petite taille, axillaires ou terminales. Calicule à 2-3 divisions, libres entre elles jusqu’à la base. Stigmates obtus.

1  Calicule à 2 folioles linéaires ………………… 2

— Calicule à 3 folioles ………………… 3

2  Feuilles ovoïdes ± cunéiformes à la base, faiblement dentées sur les marges (fig.)- Fleurs rose pâle, larges de 2-3 cm, isolées, longuement pédonculées. Stipules étroitement linéaires. Plante recouverte de longs poils dressés — Champs — AC : 01-2-3, A2 — | Ibéro-Maur. I.

1817. — M. hispanica L.

Malva hispanica
Photo: Dobignard

— Feuilles palmatipartites (fig.) à sinus très profonds. Fleurs rosées très petites 1-1,5 cm, à pétales inclus isolés, longuement pédonculées. Stipules largement ovoïdes. Plante faiblement hispide, à pilosité apprimée — Pâturages arides et désertiques — C : Hl-2, SS — Sah.-Sind. Méd. | — (incl. M. libyca Pomel) « Naïma ».

1818. — M. aegyptia L.

3  Fleurs grandes à corolle large de 3-4 cm. Pétales 3-4 fois plus longs que le calice, rose violacé strié. Plante à tiges érigées ou décomban tes, faiblement pubescentes. Calicule à pièces ovales-oblongues (fig.) — Décombres, champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie, SS — Euras. | — (incl. M. gymnocarpa Pomel, M. elata Pomel, M. mauitiana L., M. hirsuta Presl., M. ambigua Guss.).

1819. — M. sylvestris L.

Malva sylvestris
Photo: Chatelain

— Fleurs petites à corolle large de 1-2 cm. Pétales au plus 2 fois plus longs que les sépales ………………… 4

4  Carpelles fortement ailés sur les marges; concaves sur le dos (fig.). Calice accrescent et dépassant longuement le fruit. Fleurs petites, à pétales pas plus longs que les sépales — Champs cultivés, décom bres — CC : dans toute l’Algérie, SS, SC | Méd. | — (incl. M. coro nata Pomel et M. microcarpa Desf.).

1820. — M. parviflora L.

— Carpelles non ailés sur les marges, convexes sur le dos (fig. 1822). Calice non accrescent. Pétioles plus longs en général que les sépales ………………… 5

5  Feuilles à 3-5 lobes profonds, présentant des denticulatxons fortes et très aiguës (fig.) ; les toutes supérieures finalement laciniées. Fruits petits, non recouverts par les lobes du calice. Fleurs par 3-8 presque sessiles — Décombres — RR : Al : environs d’Alger. Adventice ? — E. Méd. |.

1821. — M. oxyloba Boiss.

— Feuilles à 5-7 lobes peu marqués, finement denticulées sur les marges ………………… 6

6  Tiges prostrées rampantes. Carpelles presque lisses, pubescents (fig.). Pièces du calicule lancéolées larges de 1-2 mm égalant le calice. Pédoncules restant dressés après la floraison. Feuilles oi’biculaires ou à 5-7 lobes à peine marqués — Champs, décombres — R : 02-3, Hl-2, AS3, SC — Méd. — (= M. neglecta Wali).

1822. — M. rotundifolia L. incl. in M. neglecta Wallr.

— Tiges en général érigées. Carpelles fortement réticulés sur le dos, glabres (fig.). Pièces du calicule étroitement linéaires, bien plus courtes que le calice. Pédoncules se recourbant après la floraison.Feuilles à 5-7 lobes, en général bien marqués — Champs, décombres — AC : dans le Tell. RR : ailleurs — | Méd. ! — (= M. montana Forsk.).

 1823. — M. nicaeensis Ait.

[pour les taxon ci-dessous voir sous Malva les descriptions]

M. cretica Cav. Tun

M. durieui Spach Mar Alg

M. flava (Desf.) Alef. Mar Alg Tun

M. maroccana (Batt. & Trab.) Verloove & Lambinon Mar

M. microphylla (Baker f.) Molero & J.M. Monts. Mar*

M. multiflora (Cav.) Soldano, Banfi & et Galasso Mar Alg Tun Lib Egy

M. olbia (L.) Alef. Mar Alg Tun Lib

M. punctata (All.) Alef. Alg Tun

M. stenopetala (Batt.) Soldano, Banfi & Galasso Alg Tun

M. subacaulis Maire Mar*

M. subovata (DC.) Molero & J.M. Monts. Mar Alg Tun

M. thuringiaca (L.) Vis. [advent. ancien Algérie]

M. tournefortiana L. Mar

M. trimestris (L.) Salisb. Mar Alg Tun

M. valdesii (Molero & J.M. Monts.) Soldano, Banfi & al. Mar*

M. vidalii (Pau) Molero & J.M. Monts. Mar*

Lavatera L. (Lavatère)

Herbes annuelles, vivaces, ou plantes arbustives, à grandes fleurs axil laires et terminales. Calicule à 3 divisions soudées à la base, simulant un involucre. Stigmates sétacés.

1  Plantes annuelles ou bisannuelles a tiges herbacées ………………… 2

— Plantes vivaces sous-frutescentes ou arbustives, à tiges ligneuses ………………… 5

2  Fleurs isolées ou rarement par 2 à l’aisselle des feuilles caulinaires, longuement pédonculées ………………… 3

— Fleurs groupées en fascicules multiflores à l’aisselle des feuilles caulinaires, à pédoncules courts ………………… 4

3  Plante faiblement hispide à feuilles vertes. Fleurs grandes 5-8 cm, à pétales 5-8 fois plus longs que les sépales. Carpelles noirs —  Champs, cultures — CC : dans tout le Tell — I Méd. | — « Khab beïza ».

1824. — L. trimestris L. = Malva trimestris (L.) Salisb.

— Plante densément hispide, à feuilles grisâtres. Fleurs larges de 3-4 cm, à pétales 2-3 fois plus longs que les sépales. Carpelles jaunâtres — Champs — RR : indiqué en Algérie sans localité précise — Méd. | — (= L. thuringica Desf. non L.).

1825. — L. punctata All. = Malva punctata (All.) Alef.

4  Feuilles vertes faiblement hispides. Fleurs petites d’un violet pâle. Carpelles glabres à marges non saillantes et à dos nettement con vexe (fig.). — Champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie —Méd. I — (= L. sylvestris Brot.).

1826. — L. cretica L. incl. in Malva multiflora (Cav.) Soldano et al.

— Feuilles veloutées tomenteuses, ± grisâtres. Fleurs petites violettes à centre purpurin. Carpelles hispides carénés sur les marges et à dos plan (fig.) — Rochers et pâturages sublittoraux — R : Al, Ol — | lbéro~Maur. J

 1827. — L. mauritanica Dur. , ≡ Malva durieui Spach

5  Fleurs jaune vif, larges de 3-4 cm. Arbuste peu élevé, à pubescence veloutée, d’un vert jaunâtre. Fleurs par 2-4 à l’aisselle des feuilles — Terrains marno-gypseux — R : 02 : var. typica Fiori — A.N. Ital- I*

 1828. — L. flava Desf. = Malva flava (Desf.) Alef.

— Fleurs roses ou violacées ………………… 6

6 Calicule fortement accrescent sur le fruit à lobes étalés dépassant longuement le calice (fig.)* Fleurs groupées par 3-8, à l'aisselle des feuilles caulinaires. Fleurs roses de 3-4 cm. — Rochers maritimes, îlots littoraux — R: Al, Ol — | Méd. | — (— M. africana Pau ?).

1829. — L. arborea L. = Malva arborea (L.) Webb & Berthel

— Calicule non accrescent, plus court que le calice ou tout au plus aussi long que lui ………………… 7

7  Fleurs petites, larges de 2 cm environ, rose pâle, au moins celles de la base de l’inflo-rescence, groupées en grappe ± longue, non feuillée, s’insérant à l’aisselle des feuilles. Calicule petit atteignant au plus la moitié de la longueur du calice — Terrains argileux — AR ; A2, Cl | End. |.

 1830. — L. stenopetala Coss. Et DR = Malva stenopetala (Batt.) Soldano et al.

— Fleurs grandes de 3-6 cm, isolées ou rarement par 2 à l’aisselle des feuilles. Calicule plus grand ………………… 8

8  Fleurs d’un pourpre violet, en longues grappes feuillées terminales, subsessiles. Feuilles très hispides, vertes. Cai'pelles jaunâtres velus (fig.) — Champs, broussailles, ravins — C : dans le Tell — Méd. « Chedjret el Khabbiz ».

 1831 — L. olbia L. = Malva olbia (L.) Alef.

— Fleurs d’un rose pâle ± pourprées au centre, isolées et longuement pédonculées à l’aisselle des feuilles. Feuilles hispides grisâtres au moins en dessous. Carpelles noirs, glabres (fig.) — Rochers — AC : dans tout le Tell et sur le littoral — | W. Méd. | — <t Kerm el Amar » — (incl. L. rupestris Pomel) .

 1832. — L. maritima Gouan = Malva subovata (DC.) Molero & J. M. Monts.


TILIACEAE

Arbustes ou plantes herbacées. Fleurs solitaires de même type que chez les Malvacées. Etamines 10 -infini ± unies en 5 faisceaux. Carpelles 2 — nbr.. Fruit charnu ou siliculeux.

CLE DES GENRES

1  Arbuste érigé à tiges ligneuses. Fruits constitués pas 2 à 4 loges ovoïdes, juxtaposées, drupacées indéhiscentes (fig. 1833) ………………… Grewia

— Plantes annuelles à tiges érigées ou rampantes (et dans ce cas parfois vivaces), jamais ligneuses. Fruits constitués par une capsule allongée en forme de corne, s’ouvrant par 2-5 valves (fig. 1834) ………………… Corchorus

Grewia L.

Arbuste glabrescent à feuilles ovales denticulées, petites, à 3-5 nervures palmées. Fleurs 1-2 courtement pédicellées. Sépales et pétales 5, ces der niers blanc jaunâtre, plus courts que les sépales. Drupe 1-4 lobée, à lobes de la taille d’un pois, extérieurement revêtue d’une pulpe jaunâtre comes tible — Rocailles désertiques — RR : SC, SM — | Trop, | — (= G. populi folia Vahl.) - « Tekarab ». Mau Mar Alg Egy

  1833. — G. tenax (Forssk.) Fiori

G. tembensis Fresen Alg Egy

Corchorus L.

Fleurs 4-5 mères, jaunes, petites. Etamines nombreuses. Fruits siliculeux à 2-5 loges multi-ovulées.

1  Plante glabre à tiges prostrées rampantes, formant souvent des coussinets très denses. Feuilles suborbiculaires petites 5-7 mm ondulées, longuement pédonculées. Fleurs par 1-2 subsessiles. Capsules longues de 8-15 mm — Terrains argileux — RR : SC : au sud du Hoggar, SM — I Trop. ! — (= C. Antichorus Raensch). Alg  Lib Egy

1834. — C. depressus (L.) Stocks

— Plante à tiges érigées. Feuilles lancéolées crénelées sur les marges, longues de 3-5 cm. Fleurs en général isolées à l’aisselle des feuilles, brièvement pédonculées. Capsules longues de 25-35 mm, atténuées au sommet en bec court et obtus — Cultivé et souvent subspontané dans les oasis sahariennes et en particulier à Biskra — | Trop. |. Mar Alg  Lib Egy

C. olitorius L.

N.B. — Corchorus trilocularis L. qui diffère de C. olitorius par sa capsule terminée en pointe aiguë, longue de 4-6 mm, existe dans l’extrême sud de notre dition.


STERCULIACEAE

Melhania Forst.

Arbuste de 20-40 cm, entièrement velouté blanchâtre. Feuilles ovales à pédoncule de 1-2,5 cm. Fleurs petites, 1 cm environ. Calicule formé de 3 bractées cordiformes, fortement accrescentes, atteignant 2 cm sur le fruit (fig.). Calice à 5 lobes lancéolés libres. Pétales 5, rosés. Capsule globuleuse, hispide, longue de 10-13 mm, à 5 loges, 1-2 ovulées — Savanes désertiques — RR : SC : Hoggar, environs de Tamanrasset — | Trop. Alg Egy

1835. — M. denhami R. Br.

../dessins/Melhania denhamii FL Senegambie 1833.jpg

Brachychiton populneus  (Schott) R. Br. Mar(C)


 

THYMELAEACEAE

Description :

Arbustes ou plantes herbacées à feuilles alternes ou opposées souvent coriaces et persistantes. Inflorescences très variables. Fleurs hermaphrodites dioïques ou polygames, 4-5 mères, à calice tubuleux. Etamines 8-10 insérées sur 2 rangs. Ovaire uniloculaire en général uniovulé. Style 1. Fruit sec ou drupacé monosperme.

CLE DES GENRES

1  Fruit drupacé. Fleurs assez grandes apparentes, odorantes à tube cylindrique (fig. 1837) ………………… Daphne

— Fruit sec. Fleurs petites, en général inodores, à tube ± renflé urcéolé (fig. 1843) ………………… Thymelaea

Daphne L.

Arbrisseaux ou sous-arbrisseaux à feuilles coriaces persistantes. Pé rianthe longuement tubuleux coloré ou non, caduc. Baies charnues.

1  Sous-arbrisseau de 5-20 cm à tiges tortueuses diffuses, dénudées vers le bas. Fleurs de 2-4 mm, en tête terminale, blanches, brunâtres ou verdâtres à périanthe soyeux extérieurement. Feuilles ovales ellipti ques longues au plus de 2 cm, d= pubérulentes au moins dans leur jeunesse (fig.) — Rochers calcaires des montagnes — R : Kl : Djurdjura, K2 : Babors, AS3 : Aurès : var. atlantica Maire — | Ital. Ate- |- Alg

 1836, — D. oleoides Schreb.

— Arbrisseaux à tiges dressées, plus élevées. Fleurs plus nombreuses groupées en inflorescence. Feuilles plus grandes ………………… 2

2  Feuilles lancéolées-linéaires, larges de 5-7 mm au plus, cuspidées (fig.), très denses. Inflorescences terminales en panicule rameuse longue de 5-10 cm, entièrement blanche-tomenteuse. Fleurs blan ches caduques — Forêts, garrigues, broussailles — C : dans tout le Tell — I Méd. I — « Garou », « Lazzaz », « înit ».

1837. — D. gnidium L.

- Panicule ne dépassant généralement pas les feuilles supérieures jusqu'à la fructification. Jeunes rameaux à poils courts. Périanthe caduc. Inflorescence, pédicelle et périanthe couverts de poils de moins de 3 mm. Bractées rarement présentes, glabres lorsqu'elles existent............................. subsp. gnidium L. Mar Alg Tun

- Panicule dépassant rapidement les feuilles supérieures. Jeunes rameaux glabres, excepté ceux de l'inflorescence, périanthe persistant à la fructification. Inflorescence, pédicelle et périanthe densément couverts de poils de 0,3-0,6 mm. Bractées généralement présentes, pubescentes. ……………………………… subsp. mauritanica (Nieto Fel.) Halda Mar Alg

— Feuilles ovales larges de 2-3 cm, obtuses, glabres et coriaces (fig.). Inflorescences en grappes axillaires courtes (2-3 cm) pendantes, à 3-10 fleurs jaune verdâtre — Forêts humides des montagnes — R : Kl-2 : var. latifolia Coss. — | Eur. | — « Ajiji ». Mar Alg

1838. — D. laureola L.

Thymelaea Scop. (= Passerina L.)

Plantes annuelles ou sous-arbrisseaux à fleurs polygames ou dioïques. Périanthe à 4-5 divisions en général persistant, verdâtre ou jaunâtre. Etami nes 8-10 sur 2 rangs. Ovaire uniloculaire à 1 style. Fruit sec ou charnu, monosperme.

1  Plante annuelle à tiges dressées de 5-50 cm, grêle, rameuse à la base, glabre ou ± pubescente. Feuilles linéaires, lancéolées, petites 3-10 X 1-4 mm, présentes tout au long de la tige, sessiles. Fleurs 1-3 à l’aisselle de feuilles pourvues de 2 bractées linéaires souvent plus longues que le fruit. Fruit glabre — Champs, pâturages — C : dans tout le Tell, RR : ailleurs : H1 — | Euras. | — « Hiticha » — (= T. arvensis Lamk., incl. T. salsa Munby).

1839. — T. passerina (L.) Lange sensu QS incl. in T. gussonei Boreau

2   Vivaces …………………2

2  Feuilles glabres et glauques, ovales lancéolées. Sous-arbrisseaux prostrés à rameaux imbriqués. Fleurs par 4-10 au sommet de tiges courtement et densément feuillées à périanthe pubescent devenant renflé vésiculeux sur le fruit — Pâturages arides — R : Hl-2, AS1-2-3 — End. N.A. |. Mar Alg

 1840. — T. virescens Meisn.

   
Thymelaea virescens
Photo: Medjahdi

— Feuilles pubescentes en entier ou au moins sur une de leur face. ………………… 3

3  Feuilles très petites densément imbriquées, coriaces ovoïdes aiguës, glabres en dessous, pubescentes-laineuses en dessus ainsi que les tiges (fig.). Fleurs 2-5 au sommet des rameaux à calice rapidement caduc, jaunâtre, polygame — Sables, pâturages — CC : dans toute l’Algérie et tout spécialement sur le littoral — | Méd. — « Mete nan  Mar Alg Tun Lib Egy

1841. — T. hirsuta (L.) Endl.

 
Thymelaea hirsuta
Photo: Medjahdi

— Feuilles pubescentes sur les 2 faces. Calice persistant sur le fruit ………………… 4

4  Plante à souche vivace et à tiges herbacées simples ou à peine rami fiées, en touffe dense. Feuilles lancéolées, les inférieures atteignant 3-4 cm, à la fin glabrescentes. Inflorescences allongées en glomérules multiflores soyeux, Périanthe velouté à tube 2 fois plus long que les lobes — Pâturages arides — AR : Hl-2, 03, AS1-2-3 — | Ibéro Mar. | — « Methnina », «Terzazi ».

1842. — T. virgata Desf.

subsp. broussonetii (Ball) Kit Tan Mar Alg

subsp. virgata Mar Alg

Thymelaea virgata
Photo: Jeanmonod

— Sous-arbrisseaux ligneux à tiges très ramifiées ne répondant pas à ces caractères …………………  5

5   Feuilles très petites (1-4 mm) ovoïdes, éparses et distantes sur les rameaux (fig.). Arbrisseaux dioïques à rameaux effilés canescents. Fleurs glomérulées par 2-5 à l'aisselle des feuilles et bien plus longues qu’elles, jaunâtres à lobes très courts. Pâturages arides et désertiques — CC : Hl-2, AS1-2-3, SS — j End. N.A. | — « Metknane ei Abiod . Mar Alg Tun Lib

1843. — T. microphylla Coss. et Dur. ex Meisn.

 
Thymelaea microphylla, dj.Aissa
Photo: Medjahdi

— Feuilles plus grandes, densément imbriquées au moins au sommet des rameaux. Fleurs pas plus longues que les feuilles ………………… 6

6  Feuilles linéaires larges de 1-2 mm, uninerviées. Sous-arbrisseaux rameux, densément feuilles (fig.). Fleurs 1-4 au sommet des ra meaux. Périanthe à lobes atteignant environ le 1/3 de la longueur du tube — Pâturages arides — AR : Hl-2 — j Ibéro-Maur. I.

1844. — T. nitida Desf. ?(Vahl) Endl? incl. in T. argentata (Lam.) Pau

— Feuilles ovales lancéolées, larges de 3-5 mm, plurinerviées. Lobes du périanthe aussi longs que le tube …………………  7

7  Plante à feuilles et tiges densément veloutées laineuses. Fleurs axillaires 1-3, laineuses, aussi longues que les feuilles — RR : Al : environs d’Alger — ! Ibér. |. Mar(?) Alg(?)

1845. — T. velutina (Pourr. ex Cambess.) Endl..

— Plante pubescente mais jamais veloutée laineuse, à rameaux gris bruns. Fleurs en glomérules axillaires bien plus courts que les feuilles (fig.) — Pâturages arides — AR : Hl-2, R : AS1-2-3 — Méd. ; — « Lezzaz el rhezal ».  Mar Alg Tun

1846. — T. tartonraira All.

 

T. antiatlantica Maire Mar Alg

T. gattefossei Kit Tan Mar*

T. lanuginosa (Lam.) Ceballos & Vicioso Mar

T. lythroides Barratte & Murb. Mar

T. putorioides Emb. & Maire Mar*

T. salsa Murb. Mar Alg

T. sempervirens Murb. Tun*

T. villosa (L.) Endl. Mar



LYTHRACEAE

Plantes herbacées. Feuilles en général opposées, entières. Fleurs en grappes feuillées. Calice campanulé ou tubuleux à 4-12 dents. Pétales 4-6, caducs. Etamines 6-12, rarement plus ou moins. Style 1. Ovaire supère au fond du tube du calice, à 2-6 loges polyspermes. Fruit capsulaire.

CLE DES GENRES

1  Calice tubuleux allongé rétréci à sa base, beaucoup plus long que large, muni de côtes saillantes (fig. 1849). Fleurs pourprées ou roses. Capsule allongée, cylindrique ………………… Lythrum

— Calice campanulé dilaté à sa base, pas plus large que long, sans côtes saillantes (fig. 1854). Fleurs à pétales nuls ou très petits. Capsule globuleuse ………………… Peplis

Lythrum L. (Salicaire)

1 Fleurs verticillées en inflorescences spiciformes terminales, naissant à l’aisselle des bractées, grandes 12-15 cm, d’un rouge pourpré.   Plante dressée haute de 60-100 cm — Lieux humides, fossés — C : dans  le Tell, R : ailleurs — j Cosm. | — « Rihant el ma ». Mar Alg Tun

1847. — L. salicaria L.

— Fleurs par 1-2 à l’aisselle des feuilles, plus petites. Plante prostrée au moins à la base, haute de 5-30 cm, florifère dès la base ………………… 2

2  Calice long de 5-6 mm, sur la fleur. Fleurs assez grandes 5-8 mm. 10-12 étamines ………………… 3

— Calice long de 3 mm, sur la fleur. Fleurs petites 2-4 mm. 2-6 étamines ………………… 4

3  Fleurs d’un rouge pourpre. Calice progressivement dilaté vers le haut (fig.). Plantes à tiges rameuses, hautes de 20-30 cm — Lieux humides — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. | — (= L. flexuosum ii Lag. = L. Graefferi Ten. = L. meonanthum Link.). Mar Alg Tun Lib Egy

1848. — L. junceum Banks & Sol.

Lythrum junceum
Photo: Chatelain

— Fleurs bicolores à pétales blancs dans leur moitié inférieure et ensuite rose vif. Calice nettement contracté au sommet du tube (fig.). Plante peu rameuse, haute de 10-20 cm — Lieux humides — AR : 01-2-3, A2 — | Ibéro-Maur. | — (= L. bicolor Batt. et Pitard). Mar Alg

1849. — L. acutangulum Lag.

Lythrum acutangulum
Photo: Dobignard

4  Plante verte. Dents externes du calice très courtes, triangulaires obtuses (fig.). Plante en général prostrée à tiges très ramifiées angu leuses — Bas-fonds inondés, Dayas — CC : dans le Tell, AR : ailleurs — I Méd. ) — (= L. Salzmani Jord. = L. bibracteatum Salzm.). Mar Alg Tun Lib Egy

 1850. — L. tribracteatum Spreng.

— Plantes glauques. Dents externes du calice plus longues que les in ternes. Plantes ± érigées à tiges simples ou très peu ramifiées ………………… 5

5  Calice fructifère long de 5-7 mm. Pétales 2 fois plus longs que le calice. Etamines en général 4-6. Plante prostrée à tiges assez longues et à feuilles linéaires oblongues, larges de 3-6 mm — Bas-fonds humides, dayas — CC : dans toute l’Algérie, R : SS, SC — I Cosm. Mar Alg Tun Lib Egy

1851. — L. hyssopifolia L.

Lythrum hyssopifolia
Photo: Medjahdi

— Calice fructifère long de 2,5-3 mm. Pétales dépassant à peine les dents du calice. Etamines en général 2. Plante érigée à tiges courtes et à feuilles étroitement linéaires, larges tout au plus de 1,5 mm — Dayas — AR ; dans le Tell, RR : ailleurs : Tiaret, Aflou — | Méd. j. Mar Alg Tun Lib Egy

1852. — L. thymifolia L.

L. baeticum Gonz.-Albo Mar

L. borysthenicum (Schrank) Litv. Mar Alg Tun [voir Peplis]

L. portula (L.) D.A. Webb Mar Alg Tun  [voir Peplis]

Planche 60

[Peplis L.] = Lythrum

1  Feuilles nettement pétiolées spatulées. Tiges décombantes, radicantes aux nœuds. Calice plus court que la capsule (fig.). Plante très glabre — Sources et lacs des montagnes — R : Kl-2-3, Cl — | Eur. L i I

1853. — P. Portula L. = Lythrum portula (L.) D.A. Webb

Lythrum portula
Photo: Chatelain

— Feuilles sessiles ovales ou ovales oblongues. Tiges érigées, jamais radicantes. Calice plus long que la capsule (fig.). Plante pubescente au moins sur les jeunes feuilles — Dayas, bas-fonds inondés en hiver — AR : çà et là dans tout le Tell, RR : ailleurs : Tiaret  — Méd. I — (incl. P. hispidula Dur., P. erecta Req. Et P. biflora Salzm.).

1854. — P. numulariaefolia (Lois.) Jord. incl. in Lythrum borysthenicum (Schrank) Litv.


PUNICACEAE

Punica L. (Grenadier « Rommana » « Taroumant »)

Arbuste de 2-5 m très rameux. Feuilles opposées oblongues, luisantes. Fleurs d’un rouge écarlate, grandes, 20-25 mm, par 1-3 à l’aisselle des feuilles. Calice longuement campanulé coriace, rouge orangé à 5-7 lobes. Pétales 5-7. Etamines très nombreuses. Fruit volumineux couronné par la partie supérieure du calice, à graines nombreuses (grenade) — Cultivé partout et souvent subspontané dans le Tell — | Méd. |.

1855. — P. granatum L.

Punica granatum
Photo: Justin

MYRTACEAE

Description :

Arbustes à feuilles entières, opposées. Fleurs axillaires hermaphrodites, 5-mère. Calice cupuliforme. Etamines très nombreuses, insérées avec les pétales au sommet du tube calycinal. Gynécée infère ou semi-infère à 5 carpelles uniloculaires, à ovules nombreux, à placentation axile (fig. 1856). Fruit bacciforme bleuâtre, globuleux, de 5-8 mm de diamètre.

Myrtus L. (Myrte)

1  Arbuste à feuilles ovoïdes lancéolées, 2 à 3 fois plus longues que larges, à nervation pennée. Fleurs grandes 10-15 mm, blanches, pour vues à la base de 2 bractées très petites, rapidement caduques. Baie ovoïde 6-8 mm. Rameaux pubescents dans leur jeunesse — Garrigues, broussailles — CC : dans le Tell littoral algéro-constantinois, paraît manquer ailleurs — | Méd. — « Rihan » « Mersin ». Mar Alg Tun Lib

1856. — M. communis L. subsp. communis

Myrtus communis
Photo: Medjahdi
Myrtus communis
Photo: Chatelain, Rif, Maroc

— Arbuste à feuilles linéaires lancéolées 6-8 fois plus longues que larges uninerviées. Fleurs plus petites 7-8 mm, un peu rosées exté rieurement, pourvues de 2 bractées linéaires aussi longues que le calice (fig.). Baies globuleuses 4-5 mm. Plante très glabre — Rocailles humides — RR : SS : dans les montagnes : Hoggar, Tefedest, Tassili n’Ajjer : ssp. Nivellei Quézel — | End. C. Sah. j — « Tafeltest ». Alg* Lib(?)

1857. — M. nivellei Batt.

Myrtus nivellei
Photo: Benhouhou

N.B. — De très nombreuses Myrtacées ont été introduites en Algérie comme arbres d’omement ou reboisement. Tel est le cas en particulier pour les Eucalyptus.


ONAGRACEAE (Oenothéracées)

Plantes herbacées. Feuilles simples opposées ou alternes. Fleurs en grappes terminales ou axillaires, 4 (RR 2-3-5) mères. Calice tubuleux. Pétales 0-2-3-4-5. Etamines 2-10 insérées avec les pétales au sommet du tube calycinal. Gynécée infère à 2 loges monospermes ou à 4-5 loges polys permes. Style 1.

CLE DES GENRES

1  Sépales, pétales et étamines 2. Capsule hérissée de poils crochus (fig. 1858) ..... Circaea

— Sépales 4-5, pétales 4-5 ou nuls. 4-8-10 étamines. Capsule non hérissée de poils crochus ………………… 2

2  Pétales 0. Sépales et étamines 4. Plante immergée à feuilles opposées ovales-arquées entières ………………… Ludwigia

— Pétales présents ………………… 3

3  Sépales, pétales, étamines 4. Plante flottante. Capsule volumineuse munie de 2 fortes épines latérales. Feuilles immergées finement pinnatiséquées, les supérieures flottantes rhomboïdales dentées, tron quées à la base (fig. 1860) ………………… Trapa

— Etamines 8-10. Sépales et pétales 4-5. Capsule ovoïde ou linéaire ………………… 4

4  Sépales ou pétales 5. Etamines 10. Fleurs isolées à l’aisselle des feuilles. Plante aquatique ………………… Jussiaea

— Sépaleset pétales 4, étamines 8. Fleurs en grappes terminales. Plantes terrestres ………………… 5

5  Graines sans aigrette. Capsule ovale oblongue (fig. 1863). Fleurs jaunes …………………  .Oenothera

— Graines surmontées d’une aigrette. Capsule linéaire (fig. 1867). Fleurs roses.. Epilobium

Circaea L.

Herbe vivace de 20-50 cm érigée, finement pubescente. Feuilles opposées ovales acuminées, lâchement dentées. Inflorescences en grappes simples et lâches non feuillées. Fleurs petites 4-6 mm, rosées, dimères. Pétales bilobés (fig.) — Forêts humides — AC : Kl-2-3, H : A2 — | Circumbor. |. Alg Tun

1858. — C. lutetiana L.

Circaea lutetiana
Photo: Chatelain

Ludwigia L.

Herbe vivace en général immergée, glabre, à tiges de 10-40 cm. Fleurs sessiles solitaires verdâtres, très petites, isolées à l’aisselle des feuilles, à calice en cloche, à tube aussi long que les lobes (fig.). Capsule ovoïde petite, glabre, tétragone à 4 loges — Marais — RR : Lacs de La Calle — j Cir cumbor. I — (= Isnardia palustris L.). Mar Alg Tun

1859. — L. palustris L.

Ludwigia palustris
Photo: Mombrial
Ludwigia palustris
Photo: Mombrial

L. adscendens subsp. diffusa (Forssk.) P.H. Raven  Alg  Lib Egy

Trapa L. (Châtaigne d’eau) [Lythraceae selon APG3]

Plantes nageantes. Feuilles immergées pennatiséquées à lanières fili formes, les flottantes étalées en rosettes cunéiformes dentées, à pétiole renflé en vessie. Fleurs blanches axillaires. Calice courtement tubuleux à 4 lobes. Pétales 4. Etamines 4.

1   Fruits de 3-4 X 2-3 cm, à épines latérales droites longues de 0,8 mm au plus et présentant sur les faces 3 tubérosités ± saillantes (fig.) — Lacs — R : K3 : La Calle, Bône — j Paléo-Temp. — « Bou Konlin ».

1860. — T. natans L.

— Fruits de 5-7 X 3 mm, à épines latérales incurvées, longues de 2 cm, à faces ± ornées, mais non tuberculées. — Lacs — RR : K3 : La Calle : lac Tonga, récoltée une seule fois —| Trop. |

1861. — T. bispinosa Roxb. incl.  in T. natans L.

Jussiaea L.

Plante flottante à tiges allongées radicantes. Feuilles lancéolées opposées finement pubescentes. Fleurs jaunes grandes 2-2,5 cm. Calice persistant sur la capsule, celle-ci cylindrique à 5 loges (fig.). Graines sans aigrettes. Lacs, fossés — R : Région de Bône, La Calle — | Pan Trop. |.

1862. — J. repens L. = sensu Afr. N. Ludwigia adscendens subsp. diffusa

Oenothera L. (Onagre)

1  Feuilles caulinaires inférieures larges de 5-8 mm, 12 à 15 fois plus longues que larges. Fleurs jaunes, puis rouges-brunes après l’an thèse, grandes. Capsule cylindrique en massue rétrécie à la base, longue de 3 cm (fig.) — Lits d’oueds — RR : A2 : La Chiffa, K3 : La Calle, SS : El Goléa : ssp. strie ta (Led.) Fiori — | Sud-Amer. |.

1863. — Oe. mollissima L= sensu Af. N O. stricta Ledeb. ex Link

— Feuilles caulinaires inférieures larges de 18-25 mm, 3-6 fois plus longues que larges. Fleurs toujours jaunes. Capsule cylindrique un peu renflée vers son milieu de 3-4 cm — Très douteux pour l’Algérie I Amér. I. Mar Alg Tun

O. biennis L.

O. stricta Ledeb. ex Link  Mar Alg

O. indecora subsp. bonariensis W. Dietr.  Mar(N)

Epilobium L. (Epilobe)

1  Stigmates des fleurs épanouies agglomérés en massue (fig.) — Lieux humides. 

1864. — E. tetragonum L.

a)  Souche émettant de longs stolons lâchement feuillés. Plante en général prostrée, au moins à sa base, à feuilles vertes luisantes en dessus — Lieux humides, sources, en montagnes — R : Kl-2-3, A2 — | Eur. | — (= E. virgatum Fries). Mar Alg

ssp obscurum (Schreber) Fiori = E. obscurum Schreb.

— Souche dépourvue de stolons, émettant à son collet de courtes rosettes de feuilles. Plante en général érigée à feuilles vertes, mais non luisantes en dessus ………………… b

b)  Fleurs grandes 20-25 mm, d’un pourpre violacé — Lieux humides, marécages — AR : Kl-2-3, Al — | W. Méd. |. Mar Alg Tun

ssp. tournefortii (Michelet) H. Lév.

— Fleurs petites 5-10 mm, rosées ………………… c

c) Fleurs d’un rose très pâle de 3-5 mm — AC : dans le Tell. — RR : ailleurs: Aurès, Tiaret.

 ssp. adnatum (Griseb.) Maire = subsp. tetragonum

— Fleurs d’un rose foncé de 8-10 mm — RR : Al.

ssp. lamyi (F.W. Schultz) Nyman

— Stigmates des fleurs épanouies 4, étalés en croix (fig. 1866) …………………  2

2  Plante glabrescente à tiges finement hispides et à feuilles présentant tout au plus quelques poils apprimés sur les nervures. Feuilles atténuées en pétiole de 2-6 mm à la base. Fleurs roses de 1 cm — Ruisseaux, forêts humides des montagnes — R : Kl-2, A2 — | Sub. I * Alg

1865. — E. lanceolatum Sebast. &  Mauri

— Plante pubescente à tiges pourvues de nombreux poils érigés, crépus. Feuilles pubescentes sessiles ± amplexicaules …………………  3

3  Fleurs grandes 2,5-3,5 cm, purpurines à pétales 2 fois plus longs que les sépales (fig.). Plante blanchâtre très hispide, élevée 1-2 m. Capsules fortement pubescentes. Sépales acuminés — Lieux humides — C : dans toute l’Algérie. RR : SC : Hoggar — | Eur. Méd. | — « Hachich ech Chaaba ». Mar Alg Tun Lib Egy

1866 _E. hirsutum L.

— Fleurs ne dépassant pas 1 cm, rosées, à pétales dépassant peu le calice. Plante de 20-50 cm, pubescente mais non blanchâtre. Capsules glabres ou à peine pubescentes. Sépales obtus …………………  4

4  Capsules longuement pédonculées 15-25 mm (fig.). Feuilles lancéolées linéaires, les moyennes 8-10 fois plus longues que larges, celles des rosettes basales glabres. — Lieux humides — RR : K3 : La Calle, Dj. Megris | End. |.

 1867. — E. numidicum (Batt.) Batt. = E. parviflorum Schreb

[synonymie a revoir]

— Capsules à pédoncules ne dépassant pas 4-6 mm. Feuilles ovales lancéolées, les moyennes 4-5 fois plus longues que larges, celles des rosettes basales pubescentes (fig.) — Lieux humides des montagnes — AR : Kl-2-3, A2, RR : ailleurs : Tlemcen, Aurès — | Paléo-temps J. Mar Alg Tun

1868. — E. parviflorum Schreb.

E. angustifolium L. Mar

E. atlanticum Litard. & Maire Mar

E. psilotum Maire&Sam. Mar


 HALORRHAGACEAE

Plantes aquatiques ou terrestres à feuilles verticillées ou opposées. Fleurs sessiles ou en grappes nues, très petites, 2-4 mères, monoïques. Pétales caducs, parfois nuls dans les fleurs femelles. 2-8 étamines.

CLE DES GENRES

1  Feuilles entières, linéaires lancéolées, petites, 8-10 mm, opposées. Fleurs monoïques agglomérées à l’aisselle des feuilles ………………… Laurenbergia

— Feuilles pennatiséquées, finement laciniées, verticillées, bien plus longues. Fleurs en épi terminal longuement pédonculé ………………… Myriophyllum

Laurembergia Berg.

Petite plante radicante à feuilles entières sessiles, glabrescentes. Fleurs par 1-5 à l’aisselle des feuilles, très courtement pédicellées. Calice à tube court à 4 lobes érigés. Pétales 4, très petits. Etamines 4. Fruits globuleux à 8 nervures portant des tubercules saillants — Bas-fonds humides —RR : K3 entre Bône et La Calle — Sud. Am. Alg. I — (— Serpicula numidica DR).   Alg

1869. — L. tetrandra (Schott) Kanitz sensu QS incl. in L. repens
 P.J. Bergius subsp. brachypoda (Hiern) Oberm.

 Myriophyllum L. (Myriophylle)

Inflorescences en épis aériens. Plantes immergées. Calice à tube court et à 4 lobes caducs. 4 pétales en général. Fruit tétragone à 4 loges monospermes. 1 Feuilles immergées verticillées, les aériennes fertiles, presque toutes alternes. Epi floral très grêle zt penché, court, à fleurs alternes isolées par 2-3 à la base de l’épi toujours solitaires vers le haut, jaunâtre, axillé par une feuille bractéiforme très courte — Marais, lacs — R : Kl-2-3, Al — Eur. I. Mar Alg Tun

1870. — M. alternifolium DC.

— Feuilles toutes verticillées. Epi bien plus robuste, rigide, à fleurs toujours verticillées, blanches ou roses. ………………… 2

2  Epi floral feuillé jusqu’au sommet, à feuilles supérieures sessiles découpées en lanières et bien plus longues que les fleurs, terminé par des feuilles (fig.) — Eaux stagnantes — CC : dans toute l’Algérie Circumb. |. Mar Alg

1871. — M. verticillatum L.

— Epi floral pourvu en bas de feuilles laciniées très courtes, ensuite à feuilles bractéiformes bien plus courtes que les fleurs, terminé par des fleurs (fig.) — Eaux stagnantes — AC : dans toute l’Algérie — j Circumb. |. Mar Alg Tun Egy

  1872. — M. spicatum L.


 CYNOMORIACEAE

Famille très proche des Balanophoracées, créée pour le genre Cynomorium.

Cynomorium Micheli

Plante parasite sur les Chénopodiacées, haute de 40-80 cm, en entier rouge-violacée, formée d’une tige charnue, robuste, dilatée au-dessus du sol en une inflorescence en épi très dense, charnu, en forme de massue, recouvert de fleurs très serrées et très petites, polygames, à une seule étamine. Périanthe constitué par 1-5 pièces très petites, surmontant l’ovaire, et axillées par des bractées spatuliformes très courtes. Fruit constitué par de minuscules akènes noirâtres (fig.)* — Terrains salés — AC : 01-2, Hl-2, AS, SS; SC, SO -— [ Méd. — «Zob el Turki » « Tarions » (fig.).

1873. — C. coccineum L.

 
Cynomorium coccineum
Photo: Dobignard

ARALIACEAE

Famille très proche des Ombellifères, dont elle diffère surtout par ses fruits bacciens. Hedera L. (Lierre, « Qessoitss », « Louaia »)

Plante grimpante à tiges munies de nombreuses racines adventives. Feuilles vert foncé, glabres, pétiolées, 3-5 lobées. Inflorescences en ombelles simples, denses. Fleurs jaune-verdâtre. Calice à 5 dents très courtes. Pétales 5. Etamines 5. Baies globuleuses noirâtres à style persistant, cerclées vers le haut par le limbe du calice adhérent au fruit (fig.) — Ravins, forêts — CC : dans toute l’Algérie, sauf dans les régions arides : ssp. canariensis (Willd.) Maire — | Eur. Méd. |. 

1874 _ H. helix L.



 APIACEAE  (OMBELLIFÈRES)

Description :

Famille très importante dans la Flore algérienne où elle est représentée par 55 genres. La détermination des espèces appartenant à cette famille est délicate et doit toujours porter sur des échantillons complets, présentant en particulier des fruits mûrs. Arbustes, plantes sous-frutescentes ou herbacées, très variables, à feuilles en général très divisées. Inflorescences ombelliformes munies à leur base de bractées souvent très caduques (involitcre), simples ou le plus souvent composées d’ombellules munies ou non de bractéoles à leur base (involucelie). Fleurs de type 5. Sépales en général très petits ou nuls. Pétales libres (fig. A), égaux ou parfois rayonnants, plus grands à la péri phérie des ombellules (fig. B-C). Etamines 5 alternipétaies, libres, insérées sur un disque apparent. Ovaire infère, formé de 2 carpelles antéro postérieurs 2-loculaires, surmonté du disque (stylopode). Ovule 1 par loge. Styles 2 (fig. D). Fruit constitué par un diakène couronné par le bourrelet calycinal, et se décomposant en ses 2 parties (méricarpes) qui restent sou vent adhérentes à une columelle centrale bifide (carpophore) (fig. E). Ceux-ci monospermes, indéhiscents, présentant en général 2 faces, l'une interne (commissurale) plane en général, et une externe fortement convexe.

Méricarpes en général distinctement sillonnés par 5 côtes primaires : 1 dorsale, 2 latérales et 2 commissurales, constituées par un faisceau libéro ligneux, séparées entre elles par des dépressions ou vallécules (fig. F). Vallécules pourvues de 1 ou plusieurs canaux sécréteurs visibles ou non sur le sec (la coupe transversale est souvent nécessaire pour les mettre en évidence); ces canaux sécréteurs sont souvent appelés bandelettes. Vallé cules parfois nues, mais souvent sillonnées par des côtes secondaires saillan tes, constituées comme les côtes primaires par un faisceau libéro-ligneux. Les côtes primaires et secondaires peuvent être soit lisses, soit hispides, soit toutes ou en partie transformées en ailes membraneuses, soit toutes ou en partie garnies d’aiguillons droits ou crochus.

CLE DES GENRES

1  Fleurs en capitules involucrés par des bractées épineuses ………………… Eryngium

— Fleurs non en capitules involucrés ………………… 2

2  Feuilles tout entières, linéaires ou peltées ………… Série 1

— Feuilles diversement divisées ………………… 3

3  Feuilles basales palmatilobées (fig. 1899). Fleurs rosées ………………… Sanicula

— Non ………………… 4

4  Feuilles et bractées terminées par une forte épine. Plante des sables maritimes .…………………  Echinophora

— Non ………………… 5

5  Fruits à côtes toutes ou en partie prolongées par des ailes membraneuses brillantes ………………… Série  2

— Côtes dépourvues d’ailes membraneuses brillantes ………………… 6

6  Fruits terminés par un long rostre (fig. 1907) ………………… Scandix

— Fruits à rostre nul ou très court………………… 7

7  Feuilles 1 fois pennatiséquées à lobes cunéiformes, largement arrondis ou ovoïdes, pas ou à peine plus longs que larges, dentés seulement dans leur portion apicale (fig. 1910) ………………… 8

— Feuilles ne présentant pas ces caractères ………………… 9

8  Fleurs blanches ………………… Pimpinnella

— Fleurs jaunes ………………… Reutera

9  Fruits couverts au moins en partie de réticulations d’aiguillons ou de poils visibles à l’œil nu………………… Série 3

— Fruits inermes glabres,1 lisses, parfois un peu hispides: Seseli, ou tuberculés: Ammiopsis, mais dans ce cas l’ornementation n’est visible qu’à la loupe ………………… 10

10  Plante du bord de mer, à feuilles glauques et charnues et à fruits à parois épaissies spondeuses (fig. 1949) ………………… Crithum

— Non ...................... 11

11  Fruit fortement aplati dorsalement, à méricarpes présentant une face interne commissurale et une face externe parfois ± striée par des bandelettes ………………… Série 4

— Fruits ne présentant pas ces caractères ………………… 12

12  Feuilles inférieures à nombreux segments multifides courts verticillés (fig.1961) ………………… Ammoides

— Non ………………… 13

13  Fleurs d’un jaune d’or ………………… 14

— Fleurs blanches rosées, jaunâtres ou verdâtres ………………… 15

14  Plante à odeur d’anis. Fruits de 5-7 X 2-3 mm, à bandelettes bien marquées ………………… Foeniculum

— Plante sans odeur d’anis. Fruits de 2 X 1 mm, presque lisses ………………… Ridolfia

15  Calice à dents persistantes sur le fruit (fig. 1967). Ombellules très denses ± capituliformes. Plantes des lieux inondés ou très humides……………………………… Oenanthe

— Ces caractères non réunis ………………… 16

16  Plantes aquatiques ou des bas-fonds temporairement immergés, à feuilles (sauf parfois les immergées) à 3-9 segments cunéiformes ou lancéolés-dentés (fig. 1972) ………………… Helosciadium

— Plantes terrestres ………………… 17

17  Feuilles basales à 3 lobes ± divisés (fig. 1974), les supérieures 2-3 pinnatiséquées. Plante grêle très glabre des forêts surtout montagnardes ………………… Balansaea

— Plantes ne présentant pas ces caractères ………………… 18

18   Fruits à côtes manquantes ou à peine visibles. ………………………… Série 5

— Fruits à côtes bien marquées (loupe) ………………… 19

19  Plante à odeur de céleri. Ombelles sessiles ou subsessiles à l’aisselle des feuilles. Feuilles supérieures en général trilobées ………………… Apium

— Ces caractères non réunis ………………… 20

20  Feuilles pennatiséquées à 7-11 lobes à segments ovales lancéolés ± dentés ………………… Sison

— Feuilles ne présentant pas ces caractères ………………… 21

21  Fruits couverts de poils capités très courts (loupe), globuleux, très petits 1mm (fig. 1982) ………………… Brachyapium

— Fruits glabres ………………… série 6

Apiaceae Série 1

1  Feuilles peltées orbiculaires crénelées. Inflorescences en verticilles sessiles superposés ………………… Hydrocotyle

— Feuilles linéaires, lancéolées ou ovoïdes ………………… 2

2  Plantes acaules ou presque, à feuilles toutes en rosette radicale ...... Hohenackeria

— Plantes à tiges développées et feuillées ………………… Bupleurum

Apiaceae Série 2

1  Ailes courtes ne dépassant pas le diamètre du fruit. Fruit long de 4-6 mm ...... Daucus, p.p.

— Ailes bien développées, au moins aussi larges que le diamètre du fruit. Fruits longs de 1 cm au moins ………………… 2

2  Méricarpes à 2 ailes, les ailes latérales seules développées, les dorsales nulles (fig. 1901). Méricarpes plans sur la face interne ………………… Thapsia

— Méricarpes à 2 ailes latérales bien développées et à 2 ailes dorsales ± individualisées, mais toujours visibles, quoique parfois très réduites (fig. 1904). Méricarpes à bords rabattus sur la face interne ………………………………………………… 3

3  Fleurs blanches ...................... Margotia

— Fleurs jaunes ………………… Elaeoselinum

Apiaceae Série 3

1  Fruits simplement et diversement ridés ou réticulés ………………… 2

— Fruits hérissés ou hispides ………………… 6

2  Fruits didymes à 2 méricarpes globuleux, finement réticulés (fig. 1913) …………………  Bifora

— Non ………………… 3

3  Fruits globuleux …………………  4

— Fruits comprimés dorsalement, méricarpes fortement aplatis présen tant une face interne commissurale et une face externe ………………… 5

4  Fruits de 4-6 mm, ovoïdes (fig. 1914). Plante à odeur de punaise, grêle, 1-2 annuelle ………………… Coriandrum

— Fruits de 1 cm un peu rétrécis au sommet (fig. 1915). Plante vivace robuste .... Hypomarathrum

5  Fruits à face externe à sillons bien visibles =fc réunis entre eux par des rides transversales (fig. 1916) ………………… Capnophyllum

— Fruits à face externe presque lisse, hispide entourée d’une marge épaisse régulièrement striée (fig. 1917) ………………… Tordylium

6  Fruits comprimés dorsalement, méricarpes fortement aplatis présentant une face interne commissurale et une face externe …………………  7

— Fruits globuleux ou dt comprimés latéralement …………………  9

7  Côtes secondaires toutes couvertes de longs poils oyeux très denses (fig. 1918) …………………  Ammodaucus

— Côtes secondaires pourvues d’aiguillons ………………… 8

8  Côte secondaires pourvues d’une seule rangée d’aiguillons (sauf D. biseriatus) (fig. 1921). Bractées de l’involucre presque toujours divisées ………………… Daucus,  p.p.

— Côtes secondaires pourvues de 2 rangées d’aiguillons (fig. 1930). Bractées de l’involucre linéaires, entières ………………… Orlaya

9  Fruits pourvus d’aiguillons ± dilatés à leur base et crochus au sommet …………………  10

— Fruits simplement hispides ………………… 12

10  Involucre à 3-5 bractées ou plus. Feuilles 1 seule fois incomplètement divisées (fig. 1933) ………………… Turgenia

— Involucre nul ou à 1-2 bractées très petites. Feuilles 2-3 fois pinnatiséquées ... .. 11

  Fruits de moins de 4 mm. Plante couverte de poils rétrorses ………………… Torilis

— Fruits de plus de 5 mm. Plantes glabres ou un peu scabres à poils très épars ..... Caucalis

12  Fruits globuleux moins de 2 fois plus longs que larges ………………… 13

— Fruits linéaires 4-8 fois plus longs que larges ………………… 14

13  Fruits petits, moins de 3 mm. Plantes à tiges ± junciformes aphylles ou presque ………………… Pituranthos

— Fruits bien plus gros 6-8 mm. Grande plante de 2-2,5 m. Feuilles peu divisées ………………… Magydaris

14  Fruits nettement rostrés au sommet (fig. 1975-76)………………… Anthriscus p.p.

— Fruits non ou à peine rostrés au sommet………………… 15

15  Plante grisâtre tomenteuse des rochers verticaux, surtout calcaires. Feuilles molles 3-pennatiséquées ………………… Tinguarra

— Plantes vertes glabres ou faiblement hispides, à feuilles 1-2 pennatiséquées ………………… 16

16  Feuilles à lobes allongés en lanières sétacées filiformes ………………… Cuminum

— Feuilles à lobes non sétacés filiformes ………………… Physocaulos

Apiaceae Série 4

1  Fruits discoïdes émarginés aux extrémités (fig. 1950). Plante pubescente grisâtre ………………… Malabaila

— Fruits nettement ovoïdes, non ou à peine émarginés aux extrémités, ou, si sub-orbiculaires, plante glabre ………………… 2

2  Plante aquatique ou des lieux temporairement inondés. Calice à dents persistantes sur le fruit (fig. 1965-70) ………………… Oenanthe p.p.

— Non………………… 3

3  Fleurs jaune d’or ......................  4

— Fleurs blanches, roses ou blanc-jaunâtre ………………… 5

4  Fruits de 3-4 mm. Plante à odeur d’anis, grêle, feuilles à lanières longuement filiformes  An et hum — Fruits de 1 cm au moins. Plante puissante ne présentant pas ces caractères ………………… Ferula

5  Fruits de 1 cm de long au moins, à vallécules claviformes présentes seulement dans la partie supérieure (fig. 1957) ………………… Heracleum

— Fruits de 6-8 mm, à vallécules étroites présentes sur toute leur longueur (fig. 1958) ………………… Peucedanum

Apiaceae Série 5

1  Fruits au moins 3 fois plus longs que larges, longuement atténués au sommet; terminés en rostre court ............................  Anthriscus p.p.

— Fruits moins de 2 fois plus longs que larges ………… 2

2  Fruits finement tuberculés (loupe) très petits, 1,5-2 mm. Fleurs jau nâtres sur le sec. Plante à aspect de Daucus ....................... Ammiopsis

— Fruits lisses, plus grands. Fleurs restant blanches sur le sec……………………3

3  Tiges à rameaux régulièrement ramifiés. Fruits de 3-4 mm ovoïdes. Plante fétide à tiges striées de pourpre ………………… Conium

— Tiges à rameaux verticillés. Fruits globuleux de 5-6 mm .................... Danaa


Apiaceae Série 6

1  Plantes vivaces a souche épaisse ou ligneuse, émettant en général de nombreux rejets ………………… 2

— Plantes annuelles ou bisannuelles (exceptionnellement vivaces : Bunium, Conopodium, mais dans ce cas à racine souterraine tuberculeuse) n’émettant qu’une tige unique ………………… 4

2  Fruit 4-6 fois plus long que large. Feuilles inférieures 1-2 pinnatisé quées à segments ovoïdes dentés (fig. 1984). Tiges élevées 40-120 cm. Fleurs blanc-verdâtre ...............   Kundmannia

— Fruits au plus 2 fois plus longs que larges. Feuilles inférieures à segments lancéolés linéaires ou cunéiformes. Tiges ne dépassant pas 40 cm ………………… 3

3  Fruits globuleux de 1,5-2,5 mm, glabres, nettement comprimés latéralement......... Carum

— Fruits ovoïdes de 3,5-6 mm, en général finement pubescents à maturité, de section orbiculaire ........................ Seseli

4  involucre à bractées trifides ou pennatifides. Ombelles à rayons très nombreux (30-60) ...................... Ammi

— Involucrés à bractées entières ou nulles. Ombelles à 2-20 rayons ................ 5

5  Fruits noirs à maturité, globuleux. Feuilles caulinaires sessiles ou amplexicaules à 1-3 folioles largement ovales. Grande plante à racine napiforme .................................... Smyrnium

— Plante ne répondant pas à ces caractères ………………… 6

6  Plante hispide au moins sur les feuilles et les rayons de l’ombelle. Fruit 5-6 fois plus long que large, rétréci dans sa partie supérieure et à pédicelle non épaissi (fig.1995) ………………………… Chaerophyllum

— Plantes très glabres. Fruits globuleux, au plus 3 fois plus longs que larges (exceptionnellement plus longs, mais dans ce cas à pédicelle fortement épaissi : Bunium incrassatum) (fig. 1998) ...................... 7

7  Fruits ovoïdes atténués dans leur moitié supérieure (fig. 1996), longs de 1,5-2 mm ………………………… Conopodium

— Fruits globuleux ou ovales non rétrécis dans leur moitié supérieure (fig. 2001-02) ..... 8

8  Fleurs vert jaunâtre. Plante annuelle grêle à odeur de persil ..................  Petroselinum

— Fleurs blanches. Plantes à tiges grêles en général, mais vivaces et à racine renflée en tubercule arrondi, peu odorantes ………………………… Bunium

Aethusa

Aethusa cynapium L. Alg (indroduit)

Bubon

Bubon macedonicum L. [Athamanta macedonica (L.) Spreng. ] Alg

Eryngium L. (Panicaut) par M. A. Breton

Plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces ± épineuses. Inflorescences capituliformes entourées de bractées en général épineuses. Fleurs sessiles, chacune à l’aisselle d’une bractée épineuse. Calice à 5 dents foliacées épineu ses. Pétales 5, petits, connivents. Fruit ovoïde couvert d’écailles ou de tubercules à côtes et bandelettes nulles ou peu apparentes.

 1  Plantes annuelles ou bisannuelles. Inflorescences sessiles ou subsessiles. Feuilles radicales à limbe atténué à la base (fig.) .............. 2

— Plantes vivaces. Inflorescences pédonculées. Feuilles radicales pres que toujours à limbe tronqué ou cordé à la base (sauf chez E. dichotomum var. attenuatum) ................... 3

2  Bractées florales entières, 3-4 fois plus longues que les fleurs et égalant l’involucre. Feuilles radicales linéaires lancéolées (fig.). Inflorescences en ombelles approximatives, les fleurs s’insérant sur un réceptacle sensiblement plan — Marais, dayas desséchées en été — R : dans tout le Tell — j Méd. Mar Alg Tun Lib

1875. — E. barrelieri Boiss. incl. in E. pusillum L.

— Bractées florales tricuspides dépassant peu les fleurs, sauf parfois les toutes supérieures, et plus courtes que l’involucre. Feuilles inférieures oblongues coriaces, dentées épineuses (fig.). Inflorescence en capitule globuleux ou ovoïde — Steppes et pâturages désertiques — CC : 01-2-3, H, AS, SS. R : ailleurs — | Ibéro-Maur. | — « Kefeldib ». Mar Alg Tun

1876. — E. ilicifolium Lam.

Eryngium ilicifolium, Taghit
Photo:Benhouhou

3  Rameaux et pédoncules triquètres. Inflorescences pauciflores semi globuleuses. Bractées florales plus courtes ou tout au plus égalant les fleurs. Feuilles radicales, les unes entières les autres 3-5 fldes, dentées-épineuses, en rosette étalée sur le sol — Pâturages rocailleux, champs — CC : dans toute l’Algérie — I N. A.-Sicile | — « Chouk zerka>. Mar Alg Tun

1877. E.  triquetrum Vahl. subsp. triquetrum

subsp. xauense (Pau) Jovet & Sauvage Mar*

— Rameaux et pédoncules sub-cylindriques. Inflorescences multiflores manifestement globuleuses. Bractées florales plus longues que les fleurs ………………… 4

4  Plante puissante des sables maritimes, glauque bleuâtre. Feuilles radicales à limbe orbiculaire réniforme, charnues, ± profondément trilobées au sommet. Inflorescences atteignant la taille d’une petite noix — C : sur tout le littoral — I Eur. Méd. ! — « Lahiet el Maaza ». Mar Alg Tun Lib

1878. — E. maritimum L.

— Plantes ne présentant pas ces caractères et ne végétant pas sur les sables maritimes ………………… 5

5  Feuilles radicales et caulinaires pinnatipartites (fig.) sauf parfois les feuilles primordiales. Bractées florales toutes entières. Feuilles caulinaires embrassantes à la base, à pétiole longuement ailé. Inflorescences très ramifiées, corymbiformes — Steppes, pâturages — AR : Hl-2. RR : dans le Tell — | Eur. Méd. — « Chouk el Abiod », « Garrana ». Mar Alg Tun Lib Egy

 1879 _ E. campestre L.

— Feuilles radicales entières ou trilobées au sommet (fig. 1880), les caulinaires palmatiséquées simplement sessiles ………………… 6

6  Feuilles radicales oblongues cordées (var. dichotomum Bret.) ou RR : atténuées à leur base (var. attenuatum Maire). Sépales atténués en un très long mucron. Fruits densément écailleux (fig.). Bractées florales entières, munies de 2 épines à leur base — Pâturages, pelouses — CC : dans toute l’Algérie — 1 W. Méd. I — « Chouk el dab ». Mar(?) Alg Tun

1880. — E. dichotomun Desf.

— Feuilles radicales rondes ou ovalaires. Sépales très courtement mucronés, fruits très peu écailleux (fig.)* Bractées florales tricuspides — Broussailles, coteaux arides — I W. Méd. — « Aïchacoum gorika ?

1881. — E. tricuspidatum L.

a) Bractées de l’involucre et segments des feuilles caulinaires linéaires lancéolés — CC : dans toute l’Algérie. Mar Alg Tun

ssp. triscuspidatum

— Bractées de l’involucre et segments des feuilles caulinaires largement lancéolés ………………… b

b) Plante puissante atteignant 1 m à tige épaisse et rameuse. Inflorescences volumineuses, 12-15 mm de long. Segments des feuilles et bractées de l’involucre bien développés à marge en général épineuse. Involucre à bractées 2-3 fois plus longues que l’inflorescence — R : 01-2-3...  Mar Alg

ssp mauritanicum (Pomel) Batt.

— Plante plus grêle 40-60 cm à tige mince et rameuse au sommet. Inflorescences de 7-10 mm. Segments des feuilles et bractées courts, inermes en général. Involucre à bractées 1,5 à 2 fois plus longues que l’inflorescence R : K3, Cl. Alg Tun

ssp bovei (Boiss.) Breton

subsp. subintegrum (Maire & Weiller) Dobignard Mar*

E. aquifolium Cav. Mar

E. argyreum Maire Mar*

E. atlanticum Batt. & Pit.Mar*

E. bourgatii Gouan [nom. cons.] Mar

E. caespitiferum Font Quer & Pau Mar*

E. corniculatum Lam. Mar

E. dilatatum Lam. Mar

E. glaciale Boiss. Mar

E. glomeratum Lam. Tun Egy

E. maroccanum Pit. Mar*

E. ×mohamedanii Font Quer & Pau Mar*

E. tenue Lam. Mar

E. variifolium Coss. Mar*

Hydrocotyle L.

Feuilles peltées s’insérant sur une tige radicante horizontale. Fleurs en 1-3 verticilles superposés de 4-6 fleurs subsessiles, blanches ou rosées — Lieux inondés ou très humides — RR : indiqué à La Calle — Méd.-Atl. |. Mar(E) Alg(E)

1882. — H. vulgaris L.

Hohenackeria Fisch. et Mey.

Plantes à feuilles linéaires acaules ou à tiges très courtes (1-3 cm) ramifiées sous l’inflorescence centrale à ramification très courte. Ombelles sessiles terminales ou situées dans les dichotomies pauciflores. Fruits à ca lice persistant, étroitement imbriqués, petits 2-3,5 mm.

1  Calice à 3-5 dents, fortement rétréci sous le limbe (fig.). Fruits glabres à côtes peu distinctes. Dichotomie très courte. Plante formant au ras du sol de petites touffes très denses — Terrain argileux — R : Hl-2 — j A.N.-Esp.-Caucase-Turquie I. Mar Alg

1883. — H. bupleurifolia Fisch. et Mey. incl. in H. exscapa (Steven) Koso-Pol.

— Calice à 5-10 dents, non contracté sous le limbe (fig.). Fruits pubescents à côtes distinctes. Dichotomie plus longue, plante nettement étalée sur le sol (fig.) — Terrains argileux, surtout temporairement inondés — AR : 02-3, Hl-2 — | End. J. Alg

1884. — H. polyodon Coss. et Dur.

Bupleurum L. (Buplèvre)

Plantes annuelles ou vivaces herbacées, arbustives ou arborescentes, à feuilles entières, glabres. Fruits ronds, plans ou convexes, diversement ornés.

1  Plantes annuelles entièrement herbacées ………………… 2

— Plantes vivaces ligneuses au moins à la base ………………… 6

2  Feuilles, supérieures au moins, traversées par la tige (fig. 1886). Pas d’involucre à la base de l’ombelle ………………… 3

— Feuilles non traversées par la tige. Un involucre de 2-6 bractées linéaires ………………… 4

3  Ombelles à 5-8 rayons. Feuilles supérieures ovales, presque aussi longues que larges (5-8 X 4,5 cm). Involucelle dressé autour de l’onr bellule et l’enveloppant complètement à maturité. Fruits lisses — Champs, cultures — RR : H1 : Aumale — | Eur. Mar(?) Alg

1885. — B. rotundifolium L.

— Ombelle à 2-3 rayons. Feuilles caulinaires lancéolées, bien plus longues que larges. Involucelle restant étalé après la floraison. Fruits ruguleux (fig.) — Champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. I — « Bou redim » — (incl. B. heterophyllum Link. ~ B. protractum Hoffm. et Link.). Mar Alg Tun Lib Egy

1886. — B. lancifolium Hornem.

 
Bupleurum lancifolium, Rif litt. Hoceima
Photo: Dobignard

4  Involucelle à bractées pas plus longues que les fruits. Plante à tige raide, en général très rameuse. Fruits brun foncé — Lieux secs, moissons — CC : dans toute l’Algérie — Méd. atl. — (incl. B. Columnae Guss., B. procumbens Desf.). Mar Alg Tun

1887. — B. tenuissimum L.

— Involucelle à bractées bien plus longues que les fruits. Plantes en général peu élevées, peu rameuses. Fruits noirs couverts de tubercules blanchâtres ………………… 5

5  Bractées de l’involucelle larges de 2-4,5 mm, lancéolées, distinctement 3-nerviées, membraneuses entre les nervures (fig.) — Moissons — RR : Cl : Bouïra — J Méd. j. Alg Tun Lib

1888. — B. odontites L.

— Bractées de l’involucelle linéaires larges au plus de 1 mm, sans plage membraneuse (fig.) — Moissons — AC : dans toute l’Algérie — J Méd. I — (incl. ssp. pseudo-odonütes Rouy). Mar Alg Tun Lib Egy

1889. — B. semicompositum L.

6  Buisson hémisphérique à tiges ligneuses, à rameaux divariqués, à la fin fortement épineux. Feuilles glauques lancéolées linéaires 3-ner viées, longues de 3-5 cm. Ombelles peu florifères — Rocailles, surtout en montagne :— AC ; Hl-2, AS1-2-3. R ; sur les hautes montagnes du Tell — | Ibéro-Maur. | — « Choubreq », « Tafa ». Mar Alg Tun

1890. — B. spinosum Gouan

 
Bupleurum spinosum, Tizi n'Tichka, Maroc
Photo: Dupont

— Plantes non épineuses …………………  7

7  Feuilles ovales-lancéolées, à la fois larges de plus de 1 cm, et à une seule nervure principale. Arbustes à tige ligneuse  …………………  8

— Feuilles ne présentant pas à la fois ces 2 caractères, toujours à 3-8 nervures parallèles. Plantes tout au plus ligneuses à la base ………………… 9

8  Feuilles ovales lancéolées vertes en dessus, glauques en dessous, présentant leur plus grande largeur dans leur tiers supérieur (fig.). Ombelle unique au sommet des tiges feuillées, à involucre et involucelle caducs — Broussailles — AR : dans tout le Tell. RR : ailleurs, AS3 : Aurès, Cl : Mts du Hodna — | Méd. | — « Douag ». Mar Alg Tun

1891. — B. fruticosum L.

— Feuilles lancéolées glauques sur les 2 faces, à plus grande largeur située au-dessous du milieu (fig.). Ombelles en général 3-6 au sommet de tiges à feuilles progressivement réduites, à involucre et involu celle persistants — Rochers, rocailles — AR : 01-2-3 — | Ibéro Maur. |. Mar Alg Tun

 1892. — B. gibraltaricum Lam.

9  Feuilles larges de 10-30 mm, à 5-9 nervures parallèles très visibles (fig. 1894) ............... 10

— Feuilles étroitement linéaires, larges au plus de 2-3 mm, à nervures peu distinctes (fig. 1895) …………………  11

10  Feuilles inférieures au moins longuement rétrécies en pétiole. Plante de 10-40 cm. Ombelles à 2-4 rayons grêles et allongés. Involucre et involucelle longs de 2-3 mm — Forêts, broussailles — AR : Hl-2, AS1-2-3, RR ; ailleurs — | W. Méd. .

1893. — B. rigidum L.

subsp. rigidum Mar Alg

subsp. paniculatum (Brot.) H.Wolff Mar

— Feuilles toutes lancéolées sessiles. Plante puissante de 60-150 cm. Ombelles à 8-20 rayons assez courts. Pièces de l’involucre et de l'involucelle atteignant en moyenne 1 cm de long — Rochers calcaires —RR : K2 : Bougie, Cap Carbon et environs — ) End. |. Alg*

1894. — B. plantagineum Desf.

11  Fleurs et fruits nettement pédicellés ………… ……… 12

— Fleurs et fruits sessiles ………………… 13

12  Ombelles à 3-5 rayons grêles. Pièces de l’involucre et de l’involucelle linéaires longues de 0,5-1 mm. Feuilles rigides, en général en rosettes basales formant des touffes denses — Pâturages des montagnes — AR; AS1-2, H1 — | End. N.A. j — (= B. oligactis Batt. non Boiss,).

1895. — B. atlanticum Murb.

subsp. aiouense Cauwet & Carbonnier Mar*

subsp. algeriense Cauwet & Carbonnier MMar Alg

subsp. atlanticum Mar*

— Ombelles principales à 8-15 rayons. Pièces de l’involucre et de l’in volucelle linéaires-lancéolées, longues de 2-3 mm. Feuilles molles éparses le long de la tige n’individualisant pas de rosette basale — Forêts, broussailles des montagnes — AR ; 03, A2, Kl-2, AS3, Cl End. N.A. |... Mar Alg Tun(?)

1896. — B. montanum Coss.

13  Feuilles longuement linéaires très progressivement atténuées en pointe aiguë, longues de 5-15 cm. Plante grêle longuement sous-frutescente, pourvue de 1 plusieurs rosettes foliaires denses — Brous sailles, forêts claires — AC : dans tout le Tell — | End. N.A. | — (= B. fruticescens Bail, non L.). Mar Alg Tun

1897. — B. balansae Boiss. et Reut.

— Feuilles brusquement rétrécies au sommet, longues de 2-5 cm. Plante à souche ligneuse épaisse, courte, émettant de nombreuses rosettes, formant des touffes denses au ras du sol — Steppes, pelouses arides — AC : Hl-2, Cl — | End. N.A. | — (= B. Chouletti Pomel). Alg Tun

  1898.— B. oligactis Boiss.

N.B. — La plante des hauts plateaux oranais est le B. mauritanicum Batt., espèce de position et de valeur taxonomique discutée, morphologique ment très proche de B. oligactis.

B. album Maire Mar*

B. benoistii Litard. & Maire Mar*

B. canescens Schousb. Mar*

B. dumosum Coss. & Balansa Mar*

B. faurelii Maire Mar*

B. foliosum DC. Mar

B. lateriflorum Coss. ex Batt. Mar*

B. mesatlanticum Litard. & Maire Mar*

B. subspinosum Maire & Weiller Mar*

Sanicula L.

Plante vivace. Feuilles en rosette radicales, palmatipartites à 5 (7) segments cunéiformes, lobés, dentés (fig.), les caulinaires nulles ou 1-3 lobées. Inflorescences ramifiées. Ombelles simples ou à 2-4 divisions inégales. Ombellules globuleuses à fleurs blanc rosé très petites. Fruits globuleux à 5 côtes — Forêts humides — AC : A2, Kl-2-3 — | N. Trop. pan Mar Alg Tun

1899. — S. europaea L.

 Echinophora L.

Plante vivace à feuilles rigides charnues, grandes, 1 (2) pennatipartites à segments épineux au sommet, à pétiole et divisions trigones. Ombelle à 5-8 rayons courts. Involucre et involucelle à 5-10 bractées lancéolées li néaires. Fleurs blanches, 1 fruit fertile par ombellule à 1 akène seul fertile à 5 côtes peu marquées — Sables maritimes — RR : Al : Le Corso, K3 : La Calle (non revu depuis longtemps) — I Eur. Méd.  Alg(P)

1900. — E. spinosa L.

Thapsia L.

Plantes vivaces, en général élevées. Feuilles 2-3 pinnatiséquées. Fleurs blanches ou jaunes. Fruits à marges fortement ailées.

1  Feuilles très velues sur les 2 faces, grisâtres en dessous. Souche fistulleuse. Feuilles à lobes larges et courts. Involucre et involucelle nuls. Fleurs jaunes. Méricarpes de 10-12 x 8 mm, à ailes pas plus larges que le méricarpe (fig.) — Pelouses, forêts claires — AC : dans toute l’Algérie — | Méd. j — « Lirha », « T ouf ait ». Mar Alg Tun

1901. — T. villosa L.

— Feuilles vertes glabres ou àpeine pubescentes en dessous … 2

2  Fleurs jaunes. Feuilles à segments terminaux entiers étroitement linéaires lancéolés. Involucre et involucelle nuls. Méricarpe de 15-25 X 10-15 mm, à ailes cordiformes aux extrémités (fig.) — Champs, broussailles — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. | — « Derias » — (incl. T. decussata Lag.). Mar(?) Alg Tun Lib

 1902. — T. garganica L.

— Fleurs blanches ± rosées. Feuilles inférieures à segments cunéiformes incisés dentés. Involucre à plusieurs bractées trifides, involucelle à 3-4 bractées linéaires. Méricarpe de 10-12 x 8-9 mm — Sables sur tout maritimes, rocailles — R : K3 — I Tyrrh. |.

1903. — T. polygama Desf. = Rouya polygama (Desf.) Coincy

T. platycarpa Pomel
Plante vivace 60-130cm, pétales jaunes.Feuilles à segments linéairs 3-4mm de large, pubesents à glauques en dessous, bords réfléchis et mucronés au bout. Fruits à lobes tronqués à la base, au sommet lobes larges, aigus et incurvés recouvrant le stylopode. Méricaroe plus large vers le haut. Garrouban, Miliana. Mar Alg

T. transtagana Brot. Mar

Thapsia transtagana
Photo: Dobignard

Margotia Boiss.

Plante vivace à souche épaisse fibrilleuse. Tige rameuse de 60-120 cm. Feuilles 3 pennatiséquées vertes et glabres, à divisions courtes et aiguës. Involucre à 6-7, involucelle à 5-15 bractées linéaires lancéolées. Ombelles à 12-20 rayons allongés. Fleurs blanches. Fruits de 1 cm de long, à ailes latérales bien plus larges que le méricarpe, les dorsales réduites (fig.) — Pelouses, rocailles — AC : dans le Tell — I Ibéro-Maur. j — « Haltit » — (— Laserpitium gummiferum Desf.). Mar Alg Tun

1904. — M. gummifera (Desf.) Lange

 Elaeoselinum Hack.

Plante vivace à souche fistuleuse. Feuilles très découpées. Tiges de 30 100 cm rameuses. Involucre et involucelle polyphylles. Fleurs jaunes.

1  Feuilles à pétioles hispides ou scabres, à divisions filiformes frisées, divariquées en tout sens. Ombellules à pédicelles plus courts que le fruit. Méricarpe à ailes larges tronquées au sommet ne dépassant pas le stylopode (fig.) — Pelouses, broussailles — CC : dans les montagnes du Tell, R : à l’intérieur : ssp. meoides (Koeh) Fiori — ! Méd. ' « Tafs », « Klïkha». Mar Alg Tun Lib

1905. — E. asclepium  subsp. meoides (Desf.) Maire

— Feuilles à pétioles très glabres, lisses à divisions linéaires courtes et aiguës, toutes ± étalées dans un plan. Ombellules à pédicelles plus longs que le fruit. Méricarpe à ailes en général aiguës au sommet, dépassant le stylopode — Mêmes stations — CC : dans toute l’Algérie — I Ibéro-Maur. I — «Becibsa» — (= E. Fontanesii Boiss.). Mar Alg Tun

1906. — E. thapsioides (Desf.) Maire incl. in E. fontanesii Boiss.

E. tunetanum Brullo, Miniss. & Terrasi (?) Tun*

E. exinvolucratum Coss. & Balansa (?) Mar*

E. foetidum (L.) Boiss. Mar

E. mangenotianum Emb. (?) Mar*

Scandix L.

Plantes annuelles à feuilles 2-3 pennatiséquées à segments linéaires. Involucre à 0-1 bractée. Ombelle à 1-3 rayons. Fleurs blanches. Fruit lon guement rostré.

1  Fruit à rostre fortement comprimé dorsalement, long de 4-7 cm, scabre sur les marges, 4-6 fois plus long que les carpelles (fig.) — Champs — CC : dans toute l’Algérie — [ Eur. Méd. [ — « Mechta el rhoul ». Mar Alg Tun Lib Egy

1907. — S. pecten-veneris L.

 
Scandix pecten-veneris, jardin Tlemcen
Photo: Medjahdi

— Fruit à rostre pratiquement arrondi, long de 1-2 cm, scabre en entier (fig. 1908…………………   2

2  Bractées de l’involucelle laciniées aussi longues que les fruits (rostre non compris). Fruits noirâtres à rostre brun clair ou vert (fig.) — Rocailles calcaires — R : Cl : Mts du Hodna, AS3 — [ Méd. I — (= S. pinnatifida Vent). Mar Alg Lib

1908 _ S. stellata Banks & Sol.

— Bractées de l’involucelle entières linéaires lancéolées, très courtes, bien plus courtes que les fruits. Fruits et rostres sensiblement conco lores — Champs, pelouses — I Méd. — « Mechitta ».

1909. — S. australis L.

a) Bec du fruit arqué — RR : indiqué en Algérie Mar Alg Tun

ssp. curvirostris (Murb.) Vierh.

— Bec du fruit droit. — CC : sauf dans le Tell littoral.

ssp. occidentalis Vierh. incl. in subsp. australis

subsp. australis Mar Alg Tun Lib

Pimpinella L.

Feuilles pétiolées en rosettes pennatiséquées à 5-7 segments ovoïdes cunéiformes (fig. 1910). Involucre et involucelle nuls. Fleurs blanches. Fruits ovoïdes. Plantes vivaces à souche épaisse ligneuse.

1 Segments de moins de 1 cm de long, le terminal entier. Tiges robustes ramifiées 3-6 fois plus longues que les feuliles basales. Ombelles à 5-10 rayons grêles et glabres — Rochers calcaires — AC : dans toute l'Algérie, surtout en montagne — | Méd.— (incl. P. djurdjurae Chabert).

 1910 P. tragium Vill.

 
Pimpinella tragium
Photo: Chatelain

— Segments de 1,5-3 cm de long, le terminal trilobé. Tiges peu élevées, 2 fois plus longues que les feuilles basales. Ombelles à 12-18 rayons, robustes et scabres, villeux ainsi que le haut des tiges — Rochers calcaires des hautes montagnes — R : Kl : Djurdjura, K2 : Massif des Babors — | End. Alg

1911 _ P. battandieri Chab.

P. anisum L. [[Cult]

P. lutea Desf. Alg Tun =[Reutera lutea (Desf.) Maire]

P. villosa Schousb. Mar

[Reutera Boiss.] = Pimpinella

Plante vivace à souche épaisse à tige très ramifiée élevée 1-2 m. Feuilles toutes basales, pennatiséquées à 5-13 segments ovoïdes cunéiformes dentés hispides, longues de 15-30 cm, les caulinaires réduites à la gaine. Ombelle petite à 3-5 rayons capillaires. Involucre et involucelle nuls. Fleurs jaunes, graines ovoïdes de 5 mm environ, luisantes — Champs, cultures, broussailles — C : à l’E d’Orléansville — | E. Méd. J — (= Pimpinella lutea Desf., R. Fontanesi Boiss.).

1912. _ R. lutea (Desf.) Maire = Pimpinella lutea Desf.

Bifora Hoffm.

Plante glabre, annuelle, à odeur de punaise, à tiges en général nombreuses, de 20-40 cm, ramifiées dans le bas. Feuilles 1-2 pennatiséquées, à segments cunéiformes incisés-dentés. Involucre à 0-1, involucelle à 1-3 bractées. Ombelles à 4-7 rayons. Fleurs blanches, les périphériques non rayonnantes. Fruit didyme, rugueux, long de 4-5 mm, large de 7-8 (fig.) — Moissons, cultures — AC : dans tout le Tell — I Méd. I. Mar Alg Tun Lib

1913. — B. testiculata (L.) Spreng.

B. radians M. Bieb. [advent. ancien Algerie]

Coriandrum L. (Coriandre)

Plante annuelle fétide à odeur de punaise, à tiges dressées, ramifiées dans le haut, de 20-60 cm. Feuilles 2-3 pennatiséquées, à segments linéaires lancéolés. Involucre à 0-1, involucelle à 3 bractées sétacées. Ombelle à 3-10 rayons. Fleurs blanches, les périphériques rayonnantes. Fruit globuleux 3-5 mm, à côtes alternativement droites et flexueuses (fig.) — ! Méd. « Kesbour », « Dehcha ». Mar Alg Tun Lib Egy

  1914. — C. sativum L.

  [Hippomarathrum Hoffm. & Link.]  = Cachrys

Plante vivace de 40-80 cm, glabre, à feuilles divisées en lanières linéaires. Ombelle à 8 rayons en moyenne. Bractées de l’involucre et de l'involucelle lancéolées, entières ou pennatiséquées. Calice à dents persistantes. Fleurs jaunes. Styles divariqués, plus longs que le stylopode. Fruits ovoïdes 10-15 mm, rétrécis au sommet, glabres à péricarpe induré et à côtes épaisses non ailées (fig.) — Lieux arides, haies, cultures — Méd. I.

1915. — H. Libanotis Koch = Cachrys libanotis L.

a)  Bractées de l’involucre entières ou incomplètement pinnatiséquées. Fruit lisse. — R : K3, Cl, AS3 : Aurès (= Cachrys Libanotis L.).

 ssp. bocconei (Boiss.) Maire = Cachrys libanotis L

— Bractées de l’involucre bipennatiséquées. Fruit ± tuberculeux sur les cotes — CC : dans tout le Tell — (incl. H. crispatum Pomel, C. pungens).

ssp. pterochlaenum (Boiss.) Maire = Cachrys sicula L.

 
Cachrys sicula
Photo: Dobignard

[Capnophyllum Gaertner] = Krubera

Plante annuelle glabre à tige anguleuse divariquée dichotome à ombelle terminale et dans les dichotomies. Feuilles 3-pennatiséquées à segments linéaires lancéolés. Bractées 4-6 caduques linéaires. Ombelles à 2-5 rayons. Fleurs blanches. Méricarpes ovoïdes subsessiles plats à côtes épaisses, fortement ridés transversalement (fig.) — Champs, pelouses, surtout sur argile — C : dans tout le Tell — | Méd. |.

1916 Capnophyllum peregrinum (L.) Lange = Krubera peregrina (L.) Hoffm.


Tordylium L.

Plante annuelle à tiges rameuses, à feuilles et portion inférieure des tiges mollement hispides. Feuilles inférieures longuement pétiolées pennatiséquées, à 5-11 segments ovoïdes crénelés. Involucre et involucelle polyphylles. à bractées longuement linéaires. Ombelles à 3-7 rayons. Fleurs blanches, les extérieures irrégulières à lobes rayonnants autour des ombellules. Fruit orbi culaire de 6-7 mm ponctué sur les faces à bordure épaissie régulièremenl crénelée (fig.) — Champs, décombres — RR : Al : Alger, K3 : Bône — Méd. I. Alg Tun Lib

  1917. — T. apulum L.

Ammodaucus Coss. et Dur.

Petite plante annuelle glabre à tiges peu élevées. Feuilles 2-3 pennatiséquées à segments linéaires. Bractées de l’involucre multifides. Fleurs blanches, toutes égales. Méricarpes allongés 6-9 x 4-5 mm, à côtes secon daires couvertes de longs poils soyeux très denses (fig.) — Pâturages désertiques, sables — AC : SS, SO, R : SC — | Sah.  Mau Mar Alg Tun Lib Egy

1918. — A. leucotrichus Coss. et Dur. subsp. leucotrichus

 
Ammodaucus leucotrichus
Photo: Chatelain

Daucus L. (Carotte)

Genre très polymorphe et de détermination délicate. L’étude des fruits est toujours indispensable.

1  Côtes primaires dorsales et secondaires dilatées en forme d’ailes étroites (fig. 1919) ........ 2

— Côtes primaires dorsales et secondaires diversement aiguillonnées, mais non aliformes .... 3

2  Plante vivace, très glabre, tiges rigides à feuilles caulinaires réduites, ombelles à 10-15 rayons. Involucre et involucelle à bractées entières lancéolées, linéaires aiguës. Méricarpe de 4-5 X 2 mm, à côtes primaires dorsales et côtes secondaires dilatées en forme d’ailes étroites, les dorsales tuberculeuses (fig.) — Sables humides — R : K2-3, Al : Reghaïa — ! E. Méd. — (= D. laserpitioides = Laserpitium dau coides Desf. = Caucalis virgata Poiret, incl. D. stenopterus Batt. et Trab.). Alg Tun

1919. — D. virgatus (Poiret) Maire

— Plante vivace à odeur de fenouil à tiges et rachis foliaire hérissés de poils réfléchis. Feuilles toutes 2-3 pennatiséquées, sauf les toutes supérieures. Involucre et involucelle comme ci-dessus. Fruits longs de 6-8 mm — Forêts de chênes lièges — R : K2-3, Cl : Guelma — End. E. N.A. | Alg Tun

1920. — D. reboudii Coss. ex Bat..

3  Ombelles sessiles à l’aisselle des feuilles caulinaires. Plante scabre rameuse flexueuse. Ombelle à 3-5 rayons à fleurs jaunâtres. Fruits de 5-6 mm, à aiguillons bien plus longs que le diamètre du fruit (fig.) — Champs, broussailles — RR : 03 : Ghar Rouban — | Ibéro Maur. | — (= Durieua hispanica Boiss. et Reut.). Mar Alg Tun Lib

1921. — D. durieua Lange

— Plantes ne répondant pas à ces caractères, ombelles pédonculées. ………………… 4

4  Feuilles à pourtour linéaire, 2-3 pennatiséquées, à segments filifor mes aigus (fig. 1922). Plantes vivaces à souche épaisse. Bractées de l’involucre et de l’involucelle entières ou à peine divisées ………………… 5

— Feuilles à pourtour ovale ou triangulaire. Plantes en général annuel les ou bisannuelles. Bractées de l’involucre et de l’involucelle divisées …………………  6

5  Feuilles radicales dressées, finement pubescentes, les supérieures réduites à la gaine. Ombelles fructifères à rayons subégaux. Fruits veloutés à côtes secondaires munies d’une rangée d’aiguillons mais n’égalant pas le diamètre du fruit (fig.) — Forêts, broussailles — AC : dans toutes les zones montagneuses — I Ibéro-Maur. I — (=D. setulosus Bail, non Guss., D. brachylobus Boiss.).

1922. — D. setifolius Desf.

subsp. setifolius Mar Alg Tun

subsp. tangerinus Sauvage (?) Mar*

— Feuilles radicales étalées en rosette, glabres, les supérieures conformes. Ombelles fructifères à rayons inégaux. Fruits finement pubes cents à côtes toutes munies d’une rangée d’aiguillons mous, jaunes ou rosés, égalant 1,5 à 2 fois le diamètre du fruit (fig.) — Forêts,broussailles — AC : dans tout le Tell — « Eurq Sidi Messaoud » —(= D. meifolius Brot.).  Mar Alg Tun

1923. — D. crinitus Desf.

6  Feuilles inférieures à divisions ultimes larges de 1/4 à 1/3 de mm. Fruits longs de 5-8 mm, pourvus d’aiguillons égalant en général 2-3 fois son diamètre ………………… 7

— Feuilles inférieures à divisions ultimes larges de plus de 1 mm. Fruits longs de 2-4 mm, pourvus d’aiguillons en général plus courts que son diamètre (fig.) — « Sennayrïa », « Asfarnaia ».

1924. — D. carota L. (sensu lato)

a) Ombelles fructifères étalées, planes ou convexes. Feuilles 2-3 penna tiséquées, charnues à segments ovales-oblongs — CC : Rocailles maritimes, RR : ailleurs — | Mêd. | — (= D. gingidium L., D. gummifer Lamk incl. D. hispidus Desf. et D. polygamus Gouan ssp. Fontanesii Thell.).

 ssp. hispanicus (Gouan) Thell.

— Ombelles fructifères contractées. Feuilles non charnues en général …………………  b

b)  Involucre atteignant tout au p7us 1/6 à 1/9 de la longueur du capitule. Rayons de l'inflorescence très inégaux. Fleurs jaunâtres — AC : 01-2-3 — | W. Méd. | — (incl. D. glaberrimus Desf. et D. micranthus Pomel).

ssp. parviflorus (Desf.) Fiori incl. in subsp. maximus (Desf.) Ball

— Involucre atteignant au moins le 1/3 de la longueur du capitule. Fleurs blanches ………………… c

¨c ) Aiguillons des fruits dilatés ± confluents à la base égalant environ le demi diamètre du fruit — Rochers maritimes — RR : K3 : Bône — Méd. I — (= D. alatus Poiret, D. Bocconei auct. alg.).

ssp. dentatus (Bert.) Fiori (?) incl. in D. carota L.

— Aiguillons des fruits non dilatés confluents à leur base …………………  d

d)  Feuilles inférieures molles, mates, à contour oblong ou ovale et à segments linéaires ………………… e

—   Feuilles inférieures ± épaisses à contour triangulaire et à segments cunéiformes …………………  f

e) Racine grêle et blanche — Lieux humides — R: çà et là dans le Tell. | Méd. |. Mar Alg Tun

 subsp. carota

— Racine renflée, charnue, orangéeou blanchâtre — Cultivée.

subsp. sativus Schübl. & Martens

f) Feuilles à divisions glabres. Pédoncule non dilaté sous les rayons. Pas de fleur purpurine au centre — Rochers maritimes, lieux salés — R : çà et là dans le Tell. Mar Alg Tun Lib

ssp. maritimus (Lam.) Spreng.

— Feuilles à divisions ± hispides. Pédoncules dilatés sous les rayons. Fleur purpurine centrale présente ………………… g

g)  Fleurs périphériques rayonnantes. Involucelle à bractées linéaires étroi tement scarieuses — Champs, cultures — CC : dans tout le Tell — Méd. ! — (— D. mauritaniens Lamk non L.). Mar Alg Tun

ssp. maximus (Desf.) Batt.

— Fleurs périphériques non rayonnantes. Involucelle à bractées lancéolées largement scarieuses — Champs — C : dans tout le Tell — | Cent. Méd. — (— D. commutatus Paol.). Alg Tun

ssp. mauritanicus (L. non Lamk) Q. et S. incl. in subsp. commutatus

subsp. fontanesii Thell. Mar Alg Tun Lib

subsp. drepanensis (Tod. ex Lojac.) Heywood Mar Alg Tun(?)

subsp. gummifer (Syme) Hook. f. [Afr. N. ?] Mar

subsp. azoricus Franco [Afr. N. ?] Mar?

7  Feuilles et bractées de l’involucre à divisions longuement sétacées linéaires (fig.). Plante annuelle très grêle érigée en ombelles à la fin contractées, à 8-15 rayons très inégaux. Involucelles à bractées très inégales. Fruits de 4-5 mm à aiguillons crochus brunâtres (fig.) — Pelouses, broussailles — AR : Tell constantinois. Alg*

1925. — D. gracilis Stern.

— Feuilles et bractées à divisions non sétacées filiformes, bien plus courtes (fig. 1928) ………………… 8

8  Plante grisâtre, très finement pubescente, à tiges courtes rameuses dès la base. Involucre et involucelle à bractées entières ou briève ment 3 fides, toujours dressées, même sous les fruits ………………… 9

— Plantes vertes à tiges hérissées de poils dressés ± épars. Tiges élevées. Involucre et involucelle laciniés, réfléchis sous les fruits. …………………  10

9  Côtes commissurales des fruits pourvues d’une seule rangée d’aiguillons, chaque méricarpe portant de la sorte 4 rangées très régu lières d’aiguillons fauves (fig.). Fruits glabrescents — Pâturages désertiques — C : SS, AS, Hd — Sah.-Sind. | — (= D. pubescens Batt.). Mar Alg Tun Lib

1926. — D. sahariensis Murb.

— Côtes commissurales des fruits pourvues de 2 rangées d’aiguillons, chaque méricarpe étant indistinctement et uniformément hérissé d’aiguillons fauves (fig.). Fruits hérissés de poils courts blanchâtres — Pâturages désertiques — AR : SS1 — | End. |.

1927. — D. biseriatus Murb. = Pseudorlaya biseriata (Murb.) Sáenz de Rivas

10  Fruit mûr jaune doré, long de 5-6 mm, à aiguillons 2-3 fois plus longs que son diamètre, sétacés, non confluents à leur base (fig.). Fleurs jaunâtres sur le sec. Ombelles à rayons peu inégaux — Champs argileux — CC : dans le Tell — | Méd. |. Mar Alg Tun Lib Egy

1928. — D. aureus Desf.

— Fruit mûr blanchâtre ou rougeâtre, long de 4-7 mm, à aiguillons 1-2 fois plus longs que son diamètre, largement confluents à leur base (fig.). Fleurs demeurant blanches sur le sec. Ombelles à rayons très inégaux — Champs, broussailles — CC : dans toute l’Algérie — Méd. |.  Mar Alg Tun Lib

1929. — D. muricatus L.

D. glaberrimus Desf. Alg Tun

D. tenuisectus Coss. ex Batt. Mar*

Orlaya Hoffm.

Plante annuelle à tiges +- prostrées, courtes. Feuilles 2-3 pennatisé quées à segments linéaires lancéolés ou cunéiformes. Ombellules à fleurs extérieures rayonnantes. Fruits gros, plats, épineux, à côtes secondaires pourvues de 2 rangs d’aiguillons. Bractées de l’involucre entières.

1  Bractées de l’involucre herbacées en entier linéaires. Plante pubescente cendrée, prostrée. Ombelle à 2-6 rayons. Involucre et involucelle à 2-6 bractées. Fruit ovoïde de 6-8 mm (rarement 10-12), à aiguillons largement triangulaires à la base (fig.) — Sables — CC : sur tout le littoral, AR : Hl-2, SS, RR : ailleurs — | Méd. | — « Chomkia »..

1930. — O. maritima Koch. incl. in Pseudorlaya pumila (L.) Grande

— Bractées de l’involucre largement scarieuses sur les marges. Plantes glabres ou glabres-centes. Fruits de 10-15 mm........2

2  Fleurs périphériques à pétales externes longs de 10-15 mm. Ombelles à 5-12 rayons, involucre à 5-8 bractées. Fruits à aiguillons filiformes de la base — Broussailles, pelouses — RR : Al : Sidi Ferruch — | Eurz. Méd. |.  Alg (E)

1931. — O. grandiflora Scop.

— Fleurs périphériques à pétales externes larges de 5-7 mm. Ombelles à 2-3 rayons. Involucre à 5-8 bractées. Fruits à aiguillons élargis à la base (fig.) — Même station — AR : çà et là dans toute l’Algérie — | Méd. [. Mar Alg Tun

1932. — O. platycarpos W.D.J. Koch,

Turgenia Hoffm.

Plante annuelle scabre hispide, peu rameuse, haute de 10-40 cm. Feuilles pennatiséquées, à segments crénelés (fig.). Bractées de l’ombelle et de l’om bellule largement ovales lancéolées membraneuses. Ombelles à 1-3 (RR 4-5) rayons longs, hérissés de soies raides. Fleurs blanches ou rosées. Fruits de 10-15 mm, à longs aiguillons violacés (fig.) — Moissons — C : dans le Tell — | Méd. |. Mar Alg Tun Lib

 1933. — T. latifolia (L.) Hoffm.

 
Turgenia latifolia, Maroc
Photo: Jeanmonod
Turgenia latifolia
Photo: Chatelain

Caucalis L.

Plante annuelle. Fleurs blanches rosées ou pourprées. Involucre nul en général.

1  Fruits de 8-12 mm, à aiguillons des côtes secondaires unisériés (fig.). Feuilles 2-3 pennatiséquées, ombelle terminale et oppositifoliée, à 2-5 rayons, involucre à 0-3 et involucelle à 3 bractées linéaires. Fleurs blanches ou roses, celles de la périphérie à peine rayonnan tes — Forêts, broussailles — R : et épars en Algérie : Djurdjura, Aurès, Bellezma, Hl-2 — | Eur. |. Mar Alg

1934. — C. daucoides L. incl. in C. platycarpos L.

 
Caucalis platycarpos, Maroc
Photo: Chatelain
Caucalis platycarpos, Maroc
Photo: Chatelain

— Fruits de 5-6 mm, à aiguillons des côtes secondaires bisériés (fig. 1937) ………………… 2

2  Plante élancée. Feuilles supérieures à 3 lobes largement lancéolés ± dentés. Ombelles à 2-3 rayons allongés, 3-5 cm, grêles. Fleurs pourprées. Fruits jeunes ± bleuâtres — Mêmes stations — R : 03, A2, Kl-2, AS3, Cl — | Ibéro^Maur. | — (— C. mauritanien Pomel).

1935. — C. coerulescens Boiss. incl. in Torilis elongata (Hoffmanns. & Link) Samp.

— Plantes rameuses dès la base. Feuilles toutes 2-3 pennatiséquées ………………… 3

3  Rayons de l’ombelle épaissis, indurés sous les fruits, longs de 1 cm au plus. Tiges et feuilles scabres. Sépales linéaires lancéolés — Champs, moissons — CC : dans toute l’Algérie — j Eur. Méd. J.

1936. — C. leptophylla L. = Torilis leptophylla (L.) Rchb. f.

— Rayons de l’ombelle restant grêles sous les fruits longs de 1 cm au plus. Tiges et feuilles à peine scabres, sépales cordiformes. Plante voisine de la précédente (fig.) — Pelouses, broussailles — AC : sauf dans le Tell littoral (= Lappularia bifrons Pomel, C. homaeophylla de Coincy) | End. |.

 1937. — C. bifrons (Pomel) Maire incl. in Torilis elongata (Hoffmanns. & Link) Samp.

Torilis Sprengel

1  Ombelles sessiles ou subsessiles opposées aux feuilles. Fruits à aiguilles droites. Involucre à plusieurs bractées. Feuilles bipennatiséquées à segments lancéolés ± dentés, pubescents. Fruits à aiguillons dressés (fig.) — Champs, broussailles — CC : dans tout le Tell — | Euras. |

1938. — T. nodosa Gaertn.

Feuilles 2-3 pinnatiséquées, fruits hétérocarpes …… subsp. nodosa Mar Alg Tun Lib Egy
Feuilles 1-2 pinnatiséquées, fruits homocarpes ……… subsp. webbii (Jury) Kerguélen Mar Alg Tun

— Ombelles pédicellées, en partie terminales, en partie oppositifoliées. Fruits à aiguillons recourbés. Involucre à 0-1 bractées — Mêmes stations — | Paléo-Temp. — (= T. infesta (L.) Hoffm.).

1939. — T. arvensis (Huds.) Link ssp arvensis

a)  Ombelles à 2-4 rayons, fleurs périphériques non rayonnantes. Styles pas plus longs que le stylopode. — Montagnes — R : A2, Kl-2 (incl, T. purpurea Guss.). Mar Alg Tun Lib

ssp. heterophylla (Guss.) Thell. incl. in T. africana

—   Ombelles à 4-12 rayons. Fleurs périphériques rayonnantes. Styles plus longs que le stylopode …………………  b

b)  Styles égalant 2-3 fois le stylopode. Corolles des fleurs externes attei gnant 1,5 mm — Champs, broussailles des montagnes — R : en Algérie (= T. helvetica Koch.). Mar Alg

ssp divaricata (Moench) Thell. auct. Afr. N., incl. in subsp. arvensis

— Styles égalant 5-6 fois le stylopode. Corolle des fleurs externes de 2-3 mm — Mêmes stations — CC : dans toute l’Algérie. Mar Alg Tun Egy

ssp. neglecta (Roem. et Schultz) Thell.

T. leptophylla (L.) Rchb. f. Mar Alg Tun Lib [= Caucalis leptophylla L.]

T. elongata (Hoffmanns. & Link) Samp. Mar Alg Tun Lib [= Caucalis bifrons (Pomel) Maire]

[Pituranthos Viv.] = Deverra

Plantes vivaces, aphylles, éphédroïdes, à tiges souvent très ramifiées. Ombelles à involucrés et involucelles polyphylles. Méricarpes ovoïdes à 6 bandelettes.

1  Tiges décombantes prostrées, longues de 10-20 cm. Souche ligneuse ramifiée émettant de nombreuses rosettes de feuilles 1-2 fois triséquées, longues de 1-3 cm. Feuilles caulinaires supérieures linéaires. Ombelles terminales et latérales courtement pédonculées, larges de 2-3 cm à 2-7 rayons — Pâturages arides — RR : H1 : Djelfa — End. N.A. |.

1940. — P. reboudii (Coss. et Dur.) Benth. et Hook. = Deverra reboudii Coss. & Durieu

— Tiges érigées bien plus longues …………………  2,

2  Fruits plus longs que larges, hérissés de poils dressés (fig.). Tiges florifères à ombelles latérales à pédoncule court (1-3 cm). Fleurs blanches. Plante formant des touffes dressées à tiges non divariquées, en général totalement aphylle — Pâturages rocailleux — C : Hl-2, AS1-2-3, SS, SC, SO — | End. N.A. | — « Guezzah », « Tattaï » — (= P. virgatus Coss. incl. P. fallax Batt. et Trab. et D. juncea Bail.).

1941. — P. scoparius (Coss. et Dur.) Benth. et Hook. = Deverra scoparia Coss. & Durieu

— Fruits arrondis pubescents laineux (fig.). Tiges florifères très rami fiées, à ramifications allongées divariquées. Fleurs jaune verdâtre. Plantes feuillées au moins à la base ………………… 3

3  Feuilles basales toujours persistantes sous les tiges. Tiges grêles à ramifications ± étalées, développées et persistantes 1-3 séquées. Plante d’un vert glauque. Stigmates pourpres (fig.) — Rocailles, pâtu rages désertiques — | End. N.A. |.

1942. — P. battandieri Maire = Deverra battandieri (Maire) Chrtek

a) Feuilles basales longues de 5-10 mm, à segments très courts crassius cules. Plante très diffuse à tiges de 10-20 cm — R : SO : Ougarta, Tin douf.

  ssp. abreviatus Maire incl. in Deverra battandieri

— Feuilles basales de 2-4 cm à segments longuement linéaires. Plante a tiges plus élevées — AR : AS1, SO.

 ssp. leptactis Maire incl. in Deverra battandieri

— Feuilles basales rapidement caduques, les caulinaires nulles. Tiges robustes à ramifications divariquées. Plante d’un vert jaunâtre. Stigmates jaune-verdâtre (fig.) — Rocailles, pâturages désertiques — End. N.A. | — « Qessou ».

1943. — P. chloranthus (Coss. et Dur) Benth. et Hook. incl. in Deverra denudata
(Viv.) Pfisterer & Podlech

a) Fruits de 1-1,5 mm, tiges florifères très ramifiées — C : Hl-2, AS, SS.

 ssp. cossonianus Maire

— Fruits de 2 mm, tiges ramifiées seulement dans le haut………………… b

b) Ombelles à pédoncules robustes, longs de 2-5 cm. — R : SO.

ssp. robustus Maire

— Ombelles à pédoncules grêles et bien plus allongés. — AC ; SO, SS1.

ssp. intermedius Maire = Deverra triradiata subsp. intermedia (L. Chevall.) Pfisterer & Podlech Alg Tun

Deverra juncea Ball Mar
Pétales blanc-rosés

Deverra tortuosa (Desf.) DC. Tun

 

Magydaris Koch

Grandes plantes vivaces atteignant 2-2,5 m. Feuilles primordiales 3-5 lobées, les autres à 3 segments ovales allongés, obtusément dentées, les su périeures 3-Iobées cordées à la base. Ombelles très grandes 20-30 cm. Fleurs blanches. Fruits allongés tomenteux (fig. 1945).

1  Feuilles pubescentes en dessous. Involucre et involucelle à bractées lancéolées aiguës, longues de 5-6 et 2-3 cm. Ombelles à 40-50 rayons — Fossés, haies — C : dans le Tell et les montagnes — A.N. Sicile Sard. j — « Ouaffel » — ( = M. tomentosa Koch). Mar Alg Tun

1944. — M. pastinacea (Lam.) Paol. & Bég.

— Feuilles seulement hispides sur les nervures à la face inférieure. Involucre et involucelle à bractées lancéolées de 2-3 et 1-2 cm. Ombelles à 10-20 rayons — Mêmes stations — RR : 03, Kl — Ibéro-Maur. | — « Tafifra» — (= M. panacina DC.). Mar Alg Tun

1945. — M. panacifolia (Vahl.) Lange

[Tinguarra Benth. et Hook.]  = Athamanta

Plante vivace à souche épaisse, entièrement grisâtre tomenteuse. Tiges de 20-60 cm. Feuilles tripennatiséquées, molles, à divisions très nombreuses ovales oblongues, fortement crénelées. Involucre et involucelle à 2-5 bractées ± lancéolées. Ombelles à 10-20 rayons. Fleurs blanches. Fruit très hispide, 4-6 fois plus long que large (fig.) — Rochers, surtout calcaires — AC : dans toute l’Algérie tellienne. R : ailleurs — C. Méd, | — (= Athamantha sicula L.). 

1946 _ T. sicula (L) Parl. = Athamanta sicula L.

 
Athamanta sicula
Photo: Chatelain
Athamanta sicula
Photo: Chatelain

Athamanta L.

Athamanta vayredana (Font Quer) C. Pardo [Seseli vayredanum Font Quer]  Mar


Cuminum L. (Cumin)

Plante annuelle grêle de 10-20 cm. Feuilles 1-2 palmatiséquées à lanières longuement filiformes. Involucre et involucelle à bractées sétacées très longues. Ombelles à 3-5 rayons, plus courtes que les feuilles. Fleurs blan ches 3-5 par ombellules. Fruits fusiformes de 4-6 mm, hérissés de longues soies dressées (fig.) — Cultivé et naturalisé — R : Hl, AS1, H2 — E. Méd. — « Kemmoun ».  Mar Alg Tun Lib

1.947. — C. cyminum L.

[Physocaulis Tausch]

Plante annuelle faiblement hispide. Tiges rigides de 30-100 cm, ramifiée dichotome dans le haut, renflée sous les dichotomies. Feuilles bipennatisé quées à segments ovales oblongs ± incisés dentés. Involucre à 0-1 bractée. Involucelle à 5 bractées lancéolées. Ombelle à 2-3 rayons robustes hispides. Fleurs blanches. Fruit linéaire lancéolé 7-9 X 2-3 mm, hérissé de soies dres sées (fig.) — Forêts, broussailles de montagnes — R : Al : La Chifïa : Kl-2-3 — I Méd. I —

1948. — P. nodosus (L.) Tausch. = Chaerophyllum nodosum (L.) Crantz

Crithmum L.

Plante vivace très glabre vert-glauque, à tiges peu élevées, peu ramifiées. Feuilles charnues 2-3 pennatiséquées, à divisions lancéolées aiguës. Involucre et involucelle à plusieurs bractées. Ombelles à divisions nombreuses. Fleurs blanc-verdâtre. Fruit ovoïde 3-6 mm, à péricarpe épais spongieux et à côtes saillantes carénées (fig.) — Rochers maritimes — CC : sur tout le littoral — | Eur. Méd. I — « Ckemeret el beharya ». Mar Alg Tun Lib Egy

1949. — C. maritimum L.

Crithmum maritimum, Honaine
Photo: Medjahdi

Malabaila Hoffm.

Plante bisannuelle à tige dressée peu ramifiée. Feuilles grisâtres tomenteuses, bipennatiséquées à segments courtement ovales-cunéiformes. Involucre à 0-2, involucelles à 3-5 bractées. Ombelle à 8-20 rayons. Fleurs jaunes. Fruit plan orbiculaire, émarginé à ses deux extrémités, fortement ailé, lXl cm, égalant environ le pédicelle (fig.) — Champs, moissons — RR : H2, AS3 : var. numidica (Coss.) Maire — | E. Méd. |. Mar Alg Tun Lib Egy

1950. — M. suaveolens (Del.) Coss. incl. in Leiotulus alexandrinus Ehrenb.

Anethum L.

Plante annuelle à tiges grêles de 40-100 cm. Feuilles 3 pennatiséquées à segments linéaires. Involucre et involucelle nuls. Ombelles à 15-40 rayons. Fleurs jaunes. Fruit ovale peu comprimé 3,5-4,5 mm, ailé latéralement (fig.) — Pelouses, rocailles — R : Cl, AS, SC — | N.-Trop. | — « Chibitt ». Mar Alg Tun Lib

1951. — A. graveolens L.

A. foeniculoides Maire & Wilczek Mau Mar
Plante ligneuse atteingant 1-1.5m, en grosses touffes. F. basales à segments filiformes (1-2mm) de large, F. caulinaires rachis engainant et folioles très peu développés (2-5m). Fl. jaunes. Fruits jeunes lisses, devenant striés à maturité.

Anethum foenuculoides
Photo: Chatelain
Anethum foenuculoides
Photo:Chatelain
Anethum foenuculoides
Photo:Chatelain

A. theurkauffii Maire Mau

Ferula (Tourn.) L. (Férule)

Plantes vivaces à tiges élevées, 1-3 m. Feuilles 3-pennatiséquées, Fleurs j aimes. Fruits grands, lisses.

1  Méricarpes à côtes fortement épaissies, saillantes 2 X 1 cm (fig.). Feuilles à divisions fines et courtes, linéaires aiguës. Ombelles à 10-15 rayons — Broussailles, pelouses — C : dans tout le Tell. R : Hl-2 — W. Méd. — « Kelakha » — (— F. sulcata Desf.).

1952. — F. lutea (Poiret) Maire = Ferulago lutea (Poir.) Grande

— Méricarpes à côtes filiformes non saillantes (fig. 1954) ………………… 2

2  Pédicelles des fruits mûrs égalant environ 2 fois leur longueur (2-3cm). Feuilles d’un vert cendré, scabres, courtement hispides, à divi sions linéaires très courtes — Rocailles — RR : 03, AS3 — 1 End. N.A. I — (= F. longipes Coss.).

1953. — F. cossoniana Batt. et Trab. incl. in F. longipes Coss. ex Bonnet & Maury

— Pédicelles égalant au plus la longueur du fruit. Feuilles vertes luisantes .....  3

3  Plante de 2-3 m. Feuilles très grandes à segments étroitement linéaires filiformes, larges de 0,5-0,8 mm, longs de 2-4 cm. Méricarpes à 1 (RR 2) bandelette par vallécule (fig.) — Champs, pelouses — CC : dans toute l’Algérie, sauf dans l’extrême Sud — | Méd. — « Kechbour ».

1954. —F. communis L.

subsp. brevifolia (Link ex Schult.) Elalaoui ex
Dobignard Mar Alg

subsp. communis Mar Alg Tun Lib

Ferula communis,monts des Trara
Photo: Medjahdi

— Plante ne dépassant guère 1 m. Feuilles plus petites à segments larges de 1-3 mm, longs de 1-2 cm. Méricarpes à 3 bandelettes par vallécule ………………… 4

4  Plante du Tell littoral. Fruits à pédicelles très courts — Rocailles, pelouses — R : Ol — I Méd. I. Mar Alg Tun Lib

1955. — F. tingitana L.

— Plante du Sud. Fruits à pédicelles aussi longs qu’eux — Rochers, rocailles — R : AS3, SS1 : M’Zab — | End. |. Alg Tun Lib

1956. — F. vesceritensis Coss. et Durieu ex Batt.

F. atlantica Elalaoui & Cauwet Mar

F. fontqueri Jury Mar*

F. glauca L. Mar(?) Alg

F. gouliminensis Elalaoui & Cauwet Mar*

F. longipes Coss. ex Bonnet & Maury Mar Alg Lib

F. sauvagei El Alaoui & Cauwet Mar*

F. tunetana Pomel ex Batt. Tun*

Ferulago

Ferulago scabra Pomel Mar Alg

Ferulago lutea (Poir.) Grande [voir sous Ferula lutea (Poir.)] Grande]

Heracleum L.

Plante vivace à tige élevée cannelée fistuleuse. Feuilles pubescentes, les inférieures très grandes, lobées ou pennatiséquées à 5 segments anguleux, pétiolées. Ombelles à 10-30 rayons. Involucre et involucelle à 1-3 bractées très vite caduques. Fleurs blanches. Fruit ovoïde hispide, puis glabre à ma turité, 10-12 X 7-9 mm, ± cordé au sommet (fig.) — Ravins humides, forêts et ruisseaux des montagnes — Paléo-temp. I.

1957. — H. sphondylium L.

a)  Fruits nettement cordés au sommet. Feuilles grises tomenteuses en dessous. Fleurs blanches. — R : Kl-2.  Alg*

ssp. atlanticum (Coss.) Maire incl. in subsp. algeriense (Batt. & Trab.) Dobignard

— Fruits non cordés au sommet. Feuilles seulement scabres, vertes en dessous. Fleurs verdâtres — RR : AS3 : Dj. Mahmel : var. aurasiacum Maire.

 ssp. Lecoquii G. et G. incl. in subsp. aurasiacum (Maire) Dobignard

subsp. embergeri Maire Mar*

subsp. granatense (Boiss.) Briq., Mar

subsp. suaveolens (Litard. & Maire) Dobignard Mar*

Peucedanum L.

1  Feuilles à segments linéaires ou cunéiformes entiers ou bifides. Tiges de 90-120 cm très rameuses à rameaux grêles et inégaux. Involucre 0. Involucelle à 3-5 bractées très petites. Ombelle à 3-5 rayons. Fleurs blanches. Fruit ovoïde 6-7 X 5-6 mm rougeâtre (fig.) — Marais — C : dans toute l’Algérie — | End. N.A. |.

1958. — P. munbyi Boiss. = Dichoropetalum munbyi (Boiss.) Pimenov &
Kljuykov

— Feuilles à segments ovales dentés sur toute leur périphérie. Tiges peu rameuses ............  2

2  Feuilles à 5 folioles de 5-10 X 3-6 cm. Involucre à 1 bractée. Fruit suborbiculaire — Forêts humides — RR : 03 à Ghar Rouban : var. atlanticum (Pomel) Maire — Ibéro-Maur. L

1959. — P. hispanicum (Boiss.) Lange = Imperatoria hispanica Boiss.

— Feuilles 2-3 pennatiséquées à segments bien plus petits. Involucre polyphylle — Rocailles calcaires — RR : K2 : Tababort — Eur. |.

1960. — P. cervaria Lap. incl. in Cervaria rivini Gaertn.

P. vogelianum Emb. & Maire

Dichoropetalum

Dichoropetalum munbyi (Boiss.) Pimenov & Kljuykov [voir ci-dessus]

Cervaria

Cervaria rivini Gaertn. [voir ci-dessus]

Ammoides Adanson (Ptychotis Koch)

1  Plante annuelle grêle à souche filiforme, à tige très ramifiée de 10-40 cm, sans rosette de feuilles basales. Feuilles inférieures pétiolées à nombreux segments multifides verticillés (fig.), les supérieures pennatifides à segments linéaires. Ombelles principales à 8-15 rayons. Fruits ovoïdes de moins de 1 mm de long — Champs, pelouses, forêts — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. | — (incl. Pi. trachysperma Boiss.). Mar Alg Tun Lib Egy

 1961. — A. verticillata (Desf.) Briq.  incl. in A. pusilla (Brot.) Breistr.

Ammoides pusilla, monts des Trara
Photo: Medjahdi

-  Plante bisannuelle ou vivace à souche épaisse pourvue d’une rosette de feuilles basilaires. Tiges peu ramifiées. Feuilles comme ci-dessus. Ombelles à 3-6 rayons. Fruits de 2-2,5 mm — Pelouses des monta gnes — AC : au-dessus de 1000 m : A2, Kl-2-3, Cl, AS2-3 — I End. I- Alg*

 1962. A. atlantica (Coss. et Dur.) H.Wolff

Foeniculum L. (Fenouil)

Plante en général vivace à tiges élevées 1-2 m, ramifiées, à forte odeur d’anis. Feuilles inférieures, 3-pennatiséquées à segments linéaires filiformes glabres, les supérieures réduites. Involucre et involucelle nuls. Ombelles à 6-20 rayons. Fleurs jaunes. Fruit oblong 5-7 X 2-3 mm (fig.) — Champs, haies, pelouses — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. j — « Besbaça », « Chbets ». 

1963. — F. vulgare Mill.

a)  Feuilles supérieures à divisions rigides de 2-6 mm. Ombelles principales à 6-12 rayons. Mar Alg Tun Lib Egy

 ssp. piperitum (Ucria) Bég.

— Feuilles supérieures à divisions molles de 10-60 mm. Ombelles principales à 15-30 rayons ………………… b

b)  Plante annuelle à tiges fistuleuses renflées à la base — Cultivée.

ssp. dulce Mill. incl. in F. vulgare Mill.

— Plante vivace ou bisannuelle à tiges pleines, non renflées à la base.

ssp. capillaceum Gibb. incl. in F. vulgare Mill.

subsp. vulgare

F. subinodorum Maire, Weiller & Wilczek Mar*

Foeniculum sanguineum Triano & A.Pujadas Mar*

Ridolfia Moris

Plante annuelle à tige dressée de 30-80 cm. Feuilles tripennatiséquées à divisions filiformes. Ombelles à nombreux rayons très inégaux. Involucre et involucelle nuls. Fleurs jaunes. Fruits oblongs (2 mm) brunâtres, presque lisses (fig.) — Moissons, cultures — CC : dans toute l’Algérie — I Méd. — « Moutar », « Beubsa ».  Mar Alg Tun Lib Egy

1964. — R. segetum (Guss.) Moris

Ridolfia segetum, Ourrha Maroc
Photo: Dobignard

Oenanthe L.

Plantes aquatiques ou des lieux inondés. Feuilles en général hétéromorphes. Ombelles pauciradiées à ombellules très denses. Fleurs blanches.

1  Fruits sub-globuleux à péricarpe épais, spongieux (fig.). Tiges fistuleuses. Feuilles inférieures pennatiséquées à segments ovales cunéiformes ±. lobés, les caulinaires bipennatiséquées, à segments linéaires lancéolés. Ombelles à 2-6 rayons, ombellules fructifères globuleuses — Fossés, lieux humides — CC : dans toute l’Algérie — I Eur. Méd. Mar Alg Tun

1965. — O. globulosa L.

— Fruits oblongs à péricarpe non épaissi ………………… 2

2  Ombelles à 2-3 (RR 4-5) rayons, ombellules fructifères globuleuses à pédicelles très épais. Tiges fistuleuses, ainsi que les pétioles. Feuilles inférieures 2-3 pennatiséquées, les supérieures simplement pennatiséquées à lobes linéaires lancéolés — Mêmes stations — CC : dans tout le Tell — | Euro». |.  Mar Alg Tun

1966. — O. fistulosa L.

— Ombelles à 6-12 rayons, ombellules fructifères hémisphériques, planes en dessous. Pétioles non fistuleux .....3

3  Styles très longs, presque aussi longs que le fruit (fig.). Aspect de l’espèce précédente, mais feuilles supérieures réduites à 1-3 lanières linéaires — Marais, broussailles humides — CC : dans toute l’Algé rie — I End. NJl. | — (= Oe. anomala Coss. et Dur., Oe. losciadium anomalum Pomel).  Mar Alg Tun

1967. — O. virgata Poiret

 
Oenanthe virgata
Photo: Chatelain

— Styles n’atteignant pas la demi longueur du fruit………………… 4

4  Ombellules fructifères à fruits simplement contigus à leur base, écartés au sommet, en général peu nombreux (10-20). Feuilles toutes à lobes linéaires — Marais, rivières — AR : dans le Tell. RR : ailleurs : H1 | Eur. |.  Alg

1968. — O. peucedanifolia Pollich

— Ombellules fructifères à fruits étroitement juxtaposés, tout au plus écartés dans leur tiers supérieur, très nombreux (30-50). Feuilles inférieures à lobes ovales cunéiformes …………………  5

5  Rayons de l’ombelle s’épaississant après la floraison. Fruits cunéiformes présentant leur plus grande largeur au sommet, couronnés par les lobes du calice ± divergents et pourvus d’un anneau calleux à la base (fig.) long de 4 mm — Mêmes localités — R et éparse dans tout le Tell : var. media (Gris.) Beck — ) Eur. j. Mar Alg Tun

1969. — O. silaifolia M.Bieb.

— Rayons de l’ombelle demeurant grêles. Fruits ovoïdes, rétrécis au sommet, à lobes du calice convergents, très petits, 2 mm (fig.) — Marais — RR : Al à La Rassauta — | Eur. |. Mar(?) Alg

1970. — O. lachenalii C.C. Gmel.

O. crocata L. Mar

Oenanthe crocata, CJB
Photo: Chatelain
Oenanthe crocata, CJB
Photo: Chatelain

O. pimpinelloides subsp. callosa (Salzm. ex DC.) Maire Mar*

Helosciadium W.D.J. Koch

Mêmes caractères que les Apium mais involucelle à 2-plusieurs bractées.

1  Feuilles 1-pennatiséquées, toutes à segments ovales ou ovales lancéolés crénelés (fig.). Grande plante radicante à tige fistuleuse épaisse, couchée, rampante à sa base. Ombelles à 6-18 rayons. Involucre à 0-2 bractées, involucelle à plusieurs bractées lancéolées membraneu ses — Canaux, rivières, lacs — CC : dans toute l’Algérie — | Atl. Méd.  Mar Alg Tun Lib Egy

1971. — H. nodiflorum (L.)W.D.J. Koch

Helosciadium nodiflorum, Kroumirie
Photo: Chatelain

— Feuilles dimorphes, les inférieures immergées à segments filiformes, les supérieures nageantes petites à 3 (5) segments cunéiformes (fig. 1972) …………………  2

2  Involucelle à 3 bractées rejetées du même côté. Ombelle à 2-3 rayons. Fruits sur un pédicelle ne s’épaississant pas à la maturité. Styles plus courts que le stylopode. Plante entièrement nageante ou ram pante sur les vases humides — Lacs, rivières — RR : K3 : — I Atl. |. Mar Alg Tun

1972. — H. inundatum (L.) W.D.J. Koch

— Involucelle à 5-8 bractées régulièrement disposées. Ombelle à 3-5 rayons. Fruits sur des pédicelles s’épaississant à la base à maturité. Styles plus longs que le stylopode. Plantes en général à tiges dressées, en partie émergées — Mares — RR : Al : Le Corso, K2-3 — | W. Méd. |.  Alg Tun

1973. — H. crassipes W.D.J. Koch

H. repens (Jacq.) W.D.J. Koch Mar

Balansaea Boiss. et Reut.

Plante vivace à bulbe de 1-2 cm, à tiges annuelles très glabres de 15-60 cm. Feuilles inférieures à 3 lobes ovoïdes ± 3 lobés (fig.); les supérieures 2-3 pennatiséquées à lobes lancéolés aigus. Involucre et involucelle présents. Ombelles à 5-10 rayons grêles. Fleurs blanches. Fruits brun noirâtre lui sants, 2-3 fois plus longs que larges, longs de 4-5 mm (fig.) — Forêts — CC : dans toutes les régions montagneuses — l End. N.A. I — (= Scandix glaberrima Desf., B. Fontanesii Boiss. et Reut.).

1974. — B. glaberrima (Desf.) Lange = Conopodium glaberrimum (Desf.) Engstrand

Anthriscus Hofïm.

Plantes à tiges élevées ± hispides dans le haut. Feuilles 2-3 pennatisé quées à segments lancéolés-linéaires, cunéiformes à la base. Involucre 0 (RR 1-2) bractées. Fleurs blanches.

1  Plante bisannuelle ou vivace à ombelles latérales au sommet de tiges feuillées. Involucelle à 5 bractées. Ombelles à 5-16 rayons glabres. Fruits glabres et lisses 8-10 X 2,5-3 mm (fig.) — Forêts, lieux humi des des montagnes — R : A2, Kl-2-3, AS1-2-3, Cl — | Eur as. |.

1975. — A. sylvestris (L.) Hoffm.

subsp. sylvestris (Afr. N. ?)

subsp. mollis (Boiss. & Reut.) Maire

— Plante annuelle à ombelles latérales sessiles, ou au sommet de tiges nues. Involucelle à 1-3 bractées. Ombelles à 2-5 rayons. Fruits ovoïdes 4 mm, couverts de poils crochus (fig.) — Mêmes stations — AC : dans toutes les zones montagneuses, RR ; en plaine : Al — | Euras.   Mar Alg

1976. — A. vulgaris Pers. incl. in A. caucalis M. Bieb.

A. cerefolium (L.) Hoffm. [cult. & subspont. Afr. N.] Mar Alg Tun Lib Egy

N.B. — A. Cerejolium Hofïm. le cerfeuil est cultivé en Algérie.

Ammiopsis Boiss.

Plante annuelle à tiges dressées élevées, lisses. Feuilles glabres 3-pennatiséquées à segments capillaires. Bractées de l'involucre et de l’involucelle nombreuses, divisées. Ombelles grandes à très nombreux rayons, contractées à la fin. Fleurs blanches jaunissant en herbier. Ombellules à fleurs rayon nantes. Fruits petits 2-2,5 mm, ovoïdes, grisâtres, finement tuberculés sur toute leur surface et inégalement selon la position sur l'ombellule, les externes ± hispides (fig.) — Champs — RR : K3 : Bône, Mondovi, 02 : Bou Hadjar — | End. |.

1977. — A. aristidis Coss. incl. in Daucus aureus Desf.

Conium L. (Ciguë)

Grande plante fétide. Tiges de 1-2 m, striées fistuleuses, tachées de pourpre. Feuilles 4-pennatiséquées, luisantes en dessus, triangulaires dans leur pourtour, à divisions ultimes ovales ou obliques. Involucelle à 3 bractées lancéolées unilatérales. Fleurs blanches. Fruits ovoïdes longs de 3-4 mm (fig.) — Décombres, voisinage des marais — AR : dans le Tell — I Euras. I — « Sikrane », « Djerir ». Mar Alg Tun Lib

 1978. — C. maculatum L.

[Danaa All.] = Physospermum Guss.

Plante vivace glabre à souche épaisse. Feuilles inférieures bipennatiséquées pétiolées, à segments ovales dentés de 3-6 X 2,4 cm. Tiges élevées à rameaux verticillés. Involucre et involucelle à bractées linéaires courtes et caduques. Ombelle à 6-12 rayons. Fleurs blanches. Fruits globuleux ovoïdes de 5-6 mm, très glabres (fig.) — Forêts humides et ravins des hautes mon tagnes — R : Kl-2-3 — | Cent. Méd. | — (= P. actaefolium Presl).

1979. — D. verticillata Janchen = Physospermum verticillatum (Waldst. & Kit.)
Vis.

Apium L.

Plante très aromatique à odeur de céleri. Tige cannelée rameuse. Feuilles 1-pennatilobées ou triséquées à segments cunéiformes. Involucre et involucelle nuls. Ombelles sessiles ou courtement pédonculées, terminales et oppo sées aux feuilles à 6-12 rayons. Fleurs blanches. Fruits globuleux glabres bruns. — C : dans toute l’Algérie — Oasis du SS — | N. Trop. | — (Céleri sauvage).  Mar Alg Tun Lib Egy(N)

1980. — A. graveolens L.

Sison Lag.

Plante de 50-120 cm glabre à tige flexueuse très rameuse. Feuilles pennatiséquées à 7-11 segments ovales lancéolés rt profondément incisés, dentés, de pourtour triangulaire. Ombelles petites, 3-4 cm à 3-6 rayons. Involucre et involucelle à 2-4 bractées linéaires. Fleurs blanches. Fruits globuleux, cordés à la base, de 1,5-2 mm (fig.) — Forêts humides, surtout en montagne — KR : Kl-2-3, AS3 : Aurès, Cl — | Sud Eur. j. Alg

1981. — S. amomum L.

[Brachyapium (Baillon) Maire] = Stoibrax

Plante annuelle dichotome rameuse dès la base. Feuilles 2-3 pennatiséquées à segments lancéolés-linéaires. Involucre et involucelle nuls. Fruits globuleux pas plus longs que larges de 1 mm environ, hispides (fig. 1982).

1  Plante à odeur de céleri. Fruits à pédicelles scabres, ainsi que les feuilles. Plante glauque à fleurs d’un blanc sale ± teintées de rose — Pelouses, forêts des montagnes — C : Hl-2, AS1-2-3 — I W. Méd. i — (~ Tragiopsis scabriuscula Pomel).

1982. — B. dichotomum (L.) Maire = Stoibrax dichotomum (L.) Raf.

— Plante inodore. Fruits à pédicelles lisses. Feuilles scabres seulement sur leur portion terminale. Fleurs blanches — Pelouses, forêts — R : 01-2-3, surtout sur les confins marocains — | End. E. Maroc-Oran j — (— T. dickotoma Pomel non L. — Trachyspermum Pomelianum Maire)...Ma Alg

1983. — B. pomelianum Maire = Stoibrax pomelianum (Maire) B.L. Burtt

 
Stoibrax pomelianum
Photo: Chatelain
Stoibrax pomelianum
Photo: Chatelain

 

Stoibrax hanotei (Braun-Blanq. & Maire) B.L. Burtt [Tragiopsis hanotei Braun-Blanq. & Maire] Ma*

Stoibrax involucratum (Maire) B.L. Burtt [Trachyspermum involucratum Maire] Ma*

Kundmannia Scop.

Plante vivace à tiges dressées de 40-120 cm, robuste, ramifiée. Feuilles inférieures en rosette appliquée sur le sol, glabres, luisantes, 1-2 pennatisec tées à segments ovoïdes ou arrondis dentés (fig.). Involucre et involucelle à bractées réfléchies. Ombelles à 6-10 rayons de 8-15 cm. Fleurs blanchâtres. Fruits cylindriques, glabres de 7-10 mm, à pédicelles inégaux robustes, les extérieurs aussi longs que le fruit — Pelouses, broussailles, haies — ’ CC : dans toute l’Algérie — | Méd. j — « Ziyata ». Mar Alg Tun

1984. — K. sicula (L.) DC.

Carum (Rivin) L.

1  Plante des rochers calcaires à souche ligneuse épaisse. Feuilles bipennatiséquées à lobes cunéiformes. Tiges grêles 10-15 cm lisses. Ombelles à pédoncules et ramifications filiformes. Fruits oblongs 2-2,5 mm (fig.) — AR : surtout en montagne, A2, Kl-2-3; Cl, AS3 — | End. — (= Selinopsis montana Coss. et Dur.).

 1985. — C. montanum (Coss. et Dur.) Benth. et Hook. = Selinopsis
montana Coss. & Durieu ex Batt.

— Plante des lieux humides salés ou non, à souche épaisse mais non ligneuse. Feuilles bipennatiséquées à lobes linéaires lancéolés. Tiges plus robustes, 20-40 cm, fortement cannelées. Ombelles à pédoncules épais-cannelés. Fruits globuleux 1-1,5 mm (fig.) — R : Hl-2, ASl-2-3 — | End. | — (= Selinopsis foetida Coss. et Dur.).

1986. — C. foetidum (Coss. et Dur.) Benth. et Hook. = Selinopsis foetida Coss. & Durieu ex Batt.

C. asinorum Litard. & Maire Mar*

C. atlanticum (Coss. ex Batt.) Litard. & Maire Mar*

C. carvi L. [cult. parfois subspont. Afr. N.]

C. iminouakense Quézel Mar*

C. jahandiezii Litard. & Maire Mar*

C. lacuum Emb. Mar*

C. proliferum Maire Mar*

C. verticillatum (L.) W.D.J. Koch Mar

Selinopsis

mettre les deux carum ci-dessus

Seseli L.

Plantes vivaces. Feuilles 2-3 pennatiséquées, à divisions linéaires ou linéaires lancéolées.

1  Plante à souche épaisse ramifiée, formant de petits coussinets glauques. Tiges de 5-15 cm, nues ou presque, portant une ombelle unique à 5-8 rayons. Feuilles à divisions courtes lancéolées obtuses (fig.) — Pelouses des hautes montagnes — RR ; AS3 : Aurès — I Ibéro-Maur.

1987 — S. nanum Duf. = S. montanum subsp. nanum (Dufour) O. Bolòs
& Vigo

subsp. montanum Mar(?) Alg Tun

subsp. nanum (Dufour) O. Bolòs & Vigo Mar Alg(?)

— Plantes à tiges élevées ramifiées, portant plusieurs ombelles ..................... 2

2  Bractées de l’involucelle plus courtes que les pédicelles des éléments de l’ombellule. Plante glauque à souche épaisse fibrilleuse. Feuilles à divisions étroitement linéaires. Tiges florifères coniques. Ombelles à 6-12 ravons. Fruits de 3 mm. égalant le pédicelle, ovales oblongs — Rocailles des montagnes — R : 03, Kl-2, Cl : Mts du Hodna AS3 : Aurès : var atlanticum (Boiss.) Batt.) — I Eur. j. Mar Alg Tun

1988. — S. varium Trev. sensu QS incl. in S. atlanticum Boiss.

— Bractées de l’involucelle plus longues que les pédicelles des éléments de l’ombellule. Plusieurs tiges florifères. Fruits ovoïdes (fig. 1989).  ………………… 3

3  Souche ligneuse émettant des tiges droites peu ramifiées, à rameaux courts et dressés. Feuilles à divisions, lancéolées-aiguës, planes en dessus. Fruit mûr glabre — Pelouses — RR ; K3 : Cap de Garde — | Alg. Tyrrh. |. Alg

 1989. — S. bocconi Guss.

—  Souche épaisse, mais non ligneuse, émettant des tiges divariquées très ramifiées dès la base, à rameaux allongés ± étalés, formant une sorte de petit buisson. Feuilles charnues à divisions canaliculées en dessus — Steppes, pelouses arides — RR : H2, AS1 — | Méd. |. Mar(?) Alg Tun Lib

1990. — S. tortuosum L.

S. libanotis subsp. atlanticum Maire Mar*

S. praecox (Gamisans) Gamisans

Ammi (Tourn.) L.

Plantes en général élevées. Involucre à divisions nombreuses ± divisées. Fleurs blanches à pétales inégaux. Graines petites, 2-2,5 mm à 6 bandelettes.

1  Feuilles toutes découpées en lanières filiformes. Involucre à divisions toutes entières linéaires. Ombelles à pédoncule et base de rayons s’épaississant à maturité. Fruits à peine plus longs que larges — Champs, pâturages, surtout argileux — CC : dans tout le Tell — | Méd. I — « Souak en nebi », « Khelal ».

1991. — A. Visnaga Lam. = Visnaga daucoides Gaertn.

— Feuilles dimorphes, les inférieures pennatisectées à 3-7 segments elliptiques lancéolés ± crénelés, les supérieures de + en+ divisées à segments de + en + étroits, finalement linéaires, crénelées sur les marges. Ombelles ne s’épaississant pas à la base. Fruits 2 fois plus longs que larges — Champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie — | Méd. | — « Qçiba Mar Alg Tun Lib Egy

1992. — A. majus L.

     

Smyrnium L.

Plantes bisannuelles à racine napiforme, à feuilles peu divisées. Involucres nuls. Styles divariqués, à peine plus longs que le stylopode.

1  Feuilles supérieures triséquées à pétiole engainant à sa base, les inférieures 2-3 fois triséquées. Fruits globuleux noirâtres (fig.) — Lieux frais, forêts, haies — CC : dans toute l’Algérie — ! Méd. j —« Haiyar », « Ziaka ». Mar Alg Tun Lib

 1993. — Sm. olusatrum L.

— Feuilles supérieures entières ou simplement crénelées, ovoïdes-arrondies sessiles, amplex-icaules, profondément cordiformes à la base, les inférieures 2-3 fois triséquées — Forêts montagnardes — R : Al, Kl-2-3 | Méd. |. 

1994. — Sm. perfoliatum L.

subsp. perfoliatum Mar Alg

subsp. rotundifolium (Mill.) Bonnier & Layens Alg Tun

Chaerophyllum L.

Plante bisannuelle de 50-120 cm, rameuse db hispide. Feuilles molles bipennatiséquées à segments ovales incisés dentés. Involucre à 0-2, involucelle à 5-6 bractées ovales. Ombelles à 6-12 rayons hispides. Fleurs blanches. Fruits linéaires lancéolés, glabres de 6-7 mm, à styles étalés aussi longs que le stylopode (fig.) — Haies, broussailles dz nitrophiles — R : A1-2, Kl-2-3 : Aurès — | Eur. |. 

1995 _ C. temulum L.

c. nodosum (L.) Crantz [Physocaulis nodosus (L.) Tausch.]

 Conopodium Koch

Plantes vivaces, 15-60cm à tubercule souterrain globuleux. Tiges 2-3 pennatiséquées à pétiole engainant souvent un peu scarieux; feuilles cualinères inférieurs à lobes ovales trilobés, devenant de plus en plus minces le haut de la tige, pour finir presque lancéolées unifoliolées. Involucre 0(1-3) bractées entières et (0)2-8 bractéoles entières; dents calicinales imperceptibles; pétales blancs; stylopode conique. Fruits ovoides se ternimant de manière +-pointue. Méricapres à 5 côtes fines.

1 Feuilles caulinaires inférieures à lobes ovales à arrondis (5-10mm). Bractéoles 1-3.....C. glaberrimum

— Feuilles caulinaires inférieures à lobes étroits (3-5mm de large). Bractéoles 5-9.....2

Herbe vivace à tubercule souterrain de la taille d’une noisette. Tiges glabres de 15-60 cm peu rameuses feuillées, à feuilles supérieures seules persistantes à l’anthèse, réduites à 1-3 lanières filiformes. Involucre à 0-1 bractée. Involucelle à 3-6. Ombelles à 10-20 rayons. Fleurs blanches. Fruits présentant leur plus grande largeur à la base, petits, 1,5-2 mm (fig.) — Forêts — RR : K3 : Edough — | W. Méd. | — (= Geocaryum capïllifolium Coss.) 

1996. — C. capillifolium Boiss. sensu QS incl. in C. marianum Lange

C. bunioides (Boiss.) Calest.

subsp. bunioides Mar* divisions terminales du limbres larges de 1-1.5mm; Fruits ovoides

subsp. atlantis (Humbert & Maire) Molero Mar* divisions terminales du limbres larges de 1-1.5mm; Fruits oblongs linéaires à styles réfléchis et aprimés sur le stylopode

C. majus (Gouan) Loret [Afr. N. ?] Mar?

C. glaberrimum (Desf.) Engstrand Mar Alg Tun

Petroselinum Hill (Persil)

Plante bisannuelle glabre à odeur forte. Tiges finement striées. Feuilles luisantes, les inférieures pétiolées bitripennatiséquées, à segments dz cunéiformes crénelés, les supérieures 1-triséquées à segments lancéolés. Fleurs blanc-verdâtre. Ombelles à 2-12 rayons. Involucre à 0-2, involucelles à plu sieurs bractées linéaires — Haies, champs, jardins — Çà et là dans toute l’Algérie — Cultivé — I Eur. I — « Maadnous », « Imzi » — (= F. hortense Hoffm., Apium Petroselinum L.). 

1997 _ P. crispum (Mill.) Fuss.

subsp. crispum [cult. ou subspont.; natural. Alg.?]

subsp. giganteum (Pau) Dobignard Mar* Alg(?)

Bunium L.

1  Rayons des ombelles et des ombellules s’épaississant à maturité, rigides très divergents (fig.). Tiges de 1-5 cm robustes. Feuilles à divisions linéaires. Fruits non reliés au sommet — Champs, moissons — CC : dans toute l’Algérie — | W. Méd.  Mar Alg Tun

1998. — B. incrassatum (Boiss.) Batt. et Trab. incl. in B. pachypodum P.W. Ball

— Rayons des ombelles et des ombellules restant grêles. Fruits rétrécis au sommet....... 2

2  Fruits à méricarpes restant contigus à la maturité, 4-5 fois plus longs que larges, atteignant 4-5 mm (fig.). Ombelles de 5-7 cm de large. Feuilles bipennatiséquées à segments linéaires ou linéaires lancéolés — Champs, moissons — R : çà et là dans toute l’Algérie — I End. N.A. I — (= B. mauritanicum Batt.). Mar Alg Tun

1999. — B. fontanesii (Pers.) Maire = B. bulbocastanum L.

Bunium bulbocastanum
Photo: Chatelain

— Fruits à méricarpes disjoints à maturité, au plus 2 fois plus longs que larges ................... 3

3  Petite plante à tige principale presque nulle, à ombelles latérales étalées, longuement pédonculées, à 6-10 rayons. Involucres à 6-8 folioles linéaires — Rocailles des hautes montagnes — RR : Kl : Djurdjura au Lalla-Khadidja — ! End. I.  Alg*

2000. — B. chabertii (Batt.) Batt.

— Plantes à tige principale bien développée érigée et à ombelles latérales =t dressées. Fruits de 3-4 mm.............4

4  Plante élevée de 30-60 mm. Feuilles bipennatisectées à divisions  linéaires longues de 2-4 cm. Ombelles larges de 7-10 cm .………………..5

— Plantes ne dépassant pas 30 cm. Feuilles bi-tripennatiséquées à segments cunéiformes ou lancéolés longs de 1 cm au plus. Ombelles larges au plus de 4-5 cm ………………… 6

5  Fruits brunâtres 2 fois plus longs que larges, à côtes primaires peu marquées arrondies, ni carénées, ni ailées. Feuilles bipenatséquées à folioles linéaires de 40mm x,1-2mm larges,  (fig.) — Rocailles calcaires — RR : Cl : Bibans, Dréat — | End. |. Alg* revoir la clé car c'est les feuilles qui séparent les deux espèces

2001. — B. elatum (Batt.) Batt.

— Fruits noirâtres, 2 fois plus longs que larges, à côtes primaires très marquées, carénées sur le dos et même parfois un peu ailées (fig.) — Rocailles calcaires (?) — RR : K3 : Cap de Garde, La Calle I End. . Alg Tun

 2002. — B. crassifolium (Batt.) Batt.

6  Tubercule globuleux. Feuilles à divisions ultimes étroitement linéaires. Ombelles à 6-10 rayons. Méricarpes incurvés. Sillon commissural à 4 bandelettes — Forêts, rocailles des montagnes — RR ; Al : Zaccar, Bou Maad — Ibéro-Maur. I. Mar Alg

2003. — B. macuca Boiss.

— Tubercules d’abord globuleux, ensuite napiformes. Feuilles à divisions ultimes linéaires lancéolées. Ombelles à 3-7 rayons — Méricarpes contigus. Sillon commissural à 2 bandelettes — Forêts, rocailles des montagnes — CC : sous les Cèdres : Al, Kl-2, Cl, AS3 — | Méd. |.

2004. — B. alpinum Waldst. et Kit incl. pl. sp.

B. atlanticum (Maire) Dobignard Mar Alg [B. alpinum subsp. atlanticum Maire]

 

Pastinaca

Pastinaca sativa L. subsp. sativa Mar Alg (Cult.)

Astydamia DC.

Astydamia latifolia (L. f.) Kuntze Mau Mar

 
Astydamia latifolia, Smara Maroc
Photo: Chatelain

Sclerosciadium

Sclerosciadium nodiflorum (Schousb.) Ball Mar*

Sclerosciadium nodiflorum, Essaouira
Photo: Dobignard

HYPERICACEAE (GUTTIFÈRES)

Hypericum L. (Millepertuis)

Arbustes, sous-arbrisseaux ou plantes herbacées. Feuilles opposées ou verticillées en général ponctuées par des glandes, sans stipules. Fleurs isolées ou en panicule terminale, 5-mères. Etamines très nombreuses soudées en 3-5 groupes. Styles 3. Ovaire uniloculaire à 3-5 carpelles multiovulés. Fruit capsulaire septicide ou bacciforme.

1  Etamines groupées en 5 faisceaux. Fruit en forme de baie noir bleuâtre (fig.). Sous-arbrisseau de 20-60 cm ± décombant. Feuilles ovales lancéolées opposées grandes 5-10 X 2,5-4 cm. Fleurs en corymbe terminal pauciflore. Fleurs 12-15 mm — Sources, suintements — R : Kl-2-3, A2, Cl — Méd. Atl. — (= Androsœmum officinale All.). Mar Alg Tun

2005. — H. androsaemum L.

 
Hypericum androsaemum
Photo: Chatelain

— Etamines groupées en 3 faisceaux. Fruit sec capsulaire (fig. 2007) ………………… 2

2  Plantes entièrement pubescentes ou tomenteuses ………………… 3

— Plantes glabres, sauf parfois sur les sépales ou l'inflorescence ………………… 6

3  Feuilles distinctement pétiolées, lancéolées, obtuses, 2-4 X 1,5-2 cm, opposées, espacées sur la tige. Plante dressée dès la base, élevée (40-60 cm) à tiges non ramifiées. Capsule 2 fois plus longue que le calice — Fissures humides des rochers de montagnes — RR : Djurd jura : Azrou Tidjer — | Paléo-Temp.  Alg

2006. — H. hirsutum L.

— Feuilles sessiles amplexicaules à la base, opposées et nombreuses sur la tige. Plante toujours ± prostrée décombante au moins à la base. Capsule pas plus longue que les sépales ………………… 4

4  Feuilles connées-amplexicaules, ovales, assez grandes, 2,5-3,5 X 1,5-2 cm. Inflorescences en corymbe très dense (fig.). Plante décombante des rochers suintants — Cascades — AR : Kl : Djurdjura, A2 : ssp. Naudinianum (Coss.) Maire — | Ïbéro-Maur. | — « Tasnak ».

2007. — H. caprifolium Boiss. auct. Afr. N. non Boiss.,
incl. in H. naudinianum Coss. & Durieu

— Feuilles sessiles ± embrassantes au moins 2 fois plus petites. Inflorescences en corymbe lâche. Plante à tiges rampantes à la base, ensuite érigées ………………… 5

5  Plante à pubescence très courte et appliquée. Feuilles lancéolées au moins 4 fois plus longues que larges sur les tiges florifères. Sépales 3 fois au moins plus courts que les pétales — Bord des eaux — RR :SC, dans les montagnes : Hoggar, Tefedest, Tassili n’Ajjer — | End. S. Mar. C. Sah. Mar Alg Tun

 2008. — H. psilophyton (Diels) Maire

— Plante à pubescence hérissée très dense. Feuilles ovales pas plus de 2 fois aussi longues que larges. Pétales 2 fois plus longs que les sépales — Lieux humides — | W. Méd. I — « Tdieb rad ».

2009. — H. tomentosum L.

a)  Tiges pubescentes ne dépassant pas 30 cm de haut. Fleurs de 7-9 mm — CC dans toute 1 Algérie.  Mar Alg Tun

spp tomentosum

Hypericum tomentosum
Photo: Dupont

— Tiges laineuses, plus élevées 50-80 cm. Fleurs de 10-13 mm — AC dans toute 1 Algérie. 

  ssp pubescens (Boiss.) Batt. = H. pubescens Boiss.

Hypericum pubescens
Photo:Medjahdi
Hypericum pubescens, graines herbier Litardière
Photo: CJB

subsp. wallianum Maire Mar*

6  Sous-arbrisseau à tiges ligneuses tortueuses. Feuilles elliptiques petites. Fleurs isolées ou par 2-3 sur de courts rameaux apicaux, petites, 4-6 mm — Rochers calcaires — RR : AS1 : Dj. Grouz. AS2 : Ksar Kahil — I E. Méd. I — (= Triadenia aegyptiaca (L.) Boiss.).

2010. — H. aegyptiacum L.

subsp. aegyptiacum Alg Lib

subsp. maroccanum (Pau) N. Robson Mar*

— Plantes tout au plus ligneuses à la base, à tiges herbacées et à inflorescences en corymbe ± lâche ………………… 7

7  Feuilles étroitement linéaires, 4-6 X 1 mm, glauques, en verticilles très denses sur la tige — Rochers calcaires — Maroc et Tunisie près de nos frontières — | Ibéro-Maur. I — (incl. H. Roberti Coss.).

 H. ericoides L.

subsp. robertii (Batt.) Maire & Wilczek Tun

subsp. maroccanum Maire & Wilczek Mar*

— Feuilles ovales ou oblongues, opposées, bien plus grandes ………………… 8

8  Tiges quadrangulaires présentant 4 ailes courtes sur les angles. Plante à tige dressée élevée 60-80 cm. Feuilles ovales lancéolées ± amplexicaules. Fleurs 10-12 mm d’un jaune pâle. Sépales entiers atteignant la moitié de la longueur des pétales — Lieux humides — RR : A2 : Médéa, gorges de La Chifïa. Kl : Djurdjura : ssp. tetrapterum (Fr.) Maire J Eur. Sib. , Mar Alg Lib

2011. — H. acutum Moench. incl. in H. tetrapterum Fr.

— Tiges rondes présentant parfois 2 ailes étroites latérales …………………  9

9  Feuilles linéaires lancéolées ne dépassant pas 1,5 cm de long et en général bien plus petites. Inflorescences très ramifiées à fleurs très nombreuses ………………… 10

— Feuilles ovales ou ovales lancéolées, en général de plus de 2 cm de long. Inflorescences peu ramifiées à fleurs peu nombreuses (5-20).………………… 12

10  Feuilles, supérieures au moins, nettement pétiolées paraissant perforées au niveau des glandes par transparence, enroulées sur les marges. Fleurs de 2-3,5 cm. Sépales lancéolés très aigus, atteignant au moins la moitié de la longueur des pétales (fig.) — Pâturages, forêts — C : dans le Tell. R : ailleurs : Aurès, Bellezma — I Euras.. — « Mesmoun », « Berslouna ».

2012. — H. perforatum L.

subsp. perforatum Mar Alg Tun

subsp. veronense (Schrank) H. Lindb. Mar Alg Tun

— Feuilles sessiles amplexicaules non perforées ± ondulées sur les marges. Fleurs de 1-1,5 cm. Sépales triangulaires obtus atteignant tout au plus le 1/4 de la longueur des pétales ………………… 11

11  Plante élevée, 100-160 cm, à tiges peu ramifiées, ± sous-frutescente à la base. Inflorescences très denses, larges tout au plus de 5-7 cm. Feuilles 10-15 X 3-5 mm. Fleurs de 12-15 mm à pétales ovales — Lieux humides, marécages — AC : K2-3, RR : Kl — I End. Num. I. Alg Tun

2013. — H. afrum Lam.

Hypericum afrum , graines herbier Litardière
Photo: CJB

— Plante de 10-40 cm, à tiges herbacées, régulièrement ramifiées, divariquées dès la base. Inflorescences lâches, larges de 10-20 cm. Feuilles 3-7 X 1-4 mm. Fleurs ne dépassant pas 10 mm à pétales linéaires — Pâturages arides — RR : Cl : Oued Zenati — | W. Méd. — «El Hamra» — (= H. crispum L.). Tun Lib

2014. — H. triquetrifolium Turra

 
Hypericum triquetrifolium
Photo: Chatelain

12  Plante à tiges grêles en général prostrées, longues de 10-20 cm. Sépales lancéolés entiers (fig.). Inflorescences en corymbe lâche pourvues de bractées foliacées — Bas-fonds humides — AC : dans le Tell algéro-constantinois. RR : ailleurs : ssp. australe (Ten.) Rouy et Fouc. — I Eur. Méd. I. Mar Alg

 2015. — H. humifusum L.

— Plante à tiges robustes érigées, haute de 30-60 cm. Sépales ciliés ± glanduleux sur les marges (fig. 2017). Inflorescences en corymbe dense à bractées très petites ………………… 13

13  Tiges rondes sans ailes saillantes. Feuilles ± amplexicaules mais jamais soudées 2 à 2. Bractées basales de l’inflorescence en général bien plus petites que les feuilles. Sépales et bractées supérieures frangés, mais non glanduleux. Capsules sans vésicules noirâtres — Forêts humides — R : Kl-2-3, A2 : La Chifïa, AS3 : Aurès, Bellez ma, 03 : Ghar-Rouban — | Eur. As. |. Mar Alg

2016. — H. montanum L.

Hypericum montanum, graines herbier Litardière
Photo: CJB

— Tiges pourvues de 2 ailes saillantes. Feuilles amplexicaules en général soudées 2 à 2 à la base. Bractées basales de l’inflorescence presque aussi grandes que les feuilles. Sépales et bractées supérieures ciliés, glanduleux. Capsules pourvues de nombreuses vésicules noirâtres — Forêts, broussailles — C : dans le Tell algéro-constantinois, RR : ailleurs — ! Méd. I — (— H. ciliatum Lam.). Mar Alg Tun

2017. — H. perfoliatum L.

H. andjerinum Font Quer & Pau Mar*

H. hircinum L. subsp. metroi (Maire & Sauvage) Sauvage Mar*

H. undulatum Willd. Mar Alg

H. naudinianum Coss. & Durieu Mar Alg

Hypericum naudinianum, graines herbier Litardière
Photo: CJB

H. elongatum subsp. callithyrsum (Coss.) Á. Ramos Mar

H. australe Ten. Mar Alg Tun

Hypericum australe, graines herbier Litardière
Photo: CJB


ELATINACEAE

Arbustes ou plantes herbacées aquatiques. Feuilles opposées ou verticil lées, à stipules intrapétiolaires. Fleurs solitaires ou en cymes courtes, disposées en verticillastres, 4-5 mères. Etamines 5-10 libres. Ovaire supère à 3-5 carpelles concrescents multiovulés. 3-5 styles. Fruits : capsule septicide.

CLE DES GENRES

1  Sous-arbrisseau ligneux des régions désertiques (chez nous) à fleurs roses, nombreuses, petites, disposées en verticillastres ………………… Bergia

— Plantes herbacées aquatiques ou sub-aquatiques à fleurs blanches ou rosées très petites, en général isolées .............................. Elatine

Bergia L.

1  Sous-arbrisseau à tiges prostrées rampantes. Feuilles linéaires-lancéolées crénelées à marge épaissie, mais non révolutée, longues de 5-7 mm. Fleurs verticillées par 6-10, longues de 3,5-4 mm. Sépales lancéolés-linéaires acuminés, plus longs que les pétales. Carpelles longs de 2-2,5 mm — Rocailles — RR : Hoggar : Tin Tarabin — | End. S. Sah. ... Alg?

2018. — B. Mairei Quézel

— Sous-arbrisseau dressé. Feuilles lancéolées à marges révolutées 2 fois plus grandes. Fleurs verticillées par 3-5, longues de 5 mm. Sépales ovales aigus plus courts que les pétales. Carpelles de 5 mm — Rochers humides — RR : Tassili n’Ajjer — I Trop. Alg Egy

2019. — B. suffruticosa (Delile) Fenzl.

Elatine L.

1  Feuilles et fleurs verticillées par 5-10 (fig.). Plante à tige fistuleuse épaisse, robuste, allongée 20-50 cm. Fleurs sessiles. Sépales, pétales 4. Etamines 8. Capsule à 4 valves — Marais, dayas — RR : Al : La Reghaïa, Kl-2 : dans les Agoulmine, K3 : Senadja — I Euras. |. Mar Alg Tun

2020. — E. alsinastrum L.

— Feuilles opposées. Plante à tiges grêles prostrées ± radicantes. Fleurs en général pédonculées (fig. 2023)  2 2 Sépales, pétales et styles 3. Feuilles ovales larges de 2-3 mm, Fleurs agglomérées au sommet des tiges — Lacs, dayas — RR : K3 : Lacs de Bône et La Calle, Al : Réghaïa, Le Corso — I Atl. Mar Alg

2021. — E. brochoni Clavaud

— Sépales, pétales et styles 4. Feuilles lancéolées ne dépassant guère 1,5 mm de large. Fleurs pédonculées isolées à l’aisselle des feuilles ………………… 3

3  Graines fortement courbées à branches inégales. Pédoncules tout au plus 2 fois plus longs que la feuille correspondante (fig.) — Dayas, lacs — RR : K3 : Bône, La Calle, Senadja. Al : La Rassauta : var. pedunculata Moris — j Circumbor. | — (— E. campylosperma Scub.).

2022. — E. Hydropiper auct. pl., incl. in E. macropoda Guss.

— Graines presque droites. Pédoncules 3-6 fois plus longs que la feuille correspondante (fig.) — Dayas — RR : H1 : Aflou, Tiaret — | Méd. I. Mar Alg Tun Lib Egy

2023. — E. macropoda Guss.


FRANKENIACEAE

Description :

Herbes ou sous-arbrisseaux. Feuilles opposées sans stipules et soudées à la base, souvent éricoïdes, pourvues de bourgeons feuillés à leur aisselle. Fleurs roses ou violacées. Calice à 4-5 pièces soudées. Corolle à 4-5 pièces libres. Pétales ± longuement ligulés. Etamines 4-5. Ovaire supère, unilocu laire à graines nombreuses. Style allongé (fig. 2024). Famille représentée en Algérie par le genre Frankenia (caractères ci dessus). La détermination des espèces est toujours délicate, étant donné leur extrême variabilité (voir à ce sujet R. Nègre : Les Frankeniacées du Maroc, Tv. Inst. Sc. Chérifien, n° 12-1957.

Frankenia L. ( « Roukal », « Rebian », « Melifa »)

1  Plantes annuelles à tiges grêles et étalées sur le sol. Herbe verte ou rougeâtre à fleurs solitaires ou paraissant telles dans les dichotomies — Terrains salés et humides.

2024 _ F. pulverulenta L.

a)  Feuilles planes ou à peine révolutées sur les marges ovales ou spatuliformes (fig.). Fleurs de 3-5,5 mm à pétales dépassant le tube du calice de moins de la moitié de sa longueur. — AC : 02, H, AS, SS — I Méd. L 1 I  Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. pulverulenta

 
Frankenia pulverulenta
Photo: Jeanmonod

— Feuilles à marge révolutée, cordiformes à la base et planes à ce niveau. Fleurs de 5-7 mm à pétales dépassant le tube du calice des 2/3 au moins de leur longueur — AC : SS — | Sak. |. Mau Mar

 ssp. floribunda (Chev.) Maire

— Plantes vivaces à tiges ligneuses redressées au moins au niveau de l'inflorescence. Feuilles linéaires à marges révolutées sur toute leur longueur ………………… 2

2  Tiges prostrées longuement rampantes, les rameaux florifères seuls ± dressés ………………… 3

— Tiges dressées fastigiées dès la base …………………  4

3   Plantes du littoral à feuilles faseiculées non imbriquées. Fleurs en général groupées en cymes terminales. Plantes très variables — Terrains salés — I Paléo-temp. I.

2025. — F. laevis L.

a)  Petite plante à tiges herbacées — RR : 01. Mar Alg

 ssp. composita (Pau et Font Quer) Nègre

— Tiges ligneuses ………………… b

b) Calices et feuilles glabres. Rameaux lisses. Indiqué en Algérie où il s’agirait plutôt d’après R. Nègre du ssp. intermedia. Mar Alg Tun

ssp. laevis

 
Frankenia laevis
Photo: Dobignard

— Calices et feuilles ± hispides. Rameaux pubérulents ou tomenteux ............. ....  c

c)  Feuilles glabres sur la face supérieure. Rameaux et calices velus hispides à poils plus longs que le diamètre des rameaux. — CC : sur tout le littoral.

ssp hirsuta (L.) Fiori  = F. hirsuta L.

— Feuilles glabrescentes ou pubérulentes sur les 2 faces. Rameaux courtement tomenteux à poils bien plus courts que leur diamètre. Calice ± hérissé de poils longs. — CC : sur tout le littoral.

ssp. intermedia (D.C.) Maire incl. in F. hirsuta L.

— Plantes des hauts plateaux et du Sud à feuilles petites imbriquées étroitement les unes sur les autres. Fleurs solitaires le long des rameaux. Calice glabre — Terrains salés — C : Hl-2, AS, SS —End. N.A. j.   Mar Alg Tun

2026. — F. thymifolia Desf.

 
Frankenia thymifolia
Photo: Chatelain

 4  Plantes du littoral constantinois, glabrescentes. Inflorescences en corymbes denses, terminaux et axillaires. Pétales à peine plus longs que le calice — Terrains salés — R: K3 — | E. Méd. | — (= F. Reuteri Coss.).  Mar Alg Tun Lib

2027. — F. boissieri Reut. ex Boiss.

— Plantes des hauts plateaux, du Sud et du littoral oranais, toujours scabres hispides =t blanchâtres. Inflorescences en corymbes termi naux. Pétales plus longs que le calice ....................... 5

5  Pétales pourvus intérieurement d’une ligule à limbe lancéolé long de 1-2 mm et à portion soudée au pétale très nettement plus large que lui (fig.). Calice elliptique évasé au sommet. Inflorescences très rameuses — Terrains salés — R : SS : commune à Biskra — t End. N'A. |. Mar Alg Tun

 2028. — F. pallida Boiss. et Reut.

— Pétales à ligule très réduite et à limbe pratiquement nul (fig.). Calice cylindrique et étroit. Inflorescences en cupules courtement pédonculées, peu rameuses — Terrains salés — AC : 01, Hl-2, AS, SS — | Méd. | — (incl. F. thymoides (Batt.) Maire). Mar Alg Tun Lib

2029. — F. corymbosa Desf.

 
Frankenia corymbosa
Photo: Jeanmonod

F. chevalieri Maire Mau Mar

Frankenia laevis subsp. velutina (DC.) Maire


TAMARICACEAE

Fleurs régulières 4-5 mères. Etamines 5-10 ou nombreuses insérées sur un disque. Ovaire uniloculaire s'ouvrant par 3-5 valves, pyramidal à maturité. Styles 3-5

CLÉ DES GENRES

1  Arbres ou arbustes. Inflorescences en chatons denses. Fleurs petites, 3-6 mm. 5-10 étamines ………………… Tamarix

— Plantes herbacées ou sous-arbrisseaux. Fleurs isolées au sommet des divisions d'une inflorescence lâche, pauciflore, larges de 12-15 mm. Etamines nombreuses …………………  Reaumuria

 Tamarix L. (Tamarin)

Arbres ou arbustes. Rameaux à feuilles réduites squamiformes aciculai res ou annulaires. Inflorescences en grappes denses réunies en général au sommet des tiges. Fleurs blanches ou roses 4-5 mères. Etamines 5-10, insérées sur un disque glanduleux hypogyne lobé. Styles 3 ± larges. Capsules s'ouvrant par 3 valves (RR 2-4) (fig. 2033). Graines surmontées d'une aigrette. Genre extrêmement polymorphe pour lequel nous nous sommes contentés de citer les espèces qui nous paraissent les plus valables, nous rapportant ainsi à l'opinion de P. Ozenda (cf. Flore du Sahara, p. 346).

1  Feuilles formant une gaine complète autour des rameaux donnant à ceux-ci un aspect articulé (fig.), dépourvus de feuilles. Chatons grêles au sommet de jeunes tiges. Etamines 5 insérées entre les cornes du disque. Arbre puissant à tronc robuste souvent ramifié dès la base — Lit des oueds — C : SS, SC, SO. Planté dans le Tell — | Sah.~ Sind. I — « Tlaïa », « Ethel », « Taharakat » — (= T. articulata Vahl). Mau Mar Alg Tun Lib Egy

2030. — T. aphylla (L.) H. Karst.

     

— Feuilles squamiformes ± élargies à la base, mais n’engainant pas complètement les rameaux ........................ 2

2  Etamines 6-10. Feuilles largement embrassantes à la base, en général plus larges que longues, pourvues de ponctuations très visibles ………………… 3

— Etamines 5. Feuilles peu ou pas embrassantes à la base, plus longues que larges, dépourvues en général de ponctuations …………………  4

3  Feuilles très courtes, très obtuses au sommet ± crassiuscules (fig.). Capsules de 5-10 mm. Etamines 6-10 insérées sur les cornes du disque. Fleurs grandes 6-8 mm — Bord des eaux, surtout salées — AC : SS, SC, R : ailleurs : Hd — Sah. — « Azaowa » (incl. T. macrocarpa Bauge).

  2031. — T. pauciovulata J. Gay incl. in T. amplexicaulis Ehrenb.

 
Tamarix amplexicaulis, Laayoune
Photo: Chatelain
 
 
Tamarix amplexicaulis, Laayoune
Photo: Chatelain

— Feuilles aussi longues que larges, rarement un peu plus longues, aiguës mucronées au sommet (fig.). Capsules de 4-5 mm. Etamines 10 insérées sur les cornes du disque. Fleurs plus petites 4-5 mm — Terrains salés — AR : SS, SC, Hd — | Sah. j — (incl. T. Trabutii Maire et T. oxysepala Trab., T. tenuifolia Maire et Trab.).

2032. — T. balansae J. Gay incl. in T. amplexicaulis Ehrenb.

4  Disques à 10 lobes. Etamines 5 à filets insérés dans les lobes d’un sinus non l’autre (fig.). Fleurs petites globuleuses dans le bouton en chaton, large de 3-4 mm, naissant sur les pousses de l’année, très denses — Lieux humides, bord des eaux — J N. Trop. —Espèce extrêmement polymorphe. « Tarfa » « Tarfaïa ». Mar(?)

2033. — T. gallica L.

a)   Fleurs blanches, sépales blanc verdâtre, disque pentagonal — AC : SC.

ssp. leucocharis Maire incl. in T. canariensis

— Fleurs roses, sépales pourpres, disque ± ovoïde à 10 angles ............ b

b) Etamines à filet dilaté à la base, insérées sur le disque au niveau d’échancrures peu profondes — CC : sauf au Sahara.

ssp. gallica sensu lato

— Etamines à filet non dilaté à la base, insérées sur le disque au niveau d’échancrures profondes — C : surtout au Sahara. Lib Egy

ssp. nilotica (Ehr.) Maire T. nilotica (Ehrenb.) Bunge

— Disque à 5 lobes (fig.) ………………… 5

5  Inflorescences très grêles, larges de 3-4 mm. Anthères apiculées ................ ..6

— Inflorescences larges de 5-8 mm. Anthères obtuses au sommet ................... 10

6  Chatons se formant sur les vieux bois ou les tiges de l’année précédente .....  7

— Chatons se formant au sommet des pousses de l’année ................................. 8

7  Fleurs tétramères. Chatons larges de 2-3 cm en épis très longs sur les tiges de l’année précédente. Fleurs roses et étamines purpurines — Bord des eaux — R : AS3 — | N.A. | — (incl. T. rubella Batt.). Alg(P) Lib(P)

2034. — T. parviflora Ehrenb.

— Fleurs pentamères. Chatons longs de 5-10 cm, très grêles, entremêlés de tiges feuillées sur les rameaux de l’année précédente. Fleurs et étamines rosées — R : 02, AS, SS, SC — | N.A. | — (incl. T. Geyrii Diels, T. chottica Trab.)..........

2035. — T. brachystylis J. Gay incl. in T. canariensis Willd.

 
Tamarix canariensis
Photo: Xemenendura, wiki_ccBy 3

8  Bouton floral ovoïde (fig. 2033). Etamines insérées sur les cornes  du disque — RR : 02 : Habra — I Atl. j.

2036. — T. anglica Webb incl. in T. gallica L.

— Bouton floral globuleux. Etamines insérées entre les cornes du disque .............. 9

9  Bractées florales ovales-obtuses bien plus courtes que les fleurs, ± membraneuses sur les marges. Capsules à maturité longues de 6-7 X 2,5 mm — Terrains salés — R : Hl, AS1, SS1 — | Ibéro-Mar. (incl. T. getula Batt.).

2037. — T. speciosa Bail. appl. Maire incl. in T. africana Poir.

— Bractées florales linéaires lancéolées, acuminées au sommet, en général aussi longues que la fleur, herbacées. Capsules de 3-4 mm de long. ………………… cf. T. gallica

10  Fleurs pentamères. Chatons sessiles naissant du vieux bois, denses et épars, courts (2-3 cm). Capsules de 5-6 X 3 mm à lobes triangulaires — Bord des eaux — CC en Algérie, R : SS. — | W. Méd. | — Espèce très variable — « Tarfa » — (incl. T. macrostachya (Coss.) Trab,, T. anisomera Trab., T. Kabylica Trab., T. angustata Trab.). Mar Alg Tun Lib

2038. — T. africana Poir.

 
Tamarix africana
Photo: Dupont

— Fleurs tétramères. Chatons nettement pédonculés, naissant au sommet des tiges de l'année précédente et formant des épis emmêlés de tiges stériles, longs de 4-6 cm. Capsules de 6-8 X 3,5 mm — Terrains salés — AC : H, AS, SS — | Sah. | — (incl. T. Bounapea J. Gay, T. Battandieri Trab.)..  Mar Alg Tun Lib

2039. — T. boveana Bunge

T. indica Willd. [Indes, introduit, cult. hort.] Mar(C)

T. passerinoides Delile ex Desv. Alg Tun(?) Lib Egy

T. senegalensis DC. Mau Mar

Reaumuria L.

Plante vivace ou sous-arbrisseau ramifié Feuilles lancéolées aiguës 5-12 X 2-3 mm, axillant des tiges très courtes à feuilles fasciculées, les supérieures involucrant le calice. Fleurs isolées au sommet des rameaux d'une inflorescence lâche pauciflore, larges de 12-15 mm, blanchâtres ou jaunes. Sépales et pétales 5. Etamines nombreuses. 5 styles — Pâturages désertiques salés — R : AS3, SS2 — | E. Méd. | — « Kheckal » « Oum Neda » (= R. mucronata Jaub. et Spach).  Alg Tun Lib Egy

  2040. — R. vermiculata L.

 
Reaumuria vermiculata
Photo: Chatelain



VIOLACEAE

Description :

Arbrisseaux ou plantes ’ herbacées. Feuilles stipulées alternes ou en rosette radicale, linéaires ou cordiformes, pétiolées. Fleurs solitaires. Sépa les 5, l'impair postérieur. Pétales 5, inégaux, l'antérieur prolongé à sa base en éperon creux logeant les appendices nectarifères. Etamines 5, insérées sur un disque à anthères contiguës. Style 1. Ovaire à 3 carpelles multiovulés. Fruit : capsule loculicide.

Viola L. (Violette, Pensée)

1  Plante à tiges ligneuses à la base, érigées dressées atteignant 30-50 cm. Feuilles linéaires lancéolées en général entières à stipules entières. Fleurs violet pâle, petites à pédoncule dépourvu de bractées — Garrigues — C : sur le littoral algéro-oranais — j W. Méd. « Sidh ». Mar Alg

  2041. — V. arborescens L.

 
Viola arborescens
Photo: Medjahdi

— Plantes herbacées ......................  2

2 Les 2 pétales latéraux rapprochés du pétale inférieur, les 2 supérieurs seuls dressés (fig. 2042). Feuilles ovales cordiformes (violettes) ………………… 3

— Les 2 pétales latéraux dressés et rapprochés des 2 supérieurs (fig. 2045). Feuilles lancéolées ou ± arrondies non cordiformes à la base (pensées) ................. 5

3  Plantes développant des tiges herbacées, feuillées et florifères, naissant de la rosette basale. Feuilles dentées, à peu près glabres. Stipules dentées terminées en pointe aiguë — Forêts des montagnes — | Eu ras. | — « Beufsed ». 

2042. — V. silvestris Lam. incl. in V. reichenbachiana Boreau

a) Fleurs de 10-15 mm, violettes en entier ou à éperon un peu plus pâle aigu — AC dans le Tell algéro-constantinois. — R : en Oranie : Tlemcen, Ghar-Rouban. Mar Alg

ssp reichenbachiana

— Fleurs en général un peu plus grandes, bleuâtres, à éperon blanchâtre obtus échancré — R : K2-3. Mar Alg Tun

ssp. riviniana (Rchb.) Tour. =  V. riviniana Rchb.

— Plantes acaules, parfois stolonifèi'es à feuilles ± pubescentes à fleurs naissant directement des feuilles de la rosette basale ………………… 4

4  Fleurs à peu près inodores d’un violet pâle. Stipules frangées sur les marges. Plante dépourvue de stolons ou à stolons très courts — Forêts, broussailles — C dans tout le Tell, Aurès — | S. Eur. I. Mar Alg Tun

2043. — V. denhardtii Ten. = V. alba subsp. dehnhardtii (Ten.) W. Becker

— Fleurs très odorantes violet foncé. Stipules simplement et courtement ciliées sur les marges. Plante à stolons nombreux et très allongés — Forêts, broussailles — C dans les montagnes et dans les lieux frais de la plaine — Méd. Atl. — « Beufsed » (incl. V. suavis MB.). Mar Alg Tun

  2044. — B. odorata L.

 
Viola odorata
Photo: Medjahdi

5 Plante vivace. Fleurs grandes 2,5-3,5 cm, bleues, violettes, jaunes, blanches ou panachées, à éperon allongé, 1 cm environ, bien plus long que les appendices du calice (fig.) — Forêts, pelouses des hautes montagnes au-dessus de 1 200 m — AC ; Kl-2-3, Cl, Al, 03, AS3 — End. N. Af. | — «Merdkouch el Khela » (= V. gradlis Batt. nonS. et Sm.). Mar Alg Tun

 2045.  — V. munbyana Boiss. et Reut.

— Plante annuelle grêle. Fleurs petites 5-10 mm, diversement colorées, à éperon très court ne dépassant pas les appendices du calice — Montagnes — | Eur. Sïb. | — « Beles-feudj ».

2046. — V. tricolor L.

a) Corolle plus longue que le calice de 1 cm environ — Zaccar, Djurdjura.

ssp. arvensis (Murr.) Wigand = V. arvensis Murray

— Corolle ne dépassant guère le calice, longue de 6-7 mm — AR : Hl-2, AS1-2-3 — (= V. Kitaibeliana R. et Sch.).

ssp. minima Gaudin incl. in V. kitaibeliana Schult.

V. canina L. Mar

V. demetria Boiss. [douteux au Maroc ?] Mar?

V. dyris Maire Mar*

V. maroccana (Maire) Maire Mar*

V. palustris L. Mar

V. parvula Tineo Mar

V. pyrenaica Ramond ex DC. [douteux Afr. N. ?] Mar?

V. saxifraga Maire Mar*

V. suavis M. Bieb. Mar Alg

V. subatlantica (Maire) Ibn Tattou Mar*


CISTACEAE

Description :

Arbustes, arbrisseaux, sous-arbrisseaux ou plantes herbacées. Feuilles opposées ou alternes, toujours simples et entières, stipulées ou non. Inflores cences axillaires ou terminales, parfois uniflores, en général cymes diverses, isolées ou groupées par 2-3 ou en panicules ou grappes. Fleurs hermaphrodites, régulières, parfois cléistogames. Périanthe double. 3 ou 5 sépales (parfois 4). Dans le deuxième cas le calice se divise en deux parties: 1-2 pièces extérieures ou épicalice ou calicule et 3 intérieures (sépales proprement dits). Généralement 5 pétales, tordus dans le bouton. Plus rarement pétales absents (dans les fleurs cleistogames), généralement fugaces. Etamines hypogynes, ± nombreuses, toutes fertiles ou les extérieurs stériles et réduites à un filament moniliforme ou non (fig. A). Filets libres. Anthères à 2 loges. Ovaire supère et constitué par 3-5 ou 5-10 carpelles, mais à une loge. Ovules en nombre variable, orthotropes ou anatropes. Style soit nul (fig. B), soit marqué et de forme variable exploitée en systématique : en S à la base (fig. C); flexueux (fig. D); droit (fig. E). Stigmate capité ou discoïde. Capsule coriace ou parfois subligneuse, s'ouvrant par 3-5 ou 5-10 valves (fig. F et G.). Valves complètes ou incomplètes. Graines généralement petites.
Remarque importante : La famille des Cistacées est l’une des plus difficiles à étudier qui soit. Linné écrivait à son propos dans le Speciea plantarum : « Cistorum historia maxime omnium obscura ob varietatum copiam ». Malgré la parution de nombreuses monographies et de très nombreux travaux de détail cette remarque reste valable. L’existence de très nombreux hybrides et le manque de stabilité des caractères distinctifs utilisés dans les coupes — tant à l’échelon génétique que spécifique — fait que certains groupes restent pratiquement inextricables, et nous ont obligé d’étoffer nos descrip tions et d’inclure dans nos clés, les hybrides et nombre de micromorphes. L’étude vraiment complète de la famille reste à faire. L’Algérie constitue, avec le Maroc et la péninsule ibérique, le territoire de prédilection des Cistacées de l’Ancien Monde.

CLÉ DES GENRES

1 Capsule a 5-10 carpelles et à 5-10 valves. 3 ou 5 sépales (parfois 4). Quand l’épicalice existe, ses pièces sont semblables aux sépales (mais plus grandes ou plus petites dans certains cas). Etamines très nombreuses. Stigmate discoïde et 5-10 lobé. Embryon spiralé. Arbustes ou arbrisseaux ………………………… Cistus

— Capsule toujours à 3 carpelles seulement et 3 valves ........................... 2

2  Calice soit seulement à 3 sépales, soit à 4-5 sépales (épicalice à 1-2 pièces) mais, dans ce dernier cas les pièces de l’épicalice sont très petites, ± soudées aux sépales, à nervures peu marquées et le calice est couvert de trichomes écailleux (dans notre dition) : H. halimifoIium. Arbrisseaux à feuilles opposées et sans stipules. Fleurs jaunes ou blanches d’au moins 1 cm de diamètre  ................. Halimium

— Calice toujours à 5 sépales. Pièces de l’épicalice nettement plus courtes que les sépales et à nervation marquée. Plantes herbacées ou sous-arbrisseaux modestes ............... 3

3  Etamines extérieures dépourvues d’anthères (staminodes), soit filiformes soit moniliformes par suite d’étranglements superficiels (fig. A). En un seul cas les staminodes peuvent manquer mais les ovules sont anatropes (alors que dans les deux genres qui suivent ils sont orthotropes). Afin d’éviter l’examen difficile des ovules on pourra, pour éliminer ce cas, consulter la description du cas litigieux (Fumana calycina)............................ Fumana

— Etamines toutes fertiles, pourvues d’anthères ..........................................  4

4  Style nul ou excessivement court (et dans ce cas la plante est vivace) ........ Tuberaria

— Style soit filiforme et très long, soit court (mais marqué cependant) dans ce cas, plantes annuelles ................. Helianthemum

Cistus L. (Ciste)

Calice à 3 ou 5 sépales (parfois 4 dans certains hybrides). Sépales exter nes (épicalice) au nombre de 1-2 ou nuls, plus grands ou plus petits que les internes. Pétales 5, ornementaux, chiffonnés et très caducs, bien marqués, de couleurs diverses. Etamines nombreuses, toutes fertiles (ou parfois stériles chez les hybrides). 5-10 carpelles. Stigmate claviforme ou discoïde, surmon tant un style ± marqué et parfois nul. Capsule déhiscente, à 5-10 valves allant ou non jusqu’à la base. Feuilles opposées et sans stipules. Arbrisseaux constituant une bonne partie des garrigues de notre territoire. Hybridations nombreuses et fréquentes.

1  Trois sépales (épicalice absent) ………………………2

— 4 ou 5 sépales (épicalice à 1 ou 2 pièces) ………… 4

2 Feuilles planes ou simplement ondulées ayant au moins 6 mm de large, pétiolées dans notre dition. Fleurs très ornementales à pétales de 30-55 mm de long, entièrement blancs ou guttés de pourpre au-dessus de l’onglet. Style très court ou même nul. Stigmate grand et discoïde. Capsule à 6-10 loges (fig.). Arbuste pouvant atteindre 2 m de haut. Plante dressée, très aromatique. Tiges et rameaux gris-rougeâtres. Feuilles lancéolées, glabres, luisantes, un peu connées à la base, souvent résineuses en dessus, blanches-tomenteuses en dessous (fig.). Pédicelles droits et cachés dans un amas de bractées ovoïdes, acuminées et soyeuses en dedans. Sépales glabres mais ciliés, sub-orbiculaires, tuberculeux. Capsule ronde, tomenteuse (fig.). Graines petites, polyédriques, lisses, ou à peine rugueuses. — Forêts et broussailles, calcifuge — AC : Al-2, Ol, 03 : var. petiolatus M. — I Ibéro-Maur. — « Ouerd »

2047.  — C. ladaniferus L.

Feuillles sessiles ………………… subsp. ladanifer Mar
Feuilles pétiolées ………………… subsp. mauritianus Pau & Sennen Mar Alg

 
 
Cistus ladanifer
Photo: Dobignard

— Feuilles linéaires, révolutées, de 4 mm de large au plus, sessiles ou subsessiles. Fleurs petites pour le genre. Pétales de 8-10 mm seulement, blancs. Style très court ou nul. Stigmate grand et capité. Capsule à 5 loges. Arbrisseaux ne dépassant pas 1m ................ 3

3  Pédoncules, pédicelles et sépales soyeux-villeux et argentés (fig.). Sépales longuement acuminés, dépassant la capsule. Plante très rameuse, dressée ou ascendante. Feuilles linéaires de 0,60-3 cm X 2-3 mm de large, lisses en dessus, tomenteuses-canescentes en dessous, nettement révolutées et à nervure médiane marquée, obtuses au sommet, atténuées à la base et brièvement connées, les jeunes glutineuses. Inflorescence d’abord compacte au sommet des rameaux et entourée par des bractées, puis s’allongeant en ombelle 3-5 flore accompagnée souvent à la base par deux autres fleurs. Pétales obovales-cunéiformes. Capsule ovale, à poils étoilés courts. Graines brunes et lisses — Collines calcaires littorales, forêts et broussailles — R : Al, Ol, 03 — End. Alg. Maroc I — (= C. Munbyi Pomel).

2048. — C. sericeus Munby, non Vahl incl. in C. munbyi Pomel

 
Cistus sericeus
Photo: Medjahdi

— Pédoncules, pédicelles et sépales brièvement pubescents, non argentés (fig.). Sépales ovales, aigus ou obtus, plus courts ou dépassant à peine la capsule. Arbrisseau de 50-100 cm, dressé, très rameux. Feuilles linéaires, obtuses, révolutées, de 1-2,5 cm de long sur 1-2 mm de large, glabres en dessus et tomenteuses en dessous, à nervure médiane marquée, sessiles. Inflorescence du type ci-dessus. Pétales obovales-cunéiformes. Capsule ovale-oblongue, incluse, pubérulente (à poils étoilés). Graines ferrugineuses et granuleuses — Broussailles des montagnes — C : Hl, AS1-2, R : ailleurs : A2, 01-3 — | Ibér. Baléares. Sicile. N.A. j — (= C. rosmarinifoUus Pourret, C. Clusii Dunal, C. fastigiatus, incl. C. Sedjera Pomel et C. viridis Willh.) — « DU el maza ».

  2049 _ C. libanotis L. auct. Afr. N., incl. in C. clusii Dunal

Cistus clusii
Photo: Medjahdi

4 Feuilles pétiolées (au moins brièvement) ou atténuées en pétiole ............... 5

— Feuilles nettement sessiles ………………………… 11

5  Fleurs jaune pâle. Plante à aspect de C. villosus. Buisson de 40-50 cm peu rameux, à rameaux dressés, velus surtout sur les calices et à la base des pétioles. Feuilles ovales-lancéolées, de 20-25 x 12-15 mm, atténuées en un court pétiole, glabres, rugueuses en-dessus, fortement veinées et hispides en dessous. Fleurs moitié plus petites que dans C. polymorphus} longuement pédonculées comme dans C. salvifolius et à sépales velus-hérissés. Feuilles bractéales larges, embrassantes à la base — RR : K2 : Le Gouraya de Bougie, parmi les parents — Cette plante, qui n’existe pas dans l’herbier Debeaux, est décrite d’après l’auteur : C. polymorphus X C. salvifolius. X C. Debeauxii Nov. Hybr.

-  Fleurs blanches, blanches à sommet rouge ou rouges ...........................  6

6  Fleurs blanches à sommet rouge. Aspect général de. C. salviifolius. — RRR : Al : forêts de la Réghaïa —

C. salviifolius  x C. monspeliensis. = C. rerhayensis Batt.

— Fleurs blanches ou rouges …………………………  7

7 Pétiole ailé et s’élargissant en graine amplexicaule (fig.). Style nettement marqué et filiforme. Fleurs rouges. Arbrisseau dressé et ascendant, très rameux. Feuilles elliptiques ou ovales-oblongues, de 1-7 X 0,80-2,60 cm, planes ou à marge légèrement ondulée ou crispée, plus ou moins couvertes de poils étoilés sur les deux faces; dessus vert sombre et dessous canescent et pâle; ± glutineuses. Pédoncules et pédicelles blanchâtres-tomenteux. Fleurs en cymes ombelliformes, par 3-5, rarement solitaires. Sépales ovales, acuminés, entièrement ou partiellement villeux. Capsule oblongue-globuleuse, très velue. Graines brunes, lisses ou finement rugueuses. — Forêts claires et pentes broussailleuses des montagnes — Polymorphe — | Méd. | — « Irgel », « Qaçça » — ( = C. polymorphus Willk.).

2050. — C. villosus L. incl. in C. creticus L.

a)  Feuilles présentant sur les deux faces un indumentum dense de poils étoilés et de poils longs. Pas de poils glanduleux. Sépales argentés villeux (fig.) — AR : A2 (= C. eriocephalus Viv., C. villosus var. in canus (Spach) Freyn)..

var eriocephalus (Viv.) Grosser = C. creticus subsp. eriocephalus (Viv.) Greuter
& Burdet

— Caractères ci-dessus non réunis ……………………… b

b) Pétiole très fortement dilaté. Limbe à poils épars simples et étoiles, généralement pas de poils glanduleux. Feuilles ± obtuses — Çà et là, AS1 : Dj. Aïssa (C.incanus var. Reichenbachii Hochr.).

var. mauritanicus Grosser incl. in subsp. eriocephalus (Viv.) Greuter &
Burdet

— Pétiole non comme ci-dessus ………………………… c

c) Feuilles planes présentant, à la fois, des poils étoilés, simples et glanduleux. Pédicelles et sépales glandulés — Algérie ? — (C. corsicus L0*5*)

var. corsicus (Lois.) Gross. = C. creticus subsp. corsicus (Loisel.) Greuter &
Burdet

— Feuilles à marges crispées ou ondulées. Dessous à poils étoilés et poils longs épars. Jeunes rameaux et pédicelles glanduleux — AC : Al-2, 03 (signalé aussi à Oran mais nous ne l’y avons par revu) — (— C. creticus L., C. polymorphus Willk. var. creticus (L.) Batt.).

var. undulatus (Spach) Gross. Emend. Dans. incl. in C. creticus subsp. eriocephalus (Viv.)
Greuter & Burdet

— Pétiole non ailé ………………… 8

8  Fleurs rouges ………………… 9

— Fleurs blanches ………………… 10

9  Feuilles blanches tomenteuses sur les deux faces

— 1) X C. Clau sonii FQ. et M. : Al : Koléa, Castiglione, Douaouda = C. albidus X C. heterophyïlus

— 2) X C. canescens Swet. (= C. albatus Bonnet) C. albidus X C. villosus : Al : Ténès, Montenotte. Ces deux plantes sont très proches l'une de l’autre et difficiles à différencier.

— Feuilles vertes sur la face supérieure et canescentes sur la face inférieure. Buisson très rameux, divariqué. Feuilles très courtement pétiolées, elliptiques ou ovales-lancéolées, de 1,5-3 X 1-1,5 cm, vert gai en dessus, rudes et réticulées-nerviées, à poils étoilés et raides sur les deux faces. Pédoncules et calices un peu velus (fig.). Inflorescence en cyme paniculée, parfois fleurs solitaires. Pétales roses ou violacés à onglet jaune, de 2-2,5 cm de long. Style filiforme et marqué. Stigmate hémisphérique. Capsule ovoïde, brillante, velue à poils appliqués. Graines réticulées et apiculées. — Forêts claires et broussailles littorales et sub-littorales — C : Al, 01 — Ibéro.-Maur. 1 — « Cfeira » (= C. asperifolius Pomel, C. cartaginensis Pau). Mar Alg

2051. — C. heterophyllus Desf.

 
Cistus heterophyllus
Photo: Medjahdi

10  Pédicelles, pièces de l’épicalice et sépales longuement hirsutes. Feuilles lancéolées ou ovales-lancéolées. Inflorescence terminale mais avec tendance à l'unilatéralité. — Plante nettement intermédiaire entre les C. monspeliensis et C. salvifolius. Aspect de C. monspeliensis mais non visqueux comme celui-ci. Feuilles à forme intermédiaire, ovales lancéolées. Fleurs 2-5, de taille intermédiaire entre celle des parents. — Ol : Dj. Khar (Montagne des Lions) (= C. monspeliensis L. X C. salvifolius L.). Mar Alg

  x C. florentinus Lam.

— Pédicelles, pièces de l’épicalice et sépales simplement poilus ou, parfois même, ± glabres. Feuilles ovales-elliptiques ou ovales-oblon gues. Fleurs solitaires ou réunies 2-5 au sommet des pédoncules. Buisson de 30-80 cm, dressé ou diffus, très ramifié, non visqueux. Feuilles ± rugeuses, à poils étoilés sur les deux faces, souvent vert gai (un peu plus pâles en dessous) (fig.). Pédoncules très longs. Fleurs grandes (4-5 cm de diam.), blanches avec l’onglet jaune. Pièces de l’épicalice cordiformes, plus grandes que les sépales. Style très court. Stigmate discoïde. Capsule pentagonale et ± tronquée au sommet, incluse, entièrement déhiscente. Graines fortement réticulées — Forêts claires, broussailles. Non calcifuge mais préfère les sols siliceux — Très polymorphe — CC dans le Tell — [ Euras. Méd. | — « Cfeira » Mar Alg Tun Lib

2052. C. salviifolius L.

 
Cistus salviifolius
Photo: Dobinard
Cistus salviifolius
Photo: Chatelain

11  Fleurs rouges ou pourprées ………………12

— Fleurs blanches ou blanches guttées de rouge …………………… 13

12  Feuilles vertes sur les deux faces (malgré la présence d’un tomentum épais); ondulées-crispées. Plante de 30-60 cm, dressée ou à rameaux décombants, vert pâle et couverte de longs poils blancs entremêlés de poils étoilés (fig.). Feuilles connées à la base, couvertes de poils étoilés, à 3 nervures égales, oblongues ou ovales-lancéolées, rugueuses. Fleurs de 3-4 cm de diam., subsessiles et fasciculées au sommet des rameaux, à l’aisselle de feuilles bractéales lancéolées-aiguës. Pièces de l’épicalice lancéolées. Sépales ovales et longuement acuminés, velus. Style marqué, égalant les étamines. Stigmate hémisphérique. Capsule oblongue, petite (2-3 fois plus courte que le calice), glabre ou un peu tomenteuse au sommet. Graines réticulées-rugueuses, subté traédriques — Forêts et broussailles, sur silice — RR : Al : Saoula (localité détruite), Ol : Dahra : entre l’O. el Abid et Aïn Tedjel — I W. Méd. | — « Mellits ». Mar Alg Tun

  2053_ C. crispus L.

 
Cistus crispus
Photo: Dobignard

— Feuilles tomenteuses-blanchâtres sur les deux faces, planes (fig.). Plante dressée de 40-100 cm, toute couverte d’un tomentum blanchâtre, velouté de poils étoilés. Feuilles semi-amplexicaules mais non connées, ovales-oblongues ou lancéolées, à marge un peu révolutée, présentant à la face supérieure une nervure principale bien saillante et, à la face inférieure 3-5 nervures saillantes et anastomosées. Fleurs grandes (5-6 cm de diam.), solitaires ou 2-3 en ombelle, toujours terminales. Pièces de l’épicalice subcordiformes à la base, égalant les sépales. Sépales amplement ovales à la base et atténués au sommet. Pétales égalant 2-3 fois le calice. Graines fovéolées — Broussailles des plaines et des basses montagnes — AC : Al-2, Cl, 03, HI-2 « Atai ». Mar Alg

  2054. — C. albidus L.

 
Cistus albidus
Photo: Dobignard

13  Feuilles tomenteuses sur les deux faces, les inférieures ondulées crispées. Style marqué, droit, égalant les étamines. Sous-arbrisseau de 20-50 cm, diffus, très odorant, couvert de longs poils simples et de poils étoilés. Feuilles oblongues gaufrées en dessous, veloutées, tri nerviées. Fleurs petites (2 cm de diam.), 2-8 en grappes unilatérales. Pédoncules dressés. Pièces de l’épicalice plus grandes que les sépales, cordiformes, velues ainsi que les sépales. Stigmate discoïde. Capsule arrondie, tomenteuse, deux fois plus courte que le calice, oligosperme, à 5 valves incomplètes. Graines chagrinées, grosses (les plus grosses du genre) — Forêts claires et broussailles, calcifuge — RR : Al : Zaccar, Atlas de Blida — | W. Méd. | — ( — C. Poulzolzii Delile, C. crispus X monspeliensis Auct. plur.).

2055. — C. varius Pourret incl. in C. pouzolzii Delile

— Feuilles soit glabrescentes soit tomenteuses seulement en dessous. Style très court.... 14

14  Sépales couverts de tubercules pourvus de nombreux poils courts. Feuilles sessiles, linéaires-lancéolées, à marge révolutée, vertes en dessus et canescentes en dessous. Fleurs solitaires ou par 3-5 en grappes unilatérales. Pétales de 2,5-4 cm de diam., blancs ou guttés de rouge à la base — R : Al, Ol — (= X C. Loretii Rouy et Fouc., C. cyprins Lamk. var. angustifolius Willk., C. ladaniferus L. X C. monspeliensis L.). Mar Alg

   xC. stenophyllus Link.

— Sépales non tuberculeux, longuement poilus. Arbuste atteignant en moyenne 1 m de haut, ramifié dès la base, velu-visqueux en toutes ses parties. Feuilles lancéolées ou linéaires, 1-3 nerviées, rugueuses, à marges révolutées, un peu connées-engainantes à la base, à poils épars sur la face supérieure et étoilés-tomenteux en dessous. Fleurs blanches, de 2-3 cm de diam., réunies 2-8 en grappes unilatérales (fig.). Pièces de l’épicalice et sépales ovales-cordiformes, à sommet aigu, ± velues. Pièces de l’épicalice plus grandes que les sépales. Style très court. Stigmate discoïde. Capsule arrondie, oligosperme — Forêts et broussailles en terrain non calcaire — CCC dans toute l’Algérie — I Méd. I — «Oum aliya », «Tame itibt ». Mar Alg Tun

2056. — C. monspeliensis L.

 
Cistus monspeliensis
Photo: Medjahdi

C. ×aguilari Pau Mar 

C. atlanticus (Humbert & Maire) Demoly Mar*

Cistus atlanticus
Photo: Justin

C. atriplicifolius Lam. Mar

C. calycinus L.

C. ×canescens Sweet = C. albidus L. × C. creticus L. Mar

C. ×cheiranthoides Lam. Mar

C. ×corbariensis Pourr. ex Dunal Mar

C. ×cyprius Lam. = C. ladanifer L. × C. laurifolius L. Mar Alg

C. ×dyonisii Sennen Mar*

C. ×glaucus Pourr. Mar

C. halimifolius L. Mar Alg Tun

C. ×incanus L. = C. albidus L. × C. crispus L. Mar

C. laurifolius L. subsp. atlanticus (Pit.) Sennen & Mauricio Mar*

C. munbyi Pomel Mar Alg

C. ocymoides Lam. Mar

C. populifolius L. subsp. major (Dunal) Heywood Mar

C. pouzolzii Delile Mar Alg

C. ×santae (Sauvage) Demoly Mar*

C. ×santae (Sauvage) Demoly Mar Alg

C. ×verguinii Coste & Soulié Mar

C. ×vinyalsii Sennen = C. salviifolius L. × C. creticus L. Mar

C. lasianthus Lam. Mar

[Halimium (Dunal) Willk.] = Cistus

Arbrisseaux ou sous-arbrisseaux à feuilles opposées et sans stipules. Fleurs blanches ou jaunes (guttées à la base ou non). Petales fugaces. Trois sépales, pas d’épicalice ou pièces de l'épicalice peu marquées. Etamines nom breuses et inégales, toutes fertiles. Style court. Capsule trivalve, fragile.

1  Fleurs blanches. Feuilles étroites (largeur maximum 5 mm). Inflorescences en cymes ombelliformes, sur plusieurs verticilles (var. verticillatum Brot.) Willk. (fig.). Plante modeste de 20-40 cm, à aspect de Cistus libanotis, dressée, ascendante ou couchée. Feuilles linéaires, ciliées et hispides. Fleurs médiocres (pétales de 10-15 mm). Pédicelles plus longs que les calices, épaissis sous la fleur. Epicalice absent. Sépales ovales, velus ou pubescents-visqueux. Capsule ovoïde acuminée, pubérulente. Graines tuberculeuses et tétraédriques. — Clairières des forêts. Calcifuge — RR : 03 : Tlemcen, Terni —Méd. |.

2057. — H. umbellatum (L.) Spach. = Cistus umbellatus L.

— Fleurs jaunes (guttées ou non de noir à la base). Feuilles d’au moins 5 mm de large. Inflorescences en cymes paniculées. Arbuste de 20-100 cm ou même plus, très rameux. Feuilles oblongues ou oblancéolées, tomenteuses, argentées, couvertes de poils étoilés, 4x2 cm, les supérieures sessiles, les inférieures brièvement pétiolées. Inflo rescences allongées. Pétales de 12-20 mm. Pédicelles égalant environ les sépales, un peu épaissis sous la fleur. Epicalice à 1-2 (R : O) pièces, deux fois plus courtes que les sépales. Sépales ovales, acuminés obtusiuscules, recouverts par des trichomes squamiformes (parfois) (fig.). Capsule ovoïde, pubérulente, incluse. Graines rt tuberculeuses. — Forêts claires et broussailles des terrains sablonneux. Calcifuge — AC : 01-3, Hl, Kl-2-3, RR ailleurs : ssp halimifolium Guinea — | W. Méd. | — « Maliya » — (= Helianthemum halimifolium Willk., H. lepidotum Spach.)....

2058. — H. halimifolium (L.) Willk. = Cistus halimifolius L.

 
halimium halimifolium
Photo: Medjahdi

Tuberaria (Dunal) Spach

Calice à 5 sépales, les extérieurs (épicalice) variables. Pétales 5 (très rarement absents). Etamines généralement nombreuses, inégales, fertiles. Ovaire à 3 loges incomplètes. Style nul (dans notre dition). Feuilles toutes trinerviées, les basilaires en rosette et non stipulées.

1  Plantes vivaces à tige naissant d’une rosette de feuilles radicales atténuées en pétiole embrassant, velues, soyeuses-argentées, oblancéolées. Feuilles caulinaires, sessiles, glabres et aiguës. Fleurs jaune pâle et immaculées, de 2-3 cm, 3-7 en grappe. Pédicelles longs, arqués-réfléchis durant l'anthèse. Calice glabre et grand (fig.). Pièces de Pépicalice linéaires-lancéolées. Sépales ovales ou ovales-lancéolés. Stigmate sessile et trilobé — Rocailles, clairières des forêts — R : Kl-2-3, Cl — | W. Méd. | — (= Cistus Tuberaria L., Tuberaria melastomatifolia (Spach) Grosser, T. nervosa (Lamk.) Vicioso).

2059. — T. vulgaris Willk. incl. in T. lignosa (Sweet) Samp.

— Plantes annuelles. Dernières feuilles stipulées. Jeunes cymes fortement scorpioïdes. Fleurs généralement petites ou médiocres ...................... 2

2  Fleurs subsessiles ou sessiles (pédicelles de qq. mm). Feuilles très caduques. Plante de 10-30 cm, très hirsute, à poils blancs et étalés. Inflorescence scorpioïde, multiflore. Fleurs peu apparentes. Calice et épicalice hispides (fig.). Pièces de Pépicalice cordiformes-asymétriques et plus grandes que les sépales. Pétales fugaces, jaunes, guttés à la base. Capsule incluse, villeuse — Clairières, pâturages sablon neux des plaines — AR : 01-3 — | Ibéro-Mar. j — (= Cistus echioides Lamk., Helianthemum echioides Pers., H. scorpioides Coss.). Mar Alg

2060. — T. echioides (Lam.) Willk.

— Fleurs nettement pédicellées. Plante particulièrement polymorphe — Méd. | — « Oum el terfas » — (= Cistus guttatus Lk., Helianthemum guttatum (L.) Mill.). Mar Alg Tun Lib

2061. — T. guttata (L.) Fourreau

a) Pédicelles plus longs que les sépales dès avant l'anthèse ………………… b

— Pédicelles avant l'anthèse plus courts ou égalant tout au plus les sépales ………………… f

b) Pétales plus courts que les sépales ou à peine plus longs, parfois nuls. Pédicelles très glabres, filiformes. Fleurs petites. Plante cendrée, de 8-30 cm ,grêle. Feuilles inférieures lancéolées, les supérieures linéaires. Inflorescence d’abord scorpioïde puis lâche. — Çà et là dans le Tell — (= Helianthemum inconspicuum Thib.).

ssp. inconspicua (Thib.) Comb. nov. = T. inconspicua (Pers.) Willk.

— Pétales deux fois aussi longs que les sépales. Fleurs voyantes ………………… c

c) Pièces de l’épicalice plus courtes que celles du calice avant l’anthèse, jamais aussi larges ou longs après l’anthèse. Pédicelles grêles ………………… d

— Pièces de l’épicalice égalant environ celles du calice à l’anthèse; ensuite plus longues (ssp. macrosepala) ou plus larges, cordiformes. Pédicelles robustes ………………… e

d) Plante ± hirsute. Feuilles et stipules planes. Pédicelles fructifères 3 fois aussi longs que le calice. — Forêts, pâturages sablonneux — CC dans le Tell (= Tuberaria variabilis Willk., H. guttatum (L.) Mill. ssp. Milleri (R. et F.) M., incl. H. plantagineum Willk., H. viscidum Pomel, H. patulum Pomel).

ssp. variabilis (Willk.) R. Lit. ??

— Plante glabrescente ou subglabrescente. Feuilles crassiuscules à marge ± révolutée. Pédicelles fructifères égalant les sépales ou, tout au plus, deux fois aussi longs — AC : Tell oriental (=: Cistus bupleurifolius Lamk.), Tuberaria bupleurifolia (Lamk.) Willk., Helianthemum bupleu rifolium Dunal).

ssp bupleurifolia (Lamk.) Comb. nov. incl. in T. guttata

e) Stipules supérieures 3 fois plus courtes que les feuilles. Feuilles basi laires linéaires-lancéolées 4-6 X 0,3-0,5 cm. Plante de 30-40 cm, rude, villeuse. Inflorescence dense, racémiforme. Pédicelles épais et, géné ralement dressés à la fructification, couverts d’une villosité cendrée. Pétales jaunes, capsule incluse, pubérulente. Graines lisses — RR : K3 : Edough (= Cistus acuminatus Viv,).

ssp. acuminata (Viv.) Comb. nov. = T. acuminata (Viv.) Grosser

— Stipules supérieures atteignant la demi-longueur des feuilles. Feuilles basilaires elliptiques-lancéolées (5-8 cm de long sur 1,2-3 cm de large). Plante dressée, robuste, de 30-80 cm. Pédicelles fructifères arqués. Epicalice un peu plus court que le calice, à pièces glabrescentes ou un peu hérissées. Capsule incluse : var. subaequisepala Grosser — R : 01-3, K2 — (= Helianthemum macrosepalum Dunal). Mar Alg Tun

ssp. macrosepala (Dunal) Comb. nov. = T. macrosepala (Salzm. ex Boiss.) Willk.

f) Pétales nuls. Plante de 8-20 cm, dressée, cleistogame. Etamines en nombre restreint et très courtes. Feuilles basilaires obovales-spatulées. Pédicelles fructifères arqués. Pièces de l’épicalice beaucoup plus courtes que le calice — RR : Al, Cl — (Helianthemum guttatum ssp. Lipopetalum Murb.).   Alg Tun

ssp. lipopetalum (Murb.) comb. nov. = T. lipopetala (Murb.) Greuter & Burdet

— Pétales présents ………………… g

g) Capsule villeuse. Pièces de l’épicalice acuminées, sublinéaires, plus courtes que les sépales. Graines couvertes de tubercules blanchâtres. Fleurs jaunes, non guttées grappes denses — R : Al, 01-3. AC : Al, Ol, H1 (= Helianthemum villosissimum Pomel, Tuberaria glomerata Willk., non H. glomeratum Dunal).

ssp. villosissima (Pomel) Comb. nov. incl. in T. guttata

— Capsule glabre …………………  h

h)  Pièces de l’épicalice oblongues. Pédicelles à pilosité blanche. Pétales non guttés. Plante grêle, cendrée-villeuse. — RR : Al, 01-2 — (= Tube varia praecox Grosser) Alg Tun

ssp. praecox (Salzm.) Comb. nov. = T. praecox (Salzm. ex Boiss. & Reut.) Grosser

— Pièces de l’épicalice obliquement cordées. Pédicelles très hirsutes (fig.) — R: 01-3 Helianthemum discolor Pomel).

ssp. discolor (Pomel) Comb. nov. incl. in T. guttata

T. commutata Gallego [Afr. N. ?] Mar?

Helianthemum Mill. (Hélianthème)

« Ergiga », « Fegga », « Serd », « Zejzel » (espèces vivaces) « Qecis el terfas », « Oum el terfas » (espèces annuelles)

Calice à 5 sépales, les extérieurs (épicalice) sensiblement plus courts que les intérieurs. 5 pétales, jaunes, blancs ou rouges, absents dans les fleurs cléistogames. Etamines nombreuses ou très nombreuses, toutes fertiles. Trois carpelles. Style toujours présent, soit court et droit, soit long et incurvé en S à la base. Stigmate capité, grand, généralement trilobulé et papilleux.

CLE DES SOUS-GENRES ET DES SECTIONS

1  Feuilles inférieures sans stipules. Les moyennes et supérieures pouvant être stipulées ou non. Style toujours plus court que les étamines et, généralement, fortement arqué. Etamines nombreuses et plurisériées. Plantes vivaces à fleurs jaunes et petites ………………… (Sous-genre Plectolobum)

— Feuilles toutes stipulées  (Sous-genre Ortholobum) ………………… 2

2  Etamines très nombreuses (30 à 100) et plurisériées. Plantes toujours vivaces …………………sect. eu-helianthemum

— Etamines en nombre relativement petit (7-20) ………………… 3

3  Plantes annuelles et modestes, telliennes. Style court et dressé ………………… sect. Brachypetalum

— Plantes sufïrutescentes, désertiques. Style long, filiforme, ascendant ou géniculé ou flexueux ………………… sect. Eriocarpon

Subgen. Ortholobum Willk.

Section eu-helianthemum Dunal in DC.

Description :

Remarque préliminaire : De cette section, telle qu’elle a été comprise par Dunal, Spach et Willkomm ont cru devoir extraire une section que le premier a baptisée du nom d’Argyrolepis et le second de Polystachyum. Les principaux caractères pratiques justifiant cette séparation sont : l’inflorescence simple dans Euhe lianthemum et composée dans Argyrolepis (— Polystachyum) ainsi que la forme de la capsule qui est ovoïde ou globuleuse dans le premier cas et ellipsoïde-trigone dans le deuxième. Or, si dans la majeure partie des cas ces caractères paraissent utilisables, il existe, malgré tout, des cas de transition où la forme de la capsule est douteuse et où l’inflorescence n’occupe pas une position tranchée. Tel est, par exemple, le cas de H. ruficomum Pomel qui a des inflorescences tantôt simples, tantôt géminées. Nous avons donc jugé utile d’en revenir, dans le cas qui nous occupe, à la conception de Dunal. Précisons en outre que nous avons dû traiter cette section, de loin la plus compliquée du genre, de façon particulièrement artificielle. La variabilité de la couleur des fleurs, ainsi que l’existence de nombreux hybrides et de formes de transition nous a imposé l’établissement de très nombreux pro parte que, pour la compréhension des espèces, nous avons fait figurer par la suite dans l’étude spécifique correspondante.

1 Inflorescence en cymes corymbiformes, denses et rameuses (parfois grappes géminées ou ternées). Capsule ellipsoïde-trigone ........................... 2

— Inflorescence toujours simple (lâche ou dense). Capsule ovoïde ou globuleuse ........... 5

2  Pièces de l’épicalice amplement ovales larges de 5 mm, plus courtes que les sépales et mucronées. Sous-arbrisseau de 10-30 cm, à tiges dressées et nombreuses. Feuilles elliptiques ou lancéolées, courtement pétiolées, blanchâtres-tomenteuses, à poils étoilés, 1,5 X 1 cm. Fleurs jaune safran, en grappes 5-10 flores pédicellées. Pétales de 1 cm env. Boutons floraux arrondis, gros comme un pois, velus et simulant (par reflexion des pièces de l’épicalice) une tête de chat (fig.) — Forêts, broussailles et pâturages du littoral — R : 01 : Aïn E1 Turck, etc. — | Ibéro-Mar. |. Mar Alg

2062. — H. caput-felis Boiss.

Helianthemum caput_felis, Rif
Photo:Rouviere

— Pièces de l’épicalice linéaires ou linéaires-lancéolées .................. 3

3  Plante couverte d’un indumentum constitué par des écailles peltées, brillantes et radiées, absolument caractéristiques (fig.). Plante suffrutescente de 10-30 cm, grêle, en touffes denses. Feuilles lancéolées ou linéaires-spatulées, non enroulées sur les bords, charnues, brusque ment rétrécies en pétiole, 10-30 X 3-10 mm, jaune-verdâtre (fig.). Inflorescence en fausses grappes terminales généralement ternées et longuement pédonculées, à 20-30 fleurs chacune. Boutons floraux ovoïdes-aigus. Pétales jaunes à onglet plus sombre, un peu plus longs que les sépales. Capsule oligosperme, incluse et tomenteuse — Terrains salés — R : Cl : environs d’Oran : La Sénia, Misserghin,Valmy, etc. | Espagne |. Alg

2063. — H. squamatum (L.) Pers.

— Plantes sans le tomentum très spécial ci-dessus …………………  4

4  Feuilles petites (1,20 cm de long au plus), les inférieures obovales, les supérieures linéaires ou linéaires-lancéolées. Sépales présentant sur les nervures des poils raides et naissant en faisceau d’un tubercule — Cf. plus loin : ssp. ruficomum.

H. hirtum p.p. auct. Afr. N., incl. in H. ruficomum (Viv.) Spreng.

— Feuilles toutes lancéolées, linéaires ou lancéolées-linéaires, à marge révolutée, ou plane (fig.); les médianes de 1,2-4,5 cm. Sépales glabriuscules ou à marge ciliée-villeuse. Plante cespiteuse de 20-50 cm. Tiges dressées, canescentes et db rougeâtres, peu nombreuses. Feuilles à face inférieure tomenteuse-blanchâtre, la supérieure cendrée. Inflorescence en cymes pseudo-racémiformes groupées par 3-5; chacune à 20-30 fleurs. Boutons floraux ovoïdes-aigus. Pétales jaunes, de 5-10 mm de long. Capsule 3-6 sperme, incluse, velue au sommet. Graines ovales, brunes et lisses — Forêts et broussailles — CC : dans le Tell — Eurt Méd. I — (= Heliantkemum lavandulœjolium (Lamk.) DC. non Mill.).

 2064. — H. racemosum (L.) Pau sensu QS incl. in H. syriacum (Jacq.) Dum. Cours.

Helianthemum syriacum, monts des Trara
Photo: Medjahdi

5  Plante entièrement glabre à l’exception de 1 ou 2 cils qui ornent l’extrémité des feuilles, des stipules et des sépales. Petite plante dressée ou ascendante de 10-20 cm, vert gai. Feuilles courtement pétiolées, linéaires-lancéolées, rigides, ne dépassant pas 2 cm de long. Inflorescence unilatérale, 5-12 flore. Sépales jaunes, assez grands (fleur de 25 mm de diam.). Capsule incluse, tomenteuse, ovale-triquêtre — Douteux pour l’Algérie — I Ibéro-Mar.

 H. piliferum Boiss. = H. neopiliferum Muñoz Garm. & Navarro

— Plantes non entièrement glabres …………………  6

6  Plantes ± glanduleuses-visqueuses (au moins en certaines de leurs parties existent des glandes pédicellées). Ces plantes peuvent, par ailleurs, être aussi ± tomenteuses ......... 7

— Plantes ± velues ou tomenteuses mais jamais glanduleuses visqueuses ........... 11

7  Plante entièrement glanduleuse-visqueuse, de 15-30 cm, très rameuse et très typique par sa viscosité (fig.). Feuilles inférieures linéaires elliptiques, les autres linéaires ou linéaires-lancéolées. Stipules linéaires, plus longues que les pétioles. Inflorescences 4-1-2 flores, courtes, à bractées simulant des stipules. Pièces de l’épicalice spatulées-linéaires, un peu plus courtes que les sépales. Sépales ovales-mucronés, à côtes marquées, parsemés de bouquets de poils raides sur les côtes. Capsule incluse, trigone-obtuse, brièvement tomenteuse. Graines finement tuberculées, comprimées — Terrains arides du littoral — AC : 01-2-3 : var. viscarium Guinea — j Ibéro-Maur. | — (= var. viscidum (Grosser) E. et M., H. viscarium B. et R. s. str.). Mar Alg

2065. — H. viscarium Boiss. et Reut. p.p.

— Plantes non entièrement glanduleuses-visqueuses …………………  8

8  Fleurs roses. Plante de 30 cm env., rameuse dès la base. Tiges visqueuses dans le haut. Feuilles linéaires-lancéolées, planes et comportant sur les 2 faces des glandes visqueuses (la face inférieure porte aussi des poils étoilés). Fleurs en grappe terminale assez fournie. Pièces de l’épicalice 3 fois plus courtes que les sépales. Sépales ovales obtus, rougeâtres et avec des glandes visqueuses, à 3-4 nervures avec de longs poils sétacés. Capsule égalant environ le calice. Graines petites et rugueuses, la plupart stériles — RR : Ol : Misserghin (Ravin du Puits au S-S-E du Dj. Kraïch) — (— X H. virgatum Desf. X H. viscarium B. et R.)

X H. Doumerguei Faure ??

— Fleurs blanches …………………  9

9  Feuilles densément tomenteuses sur les deux faces. Aspect de H. pilosum var. subobtusatum dont elle a les feuilles, l’inflorescence à grappes courtes et les stipules petites. S’en éloigne par son calice à nervures présentant de longs poils blancs, par son épicalice glanduleux, par ses stipules densément glanduleuses et par ses boutons floraux aigus — RR : 01 : Le Cagnaret, près d’Oran, sur sables — (= H, pilosum (L.) Pers.

var. subobtusatum M. x H. viscarium B. et R.). x H. subviscosum F. et M.

— Feuilles non tomenteuses, glabrescentes ou subglabrescentes, peu ou pas glanduleuses …………………  10

10  Feuilles à marge très révolutée et glabre; à peine glanduleuses et présentant des soies à l’apex et sur la nervure médiane de la face inférieure. Côtes des sépales ne présentant pas de longs poils blancs en faisceaux. Stipules lâchement glanduleuses, se terminant par plusieurs soies, Epicalice à peine glanduleux. Sépales lâchement glanduleux à la base — RR : 01 : La Macta — (= H. viscarium B. et R. X H. pilosum (L.) Pers. var. pergamaceum (Pomel) M.).

X H. subhispidulum B. et R.

— Feuilles glabrescentes sur la face inférieure; à marge peu révolutée et ciliée. Côtes des sépales présentant de longs poils blancs en faisceaux. (Cf. complément de description plus haut) : var, hispidulum Willk. RR. Ol. La Macta.

  viscarium B & R, p.p.

11  Pétales blancs teintés de rose. Aspect intermédiaire entre H. pilosum var. pergamaceum et H. virgatum. Calice pubérulent et ne compor tant que des poils étoilés courts et clairsemés, intermédiaire comme grandeur entre C. virgatum et C. pilosum var. pergamaceum. Graines pour la plupart avortées — RRR : 03 : Tlemcen, près des ruines de Mansourah — (= H. pilosum (L.) Pers. var. pergamaceum (Pomel) M. X H. virgatum Desf.).

x H Murbeckü Faure

— Pétales soit entièrement blancs (à onglet jaune) soit roses, soit rouges, soit jaunes ………………… 12

12  Pétales roses ou rouges ………………… 13

— Pétales blancs ou jaunes ………………… 15

13 Sépales présentant, au moins entre les côtes, un épais tomentum cendré-pulvérulent (par ailleurs, les côtes peuvent présenter de longs poils blancs fasciculés). Plante dressée de 15-30 cm, généralement tomenteuse-blanchâtre. Feuilles, très courtement pétiolées, lancéolées-linéaires, atteignant 3 cm, à face supérieure verte et face inférieure tomenteuse-canescente. Stipules subfiliformes. Inflorescence subunilatérale, 5-10 flore. Pièces de l’épicalice plus courtes que les sépales. Sépales amplement ovales, obtus. Capsule incluse, à pubescence étoilée. Graines avec de fines aspérités — Clairières des forêts, rochers et rocailles arides, pâturages — CC : 01-3, AR : A2 — lbéro~Maur. | (fig.).

2066. — H. virgatum (Desf.) Pers.

subsp. africanum (Murb.) Dobignard  Tun*

subsp. ciliatum (Desf.) Murb. Tun Lib Egy

subsp. virgatum Mar Alg Tun(?)

Helianthemum virgatum
Photo: Dupont

— Sépales soit entièrement glabres, soit ne présentant qu’une étroite ligne marginale de poils blancs ………………… 14

14  Plante des sables maritimes. Feuilles brièvement pétiolées, elliptiques ou oblongues, à marge =t révolutée, charnues et vertes, glabres et luisantes en dessus et tomenteuses-cendrées en dessous (fig.). Calice ovoïde et non rouge, entièrement glabre. Pétales d’un beau rose. Capsule ovoïde-globuleuse, égalant le calice. Graines brunes, pubescentes — Sables maritimes — R : Ol — forma maritimum nov. nom | End. |.  Alg*

2067. — H. maritimum Pomel p.p.

— Plantes du Tell, des hauts plateaux ou du Sahara. Calice soit glabre à côtes seules colorées de rouge, soit glabre à l’exception d’une courte ligne marginale de poils blancs et coloré en rouge avec les nervures plus claires (cf. plus loin).

H. pilosum p.p.

15  Pétales blancs ………………… 16

— Pétales jaunes ………………… 20

16 Pédicelles et sépales couverts de très longues soies blanches et simples qui donnent à l’inflorescence un aspect particulièrement hirsute— (forma albiflormn (Batt.) Comb. nov.) — RRR : K2 : Babors, cf. plus loin).....

 H.  helianthemoides (Desf.) Grosser p.p.

— Calice soit simplement tomenteux soit ± poilu mais jamais de façon à rendre l’inflorescence hirsute ………………… 17

17  Feuilles linéaires ………………… 18

— Feuilles elliptiques, ovales, ovales-lancéolées ou oblongues ………………… 19

18  Sépales aigus; les jeunes présentant sur et entre les côtes un tomentum dense de poils étoilés, ± glabrescents par la suite. (Cf. plus haut) : var. maroccanum Bail, forma albiflorum M. — 03 : Ténira, Terny.

H. virgatum (Desf.) Pers. p.p.

— Sépales aigus ou obtus, glabres ou velus, présentant parfois unique ment un tomentum étoilé mais celui-ci se localise alors sur les côtes (fig.). Plante cespiteuse. Feuilles concolores ou discolores, ± pubescentes en-dessus et, ordinairement tomenteuses en-dessous. Stipules linéaires. Pièces de l’épicalice 3 fois plus courtes que les sépales. Sépales membraneux-pellucides, à 4 côtes marquées et souvent colorées. Calice ovoïde. Fleurs blanches ou roses — Plante très polymorphe — Forêts claires, broussailles et lieux secs — CC : en Oranie, AR : ailleurs — (inclus A. pergamaceum Gross., H. asperum Batt.).

2068. — H. pilosum (L.) Pers. ?? H. pergamaceum Pomel

19 Stipules toutes linéaires-subulées, filiformes, les inférieures et les moyennes égalant tout au plus les pétioles, les supérieures plus longues que les pétioles. Plante de 20-30 cm, très ramifiée à la base, tomenteuse, dressée-étalée. Feuilles pétiolées à pétiole court, elliptiques, oblongues ou ovales, ± révolutées, à face supérieure variable, l’inférieure à tomentum étoilé. Pièces de l’épicalice égalant le 1/3 des sépales. Sépales ovales, obtus ou aigus, tomenteux. Capsule égalant le calice ou plus grande — RR : 01-3 — Méd. I. Mar(?)

2069. — H. appeninum (L.) Mill.

— Stipules linéaires-lancéolées ou lancéolées, toutes plus longues que les pétioles : var. albiflorum (Boiss.) Emb. et M., fo. suffruticosum Boiss.) E. et M. (cf. plus loin)

 H.  croceum (Desf.) Pers. p.p.

20  Feuilles glabres (parfois de très rares poils étoilés). Feuilles linéaires, se terminant par 1-3 soies. Grappe solitaire et pauciflore, subglobuleuse. Pédicelles velus. Calice fusiforme et couvert de longs poils blancs fasciculés. Sépales lancéolés (fig.) — RR : SS : Brezina, El Goléa, M’zab | End. |.... Alg*

2070. — H. eriocephalum Pomel

— Feuilles pubescentes ou hispides ………………… 21

21 Feuilles elliptiques, aiguës, atteignant 2,5 cm de long, révolutées. Face supérieure très verte et comportant, uniquement, de très longs poils blancs étalés et un peu épars. Face inférieure blanche-tomen teuse à feutrage très épais de poils étoilés, à nervure médiane mar quée, ciliée, hispide. Pédicelles et calices hérissés de longs poils blancs; ceux du calice situés sur les nervures et allant de nervure à nervure ou même plus longs. Parties intercostales du calice à épais feutrage de poils étoilés jaunâtres. Inflorescence courtement pédonculée, densiflore. Pédicelles égalant environ les calices. Pièces de l’épicalice spatulées-linéaires, très hirsutes, deux fois plus courtes que les sépales. Sépales ovales, mucronulés, pouvant atteindre 1 cm (fig.). Pétales jaunes ou blancs de 1,2 cm env. Capsule tomenteuse, ovoïde, bien plus courte que le calice. Graines comprimées, finement granulées — Rocailles calcaires des basses et moyennes montagnes — CC : 03, Hl, RR : Kl-2 : var. Fontanesii (B. et R.) E. et M. — End. N.A. — (— Helianthemum Fontanesii B. et R., H. vulgare Pers. var. Fontanesii B. et T.).

2071. — H. helianthemoides (Desf.) Grosser

— Feuilles soit à indumentum uniquement étoilé-tomenteux sur les deux faces soit, au contraire, à indumentum mixte de poils longs et de poils étoilés sur une des faces ou sur les deux, ou enfin à face inférieure glabre ………………… 22

22 Sépales glabres entre les côtes, présentant sur les côtes à la fois des poils longs et des poils courts. Feuilles lancéolées, généralement révolutées. Corolle blanc jaunâtre à fond sulfurin. Style violet pourpre — RR : Algérie orientale : El Guerrah, Mt Refaa — (= H. glauco pergamaceum Batt., H. pilosum (L.) Pers. var. exasperatum M. X H. glaucum (Cav.) Pers.).

x H. chevallieri M. ??

— Sépales non glabres entre les côtes et velus sur elles. Fleurs franchement jaunes ou ocrées (ou blanches en de rares cas) ………………… 23

23  Boutons floraux ± fusiformes tordus ou non — Steppes pierreuses des hauts plateaux et du Sahara — N.A. I.

2072. — H. hirtum (L.) Pers. sensu QS incl. in H. ruficomum (Viv.) Spreng.

a) Calice nettement tordu. Feuilles vertes en dessus et canescentes en dessous (fig.). Grappes simples ou, le plus souvent, géminées — CCC — N. A. Trip. Cyr. | — (= H. hirtum var. deserti Coss., H. eremophïlum Pomel, H. desiderii Sennen). Mar Alg Tun Lib

ssp. ruficomum (Viv.) M. = H. ruficomum

— Calice non ou à peine tordu, jaune verdâtre. Feuilles vertes sur les deux faces. Plante fleurissant parfois la première année — R : Hl, AS1-2 : Brezina, El Abiod, Sidi Cheikh (— H. Bergevinii M.).

ssp. bergevinii (M.) M. incl. in H. ruficomum

— Boutons floraux ovoïdes, obtus ou apiculés. Plante humble de 10 25 cm, cespiteuse, à rameaux décombants. Feuilles courtement pétiolées, les moyennes et supérieures ovales-lancéolées ou ovales-oblongues, charnues. Stipules supérieures grandes, lancéolées-linéaires et très généralement plus longues que le pétiole. Cymes racémoïdes, 3-15 flores. Fleurs jaunes (très rarement blanches). Bractées plus courtes que les pédicelles ou les égalant tout au plus. Epicalice à pièces linéaires-lancéolées, vertes et ciliées. Capsule égalant presque les sépales, polysperme, à tomentum léger et étoilé. Graines ovoïdes polyédriques, généralement obscures et finement granuleuses — Forêts claires, rocailles, pâturages des montagnes — AR : AS1-2, Al, 03 — | W. Méd. | — Particulièrement polymorphe — (= Cistus croceus Desf., C. glaucus Cav., non Pourret nec Salisb., nec Desf., if. glaucum (Cav.) Pers., incl. H. Clausonis Pomel).

2073. — H. croceum (Desf.) Pers.

subsp. croceum Mar Alg Tun

 
Helianthemum croceum, GA Maroc
Photo: Dupont

subsp. suffruticosum (Boiss.) Sauvage ex Dobignard Mar

Section Brachypetalum Dunal

inflorescences généralement simples, parfois géminées. Plantes toujours annuelles. Pétales (dans la très grande majorité des cas) plus courts que les sépales ou parfois même abortifs. Etamines en petit nombre (7-15) et unisériées. Style court et dressé. Capsule triquêtre, glabre ou glabriuscule, rarement pubescente. Graines ovoïdes-triquêtres.

1 Sépales scarieux, minces et semi-transparents. Plante dressée de 8-25 cm. Tiges et rameaux velus. Feuilles pétiolées, linéaires-lancéolées ou linéaires-oblongues, à marge révolutée, atteignant 30 X 3 mm. Stipules linéaires, acuminées, sessiles et 3-4 fois plus courtes que les feuilles. Inflorescences 3-9 flores, lâches, subpaniculées. Fleurs pendantes. Pédicelles filiformes, les fructifères atteignant 1 cm, pendants et récurvés. Pièces de l'épicalice linéaires et 3 fois plus courtes que les sépales. Sépales ovales, les fructifères vésiculeux, à 4 nervures saillantes et pourpres, membraneux-pellucides (fig.). Pétales jaunes, inclus. Capsule globuleuse, pubérulente et incluse. Graines papilleuses-tuberculées, brunes, anguleuses et très grosses — Broussailles, pâturages rocailleux et sablonneux — CC : dans le Tell — | Méd. Mar Alg Tun Lib Egy

2074. — H. aegyptiacum (L.) Mill.

— Sépales coriaces, épais et opaques ………………… 2

2 Plante visqueuse. Sépales obtus. Plante généralement naine (2,5-10 cm), multicaule, visqueuse-pubescente. Tiges rougeâtres en général. Stipules grandes et lancéolées, 3 fois plus courtes que les feuilles. Fleurs lâchement disposées par 3-6, pendantes, pédicelles épais de 0,7-1,2 cm, courbés vers le bas dès l’anthèse et très fortement réfléchis après (fig.). Pièces de l'épicalice étroitement linéaires et 2 fois plus courtes que les sépales. Sépales ovoïdes et obtus, à 5 côtes bien marquées. Pétales jaunes, plus courts que les sépales. Capsule bien plus courte que le calice, glabre, oligosperme. Graines grosses, tétraédriques et grises — Pâturages sablonneux et pierreux — R : Cl, A2 : Duperré, Teniet, Ol. AC : 03 : var. retrofractum (Pers.) Maire — | W. Méd. Crète | — (= Helianthemum retrofractum Pers.). Mar Alg

2075. — H. sanguineum (Lag.) Dunal

— Plantes non visqueuses. Sépales acuminés. Fleurs dressées ………………… 3

3  Fleurs subsessiles ou très courtement pédicellées. Calices fructifères subsessiles ou brièvement pédicellés. Inflorescence fructifère com pacte même au stade fructifère …………………4

— Fleurs pédicellées. Inflorescence =fc lâche au stade fructifère ………………… 6

4 Graines couvertes de papilles cristallines, brillantes à maturité (fig.). Plante exiguë (7-13 cm) mais dressée-ascendante, fortement tomen teuse. Feuilles brièvement pétiolées, lancéolées ou obovales-lancéolées, obtuses, à villosité étalée sur les deux faces et à face inférieure couverte de poils étoilés, les inférieures caduques. Stipules linéaires lancéolées, deux fois plus courtes que les feuilles. Inflorescence dense et contractée, de 2-4,5 cm, puis spiciforme. Fleurs subsessiles. Pièces de l'épicalice linéaires, bien plus courtes que les sépales. Sépales ovales-lancéolés, fortement récurvés à la fructification. Pétales jaunes, linéaires-lancéolés. Capsule jaunâtre et parcheminée, glabre sauf à l'apex qui est pubescent. Graines roses — Steppes, pâturages rocailleux et sablonneux — R : A2, Ol, H1 — | Ibéro-Maur. I — (= H. biseriale Pomel). Mar Alg Tun

  2076. — H. papiliare Boiss.

— Graines soit entièrement lisses, soit fovéolées et par ailleurs lisses ………………… 5

5  Calices fructifères imbriqués sur deux rangs. Pétales lancéolés. Plante de 8-20 cm, dressée ou ascendante, généralement grêle. Feuilles vert cendré, brièvement pétiolées, obovales-lancéolées ou lancéolées, à tomentum dense de poils étoilés sur les deux faces et villeuses en dessus. Stipules linéaires, 2-3 fois plus courtes que les feuilles. Fleurs serrées, en grappe unilatérale, à la fin spiciforme. Pédicelles courts (2-3,5 mm de long) dressés et velus. Calice fortement tordu avant l’anthèse. Pièces de l'épicalice étroitement linéaires et aiguës, deux fois plus courtes que les sépales. Sépales oblongs-lancéolés, très villeux, les fructifères atteignant 10-12 mm. Pétales jaunes. Capsules incluses, de 5 mm de long env., acutiuscules et pubérulentes. Graines ferrugineuses et grossièrement fovéolées — Stations sèches et rocail leuses — RR : 02 : Duperré — I Ibéro-Maur. .

2077. — H. villosum Thib. sensu QS incl. in H. angustatum Pomel

— Calices fructifères non imbriqués sur deux rangs (fig.). Pétales cunéi formes. Plante humble, pubescente. Feuilles brièvement pétiolées, obovales ou oblongues, étoilées-tomenteuses sur les deux faces, les inférieures caduques. Sépales linéaires-lancéolés, 2-3 fois plus longs que le pétiole. Pédicelles dressés, très courts (2 à 4 fois plus longs que le calice). Capsule égalant environ les sépales, ovoïde-globuleuse, de 6 mm env. Graines roses et petites — Steppes et pâturages déser tiques — AR : Hl, CCC : AS1 — | End. N.A. | — (= H. salicifolium (L.) Mill. var. brevipes (Coss.)).

2078. — H. apertum Pomel = H. ledifolium subsp. apertum (Pomel)
Greuter & Burdet

6  Pédicelles fructifères arqués-dressés à angle droit au sommet; tou jours plus longs que les calices. Bractées égalant à peine les pédicelles (fig.). Plante très polymorphe, de 5-30 cm, multicaule et rameuse, à indûment variable. Feuilles caulinaires brièvement pétiolées, ovales-lancéolées, elliptiques ou elliptiques-oblongues, rarement sub orbiculaires, à limbe couvert de poils étoilés. Sépales linéaires-lancéolés ou ovales-lancéolés. Fleurs nombreuses, en grappes lâches et feuiliées, non scorpioïdes avant l'anthèse et distiques ensuite. Bractées linéaires-lancéolées, aiguës et sessiles. Pédicelles fructifères de 0,50-1,20 cm de long. Boutons floraux ± tordus. Pièces de l'épicalice 2 fois plus courtes que les sépales. Sépales souvent récurvés à la fructification. Pétales nets, très courts ou parfois nuls. Capsule glabre, variable. Graines polyédriques, papilleuses ou non sur les angles, rosées — Pâturages — Al-2, 01-3 : SS : Biskra — Euras. Ewr. mêrid, Méd. Occ. | — (= Cistus salicifolius L.; incl. H. intermedium Thib.; H. ambiguum Pomel). Mar Alg Tun Lib Egy

2079. — H. salicifolium (L.) Mill.

— Pédicelles fructifères dressés mais non arqués. Bractées foliacées éga lant ou dépassant les fleurs (fig.). Plante entièrement velue-tomenteuse, à port variable, généralement dressée ou ascendante, rarement prostrée, de 10-40 cm. Feuilles caulinaires pétiolées, elliptiques, lan céolées ou obovales, aiguës et de 1-5 cm de long, verdâtres en dessus et canescentes en dessous; ± velues, rugueuses à l’état adulte et parfois denticulées sur les marges. Stipules égalant, généralement, la demi-longueur des feuilles; lancéolées, lancéolées-linéaires ou li néaires. Fleurs en grappes 3-12 flores, scorpioïdes avant l’anthèse puis ± lâches. Pédicelles épais. Pièces de Pépicalice lancéolées-linéaires, 3 fois plus courtes que les sépales. Sépales ovales-lancéolés, sou vent récurvés à la fructification. Pétales cunéiformes, jaunes avec une tache dorée à leur base. Capsule égalant environ le calice ou légèrement incluse, glabre et coriace. Graines rosées ou ferrugineuses, ± fovéolées, glabres ou papilleuses — Clairières des forêts, champs incultes, pâturages — I Canaries-Euras.-Afr. sept j — (= Cistus ledifolius L.; Helianthemum nilotieum Pers.) — Très polymorphe.

2080. — H. ledifolium (L.) Mill.

subsp. ledifolium Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. apertum (Pomel) Raynaud ex Greuter &
Burdet Mar Alg Tun

Section Eriocarpon Dunal

Plantes sous-frutescentes. Inflorescences généralement simples, rarement géminées. Fleurs souvent cléistogames. Pétales jaunes, le plus souvent plus courts que les sépales. 15-20 étamines. Style long, filiforme, ascendant, géniculé ou flexueux. Capsule arrondie ou trigone, pubescente ou hirsute. Plantes humbles désertiques. Inflorescences parfois persistantes, s’indurant après la fructification et. alors piquantes.  

1  Fleurs nettement pédicellées (le pédicelle égalant au moins le 1/3 de la longueur du calice (fig. 2081) ………………………… 2

— Fleurs sessiles ou subsessiles ………………………… 4

2  Pédicelles fructifères aussi longs ou plus longs que les sépales. Plante simplement pubescente à poils simples et poils étoilés, cespiteuse, à rameaux diffus ou dressés. Feuilles ovales-lancéolées, vertes, révolutées ou non, variables suivant les périodes et en fonction de la sécheresse. Inflorescences 5-12 flores, lâches ou ± denses. Pédicelles réfractés après l'anthèse (fig.). Fleurs souvent cléistogames. Pétales pellucides. Pièces de l'épicalice linéaires, pouvant égaler les sépales. Capsule pubescente et incluse. Graines lisses, comprimées — Pâturages rocailleux désertiques — AR : SS — | Sah. Palest. | — (incl.H. libycum Pomel).  Mar Alg Tun Lib Egy

2081. — H. kahiricum Delile

— Pédicelles fructifères plus courts que les sépales. Plante soit velue laineuse, soit glabre ou glabrescente ..................................  3

3 Plante velue-laineuse, très rameuse, à base di ou trichotome. Feuilles lancéolées, obtuses aux deux extrémités, pouvant atteindre 25 mm de long. Inflorescence dense, 8-12 flore. Pièces de l'épicalice linéaires. Sépales particulièrement villeux, longuement acuminés (fig.). Pétales obovés-cunéiformes. Capsule incluse, deux fois plus courte que le calice, très villeuse (fig.). Graines papilleuses, comprimées et roses — Terrains rocailleux désertiques — RK : SS1 : M’Zab — End. (— H. metlilense Coss. et Dur.). Mar Alg Tun Lib

2082. — H. getulum Pomel

— Plante glabre ou glabrescente. Buisson dense. Feuilles elliptiques, planes. Sépales elliptiques-lancéolés et mucronés. Pédicelles fructifè res deux fois plus courts que les sépales. Pétales égalant les sépales. Capsule à villosité courte — R : SC : Tefedest, Tassili — I End. Alg*

  2083.— H. geniorum M.

4 Sépales comportant, à l’extérieur, un indumentum étoilé entre les côtes, ainsi que de longs poils blancs sur leurs bords et leur base. Par contre, les côtes elles-mêmes sont démunies de longs poils blancs et n’ont que des poils étoilés (fig.). Capsule à pilosité uniquement étoilée — Lieux pierreux secs et désertiques — AC : SS, SC. RR : en Algérie — (= H. confertum Willk., non Dunal). Mar Alg Tun Lib

2084. — H. ellipticum (Desf.) Pers.

— Sépales comportant à l’extérieur un indumentum étoilé entre les côtes, et de longs poils blancs sur celles-ci. Capsule présentant, à la fois, un indumentum de poils étoilés et de poils longs localisés vers le haut (fig.) ………………………… 5

5 Sépales ovales ou ovales-lancéolés, s’atténuant graduellement en pointe aiguë et un peu allongée (fig.), intérieurement à soies apprimées. Plante à tiges ligneuses dressées pouvant atteindre 150 cm. Capsule mûre plus courte que les sépales — Lieux sablonneux —R : SS2 : lisières des ergs, El Goléa — [ Sah.-Canaries Mar Alg Tun Lib

2085. — H. confertum Dunal

— Sépales ovales-orbiculaires, obtus ou obscurément mucronulés, intérieurement glabres. Plante en buisson imbriqué ne dépassant guère 50 cm (fig.). Capsule mûre toujours plus longue que les sépales — Pâturages désertiques, rocailles, sables — Plante polymorphe —Méd. Sah. |. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

  2086. — H. lippii (L.) Dum. Cours.

 
Helianthemum lippii
Photo: Chatelain

a)  Racine grêle. Rameaux peu nombreux et ne dépassant pas 20 cm de long. Rameaux et feuilles à indumentum floconneux. Feuilles oblongues elliptiques ou oblongues-linéaires atteignant 25 X 9 mm — RR : SS — (= H. velutinum Pomel).

var velutinum (Pomel) Murb. incl. in H. lippii

— Racines épaisses. Rameaux nombreux et pouvant atteindre 30-40 cm ..... b

b) Rameaux dressés et peu intriqués, allongés, pouvant atteindre 40 cm. Feuilles linéaires. ou linéaires-oblongues atteignant 20 X 3 mm — CCC : SS, SC. R : Ol, Al, Hd, Hl-2 — (= H. sessiliflorum Desf.).

var. sessiliflorum (Desf.) Murb. incl. in H. lippii

— Rameaux divariqués et ± intriqués, ne dépassant pas 30 cm de long. Feuilles oblongues-linéaires ou elliptiques-oblongues, atteignant 10 mm de long sur 3 mm de large — AR : AS1, Hl, SS1.

var. iniricatum Murb. incl. in H. lippii

Subgen. Plectolobum Willk. ,Représenté par la seule section Chamaecistus

Feuilles inférieures toujours sans stipules (les moyennes et supérieures stipulées ou non). Style plus court que les étamines, à base fortement arquée ou flexueuse. Etamines nombreuses et plurisériées. Fleurs jaunes et petites. Plantes vivaces.

1 Pas de rosette basillaire de feuilles. Feuilles toutes sans stipules. Petit arbrisseau de 30-50 cm, très rameux, à rameaux divariqués et à port de Fumana. Feuilles brièvement pétiolées, linéaires, atteignant 1-1,3 cm, vertes sur les deux faces. Inflorescences nombreuses et pauciflores (2-4 flores), à fleurs distantes. Pédicelles d’abord droits et rigides puis réfractés, un peu plus longs que les calices. Pièces de l’épicalice étroitement linéaires et courtes. Sépales ovales-obtus, 5-nerviés de 5 mm env. (fig.). Pétales jaunes, légèrement plus longs que les sépales. Ovaire soyeux. Capsule égalant environ les sépales, pubes cente. Graines comprimées et chagrinées — Forêts claires, broussailles des collines calcaires du littoral, très localisé — CCC : 01 : Sahel d’Oran, 02 — (fig.) — J Maroc : Mellila . Mar Alg

2087. — H. pomeridianum Dunal

N.B. ; si calice de 10-15 mm, accrescent et fleurs par 1-2 à l’aiselle des feuilles, .....cf. Fumana calycina.

— Divisions de la souche se terminant par une nette rosette de feuilles sous laquelle naissent les rameaux florifères ………………………… 2

2 Feuilles supérieures à stipules grandes et foliacées, lancéolées et pétiolées (fig.). Plante puissante, hispide, lâchement cespiteuse. Ra meaux, hirsutes ou glabrescents. Feuilles pétiolées, les inférieures ovales, de 1-1,5 X 0,6-1 cm, les moyennes et supérieures ovales-oblon gues ou lancéolées, plus petites, obtusiuscules, à marge ± révolutée. Feuilles jeunes blanches-tomenteuses en dessous, les adultes vertes des deux côtés ou au moins en dessus. Grappes 6-15 flores, générale ment ternées. Epicalice à pièces lancéolées ou ovales-lancéolées, 3 fois plus courtes que les sépales, longuement ciliées poilues. Pétales deux fois longs comme le calice, jaunes. Capsule villeuse au sommet, égalant environ le calice.. Graines brunes — Forêts claires, broussailles et pâturages montagnards — AC : A2, 03 — | End. Alg. Mar. |. Mar Alg

2088. — H. polyanthum (Desf.) Pers.

— Feuilles supérieures soit sans stipules soit à stipules petites et non foliacées ………………… 3

3  Feuilles non ovalisées à la base. Plante humble, de 7-20 cm. Feuilles sans stipules, obovales ou oblancéolées, à face supérieure comportant un tomentum de poils étoilés et de longs poils simples ou fasciculés. Inflorescence argentée. Fleurs par 3-6 en grappes lâches. Fleurs jau 4 Feuilles ± vertes sur les deux faces, jamais blanchâtres-tomenteuses. Plante de 5-30 cm. Tiges rampantes ou ascendantes, noires ou noirâtres, lâches et diffuses, glabres ou non, jamais blanchâtres-tomenteuses. Feuilles cordiformes ou ovoïdes, denticulées ou entières, pla nes ou révolutées, de consistance variable, toutes non stipulées ou les supérieures stipulées. Inflorescence en grappes simples, géminées ou ternées, toujours lâches. Pédicelles plus longs que le calice. Fleurs jaunes, petites (5-13mm de diam.). Bractées caduques. Sépales obtus, ovales-oblongs, striés, pubescents. Capsule oblongue, incluse, velue au sommet. Graines anguleuses, rouge brique — Terrains sablonneux et pierreux — Polymorphe — I Ibér. Maur. | — (fig.).

2090. — H. origanifolium (Lam.)Pers.

a) Feuilles glabrescentes à la face inférieure et ne présentant pas de longs poils rares. Fleurs de 5-8 mm de diam., en panicules ± rameuses. Epicalice égalant le 1/3 du calice. Dernières feuilles stipulées : var. origanifolium E. Guinea — CCC : Ol. Mar Alg

ssp. origanifolium sensu Afr. = ssp. africanum M.B. Crespo, M.A. Alonso & al.

— Feuilles densément velues, molles, à face inférieure ± couverte de poils étoilés. Fleurs de 5-13 mm de diam. Inflorescences simples. Epi calice égalant 1-1,5 la longueur du calice. Feuilles toutes sans stipules;  : var. molle forma majus (Willk.) FQ. et Rothm. — R : 01 : Oran, Rach goun, Nemours.   Alg(?)

ssp.  molle (Cav.) F. Q. et Rothm. sensu Afr. = ssp. africanum M.B. Crespo, M.A. Alonso & al.

ssp. africanum M.B. Crespo, M.A. Alonso & al.
(ssp origanifolium et molle seraient absents d'Afr. du Nord.)
 Absence de stipules au niveau des feuilles terminales et indumen des tiges formé de longs (1.3mm) poils bifurqués ou simples (poils trifurqués ou stellés absents!)

— Feuilles à face inférieure blanchâtre-tomenteuse, la face supérieure pouvant être ou non blanchâtre-tomenteuse. Feuilles supérieures stipulées (au moins les 1-2 dernières paires). Plante très polymorphe, de taille et d’aspect très variables — I Eur. mérid. (sauf France) N.A. j.

2091. — H. cinereum (Cav.) Pers.

a) Feuilles à face supérieure recouverte d’un tomentum dense lui donnant un aspect canescent, ovales-arrondies ou arrondies-obtuses, à base cordiforme. Stipules grandes et persistantes — RR : AS3 : Aurès, Sgag (— H. rubellum Presl var. argenteum M., H. cinereum Cav. ssp. eu cinereum M.). 

 ssp cinereum Mar Alg

subsp. argenteum (Maire) Dobignard Mar Alg

subsp. rotundifolium (Dunal) Greuter & Burdet Mar Alg Tun Lib

besoin de  revoir toutes ces subsp

— Feuilles à face supérieure très glabre et ne comportant que de rares poils bifurqués ou fascicules, mais non étoilés : var. rubellum (Presl.) Pau — C : Kl, Al, Ol, 03, AS1, H1 — (— H. cinereum ssp. rubellum

var. eu-rubellum M., H. c. var. paniculatum (Dunal) Pau, ind. H. prostratum Pomel, H. tenuicaulis Pomel, H. floribundum Pomel).

ssp. rubellum (Presl.) M.

H. canariense (Jacq.) Pers. Mar

H. crassifolium Pers. subsp. crassifolium Tun Lib

subsp. djeniense Le Houér Tun*

H. grosii Pau & Font Quer Mar*

H. leptophyllum Dunal [Afr. N. ?] Mar?

H. marifolium (L.) Mill. [Afr. N. ?] Alg?

H. mathezii Dobignard Mar*

H. nummularium (L.) Mill. subsp. nummularium [Afr. N. ?] Alg?

H. oelandicum (L.) DC. Mar Alg(?)

H. sauvagei Raynaud Mar*

H. vesicarium Boiss. Tun Lib Egy

H. violaceum (Cav.) Pers. subsp. subobtusatum (Maire) I. Soriano Mar Alg

Fumana (Dunal) Spach

Sous-arbrisseaux. Feuilles linéaires, alternes ou opposées. Pétales jaunes, généralement bien marqués. Etamines nombreuses, les extérieures en général stériles (pas d'anthères) et moniliformes ou simplement filamenteuses. Chez F. calycina, les étamines sont toutes fertiles. La plante est toutefois un Fumana par ses ovules anatropes et son embryon spiralé (les ovules sont orthotropes dans Helianthemum). Calice à 5 pièces (épicalice présent). Style grêle, géniculé à la base ou subdressé, égalant les étamines et épaissi au sommet. Stigmate trilobé. Capsule triloculaire.

1  Feuilles inférieures opposées, les supérieures pouvant être alternes. Plante humble, densément cespiteuse, à tiges dressées ou ascendantes. Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées obtusiuscules ou mucronées, ± révolutées sur les marges. Stipules obtuses, linéaires-subulées. Inflorescences racémiformes, terminales, 3-8 flores, pubescentes visqueuses. Bractées petites, linéaires. Pédicelles plus longs que les sépales. Pétales obovales, jaunes immaculés. Capsule ovale-globuleuse, glabre, à six graines — Forêts claires, rocailles, pâturages — CC par tout — j Euras. Af. sept. I — Polymorphe (— incl. F. glutinosa (L.) Bumat, F. laevis Cav., F. viridis Ten., F. juniperina Dunal). Mar Alg Tun Lib Egy

2092. — F. thymifolia (L.) Spach ex Webb

Fumana thymifolia, Honaine
Photo:medjahdi

— Feuilles toutes alternes ………………………… 2

2 Capsules à 6 graines. Feuilles stipulées. Plante diffuse, très rameuse, lâchement cespiteuse. Rameaux filiformes, récurvés et glabres. Feuilles sessiles, sétacées-linéaires, glabres, révolutées et mucronées, les adultes portant à leur base (avec les stipules) un fascicule de petites feuilles. Inflorescences terminales, lâches, 5-10 flores, accompagnées de bractées. Pédicelles grêles, 2-3 fois aussi longs que les sépales, glabres (fig.). Pièces de l’épicalice petites et ciliées. Sépales glanduleux-pubescents, ovales, de 5-8 mm. Pétales citrins. Capsule brillante. Graines réticulées-fovéolées — Rochers et rocailles — C dans toute l’Algérie — | Eur. Méd. I. Mar Alg Tun Lib

2093. — F. laevipes (L.) Spach.

— Capsule à 12 graines (en de rares cas 6 à 9 graines par avortement mais, dans ce cas, les feuilles sont sans stipules) ………………… 3

3  Feuilles stipulées. Plante très rameuse, lâchement cespiteuse. Rameaux verdâtres. Feuilles brièvement pétiolées ou subsessiles, linéaires ou elliptiques-lancéolées, planes, aiguës, vertes sur les deux faces, briève ment pubescentes, généralement glanduleuses-visqueuses en-dessus (fig.). Stipules beaucoup plus courtes que les feuilles. Inflorescences 1-7 flores, sans bractées. Pédicelles robustes et épaissis sous les fleurs. Pièces de l’épicalice lancéolées-linéaires. Sépales ovales, acuminés. Capsule ovoïde, brillante. Graines réticulées-fovéolées.  — Broussailles, pâturages rocailleux des basses montagnes — R : Cl, H2, AS3 —E- Méd- I-  Mar Alg Tun Lib Egy

2094. — F. arabica (L.) Spach.

— Feuilles sans stipules ………………………… 4

4  Plante puissante (30-100 cm). Calice de 10-15 mm à sépales longue ment acuminés (fig.). Arbrisseau dressé, très glabre. Rameaux supérieurs junciformes. Feuilles sessiles, elliptiques r lancéolées ou linéaires, vert glauque. Fleurs extra-axillaires, solitaires ou par 2 sur le même rameau. Pédicelles glabres, rougeâtres, épaissis sous la fleur. Pièces de Fépicalice 3-4 fois plus petites que les sépales. Sépales ovales, les floraux de 8-9 mm, les fructifères atteignant 15 mm. Capsule normalement 12-sperme mais pouvant être 6-9 sperme par avortement. Graines grandes, glabres et brunes. — Clairières et broussailles et basses montagnes — AC : A2 — | End. Alg. Maroc — (= F. arbuscula Bail, F. Spachii var. calycina Coss., F. Fontanesii Pomel).

 2095. — F. calycina (Dunal) Clauson ex Ball incl. in F. fontanesii Pomel

— Plantes modestes (10-30 cm). Calice de 6-9 mm, à sépales obtus ou un peu aigus. Plante sufïrutescente à rameaux dressés. Feuilles sessiles, linéaires, obtuses, glabres, charnues. Fleurs solitaires ou en cymes 2-5 flores. Pédicelles grêles, les fructifères arqués et 3 fois plus longs que les feuilles situées à leur base. Pièces de l'épicalice moitié plus courtes que les sépales (fig.). Sépales ovales. Capsule ovale-trigone, glabre et brillante. Graines noires et lisses — Clairières des forêts, rocailles des montagnes — Polymorphe — | Euras. Alg. Maroc | — (= F. Spachii G.G.).

2096. — F. ericoides (Cav.) Gand.

subsp. ericoides Mar Alg

a) Grappes non feuillées, à bractées petites. Tiges dressées a longs poils glanduleux. Feuilles décroissantes, 1-4 flores. Pièces de l'épicalice et sépales poilus-glanduleux. — CC partout — (— F. Spachii Batt. Fl. Alg., non G.G., F. scoparia Pomel).

var. scoparia (Pomel) M. = F. scoparia Pomel

— Grappes feuillées. Inflorescences 1-2 flores. Pédicelles longs ou courts. Calice à nervures ciliées-scabres. — Hl, AS1 — (—F. montana Pomel). Mar Alg Tun Lib

var. montana (Pomel) Grosser = subsp. montana

F. fontanesii Pomel Mar Alg Tun

F. fontqueri Güemes Mar*

F. juniperina (Lag. ex Dunal) Pau Mar* Tun?

F. laevis (Cav.) Pau Mar

F. paradoxa Heywood Mar

F. procumbens (Dunal) Gren. & Godr. Mar


ERICACEAE

Arbres ou arbustes à feuilles lancéolées ou éricoïdes. Inflorescences variables. Fleurs 4-5 mères. Calice soudé à sa base. Corolle tubuleuse ou en grelot à 4-5 lobes courts. Etamines 10, libres, insérées sur le disque. Ovaire à 4-5 carpelles multiovulés. Fruit drupacé ou capsulaire.

CLE DES GENRES

1  Feuilles lancéolées ovales, grandes, 2-5 fois plus longues que larges. Fleurs blanches de 6-9 mm, à corolle rapidement caduque, à 5 lobes. Etamines 10 (fig. 2097). Arbre souvent assez élevé ………………………… Arbutus

— Feuilles aciculaires très étroites, petites, 8-15 fois plus longues que larges. Fleurs roses ou rosées bien plus petites, à corolle persistante, à 4 lobes (fig. 2098). Etamines 8. Arbustes en général assez bas .... Erica

Arbutus (Tourn.) L. (Arbousier)

Petit arbre à écorce brunâtre. Feuilles alternes persistantes, finement serrulées 2-5 X 1-3 cm, luisantes. Inflorescences en grappe lâche terminale. Calice à lobes triangulaires très courts. Corolle en grelot, rétrécie au sommet du tube (fig.). Baie rouge globuleuse 1-2 cm, hérissée de tubercules lignifiés pyramidaux — Garrigues, forêts — CC dans le Tell. RR ailleurs : AS1-2 — I Méd. I — « Mothrounia » « Tictsnou >. Mar Alg Tun

2097. — A. unedo L.

 

Erica (Tourn.) L. (Bruyère)

1  Fleurs assez grandes, longues de 5-7 mm en grelot, rétrécies au sommet du tube (fig. 2099), en grappes terminales courtes, paraissant verticillées à pédicelle plus court que la fleur. Sous-arbrisseau ne dépassant pas 20 à 30 cm — Forêts de chênes lièges — RR : K2 : Cap Rosa : var. numidica Maire — Méd. AtL Alg

2098. — E. cinerea L.

— Fleurs plus petites, longues de 3-4 mm au plus, campanulacées, non rétrécies au sommet du tube (fig.) en grappes très denses, à pédicelle bien plus long que la fleur. Arbustes plus élevés ………………2

2  Anthères très saillantes hors de la fleur. Fleurs roses ou zt. pourprées, assez grandes 3-5 mm. Feuilles verticillées par 4-6, longues de 8-10 mm. Inflorescences en grappes compactes à fleurs à pédicelle 2-3 fois plus long que la fleur — Garrigues — CC sur tout le littoral — I Méd. (fig. 2098). Alg Tun Lib

  2099. — E. multiflora L.

Erica multiflora
Photo:Medjahdi
Erica multiflora
Photo:Mombrial

— Anthères incluses dans les fleurs. Fleurs très pâles, petites 1,5-2,5 mm. Feuilles verticillées par 3-4 longues de 4-5 mm ………………………… 3

3 Rameaux velus hérissés blanchâtres. Fleurs blanchâtres ou d’un rose très pâle en panicules pyramidales rameuses. Anthères munies de 2 appendices cornus à leur base — Forêts, garrigues — C dans le Tell. RR : ailleurs : Aurès, Monts des Ksour — | Méd. | — « Cheudef » « Ariga » « Aklelendj ». Mar Alg Tun

  2100. — E. arborea L.

 
Erica arborea
Photo: Medjadhi

— Rameaux glabres. Fleurs verdâtres très petites 1-2 mm, en grappes longues et étroites. Anthères sans appendices cornus — Forêts, maquis — AR : Kl-2-3 — | Méd. Atl |. Mar Alg Tun

2101. — R. scoparia L. subsp. scoparia

E. australis L. Mar

E. carnea L. subsp. occidentalis (Benth.) M. Laínz Mar

E. terminalis Salisb. Mar

E. umbellata L. Mar

E. vagans L. [Afr. N. ? éteint ou erreur ?] Alg(E)

E. ciliaris L. Mar


PIROLACEAE

Monotropa L. (Sucepin)

Plante sans chlorophylle, saprophyte vivant dans les forêts de conifères, à tiges solitaires simples. Feuilles squamiformes brunes. Inflorescences terminales unilatérales. Sépales 4, libres pétaloïdes. Pétales 4-5, libres jaunâtres db hispides. Etamines 8-10 sur 2 rangs. Capsule ovoïde à 4-5 loges (fig.) — Forêts de cèdres — RR : Kl : Djurdjura, K2 : Babors — ! Circumbor. I. Alg

2102. — M. hypopitys L.


PRIMULACEAE

Plantes en général herbacées. Fleurs solitaires scapiformes ou en grappes, actinomorphes, rarement zygomorphes, 5-mères (RR 4). Etamines 5 (RR 4) épipétales. Ovaire supère à 5 carpelles, uniloculaire à graines nombreuses. Fruit capsulaire.

CLÉ DES GENRES

1  Feuilles toutes en rosettes basales. Fleurs solitaires ou en ombelle au sommet d’une hampe non feuillée ....................... 2

— Plantes à tiges aériennes feuillées, bien développées portant les fleurs .....  4

2  Feuilles cordées à la base, fleurs roses, solitaires ………… Cyclamen

— Feuilles ovales non cordées à la base. Fleurs non roses ………………… 3

3 Fleurs jaunes assez grandes 15-26 mm, à pétales bilobés au sommet, à tube aussi long que le calice, solitaires ………………… Primula

— Fleurs blanches très petites 2-3 mm, à pétales entiers à tube très court (fig. 2106), inflorescences ombelliformes ………………………… Androsace

4 Fleurs irrégulières à 2 lèvres inégales, roses (fig. 2107) ………………………… Coris

— Fleurs régulières à corolle régulièrement rotacée …………… 5

5  Fleurs très petites à corolle nulle ou bien plus courte que le calice, peu colorée, 1-3 mm. Plantes exiguës hautes de quelques centi mètres ………………………… 6

— Fleurs à corolle bien visible, colorée, dépassant le calice 7-16 mm. Plantes peu élevées ………………………… 7

6  Feuilles opposées linéaires lancéolées. Fleurs pédonculées. Sépales, pétales et étamines 5. Capsule s’ouvrant par 5 valves …………… Asterolinum

— Feuilles alternes ovales. Fleurs sessiles. Sépales, pétales et étamines 4. Capsule à déhiscence pyxidaire ………………………… Centunculus

7  Fleurs bleues ou rouges. Capsule à déhiscence pyxidaire ………………………… Anagallis

— Fleurs jaunes ou blanches. Capsules s’ouvrant par des valves ………………………… 8

8  Fleurs blanches petites 3 mm. Feuilles alternes, les radicales en rosette……Samolus

— Fleurs jaunes bien plus grandes. Feuilles opposées ou verticillées ………… Lysimachia

Cyclamen (Tourn.) L. (Cyclamen, «Hadebi», « Adrioun »,« Tazerdat »)

Plante vivace à souche tuberculeuse. Feuilles cordiformes pétiolées. Fleurs scapiforme à pétales réfléchis au-dessus du tube, nu tantes à l’anthèse.

1  Plante fleurissant en automne, à fleur précédant les feuilles, celles-ci grandes 6-15 cm, maculées de rouge dentées, crénelées sur les marges. Tubercule très volumineux. Fleurs grandes 2-3,5 cm, à gorge dentée. Pédoncule se rétractant en tire bouchon après la floraison (fig.) — Forêts, broussailles — CC dans le Tell, littoral algéro constantinois — | End. E.NA. | — (incl. C. Saldense Pomel) (fig.). Mar Alg Tun

2103. — C. africanum Boiss. et Reut.

Cyclamen africanum
Photo:Medjahdi

— Plante fleurissant au printemps ………… 2

2  Fleurs médiocres 15-20 mm, très odorantes, rose foncé, apparaissant avec les feuilles. Pédoncules se rétractant en tire bouchon après la floraison. Feuilles 5-7 lobées sur les marges. Tubercule petit 1-2 cm — Forêts humides des montagnes — R : K2 : ssp. atlanticum Maire — | Méd. |. Alg

2104. — C. repandum L.

— Fleurs très grandes 30-45 mm, rose pâle à gorge violacée apparais sant après les feuilles. Pédoncules ne se rétractant pas après la flo raison. Feuilles ovales-cordiformes finement dentées tout autour. Tubercule plus gros. Forêts claires. Signalé à la frontière tunisienne (K3) — | Tunisie-E Méd. — (= C. punicum Pomel). Alg Tun

C. persicum Mil!

Primula L. (Primevère)

Feuilles oblongues crénelées gaufrées, pubescentes en dessous, longue ment atténuées en pétiole ailé sur les marges. Souche émettant de nombreux pédoncules uniflores très grêles, longs de 3-8 cm. Fleurs isolées très rarement 2-3, jaune soufre, orangées à la base. Calice laineux sur les angles, fendu presque sur sa demi longueur (fig.) — Sources et forêts humides des montagnes — R : Kl-2-3, Al, RR ailleurs : Ghar-Rouban : var. atlantica Maire et Wilcz. — Euras. [ — « Iferboudi » (= P. acaulis (Grubb.) Hill.). Mar Alg

2105. — P. vulgaris Huds. incl in P. acaulis (L.) L. subsp. atlantica
(Maire & Wilczek) Greuter & Burdet

N.B. — P. officinalis L. a été signalé en Algérie sans localité par Desfontaines.

 Androsace (Toum.) L. (Androsace)

Petite plante annuelle de 5-15 cm. Feuilles elliptiques dentées. Hampes 1-5 rigides, terminées en une ombelle simple à 3-8 fleurs involucrée. Calice fortement accrescent, velu, aussi long que la corolle blanche (fig.) — Pâtu rages, champs — AR : çà et là dans toute l’Algérie, surtout sur les hauts plateaux J Euras. . Mar Alg Tun Lib

  2106. — A. maxima L.

A. villosa L. Mar

Coris Tourn.

Plante en général sous ligneuse, peu élevée. Feuilles linéaires alternes. Inflorescences en grappe terminale. Calice tubuleux campanulé à 5 lobes triangulaires internes et muni extérieurement d’épines (fig.). Corolle rose, longuement tubuleuse à 5 lobes inégaux, les 2 antérieurs bien plus courts — Pelouses, rocailles, garrigues sèches — C dans toute l’Algérie — | Méd. « Haujerak »....

2107. — C. monspeliensis L.

subsp. monspeliensis Mar Alg Tun

 
Coris monspeliensis
Photo: Medjahdi

subsp. maroccana (Murb.) Greuter & Burdet Mar*

subsp. syrtica (Murb.) Masclans Tun Lib

Asterolinum Hoffmans. et Link.

Petite plante de 2-15 cm, dressée, feuillée dès la base. Fleurs isolées à l'aisselle des feuilles, verdâtres, pédonculées, mais plus courtes que les feuilles. Pétales beaucoup plus courts que le calice (fig.). Calice à 5 lobes étroite ment linéaires — Pelouses, garrigues — CC dans toute l’Algérie — I Méd.

2108» — A. Linum-stellatum (L.) Duby = Lysimachia linum-stellatum L.

 
Asteroloinum linum-stellatum
Photo: Medjahdi

Centunculus L.

Petite plante de 2-10 cm d= dressée, ramifiée. Fleurs sessiles à l’aisselle des feuilles de 1-2 mm, blanches à corolle en grelot plus courte que le calice. Bas-fonds humides — RR : Al : Reghaïa, Kl : Akfadou — I Eur. .

2109. — C. minimus L. = Lysimachia minima (L.) U. Manns & Anderb.

Anagallis L. (Mouron)

Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles, 5-mères. Corolle à limbe en général rotacé étalé. Plantes grêles et glabres. Capsules à déhiscence pyxidaire.

1  Feuilles alternes, ovales nettement pétiolées charnues, de 1 cm envi ron. Plante radicante vivace. Fleurs régulièrement alternes à l’ais selle des feuilles à pédoncule court 4-6 mm, blanches à corolle campanulacée, à peine plus longue que le calice — Marais, lieux inondés — R : K3 : Bône, La Calle, Cl; Dj Ouach — | Atl. |.

2110. — A. crassifolia Thore incl. in Lysimachia tyrrhenia U. Manns & Anderb.

— Feuilles opposées, rarement ternées, ainsi que les fleurs, celles-ci colorées longuement pédonculées .............. 2

2  Feuilles pétiolées ovales arrondies, petites 3-6 mm. Petite plante vi vace prostrée à tiges très grêles. Fleurs d’un rose pâle à corolle campanulée 2 à 3 fois plus longue que le calice (fig.). Suintements. RR : K3 : La Calle. Ol : Oran, 03 : Tlemcen, Ghar-Rouban — | Méd. Atî. |. — (= A. repens Pomel).

2111. — A. tenella L. = Lysimachia tenella L.

— Feuilles sessiles d= lancéolées, plus grandes. Plante ± dressée. Fleurs bleues ou rouge vineux à corolle rotacée (fig.) ………………………… 3

3  Plante annuelle. Feuilles lancéolées 1-4 fois plus longues que larges. Fleurs assez petites ne dépassant pas en général 15 mm (sauf dans la ssp. platyphylla) — Champs, broussailles, forêts — | Sub. cosmop. — « Lizireg », « Meridjana » — (fig*) *

2112. — A. arvensis L. = Lysimachia arvensis (L.) U. Manns & Anderb.

a) Fleurs d’un rouge brique, rarement rosées ou violacées — CC : dans toute l’Algérie, surtout dans le Tell. R : SS : Oasis.

ssp. phoenicea (Gouan) Vollm., in Lysimachia arvensis

— Fleurs bleues rarement blanches ………………………… b

b) Fleurs très petites 3-6 mm, plante très grêle — AC : dans toute l’Algé rie, surtout dans le Tell.

ssp. parviflora (Hoff. et Link.) Batt. incl. in Lysimachia arvensis

— Fleurs plus grandes 8-12 mm, plante plus robuste …………………… c

c) Feuilles de 20-35 X 10-15 mm, fleurs grandes 20-30 mm, à pétales se recouvrant sur les bords — C : sur le Tell algéro-constantinois — « Bou zeroubat ».

  ssp. Platyphylla (Bando) Batt. incl. in Lysimachia arvensis

— Feuilles ogivales dr cordiformes amplexicaules à la base, presque aussi larges que longues; pétales tronqués incisés dentés au sommet — C : dans tout le Tell..

 ssp Latifolia (L.) Br. Bl. Et Maire = Lysimachia arvensis (L.) U. Manns &
Anderb.

— Plante vivace sous-ligneuse à la base. Feuilles linéaires lancéolées 8-15 fois plus longues que larges. Fleurs grandes 0-3O mm — Pelou ses, broussailles — I W. Méd. I — « Ain Gathou. ».

2113. — A. Monelli L. = Lysimachia monelli (L.) U. Manns & Anderb.

a) Fleurs bleues ± pourprées à la gorge. CC : dans toute l’Algérie.

ssp. linifolia (L.) Maire = Lysimachia monelli subsp. linifolia (L.)
Peruzzi

— Fleurs rouge écarlate. .CC : en Oranie. ËR : ailleurs : Al.

ssp. collina (Schourb.) Maire incl. in Lysimachia monelli subsp. monelli

Samolus L.

Plante vivace. Feuilles ovales oblongues, les inférieures en rosettes, les autres alternes sur la tige florifère herbacée. Fleurs petites, 3 mm, en grappe terminale lâche ± ramifiée. Pétales 2 fois plus longs que les sépales à tube présentant 5 écailles alternes avec les lobes des pétales à son sommet. Ovaire semi-infère — Lieux humides — CC dans toute l’Algérie. R : SS, SC et SO — I Cosmop. I — « Soltan el behair » « Semmia ». Mar Alg Tun Lib Egy

2114. — S. valerandi L.

Samolus valerandi
Photo: Chatelain

Lysimachia L. (Lysimaque)

1  Plante à tiges élevées 50-150 cm, érigées. Inflorescences en panicule terminale florifère, feuillée à sa base. Feuilles lancéolées 4-8 X 1-2 cm, verticillées par 3-4 — Fossés, marécages — RR : Al : Mitidja — Euras. |.  Alg

2115. — L. vulgaris L.

— Plante dz prostrée rampante. Fleurs isolées à l’aisselle des feuilles, longuement pédonculées. Feuilles ovales 1-3 x 1-2 cm, opposées — Forêts humides — AC : K2, RR : Kl-3 — | End. |. Alg Tun

2116. — L. cousiniana Coss.

L. ephemerum L. Mar

L. foemina (Mill.) U. Manns & Anderb. Mar Tun?

L. minima (L.) U. Manns & Anderb. Alg Tun

liste de lysimaque a compléter


PLUMBAGINACEAE

Description :

Arbustes, arbrisseaux ou arbres à feuilles en général entières, souvent en rosette radicale, sans stipules. Inflorescences en grappes ou en cymes ± contractées ou composées. Bractées florales scarieuses formant parfois un involucre. Calice à 5 sépales soudés, membraneux, à nervures transformées en arêtes» Pétales 5 soudés ou libres. Etamines 5 épipétales et ± soudées avec eux. Ovaire supère à 5 carpelles uniloculaires. Styles 5. Fruit : akène ou capsule.

CLE DES GENRES

1  Inflorescences en capitules solitaires isolés au sommet d’une hampe simple.... Armeria

— Inflorescences non en capitules ………………………… 2

2  Tiges feuillées ………………………… 3

— Tiges nues. Feuilles toutes radicales ………………………… 4

3  Feuilles moyennes auriculées-amplexicaules. Calice bien visible, cou vert de glandes stipitées (fig. 2123………………………… Plumbago

— Feuilles moyennes à petiole simplement engainant. Calice caché parles bractées de l'épillet, dépourvu de glandes stipitées…………Limoniastrum p.p.

4  Bractée interne de l’épillet pourvue extérieurement de nombreuses épines arquées (fig. 2124) ………………………… Limoniastrum feei

— Bractée interne de l’épillet nue extérieurement ………………………… 5

5  Stigmates filiformes, bractée interne de l’épillet entière (rarement ± divisée, mais dans ce cas, plantes à tiges ailées) ………………………… Limonium

— Stigmates capités. Bractée interne de l’épillet en général tricuspide.Tiges non ailées ………………………… Goniolimon

Armeria Willd ( « Ouarmi », « Aouttmi »)

Plantes vivaces, herbacées, à feuilles radicales ± lancéolées linéaires. Inflorescences en capitules involucrés au sommet d’une hampe simple aphylle, enveloppée au sommet par une gaine membraneuse réfléchie ± déchirée. Calice à 5-10 côtes. Corolle tubuleuse, terminée par 5 arêtes zh. aiguës. Etamines insérées à la base de la corolle. Plante de détermination très délicate.

1  Calice prolongé à sa base par un éperon filiforme, logé dans une fossette du pédicelle (fig. 2122). Plante du littoral ………………………… 2

— Calice dépourvu d’éperon basal, à insertion oblique (fig.). Plante des zones montagneuses ………………………… 4

2  Eperon grêle et filiforme, long de 2-3 mm (fig.). Capitules en général volumineux, de 3-5 cm. Calice à tube plus court que le limbe, à 10 cotes peu saillantes, hispides ainsi que l’éperon — Pâturages sablon eûtes peu saluantes, mspiues — paturages sablonneux | N. Af. |.

  2117. — A. mauritanica Wallr.

a) Feuilles 5-7 nerviées — AC sur le littoral : Kl-2-3, Al, 02.

var. mauritanica incl. in A. mauritanica

— Feuilles 3 nerviées ………………………… b

b) Capitules de 3-3,5 cm. Feuilles non ciliolées. H : 01, C3.

var. Boissierana (Coss.) Quézel et Santa incl. in A. mauritanica

— Capitules de 4-5 cm. Feuilles ciliolées sur les marges. R : Ol.

var. simplex (Pomel) Quézel et Santa = A. simplex Pomel

— Eperon court et trapu (fig.) ne dépassant guère 1 mm de long. Capitule en général de 1,5-2,5 cm. Calice à tube plus long que le limbe ……… 3

3  Calice à 10 nervures peu saillantes, glabres, hirsute seulement sur l’éperon (fig.), à tube plus long que le limbe. Fleurs d’un rose très pâle — Sables maritimes — AR : Al : var. africana Batt. — | Ibéro. Alg. I

2118. — A. baetica Boiss. sensu QS incl. in A. simplex Pomel

— Calice à 10 nervures très saillantes et très hirsutes, ainsi que l’éperon (fig.) à tube plus court que le limbe. Fleurs liliacines ou rose foncé —Pâturages sablonneux littoraux — AC : K3, R à l’intérieur : Kl : Akfadou | End. |. Alg Tun

2119. — A. spinulosa Boiss.

4  Fleurs toutes dépourvues de bractéoles, blanches. Ecailles de l’involucre toutes sensiblement égales, ovales dr acuminées, largement scarieuses sur les marges, surtout les internes — Pâturages des montagnes — R : 03 : Mont de Tlemcen, Ghar-Rouban, H1 : Tiaret — End.-E Mar.-W Alg. | — (incl. A. Lacknolepis Pomel). Mar Alg

2120. — A. ebracteata Pomel

Armeria ebracteata_Ghar roubbane
Photo:Medjahdi

— Fleurs toutes, ou au moins les inférieures de chaque épillet, pourvues d’une bractéole. Ecailles de l’involucre inégales. Fleurs roses, rarement blanches ………………………… 5

5  Ecailles externes de l’involucre mutiques, obovales, plus courtes que les internes — Forêts et pâturages des montagnes, au-dessus de 1400 m — R : Kl : Djurdjura, K2, AS3 : Aurès, Cl, A2 — | Ibéro Maur. I (— A. allioides Boiss.). Mar(?) Alg

2121. — A. alliacea (Cav.) Hoffmanns. & Link

— Ecailles externes de l’involucre triangulaires lancéolées ± cuspidées, plus longues (au moins sur le bouton), que les internes qui sont ovales-lancéolées — Forêts claires, pâturages — | W Eur.

2122. — A. plantaginea All. sensu QS incl. in pl. sp.

a) Fleurs roses. Limbe du calice en général plus court que le tube — AR: Montagnes du Constantinois — (incl. A. longevaginata Batt.).

ssp. choulettiana (Pomel) Maire = A. choulettiana Pomel

— Fleurs blanches. Limbe du calice en général plus court que le tube — AC : Montagnes de toute l’Algérie — (incl. A. longearistata Boiss., A. atlantica Pomel).

  ssp leucantha Boiss. sensu QS  incl. in A. atlantica

A. alpinifolia Pau & Font Quer Mar*

A. filicaulis (Boiss.) Boiss. Mar

A. masguindalii (Pau) Nieto Fel. Mar*

A. tingitana Boiss. & Reut. Mar*

Plumbago Tourn. (Dentelaire)

Plante ligneuse à la base, ou sous-arbrisseau glabre, ramifié. Feuilles denticulées, ovales-lancéolées ± amplexicaules, parsemées en dessous de petites concrétions calcaires. Fleurs en épis courts et denses, violettes ou bleu violacé; larges de 1 cm, de symétrie 5. Calice glanduleux, tubuleux à 5 lobes courts. Corolle infundibuliforme (fig.). Capsule à graines — Pâtura ges arides, rocailles, décombres — AC dans toute TAlgérie — I Méd. « Souak er ravin ». Mar Alg Tun

  2123. — P. europea L.

Limoniastrum Mœnch

Plantes vivaces ou arbustes à feuilles oblongues, charnues, coriaces. Inflorescences constituées d’épillets, 1- pluriflores entourés de 2-3 bractées scarieuses, en épi lâche, à axe comprimé et articulé. Fleurs de symétrie 5.

1 Plantes ligneuses à la base, à souche prostrée. Inflorescences isolées au sommet de hampes sans feuilles, hautes de 7-15 cm. Bractée interne de l’épillet épineuse (fig.) Feuilles disposées en rosettes denses au sommet des rameaux, lancéolées, linéaires 5-8 X 0,4-0,6 mm, entièrement couvertes de concrétions blanchâtres — Rocailles désertiques — C : SS, SO, R : AS1, H1 — | End. Sah. Alg. Mar. | — « Rassel Khadem ».

 2124. — L. feei (de Girard) Batt. = Ceratolimon feei (Girard) Crespo & Lledò

 
Ceratolimon feei
Photo: Chatelain

— Arbustes hauts de 40-150 cm, à tiges ligneuses ramifiées. Inflorescences se développant au sommet de tiges feuillées. Bractée interne de l’épillet scarieuse (fig. 2127)………………………… 2

2  Feuilles ovales, spathulées, 3-4,5 X 1-2 cm, pas plus de 3-4 fois plus longues que larges, arrondies au sommet, progressivement rétrécies en un pétiole semi-amplexicaule (fig.). Fleurs blanches —Lits humides et salés des oueds — R : SO : Région du Draa — | End. S. Mar. (= L. malençonîanum Maire et Willcz.).

2125. — L. ifniense (Caballero) Font-Quer = Saharanthus ifniensis (Caball.) Crespo & Lledò

 
Saharanthus ifnensis
Photo: Chatelain

— Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées, dz aiguës au sommet, à pétiole dilaté à sa base, en gaine entourant complètement la tige.Fleurs pourpré-violacé ………………………… 3

3  Feuilles  étroitement linéaires, semi-cylindriques, 30-60 X 2-4 mm (fig.). Epillets divariqués à bractée externe longue de 2-3 mm. Fleurs larges de 8-10 mm — Sebkhas, terrains salés — C : SS, R : SO —End. Sah. NA I — « Zéita », « Zita ». Mar(?) Alg Tun Lib Egy

2126. — L. guyonianum Boiss.

— Feuilles lancéolées 60-100 X 6-16 mm (fig.)* Epillets étroitement appliqués contre l’axe par la bractée externe, longue de 6-8 mm. Fleurs larges de 12-20 mm — Sebkhas, rochers du littoral — RR : K3 : Bône; parfois cultivée : Cherchell, Oran — | Méd. | — « Zéïta ». Mar Alg Tun Lib Egy

2127. — L. monopetalum (L.) Boiss.

 
Limoniastrum monopetalum
Photo: Chatelain

Limonium Tourn. (= Statice L. p.p., «Ouden el Hallouf »)

Genre de détermination très délicate en raison de la pulvérisation des espèces et de l'existence d’innombrables races locales. Plantes annuelles ou vivaces. Feuilles basales en rosette en général persistante, les caulinaires scarieuses. Tiges florifères rameuses; inflorescences composées d’épillets 1-3 flores le plus souvent disposés en panicule unilatérale. Epillets entourés à leur base de 2 (RR 3) bractées scarieuses sur les bords, l’interne plus grande. Calice à 5-10 côtes, tubuleux ou infundibuliforme. Corolle gamo ou dialypétale.

1  Rameaux florifères aplatis et ± largement bi- ou triailés. Calice en entonnoir à limbe très ample, étalé plissé, membraneux et en général coloré (fig.). Feuilles lobées (fig.) ………………………… 2

— Rameaux florifères arrondis ou anguleux. Calice différent. Feuilles entières ou nulles ………………………… 3

2 Calice à limbe divisé jusqu’à sa moitié en 5 lobes triangulaires aigus, alternant avec 5 arêtes filiformes, prolongeant les nervures (fig-). Plante annuelle. Calice à limbe bleuâtre, corolle jaune — Pâturages arides, rocailles — CC sauf dans le Tell algéro-constantinois —Méd. I — « Zahim », « Khedda ».

2128. — L. thouini Viv. incl. in L. lobatum (L. f.) Chaz.

Limonium lobatum
Photo: Chatelain

— Calice à limbe infundibuliforme tronqué, entier ou ± sinué, crénelé (fig.) — | Méd. Sah.-Sind. — «c Zdim », « Khedda ».

2129. — L. sinuatum (L.) Mill.

 
Limonium sinuatum
Photo: Dupont

a) Calice d*un jaune intense ainsi que la corolle. Plante annuelle — Pâturages désertiques — CC : Hd, AS, SS. R : SO, SC.

ssp. bonduelli (Lestib) Sauv. et Vindt. = L. bonduellei (T. Lestib.) Kuntze

 
Limonium bonduellei
Photo: Dupont

— Calice violet ou bleu en général intense, très rarement blanc ………………… b

b) Plante vivace des sables, surtout littoraux. Calice bleu pâle. Tiges fortement ailées. AR : Al, 01-2. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. sinuatum = Limonium sinuatum

 

— Plante annuelle de zones désertiques. Calice souvent violacé. Tiges faiblement ailées. R : SO, SC. Mau Mar Alg

ssp. beaumieranum (Maire) Sauvage

3  Plantes à feuilles basales en général absentes à la floraison. Tiges florifères pourvues de très nombreux rameaux stériles, très ramifiés et à articles courts ………………………… 4

— Plantes à feuilles basales présentes lors de la floraison (sauf chez L. pruinosum). Tiges florifères, à rameaux stériles absents ou seule-ment développés à la partie inférieure de l’inflorescence, et alors pas ou peu ramifiés ………………………… 5

4   Rameaux stériles, densément recouverts d’écailles aristées roussâtres. Inflorescences unilatérales — Sables maritimes, terrains salés -RR : 02 : L’Habra, K3 : indiqué aux environs de Bone — | Méd.

2130. — L. ferulaceum (L.)O. Kuntze = Myriolepis ferulacea (L.) Lledò, Erben & Crespo

— Rameaux a aspect à  1 Asparagus (fig.). Inflorescences en panicule lâche. Calice largement infundibuliforme à limbe scarieux blanchâtre — Rocailles maritimes — R : 01 : à l’W de Nemours — | End.

2131. — L. asparagoides (Coss. ex Batt.) Maire

5 Plante annuelle très grêle. Feuilles basales obovales, appliquées contre le sol, tuberculées, sombres en dessus. Inflorescences à épillets distants arqués, étroitement involucrés par les bractées. Calice ter- miné par 5 dents ± crochues, rougeâtres (fig.) — Lieux sablonneux ~ I Méd- I  

2132. — L. echioides (L.) Mill.

a) Calice à 5 dents aiguës, prolongées par une arête crochue — CC : dans, tout le Tell. R : ailleurs.

ssp eu-echioides Maire

— Calice à 5 dents lancéolées, scarieuses, sauf sur la nervure, non prolongée en arête crochue — RR : Tell constantinois.

ssp. exaristatum (Murbeck) P. Four. incl. in L. avei (De Not.) Brullo & Erben

— Plantes vivaces ne répondant pas à ces caractères ………………………… 6

6  Inflorescences spiciformes, hautes de 3-8 cm, constituées de 2-5 glomérules sessiles enveloppés de bractées ovoïdes, insérés de part et d’autre de l’axe qui n’est jamais ramifié. Petite plante densément cespiteuse, à souche ligneuse, très feuillée. Feuilles linéaires lancéolées 10-30 X 1,5-2,5 mm, aiguës uninerviées — Rochers maritimes— R : Al : Cap Ténès — | End. j. Alg*

2133. — L. letourneuxii (Coss. ex Batt.) Greuter & Burdet

— Inflorescences en cymes ramifiées db dichotomes ………………………… 7

7  Feuilles basales absentes à la floraison. Epillets uniflores. Calice infundibuliforme à limbe scarieux étalé, large de 2-3 mm. Inflorescences pourvues à leur base de rameaux stériles, articulés, étalés, nom-breux; très peu ramifiés, robustes. Epillets en glomérules denses etcourts. Plante glabre, recouverte de petits tubercules calcarifères —Rocailles, steppes salées désertiques — C : Hd, SS, AS. R : H2, SO, SC — I Sah. | — « Fouchfache », « Guedham eï rhezal » (incl. St. Alleizettei Pau).  Tun Lib Egy

2134. — L. pruinosum (L.) Chaz. ?? sensu QS incl. in L. alleizettei (Pau) Brullo & Erben

faudrait donc ajouter puinosum ...

— Feuilles basales présentes à la floraison. Epillets 2-3 flores. Calice ± tubuleux, à peine dilaté à son sommet ………………………… 8

8  Inflorescences pourvues à leur base de rameaux stériles, ± ramifiés, assez nombreux ………………………… 9

— Inflorescences dépourvues à leur base de rameaux stériles (exception-nellement 1-2 rameaux stériles) ………………………… 10

9  Feuilles ovoïdes spathulées planes, vertes, arrondies au sommet, lon-gues au moins de 3-4 cm; larges de 4-8 mm. Rameaux stériles occupant au moins les 2/3 inférieurs de l’inflorescence. Plante assez élevée20-40 cm, à tiges florifères peu nombreuses — Rochers maritimes —RR : A2 : entre Alger et La Madrague — I Méd. | — « Djena el rhorab » Alg Tun Lib

2135. — L. virgatum (Willd.) Fourr.

N. B. — Les plantes à feuilles vert jaunâtre ovoïdes, mucronées au sommet, appartiennent au var. steiroclada du L. densiflorum.

— Feuilles linéaires ± convolutées, aiguës, 20-25 X 1-2 mm. Rameauxstériles occupant seulement le tiers inférieur de l’inflorescence. Petite plante de 10-15 cm, à souche ligneuse très ramifiée et à tiges florifèrestrès nombreuses, intriquées — Rochers maritimes — RR : K2 : Djid-jelli au Cap noir, indiqué à Dellys : ssp. acutifolium (Rchb.) Kuntze w- Méd- I-.......

2136. — L. minutum (L.) Kuntze sensu QS incl. in L. acutifolium (Rchb.) C.E. Salmon

N.B. — St cordata Guss signalé par Letoumeux des monts de Djelfa et qui paraît voisin de cette espèce nous est inconnu.

10  Feuilles penninerviées à nervures secondaires se détachant sur les côtés de la nervure médiane (fig.). Feuilles grandes, oblongues lan-céolées, atteignant 20-30 cm de long sur 4-6 de large. Epis denses et courts — Sebkhas — RR : K3 : Bône — | Méd. Atl.

2137. — L. vulgare Miller sensu QS incl. in L. narbonense Mill.

Limonium%20narbonense
Photo:Dobignard

— Feuilles palminerviées à nervures secondaires, naissant à la base de la nervure principale ou nulles (fig.) ………………………… 11

11  Epillets au moins contigus, souvent ± imbriqués en épis compacts, ne dépassant pas 3 cm de long ………………………… 12

— Epillets isolés les uns des autres, formant des épis lâches, en général plus longs ………………………… 17

12  Feuilles linéaires lancéolées, très progressivement rétrécies en pétiole, à la fois longues d’au moins 5 cm et à limbe à peine plus de 4 fois plus large que le pétiole (fig. 2138) ………………………… 13

— Feuilles spathuliformes ± brusquement rétrécies en pétiole et à limbe 5-6 fois plus large que le pétiole (fig. 2144-46) ………………………… 15

13 Feuilles non mucronées. Epillets très denses, fortement récurvés à fleurs imbriquées. Bractées obtuses, l’externe suborbiculaire, à gros mucron obtus, l’interne à bords ondulés. Plante blanchâtre — Seb- khas — C : 02, H1 — | End. | Mar Alg

2138. — L. duriael (Girard) Kuntze

— Feuilles mucronées. Epis moins denses à fleurs contiguës, mais non imbriquées. Bractées ne présentant pas ces caractères ………………………… 14

14  Epillets très nombreux et très courts (1-2 cm), souvent réduits à des glomérules, sessiles sur les rameaux de l’inflorescence — Terrains salés — Signalé en divers points du Sahara : Biskra, Tolga, Touat —End. Tun. Lyb. Sak. j. Alg Tun Lib

 2139. — L. tunetanum (Baratte et Bonnet) Maire

— Epillets plus longs, 2-4 cm, nettement pédonculés — Rochers maritimes — R: Ol : Mostaganem — j End. I.

2140. — L. lingua (Pomel) Pons et Quézel incl. in L. cymuliferum (Boiss.) Sauvage & Vindt

15  Feuilles assez grandes, à limbe, larges de 2-3 cm. Pétioles assez lar-ges 3-4 mm dt concaves et muqueux. Bractée externe brunâtre sur 4 les marges. Corolle à 5 lobes très obtus — Terrains salés, sebkhas —— CC : 02-3. AR : H1 — | End. J — (= St. sebkarum Pomel, St. cyrtostachya Boiss. et Reut. = St. lepidorachis Pomel). Mar Alg

2141. — L. cymuliferum (Boiss.) Sauv. et Vindt.

— Feuilles plus petites, à limbe ne dépassant guère 1 cm de large. Pétioles larges de 1-2 mm, plans et non muqueux. Bractées externes brunâtres en entier. Corolle à 5 lobes aigus. Plantes surtout des ro-chers maritimes ………………………… 16

16  Feuilles d’un vert sombre, arrondies obtuses au sommet. Inflorescen-ces hautes en général de 15-20 cm. Bractées internes de l’épillet lar-gement ovales, à peine 2 fois plus longues que larges — Rochers ma-ritimes | End. [ (fig.).

 2142. — L. gougetianum (Girard) Kuntze

a)  Bractée externe de l’épillet lancéolée mucronée — H : Al : à l’W de Cherchell.  Alg*

ssp multiceps (Pomel) Greuter & Burdet

— Bractée externe de l’épillet ovale mutique — C : Al, Kl-2. R : 01: Dahra.. Alg Tun

ssp. gougetianum

— Feuilles d’un vert jaunâtre, oblongues, acuminées au sommet. Inflorescences hautes de 25-40 cm en général. Bractée interne de l’épillet lancéolée, plus de 3 fois plus longue que large. Inflorescence souvent pourvue à sa base de 1-2 rameaux stériles (parfois à rameaux stérilesnnombreux : var. steirocîada (Pomel) Batt. R : Al : fréquent surtout entre Francis Gamier et Ténès) — Rochers maritimes, rarement dans les sebkhas littorales — C : sur tout le littoral — I Af. du N.-Ital. (= St. oleijolia Scop, St. oxylepis Boiss. incl. L. Fradinianum Pomel). Mar Alg Tun

2143. — L. densiflorum (Guss.) Kuntze

17  Calice long de 7-9 mm, profondément divisé en 5 lobes obtus (fig.).Feuilles fortement spathulées, à pétiole bien plus long que le limbe, celui-ci large de 1-2 cm, arrondi très obtus au sommet — Rochers maritimes J W. Méd. j.

2144. — L. spathulatum (Desf.) Kuntze

Limonium spathulatum
Photo:Chatelain

a)   Epillets longs de 9-10 mm, rectilignés. RR : K3 : La Calle, K2 : Cap Bougaroun.

ssp spathulatum Quézel et Santa

—   Epillets longs de 7-8 mm, fortement arqués. RR : K2 : Philippeville.

ssp. rusicadensis (Maire) Quézel et Santa incl. in L. spathulatum

— Calices ne dépassant pas 6 mm, à lobes peu marqués (fig.). Feuilles plus brièvement pétiolées ………………………… 18

18  Lobes du calice à nervures saillantes, rouges, déchirant le limbe après la floraison en se recourbant vers l’extérieur — Rochers maritimes — RR : 03 : Nemours — | W. Méd. |. Mar(?) Alg(?)

2145. — L. duriusculum (Girard) Fourr.

— Nervures du calice ne présentant pas ces caractères ………………………… 19

19  Pétioles sécrétant du mucilage. Feuilles en général à limbe suborbiculaire mucroné, large de 2,5-4 cm, sensiblement aussi long que le pétiole (fig.). Inflorescence à panicule lâche très ramifiée. Plante glauque — Bords de mer, Sebkhas juxta-littorales — C : 01-2 — | End.

2146. — L. gummiferum (Dur.) Kuntze sensu QS =? L. cymuliferum (Boiss.) Sauvage & Vindt

— Pétioles ne sécrétant pas de mucilage. Feuilles spatulées à limbe ovale ou ovale lancéolé..... 20

20  Feuilles grandes, longues de 10-25 cm, larges de 1,5-3 cm présentant 2 paires de nervures latérales bien marquées. Inflorescence lâche — Sebkhas, pâturages salés — CC surtout en Oranie : ssp. eu-delicatu-lum Maire — | W. Méd... — (= St. leptostachys Pomel, St. cymulifera Aud. non Boiss.).......

2147. — L. delicatulum (Girard)Kuntze

N.B. — Plante très variable qui se rattache par de nombreux types intermédiaires au L. cymuliferum.

subsp. delicatulum

subsp. orientale Pignatti

— Feuilles bien plus petites ne dépassant guère 7-8 X 1-1,5 cm et présentant en général une seule paire de nervures latérales ………………………… 21

21  Plante des sources thermales. Inflorescence haute de 30-50 cm. Très rameuse. Epis longs et très lâches. Bractée interne largement ovale obtuse, à peine 2 fois plus longue que large à marge finement membraneuse — RR : Cl : Hammam Meskoutine — I End. | (= St. globulariifolia Desf.). Mar(?) Alg*

2148. — L. ramosissimum (Poir.) Maire

— Plante des rochers maritimes. Inflorescence de 10-25 cm. Epis plus courts et plus denses. Bractées internes lancéolées ………………………… 22

22  Inflorescence à rameaux étalés-dressés, axes des épis rectilignes. Epillets à peu près droits — Rochers maritimes — C : sur tout le littoral | W. Méd. |. Alg Tun

 2149. — L. psilocladon (Boiss.) Kuntze incl. in L. pescadense Greuter & Burdet

— Inflorescence à rameaux étalés et même divariqués, axes des épis fortement incurvés. Epillets courbes — Falaises rocheuses du littoral — C : Cl, R : A2 : Cap Ténès — | End. | — (= St. cyrtostachya deGirard).

2150. — L. minutifiorum (Guss.) Kuntze sensu QS incl. in L. cyrtostachyum (Girard) Brullo


L. algarvense Erben Mar

L. asperrimum Maire Mar*

L. auriculaeursifolium (Pourr.) Druce Mar Alg

L. battandieri Greuter & Burdet Mar Alg

L. bellidifolium (Gouan) Dumort. Tun Mar

L. binervosum (G.E. Sm.) C.E. Salmon Mar

L. byzacium Brullo & Erben (?) Tun

L. cercinense Brullo & Erben Tun*

L. chazaliei (Boissieu) Maire Mau Mar

L. chrysopotamicum Maire Mar*

L. clupeanum Brullo & Erben (?) Tun*

L. comosum Erben (?) Tun*

L. confertum Brullo & Erben (?)

L. cossonianum Kuntze Mar

L. cyrtostachyum (Girard) Brullo Alg*

L. elfahsianum Brullo & Giusso Tun*

L. emarginatum (Willd.) Kuntze Mar

L. fallax (Wangerin) Maire Mar*

L. fesianum Erben (?) Mar

L. formosum Bartolo, Brullo & Giusso Tun

L. hipponense Brullo & Erben (?) Tun*

L. intricatum Brullo & Erben (?) Tun*

L. kairouanum Brullo & Erben (?) Tun*

L. lacertosum Brullo & Erben (?) Tun

L. lanceolatum (Hoffmanns. & Link) Franco [Afr. N. ?] Mar?

L. menigense Brullo & Erben (?) Tun*

L. mouretii (Pit.) Maire Mar*

L. mucronatum (L. f.) Chaz. Mar*

L. neapolense Brullo & Erben (?) Tun*

L. oblanceolatum Brullo & Erben (?) Tun*

L. ornatum (Ball) Kuntze Mar*

L. oudayense Sauvage & Vindt Mar*

L. ovalifolium (Poir.) Kuntze Mar

L. maroccanum (Batt.) Domina Mar*

L. korbousense Brullo & Erben (?) Tun*

L. rubescens Brullo & Erben (?) Tun*

L. rungsii Sauvage & Vindt

L. serratum Brullo & Erben (?) Tun*

L. tacapense Brullo & Erben (?) Tun*

L. thaenicum Brullo & Erben (?) Tun*

L. trachycladum Maire & Wilczek Mar*

L. tritonianum Brullo & Erben (?)

L. tuberculatum (Boiss.) Kuntze  Mau Mar

L. xerophylum Brullo & Erben (?) Tun*

L. zembrae Pignatti Tun*

L. zeugitanum Brullo & Erben (?) Tun*

Goniolimon Boiss.

Plante à port de Limonium, mais en différant par le stigmate capité et la bractée interne de l’épillet tricuspide (fig.). Plante vivace à souche ligneuse. Feuilles ovales spatulées, aristées au sommet, en rosette basale. Inflorescences à hampes raides, dichotomes. Epillets à bractées lancéolées très aiguës ± piquantes. Calice à 5 nervures, scarieux, dilaté au sommet en 5 lobes courts, membraneux, jaunâtres, plus long que la corolle — Rocailles — R : H1 : Chott Chergui. H2 : Aïn Beïda, Batna | Asiat. |.;   Alg Tun

2151. — G. tataricum (L.) Boiss.


SALVADORACEAE

Salvadora L.

Arbre ou arbuste touffu de 1-5 m à rameaux décombants. Feuilles opposées ovales 2-4 X 1,5-3 cm, vert glauque, glabres succulentes. Inflorescences en grappes allongées ± rameuses à l’aisselle des feuilles et également terminales. Sépales, pétales et étamines 4, fleurs petites 3-4 mm verdâtres. Drupe ovoïde charnue 3-5 mm, comestible à noyau crustacé — Rocailles, zones d’épandages — R : SC sur le versant S du Hoggar et du Tassili n’Ajjer, SO, SM — | Trop. J — « Tehak » (fig.). Mau Mar Alg  Lib Egy

2152. — S. persica L.


suite du volume  QSv2-ALL3.htm


Back to Top