SCROPHULARIACEAE

Description :

(avec la collaboration de P. Daumas)

Plantes herbacées ou sous-frutescentes à feuilles alternes, opposées ou pseudo-verticillées. Fleurs isolées à l'aisselle des feuilles ou en inflorescence très diverse. Fleurs ± irrégulières à corolle soudée au moins à la base à 4-5 lobes plans ou bilabiés. Calice persistant. Etamines 2-5, généralement en partie stériles, ordinairement irrégulières et didynames. Style 1, à stigmate entier. Ovaire supère à 2 carpelles. Capsule à 2 loges polyspermes déhiscentes par 2-n valves apicales, ou par 1-3 pertuis sub-apicaux.

De nombreux genres comme Veronica, Acanthorrhinum, Antirrhinum etc devraient être reclassés dans les Plantaginaceae, ces modifications devront être effectuées prochainement.

CLE DES GENRES

1  Corolle presque régulière à limbe rotacé-étalé, tubuleux ou non à la base …………… 2

— Corolle manifestement irrégulière, en doigt de gant bilabiée ou ± tubuleuse, à lobes plans, mais très inégaux ………………………… 7

2 Etamines fertiles 2 ………………………… 3

— Etamines fertiles 4-5 ………………………… 4

3  Corolle longuement tubuleuse (fig. 2444). Fleurs violettes, plantes du Sahara central et méridional, annuelles et grêles ………… Anticharis

 — Corolle rotacée à tube presque inapparent (fig. 2452) ………………………… Veronica

4  Corolle rotacée jaune, rarement violette (fig. 2465). Inflorescence en épis denses et robustes au sommet de tiges dressées ………………………… 5

— Corolle longuement tubuleuse, violette ou purpurine. Inflorescence non en épi terminal dense ………………………… 6

5  Etamines 5 (RR : 4 fertiles et 1 rudimentaire: V. atlanticum) ………………………… Verbascum

— Etamines 4 ………………………… Celsia

6  Inflorescence en grappe corymbiforme terminale. Fleurs pourprées à 5 lobes émarginés (fig. 2473) ………………………… Erinus

— Fleurs violet pâle, sessiles, isolées à l’aisselle des feuilles tout au long de la tige, celle-ci rampante. Lobes non émarginés ………………………… Aptosimum

7  Corolle en doigt de gant, jaune (fig. 2475) ………………………… Digitalis

— Corolle bilabiée ………… 8

8  Corolle tubuleuse pourvue à sa base d’une bosse ou d’un éperon ………………………… 9

— Corolle à tube non pourvue à sa base de bosse ou d’éperon ………………………… 12

9  Corolle à limbe plan étalé, à 5 lobes inégaux (fig. 2515)………………………… Anarrhinum

— Corolle bilabiée ………… 10

10  Corolle prolongée à sa base par un éperon bien développé ………………………… Linaria p.p.

— Corolle simplement bossue à sa base ………………………… 11

11  Fleurs violacées ou bleuâtres. Plantes annuelles ………………………… Linaria p.p.

— Fleurs blanches roses, pourprées ou jaunâtres veinées de violet ………………………… Antirrhinum

12  Calice à 5 lobes ………… 13

— Calice à 4 lobes ………… 14

13  Corolle globuleuse, urcéolée brun rougeâtre ou verdâtre (fig. 2520-22) …………………………Scrophularia

— Corolle longuement tubuleuse, bilabiée, à lèvre supérieure en casque, rose pâle (fig. 2527) ………………………… Pedicularis

14  Fleurs petites disposées en grappes unilatérales. Anthères appendiculées à la base ………… Odontites

— Fleurs en grappes terminales globuleuses ou cylindriques. Anthères non appendiculées ………… 15

15  Calice égalant au plus la moitié de la longueur du tube de la corolle, à dents courtes et obtuses (fig. 2534) ………… Bellardia

— Calice égalant sensiblement la longueur du tube de la corolle, à dents linéaire lancéolées aiguës (fig. 2535-36) ………… Parentucella

Anticharis Endl.

Plantes annuelles dressées-rameuses. Calice à 5 lobes obtus. Corolle comme dans l’espèce précédente. Etamines 2, incluses, glabres, pas de staminodes. Fleurs solitaires a l’aisselle des feuilles, pédonculées.

1  Feuilles ovales-lancéolées, obtuses au sommet. Plante densément hispide-glanduleuse, agglutinant le sable. Pédoncules à 2 bractées linéaires s’insérant un peu au-dessous de sa portion médiane (fig.) —Sables humides — RR : SC : Hoggar et Tassili sur le versant méridional, SM | Sah. |. Alg  Egy

2443. — A. glandulosa Asch.

— Feuilles étroitement linéaires, non rétrécies en pétiole (fig.). Plante simplement hispide, n’agglutinant pas le sable. Pédoncules à 2 bractées linéaires s’insérant un peu au-dessous du calice — Sables humides — RRR : SC : Hoggar : Silet — | S. Sah. | — (= A. brevipes Batt).

2444. — A. linearis (Benth) Hochst. incl. in A. senegalensis (Walp.) Bhandari

A. arabica Endl.  Alg(?) Egy [=? A. brevipes Batt.]

Veronica (Tourn.) L.  [selon APG3 dans Plantaginaceae]

Plante annuelle ou vivace. Calice profondément 4 (RR5) fide. Corolle rotacée à tube très court, à limbe rotacé à 4 lobes étalés un peu inégaux (fig.). Etamines 2. Capsule ovale ou en forme de cœur renversé, comprimée latéralement (fig.).

1  Plantes des lieux inondés, très glabres  ………… 2

— Plantes des lieux secs ou frais, mais toujours exondés, en général ± velues hispides ………… 4

2  Fleurs blanchâtres veinées de lilas, à corolle dépassant de moitié le calice. Feuilles étroitement linéaires-lancéolées, subsessiles. Inflorescences en grappes axillaires lâches et pauciflores alternes. Capsule au moins une fois et demie plus longue que le calice — Marais — RRR : K3 : Senadjas — | Eur. | — (peu différente de V. Anagallis aquatica ssp. anagalloides qui a toutefois des fleurs bleu liliacé). Alg

2445. — V. scutellata L.

— Fleurs liliacées. Feuilles ovales ou lancéolées, à pétales à peine plus longs que le calice. Capsule à peine plus longue que le calice. Inflo rescences bien plus fournies, en grappes axillaires opposées ………… 3

3  Feuilles ovales elliptiques nettement rétrécies en pétiole à la base (fig.), obtuses, crénelées-dentées. Tiges cylindriques pleines. — Fossés, ruisseaux — AC dans les régions montagneuses — RR en plaine — Euras- |- Mar Alg Tun

2446. — V. beccabunga L.

— Feuilles ovales-lancéolées, semi-embrassantes à la base (fig.) aiguës, un peu dentées. Tiges quadrangulaires — Marais, ruisseaux — | Cir cumbor. |.

2447. — V. anagallis-aquatica L.

 
Veronica anagallis-aquatica
Photo: Chatelain

a) Feuilles linéaires-lancéolées, plante assez grêle. Capsule elliptique une fois et demie plus longue que large, dépassant nettement le calice — R : çà et là dans toute l’Algérie.

ssp. anagalloides (Guss.) Batt. ≡ V. anagalloides Guss.

 
Veronica anagaloides
Photo: Magnoulou

— Feuilles largement ovales-lancéolées, plante robuste. Capsule ovoïde, plus courte que le calice — CCC dans toute l’Algérie, SS, SC.

 ssp. aquatica (Bernh.) Maire incl. in V. catenata Pennell

4  Fleurs en grappe axillaire, nettement pédonculées ………… 5

— Fleurs isolées à l’aisselle de feuilles ou de bractées ………… 6

5  Feuilles ovales-cunéiformes, tout au plus une fois et demie plus longues que larges, à pétiole de 4-8 mm (fig.). Plante mollement pubescente à tiges radicantes. Fleurs blanchâtres veinées de violet, en grappe lâche et à bractée linéaire bien plus courte que le pédicelle. Capsule orbiculaire, comprimée, d’aspect didyme (fig.) — Forêts humides — RR : Kl-2-3 — | Eur. Alg Tun

2448. — V. montana L.

— Feuilles linéaires-lancéolées, fortement dentées (fig.), 4-6 fois plus longues que larges, sessiles. Plante sous ligneuse à la base, finement pubescente, à tiges dressées. Fleurs bleues, rarement blanches ou roses, en grappes denses ± longuement pédonculées, et à bractée ovale lancéolée plus longue que le pédicelle. Capsule glabre, orbiculaire — Rocailles des montagnes — R : Kl-2, 03, AS 1-2-3 — | N.A. t.

2449. — V. rosea Desf.

subsp. rosea Mar Alg

Veronica rosea var. pallida
Photo: Dupont

subsp. virgata (Emb. & Maire) Dobignard & D. Jordan Mar*

6  Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles caulinaires, espacées tout au long de la tige, à pédoncules allongés, réfléchis sous le fruit. Feuilles toutes identiques entre elles ............ 7

— Fleurs groupées en grappe terminant les rameaux, pédoncules fructifères courts et dressés. Feuilles caulinaires de forme nettement distincte de celle des bractées de l’inflorescence ………… 11

7  Feuilles aussi larges que longues, suborbiculaires, lobées. Capsule à 4 (R : 2) loges 1-2 spermes ………… 8

— Feuilles ovales, plus longues que larges, dentées sur tout leur pourtour. Capsule à 2 loges polyspermes ………… 9

 8  Sépales dilatés en cœur à la base. Feuilles à 3-7 lobes, le terminal beaucoup plus grand que les latéraux (fig.). Fleurs bleu pâle, plus courtes que le calice. Capsule glabre — Champs, pelouses — AC dans le Tell | Paléotemp. I. Mar Alg Tun Lib

2450. — V. hederaefolia L.

— Sépales ovales-lancéolés, rétrécis à la base. Feuilles à 5-11 lobes, le terminal à peine plus grand (fig.). Fleurs blanches à corolle dépassant le calice. Capsule hispide — Cultures, pelouses — CCC dans toute l'Algérie | Méd. |.  

2451. — V. cymbalaria Bodard

subsp. cymbalaria Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. panormitana (Tineo ex Guss.) Nyman Alg Tun

9  Corolle de 10-12 mm, bleu vif, blanche au centre. Pédicelle des fleurs en général bien plus long que la feuille correspondante. Capsule bien plus large que longue, à loges nettement divergentes au sommet (fig.). Plante plus robuste — Cultures, décombres — RR et épars dans le Tell — | W. As | — ( = V. Buxbaumi Ten, V. Toumefortii Gm. p. p.). Mar Alg  Lib Egy

2452. — V. persica Poir.

— Corolle de 5-7 mm bleue ou blanche. Pédicelle des fleurs en général pas plus long que la feuille correspondante. Capsule plus large que longue à loges nettement contiguës (fig. 2454) ………… 10

10   Corolle de 5 mm, bleue à centre pourpré. Feuilles glabrescentes à denticulation profonde et arrondie. Capsule revêtue seulement de poils glanduleux. Calice à lobes obtus, environ 2 fois plus longs que larges — Champs, cultures — CC dans toutes l’Algérie — I Paléo temp. | — (= V. didyma Ten. Mar Alg Tun Lib Egy

2453. — V. pollita Fr.

— Corolle de 7 mm, bleu pâle ou blanche veinée de bleu. Feuilles courtement pubescentes à denticulation inégale et peu profonde. Capsule revêtue à la fois de poils glanduleux et de soies dressées. Calice à divisions largement ovales — Pelouses, cultures, surtout en montagne — AC : Kl-2, Hl-2, AS1-2-3 — | Eur. Mar Alg Tun Lib

2454. — V. agrestis L.

11  Plante vivace à tiges rampantes et à feuilles ovales entières ou finement denticulées sur les marges (fig.). Fleurs petites, bleu pâle en longue grappe lâche à bractées florales lancéolées. Capsule aussi large que longue, fortement échancrée — Forêts humides — RR : Kl-2 ssp. eu-serpyllifolia P. Four — I Circumbor. Mar Alg Tun

2455. — V. serpyllifolia L.

— Plantes annuelles à feuilles diversement lacinées ou dentées ………… 12

12  Feuilles moyennes et supérieures profondément incisées en 3-7 lanières divergentes, la centrale plus grande (fig. 2446). Fleurs d’un bleu vif. Corolle et capsule plus courtes que le calice. Inflorescences en grappe lâche et peu fournie — R : 03, Hl, AS1-2 — | Eur. Méd. Mar Alg

2456. — V. triphyllos L.

— Feuilles ovales-lancéolées, linéaires entières ou simplement dentées sur leur pourtour ………… 13

13  Pédicelle des fleurs très court, ne dépassant pas la longueur du calice. Fleurs bleu pâle de 3-5 mm. Feuilles inférieures ovales, dentées, pétiolées, les supérieures lancéolées ± entières sessiles. Capsule plus courte que le calice. Style ne dépassant guère la capsule. Plante ne noircissant pas en herbier — Cultures, pelouses — CCC partout en Algérie — | Euros. | (fig.).. Mar Alg Tun

2457. — V. arvensis L.

— Pédicelle allongé, en général plus long que la capsule. Fleurs bleu vif semblables à celles de l’espèce précédente. Feuilles ovales dentées. Capsule dépassant le calice. Plante noircissant en herbier. Style longuement saillant sur la capsule — Pelouses des montagnes — R ; Kl-2, A2, 03, Cl, AS — | S. Eur. | (fig.). Mar Alg Tun

2458. — V. praecox All.

V. repens subsp. cyanea (Litard. & Maire) Dobignard Mar*

V. sibthorpioides Debeaux ex Degen & Herv. Mar Alg Tun

V. verna L.

Verbascum L. (Molène)

Fleurs sub-régulières. Calice profondément 5-partit. Corolle 5-lobée, jaune, à tube très court et à limbe sensiblement rotacé, à divisions arrondies ou largement obovales. Etamines 5, (parfois 4 par avortement : V. atlanticum), à filets tous égaux ou les 2 antérieurs plus longs, à anthères uniloculaires par confluence des 2 loges divergentes à la base. Style filiforme ou un peu épaissi au sommet. Ovaire biloculaire à ovules nombreux et anatropes. Capsule globuleuse, et acuminée, à déhiscence septicide par 2 valves parfois bifides au sommet. Plantes herbacées, bisannuelles ou vivaces. Tige rigide. Feuilles alternes, oblongues ou ovales, généralement entières, crénelées ou sinuées-dentées; les basiiaires en rosette, les caulinaires généralement sessiles et zfc décurrentes. Fleurs en grappe spiciforme ou en panicule allongée.

1  Fleurs toujours solitaires à l’aisselle des bractées, formant une longue grappe lâche, glanduleuse. Corolle à gorge papilleuse et violacée, grande. Pédicelles en général 2 fois plus longs que les bractées. Etamine postérieure (médiane) bien plus courte que les autres, les 2 antérieures étant plus longues et plus grosses. Filets à longs poils violets. Capsule globuleuse et dépassant le calice. Plante verte, glabre, à l’exception de quelques poils glanduleux. Tige simple ou peu rameuse. Feuilles basiiaires sessiles ou brièvement atténuées en pétiole, crénelées ou sinuées-pinnatifides — Pelouses — K : A2, Kl 2-3, 03, Cl, AS1-3 — | Méd. — (= V. virgatum Batt., V. cordatum Desf.).

2459. —V. blattaria L.

— Fleurs en fascicules ou en glomérules à l’aisselle des bractées (soli taires cependant quelquefois au sommet des rameaux) ………… 2

2  Etamines à filets inégaux, les 2 antérieurs plus longs ou ayant des anthères dissemblables insérées ± obliquement sur le filet auquel elles sont ± adnées- décurrentes (fig. 2462) ………… 3

— Etamines à filets subégaux et à anthères toutes réniformes (non adnées-décurrentes) (fig.2465) ………… 5

3  Filets staminaux ± grêles, à peine dilatés au sommet, densément laineux, à poils blanc-jaunâtres. Plante entièrement recouverte d’un tomentum grisâtre ou jaunâtre persistant. Inflorescence assez dense à l’anthèse puis ± interrompue dans le haut. Corolle à papilles jau nâtres à la base des lobes supérieurs. Capsule conique-acuminée, à rostre court et fragile, densément veloutée. Feuilles basiiaires oblongues, crénelées, atténuées en court pétiole — RR : 03 : Tlemcen, Hl : Tiaret : var. valentinum (Burn. et Barb.) Murb. — | Ibéro i Maur> — (= V. Warionis Franchet). Mar Alg

2460. — V. simplex Hoffmanns. et Link

— Filets staminaux à poils pourpre-violacés. Plantes ± glanduleuses. Inflorescence assez lâche. Corolle marquée de taches brunes à la base des lobes supérieurs ………… 4

4  Etamines antérieures presque droites à anthères réniformes plus grandes que les autres. Etamine médiane plus petite que les autres, mais fertile. Style à peu près droit, épaissi au sommet. Pédicelles fructifères assez minces, beaucoup plus longs que le calice. Capsule à rostre court assez grêle. Plante pubescente dans le bas, à poils simples ou 2-3 furqués. Feuilles basilaires indistinctement pétiolées, à pétiole ailé et à limbe crénelé-lobé à la base; à lobes confluents — RR : 03: Tlemcen — | Mar. | — (= V. repavdum Batt. et Trab.). Mar Alg

2461. — V. maurum Maire et Murb.

— Etamines antérieures courbées en demi-cercle vers le haut, à anthères oblongues. Etamines médiane ayant tendance à l’avortement et souvent rudimentaire ou même absente. Style ± incurvé dans le haut, épaissi au milieu et atténué au sommet. Pédicelles fructifères épais, à peine plus longs que le calice. Plante lâchement tomenteuse dans le bas, à poils longs, rameux-dendroïdes ou subverticillés. Feuilles basilaires distinctement pétiolées, à pétiole non ailé; limbe généralement pinnatipartite ± lyré, à segments libres — R : Montagnes sur tout dans le Sud — I Alg. Mar. | — (incl. V. repandum Batt. non Willd.). Mar Alg Tun

2462. — V. atlanticum Batt.

5  Connectif des 2 étamines antérieures densément recouvert sur la face intérieure (— supérieure) de pailles à peine claviformes. Filets tous densément villeux à papilles violet pâle ou jaunâtres. Calice à divisions ovales-lancéolées. Capsule 2 fois plus longue que le calice. Pédicelles fructifères un peu épaissis. Plante recouverte entièrement par un tomentum dense, étoilé, grisâtre et persistant. Tige rameuse à partir de son milieu. Feuilles basilaires grandes, longuement pétiolées entières ou grossièrement sublobées, à lobes triangulaires. Bractées cordées-triangulaires ordinairement plus larges que longues — R : Montagnes surtout dans le Sud : H, AS, SC : Hoggar — I Ibéro-Maur. — (= V. pulverulentum Batt. et Trab., = V. granatense Boiss.). Mar Alg

2463. — V. dentifolium Del.

— Etamines antérieures nues dans leur quart supérieur, ainsi que le connectif ………… 6

6  Filet des étamines (sauf le sommet des deux antérieures) velouté par de courtes papilles, pourpre-violacé. Stigmate en forme de fer à cheval terminant le style ± épaissi. Divisions calicinales ovales-lancéolées, pubescentes ou tomenteuses. Capsule égalant le calice ou à peine plus grande. Pédicelles fructifères non ou peu épaissis. Plante à tomen tum court, gris-jaunâtre, glanduleux dans le haut. Tige très rameuse dès la base. Feuilles basilaires subsessiles ou brièvement pétiolées, grandes, ondulées, sinuées-lobées ou sinuées-pinnatifides, tomenteuses sur les deux faces. Bractées cordiformes-triangulaires et ± tomen teuses — Champs, pelouses — CC dans toute l’Algérie — Méd. « Bou çira ». Mar Alg Tun Lib Egy

2464 _ V. sinuatum L.

Verbascum_sinuatum
Photo: Chatelain
Verbascum sinuatum
Photo: Mombrial

— Filet des étamines (sauf le haut des deux antérieures) densément velouté de papilles violettes claviformes. Stigmate hémisphérique ou légèrement bilobé terminant le style renflé en massue. Divisions cali cinales lancéolées ou oblongues-linéaires, glanduleuses, à duvet floconneux. Capsule 2-3 fois plus longue que le calice. Pédicelles fructifères ± épaissis, plus longs que la capsule. Plante recouverte dans toutes ses parties par un tomentum floconneux assez persistant à la base, ± caduc dans le haut Tige généralement simple, parfois rameuse à rameaux arqués-ascendants devenant subspinescents au bout. Feuilles basilaires à pétiole assez long, grandes, entières ou à peine crénelées. Bractées lancéolées ou sub-linéaires, à tomentum floconneux — AR : régions montagneuses : ssp. eu-rotundifolium Murb. — Méd. — (= V. Boernavii Batt. et Trab. non L., incl. V. Kabylicum Deb. et V. numidicum Pomel).

2465. — V. rotundifolium Ten.

subsp. haenseleri (Boiss.) Murb. Mar

subsp. rotundifolium Mar Alg Tun

V. tetrandrum  Barratte & Murb. Mar Alg Tun

Verbascum tetrandrum
Photo: Dupont
Verbascum tetrandrum
Photo: Aurousseau

V. ifranensis Khamar, Civeyrel & al.
Plante biannuelle 100-260cm, densément tomenteuse, blanchâtre à jaune clair;  proche de V. dentifolium mais diffère par la tige cylindrique faiblement ailée, des feuilles basales obovées à oblancéolées, apex obtu, pétiole ailé de 2-3cm long; corolle avec des points pourpres et absence de poils glanduleux dans la gorge. 1000-1700m  Mar*

Celsia L.

A fusionner avec Verbascum!

Assez semblable aux Verbascum par le port et le périanthe. Etamines 4. Pas de staminodes. Fleurs en grappes terminales, toujours solitaires à l’aisselle des bractées. Toutes nos espèces appartiennent à la même tribu de la sous section Acturus Benth. caractérisée par les 2 anthères antérieures décurrentes sur le filet et par la corolle marquée d’une grande tache sombre à la gorge.

 1  Style long de 5-12 mm. Plantes désertiques ou subdésertiques ………… 2

— Style long de 15-30 mm, ± recourbé et à stigmate jamais dilaté. Plantes algériennes ………… 3

2  Feuilles à pubérulence cendrée en-dessus. Stigmate largement capité. Capsule ovoïde, sub-globuleuse, dépassant le calice, terminée par un rostre court et assez grêle. Plante vivace, généralement pluricaule. Tiges rameuses, à pubérulence cendrée formée de poils courts, réflé chis, très denses et non glanduleux. Feuilles inférieures pétiolées, sub entières ou pennées crénelées-dentées. Pédicelles fructifères à peine plus longs que la capsule, arqués vers le haut. Divisions calicinales dentées en scie sur les marges, densément glanduleuses à l’extérieur — Rochers — AR : AS3, SS2, : Biskra, M’Zab — | End.

 2466. — C. ballii Batt. ≡ Verbascum ballii (Batt.) Hub.-Mor.

— Feuilles glanduleuses, non pubérulentes en-dessus. Stigmate non dila té. Capsule conique-ovoïde, dépassant le calice, sensiblement atténuée en un rostre long et peu épaissi. Plante bisannuelle unicaule, à tige généralement plus haute que la précédente, rameuse, ± poilue, glanduleuse. Feuilles inférieures pétiolées, lyrées-pinnatipartites, doublement crénelées. Pédicelles fructifères épais, un peu plus longs que la capsule et légèrement courbés vers le haut. Divisions calicinales entières ou sub-entières — Rocailles — R : SC en montagne : var. hoggarica Maire — | Anti Atlas. Oro. Sah.

2467. — C. longirostris Murb. ≡ Verbascum longirostre (Murb.) Hub.-Mor.

3  Pédicelles fructifères 2-3 fois plus courts que le calice. Inflorescence densément spiciforme à l’anthèse ………… 4

— Pédicelles fructifères plus longs que le calice. Inflorescence plus lâche à l’anthèse ………… 5

4 Pédicelles fructifères plus longs qu’épais. Feuilles inférieures à 1-4 segments latéraux de chaque côté, petits, ovales ou oblongs, dentés ou obtusément crénelés. Les autres feuilles sub-entières. Plante bisannuelle à tige simple, peu rameuse, ± densément poilue-glanduleuse surtout dans l’inflorescence. Divisions calicinales fortement dentées en scie (3-6 dents de part et d’autre), dépassant un peu la capsule. Etamines antérieures à filets plus épais et plus longs, glabres. Capsule globuleuse à rostre dur un peu recourbé — Champs, pelouses — CC dans le Tell — W. Méd. — « Getlguetla ».

2468. — C. cretica L. ≡ Verbascum battandieri (Murb.) Hub.-Mor.

— Pédicelles fructifères plus épais que longs. Feuilles inférieures nom breuses et très rapprochées, à 6-8 segments latéraux de chaque côté, lancéolés, allongés-acuminés, à lobes et dents aigus. Les autres feuilles toutes très profondément divisées. Plante bisannuelle puissante atteignant 2 m ou plus. Tige simple et rameuse. Inflorescence densément poilue-glanduleuse, s’allongeant beaucoup après l’anthèse. Divisions calicinales fortement dentées en scie (4-10 dents de part et d’autre), dépassant un peu la capsule. Etamines antérieures à filets plus longs, totalement glabres. Capsule globuleuse, pyramidale et à rostre épais et un peu recourbé — RR : Hl : Sersou, Ol : Oran — | End. (= C. pinnatifida Batt) ...

2469. — C. pinnatisecta Batt. ≡ Verbascum pinnatisectum (Batt.) Benedí

5  Etamines antérieures à anthères droites, non recourbées au sommet. Feuilles inférieures divisées, à 1-5 segments de chaque côté; oblongues ou ovales, grossièrement dentées. Divisions calicinales ovalesoblongues, ± obtuses, densément glanduleuses, irrégulièrement dentées. Corolle à lobes inférieurs beaucoup plus petits que les médians. Inflorescence lâche, s’allongeant peu par la suite. Pédicelles fructifères étalés à 65-80°, droits. Capsule à rostre dur, ordinairement droit — RR : Hl : Boghar, Djelfa — | Alg. Mar. j — (= C. laciniata Batt. et Trab., non Poiret).

2470. — C. battandieri Murb. ≡ Verbascum battandieri (Murb.) Hub.-Mor.

— Etamines antérieures à anthères recourbées en dehors au sommet ………… 6

6  Feuilles inférieures généralement pennées, à 1-4 segments latéraux ovales-triangulaires, régulièrement dentées. Divisions calicinales ai guës, entières, densément poilues glanduleuses, lâches, s’allongeant encore par la suite, sans dépasser la longueur de la tige. Tige puissante, généralement peu rameuse, épaissie à la base, à entre-nœuds allongés (feuilles distantes), parsemée dans le bas, ainsi que les feuilles inférieures, de poils longs simples. Pédicelles fructifères dressés étalés à 45-60°, dh arqués à la base. Capsule globuleuse-arrondie, à rostre dur et assez court R : 02-3 — I End.

2471. — C. faurei Murb. ≡ Verbascum faurei (Murb.) Hub.-Mor.

— Feuilles inférieures généralement indivises, régulièrement crénelées, glabres en dessus. Divisions calicinales aiguës, dentées en scie, peu densément poilues-glanduleuses. Inflorescence assez densément poilue glanduleuse, s’allongeant beaucoup à la fructification. Tige peu rameuse, à rameaux brefs; très feuillue, non épaissie à la base, parsemée dans le bas, ainsi que sous les feuilles inférieures, de poils courts et 2-3 furqués. Pédicelles fructifères dressés-étalés à 30-50°, arqués au sommet. Capsule globuleuse-arrondie à rostre dur, droit, assez long et mince — Champs, cultures — CC dans le Tell, R : en Oranie — End. « Zeubal ».

2472. — C. betonicifolia Desf. Verbascum fontanesii Benedí

Erinus L.

-Plante vivace, multicaule. Feuilles basales oblongues, spatulées, dentées, réunies en rosette dense. Tiges florifères hautes de 3-10 cm, à feuilles alternes plus petites. Inflorescence terminale ± spiciforme. Fleurs courte ment pédicellées, à calice cylindrique profondément 5 fide. Corolle rose pourprée à tube aussi long que le calice, étalée au-dessus en limbe plan à 5 divisions sub-égales émarginées (fig.). Etamines 4, didynames, incluses. Capsule ovoïde — Fissures des rochers calcaires des hautes montagnes — R : Kl : Djurdjura, RR : K2 : Babors : var. atlanticus Batt.  | Eut. JWect. Mar Alg

2473. — E. alpinus L.

E. thiabaudii Jahand. & Maire Mar*

Erinus thiabaudii, GA Gorges Oued ElAbid, Maroc
Photo: Dupont

Aptosimum Burch.

-Plante annuelle, à tiges courtes rampantes ± rameuses, densément feuillée par des feuilles linéaires un peu rétrécies en pétiole cilié sur les marges (fig.). Fleurs sessiles, axillaires, à Faisselle de toutes les feuilles, isolées. Calice profondément 5 fide. Corolle liliacée tubuleuse, à 5 lobes étalés sub-égaux, longue de 4-6 mm. Etamines 4 dont 2 stériles, incluses, à anthères ciliées extérieurement. Style allongé à stigmate bilobé. Capsule piriforme-obcordée s’ouvrant au sommet — Pâturages désertiques — RRR : SC : Hoggar — | End. S. Sah. |.   Mau Alg

2474. — A. pumilum (Hochst.) Benth.

Digitalis Tourn. (Digitale)

-Plante vivace à souche épaisse. Feuilles inférieures lancéolées, ciliées glanduleuses denticulées, atténuées en pétiole, les caulinaires sessiles. Hampe florale robuste. Inflorescence en longue grappe unilatérale. Calice à 5 divisions. Corolle en doigt de gant, jaune sale, longue de 20-30 mm, pubescente en dehors, très obliquement tronquée (fig.). Capsule ovoïde acuminée, glanduleuse — Forêts humides — RR : K2 : Kéfrida, Guerouch — End. « Zeheur es Kechatbine ».  Alg*

2475. — D. atlantica Pomel

D. cedretorum (Emb.) Maire Mar*

D. obscurasubsp. laciniata (Lindl.) Maire Mar

D. purpurea subsp. purpurea L. Mar

D. subalpina Braun-Blanq. Mar*

D. transiens Maire Mar*

Linaria Mill. (Linaire)

Plantes annuelles ou vivaces, parfois ligneuses. Caractères généraux des Antirrhinum dont elles ne diffèrent que par la corolle éperonnée à la base. Genre très largement représenté en Algérie, où certaines espèces sont de détermination délicate.

http://www.rjb.csic.es/snapdragons/Paginas/Genero.php?Cod=14&Genero=Linaria

Sutton, Revis. Tribe Antirrhineae : 360 (1988). - Fl. Prat. Maroc 2: 533 (2007).

1  Fleurs solitaires, axillaires, présentes tout au long de la tige ou seulement à son sommet et formant alors une inflorescence lâche, ramifiée et feuillée ………… 2

— Fleurs groupées en grappe simple ± dense au sommet des tiges ………… 4

2  Feuilles longuement pétiolées, réniformes, lobées, palmatinervées (fig.). Plante très glabre à tiges décombantes flexueuses. Fleurs violacées à gorge jaune, de 8-10 mm, à pédoncule aussi long que la feuille correspondante. Capsule s’ouvrant par 6 valves presque jusqu’à sa base — Rocailles, vieux murs — Çà et là dans le Tell — | SE Eur. [.

2476. — L. cymbalaria L. ≡ Cymbalaria muralis G. Gaertn., B. Mey. & Schreb.

— Feuilles entières, hastées ou dentées, penninervées, en général courtement pétiolées ............ 3

3  Feuilles toujours distinctement pétiolées. Plantes puissantes, rampantes ou dressées sous-ligneuses. Corolle fermée à la gueule. Tige florifère sur presque toute leur longueur ........ Kickxia (série 1)

— Feuilles sessiles. Plantes grêles, dressées. Corolle ouverte à la gorge inflorescence terminale lâche, feuillée et généralement ramifiée ………… Chaenorhinum (série 2 )

4  Feuilles caulinaires des tiges florifères à limbe dilaté, ovale, oblong ………… Linaria (série 3)

— Feuilles caulinaires des tiges florifères à limbe linéaire ou très étroitement lancéolé, plus de 10 fois plus long que large ....................... Série 4


Kickxia Série 1. — Section Elatinoides Chav. [Kickxia est dans APG3 sous Plantaginaceae]

1  Plante vivace ligneuse, à rameaux en général dressés, très nombreux et très ramifiés, ± spinescents au sommet, finement pubescente. Feuilles petites, hastées ou lancéolées. Fleurs de 5-7 mm, jaunes. Calice à dents acuminées dépassant la capsule. Graines tuberculées — Pâturages arides et désertiques — j Sah. I — « Cheqma » « Safriya » (fig. 2472).

2477. — L. aegyptiaca (L.) Dum. Cours. ≡ Kickxia aegyptiaca (L.) Nábelek

a) Indûment nettement hérissé, feuilles hastées des deux cotés, à marge 1-2 dentée. Sépales nettement obtus au sommet — C : SSl, SC, SO.

ssp. battandieri Maire ≡ Kickxia aegyptiaca
subsp. battandieri (Maire) Wickens

— Indûment très court et appliqué, feuilles en général ovoïdes, les inférieures hastées d’un seul côté (RR des deux), jamais dentées, sépales aigus C. SS2, SC,

  Ssp fruticosa (Desf.) Maire ≡ Kickxia aegyptiaca subsp. fruticosa (Desf.)
Wickens

Kickxia aegyptiaca
Photo: Chatelain

— Plantes ne répondant pas à ces caractères ………… 2

2  Feuilles lancéolées très entières, presque toujours très glabres. Fleurs au sommet d’un pédicelle robuste réfléchi. Feuilles caulinaires inférieures en général ternées ………… cf. Série 3

— Feuilles hastées, lancéolées mais alors ± dentées à la base et densément pubescentes, orbiculaires ou linéaires. Pédicelle variable mais toujours très grêle et étalé. Feuilles caulinaires toutes opposées ………… 3

3  Plante très glabre, à rameaux ascendants, ± grimpants. Feuilles caulinaires étroitement linéaires, 10-20 fois plus longues que larges, pétiolées (fig.), parfois hastées à la base; les basales souvent persistantes en rosette, lancéolées. Fleurs jaunes de 13-16 mm, très longuement pédicellées, pédicelle filiforme — Rocailles désertiques —AC : SS, SC, SO — | Mac. Sah.

2478. — L. sagittata Steud. incl. in Kickxia heterophylla (Schousb.) Dandy

— Plantes ± hispides à rameaux décombants. Feuilles bien plus larges ………… 4

4  Feuilles 3-4 fois plus longues que larges à pétiole de 4-6 mm, lancéolées, pourvues à leur base d’oreillettes allongées étalées horizontalement (fig.). Fleurs violacées lavées de pourpre, 4-5 mm, au sommet d’un pédoncule filiforme étalé 2-3 fois plus long que la feuille — Pelouses — RRR : K3 : marais de Demet Trian — | W Méd.

2479. — L. cirrosa Chaz. ≡ Kickxia cirrhosa (L.) Fritsch

— Feuilles ne présentant pas cet aspect ………… 5

5  Plantes à tiges robustes, indurées, à feuilles caulinaires inférieures ovales-lancéolées, au moins 2 fois plus longues que larges, entières et irrégulièrement dentées, non hastées à la base. Pédicelles robustes ne dépassant pas (sauf parfois au sommet des tiges), la longueur de la feuille correspondante ………… 6

— Plantes à tiges grêles flexueuses, à feuilles caulinaires arrondies ou sub-ovales, 1-1,5 fois plus longues que larges, en général hastées. Pédicelles très grêles et très allongés ………… 7

6  Plante très hispide à tiges veloutées. Feuilles 3-5 fois plus longues que larges (fig.), ovales-lancéolées irrégulièrement dentées à la base. Pédicelles 2-4 mm. Corolle hispide de 5-7 mm. Divisions du calice largement scarieuses — Pâturages désertiques — RR : SS2 : Biskra et confins tunisiens — I End. Alg. Tun

2480. — L. scariosa Desf. = Kickxia dentata (Vahl) D.A. Sutton

— Plante à pubescence apprimée très courte. Feuilles 2-3 fois plus longues que larges, ovoïdes cunéiformes zfc dentées à la base (fig.). Corolle glabre. Pédicelles de 4-7 mm. Lobes du calice lancéolés aigus, à peine scarieux sur les marges — Pâturages arides — C dans toute l’Algérie — I N.A..I « Bou tinzer ».

2481. — L. elatinoides Desf. ≡ Kickxia elatinoides (Desf.) Rothm.

7  Corolle jaune d’or à lèvre supérieure d’un violet noirâtre de 6-10 mm. Plante velue-glanduleuse à feuilles sub-orbiculaires pédicellées (fig.). Calice à divisions cordées, largement ovoïdes obtuses au sommet — Terrains argileux — CC dans toute l’Algérie — ! Eur. Méd. | — « Bou tinzer »

2482. — L. spuria (L.) Mill. ≡ Kickxia spuria (L.) Dumort. ssp. spuria

— Corolle blanchâtre ou violet pâle, ± striée de violet ………… 8

8  Feuilles caulinaires ovoïdes, hastées à la base (fig.). Tiges à pilosité dressée. Fleurs de 12-15 mm blanchâtres, à lèvre supérieure bleu clair. Graines tuberculées — Lieux humides — AC surtout dans le Tell — j Eur. Méd. j — (= L. graeca auct. alg. non Chav.).

2483. — L. commutata Chaz. ≡ Kickxia commutata (Rchb.) Fritsch

Kickxia commutata
Photo: Chatelain

— Feuilles ovales-orbiculairesparfois un peu cordées la base (fig.). Tiges à pilosité très dense et laineuse. Fleurs de 8-10 mm, blanches lavées de violet. Graines alvéolées — Terrains argileux — AR : dans tout le Tell — | Méd. |.

2484 _ L. lanigera Desf. ≡ Kickxia lanigera (Desf.) Hand.-Mazz.


Chaenorrhinum Rchb.

1 Plantes vivaces végétant dans les fissures des rochers calcaires, à rameaux flexueux décombants ………… 2

— Plantes annuelles grêles, terrestres, à tiges érigées ………… 3

2  Plantes entièrement velues-glanduleuses. Fleurs de 10-12 mm, un peu plus longues que le calice. Calice à divisions largement ovales lancéolées, les inférieures longues de 15-20 mm — R : 03, RRR : 01 : ssp. macrocalyx (Pomel) Maire — j Ibéro-Mar. La ssp. villosa est uniquement en Espagne

2485. — L. villosa (L.) DC. ≡ Chaenorhinum villosum subsp. granatense (Willk.) Valdés

Chaenorhinum villosum ssp.granatense,
graines herbier Litardière, Photo: CJB

— Plantes glabrescentes. Fleurs de 8-15 mm, 2 fois aussi longues que le calice. Calice à divisions linéaires-aiguës, presque glabre. Feuilles lancéolées-linéaires en général plus petites — R : Montagnes du Tell algéro-constantinois, ASl-3 : ssp. flexuosa (Desf.) Maire — | Méd. [.

2486. — L. origanifolia (L.) DC. ≡ Chaenorhinum origanifolium (L.) Kosteletsky

3  Plante distinctement velue-glanduleuse, généralement ramifiée dès la base, à feuilles caulinaires inférieures ovales longues de 7-15 mm. Tiges dressées. Sépales linéaires obtus, inégaux, densément ciliés. Corolle à peine plus longue que le calice et à éperon très court (RR : 2 fois plus longue que le calice et à éperon bien développé : var. Raveyi (Boiss.) Batt.) — Pelouses — AR : çà et là dans le Tell — I

2487. — L. rubrifolia Rob. et Cast. ≡ Chaenorhinum rubrifolium (DC.) Fourr.

— Plante glabre, en général seulement ramifiée au niveau de l'inflorescence. Feuilles caulinaires inférieures ne dépassant guère 5 mm. Tiges en zig-zag. Sépales linéaires finement pubescents. Corolle deux fois plus longues que le calice, à éperon bien développé (fig.) — Terrains gypseux — R : 02, Hl-2 — | Eur. Méd. | — (= L. exiîis Coss. et Kral., L. rupestris Guss.).

2488. — L. minor Desf. ≡ Chaenorhinum minus (L.) Lange

C. rupestre (Guss.) Maire Mar Alg Tun

Chaenorhinum rupestre, graines herbier Litardière
Photo: CJB

C. flexuosum (Desf.) Lange Mar Alg Tun

Chaenorhinum flexuosum, graines herbier Litardière
Photo: CJB

C. ventricosa Coss. Balansa Mar

Linaria ventricosa, graines herbier Litardière
Photo: CJB

Linaria Série 3

1 Plantes du Sahara septentrional à fleurs d’un violet intense. Inflorescence allongée, feuillée. Fleurs nettement pédonculées à pédoncules dressés. Corolle à palais glabre ………… 2

— Plantes ne présentant pas ces caractères réunis ………… 3

2  Feuilles linéaires lancéolées, 5-10 fois plus longues que larges. Fleurs à éperon presque 3 fois aussi long que la corolle. Plante glabre et glauque à tiges nombreuses étalées. Graines finement alvéolées-réticulées — Sables surtout humides, oasis — AC : SS2, RR : SS1, Hd — Sah. | (fig.) Mar Alg Tun

2489. — L. laxiflora Desf.

Linaria laxiflora, graines herbier Litardière
Photo: CJB

— Feuilles ovales-lancéolées 2-4 fois plus longues que larges. Fleurs à la précédente — Sables humides, lits d’oued — R : SS2 — | End. (^6-) Mar Alg

  2490. — L. peltieri Batt.

3  Pédoncules allongés atteignant sous les capsules 2-3 cm ………… 4

— Pédoncules atteignant tout au plus quelques millimètres sous la capsule ………… 6

4  Pédoncules fructifères raides, dressés-étalés (fig.). Fleurs de 12-15 cm jaunes, à éperon plus court que la corolle. Plante à tiges nombreuses diffuses émettant des rejets stériles à feuilles ovales-lancéolées, larges de 4-5 mm. Sépales lancéolés obtus — Sables maritimes — RR : Al à l’E d’Alger : var. lutea Maire — Ibéro-Maur. Mar Alg Tun(?)

2491. — L. pedunculata Spreng.

— Pédoncules fructifères réfléchis. Fleurs violet pâle en général mais parfois jaunes ou blanches ………… 5

5  Plante annuelle à tiges prostrées, souvent peu nombreuses. Feuilles ovales-lancéolées larges de 1 cm environ. Fleurs de 10-15 mm à éperon bien plus long que la corolle (fig.). Sépales lancéolées aigus. Graines scrobiculées — Cultures, pelouses — CCC : dans toute l’Algérie — Très polymorphe — j C. Méd. I — « Chaiba », « Halib el Ouaal ».

2492. — L. reflexa Desf.

Linaria reflexa, graines herbier Litardière
Photo: CJB

a) Pl. totalement glabre

ssp. reflexa

 
Linaria reflexa
Photo: Chatelain

- Pl. pubescente-glanduleuse ou éparsement pubérulente-glanduleuse ...b

b) Pl. totalement pubescente-glanduleuse, visqueuse. Cor. violet-bleuâtre; sinus de la lèvre adaxiale long 3-3,5 mm.

subsp. agglutinans (Pomel) D.A. Sutton Mar(?) Alg

Linaria reflexa ssp.agglutinans, graines herbier Litardière
Photo: CJB

- Pl. éparsement pubérulente-glanduleuse, à peine visqueuse. Cor. jaune, rose lilacine ou pourpre vif ; sinus de la lèvre adaxiale long 1,4-3 mm....c

c) Cor. jaune, svt à nervures bleues. Graines habituellement ornées de crêtes
fines et courtes, d'arêtes sinueuses, parfois réticulées fovéolées.

ssp puberula (Doum.) D.A. Sutton

- Cor. rose-lilacin à pourpre vif, svt à nervures bleues ; tube à 2 tâches jaunes
sur le côté adaxial, palais jaune. Graines ornées de tubercules denses et irréguliers.

subsp. drummondiae D.A. Sutton Mar*

....

subsp. brevicalcarata D.A. Sutton Alg Tun

subsp. doumetii (Bonnet & Barratte) D.A. Sutton Tun*

— Plante vivace à souche ligneuse à tiges ± dressées, nombreuses. Feuilles identiques. Fleurs de 10-15 mm, à éperon plus court que la corolle. Sépales largement triangulaires. Graines non scrobiculées — Pelouses des hautes,montagnes — R: Kl-2, Cl, AS3 — | End. |. Alg*

2492 bis. — L. decipiens Batt.

6 Feuilles lancéolées, les inférieures ternées, 5-7 fois plus longues que larges (5-6 X 1-2cm) (fig.). Fleurs de 30-35mm, jaunes. Bractées florales plus longues que le calice, étalées à angle droit sur l’axe de l’inflorescence. Sépales à divisions lancéolées linéaires longues de 1 cm env., aiguës. Graines anguleuses — Terrains argileux — R : 02-3 à l’W d’Oran — j Mar. |.

2493. — L. latifolia Desf.

— Feuilles ovales, presque toutes ternées, en général pas plus de 4 fois plus longues que larges (fig.). Fleurs de 20-25 mm jaunes, pourpres ou violacées. Bractée florale pas plus longue que le calice, réfléchie le long de l’axe. Sépales largement ovales-lancéolés obtus. Graines réticulées, rugueuse — Champs, pelouses — CC : dans toute l’Algérie Med. I-  Mar Alg Tun Lib

2494. — L. triphylla L.

 
Linaria triphylla
Photo: Chatelain

7  Eperon pas plus court que la corolle ou tout au plus l’égalant ………… 8

— Eperon plus long que la corolle (fig. 2496). Fleurs de 15-20 mm. Tiges florifères jamais ramifiées sous l’inflorescence ………… 9

8  Fleurs petites, ne dépassant pas 1 cm, jaunes. Plante multicaule à tiges dressées ramifiées au-dessous de l’inflorescence. Feuilles linéaires lancéolées de 10-15 X 2-4 mm. Calice court à divisions obtuses. K3 | W Méd. J.

2495. — L. flava (Poir.) Desf.

— Ces caractères non réunis : 1) fleurs minuscules de 2-3 mm, jaunes ou bleu pâle; ou 2) fleurs de 15-20 mm, violacées striées ………………………… cf. Série 4

9  Palais de la corolle glabre. Plante à tiges dressées nombreuses, hautes de 10-20 cm. Feuilles obovales-lancéolées, les inférieures ternées. Inflorescence en grappe dense. Fleurs de 14-17 mm, en général rouge pourpré mais pouvant revêtir de nombreuses couleurs. Sépales lancéolés. Graines globuleuses. Plante extrêmement polymorphe — j Alg. Tun. Lyb. |

2496. — L. virgata (Poir.) Desf.

Linaria virgata var. albiflora, graines herbier Litardière
Photo: CJB

a) Feuilles et sépales obtus. Sépales plus longs que le calice. Fleurs jaunes R : Kl : Djurdjura.

ssp calycina Batt. incl. in L. parviracemosa D.A. Sutton

— Feuilles et sépales aigus. Sépales plus courts que le calice. Fleurs non jaunes ………………………… b.

b) Epi florifère allongé, grêle. Fleurs subsessiles à sépales progressivement rétrécis AC. Hl-2, 02. Alg Tun

ssp virgata

— Epi florifère court. Fleurs brièvement pédicellées à sépales brusque ment rétrécis au sommet — CC dans toute l’Algérie. Mar(?) Alg Tun

ssp. algeriensis Murb.

subsp. syrtica Murb. Tun Lib

— Palais de la corolle pubescent ………… 10

10 Fleurs violet-liliaein à palais orangé. Sépales à divisions lancéolées sur les fleurs, devenant ensuite sur les capsules largement ovales à peine plus longs que larges. Corolle à palais fortement gibbeux, fendue jusqu’à sa base. Aspect de la précédente, mais inflorescence moins contractée — Lieux humides — R : Hl-2 — | N.A. | (fig.). Mar Alg Tun

2497. — L. fallax Coss. ex Batt.

— Fleurs jaunes ou jaunâtres au moins en partie. Sépales à divisions restant linéaires-lancéolées sur la capsule. Fleurs et aspect général de L. virgata ………… 11

11  Fleurs jaune vif, à éperon 2 fois plus long que la corolle. Plante de 5-10 cm — Rocailles, lits d’oueds — RR : AS2, SS1 — | End. W Sah. Mar Alg

2498. — L. warionis Pomel

— Fleurs blanc jaunâtre lavées de violet à gorge violette et à éperon jaune strié de violet, un peu plus long que le calice. Plante de 30-40 cm — Forêts — RRR: 03: Gharouban — | End. |.

2499. — L. burceziana Maire incl. in L. tristis subsp. marginata (Desf.) Maire


Linaria Série 4

1  Fleurs uniformément violettes ou violacées, jaunes tout au plus au niveau de la gorge. Fleurs de 12-28 mm ………… 2

— Fleurs d’une autre couleur, et de taille très variable ………… 3

2  Fleurs de 12-15 mm en grappe serrée au sommet d’une tige toujours simple, et à éperon grêle. Capsule plus large que longue, incluse dans le calice, émarginée au sommet (fig.). Graines orbiculaires, planes frangées sur les marges — Garrigues siliceuses — RRR : Al : Forêt de Réghaïa — | Méd. |. Alg Tun(?)

2500.—  L. pelliceriana (L.) Mill.

— Fleurs de plus de 20 mm, en grappe allongée, lâche, à éperon trapu. Tiges florifères en général nombreuses. Pédicelles très courts. Capsule ovoïde aiguë, plus longue que le calice. Graines ovoïdes non marginées — Pelouses — RR : Ol : Mostaganem, Hl, Al : Surcouf — Ibéro-Maur. | — (si pédicelles 2-3 fois plus longs que le calice, voir aussi L. uiscosa). Mar*

2501. — L. bipartita (Vent.) Willd.

Linaria bipartita
Photo: Dobignard

3  Fleurs entièrement et uniformément jaunes ………… 4

— Fleurs non jaunes, parfois jaunâtres, mais alors toujours striées de brun ou de violacé ………… 10

4  Plantes très grêles à fleurs minuscules (1 cm au plus avec l’éperon). ..... 5

— Plantes à tiges rigides, robustes, généralement ramifiées. Fleurs de plus de 1 cm. Graines oblongues scrobiculées non marginées ………………………… 8

5  Graines oblongues scrobiculées, non marginées ………… 6

— Graines discoïdales aplaties, marginées-ailées à leur périphérie ………………………… 7

6 Tiges relativement robustes de 10-30 cm. Calice entièrement hispide à divisions linéaires aiguës ………… cf. L. dissita Pomel

— Tiges grêles de 3-10 cm. Calice glabrescent. Petite plante ramifiée dès sa base à épis florifères peu fournis et à inflorescence en général ramifiée =t paniculée — Champs, pelouses — RR : Ol — | End. I. Mar Alg

2502. — L. atlantica Boiss. et Reut.

7  Corolle à palais hispide. Plante de 3-10 cm. Graines à marge latérale très étroite — Pâturages sablonneux — R : Ol — ! Ibéro-Mar. |.  Mar Alg

2503. — L. munbyana Boiss. et Reut.

— Corolle à palais glabre. Plante de 5-20 cm. Graines à marge latérale ample, aussi large que le corps de la graine — Pelouses — AC : dans toute l’Algérie, RR : SS — | Méd. |. Mar Alg Tun Lib

2504. — L. simplex Desf.

8 Fleurs ne dépassant guère 1 cm. Plante annuelle peu élevée (10-30 cm) à rejets stériles à feuilles verticillées par 3-4, à tiges florifères rameuses, hispides-glanduleuses dans l’inflorescence — Pâturages arides — I End. I. Alg Mar

 2505 _ L. dissita Pomel

a) Palais des fleurs glabre, celles-ci longues de 10-12 mm — R : Hl, AS1.

ssp. dissita

— Palais des fleurs pubescent, fleurs de 12 mm — R: Hl-2.

ssp. gracilescens (Pomel) Maire incl. in L. dissita Pomel

— Fleurs de 20-25 mm. Plante en général vivace, à tiges robustes, hautes de 50-100 mm. Feuilles des rejets stériles verticillées par 6 (RR 4) (fig. 2507) ………… 9

9  Plante des sables maritimes à feuilles linéaires charnues, à tiges florifères junciformes en général aphylles. Fleurs à corolle élargie, fortement ventrue à la gorge. Sépales obtus, aussi longs que la capsule. Inflorescence presque glabre — AC : Ol — I Ibéro-Mar. Mar Alg

2506. — L. tingitana Boiss. et Reut.

— Plante des régions montagneuses, à feuilles linéaires, planes, molles. Tiges florifères en général feuillées. Fleurs à corolle non élargie à la gorge. Sépales aigus. Inflorescence entièrement pubescente-glanduleuse — Pelouses — CC : dans toutes les régions montagneuses : ssp. eu-heterophylla Maire — Très polymorphe — I Ital. N.A. I — (incl. L. sabulicola Pomel, L. aurasiaca Pomel).

2507. — L. heterophylla Desf. incl. in L. multicaulis

subsp. heterophylla (Desf.) D.A. Sutton

10  Fleurs bleuâtres, sauf au niveau de la gorge, petites (4-10 mm) ………………………… 11

— Fleurs jamais bleuâtres en entier, plus grandes (15-35 mm) ………………………… 12

11  Fleurs très petites, de 4-7 mm, bleuâtres en entier, à éperon rudimentaire ou trapu, plus court que la corolle. Petites plantes annuelles à tiges dressées grêles. Grappe florifère très contractée, s’allongeant après Tanthèse. Graines aplaties-ailées sur tout leur pourtour, lisses — Champs, pelouses — ! Eur. Méd. | (fig.). Mar Alg Tun Lib

2508. — L. arvensis L. Desf.

a) Feuilles étroitement linéaires, uninerviées, bractées florales inférieures elliptiques, éperon réduit à une bosse — R : 01-3, A2, Cl, Hl-2.

ssp. eu-arvensis P. Four

— Feuilles linéaires lancéolées, en général trinerviées, bractées florales inférieures linéaires, éperon bien individualisé — H : çà et là dans tout le Tell.

ssp micrantha (Cav.) Lang ≡ L. micrantha (Cav.) Hoffmanns. & Link

— Fleurs de 10 mm environ, bleues, orangées à la gorge, à éperon grêle plus long que le tube de la corolle. Petite plante annuelle rameuse dès la base. Graines ovales réniformes, non ou à peine marginées, tuberculées — Champs, pelouses sablonneuses — RRR : 01 : Mostaganem, Hl : Tiaret — | Ibéro-Alg. | — (= L. diffusa Lk et Hoffsg.).

2509. — L. multicaulis Mill.

subsp. aurasiaca (Pomel) D.A. Sutton  Alg Tun

subsp. galioides (Ball) D.A. Sutton Mar*

Linaria multicaulis ssp. galioides, graines herbier Litardière
Photo: CJB

subsp. gigantea (Dobignard & D. Jordan) Dobignard Mar*

subsp. multicaulis (Italie, Afr. N. ?) Tun?

subsp. pseudosupina (Ball) Dobignard Mar*

Linaria multicaulis ssp.pseudosupina, graines herbier Litardière
Photo: CJB

12  Fleurs très grandes, 25-35 mm. Plantes ne dépassant pas 30 cm de haut, prostrées. Sépales et inflorescence glabres ………………………… 13

— Fleurs de 25 mm au plus. Plantes très vigoureuses, dressées, hautes de 50-120 mm. Sépales et inflorescence pubescents glanduleux ………………………… 14

13  Plante vivace à souche épaisse et à rejets stériles très nombreux à tiges prostrées. Fleurs jaunâtres ou violacées à palais en général foncé et à corolle striée de brun ou de violet — Pelouses et rocailles des montagnes — | Ibéro-Maur. I.

2510. — L. tristis (L.) Mill.

a) Eperon gros et trapu, brusquement atténué bien plus court que la corolle —RR : A2: Bou Zegza.

ssp. tristis Maire = pl. sp. [absent Afr. N.]

— Eperon grêle, longuement atténué, à peu près de la longueur de la corolle — AC : 03, A2, Kl-2-3, Cl, ASl-2-3. Alg*

ssp. marginata (Desf.) Maire

subsp. lurida (Ball) Maire Mar*

Linaria tristis ssp_lurida
Photo: Blanchemain
Linaria tristis ssp. lurida, graines herbier Litardière
Photo: CJB

subsp. mesatlantica D.A. Sutton Mar*

subsp. pectinata (Pau & Font Quer) Maire Mar*

— Plante annuelle à rejets peu nombreux, à tiges dressées. Fleurs blanc jaunâtre lavées de violet à gorge violette et à éperon jaune strié de violet ………… cf. L. burceziana Maire

14  Rejets stériles absents ou à feuilles étroitement linéaires à peine plus larges que les feuilles des tiges florifères. Tiges florifères à feuilles linéaires très nombreuses, sensiblement aussi denses jusque sous les ramifications de l’inflorescence. Fleurs de 12-15 mm de couleur va riable, mais toujours veinées-réticulées — Pelouses — R : Kl-2-3 — E.N^A. | — (incl. L. baborensis Batt. et L. Kabylica Batt., = L. retieulata Desf.). Alg Tun

2511. - L. pinifolia (Poiret) Thell.

— Rejets stériles à feuilles élargies, bien différentes de celles des tiges florifères (fig.), ces dernières progressivement de moins en moins feuillées vers le haut. Fleurs de 20-25 mm ………… 15

15  Pédicelle des fleurs 2-3 fois plus long que le calice. Inflorescences jeunes d’aspect corymbiforme. Plantes de 30-50 cm. Rejets stériles à feuilles en général verticillées par 4. Fleurs blanc-jaunâtre à palais orangé, ou violet-purpurin. Bractées florales largement lancéolées, sépales obtus — Champs, pelouses — AR : 01-2 : ssp. elegans (Mun by) Maire — | Ibéro-Maur. I. Mar?

2512. — L. viscosa auct.  sensu QS = L. bordiana Santa & Simonn.

— Pédicelle des fleurs plus court que le calice. Inflorescence spiciforme. Plantes en général plus élevées. Rejets stériles à feuilles verticillées par 4 ou 6 ………… 16

16  Fleurs liliacines à lèvre inférieure blanc-jaunâtre et à palais jaune vif, rejets stériles à feuilles verticillées par 4. Sépales à divisions obtuses. Graines ovoïdes noirâtres munies de gros bourrelets trans versaux — Champs — RRR : Al : Surcouf : var. rusguniensis Maire et Wilczek | Mar. | Mar Alg

2513. — L. gharbensis Batt. et Pit.

Linaria gharbensis
Photo: Dobignard

— Fleurs d’une autre couleur. Rejets stériles à feuilles verticillées par 6. Sépales acuminés

cf. L. heterophylla Desf. incl. in L. multicaulis (L.) Mill.

TAXONS A AJOUTER DANS LA CLE et NECESSITANT UNE DESCRIPTION

L. albifrons (Sm.) Spreng. Tun Lib Egy

Linaria albifrons, graines herbier Litardière
Photo: CJB

L. amethystea (Vent.) Hoffmanns. & Link

  subsp. broussonetii (Poir.) Malato-Beliz Mar*

Linaria amethystea ssp.broussonetii, graines herbier Litardière
Photo: CJB

  subsp. multipunctata (Brot.) Chater & D.A. Webb Mar

L. arenicola Pau & Font Quer Mar*

L. cossonii Bonnet & Barratte Tun

L. imzica Gómiz Mar*

L. incarnata (Vent.) Spreng. Mar

L. maroccana Hook. f. Mar*

L. paradoxa Murb. Tun*

L. pedonculata (L.) Chaz. Mar Alg Tun?

Linaria pedonculata, graines herbier Litardière
Photo: CJB

L. platycalyx Boiss. [douteux Afr. N. ?] Mar?

L. pseudoviscosa Murb. Tun*

L. riffea Pau Mar*

L. weilleri Emb. & Maire Mar*

Anarrhinum Desf.

Calice profondément 5-fide. Corolle tubuleuse bilabiée, à gorge non fermée, à base brièvement éperonnée ou non, lèvre supérieure bilobée à lobes dressés, à la fin réfléchis; lèvre inférieure trilobée, à lobes étalés. Etamines 4 fertiles, didynames. Capsule globuleuse à 2 loges égales, déhiscentes chacune par 1 pore. Inflorescence en longue grappe spiciforme terminale. Fleurs blanches ou bleuâtres, petites, chacune à l’aisselle d’une bractée. Feuilles caulinaires alternes.

1   Plante herbacée, à tige florifère unique. Corolle éperonnée, à tube allongé, à éperon court, grêle et formant un angle droit avec le tube (fig. 2515). Divisions calicinales linéaires aiguës. Bractées linéaires lancéolées plus longues que les fleurs. Feuilles radicales en rosette, oblongues, grossièrement dentées, poilues; les caulinaires subsessiles, profondément palmati-partites à divisions largement linéaires, gla bres — Garrigues — CC : dans le Tell N.A. Mar Alg Tun

2514. — A. pedatum Desf.

Anarrhinum pedatum
Photo: Dupont

— Plante très rameuse ± ligneuse à la base. Coxolle non éperonnée, minuscule (fig. 2516). Divisions calicinales ovales-lancéolées aiguës. Bractées linéaires aiguës, plus courtes que les fleurs. Feuilles inférieures spatulées obtuses entières ou peu dentées, glabres, un peu charnues; les caulinaires simples, oblongues, entières, glabres, acu tiuscules — Pâturages arides — R : 03, Hl, AS1 : ssp. eu-fruticosum Maire — I W N.A. I — « Habib en nar ».Mar Alg

2515. — A. fruticosum

subsp. fruticosum

subsp. brevifolium (Coss. & Kralik) D.A. Sutton Tun* Lib(?)

Anarrhinum fruticosum subsp. brevifolium
Photo: Chatelain

subsp. demnatense (Coss.) Maire Mar*

A. laxiflorum Boiss. Mar

Antirrhinum L. (Muflier, Gueule de loup)

Calice 5-partit. Corolle éperonnée, à tube long, gibbeux à la base à palais barbu. Lèvre supérieure bifide, l'inférieure trilobée. Etamines fertiles 4, didynames. Capsule ovale-piriforme indurée, insérée obliquement, à 2 loges inégales, l’antérieure s’ouvrant par un pore, la postérieure par deux, tous subapicaux.

 1  Plante annuelle. Tige dressée dt rameuse. Calice à divisions inégales linéaires aiguës, dépassant ou égalant la corolle. Corolle rose ou blanche ± veinée de pourpre. Fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles. Plante très polymorphe — Cultures, pelouses — AC : dans l’Algérie, RR : sommets du Hoggar — I Méd. I — « Tuf el Hadjel » — (incl. A. calycinum Lam., A. microcarpum Pomel).

2516. — A. orontium L. ≡ Misopates orontium (L.) Raf.

— Plantes vivaces, divisions calicinales plus courtes que la corolle ………… 2

2  Sous-arbrisseau à rameaux intriqués glabres, épineux au sommet. Calice très petit à divisions ovales-lancéolées. Corolle de 5-7 mm violacée jaunâtre. Capsule petite et globuleuse. Feuilles linéaires, glabres, très petites et caduques. Inflorescences en grappe très lâche — Rocailles désertiques — C : SS, SO, RR, SC — End. Sah. « Chebreq » — (incl. A. flexcuosum Pomel) (fig.).

2517. — A. ramosissimum Coss. et DR. ≡ Acanthorrhinum ramosissimum (Coss. &
 Durieu) Rothm.

Acanthorrhinum ramosissimum
Photo: Benhouhou

— Plante tout au plus sous-ligneuse, à tiges dressées, flexueuses. Fleurs grandes, 3-4 cm, à l’aisselle de bractées et en grappe dense terminale — I Eur. Méd. I — « Ain el begra », « Foum ed deb ».

2518. — A. majus L.

a) Feuilles linéaires ou linéaires-lancéolées, larges de 1-5 mm, opposées trigéminées ; fleurs opposées ou groupées par 3, longues de 30-40 mm — R : 01-3 — (incl. A. diminutum Pomel).

ssp. tortuosum (Bosc.) Rouy ≡ A. tortuosum Bosc ex Vent.

 
Antirrhinum tortuosum
Photo: Dobignard

— Feuilles lancéolées à ovales-lancéolées, larges de 4-30 mm, opposées vers le bas, ensuite alternes. Fleurs en générai alternes, longues de 40-45 mm — AC dans le Tell. Mar(C) Alg(N) Tun(?

ssp. majus

N.B. — A. siculum Miller et A. hispanicum Chav. sont à exclure de notre flore; nous en donnons toutefois ci-dessous les caractères distinctifs d’après Rothmaller.

 

1  Feuilles florales à peine distinctes des feuilles caulinaires, seulement progressivement plus petites. Fleurs de 20-25 mm.  Mar

A. hispanicum Chav.

— Feuilles florales bractéiformes ovales-allongées, atteignant à peine la longueur du pédicelle ………… 2

2  Sépales à lobes lancéolés aigus. Bractées florales linéaires lancéolées. Fleurs jaunes de 20-25 mm.

 A. siculum sensu QS incl. in A. tortuosum Bosc ex Vent.

— Sépales à lobes orbiculaires ovales, obtus. Bractées florales ovales ou orbiculaires ovales. Fleurs de 30-45 mm, rouges en général.  Mar(C) Alg(N) Tun(?)

A. majus subsp. majus [natural. Macaron., Maghreb ?]

A. barrelieri Boreau Mar

Antirrhinum barrelieri
Photo: Dobignard

A. cirrhigerum (Ficalho) Rothm. Mar

A. martenii (Font Quer) Rothm. Mar*

Scrophularia L. (Scrofulaire)

Calice campanulé 5-partit ou 5-fide. Corolle à tube urcéolé ou subglobuleux dépassant le calice, à limbe inégalement 5-lobé, le lobe antérieur étant réfléchi-étalé, les autres dressés. Etamines fertiles 4, la 5° étant réduite à un staminode à la base des 2 lobes supérieurs du limbe. Style allongé à stigmate capité. Capsule biloculaire à déhiscence septicide par 2 valves entières ou bifides. Herbes ou buissons à tiges anguleuses, à feuilles opposées ± divisées.

1  Feuilles, toutes, petites ou à limbe pinnatiséqué (fig.) à nervures non distinctement anastomosées. Etamines exsertes. Staminode lancéolé, linéaire ou nul. Tiges nombreuses à rameaux intriqués ………… 2

— Feuilles à limbe bien développé, ovales ± divisées à la base, à nervures nettement anastomosées (fig.). Etamines incluses, staminode généralement orbiculaire ou ovale. Tiges peu nombreuses, dressées. ………… 3

2  Feuilles inférieures ovales-lancéolées, simplement dentées (fig.), petites, Inflorescence en panicule lâche, rameuse et pauciflore. Corolle tigrée. Divisions calicinales à marge blanche étroite — Sables désertiques — CC : SS, Hd — | End. Sah. — « Qerço » (= Sc. Saharae Batt.)

2519. — Sc. hypericifolia Wydl. sensu QS = S. syriaca A. DC.

-  Feuilles inférieures au moins, profondément pinnatiséquées (fig.). Inflorescence en panicule étroite et allongée très florifère. Corolle pourpre noir et maculée de blanc. Divisions calicinales bordées d’une marge blanche large et très visible — Sables, éboulis, rocailles — CC : dans toute l’Algérie — Méd. — « Gouzaïa ».

2520. — Sc. canina L.

subsp. canina Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. pinnatifida (Brot.) J.-M. Tison Mar Alg

subsp. ramosissima (Loisel.) Humbert, Litard. & Maire Mar Alg Tun

3  Inflorescence feuillée jusqu’à l’extrémité ………… 4

— Inflorescence aphylle ou feuillée seulement à la base ………… 6

4  Fleurs de 1 cm au moins, aussi longues que larges. Feuilles toutes divisées, ou au moins les inférieures. Calice à divisions arrondies. Corolle orangée-verdâtre, staminode arorndis. Grande plante vivace très glabre — Lieux humides — CC : dans tout le Tell : ssp. mellifera (Vahl.) Maire — W Méd. — « Hachichet ben gerdja » (= S. viridiflora Poiret).

2521. — Sc. sambucifolia L.

subsp. mellifera (L’Hér. ex Aiton) Maire Mar Alg Tun

subsp. sambucifolia Mar

— Fleurs deux fois plus longues que larges atteignant au plus 8 mm ………………………… 5

5  Plante vivace à inflorescence très lâche, à fleurs petites et nombreuses, longuement pédicellées. Pédicelle filiforme 3-5 fois plus long que le calice. Feuilles cordées. Divisions du calice ovales-lancéolées, acuminées. Etamines incluses — Lieux humides — R : Kl-2-3 — j End. \

2522. — Sc. tenuipes Coss. et Dur.

Scropularia tenuipes, Tunisie
Photo: Chatelain

— Plante annuelle. Inflorescence bien plus contractée, à fleurs portées par des pédicelles tout au plus 2 fois plus longs que le calice. Feuilles en général cunéiformes. Divisions du calice ovales-obtuses. Etamines exsertes — Rocailles humides — R : AS3 : Aurès, SC : sommets du Hoggar — | Méd. Sah. | (fig.). Mar Alg Tun Lib Egy

2523. — Sc. arguta Solander

Scrophularia arguta, Maroc
Photo: Dupont

6  Inflorescence en panicule pyramidale lâche, allongée, ininterrompue, à inflorescences partielles inférieures, bien plus longues que les entre nœuds. Feuilles entières ou pennées, à pétioles ailés ou appendiculés. Fleurs rougeâtres, divisions du calice ovales, marginées de blanc — Lieux humides | N.A. |.  Mar Alg Tun

2524. — Sc. laevigata Vahl.

Scrophularia laevigata
Photo: Magnouloux

a) Tige peu élevée, flexueuse, ± prostrée, feuilles charnues profondément cordées, pédicelles fructifères arqués fiexueux — AC dans toute l’Algérie.

ssp. simplicifolia (Batt.) Maire incl. in S. laevigata

— Tiges dressées, élevées, feuilles minces, membraneuses, tronquées ou sub-cordiformes à la base; pédicelles fructifères dressés — R : avec la précédente.

ssp. pellucida (Pomel) Murbeck incl. in S. laevigata

— Inflorescences spiciformes, contractées, à inflorescences partielles inférieures bien plus courts que les entre-nœuds ………… 7

7 hispides. Tiges dressées. Feuilles entières ou à 3-5 lobes inférieurs, le médian beaucoup plus grand, généralement arrondi au sommet — Lieux humides — C : ça et là dans le Tell — | N.A. | — (incl. Sc. sub crispa Pomel) (fig.). 

2525. — Sc. hispida Desf. incl. in S. laevigata Vahl

— Fleurs de 3-5 mm. Plante en général glabre sauf sur la face inférieure des feuilles qui est mollement veloutée. Feuilles en général simplement trilobées, à lobe médian très grand ± aigu au sommet (fig.) — Lieux humides — CC : dans toute l’Algérie : ssp. auriculata (L.) Nov. como. - | Eur. Méd.

 2526 _ Sc aquatica L incl. in S. auriculata L.

S. auriculata L. [nom. conserv.]

subsp. auriculata Mar Alg

Scrophularia auriculata
Photo: Mombrial

subsp. valentina (Rouy) Ortega Oliv., Serra, Herrero
& Muñoz Garm. Mar

TAXONS A AJOUTER DANS LA CLE et NECESSITANT UNE DESCRIPTION

S. eriocalyx Emb. & Maire Mar*

S. fontqueri Ortega Oliv. & Devesa Mar*

S. frutescens L. Mar Alg

S. laxiflora Lange Mar

S. scorodonia L. Mar

Pedicularis Tourn. (Pédiculaire) [selon APG3 dans les Orobanchaceae]

Tiges herbacées, robustes, pubescentes. Feuilles profondément pinnatiséquées, à segments linéaires dentés (fig.) Inflorescence en grappe terminale assez lâche. Corolle rose pâle, bilabiée, à lèvre supérieure en casque (fig.). Etamine 4 didynames. Capsule lancéolée, acuminée au sommet — Forêts —RR : K2 | End. |. 

2527. — P. numidica Pomel

Pedicularis sylvatica subsp. lusitanica (Hoffmanns. & Link) Cout. Mar Alg?

Odontites Pers.  [selon APG3 dans les Orobanchaceae]

Plantes annuelles dressées rameuses, à inflorescence ramifiée, unilatérale. Calice à 4 lobes, campanulé. Corolle bilabiée à lèvre supérieure en cas que, bilobée au sommet, l’inférieure plane trifide étalée. Etamines 4 didyna mes à loges aristées. Capsule oblongue.

1  Fleurs entièrement jaunes. Feuilles entières linéaires ………… 2

— Fleurs non entièrement jaunes ………… 3

2  Calice et inflorescence velue-glanduleuse. Fleurs d’un jaune pâle en grappe lâche. Etamines non saillantes. Corolle glabre — Broussailles Méd. j.

2528. — O. viscosus L.) Clairv.

a) Plante entièrement velue-glanduleuse. Epis terminaux de l’inflorescence munis çà et là de feuilles bien développées — RR : 03. Mar Alg

ssp. eriopodus Litard. et Maire

— Plante velue glanduleuse seulement dans l’inflorescence, celle-ci dépourvue de feuilles — R : çà et là dans le Tell. Mar

ssp. australis (Boiss.) Jahand. & Maire

— Calice et inflorescence simplement hispide. Fleurs d’un jaune vif en grappes denses au sommet des tiges florifères. Etamines saillantes. Corolle glabre ou pubescente — Broussailles — I Eur.

2528 bis. — O. lutea Clairv. incl. in O. triboutii Gren. & Paill.

a) Corolle pubescente, antères glabres et libres entre elles — RRR : L3 : Bône. 

ssp.  lutea

— Corolle glabre, antères pubescentes au sommet et agglutinées entre elles par cette pilosité ………… b

b) Antères présentant seulement quelques poils, lèvre supérieure de la corolle un peu plus longue que l’inférieure — RR : K2-3. Alg* Tun(?)

ssp. triboutii (Gren. et Paill.) Nov. comb. = O. triboutii Gren. & Paill.

— Anthères très hispides, lèvres sensiblement de même longueur — RR : K3.

  ssp. Reboudii (Pomel) Nov. comb. = O. triboutii Gren. & Paill.

3 Plante grêle haute de 5-20 cm, à tiges diffuses, étalées sur le sol, entièrement hérissée de poils courts et rigides. Feuilles lancéolées linéaires. Corolle violacée exserte, glabre, divisée jusqu’au 3/4 en 2 lèvres égales — Pelouses des montagnes — R : Kl : Djurdjura, K2 : Babors — | End. N.A. | (fig.). Alg*

2529. — O. violaceus Pomel

— Plante à tiges dressées, hautes de 30-80 cm très rameuses, glabres ou hispides ………… 4

4  Capsules volumineuses (9-11 mm). Calice fortement glanduleux divisé au-delà du tiers, long de 7 mm sur les fleurs et de 10 sur les capsules. Fleurs d’un pourpre foncé sur la lèvre inférieure, plus claires ailleurs. Feuilles linéaires — RRR : K3 : Souk Arhas — I End. |. Alg*

2530. — O. discolor Pomel

subsp. discolor Alg*

subsp. ciliatus (Pomel) Bolliger Alg*

— Capsules ne dépassant pas 5 mm de long ………… 5

5  Corolle jaunâtre tachée de brun ou de rose, à lèvres inégales. Plante de 20-30 cm à tiges dressées et à rameaux florifères étalés divariqués, très longs. Anthères un peu poilues au sommet — Pelouses — RR : Kl-2, Cl, AS3 — | Siculo-Alg. |. Alg*

2531. — O. rigidifolius (Biv. ex Spreng.) Benth.

— Corolle rouge, pourpre ou brune. Plante à rameaux florifères dressés ………… 6

6  Calice divisé tout au plus sur le tiers de sa longueur à divisions courtes, larges et obtuses, bractées ovales-cunéiformes bien plus courtes que la fleur. Fleurs pourprées — Broussailles — | Ibéro-Maur. |. Alg* Tu

2532. — O. purpureus (Desf.) Don.

 
Odontites purpurea
Photo: Medjahdi

a) Bractées ciliées, pubescentes glanduleuses. Corolle à tube hispide et à lèvres inégales. Etamines à anthères fortement barbues — RRR : K3 : Bône.

ssp. Ciliata (Pomel) nov. comb. incl. in O. purpureus (Desf.) Don.

— Bractées glabrescentes. Corolle glabre à lèvres sub-égales, étamines à anthères pratiquement glabres — CC : dans toute l’Algérie.

  ssp. purpurea

— Calice divisé jusque dans sa partie médiane en dents linéaires aiguës. Bractées linéaires-lancéolées plus longues que les fleurs. Calice glanduleux. Corolle rougeâtre, pubescente sur le tube à lèvre inférieure un peu plus courte que la supérieure. Anthères poilues — Broussailles — RR : Kl-2-3 — | End. | — (— O. Dukerleyi Gren. et Paill.).

2533. — O. Fradini Pomel incl. in O. triboutii Gren. & Paill.

TAXONS A AJOUTER DANS LA CLE et NECESSITANT UNE DESCRIPTION

O. citrinus Bolliger Tun*

O. maroccanus Bolliger Mar*

O. powellii Maire Mar*

Odontites squarrosus (Rchb.) Bolliger subsp. squarrosus  Mar Alg Tun

O. vulcanicus Bolliger Mar*

O. vulgaris subsp. mesatlanticus (Emb. & Maire) Bolliger Mar*

Bellardia All. (Trixago Stev.)

Plante à tiges simples, dressées, de 10-30 cm, entièrement et courtement hérissée glanduleuse. Feuilles opposées sessiles, lancéolées dentées (fig.). Inflorescence en épi terminal, à bractées plus courtes que les fleurs. Calice renflé, à divisions très courtes (fig.). Corolle grande, blanche veinée de pourpre violacé, parfois jaune, longue de 2 cm environ, à lèvre inférieure trilobée, poilue, plus longue que la supérieure en casque (fig.). Etamines 4 didynames. Capsule globuleuse, poilue, égalant environ le calice — Champs, pelouses — CC : dans tout le Tell — |Méd.I — (T. apula Stev.).

2534. — B. trixago (L.) AIl. ≡ Bartsia trixago L.

Bartsia trixago, Maroc, tangerois
Photo: Dobignard

Bellardia latifolia (L.) Cuatrec.

Bartsia voir dans les Orobanchaceae

Parentucellia Viv. (Eufragia Gris.) [selon APG3 dans les Orobanchaceae]

Diffère du genre précédent par son calice tubuleux profondément 5-fide (fig.).

1  Corolle purpurine, petite 8-10 mm. Feuilles supérieures et bractées palmatifides, ovales-arrondies, presque aussi longues que larges. Petite plante annuelle haute de 3-15 cm. Epi florifère court et compact au début de la floraison — Pelouses, garrigues — CC : dans tout le Tell — | Méd. | — (= E. latifolia (L.) Gris) (fig.). Mar Alg Tun

2535. — P. latifolia (L.) Caruel ≡ Bellardia latifolia (L.) Cuatrec.

— Corolle jaune pâle, bien plus grande 20-25 mm. Feuilles et bractées lancéolées linéaires, crénelées-dentées. Plante de 20-50 cm. Epi florifère allongé à bractées plus longues que le calice. Capsule ovoïde dépassant à peine le tube du calice. Aspect général de B. Trixago — Champs, pelouses — CC : dans tout le Tell — | Eur. Méd.| — «Maddi» (= E. viscosa Benth., Bartsia viscosa (L.) Benth.) (fig.). Mar Alg Tun

2536. — P. viscosa L.


OROBANCHACEAE

Description :

Plantes parasites sur racine, charnues, à feuilles réduites à Fétat de bractées, dépourvues de chlorophylle, blanchâtres, brunâtres ou bleuâtres. Fleurs en grappe terminale simple ou composée, voisines de celles des Scro fulariacées. Calice 4-5 mère, mais souvent réduit à 2 lobes. Sépales latéraux ± divisés. Corolle tubuleuse bilabiée. Etamines 4. Ovaires uniloculaires à 2-3 carpelles. Style 1 à stigmate en général bilobé.

index of Orobanchaceae

CLE DES GENRES

1  Fleurs très grandes 4-5 cm. Plantes à tige épaisse (plus de 2 cm) en général robustes et élevées. Parasite surtout sur les Salsolacées et les Tamaricacées ………… Cistanche

—   Fleurs plus petites 10-30 mm. Plantes à tiges moins robustes, souvent grêles, parfois ramifiées. Jamais parasites sur les Salsolacées ………… 2

2  Feuilles s’insérant à l’aisselle de 3 bractées, une basale grande et 2 latérales petites (bractéoles) (fig. 2542). ...........  Phelipanche

— Fleurs s’insérant à l’aisselle d’une bractée unique basale, grande (fig. 2549) ...... Orobanche

 

Striga

S. barthlotii Eb. Fisch., Lobin et Mutke Mar

Striga barthlotii, Demnate
Photo: Chatelain

Bartsia

voir sous Bellardia ci-dessus

Bartsiella

B. rameauana (Emb.) Bolliger

subsp. pseudogranatensis (Quézel) Ibn Tattou [≡ Odontites pseudogranatensis Quézel] Mar*

subsp. rameauana Mar*

Boulardia

Boulardia latisquama F. W. Schultz  Mar Alg

Euphrasia L.

E. willkommii Freyn Mar

Macrosyringion Rothm.

M. longiflorum (Lam.) Rothm Mar

Nothobartsia Bolliger & Molau

N. asperrima (Link) Benedí & Herrero Mar

Cistanche Hoffm. et Link.

1  Fleurs jaunes ainsi que toute la plante. Plante très puissante, haute de 50-150 cm. Calice de 15-11 mm. Corolle de 4-5 cm, fendue jusqu’au tiers en 5 lobes, à tube étroit brusquement élargi au-dessus du calice— Terrains salés — C : 02, Hl-2, AS1-2-3, SS, SC — | Sah. Méd. « Ahahel » ( = C. lutea (Desf.) Hofïmg. et Link.). Mar Alg Tun Lib Egy

2537. — C. phelipaea (L.) Cout.

Cistanche phelipaea, Maroc
Photo: Dobignard

— Fleurs violettes ou blanchâtres, plantes moins élevées. Corolle à tube progressivement dilaté ………… 2

2  Corolle violette munie de 2 plis jaunâtres à la gorge. Bractées et bractéoles glabres. Etamines insérées au-dessous du milieu du tube. Capsule au moins aussi longue que le calice, celui-ci de 15-18 mm — Mêmes stations — AR : 02, H, AS, SS — N.A. Mar Alg Tun Lib Egy(?)

2538. — C. violacea (Desf.) Hoffmanns. & Link

Cistanche violacea, Taghit
Photo: Benhouhou
   
Cistanche violacea, Tunisie
Photo: Chatelain

— Corolle blanchâtre, violette sur les lobes et jaunâtre dans les sinus. Bractées et bractéoles laineuses. Etamines insérées au milieu du tube de la corolle. Capsule 2 fois plus courte que le calice, celui-ci long de 20-25 cm — Mêmes stations — R : 01-2 — End.  Mar Alg

2539. — C. mauritanica (Coss. et Dur.) Beck.

Orobanche (Orobanche) « Tertassous » « Karoufa »

Plantes parasites diversement colorées. Inflorescences spiciformes sor tant de terre, à feuilles réduites à des bractées jaunâtres. Calice en général partagé en 2 sépales latéraux ± soudés à la base, entiers ou bifides. Corolle bilabiée à lèvre supérieure entière ou bilobée, l’inférieure 3 lobée. Etamines 4 insérées sur la corolle. Stigmate ± bilobé. Capsules uniloculaires à 2 valves. Graines très petites. Genre de détermination très délicate.

 Phelipanche

1  Tiges et calices densément laineux blanchâtres ………… 2

— Tiges et calices glabres hispides ou glanduleux, mais non laineux blanchâtres ………… 3

2  Tiges en général ramifiées à la base. Bractées égalant le calice et les braetéoles. Corolle très velue extérieurement, longue de 25-30 mm; à lobes largement arrondis subégaux. Inflorescence pyramidale sur diverses plantes. R : AS, SS, Hd. AC : SC — j S Eur. Méd. |.

2540. — O. aegyptiaca Pers. ≡ Phelipanche aegyptiaca (Pers.) Pomel

— Tiges en général simples. Bractées un peu plus courtes que le calice et les braetéoles. Corolle glabrescente sur les lobes, à lèvre inférieure bien plus longue que la supérieure, longue de 20-25 mm. Inflorescence cylindrique — Sur diverses plantes — R : AS, SS — I End. N'A.

  2541. — O. tunetana Beck. incl. in Phelipanche reuteriana (Rchb. f.) Carlón et al.

3  Bractées florales ± triangulaires, ne dépassant pas les sinus de la corolle de la fleur correspondante, à lobes pas plus longs que le tube (fig. 2542) ………… 4

— Bractées florales linéaires lancéolées atteignant sensiblement l’extrémité des lobes de la corolle, à lobes 1,5-2 fois plus longs que le tube (fig. 2545) ………… 6

4  Tiges ramifiées dès la base. Inflorescences lâches et pauciflores, hautes de 5-15 cm. Plante très variable — N Trop. I.

2542. — O. ramosa L. ss. lato

a)  Fleurs de 15-20 mm; à lobes dentelés crispés. Sur les Composées essentiellement. CC : dans toute l'Algérie (incl. Ph. floribunda Pomel).

 O. Mutelii Schultz ≡ Phelipanche mutelii (F.W. Schultz) Pomel

— Fleurs de 7-15 mm à lobes entiers, parfois ± ondulés ………… b

b)  Inflorescences lâches et multiflores (10-25 flore). Calices à dents triangulaires — AR : çà et là dans le Tell.

O. ramosa L. ≡ Phelipanche ramosa (L.) Pomel

— Inflorescences très courtes et pauciflores (3-10 flore). Calices à dents lancéolées — AC dans le Tell.

O. nana de Noé ≡ Phelipanche nana (F.W. Noë ex Rchb. f.) Soják

— Tiges simples …………  5

5  Inflorescences très denses, multiflores, épis hauts de 10-15 cm. Corolles longues  de 15-20 mm. Ecailles de la tige petites, ovales, obtuses — Sur Ferula communis — RR : H1 : Saïda — | End. I

2543. — O. ducellieri Maire = Phelipanche mutelii (F. W. Schultz) Pomel

Phelipanche mutelii
Photo:Dobignard
Phelipanche mutelii
Photo:Dobignard

— Inflorescences lâches pauciflores; épis hauts de 20-30 cm. Corolles longues de 20-30 mm. Ecailles de la tige linéaires lancéolées — Sur les Composées et les Ombellifères — RR : 02 : Ste Barbe du Tlélat, AS3 : Aurès — | Euras. | — (= O. coerulea Vill.). Mar Alg

2544. — O. purpurea Jacq. ≡ Phelipanche purpurea subsp. purpurea (Jacq.) Soják

Phelipanche purpurea subsp. ballii (Maire) Carlón, G. Gómez, M. Láinz Mar

6 Fleurs grandes. Corolles de 20-30 mm, à tube presque droit. Inflorescences en épis cylindriques denses, larges de 4-5 cm. Anthères forte ment hispides. Tiges toujours simples — Sur les Artemisia — AC : Hl-2, AS — | E Méd. | — (= Ph. arenaria Walp.) (fig.).

2545. — O. laevis L. incl. in Phelipanche arenaria (Borkh.) Pomel

— Corolles de 15-20 mm à tube fortement courbé. Inflorescences en longs épis, en général ± disjoints, larges de 30-40 mm. Anthères glabres ou presque. Tiges souvent rameuses à la base de l’épi ………………………… 7

7  Fleurs d’un bleu d’azur intense. Corolle très incurvées à la base. Anthères glanduleuses. Plantes de 30-60 cm. Parasites sur diverses plantes, mais non sur les Ombellifères. R : 03, Al, Cl — I Méd. — (incl. Ph. Fraasii Wulpers).

2546. — O. lavandulacea Rchb. ≡ Phelipanche lavandulacea (Rchb.) Pomel

— Fleurs d’un bleu très pâle. Corolles à peine courbées à la base. Anthères un  peu laineuses. Parasites sur les Ombellifères vivaces — AC : dans le Tell — | Eur. Méd. |.

2547. — O. Schultzii Mutel ≡ Phelipanche schultzii (Mutel) Pomel

Orobanche SERIE 2

1 Calices campanules à tube court, prolongés en 2 (RR4), très longues dents linéaires sétacées (fig.). Plantes brun-rougeâtre à épis denses, à tiges couvertes de larges écailles amplexicaules imbriquées. Brac tées florales larges, ovales lancéolées, enveloppant complètement le calice — Parasite sur le Romarin — AR : Ol — | Ibéro-Or. | — (= Ceratolepis macrocalyx Coss.) — (fig).

2548. — O. latisquamis (Schultz) Benth. et Hook. ≡ Boulardia latisquama F.W. Schultz

Boulardia latisquama, Rachgoune
Photo: Medjahdi
Boulardia latisquama, Rif
Photo: Dobognard

— Calices ± complètement fendus en 2 segments entiers ou bifides ………… 2

2  Fleurs bleu violacées à tube blanchâtre à la base. Corolles fortement élargies au-dessus de l’insertion des étamines, rétrécies et incurvées à ce niveau (fig.). Etamines insérées vers le milieu du tube de la corolle — Sur les Composées — AR : H, AS, SS1, SC — | Méd. Sah.|

2549. — O. cernua Loefl.

Orobanche cernua, GA
Photo: Dobignard

— Fleurs non bleues. Corolles ne présentant pas ces caractères ………… 3

3  Etamines insérées à la base de la corolle ou du moins en dessous du 1/4 inférieure du tube de la corolle ………… 12

— Etamines insérées entre le 1/4 et le 1/2 inférieur du tube de la corolle ………… 4

4  Etamines à filets glabres en entier ou au moins dans leur moitié inférieure …………  5

— Etamines à filets velus au moins dans leur moitié inférieure ………… 7

5  Parasites sur. les Lotus et les Papilionacées herbacées. Fleurs de 10-15 mm d'un rouge sang. Bractées florales presque aussi longues ou aussi longues que la fleur ………… 6

— Parasites sur les Papilionacées arbustives. Fleurs de 20-25 mm d’un brun cannelle. Bractées florales bien plus courtes que la fleur. Stig mate jaune. RR : çà et là dans le Tell — [ W Eur.

2550. — O. rapum-genistae Thuill.

6  Epis courts et denses. Stigmate profondément bilobé; bractées et sépales lancéolés très aigus. RR : Ol — I Ibéro-Maur.

2551. — O. densiflora Salzm. ex Bertol.

— Epis allongés un peu disjoints à la base. Stigmate capité, bractées et sépales ovales lancéolés. CC : sur tout le littoral — | W Méd. (= O. crmita Viv.) .

2552. — O. sanguinea C.Presl

7  Lèvre inférieure de la corolle à lobes inégaux, le médian bien plus grand que les latéraux ………… 8

— Lèvre inférieure de la corolle à lobes subégaux ………… 11

8  Corolle grande, 25-30 cm, blanche ou jaunâtre striée de violet. Lèvre supérieure divisée en 2 lobes arrondis. Stigmates violets — Parasite sur les Papilionacées — C : surtout dans les cultures — j Méd. (= O. speciosa DC, O. pruinosa Lap, O. major Poir.).

2553. — O. crenata Forssk.

Orobanche crenata, Rif
Photo: Dobignard

— Corolle de 10-25 mm, rarement plus grande, jaunâtre ou rougeâtre. Lèvre supérieure entièie ou à peine échancrée ………… 9

9  Fleurs jaunâtres ± veinées de pourpre ou rougeâtres ou blanchâtres. Stigmate rouge violacé. Sépales entiers, rarement bidentés égalant le tube de la corolle (fig.). — Parasite sur les Labiées vivaces — RR : Kl, AS3 — | Euras. I — (= O. epithymum DC).

2554. — O. alba Steph.

— Fleurs brunâtres. Stigmate jaune ou brunâtre. Sépales profondément bifides (fig.). Plantes à odeur fétide ………………………… 10

10  Corolle de 25-30 mm glabre. Stigmate jaune — Parasite sur les Papilionacées herbacées — RR : Al — | Ibéro-Mar. Mar Alg Tun Lib

2555. — O. foetida Poiret

Orobanche foetida
Photo: Dobignard

— Corolle de 10-25 mm, fauve extérieurement, brun noirâtre intérieurement. Stigmate brun — Parasite sur les Papilionacées — CC : dans toute l’Algérie — (=O. condensata Moris). Mar Alg Tun

2556. — O. variegata Wallr. = Orobanche foetida Poir.

11  Parasite sur les Cistacées. Ecailles de la tige larges de 1 cm. Corolles brunâtres longues de 10-25 mm, à lèvre supérieure divisée en 2 lobes arrondis. Bractée égalant environ la moitié de la corolle — RR : 03,ASZ Eur. .  Mar(?) Alg(?)

2557. — O. reticulata Wallr.

— Parasite sur les Rubiacées. Ecailles larges de 4-6 mm. Corolle jaune- purpurine ou violacée, grande, à lèvre supérieure entière ou à peine échancrée. Bractées presque aussi longues que la corolle — R : 03, A2, Kl-2-3, AS3 — | Eur. | — (= O. galii Duby).

2558. — O. caryophyllacea Sm.

12  Stigmate jaune ou blanchâtre ………… 13

—  Stigmate brun pourpre ou violacé………… 15

13  Corolle rose, à tube droit, petite, 10-15 mm. Bractées aussi longues que les fleurs. Tiges densément hispides laineuses ainsi que les bractées — Parasite sur Centaurea — RR : 01 — ! End. I. Mar Alg

2559. — O. leptantha Pomel

— Corolle jaune, jaunâtre ou blanchâtre. Tiges glabres ………… 14

14  Corolle blanchâtre ± lavée de violacé. Sépales entiers uninerviés. Filet des étamines glabre. Plante de 10-50 cm, glabrescente, grêle à épi lâche — Sur le Lierre — RR : A2 : Miliana — | Eur. Mar Alg

2560. — O. hederae Duby

Orobanche hederea, Tlemcen, Algerie
Photo: Medajdhi

— Corolle jaune pâle en entier. Sépales multinerviés divisés jusqu’au milieu. Filet des étamines hispides. Plante de 30-80 cm pubescente, robuste, à épi dense — Parasite sur les Scolymus — AC : Al, 11-2 —

2561. — O. scolymi Pomel incl. in O. artemisae-campestris Gaudin

15  Fleurs de 20-30 mm, 6-12 en épis courts et lâches. Corolle hispide presque droite seulement incurvée au niveau de la lèvre supérieure de la corolle (fig.) — Sur les Teucrium — RR : A2 — Méd. atl. . Alg(?)

2562. — O. teucrii Holandre

— Fleurs de 10-25 mm, en épis denses et multiflores. Corolle régu lièrement aiguë dès la base ………… 16

16  Fleurs de 15-25 mm, en épis compact, pyramidal, chevelu au sommet avant la floraison. Bractées plus longues que les fleurs, celles-ci blanchâtres, lavées de violet. — Sur les Composées et les Ombelli fères — R : çà et là dans le Tell — | Sud eur. I — (incl. O. Eryngii Vaucher, O. Ritro Deb.).  Mar Alg Tun

2563.— O. amethystea Thuill. subsp. amethystea

— Fleurs de 10-20 mm en épis lâches cylindriques non chevelus au sommet. Bractées pas plus longues que les fleurs ………… 17

17  Filets des étamines glabres ou présentant au plus quelques poils à la base. Corolle de 10-15 mm jaunâtre, blanchâtre ou violacée. Lèvre . supérieure à lobes redressés vers le haut, lèvre inférieure à 3 lobes sub-égaux. Sépales en général entiers — Sur de nombreuses plantes — CC : dans toute l’Algérie — SS, SC — j Eur. Méd. | — (incl. O. hyalina Sprun, O. ambigua Pomel, O. Bovei Pomel, O. curvata Pomel = O.minor Sutton).

2564. — O. barbata Poiret incl. in O. minor Sm.

— Filets des étamines hispides. Corolle de 15-20 mm. Lèvre supérieure à lobes dans le prolongement du tube, lèvre inférieure à lobe médian plus grand que les latéraux — Parasite sur Calendula — RR : 01 — I Ibéro-Mar. | — (= O. mauretanica Beck). Mar Alg

2565. — O. calendulae Pomel

Orobanche calendulae
Photo:Dobignard

TAXONS A AJOUTER DANS LA CLE et NECESSITANT UNE DESCRIPTION

O. alsatica Kirschl. [douteux Afr. N. ?] Mar?

O. austrohispanica M.J.Y. Foley Mar

O. castellana Reut. Mar

O. reticulata Wallr. Mar

O. flava Mart. ex F.W. Schultz Mar

O. fuscovinosa Maire Mar*

O. haenseleri Reut. [Afr. N.?] Mar?

O. humbertii Maire Mar*

O. picridis F.W. Schultz Mar

O. tetuanensis Ball Mar*

Phelipanche Pomel

intégrer les qql espèces d'Orobanches et ...

P. portoilicitana (A. pujadas & M.B. Crespo) Carlón, G. & al. Mar Alg Tun Lib Egy

P. schweinfurthii (Beck) Soják Alg(?)

P. rosmarina (Beck) Banfi, Galasso & Soldano Alg Tun


LENTIBULARIACEAE

Plantes herbacées. Fleurs 5 mères, zygomorphes. Calice à 2 lèvres, per sistant. Corolle bilabiée avec un éperon formé par le pétale antérieur. Etamines 2, incluses, insérées à la base de la lèvre supérieure. Capsule uniloculaire. Graines très nombreuses.

Utricularia L. (Utriculaire)

Plantes aquatiques nageantes. Feuilles alternes découpées en lanières linéaires pourvues de vésicules aperculées. Inflorescences aériennes en grappes pauciflores et lâches. Corolle jaune à 2 lèvres et à gorge formée par un bourrelet à 2 bosses de la lèvre inférieure (palais) (fig. 2567).

CLE DES ESPECES

1  Tiges feuillées de 10-15 mm de diamètre. Inflorescences très grêles, filiformes, hautes de 2-3 cm à 1-4 fleurs longues de 3-4 mm. Corolle à lèvres subégales — Lacs — RR: K3: La Calle, SC : Tassili n’Ajjers — I Trop. |.  Mar Alg Tun Lib Egy

2566. — U. exoleta R. Br. incl. in U. gibba L.

— Tiges feuillées de 20-30 mm de diamètre. Inflorescences robustes hautes de 5-15 cm, à 5-10 fleurs longues de 10-15 mm. Corolle à lèvre supérieure plus courte que la supérieure — Lacs — | Circum bor--  Mar Alg Tun

2567. — U. vulgaris L.

a) Pédicelles longs de 7-12 mm. Corolle à lèvre supérieure de la longueur du palais, l’inférieure à marges révolutées. RR : Al (?).

ssp. typica Fiori

— Pédicelles longs de 12-30 mm. Corolle à lèvre supérieure 2 fois plus longue que le palais, l’inférieure à marges planes. R: Al, Kl-23 (— U. neglecta Lehm).   Mar Alg

ssp major (Schmidel) Fiori sensu QS incl. in U. australis R. Br.

U. minor L. Mar

Pinguicula L.

Lobes de la lèvre inférieure de la corolle emarginée, plante passant l'hiver en rosette.... P. lusitanica

— Lobes de la lèvre inférieure de la corolle entière, oblongue, divergente ....fontiqueriana

Pinguicula lusitanica L. Mar Alg
Plante en rosette, feuilles;entières obovales 2-4cm long; marge involtutée. Ecologie: tourbières de la partie atlantique du Rif: Jbel Kebir, Jbel Dahar Zhirou, Jbel Zem-Zem, Jbel Sidi Habib and Jbel Bou Hassim.

Pinguicula fontiqueriana Romo, Peris & Stübing Mar
Plante en rosette, feuilles entières obovales 2-4cm long; marge involtutée. lobes du calice ovale, obtus, 2.5–3 × 1.4–1.6 mm; lèvre inférieure du calice divisée vers la base, lobes divergent. Corolle a deux lèvres, bleue; lèvre supérieure 2-lobée, lèvre inférieure 3-lobée, lobes ne se recouvrant pas. Ecologie: tourbières du Rif central, 1700-2100 m.


GLOBULARIACEAE [Plantaginaceae]

Inflorescences réunies en capitules denses. Fleurs 5 mères zygomorphes. Calice à 2 lèvres inégales à lobes linéaires lancéolés (fig. 2568).

Globularia (Globulaire) « Chebra » « Zerga »

Arbustes à tiges érigées. Feuilles sans stipules ± cunéiformes spatulées très entières, alternes ou fasciculées. Péricline à écailles nombreuses. Corolle bleue violacée (RR blanche) à lèvre supérieure très courte. 4 étamines. Ovaire uniloculaire uniovulé — Rocailles, garrigues — I Méd.

2568. — G. alypum L.

a) Capitules en général à la fois terminaux et latéraux, larges de 15 mm. Ecailles du réceptacle et calices faiblement velus — CC : dans toute 1 Algérie.

ssp. alypum L.

Globularia alypum
Photo: Medjahdi

-— Capitules en général terminaux au sommet de tiges dressées à feuilles progressivement réduites, larges de 20 mm. Ecailles du réceptacle et calices très hispides, laineux blanchâtres — C : AS, SS, SC, : Hoggar et Tassili en montagne — | Méd. | — (= G. vesceritensis Batt. Et G. eriocephala Pomel).

SSp arabica (Jaub. et Spach) Maire ≡ G. arabica Jaub. & Spach

G. liouvillei Jahand. & Maire

 subsp. greuteri (Mateos & Valdés) Fennane Mar*

  subsp. liouvillei Mar*

  G. nainii Batt. Mar*


ACANTHACEAE

Famille voisine des Scrophulariaceae dont elle diffère surtout par les caractères de la graine.

Acanthus (Acanthe) « Bdkhbakh » « Cabounia »

Plantes vivaces herbacées, à grandes feuilles ± découpées lobées. Inflorescences en longs épis terminaux robustes, hauts de 40-80 cm. Calice sub bilabié à 4 divisions ± égales. Corolle blanchâtre veinée de violet, tube très court, à lèvre supérieure absente, l’inférieure grande, trilobée. 4 étamines. Capsule ovoïde à 2 loges, à 1-2 graines.

1  Feuilles à lobes terminés en épine, à lobes profonds atteignant presque le rachis. Fleurs pourvues d’une grande bractée épineuse et de 2 bractéoles linéaires lancéolées, épineuses au sommet — Broussailles, ravins — RR : Al — [ E Méd. |. Alg(N)

2569. — A. spinosus L.

— Feuilles à lobes inermes, à peine mucronulés, à lobes moins profonds. Fleurs pourvues d’une grande bractée épineuse et de 2 braetéoles lancéolées non épineuses au sommet — Broussailles, ravins : ssp. platyphyllus Murb. — CC dans tout le Tell, R ailleurs — | Méd.

2570. — A. mollis L.

subsp. mollis Mar(N)

Acanthus mollis
Photo: Medjahdi

subsp. platyphyllus Murb. Mar Alg Tun

Acanthus platyphyllus
Photo: Dobignard

Barleria L.

B. lancifolia subsp. charlesii (Benoist) J.-P. Lebrun & Monod Mar(?)

B. schmittii Benoist Mar

Barleria schmittii, Maroc Ms
Photo:Chatelain
Barleria schmittii fruit., Maroc Ms
Photo:Chatelain

Blepharis Juss.

B. edulis (Forssk.) Pers. Mar(?)

B. linariifolia Pers. Mar Egy(?)

Blepharis linearifolia, Maroc Ms
Photo:Chatelain


PLANTAGINACEAE

Gratiola

G. mauretanica (Emb. & Maire) I. Soriano & Romero García Mar*

G. officinalis L. Mar

Lafuentea Lag.

L. jeanpertiana Maire Mar*

Littorella P.J. Bergius

L. uniflora (L.) Asch Mar

Misopates Raf.

M. calycinum (Vent.) Rothm. [≡ Antirrhinum calycinum Vent. non Banks & Sol.] Mar Alg Tun

M. chrysothales (Font Quer) Rothm. Mar*

M. fontqueri (Emb.) Ibn Tattou Mar*

M. microcarpum (Pomel) D.A. Sutton Mar Alg Tun Lib Egy

M. oranense (Faure) D.A. Sutton Mar Alg

M. orontium (L.) Raf. Mar Alg Tun Lib Egy

Plantago L. (Plantain)

Plantes herbacées rarement ligneuses à la base. Feuilles en rosette basale opposées ou alternes. Inflorescences en épis denses ± allongés. Fleurs 4 mères, petites, verdâtres; axillées par une bractée ± scarieuse. Calice soudé, scarieux. Corolle à tube ± allongé et à 4 lobes lancéolés finalement scarieux. Fruit pyxidaire 1-2 loculaire à loges 1-pluriovulées.

1  Plantes à tiges érigées feuillées et à feuilles opposées ………… 2

— Plantes acaules à feuilles en rosettes basales ou rarement caulescentes, à tiges prostrées, et à feuilles alternes ………… 3

2 Plante vivace sous-frutescente à la base, très rameuse, hispide et glanduleuse. Bractées inférieures de l’inflorescence plus longues que les fleurs, ovoïdes, lancéolées acuminées. Capitules pauciflores (5-10 fleurs) longuement pédoncules (fig.) — Rocailles et pelouses montagnardes — AR : Kl : Djurdjura, 03 : var. eu-mauritanica Maire — | End. N.A. |. Mar Alg

 2571. — P. mauritanica Boiss. et Reut.

Plantago mauritanica

— Plante annuelle entièrement herbacée, à tige simple ou ramifiée à la base, glanduleuse. Bractées inférieures de l’inflorescence bien plus courtes que les fleurs, lancéolées, obtuses. Capitules multiflores (10 25 fleurs) à pédoncule atteignant au plus en général 2 fois la longueur de l’épi (fig.) — Pelouses, pâturages, surtout sablonneux — CC dans toute l’Algérie, AS : SS, R : SC — | Sub.-Méd. j — « Asloudj » « Merouach » (incl. P. Durandoi Pomel, P. stricta Schousb. et P. parviflora Desf.) ......

2572. — P. psyllium L. incl. in P. afra L.

Plantago afra
Photo: Medjahdi

3  Plante à feuilles toutes en rosettes basales ………… 4

— Plante ± courtement caulescente, à tiges prostrées. Feuilles alternes sur les tiges, amplexicaules membraneuses à la base. Bractées ovoïdes largement scarieuses sur les marges. Epis naissant à l’aisselle des feuilles caulinaires, longuement pédoncules (fig.) — Pelouses, sables — AR : Al, 01-2-3, H, AS, C : SS, R : SC — | Méd. « Lazna » (incl. P. bauphuloides Pomel et P. lagopodioides Desf.).

2573. — P. amplexicaule Cav.

subsp. amplexicaulis Mar Alg Tun Lib

Plantago amplexicaulis subsp. amplexicaulis, Algerie
Photo: Chatelain

subsp. bauphula (Edgew.) Rchb.f. Alg Tun

4  Feuilles largement ovales ou ovales lancéolées, tout au plus 2 à 3 fois plus longues que larges, brusquement rétrécies en pétiole, celui-ci allongé. Epis longuement linéaires. Bractées herbacées pas plus lon gues que le calice. Capsule à 6-18 graines. Plante glabre en général puissante — Lieux humides — Euras. — « Meçaiça » « Sef el ma ».

2574. — P. major L.

a) Plante puissante glabre, épis très allongés (8-15 cm) — CC dans tout le Tell, R ailleurs. Mar Alg Tun

  ssp. major

— Plante grêle à feuilles de 5-8 cm ± villeuses, épis courtes 2-3 cm —R : Kl : Djurdjura, Al, Cl. Mar Alg

ssp. intermedia (Gilib.) Lange

— Feuilles linéaires ou lancéolées au moins 5 à 6 fois plus longues que larges ………… 5

5  Epis linéaires au moins 5 fois plus longs que larges. Plantes en général vivaces ………… 6

— Epis globuleux ou ovoïdes au plus 2-3 fois plus longs que larges (sauf chez P. lanceolata ssp. intermedia). Plantes annuelles en général ………… 15

6  Feuilles toutes ou au moins en partie fortement dentées sur les marges (fig.) ………… 7

— Feuiles entières ou tout au plus denticulées sur les marges ………… 8

7  Feuilles 1-3 nerviées, à limbe linéaire large au plus en général de 5-8 mm, présentant de part et d’autre 2-6 paires de lobes lancéolés (fig.), parfois eux-mêmes dentés. Plante très variable — Champs, pelouses, rocailles — f Euras. [ — « Bou djenah » « Derhis ». Mar Alg Tun Lib Egy

2575. — P. coronopus L.

 
Plantago coronopus
Photo: Chatelain

a) Bractée de la fleur obtuse, atteignant au plus la moitié de la longueur du calice. Plante vivace ± cespiteuse — Pelouses surtout montagnar des — AR : dans toute l’Algérie (incl. P. rossulata Batt.).

ssp. cupani (Guss.) Pilger ≡ P. cupanii Guss.

— Bractée de la fleur aiguë acuminée, en général plus longue que le calice ..... b

b) Feuilles charnues, plante cespiteuse à souche, en général ligneuse et ramifiée — C : rochers maritimes.

ssp. macrorrhiza (Poir.) Fiori ≡ P. macrorhiza Poir.

Plantago macrorhiza, Algérie
Photo: Chatelain

— Feuilles non charnues, plante grêle à souche non ramifiée en général annuelle ………… c

c) Bractée brusquement rétrécie en une longue pointe linéaire, plus longue que le calice ± étalée — CC dans toute l’Algérie.

 ssp. coronopus

— Bractée simplement aiguë appliquée contre le calice et environ de sa longueur — AR : çà et là en Algérie surtout dans l’Est.

ssp. commutata Pilger incl. in P. weldenii

— Feuilles 5-7 nerviées à limbe lancéolé de plus de 1 cm de large en général, présentant de part et d’autre plus de 8 paires de fortes dents linéaires lancéolées (fig.) — Pelouses, broussailles — CC dans tout le Tell — | W Méd. | — « Sarroauya ». Mar Alg Tun

2576. — P. serraria L.

8  Plante à la fois annuelle, grêle, glabre ou glabrescente et à feuilles linéaires .... cf. P. coronopus

— Plante ne répondant pas à ces caractères ………… 9

9  Plante glabre ou tout au plus scabre ………… 9bis

— Plante hispide à feuilles ou à hampes hérissées de poils denses dressés ou appliqués ………… 13

9 bis Feuilles lancéolées, larges de 2-3 cm ………… cf. P. lanceolata ssp. intermedia

— Feuilles linéaires, larges au plus de 3-5 mm………… 10

10  Plante de terrains salés, à feuilles charnues glauques ± semi cylindriques, longues de 5-15 cm ………… 11

— Plante de pelouses montagnardes à feuilles planes rigides, longues de 2-5 cm ………… 12

11  Feuilles semi-cylindriques à bords parallèles. Bractées atteignant la moitié de la longueur du calice, brunâtres, obtuses, plus larges que longues — Marais littoraux — RR : Al : La Rassauta, Reghaïa —I Méd- I-    Mar Alg Tun Lib Egy

2577. — P. crassifolia Forssk.

— Feuilles canaliculées. Bractées aussi longues ou plus longues que le calice, vertes, aiguës, 2-3 fois plus longues que larges — Terrains salés de l’intérieur — R : H1 : Le Kreider et ailleurs ? : var chottica (Pomel) Hochr. I Eur. j. Mar Alg

2578. — P. maritima L.

12  Feuilles étroitement linéaires, entières, trigones, noircissant à la dessication, larges de 1 mm au plus. Plantes à souche ligneuse, très ramifiée (fig.) — Pelouses montagnardes — R : 03, A2 : Ouarsenis — W Méd- I- 

2579. — P. subulata L.

Plantago subulta_Ghar roubbane
Photo: Medjahdi

subsp. subulata Mar*

subsp. atlantis (Emb. & Maire) Greuter & Burdet Mar*

— Feuilles planes, linéaires, entières ou ± dentées sur les marges au moins en partie, ne noircissant pas à la dessication, larges de 2-3 mm (fig.). Plante à souche épaisse, mais peu ou pas ramifiée — Pelouses montagnardes — R : A2 : Téniet el Haad, 03 : Mt de Tlemcen — | Oro. S. Eur. j — (incl. P. atlantica Batt.).

2580. — P. serpentina (Magnol) Villars (non All.) incl. in P. atlantica Batt.

13  Pédoncules hérissés de longues soies raides brunâtres étalées. Plante annuelle ………… cf. P. Bellardii

— Pédoncules revêtus d’une pilosité canescente ou brunâtre, intriquée et apprimée. Plantes vivaces ………… 14

14  Pétales lancéolés, hisipides extérieurement (fig.). Feuilles 7 nerviées, vertes. Epis larges de 1 cm au moins, en général très lâches et interrompus — Pâturages arides — RR : Cl : Oued Zenati — | End. Alg. Tun. |.   Alg Tu

2581. — P. tunetana Murbeck

— Pétales largement ovales, glabres (fig.). Feuilles 3-5 nerviées en géné ral très hispides, canescentes. Epis larges de 5-7 mm en général denses et ininterrompus — Pelouses, pâturages arides — CC : dans toute l’Algérie, mais plus rare dans le Tell littoral — j Méd. ! — « Heulma » • Nemla » Mar Alg Tun Lib Egy

2582. — P. albicans L.

Plantago albicans
Photo: Chatelain

15  Plantes à feuilles lancéolées larges de plus de 1 cm; nettement rétrécies en pétioles, glabres. Epis dépassant longuement les feuilles .A revoir pour lagopus!!............. 16

— Plantes à feuilles linéaires ou linéaires lancéolées ne dépassant guère 5 mm de long, rarement plus larges, mais dans ce cas blanches tomen-teuses progressivement ou indistinctement rétrécies en pétioles. Epis plus courts ou à peine plus longs que les feuilles ....................... 17

16   Corolles, sépales et bractées très velus donnant à l’épi un aspect soyeux blanchâtre. Plantes annuelles à feuilles glabres, un peu scabres — Pelouses, broussailles — CC dans toute l’Algérie —Méd. I — « Djenai » « Oudna » (incl. P. lusitanica L.). Mar Alg Tun Lib Egy

2583. — P. lagopus L. subsp. lagopus

 

— Corolles, sépales et bractées glabres ou presque. Plantes vivaces à feuilles glabres — Pelouses, broussailles — Euras. — « Ouden el Kebch »......

2584. — P. lanceolata L.

a) Hampe creusée de 5 sillons, épi ± globuleux de 1-1,5 cm — AC dans toute l’Algérie (incl. P. altissima L.). Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. lanceolata

— Hampe creusée de sillons nombreux, épi allongé de 2-5 cm — AR : surtout en montagne, çà et là dans toute l'Algérie.

ssp. intermedia (Gilib.) Lange ≡ P. major subsp. intermedia (Gilib.) Lange

subsp. lacustris (Maire) Maire Mar*

17  Feuilles lancéolées, en entier canescentes, villeuses (fig.). Petite plante des sables désertiques — CC : SS, SC, SO, R : Hd — Sah. Sind. | — « Zelfana » « Annadam ».. Mar Alg Tun Lib Egy

2585. — P. ciliata Desf.

Plantago ciliata, Taghit
Photo: Benhouhou
Plantago ciliata, Maroc
Photo: Chatelain

— Feuilles linéaires ou linéaires lancéolées glabres ou à pilosité lâche ………… 18

18  Pédoncules hérissés de longues soies brunâtres étalées et denses. Bractées inférieures plus longues que les fleurs. Feuilles linéaires lancéolées, larges de 3-5 mm, distinctement 5-7 nerviées — Pelou-ses — CC dans tout le Tell — | Méd. | — (fig.). Mar Alg Tun

2586. — P. bellardii All.

Plantago bellardii
Photo: Chatelain

— Pédoncules glabres ou scabres. Bractées inférieures plus courtes que les fleurs. Feuilles en général étroitement linéaires ………… 19

19  Bractées et partie inférieure du calice très hispides donnant à l’épi (au moins en bouton) un aspect laineux. Corolle à lobes ovales glabres. Feuilles à marges en général dentées — Pâturages déserti ques — R : Hd, SS — | Méd. | — « Inim » (fig.). Mar Alg Tun Lib Egy

2587. — P. notata Lag.

— Bractées et calice glabres ou bien faiblement hispides. Epis jamais laineux ………… 20

20  Bractées florales subcirculaires pas plus longues que larges, obtuses (fig.), longues de 2-2,5 mm. Plantes ne noircissant pas à la dessica tion………… 21

— Bractées florales lancéolées aiguës, longues de 5-6 mm (fig.). Petite plante scabre à feuilles linéaires noircissant à la dessication. Epis pauciflores à peine plus longs que larges — Pâturages arides, sables —R : AS3, SO : var. ounifensis (Batt.) Maire End. S. Mar.(= P. maroccana Pitard).

2588 _ P. akkensis Coss. ex Murb.

subsp. ounifensis (Batt.) Maire Mau Mar Alg

subsp. akkensis Mar*

21  Feuilles denticulées sur les marges. Bractées plus larges que longues à nervure herbacée centrale étroite entourée de 2 lobes semi-circu-laires scarieux (fig.). Graine 5 fois plus longue que large, noire —Pâturages secs —AR : 01-2-3, RR ailleurs : H2 : Boghar — | W Méd. Mar Alg

2589. — P. loeflingii L.

— Feuilles à marges entières. Bractées plus longues que larges lancéolées ± acuminées à nervure herbacée centrale progressivement rétrécie en pointe entourée de 2 plages scarieuses (fig.). Graine 3 fois plus longue que large, brunâtre — Pâturages arides surtout argileux —CC dans toute l’Algérie sauf dans le Tell algéro-constantinois, SS — Méd. I — « Aloura » « Logmet en nadj » (= P. decumbens Forsk. P. argentea Desf., P. microcephala Poiret). Mar Alg Tun Lib Egy

2590. — P. ovata Forssk.

P. macrorhiza Poir.

  subsp. humilis (Guss.) Pilg. [Afr. N.?] Tun(?)

  subsp. macrorhiza Mar Alg

P. rhizoxylon Emb. Mar*


RUBIACEAE

Description :

Arbustes ou plantes herbacées. Feuilles opposées ou paraissant verti-cillées en raison du développement des stipules. Fleurs en grappes, en cymes ou en verticilles, rarement isolées, 4-5 mères. Calice en général courtement tubuleux. Corolle ± longuement tubuleuse. Etamines 4-5 isostémones insérées sur la corolle. Ovaire en général infère à 2 carpelles (RR 1-3) à 1 ovule. Fruit bacciforme ou sec:

CLÉ DES GENRES

1  Inflorescences disposées en épis denses formés de verticilles superposés de fleurs sessiles, enveloppées par des bractées plus longuesqu’elles et en général étroitement imbriquées (fig. 2594) ………… Crucianella p.p.

— Inflorescences non en épis ………… 2

2  Arbustes ou sous-arbrisseaux ………… 3

— Herbes annuelles vivaces ou lianes à tiges herbacées tout au plus sous ligneuses à la base ………… 4

3  Fleurs enveloppées par un involucre de bractées filiformes longue ment ciliées (fig. 2596). Fruits secs. Arbuste saharien ………… Gaillonia

— Fleurs sans bractées ciliées, terminales ou axillaires, roses. Fruits bacciformes. Arbuste du Tell (fig. 2597) ………… Putoria

4  Feuilles toutes opposées, étroitement linéaires. Petite plante des lieux inondés (fig. 2599) ………… Oldenlandia

— Feuilles au moins en partie verticillées ………… 5

  5 Fruit pendant, unilocuiaire, en forme de virgule, enveloppé par une bractée membraneuse, blanchâtre cordiforme repliée autour de lui (fig. 2600) ............................. Callipeltis

— Fruit non enveloppé par une bractées membraneuse ...............  6

6  Fruits pourvus de 3-4 cornes épineuses ± aiguillonnés, formés de 2 akènes stériles et du pédoncule commun accrescent (fig. 2601-2) ...........................................  Valantia

— Fruits formés de 2 akènes juxtaposés (RR1) arrondis, lisses ou recouverts de tubercules ou d’aiguillons .....................7

7  Fruits bacciformes à péricarpe charnu .................... Rubia

— Fruits secs ………… 8

8  Corolle rotacée à tube très court ………… Galium

—— Corolle infundibuliforme ou campanulacée à tube ± allongé ………… 9

9  Lobes de la corolle connivents. Fleurs pourvues à leur base de longues bractées raides ………… Crucianella p.p.

— Lobes de la corolle divergents. Fleurs pourvues tout au plus de bractées très courtes ………… 10

10  Calice à 4 dents très courtes, caduques (fig. 2628) ………… Asperula

— Calice à 5-6 dents lancéolées persistantes et accrescentes sur le fruit (fig. 2631) ………… Sherardia

Crucianella L. (Crucianelle)

Plantes annuelles ou vivaces. Feuilles verticillées. Inflorescences étroite ment spiciformes, pourvues de 4 bractées largement dilatées à la base. Fleurs de type 4 (RR5), à corolle longuement tubuleuse. Fruits secs formés par 2 carpelles adhérents.

1  Plante vivace, ligneuse, des sables maritimes, à souche tortueuse blanchâtre. Feuilles verticillées par 4, ovales lancéolées, glauques, à marge blanche cartilagineuse. Epis floraux, larges de 1 cm — CC sur tout le littoral — I Méd. [ — « Belbial ». Mar Alg Tun Lib Egy

2591. — C. maritima L.

— Plantes annuelles très grêles. Feuilles en général verticillés par 6 … 2

2  Bractées externes de l’épi étroitement appliquées, soudées 2 à 2 dans leur tiers basai et formant une sorte de gaine. Epis linéaires larges de 3-4 mm, souvent très allongés. Feuilles, inférieures au moins, lancéolées ou oblongues — Broussailles, lieux humides — RR : Al Méd- I- Alg Tun Lib

2592. — C. latifolia L.

— Bractées toutes libres entre elles. Epis moins grêles. Feuilles étroitement linéaires ………… 3

3  Plantes entièrement scabres ou hispides, à tiges =t prostrées, diffuses à la base. Epis larges de 5-8 mm, à bractées lancéolées, étalées dressées, herbacées, bordées de cils raides — Rocailles, pâturages arides — AC : AS, SS — | End. N. Sah. |. Mar Alg

2593. — C. hirta Pomel

— Plantes glabres. Bractées non bordées de cils raides, tout au plus un peu scabres sur les marges ………… 4

4  Plantes à rameaux dressés. Epis denses à bractées appliquées se recouvrant en partie les unes les autres, larges de 5-6 mm. Bractées lancéolées acuminées au sommet, largement scarieuses sur les marges (fig.) — Broussailles, pâturages — AC : dans tout le Tell, surtout en montagne [ Eur. Méd. |.  Mar Alg Tun Lib

2594. —C. angustifolia L.

— Plantes à rameaux divariqués. Epis très lâches, à bractées étalées et à verticilles distants les uns des autres, larges de 1 cm. Bractées linéaires, entièrement herbacées (fig.) — Pâturages arides — CC : Hl-2, AS1-2-3, R : Cl — | End. N.A. |. Mar Alg Tun

2595. — C. patula L.

C. aegyptiaca L. Mar(?) Tun Lib Egy

Gaillonia A. Rich.

Sous-arbrisseaux de 10-30 cm. Feuilles linéaires opposées, les inférieures paraissant verticillées en raison du développement d’axes feuillés très courts, denticulées sur les marges; les florales et leurs stipules longuement ciliées formant un involucre autour de la fleur (fig.). Inflorescences en cyme bipare lâche. Calice à 2 lobes. Corolle longuement tubuleuse à 4 lobes. Fruits à 2 loges coriaces, monospermes — Pâturages désertiques — AC : SO, SS2, RR : SS1 — j End. Sah. | — « Djilfna » (= Choulettia Reboudiana Pomel).

2596. — G. reboudiana Coss. et Dur. ≡ Plocama reboudiana (Coss. & Durieu) M.
Backlund & Thulin

Plocama reboudiana
Photo: Dobignard

Putoria Pers. « Djefna »

Sous-arbrisseaux prostrés. Feuilles linéaires oblongues opposées. Fleurs tétramères roses, à corolle longuement tubuleuse. Fruits bacciens à 2 loges. Plantes fétides noircissant en herbier.

1  Fleurs groupées par 6-15 en cymes très contractées terminant les tiges. Calice à dents très courtes. Feuilles linéaires lancéolées 10-20 X 2-4 mm. Plantes à tiges décombantes (fig.) — Rocailles, marnes et argiles — AC : Tell algéro-constantinois. RR ailleurs : AS3 — | Méd. (= Asperula calabrica L., Putoria cymosa Pomel).

2597. — P. calabrica Pers. ≡ Plocama calabrica (L. f.) M. Backlund & Thulin

Plocama calabrica, Maroc, Rif
Photo: Dobignard

— Fleurs solitaires axillaires et terminales. Calice à dents inégales. Feuilles lancéolées 6-10 X 3-5 mm. Plantes à tiges tortueuses dressées — Rochers — AC : 01-3 — Ibéro-Mar. — (incl. P. microphylla Pomel, P. tenelia Pomel).

2598. — P. brevifolia Coss. et Dur.  ≡ Plocama brevifolia (Coss. & Durieu ex Pomel) M.
Backlund & Thulin

Plocama

ajouter les espèces sous Putoria et Gaillonia

Plocama brevifolia (Coss. & Durieu ex Pomel) M. Backlund & Thulin subsp. brevifolia (voi-.ci-dessus)

Plocama brevifolia subsp. dyris (Jahand. & Maire) Dobignard Mar*

Oldenlandia L.

Petite plante rameuse prostrée, à feuilles linéaires opposées. Fleurs 3-8 à l’aisselle des feuilles, très petites. Sépales 4-5 lobés. Pétales 4-5, pas plus longs que les sépales. Etamines insérées sur le tube de la corolle. Stigmate bifide. Capsule globuleuse à graines nombreuses — Marais, dayas — RR : K3 : entre Saboun et Bordj Ali Bey : var. inconstans (Pomel) Maire — I Trop. I — (= O. sabulosa Munby) (fig.).  Mar Alg Egy

2599. — O. capensis L. f.  var. pleiosepala Bremek.

Callipeltis Stev.

Petite herbe annuelle glabre, rameuse dressée. Feuilles linéaires lancéo lées, les inférieures verticillées par 4-6, longues de 5-10 mm; les supérieures (dans l’inflorescence) opposées. Inflorescences longuement spiciformes. Fleurs verticillées par 4-8, très petites. Fruits linéaires incurvés, uniloculaires, recou verts par une bractée membraneuse ovoïde, repliée vers le bas de part et d’autre de ceux-ci (fig.). — Rocailles — C : 01-3, Cl, Hl-2, AS1-2-3, SS — | S Méd. |, Mar Alg Tun Lib Egy

2600. — C. cucullaris (L.) Stev.

Valantia L.

Petite herbe annuelle. Feuilles verticillées. Fleurs paraissant verticillées, sessiles à l’aisselle des feuilles. Inflorescences en réalité composées de cymes 3 flores très contractées, la fleur centrale hermaphrodite, les latérales mâles. Pédoncules accrescents couverts d’épines enveloppant 1 fruit.

1  Fruits hispides étalés ou étalés dressés, à enveloppe formée de 3 cornes, couvertes d’aiguillons (fig.). Plantes couvertes en entier de poils rfc raides — Rocailles — AC : sur tout le littoral. R : à l’intérieur — Méd. I — (incl. V, incrassata Pomel). Mar Alg Tun Lib Egy

2601. — V. hispida L.

Valantia hispida
Photo:Medjahdi

— Fruits glabres, réfléchis, à enveloppe formée de 4 cornes couvertes d’aiguillons (fig.). Plantes glabrescentes, ± pubescentes au sommet — Rocailles — R : çà et là dans le Tell littoral — | Méd. |. Mar Alg Tun Lib

2602. — V. muralis L.

V. lanata Delile ex Coss Tun Lib Egy

Rubia L. (Garance) « Fouaou » « Alizarî »

Herbes vivaces à feuilles verticillées, ± scabres. Fleurs 4-5 mères, à corolle infundibuliforme tubuleuse. Fruits à péricarpe charnu, bacciforme (fig-)

1  Feuilles étroitement linéaires, larges de 1-2 mm, longues de 20-30, lisses, verticillées par 8, enroulées sur les marges. Fleurs blanches tétramères, en panicule terminale ample. Fruits charnus blan-châtres de 2-3 mm — Forêts, broussailles — CC : dans tout le Tell, surtout en montagne. AC : AS — I A. N. Majorque | — (= Galium Poiretianum Bail, G. firmum Tausch = G. Jolyi Batt.),

2603. — R. laevis Poir. incl. in Galium poiretianum Ball

— Feuilles ovales lancéolées, de plus de 5 mm de large, verticillées par 6 (fig. 2603). Fleurs jaunes en cymes axillaires. Fruits noirs de 4-8 mm ………… 2

2  Lianes pérennantes, à feuilles persistantes. Feuilles à 1 nervure principale, fortement saillante en dessous. Pétioles terminés par une arête linéaire. Anthères orbiculaires — Forêts, broussailles — CC : dans toute l’Algérie, sauf sur les hauts plateaux — | Méd. Atl.

2604. — R. peregrina L.

— Plantes herbacées, à tiges disparaissant en hiver. Feuilles caduques, à nervures secondaires bien visibles en dessous. Pétales ovales arrondis au sommet. Anthères linéaires — Broussailles, haies — AR : dans le TelL RR : ailleurs — Spontané ? — | Méd. Mar Alg Tun Lib

— R. tinctorum L.

Rubia tinctorum
Photo: Dupont

Rubia peregrina subsp. longifolia (Poir.) O. Bolòs

Galium L. (Gaillet) « Fouaoua »

Herbes annuelles ou vivaces à feuilles verticillées. Fleurs verticillées ou en grappes axillaires. Calice à limbe subnul. à 4 lobes (RR 3-5). Etamines 4 (RR 3-5). Fruits secs indéhiscents, constitués par 2 carpelles, ovoïdes, accolés uniovulés.

1 Plantes éphédroïdes, à tiges nombreuses dressées, fortement quadrangulaires, ailées sur les marges, à souche ligneuse. Feuilles verticillées par 4, très petites 2-4 X 2 mm, souvent absentes sur les tiges fleuries. Inflorescences à rameaux courts, pauciflores. Fruits glabres — Rochers calcaires — AR : AS1, RR : Hl, SS1 : ssp. ephedroides (Willk.) Pau et F.Q. var. rupicolum Pomel — I Méd.

2606 — G. fruticosum Willd. = sensu QS G. ephedroides Willk.

Galium ephephedroides

— Plantes non éphédroides, à feuilles bien développées ………… 2

2  Feuilles pourvues de 3 nervures divergentes dès la base, verticillées par 4, largement ovoïdes, 1-2 fois plus longues que larges, molles, finement pubescentes. Panicule rameuse ample, à divisions filiformes. Fleurs blanches longuement pédicellées — Forêts, broussailles — CC : dans tout le Tell, surtout en montagne : ssp. ovalifolium (Schott fils) Rouy — | Euras. | — (— G. ellipticum (Willd) Horn).

2607 — G. rotundifolium L.

Galium rotundifolium, Tunisie
Photo: Chatelain

— Feuilles uninerviées ou à nervation non visible ………… 3

3   Plantes vivaces à souche souvent ligneuse, pourvues à la base de nombreux rejets stériles ………… 4

— Plantes annuelles à souche grêle dépourvues à la base de rejets stériles ………… 13

4  Plantes des fissures de rochers, densément cespiteuses, à tiges courtes (5-15 cm) nombreuses, très denses, en général diffuses ………… 5

— Plantes en général non rupicoles, à tiges dressées élevées, jamais cespiteuses ………… 9

5  Tiges et feuilles densément hispides. Feuilles elliptiques 5-12 X 4-6 mm. Fleurs blanches à pédicelles fortement divariqués après la flo­raison. Fruits glabres — Rochers calcaires — RR : 03 : Mts de Tlemcen, Ghar Rouban — I End. Mar.

2608 — G. bourgaeanum Coss.

subsp. bourgaeanum Alg*

subsp. maroccanum (Ball) J.M. Monts. Mar*

— Tiges et feuilles glabres ou glabrescentes. Feuilles linéaires ou linéaires lancéolées ………… 6

6  Fleurs brunes ou rougeâtres. Inflorescences en cymes courtes, axillaires, nombreuses dans la portion supérieure des tiges. Feuilles li­néaires acuminées verticillées par 6. Pédicelle plus long que le fruit, celui-ci glabre — Rochers calcaires — AR : 01-3. RR : Al : Chenoua, K2 — | End. N.A. | — (incl. G. Clausonis Pomel).

2609. — G. brunnaeum Munby

— Fleurs blanches, jaunâtres ou verdâtres ………… 7

7  Inflorescences en cymes terminales multiflores, pédonculées dépassant longuement les feuilles, peu nombreuses (fig.) — Rocailles des hautes montagnes — Euras. — (= G. sylvestre Poil., G. asperum Schreb., pumilum Murr.).

2610. — G. pusillum L. = sensu QS G. atlanticum Ball

a) Tiges assez robustes de 15-25 cm, à entre-nœuds allongés atteignant 3-4 cm sous l’inilorescence. Feuilles lancéolées obtuses — RR : AS3 : sommets de l’Aurès (— G. obliquum Vill).

ssp. austriacum (Jacq.) Fiori = sensu QS G. atlanticum Ball

— Tiges grêles, hautes de 2-10 cm, à entre-nœuds bien plus courts — AC : AS3 : sommets de l’Aurès (incl. G. Murbeckii Maire).

ssp. typicum Fiori

8  Inflorescences en cymes axillaires très courtes, uni-pauciflores, ver- ticiiléçs, ciliées, présentes dans toute la portion terminale des tiges ………… 8

— Fruits glabres. Tiges rigides assez robustes, fortement quadrangulai­res. Feuilles raides scabres sur les marges. Fleurs blanches. Pédon­cules du fruit divariqués (fig.) — Rochers calcaires — AC : AS3. RR : H2 — | End. Alg. Tun. |

 2611. — G. petraeum Coss. = G. cossonianum Jafri

— Fruits recouverts de longs poils blanchâtres emmêlés (fig.). Tiges grê­ les filiformes. Feuilles molles. Fleurs blanc jaunâtre. Pédoncules des fruits étalés (fig.) — Rochers des hautes montagnes — AR : Kl : Djurdjura, K2 : Babors — | End. |.

2612 — G. perralderii Batt.

9  Fleurs jaune vif. Plantes de 2-10 cm érigées. Feuilles verticillées par 8-12, étroitement linéaires convolutées. Panicule oblongue dense en général (fig.). Corolle à lobes aigus — Forêts des montagnes — AR : AS. RR : ailleurs. Kl : Djurdjura — | Euras. |,

2613 — G. verum L.

—  Fleurs blanches ou blanchâtres ………… 10

10  Plantes des marais et des lieux inondés, glabres, non accrochantes, à tiges élevées. Feuilles verticillées par 4-6, elliptiques ou linéaires obtuses. Inflorescence en panicule très ramifiée. Fleurs assez grandes 3-4 mm — C ; dans toute l’Algérie : var. elongatum (PresL) Lante — Euras. | — (incl. G. debile Desf.). Mar Alg

 2614 — G. palustre L.

— Plantes ne croissant pas dans les marais; à tiges scabres ± accrochantes ... 11

11  Fruits recouverts d’une toison dense de poils récurvés au sommet. Inflorescence en panicule très dense, allongée, à rameaux érigés. Tiges pubescentes. Feuilles étroitement linéaires verticillées par 8-12 — Forêts, broussailles — CC : dans toute l’Algérie — | End.Mar Alg Tun

  2615. — G. tunetanum Lam.

— Fruits glabres. Inflorescence en panicule très lâche, divariquée ………… 12

12  Feuilles longues de 3-5 cm, linéaires, longuement rétrécies en pé­tiole; à peine scabres sur les marges, molles. Inflorescence très lâche, feuillée, formée d’un petit nombre d’axes grêles, allongés, pauciflores, dépassant peu les feuilles (fig.) — RR : AS3 : Bled el Hammam près Khenchela | End. |. Alg*

2616. — G. numidicum Pomel

— Feuilles plus courtes, non longuement rétrécies à la base, scabres, ri­gides. Inflorescence allongée, très florifère, à feuilles réduites ou subnulles, formée de cymes nombreuses; les inférieures au moins assez allongées — | Euras. |.

2617. — G. mollugo L.

a) Fruits à pédicelles étalés divariqués allongés égalant environ 5 fois le fruit. Plantes peu robustes — Rocailles — R : Kl, K2 : Babors. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. erectum Syme

— Fruits à pédicelles dressés courts égalant au plus 2-3 fois le fruit. Plantes très robustes — CC : partout dans toute l’Algérie (— C. lucidum Ail. p.p.).

 ssp. corrudaefolium (Vill.) Briquet = sensu QS G. lucidum All.

13  Fleurs axillaires, sessiles ou subsessiles, bien plus courtes que les feuilles correspondantes ………… 14

—  Fleurs en cymes axillaires ± fournies, toujours pédonculées, au moins aussi longues que les feuilles correspondantes et en général bien plus longues ………… 15

14  Fleurs 3-7 par verticilles, dressées ainsi que les fruits. Fruits ovoïdes hérissés de poils raides. Feuilles réfléchies ± appliquées contre la tige. Plantes peu rameuses à tiges érigées, hautes de 5-20 cm (fig.) — Rocailles des montagnes — R : 03, Hl-2, AS, RR ailleurs : Kl : Djurdjura j Méd. Mar Alg Tun

2618. — G. verticillatum Danth.

— Fleurs 1-3 par verticille. Fruits réfléchis au-dessous des feuilles, allongés cylindracés, extérieurement hérissés de poils blancs crochus (fig.). Feuilles étalées. Plantes très rameuses divariquées, hautes de 5-20 cm — Rocailles, pelouses — CC : dans toute l’Algérie — ! Méd. |. Mar Alg Tun Lib Egy

2619. — G. murale (L.) All.

Galium murale, Moyen atlas
Photo: Dupont

15  Inflorescence terminale, constituée de cymes lâches, florifères, plusieurs fois ramifiées. Plantes en général de petite taille, à tiges grêles, lisses ou à peine scabres et à ramifications filiformes ………… 16

— Inflorescence constituée par des cymes axillaires pauciflores peu ou pas ramifiées. Plantes élevées à tiges fortes, quadrangulaires, scabres sur les marges ………… 18

16  Feuilles étroitement linéaires filiformes, longues de 8-15 mm. Pédoncules floraux munis de bractées filiformes aussi longues qu’eux (fig.). Fruits revêtus d’une toison dense de poils blanchâtres — Champs, rocailles — AR : H2, AS3, RR ailleurs — | Méd. Euras. Mar Alg Tun Lib Egy

2620. — G. setaceum Lam.

— Feuilles linéaires lancéolées à limbe nettement élargi, longues de 4-8 mm. Pédoncules floraux à bractées nulles ou bien plus courtes qu’eux………… 17

17  Fleurs jaunes, jaunâtres ou verdâtres. Cymules terminales de l’inflo­rescence denses. Pédicelles plus courts ou à peine plus longs que les fruits. Fruits finement muriqués — Pelouses, pâturages, rocailles — Ibéro-Maur. |.

2621 — G. viscosum Vahl.

   a) Plantes de 10-26 cm en moyenne. Pédicelles des cymes terminales sen­siblement aussi longs que les fruits, divariqués mais non réfléchis. Corolle à divisions aristées — CC : dans tout le Tell (— G. glomeratum Desf,, G. campestre Schousb. p.p., G, Reverchoni Debeaux). Mar Alg Tun

ssp. viscosum

  — Plantes de 5-10 cm. Pédicelles des cymes terminales plus courts que les fruits, réfléchis. Corolle à divisions aiguës, mais non aristées (fig.) —C : 01-2. Mar Alg

ssp. bovei (Boiss. et Reut.) Maire

subsp. rifanum (Emb. & Maire) Maire Mar*

— Fleurs blanches ou rosées. Cymules terminales de l’inflorescence lâ­ches, à pédicelles plus longs que les fruits. Fruits en général fine­ment pubescents — Champs, pelouses, rocailles — Sub. Méd. Atl. I. Mar Alg Tun Lib Egy

2622 — G. parisiense L.

a) Panicule ample, lâche à rameaux filiformes étalés divariqués. Feuilles en verticilles étalés (fig.) — CC dans toute l’Algérie.

ssp. divaricatum (Lamk.) Rouy ≡ G. divaricatum Lam.

  Panicule étroite allongée, à rameaux étalés dressés. Feuilles en verti­cilles réfléchis contre l’axe — C dans toute l’Algérie (incl. G. anglicum Huds, G. WiUkommianum Batt., G. decipiens Jord.).

ssp. eu-parisiense Burnat

18  Fleurs en cymes multiflores feuillées, plus longues que le verticille de feuilles correspondantes. Pédicelles étalés dressés, jamais réfléchis sous le fruit — Haies, broussailles, décombres — I Paléo-temp. I.

 2623— G. aparine L.

  a)  Fruits de 4-7 mm, hispides ou tuberculés. Tiges dilatées au niveau des ramifications — CC dans toute l’Algérie. Mar Alg Tun Lib Egy(?)

ssp. verum (Wimm. et Grab.) Maire = G. aparine L.

— Fruits de 2 mm, glabres ou velus. Tiges non dilatées au niveau des ramifications (fig.). AC en Algérie, surtout en montagne (incl. G. Vaillan- tii DC).

ssp   spurium (L.) Hartm ≡ G. spurium L.

Galium spurium
Photo: Dupont

Fleurs en cymes triflores (RR 1-2), jamais feuillées et exceptionnellement ramifiées, pas plus longues que le verticille de feuilles corres­pondantes. Pédicelles réfléchis sous les fruits ………… 19

19  Fruits finement granuleux (fig.). Cymes à 3 fleurs hermaphrodites. Feuilles très scabres, à denticulation marginale dirigée vers le bas. Plantes de 10-30 cm (fig.) — Cultures — CC : dans toute l’Algérie. SS : oasis — | Méd. Eur. |. Tun Lib Egy

2624. — G. tricorne With. = G. tricornutum Dandy

Galium tricornatum
Photo: Jeanmonod

Fruits volumineux couverts de fortes verrues blanchâtres, en général solitaires. Cymes à 3 fleurs, la médiane hermaphrodite, les latérales mâles. Feuilles peu scabres à denticulation fine dirigée vers le haut. Plantes de 10-50 cm (fig.) — Champs, cultures — CC : dans toute l’Algérie — I Méd. I — (= G. saccharatum AIl). Mar Alg Tun

 2625— G. Valantia Weber = G. verrucosum Huds

G. acuminatum Ball Mar*

G. afropusillum Ehrend. Tun*

G. baeticum (Rouy) Ehrend. & Krendl Mar

G. concatenatum Coss. Mar

Galium debile Desv. Mar Alg

Galium elongatum C. Presl Mar Alg Tun

Galium firmum Tausch Mar?

G. lucidum All.  Mar Alg Tun
 Feuilles vericillées par 6-8, linéaires, glabres, luisantes, aiguées, mucronées, scabres sur les marges; fl. en panicules lâches, corolle à lobes acuminés; fr. glabres assez gros. Polymorphe.

G. nevadense Boiss. & Reut. Mar?

G. noli-tangere Ball
Tiges courtes, raides, dréssées, très feuillée; infl. dépassant peu les verticilles de feuilles. Mar*

Galium odoratum (L.) Scop. Alg

G. olivetorum Le Houér. Tun*

G. poiretianum Ball
Feuilles et tiges sans denticulation, f. linéaires terminées par une petite pointe. fl. très petites. Mar Alg Tun Lib

Galium scabrum L. Mar Alg Tun

G. uliginosum L. [douteux Afr. N. ?]Mar?

Galium verrucosum subsp. halophilum (Ponzo) Lambinon Alg Tun

G. viridiflorum Boiss. & Reut. [présence douteuse Afr. N.?] Mar?

Asperula L. (Asperula « Fouaou »)

Herbes annuelles ou vivaces. Plantes à aspect de Galium. Calice caduc subnul. Corolle infundibuliforme à tube ± long à 4 lobes (RR 3-5). Fruits secs à 2 carpelles.

1  Fleurs bleues, en tête terminale entourées d’un involucre de bractées . linéaires, ciliées sur les marges. Plantes annuelles grêles. Feuilles in­férieures verticillées par 4, lès autres par 6-8, linéaires — Champs, cultures — AR : çà et là dans toute l’Algérie — I Méd. Mar Alg Tun Lib

I. — A. arvensis L.

— Fleurs blanches jaunâtres rosées ou purpurines en cymes ou en pani- cules terminales, composées rameuses, dépourvues d’involucre de bractées linéaires ………… 2

2  Feuilles à limbe lancéolé-ovale tout au plus 3-4 fois plus long que large ………… 3

—  Feuilles à limbe étroitement linéaire, 10-20 fois plus long que large ………… 4

3  Fruits de 3-4 mm, entièrement recouverts d’aiguillons recourbés au sommet. Feuilles moyennes verticillées par 6-8, présentant une étroite marge scarieuse scabre et cuspidées au sommet, lancéolées aiguës, * 2-4 X 0,5-1 cm. Souche longuement traçante — Forêts des hautes montagnes — RR : K2 : Babors et Tababort, indiquée dans l’Akfadou et les Beni Foughal — Euras.

 — A. odorata L. ≡ Galium odoratum (L.) Scop.

—Fruits de 1 mm, glabres. Feuilles verticillées par 4, sans marge sca­rieuse, ovales obtuses, 10-20 X 4-7 mm. Souche non rampante — Forêts, broussailles — CC : dans les montagnes du Tell. RR ; ailleurs : Au*. _ | w. MU. | - (fig.). Mar Alg Tun

2628 . — A. laevigata L.

4   Feuilles moyennes au moins verticillées par 6, rétrécies acuminées au sommet, à marges fortement révolutées. Fleurs en cymes terminales denses, à 8-15 fleurs longues de 1 cm, à limbe à 4 divisions étalées obtuses. Fruits glabres — Champs, broussailles — CC : dans le Tell et toutes les régions montagneuses — j W Méd. |. Mar Alg Tun Lib

2629. — A. hirsuta Desf.

— Feuilles verticillées par 4, linéaires. Inflorescences en cymes trichotomes rameuses, constituées de glomérules de 3-5 fleurs, longues de 5-7 mm, à 4 lobes mucronés. Fruits recouverts de papilles cristalli­nes — Rocailles, broussailles — CC : dans toute l’Algérie : ssp. arista- ta (L. fils) Beg. — I Eur. Méd. j — (incl. A. breviflora Batt., A. scabra Presl).  Mar Alg Tun Lib

2630. — A. cynanchica L. incl. in A. aristata L. f.

subsp. aristata

A. litardierei Humbert Mar*

Sherardia L.

Plante annuelle à tiges rameuses. Feuilles scabres, les inférieures oppo­sées, les autres verticillées par 4-6. Fleurs roses 4-10 en fascicule terminal subsessile, entourées par un involucre de feuilles dilatées soudées à la base. Corolle à 4 lobes oblongs un peu plus courts que le tube. Fruits globuleux, hérissés d’aiguillons courts, surmontés par les 6 dents du calice, accrescentes (fig.) — Champs, pelouses — CC : dans toute l’Algérie — ! Euras. — « Fouaoua serhira ». Mar Alg Tun Lib

2631. — Sh. arvensis L.

Plocama Aiton

voir les esp sous Putoria....

P. brevifolia (Coss. & Durieu ex Pomel) M. Backlund & Thulin

subsp. brevifolia Mar Alg (voir sous Putoria)

subsp. dyris (Jahand. & Maire) Dobignard Mar*

Theligonum

T. cynocrambe L. Mar Alg Tun Lib


CAPRIFOLIACEAE

Arbres, arbustes ou herbes vivaces à feuilles opposées entières ou diversement divisées. Inflorescences en cymes parfois très contractées (biflores). Fleurs 5 mères. Corolle tubuleuse en général. Etamines 5, libres. Ovaire infère à 2-5 carpelles, 1-5 loculaire. Fruit bacciforme.

 [Sambucus et Viburnum sont inclus dans les Adoxaceae selon APG3]

CLÉ DES GENRES

1  Feuilles composées de 5-11 folioles lancéolées dentées ………… Sambucus

Feuilles simples  ………… 2

2  Corolle rotacée à tube subnul, régulière à 4 lobes. Fleurs petites 3-5 mm (fig. 2635). Inflorescences corymbiformes à. 6-8 branches prin­cipales. Fruit à 1 graine …………… Viburnum

 Corolle tubuleuse dt irrégulière. Fleurs axillaires ou en tête termi­nale sessile ou à 2-3 branches (fig. 2640). Fruits a plusieurs graines ………… Lonicera

Sambucus L. (Sureau)

Herbes ou arbres à feuilles imparipennées. Inflorescences en corymbes très denses. Fleurs blanches petites odorantes. Calice à 5 dents. Corolle à limbe étalé à 5 lobes. Etamines 5. Stigmates 3, sessiles. Fruit bacciforme petit globuleux noirâtre à 3 loges monospermes (fig. 2632).

1  Tige herbacée atteignant 80-150 cm. Feuilles à 7-11 folioles lancéolées acuminées dentées sur les marges, à 2 stipules grandes foliacées ovales inégales. Fleurs à odeur d’amande amère, à lobes de la corolle lancéolés aigus. Anthères rouges ou violacées — Lieux humides — AR : Forêts, ruisseaux et ravins, surtout en montagne — Al-2, Kl-2-3, Cl, AS3. RR ailleurs : 03 : Monts de Tlemcen — | Euras. | — « Khelouan serhir » « Rouraoua ». Mar Alg Tun

2632 — S. ebulus L.

Arbre ou arbuste. Feuilles à 5-7 folioles ovales lancéolées dentées.Stipules nulles. Fleurs à odeur de miel, à lobes de la corolle ovales obtus. Anthères jaunâtres — Forêts, haies — R : paraît spontané dans les montagnes du Constantinois. Subspontané ailleurs : çà et là dans tout le Tell — ! S Eur. I — « Khilouant » « Sembouqa ». Mar(N) Alg(N) Tun(N)

 2633— S. nigra L.

Viburnum L. (Viorme)

Arbres ou arbustes à feuilles entières. Inflorescences corymbiformes. Fleurs comme dans le genre Sambucus. Fruit bacciforme à 1 loge monosperme.

1  Feuilles finement dentées sur les marges, caduques, ± réticulées, tomenteuses en dessous. Arbuste fragile à rameaux peu nombreux à tiges blanchâtres. Inflorescences larges de 7-9 cm, odorantes. Baies passant du vert au rouge, puis au noir — Forêts et rocailles des hautes montagnes calcaires : RR : K2 : Massif des Babors : var. glabratum Chabert oro Medit. Mar Alg

2634 V. lantana L.

Arbuste très touffu à tiges souvent brunâtres. Inflorescences de 3-5 cm presque inodores. Baies d’un noir bleuâtre — Forêts humides, ravins, broussailles — CC dans tout le Tell — Méd. — Laurier Tin « Rond karami » « Mourhir ». Mar Alg Tun Lib

2635 V. tinus L.

Viburnum tinus
Photo: Medjahdi
Viburnum tinus, Maroc
Photo: Chatelain

N. B. — V. opulus L., qui se distingue des espèces précédentes par ses feuilles à 3-5 lobes ±: dentés et ses fleurs inégales, les externes bien plus grandes, a été signalé sur le Tababort par Desfontaines, où il n’a jamais Alg(?)

Lonicera L. (Chèvrefeuille)

Arbre ou arbuste ou liane à feuilles ovales entières. Fleurs axillaires ou en tête terminale. Calice à 5 dents. Corolle irrégulière, à tube allongé à 5 lobes diversement disposés. 5 étamines. 1 style très allongé. Baie noirâtre à 2-3 loges plurispermes.

1  Arbres ou arbrisseaux à tiges jamais lianescentes. Fleurs presque régulières à tube court, pas plus long que les lobes de la corolle (fig. 2639) ………… 2

Arbustes à tiges lianescentes volubiles. Fleurs très irrégulières à tube très allongé 2-3 fois au moins aussi long que les lobes de la corolle (fig.) ………… 3

2  Arbre élevé 2-10 m à tronc bien individualisé. Feuilles ovales, 3-4 X 2-3 cm, finement pubescentes en-dessous. Fleurs de 1,8-2,3 cm géminées à l’aisselle des feuilles subsessiles, les 2 ovaires restant libres entre eux — Forêts, pâturages des hautes montagnes — AR : AS3 : Aurès au-dessus de 1600 m, RR : Kl : Djurdjura — | W Méd. — « Semboula » « Isenbel ». Mar Alg

2636— L. arborea Boiss.

— Arbuste très rameux divariqué dès sa base, atteignant 1-2 m. Feuilles ovales lancéolées, 10-15 X 5-10 mm, glabres. Feuilles de 1 cm, gémi­nées sur un pédoncule pouvant atteindre 4-5 mm, les 2 ovaires en partie soudés entre eux — Broussailles des hautes montagnes — R : Kl, K2 : Babors — | End. | — « Tiski ». Alg*

2637 — L. kabylica (Batt.) Rehder

3  Fleurs géminées à l’aisselle des feuilles sur un pédoncule long de 5-15mm, portant un involucre de 6 bractéoles (fig.). Plante finement veloutée pubescente. Feuilles toutes pétiolées cordiformes, grisâtres en-dessous. Baies noires — Forêts, broussailles — AC : 01-2-3 —W Méd. — « Tiski » (= L. canescens Schousboe). Mar Alg

2638 — L. biflora Desf.

 
Lonicera biflora
Photo: Medjahdi

— Fleurs terminales en tête capituliforme ou subverticillées. Plantes glabres à feuilles sessiles. Baies rouges ………… 4

4  Fleurs en tête sessile au centre de la dernière paire de feuilles (fig.). Feuilles entourées d’une étroite marge transparente, les supé­rieures soudées 2 à 2. Calice à dents obtuses — Forêts, broussailles — CC : dans tout le Tell. RR : ailleurs — Méd. — « Zeher el agel » (= L. caprifolium Desf. non L.). Mar Alg Tun

 2639. — L. implexa Ait.

 
Lonicera impelaxa
Photo: Medjahdi

— Fleurs portées par un rameau de 2-3 cm naissant au centre de la dernière paire de feuilles tantôt isolé, tantôt 2-3 (fig.). Feuilles non entourées d’une marge transparente, les supérieures non ou incomplètement soudées 2 à 2. Calice à dents subaiguës — Forêts et ravins de montagnes — AR : dans le Tell — I Sud. Eut. I — « Soltane elghàba ». Mar Alg Tun Lib

  2640. — L. etrusca Santi

N.B. — L. japonica Thunb est très cultivé et parfois subspontané sur le littoral.

L. periclymenum subsp. hispanica (Boiss. & Reut.) Nyman Mar

L. pyrenaica subsp. pyrenaica L. Mar

Lonicera pyrenaica subsp. pyrenaica, Maroc
Photo:

VALERIANACEAE

Plantes herbacées à feuilles opposées sans stipules. Inflorescences en cymes scorpioides. Fleurs 5 mères. Calice réduit à un bourrelet parfois accrescent et plumeux. Corolle bilabiée et éperonnée. Etamines 1-2-3. Ovaire à 3 carpelles dont un seul fertile uniovulé. Fruit akéniforme ± surmonté par le calice accrescent.

CLE DES GENRES

1 Fruit couronné par les divisions plumeuses du calice, celles-ci enroulées, inapparentes sur les fleurs. Plantes vivaces ou annuelles ………… 2

— Fruit surmonté par le limbe du calice, cupuliforme, ± lobé ou parfois nul, bien visible sur les fleurs lorsqu’il existe. Plantes annuelles ………… 3

 2 Etamine 1. Corolle simplement gibbeuse à sa base (fig. 2641) ………… Valeriana

— Etamine 3. Corolle prolongée par un éperon (fig. 2642) … Kentranthus

3 Corolle irrégulière, largement tubuleuse, à 2 lèvres, l’une trilobée, l’autre bilobée, longue de 8-12 mm, rose violacée ± pourprée (fig. 2646) ………… Fedia

— Corolle régulière à 5 lobes, à tube très court, très petite, 1-4 mm, blanche ou rose pâle (fig. 2655)  ………… Valerianella

Valeriana L. (Valériane)

Plante vivace à souche tubéreuse. Feuilles radicales, lancéolées, les supérieures pennatiséquées. Tige florifère simple, haute de 10-30 cm. Inflorescences denses à fleurs rosées. Calice s’étalant en cupule plumeuse après la floraison. Corolle à 5 lobes subégaux à tube assez court, bossu à la base, 3 étamines — Forêts, rocailles — AC : dans le Tell littoral et sur les montagnes. Méd. I « Sembel ».. Mar Alg Tun

2641. — V. tuberosa L.

V. apula Pourr. Mar

V. phu L. [Europe orient., indic. anc. douteuse Algérie ?]

Kentranthus Neck (Centranthe, Lilas d’Espagne) = Centranthus

Plantes vivaces ou annuelles à feuilles en général opposées entières ou rfc laciniées. Fleurs roses ou rouges, en corymbe ± dense, à tube assez long,  à 5 lobes irréguliers. Etamine 1.

1  Plante vivace. Feuilles entières. Fleurs longues de 8-15 mm, à corolle longuement éperonnée (fig. 1642) ………… 2

—Plante annuelle. Feuilles supérieures au moins lobées-pinnatiséquées. Fleurs de 2-10 mm à corolle simplement bossue (fig. 1644) ………… 3

2  Feuilles elliptiques lancéolées de 8-12 X 2-4 cm, les supérieures triangulaires amplexicaules. Plantes puissantes de 40-80 cm à tiges fistuleuses ramifiées. Inflorescences larges de 5-8 cm s’allongeant après la floraison — Rocailles, décombres — CC : dans tout le Tell. R : à l’intérieur. Souvent cultivée et subspontanée — I Eur. Méd. —« Nouar el bellaredj ». Mar Alg Tun

 2642. — K. ruber DC. = Centranthus ruber (L.) DC

Feuilles linéaires ou linéaires lancéolées 2-6 X 0,5-1 cm toutes rétrécies en pétiole. Plante de 10-60 cm à tiges grêles simples. Inflorescences pauciflores, larges de 2-3 cm, s’allongeant peu après la floraison Rochers | W Méd. |.

2643. — K. angustifolius DC. incl. in C. nevadensis Boiss. ssp.?

a) Feuilles linéaires 3-6 X 0,5 cm. Plantes à tiges érigées. Rocailles gré­seuses — RR : AS3 : Aurès au Cheliah : var. macrocentron Maire.

ssp. maroccanus (Rouy) Maire incl. in C. nevadensis subsp. atlanticus (F.L.S.
Richardson) Dobignard

— Feuilles linéaires lancéolées 2-3 X 1 cm. Plantes à tiges décombantes — Falaises calcaires — R : 03 : Monts de Tlemcen; Ghar-Rouban.

ssp. Battandieri (Maire) Maire ≡ C. battandieri Maire

 
Centranthus battandieri
Photo: Dobignard

subsp. nevadensis Mar

3  Fleurs très petites de 2-3 mm groupées en corymbe très dense, à éperon très court, globuleux, naissant au tiers inférieur du tube de la corolle. Plante grêle en général à une seule tige — Champs, pelouses, rocailles — CC : dans toute l’Algérie — I Méd. I — (incl. C. Clausonis Pomel). Mar Alg Tun Lib

 2644. — K. calcitrapa (L.) Dufr. C. calcitrapae (L.) Dufr.

 
Centranthus calcitrapae
Photo: Dobignard

— Fleurs de 8-10 mm de long en corymbe lâche, à éperon long de 1 mm naissent à la base du tube de la corolle. Plante plus puissante ramifiée dès la base — Rocailles, vieux murs — R : 03 : Mts de Tlemcen, Ghar-Rouban — I Ibéro-Mar. I. Mar Alg

2645. — C. macrosiphon Boiss.

Centranthus macrosiphon
Photo: Chatelain

Fedia Gaertn « Helhalet en naadja »

Herbe annuelle glabre à feuilles ovoïdes opposées, pétiolées. Fleurs roses, en cymes dichotomes à axes renflés épaissis. Calice à 4 dents très petites. Corolle bilabiée longuement tubuleuse à lèvre supérieure 2 bilobée, l’infé-rieure 3 lobée, munie d’une petite gibbosité à sa base, 2-3 étamines. Fruits sessiles très variables, pourvus en général d’une loge fertile et de 2 loges stériles.

1  Fruit des fleurs situées dans les angles des ramifications de l’inflo­rescence, globuleux à peine plus long que large à loges stériles enflées, bien plus grandes que la loge fertile (fig.) .... 2

Mêmes fruits linéaires, au moins 3 fois plus longs que larges, à loges stériles, très réduites bien plus petites que la loge fertile (fig.) ………… 3

2  Fruit de 4-5 X 4-5 mm, un peu hispide, à loges stériles en forme de croissant limitant entre elles une fossette elliptique (fig.) — Pelou­ses, champs — CC : dans toute l’Algérie — | Méd.

2646. — F. cornucopiae (L.) Gaertn.

Fruit de 3-3,5 x 2,5-3 mm, glabres, à loges stériles contiguës limitant entre elles un sillon profond, étroit (fig.) — Prairies, pelouses —AR : Kl-2-3 | End. |.

2647. — F. sulcata Pomel ≡ F. graciliflora subsp. sulcata (Pomel) Mathez
& Xena

3  Fruit linéaire petit, 3x1 mm, sans limbe calicinal persistant, simplement obliquement tronqué au sommet (fig.). Plante grêle à inflorescence pauciflore — Champs, pâturages — R : K2 — I Ibéro-Maur.(= F. decipiens Pomel).  Mar

2648. — F. scorpioides Dufr. incl. in F. cornucopiae (L.) Gaertn.

Fruit un peu plus grand 4 X 1,5-2 mm terminé par un limbe calicinal persistant en forme de cupule présentant 2 dents triangulaires aiguës (RR : 1 ou 3) longues de 1,5-2 mm. Plante plus robuste à inflores­cence dense — Champs, pâturages — W Méd.

— F. Caput-bovis Pomel incl. in F. graciliflora Fisch. & C.A. Mey.

a) Loges stériles étroitement linéaires ± bicarénées (fig. a). Cupule à 2-4 dents. CC dans toute l’Algérie.

ssp. caput-Bovis Quézel et Santa

— Loges stériles nettement renflées (fig. b). Cupule à 1 dent — RR : Kl : Djurdjura.  

   ssp  calycina (Maire) Quézel et Santa ≡ F. graciliflora subsp. calycina (Maire) Mathez

subsp. diana Mathez & Xena Alg*

subsp. snassenorum Mathez & Xena Mar Alg

F. pallescens (Maire) Mathez

 subsp. hirsuta (Emb. & Maire) Mathez & Xena Mar*

subsp. pallescens Mar*

Valerianella L. (Mâche) « Djemir »

Plantes annuelles, grêles. Fleurs munies de bractéoles, les unes solitai­res dans les bifurcations des rameaux, les autres en tête ± dense, terminale. Calice à limbe souvent accrescent ± lobé-denté. Etamines 3. Fruits à 3 loges dont 2 stériles ± renflées.

1 Calice constitué par 3 cornes coniques, terminées en épines crochues retroussées vers l’extérieur, un peu inégales, la plus grande terminant la loge fertile (fig.). L’inflorescence à maturité paraît être constituée par des glomérules d’épines. RR : 01 : indiqué à Oran. Mar Alg(E)

2650. — V. echinata (L.) DC.

—  Calice non formé par 3 cornes épineuses crochues ………… 2

2  Calice fructifère à limbe bien développé et formant une couronne membraneuse ± épineuse, située au-dessus de l’akène ………… 3

—  Calice fructifère à limbe nul ou réduit à 1 dent surmontant une des èôtes de l’akène ………… 6

3  Calice à limbe devenant à la maturité globuleux vésiculeux de 4-6 mm de diamètre couvert à son extrémité apicale par un orifice exigu presque entièrement fermé par les 5 dents triangulaires aiguës (fig.) — Indiqué en Algérie par Desfontaines — j E. Méd. Alg(E) Lib

2651. — V. vesicaria Moench.

—  Calice à limbe campanulé étalé, terminé par 5 dents aiguës inégales ………… 4

Calice à limbe à 5 lobes égaux atténués en longue pointe crochue récurvée vers l’extérieur, glabre membraneux, à nervation très visible à tube très hispide, l’ensemble long de 3-4 mm (fig.). Plante de 10-20 cm — Pâturages arides — I Méd. Mar Alg Tun

2652. — V. coronata (L.) DC.

Valirienella coronata
Photo: Medjahdi

a) Calice à limbe glabre à 5 lobes très entiers, égaux membraneux à nervation saillante — C dans la zone montagneuse.

ssp. eu-coronata P. Four.

— Calice à limbe au moins en partie hispide intérieurement et extérieure­ment, à 5 lobes ± inégaux, souvent subdivisés et à subdivisions dentées, membraneux au sommet et à nervation indistincte — C : dans toute l’Algérie (incl. V. multidentata Loscos et Pardo).

ssp. discoidea Lois. ≡ V. discoidea (L.) Loisel.

Calice à limbe à 5 dents =£: inégales triangulaires aiguës, mais non courbées récurvées .....  5

5  Calice long de 3-4 mm non rétréci sous le limbe (fig.). Capitules florifères globuleux. Feuilles fortement laciniées — Pâturages arides —AC : Hl-2-3 J End. N.A. |. Mar Alg Tun Lib

 2653. — V. chlorodonta Coss. et Dur. ex Coss.

Calice long de 1-1,5 mm fortement rétréci sous le limbe, celui-ci ou­vert obliquement. Capitule florifère plan. Feuilles en général entières Pâturages rocailleux — I Méd. Atl. Mar Alg Tun Lib

2654. — V. eriocarpa Desv.

a) Limbe calicinal infundibuliforme à ouverture oblique et à dents sim­plement inégales. AR : Cl, R : Al-2 : Médéa (incl. V. macrocyatus Pomel, V. plagiacyatus Pomel, V. microcyatus Pomel) (fig. a).

ssp. eriocarpa Quézel et Santa

 Limbe calicinal très oblique à 1 dent très grande, les autres très réduites (fig. b) — Çà et là dans toute l’Algérie (incl. V. lasiocarpa (Stev.) Betcke).

 ssp truncata (Betcke) Burnat incl. in V. eriocarpa Desv.

6  Fruits comprimés latéralement à péricarpe fortement épaissi, spon­gieux sur le dos de la loge fertile (fig.) ………… 7

Fruits ovoïdes, loge fertile sans épaississement spongieux sur le dos. ………… 8

7  Bractées de l’inflorescence spatulées linéaires, obtuses ciliées. Fruit convexe sur le dos et portant une seule grosse masse de tissus spon­gieux sur le dos de la loge fertile (fig.) — Pelouses des montagnes au-dessus de 1300 m — AC : surtout dans l’Algérois et le Constantinois— Méd. | — (= V. olitoria (L.) Poil.). Mar Alg

 2655. — V. locusta (L.) Laterr.

Bractées de l’inflorescence lancéolées, linéaires, aiguës, scarieuses mais non ciliées sur les marges. Fruit sillonné sur le dos présentant une grosse masse spongieuse sur chaque loge stérile (fig.) — Pelouses de montagnes — RR : Cl : Dj. Touggour — Indiquée en Kabylie —| E Méd. | — (= V. gibbosa Guss.). Alg?

 2656. — V. costata (Steven) Betcke

8  Fruits linéaires 2,5 à 3 fois plus longs que larges, longs de 3-4 mm(épines non comprises) ………… 9

Fruits globuleux tout au plus 1,5 fois plus longs que larges, longs tout au plus de 2 mm ………… 10

9  Fruits surmontés par une coronule très courte prolongée en une pointe aiguë linéaire, longue de 1-2 mm et en général ± incurvée (fig. 2658) — Steppes — C : Hl-2 — [ End. N.A. |. Mar Alg Tun Lib

 — V. stephanodon Coss. et Dur.

Fruits à calice obliquement tronqué au sommet et dépourvus de pointe, linéaires, rectilignes (fig.) — Pâturages des montagnes — RR :03 : Dayas | End. |. Alg*

2658. — V. leptocarpa Pomel

10  Fruits présentant un sillon très profond entre les 2 loges stériles (fig.). Graines nues ………… 11

Fruits à sillon entre les 2 loges stériles peu marqué et remplacé par une fossette circulaire (fig.). Graines nues ou pubescentes ………… 12

11  Inflorescences rameuses formées au sommet de chaque rameau par 2-3 petits glomérules larges de 5-6 mm. Akène terminé par une dent saillante et dressée et à loge fertile peu saillante contiguë avec les loges stériles (fig.) — Pâturages des montagnes — RR : AS3 : Dj. Aïssa près d’Aïn Sefra. Indiquée en Mitidja — | Euras. | — (— V.auricula DC). Mar Alg Tun

2659. — V. rimosa Bast. incl. in V. dentata (L.) Pollich

 Inflorescences constituées par des glomérules sphériques larges de 1 cm au moins, solitaires au sommet des rameaux. Akène terminé par une dent peu saillante et courbe, à loge fertile séparée des loges stériles par 2 sillons très marqués (fig.) — Pâturages des montagnes CC : dans toute l’Algérie — | Euras.

2660. — V. carinata Lois. incl. in V. locusta (L.) Laterr.

12  Fruits glabres globuleux aussi longs que larges, 2-3 X 2-3 mm, auri-culés au sommet ………… 13

Fruits hirsutes ovoïdes 0,5 à 2 fois plus longs que larges ne dépassant pas 2 mm de long …………  14

13  Inflorescences formées de capitules denses. Bractées florales ovales lancéolées largement scarieuses sur les marges fortement ciliées. Fruits volumineux longs de 2,5 mm en moyenne, lisses (fig.) — Pâturages arides — AC : Hl-2, AS1-2-3, Cl, Al. RR : ailleurs : Mostaganem, Tlemcen — | Méd. |.

2661. — V. pumila (L.) DC. incl. in V. coronata (L.) DC.

Inflorescences lâches. Bractées florales linéaires très aiguës ± serrulées sur les marges. Fruit plus petit, 1,5-2 mm de long, ± chagriné en surface (fig.) — Pâturages arides — Même répartition mais bien plus rare — | End. Alg. |. Mar Alg Tun Lib

2662. — V. fallax Coss. et Dur. incl. in V. microcarpa Loisel.

14  Inflorescences à pédoncules grêles, constituées de glomérules capitu­liformes sphériques et plans sur leur face inférieure. Fruits très hispides un peu auriculés à leur sommet (fig.) — Pâturages arides — AR : Hl, AS1 — I End. Mar. Oran. I — (= V". chlorostephana Pomel non Boiss.). Mar Alg

2663. — V. pomelii Batt.

Inflorescences à pédoncules indurés constituées de pseudo-corymbes triangulaires, coriaces (fig.). Fruits peu hispides fortement apiculés au sommet — Pelouses, pâturages — Méd.

2664. — V. Morisoni DC. incl. in V. dentata (L.) Pollich

a) Fruits longs de 2 mm à dents aiguës ± denticulées (fig. a). — Bractées en général plus courtes que le fruit — R : Kl ; AS2 ; Médéa.

ssp. dentata (Pollich) P. Four.

 Fruits longs de 1 mm à dents obtuses entières (fig. b). Bractées en général plus longues que le fruit — CC dans toute l’Algérie.

ssp. microcarpa (Lois.) P. Four. ≡ V. microcarpa Loisel.


ADOXACEAE

Adoxa moschatellina L. Mar
Plante de petite taille (5-10 cm); rhizome écailleux, blanchâtre; stolons longs, simples. Feuilles (1-3) basales découpées en trois lobes palmatilobés Glomérules (cymes bipares condensées) de 6-8 mm de diam., (5)-7-flores. Fl. actinomorphes, herm., à cor. vert pâle; la terminale à 4 pét. et 2 sép.; les autres à 5 pét. et 3 sép. Androcée à (4)5 étam. Carp. 3-5; ovaire uniovulé. Baie globuleuse verdâtre, 5 mm de diam. Tanger (présence ancienne et douteuse)


DIPSACEAE

Description :

Plantes sous-frutescentes ou herbacées. Feuilles opposées sans stipules, simples ou ±  incisées. Inflorescences capituliformes involucrées. Fleurs pourvues d’un calicule ± zygomorphe. Calice indistinct dt denté accrescent en forme de pappus. Corolle tubuleuse 4-5 lobées ± bilabiée. Etamines 4 en général insérées sur le tube. Ovaire infère à 2 carpelles dont 1 stérile avorté, uniloculaire. Fruit akéniforme surmonté du calice accrescent et entouré par le calicule.

CLE DES GENRES

1  Involucre formé de bractées coriaces épineuses ou non. Paillettes du réceptacle coriaces, épineuses ou non, toujours bien visibles ........... 2

Involucre formé de bractées herbacées. Réceptacle garni de paillettes ou de soies visibles seulement en écartant les fleurs ………… 3

2  Tiges hérissées d’aiguillons. Involucre à 1-2 rangs de bractées linéaires bien plus longues que les paillettes du réceptacle ………… Dipsacus

Tiges dépourvues d’aiguillons. Involucre formé de bractées imbriquées sur plusieurs rangs, identiques aux paillettes du réceptacle …… Cephalaria

3  Réceptacle dépourvu de paillettes, hérissé de soies. Calicule non sillonné, terminé par 4 dents inégales (fig. 2669) ………… Knautia

— Réceptacle garni de paillettes dépourvu de soies. Calicule non sillonné, terminé par un limbe en forme de coupe largement membraneux sur sa marge (fig. 2678) ………… Scabiosa

Dipsacus L. (Cardère)

Plante de 1-2 m à tige robuste sillonnée, garnie d’aiguillons. Feuilles lan­céolées aiguës, pourvues d’aiguillons sur sa nervure dorsale. Fleurs violacées en capitule oblong de 5-8 X 4-5 cm. Involucre formé de 8-12 bractées linéaires épineuses bien longues. Paillettes du réceptacle lancéolées atténuées en longue pointe bien plus longues que les fleurs — Marais, lieux humides — CC : dans tout le Tell — | Eur. As. | — « Belgradis », « Habachou » (fig.). Mar Alg Tun

2665. — D. silvestris Miller incl. in D. fullonum L.

Cephalaria Schrad.

Involucre à bractées coriaces imbriquées sur plusieurs rangs. Paillettes du réceptacle coriaces aristées ou mutiques. Calicule tétragone à 8-10 dents. Calice cupuliforme. Corolle à 4 lobes (fig.).

1  Bractées de l’involucre et paillettes du réceptacle longuement aristées (fig.). Plante annuelle scabre. Feuilles lancéolées linéaires entières, Capitules petits 1-1,5 cm à fleurs bleuâtres — Champs — R : 01-2-3 — | E Méd. As. |.

2666. — C. syriaca (L.) Roem. & Schult.

— Bractées et paillettes lancéolées ± aiguës entières. Plantes vivaces à feuilles au moins en partie pinnatilobées ………… 2

2  Plante glabre à tiges nombreuses, hautes de 30-80 cm. Capitules de 1,5-2,5 cm à fleurs blanchâtres. Ecailles glabres, ovoïdes, obtuses, plus courtes que les fleurs — Rocailles, éboulis calcaires — AR : A2 : La Chifïa, 03 : Mts de Tlemcen, Ghar Rouban — | W Méd. j. Mar Alg

2667. — C. leucantha (L.) Roem. & Schult.

 Plante ± hispide à tiges peu nombreuses robustes 1-1,5 m. Capitules de 3,5-4 cm à fleurs jaunes. Ecailles pubescentes, les internes lancéolées aiguës — Forêts, lieux humides des montagnes — I End. N.A. | « Metzazoual ». Mar Alg

  2668. — C. mauritanica Pomel

a) Plante mollement hispide dans toutes ses parties. Capitules de 3-4 cm — . RR A2 : Zaccar, Kl : Djurdjura, Akfadou.

ssp. mauritanica Maire

— Plante hispide seulement sur les nœuds. Tiges glabres ainsi que les feuilles. Capitules de 2,5-3 cm — R : Kl : Djurdjura.

ssp. atlantica (Coss. et Dur.) Maire  incl. in C. mauritanica

Knautia Coult.

Plante vivace très hispide. Capitule à involucre herbacé, à réceptacle hérissé de soies. Calicules tubuleux à limbe très court ± denté. Calice cou­ronné par 8 arêtes hispides. Fleurs roses ou lilas. Feuilles inférieures entiè­res, les supérieures pinnatilobées — Pelouses des régions montagneuses. Plante très variable — AC : au-dessus de 800 m — Eur. As. — (incl. K. mauritanica Pomel, K. lanceolata Pomel, K. numidica Szabo, K. centauroîdes Pomel) (fig.).

2669. — K. arvensis (L.) Coult. sensu QS incl. in K. mauritanica Pomel

K. calycina (C. Presl) Guss. Alg

K. integrifolia (L.) Bertol. [Afr. N.?] Tun?

K. subscaposa Boiss. & Reut. Mar Alg

Scabiosa L. (Scabieuse)

1  Involucre des capitules à bractées soudées entre elles environ sur la moitié de leur longueur (Pycnocomom Hoffm. et Link.) ………… 2

— Involucre des capitules à bractées libres entre elles ………… 3

2  Capitules assez grands, larges de 1-1,5 cm. Calicules tétragones pubescents sur les angles, ceux-ci soulignés par une nervure saillante et terminée par une coronule courte irrégulièrement dentée à 4 dents saillantes (fig.). Feuilles caulinaires 1-2 pinnatiséquées — Sables — CC : sur tout le littoral. AR à l’intérieur : Chélif, Sersou, H1 : var. montana (Pomel) Maire — j W Méd. — (= Sc. urceolata Desf.).

 2670. — Sc. rutifolia Vahl. ≡ Pycnocomon rutifolium (Vahl) Hoffmanns.

— Capitules petits, 5-8 mm. Calicules ovales globuleux densément pubescents terminés par une coronule courte à 12-16 nervures saillantes (fig.). Feuilles caulinaires entières ou présentant 2-3 lobes courts — Sables et pâturages désertiques — R : SS2 : M’Zab, sud constan- tinois — | End. I — « Mekerba ».

 2671. — Sc. camelorum Coss. et Dr. ≡ Lomelosia camelorum
(Coss. & Durieu) Greuter & Burdet

3  Fleurs du capitule toutes identiques, bleues, à 4 lobes égaux. Feuilles inférieures lancéolées entières 10-20 X 4-6 cm longuement pétiolées. Calicule très hispide herbacé terminé par 4 lobes ovales-lancéolés —Prairies marécageuses — RR : Senadja, La Calle — | Eut. Sib. 1 —(= Succisa pratensis Moench).

 2672. — Sc. Succisa L. incl. in Succisa pratensis Moench

Fleurs externes du capitule bien plus grandes que les autres, irrégulières à 5 lobes inégaux. Calicule à limbe scarieux ………… 4

4  Calicule à marge membraneuse étroite longue de 0,5 mm au plus, repliée vers l’intérieur (fig.) ………… 5

Calicule à marge membraneuse bien développée, étalée en cupule (fig.) ………… 9

5  Sous-arbrisseau à souche ramifiée épaisse, haute de 5-15 cm. Inflorescences isolées au sommet d’un pédoncule de 5-25 cm, feuillé seu­lement dans ses 2-3 cm inférieurs, grandes, larges de 3-3,5 cm à bractées linéaires dépassant le capitule. Feuilles glauques charnues diversement pennatiséquées — Falaises calcaires — RR : Al : Cap Ténès | End. |.

2673— Sc. cartenniana Pons et Quézel ≡ Sixalix cartenniana (Pons & Quézel) Greuter

— Plantes annuelles, rarement vivaces mais jamais sous-frutescentes, tiges florifères, feuillées, ramifiées …………  6

6  Calicule linéaire non ou à peine dilaté à son sommet, quadrangulaire, à 8 nervures très saillantes dont 4 angulaires non ou à peine ciliées, séparées par des sillons étroits et anastomosées 2 à 2 sous la cupule (fig.). Feuilles pinnatilobées ou pinnatisectées, à lobes latéraux peu nombreux, le terminal bien plus grand — Pâturages, pelouses — CC : dans toute l’Algérie — I Ibéro-Maur.

 2674. — Sc. semipapposa Salzm. ex DC. = Sixalix semipapposa (DC.) Greuter & Burdet

— Calicule évasé en entonnoir dans sa moitié supérieure, à tube ovale,à nervures ± saillantes s’atténuant et s’écartant vers le haut (fig). Feuilles pinnatisectées à lobes latéraux nombreux …………  7

7  Bractées de l’involucre toutes pinnatifides (fig.), fortement hispides.Fleurs violacées grandes 2,5-3,5 cm. Plante grisâtre à feuilles moyennes bipinnatisectées — Pelouses, champs — AC : A2 : Moyen Chelifï. RR : ailleurs. Cl : St Armand, Al : Sahel d’Alger — | End.

 2675. — Sc. daucoides Desf. ≡ Sixalix daucoides (Desf.) Raf.

Bractées de l’involucre entières ………… 8

8  Calicule à limbe très étalé large de 5-6 mm à 8 nervures très saillan­tes anastomosées 2 par 2, au sommet limitant des aréoles fermées par une membrane transparente (fig.). Capitule de petite taille 1,5-2 cm. Feuilles toutes pennatisectées à divisions linéaires — Sables arides et désertiques — C : Hl-2, AS1-2-3, lisière N du Sahara septentrional — | Sa h. | — « Aïn tizguima » (= Sc. fenestrata Pomel).

 2676. — Sc. arenaria Forsk. ≡ Sixalix arenaria (Forssk.) Greuter & Burdet

  Calicule à limbe simplement infundibuliforme large de 3-4 mm à 8 nervures saillantes ciliées sur le tube, peu visibles sur le limbe et délimitant entre elles des aréoles scarieuses (fig.). Capitules plus grands 2-3 cm. Feuilles très variables, les inférieures simples ou presque, les autres pinnatisectées, les supérieures à segments peu nombreux — Champs, pâturages — CC : dans toute l’Algérie : ssp. maritima (L.) Fiori et Paol. — Méd. — « Bou Merhar ».

2677. — Sc. atropurpurea L. ≡ Sixalix atropurpurea (L.) Greuter & Burdet ssp. maritima  (L.) Greuter & Burdet

9  Plante annuelle, hispide, à tige grêle. Calicule très grand, large de 2 cm à tube non sillonné et fortement hispide à sa base présentant en haut 8 fossettes ovoïdes, à limbe scarieux infundibuliforme multinervié, ± plissé (fig.) — Pelouses, rocailles — j W Méd. | — « Ned-iîma

 2678. — Sc. stellata L. ≡ Lomelosia stellata (L.) Raf.

Lomelosia stellata, Oujda
Photo: Chatelain
Lomelosia stellata, Demnate
Photo: Chatelain

  a) Calicule à nervures glabres extérieurement large de 20-25 mm — RR : Ol. El Ancor, K2. Kerrata.

ssp stellata Maire

  — Calicule à nervure velues extérieurement large de 12-15 mm — CC : dans toute l’Algérie — (incl. Sc. simplex Desf.).

ssp. monspeliensis (Jacq.) Rouy incl. in Lomelosia stellata

Plantes vivaces ± cespiteuses à la base et à souche émettant plusieurs rosettes de feuilles ………… 10

10  Plante à souche ligneuse formant des coussinets denses. Capitules isolés au sommet de tiges courtes 5-15 cm, nues sauf tout à fait à la base. Feuilles pinnatisectées à segments 3 dentés, densément hispides. Calicule hérissé de longues soies à sa base, à limbe scarieux infundibuliforme, ample, long de 3-4 mm (fig.) — Rocailles des hautes montagnes — AR : Kl : Djurdjura, K2 : Babors, AS3 : Aurès, Cl : Mts du Hodna et Bellezma — ! E Méd.

2679. — Sc. crenata Cyr ≡ Lomelosia crenata (Cirillo) Greuter & Burdet

— Plante à souche simplement vivace, à tiges florifères élevées, ramifiées ………… 11

11  Calicule à tube fortement hispide à sa base et à sillons seulement visibles dans sa partie supérieure, à limbe assez court 1,5-2 mm (fig.). Plante à pilosité apprimée très dense, blanchâtre. Fleurs jaunâtres ou bleuâtres — Pelouses, forêts claires sur sable — RR : H2 : Youkous près de Tébessa. Signalée dans le Djurdjura — | Euras. As. — (= Sc. argentea Desf. non L.).

 2680. — Sc. Ucranica L. incl. in Lomelosia argentea (L.) Greuter & Burdet

— Calicule à tube présentant 8 sillons bien marqués sur toute sa lon­gueur sans touffe de poils à sa base. Plante simplement hispide. Fleurs bleu-violacé grandes 2-2,5 cm — Prairies, forêts des montagnes — R : Kl : Djurdjura, K2 : Babors — Eur. As. I — « Djerz er raica » (incl. Sc. Djurdjurae Chab., Sc. Webiana Don.). Mar Alg

 — Sc. columbaria L.

S. turolensis subsp. grosii (Pau) Greuter & Burdet Mar

 S. turolensis subsp. weyleri (Pau) Romo Mar*

N.B. — Sc. gramuntia L., Sc. proliféra L., Sc. graminifolia L. et dichotoma Ucria ont été indiquées en Algérie par Desfontaines sans localité précise mais n’ont jamais été revues. Toutes ces plantes font défaut dans les herbiers algériens et en particulier dans celui de Desfontaines.

Sixalix Raf.

S. arenaria (Forssk.) Greuter & Burdet

S. atropurpurea (L.) Greuter & Burdet

subsp. grandiflora (Scop.) Soldano & F. Conti [Afr. N.?]

a faire .....

Succisa Haller

S. pratensis Moench Alg Tun

Pterocephalus Adans.

P. depressus Coss. & Balansa  subsp. depressus Ma

Pterocephalus depressus subsp. rifanus (Emb. & Maire) Dobignard Ma

 a faire.... 

Pseudoscabiosa Devesa

 a faire 

Lomelosia Raf.

 a faire

CUCURBITACEAE

Plantes herbacées, monoïques ou dioïques, en général pourvues de vrilles. Feuilles alternes sans stipules. Fleurs 5 mères, monogames ou polygames. Corolle en entonnoir ou rotacée. Etamines 5, diversement soudées entre elles, 1 libre en général, à anthères sinueuses. Ovaire à 3 carpelles.

CLÉ DES GENRES

1  Pas de vrilles. Fruits mûrs longuement ovoïdes, inclinés sur le pédoncule ....... Ecballium

— Des vrilles. Fruits dressés sur le pédoncule ………… 2

2  Fruits bacciformes de 7-10 mm, rouges. Liane grimpant dans les arbres. Inflorescences rameuses (fig. 2683) ………… Bryonia

— Fruits plus volumineux, ovales ou arrondis, verts ou jaunâtres. Plantes rampantes. Fleurs isolées à l’aisselle des feuilles ………… 3

3  Fruits à épicarpe échinulé (fig. 2685) ………… Cucumis

— Fruits à épicarpe lisse ………… Colocynthis

Ecballium A. Rich.

Plantes vivaces à tiges prostrées. Feuilles ovales oblongues cordiformes pétiolées, scabres ou hispides. Fleurs mâles en grappes, les femelles solitai­res. Calice et corolle à 5 lobes. Fruits à la fin inclinés sur le pédoncule, ovoïdes, hispides tuberculés, vert jaunâtre, longs de 3-5 cm, déhiscents au niveau de l'insertion des pédoncules et projetant ses graines violemment par cet orifice. Pas de vrilles — Décombres — C : dans toute l’Algérie — i Méd. — « Bit el roui », « Oumana » (fig.).

2682— E. elaterium (L.)  Rich.

subsp. dioicum (Batt.) Costich Mar Alg Tun

subsp. elaterium Mar Alg Tun Lib

Ecballium elaterium
Photo: Medjahdi

Bryonia (Tourn.) L.

Plantes vivaces dioïques, à tiges érigées, grimpantes, grêles, pourvues de vrilles simples très longues. Feuilles palmatilobées scabres cordiformes. Fleurs en inflorescences longuement pédonculées blanc-jaunâtre, petites. Etamines 5 dont 4 soudées. Fruits ovales, petits, 6-8 mm, rouges à , baccifor- mes — Broussailles, forêts — CC : dans tout le Tell, R : ailleurs — j Euras. — « Fachira », « Qerioua » (incl. B. acuta Desf.). (fig.). Mar Alg Tun Lib

2683. — B. dioica Jacq.

B. acuta Desf. Alg Tun Lib

Cucumis L.

Plantes vivaces à tiges prostrées scabres. Feuilles ±. profondément palmatilobées. Fleurs monogames jaunes, larges de 1-1,5 cm. Fruits ovoïdes 3-5 X 2-3 cm.

1  Fruits finement échinulés à épines filiformes, longues de 3-5 mm, denses, plus de 20 sur le demi-diamètre longitudinal du fruit. Vrilles en général bifides — Pâturages désertiques — RR : SC : Sud duHoggar — | Trop. |. Alg Egy

2684. — C. prophetarum L. subsp. prophetarum

— Fruits à épines tuberculeuses robustes, plus courtes et plus épaisses, bien moins nombreuses, 10 au plus sur le demi-diamètre longitudinal du fruit (fig.). Vrilles simples — Pâturages désertiques — AC :Se.— | Trop. |.

;2685. — C. pustulatus Hook. f.

N.B. — Diverses espèces de Cucumis sont cultivées en Algérie : C. Dudaïm L., C. sativus L., C. Melo L.

Colocynthis (L.) Lugwig (Coloquinte)

Plante annuelle ou vivace à tiges prostrées scabres. Vrilles ramifiées. Feuilles palmatilobées crénelées scabres à 3-5 segments. Fleurs monogames solitaires axillaires, courtement pédonculées jaunes-verdâtres, à corolle ro- tacée, larges de 2 cm. Fruits globuleux de 8-12 cm de diamètre, à épicarpe coriace blanchâtre ou jaunâtre et à pulpe blanchâtre très amère — Sables — CC : dans tout le Sahara. R : Hd, Hl-2 — | Trop. Méd. | — « Hadja », « Ham~ dal»f « Tifersit » (— Citrullus Colocynthis Schrad.). Mar Alg Tun Lib Egy

2686. — C. vulgaris (L.) Schrad. incl. in Citrullus colocynthis (L.) Schrad.

Citrullus colocynthis, Ourgata
Photo: Benhouhou
Citrullus colocynthis, Assala
Photo: Benhouhou

N.B. — C. Citrullus (L.) Fritsch (= Citrullus vulgaris Schrad.). La pastèque est très cultivée en Algérie. Autres genres cultivés en Algérie : Lagenaria Ser., Cucurbita L.


CAMPANULACEAE

Description :

Plantes herbacées. Feuilles simples sans stipules alternes en général. Inflorescences variables, en panicule, pseudo-capitule ou épis. Fleurs 5 mères, actinomorphes ou zygomorphes. Corolle campanulacée, rotacée ou tubuleuse. Etamines 5, insérées sur un disque, libres ou ± concrescentes par les anthè­res. Ovaire infère 3 loculaire en général. Fruit capsulaire diversement déhis­cent.

CLÉ DES GENRES

1  Fleurs zygomorphes solitaires au sommet d’un long pédoncule (fig. 2688). Etamines soudées en tube, style filiforme entier ou bilobé ………… Laurentia

— Fleurs actinomorphes. Etamines libres. Styles filiformes à 2-5 stigmates .....  2

2  Inflorescences terminales en têtes globuleuses munies d’un involucre de bractées imbriquées ………… Jasione

— Inflorescences non en têtes globuleuses involucrées ………… 3

3 Inflorescences en corymbe ombelliforme très ramifiées, très denses. Fleurs petites linéaires longuement tubuleuses 6-8 mm (fig. 2692).Feuilles ovales lancéolées pétiolées dentées en scie ………… Trachelium

— Inflorescences autrement disposées, toujours ± pauciflores, fleurs à corolle rotacée ou campanulée ………… 4

4  Corolle étalée en roue plane à tube très court 1-2 mm (fig. 2695). Plantes toujours annuelles  ………… Specularia

— Corolle campanulée ± profondément divisée ………… 5

5  Fleurs solitaires petites, 3-4 mm, dressées sur des pédoncules filiformes. Filet des étamines peu ou pas dilaté à sa base. Capsules s’ouvrant par des valves entre les lobes du calice ………… Waklenbergia

— Fleurs en grappes ± lâches, rarement isolées, ± nutantes, en général plus grandes, courtement pédonculées. Filet des étamines dilaté à sa base. Capsule s’ouvrant par des pores basaux ou latéraux ………… Campanula

Laurentia Adanson

Fleurs zygomorphes. Calice à 5 lobes linéaires. Corolle bilabiée 5 lobée. Etamines 5, à filets réunis en tube dans le haut et à anthères concrescentes.

1  Plante érigée à tige épaisse haute de 15-30 cm. Feuilles dentées 2-4 X 1-1,5 cm. Fleurs de 10-13 mm, à lèvre inférieure étalée bien plus longue que la lèvre supérieure, celle-ci blanche, violette sur les marges, pétales létéraux arrondis — Dayas, ruisseaux — AC : K3. RR : Kl : Cap Sigli — I End. Num.

 — L. bicolor (Batt.) Maire et Steph. Solenopsis bicolor (Batt.) Greuter & Burdet

Solenopsis bicolor, Tunisie
Photo: Chatelain

— Plante grêle multicaule à tige filiforme de 2-10 cm; feuilles sinuées 5-15 X 2-7 mm. Fleurs de 7 mm au plus, à lèvre inférieure pendante pas plus longue que la supérieure, celle-ci violette simplement ma­culée de blanc sur sa gorge, jaune à sa base, pétales latéraux aigus (fig.) — Dayas — AC : dans tout le Tell. R : ailleurs — | Méd. Mar Alg Tun

 2688. — L. Michelii A. DC. = Solenopsis laurentia (L.) C. Presl

Solenopsis laurentia, Tunisie
Photo: Chatelain

Jasione L. (Jasione)

Inflorescences capituliformes pourvues à leur base d’un péricline. Calice 5 fide. Corolle tubuleuse à 5 lobes linéaires étalés en roue. Style à 2 stigmates. Capsule biloculaire s’ouvrant par 2 valves apicales (fig. 2690).

1  Plante vivace cespiteuse émettant de nombreuses rosettes foliaires stériles. Feuilles à rebord cartilagineux ± net. Fleurs sessiles ou subsessiles. Lobes du calice linéaires aigus ou lancéolés aigus — Pelouses des hautes montagnes — AR : Djurdjura, Babors, Aurès, Mts du Hodna. RR : AS : Dj Amour, 03 : Mts de Tlemcen, Ghar- Rouban — | W Méd. J — (incl. J. intermedia Coss., J. Bovei Boiss. et Reut, J. megalocalyx Pomel).

2689 _ J. humilis Lois. = J. crispa (Pourr.) Samp.

subsp. cedretorum (Pau & Font Quer) Dobignard Mar*

subsp. lanuginella (Litard. & Maire) Lambinon & Lewalle Mar*

subsp. mesatlantica (Emb. & Maire) Dobignard Mar Alg

subsp. sessiliflora (Boiss. & Reut.) Rivas Mart. Mar Alg Tun 

—— Plantes annuelles ou rarement bisannuelles ne présentant pas ces caractères ………… 2

2  Tiges florifères longuement dénudées dans leur portion supérieure. Feuilles et bractées à marge cartilagineuse épaissie. Bractées florales plus courtes que le capitule — Rocailles et pâturages — AC dans toute l’Algérie, surtout en montagne. R sur les hauts plateaux —|Eur. Méd. | — (= J. stricta Pomel)./p>

 2690. — J. montana L.

subsp. cornuta (Ball) Greuter & Burdet Mar*

subsp. montana Mar Alg Tun(?)

Jasione montana subsp. blepharodon (Boiss. & Reut.) Rivas Mart.  Mar

—Tiges florifères feuillées. Feuilles et bractées à rebord non épaissi. Bractées florales au moins aussi longues que le capitule et en général le dépassant longuement — Sables maritimes — |Ibéro. Mar.| Mar Alg

 2691. — J. corymbosa Poir.

a) Capitules de 5-8 mm. Plante grêle peu ramifiée, haute de 8-10 cm — AC : littoral oranais à l’W de La Macta.

ssp. glabra (Dir.) Maire

— Capitules de 8-12 mm. Plante hispide vigoureuse à lobes du calice bordés de cils raides — Ol : Mostaganem, Dahra : var. Battandieri Maire.

ssp. eu-corymbosa Maire

J. foliosa Cav. Mar

Trachelium L.

Plante vivace glabre. Feuilles ovales-lancéolées dentées en scie, pétiolées. Fleurs bleues, petites 6-8 mm, à tube très allongé à corolle étalée 5 lobée. Etamines 5. Inflorescences terminales en corymbe très ramifié, larges de 5-10 cm très florifères — Rochers surtout humides — C dans tout le Tell —W Méd. | « Djaraga ». Mar Alg

2692. — T. caeruleum L.

Trachelium caeruleum
Photo: Medjahdi
Trachelium caeruleum
Photo: Mombrial

Specularia Herst (Spéculaire) = Legousia

Corolle rotacée à tube court. Inflorescences en panicules ou épis terminaux feuillés. Capsules linéaires s’ouvrant par des pores apicaux.

1  Fleurs solitaires blanchâtres au sommet d’un pédoncule dressé dénudé dans sa partie supérieure. Tige simple ou très peu ramifiée. Lobes du calice dressés lancéolés linéaires, longs de 10-15 mm, dépassant longuement la corolle — Broussailles — ! End. L

 2693. — Sp. Juliani Batt. Legousia juliani (Batt.) Briq.

— Fleurs en épis, en panicule, ou en corymbes terminaux, pourprées ou bleu-violacé.......... 2

2  Fleurs en épis très lâches occupant la moitié supérieure de la tige.Lobes du calice réfléchis, arqués, aussi longs que le tube à la floraison (fig. 2693) — Champs, broussailles — | Méd. |.

 — Sp. falcata A. DC. Legousia falcata (Ten.) Janch.

Legousia falcata subsp. castellana (Lange) Jauzein

Legousia falcata ssp. castellana
Photo: Dupont

—— Fleurs en panicule ou en corymbes terminaux ramifiés ………… 3

3  Feuilles fortement ondulées, crénelées, corolle petite, peu apparente égalant à peine la moitié de la longueur des lobes du calice — Moissons — R : çà et là en Algérie. Adventice ? — I Méd. /p>

 2695. — Sp. hybrida L. Legousia hybrida (L.) Delarbre

— Feuilles non ou à peine ondulées, corolle grande 1 cm, égalant ou -.p p. . dépassant les lobes du calice (fig.) — Moissons — RR : Al. Adventice ?— | Eur. Méd. |.

 2695'. — Sp. speculum L. =  Legousia speculum-veneris (L.) Chaix

Wahlenbergia Schrad

1  Petite plante annuelle de 5-15 cm rameuse, prostrée hispide à feuilles linéaires lancéolées sub-opposées. Fleurs en général isolées à l’aisselle des feuilles supérieures, bleu violet, 3-5 mm. Sépales, pétales et étamines 5. Capsule déhiscente par 3 valves. — Sable humide — R : SS: Tassili n’Ajjer — | End. j. Alg Lib Egy

 2696. — W. Bernardi Leredde = W. campanuloides (Delile) Vatke

— Plante dressée haute de 10-30 cm, à fleurs plus grandes 7-10 mm en panicule terminale, longuement pédicellées — Pelouses — RR : Ol : Dj Ker près d’Oran — Méd. |. Mar Alg Tun

2697. — W. nutabunda A. DC. W. lobelioides subsp. nutabunda (Guss.) Murb.

Campanula L. (Campanule « Djaraça »)

Corolle campanulacée rarement rotacée. Etamines 5 à filets dilatés à la base. Styles à 3-5 stigmates.

11  Corolle divisée presque jusqu’à la base en 5 lobes linéaires étalés en roue (fig. 2698). Plante vivace des hautes montagnes ………… 2

— Corolle campanulée ………… 3

2  Tiges grêles de 40-60 cm nues au sommet. Feuilles inférieures ovoïdes, les supérieures nettement amplexicaules. Inflorescences en grappes lâches ± ramifiées. Pédoncules floraux longs de 6-9 mm. Calice à dents sétacées de 10-13 mm. Capsule obovée pendante — Forêts, ravins humides des hautes montagnes — R : Djurdjura, Babors et Tababort — | E. Méd. I ( — Podanthum trichocalycinum Tenore). Alg

2698. — C. trichocalycina Tenore

— Tiges robustes épaisses, hautes de 15-25 cm, densément feuillées. Feuilles toutes lancéolées dentées sessiles. Inflorescences en grappes simples très denses. Fleurs subsessiles. Calice à dents linéaires de 3,5 mm. Capsule oblongue dressée — Forêts humides — RRR : Sgag dans l'Aurès 1600 -1700 m — I End. — (= Podanthum aurasiacum Batt. et Trab.)..

2699. — C. aurasiaca (Batt. et Trab.) Batt. & Trab.

Asyneuma rigidum subsp. aurasiacum (Batt. & Trab.) Damboldt

3  Feuilles florales opposées. Petite plante annuelle haute de 2-8 cm à corolle pâle irrégulièrement 5 lobée, petite 4-5 mm. Etamines inégales — Pâturages, rocailles — CC dans toute l’Algérie — | Paléo-temp. I- Mar Alg Tun Lib Egy

2700. — C. erinus L.

Campanula erinus, Moyen-atlas
Photo: Dupont

— Feuilles florales alternes, corolle régulièrement 5 lobée. Etamines égales ………… 4

4  Sinus du calice portant un appendice réfléchi sur le tube (fig. 2701) ………… 5

— Sinus du calice dépourvu d’appendice réfléchi (fig. 2714) ………… 13

5  Plante annuelle. Tiges florifères naissant au centre d’une rosette de feuilles radicales. Fleurs d’un violet intense à corolle plane étalée en roue au sommet d’un tube sensiblement aussi long que les lobes du calice (fig.) — Forêts, broussailles, pâturages. Plante polymorphe —Méd-

2701. — C. dichotoma L.

   a) Appendices du calice ± lancéolés, divergents à leur sommet, 4-8 mm sur la capsule. Corolle très hérissée à lobes à peine plus longs que larges — CC à l’Est de Ténès. A : K, Cl, H2, AS3.

ssp. dichotoma

Campanula dichotoma, Tunisie
Photo: Chatelain

   — Appendices du calice ovales triangulaires, convergents à leur sommet, 2,5-3,5 mm sur la capsule. Corolle à peu près glabre à lobes 2 fois plus longs que larges ………… b

  b) Corolle de 7-10 mm ne dépassant pas les lobes du calice — AC : 01-3, Al, K, AS3. Rocailles calcaires mésomedit.

ssp kremeri (Boiss. et Reut.) Batt. = C. afra ? var. kremeri

  — Corolle de 12-15 mm débordant largement les lobes du calice — C : à rw de Tenes : 01-2-3, Hl.

ssp afra (Cav.) Maire = C. afra

Campanula afra
Photo: Medjahdi

— Plantes vivaces à tiges florifères naissant directement des divisions de la souche ou à l’aisselle des feuilles d’une rosette radicale. Fleurs campanulées (fig.) ………… 6

6  Plantes à souche sous-ligneuse dépourvue de rosette basale de feuilles. Tiges florifères naissant directement de la souche .................  7

—Plantes présentant une rosette de feuilles au sommet des divisions de la souche. Tiges florifères naissant à l’aisselle des feuilles de la rosette basale ………… 9

7  Corolle fendue jusqu’en son milieu. Lobes du calice dépassant les sinus de la corolle. Tiges dressées — Rochers calcaires — AR : Aurès, Monts du Hodna, Guergour — | End. E. Alg. Tun. I (= C. afganiga Pomel)

2702. — C. atlantica Coss. et Dur. = C. afganica Pomel

— Corolle fendue tout au plus dans son tiers supérieur. Lobes du calice n’atteignant pas les sinus de la corolle. Tiges florifères =t pendantes flexueuses ………… 8

8  Feuilles entières ovales subsessiles, petites 5-12 mm. Corolle hérissée en entier extérieurement — Rochers calcaires — I End. Alg. Mar. |.

2703. — C. velata Pomel

a) Feuilles de 8-12 mm nettement pétiolées, appendices du calice droits et très courts — RR : 03 : Tlemcen, Ghar-Rouban. Mar Alg

ssp. velata

Campanula velata, Maroc
Photo: Chatelain

— Feuilles de 5-8 mm sessiles, appendices recourbés en dehors et plus longs que le tube du calice — RR : AS1 : Dj, autour de Mechéria, Monts des Ksour. Mar Alg

ssp. serpylliforinis (Batt. et Trab.) Quézel

 Feuilles spathulées sinuées, longuement atténuées en pétiole (fig). Corolle présentant tout au plus quelques poils au sommet des lobes — Rochers calcaires — RR : gorges de l’oued el Kebir près d’El Milia —| End. |. Alg*

2704. — C. barborensis Qz

9  Fleurs de petite taille 4-6 mm, d’un violet très pâle — Plante des lieux humides des montagnes du Sahara central — R : Hoggar, Tefedest — I End. Hoggar. Tibesti . Alg*

2705 — C. bordesiana Maire

— Fleurs de plus de 7 mm, violet franc ou bleuâtre. Plantes du Tell ou des hauts plateaux ………… 10

10  Plante en entier recouverte d’une pubescence molle veloutée, blanchâtre. Plante très variable à fleurs parfois très grandes 18-25 mm (var. oranensis Marne) parfois plus petites 8-16 mm (var. tlemcenensis Qz) — Rochers calcaires — AC : 01 R : 02-3 — | Bét. Rif. Mar Alg

2706 — C. mollis L.

 
Campanula mollis

— Plante glabre ou hérissée de poils raides surtout sur les marges des feuilles ………… 11

11  Capsule couronnée à maturité par les lobes du calice réfléchi (fig.). Corolle fendue jusqu’en son milieu à lobes du calice dépassant les sinus de la corolle — Pelouses, pâturages arides, surtout argileux. Plante très variable, à tige et faces des feuilles glabres : H1 : var. Reboudiana (Pomel) Maire, ou entièrement pubescentes : var. ge- nuina Maire — Pelouses des montagnes de l’Algérie occidentale — Reboudiana (Pomel) Maire, ou entièrement pubescentes : var. genuina Maire — Pelouses des montagnes de l’Algérie occidentales — I End.| End. N.A. |.

2707. — C. filicaulis Dur.

subsp. filicaulis Mar Alg Tun

C. filicaulis subsp. embergeri (Litard. & Maire) Dobignard Mar*
Limbe spathulé, oboval, denté attenué en un coutrt petiole, pubescense abondante sur la tige, les 2 faces des feuilles et calice) fleurs 5-6mm à 10-12mm

— Capsule couronnée à maturité par les lobes du calice dressés et accrescents ………… 12

12  Plante cespiteuse à souche ligneuse rampante très ramifiée. Tige flo­rifère dressée rigide, très courte en général uniflore, haute de 3-5 cm. Corolle fendue dans son tiers supérieur seulement (fig.) — Pâturages arides surtout argileux — R : H1 : Daya — I End. Mar. |. Mar Alg

2708 — C. saxifragoides Doumergue

— Plante des fissures des rochers calcaires à souche très courte émettant 1-3 rosettes de feuilles. Tiges florifères longues de 8-15 cm pluri- flores — Corolle fendue sur la moitié de sa longueur — R : Constan- tine et ses environs — End. Alg*

2709 — C. numidica Dur.

13  Plante annuelle haute de 2-5 cm, strictement dichotome dans toutes ses divisions. Inflorescences en corymbe de fleurs sessiles très petites — Terrains salés et gypseux — RR : 02 : Perrégaux, H1 : Hodna, Djelfa — Ibéro.-Maur. |. Mar Alg

2710 _ C. fastigiata A. DC.

— Plantes vivaces en général bien plus grandes. Inflorescences en grappes ou panicules. Fleurs grandes, de plus de 10 mm ………… 14

14  Capsules érigées, déhiscentes par des fissures situées au milieu et au sommet (fig.) ………… 15

— Capsules pendantes déhiscentes par des pores basilaires (fig.) ………… 16

15  Plante puissante à tige épaisse. Feuilles caulinaires ovoïdes dentées longuement décurrentes sur la tige 8-15 X 4-6 cm. Fleurs très grandes 35-45 mm, divisées presque jusqu’en leur milieu. Inflorescences en longues grappes denses — Lieux humides — AC : Kl-2-3, R : 01-2 : Aurès, Tlemcen — End. Alg. Tun. . Mar Alg Tun(?)

 — C. alata Desf.

16  Plante érigée à tige grêle. Feuilles caulinaires linéaires 4-6 X 1-2 cm non décurrentes. Fleurs de 20 mm au plus à corolle divisée dans son tiers supérieur et à lobes lancéolés aigus (fig.) — Broussailles, forêts — C dans toute l’Algérie sauf sur les hauts plateaux. R : AS — | Eur. Méd. I — Plante polymorphe. Mar Alg Tun

 2712. — C. rapunculus L.

 
Campanula rapunculus
Photo: Medjahdi

Plante à tiges dressées robustes hautes de 30-50 cm. Fleurs de 15-30 mm en épi dense ± allongé. Divisions du calice ovales lancéolées — Forêts — | Eur. |. — C. Trachelium L.

 a)Feuilles inférieures cordées à leur base. Fleurs de 22-30 mm à calice très hispide — RR : Kl : Djurdjura, K2 : Forêt de Guerrouch.

ssp. genuina (Maire) Qz

  — Feuilles inférieures non cordées à leur base. Fleurs de 15-20 mm à calice glabre ou presque glabre — AC dans le Tell, l'Aurès et les Monts du Hodna.

ssp. mauritauica (Pomel) Qz = C. trachelium subsp. mauritanica (Pomel) Quézel

Campanula trachelium ssp, mauritanica
Photo: Dobignard

Plante à tiges grêles, haute de 5-15 cm. Fleurs de 10-20 mm en pani­cule lâche. Divisions du calice linéaires subulées (fig.) — Rochers des hautes montagnes — AR : Kl : Djurdjura (var. jurjurensis Chabert). AS3 : Aurès (var. Kahenae (Maire) Qz : ssp. macrorrhiza (J. Gay) Guin. — | Eur. Méd. \.

2714. — C. rotundifolia L. . = sensu Afr.N. C. jurjurensis Pomel

Campanula afganica Pomel Alg Tun (ds la clé sous atlantica Batt.)

Campanula atlantis Gatt., Maire & Weiller Mar*
Tige ligneuse peu rameuse Feuilles rosulées oblongues-spathulées, poils rigides irréguliers, jusqu'à 1,1mm long, tiges florales prostrées. Calice 8-9mm long, appendice très court,  corolle campanulée glabre extérieurement 9-11mm long, style blanc brièvement trifide. Fissures de rochers 300-3200m.alt

Campanula bordesiana var. minuta Quézel Alg*

Campanula broussonetiana Schult. Mar*

Campanula guinochetii>Quezel Mar*

Campanula hypocrateriformis Dobignard Mar*
Rocailles grésuses arides  0-1200m alt

Campanula lusitanica subsp. specularioides (Coss.) Aldasoro & Saenz de Rivas Mar(?)

Campanula mairei Pau ex Maire Mar*
Glabre, caespiteuse, stolonifère, tige décombante, feuilles longuement pétiolées, arrondies à ovales-cordées, marge crénelée; feuilles caulinaires oblongues discrètement obtuses. Fleurs solitaires , lobes du calice linéaires, tube obconique deux fois plus long; corole infundibuliforme. Distribution: Grand Atlas, 2700m alt. 

Campanula mairei
Photo: Dobignard

C. sauvagei Quézel Mar*

Campanula serhouchenensis Dobignard Mar*
Plante vivace à souche pivotante épaisse. Rosette basale peu fournie de feuilles oblongues lancéolées de 5cm long à limbe denté atténué en pétiole. Tiges florifères prostrées 30-50cm, Ramules foliaires axillaires nombreuses, fragiles. Feuilles caulinaires oblongues rhomboides 5-40x 3-15mm, sans oreilletttes , Inflorescence pauciflore (1-2)-3 fleurs, à pédoncules filiformes de 5-15mm, subglabres. Calice 5-7mm à tube court (1-1.5mm) et à divisions étroites, hirsute de poils raides; appendices réduits de 0.,5-1mm. Corolle étalée, rose violacé à fond jaunâtre.

Campanula specularioides Coss.

Campanula vaillantii Quézel Mar*

Campanula trachelium L.
subsp. mauritanica (Pomel) Quezel Mar Alg Tun(? (dans la clé sous C. rapunculus)
subsp. trachelium Alg





retour à l'index

Back to Top