ASTERACEAE (Composées)


Description :

Famille de loin la plus importante de notre territoire puisqu'elle renferme 408 espèces réparties en 109 genres (en Algérie). Les deux caractéristiques essentielles de la famille sont (Planche 91) :
a) Les 5 étamines qui sont unies-cohérentes par leurs anthères pour constituer un tube (fig.i) à travers lequel passe le style (fig. D);
b) Le mode d'inflorescence: les fleurs sont groupées en capitules ou calathides qui, pour le profane, simulent à merveille une simple fleur.


Un capitule typique comporte:

1°) A la base: un plateau plus ou moins élargi, charnu ,ou non, appelé réceptacle (fig. A, Rec.). La forme et laconstitution du récéptacle jouent un grand rôle en systématique. Suivant les cas on dit qu'il est, du point devue profil, plan, concave, convexe, semi-conique ou conique (il peut, par ailleurs, être creux). Sa surface peutêtre: nue ou parsemée (toblement ou localement de poils, soies, écailles ou paillettes (dans ce dernier cas ilest dit paléacé), creusée d'alvéoles ou fovéoles, dont les bords peuvent être munis ou non d'une membraneuniforme ou frangée (dans ce cas il est dit fimbrié). Les paillettes du réceptacle (véritables bractées desfleurs) (fig. G) peuvent avoir des formes caractéristiques, être membraneuses ou coriaces, embrasser ou non les fleurs, etc.

2°) Autour du réceptacle: des pièces appelées bractées ou écailles (fig. A, Br.) dont l'ensemble constitue l'involucre ou péricline. Disposées sur 1,2 ou plusieurs rangées, les bractées sont imbriquées ou non; elles sontégales ou inégales, identiques entre elles ou différentes suivant leur position (extérieure, moyenne, intérieure ou supérieure); entières ou dentées, glabres ou poilues, etc. En beaucoup de cas elles se terminent par une partie différenciée (appendice). Les appendices jouent, dans certains genres, un très grand rôle en systématique à cause de leur variabilité (ex.: Centaurea). Dans certains cas, l'involucre peut être complété par un involucre supplémentaire (c'est cette partie que certains auteurs appellent involucre alors qu'ils réservent le nom de péricline aux bractées normales) constitué par des pièces qui peuvent être: soit plus ou moins semblables aux dernières feuilles, soit intermédiaires entre feuilles et bractées. Aux bractées normales peuvent aussi s'adjoindre de toutes petites bractées plus ou moins nombreuses, situées à leur base, et portant le nom de bractéoles. Leur ensemble constitue un calicule (ex.: Senecio). Enfin, il arrive que certaines bractées abritent ou sont plus ou moins soudées avec les fleurs périphériques.

3°) Sur le réceptacle et entourées par les bractées: les fleurs sont sessiles et gamopétales (Fig. A: Li. etFI.). Le calice retiendra peu notre attention. Toujours indistinct, il se réduit à des soies ou à un rebord circulaire qui surmonte l'ovaire. Ce sont ses modifications ultérieures qui donnent naissance au pappus dont il sera question plus loin. D'après la corolle on distingue plusieurs types de fleurs:

a) Les fleurs tubuleuses ou fleurons dont la corolle est en forme de tube droit ou courbe et terminé, en général,par 5 dents ou lobes plus ou moins prononcés, égaux ou inégaux (Fig. C à H.);

b) Les fleurs ligulées ou ligules ou languettes ou demi-fleurons dont la corolle est déjetée, en majeure partie,sur le côté en une lame aplatie qui se tennine par 3 ou 5 dents (5 dents chez les liguliflores ou Chicoracées et3 dans les autres cas) (fig. B);

c) Les fleurs bilabiées que nous citons que pour mémoire car ce type n'est pas représenté ici (dans les plantes spontanées);

d) Les fleurs filiformes assez rares et, enfin, celles sans corolle (cas rarissime).

L'Androcée, comme nous l'avons vu plus haut, est des plus particuliers. Les étamines s'insèrent sur le tube de la corolle par leurs filets poilus ou non qui, dans la plupart des cas, sont libres (fig. 1). Le connectif se prolonge souvent au-dessus des anthères par un appendice (libre ou soudé à ceux des anthères voisines). Les anthères peuvent être appendiculées à la base (fig. J) ou non. Ces appendices constituent des auricules. La déhiscence est introrse et longitudinale. Le gynécée comporte un ovaire infère (Fig. D: Ov.) formé de deux carpelles médians, uniloculaire avec un seul ovule (exceptionnellement deux dans certains Cirsium, Serratula et Scolymus). Le style se divise en deux branches stigmatiques (chez les fleurs hermaphrodites et femelles seulement: (fig. D: St.). Dans les fleurs mâles ou stériles il reste indivis. Les stigmates sont situés sur la face intérieure des branches stigmatiques. Leur disposition joue un rôle très important dans la systématique des tribus (cf. plus loin). Le fruit est un akène ou achaine. Sa forme est variable: cylindrique, linéaire, obovale,tétraédrique, etc. La surface peut être: lisse, côtelée, rugueuse, tuberculée, aiguillonnée, glabre ou poilue, etc. Le sommet est parfois nu (l'akène est alors dit chauve) mais, très souvent, il est surmonté par un dispositif appelé pappus dont le rôle est de favoriser la dissémination. Les principales sortes de pappus sontles suivantes:

a) Languette membraneuse déjetée sur le côté;
b) Languette membraneuse entière ou découpée de façons diverses;
c) Aigrette simple ou double, sessile ou stipitée, de soies ou poils simples, denticulés ou plumeux.
Bien entendu, les divers systèmes peuvent se combiner entre eux. Par ailleurs, sur un même capitule, on trouveparfois plusieurs sortes de pappus et il arrive que certains akènes soient chauves et les autres surmontés d'un pappus.

**

L'organisation florale des capitules est très important à connaître en systématique. Par définition les capitules sont multiflores. Cependant, en certains cas, le nombre de fleurs est assez restreint et pour la commodité, on dit qu'ils sont pauciflores quand il y a 8-15 fleurs (ou moins). Dans le cas extrême on trouve même des capitules uniflores (Xanthium) mais c'est l'exception. Du point de vue sexuel, les fleurs de composées peuvent être: hermaphrodites, unisexuées (femelles ou mâle~) ou neutres. On les divise - quant à leur position sur le capitule en: Fleurs périphériques ou du rayon ou marginales (elles sont disposées sur un ou plusieurs rangs). Fleurs du centre ou du disque. Quand un capitule a des fleurs ligulées à la périphérie et des fleurs tubuleuses au centre on dit qu'il est radié. Si toutes les fleurs sont tubuleues il est dit discoïde. Les différents types de fleurs peuvent être associés dans les capitules de façons diverses. Cette particularité est exploitée pour la classification. Voici les types d'association les plus fréquents sur notre territoire:
1° ) Fleurs toutes hermaphrodites et ligulées;
2°) Fleurs toutes hermaphrodites et tubuleuses;
3°) Fleurs toutes tubuleuses: les périphériques femelles et les centrales hermaphrodites;
4°) Fleurs toutes tubuleuses: les périphériques femelles et les centrales mâles;
5°) Fleurs périphériques ligulées femelles et les centrales tubuleuses hermaphrodites. Enfin, quand dans un capitule toutes les fleurs sont hermaphrodites, le capitule est dithomogame. Bien entendu, il peut par ailleurs, être à fleurs ligulées ou à fleurs tubuleuses. Quand toutes les fleurs ne sont pas hermaphrodites on se trouve en présence d'un capitule hétérogame. En raison de la variabilité parfois extrême au sein de divers genres et de diverses espèces, nous avons été obligés, pour éviter sans celad'inévitables confusions, de faire figurer dans les clés de détermination certaines variétés particulièremnt aberrantes que nous avons reprises en général dans l'étude des espèces auxquelles elles doivent être inféodées.

**



sautez la clé?

CLÉ DES SOUS-FAMILLES

— Capitules comportant: soit uniquement des fleurons, soit des fleurons au centre et des ligules à la périphérie (ligules à 3 dents), soit des fleurons au centre et des fleurs filiformes à la périphérie. (Dans certains cas les fleurs périphériques sont longuement rayonnantes et simulent des ligules. Un examen attentif prouve le contraire). Sauf quelques exceptions ces plantes sont sans suc laiteux ............................Tubuliflores

— Capitules ne comportant que des fleurs ligulées (ligules à 5 dents). Ne pas confondre les ligules centrales, parfois non épanouies, avec des fleurons. Plantes à suc laiteux ................................ Liguliflores

SOUS-FAMILLE I. TUBULIFLORES

— CLÉ ARTIFICIELLE PAR GROUPES :

1 Plantes portant, sur un même pied, des capitules entièrement mâles et des capitules entièrement femelles(plantes monoïques). Capitules femelles 2-flores, sans corolle et situés soit à l’extrémité des rameaux, soit axillaires. Capitules mâles pluri-multiflores........ Groupe I

— Plantes ne portant, sur un même pied, que des capitules identiques entre eux (les capitules pouvant, parailleurs, être homogames, hétérogames ou polygames). En de très rares cas (ex. Serratula) plante dioïque paravortement ........................................ 2

2 Plantes absolument inermes, c’est-à-dire plantes ne présentant pas d’épines ni sur la tige, ni sur les feuilles,ni sur les feuilles bractéales, ni sur les bractées de l’involucre ................... 3

— Plantes épineuses, c’est-à-dire plantes portant des épines sur l’une des parties évoquées ci-dessus............... 5

3 Plantes à feuilles toutes (ou au moins celles du bas de la tige) opposées........ Groupe II

— Plantes à feuilles alternes................... 4

4 Akènes à pappus constitué (exclusivement ou en majeure partie) par des soies ou des poils (les akènes externes pouvant toutefois être chauves) ......... Groupe III

— Akènes à pappus soit nu dans tous les akènes, soit constitué par une cupule entière ou laciniée, soit constituépar une languette, soit constitué par des paillettes (qui sont parfois accompagnées de quelques rares soies)............ Groupe IV

5 Plantes épineuses seulement dans le capitule (bractées ou feuilles involucrales) ..... Groupe V

— Plantes à feuilles épineuses (ainsi en général que les capitules et souvent les tiges) .........Groupe VI


GROUPE I Plantes monoïques.

1 Feuilles 2-pinnatifides ou pinnatipartites. Bractées de l’involucre soudées ensemble en forme de coupe autour du capitule ........................ Ambrosia

— Feuilles entières ou dentées-lobées. Bractées de l’involucre indépendantes ...... Xanthium


GROUPE II Plantes absolument inermes à feuilles opposées.

1 Akènes chauves ......................................... 2

— Akènes comportant un pappus constitué: soit par des poils soit par des arêtes.......... 3

2 Plante suffrutescente des dunes sahariennes. Capitules ligulés à ligules blanches ( M. halimijolius) .......................... Mecomischus p.p.

— Plante annuelle à tiges décombantes et feuilles argentées-soyeuses. Fleurs périphériques filiformes enveloppées dans des écailles de l’involucre (M. supinus) ................ Micropusp.p.

3 Akènes à pappus constitué par des soies capillaires et disposées sur un rang....... Eupatorium

— Akènes à pappus constitué par 2-6 arêtes réduites ou bien marquées ....................... 4

4 Akènes plus ou moins ailés. Aigrette à 2 arêtes droites, ou crochues ................. Verbesina

— Akènes comprimés, élargis et tronqués au sommet, surmontés par 2-5 arêtes subulées et barbelées................................... Bidens


GROUPE III. Plantes absolument inermes. Feuilles alternes. Akènes à pappus constitué (exclusivement ou en majeure partie) par des soies ou des poils (les akènes externes peuvent, toutefois, être chauves).

1 Réceptacle comportant sur toute son étendue (à l’exception parfois du sommet) soit des paillettes, soitdes soies ......................... 2

— Réceptacle soit entièrement nu, soit à paillettes localisées à la périphérie soit à certaines bractées del’involucre constituant un abri pour les fleurs périphériques .............13

2 Fleurs marginales ou ligulées ou filiformes; les autres tubuleuses ………………… 3

— Fleurs toutes tubuleuses ......................... 5

3 Fleurs marginales filiformes. Paillettes du réceptacle embrassant les akènes ou les ovaires. Plantes pubescentes-tomenteuses .................................................... Filago p.p.

— Fleurs marginales ligulées .................... 4

4 Plante entièrement laineuse, à tiges couchées. Fleurs du centre amplement dépassées par les paillettes du réceptacle. Plante saharienne ................................................ Lifago

— Plantes glabres. Paillettes du réceptacle non saillantes ................................... Aster p.p.

5 Akènes à aigrette de poils simples mais soudés en tube à la base ......................6

— Akènes à aigrette, soit double, soit simple mais dans ce cas à poils entièrement libres entre-eux................. 7

6 Plante acaule ou subacaule. Bractées de l’involucre linéaires et herbacées ...... Jurinea

— Plante caulescente. Bractées de l’involucre avec un appendice scarieux, cucullé et souventlacéré.............. Leuzea

7 Akènes à aréole d’insertion basilaire .............................. 8

— Akènes à aréole d’insertion latérale .............................. 9

8 Akènes glabres et bordés au sommet. Feuilles lancéolées-linéaires................. Staehelina

— Akènes veloutés (au moins ceux des fleurs hermaphrodites) et non bordés au sommet. Feuilles supérieures pinnatipartites ................ Crupina p.p.

9 Akènes quadrangulaires. Plante acaule à très gros capitules jaunes. Bractées de l’involucre terminées par un appendice scarieux et lacéré (fig. 3008) ................................. Rhaponticum

— Akènes non quadrangulaires ......................................... 10

10 Akènes présentant 10-15 côtes longitudinales qui, souvent, sont sculptées dans les intervalles. Aigrette double .......................... Mantisalca p.p.

— Akènes lisses ou seulement à 1-2 côtes .................................. 11

11 Aigrette simple, à poils plurisériés et inégaux, raides et denticulés........... Serratula

— Aigrette double ......................... 12

12 Capitules pauciflores (3-15 flores) .............. Crupinap.p.

— Capitules multiflores .................... Centaureap.p.

13(1) Réceptacle comportant seulement des paillettes à la périphérie ou comportant des bractées qui protègent lesfleurs périphériques ..................... 14

— Réceptacle complètement nu ................................................... 19

14 Capitules à pédoncules très longs, capillaires, brun noir. Feuilles sub­filiformes, velues-glanduleuses, linéaires (fig. 2760) (L. leyseroides) ..... Leyserap.p.

— Pédoncules non comme ci-dessus ............................................ 15

15 Capitules disposés en hélice constituant un ensemble "boudiné" entouré de feuilles (fig. 2730). Plantenaine ................................. Ifloga

— Capitules non comme ci-dessus ................................................. 16

16 Involucre à 5 angles séparés par des sillons. Bractées de l’involucre carénées et disposées en 5 séries verticales.................... Filago p.p.

— Involucre arrondi. Bractées non disposées comme ci-dessus ........... 17

17 Sous-arbrisseau saharien. Fleurs périphériques ligulées ....................... Rhanterium

— Petites plantes annuelles, telliennes ou sahariennes ................. 18

18 Paillettes externes du réceptacle dépassant les bractées de l’involucre, longuement acuminées (fig. 2750)...... Gymnarrhena

— Pas de paillettes dépassantes comme ci-dessus. Très petites plantes.......... Evax p.p.

19(13) Arbuste saharien à tronc subéreux. Grands capitules à fleurs toutes tubuleuses, terminaux, jaunes, de5-6 cm de diam. sur 3-4 de haut. ........................….. Warionia

— Caractères ci-dessus non réunis ...................... 20

20 Tiges florifères munies d’appendices squamiformes. Feuilles radicales réniformes ou polygonales.................... 21

— Tiges sans appendices squamiformes ..................... 22

21 Capitules solitaires. Fleurs jaunes. Feuilles polygonales et échancrées en cœur (paraissant après les fleurs) ................................................ Tussilago

— Capitules en grappes. Fleurs blanches, rosées ou violacées. Feuilles réniformes (paraissant après lesfleurs) ........................... Petasites

22 Bractées de l’involucre accompagnées à la base par un nombre ± grand de bractéoles constituant un callicule ............................... Senecio

— Pas de calicule ........................... 23

23 Petite plante saharienne» annuelle, couchée, très velue-laineuse. Capitules à fleurs périphériques filiformes. Feuilles entières (L. muscoides) ............................. Leysera p.p.

— Caractères ci-dessus non réunis ............................ 24

24 Akènes sans côtes ...................... 25

— Akènes côtelés (4-16 côtes) ................................... 35

25 Bractées de l’involucre sur un rang et oblongues. Capitules solitaires sur de longs pédoncules radiés. Plante vivace en touffes denses ..................... Hertia

— Caractères ci-dessus non réunis ....................... 26

26 Akènes ayant un callus basilaire. Plante saharienne suffrutescente et entièrement velue-canescente. Fleurs périphériques femelles et filiformes. Feuilles oblongues-linéaires, entières et aiguës...............Blumea

— Akènes sans callus basilaire. Autres caractères non réunis ......... 27

27 Plante annuelle, tellienne, pouvant atteindre 2 mètres de haut, hispide. Feuilles inférieures atteignant ou dépassant 10 cm de large, oblongues- ovales, entières. Fleurs blanchâtres. Capitules discoïdes, en corymbe allongé et atteignant 40 cm. Akènes comprimés, à 2 fortes nervures marginales opposées ……………………… Conyza

— Caractères ci-dessus non réunis ............................... 28

28 Capitules à fleurs toutes tubuleuses et dépassées par les aigrettes. Plante vivace des sables sahariens, blanchâtre et cendrée. Feuilles linéaires, petites. Réceptacle alvéolé à alvéoles entourées par une fine crête membraneuse. Bractées de l’involucre velues .......... Nolettia

— Fleurs non dépassées par les aigrettes. Autres caractères non réunis ...... 29

29 Plantes annuelles à capitules sessiles, discoïdes, serrés en glomérules arrondis, à fleurs jaunes.................. Gnaphalium

— Caractères ci-dessus non réunis (les capitules sont parfois glomérulés mais, dans ce cas, ou la plante est vivace ou les capitules sont pédoncules) ................................... 30

30 Aigrette double, l’externe à soies très courtes .............. Pulicariap.p.

— Aigrette simple à soies 1-2 sériées (certaines espèces du genre Inula ont les poils extérieurs ruptiles ce qui peut prêter à confusion. S’assurer par les descriptions qu’il ne s’agit pas de ce cas) ....... 31

31 Bractées de l'involucre brillantes, argentés-laiteuses ou dorées ............. Helichrysum

— Bractées de l’involucre ni argentées-laiteuses, ni dorées ............... 32

32 Plantes vivaces, rupestres, multicaules, à tiges tomenteuses. Fleurs du rayon à corolle filiforme. Capitules ou solitaires ou agrégés 2-6 ..................... Phagnalon

— Caractères ci-dessus non réunis .......................................... 33

33 Plantes présentant l’un des caractères suivants: glanduleuses -visqueuses, feuilles charnues, capitules de plus de 3 cm de diam., bractées internes de l’involucre ciliées ............. Inula

— Plantes ne présentant aucun des caractères ci-dessus ........... 34

34 Capitules de 7 mm de diam. ou plus. Feuilles non trilobées .......................... Aster p.p.

— Capitules de 3-5 mm seulement ou dans le cas contraire, feuilles trilobées ... Erigeron

35(24) Bractées sur un seul rang et oblongues. Capitules solitaires sur de longs pédoncules nus, radiés. Plante vivace en touffes denses ..................... Hertia

— Caractères ci-dessus non réunis .................. 36

36 Akènes périphériques chauves; les autres à aigrette de soies plurisériées. Très gros capitules radiés ounon.................. Doronicum

— Akènes ayant tous une aigrette ............................................ 37

37 Aigrette à la fois simple et unisériée. Plante vivace à capitules radiés ........ Solidago

— Akènes soit tous à aigrette simple et à poils plurisériés, soit à aigrette double, soit les extérieurs à aigrette simple et les intérieurs à aigrette double ....................................... 38

38 Akènes extérieurs à aigrette simple, appauvrie; les intérieurs à aigrette double. Plante vivace, glanduleuse et à glandes dorées ........................ Jasonia

— Akènes tous à aigrette soit simple et plurisériée, soit double ......... 39

39 Akènes tous à aigrette simple et 2-sériée .............. Inulap.p.

— Akènes tous à aigrette double (l'extérieure beaucoup plus courte) ...........40

40 Plantes annuelles ou bisannuelles .................................. 41

— Plantes vivaces ....................... 42

41 Capitules homogames à fleurs toutes hermaphrodites et fertiles ............ Pegolettia

— Capitules heterogames à fleurs du rayon femelles et fleurs du disque hermaphrodites.. Pulicaria p.p.

42 Aigrette externe en forme de cupule membraneuse, dentée ou cillée .... Pulicaria p.p.

— Aigrette externe non en cupule, à poils ou paillettes distincts ........ 43

43 Feuilles 1-2 pinnatiséquées. Plante saharienne ......... Perralderia

— Feuilles entières, oblongues-elliptiques. Plante saharienne ....................... Warthemia


GROUPE IV. Plantes absolument inermes. Feuilles alternes. Akènes à pappus soit nul dans tous les akènes, soit constitué par une languette, soit constitué par une cupule laciniée ou non, soit constitué par des paillettes (qui sont parfois accompagnées par de rares soies).

1 Capitules pentagonaux. Bractées de l’involucre carénées sur le dos et disposées en 5 séries verticales. Plante à port d'Evax, annuelle, naine, cendrée ou laineuse. Capitules en glomérule involucre par des bractéoles rayonnantes ..................... Evacidium

— Capitules non pentagonaux. Bractées non en 5 séries .............. 2

2 Pédoncules très longs et capillaires, luisants, brun noir. Feuilles sub­filiformes, velues-glanduleuses, linéaires (fig.). Akènes extérieurs à aigrette paléacée et courte; les intérieurs à aigrette double comportant des paillettes et de longs poils plumeux (fig. 2760) (L. leyseroides) ...................................... Leysera p.p.

— Caractères ci-dessus non réunis ......................... 3

3 Arbrisseau saharien, tomenteux-pubescent. Gros capitules radiés ou non, de 3 cm de diam. à bractées externes involucrantes et spinescentes à la fin. Réceptacle paléacé. Akènes périphériques tétragones; ceux du disque triquêtres; tous à aigrette nulle ..........Anvillea

— Caractères ci-dessus non réunis ............. 4

4 Akènes très particuliers: vermiformes, cymbiformes, ailés, rostrés, etc. :(fig.2825). Capitules radiés........................................ Calendula

— Akènes non comme ci-dessus .................................. 5

5 Capitules à fleurs périphériques se prolongeant nettement en ligule radiante........... 6

— Capitules discoïdes (fleurs toutes tubuleuses ou fleurs périphériques à ligule très courte ne dépassant pas l’involucre ou fleurs périphériques filiformes) .......................... 17

6 Réceptacle nu ............................... 7

— Réceptacle paléacé ..................... 12

7 Bractées de l’involucre sur 1-2 rangs, à marges non scarieuses ..................... 8

— Bractées de l’involucre généralement plurisériées, à marges toujours ± scarieuses....... 9

8 Aigrette absente (dans certains cas fausse aigrette constituée par les poils dressés de l’akène................................... Bellis

— Aigrette constituée, à la. fois, par des paillettes et des soies ......................... Bellium

9 Akènes à 5-7 côtes, les périphériques soudés aux bractées de l’involucre. Petite plante annuelle, glabre, à feuilles en lanières filiformes .. ..................... Otospermum

— Akènes tous libres .................... 10

10 Réceptacle fortement conique à maturité. Feuilles en lanières filiformes, odorantes. Bractées de l’involucre non bordées de noir ............................ Matricaria p.p.

— Caractères ci-dessus non réunis ..................... 11

11 Bractées de l’involucre bisériées. Petite plante laineuse. Feuilles pinnatiséquées. Pédoncules filiformes etmonocéphales (C. anthemoides) ........................................... Cotula p.p.

— Bractées de l'involucre plurisériées ................ Chrysanthemump.p.

12(6) Capitules de deux sortes, les uns terminaux, les autres subsessiles dans les dichotomies de la tige (fig.2861). Réceptacle présentant, en plus des paillettes, des fibrilles ........ Cladanthus

— Capitules non comme ci-dessus. Réceptacle non à la fois paléacé et fibrilleux .......13

13 Ecailles réceptaculaires sécrétant de la résine (au moins sur leur nervure dorsale). Capitules solitaires au sommet des rameaux, longuement pédonculés (M. pedunculatus) ...................... Mecomischusp.p.

— Ecailles réceptaculaires non résineuses ..................... 14

14 Capitules à la fois petits et disposés en corymbe au sommet des tiges. Akènes chauves........................... Achillea

— Capitules variables mais solitaires au sommet des rameaux .............. 15

15 Akènes périphériques ailés sur les côtés (fig. 2849-53) ......................... Anacyclus p.p.

— Akènes tous non ailés ..................... 16

16 Corolle ne présentant pas à la base d’évagination coiffant le sommet de l'ovaire ou de l’akène. Akènes comportant au moins 10 côtes ..................................................... Anthemis p.p.

— Corolles présentant une évagination basilaire qui coiffe le sommet de l’akène ou de l’ovaire (fig.2846-47) ............................. Ormenis p.p.

17(5) Réceptacle soit nu soit soyeux soit fibrilleux mais non paléacé ............... 18

— Réceptacle paléacé (au moins au sommet) ................... 24

18 Réceptacle ou soyeux ou fibrilleux ......................................... 19

— Réceptacle nu............................. 20

19 Petite plante de 5-15 cm, entièrement tomenteuse-cendrée. Akènes chauves. Feuilles petites, entières et tridentées ou trilobulées au sommet. Petits capitules de 5-8 mm de diam. Rameaux nus au sommet et monocéphales.Sahara ............................................. Brocchia

— Caractère ci-dessus non réunis ......................... Centaureap.p.

20 Petite plante annuelle de 5-20 cm, blanche-floconneuse et même laineuse. Feuilles sessiles, entières. Capitules terminaux, latéraux ou situés dans les dichotomies. Fleurs périphériques filiformes (M. bombydnus) ................................... Micropus p.p.

— Caractères ci-dessus non réunis ...................................... 21

21 Petits capitules très nombreux, disposés en panicules ou en grandes grappes composées. Plantes vivaces,suffrutescentes ou ligneuses ........................................... Artemisia

— Caractères ci-dessus non réunis ...................................... 22

22 Bractées de l’involucre bisériées. Réceptacle conique à maturité. Petite plante aquatique à tiges couchées. Akènes chauves (C. coronopifolia) .................................... Cotulap.p.

— Bractées de l’involucre plurisériées ................................................ 23

23 Réceptacle fortement conique à maturité ........................ Matricariap.p.

Réceptacle non conique ..................................... Chrysanthemump.p.

24(17) Plante annuelle, blanchâtre et pubescente. Feuilles entières, vertes et lancéolées. Capitules purpurins, solitaires sur de longs pédoncules. Bractées de l'involucre glabres, les internes lancéolées, scarieuses etcolorées ......................................... Xeranthemum

— Bractées non comme ci-dessus. Autres caractères non réunis ......... 25

25 Akènes périphériques ailés sur les côtés (fig. 2849-53) ......................... Anacyclus p.p.

— Akènes tous non ailés ..................... 26

26 Plante vivace, cotonneuse, en touffes serrées, des rivages maritimes. Capitules jaunes, gros comme un pois, en corymbes. Feuilles sessiles et oblongues ................. Diotis

— Caractères ci-dessus non réunis ................................................. 27

27 Ecailles réceptaculaires sécrétant de la résine ........... Ormenisp.p.

— Ecailles ne sécrétant pas de la résine ......................................... 28

28 Capitules petits et disposés en corymbe dense au sommet des tiges .......... Lonas

— Capitules variables mais solitaires au sommet des rameaux ........................ 29

29 Corolles ne présentant pas à la base d’évagination coiffant le sommet de l’ovaire ou de l’akène. Akènescomportant au moins 10 côtes ........................................... Anthemis

— Corolles présentant une évagination basilaire qui coiffe le sommet de l’ovaire ou de l’akène (fig. 2846).............. 30

30 Akènes lisses du côté externe et présentant 3 pseudo-côtes du côté interne (fig. 2848) (ces côtes sont, en réalité des faisceaux libéro- ligneux saillants). Plantes annuelles en général (sauf O. africana).............. Ormenisp.p.

— Akènes sans côtes ni faisceaux libéro-ligneux saillants. Sous-arbrisseau touffu ........... Santolina


GROUPE V.

Plantes épineuses seulement dans le capitule (bractées ou feuilles involucrales).

1 Bractées de l’involucre (externes et moyennes) se terminant par un acumen crochu (fig. 2921). Akènes à aigrette de soies inégales et serrulées (fig. 2921), Feuilles inférieures cordiformes.......................... Arctium

— Pas d acumen comme ci-dessus. Autres caractères non réunis .................. 2

2 Capitules involucrés par des feuilles épineuses et comportant: au centre une fleur fertile, autour 6 fleurs stériles. Chaque fleur est munie de bractées et les bractées s’unissent entre elles et constituent un tout. Fleurs pourprées. Aigrette cupuliforme .................. Gundelia

— Capitules non polygames et comme ci-dessus ................. 3

3 Fleurs périphériques ligulées ............................. 4

— Fleurs toutes tubuleuses ................................... 6

4 Feuilles sinuées-dentées. Akènes sans aigrette. Capitules spinescents par induration.............................. Anvillea

— Feuilles entières. Akènes avec aigrette .............................. 5

5 Aigrette très courte. Akènes périphériques avec deux ailes latérales. Involucre complété par des feuilles involucrales spinescentes ..................... Pallenis

— Aigrette nettement marquée. Akènes périphériques non ailés. Capitules ± spinescents parinduration............................. Asteriscus p.p.

6 Arbrisseau saharien, tomenteux-pubescent. Grands capitules solitaires de 3 cm de diam. Réceptacle paléacé à paillettes embrassant les fleurs. Akènes périphériques tétragones; les centraux triquètres. Aigrette nulle. Feuilles bractéales involucrantes et spinescentes (var. australis) .............................. Anvilleap.p.

— Caractères ci-dessus non réunis .................................................... 7

7 Akènes glabres et côtelés. Aigrette de soies brièvement connées à la base, bisériées, les unes tout à fait sétacées, les autres paléiformes à la base; toutes brièvement plumeuses vers le haut. Plante saharienne........................ Tibestina

— Caractères ci-dessus non réunis ..................................... Centaureap.p.


GROUPE VI.

Plantes épineuses sur les feuilles oula tige (l’involucre pouvant être, par ailleurs, épineux ou non).

1 Capitules bleus à fleurs disposées en boule comme les rayons d'une sphère. Chaque fleur dispose d’uninvolucre particulier ..................... ..... Echinops

— Fleurs non disposées comme ci-dessus. Capitules non absolument globuleux............ 2

2 Akènes à aigrette simple et à poils tous soudés en anneau à la base et tombant d’une seule pièce.....................................................3

— Akènes à aigrette soit nulle, soit double, soit simple, mais dans ce cas les poils tombant séparément (sauf chez Cnicus) ....................................... 9

3 Akènes à aréole d’insertion latérale et nettement oblique. Bractées de l’involucre accompagnées par un involucre supplémentaire constitué par des bractées foliacées et épineuses .......... Carduncellus

— Akènes à aréole d’insertion basilaire et généralement droite (parfois oblique) .............. 4

4 Réceptacle alvéolé, à alvéoles entourées par une courte membrane dentée, non séteux-paléacé............................................... Onopordon

— Réceptacle séteux-paléacé .................................. 5

5 Etamines à filets soudés en tube (en réalité libres mais cohérentes et paraissant soudées) ... 6

— Etamines à filets libres .................... 7

6 Akènes à aigrette de soies simplement denticulées (fig. 2941), sans côtes.... Silybum

— Akènes à aigrette de soies plumeuses (fig. 2944), côtelés à 10 côtes ........ Galactites

7 Réceptacle très charnu. Corolles bleues ............................. Cynara

— Réceptacle peu ou pas charnu. Corolles purpurines, roses ou blanches ........... 8

8 Akènes à aigrette de soies denticulées, non plumeuses ........ Carduus

— Akènes à aigrette de soies plumeuses ..................... Cirsium

9 Akènes subcylindriques, vernissés, comptant 20 côtes régulières et un disque crénelé. Aigrette à 2 rangées de 10 soies (la série externe est à soies rigides et nettement plus longues que les internes (fig. 3009)..................... Cnicus

— Akènes et aigrette non comme ci-dessus ............................ 10

10 Involucre double; la partie extérieure est constituée par des bractées foliacées, involucrantes et épineuses ................................... 11

— Involucre normal (il peut, d’ailleurs, être épineux) .......... 13

11 Bractées intérieures de l’involucre radiantes (le capitule paraît ligulé) et souvent colorées..................................... Carlina

— Bractées de l’involucre non radiantes ………………………… 12

12 Akènes quadrangulaires (ou très rarement trigones) ………………………… Carthamus

— Akènes cylindriques-oblongs ………………………… Atractylis

13 Aréole d’insertion de l’akène basilaire. Corolle améthyste ………………………… Broteroa

— Aréole d’insertion de l’akène latérale ………………………… Centaureap.p.



Clé des tributs SOUS-FAMILLE I. TUBULIFLORES

remarque préliminaire: l’examen du style doit être fait sur les fleurs hermaphrodites du capitule quand elles existent. Dans le cas contraire il se fera, bien entendu, sur les fleurs femelles.


1 Capitules polygames et comportant: au centre, une fleur fertile et, autour, 6 fleurs stériles. Chacune des fleurs est munie de bractées qui s’unissent avec celles des autres fleurs pour constituer un tout. Anthères sagittées à la base et appendiculées au sommet. Branches du style un peu comprimées et subobtuses, hérissées extérieurement de longues papilles. (Genre Gundelia)………………………… Tribu 10.—Arctotidées

— Capitules non comme ci-dessus ………………………… 2

2 Stigmates couvrant la face intérieure des branches du style ………………………… 3

— Stigmates disposés sur les branches du style en 2 lignes marginales intérieures qui sont ou non confluentes à l’apex de la branche ………………………… 4

3 Style sans épaississement ni anneau, à deux branches courtes, épaisses et obtuses. Capitules homogames, multiflores, à fleurs toutes tubuleuses. Arbuste saharien à tronc subéreux. Tiges courtes et ressem­blant à destiges de laitue. Gros capitules de 5-6 cm de diam., solitaires et terminaux (Genre Wariona).…………………………Tribu 9.— Mutisiées

— Plantes ne répondant pas aux caractères ci-dessus. Style épaissi ou non à la base des deux branches et portant souvent à cet endroit une touffe de poils, ………………………… Tribu 8. Cynarées

4 Lignes marginales stigmatiques confluentes au sommet de la branche. Branches du style soit tronquées, soitatténuées-effilées. ………………………. . Tribu 3.— Inulées

— Lignes marginales stigmatiques non confluentes au sommet et très rarement confluentes au milieu………………………… 5

5 Branches du style très longues et épaissies au sommet. Feuilles opposées. ... Tribu 1.— Eupatoriées

— Branches du style non comme ci-dessus ………………………… 6

6 Plantes monoïques à feuilles alternes (genres: Ambrosia et Xanthium), ou plantes à capitules classiques mais à feuilles opposées (genres: Verbesina et Bidens) et à akènes dont le pappus est constitué par 2-5 dents ouarêtes barbelées (fig. et fig.)……….Tribu 4. — Helianthées

— Plantes à capitules classiques (ou très rarement dioïques: Serratula) et à feuilles alternes. En de rares cas,feuilles opposées mais les akènes sont sans pappus ou à pappus non comme ci-dessus ………………………… 7

7 Branches du style se continuant par un appendice plus ou moins marqué; aplaties ou planes-convexes etplutôt courtes, ne présentant pas de couronne terminale de poils. Partie indivise du style glabre.……………………………… Tribu 2. — Astérées

— Branches du style non prolongées en appendice, tronquées avec souvent une touffe de poils terminaux……………………… 8

8 Akènes très spéciaux: vermiculaires, cymbiformes, rostrés etc. (cf.genre Calendula). Bractées de l'involucre 1-2 sériées. Capitules radiés…………………………………Tribu 6. —Calendulées

— Akènes non comme si-dessus ………………………… 9

9 Bractées de l’involucre 1-2 sériées et accompagnées, dans la plupart des cas, par des bractéoles accessoires (calicule). Très rarement (Doronicum) bractées 2-3 sériées et sans calicule (les akènes ont alors une aigrette).……………………Tribu 5. — Senecionées

— Bractées de l'involucre plurisériées et sans bractéoles. En de rares cas bractées bisériées mais les akènes sont alors chauves. …………………………Tribu 7. — Anthémidées

Tribu 1. — EUPATORIAE

Feuilles généralement opposées. Capitules homogames. Fleurs toutes hermaphrodites et tubuleuses. Réceptacle nu oupaléacé (nu dans notre dition). Anthères obtuses à la base. Branches du style longues, sans poils au sommet ni sur le corps. Représentée par le seul genre Eupatorium.

Eupatorium L.

Capitules homogames, pauciflores ou multiflores. Fleurs tubuleuses. Involucre cylindrique ou campanulé. Bractées imbriquées (ou au moins sériées), inégales ou égales. Réceptacle plat et nu. Akènes linéaires- cylindriques, à 5angles. Aigrette à soies sur un rang, capillaires, simples ou brièvement plumeuses (fig. 2715). Plantes vivaces à feuilles opposées (dans notre dition).

1 Capitules multiflores (30-40 fleurs). Bractées de l’involucre égales. Plante à tige herbacée, pubescente-glanduleuse. Feuilles ovoïdes ou ovales-triangulaires, pétiolées, dentées (fig.). Corymbe trichotome. Plante du Mexique naturalisée à Alger.

2714 — E. adenophorum Spreng. ≡ Ageratina adenophora (Spreng.) R.M. King & H.Rob.

— Capitules pauciflores (généralement à 5 fleurs). Bractées de l'involucre très inégales. Plante de 60-120 cm. Tige dressée, simple ou rameuse, souvent rougeâtre, striée et pubescente. Feuilles à 5 segments pétiolulés, lancéolés,dentés (parfois feuilles supérieures simples) (fig.). Capitules purpurins ou blancs, à corolle glanduleuse, disposés en corymbe compact, rameux et terminal. — Lieux humides des bois, fossés, etc. —. H: Kl: Djurdjura, Guerrouch, K2: Babors, 03: Tlemcen — Euras. — « Tebbaq ». Mar Alg

2715. — E. cannabinum L.

Tribu 2.— ASTEREAE

Feuilles alternes. Capitules soit hetérogames radiés, soit homogames et parfois dioïques ou polygames-dioïques.Réceptacle variable mais le plus souvent nu (dans notre dition). Anthères obtuses à la base, non caudiculées. Fleurs hermaphrodites à style à branches aplaties ou planes-convexes, sans couronne terminale de poils mais ± poilues sur la face externes. Stigmates en deux lignes marginales non confluentes au sommet au delà duquel les branches se prolongent en appendice. Akènes à aigrette nulle ou variable.

CLE DES GENRES

1 Capitules tous à akènes sans aigrette (parfois fausse aigrette constituée par des poils dressés: cf. Bellis silvestris p.p.) ......................... Bellis

— Akènes à aigrette présente ........................ 2

2 Aigrette constituée à la fois par des paillettes et des soies (fig. 2720) ..... Bellium

— Aigrette constituée uniquement par des poils .............................. 3

3 Akènes côtelés et cylindriques. Aigrette à poils unisériés ............. Solidago

— Akènes sans côtes et comprimés (rarement cylindriques) .......... 4

4 Réceptacle alvéolé à alvéoles entourées par une crête membraneuse. Plante des sables sahariens entièrement scabre hispide ..................... Nolletia

— Réceptacle pouvant être alvéolé mais sans crête comme ci-dessus... 5

5 Fleurs périphériques femelles filiformes ............................................ 6

— Fleurs périphériques soit absentes soit nettement ligulées .............. 7

6 Feuilles, soit trilobées soit entières mais, dans ce dernier cas, l’inflorescence est en grappe lâche etcourte et les feuilles sont uninerves, de 6 cm de long et de 3 mm de large au plus ............ Erigeron p.p.

— Feuilles non trilobées. Inflorescence corymbiforme allongée. Feuilles atteignant 12 cm de long et 30 mm de large, plurinerves ............................... Conyza

7 Capitules minuscules (3-5 mm de diam.) ...................... Erigeronp.p.

— Capitules de 7 mm de diam. ou plus .............................. Aster

Solidago L.

Capitules hétérogames multiflores. Fleurs du rayon ligulées, hermaphrodites et sur un rang, peu nombreuses (5-10); celles du disques tubuleuses et hermaphrodites. Involucre oblong ou campanulé. Bractées disposées sur plusieur srangs, imbriquées et inégales, à marge scarieuse. Réceptacle plan, alvéolé, à alvéoles bordées par une membrane dentée. Akènes cylindriques - oblongs, munis de côtes (différence avec Aster). Aigrette à soies nombreuses et fines(fig.). Feuilles caulinaires alternes.

Plante vivace. Tige dressée, de 30-100 cm, simple, glabre ou peu pubescente. Feuilles ovales ou ovales-oblongues, un peu pubescentes en dessous, dentées ou entières. Capitules jaunes, rayonnants, disposés en grappes feuillées constituant une panicule oblongue. Pédoncules courts et écailleux. Bractées de l’involucre lâches, lancéolées-linéaires. Plante polymorphe — Forêts — AR: Kl-2-3, Al-2 — | Circumbor. j — Verge d’Or.

2716 — S. virgaurea L.

subsp. minuta (L.) Arcang. Mar Alg(?)

subsp. virgaurea Alg Tun

Bellis L.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés. Fleurs du rayon ligulées, à 4 dents, blanches, rosées ou purpurines,sur 1 ou plusieurs rangs; celles du disque tubuleuses, jaunes, hermaphrodites. Réceptacle nu, convexe ou coni­que. Involucre hémisphérique ou campanulé, à bractées sur 1-2 rangs, sub­égales et linéaires. Akènes comprimés, nerviés sur les bords, sans côtes. Aigrette absente ou, parfois, fausse aigrette constituée par les poils du haut de l’akène (fig.).

Remarque. — Bellis perennis L. est cité par Poiret mais n’existe pas dans son herbier et n’a jamais été revu. Mar

1 Plante vivace à souche courte, noueuse, tronquée et brune; émettant de longues fibres radicales, acaule. Feuilles atténuées en pétiole, en rosette radicale. Limbe très variable, trinervié. Grands capitules atteignant ou même dépassant 3 cm de diam., portés par des scapes de longueur variable (10-40 cm). Akènes pubescents ou hispides,bordés d’une marge formant bourrelet. Plante polymorphe —Circumméd.— Marguerite d*Automne, « Rezaïma », « Chïb elkart ». Mar Alg Tun Lib

2717. — B. sylvestris L.

a) Akènes surmontés d’une fausse aigrette constituée par les poils du sommet de l’akène (fig.) ............. b

— Akènes non surmontés par une fausse aigrette ...................... c

b) Plante veloutée. Feuilles oblongues, crénelées-dentées, insensiblement atténuées en pétiole (= B.velutina Pomel) (B. pappulosa Boiss.) — R: A2: Zaccar, Teniet, Kl, K2, 03: Garrouban, AS3: Aurès. Mar Alg

var. pappulosa (B. et R.) Batt. = B. pappulosa Boiss.

— Plante non veloutée. Feuilles à limbe ovoïde ou suborbiculaire, tronqué ou cordiforme à la base —Broussailles — AC — (= B. rotundifolia B. et R.). Mar Alg

var rotundifolia (B. et R.) Batt. ≡ B. rotundifolia Boiss.& Reut.

c) Feuilles lancéolées-linéaires et insensiblement atténuées en pétiole — RR: A2: La Chiffa, 01: Oran(R.) var. typica B. et T.),

var. genuina Batt. = B. sylvestris

— Feuilles à limbe large et court, brusquement atténué en pétiole — CGC: Tell (— B. atlantica B. etR.).

var. atlantica (B. et R.) Batt. = B. sylvestris

— Plantes annuelles, nettement caulescentes .................................. 2


2 Tiges radicantes, étalées-couchées en cercle, ascendantes seulement à l’extrémité, feuillées, simples ou rameuses, grêles et anguleuses. Feuilles dressées, spatulées, à sommet mucroné-subtrilobé, atténuées. Capitules longuement pédonculés, terminaux. Ligules linéaires, barbues sur le tube, blanches ou rosées — Marais — RK: K3 :Senadja, La Calle — (= B. prostrata Pomel; B. radicans Coss. et Dur.). MarAlg Tun

— B. repens Lam. sensu Afr. Nord,non Lam. = B. prostrata Pomel

— Tiges non radicantes, décombantes puis redressées, de 5-12 cm, rameuses. Plante variable. Bractées de l’involucre souvent noirâtres — Lieux frais, pelouses, terrains salés — I Circumméd. I — Pâquerette, Petite marguerite, «Beriana ».

— B. annua L.

a) Capitules de 10-20 mm de diam. Bractées de l’involucre obtuses. Feuilles spatulées-dentées — CCC :Tell.Mar Alg Tun Lib

ssp. annua L.

— Capitules de 4-10 mm. Bractées de l’involucre aiguës. Feuilles non dentées, spatulées.

ssp. minuta (DC.) Q. et S.= subsp. microcephala(Lange) Nyman

b) Bractées de l’involucre hispide. Ligules oblongues — Cl, Hl, AS. R: Ol: Oran (— B. microcephala Lange; B. annua L. var. minuta DC).

var. minuta (DC.) Q. et S. = subsp. microcephala (Lange) Nyman

— Bractées de l’involucre presque glabres, à peine ciliées. Ligules très étroites, d’abord rosées, puisbleues — RR: Mazis (= B. vergens Pomel).

var. vergens (Pomel) Q. et S. = subsp. microcephala

B. caerulescens Coss. ex Ball Mar*

Bellis caerulescens Tachdirt (2400m)
Photo: M.Magnououx

[Bellium L.] = Bellis L.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés. Fleurs du rayon ligulées, femelles, sur deux rangs (dans notre dition); celles du disque tubuleuses et hermaphrodites. Involucre à bractées sur deux rangs (dans notre dition), les internes plus courtes, paléacées et abritant une ligule. Réceptacle conique, nu et fovéolé. Akènes comprimés,marginés et sans côtes. Aigrette très particulière, comportant des écailles paléacées accompagnées de poils(différence avec Bellis) (fig.).

Plante vivace, vert gai. Feuilles orbiculaires ou ovoïdes, crénelées-dentées, toutes en rosette, un peu pubescentes, pétiolées à pétiole élargi au sommet, à une seule nervure principale (fig.). Capitules portés par des hampes de 12-25 cm pubescentes, de 1,5 cm de diam, à ligules blanches. Bractées externes de l’involucre hispides,pliées en gouttière et embrassant la fleur. Akènes hispides, bordés. Aigrette courte (1/3 à 1/4 de l’akène), à paillettes argentées et avec 5-6 poils jaunes, scabres et un peu plus longs que les paillettes (fig.) — Forêts, fissures des rochers — RR: 03 Terni, Goudjila, H1: Djelfa — I Alg. Mar. ] — (= Bellidiopsis rotundifoliaPomel; Doronicum rotundifolium Desf.).

2720. — B. rotundifolium (Desf.) DC. = Bellis rotundifolia (Desf.) Boiss. &Reut.

Erigeron L. (Vergerette)

Capitules hétérogames, multiflores, radiés ou discoïdes. Involucre hémisphérique ou campanulé. Bractées sur 1-2rangs, parfois 3, étroites et sub­égales. Réceptacle subplan, généralement nu. Fleurs marginales femelles,fertiles, ligulées ou non; celles du disque hermaphrodites, fertiles, tubuleuses. Anthères entières à la base,obtuses. Style à branches ± comprimées avec appendice court, arrondi ou obtus. Akènes comprimés, généralement à 2 nervures marginales. Aigrette à soies capillaires, nombreuses, fragiles, scabres ou denticulées, sur 1-2 rangs(fig. 2725). Fleurs du disque jaunes, les marginales de couleur variable allant du blanc au pourpre.

1 Feuilles (au moins les inférieures) tri-plurilobées. Plantes vivaces. ...............................2

— Feuilles entières ou simplement dentées, lancéolées-linéaires ou lacéolées.................. 3

2 Feuilles longuement pétiolées, les supérieures à lobes arrondis (fig.). Plante rhizomateuse. Capitules minuscules (4 mm de diam. env.), en corymbes lèches et subpaniculés, à pédoncules longs (1-2 cm) et capillaires —Rocailles — AR: Hoggar — | Oro-Sah.-Sind. | — (= Nidorella triloba DC., Conyza triloba Dec.).Mar Alg Tun

2721 — E. trilobus (Dec.) Boiss.

Erigeron trilobus
Erigeron trilobus
photo: Sahara-nature.com

— Feuilles courtement pétiolées, les inférieures à lobes aigus (fig.), les supérieures entières et elliptiques-oblongues. Capitules plus gros (1-1,5 cm de diam.). Tige diffuse. Capitules longuement pédonculés. Bractées de l’involucre 2-3 sériées, linéaires-acuminées. Ligules blanc-rosé, de 5-6 mm de long. Fleurs du disque jaunes. Aigrette à une seule rangée de soies. Feuilles inférieures à lobes contractés en mucron: var. mucronatus(DC.) Thell. (fig. table 92) — Vieux murs, rochers humides — Naturalisé dans le Tell surtout algérois. Mar(N) Alg(N)

2722 — E. karvinskianus DC.

3 Plante glabre, suffrutescente. Tige dressée. Feuilles sessiles semi-amplexicaules, oblongues-linéaires, denticulées à dents obtusiuscules. Capitules en corymbe lâche. Bractées de l'involucre linéaires-acuminées. Fleurs du rayon filiformes — Lieux humides — AC: SC: Hoggar, Tassili n’Ajjer — Sah.-Sind. — (= Conyza bovei DC.).

2723 — E. bovei (DC.) Boiss. = Doellia bovei (DC.) Anderb.

— Plantes pubescentes-hispides, annuelles .................................... 4

4 Capitules minuscules (3-5 mm de diam. env.). Fleurs périphériques en languette. Plante de 10-100 cm. Tige dressée, très feuillée, velue. Feuilles pubescentes, étroitement lancéolées ou linéaires, entières ou obscurément denticulées. Capitules très nombreux, en longue panicule pyramidale. Fleurs périphériques blanc-sale, celles du disque jaunes — Murs, champs, sables, voies ferrées — I Amér. — Naturalisé un peu partout — Vergerette du Canada.Mar(N) Alg(N) Tun(A) Lib(A)

2724 — E. canadensis L.

— Capitules nettement plus gros (1 cm de diam. ou plus). Fleurs périphériques (de même que les centrales)tubuleuses. Plante de 20-50 cm. Tige dressée, striée, simple ou rameuse (dans ce dernier cas les rameaux dépassentl'axe central). Feuilles étroites (3 mm env.) uni-nerviées et de 6 cm de long env. (différence avec Conyza naudiniavec lequel on le confond) ; les inférieures lancéolées, entières ou peu denticulées; les supérieures sessiles et sublinéaires. Capitules en grappes lâches, courtes et étroites. Fleurs blanches ou fauves. Aigrette plus longue que l'akène (fig.) — Terrains incultes, décombres, sables humides — I Amér. I — Naturalisé un peu partout, y compris SC: Tamanrasset — (= E. crispus Pourret;E. linearifoliusCav.; E. UnifoliumWilld.; Conyza ambigua DC.).Mar Alg Tun Lib Egy

2725 — E. bonariensis L.

E. acris subsp. mesatlanticus (Maire) Maire Mar*

E. celerieri Emb. & Maire Mar*

E. gouanii L. Mar

E. granatensis Lippert Mar

E. sumatrensis Retz. Mar(N) Alg(N) Tun(N)

Conyza Less.

En Afrique du Nord, la totalité des espèces de Conyza sont rattachées à Erigeron ou Phagnalion.

Capitules hétérogames, multiflores, discoïdes. Involucre campanulé, à bractées sur 2-plusieurs rangs, imbriquées, les extérieures plus petites. Réceptacle plan ou convexe, nu ou fovéolé et fimbrié. Fleurs marginales femelles, surdeux rangs ou plus, à corolle non ligulée (les bords sont toutefois ± dentés); celles du disque hermaphrodites àcorolle tubuleuse. Anthères obtuses à la base et entières. Style à branches appendiculées. Akènes comprimés et avec2 fortes nervures marginales opposées. Aigrette à soies sur 1-2 rangs, égales ou subégales. Plante annuelle, pubescente, hispide. Tige robuste atteignant 2 m, très feuillée, rameuse au sommet. Feuilles multinerves, rudes, hispides, ciliées, en dessous et sur les bords; les inférieures pétiolées oblongues-ovales, atteignant ou dépassant 10 cm de long et 30 mm de large. Capitules en corymbe ample, très allongé, atteignant 40 cm de long. Fleurs blanches — Fossés, lieux humides — Originaire d’Amérique ? — Naturalisé dans les cultures, les lieux humides, les berges des cours d’eau. Un peu partout — (= Conyza altissima Deb.).

[2726 — C. naudini Bonnet] = Erigeron sumatrensis Retz.

Aster L.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés ou discoïdes. Involucre campanulé ou hémisphérique. Bractées imbriquées sur plusieurs rangs. Réceptacle plan ou un peu convexe, ± alvéolé et souvent fimbrié, non paléacé. Fleurs périphériques femelles (ou absentes), ligulées, celles du disque hermaphrodites à corolle à 5 lobes. Anthères obtuses. Style à branches terminées en appendice papilleux ou poilu. Akènes cylindriques ou comprimés. Aigrette àsoies nombreuses, sur 1-2 rangs. Feuilles simples, alternes. Fleurs du disque jaunes, les marginales rose-violacé,rougeâtres ou blanches.

1 Plante des marais saumâtres. Feuilles charnues. Bractées de l’involucre à sommet obtus et ciliolé (fig.). Plante glabre, bisannuelle, de 20­60 cm. Feuilles radicales oblongues-ovales; les caulinaires linéaires- lancéolées ou linéaires. Capitules assez gros (1,5-2 cm de diam.), en panicule corymbiforme et à pédoncules présentant quelques bractéoles. Ligules (parfois absentes) violacées ou blanches — Littoral, marais salants — « Algérie »(Munby), non revu — I Euras.

2727. — A. tripolium L. = Tripolium pannonicum (Jacq.) Dobrocz.

— Plantes terrestres. Feuilles non charnues. Bractées de l’involucre lancéolées-aiguës (fig. 2728)............................. 2

2 Feuilles supérieures obovales, les inférieures lancéolées. Inflorescence en grappe. Capitules petits (6-7mm de diam.). Plante à port d'Erigeron bonariensismais glabre. Pédoncules très fins. Tiges rougeâtres de 40-80 cm. Bractées de l’involucre lancéolées, scarieuses sur les bords et ± mucronulées (fig.). Akènes fusiformes,très petits (2 mm env.), velus à aigrette blanche plus longue qu’eux (fig.) —Plante d’Amérique du Sud, naturalisée un peu partout jusque dans les oasis du Sahara.

2728. — A. squamatus Hiern ≡ Symphyotrichum squamatum (Spreng.) G.L.Nesom

Symphyotrichum squamatum, Sfax
Photo: Chatelain

— Feuilles toutes lancéolées-linéaires. Inflorescence en corymbe. Capitules gros (1,5-2 cm de diam.). Plante vivace, glabre, à tiges dressées et rigides, très feuillée jusqu’en haut. Fleurs toutes tubuleuses, jaunes. Bractées de l’involucre lancéolées, très finement denticulées sur les bords (fig.). Akènes relativement gros (3mm), velus, à aigrette fauve plus longue qu’eux et sinueuse (fig.) — Bois et pâturages surtout calcaires — R :Kl-2, Cl, AS3 — | S. et W. Eut. j — (= Chry­socoma Lynosiris L.; Linosyris vulgaris Cass.).

2729. — A. linosyris (L.) Bernh. ≡ Galatella linosyris (L.) Rchb. f.

Galatella linosyris
photo: flora.nhm-wien.ac

A. pujosii QuézelMar*

Nolletia Cass.

Capitules hétérogames, multiflores, discoïdes. Fleurs toutes tubuleuses, les marginales femelles et filiformes, les autres hermaphrodites et fertiles. Involucre à bractées imbriquées sur 2-3 rangs, à la fin réfléchies, lesexté­rieures plus courtes. Réceptacle convexe, alvéolé, à alvéoles entourées par une fine crête membraneuse. Akènes comprimés. Aigrette peu fournie, à soies scabres disposées sur un rang, caduques, 1 1/2 à 2 fois aussi longues quel’akène (fig.).

Plante vivace pubescente-cendrée. Tiges grêles, dressées ou diffuses, entièrement feuillées. Feuilles petites et linéaires. Capitules hémisphériques, de 1 cm de diam. env., à fleurs jaunâtres dépassées par les aigrettes, peu nombreux sur chaque tige. Bractées de l'involucre velues lancéolées-linéaires, les intérieures aussi longues que les fleurs — Lieux sablonneux — AC: SS, SC, SO — I Esp. A.N. ! — (= Conyza chrysocomoides Desf.;Conyza pulicarioides Coss. et Dur.), « Tobbaga », « Terehlane ». Mau Mar Alg Tun Lib

2730 — N. chrysocomoides (Desf.) Cass.

Tribu 3. — INULEAE

Feuilles généralement alternes. Capitules soit hétérogames (radiés ou discoïdes), soit homogames et discoïdes. Réceptacle nu ou paléacé. Anthères généralement soudées à la base. Fleurs hermaphrodites à branches du style variables. Stigmates en lignes marginales confluentes vers le sommet. Akènes avec ou sans aigrette, cette dernière simple ou double.

CLÉ DES GENRES

1 Réceptacle entièrement paléacé ou paléacé au centre. Fleurs périphériques ligulées..... 2

— Réceptacle soit entièrement nu soit à paillettes périphériques seulement ..................... 5

2 Feuilles sinuées-dentées. Akènes sans aigrette ............................................... Anvillea

— Feuilles entières. Akènes avec aigrette .............................. 3

3 Aigrette très courte. Akènes périphériques avec deux ailes latérales................. Pallenis

— Aigrette nettement marquée. Akènes périphériques non ailés .......... 4

4 Plante toute couverte de poils laineux et à tiges couchées. Fleurs tubuleuses dépassées par de longues paillettes raides et laineuses. ..................... . Filago

— Plantes pouvant être velues mais non laineuses, acaules ou à tiges dressées. Fleurs tubuleuses non dépassées pardes paillettes comme ci-dessus ..................................... Asteriscus

5 Réceptacle présentant des paillettes ou bractées périphériques (sur 1 ou plusieurs rangs) qui abritent les fleurs femelles ....................................... 6

—Réceptacle entièrement nu. Fleurs périphériques non abritées .................... 11

6 Sous-arbrisseau saharien. Fleurs périphériques ligulées ............................. Rhanterium

— Plantes annuelles telliennes ou sahariennes ............................ 7

7 Paillettes externes du réceptacle dépassant les bractées de l’involucre, longuement acuminées (fig. 2750). Plante saharienne glabre, acaule ou subacaule à feuilles dépassant les capitules (mais disparaissant vite)............................ Gymnarrhena

— Pas de paillettes réceptaculaires comme ci-dessus. Plantes générale­ment canescentes ou ± poilues............................... 8

8 Involucre à 5 angles séparés par des sillons. Bractées de l’involucre carénées et disposées en 5 séries verticales ................................. Filago

—Involucre non à 5 angles. Bractées non disposées comme ci-dessus. .......... 9

9 Fleurs femelles (périphériques) filiformes et logées dans des écailles fermées. Ecailles globuleuses ou triquêtres, écartées les unes des autres .............................. Micropus p.p.

—Fleurs femelles logées à l’aisselle de paillettes, mais celles-ci sont identiques aux bractées de l’involucre et,de plus, imbriquées ...........................10

10 Involucre cylindrique. Inflorescence spiciforme et feuillée (fig. 2739) ......... Ifloga

—Involucre arrondi. Inflorescence non comme ci-dessus ................ Evax

11 Plantes annuelles ou bisannuelles à akènes avec ou sans aigrette ......... 12

—Plantes vivaces ou su (frutescentes. Aigrette présente .................. 18

12 Akènes chauves ...................... 13

— Akènes présentant une aigrette .............................. 14

13 Involucre à 5 angles séparés par des sillons. Bractées de l’involucre carénées et disposées en 5 rangéesverticales ....................... Evacidium

—Involucre globuleux. Bractées non comme ci-dessus .................................... Micropus p.p.

14 Capitules homogames à fleurs toutes hermaphrodites et fertiles. Plante saharienne ..... Pegolettia

— Capitules hétérogames à fleurs du rayon femelles et fleurs du disque hermaphrodites.....15

15 Plante à pédoncules floraux filiformes (fig. 2760) ou plante acaule et naine (fig. 2761) .................................................. Leysera

— Pédoncules non filiformes. Plantes caulescentes ............................................. 16

16 Akènes à aigrette double, l’extérieure très courte.......... Pulicaria p.p.

— Akènes à aigrette simple (dans le genre Inula certaines espèces ont des poils extérieurs ruptiles, ce qui peut prêter à confusion) .................................... 17

Capitules serrés en glomérules arrondis et constituant un corymbe ou une panicule corymbiforme............................................... Gnaphalium

Capitules non glomérulés, terminaux et latéraux, constituant une panicule lâche ..... Inula p.p.

18 Akènes à aigrette de soies ou paillettes bisériées ........................ 19

— Akènes à aigrette de soies ou paillettes unisériées ..................... 22

19 Aigrette extérieure en forme de cupule membraneuse dentée ou ciliée (fig. 2773 et suiv.). Fleurs périphériques ligulées ....................... Pulicariap.p.

— Aigrette extérieure non en cupule, à poils ou paillettes distincts ...... 20

20 Capitules hétérogames. Fleurs du rayon stériles et filiformes. Feuilles entières ....... Jasonia

—Capitules homogames. Fleurs toutes tubuleuses et hermaphrodites, Plantes sahariennes .................................. 21

21 Feuilles 1-2 pinnatiséquées ................................. Perralderia

— Feuilles entières, oblongues-elliptiques ............. Varthemia

22 Capitules radiés (bien examiner, toutefois, car les ligules peuvent être minuscules) .... Inula p.p.

— Capitules discoïdes à fleurs périphériques parfois filiformes ............................ 23

23 Fleurs femelles soit nulles, soit sur un seul rang périphérique ......................... Helichrysum

—Fleurs femelles sur plusieurs rangs ......................... 24

24 Plante entièrement velue-canescente. Saharienne ....................... Blumea

—Plantes souvent blanches-tomenteuses, mais non villeuses-canescentes ....... Phagnalon

Blumea DC.

Capitules hétérogames, multiflores et discoïdes. Fleurs du rayon femelles, fertiles et nombreuses, filiformes;celles du disque peu nombreuses, herma­phrodites ou neutres. Involucre ovoïde ou campanulé, à bractées surplusieurs rangs, étroites et les extérieures plus courtes. Réceptacle nu. Akènes sub­cylindriques ou anguleux, avec un callus basilaire. Aigrette de soies sur un rang.

Plante suffrutescente, très rameuse, entièrement velue-canescente. Feuilles oblongues-linéaires, entières et subaiguës. Capitules pédonculés, subpaniculés. Involucre à bractées linéaires-subulées, dressées, égalant sensiblement les fleurs, les intérieures non scarieuses — Lieux humides — RR: SC :Hoggar (Amsel) — | Afr. |.

2731 B. gariepina DC. = Laggera decurrens (Vahl) Hepper& J.R.I. Wood

Laggera decurens
www.zimbabweflora.co.zw

Micropus L.

Capitules hétérogames, pauciflores et discoïdes. Fleurs du rayon femelles, au nombre de 5-7 sur un rang, à corolle filiforme et insérée latéralement sur l'ovaire; celles du disque (généralement au nombre de 5-7) mâles (en réalité hermaphrodites mais à ovaire stérile). Involucre à bractées sur 1-2 rangs (la 2em rangée abrite alors les fleurs femelles). Réceptacle nu, cylindrique, x- allongé. Akènes obovés, glabres, comprimés et sans aigrette; les extérieurs enveloppés étroitement dans les bractées de l'involucre, caducs avec la bractée enveloppante. Plantes annuelles.

1 Feuilles éparses. Involucre globuleux à bractées sur deux rangs, les externes planes et libres, les internes globuleuses, au nombre de 4-8 et enveloppant les fleurs femelles. Plante dressée, de 5-20 cm, blanche floconneuse et même laineuse, simple ou ramifiée. Feuilles planes, sessiles et entières. Capitules terminaux,latéraux ou situés dans les bifurcations de la tige, très laineux. Bractées internes de l'involucre laissant passer la ligule filiforme par un pore (figure) — Pelouses sèches — CCC. Partout en Algérie — | Euras. IV.A. Trip. | — « Bou soufa ». Mar Alg Tun Lib

2732 — M. bombicinus Lag. = Bombycilaena discolor (Pers.) M. Laínz

Bombycilaena discolor GA OS. Telouet
Photo: M.Magnououx

— Feuilles supérieures opposées. Involucre à bractées peu nombreuses et disposées sur un seul rang, cucullées,indurées, épineuses et triquêtres (fig.). Plante à tiges décombantes, de 5-20 cm, blanche et soyeuse-tomenteuse. Feuilles spatulées, arrondies au sommet avec un mucron. Capitules solitaires et axillaires — Pâturages argileux —CCC — | S. Méd. | — « Kdjamal ». Mar Alg Tun Lib

2733 — M. supinus L.

Micropus supinus
Photo: Chatelain

Bombycilaena (DC.) Smoljan.

B. erecta (L.) Smoljan Mar

B. discolor (Pers.) M.Laínz [= Micropus bombicinus Lag.]

Evax Gaertn.

Capitules hétérogames, multiflores, discoïdes. Bractées de l'involucre sur 1-2 rangs, non carénées ou obscurément carénées; elles le sont nettement dans Evacidiumet Filago), laineuses ou scarieuses. Réceptacle± nettement bombé, paléacé au moins sur les bords. Fleurs marginales femelles et sur plusieurs rangs, disposées à l'aisselle de paillettes (non ainsi dans Evacidium) ; celles du disque généralement stériles et peu nombreuses.Anthères caudées ou sagittées. Akènes comprimés, sans aigrette ou à fausse aigrette, à poils courts, papilliformes(les fleurs mâles peuvent, toutefois, avoir des akènes abortifs avec ou sans aigrette). Petite plante pubescente ou laineuse, annuelle. Capitules réunis en glomérules terminaux généralement involucrés par des feuilles florales rayonnantes.

1 Fleurs mâles (celles du centre) avec aigrette. Plante rameuse dès la base, cotonneuse et caulescente. Feuilles mucronulées et spatulées. Glomérules floraux terminaux et dans les dichotomies (sessiles dans ce dernier cas), constituant un corymbe dense mêlé de feuilles involucrales (aspect de Filago germanica ssp. spathulata). Bractéesde l'involucre laineuses sur le dos — RK: AS2: Dj. Amour — Endém.

2734. — E. mauritanica Pomel = Filago mauritanica (Pomel) Dobignard

— Fleurs mâles sans aigrette. Plantes acaules ou subacaules (tige de 3-10 cm) ............. 2

2 Bractées de l'involucre lancéolées-aiguës, mais non cuspidées. Plante minuscule, blanche, en forme de gloméruleet cotonneuse. Feuilles ovales ou oblongues-lancéolées. Bractées de l'involucre glabres et luisantes dans le bas,laineuses dans le haut. Akènes à fausse aigrette constituée par de longs poils dressés. Capitules groupés par 3-5 en glomérules serrés, égalés par les feuilles bractéales — Pâturages montagnards un peu humides — R: 03: Terni,Tiaret, H1: Sersou —Alg. Mar.

2735. — E. crocidion Pomel = Filago crocidion (Pomel) Chrtek & Holub

Filago crocidion, Herbier MPU
Photo: Chatelain

— Bractées de l'involucre cuspidées ...................................... 3

3 Involucre argenté, oblong, à bractées obscurément carénées, lancéolées, glabres, glabrescentes ou laineuses. Feuilles oblongues-linéaires ou spatulées, les florales dépassant les glomérules. Glomérules soit à la foisterminaux et axillaires, soit tous terminaux, à capitules nombreux et oblongs — Pâturages rocailleux, sables desrivières — R: 02: Perrégaux, 03: Aïn Sefra, A2: Aïn Kherman, SS: Mzab —N.A. Trip. I — « Foddhia Serhira ».Mar Alg Tun Lib

2736. — E. argentea Pomel ≡ Filago argentea (Pomel) Chrtek & Holub

— Involucre grisâtre, verdâtre ou jaunâtre. Plante de 1-5 cm (rarement10 cm) ; simple ou rameuse,tomenteuse-blanchâtre. Feuilles variables: linéaires (var. linearifolia (Pomel) Batt.), linéaires-oblongues,obovées, spatulées, etc...; les florales obtuses: var. typica Fiori (fig. a), ou lancéolées-aigues et amplement rayonnantes: var. uslericiflora (Pers.) Batt. (fig. b) ou enfin mucronées: var.mucronata (Pomel) Batt. — Pelouses sèches, sablonneuses ou rocailleuses — CCC: tout le Tell — Circumméd.I (= Filago pygmaea L.; Micropus pygmaeus Desf.), «Alam».

2737. — E. pygmaea (L.) Brot. ≡ Filago pygmaea L.

Evacidium Pomel

Capitules hétérogames, multiflores, discoïdes, pentagonaux. Bractées de l'involucre carénées sur le dos(au moins les externes), disposées en 5 séries verticales. Réceptacle ± bombé. Fleurs toutes réunies au centre du réceptacle, sans paillettes, les extérieures femelles et sur plusieurs rangs; celles du centre peu nombreuses et stériles. Akènes finement papilleux, sans aigrette, comprimés (fig.).

Plante annuelle, naine, à port d’Evax, cendrée ou laineuse. Feuilles obovales, spatulées, blanchâtres-tomenteuses. Capitules réunis en un large glomérule involucré par des feuilles rayonnantes, petits, enfoncés aux 3/4 dans un tomentum épais. Bractées de l'involucre 3-sériées (fig.) — Lieux arides calcaires des hautes montagnes — AR: Kl-2,AS3, Cl: Dréat) — (= Evacidium Heldreichii Pomel, B. et T.; Evacopsis heldreichii Pomel; Filagoheldreichii (Pari.) Batt.; Evax Heldreichii (Pari.) Bail; Evax discolor (Guss.) DC.) MarAlg

2738. — E. discolor (DC.) Maire

Evacidium discolor
Photo: Regnaud

Ifloga Cass.

Capitules hétérogames, multiflores et discoïdes. Fleurs du rayon femelles, sur plusieurs rangs, à corolle tubuleuse filiforme et à style bifide; celles du disque tubuleuses, hermaphrodites, stériles ou fertiles; à style entier. Involucre à bractées subunisériées et subégales, appliquées, scarieuses. Réceptacle cylindrique, court, tronqué au sommet, paléacé seulement sur le bord, à écailles entre mêlées avec les fleurs femelles. Akènes oblongs, glabres;les marginaux chauves (et non renfermés dans les écailles réceptaculaires) ; ceux du centre avec une aigrette de soies caduques, nues intérieurement et plumeuses au sommet.

Petite plante annuelle de 3-10 cm. Tiges dressées ou ascendantes, en bonne partie couvertes par l’inflorescence qui est spiciforme et feuillée. Feuilles linéaires, aiguës, pubescentes (fig.) — Steppes, lieux pierreux, sablonneux ougraveleux des régions désertiques — CC: dans tout le Sahara, Hd — | Sah.-Sind. | (= Gnaphalium cauliflorum Desf.; Chrysocoma spicata Forssk.) — « Zaïdet en naadja », « Tasakrout ».

2739. — I. spicata (Forssk.) Sch. Bip.

Ifloga spicata
Photo: wwww.floravascular.com

subsp. labillardierei (Pamp.) Chrtek Tun Lib Egy

subsp. spicata Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

Filago L.

voir également sous Evax, les genres Filago, Evacopsis ayant été largement regroupés

Capitules petits, hétérogames, multiflores et discoïdes. Involucre anguleux (pentagonal), à bractées ± nombreuses, concaves et carénées, imbriquées sur plusieurs rangs, scarieuses ou tomenteuses. Réceptacle ±. bombé, paléacé sauf au sommet, à paillettes embrassant les fleurs ou les fruits. Fleurs marginales femelles, à corolle tubuleuse régulière. Anthères sagittées à la base. Style à branches grêles et ± obtuses. Akènes cylindriques ou comprimés;ceux des fleurs centrales aigrettées. Plantes herbacées, cotonneuses, blanchâtres. Feuilles toutes alternes et entières. Capitules ou solitaires ou glomérulés, entourés ou non par des bractées foliacées. Annuelles.

Andrés-Sanchez, S. & E.M.Temsch (2013). Genome size in Filago L. (Asteraceae, Gnaphalieae) and relatedgenrera: phylogenetic, evolutionary and ecological implications Pl. Syst. Evol. 299: [331]

1 Bractées de l'involucre non cuspidées, les moyennes fortement pliées en gouttière et embrassant l’akène. Akènes centraux à aigrette bien développée .......................................... 2

— Bractées de l'involucre cuspidées, non pliées en gouttières pour embrasser l’akène.............. 4

2 Capitules soit solitaires, soit disposés en panicule allongée. Plante de 10-30 cm, velue-tomenteuse, grise ou canescente. Tige simple ou rameuse. Feuilles lancéolées-linéaires aiguës. Capitules laineux — Clairières,pâturages — I Sicile - Sard. Ital. A.N.

2740. — F. heterantha Guss.

a) Tige non dichotome, simple ou rameuse — R: Al-2, Kl-2 (= F. Cupa- niana ParL; F. heterantha Guss. s. stricto Logfia spicata Pomel).

ssp. cupaniana M.

— Tige dichotome — RR: 03: Garrouban (Logfia dichotoma Pomel).

ssp. dichotoma (Pomel) Murb. = F. clementei Willk.

— Capitules à la fois sessiles et réunis 2-7 en glomérules ......................... 3

3 Feuilles subulées et soyeuses, linéaires, lâchement dressées. Glomérules involucrés par des feuilles bractéales subulées et soyeuses, linéaires, lâchement dressées. Glomérules involucrés par des feuilles bractéales subulées et qui les dépassent (parfois jusqu’à 3-4 fois plus longues; var. longibracteata Willk.). Plante de 10-30cm, dressée, grêle, brièvement soyeuse, blanche ou verdâtre, rameuse. Feuilles linéaires-lancéolées, très aiguës. Bractées de l'involucre obtuses, velues sur le dos, scarieuses et glabres au sommet — Champs, terrains incultes — CC: partout — I Subméd. Subatl. j — (= Logfia gallica Coss. et Germ.), « Ghenounet en naadja».

— F. gallica L.

— Feuilles linéaires-lancéolées, non subulées, dressées-appliquées contre la tige. Glomérules involucrés par des feuilles bractéales plus courtes qu’eux. Plante de 10-25 cm, soyeuse, grêle et rameuse. Feuilles linéaires-lancéolées, aiguës. Bractées de l'involucre linéaires-lancéolées, velues sur le dos, scarieuses et glabresau sommet. Capitules minuscules en glomérules latéraux et terminaux — Forêts, pâturages — RR: AS2: Aflou — | Eur.Sib. | — (= F. montana Batt., B. et T.).

— F. minima (Sm.) Pers.

4 Plantes à tiges prostrées décombantes dès le collet. Glomérules dépassant en général 1,5 cm dediamètre.................... 5

— Plantes à tiges principales au moins érigées ainsi que, en général, les rameaux de l’inflorescence. Glomérulesplus petits ..................................... 6 ?7

5 Glomérules entièrement enveloppés par un tomentum blanchâtre très dense ne laissant pas voir les écailles. Feuilles lancéolées très étroites, mucronulées ainsi que celles du glomérule qui sont plus longues que lui; 3-4 fleurs stériles au centre du capitule — RR: 03: Ghar-Rou-ban — End. — (= Evacopsis montana Pomel). Mar Alg Tun Lib(?)

— F. pomelii Batt. et Trab. = F. micropodioides Lange

— Ecailles des capitules toujours bien visibles dans les glomérules. Feuilles spatulées arrondies obtuses au sommet............................... 6

6 Fleurs centrales stériles à akènes dépourvus d’aigrette. Petite plante formant au ras du sol des rosettes de 2-10 cm de diamètre. Ecailles des capitules terminées en un mucron de 1-3 mm — Pelouses arides — AR: 02-3, Hl-2— End. | — (— E. exigua Pomel).

— F. exigua Sibth. = F. congesta DC.

— Fleurs centrales hermaphrodites à akènes pourvus d’une aigrette. Aspect du précédent mais plus vigoureux. Ecailles des capitules sim­plement aiguës au sommet — Eur. Méd.

— F. germanica L. p.p.

a) Tige presque nulle terminée par un glomérule central sous lequel naissent de nombreux rameaux décombants filiformes — Pâturages désertiques — RR: SS.

ssp. prolifera (Pomel) Maire ≡ F. prolifera Pomel

— Plante plus robuste à ramifications nombreuses. RR: 03.

ssp. Faurei (M.) M. ≡ F. duriaei Lange

7 Ecailles des capitules pubescentes tomenteuses extérieurement brunâtres dans leur portion centrale jaunâtres autour. Plante de 10-15 cm, peu ramifiée. Glomérules formés de 5-10 capitules blanchâtres extérieurement. Fleurs centrales stériles à aigrette réduite à 1-4 soies — RR: 03, H1 — Mar.

2746. — F. duriaei Lange

— Ecailles des capitules glabres extérieurement (au moins dans les 4/3 supérieurs, jaunâtres ou brunâtres enentier......................8

9 Ecailles des capitules brunâtres, très brillantes, étroitement linéaires lancéolées très aiguës. Glomérules petits ne dépassant pas 1 cm de diamètre, à 3-8 capitules. Feuilles florales ovales-lancéolées mucronées —Pelouses, terrains arides — AR: 01-3, H1 — I End.

2747. — F. fuscescens Pomel

— Ecailles des capitules jaunâtres, glomérules plus volumineux formés de 8-30 capitules......... 9

10 Capitules en forme de pyramide à 5 angles faiblement tomenteux, 8-15 par glomérule, le central plus gros,involucrés par des feuilles un peu plus longues qu’eux. Ecailles nettement divergentes, écartées vers l’extérieur. Feuilles caulinaires spatulées, 2 fois plus larges dans leur moitié apicale qu’à leur base — Pelouses, rocailles, champs — CC: dans toute l’Algérie — | Méd. I — « Hattaoun » — (= F. pyramidata L. incl. F. robusta Pomel, F.micropodioides Pomel, F. desertorurn Pomel).

2748. — F. spathulata Presl. = F. pyramidata L.

Filago pyramidata, Maroc
Photo: Chatelain

— Capitules ± globuleux ou coniques sans angles bien marqués, tomenteux à la base, 15-30 par glomérule ± involucréspar 1-3 feuilles. Ecailles non divergentes au sommet. Feuilles caulinaires linéaires, à peine élargies dans leur moitié apicale — Champs, pelouses —| Eur. Méd. |. Mar Alg Tun

2749. — F. germanica L. p.p.

a) Plante peu élevée, extrêmement tomenteuse à nombreux rameaux étalés à angle droit sous le glomérule terminal —KK: Kl-2.

ssp. numidica (Pomel) Maire incl. F. germanica L.

— Plante plus robuste, à rameaux latéraux dressés divergents. CC dans toute l’Algérie; H au Sahara.

ssp. eu-germanica Maire

Filago arvensis L. Mar

Filago asterisciflora (Lam.) Sweet Mar Alg Tun Lib Egy

Filago asterisciflora, Haute-Moulouya 1500m vers Boumia
Photo: F.Dupont

F. castroviejoi Andrés-Sánchez & al.
Confondue avec F. pyramidata, se distingue de cette dernière par des poils proches de la marge des palea internes. Pl. annuelle 07-16.5cm non ramifiée; ou seulement au niveau des inflorescences. Capitules entre 4 et 12 de 8-13mm,sublobuleux-pyramidal avec 5 angles bien marqués; capitules et palea externes glabres ou subglabres. Mar

F. carpetana subsp. maroccana (Braun-Blanq. & Maire) Dobignard Mar*

F. crocidion (Pomel) Chrtek & Holub Mar Alg

F. desertorum Pomel Mar Alg Tun Lib Egy
capitules et palea externes villeux-tomenteux, capitules ovales avec 5 angles peu marqués.

F. hispanica (Degen & Hervier) Chrtek & Holub Mar

F. longilanata (Maire & Wilczek) Greuter Mar

F. lutescens subsp. atlantica Wagenitz Mar

F. lutescens (Samp.) P. Silva subsp. lutescens Mar

F. mareotica Delile Tun Lib Egy
Palea internes glabres, capitule solitaire, palea 15-20 par capitule.

F. pygmaea L. subsp. gaditana (Pau) Dobignard Mar*

F. pygmaea subsp. ramosissima(Mariz) R. Fern. & I. Nogueira Mar

F. pygmaea subsp. linearifolia (Pomel) Dobignard Mar Alg Tun

F. pygmaea subsp. pygmaea Mar Alg Tun

F. sahariensis Chrtek & Holub Mar Alg Tun
Glomérules seterminaux ssiles ou dans les dochotomies, notablement dépassées par les feuilles bractéales. Périclineovoide, laineux, à folioles nombreuses
...http://plants.jstor.org/stable/viewer/10.5555/al.ap.specimen.mpu004853

Gymnarrhena Desf.

Capitules hétérogames, multiflores et discoïdes. Fleurs marginales fe­melles et fertiles, très nombreuses, surplusieurs rangs, à corolle tubuleuse grêle; celles du disque hermaphrodites mais stériles et peu nombreuses. Capitules souvent involucrés par plusieurs feuilles bractéales. Involucre à bractées peu nombreuses, ovoïdes et plus courtes que les paillettes du réceptacle. Réceptacle plan, paléacé à paillettes externes scarieuses, fermes saillantes et embrassant les fleurs marginales; paillettes intérieures manquantes ou très petites. Akènes dimorphes, les extérieurs très velus, subconiques et à aigrette double (à partie externe constituée de soies scabres et l’interne à 8-10 paillettes) (fig.), les intérieurs avortés, à aigrette de soies peu nombreuses, barbelées, subplumeuses et subpaléacées sur deux rangs.

Plante annuelle, glabre, acaule ou subacaule. Feuilles en rosette radicale, linéaires, dentées, dépassant longuement les capitules et disparaissant rapidement. Capitules brièvement pédicellés, à fleurs jaunâtres, rassemblés en glomérules. Paillettes du réceptacle lancéolées et longuement acuminées (fig.) — Lieux pierreuxdésertiques — AC: SS; R: SO — | W. Sah.Sind. « Khirchef ». Mar Alg Tun LibEgy

2750. — G. micrantha Desf.

Gymnarrhena micrantha
www.sahara-nature.com

Phagnalon Cass. « Foddia », « Arfedj »

Capitules hétérogames, multiflores et discoïdes. Fleurs du rayon femelles, fertiles ou stériles, sur plusieursrangs et à corolle filiforme; celles du centre hermaphrodites et à corolle tubuleuse. Involucre campanulé ou sub­hémisphérique, à bractées sur 3 ou plusieurs rangs imbriquées, scarieuses sur les bords; les extérieures plus courtes et à la fin étalées en étoile. Réceptacle plan et nu. Akènes petits, sans côtes, cylindriques et poilus. Aigrette à poils unisériés et brièvement ciliés. Plantes rupestres vivaces, multicaules. Tiges rameuses et tomenteuses. Capitules sur des pédoncules longs et grêles, solitaires ou agglomérés 2-6. Feuilles entières oudentées, étroites. Fleurs jaunes.

Remarque. — De nombreux hybrides ont été signalés. Ils sont cités après la clé.

1 Capitules agglomérés 2-6 au sommet des rameaux (quelques-uns sont parfois solitaires mais jamais tous)(fig.). Plante de 20-60 cm à tiges dressées, très rameuses, à rameaux grêles, blanches-tomenteuses. Feuilles étroitement linéaires, à bords révolutés, obtuses au sommet, tomenteuses sur les deux faces. Capitules sessiles ou subsessiles. Involucre à bractées luisantes, brunâtres, fortement apprimées; les extérieures ovales, lesintérieures oblongues — Broussailles, rochers — AC: surtout dans le Tell — | W. Méd. |. MarAlg Tun

2751. P. sordidum (L.) Rchb.

Phagnalon sordidum
Photo: www.florasilvestre.es/mediterranea

— Capitules toujours solitaires ..................................... 2

2 Feuilles vertes sur les deux faces. Plante vivace à base suffrutescente, très rameuse. Jeunes rameaux anguleux et glanduleux-hispides. Feuilles inférieures obovales-lancéolées, atténuées en pétiole et semi-amplexicaules; les supérieures linéaires, à marge révolutée, semi-amplexicaules (fig.). Capitules de 1-1,3 cm de diam. env. Réceptacle glabre à bractées larges, toutes à marge scarieuse. Fleurs jaunes à sommet pourpre. Akènes à aigrette constituée par 4-5 soies fragiles et très longues (fig.) — RRR: SC: Hoggar — | End. |. Alg*

2752 — P. garamantum Maire

— Feuilles vertes-aranéeuses en dessus et tomenteuses en dessous ................. 3

3 Feuilles inférieures linéaires-lancéolées, les supérieures étroitement linéaires et ± révolutées. Plante suffrutescente de 20-60 cm. Tiges dressées, très rameuses, blanches-tomenteuses. Bractées del'involucre glabres,scarieuses, souvent ondulées au sommet, linéaires-lancéolées. Broussailles, rochers — I W. Méd. I.

2753 — P. saxatile (L.) Cass.

Phagnalon saxatile
Photo: www.florasilvestre.es

a) Bractées externes del'involucre étalées et même réfléchies, aiguës (var. typicum Fiori) ou spatulées (var.intermedium (Lag.) DC. = P. lepidotum Pomel) — CC: partout. Mar Alg Tun Lib

ssp. eu-saxatile M.= P. saxatile

— Bractées de l'involucre toutes dressées et appliquées, toutes pourprées au sommet — R: AS, SS, RR: SC — I Sah.Sind. I — (= P. purpurascens Sch. Bip.). Mar Alg

ssp. purpurascens (Sch. Bip) Batt.

— Feuilles inférieures oblongues ou oblongues-lancéolées. Bractées de l'involucre toutes dressées-appliquées. Plante suffrutescente de 5-40 cm. Tiges souvent couchées à la base et à rameaux ascendants, très rameuses, en touffes denses. Bractées de l'involucre glabres, scarieuses, les extérieures ovales et obtuses, les intérieures oblongues — Broussailles, rochers — Circumméd. — (= P. tenorii Presl.).

2754— P. rupestre (L.) DC.

Phagnalon_rupestre
Photo: www.florasilvestre.es

a) Bractées de l'involucre aiguës (var. oxyphylla Boiss.) — Q. et S. — RR: Al: Alger, Dellys.

ssp. graecum (Boiss.) M. et Petitmangin sensu = subsp. illyricum

Phagnalon rupestre subsp. illyricum (H. Lindb.) Ginzb Mar Alg Tun

Phagnalon rupestre subsp. rupestre Tun Lib Egy

Phagnalon rupestre subsp. graecum (Boiss.) Batt. Lib

Phagnalon ballii (Klatt) N. Montes & al. subsp. balliiMar*

Phagnalon ballii subsp. embergeri (Humbert & Maire) N. Montes & al.Mar*

Phagnalon ballii subsp. nitidum (Emb.) N. Montes & al.Mar*

Phagnalon bicolor Ball Mar*

Phagnalon calycinum (Cav.) DC. subsp. ballsianum Maire Mar*

Phagnalon calycinum subsp. calycinum Mar*

Phagnalon calycinum subsp. caroli-paui (Font Quer) Emb. & Maire Mar*

Phagnalon calycinum subsp. spathulatum (H. Lindb.) Maire Mar*

Phagnalon iminouakense Emb. [=Aliella iminouakensis (Emb.) Dobignard & Jeanmonod] Mar*

Phagnalon platyphyllum (Maire) Maire [=Aliella platyphylla (Maire) Qaiser & Lack] Mar*

Phagnalon hybrides

1 Ecailles périclinales extérieures largement oblongues ou ovales, ± atténuées à l’extrémité et terminées par un petit mucron ........................ 2

— Ecailles périclinales extérieures oblongues, arrondies au sommet ..................................... 3

2 Plante de 2-4 cm; capitules de 7-10 mm de large, solitaires ou agglomérés par 2-3 — P. saxatile Cass. X sordidum DC. — 03: Lauriers roses, 01: Oran, entre Aïn-Témouchent et Laferrière.

X P. telonense Jord. et Four.

— Plante plus grêle, de 15 à 25 cm. Capitules plus petits (5-7 mm de large), solitaires ou géminés — Sordidum DC. X Telonense Jord. et Fourr. — 03: Lauriers roses.

X P. hybridum Albert

3 Capitules de 10-14 mm de large, tous solitaires au sommet des pédoncules — P. rupestre DC. X saxatile Cass. — (=P. lepidotum Pomel).

X P. pomelii Faure

— Capitules de 6-9 mm de large, solitaires ou géminés — P. rupestre DC. X sordidum DC. — 03: Lauriers roses.

X P. Murbeckii Faure

Aliella Qaiser & Lack

Aliella latifolia (Maire) Dobignard [= Phagnalon latifolium Maire]
Plante vivace rupicole. Feuilles larges subentières, épaisses et discolores à face supérieure verte et brillantesous un revêtement cotonneux mince et vite caduc et celui de la face inférieure densément blanc et persistant, par ses tiges monocéphales épaisses et laineuses à 1-2 bractées et ses gros capitules solitaires à bractées laineuses très inégales, hétérogames et ses akènes velus à pappus constitué de 3-6 soies très finement barbelées.Mar*

Gnaphalium L.

Capitules hétérogames, multiflores, discoïdes. Fleurs du rayon femelles, fertiles, sur plusieurs rangs, nombreuses; celles du disque hermaphrodites et toutes fertiles. Involucre ovoïde ou campanulé, à bractées scarieuses,imbriquées sur plusieurs rangs, à la fin étalées en étoile (fig.). Réceptacle plan, nu, non alvéolé. Akènes oblongs ou ovoïdes, cylindriques ou un peu comprimés, non côtelés. Aigrette constituée par une rangée de soies capillaires et lisses, caduques séparément. Plantes annuelles à capitules serrés en glomérules arrondis etconstituant un corymbe ou une panicule corymbiforme (dans notre dition).

1 Capitules disposés en glomérules non feuillés (fig.). Feuilles semi- embrassantes, oblongues, obtuses et arrondies au sommet, blanches-tomenteuses. Feuilles blanches-tomenteuses sur les deux faces, entières, les supérieures linéaires-lancéolées. Bractées de l'involucre luisantes, nacrées, glabres ou presque. Capitules sessiles, entourés à la base par un tomentum épais (fig.). Fleurs jaunes — Lieux humides, bois, bords des mares —AC: Algérie et Sahara — j Cosm. « Immortelle des marais ». Mar Alg Tun

2755. — G. luteo-album L. ≡ Laphangium luteoalbum (L.) Tzvelev

— Capitules disposés en glomérules feuillés jusqu’au sommet Feuilles sessiles, lancéolées-linéaires, atténuées à labase, aiguës au sommet Plante de 3-30 cm, unicaule ou pluricaule. Tiges rameuses souvent dès la base, blanches-tomenteuses. Feuilles tomenteuses, blanchâtres ou verdâtres. Bractées de l'involucre velues extérieurement. Capitules sessiles, entourés à la base par un épais tomentum blanc. Fleurs jaunes — Lieux humides — RR: SC.Tassili n’Ajjer: var. Vaillantii Leredde. — | Cirumbor. |. Alg

2756. — G. uliginosum L.

Gnaphalium uliginosum
Dessin: Sturm
G. genevoisii Emb. Mar*

G. antillanum Urb. Mar(N)

[Elichrysum Gaertn.] = Helichrysum Mill.

Capitules hétérogames (rarement homogames par suppression des fleurs marginales femelles), multiflores, discoïdes. Fleurs du rayon femelles ou nulles, sur un seul rang, peu nombreuses. Fleurs du disque tubuleuses, hermaphrodites,toutes fertiles ou quelques-unes stériles, plus nombreuses que celles du rayon. Involucre ± cylindrique ou hémisphérique, à bractées brillantes et scarieuses, imbriquées sur plusieurs rangs. Réceptacle plan, non paléacé,alvéolé ou non. Akènes petits, cylindriques ou pentagonaux ou un peu comprimés. Aigrette à soies ordinairement unisériées.

1 Bractées de l'involucre argentées, laiteuses et brillantes, dressées, non radiantes à maturité, poilues à la base et égalant les fleurs. Plante vivace, gazonnante, de 10-40 cm. Rameaux stériles présentant la particularitéde se terminer par une rosette de feuilles et de se renfler parfois en tubercules aériens. Feuilles oblongues ou spatulées, tomenteuses-aranéeuses; celles des hampes florifères flexueuses. Capitules globuleux, de près de 1 cm, pédonculés et réunis en corymbe dense. Pas de fleurs femelles — Clairières des cédraies, pâturages montagnards — R: Kl: Djurdjura, Kl: Babors, AS3: Aurès, var. typicum M. — [ Alg. Mar. | . Mar Alg

2757— H. lacteum Coss. et Dur.

— Bractées del'involucre dorées. Plantes vivaces, tomenteuses, à feuilles linéaires et à bords enroulés................... 2

2 Capitules cylindriques, étroits, petits (2-4 mm de diam.). Feuilles odorantes par froissement. Feuilles linéaires-filiformes, grises, fortement enroulées. Capitules pédonculés, disposés en corymbe fourni. Bractées de l'involucre étroites, les intérieures glanduleuses — Forêts claires, graviers des torrents montagnards — RR: H2 :Kenchela, Cl: Bibans: var. numidicum Pomel — | Eur. Aust. Or. | (= H. angustifolium M. var. numidum Pomel; H.Stœchas ssp. numidicum Batt.; Gnaphalium italicum Roth.; Helichrysum angustifolium (DC.) Maire).

2758 — H. italicum (Rothm.) G. Don

Helichrysum_italicum
Photo: Helichrysum italicum.com

Helichrysum italicum subsp. picardii (Boiss. & Reuter) Franco Mar

Helichrysum italicum ssp. italicum Mar Alg

Helichrysum italicum subsp. serotinum (DC.) P. Fourn. Alg

Helichrysum italicum subsp. siculum (Jord. & Fourr.) Galbany, Sáenz de Rivas & Benedî Tun

— Capitules globuleux ou campanulés, assez gros (5-7 mm de diam.). Feuilles non odorantes par froissement. Plante à tiges ligneuses à la base, de 10-60 cm, densément blanche-tomenteuse. Feuilles linéaires ou étroitement lancéolées-obtuses. Bractées externes de l'involucre ovales ou oblongues, entièrement scarieuses, glabres ou velues à la base. Akènes finement papilleux (fig.) — Falaises et sables maritimes, rochers, forêts claires — Polymorphe —I W. Méd. I — « Chegara », Arjiya ».

2759. — H. stoechas (L.) Moench

a) Capitules en corymbe lâche. Feuilles souvent glabrescentes en dessus, tomenteuses en dessous. Bractées del'involucre ovoïdes (fig.) — CCC: Tell (= H. Fontanesii Camb.; H. rupestre Raf.; Gnaphalium Stoechas Poiret nonL.).

ssp. rupestre (Raf.) M. = sensu H. fontanesii Cambess.

— Capitules en corymbe peu nombreux. Feuilles tomenteuses en dessus (bien que vertes); très blanches en dessous. Bractées de l'involucre aiguës, les intérieures linéaires à partie coriace couverte de glandes dorées — AC :Montagnes du Sud — (= Gnaphalium scandens Sieb ; H. caespitosum B. et T.; H. rupicolum Pomel; H. decumbens Batt.non Camb.; H. Stoechas ssp. rupicolum (Pomel) M.).

ssp. scandens (Sieb.) Q. et S. sensu = H. pomelianum Greuter

H. conglobatum (Viv.) Steud. Tun Lib Egy

H. orientale (L.) Vaill. Marc(C)

H. raynalianum Quézel Mar*

Leysera L. (Leyssera)

Capitules hétérogames, radiés ou discoïdes. Fleurs du rayon femelles, radiées ou filiformes; celles du disque hermaphrodites, souvent peu nombreuses. Involucre à bractées sur un ou plusieurs rangs. Réceptacle nu ou avec paillettes à la périphérie. Akènes à aigrette simple ou double.

1 Fleurs périphériques ligulées. Plante annuelle de 5-10 cm. Tige dichotome, grêle, rameuse, à rameaux étalés. Feuilles pubescentes-glanduleuses, filiformes. Petits capitules de 6-8 mm de diam. à ligules jaune pâle, petites etpeu nombreuses. Bractées de l'involucre scarieuses, lâches, inégales. Réceptacle à quelques écailles périphériques. Pédoncules capillaires, longs, luisants, étalés puis redressés sous le capitule (fig.). Akènes linéaires et striés,de deux sortes: les extérieurs avec une aigrette paléacée et courte, les intérieures à aigrette double comportant des paillettes courtes et de longs poils plumeux (fig.) — Sables, graviers des lits d’oued — RR: Al: Camp desChênes; AC: SS, SC — | Méd.-Sah.-Sind. [ — (= L. capillifoliaSpreng.; Ghaphalium leyseroidesDesf.) — « Adida ». Mar Alg Tun Lib Egy

2760. — L. leyseroides (Desf.) Maire

Leyssera capillifolia
Photo: Dobignard

— Fleurs périphériques filiformes. Plante annuelle couchée sur le sol,dichotome, rameuse, très velue-laineuse. Feuilles spatulées, entières. Capitules très petits, agglomérés au sommet des tiges. Bractées de l'involucre sur 1-2 rangs, tronquées au sommet, hyalines, dépassant les fleurs. Réceptacle nu. Akènes à aigrette de soies plumeuseset unisériées (fig.) — R: Cl: Msila, SS1-2 — Esp. Alg. Tun. ( Gnaphalium muscoides Desf.; Lasiopogonmuscoides (Desf.) DC.

2761. — L. muscoides (Desf.) DC. ≡ Lasiopogon muscoides (Desf.) DC

Lasiopogon Cass.

Lasiopogon muscoides (Desf.) DC Mar Alg Tun Lib Egy

(voir ci-dessus sous Leysea)
 Lasiopogon muscoides Autor: Jesús Vílchez Rodriguez
Lasiopogon muscoides
Photo: Jesús Vílchez Rodriguez, floresdelsureste.info/

Inula L. (inule)

Capitules hétérogames, multiflores, radiés (ou subdiscoïdes par la petitesse des ligules), à fleurs toutes fertiles. Fleurs du rayon femelles, ligulées, sur un rang, celles du disque hermaphrodites. Involucre hémisphérique ou campanulacé, à bractées imbriquées sur plusieurs rangs, inégales. Bractées extérieures souvent foliacées.Réceptacle plan ou convexe, aréolé ou fovéolé, nu. Akènes cylindriques ou tétragones, munis de côtes (4-5 ±distinctes) ou non. Aigrette simple à poils plurisériés et denticulés (dans la section Cupularia l’aigrette peut paraître double car les poils périphériques sont ruptiles et leur base donne l’impression d’une série externe desoies plus courtes). Cette aigrette simple constitue la différence principale entre le genre Inula et les genres :Perralderia, Jasonia et Pulicaria. Fleurs jaunes ou violacées.

1 Akènes velus, obtusément anguleux, atténués au sommet, à côtes inapparentes. Aigrette à poils extérieurs dilatés à la base et brièvement soudés pour constituer un anneau persistant après la chute de l’aigrette (fig. 2762et 2763). Bractées externes de l'involucre sans appendice foliacé. Plantes à grandes inflorescences paniculées...................... 2

— Akènes cylindriques, côtelés (à côtes parfois peu visibles). Aigrette à poils tous libres à la base (fig. 2764)..................... 3

2 Plante annuelle à tige entièrement herbacée, de 20-70 cm. Feuilles entières ou peu denticulées; les inférieures linéaires-oblongues, obtuses, longuement atténuées à la base; les caulinaires supérieures linéaires,sessiles et aiguës, non amplexicaules. Plante pubescente-glanduleuse, visqueuse, à odeur fétide. Bractées externes de l'involucre herbacées, les intérieures scarieuses au bord. Capitules petits, pédonculés, terminaux et latéraux, groupés en panicule pyramidale lâche. Fleurs jaunes, celles de la circonférence souvent violacées, ne dépassant pasl'involucre — Lieux pierreux et incultes — CC: surtout dans le Tell (fig.) — I Subméd. I — « Toubaga », « Afchedad». Plante nitrophile

2762. — I. graveolens (L.) Desf. ≡ Dittrichia graveolens (L.) Greuter

— Plante vivace à tige frutescente à la base et de 40-100 cm, à rameaux rougeâtres. Feuilles entières ou dentées,aiguës, sinuées; les caulinaires amplexicaules, plus largement lancéolées. Plante glanduleuse- visqueuse, à odeur forte. Bractées externes de l'involucre scarieuses de même que les internes. Capitules assez gros, en longues grappes pyramidales. Fleurs jaunes. Ligules dépassant très nettement l'involucre — Garrigues, rocailles, terrains argileux un peu humides — CC: Tell; RR: ailleurs — I Circumméd. I — (fig.) — « Amagramane »,« Mersitt ».

2763. — I. viscosa (L.) Ait. ≡ Dittrichia viscosa (L.) Greuter

3 Feuilles linéaires, sessiles, charnues, obtuses, entières ou terminées au sommet par 3 dents. Plante vivace, de 50-80 cm, suffrutescente à la base, glabre. Capitules assez grands, longuement radiés, jaunes, portéspar des pédoncules bractéolés. Involucre à bractées dressées, appliquées, acuminées et linéaires. Akènes velus, à aigrette roussâtre (fig.) — Lieux salés et aquatiques — CC: dans toute l’Algérie; R: SS — I Haloph. Méd. Atl. — «Faux Crithmum », « Kebsane ».

2764. — I. crithmoides L. ≡ Limbarda crithmoides (L.) Dumort.

Limbarda crithmoides
Photo: Mombrial

— Feuilles oblongues, entières ou subentières .......... 4

4 Ligules très courtes ne dépassant pas l'involucre. Plante vivace de 50-100 cm. Tige dressée, rameuse ausommet, pubescente ou tomenteuse. Feuilles elliptiques-lancéolées ou oblongues-lancéolées, entières ou denticulées;les inférieures et les moyennes atténuées en pétiole; les supérieures sessiles et atténuées à la base, pubescentes. Capitules subcylindriques, petits (1 cm de diam. env.); agglomérés au sommet des rameaux en grappes compactes et corymbiformes. Bractées internes de l'involucre lancéolées-aiguës, ciliées. Fleurs jaunâtres ou rougeâtres. Akènes velus — Forêts — RR: K2: Guerrouch, Kl: Djurdjura — I Euras. | — (= L Conyza DC.) — « Herbeaux mouches ».

2765. — I. squarrosa (L.) Bemh. sensu QS incl. in I. conyzae (Griess.) DC.

— Ligules dépassant nettement l'involucre (parfois 2-3 fois aussi longues). Akènes velus, à poils apprimés. Plantesvivaces .................................. 5

5 Plante à tige simple, de 15-35 cm (rarement 2-3 furquée au sommet). Feuilles caulinaires toutes simplement rétrécies à la base. Tige blanchâtre-laineuse. Feuilles entières ou denticulées, soyeuses et blanchâtres endessous, pubescentes en dessus; les inférieures atténuées en pétiole. Gros capitules de 4-5 cm, solitaires ausommet de la tige, à grandes ligules jaunes et linéaires. Bractées externes de l'involucre herbacées et lancéolées,les intérieures ciliées et linéaires (fig.) — Pentes rocailleuses arides des montagnes (à partir de 500 m) — AC ;dans toute l’Algérie — Polymorphe — | W. Méd. Sub. Atl. | — « BouteliUs * Mar Alg Tun

2766. — I. montana

Inula montana, Oukaimeden
Photo: Regnaud

— Plante à tige généralement ramifiée en corymbe au sommet. Feuilles caulinaires supérieures auriculées-amplexicaules. Plante de 20-60 cm, velue-pubescente. Feuilles subentières; les inférieures oblongues ou elliptiques. Capitules terminaux grands. Bractées de l'involucre externes herbacées, les internes scarieuses et rougeâtres, ciliées au sommet — Lieux arides pierreux — Signalé à La Calle, (Desf.), douteux pour l’Algérie — |Eur. Or. As. Occ. |.

— I. oculus-christi L. sensu QS incl. in Pulicaria odora (L.) Rchb.

I. maletii Maire Mar*

Dittrichia

Akènes abruptement contactés sous le pappus; poils du pappus connés à la base (se distingue de Inula qui a des akènes anguleux et des poils simples et libres).

D. viscosa var. viscosa (L.) Greuter [Erigeron viscosus L., Inula viscosa(L.) Aiton] Mar Alg Tun

D. graveolens (L.) Greuter [Erigeron graveolens L.] Mar Alg Tun

Limbarda Adans.

L. crithmoides subsp. longifolia (Acang.) Greuter [Inula crithmoides subsp. longifoliaArcang.] voir ci-dessus

Perralderia Coss.

Capitules homogames, multiflores, discoïdes. Fleurs tubuleuses, hermaphrodites. Involucre à bractées nombreuses,sur environ 3 rangs; les externes plus grandes et foliacées, linéaires, charnues, peu nombreuses, très longues(dépassant souvent les fleurs) (fig.) les internes linéaires et plus courtes. Réceptacle convexe, large, nu et ponctué. Akènes cylindriques, poilus ou velus-soyeux, à 10 côtes fines (souvent cachées par la pilosité),brusquement rétrécis au sommet. Aigrette à poils sur 2 rangs (l’externe à paillettes beaucoup plus courtes) (fig.). Plantes vivaces à feuilles 1-2 pinnatifides et à lanières linéaires ou pinnatiséquées.

Plante de 10-50 cm. Tiges ascendantes ou dressées, pubescentes-glanduleuses. Feuilles glabres ou pubescentes. Gros capitules (2,5­3,5 cm de diam.), solitaires, à fleurons jaunes ou pourpres au sommet, portés par des pédoncules nus — Rochers et rocailles désertiques — End. Sah. — Plante toxique — « Lahiet el fis » « Tafés ».

2768. — P. coronopifolia Coss.

1 Feuilles pubescentes. Fleurons entièrement jaunes. Tiges de 10-20 cm, ascendantes.

ssp. eu-coronopifolia M.

a) Feuilles relativement peu divisées, souvent simplement pinnatiséquées — C: SS; RR: SC. Mar Alg

var. typica M. = subsp. coronopifolia

— Feuilles souvent bipinnatiséquées, le plus souvent poilues et dt cendrées, glanduleuses. Akènes à longs poils très denses et à aigrette assez fournie (fig.) Sud Oranais — (= P. Dessignyana Hochr.; P.purpurascens Batt., non Coss.). Mau Mar Alg

var. Dessignyana (Hochr) M. = ???P. coronopifolia subsp.purpurascens

— Feuilles glabres. Fleurons pourprés au sommet. Tige de 20-50 cm, dressées. Akènes à poils courts et apprimés.Aigrette peu dense— RR: SS1: Moghrar-Tahtani — (= P. purpurascens (Coss., nonBatt.). Plante très vénéneuse!

ssp. purpurascens (Coss.) M.

Perralderia coronopifolia subsp. purpurascens
www.teline.fr

P. paui Font Quer Mar*
F. à poils glanduleux épars seulement. Capitules en général radiées, ligules blanches. Maroc oriental

Jasonia Cass.

Capitules hétérogames, multiflores. Pleurs du rayon filiformes et stériles; celles du disque tubuleuses et hermaphrodites. Involucre à bractées plurisé­riées et imbriquées. Réceptacle plan, alvéolé ou fovéolé. Akènes cylindriques, atténués aux deux bouts, côtelés à côtes nombreuses. Aigrette soit simple, soit double. Quand elle est double, l’extérieure est à poils très courts, l’intérieure à poils longs un peu ciliés(fig.).

Plante vivace à souche ligneuse, aromatique, toute couverte de glandes dorées. Tiges ligneuses, rigides et dressées, rameuses. Feuilles entières, sessiles, ovales ou elliptiques, penninervées,dentées et ondulées, petites (fig.). Capitules terminaux, de 1 cm env., à fleurs pourpre pâle. Bractées de l’involucre inégales, les extérieurs noirâtres au sommet. Akènes des fleurs péri­phériques à aigrette appauvrie, simple; ceux du disque velus à aigrette double (la partie intérieure constituée par 20-30 soies rousses deux fois aussi longues que l’akène — Fentes des rochers calcaires et dolomitiques — R: 03: Tlemcen, Garrouban, Mamia, Nemours —I Alg. Mar. I.

2769. — J. rupestris Pomel = Chiliadenus rupestris (Pomel)Brullo

Chiliadenus Cass.

Pl. vivaces ou pérennes, ± densément velues-pubescentes. F. entières, alt. Capitules hétérogames ou homogames;involucre à br. plurisériées, imbriquées; réceptacle nu, plan, alvéolé ou fovéolé. Fl. périphériques ligulées,femelles, stériles ou absentes; fleurons centraux, tubuleux, herm. Akène fusiforme, côtelé; pappus simple ou double.

(voir sous Varthemia et Jasonia)

C. antiatlanticus (Emb. & Maire) Gómiz Mar*

C. glutinosus (L.) Fourr. Mar

C. hesperius (Maire & Wilczek) Brullo Mar

C. rupestris (Pomel) Brullo [Jasione rupestris Pomel](voir ci-dessus) Mar Alg Lib

C. sericeus subsp. sericeus Mar Lib

C. sericeus subsp. virescens (Maire) Greuter [Varthemia sericea subsp. virescens Maire] Alg*

Pegolettia Cass.

Capitules homogames, multiflores et discoïdes. Fleurs toutes hermaphrodites et fertiles. Involucre campanulé ou hémisphérique. Bractées sur peu de rangs, étroites et aiguës. Réceptacle nu et convexe, ± alvéolé. Anthères sagittées, caudées à la base. Style à branches arrondies au sommet qui est poilu. Akènes à 10-16 côtes, subcylindriques. Aigrette double, l’extérieure pailletée et plus courte (de 2-4 mm) à paillettes dentées ou laciniées (fig.); l'intérieure à longues et nombreuses soies plumeuses (fig.). Plantes annuelles ou bisannuelles à fleurs jaunes.

1 Feuilles poilues sur les 2 faces. Akènes à 12 côtes. Aigrette roussâtre — RR: SM — |Trop. |. Mau Alg Egy

2770. — P. senegalensis Cass.

Pegolettia senegalensis
Photo: www.kyffhauser.co.za

— Feuilles poilues seulement à la face inférieure. Akènes à 16 côtes. Aigrette blanche. RR: SC — Hoggar — | End.|.

— P. dubiefiana Quézel = P. senegalensis Cass.

Varthemia DC.

Capitules homogames, pluri-multiflores et discoïdes. Involucre campanulé ou ovoïde. Bractées sur plusieurs rangs,imbriquées, ± scarieuses. Réceptacle nu et étroit. Fleurs hermaphrodites, tubuleuses, à corolle régulière. Anthères sagittées. Akènes subcylindriques, à 6-10 côtes. Aigrette de soies nombreuses sur deux rangs; les extérieures plus courtes. Arbrisseaux, Feuilles alternes. Capitules terminaux, solitaires ou en cymes.

Plante vivace. Tiges rigides, grêles et dressées, simples ou rameuses. Feuilles petites (1-1,5 cm), sessiles, entières, oblongues-elliptiques; mucronulées et ± couvertes de poils apprimés (fig.). Capitules petits (5 mm de large sur 1-1,3 cm de long), solitaires ou en grappes subcorymbiformes, pauciflores (10 flores env.) (fig.). Involucre obconique. Bractées petites, oblongues et soyeuses. Akènes soyeux-glanduleux. Aigrette à soies externes beaucoup plus courtes que les internes qui égalent 1,5-2 fois l’akène (les soies externes sont peu différenciable ssur le sec) (fig.) — Rocailles — I End. Sah. (= Jasonia sericea B. et T.).

2772. — V. sericea (B. et T.) Diels = Chiliadenus sericeus (Batt. & Trab.)Brullo

a) Fleurs purpurescentes. Feuilles canescentes à poils apprimés très raides — RR: SC: Tassili n’Ajjer.

ssp. incanescens M. = Chiliadenus sericeus (Batt. & Trab.) Brullo

— Fleurs dorées Feuilles ± verdâtres à poils apprimés lâches — RR: SC: Tefedest.

ssp virescens M. = Chiliadenus sericeus subsp. virescens (Maire)Greuter

Pulicaria Gaertn.

Capitules hétérogames, multiflores. Fleurs du rayon ligulées, à ligules soit bien marquées et étalées, soit dressées et dépassant à peine l’involucre (parfois de 1-2mm seulement); parfois aussi nulles; femelles et sur unrang — (dans notre dition). Fleurs du disque tubuleuses et hermaphrodites. Involucre à bractées sur peu de rangs,généralement étroites, les extérieures courtes ou foliacées, les intérieures parfois scarieuses. Réceptacle plan,nu, à épine alvéolé. Akènes cylindriques ou comprimés, sans côtes ou à 4 côtes. Aigrette double (différence avec Inula); l’extérieure courte, cupuliforme, constituée par des paillettes +- connées à la base, libre ou +- soudée avec l’interne (ex­genre Francoeuria) ; l’intérieure composée de soies longues et scabres (cf. figures diverses). Fleurs jaunes.

1 Aigrette extérieure adhérente à l’intérieure (fig. 2773 et 2774) .............. 2

— Aigrette extérieure libre (cf. fig. diverses) ................................................ 3

2 Feuilles sinuées dentées, ondulées, velues-laineuses, sessiles et embrassantes. Capitules de 10, rarement15 mm, solitaires. Ligules ne dépassant pas ou dépassant à peine les fleurons. Tiges dressées ou ascendantes,laineuses, ramifiées, à rameaux divariqués. Pédoncules bractéolés. Bractées de l'involucre linéaires-lancéolées, inégales, glabrescentes et acuminées. Akènes à poils de l’aigrette plumeux seulement au sommet (fig.). Plante vivace. Zones d’épandages, rocailles — AC: SS: CC: SO, SC — j Sah. Sind. | — (= Francœuria crispaCass.) — « Arfedj » « Tanetfirt ».

2773 — P. crispa (Forsk.) Benth. et Hook. = P. undulata (L.) C.A.Mey.

Akène, dessin Fl. QS
Pulicaria undulata, Sahara occid Smara
Photo: A_Dobignard

— Feuilles laciniées, glabrescentes ou velues, courtes (2cm env.). Capitules plus gros (20-25 mm). Ligulesnettement radiantes. Tiges laineuses, blanchâtres, de 20-40 cm. Capitules en corymbe terminal. Akènes à poils del’aigrette plumeux sur toute leur longueur (fig.). Plante annuelle ou vivace. Lieux temporairement inondés — RR :Hl-2, AR: lisière sept, du Sahara — I End.-Alg.-Tun. | — (= Francœuria laciniata (Coss. et KraL) — « Negueud ».Alg Tun Lib

2774 — P. laciniata (Coss. et KraL) Thell.

3 Plantes vivaces à ligules étalées, dépassant amplement l'involucre. Capitules gros ou assez gros (15-40 mm de diam.) ............ 4

— Plantes annuelles ou bisannuelles à ligules soit nulles, soit présentes, mais généralement ne dépassant pas ou dépassant peu l'involucre. Capitules de 15 mm au plus ........................ 7

4 Capitules de 10-20 mm ...................... 5

— Capitules de 30-40 mm .................... 6

5 Feuilles lancéolées-oblongues, entières ou subdentées, non embrassantes (cf. plus loin).

2775. - P. arabica (L.) Cass.

subsp. arabica Mau Mar Alg Tun Lib Egy

subsp. hispanica (Boiss.) Murb [Seulement au Maroc]

— Feuilles supérieures fortement embrassantes à oreillettes très marquées. Plante de 30-60 cm à souche épaisse émettant des rejets souterrains écailleux et rougeâtres; pubescente ou hispide. Tiges dressées à rameaux étalés-dressés ou divergents. Feuilles pubescentes, blanchâtres, laineuses ou tomenteuses en-dessous, ondulées et lâchement denticulées, ovales-lancéolées; les inférieures pétiolées, les supérieures embrassantes et les toutes dernières subsagittées. Capitules solitaires ou en corymbe, portés par des pédoncules grêles. Ligules étroites. Akènes bruns et hispidules (fig.) — Fossés, marais, bords des eaux — C dans toute l’Algérie — I Eur. Circumméd. | —« Rara ayoub ».Mar Alg

2776 — P. dysenterica (L.) Gaertn.

6 Feuilles radicales de 10-20 cm de long, lancéolées. Plante peu odorante malgré son nom. Plante velue ou laineuse à souche tubériforme et émettant des fibres épaisses mais non des rejets (comme l’espèce précédente), de 20-60 cm ou plus. Tige dressée, simple ou rameuse à la partie supérieure. Feuilles entières ou obscurément denticulées; les radicales pétiolées, les caulinaires sessiles, semi- embrassantes, cordées à la base, dépourvues d’oreillettes saillantes. Capitules solitaires ou en corymbe, portés par des pédoncules épaissis au sommet. Akènes blanchâtres et velus (fig.) — Lieux frais — CC dans le Tell — Polymorphe — j Circumméd. |. Mar Alg Tun

2777— P. odora (L.) Rchb.

Pulicaria odora; Tunisie
Photo: Chatelain

— Feuilles radicales plus petites (5-6cm). Plante très odorante à odeur camphrée. Plante velue ou laineuse. Tiges de 10-40 cm, dressées, rameuses. Feuilles à bords ondulés, les inférieures atténuées en pétiole, les supérieures auriculées à la base, sinuées-dentées. Capitules solitaires sur de longs pédoncules épaissis au sommet, très gros(35-40 mm de diam.), longuement radiés. Akènes oblongs, orangés, brillants, à côtes blanches et marquées. Hile ponctiforme et latéral (fig.) — R: AS: Montagnes du Sud oranais — I Alg. Mar. j.Mau MarAlg

2778 — P. mauritanica Coss.

Pulicaria mauritanica, GA
Photo: Dobignard

7 Plantes telliennes ou des hauts plateaux ..................... 8

— Plantes du Sahara septentrional, central ou méridional ...............12

8 Plante pubescente de 20-30 cm, dressée, à rameaux divariqués à angle droit et égaux, velus et feuillés. Feuilles linéaires, mucronulées, obtuses, à base subauriculée. Bractées de l’involucre inégales et linéaires. Ligules ne dépassant pas l'involucre. Capitules fortement agglomérés par 3-5 au sommet des rameaux. Akènes costés. Aigrette interne constituée par 8-10 soies égalant l'akène — Lieux inondés — RRR: Ol: Assi Ameur près d’Oran — |End. |.Alg*

2779 — P. filaginoides Pomel

— Caractères ci-dessus non réunis ........................ 9

9 Ligules assez longues et dépassant l'involucre ....................................... 10

— Ligules courtes, ne dépassant pas l'involucre .......................................... 11

10 Feuilles linéaires et à bords enroulés (cf. plus loin: var. radiata (DC.) Batt. = Inula chrysocomoidesPoiret; Jasonia sicula var. radiata DC.) — RRR. Al: La Reghaïa. Mar Alg Tun LibEgy(E)

2780 — P. sicula p.p.

— Feuilles linéaires-oblongues, non enroulées (fig.)* Plante dressée de 10-60 cm, à rameaux dressés. Feuilles lancéolées-oblongues, entières ou peu dentées, tuberculeuses, rudes, velues ou non. Inflorescence dichotome, paniculée. Capitules longuement pédonculés (même les axillaires). Involucre densément velu. Akènes hispides à aigrette assez longue (fig.) — Marais, lieux humides, Dayas — RR: Al; Issers, A2: AC: Hl-2, SS, SC: ssp.inuloides (DC.) M. — | Afr. sept. Arabie. Pétrée | (la ssp.).

2781 — P. arabica (L.) Cass.

11 Aigrette constituée par 18-25 soies. Feuilles non ondulées. Capitules bractéolés; tous pédonculés. Plantede 20-50 cm ou plus. Tiges fermes, dressées, élancées et rougeâtres; rameuses à rameaux étalés en corymbe. Feuilles entières ou obscurément dentées, pubescentes; les inférieures atténuées en pétiole et les supérieures sessiles et embrassantes à bords enroulés. Capitules petits (6-10mm), en grappes lâches au sommet des rameaux. Pédoncules grêles. Ligules courtes et dressées: var. sicula Q. et S. ou nettement marquées: var. radiata(DC.) Batt. Akènes blanchâtres et velus — Fossés et marais, cultures — CC: en Algérie — | Circuméd. I — « Hamès ».

2782 — P. sicula (L.) Moris

— Aigrette interne constituée par 8-10 soies seulement. Feuilles le plus souvent ondulées. Plante polymorphe —Lieux humides — | Paléo.-temp. |.

2783. — P. vulgaris Gaertn.

a) Capitules tous pédonculés, de 6 à 7 mm de diam. Ligules très courtes. Feuilles entières ou subentières, sessiles et non auriculées, linéaires- lancéolées, peu ondulées, mucronées — Dépressions humides — RRR: 03: Terni (= P. Pomeliana F. et M.; P. vulgaris Moris ssp. Dentata Batt. p.p.). Alg*

ssp. pomelia (F. et M.) Q. et S.

= subsp. pomeliana(Faure & Maire) E. Gamal-Eldin

— capitules axillaires sessiles. Feuilles ondulées ................................... b

b) Capitules de 7-9 mm de diam. Involucre densément laineux à poils longs. Ligules un peu plus longues que les fleurons — Plante basse et trapue (10-40 cm), souvent rameuse dès la base, vert sombre — Mares — R: Al :Le Corso, La Reghaia.

ssp. vulgaris Q. et S.

— Capitules de 6-7 mm de diam. Involucre hirsute à poils plus courts- Ligules égalant tout au plus les fleurons — RR. Al: Chaiba — (= P. clausonis Pomel; Cupularia clausonis Billot; P. graeca Sch. Bip. P. vulgarisssp. dentata (DC.) Batt. p.p.; P. dentata Guss. non DC.).

ssp. graeca (Sch. Bip.) Q. et S. = P. clausonis Pomel

12 Feuilles ondulées-crispées, dentées, auriculées, semi-amplexicaules. Plante étalée-dressée, très velue-laineuse et glanduleuse (fig.). Capitules de 1-1,5 cm de diam., nettement ligulés. Akènes velus. Plante à odeur aromatique — Pâturages, rocailles — Can Mau Mar Alg Tun Lib Egy

2784. — P. undulata (L.) DC. subsp vulgaris

— Feuilles non ondulées-crispées .............................. 13

13 Pédoncules filiformes. Plante grêle, annuelle (?) dressée, rameuse. Feuilles inférieures linéaires-spatulées: atténuées en pétiole; les supérieures aussi linéaires-spatulées mais sessiles, à base semi-amplexicaule; toutes brièvement denticulées, vertes et lâchement villeuses. Capitules terminaux, de 1 cm de diam. au max. Bractées de l'involucre linéaires- subulées. Ligules dorées, plus longues que le disque et tridentées — RR: SC: Tassilin’Ajjer — | End. Sah. |. Alg*

2785 — P. lhotei Maire

— Pédoncules non filiformes ...................................... 14

14 Feuilles hérissées de tubercules et de poils calleux, lancéolées-oblongues, entières ou subdentées, veluesou glabrescentes (cf. plus haut).

— P. arabica (L.) Cass.

— Feuilles non tuberculeuses comme ci-dessus. Plante vert-cendré, de 20-35 cm. Tiges rameuses et ± anguleuses. Feuilles pubescentes, les inférieures obovales-oblongues ou oblancéolées, atténuées en pétiole, les supérieures linéaires et sessiles. Capitules tous terminaux, de 1,5 cm de diam, env.; radiés à ligules courtes. Akènes gris-jaunâtres, à poils apprimés. Aigrette externe courte et cupuliforme, irrégulièrement dentée; l'inteme à environ 12 soies (fig.). Plante aromatique — Zones d’épandages argileuses — AR: SM. — J End.I Alg*

2786 — P. volskonskyana Maire

Pulicaria alveolosa Batt. & Trab.
Plante suffrutescente 15-40cm, poilue grisâtre; réceptacle profondément alvéolé ressemblant à des rayons de miel. C: SC, SO (= P. chudaei B. et T.) « Améo » Hoggard Alg

P. burchardii Hutch.subsp. burchardii Mau Mar
Plante suffrutescente 10-30cm haut. Bord de mer.

Pulicaria burchardii. Sahara occid. vers Sidi Akhfenir
Photo: A.Dobignard

P. clausonis PomelAlg(voir ssp graeca dans la clé)

P. incisa subsp.candollea E. Gamal-Eldin Mau Mar(?) Alg

subsp. suffrutescens E. Gamal-Eldin Mau

subsp. incisa Egy

P. glandulosa Caball. Mar
Plante 30-45cm haut, poils courts, feuilles linéaires lancéolée (15-25x2mm), bractées poilues avec des glandesbrillantes. Base de l'akène montrant un renflement.

Rhanterium Desf. « Arfadja »

Capitules hétérogames, multifides, radiés. Fleurs jaunes, les marginales ligulées à ligules unisériées, femelles et 3-dentées; les centrales tubuleuses et hermaphrodites. Involucre campanulé, à bractées imbriquées sur plusieurs rangs, coriaces, lancéolées. Réceptacle plan ou un peu convexe, ± paléacé. Akènes étroits, cylindriques, à 4-5 côtes; les marginaux situés à l'aisselle de paillettes et en général chauves; les centraux à aigrette constituée par 4-6 soies ± dilatées au sommet et plumeuses (fig. a).

1 Sous-arbrisseaux canescents, multicaules, à feuilles petites, alternes, entières ou dentées. Rameaux dressés eten touffes, divariqués. Capitules terminaux, petits et solitaires — Pâturages désertiques — | End. N.A. |

2787. — R. suaveolens Desf.

Rhanterium suaveolens Photo: www.sahara-nature.com
Rhanterium suaveolens
Photo: www.sahara-nature.co

a) Bractées de l'involucre dressées, obtuses, appliquées entièrement (fig. b). Capitules de 7 mm de diam.env. Réceptacle présentant des paillettes seulement sur le pourtour — C: SS. SO. (— R. adpressum Coss. et Dur.).

ssp. adpressum (Coss. et Dur.) Q. et S. = R. adpressum Coss. & Durieu

— Bractées de l'involucre ± étalées ou étalées-dressées. Capitules plus petits (4-5 mm de diam.) ....... b

b) Bractées de l'involucre dressées ou presque (fig. c) — R: SS2 — (= R. intermedium Pomel).

ssp. intermedium (Pomel) Q. et S. = Rhanterium ×intermedium Pomel


— Bractées de l'involucre à acumen fortement recurvé (fig. d) — AR: SS.

ssp. suaveolens (Desf.) Q. et S. = Rhanterium suaveolens Desf.

Anvillea DC.

Capitules hétérogames, radiés ou non. Fleurs du rayon femelles, sur un rang, fertiles; fleurs du disque tubuleuseset hermaphrodites. Involucre hémisphérique ou subglobuleux, à bractées imbriquées sur plusieurs rangs, s’indurant après la floraison, concrescentes à la base. Réceptacle paléacé, à paillettes embrassant les fleurs. Akènes quadrangulaires ou triquêtres, velus. Aigrette nulle.

Arbrisseau de 20-50 cm, tomenteux-pubescent, très rameux. Tige dressée. Rameaux blanchâtres. Feuilles atténuées enpétiole, dentées ou subpinnatifides, à pourtour oblong ou obovale. Grands capitules (3 cm de diam. Épines comprises) solitaires, longuement radiés ou discoïdes, terminaux ou placés dans les dichotomies, très indurés à la fin. Fleurs jaunes. Feuilles bractéales involucrantes, spinescentes à la fin (fig.). Réceptacle à paillettes tronquées au sommet et mucronées. Akènes périphériques tétragones; ceux du disque triquêtres, à côtes presque ailées — Pâturages caillouteux, graviers des rivières —I End. Sah. — (= Anvillea Faurei Gand.) — «Horf » « Aïn el begra »

2788. — A. radiata Coss. Et Dur. = Anvillea garcinii subsp. radiata (Coss.&Durieu) Anderb.

Anvillea garcinii subsp. radiata, Oued Benzireg Nord Bechar
Photo: Benhouhou
Anvillea garcinii subsp. radiata, Oriental
Photo: Jeanmonod

a) Fleurs périphériques ligulées, à grandes ligules atteignant 25 mm —CC: SS1, SO; AR: SS2.

var. genuina M.

— Fleurs périphériques non ligulées — R: SS: SC SO (= A. australis Chevallier).

var. australis (Chevall.) Diels = Anvillea garcinii subsp. radiata (Coss. &Durieu) Anderb.

La ssp. garcinii est absente en Afr. Nord (ou alors seulement en Egypte?)

Pallenis Cass.

Capitules hétérogames, multiflores, à fleurs toutes fertiles. Fleurs marginales sur deux rangs, femelles etligulées; celles du disque tubuleuses et hermaphrodites, à tube corollin muni d’une aile longitudinale postérieure et impaire. Involucre double, l’extérieur étalé et constitué par des bractées foliacées, spinescentes, étalées enétoile, dépassant ou non les ligules; l’intérieur à bractées courtes, cuspidées, ovoïdes (fig.). Réceptacle écailleux, à écailles scarieuses, pliées longitudinalement. Akènes dimorphes, ceux du rayon très comprimés d’avant en arrière, ailés latéralement et à ailes membraneuses, sans aigrette ou presque (différence avec Asteriscus)(fig.) ; ceux du disque comprimés latéralement, avec une seule aile longitudinale et postérieure à aigrette courte, coroniforme, membraneuse et fortement laciniée.

Plante bisannuelle ou vivace de 20-60 cm. Tige dressée, pubescente, dichotome dans le haut. Feuilles entières,oblongues-lancéolées, cuspidées, pubescentes; les inférieures plus grandes et atténuées en pétiole; les supérieuressemi-amplexicaules. Capitules assez grands, jaunes, pédoncules, terminant la tige ou les rameaux. Polymorphe —Forêts claires, pâturages, lieux incultes — Euro.-Méd. | — (= Asteriscus spinosusG. G. Buphthalmumspinosum L.) — « Nougd » « Rebian ».

2789. — P. spinosa (L.) Cass.

Pallenis spinosa
Photo:enciclopedia.us.es/index.php/Archivo:Pallenis_spinosa

a) Feuilles caulinaires longuement cuspidées. Plante grêle. Involucre externe à bractées étroites, courtes, souvent dépassées par les ligules. Réceptacle à paillettes internes non ailées sur le dos — Spécial aux régions steppiques— AC: H, AS, SS (= P. cuspidata Pomel; P. s. var. gracilis Coss.)

ssp. cuspidata (Pom.) Batt. = Pallenis cuspidata Pomel

Pallenis cuspidata
Photo: Dupont

— Plante robuste généralement velue. Involucre externe à bractées oblongues ou lancéolées, dépassant les ligules, égales ou inégales. Réceptacle à paillettes internes soit non ailées, soit ailées sur le dos. Polymorphe—CC: Tell.

ssp. eu-spinosa M. = P. spinosa (L.) Cass.

subsp. aurea (Willk.) Nyman Mar

subsp. maroccana (Aurich & Podlech) Greuter Mar Alg

P. cuspidata subsp. canescens (Maire) GreuterMar Alg

P. cuspidata subsp. cuspidata Mar Alg Tun

P. hierichuntica (Michon) Greuter Mar Alg Tun (voir ci-dessous Asteriscus 2791)

Pallenis hierichuntica
Photo: Justin

Pallenis teknensis (Dobignard & Jacquemoud) Greuter & Jury Mar*

Pallenis maritima (L.) Greuter Mar Alg Tun (voir sous Asteriscus 2793)

Asteriscus maritimus
Photo: Dobignard

Asteriscus Moench

Capitules hétérogames, multiflores, radiés. Fleurs du rayon femelles, ligulées, sur 1-2 rangs, à corolle triquêtre; celles du disque tubuleuses et hermaphrodites. Involucre hémisphérique ou campanulé, à bractées sur peu de rangs,double; l’extérieur foliacé et dépassant les ligules, induré à maturité. Réceptacle paléacé, à paillettes embrassant les fleurs. Akènes dimorphes; ceux du rayon non ailés (différence avecPallenis), triquêtres, ceux du disque obeoniques; tous avec une aigrette formée de quelquespaillettes libres, un peu inégales, denticulées ou laciniées. Fleurs jaunes (fig. 2790 a-b).
Remarque: En se basant sur les caractères anatomiques du fruit, certains auteurs établissent une distinction entre Asteriscus et Bubonium. Il n’est guère possible, dans une flore pratique de faire appel à des caractères de ce genre, aussi avons-nous conservé le seul genre Astericus.

1 Plantes annuelles ........................... 2

— Plantes vivaces ou suffrutescentes ............................ 3

2 Plante de 10-40 cm, villeuse, odorante. Tige dichotome, rameuse. Feuilles entières, pubescentes, oblongues;les inférieures longuement atténuées en pétiole; les supérieures amplexicaules. Capitules situés dans les bifurcations (et sessiles) et au sommet des rameaux; médiocres et munis de plusieurs bractées florales. Involucre à bractées non cuspidées, les internes obtuses. Akènes velus-soyeux, à aigrette laciniée (fig. c) — Lieux humides surtout argileux, terrains secs — AC dans le Tell — | Circumméd. 1 — (= Bubonium aquaticum (L.) Hill.; Buphthalmum aquaticum L.; Odontospermum aquaticum (L.) Bail.) « Fekrouna ».

2790. — A. aquaticus Less.

Asteriscus aquaticus
Photo: www. Floradeiberica.com

— Plante acaule ou subacaule. Plante ramifiée dès la base. Rameaux très étalés peu nombreux. Feuilles pétiolées,entières et étroites. Bractées de l'involucre larges, coriaces et dures à maturité (à mouvements hygrométriques).Akènes à aigrette peu ou pas laciniée (fig.). Pour le reste comme le précédent — Terrains argileux rocailles,steppes — CC: SS, SO — RR: SC — | Sah. Sind. | — (= Odontos-permum pygmaeum Benth. et Hook.). — « Nesrine » «Nouggd ».

2791 -— A. pygmaeus Coss. et Kral. = Pallenis hierichuntica (Michon) Greuter

3 Plante de 5-30 cm, très variable, à souche ligneuse. Tiges feuillées, rameuses, en général ascendantes puisdressées, dichotomes. Feuilles épaisses, entières, pubescentes ou même très velues, spatulées, atténuées enpétiole, obtuses, tronquées ou rétuses. Capitules médiocres (pour le genre), situés dans les dichotomies (subsessiles) et terminaux. Involucre à bractées toutes foliacées supérieurement et courtement cuspidées. Akènes velus-soyeux (fig.) — Rochers, coteaux pierreux, de l’intérieur, falaises maritimes — CCC: Tell — Polymorphe —|Canaries, Eur. mérid. A.N. I — (— Buphthalmum maritimum L.; Odontospermum maritimum (L..) Neck) — « Kerkeba ».

2792 — A. maritimus (L.) Less. ≡ Pallenis maritima (L.) Greuter

— Sous-arbrisseau de 20-50 cm. Ecorce crevassée et blanche dans les parties âgées. Rameaux très étalés. Feuilles linéaires, incisées-dentées, velues-soyeuses, vert pâle; les supérieures enveloppant et dépassant le capitule. Capitules médiocres à ligules à peine plus longues que les fleurons (fig.). Involucre à bractées externes linéaires-aiguës, les intérieures oblongues. Akènes arqués à 4 cotes saillantes, en cône renversé, velus, tronqués au sommet. Aigrette comportant 4 écailles déchiquetées et membraneuses (fig.) — Pâturages caillouteux désertiques —CCC: Tout le Sahara — Sah. Sind. | (— Bubonium graveolens (Forsk.) M; Buphthalmum graveolens Forsk.) — «Negued » «Tama-yut >

2793. — A. graveolens (Forssk.) DC.

Asteriscus graveolens
www.sahara-nature.com
Asteriscus graveolens, Ougarta
Photo: Benhouhou

subsp. odorus (Schousb.) Greuter Mar

subsp. graveolens Mau Mar Alg Tun Lib Egy

Asteriscus imbricatus (Cav.) DC. Mar*
F. spatulée, dentées-spinuleuses. Capitules solitaires. Ecologie: falaises et sables maritimes.

Asteriscus schultzii (Bolle) Pit. & Proust Mar
Ligules blanches, rosées en dessous; F. obovales,dentées à sub-pennatifides. Ecologie: Falaises rocheuses maritimes.

Asteriscus sericeus (L.f.) DC. Mar(A)
F. obovales-spatulées, blanches soyeuses.

Asteriscus pinifolius Maire & Wilczek Mar

Lifago Schweinf. & Muschl.

Capitules hétérogames, multiflores. Fleurs du rayon ligulées, femelles; celles du disque tubuleuses ethermaphrodites. Involucre campanulé, à bractées nombreuses et disposées sur 5-6 rangs. Réceptacle plan puis un peu convexe, paléacé. Akènes dimorphes: ceux du rayon épaissis, triangulaires, tronqués au sommet, pubescents et àaigrette de soies soudées à la base, ceux du disque épais, un peu comprimés, tétragones, hérissés et à aigrette desoies égales, connées à la base et scabres.

Petite plante annuelle entièrement laineuse, de 10-15 cm. Tiges couchées, tomenteuses et fistuleuses. Feuilles lancéolées ou elliptiques-oblongues, sessiles. Capitules de 1-1,5 cm de diam., jaunes, solitaires sur de courtspédoncules. Bractées vertes et bordées d’un tomentum laineux; les extérieures spatulées et les intérieures filiformes. Ligules grandes et tridentées. Fleurs tubuleuses amplement dépassées par de longues paillettes raideset laineuses (fig.). Capitules tombant d’une seule pièce en retenant les akènes (la plante porte souvent à la baseles restes du capitule d’origine) — Lieux sablonneux désertiques — AC: SS1 (= Niclouxia saharae Batt.) — | End.Mau Mar Alg

2794 — L. dielsii Schweinf. & Muschl.

Tribu 4. — HELIANTHEAE

Feuilles opposées ou alternes. Capitules hétérogames radiés (parfois disciformes) ou homogames discoïdes, parfois mosaïques. Réceptacle paléacé entièrement. Anthères obtuses à la base ou rarement caudées. Fleurs hermaphrodites à branches du style aplaties, presque toujours tronquées au sommet où elles portent une couronne de poils, parfois appendiculées à l'apex, sans poils sur la partie indivise du style. Stigmates en lignes marginales non confluentes au sommet (ou rarement confluentes). Aigrette absente ou présente.

CLÉ DES GENRES

1 Plantes monoïques. Fleurs femelles mais sans corolle. Capitules homo­games unisexués.....2

— Fleurs femelles soit nulles soit à corolle nettement développée ....................... 3

2 Feuilles pinnatipartites ......................... Ambrosia

— Feuiles entières ou dentées-lobées ............................ Xanthium

3 Akènes fortement comprimés latéralement, ± ailés de chaque côté. Aigrette constituée par 2 arêtes parfois réduites, droites ou crochues .................................................. Verbesina

— Akènes comprimés, élargis et tronqués au sommet, surmontés par 5 arêtes subulées et épineuses..................................... Bidens

Ambrosia L.

Capitules monoïques. Les femelles à involucre de bractées ± longuement soudées, constitués par une seule fleur sans corolle ni étamines et à akène sans aigrette, muni vers le milieu d’un verticille d’épines et se ter­minant en bec bifide (fig. 2795). Capitules mâles lobés, à bractées soudées à la base, multiflores, à corolle en entonnoir et à 5 dents, verdâtres, réunis en épis ou grappes; les femelles solitaires ou en fascicules axillaires vers l’extrémitédes rameaux. Plantes annuelles.

1 Feuilles velues-canescentes en-dessous, à pourtour ovale et à lobes obtus. Akène aussi large que long, sillonné-rugueux (fig.). Plante aromatique. Plante de 20-60 cm. Tige velue. Feuilles 1-2 pinnati­partites. Fleurs jaunâtres et disposées en épis serrés au sommet de la tige et des rameaux — Sables maritimes — R: K3: Bône,Collo, adventice — « Hachich el Aouinet ». Mar(A) Alg(A) Tun(A) Lib(?) Egy

2795 — A. maritima L.

-- Feuilles vertes et presque glabres sur les deux faces, à pourtour lancéolé. Akène plus long que large,presque lisse, à verticille de 5-6 épines courtes (fig.)* Plante non aromatique. Plante de 30-60 cm. Tige souvent,rougeâtre. Feuilles pinnatipartites. Fleurs verdâtres, en épis terminaux droits — Terrains vagues, cultures —Adventice à Maison-Carrée. Alg(A) Ma(A)

2796. — A. artemisiifolia L.

N. B,: A. psïlostachya DC. naturalisé à Pointe Pescade, offre l’aspect général deA. marttima mais en diffère à première vue par ses tiges canescentes à pilosité apprimée très courte, et nonsoyeuses à pilosité longue et hérissée.

Xanthium L. (Lampourde)

Capitules monoïques, homogames et discoïdes. Capitules femelles biflores à involucre formé de bractées connées,fermé ou presque, couvert d’aiguillons généralement crochus (fig.) ; à fleurs sans corolle, à akènes comprimés,lisses, situés dans l’involucre persistant et sans aigrette, se terminant par 2 becs ± marqués. Capitules mâles plurimultiflores, à involucre court dont les bractées sont libres et sur 1-3 rangs, à réceptacle paléacé et àfleurs tubuleuses 5-dentées. Plantes annuelles herbacées. Feuilles pétiolées, alternes, entières, lobées ou dentées. Capitules petits, solitaires ou glomérulés; les mâles situés à l’extrémité des branches, les femelle saxillaires. Fleurs verdâtres.

1 Plante munie à la base des feuilles de 1-2 longues épines tripartites et piquantes. Feuilles entières ou3-5 lobées, 3-5 fois aussi longues que larges, blanches-tomenteuses en dessous. Fruits à bec peu apparent. Plante de 30-60 cm, à tige pubescente et rameuse dès la base. Fruits de 10-15 mm de long, elliptiques-oblongs, à épines jaunes, grêles et crochues au sommet (fig.) — Terrains vagues, décombres — Naturalisé un peu partout — I Subcosm. —« Iboul el far ». Mar Alg Tun Lib Egy

2797 — X. spinosum L.

Xanthium spinosum
Photo: Dupont

— Plantes inermes (sauf les fruits) .................................... 2

2 Fruit ne dépassant pas (rostre compris) 18 mm de long, pubescent- glanduleux, à sommet nu et muni, par ailleurs,d’épines droites, à rostre constitué par deux becs divariqués, crochus au sommet (fig.). Plante pubescente-scabre,à tige sillonnée et anguleuse. Feuilles longuement pétiolées, triangulaires-cordiformes, irrégulièrement lobées-dentées — Terrains vagues, décombres — CCC — | Subcosm. Glouteron, Herbe aux écrouelles, «A/c/car», «Ouarouar».Mar Alg Tun Lib(?) Egy

2798— X. strumarium L.

a) Involucre fructifère elliptique ou ovale. Capitules constituant une inflo­rescence courte.

var. typicum Fiori

— Involucre fructifère ovale ou subglobuleux. Capitules constituant une inflorescence allongée (X. antiquorumWalls.; X. brasïlicum Vellozo).

var. brasilicum (Vellozo) Fiori incl. in X. strumarium

— Fruit de 20-25 mm de long, fauve, gros velu, fortement épineux sur toute sa surface, à rostre constitué par deux becs crochus au sommet. Feuilles souvent en coin à la base .................. 3

3 Fruit oblong, velu-glanduleux, à épines robustes, arquées et crochues, à becs glabres et arqués l’un vers l’autre (fig.). Plante de 30­80 cm. Tige pubescente, robuste, rameuse. Feuilles longuement pétiolées, pubescentes et rudes, ovales-triangulaires, irrégulièrement et faiblement lobées-dentées (fig.) — Lieux sablonneux, décombres —R: Al, Kl-2-3 — Naturalisé.

2799 — X. Cavanillesii Schouw. incl. in X. orientale subsp. italicum (Moretti)Greuter

— Fruit elliptique et fortement velu, à longues épines égalant son diamètre, droites jusqu’au sommet qui n’est que brièvement crochu; à becs hispides, droits et écartés (fig.). Plante de 30-60 cm. Tige robuste,pubescente et rameuse. Feuilles longuement pétiolées, pubescentes et rudes, ovales-triangulaires, irrégulièrement lobées-dentées — Lieux sablonneux, décombres — 02: Perrégaux; 03: Tlemcen — Naturalisé — (= X. echinatum Murray).

2800— X. italicum Moretti ≡ X. orientale subsp. italicum (Moretti) Greuter

N.B. — X. orientale L. (= X. macrocarpum DC.) est très douteux pour l’Algérie.

Bidens Tourn.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés ou discoïdes. Involucre campanulé ou hémisphérique, à bractées généralement imbriquées sur deux rangs, les extérieures plus grandes et herbacées ou foliacées. Réceptacle plan,paléacé, à paillettes embrassant les fleurs du disque. Fleurs marginales soit nulles soit neutres et ligulées;celles du disque hermaphrodites et fertiles, tubuleuses. Anthères entières ou un peu sagittées à la base. Style à bran­ches ± appendiculées. Akènes comprimés, à 4 angles ou subcylindriques. Aigrette constituée par 2-6 dents ou arêtes barbelées. Plantes annuelles à feuilles opposées.

1 Akènes linéaires-tétragones. Plante à tige dressée. Feuilles inférieures impari-pinnatiséquées, les supérieures triséquées, toutes serrulées. Capitules pédonculés, discoïdes ou (rarement) radiés — Cultures — RR :adventice Al — Cosm. |.

2801 — B. pilosus L.

— Akènes ovales ou ovales-cunéiformes. Plante annuelle. Tige dressée, de 20-50 cm, presque glabre. Rameaux étalés. Feuilles pétiolées, à pétiole ailé, glabres; les supérieures tripartites à segments lancéolés et fortement dentés; les inférieures indivises. Involucre à bractées extérieures foliacées; les intérieures ovales-lancéolées et épineuses (fig,). Capitules discoïdes à fleurs toutes tubuleuses, dressés et solitaires — Lieux humides — RR, K3,Al: Bône, Mitidja — | Euras. —« Chanvre d’eau ».

2802. — B. tripartitus L.

B. aureus (Aiton) Sherff ) Ma(N)

B. bipinnatus L. Mau(A)

Verbesina L.

Capitules multiflores soit hétérogames et radiés, soit homogames et discoïdes. Involucre hémisphérique ou campanule. Bractées imbriquées sur 2-6 rangs. Réceptacle paléacé, à paillettes embrassant les fleurs du disque. Fleurs du disque hermaphrodites et fertiles. Anthères obtuses, non appendiculées à la base. Style à branches à appendice aigu ou atténué, pailleux. Akènes fortement comprimés latéralement et ± ailés. Aigrette constituée par 2arêtes — Terrains sablonneux — RR: naturalisé, Ol: Mostaganem —Amer. |.

2803. — V. enselioides (Cav.) Benth. et Hook. f. ex A. Gray

Verbesina encelioides, Maroc
Photo: Chatelain
Verbesina encelioides, Maroc
Photo: Chatelain

Tribu 5. SENECIONEAE

Feuilles alternes. Capitules soit hétérogames et radiés (mais parfois disciformes) soit homogames discoïdes. Involucre à bractées généralement sur un rang (rarement sur 2 ou 3), souvent accompagné à la base par des bractéoles +- nombreuses (calicule). Réceptacle non paléacé, mais parfois séteux ou alvéolé. Anthères obtuses ou aiguës à la base, mais non caudées. Style des fleurs hermaphrodites à branches tronquées avec, souvent, une touffe de poils terminale. Stigmates disposés en deux lignes marginales non confluentes. Akènes généralement surmontés par une aigrette de soies fines.

CLE DES GENRES

1 Capitules portés par de grosses hampes bractéolées (cf. fig.). Feuilles toutes radicales, réniformes oupolygonales .................... 2

— Capitules non portés par de grosses hampes bractéolées ................................ 3

2 Feuilles polygonales. Fleurs jaunes ........................................ Tussilago

— Feuilles réniformes. Fleurs blanches ou violacées ................. Petasites

3 Bractées de Tinvolucre sur 2-3 rangées imbriquées .............. Doronicum

— Bractées de l’involucre unisériées ........................................... 4

4 Bractées de l’involucre complétées par un calicule de bractéoles ...... Senecio

— Pas de calicule de bractéoles ................................................. Hertia

Hertia Neck (Othonnopsis Jaub. et Spach)

Capitules hétérogames, multiflores et radiés. Involucre subcampanulé, à bractées sur un rang et oblongues. Réceptacle plan ou convexe. Fleurs du rayon femelles, sur un rang, fertiles et ligulées; celles du disque hermaphrodites mais stériles. Akènes oblongs, pas ou légèrement côtelés, munis d’une aigrette de soies fines disposées sur plusieurs rangs.

Plante vivace, glabre, en touffes denses. Tiges couchées à la base puis ascendantes. Feuilles alternes, sessiles,un peu charnues, oblongues-mucronulées et entières (fig.). Capitules jaune citron, solitaires sur des pédoncules nus et élargis au sommet, assez gros (2 cm de diam.). Akènes pubescents, à aigrette fournie et atteignant 2 cm(fig.) — CC: Cl, H2, AS3, R: H2 — End. Alg. Tun. — « Kherchoun », « Tmirzoti ». AlgTun

2804. — H. cheirifolia (L.) Kuntze

Hertia cheirifolia photo wikipedia
www.es.wikipedia.org/wiki/Hertia

H. maroccana (Batt.) Maire Mar*

Tussilago L.

Capitules hétérogames, multiflores et radiés. Involucre campanule ou cylindrique, à bractées disposées sur un rangprincipal accompagné d’une rangée plus courte. Réceptacle plan et nu. Fleurs du rayon sur plusieurs rangs,femelles, ligulées et fertiles; celles du disque, mâles et peu nombreuses. Akènes fusiformes, 5-10 côtelés, munisd’une aigrette à soies rugueuses.

Plante vivace à souche charnue. Tige dressée scapiforme (feuilles caulinaires squamiformes et violacées), atteignant 1-1,20 m. Feuilles radicales paraissant après disparition des fleurs (plante hystéranthiée), polygonales, entières, dentées, vertes en dessus et blanches-tomenteuses en dessous (fig.)- Capitules jaunes,grands, dressés seulement pendant l’anthèse, autrement penchés. Involucre cylindrique. Akènes bruns et glabres, àaigrette deux fois plus longue qu’eux — Endroits frais — R: Kl-2 — I Euras. j — « Tussi­lage », «Pas d'âne».

2805 — T. farfara L.

Petasites L.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés (dans notre dition). Fleurs polygames, souvent subdioïques. Involucre campanulé ou cylindrique, à bractées unisériées et égales. Réceptacle plan et alvéolé. Akènes fusiformes, à 5-10 côtes, portant une aigrette de poils scabres ou plumeux.

Plante vivace de 20-30 cm. Tige simple. Feuilles radicales grandes, réniformes et régulièrement dentées, longuement pétiolées et glabres en dessus (fig.).. Feuilles caulinaires soit réduites à des écailles, soit nettement marquées. Capitules à ligules courtes, blanc rosé ou violacées, disposées en thyrse ou en corymbe, à odeur de vanille. Akènes à aigrette plumeuse — Lieux frais — Tell et montagnes à l’Est d’Alger — I France-Sicile I — « Hachicket es sella ».Alg Tun

2806. — P. fragrans Presl. = P. pyrenaicus (L.) G. López

P. albus (L.) Gaertn. [Afr. N. ?]

P. hybridus (L.) G. Gaertn. et al. [Afr. N. ?] Alg( E)

P. paradoxus (Retz.) Baumg. [Afr. N. ?] Alg(?)

Remarque. — P. vulgaris Desf. et P. albus Gaertn. ont été signalés en Algérie mais n’ont pas été retrouvés.

Doronicum L.

Capitules hétérogames, multiflores, radiés ou discoïdes. Involucre campanulé ou subhémisphérique, à bractées disposées sur 2-3 rangs, imbriquées, subégales, aiguës ou acuminées. Réceptacle hémisphérique ou convexe, nu. Fleurs du rayon femelles et sur un rang, à ligule longue et étalée (ou manquantes); celles du disque, hermaphrodites et à corolle tubuleuse 5-dentée. Akènes linéaires, à 5-10 côtes; ceux du rayon chauves; ceux dudisque à aigrette de soies plurisériées. Feuilles caulinaires alternes.

Plante vivace à grosse souche horizontale et squameuse, laineuse au sommet. Tige dressée, de 50-80 cm, simple ou (rarement) ramifiée et monocéphale, portant 3-4 grandes feuilles molles, ovoïdes, vertes et pubescentes. Les 2 feuilles inférieures sont pétiolées, la ou les 2 supérieures sessiles, embrassantes, dentées et aiguës. Pédoncule épaissi au sommet. Gros capitule de 4-5 cm de diam. à ligules jaune pâle (var. atlanticum Q. et S.) ou discoïdes(var. radiatus B. et T.). Akènes du rayon à peine pubescents, ceux du disque très pubescents — AC: tout l’Atlasau-dessus de 1500 m, dans les lieux humides — | N.A. I — (= D. scorpioides Batt., non Willd., D.pardalianches Desf., non L., Aronicum atlanticumChabert) Mar AlgTun

— D. atlanticum (Chabert) Rouy ≡ D. plantagineum subsp. atlanticum (Chabert)Greuter

Senecio L. (Seneçon)

Capitules hétérogames ou homogames. Fleurs du rayon ligulées ou non, femelles, fertiles ou stériles; celles du disque hermaphrodites, toutes ou en majeure partie fertiles. Involucre cylindrique, campanulé ou subhémisphérique; à bractées unisériées ou parfois subbisériées, égales, souvent accompagnées à la base par de petites bractéoles(calicule) accessoires. Réceptacle plan ou plan-convexe, nu, alvéolé ou fimbrié. Akènes 5-10 costés, pourvus d’une aigrette (souvent caduque) de poils entiers, scabres ou plumeux (rarement akènes du rayon sans poils).

Notes Roy. Bot. Gard. Edinburgh 37(3): 387-428 (1979)

1 Plantes annuelles ou bisannuelles .......................................... 2

— Plantes vivaces. Fleurs jaunes .............................................. 12

2 Ligules violacées, parfois très courtes, à peine radiantes (var. eradiatus Maire). Plante glabre. Feuillescharnues, à lanières linéaires. Capitules en corymbes lâches. Involucre cylindrique-campanulacé, à 12­15 bractées pourpres et linéaires. Akènes linéaires, grands (4 mm env.) à poils cristallins. Aigrette aussi longue que l’akène, caduque — Rocailles — AC: SC: au-dessus de 1200 m: ssp. hoggariensis Q. et S. — End. — « Tiddé n’tenet ».Alg

— S. hoggariensis Batt. & Trabut

— Ligules soit absentes, soit jaunes, soit jaunâtres ................................ 3

3 Feuilles rougeâtres en-dessous, ovoïdes ou cordiformes, fortement dentées, les inférieures brusquement tronquées à la base et longuement pétiolées; les supérieures sessiles et amplexicaules (fig.) - Ligules absentes. Plante glabre, de 5-20 cm, dressée, à tige généralement sim­ple. Capitules en corymbe lâche, à calicule presque absent. Bractées de l’involucre linéaires, barbues au sommet. Akènes à aigrette de soies capillaires, caduques,inégales; les intérieures claviformes — Rochers — AC: SS, SC — | Sah.-Sind. — (= S. decaisnii DC.; S. clavisetaPomel) — « Meçouiq ». Mar Alg Tun

2809— S. flavus (Dec.) Sch. Bip.

Senecio flavus, Maroc
Photo: Chatelain

— Feuilles variables mais sans l’ensemble des caractères ci-dessus ............... 4

4 Ligules nulles ou très courtes .................................. 5

— Ligules atteignant au moins le diamètre du disque ........................................ 8

5 Capitules assez grands (involucre de 10-15 mm de long), à ligules très courtes et révolutées-circinnées. Calicule à 4-5 écailles très courtes, subulées et apprimées, vertes. Corymbes lâches. Feuilles souvent +- rougeâtres en dessous, sinuées-dentées ou pinnatifides, les inférieures atténuées en pétiole, les supérieures amplexicaules élargies à la base — Cultures et broussailles — AR: dans le Tell — ! Eur. Méd. ssp. fœniculaceus(Ten.) Br. Bl. et M. Mar Alg Tun

2810— S. lividus L.

— Capitules discoides, plus petits (3-6mm) ........................ 6

6 Calicules à 1-3 écailles peu distinctes des bractées ...... 7

— Calicule à 8-10 écailles très courtes, linéaires et noires (au moins à la partie sup.). Capitules petits(involucre de 5-7 mm de long); en corymbes assez denses ou en grappes corymbiformes (fig.). Feuilles molles,pinnatilobées, les inférieures pétiolées, les supérieures amplexicaules; charnues (s’hybride avec S.leucanthemifolius pour donner S. Vaccari Fiori à caractères intermédiaires entre les parents) — Cultures, champs,broussailles — CCC — Subcosm. — « Séne­çon commun », « Acheba Salema ».

2811 — S. vulgaris L.

7 Feuilles charnues, profondément divisées en lanières linéaires toutes semblables — RR: Tassili in Ajjer :ssp. crassifolius var. eradiatus Leredde ............................................cf. S. gallicus

— Feuilles non charnues, les caulinaires entières ± dentées sur les marges, les inférieures â 1-2 laciniation bilatérale situées vers le milieu — R: SSl: ssp. massaîcus (Maire) Q. et S

cf. S. hoggariensis

8 Akènes couverts de poils glanduleux et brillants, très petits (1-1,5 mm de long), ellipsoïdes (fig.). Plante de 20-50 cm. Tiges dressées,pubescentes. Feuilles inférieures pétiolées, obovées-dentées (rapidement caduques); les médianes et supérieures 1-2 pinnatipartites, pubescentes en dessous et généralement à lanières étroitement linéaires (fig.). Capitules en corymbes denses, à ligules égalant deux fois le diam. du disque et étroites. Bractées de l'involucre linéaires, non tâchées de noir. Calicule indistinct — Terres argileuses, broussailles — AC: dans le Tell oriental — Sicile-Sard.N.A. I — « Hachichet el tolba »

2812. — S. delphinifolius Vahl. ≡ Jacobaea delphiniifolia (Vahl) Pelser &Velk.

— Akènes parfois poilus mais jamais glanduleux ..................... 9

9 Feuilles (à l’exception parfois des inférieures) profondément divisées en lanières linéaires (fig.). Plante de 10-40 cm, à feuilles ± charnues; les inférieures pétiolées, les autres sessiles et auriculées. Capitules petits,en corymbe lâche, généralement bien ligulés. Pédoncules grêles. Akènes poilus — Forêts, steppes, pâturages — IMacar. Méd. —« Beddana ».

2813. — S. gallicus L.

a) Calicule à bractéoles nombreuses et presque entièrement noires — Plante du Tell oranais (CC.) (= S.leucanthemifolius var. mauritanicus Batt.; S. mauritanicus Pomel).

ssp. mauritanicus (Pomel) M. = S. leucanthemifolius subsp. mauritanicus

— Calicule à bractéoles subnulles (dans notre dition). Plante saharienne à ligules présentes ou absentes (var.eradiatus (Leredde) Q. et S.) —AC: SC, RR: SS.

SSp Coronopifolius (Desf.) M. ≡ S. glaucus subsp. coronopifolius (Maire) Alexander

— Feuilles à découpures très diverses (dentées, sinuées-dentées, pinnatifides, etc.), mais jamais profondément divisées en lanières .................... 10

10 Bractées de l’involucre dressées même après la chute des akènes. Calicule presque nul (1-2 bractéoles). Cf. plus loin .

S. jacobea ≡ Jacobaea vulgaris Gaertn.

— Bractées de l’involucre réfléchies après la chute des akènes ........................ 11

11 Involucre campanulé. Capitules assez gros (involucre de 7-10 mm de long): var. Balansae B. et R. (= var.aurasiacus Batt.) — j Méd. Rocailles — AC: dans les montagnes.

2814. — S. nebrodensis L. p.p. auct. Afr. N., incl. in S. squalidus L.

— Involucre cylindrique. Capitules modestes (involucre de 5-6 mm de long). Calicule variable. Feuilles radicales obovées, pétiolées, dentées; les autres auriculées-amplexicaules, dentées, sinuées-dentées ou pinnatifides. Plante de 10-30 cm à feuilles charnues ou non. (S’hybride avec S. vulgaris L. pour donner S. Vaccari Fiori à caractères intermédiaires entre les parents) — Sables et rochers maritimes, forêts, pâturages et cultures de l’intérieur — W. Méd. Canar. Syrie: —Très polymorphe

2815. - S. leucanthemifolius Poiret

Senecio leucanthemifolius
Photo: Jeanmonod

a) Feuilles peu charnues, spatulées. Bractées de l'involucre linéaires- acuminées, à sommet noirâtre. Akènes de 2mm, à côtes couvertes de poils blancs appliqués. Ligules un peu enroulées (fig. a) — CC dans le Tell — Polymorphe(incl. S. atlanticus B. et R., S. kumilis Desf.; S. Fradini Pomel),

ssp. poiretianus M. incl. in subsp. leucanthemifolius

— Feuilles très charnues, pinnatilobées (fig. b). Bractées de l'involucre linéaires-lancéolées, entièrement vertes.Akènes plus gros, à côtes couvertes de gros poils blanc un peu étalés. Ligules fortement enroulées — Bord de la mer— AC: Ol, Al — (= S. crassifolius Willd.).

ssp. crassifolius (Willd.) Batt. incl. in subsp. leucanthemifolius

subsp. mauritanicus (Pomel) Greuter Mar Alg Tun Lib

subsp. leucanthemifolius Mar Alg Tun Lib

12 Grande plante grimpante entièrement glabre. Feuilles pétiolées, tronquées à la base, cordées et lobées(fig.). Calicule à 8-9 écailles. Corymbes polycéphales. Plante très ornementale, originaire du Cap. Cultivée et naturalisée dans le Tell Algéro-Constantinois — (= S. scandens DC.).

2815bis. — S. mikanoides Otto = incl. in Delairea odorata Lem.

— Plantes non grimpantes ........................... 13

13 Feuilles indivises, dentées ou non ......... 14

— Feuilles 1-2 pinnatipartites ou pinnatilobées ................. 16

14 Feuilles presque toutes, radicales, obovales ou subspatulées (fig.) (1 à 3 feuilles caulinaires seulement), en rosette dense. Plante glauque, de 10-40 cm. Racine rhizomateuse épaisse, très villeuse-tomenteuse au collet. Tige dressée et simple, striée, presque nue. Capitules assez gros, en corymbe irrégulier. Calicule peu marqué. Involucre campanulé et pubescent. Akènes anguleux — Terrains gypseux — RR: H1: région de Djelfa — |Ibéro-Alg. |.

2816 — S. auricula Bourgeau ≡ Jacobaea auricula (Coss.) Pelser

— Feuilles caulinaires nombreuses .............................. 15

15 Feuilles linéaires-lancéolées, éparses, aiguës, entières ou à dents peu nombreuses, atténuées à la base, crassiuscules (fig.). Plante glabre ou glabrescente, multicaule. Tiges très feuillées. Capitules médiocres, trèsnombreux, disposés en corymbe lâche. Bractées de l'involucre lancéolées-aiguës — Pâturages rocailleux et argileux— Ol: Oran (carrières d’Eckmuhl, très localisé) — [ Esp. Alg. Mar. [.

2817— S. linifolius L. = sensu non L. S. nevadensis subsp. malacitanus(Huter) Greuter

— Feuilles molles, grossièrement dentées, les inférieures longuement pétiolées et à limbe cordé-orbiculaire (fig.); les supérieures amplexicaules, cordées-acuminées. Plante de 20-50 cm, aranéeuse dans le bas et glabre dans le haut, simple ou à 2-3 rameaux monocéphales. Capitules grands. Forêts des hautes montagnes — AC: Kl, K2, A2, Cl — IEnd. Alg. Mar. | — (= S. atlanticus Coss. non B. et R.).

2818— S. perralderianus Coss.et Dur.

16 Plante des ruisseaux ou des marais ...................... 17

— Plantes terrestres ....................... 18

17 Tiges cannelées, atteignant 2 cm de diam. Plante de 1-2 m à feuilles blanchâtres en dessous les inférieures très grandes (atteignant 30-40 cm), lyrées pinnatifides, à lobe terminal très grand (fig.). Capitules médiocres pour la taille, constituant d'amples corymbes. Calicule presque nul. Akènes très petits, glabres ou papilleux — Ruisseaux du End. N.A. Tell — CC

2819. — S. giganteus Desf. ≡ Jacobaea gigantea (Desf.) Pelser

— Tiges striées, ne dépassant pas 5-7 mm de diam. Plante de 0,50-1,20 m. Feuilles vert foncé; les inférieures profondément lyrées à lobe terminal très grand et arrondi; les supérieures irrégulièrement laciniées. Capitules médiocres disposés en corymbes à rameaux divariqués-horizontaux. Calicule presque nul. Akènes extérieurs glabres;ceux du disque glabres ou finement pubescents — Marais du Tell — CC: var. barbareaefolius (Wimm. et Grab.) Q. etS. — | Euras. N.A. (= S. erraticus Bert) — « Debbouz el arab ».

2820. S. jacobaea L. = Jacobaea vulgaris Gaertn.

18 Feuilles argentées-soyeuses sur les deux faces. Petite plante de 10-30 cm à souche rampante et noirâtre. Tige aussi argentée-soyeuse, portant 3-4 feuilles décroissantes. Feuilles 2-pinnatipartites à lobules obtus,linéaires-oblongs (fig.); les radicales en rosette. Capitules assez grands, en corymbe lâche et simple. Akènes pubescents — Rocailles culminâtes des hautes montagnes — R: Kl-2, AS3: Aurès et dj. Afgan — I End.

2821 S. Gallerandianus Coss. et Dur. = Jacobaea gallerandiana (Coss. &Durieu) Pelser

— Feuilles soit vertes soit blanches ou blanches-tomenteuses en dessous et vertes en dessus........19

19 Calicule à écailles nulles ou très petites. Feuilles coriaces. Plante de 0,30-1 m à souche rameuse. Tiges robustes, généralement rameuses, ascendantes-dressées. Feuilles grasses, pétiolées, non auriculées, pinnatifides àsegment terminal lobé, blanches-tomenteuses en dessous (fig.). Akènes striés, glabres ou finement pubescents —Rochers et sables maritimes parfois à l'intérieur — AC ; de Ténès à Cherchell, RR: ailleurs: Aurès, Tebessa,Youkous, Géryville — I Eut. Mérid. N.A. | — (= incl. S. ambigus DC.) — « Agaouan abiod ».

2822 — S. Cineraria (L.) DC. = Jacobaea maritima (L.) Pelser & Meijdensubsp. maritima

— Calicule à écailles nombreuses et marquées, noires au sommet. Feuilles membraneuses...... 20

20 Plante de 50-100 cm. Capitules médiocres. Feuilles pinnatilobées ou pinnatipartites à segments obliques etparallèles; les inférieures pétiolées. Akènes hérissés et grisâtres. Signalé par Monnard aux environs d'Alger,mais n'a pas été revu — | Eur. |.

S. erucaefolius L. = Jacobaea erucifolia (L.) P. Gaertn., B.Mey. & Schreb.

— Plante de 20-50 cm. Capitules gros (involucre long de 7-10 mm), disposés en corymbe lâche. Feuilles molles souvent rougeâtres en dessous, les caulinaires auriculées-amplexicaules, à oreillettes incisées-dentées et à limbe soit denté, soit incisé-penné mais à segments non comme la plante ci-dessus (fig.) — Gorges de Palestro: var.rupestris (W. et K.) Fiori. Cf. plus haut.

2814. — S. nebrodensis L. p.p.= Senecio squalidus L.

Senecio glaucus subsp. coronopifolius(Desf.) Alexander
Jamais ou très parciellement arachnoide, Capitules jamais indurés à la base, involucre 4,5-6mm, largeur des ligulesde moins 4mm, f. caulinaires moyennes moins de 6cm, lobes entiers ou avec une petite dent, apex simple acuminé. Cultures et ruderale sur des sols sableux, bord d'oueds, pentes rocheuses ou caillouteuses etdéserts. 0-2370m. Ma Alg Tun Egy

Senecio glaucus subsp. glaucus Egy Esp

Senecio eriopus Willk. Mar

Kleinia

Kleinia anteuphorbium [≡ Senecio anteuphorbium] Mar

Kleinia anteuphorbium
Photo:Chatelain

Tribu 6. — CALENDULEAE

Feuilles alternes. Capitules hétérogames, radiés. Fleurs hermaphrodites généralement stériles. Bractées del’involucre sur 1-2 rangs. Réceptacle nu. Anthères aiguës ou acuminées à la base mais non caudées. Fleurshermaphrodites stériles à style entier ou un peu bilobé; celui des fertiles à 2 branches tronquées et poilues ausommet. Akènes de forme variable mais sans aigrette. Un seul genre local: Calendula L.

Calendula L. Souci, « Djamir », «Razehima

Capitules hétérogames, multiflores et radiés. Bractées de l’involucre disposées en deux séries alternes, étroitement scarieuses sur les bords. Réceptacle plan jusqu’à l’anthèse puis légèrement convexe. Fleurs marginales femelles et fertiles, sur deux rangs comme les bractées, à ligule entière ou tri-dentée. Fleurs du disque hermaphrodites, stériles, tubuleuses à 5 dents. Anthères sagittées auriculées. Stigmate simple. Akènes de morphologie très spéciale, constitués, si l’on fait abstraction de la courbure des ornements (ailes, rostre,aiguillons) par un prisme triangulaire présentant une face dorsale ou externe et convexe et deux faces latérales planes. Dans la pratique, et aux fins d’identification, on distingue les 4 groupes suivants, groupes entre lesquels existent des formes intermédiaires :

1°) Akènes annulaires (ou vermiformes) :Courbés en anneau ± fermé privé d’ailes ou de rostre proprement dits; à dos généralement tuberculé-rugueux et parfois spinuleux (fig. 2825a).

2°) Akènes cymbiformes (ou naviculaires): Recourbés en lettre C; pourvus d’ailes latérales amples, en forme de nacelle; rostrés à rostre court et non apparent (par fusion avec les ailes latérales) (fig. 2825b).

3°) Akènes triptéroïdes: Akènes droits et sans rostre, triailés à ailes larges et égales; parfois légèrement courbes (fig. 2825c).

4°) Akènes rostrés: Akènes étroits et longs, à rostre bien prononcé, non ailés. Type très variable pour la longueur du rostre, par la courbure, par son dos lisse ou tuberculé ou ±: épineux (quand ces akènes sont courbes,ils ressemblent aux cymbiformes) (fig. 2825d).

Ces diverses sortes d’akènes peuvent exister dans toutes les espèces. On devra tenir compte éventuellement de leurs positions respectives sur le réceptacle. Remarque. — La grande diversité carpologique fait que de très nombreuses espèces ont été décrites en se basant, en premier lieu, sur le fruit.


Afin de présenter une étude claire et précise nous avons dû, exceptionnellement, tenir compte dans la présenteétude de tous les micromorphes signalés sur notre territoire.

La clé sera à refaire vu le nombre de synonymes à fusionner

1 Plante annuelle ..................... 2

— Plantes vivaces ou suffrutescentes à la base .................. 4

2 Petites plantes papilleuses-hirsutes et glanduleuses. Tiges décombantes. Feuilles linéaires-lancéolées,aiguës, finement denticulées; les inférieures atténuées à la base; les supérieures à base arrondie et amplexicaules. Capitules petits pour le genre (1 cm de diam. au plus), le plus souvent discolores, à ligules citrines ou orangées égalant les bractées ou à peine plus longues. Fleurs du disque pourpres.Akènes dimorphes ou trimorphes. Groupe de plantes sahariennes — Très polymorphe — « Ain Safra ».

2823. — C. aegyptiaca Desf. = Calendula arvensis (Vaill.) L.

a) Akènes trimorphes; ceux du centre annulaires, tuberculés, rugueux sur le dos; les extérieurs partie cymbiformes et partie non cymbiformes rostrés ou non, ailés ou non ailés.

ssp. eu-aegyptiaca M. = Calendula arvensis (Vaill.) L.

a') Akènes extérieurs non ailés, recourbés en demi-cercle, à rostre subnul, dépassant à peine les bractées. Akènes cymbiformes peu nombreux — AC: SS1-2 — (— C. subinermis Pomel; C. gracilis

var. microcephala Boiss. = Calendula arvensis (Vaill.) L.

— Akènes extérieurs ailés, à rostre ± marqués .................... b'

b') Akènes à rostre très prononcé et à ailes larges et dentées — Sud algérois (= C. Cristal-galli Viv.).

var. crista-galli (Viv.) Lanza ex M. = Calendula arvensis (Vaill.) L.

— Akènes extérieurs à rostre soit minuscule soit net, mais jamais très prononcé. Ailes ± larges, dentées ou lacinées — RR: SS, Dj. Amour (= C. malvaecarpa Pomel; C. echinata DC.; C. platycarpa Coss. var. malvaecarpa(Pomel) Batt.).

var. suberostris Boiss. = Calendula arvensis (Vaill.) L.

— Akènes dimorphes. Ceux du centre annulaires tuberculés-rugueux sur le dos; les extérieurs tous droits, sans rostre, triailés, à ailes entières ou denticulées (rarement quelques-uns sont cymbiformes). Plante plus grêle que les précédentes, à feuilles plus étroites et à dents plus marquées — AC: SS1-2 (= C. thapsiaecarpa Pomel; C.platycarpa Coss.; Batt.; C. tripterocarpa Rupr.; C. stëllata var. hymenocarpa Coss.; C. parviflora var. erostrisLange).

ssp. tripterocarpa (Rupr.) Lanza ≡ C. tripterocarpa Rupr.

—(2) Capitules d’au moins 10 mm de diam.; à ligules généralement marquées. Feuilles généralement moins étroites. (Certaines formes de C. arvensis quand elles sont appauvries peuvent, toutefois, prêter à confusion. Onaura recours à l’ensemble des caractères) ..................... 3

3 Capitules de 10-20 mm de diam. Plante pubescente-glanduleuse. Tiges diffuses-ascendantes ou dressées. Feuilles inférieures oblongues-lancéolées, atténuées à la base; les caulinaires ovales-lancéolées à base subcordée amplexicaule. Marges dentées de loin en loin, à dents aiguës, parfois même entières; à apex aigu ou obtu. Capitulesconcolores ou discolores. Ligules plus longues que les bractées. Akènes trimorphes. Polymorphe — Champs, vignes,lieux incultes — ! Sub-Wéd. |. Mar Alg Tun Lib Egy

2824. — C. arvensis L.

a) Ligules de 10-15 mm de long. Plante à pubescence variable :

ssp. communis Emb. et M.

a') Capitules discolores, à fleurons pourpre noir et ligules orangées ou jaunes CCC.

var bicolor Batt. excl. syn. sensu QS = C. stellata Cav.

— Capitules concolores, jaunes ou orangés ............ Z

Z) Akènes extérieurs non ailés .................................. Y

— Akènes extérieurs largement ailés ....................... G

Y) Akènes extérieurs linéaires, 1,5 fois longs comme les bractées — Champs CCC.

var eu-arvensis M.

— Akènes extérieurs en demi-cercle et égalant environ les bractées — Atlas, Hauts-plateaux.

var. parviflora Willk. Batt. excl. syn. incl. in C. arvensis

G) Rostre soit très court soit assez peu marqué — Constantine, Maison- Carrée, Oran — (= C. macroptera Houy; C.parviflora DC.; non Raf.; C. stellata auct. plus; non Cav.; C. sicula Willd.).

var. sicula (Willd.) Q. et S. incl. in C. stellata Cav.

— Rostre très allongé (= C. stellata Cav. — AC.).

var. stellata (Cav.) M. = C. stellata Cav.

— Ligules de 15-20 mm. Fleurs concolores, jaune-orangé. Feuilles caulinaires étroites et aiguës, à base peu dilatée. Plante très pubescente. (C. officinalis L. var. hydruntina Fiori) — RR: Al: Kouba (Gandoger sub C.crocea Trait.).

ssp hydruntina (Fiori) Lanza incl. in C. arvensis

— Capitules de 30-40 mm de diam., très ornementaux; les plus grands de tous les soucis annuels. Plante pileuse, subcanescente à la partie inférieure (différence à noter avec certaines formes, fortement ligulées, de C.arvensis). Feuilles inférieures spatulées-oblongues, obtu­ses, atténuées à la base, entières ou à dents obsolètes éparses. Les supérieures linéaires-lancéolées, aiguës, à peine amplexicaules, petites distantes (fig.). Capitules discolores, à ligules orangées 2-3 fois plus longues que les bractées. Fleurs du disque pourpres. Akènes trimorphes, assez semblables à ceux du C. arvensis mais les rostres sont beaucoup plus courbés à maturité. Polymorphe — Canaries, Sicile, Grèce, Afr. sept. | — (= C. arvensis L. var. bicolor DC.; Fiori, non Batt. nec B. etT., C. algeriensis B. et R. Batt., B. et T.).

2825. — C. bicolor Raf. sensu QS = C. stellata Cav.

a) Akènes extérieurs ailés et à rostre long — Orléansville (Cosson).

var. Cossonii nov. var. incl. in C. stellata Cav.

— Akènes extérieurs non ailés .................................... b

b) Akènes extérieurs rostrés — Oranie CCC, Al; Maison-Carrée — Dédié à notre excellent ami L. Faurel.

var. Faureiii nov. var. incl. in C. stellata Cav.

— Akènes extérieurs non rostrés — Alger (Mustapha), Duperré — Dédié à notre excellente collaboratrice OdetteSchotter.

var. Odettei nov. var. incl. in C. stellata Cav.

4 Feuilles petites, un peu tomenteuses, visqueuses charnues, obovales-patulées et obtuses, subentières,atténuées en pétiole. Plante suffrutescente à la base, grimpante dans les broussailles. Capitules concolores, citrins et médiocres. Ligules deux fois plus longues que les bractées. Akènes polymorphes, mais non épineux sur le dos — Dunes — R: Al: Du Mazafran à Alger au bord de la mer, Le Corso, Sidi- Ferruch, Guyotville — | End. I.

— C. monardi B. et R. ≡ C. suffruticosa subsp. monardii (Boiss. &
Reut.) Ohle

— Caractères ci-dessus non réunis .............................. 5

5 Feuilles glabrescentes, obtuses. Capitules grands. Plante suffrutescente à tiges herbacées, robustes etflexueuses. Feuilles subentières ou peu denticulées; les radicales amplement obovales-spatulées atténuées enpétiole. Grands capitules concolores à ligules d’un beau jaune et égalant 2-3 fois les bractées. Akènes trimorphes— Rochers des basses montagnes calcaires: var. foliosa (Batt.) Q. et S: Zaccar, Dj. Bou Zegza; Gorges de Palestro— I Sicile, Malte, Alg. Mar. (= C. undulata Raf.; C. offidnalis L. var. fulgida Fiori).

— C. fulgida Raf. incl. in C. suffruticosa subsp. boissieri Lanza

— Feuilles pubescentes ou tomenteuses, aiguës ou obtuses. Capitules médiocres ou petits... 6

6 Feuilles ± tomenteuses et obtuses (au moins les inférieures. Plante polymorphe — Rochers et rocailles, littoralet intérieur — I Esp.- ltal.-Alg.-Mar. |.

2828 _ C. tomentosa Desf. = C. suffruticosa subsp. tomentosa (Ball)Murb.

a) Plante densément tomenteuse. Feuilles petites; les inférieures obovales- oblongues; les supérieures lancéolées-oblongues, toutes atténuées à la base; à marge sinuée-dentée. Capitules médiocres à ligules égalant deuxfois les bractées. Akènes jamais épineux sur le dos mais pouvant être tuberculés) — Djurdjura — (= C. suffruticosaVahl ssp. tomentosa M.; C. tomentosa B. et excl. var. foliosa).

ssp. tomentosa Q. et S.

— Plante ± blanche-tomenteuse. Feuilles très petites, obovales; les inférieures atténuées en pétioles; les supérieures cordées-auriculées; toutes planes, entières ou sub-entières. Grands capitules à ligules égalant deux fois les bractées — Polymorphe — (= C. marginata Willd.; C. suffruti­cosa Vahl. ssp. marginata (Willd.) M.).

ssp. marginata (Willd.) Lanza incl. in C. incana Willd.

a') Akènes trimorphes: les intérieurs annulaires, les extérieurs en partie linéaires rostrés et non ailés et enpartie cymbiformes — Che- noua,, Bougie — I Alg. Mar. | — (= C. marginata Willd., C. suffru­ticosa Vahl. ssp.marginata (Willd.) M)

var. marginata Q. et S.

— Akènes polymorphes: les intérieurs annulaires à dos tuberculé; les extérieurs, en partie linéaires à dos tuberculé ou légèrement aiguillonné, en partie triailés et enfin, quelques-uns cymbiformes (— C. Balansae B. et R.;C. suffruticosa Vahl. ssp. marginata var. Balansae (B. et R.) M.).

var Balansae (B. et R.) Q. et S. = C. meuselii Ohle

aa) Fleurs du disque jaunes — Région d’Oran, Teniet.

subvar. aurea (F. et M.) Q. et S.

— Fleurs du disque pourpre-noir: Ol: Canastel.

subvar. chrysoporphyrea (F. et M.) Q- et S.

— Feuilles simplement pubescentes, scabres, aiguës — Plante polymorphe — Rochers et rocailles, littoral etintérieur — I Esp. N.A. j —« Mourir a ».

2829. — C. suffruticosa Vahl

a) Plante glanduleuse-visqueuse. Tiges ligneuses. Rameaux florifères rigides et dressés, grêles. Feuilles oblongues-lancéolées ou linéaires-lancéolées, lâchement ondulées-denticulées. Les inférieures atténuées en pétiole,les supérieures sessiles, auriculées-amplexicaules. Capitules médiocres à ligules égalant deux fois les bractées —CC. (C. stellata var. atlantica Desf.; C. suffruticosa Boiss. Willk. et Lange). Mar AlgTun

ssp. suffruticosa

— Feuilles plus grandes et plus larges que dans le type, lancéolées-oblongues, aiguës, sinuées-dentées; les radicales longuement atténuées en pétiole. Capitules plus grands.

ssp. boissieri Lanza

a) Akènes trimorphes. Les intérieurs annulaires à dos tuberculé; les extérieurs: en partie cymbiformes à dos tuberculé et brièvement aiguillonné, en partie linéaires sans ailes et longuement rostrés — Oran, Bône (= C. suffruticosa ssp. eu-suffruticosa var. trimorphocarpa M.; C. marginata var. acutifolia B. et R.). Mar Alg Tun

var. trimorphocarpa (M.) Q. et S. incl. in C. suffruticosa subsp. boissieri Lanza

— Akènes polymorphes: les intérieurs annulaires, les extérieurs en partie rostrés et à dos aiguillonné, en partie ailés et, enfin, quelques uns cymbiformes (— C. suffruticosa Batt.; B. et T.; C. marginata var. var. acutifoliaBatt.; B. et T., non B. et R.).

var. polymorphocarpa Q. et S. incl. in C. suffruticosa subsp. boissieri Lanza

- Fleurons jaunes — Oran, Mostaganem, Blida, Médéa, Djurdjura.

subvar. polymorphocarpa Q. et S. incl. in subsp. boissieri Lanza

- Fleurons pourpre-noir — Sahel d’Arzew (— C. suffruticosa var. dichroa Batt.).

subvar. dichroa (Batt.) Q. et S. incl. in (?) subsp. suffruticosa

subsp. balansae (Boiss. & Reut.) Ohle Alg*

subsp. fulgida (Raf.) Guadagno [Mar ?]

subsp. lusitanica (Boiss.) Ohle

subsp. monardii (Boiss. & Reut.) Ohle Alg* (voir ci-dessus)

subsp. tlemcensis Ohle Mar(?) Alg

C. eckerleinii Ohle Mar

C. lanzae Maire Mar

C. maroccana (Ball) B.D. Jacks.

subsp. maroccana Mar

subsp. murbeckii (Lanza) Ohle Mar*

C. meuselii Ohle Mar


Tribu 7. ANTHEMIDÉES

Feuilles alternes (cependant parfois opposées). Capitules soit hétérogames (radiés ou discoïdes), soit homogames discoïdes. Réceptacle soit paléacé, soit nu. Anthères presque toujours obtuses à la base (rarement caudées). Fleurs hermaphrodites à style dont les branches sont tronquées et ont, en général, une touffe de poils au sommet. Akènes à aigrette soit nulle, soit coroniforme ou formée de paillettes ou de soies.

CLE DES GENRES

1 Capitules les uns terminaux, les autres subsessiles dans les dichotomies de la tige (fig. 2861).Réceptacle présentant, à la fois, des paillettes et des fibrilles ........................ Cladanthus

— Capitules non disposés comme ci-dessus. Réceptacle non à la fois paléacées et fibrilleux.....2

2 Réceptacle soit paléacé (au moins au sommet) soit fibrilleux ................... 3

Réceptacle ni paléacé ni fibrilleux (mais parfois velu) ................................. 12

3 Réceptacle seulement fibrilleux. Petite plante cendrée, annuelle, désertique et à capitules discoïdes (fig.2885) ...................... Brocchia

— Réceptacle seulement paléacé ............................... 4

4 Ecailles réceptaculaires secrétant de la résine (au moins sur leur nervure dorsale) ..... 5

— Ecailles réceptaculaires non résineuses ................................................... 6

5 Capitules solitaires au sommet des rameaux, longuement pédonculés ..... Mecomischus

— Capitules disposés en inflorescence corymbiforme au sommet desrameaux (O. lonadioides) ..................................... Ormenis p.p.

6 Capitules à la fois petits et disposés en inflorescence corymbiforme dense au sommet des tiges (fig. 2859).(A. Santolinoides) ................... 7

— Capitules variables mais solitaires au sommet des rameaux ..... 9

7 Feuilles entières ou simplement dentées, sessiles, oblongues (fig. 2860). Gros capitules de la grosseur d'un pois, à fleurs toutes tubuleuses ....................................... Diotis

— Feuilles pinnatifides ou 1-2 pinnatiséquées ............................. 8

8 Capitules discoïdes à fleurs toutes tubuleuses. Akènes à 5 côtes, surmontés d’une aigrette coroniforme, membraneuse et lacérée (fig. 2833) ................................. Lonas

Capitules radiés, à fleurs du rayon ligulées et celles du disque tubuleuses. Akènes chauves ............................................. Achillea

9 Akènes périphériques ailés sur les côtés (fig. 2849-54) ......................... Anacyclus

— Akènes tous non ailés .................... 10

10 Corolles ne présentant pas à la base d’évagination coiffant le sommet de l’ovaire ou de l’akène. Akènes à au moins 10 côtes ................................................ Anthemis

— Corolles présentant une évagination basilaire qui coiffe le sommet de l'ovaire et de l’akène (fig. 2846)......................... 11

11 Akènes lisses du côté externe et présentant 3 pseudo-côtes du côte interne (fig.). (Ces côtes sont, en réalité, des faisceaux libéro-ligneux saillants). Plantes généralement annuelles, rarement suffrutescentes (O.africana) ........................................... Ormenis

— Akènes sans côtes ni faisceaux libéro-ligneux saillants. Sous-arbrisseau touffu......... Santolina

12(2) Akènes à 5-7 côtes, les périphériques soudés aux bractées de l'involucre. Petite plante annuelle, glabre, à feuilles en lanières filiformes ........................................... Otospermum

— Akènes tous libres .......................... 13

13 Petits capitules non radiés, très nombreux, disposés en panicule ou en grandes grappes omposées. Plantes vivaces suffrutescentes ou ligneuses ............................. Artemisia

— Caractères ci-dessus non réunis ................................. 14

14 Réceptacle fortement conique à maturité. Feuilles en lanières filiformes, odorantes. Bractées de l’involucre non bordées de noir ....................... Matricaria p.p.

— Caractères ci-dessus non réunis ............................. 15

15 Bractées de l'involucre bisériées, non bordées de noir. Réceptacle conique à maturité. Capitulesdiscoïdes.................... Cotula

— Bractées de l’involucre plurisériées. Réceptacle généralement plan ou convexe (rarement conique mais, dans ce cas, les bractées de l’involucre sont bordées de noir) .......... 16

16 Capitules de 6-7 mm de diam., discoïdes. Plante saharienne annuelle. (M. pubescens) ............................................ Matricaria p.p.

— Capitules radiés, ou rarement discoïdes mais, dans ce cas, la plante est vivace ou suffrutescente, tellienne et à capitules de 1 cm de diam........................... Chrysanthemum

Mecomischus (Coss.) Benth. [FradiniaPomel]

Capitules radiés. Bractées de l’involucre imbriquées et appliquées. Réceptacle paléacé mais non fibrilleux; à paillettes résineuses et concaves (la résine constitue une traînée rougeâtre). Fleurs du rayon ligulées et neutres. Celles du disque hermaphrodites, à tube 5-denté, élargi à la base mais ne se prolongeant pas en coiffe sur l’ovaireou l’akène. Akènes glabres, comprimés sur le dos, carénés sur le côté, non ailés et chauves. Capitules terminaux et longuement pédonculés, à pédoncules nus au sommet.

1 Plante vivace ou ligneuse à la base, poilue (à poils caducs). Feuilles inférieures opposées, les supérieures alternes, entières ou simplement dentées, lancéolées et obtuses, sessiles et légèrement charnues. Tiges dressées et rameuses. Ligules blanches et fleurons jaunes (fig.) — Dunes désertiques et subdésertiques — RR: SS :Aïn Sfissifa, Laghouat — I End, S. Alg, Mar. | — (= Fradinia kalimifolia Pomel, Mecomischus Geslini Benth. etHook.).

2830 — M. halimifolius (Munby) Hochr.

— Plante annuelle. Feuilles toutes alternes, pubescentes; les inférieures divisées en 2-3 lanières linéaires; les supérieures linéaires et simples. Ligules et fleurons jaunes — RR: 01: Mostaganem, Dahra — I End. I — (— Fradiniapedunculata Pomel).

2831 — M. pedunculatus (Coss. et Dur.) M.

Santolina L.

Capitules homogames, discoïdes, à fleurs toutes tubuleuses, hermaphrodites (les périphériques à anthères parfoisstériles). Corolle présentant une évagination qui coiffe le sommet de l’ovaire. Bractées de l’involucre imbriquées sur peu de rangs. Réceptacle convexe ou sub-hémisphérique, paléacé. Akènes non ailés, chauves, tétragones (ce dernier caractère est parfois difficile à observer sur le sec); entièrement dépourvus de côtes et de faisceaux libéro-ligneux saillants. Plantes suffrutescentes.

Sous-arbrisseau touffu, à tiges ligneuses. Rameaux monocéphales. Inflorescence en corymbe dense. Feuilles étroitement linéaires. Bractées de l’involucre oblongues et entourées par un appendice scarieux et lacéré: ssp.pectinata (Lag.) M. (fig.). Polymorphe — Forêts, pâturages — Région montagneuse — R: Kl-2, AS1-2-3 — IIbéro-Maur. I — « Qeiçoun ».

2832— S. rosmarinifolia L. sensu Afr.= Santolina pectinata Lag.

Lonas Adans.

Capitules homogames, discoïdes, à fleurs 5-dentées. Involucre campanulé à bractées imbriquées et membraneuses surles bords. Réceptacle coni­que, élevé, paléacé à paillettes identiques aux bractées. Akènes à 5 côtes,prismatiques, pourvus d’une glande saillante près de l’apex, présentant une aigrette coroniforme lacérée-dentée(fig.).

Plante annuelle, glabre, de 10-30 cm ou plus. Tiges striées. Feuilles inférieures nettement pétiolées, trifides; les supérieures brièvement pétiolées ou sessiles, pinnatifides à segments linéaires-acuminés. Capitules jaunes,gros comme un pois, disposés 2-10 en corymbe, brièvement pédonculés — Broussailles sèches — AR: Kl-2, Cl, Al, 03 —] Ital. Sic. N.A. j — ( = L. inodora Gaertn.).

2833. — L. annua (L.) Grande= Lonas annua (L.) Vines & Druce

Lonas annua

Anthemis L.

Capitules hétérogames, radiés ou discoïdes (très rarement dans notre dition). Involucre hémisphérique à bractéesimbriquées sur plusieurs rangs et scarieuses sur les bords. Réceptacle convexe ou conique, paléacé (au moins ausommet), à paillettes embrassant les fleurs. Akènes obconiques, pourvus au moins de 10 côtes, à section (dans notre dition) arrondie ou elliptique; à compression (quand elle existe) antéro-postérieure; munis ou non d’une couronne membraneuse, lisses ou rugueux (fig. 2836).

1 Ligules blanches et neutres (sans androcée ni style; parfois avec un style, mais toujours stériles). Plante annuelle, fétide. Tiges rameuses, de 20-50 cm. Feuilles non ponctuées, bipinnatiséquées. Paillettes du réceptacle linéaires-subulées (à la fructification elles n’existent, en général, que dans la partie supérieure du réceptacle). Akènes chauves à côtes tuberculeuses — Champs, jardins, décombres — R: Al ; Alger — Cosm. | — « Baboundj ».

— A. cotula L.

— Ligules blanches ou jaunes, femelles ou (très rarement) absentes .......... 2

2 Ligules jaunes. Akènes à côtes tuberculeuses, couronnés, à couronne dorsale dimidiée et petite (fig. 2842). Plantes annuelles ........................ 3

— Ligules blanches ou absentes. Plante annuelle ou vivace............ 4

3 Feuilles pubescentes, 1-2 pinnatipartites à divisions lancéolées-aiguës. Ligules grandes (plus grandes que le diam. du disque ou l’égalant) . Pédoncules non renflés au sommet — Pâturages secs — RR: 01: Oran, Canastel,etc.) — I Alg. Mar. I.

— A. boveana J. Gay

—Feuilles velues-tomenteuses, nettement charnues. Ligules généralement petites (elles atteignent cependant lalargeur du disque dans la var. intermedia F. et M. des îles Habibas). Pédoncules courts, renflés au sommet — C: 01— | End. [ — (fig.).

2836. — A. chrysantha J. Gay

4 Plantes annuelles ....................... 5

— Plantes vivaces ............................ 8

5 Feuilles non ponctuées (ou légèrement ponctuées dans A. arvensis var. ubensis (Pomel) Q. et S.). Akènes àcôtes lisses ou presque. ................................. 6

— Feuilles présentant nettement des ponctuations. Akènes à côtes tubercules..............7

6 Akènes à 10 côtes lisses et égales. Plante de 10-40 cm. Tiges simples ou rameuses. Feuilles bipinnatiséquées. Capitules assez gros à pédoncules non épaissis. Bractées de l’involucre vertes, à marge scarieuse. Paillettes du réceptacle lancéolées et contractées en acumen rigide. Akènes inégaux, couronnés, couronne en bourrelet continu ou constituée par une série de mamelons; var. ubensis (Pomel) Q. et S. — Champs, chemins,décombres — R: Al: env. d’Alger, K3: basse Seybouse — Méd, — Fausse Camomille, « Nouged ».

2837. — A. arvensis L.

— Akènes à côtes ± tuberculées .................................... cf. A. pedunculata

7 Plante glabre ou glabrescente. Plante de 10-20 cm. Tiges rougeâtres, couchées ou étalées-diffuses,rameuses. Feuilles pinnatipartites. Pédoncules à la fin épaissis et fistuleux. Paillettes du réceptacle lancéolées-oblongues et acuminées. Akènes à côtes épaisses, à couronne entière ou dentée — Sables et rocailles — R: K3: La Calle, Bône — E. Méd. |

2838. — A. secundiramea Biv.

— Plantes très nettement pubescentes ou même velues, de 10-20 cm. Tiges couchées ou ascendantes, simples ou rameuses. Feuilles pinnati­partites. Paillettes du réceptacle ± caduques, linéaires — Prairies sèches — | End. Alg.Mar. |.

2839. — A. monilicostata Pomel

a) Akènes à côtes fortement tuberculées (glandes très saillantes et disposées en chapelet) — R: Hl, AS1.

ssp. monilicostata (Pomel) Q. et S.

— Akènes à côtes faiblement tuberculées — AC: Hl-2, SS1-2 (incl. A. sabulicola Pomel).

ssp stiparum (pomel) M. = Anthemis stiparum Pomel

8 Bractées de l’involucre bordées d’une marge scarieuse blanchâtre. ....................... 9

— Bractées de l’involucre bordées d’une marge scarieuse brunâtre ou noirâtre ...... 10

9 Akènes à côtes lisses. Paillettes du réceptacle oblongues-lancéolées, se terminant brusquement en acumen rigide. Plante puissante, de 20­70 cm, à tiges couchées ou ascendantes. Feuilles charnues, pinnatipartites[selon Desf., tiges rougeatres?]— Sables littoraux — AC: Kl-2 — | W. Méd. | — «Keraa esSerdouk ».

2840 A. maritima L.

— Akènes à côtes présentant de petits tubercules épars. Paillettes du réceptacle acuminées progressivement. Plantes à tiges étalées-diffuses, très rameuses, naissant en touffe d’une grosse souche verticale. Feuilles non charnues, pinnatipartites — R: Al; embouchure du Mazafran: ssp. A. peduculata M. var. clausonis (Pomel) Batt.

cf. A. pedunculata Desf.

10 Akènes à côtes lisses ........................................ 11

— Akènes à côtes tuberculées ................................ 12

11 Feuilles argentées-soyeuses. Plante multicaule à tiges monocéphales. Feuilles radicales longuement pétiolées et à longues lanières. Akènes avec une couronne soit continue, soit partielle — Rochers et rocailles des montagnes — R: K2, Cl: ssp. numidica (Batt.) Batt. — | Méd. |.

— A. montana L . = Anthemis cretica L.

— Feuilles et tiges presque glabres: var. baborensis Batt. — K2: Babors.

cf. A. punctata Vahl

12 Akènes périphériques non munis d’une couronne. Plante gris-cendré parfois annuelle (cf. plus haut). Tigesraides, rameuses, dressées et longues. Feuilles 1-3 pinnatipartites, à lanières fines. Capitules longuement pédoncules, à pédoncules striés — Forêts, broussailles, pâtu­rages — I Ibéro-Maur. | — « Bouibicha ».

2842 — A. pedunculata Desf.

a) Akènes à côtes très fortement tuberculeuses (fig. a). Réceptacle à paillettes brusquement terminées en fort mucron. Capitules ligulés ou discoïdes: var. eu-tuberculata f. eradiata M. — AR: Kl-2, AS3, RI-2,AS1.

ssp. tuberculata (Boiss.) M.

— Akènes a côtes peu tuberculeuses (fig. b). Réceptacle à paillettes subulées mucronées mais non brusquement — C :dans le Tell: Al-2, 03.

ssp. eu-pedunculata M.

— Akènes périphériques munis d’une couronne partielle ................................. 13

13 Plante multicaule à tiges ± prostrées à la base. Feuilles 1-2 pennatifides de 5-15 mm à segments crénelés dentés, brièvement pétiolées. Capitules larges de 15-25 mm. Rameaux très ramifiés, nus sous les capitules — Champs,bord des chemins— R: 03, H1 :

ssp. Granulata (Pomel) Q, et S. pedunculata p.p.

— Plante multicaule à tiges peu rameuses et ascendantes. Feuilles de 20-50 cm, 1-2 pinnatipartites, à segments 2-5 fides, longuement pétiolées et à pétiole élargi à la base, capitule de 4-5 cm. Rameaux florifères longuement nus au sommet et monocéphales ou ramifiés en corymbe — Forêts, pâturages, rochers — R: Kl-2-3, Cl — (= A. montanaBatt., non L.) — Ibéro-Maur. .

2843. — A. punctata Vahl

Anthemis tenuisecta Ball ssp. tenuisecta (Mar)
Pl. 10-40cm, ramifiée dès la base; tiges ± nombreuses, procombantes ou dressées ascendantes; poils apprimés ±denses. F. caulinaires sup. habituellement sessiles. Akènes centraux lisses ou tuberculés, blanchâtres.

Anthemis tenuisecta subsp. jahandiezii(Maire) Oberpr. Mar*
Tiges simples, dressées. F. caulinaires sup. sessiles ou pétiolées. Akènes centraux lisses, bruns ou brun-rougeâtre. Ecol.: région litt. entre Safi et Essaouira.

Ormenis (Cass.) J. Gay

Capitules homogames ou hétérogames, discoïdes ou radiés. Involucre à bractées imbriquées sur plusieurs rangs. Réceptacle paléacé. Genre très proche des Anthémis dont il diffère par les akènes dépourvus de côtes (10 côtes aumoins dans Anthémis) mais présentant 3 pseudo-côtes dorsales constituées par des faisceaux libéro-ligneux logésdans le péricarpe.

1 Sous-arbrisseau touffu, vert ou cendré. Tiges ligneuses, à rameaux florifères dressés en touffe, nus etépaissis au sommet. Feuilles inférieures linéaires-cylindriques à segments courts et obtus, sur 4-6 rangs; les caulinaires pinnatipartites à segments linéaires sur 2 rangs. Involucre creusé en écuelle. Bractées ovales-oblonges, à tiers supérieur villeux. Corolles extérieures à tube coiffant l’ovaire. Capitules discoïdes,jaunes, homogames — Forêts, pâturages steppiques — AC: Hl-2. R: 03: Bossuet, AS3 — I N.A. | — (= Santolinaafricana Jord. et Four., S. chamaecyparissus L. var. africana B. et T. et var. virens Batt.).

2844. — O. africana (Jord. et Fourr.) Lit. et M. = Santolina africana Jord. &Fourr.

— Plantes annuelles ........................ 2

2 Fleurons à corolle non évaginée à la base pour coiffer l’ovaire ou l’akène. Petite plante à tiges dresséeset raides, pubescente, cendrée, souvent rameuse dès la base. Feuilles 1-2 pinnatifides, souvent palmatifides ausommet. Capitules discoïdes, jaunes, disposés en corymbe terminal. Akènes chauves (différence avec Lonas annua dont elle a le port et l’aspect) (fig.) — R: SS1 — | End. Sah. — | ( = Rhetinotepis lonadioides Coss.).

2845. — O. Ionadioides (Coss.) M. = Rhetinolepis lonadioides Coss.

— Fleurons à corolle évaginée à la base et coiffant très nettement l’ovaire ou l’akène.............. 3

3 Fleurs du rayon dont le tube est élargi à la base en une évagination qui coiffe l’ovaire et se prolonge ducôté postérieur en un appendice allongé (fig.). Plante robuste à tige dressée, ramifiée dès la base en corymbe,souvent rougeâtre. Feuilles 1-2 pinnatipartites, à segments courts cuspidés au sommet — | Méd.

2846. — O. mixta (L.) Dumort. = Cladanthus mixtus (L.) Chevall.

a) Ligules blanches, orangées à la base — Lieux sablonneux — CC: sur tout le littoral.

ssp. mixta

— Ligules jaunes — Sables littoraux — C: Cl. R: Hl.

ssp. aurea (Dur.) Batt. = Cladanthus mixtus (L.) Chevall .

— Fleurs du rayon dont le tube coiffe l’ovaire, mais ne présente pas d’appendice allongé (fig. 2847)........................... 4

4 Capitules discoïdes dans notre dition (var. eradiata Batt.). Plante annuelle (le type: ssp. eu-nobïlis Mest vivace et ne vient pas en Algérie), vert gai, un peu pubescente, de 20-40 cm, dressée, très rameuse. Feuilles inférieures pétiolées, les autres sessiles; toutes pinnatipartites à segments divisés en lanières très fines. Capitules médiocres, globuleux à la fin (fig.) — Dépressions humides, bords des mares — AC: 01-2-3: ssp. aurea(L.) M. — | W. Méd. Mac. « Baboundj ».

2847. — O. nobilis (L.) J. Gay = Chamaemelum nobile (L.) All.

— Capitules ligules à ligules blanches. Plante glabre, vert gai, à odeur de Camomille. Tige simple ou rameuse dès la base. Feuilles 1-2 pinnatipartites, à segments linéaires. Capitules atteignant 2,5 cm de diam. (ligules comprises). Bractées de l’involucre réfléchies à maturité (fig.) — Marais et lieux frais — surtout argileux — CCC :dans tout le Tell. R: ailleurs — | Méd. |.

2848— O. praecox (Link) Briq. = Chamaemelum fuscatum (Brot.) Vasc.

Anacyclus L.

Capitules hétérogames ou homogames. Involucre campanulé ou subhémisphérique; à bractées imbriquées, inégales,appliquées, scarieuses au sommet et sur les bords, paucisériées. Réceptacle conique ou convexe, paléacé, non fibrilleux. Fleurs du rayon soit nulles, soit sur un rang et dans ce cas femelles (fertiles ou non). Fleurs du disque hermaphrodites et fertiles. Akènes comprimés dorsalement, tronqués au sommet, surmontés ou non d’une couronne ± marquée; ceux du rayon biailés, ceux du disque biailés ou aptères (fig. diverses). Plantes herbacées à feuilles finement divisées. Capitules rigides et indurés à maturité.

1 Plante vivace ou rarement bisannuelle. Ligules présentes, blanches et ± pourprées à l’extérieur. Capitules hétérogames. Fleurons tous à 5 dents égales. Akènes tous chauves ou à couronne peu marquée (fig.). Bractées de l’involucre à marge pourprée ou blanchâtre. Tiges couchées en cercle sur le sol, à rameaux monocéphales ou polycéphales et entièrement feuillés. Feuilles bipinnatifides, pubescentes, à fines lanières. Polymorphe — C :Montagnes du Tell non littoral, H, AS — Ibéro-Maur. | — (incl. A. depressus Bail) — « Aoud el Athas ».

2849 — A. pyrethrum (L.) Cass.

— Plantes annuelles. Ligules présentes ou absentes. Fleurons centraux généralement à 2 dents dressées plus longueset 3 étalées; les périphériques à 5 dents égales. Akènes extérieurs présentant une cou­ronne ± marquée(fig.)..................... 2

2 Capitules homogames discoïdes, à fleurs toutes tubuleuses 5-dentées (fleurons centraux à dents inégales) ;disposés sur de courts pédoncules terminaux. Bractées de l’involucre lancéolées-aiguës. Plante pubescente ou velue, grise, à tiges couchées et flexueuses. Feuilles 1-2 pinnatipartites à segments linéaires allongés. Akènes suborbiculaires, ailés (à l’exception parfois de ceux du centre); à ailes dentées tout autour (fig.) — Pâturages arides et désertiques — AC: Hl-2, SS2 —| End. N.A. I — (= A. alexandrinus Boiss. incl. A. mauritanicus Pomel) — «Djerf », « Rebina ». *

2850 — A. cyrtolepidioides Pomel = A. monanthos subsp.
cyrtolepidioides (Pomel) Humphries

A. monanthos (L.) Thell. subsp. subsp. monanthos Tun Lib Egy

— Capitules hétérogames. Fleurs du rayon femelles, celles du disque hermaphrodites (même dans les espèces ouvar. discoïdes). Feuilles 2-3 pinnatiséquées. Pédoncules épaissis et fistuleux au sommet............... 3

3 Bractées intérieures de l’involucre élargies au sommet en appendice scarieux et frangé. Plante de 20-30 cm, dressée-rameuse. Capitules à grandes ligules jaunes (parfois absentes). Akènes du rayon très comprimés, plans,bordés de deux ailes hyalines minces et se prolongeant au sommet par un lobe aigu et dressé. Akènes du disque à ailes étroites — Pâturages, clairières — 03: Mascara (d’après Desfontaines), non revu — Eut. Méd. Syrie L .

— A. radiatus Lois. ssp radiatus

subsp. coronatus (Murb.) Humphries Mar

— Bractées de l’involucre non dilatées au sommet, oblongues-acuminées. Akènes du rayon à ailes non prolongées enlobes aigus ............................................... 4

4 Akènes tout à fait centraux aptères (simplement marginés); ceux du rayon et les intermédiaires à ailes amples et se prolongeant au sommet par un lobe arrondi (fig.)* Capitules petits ou médiocres (1-1,5 cm de diam.ligules non comprises). Ligules blanches, à la fin réfléchies, parfois absentes partiellement ou complètement. Plante pubescente, de 20-50 cm, verte ou blanchâtre. Tiges parfois rougeâtres; dressées ou décombantes. Rameaux étalés-divariqués. Plante polymorphe — Bords des chemins, lieux incultes, champs — CC: partout — I Eur. Méd. I —« Reliana », « Bechibchou ». Mar Alg Tun Lib

23852 — A. clavatus (Desf.) Pers.

— Akènes du disque (centraux et intermédiaires) ailés, à ailes ± étroites .......... 5

5 Gros capitules de 2 cm de diam. env. (ligules non comprises). Ligules blanches, réfléchies à la fin, trèsgrandes. Plante robuste, dressée, à tiges rougeâtres, glabre ou pubescente. Feuilles tripinnatiséquées à divisionsen lanières lancéolées. Akènes périphériques amplement ailés comme dans A. clavatus, les centraux à ailes étroites(fig.). Ecailles du réceptacle à mucron très prononcé (fig.) — Sables littoraux — CC: Ol. RR: Al: Le Corso —End. .

2853— A. linearilobus B. et R.

— Petits capitules ne dépassant pas 1 cm de diam., discoïdes ou subdiscoïdes à ligules jaunes dépassant très peu le péricline. Feuilles 1-2 pinnatipartites. Akènes du disque parfois à ailes très étroites — Champs, lieux pierreux,pâturages arides — AC: Hl, AS1, SS. R: SC ; ssp. dissimilis (Pomel) Thell — ) Méd. | — (= A. prostatus Batt. nonPomel) — « Gkertoufa ».

2854 — A. valentinus L.

Anacyclus valentinus
Photo: Chateléain

A. ×inconstans Pomel

A. maroccanus (Ball) Ball

A. homogamos (Maire) Humphries Mar Alg Tun

Achillea L.

Capitules hétérogames, radiés. Fleurs du rayon femelles et fertiles, celles du disque hermaphrodites, fertiles, à corolle comprimée-ailée et 5-lobée. Involucre à bractées sur plusieurs rangs et imbriquées. Réceptacle paléacé,plan ou convexe. Akènes comprimés d’avant en arrière (différence avec Anthémis et Santolina),étroitement marginés et chauves; coiffés dans certai­nes espèces par la base de la corolle qui est évaginée. Capitules petits, disposés en corymbes terminaux et plans. Feuilles 1-2 pinnatiséquées.

1 Ligules blanches ou rosées ........... 2

— Ligules jaunes ............................ 3

2 Plante vivace de 20-40 cm, à souche rameuse, tortueuse-noueuse. Tiges rondes. Feuilles des rosettes et basilaires à 7-15 segments de chaque côté. Inflorescence en corymbe dense. Fleurons à corolle coiffant nettement l’akène — Forêts claires, pelouses sèches — RR: AS1: Dj. Mzi et Aïssa: ssp. pectinata (Lamk.) Briq, var.microphylla (Willd.) Willk. — | W. Méd. Mar Alg

— A. odorata L.

Plante vivace de 30-100 cm, à souche courte et peu rameuse. Tiges anguleuses. Feuilles des rosettes et basilaires à 5-7 segments de chaque côté. Inflorescences en corymbe relativement lâche. Fleurons à corolle ne coiffant pas ou coiffant à peine l’ovaire ou l’akène — Forêts claires, bords des ruisseaux — RR: Kl: Fort National. K3: Colio,Cl: Laverdure — Euryméd. Mar Alg Tun

— A. ligustica All.

3 Ligules jaune d’or. Tiges simples, de 10-30 cm. Feuilles lancéolées- linéaires dans leur pourtour, à segments divisés en lanières ovoïdes- aiguës, courtes et orientées souvent dans un tout autre plan que celui de lafeuille. Vivace ou annuelle — Steppes, lieux pierreux — C: Hl. R: 03, H2 — ssp. epithamaea (Coss. et Dur.) M. —E. Méd. « Chaiata », « Qort» Mar Alg

2857. — A. leptophylla M.Bieb.

— Ligules jaunes ou jaunâtres. Tiges généralement rameuses. Feuilles étroitement linéaires, à lobes très petits et crispés. Plantes vivaces ..................... 4

4 Plante de 10-20 cm. Feuilles à segments tripartites. Pédoncules épais. Capitules ovoïdes, en corymbes assez denses. Ligules jaunes — Ter­rains argileux — AC: Hl, AS — E. Méd.

2858 — A. Santolina L. sensu Alg = A. leptophylla M. Bieb.

Achillea leptophylla
Photo: Justin
Achillea leptophylla
Photo: Dobignard

— Plantes de 30-60 cm. Feuilles à segments trilobés (fig.). Pédoncules grêles. Capitules globuleux, en corymbe ± lâche. Ligules jaunâtres — Champs argileux, bords des séguias — RR: 01; Sidi Chami, 03: Montagnes, Hl: Tiaret —| Ibéro-Maur. |.

2859 — A. santolinoides Lag.

subsp. santolinoides Mar Alg

subsp. wilhelmsii (K. Koch) Greuter Alg Tun Lib Egy

A. ageratum L. Mar

A. maritima (L.) Ehrend. & Y. P. Guo Mar Alg Tun Lib Egy

A. maura Humbert MMar*

[Diotis Desf.] = Achillea

Capitules homogames, discoïdes, à fleurs toutes hermaphrodites et 5- dentées. Corolles à tube se prolongeant à labase par deux oreilles embrassantes et adnées à l’ovaire (fig.). Réceptacle convexe et paléacé, à paillettes concaves. Akènes à 4-5 côtes, comprimés-ovoïdes, chauves.

Plante vivace, cotonneuse et blanche dans toutes ses parties, en touffes serrées. Tiges dressées ou ascendantes, de20-40 cm, épaisses, simples ou rameuses; couvertes de feuilles sessiles, oblongues, entières ou dentées (fig.). Capitules jaunes, gros comme un gros pois, disposés en corymbes simples ou composés, terminaux. Plante odorante —Sables maritimes — AC: dans toute l’Algérie — | Atl. Méd. j — (— D. candidissima Desf.) — « Ckiba >.

2860 — D. maritima (L.) Sm. ≡ Achillea maritima (L.) Ehrend. & Y.P. Guo

Cladanthus Cass.

Capitules radiés. Bractées de l’involucre subunisériées. Réceptacle conique et paléacé. Paillettes résineuses,velues au milieu et glabres par ailleurs, entremêlées de soies fibrilleuses. Fleurs du rayon ligulées, neutres ettriden- tées; celles du disque hermaphrodites, à corolle gibbeuse à la base et coiffant le sommet de l’akène.Akènes glabres et cylindriques, chauves et finement striés, non ailés.

Annuelle. Tige pubérulente, dressée, très rameuse. Rameaux par 2-6 et divariqués-rayonnants. Feuilles pinnatipartites à lobes linéaires et trifides. Capitules jaunes orangés, grands, axillaires (et subsessiles) et terminaux; involucrés par des bractées foliacées disposées sur 3-6 rangs (fig.) — Champs et cultures — R: Ol :Mamia, Nemours, Hl — I Méd. Mar Alg Tun Lib

2861. — C. arabicus (L.) Cass.

Cladanthus arabicus, Haouz
Photo: Dupont

C. eriolepis (Maire) Oberpr. & Vogt Mar*

Cladanthus eriolepis (cult-CJB)
Cladanthus eriolepis, Maroc-Ms
Photo: Chatelain

C. flahaultii (Emb.) Oberpr.& Vogt [Chamaemelum flahaultii (Emb.) Benedí] Mar*

C. mixtus (L.) Chevall. [Chamaemelum mixtum (L.) All.] Mar Alg Tun Lib Egy

C. scariosus (Ball) Oberpr. et Vogt Mar*

Matricaria L.

Capitules soit hétérogames et radiés à fleurs marginales femelles ou neutres et les centrales hermaphrodites, soithomogames et discoïdes à fleurs toutes hermaphrodites. Involucre à bractées le plus souvent sur deux rangs.Réceptacle convexe ou conique et nu. Akènes homomorphes, munis ou non d’une collerette.

1 Capitules ligulés, à ligules blanches et réfléchies. Plante annuelle de port variable, de 10-40 cm, glabre, à odeur aromatique, ramifiée en corymbe. Feuilles bipinnatiséquées à segments linéaires. Capitules solitaires ausommet des rameaux. Bractées de l’involucre scarieuses au bord. Akènes un peu comprimés par le côté, obovoïdes; munis ou non (et tous ou en partie) d’une collerette. (Ce caractère est ici très fluctuant) — Moissons, jardins, champs incultes — Adventice ? Oran: Saint Eugène — | Euras. Macar. Mar. Mar Alg

2862 — M. chamomilla L.

— Capitules discoïdes. Plantes annuelles ..................... 2

2 Plante glabre, uni ou pluricaule, de 5-15 cm, très rameuse. Feuilles à lanières linéaires. Capitules très petits (5-6 mm de diam.). Pédoncules filiformes, épaissis au sommet. Akènes à 3-5 côtes ventrales, générale­mentmunis d’une aigrette latérale et plus longue qu’eux (var. aurea Q. et S.) ou bien chauves (var. calva Batt.) —Cultures, lieux humi­des — R: Ol: Er Rahel, Hl: El Ousseuk, SS2: Biskra, El Kantara — W As. N.A. Esp. |. Mar Alg Tun Lib Egy

2863 — M. aurea (Loefl.) Sch Bip

—Plante pubescente à racine pivotante, de 5-15 cm, à tiges décombantes. Feuilles pubescentes et pinnatifides. Capitules très petits (5 à 7 mm de diam.). Pédoncules non épaissis au sommet. Bractées de l’involucre amplement scarieuses-lacérées tout autour (fig.). Akènes jaunâtres, munis d’une collerette déjetée sur le côté et aussi longue qu’eux, triangulaires et à faces courbes (face antérieure convexe, deux faces latérales concaves), lisses(fig.) — Pâturages steppiques et désertiques — CC: SS, SC, SO, R: H, AS — | Sah. | — (= Chlamydophora pubescens(Coss. et Kral.), Cotula pubescens Desf.) — « Ghartoufa »,« Filia ».

2864. — M. pubescens (Desf.) Sch. Bip. ≡ Otoglyphis pubescens (Desf.) Pomel

M. discoidea DC. Mar(A)

Otoglyphis Pomel

O. maroccana (Ball) Dobignard [Matricaria maroccanaBall, Aaronsohnia pubescens subsp. maroccana (Ball) Förther & Podlech ] Mar
Plante glabre, Ligules blanches.

Otoglyphis maroccana, Maroc
Photo: Chatelain

O. pubescens Desf.) Pomel [Matricaria pubescens(Desf.) Sch.Bip.] Mar Alg Tun
Ligules absentes (voir description sous Matricaria)

Otospermum Willk.

Capitules hétérogames, radiés. Involucre à 3 rangées de bractées imbriquées. Fleurs du rayon femelles, celles du disque hermaphrodites. Akènes comprimés, ceux du rayon soudés aux bractées de l’involucre. Plante annuelle, glabre. Tige dressée ou ascendante. Feuilles 1-3 pinnatipartites. Capitules petits, disposés en corymbe, à pédonculesépaissis. Bractées de l’involucre linéaires-obtuses, à nervure médiane verte, bordées de noir. Ligules dentées,blanches, à la fin réfléchies. Akènes comprimés, courbes, subtrigones, subhomomorphes, à 5-7 côtes subéreuses (lesakènes du disque ont 5 côtes égales; ceux du rayon 5-7 côtes égales ou inégales) — Terrains argileux — RR: K2-3,Ol: Oran — | Ibér. Maur. Mar Alg Tun (?)

2865. — O. glabrum (Lag.) Willk.

Chrysanthemum L. s. amplissimo

Capitules hétérogames multiflores radiés ou discoïdes. Involucre hémisphérique ou déprimé. Bractées sur denombreux rangs, appliquées-imbriquées; les externes plus courtes. Réceptacle plan ou bombé (très rarement conique),nu. Fleurs marginales femelles et fertiles; celles du disque hermaphrodites et fertiles. Anthères entières et obtuses à la base. Akènes glanduleux ou cylindriques, à 5-10, les marginaux souvent à 3 angles.

Remarque. — Le genre Chrysanthemum a été très diversement délimité par les auteurs. L’orientation de notre travail imposant une solution de facilité, nous avons opté pour une synthèse des plus amples. On trouvera donc ci-dessous,traités en un seul genre, les chrysanthèmes, leucanthèmes, pyrèthres, tanaisies, ainsi que les genres satellites :Myconis, Glossopappus, etc.).


1 Capitules sans ligules. Plantes vivaces ou suffrutescentes à la base. Feuilles entières, simplement dentées.................... 2

— Capitules ligulés ......................... 3

2 Plante de 100-150 cm, suffrutescente à la base. Tiges non velues. Capitules larges de moins de 2 cm (1,20 à1,80). Akènes tous chauves. Feuilles sessiles et amplexicaules, fortement dentées en scie (fig.). Bractées extérieures de l'involucre lancéolées-aiguës, les intérieures plus amples au sommet, scarieuses — Broussaillesforêts — C: Tell Algérois et Constantinois — I End. N.A. | — (= Leucanthemum Fontanesii B. et R., Plagius virgatusB. et T., non DC.).

2866. — C. Fontanesii (B. et R.) Q. et S. sensu Alg = Plagius maghrebinus Vogt &Greuter

— Plante de 40-60 cm, vivace. Tiges striées et velues. Gros capitules de 3-5 cm de diam., solitaires. Akènes munis d’une aigrette auriculiforme très nette, déjetée sur le côté (fig.). Feuilles inférieures en rosette, très grandes(5-15 cm), dentées en scie (fig.). Bractées de l’involucre linéaires, les intérieures paléacées (fig.) — Bords des chemins — CC: dans le Tell — i End. I — (— Kremeria grandis (L.) M. — « Zelifa ».

2867 — C. grandiflorum (L.) Batt. = Plagius grandis (L.) Alavi & Heywood

3 Plantes vivaces peu élevées, à souche ligneuse et à ligules jaunes (parfois à la fin pourprées). Akènes homomorphes, à aigrette ± auriculiforme ................................................ 4

— Plantes soit vivaces à ligules blanches, soit annuelles à ligules blanches ou jaunes.....5

4 Involucre à bractées peu scarieuses, linéaires, bordées de noir et pubescentes (fig.). Feuilles trifides, pubescentes, en longues lanières généralement indivises (fig.). Ligules jaunâtres, à la fin pourprées — R: AS1 :var. typicum M. — I End. Alg. Mar. I — ( = Leucantkemum Maresii (Coss.) M. Pyrethrum Maresii Coss.).

2868 — C. Maresii Batt. ≡ Rhodanthemum maresii (Coss.) B.H. Wilcox

— Involucre à bractées orbiculaires, atténuées à la base et scarieuses dans toute la partie supérieure (fig.), nonbordées de noir. Feuilles à lanières courtes, lancéolées-aiguës, mucronulées et souvent dentiformes. Ligules toujours jaunes — Sables et terrains pierreux déser­tiques.— AC: H, SS: var. macrocephalum (Viv.) Beg. — | End.N.A. i.

2869. — C. trifurcatum (Desf.) B. et T. Fl. Syn. non Batt. Fl. Alg. Die.

5 Plantes vivaces à ligules blanches ............................... 6

— Plantes annuelles à ligules blanches ou jaunes ................................................ 9

6 Involucre à bractées pubescentes et non bordées de noir (fig.). Feuilles 2 fois trifurquées. Fleurons pourpre noir. Akènes munis d’une couronne aussi longue qu’eux — R: AS3: Montagnes du Sud Oranais: ssp.eu-Gayamun (M.) Q. et S. var. typicum (M.) Q. et S. — | End. Alg. Mar. — (= PyrethrumGayanumCoss. et Dur., Leucanthemum gayanum (Coss. et Dur.) M.

2870— C. Gayanum Bail. ≡ Rhodanthemum gayanum (Coss. & Durieu) B.H. Wilcox, K. Bremer& Humphries

— Involucre à bractées glabres. Feuilles pinnatifides ou bipinnatipartites ....... 7

7 Akènes du disque chauves; ceux du rayon munis d’une couronne membraneuse fendue en cornet, denticulée. Planterupicole à souche grêle. Feuilles pinnatifides. Bractées extérieures de l’involucre bordées de brun — Rochers calcaires — RR: AS3, Cl: Bou Taleb — End. | (= Leucanthemum eeboudianum Pomel ex Batt.).

— C. reboudianum (Pomel) Q. et S. ≡ Mauranthemum reboudianum (Pomel) Vogt &Oberpr.

— Akènes tous ou en majorité munis d’une couronne. Feuilles généralement bipinnatipartites. Capitules de 2-3 cm, en corymbes amples ................................... 8

8 Feuilles toutes pétiolées, à 3-7 divisions principales et à dents obtuses. Plante à odeur à la fois forte et désagréable. Souche non rampante. Ligules courtes — Champs, décombres, voisinage des habitations — (Cultivé et parfois subspontané) — 03: Tlemcen, Frenda, etc... — j Transcauc. devenu Eur. — (= Tanacetum Parthenium (L.) Sch.Bip.) — Matricaire, « Mouniat ».

— C. parthenium (L.) Pers. ≡ Tanacetum parthenium (L.) Sch. Bip.

Feuilles caulinaires sessiles et embrassantes-auriculées; à 7-15 divisions principales, toutes à dents aiguës. Plante inodore. Souche rampante — Bois, broussailles des montagnes — AC: Kl-2-3, A2, Cl, AS3: ssp. Achilleae (L.) Murb. sub Pyrethro var. tenuifolium (Willd.) Ledeb. — j Eur. Méd. ! — (= Tanacetum corymbosum var. tenuisectum(Pomel) Batt.) — «Chedjeret Meriem ».

— C. corymbosum L. ≡ Tanacetum corymbosum (L.) Sch. Bip.

9 Ligules blanches ............................. 10

— Ligules jaunes (au moins sur une partie de leur surface) ................................. 12

10 Akènes cylindriques, ceux du disque chauves, ceux du rayon avec ou sans couronne ± campanulée (fig.). Plante polymorphe, glabre. Capitules à bractées de l’involucre bordées de noir et scarieuses sur les bords, se rétrécissant brusquement sous le sommet (fig.) — Forêts, pâturages — Ibér. Maur. I — (= Leucantkemum paludosum(Poi­re t) Bonnet et Barr., Leucantkemum glabrum B. et R.) — « Gtter-toufa *

2874. — C. paludosum Poiret ≡ Mauranthemum paludosum (Poir.) Vogt &Oberpr.

a) Feuilles spatulées, grossièrement ou profondément dentées (fig.) — CGC: dans le Tell (incl. L. affine et L.arenarium Pomel

ssp. Glabrum(M.) Q. et S. glabrum (M.) Q. et S. incl. in Mauranthemum paludosum (Poir.)

— Feuilles profondément laciniées, 1-2 pinnatipartites — AC: Oranie occidentale — (= L. decipiens L. glabrum, ssp.decipiens (Pomel) Batt.).

ssp. decipiens (Pomel) Q. et S. ≡ Mauranthemum decipiens (Pomel) Vogt &Oberpr.

— Akènes un peu comprimés, tous munis d’une couronne. Bractées de l’involucre scarieuses sur lesbords................11

11 Akènes à couronne d’une seule pièce; les périphériques triquètres et ailés; les intérieurs anguleux etoblongs (fig.). Bractées de l'involucre orbiculaires (fig.). Feuilles un peu charnues, à segments linéaires et trifides au sommet (fig.) — Rocailles désertiques — C: SSl-2, SO: ssp. eu *macrocarpum M. var. genuinum M. :Ligules blanches —S ah. | « Bou chicha ».

2875. — C. macrocarpum Coss. et Kral. p.p. = Endopappus macrocarpus Sch.Bip.

Endopappus macrocarpus
Photo: Dobignard

— Akènes subtétragones; ceux du rayon à couronne d’une seule pièce, érodée-dentée, un peu plus courte, égale ouplus longue qu’eux; ceux du disque à couronne constituée par les paléolés distinctes et nettement plus courte qu’eux (fig.). Bractées de l’involucre brunes au sommet. Feuilles trifides au sommet, à lanières linéaires. Plante glabre ou pubescente, à tiges striées et diffuses, à port d'Anthémis —C: AS, Hl-2. AR: SS. RR: Cl: var. fuscataQ. et S. — | N.A. (— Heteromera fuscata (Desf.) Pomel) — « Baïaoua ».

2876. — C. fuscatum Desf. ≡ Heteromera fuscata (Desf.) Pomel

Heteromera fuscata, Tataouine
Photo: Dobignard

12 Akènes tous chauves, brusquement tronqués, les périphériques triquètre .......... 13

— Akènes munis d’une couronne .......................................... 15

13 Plante de 30-60 cm, visqueuse dans le haut: à gros capitules. Akènes du rayon aux trois arêtes ailées, àailes se terminant en pointe aiguë (fig.). Feuilles inférieures pétiolées et pinnatifides; les supérieures oblongues, dentées et embrassantes (fig.). Bractées de l’involucre scarieuses sur les bords et oblongues (fig.) —Lieux sablonneux — C: 01-2 — Ibéro-Maur. Palestine [ — (= C. viscosum Desf.) — Merara

2877. — C. viscido-hirtum (Schott.) Thell. = Heteranthemis viscidehirta Schott

— Plantes non visqueuses. Ligulesentièrement ou seulement partiellement jaunes.............14

14 Akènes du rayon triquètres aux trois arêtes ailées; ceux du disque ailés sur un côté (fig.). Feuilles bipinnatipartites (fig.), les inférieures pétiolées, les supérieures auriculées-embrassantes. Plante glabre,puissante (0,50-:l»20 cm), à gros capitules. Bractées de l’involucre largement scarieuses, obtuses — Cultures,terrains incultes, parfois cultivés — CC: dans le Tell — | Méd. | — Chrysanthème des jardins —m « Mourara », «Rezaûma ».

2878. — C. coronarium L. ≡ Glebionis coronaria (L.) Spach

— Akènes du rayon triquètres à arête postérieure non ailée; ceux du disque cylindriques (fig.). Feuilles incisées-dentées, amplexicaules; les inférieures atténuées en pétiole (fig.). Plante de 0,20-0,50 m, à grands capitules. Bractées de l'involucre concaves, les intérieures scarieuses sur les bords — Cultures — CC: dans le Tell — | Subcosm. | — Chrysanthèmedoré, C. des blés, Marguerite dorée, « Gaouane as-jeur », « Ourdjit ».

2879. — C. segetum L. ≡ Glebionis segetum (L.) Fourr. Spach

15 Feuilles laciniées (parfois subpinnatifides), à segments linéaires (fig.2882) 16

—Feuilles spatulées-dentées, à dentsparfois profondes (fig. 2880-84) .............. 17

16 Bractées de l'involucre orbiculaires: var. aureum Chevall.: ligules jaunes.

Cf. C. macrocarpum p.p.

— Bractées de l'involucre ovoïdes,obtuses; les internes surmontées d’un large appendice scarieux. Akènes du rayon avec 2-4 côtes sur la face interneet surmontés d’une aigrette auriculiforme; ceux du disque subcylindriques, à aigrette charnue, coroniforme, dentée et très courte (fig. 2882) — Pâturages désertiques — RR: SS2, H2 — | End. Alg. Tun. I — (= C.trifurcatum Batt., FL Alg. Die., p. 465, non Desf., Pyrethrum deserticolum Murb.).

2880 — C. deserticolum Batt. et Trab. = Chrysanthoglossumdeserticola
(Murb.) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries

17 Bractées de l'involucre bordées de noir et complètement scarieuses sur les bords. Akènes tous à couronne auriculiforme et membraneuse, plus grande qu’eux et dépassant à la fin les fleurons (fig.). Plante de 10-30 cm à réceptacle à la fin conique. Fleurons éperonnés à la base et présentant deux dents plus longues que les autres. Couronne argentée: ssp. eu-macrotum (M.) Q. et S. — Clairières, pâturages rocail­leux — CC: 01-2-3 — (=Glossoppapus macrotus (Dur.) Briq., Coleostephus macrotus (Dur.) — « Rezima ».

2881— C. macrotum (Dur.) Ball = Glossopappus macrotus (Durieu) Briq. &Cavill.

— Bractées de l'involucre non bordéesde noir ....................... 18

18 Plante de 10-30 cm, multicaule et très rameuse. Akènes du rayon à couronne très marquée, aussi longue ou plus longue qu’eux; ceux du disque dépourvus de couronne ou celle-ci très réduite (fig. 2880). Fleurons périphériques épaissis à la base et débordant sur l'akène — Sables — CC. 01-2-3, Hl: Tiaret, etc... — | End. | (— Kremeria multicaulis (Desf.) M., Myconia Myconis Briq.).

2882;— C. multicaule Desf. = Coleostephus multicaulis (Desf.) Durieu

— Plantes généralement unicaules, de 30-60 cm. Akènes tous à couronne bien plus courte qu’eux .....................................................19

19 Akènes du disque seuls auriculés: ceux du centre à couronne déprimée sur le disque. Plante ± prostrée-radicante, voisine de la suivante — Fond des mares desséchées l’été — AR; Al, Kl-2-3 — | Ibéro- Alg. | —(= Kremeria paludosa Dur., Myconia paludosa (Desf.) Briq.).

2883— C. Clausonis (Pomel) Batt. = Coleostephus paludosus (Durieu) Alavi

— Akènes tous auriculés. Plante de 20-40 cm dressée, ordinairement velue. Feuilles oblongues obtuses, entières et dentées à dents régulièrement en scie. Capitules de 2 cm de diam. (fig.) — Cultures, terrains incultes — CC :Tell, AR: ailleurs — Méd. | — (= Kremeria MyconisI.(L.) M., Myconia Myconis Briq.) — « Zed », « Rezima ».

2884 — C. Myconis L. = Coleostephus myconis (L.) Rchb. f.

Rhodanthemum (Vogt) B.H. Wilcox, K. Bremer

Plante stolonifère et souvent perenne en rosette. F. alternes groupées, devenant rossulée, trifides ternées-pinnatifides. Capitule solitaire avec un long pédoncule. Bractées de l'involucre avec des marges brun foncées.

Bull. Nat. Hist. Mus. (London) Bot. 23(2): 141 (1993).

R. arundanum (Boiss.) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar

R. atlanticum (Ball) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries

subsp. atlanticum Mar*

subsp. gelidum (Maire) Dobignard Mar*

R. briquetii (Maire) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

R. catananche (Ball) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

R. depressum (Ball) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

R. gayanum (Coss. & Durieu) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries

subsp. antiatlanticum (Emb. & Maire) Vogt & Greuter Mar*

subsp. demnatense (Murb.) Vogt Mar*

subsp. fallax (Maire & Weiller) Vogt Mar*

subsp. gayanum Mar Alg (voir sous Chrysanthemum)

R. hosmariense (Ball) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar

R. ifniense (Font Quer) Ibn Tattou Mar

R. laouense Vogt Mar*

R. maresii (Coss.) B.H.Wilcox, K.Bremer & Humphries Mar Alg

R. maroccanum (Batt.) B.H. Wilcox, K. Bremer &Humphries Mar*

R. mesatlanticum (Emb. & Maire) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

R. pseudocatananche (Maire) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

R. redieri (Maire) B.H. Wilcox, K. Bremer & Humphries Mar*

Brocchia Vis.

Capitules homogames, discoïdes; à fleurons comprimés et tous à quatre dents. Involucre à bractées imbriquées.Réceptacle hémisphérique, non paléacé mais fibrilleux. Akènes comprimés et chauves.

Petite plante de 5-15 cm, entièrement tomenteuse, cendrée. Tiges dressées ou diffuses. Rameaux nus au sommet,monocéphales. Feuilles petites, entières, tridentées au sommet ou trilobulées. Capitules de 5-6 mm de diam. (fig.)— Lieux sablonneux désertiques — CC: SS1-2, Hd. RR: SC — | Sah. — (= Cotula cinerea Del.) — « Chiria », « Robita».

2885— B. cinerea (Del.) Vis.

www.sahara-nature.com
Photo: Benghanem

Cotula L.

Capitules hétérogames ou homogames. Involucre à bractées sur 2 rangs. Réceptacle nu, conique à maturité. Akènes souvent ailés, glabres, à 1-4 nervures et chauves.

1 Petite plante annuelle et aquatique, à tiges couchées. Feuilles pinnatiséquées à rachis large. Capitules discoïdes. Akènes stipités, homomorphes, présentant deux côtes latérales et trois nervures — Daya, bords desruisseaux — Vient en Tunisie, indiqué à La Calle par Battandier sans certitude — Subcosm. I.

2886. — C. coronopifolia L.

— Annuelle, terrestre, très petite. Tiges laineuses. Feuilles pinnatiséquées. Pédoncules axillaires, filiformes, monocéphales et hispides. Capitules ligulés à ligules courtes et blanches. Fleurs du rayon fe­melles; celles dudisque hermaphrodites et tétramères (fig.) — Lieux humides — RR: SC: Tassili des Ajjer — ! Trop. | — (= Nanantheatassiliensis B. et T.)..

2887. — C. anthemoides L.

Artemisia L. (Armoise)

Capitules petits ou moyens, homogames ou hétérogames, discoïdes. Fleurs du disque herma­phrodites (fertiles ou stériles); celles du rayon femelles ou hermaphrodites. Involucre hémisphérique, ovoïde ou oblong; à bractées imbriquées et disposées sur peu de rangs, scarieuses sur les bords. Réceptacle plan ou convexe, glabre ou velu, nonpaléacé. Akènes homomorphes, obovés, chauves et lisses. Plantes odorantes vivaces, suffrutescentes ou ligneuses(pas d'annuelles dans dition). Remarque. — A. pontica L. a été signalé par Desfontaines mais n'a pas été retrouvé.Echappé de cultures ?

1 Capitules pauciflores en général, homogames, à fleurs toutes hermaphrodites. Réceptacle nu. Corolle inséréetrès obliquement sur l’ovaire. Plante dressée, suffrutescente. Tiges nombreuses, tomenteuses, de 30-50 cm. Feuilles courtes, généralement pubescentes-argentées, pinnatipartites. Capitules sessiles ou subsessiles, généralement 2-5 flores (8-12 flores dans la var. Saharae (Pomel) Q. et S.). Bractées externes de l’involucre orbiculaires, opaques et pubescentes; les intérieures oblongues, brillantes et glanduleuses. Plante polymorphe (fig.) — Steppes argileuses, pâturages rocailleux — CCC. H, SS, AR: 01-2-3, Cl, SC: en montagne — I Espdes Canaries à l'Egypte,Asie Occ. j — « Chiha », « Ifsi », « Zezzaré ».

2888. — A. herba-alba Asso

— Capitules pauciflores ou multiflores, mais hétérogames. Fleurs du rayon, femelles; celles du disque,hermaphrodites (fertiles ou stériles). Corolle insérée au sommet de l’ovaire ou obliquement. Réceptacle glabre ouvelu............ 2

2 Feuilles blanchâtres, tomenteuses sur les 2 faces. Capitules de 3-6 mm. Réceptacle très velu (sauf dans A.judaica) ........................................ 3

— Feuilles vertes au moins en dessus. Capitules bien plus petits (1-2 .mm). Réceptacleglabre ....................................7

3 Feuilles grandes (les inférieures dépassant généralement 10 cm de long), 2-3 pinnatifides etargentées-soyeuses..................4

— Feuilles nettement plus petites (4 cm au plus); les inférieures 2-3 ternatiséquées, les supérieures souventréduites à une lanière .................................. 5

4 Capitules disposés en grappes unilatérales se groupant en panicule feuillée très ample et à rameaux étalés. Feuilles ponctuées et ± pubescentes, pétiolées et à pétiole non auriculé. Plante vivace de 40-70 cm, à tigesherbacées. Feuilles inférieures 2-pinnatiséquées; les supérieures 1-2 pinnatiséquées. Corolle glabre ou velue.Akènes non glanduleux — Forêts claires en montagne — R ; Kl: Djurdjura, K2: Babors — I Euras. Alg. Mar. I — «Chiha Coracani », « Chedfret Meriem » Mar Alg

2889. — A. absinthium L.

— Capitules disposés en grappes unilatérales se groupant en panicule thyrsoïde feuillée, ample et à rameaux dressés et rapprochés. Feuilles non ponctuées, blanches-soyeuses, pétiolées à pétiole auriculé. Plante de 40-100 cm ouplus, à tiges ligneuses. Feuilles inférieures 3-pinnatiséquées; les supérieures 1-2 pinnatiséquées. Corolle glabre. Akènes glanduleux — CC: Rocailles et broussailles du littoral — RR: dans l’intérieur: A2 — | Méd. | — «Chiba ». Mar Alg Tun Lib

2890. — A. arborescens L.

5 Réceptacle glabre. Plante très odorante. Feuilles à lobes courts, larges et obtus. Inflorescences enpanicules denses très ramifiées — Pâtu­rages, surtout sablonneux — AC: SC, SO: ssp. sahariensis Chev. — E. Méd.Sah. I — « Teherégélé », « Bahetseran ».

2891. — A. judaica L.

— Réceptacle très velu. Plantes algériennes .................. 6

6 — Capitules disposés en longues grappes terminales généralement simples. Feuilles de 1-2 cm de long. Fleurons insérés très obliquement sur l’akène, très velus au sommet (au moins sur ceux qui sont hermaphrodites). Tiges suffrutescentes à la base, de 20-40 cm (var. eu-atlantica M.) — Forêts claires, pentes pierreuses, rocailles— R. Hl: Djelfa, H2: Batna, Tebessa, AS1: Dj. Aïssa, Dj. Mi — | End. N.A. « Chouaya ».

2892. — A. atlantica Coss. Et Dur.

— Capitules solitaires à l’extrémité de rameaux axillaires grêles et longs de 3-4 cm (fig). Feuilles de 2-4cm de long. Fleurons presque tous insérés au sommet de l’akène, glabres. Plante vivace de 40-80 cm: ssp. Kabylica(Chabert) M. — RR: Kl près d’Aïn El Hammam —Méd. steppique J — (— A. camphorata VilL).

2893. — A. alba Turra

7 Fleurons du disque stériles (ovaire avorté). Plante de 30-150 cm, à rameaux constituant une panicule ±ample. Tige ligneuse à la base; striée. Feuilles glabrescentes, vert foncé; les inférieures 2-pinnatiséquées, les supérieures pinnatiséquées, les basales pétiolées et auriculées, les autres sessiles ou subsessiles, dressées oupendantes — Clairières, pâturages — I Circumbor. I — « Degoufet », « Alala », « Tedjok ».

2894. — A. campestris L.

a) Tiges ascendantes, à rameaux de l’inflorescence non visqueux. Capitu­les de forme variable, à bractées de l’involucre non visqueuses — C: Hl-2, AS, R: SS. RR: Al: Koléa — (incl. A. odoratissima Desf. Et A. ClausonisPomel).

SSp eu-campestris Briq. et Cav.

— Tiges dressées dès la base, plus nettement frutescentes inférieurement, à rameaux de l’inflorescencevisqueux. Capitules allongés ou ellipsoïdaux, à bractées involucrales visqueuses — AC: Hl, H2, SC.

ssp. glutinosa (Besser) Batt.

— Fleurons du disque fertiles .......................................... 8

8 Corolles rougeâtres, non glanduleuses. Feuilles toutes à lobes étroits, linéaires et entiers (fig.). Racines traçantes. Plantes à odeur aromatique — Naturalisé *— Mitidja, Oranie — (— A. Selegensis Bonnet, Batt. etTrab., non Turcz.) — « Bou ndjassq ».

2895 — A. Verlotiorum Lamotte

— Corolles jaunâtres, glanduleuses. Feuilles inférieures et moyennes à lobes ovales, incisés-dentés. Plantecespiteuse, légèrement odorante, à grosse tige striée, anguleuse et rameuse. Feuilles blanches-tomenteuses endessous et glabres ou légèrement soyeuses en dessus. Capi­tules en grappes constituant une panicule pyramidale —Terrains vagues, décombres — RR ; Al: indiquée à Boufarik — j Circumbor.— « Armoise ».

2896. — A. vulgaris L.

Tribu 8 CYNAREES (Carduacées ou Cynarocéphales )

Feuilles alternes souvent épineuses (de même que les bractées de l’involucre). Fleurs toutes tubuleuses (quelquesexceptions dans le genre Atractylis; les marginales étant plus grandes, le capitule est pseudo-radié) ; toutes hermaphrodites ou les marginales stériles. Réceptacle variable: soyeux, paléacé ou nu. Anthères en général caudées à la base. Fleurs hermaphrodites à style soit subsimple, soit à deux branches courtes. Stigmates couvrant la surface inférieure des branches du style. Akènes à aigrette variable.

1 Capitules absolument globuleux et bleus. En réalité, pseudo-capitules constitués par un ensemble de capitules uniflores. Plantes épineuses .......................................... Echinops

— Capitules normaux, jamais complètement globuleux ......................................... 2

2 Bractées externes et moyennes de l’involucre se terminant par un acumen crochu (fig. 2921). Akènes à aigrette de soies inégales et serrulées (fig. 2921). Feuilles inférieures cordiformes ................Arctium

— Caractères ci-dessus non réunis ..................... 3

3 Akènes à aigrette à la fois simple et à poils tous soudés en anneau à la base (fig. diverses) et tombant d’une seule pièce ........................... 4

— Aigrette soit nulle, soit simple, soit double, mais à poils distincts à la base ou soudés seulement en phalanges(Atractylis p.p.). Poils tombant séparément (sauf dans Cnicus) ............ 12

4 Akènes à aréole d’insertion latérale et nettement oblique ............................................. 5

— Akènes à aréole d’insertion basilaire (généralement droits mais parfois subobliques) .. 6

5 Bractées normales de l’involucre accompagnées d’un involucre supplémentaire de bractées à la fois foliacées et épineuses .................................... Carduncellus

— Involucre normal, constitué par des bractées se terminant par un appendice scarieux et souvent lacéré. Plante nonépineuse .................................. Leuzea

6 Réceptacle alvéolé, à alvéoles entourées par une courte membrane, dentée, non séteux-paléacé.............................................. Onopordon

— Réceptacle séteux-paléacé...................... 7

7 Etamines à filets soudés en tube (en réalité libres, mais cohérents et paraissant soudés) .... 8

— Etamines à filets libres ..................... 9

8 Akènes à aigrette de soies simplement denticulées (fig. 2941). Akènes sans côtes ........Silybum

— Akènes à aigrette de soies plumeuses (fig. 2943-45). Akènes à 10 côtes. .. Galactites

9 Etamines à filets glabres. Akène à aigrette de soies denticulées ................. Jurinea

— Etamines à filets papilleux, poilus ou ciliés-plumeux ............................... 10

10 Réceptacle très charnu. Corolles bleues………………................ Cynara

— Réceptacle peu ou pas charnu. Corolles purpurines, roses ou blanches ..... 11

11 Akènes à aigrette de soies denticulées, non plumeuses ............................ Carduus

— Akènes à aigrette de soies plumeuses ..................... Cirsium

12 Akènes subcylindriques, vernissés, comportant 20 côtes régulières et un disque crénelé. Aigrette à 2rangées de 11 soies (la série externe est à soies rigides et nettement plus longues que les internes) (fig. 3009) ...............................Cnicus

— Akènes et aigrette non comme ci-dessus ..................................................... 13

13 Involucre comportant, en plus des bractées normales des bractées supplémentaires involucrant les premières(ces bractées supplémentaires sont souvent foliacées et toujours épineuses)..............................................14

— Involucre ne comportant que des bractées normales (qui peuvent d’ailleurs être épineuses) ..16

14 Bractées intérieures de l’involucre radiantes (le capitule paraît ligulé) et souvent colorées .................................... Carlina

— Bractées de l’involucre non radiantes ...................... 15

15 Akènes quadrangulaires (très rarement trigones) (fig. 3011) .................... Carthamus

— Akènes cylindriques-oblongs .................................. Atractylis

16 Akènes claviformes, très caractéristiques, à sommet dilaté en un gros bourrelet constituant un disque sur lequel s’insère une aigrette à soies verticales égalant environ l’akène. Aréole d’insertion de l’akène latérale(fig. 2999). Plante à port de Volutaria...........Stephanochelus

— Caractères ci-dessus non réunis ............................. 17

17 Aréolee d’insertion de l’akène basilaire .................. 18

— Aréole d’insertion de l’akène latérale ...................... 22

18 Akènes à la fois glabres et bordés au sommet; à aigrette de soies non plumeuses, en faisceaux à la base. Sous-arbrisseau ............................. Staeheuna

— Akènes à la fois velus (au moins ceux des fleurs hermaphrodites) et non bordés au sommet...19

19 Aigrette de l’akène constituée par des paillettes, les unes sétacées, les autres paléiformes à la base, toutes plumeuses vers le sommet. Capitules hétérogames ...................... Tibestina

— Aigrette de l’akène à paillettes non plumeuses au sommet, acuminées ou aristées.... 20

20 Corolles améthystes. Plante vivace et épineuse ........... Broteroa

—Corolles purpurines. Plantes annuelles, non épineuses ......... 21

21 Feuilles entières. Aigrette à paillettes unisériées et acuminées en soie raide et finement denticulée................................. Xeranthemum

— Feuilles divisées. Aigrette double, l’externe à poils multisériés ..................... Crupina p.p.

22 Akènes quadrangulaires. Plante acaule à très gros capitules jaunes. Bractées de l’involucre terminées par un appendice scarieux et lacéré (fig. 3008) ........................... Rhaponticum

— Akènes non quadrangulaires. Plantes toutes à port de Centaurées.............. 23

23 Akènes présentant 10-15 côtes longitudinales qui, souvent, sont sculptées dans les intervalles (fig.3000). Aigrette double (l’interne peut être identique à l’externe ou réduite à une paléole déjetée sur le coté)................................. 24

— Akènes lisses ou seulement à 1-2 côtes ..................... 25

24 Aigrette interne constituée par une seule paléole déjetée sur le côté (les akènes périphériques pouvant,par ailleurs, être chauves) ...................... Mantisalca

— Aigrette interne peu distincte de l’externe.................................................... Volutaria

25 Aigrette simple, à poils plurisériés et inégaux, raides et denticulés. Bractées de l’involucre acuminées ou aristées mais non épineuses (fig. 2954-56) ............................. Serratula

— Aigrette soit nulle soit double (très rarement, certaines centaurées ont une aigrette simple mais, dans ce cas, les bractées de l’involucre se terminent par une épine marquée, simple ou composée ou par un appendice pectiné)........................ 26

26 Aigrette double: l’extérieure à soies inégales et plus longues vers l’intérieur; l’intérieure constituée par une cupule à 10 dents (fig. 2951). Capitules pauciflores (3-5 flores) ....................................... Crupina p.p.

— Aigrette nulle, simple (très rarement) ou double. Dans ce dernier cas l’intérieure non constituée comme ci-dessus(fig.). Capitules généralement multifiores ............................... Centaurea

Echinops L. « Fouga el djemel », « Kachir », « Sor»

Capitules très spéciaux, uniflores, réunis en grand nombre pour consti­tuer un faux capitule très dense, globuleux,à involucre commun en général peu visible et constitué par de petites bractées réfléchies. Réceptacle commun séteux entre les petits capitules. Involucres particuliers (des capitules uniflores) constitués par de nombreuses bractées imbriquées, rigides, aiguës ou spinescentes, les extérieures plus petites, les intérieures parfois munies d’une longue épine près du sommet, enveloppées à la base par un faisceau de poils raides (pinceau). Plantes épineuses. Faux capitules terminaux, solitaires ou en cymes. Fleurs bleues ou blanchâtres. Feuilles alternes. E. Ritro L. etsphaerocephalus L. ont été signalés, mais paraissent étrangers à notre dition.

J. Bot. Soc. Bot. France 46-47: 90 (2009).

1 Plante vivace. Tiges dressées, fermes, de 40-80 cm, rameuses dans le haut, striées. Feuilles 1-2 pinnatiséquées, glabrescentes ou glanduleuses, à segments triangulaires-acuminés et se terminant (ainsi que leurs dents) par delongues épines vulnérantes, blanches tomenteuses sur les deux faces. Bractées de l’involucre dressées. Groscapitules de 5-6 cm de diam. Akènes velus, obconiques, à aigrette laciniée, cachée par les poils. En Algérie deux sous-espèces très polymorphes — | S. Méd. Sah. |. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

2897. — E. spinosus L. E. spinosissimus subsp. spinosus Greuter

Echinops spinosissimus
Photo: Chatelain

a) Tige glanduleuse. Akène à pièces constituant la couronne ±. soudées à la base. Feuilles vertes sur la faceinférieure — Pelouses, rocailles —CC: dans toute l'Algérie.

ssp. Bovei (Boiss.) Maire = E. bovei Boiss.

— Tiges simplement pubescentes, non glanduleuses. Akènes à pièces distinctes à la base. Feuilles blanchâtreslaineuses sur les 2 faces — Rocailles — AC: SS, SC. R: Ol.

ssp. eu-spinosus Maire

— Plante annuelle. Tiges dressées, fermes, de 40-60 cm, canescentes. Feuilles 1-2 pinnatiséquées, à lobes linéaireset un peu enroulés sur les bords, brièvement épineux au sommet; tomenteuses en dessous et hérissées en dessus depoils raides et spinescents, peu vulnérantes. Bractées de l’involucre renversées en arrière. Gros capitules commele précédent. Akènes pentagonaux, courts, couverts de poils dorés, à aigrette constituée par des paléoles libres —Champs, pâturages argileux — Tell: de Ténès à la frontière marocaine CCC — I Ibér. Nord. Af. |. Mar Alg Tun

2898. — E. strigosus L.

Echinops strigosus
Photo: Dupont

E. fontqueri Pau Mar*

Broteroa Willd. (Cardopatium Juss.)

Capitules à fleurs toutes fertiles, tubuleuses. Involucre à bractées imbri­quées sur plusieurs rangs; les extérieures pectinées-épineuses. Réceptacle étroit, garni de soies serrées. Akènes ovoïdes, munis d’une aigrette paléacée à paillettes sur 2 rangs, garnis de poils soyeux. Plantes vivaces à feuilles alternes, 1-2 pinnatiséquées et à segments divisés en lobes aigus et fortement épineux. Souche noire, épaisse. Plante trapue, de 10-30 cm,glabre ou glabrescente. Tige grosse (atteignant 2 cm de diam.), un peu anguleuse. Feuilles supérieures à pétiole embrassant et épineux. Capitules améthystes, disposés en corymbe large à 3-5 rayons. Bractées colorées, coriaces. Akènes à aigrette profondément fimbriée — Friches du Tell — AR — Alg. Tun. — « Addad el ouakid » (= Cardopatium amethystinum et C. Fontanesii Spach). Alg Tun

— B. amethystina (Spach) P.K. ≡ Cardopatium amethystinum Spach.

Xeranthemum L.

Capitules hétérogames, à fleurs tubuleuses. Fleurs périphériques peu nombreuses, femelles et stériles à corolleirrégulièrement bilabiée, à lèvres dressées (l'extérieure entière ou tridentée, l’intérieure bipartite). Fleurs dudisque régulières, hermaphrodites et fertiles. Involucre à bractées toutes scarieuses, les extérieures et moyennespeu ou pas colorées, les intérieures colorées et allongées. Réceptacle écailleux à paillette tripartites. Akènes durayon avortées, chauves, à aigrette absente ou courte; ceux du disque allon­gés, velus-soyeux, à aigrette de paillettes lancéolées, disposées sur un rang et acuminées en soie raide et finement dentelée.

Petites plantes annuelles, pubescentes et blanchâtres, de 10-30 cm. Feuilles entières, lancéolées, vertes en dessus et blanches en dessous; les inférieures atténuées en pétiole et les autres sessiles. Capitules solitaires, portés par de longs pédoncules, nus, purpurins, à 30-40 fleurs. Bractées de l'involucre glabres, les internes lancéolées,à peine rayonnantes, dressées à l’ombre et étalées au soleil — Coteaux rocailleux, broussailles — CC— I Euras.N. A. I — « Afredj » (= X. erectum Presl., X. australe Pomel, X. modestum Bail.). Mar Alg Tun Lib

— X. inapertum (L.) Mill.

Xeranthemum inapertum
Photo: xxx

N.B. — X. annuum L. a été signalé par Munby mais n’a pas été revu.

X. cylindraceum Sm. Mar

Carlina L.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses, toutes semblables et fertiles. Involucre à bractées sur plusieurs rangs et comportant: a) un involucre externe et supplémentaire à bractées foliacées, dentées ou pinnatipartites, épineuses ou spinuleuses (fig.); b) l'involucre proprement dit à bractées scarieuses (les toutes dernières sont étalées(radiantes) et colorées). Ce caractère constitue une différence importante avec le genre Atractylis. Réceptacleplan, paléacé, à paillettes divisée?, en lanières fusiformes concrescentes à la base en tube court. Akènes cylindriques-oblongs, velus, à aigrette constituée par une rangée de poils plumeux, ± agglutinés en phalanges etindurés à la base — Plantes épineuses, à port de chardons. Feuilles alternes. Capitules terminaux, solitaires ougroupés en cymes.

1 Plantes annuelles. Akènes à aigrette 2-3 fois aussi longue qu'eux.......... 2

— Plantes vivaces ..................... 3

2 Bractées radiantes de l'involucre jaune d’or, linéaires-acuminées. Plante de 10-50 cm, blanc-laineuse. Tige rameuse-dichotome dès le bas. Feuilles de la base pétiolées, les autres sessiles, lancéolées- condupliquées, atténuées à la basse, à nervures transversales scalariformes, dentées-épineuses. Fleurons jaunes (fig.) —Broussailles, pelouses du Tell — CCC — I Ibér. N, A, Sicile I — « Bou neggar »(= C. sulphurea Desf.). Mar Alg Tun

2901. — C. racemosa L.

— Bractées radiantes de l'involucre purpurines ou violacées. Plante de de 10-50 cm mais plus puissante que laprécédente, moins rameuse, dichotome. Tiges glabres à la fin. Feuilles coriaces, pliées et ± laineuses sur les deuxfaces; les caulinaires dressées, semi-amplexicaules, lancéolées, fortement dentées-épineuses. Capitules solitaires au sommet de la tige et des rameaux, de 3-5 cm de diam. Involucre laineux à bractées externes semblables aux feuilles, dentées-épineuses à épine terminale vulnérante. Fleurons jaunes — Lieux stériles —AC — | Circummédit. |. Mar Alg Tun Lib

2902. — C. lanata L.

3 Plante acaule (en réalité tige très courte). Capitule de 4-5 cm de diam., solitaire au centre d’une rosette de feuilles coriaces, pétiolées, pinnatiséquées, à segments divisés en lobes entiers et épineux, aranéeuses ou laineuses en dessous. Involucre à bractées extérieures longuement rayonnantes, jaunes en dessus et fasciés de pourpre en dessous. Fleurons jaunes. Akènes à aigrette 1-2 fois aussi longue qu’eux — Lieux stériles et terres argileuses — 03: Terni, Garrouban, Bossuet — ! Endém. I — « Feris ». Mar Alg

2903— C. atlantica Pomel

— Plantes caulescentes à tiges de 30-70 cm. Tiges ramifiées en corymbe au sommet ou simples. Feuilles coriaces,pliées, dentées ou pinnatifides, épineuses. Capitules de 3-6 cm de diam., à bractées externes de l'involucre semblables aux feuilles et pectinées-épineuses; les plus intérieures radiantes, jaunes (parfois purpurines sur le dos), larges de 2 mm, glabres ou ciliées à la base. Fleurons jaunes. Akènes à aigrette comme le précédent « Djrinza». Mar Alg Tun

2904— C. involucrata Poiret

a) Bractées involucrales externes oblongues-lancéolées, terminées en pointe épineuse courte, égalant environ les bractées radiantes (fig.) — Brous­sailles — Toute l’Algérie — j Euras. 1V.A,

ssp. corymbosa Q. et S. incl. in C. hispanica Lam.

— Bractées involucrales externes étroitement lancéolées, beaucoup plus longues que les bractées radiantes — Forêts,rochers, steppes, pâturages — CCC: Cl, Al, 03, H — Eur. Mérid. sauf France, A.N., Egypte, Syrie |.

ssp. învolucrata (Poiret) Batt.

Carlina brachylepis (Batt.) Meusel & Kästner

Carlina brachylepis
Photo: Jeanmonod

Carlina macrophylla (desf.) DC.

Carlina macrophylla
Photo: Dobignard

Atractylis L.

Capitules hétérogames ou homogames (parfois aussi dioïques par avortement). Fleurs du rayon neutres et sur un rang, parfois tronsformées en ligules radiantes; celles du disque hermaphrodites. Involucre comportant des bractées involucrales foliacées, scarieuses, dures, imbriquées et épineuses (= involucre supplémentaire);
b) un involucre normal à bractées non foliacées, dressées, scarieuses et acuminées, les plus internes non radiantes (différenceavec Carlina). Réceptacle plan, à longues paillettes étroites, multifides, concrescentes à la base en un tube trèscourt. Akènes cylindriques- oblongs, à aigrette de poils 1-2 sériés, libres ou soudés en anneau à la base etplumeux supérieurement. Plantes épineuses. Feuilles basilaires en rosette, les caulinaires alternes, simples oupinnatiséquées, généralement spinescentes.

1 Aigrette des akènes à soies bisériées et très longues, agglutinées en phalanges. Plantesvivaces.................... 2

— Aigrette des akènes à soies unisériées, libres ou agglutinées à la base........ 3

2 Plante caulescente, puissante, à tiges dressées, fermes, simples ou peu rameuses, très feuillées, de 30-80cm. Feuilles coriaces, fortement nerviées, glabres ou aranéeuses, pinnatilobées à lobes épineux; les inférieures pétiolées et lancéolées; les supérieures sessiles, amplexicaules; les toutes dernières formant involucre. Involucre à bractées internes lancéolées, purpurines et bordées de jaune, finement denticulées et se terminant en épine assez longue. Capitules très gros (5-8 cm de diam.) — Clairières, pâturages rocailleux — 03: Tlemcen, Garrouban End.Alg. Mar. |.

2905. — A. macrophylla Desf. ≡ Carlina macrophylla (Desf.) DC.

— Plante acaule ou subacaule, à souche verticale très grosse, pivotante et laissant écouler un latex blanc. Feuilles ± aranéeuses, en rosette étalée sur le sol, à contour oblong-lancéolé, atténuées en pétioles engainants à la base, pinnatipartites à divisions pinnatifides, dentées- épineuses. Capitules de 6-10 cm de diam., généralement solitaires (parfois 2-4 réunis au centre de la rosette sur une tige très courte), cylindracés, à fleurons purpurins. Involucre gummifère et comportant de nombreuses bractées: les externes oblongues-linéaires, atténuées en robuste épine et munies sur les bords de dents épineuses palmatipartites; les médianes à épine faible; les internes mutiques et purpurines vers le haut (fig.) — Forêts, broussailles, pâturages — CC: Tell — Méd. — « Heddad» « Djerniz » (= Carliria gummifera DC).

2906. — A. gummifera L. ≡ Carlina gummifera (L.) Less.

3 Plantes annuelles ou bisannuelles ..................... 4

— Plantes vivaces ou suffrutescentes ..................... 9

4 Fleurs jaunes. Petite plante naine. Capitule multiflore, à involucre supplémentaire constitué par 2 rangéesde bractées, l’une (extérieure) à bractées glanduleuses et visqueuses sur leur côte médiane et à lobes perpendiculaires au rachis, l’autre à bractées acuminées, lancéolées et mucronées. Feuilles sessiles, veloutées,oblongues ou lancéolées, lobées — Pâturages rocailleux désertiques — AR: SSj, SO — | End. Alg. Mar. j — « Teskra».

2907. — A. babelii Hochr.

— Fleurs purpurines ou rosées, à involucre supplémentaire constitué par une seule rangée de bractées accompagnées parfois par de vraies feuilles .......................... 5

5 Capitules à fleurs du rayon nettement rayonnantes (± nombreuses). Fleurs purpurines........ 6

— Capitules à fleurs du rayon non rayonnantes .............. 7

6 Capitules de plus de 2 cm de diam. Ligules radiantes constituant un cercle régulier. Bractées violettes et scarieuses sur les bords, largement mucronées, à mucron sombre (fig.) — Pâturages rocailleux — RR ; Tell oriental :Kosni, Mehaiguen, Beni Mansour — I End. N.A. Alg Tun Lib

2908. — A. serrata Pomel

— Capitules beaucoup plus petits (1 cm de diam.) oblongs. Ligules rayonnantes, en petit nombre. Petite plante rameuse dès la base, tomenteuse- laineuse, à feuilles linéaires et subentières. Bractées scarieuses sur les bords,longuement mucronées, à mucron rigide et brun (fig.) - Pâturages rocailleux et sablonneux — Sahara — I Afr. Sept.Arabie Palestine « Neggar ». Mar Alg Tun Lib Egy

2909. — A. prolifera Boiss.

7 Bractées de l’involucre supplémentaire égalant ou dépassant le capitule, écartées, très lâches,pinnatipartites-pectinées, à divisions pinnatifides-spinuleuses (fig.). Involucre proprement dit à bractées ovales-lancéolées, apiculées mais inermes. Fleurs purpurines. Petite plante de 3-25 cm, uni ou multicaule. Feuilles lancéolées ou linéaires, incisées-dentées, ciliées-spinuleuses et à dents se terminant en épine faible. Capitules solitaires, ovoïdes ou subglobuleux. Akènes périphé­riques avortés, ceux du disque à aigrette 11/2 fois comme eux —Forêts, pâturages, champs — Toute l’Algérie — CCC — Circumméd. - « Nedjemma ». Mar Alg Tun Lib Egy

2910. - A. cancellata L.

Atractylis cancellata
Photo: Dupont

— Bractées de l’involucre supplémentaire non comme ci-dessus; identiques aux feuilles. Fleursrosées................8

8 Plante bisannuelle (parfois aussi vivace). Feuilles lancéolées, dentées- épineuses à épines faibles, couvertes sur les 2 faces d’une pubescence grise. Capitules solitaires et cylindriques. Bractées de l’involucre proprement dit velues-aranéeuses, étroites, aiguës et aristées. Akènes très gros, à aigrette plus courte que lesfleurons — AC: SS; H: SO, SS | End. I — « Ameskeki ». Mar Alg

— A. aristata Batt.

— Plante annuelle. Feuilles lancéolées-linéaires; pectinées-épineuses, à épines rougeâtres. Akènes de l’espèce précédente — Pâturages ro­cailleux désertiques — AS1: Ben Zireg, SS: Biskra — | Sah. MarAlg

— A. delicatula Batt. ex Chev.

Atractylis delicatula, Maroc
Photo: Chatelain
Atractylis delicatula, Goulmina
Photo: Dupont

9 Fleurs bleues. Petite plante suffrutescente à port élancé. Tiges blanches. Feuilles lancéolées-linéaires à6-9 lobes spinescents. Plante connue seulement à 3 exemplaires. A rechercher — Hl: Sud du Sersou | End. |. Alg*

2913. — A. caerulea Batt.

— Fleurs purpurines, violacées, jaunes ou rosées ................................................. 10

10 Fleurs jaunes, celles du rayon rayonnantes. Plante vivace à tiges herbacées, rameuse dès la base. Tiges ascendantes, blanches-tomenteuses ou glabrescentes. Feuilles lancéolées-linéaires, pinnatilobées et épineuses, coriaces. Involucre supplémentaire à bractées semblables aux feuilles, rigides et dépassant très fortement le capitule. Capitules de 20 mm env. Involucre campanulé à écailles tomenteuses et cuspidées. Akènes couverts de poils blancs (fig.) — Pâturages rocailleux et sablonneux désertiques — CC: SS1-2 — | Sah. | — « Chouik » « Takesma». ( — A. flava Desf.). Mar Alg Tun Lib Egy

2914— A. carduus (Forssk.) Christ.

Atractylis carduus
Photo: Dupont

— Fleurs purpurines, violacées ou roses .............................. 11

11 Plantes vivaces poussant en général en touffes serrées. Tiges très feuillées.......... 12

—Sous-arbrisseaux parfois minuscules, à fleurs purpurines et pâles................ . 14

12 Petits capitules de 15 mm sur 5 env., enfoncés dans les feuilles des rosettes et longuement dépassés parles bractées de l’involucre supplémentaire (qui sont assez semblables aux feuilles). Involucre proprement dit à bractées arrondies et cuspidées au sommet. Feuilles dentées, presque subulées (fig.). Akènes à aigrette noirâtre à la base et très plumeuse — Forêts, steppes, pâturages rocailleux — RB: Hl: Djelfa — j End. Alg. Mar. |.Mar Alg

2915— A. polycephala Coss.

— Capitules non enfonçés dans les feuilles des rosettes, solitaires au sommet des rameaux.......13

13 Capitules globuleux. Fleurs du rayon parfois rayonnantes (var. radians Batt.). Plante constituant destouffes épaisses. Feuilles petites, lancéolées-linéaires, pubescentes ou glabres, à bords épaissis en nervure marginale et régulièrement dentés-épineux (fig.). Capitules de 15mm sur 20 en moyenne (parfois plus). Involucre supplémentaire à bractées assez semblables aux feuilles ou plus épineuses. Involucre proprement dit à bractées tronquées et dont la nervure dorsale se prolonge en épine subulée. Bractées parfois tachées de noir au sommet —Forêts, pâturages pierreux, steppes — H, AS, CC: ssp. caespitosa (Desf.) M. — Ibéro.-Maur. « Teskeur » « Taboq ».

2916— A. humilis L. = non L., incl. in A. caespitosa Desf.

— Capitules cylindriques. Plante annuelle (cf. plus haut) ou vivace; très rameuse et feuillue. Feuilles lancéolées, couvertes sur les deux faces d’une pubescence grise, dentées-épineuses à faibles épines. Involucre supplémentaire à bractées semblables aux feuilles.

Cf. A. aristata Batt.

14 Bractées de l’involucre luisantes, larges, glabres et tachées de pourpre au sommet, scarieuses sur lesbords, les supérieures longuement mucronées (fig.) Plante glabre ou glabrescente. Tiges courtes (4-7 cm). Feuilles sessiles, ± condensées, linéaires-lancéolées, raides; les inférieures dentées-épineuses, les autres à 2-3 lobules latéraux avec des épines divariquées. Involucre supplémentaire à bractées semblables aux feuilles et dépassant le capitule. Capitules dioïques par avorte­ment — Steppes — RR: Hl: Taghin, Djelfa — | Alg. Mar. | — (—A. diffusa Coss. var. phaeolepis Coss.). Mar(?) Alg

2917— A. phaeolepis Pomel

— Bractées de l’involucre furfuracées et grisâtres, non tachées au sommet .......... 15

15 Capitules ovoïdes et larges de 10-12mm. Plante minuscule (4-7 cm). Tiges peu rameuses constituant de petits buissons, aranéeuses, glabres à la fin. Feuilles coriaces, sessiles, étalées et pliées en gouttière, généralement arrondies au sommet et se terminant par une épine subulée, à bords hérissés de 4-6 paires de dents divisées en 2-4 épines. Involucre supplémentaire à bractées semblables aux feuilles. Capitules dioïques paravortement (fig.) — Steppes — RR: Hl-2 ; Kosni, Djelfa, Beni-Mansour — Alg.-Mar. I — (= A. diffusa Coss.).Mar Alg

2918— A. echinata Pomel

— Capitules plus étroits (5-8 mm) (fig.). Plante ligneuse, rameuse, haute de 10-60 cm. Feuilles rigides, petites —Steppes et rocailles désertiques — C: H, SS — I Sah. — « Chaudar el Djemel ». Mar Alg TunLib Egy

2919— A. serratuloides Sieb. ex Cass.

Tibestina Maire = Dicoma capensis Less.

Capitules hétérogames, multiflores. Involucre simple (différence avec Carlina et Atractylis). Bractées spinescentes. Akènes à côtes fortes et glabres, à aigrette de soies brièvement connées à la base, bisériées, lesunes tout à fait sétacées, les autres paléifoimes à la base, toutes brièvement plumeuses vers le haut.

Petite plante entièrement et courtement blanchâtre laineuse, à tiges grêles et décombantes. Feuilles lancéolées,ondulées sur les marges. Capitules petits (1,5 X 5 mm) à bractées sur de nombreux rangs, inégales, longuementsétacées-aiguës. Fleurs rose pâle — Rocailles — | End. Hoggar Tibesti | —RR: SC: Hoggar (fig. p.1083). Alg

2920. — T. lanuginosa Maire = Dicoma capensis Less.

Dichoma capensis, Herb. MPU

Arctium L. {happa Juss.) (Bardane)

Capitules homogames à fleurs tubuleuses, toutes hermaphrodites et semblables. Involucre subglobuleux à bractéesimbriquées sur plusieurs rangs, rigides, se terminant (chez les externes et les moyennes) par un acumen crochu; les internes scarieuses à sommet dressé (fig.). Réceptacle plan, densément fimbrié. Akènes noirs tachés de fauve,oblongs, subtriquètres, à aigrette courte de soies inégales et serrulées, jaunes, très caduques et disposées surplusieurs rangs (fig.). Feuilles entières, alternes et inermes.

— Plante puissante (80-150cm), vivace, à grosse tige striée et rameuse. Feuilles pétiolées, blanches-aranéeuses endessous et vertes en dessus; les radicales cordiformes, les caulinaires largement ovales cordiformes, +- tronquées, mucronées au sommet. Capitules de 20-25 mm de diam., purpurins (rarement blancs), brièvement pédonculés, solitaires ou par trois, constituant une grappe composée au sommet des rameaux. Involucre à bractées serruleuses et glanduleuses — Forêts, lieux ombragés — R: Kl-2-3, 03: ssp. atlanticum (Pomel) M. — Eur. I — (= happa minor Hill). Mar?

2921— A. minus (Hill) Bernh.

cette description serait ? A. atlanticum

A. atlanticum (Pomel) H. Lindb. Mar Alg

Staehelina L.

Capitules homogames, à fleurs tubuleuses toutes hermaphrodites et semblables. Involucre cylindrique, étroit, à bractées régulièrement imbriquées, entières, inermes, apprimées, aiguës ou obtuses. Réceptacle subplan, à paillettes subulées, à peine soudées à la base. Akènes fusiformes, subcylindriques ou claviformes, glabres (dansnotre dition), à aigrette de poils simples, unisériés, soudés en faisceaux à la base. Feuilles inermes.

— Sous-arbrisseau très rameux et très feuillé. Tiges à rameaux fastigiés et blancs-tomenteux, poussant en touffes. Feuilles linéaires ou lan­céolées à bords ± révolutés, entières ou lâchement dentées, blanches- tomenteuses endessous, pubescentes cendrées ou verdâtres en dessus. Capitules solitaires ou réunis 2-4 au sommet des rameaux, dressés, assez gros (20-22 mm sur 5-7) ; à corolles purpurines. Bractées de l’involucre pourprées sur le dos(fig.). — Lieux arides, coteaux secs — AC: Kl-2-3, Al, 03, Hl ; Sebdou — | Méd. Mar AlgTun

2922 — S. dubia L.

Jurinea Cass.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses, toutes hermaphrodites et fertiles. Involucre ovoïde ou globuleux à bractées multisériées. Réceptacle plan, densément sétifère. Akènes à aigrette de poils plurisériés, inégaux,raides, denticulés, soudés en anneau à la base.

— Plante vivace à souche brune, acaule ou presque (tige de 3-15 cm). Feuilles blanches-tomenteuses en dessous etvertes en dessus, pétiolées, tantôt toutes entières tantôt pinnatipartites à segments lancéolés ou linéaires-obtus(var. Bocconi (Guss.) DC); les radicales en rosette. Capitules assez grands (3 cm de diam. env.), à fleurs purpurines et solitaires. Bractées de l’involucre toutes linéaires et herbacées; les externes arquées en dehors, blanches-cotonneuses — Forêts, pâturages pierreux — AC: 03, A2, montagnes du Tell, Hl-2 — W. Méd. — (= J. GouaniRouy).

2923. — J. humilis (Desf.) DC.

Jurinea humilis
Photo: Dobignard

Carduus L.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses et hermaphrodites. Involucre à bractées plurisériées, imbriquées surplusieurs rangs, inégales, généralement spinescentes. Réceptacle plan ou convexe, non charnu, garni de soies. Akènes obovoïdes, ± comprimés ou tétragones, à aigrette de poils plurisériés, denticulés mais non plumeux(différence avec Cirsium). Plantes épineuses. Feuilles alternes, parfois décurrentes sur la tige, sinuées-dentées ou pinnatifides. Capitules terminaux, solitaires ou en cymes.

1 Gros capitules ± nutants ou dressés, globuleux ou semi-ovoïdes, larges de 3-7 cm, ombiliqués. Bractées de l'involucre à bords entiers (fig.). Plantes bisannuelles. Plantes robustes pouvant atteindre 60 cm ou plus. Tige ailée par la décurrence des feuilles, à ailes étroites, épineuses et ±: interrompues. Feuilles pinnatilobées ou pinnatifides, à divisions ciliées-spinuleuses sur les bords. Capitules solitaires ou subsolitaires au sommet desrameaux pourprés. Plante polymorphe — Euro. Sib. N.A. ! — « Hameurel rass ».

2924. — C. nutans L.

a) Capitules de 3 cm de diam. env. Bractées de l'involucre étroites (2,5 mm de diam. au plus), à acumen lancéolé-linéaire ou ± étroitement lancéolé, droit, se terminant par une épine vulnérante courte. Al: Atlas deBlida, Bou Medfa: var. typicus Fiori et Paol.

ssp. eu-nutans Gugler

— Capitules plus gros (4 cm de diam. au moins). Bractées de l'involucre externes et moyennes de 5-8 mm de large,lancéolées-linéaires ou courtement lancéolées, à acumen ± arqué vers le haut, se terminant par une épine ± marquée..................... b

b) Bractées de l'involucre externes et moyennes se terminant en pointe longue, étalée, acuminée, vulnérante (fig.)— (incl. C. atîanticus Pomel, C. Kahenae Pomel, C. propinquus Pomel et C. macrocephalus var. Kaby-lîcus M.) — CC :toute la région montagneuse — (— C. macrocephalus Desf.)

ssp. macrocephalus (Desf.) Gugler = Carduus macrocephalus Desf.

— Bractées externes et moyennes de l’involucre terminées en pointe longue, ovale, mucronée, un peu cucullée —Bône, Collo, Djurdjura — (= C. numidicus Dur.).

ssp. numidicus (Dur.) Arènes = Carduus numidicus Durieu

— Capitules ovoïdes ou oblongs, atteignant au maximum 3 cm. Bractées de l’involucre souvent ciliées sur les bords(cf. C. pycnocephalus). Plantes annuelles ................................... 2

2 Tiges à ailes réduites mais munies de fortes épines vulnérantes pouvant atteindre 1,5 cm. Tiges dressées etraides. Fleurs blanches ou rosées ..................... 3

— Tiges à ailes amples mais à épines plus modestes ..................................................... 4

3 Feuilles vertes en-dessus et aranéeuses-blanchâtres en-dessous. Plante robuste de 40-60 cm. Tige rameuse dans le haut, ailée presque jusqu’au sommet. Capitules disposés au sommet des rameaux, solitaires ou ± agglomérés.Nitrophile — Champs, décombres, lieux incultes | Ibéro-Maur. |.

2925. — C. meonanthus Hoffm. et Link = Carduus spachianus Durieu

a) Capitules solitaires ou agglomérés 1-4 au sommet des tiges. Fleurons blancs ou rosés. Feuilles sinuées-pinnatifides, dentées, très épineuses. Akènes à mamelon du disque en champignon étoilé — A2, Ol ( — C.Spachianus Dur.).

ssp. Spachianus (Dur.) M = Carduus spachianus Durieu>

— Capitules densément agglomérés au sommet des tiges. Fleurons blancs. Feuilles sinuées-pinnatifides à divisionsplus profondes. Akènes à ma­melon du disque cylindrique — R: 01-2 — {— C. Duriœi B. et R.).

ssp. Duriaei (B. et R.) Q. et S. n = Carduus spachianus Durieu>

— Feuilles vertes sur les deux faces et à peu près glabres. Aspect du précédent. Capitules involucrés par des feuilles épineuses à peu près réduites aux nervures qui égalent ou dépassent le capitule — Steppes, lieux incultesdes montagnes — R: Hl, AS1: Dj. Mekter, Dj. Tael- bouna — | End. Alg. Maroc I.

2926 — C. chevallieri Barratte

4 Tige et rameaux ailés pratiquement sur toute leur longueur. Tige simple à la base, rameuse dans le haut, de20-50 cm. Ailes dentées, à peine interrompues, à dents rapprochées et garnies d’épines très longues et très nombreuses, très rapprochées. Feuilles pinnatipartites, pailleuses et visqueuses, à lobes triangulaires et eux-mêmes lobulés avec de petites épines. Capitules de 20-25 mm de diam., ombiliqués, à fleurons purpurins. Akènes luisants et rugueux à mamelon quadri- lobé — CC: Ol: Région de Mostaganem et La Macta — j End. j — (= C.myricanthus Dur., non Salzm.).

2927 — C. Balansae B. et R. = Carduus myriacanthus DC.

— Tige à ailes présentant généralement de nettes interruptions. Ailes à épines ± distantes et irrégulières. Akènes peu ou pas rugueux .................... 5

5 Capitules subglobuleux. Ailes de la tige à épines faibles et courtes. Plantes annuelles d’aspect très variable. Capitules purpurins, à pédon­cules ± longs et ailés ou non — Champs, pâturages rocailleux — | Ibéro-Maur. I — « Boul el dib » — (= C. Reuterianus Boiss. sec. Lange).

2928. — C. pteracanthus Dur. = Carduus spachianus Durieu

a) Bractées de l’involucre brusquement mucronées. Tige ailée jusque sous le capitule — CCC: Tell: Hl-2.

var. eu-pteracanthus M.

— Bractées de l’involucre ± acuminées. Tige non ailée jusqu’au sommet (il existe de nombreuses formes de transitions avec la var. précédente) — AC: Tell et Hauts-Plateaux de l’Ouest — (= C. leptocladus Dur.).

var. leptocladus (Dur.) Batt. = Carduus leptocladus Durieu

— Capitules cylindriques. Ailes de la tige à épines ± longues et vulnérantes ..... 6

6 Bractées internes de l’involucre blanches et membraneuses. Plante modeste avec une tige centrale presque nulle et des tiges latérales courtes. Un capitule solitaire central, accompagné de capitules glomérulés 2-3 ausommet des rameaux. Fleurs pourpre pâle. Involucre aranéeux à bractées externes vertes se terminant en épine subulée. Bractées toutes appliquées. Akènes glutineux, contractés en bourrelet sous le disque — Steppes désertiques sablonneuses — AC: Hl-2, AS1-2 — [ Du Maroc à l’Egypte |.

2929 — C. getulus Pomel

— Bractées de l’involucre presque entièrement vertes. Plantes élevées (30-100 cm). Feuilles blanches-tomenteusesen-dessous, sinuées ou pinnatifides, fortement épineuses. Capitules soit solitaires soit agglomérés en nombre grand. Akènes glutineux (fig.). Polymorphe — Euras. j — « Regaïto », « Bouq ».

2930— C. pycnocephalus L.

a) Plantes largement ailées-épineuses et feuillées jusqu’au sommet, à ailes sensiblement continues. Capitules de7-9 mm de diam., sessiles et agglo­mérés. Bractées internes de l’involucre finement et longuement acuminées, pluslongues que les fleurs — Lieux incultes, décombres — CC: dans le Tell — (= C. tenuiflorus Curt.).

ssp. tenuiflorus (Curt.) Batt.

— Plante à tiges dont les ailes sont plus étroites et nettement interrompues, nues au sommet. Capitules plus gros,pédonculés à pédoncules dépourvus d’ailes épineuses, solitaires ou agglomérés 2-3. Bractées internes de l’involucrebrièvement acuminées et plus courtes que les fleurs — Lieux incultes, décombres, forêts pâturées — CCC: tout leTell. H: dans le Sud — (incl. C. arabicus Jacquin).

ssp. eu-pycnocephalus M.

C. narcissi Sennen
Tige fortement ramifiée ; à ramifications souvent courtes; monocéphales. Plante souvent couverte d’un indumen aranéeux lui conférant une couleur grisâtre. Aile remontant haut presque jusqu’aux capitules, large de 2-9.5 mm. Pédoncule atteigant 20 cm. Feuilles basales profondément pennatifides à pennatipartites ; lobes oblongs; espacés ;face inférieure aranéeuse à densément aranéeuse, Feuilles caulinaires fortement dentées, longues de 37-174 mm etlarges de 10-29 mm, munies d’épines de 2.5-6.5; aranéeuses à fortement aranéeuse sur la face inférieure. Capitulesglobuleux; solitaires; terminaux ; larges de (23-) 24.5-51 mm et longs de 18-35.5 ; paquets de poils aranéeux répartis inégalement. Bractée de l’involucre à tiers inférieur large de 2.3-4 mm, plus ou moins appliqué. Les 2 tiers supérieurs souvent réfléchis, longuement et très finement atténués, se « transformant » insensiblement enlongue épine terminale; partie supérieure parfois repliée sur elle-même par endroits, à base légèrement élargie et arrondie; nervure médiane nettement saillante sur la face interne mais clairement visible sur la face externe, les externes de 11-26 mm de long et 1.3-3.2 mm de large, les médianes de 14-30 mm de long et de (1.5-) 2-4 mm de large,les internes de 16-25.5 (-28) mm de long et 1.3-2.5 mm de large. Fleurs purpurines, tube long de 7.8-12 mm, corollede 11– 14 mm. Pappus long de 15-22 mm.

Carduus martinezi Pau
Plante annuelle* atteignant 20 cm de haut. Tige rameuse ; aranéeuse à fortement aranéeuse.
Aile fortement découpée, munies d’épines de 1-4.4mm, plus ou moins continue jusqu’aux
pédoncules. Pédoncules densément aranéeux, terminés par une bractée foliacée à 2-3 pairs de lobes dépassant les capitules. Feuilles basales pennatifides ; glabres ou glabrescentes; vertes sur les deux faces; à 3-6 pairs delobes oblongs, trilobulés, terminés par une épine pouvant atteindre 3.6 mm. Feuilles Caulinaires fortement pennatifides ou pennatipartites à 2-4(-5) pairs de lobes, limbe s'atténuant très progressivement (confère apparence de très longue épine) en épine de 1.5-4(5.1)mm, sinus toujours arrondi, nervures très marquées ; les supérieures, à limbes très peu développé, pratiquement réduites aux nervures et épines. Capitules par 1-3, oblongs; glabrescents à fortement aranéeux. Bractées de l’involucre légèrement invaginé vers le milieu de la longueur, courte épine acuminée, extrémité parfois lavé de violet, bords scarieux, les externes de 3-6.5 mm de long et 0.8-1.5 de large,les médianes de (7-)8-11 mm de long et 1-2 mm de large, les internes de (10-)11-16(-17) de long et 1.2-2.2 delarge. Fleurs purpurines; tube de 3.8-5.6 mm de long, corolle de 6.5-9.3 mm. Pappus de 10-14 mm. Akènes longs de 4-5.3 mm et larges de 1.6-2 (-2.3) mm. Répartition: Endémique du Maroc


Carduus platypus Lange subsp. granatensis

var. maurus

var. tetuanensis

Carduus atlanticus Pomel

C. propinquus Pomel

Cirsium L.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses et hermaphrodites; ovoïdes, globuleux ou coniques. Involucre à bractées imbriquées sur plusieurs rangs et se terminant par une épine soit simple, soit pectinée; complété par un involucre supplémentaire de feuilles bractéales semblables aux autres. Akè­nes gros, oblongs, comprimés, glabres, sans côtes et à aigrette de soies plurisériées et plumeuses (différence avec Carduus) (cf. fig. C. Syriacum).

1 Bractées de l'involucre tomenteuses, très épineuses et se terminant par une épine pennée à la base (fig.). Plante annuelle de 20-60 cm, aranéeuse-blanchâtre ou subtomenteuse. Tige (ainsi que les rameaux) munie d’ailes étroites, dentées-épineuses. Feuilles coriaces, lancéolées- pinnatilobées, à lobes s’atténuant en épine très longue, jaune d’or et robuste; les caulinaires décurrentes. Capitules médiocres, agglomérés 1-4 au sommet des rameaux, à corolles purpurines disposant d’un involucre supplémentaire. Akènes bruns, à aigrette 4 fois plus longue qu’eux — Champs, pâturages, clairières et forêts — AC: dans le Tell Méd. I — « Chouk el Asfeur » — (= PicnomonAcarna Cass.).

— C. acarna (L.) Mœnch ≡ Picnomon acarna (L.) Cass.

— Bractées de l'involucre se terminant par une épine simple (cf. fig.2932) ..... 2

2 Involucre complété par un involucre supplémentaire constitué par 4-5 bractées pinnatifides et épineuses(fig.)* Plante robuste, de 15­100 cm, annuelle, à tige pubescente, simple ou rameuse. Feuilles glabres, veinées de blanc en-dessus et pubescentes en-dessous; les inférieures pétiolées, pinnatilobées; les supérieures amplexicaules et auriculées, fortement épineuses. Capitules médiocres, axillaires ou terminaux, en grappe lâche ou en panicule,à fleurons purpurins. Involucre à bractées se terminant en court acumen arqué — Lieux incultes, champs, bords deschemins — AC: Kl-2-3, Al-2, R: 01-2-3 Méd. I — « Chouk el Amir », « Baoual » — (= Notobasis pyriaca (L.)Gaertn.).

2932 — C. syriacum (L.) Gaertn. ≡ Notobasis syriaca (L.) Cass.

— Involucre non comme ci-dessus .............................. 3

3 Bractées de l'involucre se terminant en long acumen triquètre, vulnérant et égalant les fleurs. Plante bisannuelle ou vivace, puissante (30-100 cm). Tige dressée, sillonnée, simple ou rameuse. Feuilles vertes, fermes, luisantes en dessus et tomenteuses en dessous, lancéolées-linéaires, à épines jaunes, vulnérantes et groupées par2-3; les caulinaires semi-amplexicaules parfois auriculées. Capitules courtement pédonculés ou subsessiles,terminaux et axillaires, constituant une grappe feuillée. Corolles purpurines. Akènes à aigrette 4-5 fois aussi longue qu’eux — Rochers, lieux secs — R: Kl: Djurdjura, Cl: Constantine ; ssp. trispinosum (Moench) M. — j WMéd. | — « Tas-kha

2933. — C. Casabonae (L.) DC.sensu QS = incl. in Ptilostemon rhiphaeus

— Bractées de l’involucre se terminant par une épine courte, droite ou réfléchie (cf. fig. 2938).....4

4 Plante des marais. Feuilles entières, lancéolées, spinuleuses et longuement ciliées, vertes et glabres engénéral (fig.). Plante vivace et stolonifère, de 60-150 cm. Tige ascendante à la base, simple ou rameuse. Feuilles non spinuleuses en dessus, les radicales atténuées en pétiole ailé; les caulinaires sessiles ou presque,semi-amplexicaules. Capitules petits ou médiocres, solitaires ou en corymbe dense ou lâche. Corolles purpurines ou(rarement) blanches — Endroits humides, ruisseaux — R: Al, Ol, Kl-2-3, AS3, RR: ailleurs — | W Méd.

2934. — C. monspessulanum (L.) Hill.

—Plante terrestre, feuilles hérissées en dessus par de courtes épines subulées (cf. fig. 2938) ... 5

5 Feuilles ± décurrentes sur la tige et les rameaux, à décurrence fortement épineuse; lancéolées, pinnatipartites ou pinnatifides, à divisions comportant des lobes inégaux et divariqués. Plante bisannuelle, de50-150 cm. Tiges sillonnées, à rameaux dressés. Capitules de 2-3 cm de diam., à corolles purpurines, solitaires ou agrégés au sommet de la tige et des rameaux, entourés ou non par un involucre supplé­mentaire de 2-3 bractées foliacées plus courtes que les fleurs — Bois,haies, chemins, terrains vagues — Eur as. — « Asnan » — ( = C.vulgareTen.).

2935. — C. lanceolatum (L.) Hill. incl. in C. vulgare(Savi) Ten.

a) Feuilles glabres en dessous ou lâchement aranéeuses — R: Cl: Kenchela

ssp. eu-lanceolatum Beger

— Feuilles ± blanches-tomenteuses en dessous — I Alg. I (Arènes).

ssp. silvaticum (Tausch) Arènes

— Feuilles non décurrentes sur la tige ou les rameaux ............................................... 6

6 Plante géante atteignant 2-4 m de haut. Capitules globuleux et petits par rapport à la taille (3-4 cm sur2) . Plante vivace à tige tomenteuse et rameuse, à rameaux divariqués. Feuilles tomenteuses en dessous, aranéeuses et faiblement spinuleuses en dessus; pinnatilobées à lobes larges et dentés-épineux; les inférieures atteignant 40­80 cm et en rosette; les caulinaires sessiles et amplexicaules. Capitules à fleurs roses, solitaires ou aggrégées 2-3 à l’extrémité de courts rameaux — Forêts humides et marais (surtout en terrain argileux — CC: dans tout le Tell — W Méd. — « Bagous el Aïd » — (= C. giganteum Desf.).

2936. — C. scabrum (Poiret) Bonnet et Barr.

— Plantes plus modestes quoique puissantes, de 50-120 cm (rarement 2 m sur terrains favorables mais alors capitules ovoïdes). Capitules plus gros (4-7 cm sur 3-4) ................. 7

7 Inflorescence en étroite panicule. Plante très variable, atteignant 2 m en terrain favorable et très réduite sur terrains maigres; bisannuelle. Tige simple. Feuilles régulièrement décroissantes, blanches-aranéeuses en dessous; les inférieures atténuées en pétiole, étalées sur le sol; les caulinaires sessiles et auriculées;toutes pinnatipartites. Capitules généralement très gros (7 cm sur 5), à corolles purpurines. Bractées de l’involucre (à l’exception des internes) recourbées en dehors et épineuses — Sols marneux — R: Kl: Dra el Mizan,A2: Mouzaia, 01: Col de Kerba (Dahra) — End. Alg*

2937. — C. kirbense Pomel

— Inflorescence disposée en corymbe terminal. Tiges robustes et laineu­ses, sillonnées, ramifiées en corymbe. Feuilles épaisses et à bords un peu enroulés, fortement spinuleuses en dessus et blanches-tomenteuses en dessous, pinnatilobées, à segments 2-3 lobés et terminés par une forte épine. Gros capitules de 4 cm sur 3. Involucre aranéeux, à bractées terminées en épine vulnérante (fig.). Fleurs purpurines ou blanches. Plante bisannuelle ou vivace — Forêts, pâturages argileux ou pierreux, steppes, champs arrosés — | W. Méd. I — « Choug el mochekek » Mar Alg Tun

2938. — C. echinatum (Desf.) DC.

a) Plante robuste et élancée (80-120 cm), verte. Feuilles radicales en rosette. Capitules généralement terminaux etsolitaires (parfois, mais rare­ment, agglomérés par 2-3) — R: AS1: Dj. Mzi, Dj. Aïssa — I Baléa­res | — (= C.Willkomminianum Porta et Rigo).

var. willkomminianum (Porta et Rigo) M. inéd.

— Plante plus modeste (20-50 cm). Feuilles radicales non en rosette. Capitules en corymbe dense. Fleurs purpurines ou blanches (forma albiflo- rum M.) — CCC: dans tout le Tell.

var. echinatum (Desf.) Q. et S.

C. arvense (L.) Scop. Alg(A)

C. chrysacanthum (Ball) Jahand. Mar*

C. ducellieri Maire Mar*

C. dyris Jahand. & Maire Mar*

C. maroccanum Petr. Mar*

C. odontolepis Boiss. ex DC. Mar

C. palustre (L.) Scop. [Afr. N. ?]

C. pyrenaicum (Jacq.) All. Mar

C. sidi-guinii Pau & Font Quer Mar*

Cynara L.

Capitules homogames, multiflores, à fleurs tubuleuses toutes hermaphrodites. Corolles bleues (dans notre dition). Involucre à bractées coriaces, plurisériées et imbriquées, se prolongeant en appendice étalé, lancéolé ausom­met, épineux, vulnérant, canaliculé. Réceptacle plan et charnu, garni de soies bifides et denses. Akènes quadrangulaires ou un peu comprimés, à aigrette bien marquée, constituée par des soies plurisériées et épaisses à la base.

1 Feuilles pinnatipartites ou subpinnatiséquées, très grandes; les radicales en rosette et atteignant 30-60 cm;toutes tomenteuses en dessous et vertes et à la fin glabres en dessus; à lobes épineux. Akènes non ailés. Plante vivace à tiges de 20-60 cm. Capitules terminaux, gros (4-5 cm de diam.), ovoïdes. Bractées de l'involucre charnues à la base, lancéolées. Akènes jaunâtres souvent maculés de brun — Pâturages et champs incultes (surtout sur argile)— Toute la zone cultivable — Méd. 1 — var. silvestris (Lamk.) — Gardon, « Khorchef », « Ger- nina >

2939. — C. cardunculus L.

Cynara cardunculus
Photo: Dobignard

— Feuilles bipinnatiséquées (au moins les inférieures), à segments linéaires-lancéolés, se terminant en courte épine; les radicales pétiolées, les supérieures à segments révolutés. Akènes tétragones à angles ailés. Plante vivace à tige simple ou peu rameuse. Capitules gros (4-5 cm de diam.), terminaux et solitaires. Bractées de l’involucre linéaires ou lancéolées, pourprées — Pâturages — 01: Oran, 03: Mascara: var. typica M. — Ibéro-Maur.| — « Fegaa » — (= Bourgaea humilis Coss.). Mar Alg

2940. — C. humilis L., non S. et Sm., nec Viv.

Cynara humilis
Photo: Dobignard

Cynara baetica subsp. maroccana Wiklund Mar

Cynara scolymus L. Culitvé: Mar Alg Tun

Silybum Adans.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses et toutes hermaphrodites. Involucre ovale, à nombreuses bractées robustes et imbriquées; les extérieures et les moyennes se dilatant en appendice foliacé, épineux et denté. Appendice (au moins dans les bractées moyennes) terminé en acumen vulnérant et robuste, canaliculé (fig.)* Réceptacle charnu, couvert de paillettes subulées. Capitules solitaires et terminaux, gros ou très gros (4-8 cm de diam.), purpurins.Akènes glabres, comprimés, à aigrette de soies plurisériées et denticulées (fig.). Plantes puissantes, annuelles ou bisannuelles, à tiges rameuses, sillonnées et non ailées. Feuilles vertes, maculées de blanc,sinuées-pinnatifides, dentées et ± épineuses; les radicales pétiolées et les caulinaires embrassantes.

1 Feuilles radicales glabres ou glabrescentes, épineuses mais à épines faibles; à lobe terminal à peine plus long que les autres. Bractées de l'involucre presque toutes terminées en forte épine brunâtre (celle-ci ne dépassant pas 5 cm de long et généralement renversée en arrière). Plante de 30-150 cm, glabre ou peu aranéeuse.Akènes assez gros, jaunes sillonnés de noir longitudinalement (fig.) — Champs, fossés, lieux incultes, décombres —Nitrophile — CCC: dans tout le Tell Cosm. — « Chouq boutli », « Zaz ». Mar Alg Tun LibEgy

2941— S. marianum (L.) Gaertn.

Silybum marianum
Photo: Dobignard

— Feuilles radicales hispides, épineuses à épines puissantes, à lobe terminal linéaire et nettement plus long que les autres. Bractées externes de l’involucre sans acumen; les moyennes terminées en forte épine (celle-ci atteint6-7 cm et, de plus, elle est droite). Plante robuste comme la précédente, très épineuse dans le haut, à épines blanches mais dorées au sommet — Steppes, pâturages sablonneux et lieux un peu humides — CCC: H, AS: Sud —Ibéro-Maur. — « Noufourk ». Mar Alg Tun

2942— S. eburneum Coss. et Dur.

Silymbium eburneum
Photo: Jeanmonod

Galactites Mœnch « Akichaou », « Chouq el Amir»

Capitules hétérogames et multiflores, à fleurons de 2 sortes: ceux de la périphérie plus grands et rayonnants,stériles; ceux du disque hermuphro-dites et fertiles. Involucre ovale, à bractées toutes imbriquées, entières, seterminant en épine grêle et vulnérante (cette épine continue une nervure médiane très fortement accusée et enrelief, ce qui fait que l’épine paraît émaner du corps de la bractée). Réceptacle plan d’abord, faiblement fimbrié puis nu. Akènes subcylindriques, côtelés, à 10 côtes très fines, munis d’une aigrette à soies plumeuses très fines soudées en anneau à la base et tombant d’une seule pièce (fig.).

1 Capitules solitaires ou subsolitaires au sommet des rameaux, pédonculés à pédoncules blanchâtres, assez gros(15-18 mm de diam.), à fleurs blanches ou rosées, très rayonnantes. Plante de 20-70 cm. Tige blanchâtre. Feuilles soit entières ou ondulées-sinuées: var. elegans (AIL) DC., soit pinnatipartites: var. typica(Fiori et Paol) M. Involucre aranéeux à bractées jaunes, lancéolées-linéaires terminées en très long mucron en alêne, +- vulnérant et souvent à bande noire, décurrent sur la bractée (fig.). Tige peu ailée — Lieux incultes, chemins, rocailles — CCC: tout le Tell — Circumméd. Mar Alg Tun

2943 — G. tomentosus Moench.

Galactites tomentosus
Photo: Chatelain

— Capitules agglomérés au sommet des rameaux et des tiges, peu rayonnants............ 2

2 Bractées externes de l'involucre courtes et peu épineuses, les internes acuminées en une forte épine vulnérante,de 2 cm environ et jaune orange (fig.). Plante de 30-70 cm. Tige ailée sur presque toute sa longueur, à ailes peu interrompues et portant des aiguillons fasciculés par 5 en général. Capitules presque aussi grands que dansl’espèce précédente, purpurins ou blanchâtres, constituant une masse compacte et très tomenteuse au sommet des tiges — Forêts, coteaux incul­tes, pâturages pierreux — CCC: Ol — I Ibéro-Mar. MarAlg

2944 — G. duriaei Spach

— Bractées de l'involucre insensiblement acuminées en très faible épine (fig.). Tige ailée, très épineuse mais àailes très interrompues et portant des aiguillons généralement fasciculés par 3-4. Capitules soit petits (7-10 mmde diam.: var. mutabilis Q. et S.), soit moyens (var. major Batt.). Fleurons d’abord purpurins puis blanchâtres;les périphériques dépassant peu les autres. Akènes très petits — AR: A2, Kl-2-3 — | End. Alg. Tun. |. Alg Tun

2945 — G. mutabilis Spach

Onopordum L.

Capitules grands ou très grands, homogames, à fleurs tubuleuses toutes hermaphrodites et fertiles. Involucre à bractées imbriquées, se terminant par un acumen souvent triquètre et vulnérant. Réceptacle plan, charnu, alvéolé, à alvéoles entourées par une courte membrane dentée. Akènes obovés, sub- tétragones, rugueux transversalement, surmontés d’une aigrette de poils ciliés (ou parfois plumeux), plurisériés (fig. 2947).

1 Plante acaule ou subacaule, bisannuelle, à tige (quand elle existe) non ailée. Feuilles toutes ou presque toutes radicales, très grandes, tomenteuses sur les 2 faces, pinnatifides à lobes triangulaires dentés et épineux. Capitules disposés 1-3 au centre de la rosette de feuilles quand la plante est acaule. Fleurs blanches. Bractées de l’involucre glabres, lancéolées, insensiblement acuminées, faibles, à acumen non vulnérant. Akènes ridés et noirâtres, marbrés, à aigrette 5-6 fois plus longue qu’eux et ciliée — Pâturages pierreux et argileux montagnards— RR: AS1: Dj. Mzi, Dj. Ksel, H1: Djelfa — | W Méd. |. Mar Alg Tun

2946 — O. acaulon L.

Onopordon acaule
Photo: Dobignard

— Plantes nettement caulescentes à tiges ailées .............................................. 2

2 Bractées de l’involucre brusquement contractées en acumen long de 20 mm et étalé (fig.). Tige dressée,tomenteuse, simple ou rameuse, ailée jusqu’au sommet, à ailes sinuées fortement dentées et fortement épineuses. Capitules subsessiles, rapprochés au sommet de la tige ou des rameaux, peu ou pas ombiliqués. Feuilles pinnatifides à lobes subtriangulaires et incisés-dentés épineux — Pâturages sablonneux désertiques — AC: Hl-2, SS1-2 — | AJf. |— « Fariès », « Chouq el fagaa » — (= Carduus arenarius Desf.).

2947 — O. arenarium (Desf.) Pomel

Onopordum arenarium, Djelfa
Photo: Benhouhou

— Bractées de l’involucre insensiblement acuminées en épine ............................... 3

3 Bractées de l’involucre très nombreuses, très étroitement lancéolées ou sublinéaires, longuement atténuées-subulées. Plante puissante pouvant atteindre 1,80 m, bisannuelle, à rameaux étalés. Tige et rameaux avec 2-3 ailes foliacées et épineuses. Feuilles dentées-épineuses, pinnatifides. Capitules généralement solitaires,penchés. Akènes grisâtres et marbrés de noir, à aigrette deux fois plus longue qu’eux. Corolles purpurines — Lieux incultes — RR: AS1: Cheddad: entre Itima et El Ousseuk — I Subméd. Euras. | — (spontané?).

2948 — O. acanthium L.

— Bractées de l’involucre non comme ci-dessus ........... 4

4 Feuilles tomenteuses sur les deux faces. Plante puissante, rameuse, annuelle ou bisannuelle, de 50-120 cm. Tige amplement ailée, à grands rameaux étalés et munis de 6 ailes continues, larges, dentées-épineuses. Feuillesradicales de 30-50 cm de long, pinnatifides à lobes dentés- épineux; les caulinaires régulièrement décroissantes etdécurrentes sur la tige. Capitules ombiliqués, souvent très gros (4-5 cm de diam.), solitaires et terminaux, à fleurs d’un bleu-violacé. Akènes à aigrette deux fois plus longue qu’eux — Champs, lieux incultes, pâturages,forêts — CC: dans tout le Tell — Ibéro-Maur. 1 — « Badaourd ».

2949 — O. macracanthum Schousb.

Onopordum macracanthum
Photo: Dobignard

— Feuilles aranéo-tomenteuses en dessous mais glabrescentes en dessus. Plante puissante, rameuse, annuelle ou bisannuelle. Tige dressée, rameuse, ailée, à ailes étroites, très fortement dentée-épineuse sur toute sa longueur. Feuilles radicales grandes, pinnatifides, à lobes décurrents, dentés et épineux. Capitules gros (3 cm de diam.,épines non comprises), ombiliqués, solitaires et terminaux, à fleurs purpurines. Akènes à aigrette un peu plus longue qu’eux (fig.) — RRR: Al: Pointe Pescade — I End. — (= Carduus algeriensis Munby, O. my- riacanthum Rouy).

2950. — O. algeriense (Munby) Pomel

N.B. — Battandier a signalé à Aïn Ouach, au sud de Biskra, Onopordon minus Rouy qui ne figure dans aucun herbier nord-africain.

O. dissectum Murb.

subsp. dissectum Mar*

subsp. murbeckii (H. Lindb.) Maire Mar

Crupina Cass. « Doumeran »

Capitules hétérogames pauciflores (3-15 flores), radiés. Fleurs périphériques peu nombreuses, stériles; celles dudisque hermaphrodites et fertiles, à corolle subrégulière. Involucre ovoïde-oblong, à bractées peu nombreuses,inégales, imbriquées, très aiguës mais non appendiculées, scarieuses sur les bords (fig. 2951). Réceptacle plan,longuement fimbrié, à paillettes linéaires- subulées. Corolles purpurines possédant des poils trichromes constituant un élargissement sous la corolle. Feuilles inermes, ± pinnatifides, caractérisées par des émergences.

1 Capitules étroits et rétrécis à la base; à 3-7 fleurs, solitaires au sommet de la tige et des rameaux. Akènes noirâtres à taches claires, de 5 mm de long, couverts de poils dorés veloutés, à aréole d’insertion un peu oblique, circulaire ou elliptique. Aigrette noirâtre, plus lon­gue que l’akène. Plante annuelle de 20-70 cm à tige dressée, grêle, à rameaux ascendants et presque aphylles. Feuilles pubescentes-scabres, très petites, filiformes; la plupart des radicales oblongues, sub-sessiles, incisées-dentées, les autres subpinnatiséquées, les toutes dernières bractéiformes (fig.) — Champs pierreux, terrains incultes — RRR: AS1: Dj. Aïssa — | Méd. Mar Alg

2951— C. vulgaris Cass.

Crupina vulgaris
Photo: wwww.crdp.ac-besancon.fr/flore/Asteraceae

— Capitules assez larges et obtus, à 9-15 fleurs ......................................... 2

2 Akènes de 3-3,5 mm de long, fortement comprimés par les côtes, à aréole d’insertion linéaire et très excentrique (oblique). Plante poly­morphe, plus robuste que la précédente (fig.) — Lieux arides — C: dans tout leTell — | Méd. | — (= incl. C. Morisii Moreau). Mar Alg Tun Lib Egy

2952— C. cruspinastrum Vis.

— Akènes de 4,5-5 min de long, peu comprimés, à aréole d’insertion peu oblique et ellipsoïde — R: K2, AS3: Aurès,Hl: Aïn el Hadjar — End. Alg. Mar. I — (— C. vulgaris var. intermedia (Mutel) Batt., Centaurea intermedia Mutel). Mar Alg

2953 — C. intermedia (Mutel) Walp.

Serratula L.

Capitules multiflores: soit homogames à fleurs toutes fertiles, soit hétérogames (les fleurs externes étant femelles et plus grandes), soit enfin dioïques par avortement. Involucre subovale, à bractées multisériées,imbriquées, aiguës, acuminées ou aristées, mais non épineuses (les internes scarieuses au sommet). Réceptacle fimbrié. Akènes oblongs, comprimés et presque bicarénés, surmontés par une aigrette simple à poils denticulés,plurisériés et raides. Plantes vivaces.

1 Capitules cylindriques-oblongs, petits (1-1,2 cm de large au plus), dioïques, disposés en corymbe dense au sommetdes tiges (fig.). Plante glabre ou presque, de taille variable (5-100 cm). Feuilles vertes, finement dentées, les inférieures pétiolées, ovales-lancéolées ou pinnatilobées; les supérieures sessiles. Bractées de l’involucre —violettes vers le haut. Corolles purpurines. Aigrette fauve égalant l’akène — Prairies humides, marais, rocailles —RRR: K3: La Calle — Eurosib. .

2954— S. tinctoria L.

— Capitules nettement plus gros (2-3 cm de diam. ou plus), à fleurs toutes hermaphrodites, solitaires et terminaux................ 2

2 Petite plante de 10-20 cm, pubescente et furfuracée. Capitules coniques ou ovoïdes-coniques, atteignant 4,5cm de long. Feuilles inférieures le plus souvent entières, ovales ou lancéolées (rarement pinnatifides). Bractéesde l’involucre 3-5 nerviées, ovales-lancéolées et furfuracées, à mucron variable et droit (fig.). Akènes à aigrette trois fois aussi longue qu’eux — Terrains arides — AC: Hl-2, AS, 03: Bossuet — | Ibéro-Maur. | — (= Carduuspinnatîfidus Cav.).

2955— S. pinnatifida (Cav.) Poir. = Klasea pinnatifida (Cav.) Talavera

— Plante plus puissante (20-60 cm), glabre. Capitules ou ventrus ou coniques. Tiges simples ou rameuses. Feuilles coriaces avec une grosse nervure blanche; les inférieures longuement pétiolées et parfois pinnatifides, lancéolées ou oblongues, mucronées-dentées. Bractées de l’involucre coriaces, 3-5 nerviées, les extérieures et les moyennes à long mucron réfléchi ou courbe (fig.). Akènes à aigrette deux fois aussi longue qu’eux — Forêts claires, broussailles, pâturages — j Sicile A.N. j.

2956. — S. cichoracea (L.) DC.

a) Capitules cylindriques. Tiges feuillées jusqu’en haut — R: 03: Bossuet, Tlemcen; AS1: Dj. Aïssa, Dj. Amour

— S. propinqua Pomel = Klasea flavescens subsp. mucronata (Desf.) Cantó & Rivas Mart.

var. propinqua (Pomel) M.

— Capitules ventrus. Tiges dégarnies dans le haut — AC: tout le Tell — (= S. flavescens Batt. non Poiret).

ssp. mucronata (Desf.) Lacaita

Centaurea L. (Centaurée)

Capitules multiflores à fleurs homomorphes ou dimorphes. Involucre ovoïde ou globuleux à bractées imbriquées sur plusieurs rangs. Bractées soit homomorphes soit dimorphes, soit polymorphes. On y distingue pour la classification: les bractées extérieures (ou inférieures) plus courtes; les bractées moyennes (dont la morphologie sera particulièrement exploitée); les bractées internes ou supérieures. Les bractées sont surmontées ou non par un appendice différencié. Cet appendice, très utilisé en systématique, peut être scarieux ou non, penné, pectiné,triangulaire, décurrent (se prolongeant sur le corps de la bractée), armé, constitué par une ou plusieurs épines,etc. Réceptacle plan ou subplan, garni de soies abondantes. Fleurs marginales généralement neutres et souvent rayonnantes; celles du disque hermaphrodites et ± irrégulières. Anthères sagittées à la base. Style à branchescour­tes. Akènes oblongs ou ovoïdes, lisses, à hile latéral, profond, barbu ou non. Aigrette soit absente, soitprésente et simple ou double, persistante ou caduque. Plante herbacées, annuelles ou vivacés. La délimitation du genre varie considérablement suivant les auteurs. Nous en avons séparé les genres: Serratula, Crupina, Rhaponticum, Stephanochilus, Volutaria(Amberboa), etc., dont on trouvera les caractères différenciels dans la clé générale des Cynarées. De nombreux hybrides ont été signalés dans notre dition. Ils sont men­tionnés après la clé générale.

1 Fleurs bleues (au moins celles du disque). Plante bisannuelle de 30­100 cm. Feuilles non décurrentes sur la tige; les inférieures pinnatipartites; les supérieures entières et linéaires. Capitules solitaires au sommet de la tige ou des rameaux. Fleurs de la périphérie rayonnantes; sont parfois roses ou blanches. Bractées de l’involucre à marge étroite, scarieuse, blanche ou brune, régulièrement dentée-ciliée et comportant des cils ordinairement argentés. Akènes à hile barbu et à aigrette égalant presque le corps — Cultivé et parfois sub­spontané — Champs,moissons — Subcosm. — « Bleuet ».

2957 — C. Cyanus L. = Cyanus segetum Hill

— Fleurs (au moins celles du disque) blanches, roses, jaunes ou purpurines .......................2

2 Bractées de l’involucre toutes ±: arrondies au sommet et ne présentant pas d’appendice différencié (fig.)............................ 3

— Bractées de l’involucre - au moins les moyennes - présentant un appendice différencié et variable suivant les cas .................4

3 Akènes à aigrette plus longue qu’eux. Capitules globuleux de 20-25 mm de diam. Plantes vivaces, fermes, dressées, puissantes (60-150 cm), glabres. Feuilles radicales grandes, très vertes. Capitules terminaux, à fleurs jaunes. Akènes obscurément tétragones, glabres. Aigrette double (fig.) — Broussailles du Tell.

2958 — C. africana Lamk. = Rhaponticoides africana (Lam.) M.V. Agab. & Greuter

a) Feuilles radicales indivises, oblongues ou elliptiques, dentées (rarement lyrées-pinnatifides) — CCC :dans le Tell — | Ibér.-Sicile-N .A. — (= C. tagana Brot., C. simplex Cav.).

var. tagana (Brot.) M.= Rhaponticoides africana

— Feuilles toutes 1-2 pinnatifides — RR: Cl: Dj. Itche Ali — End. Alg. Tun|.

var. africana (Bonnet) M.

— Akènes à aigrette deux fois plus courte qu’eux. Capitules globuleux, de 15-20 mm de diam. Plante vivace, vert glauque. Feuilles pinnatiséquées à segments aigus. Capitules à fleurs jaunes. Bractées de l’involucre à margehyaline — RRR: Batna (herb. Cosson). — Italie I-

2959. — C. alpina L. = Rhaponticoides alpina (L.) M.V. Agab. & Greuter

4 Bractées de l’involucre à appendice très caractéristique et constitué par des épines égales, courtes et disposées en éventail sur un même plan horizontal: appendice «pédalé» (fig.). Plante annuelle de 30-60 cm. Feuilles inférieures lyrées, les moyennes lyrées-pinnatifides, décurrentes sur la tige; les supérieures linéaires, dentéeset aussi décurrentes. Fleurs purpurines, les périphériques rayonnantes. Akènes à aigrette rousse et plus courte quele corps — Terrains incultes — CC: Tell — | W Méd. | — « Ouden en naadja ».

2960. — C. napifolia L.

— Appendice non pédalé ..................... 5

5 Feuilles supérieures lancéolées, entières ou dentées et présentant à la base deux appendices stipuliformes(fig.). Akènes à aigrette interne absente (l’extérieure existe mais est caduque). Plante frutescente à la base, de 50-150 cm. Feuilles rudes, les inférieures hastées. Bractées de l’involucre à appendice triangulaire, scarieux, à 5-7 cils subulés, le terminal plus long (fig.). Fleurs purpurines. Akènes fauves, marbrés de brun — Champs,rocailles — A2: La Chifïa, Mouzaïaville — W Méd. |.

2961. — C. sempervirens L.

= sensu Afr. N. Cheirolophus mauritanicus (Font Quer) Susanna

— Feuilles sans appendices stipuliformes. Akènes soit sans aigrette soit à aigrette double ....... 6

6 Bractées de l’involucre à appendice — au moins dans les bractées moyennes — à la fois: cucullé, scarieux,arrondi, entier ou ne comportant que des denticulations courtes ou un court mucron scarieux (fig. 2962-64)..............7

— Bractées de l’involucre — au moins les moyennes — à appendice non arrondi et comportant: soit des épines, soitdes laciniures ± marquées ................................. 9

7 Akènes chauves (fig.)- Plante vivace de taille variable. Feuilles rudes et fermes. Capitules solitaires àfleurs purpurines (fig.).

2962. — C. amara L.

sensu Afr. N.= C. jacea subsp. gaudinii (Boiss. & Reuter) Gremli

a) Appendices entiers. Capitules globuleux (var. angustifolia (Rchb.) Briq.) — Montagnes: trois provinces — I Eur.Afr. Nord

ssp. angustifolia Gremli

= C. jacea subsp. gaudinii

— Appendices ciliés, bruns ou brunâtres. Capitules oblongs — Marais — Al: Rassauta, A2: Miliana, K3: La Calle —| Endém. Alg. Tun. j — (= A. Ropalon Pomel).

ssp. ropalon (Pomel) Arènes

— Akènes à aigrette +- marquée ..................... 8

8 Akènes à aigrette courte. Fleurs purpurines (rarement blanches). Plante vivace à tige marquée mais courte. Feuilles inférieures pinna­tifides, les supérieures entières. Bractées entièrement cachées par leur appendice. Appendice amplement taché de brun, entier et se terminant par un mucron constitué par le prolongement de la nervure médiane (fig.) — RR: AS1: Djebel Amour — j Ibér. Rnss. Ital. | — var. mauritanica Batt.

2963. — C. alba L. sensu Afr.N. = C.djebel-amouriGreuter

— Aigrette plus longue que l’akène (fig.). Fleurs jaunes safranées. Plante vivace acaule ou subacaule. Feuilles grandes, entières, lyrées ou pinatifides, pétiolées à pétioles enfoncé dans un tomentum laineux. Capitules de 2 cmde large sur 2,5 de long, ovoïdes-coniques. Bractées moyennes, appendice présentant de fines denticulations (fig.)— Forêts et pâturages des montagnes — 03: Tlemcen, Bossuet — | End. Alg. Mar. |.

2964. — C. nana Desf.

Centaure nana
Photo: Dobignard

9 Bractées de l'involucre bordées de noir, à appendice très longuement lacinié et fortement récurvé (fig.2966). Capitules involucrés par des feuilles bractéales. Fleurs périphériques à corolles amplement rayonnantes................. 10

— Bractées non bordées de noir. Autres caractères non réunis ............ 11

10 Plante annuelle, grêle, souvent étalée sur le sol. Corolles jaune d’or. Capitules assez petits (2-3 cm dediam.). Bractées à appendice comportant 5-7 lanières très longues (fig.). Akènes à hile lobé à lobes égaux(cruciforme) et à aigrette égalant environ le tiers du corps de l'akène — Pâturages arides — Al, A2, Hl-2 — | End.Alg. Mar. ! « Soguia ».

2965. — C. involucrata Desf.

— Plante annuelle, bisannuelle ou vivace; à tiges de 10-50 cm, décombantes et souvent flexueuses. Corolles généralement purpurines mais parfois jaune pâle ou blanches. Capitule gros (4 cm de diam. ou plus). Bractées du précédent (fig.). Akènes à hile quadrilobé mais à lobes inégaux. Aigrette variable (2 à 4 fois plus courte quel'akène) — Pâturages, clairières — CCC ; tout le Tell — | Méd. I — « Seguia », « Djouz » — Polymorphe — (incl. C. Claryi Deb.).

2966. — C. pullata L.

Centaurea pullata var.pullata, Tizi-Izli
Photo: Dupont
Centaurea pullata var. claryi, Senoual
Photo: Dupont
Centaurea pullata var. albiflora,
Ouazzane, Photo: Dobignard

11 Bractées moyennes de l'involucre lancéolées-aiguës; à appendice comportant des denticulations régulières, non épineuses et en petit nombre (fig.). Tige et feuilles tomenteuses-blanchâtres. Feuilles très découpées, les inférieures bipinnatipartites à lobes oblongs. Plante vivace à souche ligneuse. Capitules petits, de 1-1,5 cm de diam., disposés en corymbe composé et très rameux. Corolles roses. Akènes petits, striés, à stries blanchâtres et bien apparentes. Aigrette présente et courte (1/3 environ de l’akène — RR: K.3: Bône, Cap de Garde: var.gymnocarpa (Moris) Fiori, subvar. papposa (Coss.) Q. et S. | Italie-Dalmatie |.

[2967. — C. cineraria L.] = sensu Afr.N. C. papposa (Coss.)Greuter

— Caractères ci-dessus non réunis ............................. 12

12 Appendices des bractées à 5-7 longues lanières; fortement récurvés (fig. 2965). Capitules involucrés pardes feuilles bractéales. Fleurs jaune d’or, les périphériques à corolles longuement rayonnantes. Plante annuelle,multicaule et à tiges décombantes. Feuilles non décurrentes sur la tige (cf. plus haut).

C. involucrata

Centaurea involucrata, Rif
Photo: Justin
Centaurea involucrata, Rif
Photo: Dobignard

— Caractères ci-dessus non réunis ............................. 13

13 Bractées de l’involucre à appendices noirs ou brun-foncés, à contour arrondi, longuement ciliés-pectinés àcils très nombreux, réguliers et disposés sur plusieurs étages latéraux, plats et dressés (fig.). Plante vivace. Feuilles inférieures ovales-lancéolées, atténuées en pétiole, sinuées-dentées, les supérieures sessiles,oblongues-lancéolées. Gros capitules solitaires à fleurs purpurines (rarement blanches). Bractées cachées par les appendices. Akènes à aigrette très courte — Bois, chemins — Ol: Oran (adventice ?) - Subatl.

2968 — C. nigra L.

— Bractées à appendice non comme ci-dessus ................... 14

14 Bractées de l’involucre à appendice constitué par une forte épine vulnérante (sans épines secondaires latérales ou basales). Plante subacaule cespiteuse, de petite taille (10-15 cm). Feuilles lyrées-pinnatifides; les basilaires longuement pétiolées, évaginées et semi- ampexicaules. Capitules terminaux de 1 cm2 (fleurons et épines non compris). Appendice des bractées avec un tomentum blanchâtre à la base interne. Corolles longuement exsertes,jaunes. Akènes chauves, de 4 mm de long env. — Rochers et ravins des montagnes arides — R: AS1 — End. des confinsalgéro-marocains

2969 — C. musimonum Maire

— Bractées de l’involucre à appendice non constitué par une épine unique ..... 15

15 Bractées de l'involucre — au moins les moyennes — à appendice du type penné ou pectiné: une épine (ou une partie) médiane ± marquée comportant latéralement et sur une distance ± grande, des épines plus courtes ou descils en nombre plus grand ............................ 16

— Bractées de l'involucre — au moins les moyennes — à appendice du type palmé: une épine (ou une partie) médiane st accompagnée à la base seulement par des épines ou des cils disposés en éventail ou en rangée oblique .......... 26

16 Capitules absolument noyés dans un tomentum aranéeux caractéristique. Plante annuelle, canescente et dichotome. Feuilles linéaires-oblongues. Capitules globuleux, gros, terminaux ou subsessiles dans les dichotomies. Fleurs jaunes. Bractées à appendice constitué par une épine dorée, vulnérante, de 1 cm de long env. et comportant 5-8 spinules latérales disposées à angle droit (fig.). Akènes de 3-4 mm, à aigrette noire et plus longue qu’eux(fig.) — Forêts, pâturages arides — AR: 01-2-3, A2, Kl-2, Hl-2 — Ibéro-Maur. | — « Bellala ».

2970— C. eriophora L.

— Capitules non noyés dans un tomentum aranéeux (ils peuvent toutefois être aranéeux)..................................17

17 Bractées moyennes de l'involucre de petite taille (1-1,2 cm de long appendice compris). Epine médiane des bractées faible et très peu ou non vulnérante ......................................... 18

— Bractées moyennes de l’involucre de grande taille (2,5 cm au moins et jusqu’à 5 cm de long appendice compris).Epine médiane forte et vulnérante ............................................... 22

18 Plante annuelle. Bractées de l’involucre à appendice comportant 2-6 épines latérales et non scarieux à labase (fig.). Plante de taille variable. Tige droite et rude, étroitement ailée. Feuilles décurrentes sur la tige. Capitules petits (1 cm de large sur 1,5 cm de long, souvent en corymbe dense, ± aranéeux, à fleurs jaunes et glanduleuses. Appendices à épine médiane ± récurvée. Akènes de 3 mm env., grisâtres et pubescents, à aigrette plus courte ou égalant le corps — Champs, pâturages arides — AC: dans toute l’Algérie — Circum- méd. j — Croix deMalte, « Alitime ».

2971— C. melitensis L.

Centaurea melitensis
Photo: Dobignard
Centaurea melitensis
Photo: Dobignard

— Plantes vivaces. Bractées de l’involucre à appendice comportant souvent à la base une partie scarieuse blanchâtre.........................................19

19 Feuilles toutes 1-2 pinnatifides. Plante vivace à tiges courtes, dressées ou décombantes. Feuilles pubescentes-cendrées, variables, non décurrentes sur la tige. Capitules petits (en moyenne: 7-8 mm sur 15),solitaires mais constituant des inflorescences ± denses. Appendice avec une épine molle centrale et 5-8 laciniures latérales et molles (fig.), scarieux, blanchâtres à la base. Fleurs purpurines. Akènes à aigrette très courte; pubescente et à stries longitudinales généralement bien marquées — Polymorphe — Forêts claires et pâturages pierreux — Oranie, 03: Bossuet, Ghar-Rouban, H1: Sersou, AS2: Djebel Amour: ssp. Spachii (Schultz-Bip.) Emb. etM. — [ Ibéro- Maur. | — (incl. C. vulnerariaefolia Pomel, C. angulosa Pomel, C. polyphylla Pomel) — (= C. incanaLag. non Desf., C. Lagascae Nym.).

2972— C. tenuifolia Dufour = spp-

— Dernières feuilles linéaires ...................................... 20

20 Appendice des bractées en forme de capuchon, comportant une épine médiane et 8-12 laciniures latérales(fig.)* Aigrette plus longue que l’akène. Plante vivace, élancée, de 40-70 cm. Feuilles laciniées, non décurrentes sur la tige. Capitules ovoïdes, de 1-1,5 cm de diam. Fleurs purpurines. Akènes pubescents — Steppes et pâturages —R: AS2: Dj. Amour, AS1: Dj. Aïssa, Dj. Mzi — | Ibéro-Mar.

2973 — C. pomeliana Batt.

subsp. rouxiana (Maire)Breitw. & Podlech

subsp. pomeliana

— Appendice plan ou simplement récurvé en dehors. Aigrette plus courte que l’akène ou l’égalantpresque ...............................21

21 Appendice des bractées sans partie scarieuse blanchâtre ou à partie scarieuse peu marquée; à 8-12 laciniures latérales (fig.). Plante suffrutescente à la base, de 40-60 cm, très rameuse, formant des buissons serrés, intriqués. Feuilles supérieures non décurrentes sur la tige. Petits capitules de 5 mm de large sur 15 mm de long, solitaires. Appendices à épine médiane fortement récurvée. Fleurs purpurines. Akènes pubescents, ventrus, noirs, à 4 stries marquées. Aigrette égalant le 1/3 de l’akène — AR: A2, 03, Cl, Hl-2 — [ Alg. Tun.

2974— C. parviflora Desf.

— Appendice des bractées à partie scarieuse-blanehâtre très marquée et à 10-14 laciniures (fig.). Plante ligneuse à la base, de 30-40 cm, cendrée-pubescente. Tiges rameuses. Rameaux rigides. Feuilles pinnatilobées à lobes linéaires; non décurrentes sur la tige. Petits capitules de 5-10 mm de large sur 15 mm de long, à fleurs purpurines. Bractées à nervures très apparentes — Rocailles — | End. *

2975 — C. tougourensis B. et R.

a) Aigrette trois fois plus courte que l’akène, l’interne semblable à l’externe — AS3: Aurès, Cl: Dj. Tougour,Dj. Guethiane — « Guadoust ».

ssp. tougourensis Q. et S.

— Aigrette égalant presque l’akène; l’interne beaucoup plus courte que l’externe — Hautes montagnes du Sahara central — (= C. Foucauldiana M.) « Adjalil ».

SSp Foucauldiana (M.) Q. et S. = C. foucauldiana Maire

22 Bractées moyennes de l’involucre à appendice très ample, triangulaire, de 1 cm de largeur, à nombreuses laciniures latérales (fig. b). Plante vivace, acaule ou caulescente. Feuilles pubescentes, souvent pinnatipartites,non décurrentes sur la tige. Gros capitules (3-4 cm de large sur 4-4,5 cm de long) à fleurs jaune citron. Akène sgros (4-5 mm de long), à aigrette brune égalant le corps de l’akène — Forêts, pâturages — CC: Oran, 03, H1: Aïnel Hadjar, Cl: ssp. Boissieri M. — « Nagour » — (= C. acaulis Batt. et Trab., non Desf.).

2976 — C. acaulis L. p.p.

— Bractées moyennes de l’involucre à appendice très étroit et très long (véritable épine) …… 23

23 Corps des bractées moyennes et appendice de couleurs différentes (corps jaunâtre et appendice brun-noir).Appendice constitué par une épine fine et longue (2-2,5 cm) avec 4 épines plus courtes (2-3 de chaque côté) (fig.). Plante annuelle du Tell et des hauts plateaux, à tige ailée. Plante pubescente laineuse, de 20-40 cm. Tiges rameuses, divariquées. Capitules terminaux ou situés dans les dichotomies, à fleurs jaunes, involucrés par des feuilles bractéales linéaires et courtes, ovoïdes coniques. Akènes noirs, très petits, à aigrette blanche et plus longue qu’eux — Champs, pâturages arides — AC: Cl-3, Hl-2 Ibéro-Maur. — (= C. pterodonta Pomel) — « Neggar ».

2977— C. maroccana Baill.

— Corps des bractées moyennes et appendices concolores. Plantes sahariennes et vivaces ...... 24

24 Fleurs jaunes. Plante glabre, multicaule, élancée (40-50 cm) et rigide. Feuilles lancéolées, entières oulobulées à la base, coriaces et pétio­lées. Gros capitules (2 cm de large sur 3 de long), bractées avec 3-7 épineslatérales courtes (fig.). Akènes jaune clair, de 3-4 mm, à aigrette aussi longue ou plus longue que le corps(fig.) — RR: AS3: Aurès méridional, SS2: Oued Biskra — | Alg. Tun. | — (= C. pubescens Willd. ssp. omphalotrichaBatt.).

2978 — C. omphalotricha Coss. et Dur.≡ C. pubescens subsp. omphalotricha Batt.

— Fleurs purpurines............................ 25

25 Akènes chauves. Appendice des bractées comportant une épine médiane de 2,5-3,5 cm accompagnée de 2 à 4 épines plus courtes (fig.). Plante à tiges courtes, multicaules. Feuilles non décurrentes sur la tige, lyrées ou pinnatifides, les supérieures presque entières. Gros capitules. Akènes gros (5 mm), cylindriques. Plante à port de C. calcitrapa — Pâturages rocailleux et sablonneux — RR: AC, SC, SO, R: SS — I Sah. ! — « Hahetouch ».

2979 — C. pungens Pomel

Centaurea pungens
Photo:Chatelain

— Akènes à aigrette aussi longue qu’eux (fig.). Appendice des bractées à épine médiane de 2-4 cm et accompagnée de 8-10 épines plus courtes. Plante rameuse à feuilles caulinaires semi-amplexicaules, oblongues et dentées. Gros capitules ovales-globuleux. Akènes lisses, oblongs, gros (5-7 mm de long) — RRR: SC: Erg Ti Mouna.

2980— C. senegalensis DC.

26 Fleurs jaunes ou jaunâtres (dans notre dition) ..................... 27

— Fleurs roses, purpurines ou blanches ..................... 35

27 Plantes vivaces ...................... 28

—Plantes annuelles ....................... 33

28 Bractées de l'involucre à appendice constitué par 5 épines minuscules (fig. 2999 a): var. phaeolepis Q.et S., fleurs jaunes), cf. plus loin.

2996— C. phaeolepis p.p.

— Appendices non comme ci-dessus .......................... 29

29 Appendice des bractées moyennes très étroit, spiniforme, de 1,5-2 cm de long et portant à la base des laciniures de part et d’autre (fig.)* Plante cendrée, canescente et un peu laineuse ou parfois glabre. Feuilles radicales 1-2 pinnatipartites, les caulinaires décroissantes et non décurrentes sur la tige. Gros capitules ovoïdes-coniques. Akènes à hile poilu et à aigrette nettement plus longue que le corps. — Polymorphe — Pâturages arides — Ibéro-Maur. — C. incana Desf., non Lag. Nec Ten.

C. pubescens Wild.

a) Plante cendrée-canescente. Très polymorphe (incl. C. saharae Pomel) — CC: dans toute l’Algérie — (= C.pubescens Willd.).

ssp. pubescens (Willd.) M.

— Plante glabre — RR: AS2: Dj. Amour — (C. amourensis Pomel).

ssp. amourensis (Pomel) Batt.

subsp. saharae (Pomel) Dobignard,

— Appendice des bractées moyennes à épine fort peu marquée (5 mm env.), scarieux....30

30 Plante à tige très nette, anguleuse et raide. Bractées moyennes de l’involucre à appendice comportant uneépine faible flanquée par des cils plus courts (fig. 2994 a) — R: AS1: ssp. Battandieri (Hochr.) M., var. citrinaM. (cf. plus loin).

2991. — C. granatensis p.p.

— Plante acaule ou subacaule. Appendice des bractées moyennes très large (1 cm) et très court (5-6 mm), scarieux etcilié de part et d’autre d’une épine courte de 5 mm env. — Constantinois — ssp. Balansae (B. et R.) M. — (= C. Choulettiana Pomel). Cf. plus haut — (fig. 2976 b).

C. acaulis p p

31 Feuilles décurrentes sur la tige .......................... 32

— Feuilles non décurrentes sur la tige ..................... 33

32 Akènes ne dépassant pas 3 mm de long et à aigrette blanche. Bractées moyennes de l’involucre et appendicesconcolores. Appendice à épine médiane de 1-3 cm, vulnérante et accompagnée par 4-8 épines courtes (fig.). Plante +- aranéeuse, lisse ou peu scabre. Involucre aranéeux ou tomenteux. Capitules solitaires, à fleurs peu ou pas glanduleuses. Akènes à aigrette plus longue que la graine — Terrains arides, champs incultes — Méd. As. — Chardondoré.

2982 — C. solstitialis L.

a) Bractées externes de l’involucre à épine médiane courte et égalant environ les épines latérales. Plante lisse, blanchâtre-aranéeuse ou tomenteuse. Feuilles supérieures aiguës ou mucronées — Signalés en Algérie mais présence non confirmée.

ssp. solstitialis Q. et S.

— Bractées externes de l’involucre à épine médiane nettement plus longue que les épines latérales. Plante en général un peu scabre, blanc- verdâtre. Feuilles supérieures à sommet spineseent — RR: Cl: Cons­tantinois — |Ital. A.N. | — (— C. Schouwii DC.).

ssp. schouwii (DC.) Q. et S.

— Akènes gros: 5mm de long sur 3 de large, à aigrette fauve (fig). Bractées moyennes de l’involucre à corps et appendice discolore (corps jaunâtre et appendice noir ou brun-noir). Appendice à 7-9 fines épines disposées en éventail la médiane de 1,5 env. et les latérales plus courtes (fig.). Plante rigide de 40-60 cm. Tiges soitsimples, soit rameuses et divariquées. Feuilles pubescentes, les supérieures linéaires, sessiles et lancéolées. Capitules solitaires, de 1,5-2 cm de large sur 4 cm env. de long. Bractées à appendice dressé ou récurvé en dehors. Aigrette égalant environ l’akène — Champs, pâturages, clairières — AC: A2, 03 — | Ibéro.-Maur. | — « Bou neggar ».

2983. — C. sulphurea Willd.

Centaurea sulphurea
Photo: Dobignard

33 Akènes chauves et minuscules (2 mm). Plante puissante, de 40-60 cm et à aspect de C. nicaeensis. Feuillesnon décurrentes sur la tige, les inférieures lyrées-pinnatifides, les caulinaires semi-amplexicaules, lobées oudentées. Capitules petits (10 mm de large sur 10-15 de long épines non comprises), à fleurs non rayonnantes,terminaux et solitaires. Bractées à appendice avec une épine subulée, de 1,5 cm env., élargie à la base et accompagnée par 3-4 épines minuscules (fig.) — Pâturages argileux et rocailleux — RR: AS2: Aflou — | Alg. Mar. !— (= C. atlantica Pomel, C. nicaeensis AIL ssp. atlantica (Pom.) Batt.).

2984. — C. Riaeana Rchb. f.= C. atlantica Pomel

— Akènes à aigrette nettement marquée ............................ 34

34 Fleurs jaunâtres. Tige presque nulle et se terminant par un capitule sous lequel naissent des rameaux dh longs et terminés par des capitules. Bractées à appendice composé de 3-5 épines très courtes (5 mm au plus); lamédiane un peu plus longue (fig.). Feuilles non décurrentes sur la tige, les inférieures lyrées. Capitules de 1,5cm de diam. env., involucrés par les feuilles supérieures. Akènes jaunâtres, d’aspect vernissé, à hile tin peu barbu à la base (mais à barbe caduque). Aigrette égalant le corps de l’akène et plus claire que celui-ci (fig.) —Pâturages sablonneux désertiques — AC: SS, RR: SS1 — A. N. | — (= C. Delilei Godr.).

2985. — C. furfuracea Coss. et Durieu

Centaurea furfuracea, Tunisie
Photo: Dobignard

— Fleurs nettement jaunes. Tiges nettement marquées et non comme ci-dessus. Plante très polymorphe. Feuilles inférieures pétiolées et lyrées; les supérieures sessiles et amplexicaules. Capitules de 1-1,5 cm de large sur 2,5-3 cm de long. Akènes pâles, de 3 mm de long env. et à aigrette deux fois plus courte — Forêts claires, champset pâturages arides — CCC: tout le Tell — Très polymorphe — W. Méd. \ — « Lettine ».

2986. — C. nicaeensis All. = C. sicula L.

a) Bractées à appendice dont l’épine médiane est très marquée (jusqu’à 2 cm) et de couleur claire, accompagnée par de courtes épines en nombre variable (fig. a) — (incl. C. barbara Pomel, C. fuscescens Pomel —

ssp. nicaeensis Q. et S. = C. sicula L.

— Bractées à appendices dont l’épine médiane est très courte (3-4 mm) et de couleur noire (fig. b). Pourrait être,d’après R. Maire, un hybride de C. nicaeensis avec C. granatensis ssp. Battandieri — RRR: AS1: Dj. Aïssa.

ssp. walliana M. = C. sicula L.

35 Fleurs blanches ou blanchâtres. Plantes annuelles ou bisannuelles....... 36

— Fleurs purpurines (au moins les périphériques) .......................... 37

36 Bractées de l’involucre à épines faibles et courtes (5-7 mm de long au plus). Akènes à aigrette courte mais nette de 20-30 cm. Feuilles non décurrentes sur la tige, sessiles, semi-amplexicaules. Petits capitules de 1-1,2 cm de large sur 1,5 cm de long (fleurons non compris). Tiges et feuilles tomenteuses. Appendice des bractées souvent récurvé, comportant à la base 2-4 petites épines auxiliaires. Akènes très petits (2-3 mm) à aigrette 2-3 fois plus courte qu’eux. Aigrette peu fournie (fig.) — R: SS2: Biskra, Cl: Bibans, Hd — | Alg. Tun.

2987— C. microcarpa Batt.

— Bractées de l’involucre (au moins les moyennes) à épine médiane très forte et vulnérante (1,5-2,5cm de long)'(fig.). Akènes chauves (cf. plus loin) ................................... C. calcitrapa p.p.

37 Plantes annuelles ou bisannuelles ..................... 38

— Plantes vivaces ........................ 40

38 Bractées de l’involucre à appendice dont l’épine médiane est à la fois puissante, de même couleurque le corps, très longue — plus de 2 cm — et à 4-6 épines latérales courtes (fig.). Plante bisannuelle de 20-40cm. Tige dressée, sillonnée, très rameuse, à rameaux divariqués et formant buisson. Feuilles non décurrentes sur la tige, molles, vertes et pubescentes. Capitules involucrés à la base par des feuilles bractéales. Epine médiane des bractées canaliculée à la base interne. Akènes blanchâtres, marbrés de brun — Pâturages, cultures, lieux incultes et décombres — CCC partout — I Euryméd. I Chausse-trappe, chardon étoilé « Hassak » « Bou Neggar ».

2988— C. calcitrapa L.

Centaurea calcitrapa
Photo: Dupont

— Bractées de l’involucre à appendice dont l’épine médiane est soit très petite et fragile (3-4mm), soit de moinsde 1,5cm en n’étant pas de même couleur que le corps .............................. 39

39 Epine médiane des appendices des bractées moyennes de même longueur que les épines latérales, 7-9 épines au total (fig. PL 106). Plante pubescente de 20-50 cm, raide. Feuilles non décurrentes sur la tige; les inférieures lyrées-pinnatifides, les supérieures linéaires ou lan- céolées-linéaires. Capitules petits et peu épineux. Akènes blancs, blanchâtres ou fauves, à aigrette plus courte que le corps (l’aigrette externe est blanche et l’interne —nettement plus petite — est brune) — Forêts claires, pâturages arides — CCC: Tell occidental — | Alg. Mar. I — «M’rar ».

2989. — C. infestans Durieu

— Epine médiane des appendices des bractées moyennes 4-6 fois aussi longue que les épines latérales; celles-ci en nombre variable et décur­rentes sur le corps de la bractée (fig.)* Plante rigide, de 30-60 cm. Feuilles non décurrentes sur la tige; les supérieures sessiles, lancéolées, ± embrassantes. Petites capitules de 1cm de large sur 2 de long fleurons compris mais sans les épines), non involucrés par des feuilles bractéales. Appendice des bractées moyennes décurrent sur 1* écaille. Akènes petits, blanchâtres, à aigrette plus courte que lecorps — Champs, pâturages argileux et pierreux — CCC: Tell: ssp. algeriensis Coss. et Dur. — | Alg, Mar. I (lassp.) — « Bou neggar ».

2990. — C. diluta Ait.

subsp. diluta Mar

subsp. algeriensis (Coss. & Durieu) Maire Mar Alg


40 Bractées moyennes de l’involucre à appendice comportant une épine faible (ou pas d’épine) flanquée latéralement par des cils l’égalant ou plus courts et étagés sur plusieurs rangées obliques.................41

— Bractées moyennes de l’involucre à appendice comportant uniquement des épines, celles-ci étant rayonnantes à partir — sensiblement d’un même lieu (disposition très nettement palmée) ................. 42

41 Akènes à hile barbu. Plante multicaule à tiges raides. Gros capitules solitaires au sommet de la tige et des rameaux. Pour les appendices (cf. fig. b) — Forêts, pâturages, rochers | W. Méd.

2991. — C. granatensis Boiss.= non DC. C. malinvaldiana Batt.

a) Feuilles radicales un peu laineuses, à pétiole noyé dans un tomentum laineux — Montagnes calcaires — RR: AS1 :Dj. Antar — (= C. malinvaldiana Batt.).

ssp. Malinvaldiana (Batt.) M. ≡ C. malinvaldiana Batt.

— Feuilles glabres ou glabrescentes. Fleurs purpurines (var. purpurea M.) ou citrines (var. citrina M.) — Montagnesgréseuses — R: AS1 — (= C. Cossoniana Batt., non Bail., C. Malinvaldiana var. Cossoniana Batt., C. BattandieriHochr.).

ssp. Battandieri (Hochr.) M. = C. malinvaldianaBatt.

— Akènes à hile glabre. Plante à tiges grêle set aranéeuses. Rameaux dressés-étalés. Capitules solitaires sur delongs rameaux, non invo­lucrés par des feuilles bractéales. Bractées de l’involucre à appendice à marge amplement scarieuse et à laciniures latérales égalant souvent l’épine médiane. Akènes à aigrette généralement très courte -Forêts, pâturages rocailleux: ssp. affinis (Friv.) M. — I Ital. N.A.

2992. — C. dissecta Ten.

a) Aigrette double, l’interne nettement marquée. Capitules de 10 mm de large sur 15-20 de long — RR: Cl :Bou Taleb — (= C. Olivieri Pomel, C. Parlatoris Heldr.) ...................................

var Parlatoris (Heldr.) Q. et S. = C. vesceritensis Boiss.

— Aigrette double, l’interne presque nulle. Capitules plus petits — R: AS3: Aurès — (= C. vesceritensis B.et R.).

var. vesceritensis Q. et S. = C. vesceritensis Boiss.

42 Bractées de l'involucre — au moins les inférieures — à appendice épineux, à la fois latéralement et sur la face interne (fig. 2993 et fig. 2994 a). Plantes très épineuses et à tiges ailées ............. 43

—— Bractées de r involucre soit simplement ciliées, soit épineuses mais à épines situées seulement latéralement sur l’appendice ................ 44

43 Plante tellienne. Epine centrale des bractées moyennes de l'involucre atteignant 20-35 mm de long,accompagnée de 6-8 épines basales plus courtes (fig-)- Epines soit de même couleur que le corps de la bractée, soitplus pâles. Plante robuste de 30-60 cm. Tiges complètement ailées à ailes sinueuses et dentées-épineuses,tomenteuses. Capitules de 2>5-3 cm de large, parfois plus (épines non comprises). Feuilles linéaires, les inférieures sinuées-dentées et pétiolées. Akènes gros (5 mm sur 2), jaunâtres et légèrement pubescents, à aigrette plus courte que le corps et à hile très gros (fig.) — Sur sables surtout — Localisée en Algérie occidentale 01-2-3,AS1, vient toutefois à l’est jusqu’à Affreville — « Chebreq >./p>

2993 — C. ferox Desf.

— Plante désertique. Epine centrale des bractées moyennes ne dépassant pas 15 mm de longueur, accompagnée par 4-6 épines basilaires (fig. a, pl. 104). Epines plus foncées que le corps de la bractée. Plante à aspect de C. sphaerocephala, pubescente. Tiges ailées à ailes faiblement épi­neuses, de 20-30 cm, souvent couchées et naissant alors sous un capitule central subsessile dans une rosette de feuilles. Akènes de mm sur 2, tachetés, à aigrette plus courte ou subégale et à hile très gros (fig.) — Lieux sablonneux — C: SS — 1 N. A. | — « Belala » — (= C.eriocephala Boiss., C. polyacantha Coss., non Willd.).

2994 — C. bimorpha Viv.

44 Bractées moyennes de l'involucre à appendice à épines minuscules (2-3 mm) ................ 45

— Bractées moyennes de l'involucre à appendice à épines nettement marquées (5-10 mm) .... 46

45 Akènes jaunâtres à aigrette minuscule (faisant 1/2 à 1/10* du corps de l’akène) (fig.). Appendice desbractées comportant — en général — épines faibles et de couleur très foncée par rapport au corps de la bractée(fig.). Plante buissonnante, longuement sarmenteuse, fragile et glabrescente. Feuilles ± grasses, pinnatilobées à lobes sinués et profonds, amplement auriculées. Capitules petits (1-1,5 cm de lar­geur sur 2 de long.). Akènes assez gros, jaunâtres ou brunâtres, un peu pubescents — Dunes, rochers et broussailles. Plante littorale — CCC :Algérie ocicdentale — | Alg. Mar.

2995 — C. fragilis Dur.

— Akènes marbrés à aigrette nettement marquée (1/2 de l'akène). Appendice des bractées à 5 épines minuscules (2-3mm env.) et de couleur à peine plus foncée que le corps de la bractée. Plante de 30-40 cm, rigide. Tigesanguleuses, grêles et rameuses. Feuilles coriaces, non décurrentes sur la tige; les supérieures lancéolées-entières. Petits capitules de 10 mm de large sur 2-2,5 cm de long. Akènes striés en long de blanc et de verdâtre,assez gros (4 mm sur 3) — R: 03: Tiaret, Bossuet — | End.

2996 — C. phaeolepis Coss.

46 Feuilles supérieures décurrentes sur la tige, lancéolées, sinuées- dentées. Plante de 30-60 cm à tigemunie sous les feuilles d’une aile large et dentée. Capitules solitaires au sommet de la tige et des rameaux,involucrés à la base par 1-2 feuilles bractéales très grandes; ovoïdes-coniques. Bractées moyennes à appendice comportant 5-7 épines fauves, la médiane un peu plus longue. Akènes blanchâtres. Aigrette très courte et rousse —Rocailles, terrains sablonneux — RR: A2: Nador de Médéa, Al(?), 01: Nemours — | W. Méd.

2997 — C. seridis L.

subsp. sonchifolia (L.) Greuter Mar Alg

subsp. seridis (Afr.N?) Mar?

subsp. maritima (Dufour) Dostal Mar Alg Tun(?)


— Feuilles non décurrentes sur la tige. Plante voisine de la précédente (de 30-60 cm), tiges ± décombantes,rameuses. Feuilles inférieures lyrées pétiolées, les supérieures sessiles largement auriculées, sinuées. Capitules solitaires, larges de 2-3 cm ± involucrés par 1-3 feuilles. Appendice des bractées étalé réfléchi à 5-7 épines vulnérantes, la médiane plus longue. Akènes blanchâtres tachés de brun (fig.) — Pelouses, broussailles, sables —CCC: dans tout le Tell — I Méd. (incl. C. Fontanesii Coss., C. pterocaulos Coss., C. ixodes Pomel et C. Seridisvar. maritima Batt. non Lange).

2998 — C. sphaerocephala L.

C. litardierei Jahand. & Maire Mar

Centaurea pungens subsp. austromaroccana Förther & Podlech
F. bipennatifides à bipennatiséquées, face inf. du limbe densément tomenteuse blanche. Cor. non glanduleuse, rose-violacé, Br. externes bordées d'une marge étroite scarieuse, érodée; br. moy. à appendice longuement épineux subélargi à la base, plan et à 3-4 spinules distants et raides, les internes terminées en appendice ovale, scarieux-denticulé. Pappus absent. Maur Mar

Centaurea pungens subsp. austromaroccana
Photo:Chatelain

Centaurea hybrides

Les combinaisons suivantes on tété signalées sur notre territoire :

X. Centaurea Bourlieri Maire — C. algeriensis Coss. et Dur. X. C. nicaeensis AU. — Entre Sidi Aïssa et Bou-Saada.

X. Centaurea Faurei Maire — C. calcitrapa L. X. C. infestans Coss. et Dur. — Oran.

X. Centaurea Duvalii Maire — C. calcitrapa L. X. C. algeriensis Coss. et Dur. — Koléa.

X. Centaurea Trabutii M. — C. calcitrapa L. X. C. sphaerocephala L. C.

Albenii Arènes; C. calcitrapa-sphaerocephala Batt. — Saoula.

X. Centaurea Doumerguei Faure et Maire — C. infestans Coss. et Dur.

X. C. involucrata Desf. — Oran.

X. C. Clausonis Maire — C. sphaerocephala L. X. C. napifolia L. — Sahel de Koléa.

Stephanochilus (Coss.) M.

Plante très voisine des Centaurea et des Volutaria dont elle diffère par ses akènes très caractéristiques, claviformes, à sommet dilaté en un gros bourrelet constituant un disque sur lequel s’insère une aigrette blanche égalant environ l’akène, velus sous le disque (fig.).

— Petite plante annuelle de 5-15 cm, très rameuse. Feuilles sinuées- pinnatifides, glanduleuses et glutineuses. Capitules blanchâtres, très petits (8 mm de large sur 10 de long env., épines comprises) terminaux, globuleux. Bractées de l’involucre faiblement nerviées, glabres, à appendice scarieux, pectiné et se terminant par une épine généralement trifide et peu vulnérante. Fleurs de la circonférence neutres et rayonnantes. Akènes à nombreuses stries fines et longitudinales. Hile latéral et peu marqué. Aigrette à soies denticulées (fig.) — Pâturages sablonneux désertiques — AC: SS — J End. N.A. I — ( = Centaurea omphà lodes Coss. et Dur.; Volutaria omphalodes(Coss. et Dur.) M.; Amberboa omphalodes (Coss. et Dur.) Benth. et Hook.; Centaurea trifurcata Pomel).

2999. — S. omphalodes ((Benth. & Hook. f.) Coss. ≡ Centaurea omphalodes (Benth. &Hook.) Coss.

Volutaria Cass. (Amberboa Less. — VolutarellaCass.)

Capitules hétérogames multiflores. Fleurs tubuleuses, les marginales plus grandes (formant rayons), femelles et stériles, à limbe le plus souvent 4-lobé; celles du disque hermaphrodites, régulières. Réceptacle plan, fimbrié. Involucre ovale-campanulé; à bractées imbriquées, appliquées, lancéolées, se terminant par un apendice simple, spinescent ou non. Akènes obovales ou oblongs, velus, à 10-20 côtes, à intervalles souvent sculptés; aréole basilaire, très oblique, présentant au sommet un bourrelet denticulé. Aigrette constituée par des paillettes disposées sur plusieurs rangs. Plantes voisines des Centaurea, annuelles à feuilles pinnatifides.

1 Bractées de l’involucre orangées, les moyennes et inférieures présentant au sommet un fin liseré noir; mucronées à mucron ± long, soyeuses. Bractées supérieures lancéolées et scarieuses sur les bords. Capitules assez gros, globuleux (2cm de large sur 2 de long). Plante de 20-60 cm, pubescente-aranéeuse. Tige sillonnée, droite,rameuse à rameaux longuement nus et monocéphales. Fleurs périphériques bleues et aigrette un peu plus courte quel’akène (var. eu-muricata M.) ou fleurs périphériques blanches et aigrette égalant l’akène (var. micractis (Boiss.)M.). Akènes assez gros, à côtes longitudinales nettes et délimitant des fossettes, pubescents (fig.) — Pâturagesarides — AR: 01-2 — Ibéro.-Maur. I — (= Amberboa muricata (L.) DC.; Centaurea muricata L.; Volutarella muricataBail.). Mar Alg

3000. — V. muricata (L.) Maire

Volutaria muricata
Photo: Magnouloux
Volutaria muricata
Photo: Chatelain

— Bractées de l’involucre ± acuminées, mais non mucronées. Capitules plus petits (1-1,5 cm de diam.)............... 2

2 Fleurons discolores: les périphériques radiants et bleus, les centraux safran vif. Plante de 20-40 cm. Feuillesradicales pinnatifides à segments arrondis et denticulés; les caulinaires linéaires, entières ou plurifides, étroites. Bractées de l’involucre lancéolées-aiguës, ± soyeuses, 3-5 nerviées. Akènes petits, velus, à côtes et fossettes peu apparentes, à plateau denticulé (fig.) — Pâturage rocailleux arides — Tout le Sud AC — I S. Méd. Sah.| — (= Amberboa crupinoides Desf.; Volutareïla crupinoides Bail.). Mar Alg Tun LibEgy

3001. — V. crupinoides (Desf.) Maire

Volutaria crupinoides, Djebel Zini
Photo: A. Garcin

— Fleurons concolores blancs, roses, rouges ou purpurins ........ 3

3 Fleurons tous blancs ou rose pâle, les périphériques peu nombreux et peu radiants. Plante robuste et rameuse, scabre. Feuilles un peu charnues, pinnatilobées ou pinnatiséquées; les supérieures sessiles. Capitules subcylindriques et glabres, subsessiles ou terminaux. Bractées de l’involucre coriaces, luisantes, tachées de brun au sommet, brusquement atténuées. Akènes poilus et à hile basilaire. Aigrette purpurine et paléacée — Rochers désertiques — AC: SS1-2, SC — I End. Sah. I — (= Amberboa leucantha Coss. in Murb.; A. Perralderiana Coss. nom.nud.; A. I. var. pubescens M., Volutareïla leucantha Bail.) .....

3002. — V. leucantha (Coss.) M. = V. sinaica (DC.) Wagenitz

Volutaria sinaica, Oued Aabar
Photo: A. Garcin

— Fleurons soit roses, soit rouges, soit pourpres ............................. 4

4 Fleurons roses. Plante voisine de l'espèce précédente avec laquelle elle cohabite. En diffère par ses feuilles basales profondément pinnatiséquées, ses capitules pubescents à bractées aiguës presque spinuleuses au sommet. Akène à hile latéral — Rocailles désertiques — R: SS1: Tarhit, SS2: M’Zab, El Goléa, SO. — | End. | (=Amberboa Saharae Chevallier).

3003. — V. saharae (L. Chevall.) Wagenitz

— Fleurons rouges, bleus ou purpurins. Plante généralement rameuse dès la base. Tiges vin peu scabres, diffuses oudressées. Feuilles lyrées ou pinnatifides. Capitules petits (1-1,2cm de long). Bractées scarieuses sur les bords,jaunes, à sommet noir en général, velues- soyeuses. Akènes très pubescents à côtes en général peu marquées de même que les fossettes (fig.) — Forêts, pâturages, champs cultivés — | Canaries. Esp. Afr. sept. Arabie Pétrée. Iran I — (= Centaurea Lippii L.; Amberboa Lippi (L.) DC; Volutarella Lippii (L.) Cass.).

3004. — V. lippii (L.) Maire

Volutaria%20lippii
Photo: Dobignard

a) Bractées de l'involucre aiguës et subspinescentes. Fleurons rougeâtres, les périphériques peu nombreux. Akènes de 3,5-4 mm — Localités à préciser (cf. herbier) — (= Amberboa tubuliflora Murb.).

ssp. tubuliflora (Murb.) M. ≡ V. tubuliflora (Murb.) Sennen

— Bractées de l'involucre non aiguës-subspinescentes. Fleurons périphériques bleu violet; les centraux bleu clair.Akènes de 3 mm au max. — Localités à préciser. Mau Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. lippii M.

subsp. medians (Maire) Wagenitz Mar*

V. belouinii (Humbert) Maire Mar*

V. maroccana (Barratte & Murb.) Maire Mar*

Mantisalca Cass.

Capitules hétérogames. Fleurs tubuleuses, celles du rayon plus grandes, stériles et ± rayonnantes. Involucre à bractées imbriquées sur plusieurs rangs; ovoïde ou ovoïde-conique, parfois même subglobuleux. Bractées orangées,tachées de noir au sommet, coriaces, serrées, mucronées ou non; les toutes internes scarieuses au sommet, non appendiculées. Réceptacle plan ou convexe, couvert de paillettes subulées. Plantes proches des Centaurées dontelles diffèrent par les akènes. Akènes brunâtres, à 10-15 côtes longitudinales reliées par des anastomoses transversales saillantes qui circonscrivent des fossettes (cf. fig. 3006). Aigrette double, la partie externe est articulée et à soies multisériées augmentant de dimension en allant de l’extérieur vers l’intérieur ; la partie interne est une collerette qui, postérieurement, se prolonge en languette simple ou divisée (on la confond sou­ventavec les divisions extérieures).

1 Akènes homomorphes, tous pourvus d’un pappus (variable parfois au sein d’un même capitule). Plante à fleurs purpurines, généralement vivace, rarement bisannuelle et à fleurs blanches (var. biennis M.). Plante puissante, de 60-150 cm. Tige dressée, anguleuse, à rameaux nus vers le sommet. Feuilles vertes, un peu rudes; les inférieures roncinées ou lyrées-pinnatipartites; les moyennes pinnatifides; les supérieures indivises, toutes mucronées ou aristées. Capitules variables suivant l’âge, solitaires. Involucre glabre, à bractées extérieures finement ponctuées, mucronées de même que les moyennes (mucron caduc). Aigrette plus courte que l’akène ou l’égalant (fig.)— Lieux secs — CC partout — Clairières des forêts, pâturages — ! Eut. Méd. — (= Microlonchus salmanticus (L.) DC;M. Clusii Spach.). Mar Alg Tun

3005. — M. salmantica (L.) Briq. et Cavill.

Mantisalca salamantica, GA Ahansal 1400m Azilal
Photo: F.Dupont

— Akènes dimorphes; les extérieurs plus petits, dépourvus d’aigrette ou à aigrette très réduite. Plantes annuelles.............2

2 Bractées de l’involucre à mucron très court (fig.). Plante de 20-100 cm. Tiges rameuses. Capitules purpurins. Fleurs périphériques à partie exserte n’égalant que la moitié de la longueur de l’involucre. Feuilles du suivant — Broussailles et pâturages de la plaine — R: Hl, Ol: Or an; 03: Chelifï; SS: Biskra — Méd. | — (incl.Microlonchus Duriaei Spach).

3006 _ M. duriaei Spach.) Briq. et Cavill.

— Bractées de l’involucre à mucron très prononcé (3-4 mm de long) (fig.). Plante puissante de 60-120 cm, à tiges très rameuses. Feuilles inférieures lyrées; les supérieures linéaires-dentées. Capitules purpurins ou blancs. Fleurs périphériques à partie exserte égalant la longueur de l’involucre — Ol: Oran, Missergin, 02: Perrégaux,etc. — | End. I — (= Microlonchus Delestrei Spach.). MarAlg

3007. — M. delestrel (Spach.) Briq. et Cavill.

M. amberboides (Caball.) Maire Mar*

Rhaponticum Adans.

Capitules homogames, multiflores, à fleurs toutes tubuleuses et égales, hermaphrodites et fertiles. Involucre à bractées multisériées et apprimées, à marges scarieuses et à sommet se terminant en appendice scarieux et lacéré(fig.), argentées sur la face interne. Réceptacle charnu, fimbrié. Akènes anguleux. Aigrette de poils multisériés,scabres, roux, rigides et cassants, particulièrement longs (fig. pl. 107).

— Plante vivace, acaule. Feuilles grandes, disposées sur le sol en rosette, vertes en dessus et blanches-tomenteuses en dessous, coriaces; les toutes externes parfois entières, obovées ou oblongues, les autres pinnatiséquées. Très gros capitule solitaire et sessile au centre de la rosette, à fleurs jaunes (parfois pourpres en dehors de notre dition), à odeur d’œillet. Réceptacle comestible — Lieux sablonneux — CC sur le littoral, C à l’intérieur — I N.A. I — « Tafrait » (= Centaurea chamaerhaponticum Bail.). Mar Alg TunLib

3008 _ R. acaule (L. ) DC.

R. berardioides (Batt.) Hidalgo Mar*

R. coniferum (L.) Greuter Mar Alg Tun

R. cossonianum (Ball) Greuter Mar*

R. exaltatum (Cutanda) Greuter Mar

R. longifolium subsp. ericeticola (Font Quer) Greuter Mar*

Cnicus Gaertn

Capitules hétérogames, multiflores. Fleurs tubuleuses, égales; celles du rayon stériles et unisériées; celles dudisque hermaphrodites et fertiles. Involucre ovale, à bractées imbriquées, coriaces; les toutes externes foliacées,ovales-lancéolées et épineuses (fig.). Réceptacle plan, densément et longuement sétifère. Akènes subcylindriques, vernissés, comportant 20 côtes régulières, à disque crénelé. Aigrette caduque et tombant d’une seule pièce, à deux rangées de 10 soies: la série externe est à soies rigides nettement plus longues que les internes (fig.).

— Plante de 10-60 cm ou plus, annuelle. Tige dressée, anguleuse, simple ou rameuse à rameaux divariqués, laineuse. Feuilles vert pâle, à ner­vure anastomosées; les radicales pétiolées, pinnatifides ou runcinées; les caulinaires sessiles, ± décurrentes, sinuées-dentées. Capitules gros, solitaires au sommet de la tige et des rameaux, à fleursjaunes, ovoïdes. Involucre aranéeux, comportant un involucre supplémentaire à bractées foliacées et dépassant lecapitule. Gros akènes à aréole latérale et très grande (égalant presque la moitié de l’akène) — Champs — R: Ol, Al— I Méd. As. J — (— Centaurea benedicta L.) Chardon béni, « Khirriah ».

3009. — C. benedictus L. = Centaurea benedicta (L.) L.

Leuzea DC.

Capitules homogames à fleurs tubuleuses, toutes hermaphrodites. Involucre ovoïde ou globuleux; à bractées imbriquées et se terminant par un appendice large, scarieux, cucullé et souvent lacéré. Réceptacle non charnu, hérissé de longues soies soudées à la base. Akènes glabres, côtelés, contractés au sommet. Aigrette de poils fins, plumeux, plurisériés, soudés en anneau à la base: caduque d’une seule pièce.

— Plante vivace de 20-50 cm, à souche épaisse. Tige tomenteuse simple ou rameuse, ferme et dressée. Feuilles ± aranéeuses en dessus et tomenteuses en dessous; pinnatipartites ou pinnatiséquées (plus rarement entières); les inférieures pétiolées et les supérieures sessiles. Capitules de 4-5 cm de diam. sur 3-4 cm, à fleurs peu nombreuseset purpurines, involucrées par les dernières feuilles — Forêts et broussailles — AC ; dans le Tell — | W Méd. I —(— Centaurea. conifera L.) .................................................

3010. — L. conifera (L.) DC. ≡ Rhaponticum coniferum (L.) Greuter

Carthamus L.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs tubuleuses, égales, toutes hermaphrodites. Involucre globuleux ou ovoïde, complété par un involucre supplémentaire constitué par des bractées foliacées et très épineuses. Involucre proprement dit à bractées imbriquées sur plusieurs rangs, acuminées et inermes, ou les intérieures comportant un appendice fimbrié ou entier et les extérieurs pectinées-ciliées (fig. 3015). Réceptacle plan, très paléacé. Akènes quadrangulaires ou (rarement) trigones, à angles saillants ou non (cf. fig. 3011). Aigrette nulle ou constituée pardes paillettes ou des soies non plumeuses (différence avec Carduncellus), simple ou double.

Remarque. — Les Carthamus s’hybrident entre eux avec une extrême facilité. Nous donnons, après l’étude des espècesun aperçu sur les diverses combinaisons observées sur notre territoire.

1 Plante annuelle ou bisannuelle, à aigrette double dont les soies internes sont bien plus courtes que les externes et conniventes. Plante de 10-60 cm ou plus, odorante, pubescente-aranéeuse et un peu visqueuse. Tigedressée, rameuse au sommet et à rameaux étalés. Feuilles coriaces, glanduleuses-visqueuses, épineuses sur les bords, fortement nerviées, pinnatipartites à divisions incisées ou dentées. Capitules solitaires au sommet de la tige et des rameaux, aranéeux. Involucre supplémentaire à bractées étalées, épineuses et très vulnérantes, linéaires acuminées. Bractées proprement dites inermes, simplement acuminées. Corolles jaunes. Akènes très gros,quadrangulaires, à 4 côtes saillantes et à faces rugueuses, marbrés, les périphériques chauves et les intérieurs à longue aigrette; tous à bord du disque denticulé (fig.) — Lieux incultes — j Eur. Méd. [ — Polymorphe — (=Kentrophyllum lanatum (L.) DC.).

3011. — C. lanatus L.

a) Involucre supplémentaire à bractées ne dépassant pas les fleurs ................ b

— Involucre supplémentaire à bractées dépassant les fleurs. Fleurs jaune pâle. Plante glabrescente à akènes blanchâtres (var. eu-baeticus M.) ou pubescente-cendrée à akènes noirâtres (var. algeriensis (Batt.) Q. et S.) —CCC: Tell — (= Kentrophyllum baeticum B. et R.).

ssp. baeticus (B. et R.) M. = C. creticus L.

b) Fleurs d’un beau jaune. Akènes blancs, maculés et noirs. Plante annuelle — Oranie. Mar AlgTun Lib Egy

ssp. genuinus (Batt.) M. = ssp. lanatus

— Fleurs jaunâtres. Plante bisannuelle — H1: Kosni, Sersou — Alg. Mar. I — (= Kentrophyllum montanum Pomel). Mar Alg Tun

ssp. montanus (Pomel) Batt.

— Plantes vivaces ou sufîrutescentes, Aigrette simple ............ 2

2 Akènes bruns, très rugueux, à rebord du disque denticulé, à angles très saillants (fig.). Plante suffrutescente, puissante (60-150 cm), pubescente-glanduleuse et fétide. Tiges rameuses, dressées. Feuilles vertgai, coriaces, sinuées-pinnatifides, inégalement dentées, épineuses et fortement nerviées; les caulinaires sessileset amplexicaules. Capitules gros (3 cm de large sur 4 de long, bractées extérieures non comprises), solitaires au sommet des rameaux. Involucre supplémentaire à bractées épineuses et passant insensiblement aux bractées proprement dites. Bractées normales inermes et acuminées. Corolles jaune safran. Akènes extérieurs trigones, lesintérieurs tétragones. Aigrette fra­gile et caduque — Sables et collines du littoral — RR: Ol: Oran, A2, Al :L’Aima Ténès (plante fugace) — | Ibéro-Maur. | — (= Kentrophyllum arborescens (L.) Hook.).

3012 — C. arborescens L.

— Akènes très lisses dans le bas et arrondis au sommet (où ils sont parfois ± rugueux) (fig. 3016). Plantes vivaces. Bractées externes de l’involucre proprement dit pectinées-ciliées, avec ou sans mucron, les intérieures avec un appendice fimbrié ou entier (cf. fig. 3015) ........................ 3

3 Fleurs jaunes. Plante puissante ± élevée (30-100 cm). Tige dressée, simple ou rameuse, ferme et striée. Feuilles glabres et coriaces, ovales- lancéolées et fortement nerviées, entières ou à peine denticulées à l’exception parfois des toutes dernières; les inférieures pétiolées et les supérieures amplexicaules. Groscapitules de 4-5 cm de diam., ombiliqués et portés par un pédoncule épaissi. Involucre supplémentaire très grand,foliacé à bractées ovales-lancéolées et finement denticulées. Involucre proprement dit à bractées ciliées, les dernières entières se terminant en appendice cilié et scarieux — Lieux argi­leux — CC: 01-2, R: Hl-2, Cl — | Alg.Mar. | — « Zitset ». Mar Alg

3013 — C. helenioides Desf.

— Fleurs bleues, bleuâtres, blanchâtres ou purpurines. Capitules plus modestes ....... 4

4 Feuilles toutes pinnatipartites, à rachis étroit et segments très distants et épineux. Plante en touffes. Tiges grêles, simples ou peu rameuses. Feuilles caulinaires très caractéristiques, condupliquées, étalées etfortement épineuses (fig.). Capitules cylindriques, médiocres. Corolles bleu-pâle ou blanchâtres. Akènes blancs,tétragones, de 5 mm sur 3-4, tous à aigrette rudimentaire — Montagnes élevées — R: Kl-2, H2: Aïn Bessem — I End.— (= Onobroma stricta Pomel).

3014. — C. strictus (Pomel) Batt.

— Au moins les feuilles caulinaires simplement dentées ou pinnatifides (parfois feuilles toutes entières)........................... 5

5 Akènes tous munis d’une aigrette bien développée ..................... 6

— Akènes (au moins les périphériques) chauves ou à aigrette rudimentaire ............................ 7

6 Capitules gros (3 cm de large sur 3-4 de long), solitaires au sommet de la tige et des rameaux, globuleux ou ovoïdes. Akènes nettement plus courts que l’aigrette (env. 2 fois). Plante de 20-60 cm. Tige ascendante simpleou très peu rameuse. Feuilles glabres ou pubescentes, fortement nerviées, à contour ovale ou lancéolé (fig.) ; les inférieures pétiolées, dentées ou lyrées-pinnatifides, les supérieures sessiles-amplexicaules ou dentées-épineuses. Involucre proprement dit à bractées externes ciliées-pectinées, inermes; les internes à appendice fimbrié. Corolles bleues. Akènes gros, subglobuleux ou obscurément tétragones, glabres et blanchâtres — Champs, lieuxincultes — CCC — Méd. I — « Gergaa », « Kendjar » — (incl. C. tingitanus-)-

3015. — C. caeruleus L.

— Capitules plus petits (1,5-2 cm de large sur 2 cm de long), disposés en corymbe ovoïde. Akènes égalant environl’aigrette, grands (7x4 mm), à côtes peu marquées, luisants (fig.). Plante plus puissante (40-100 cm). Feuilles radicales en rosette, grandes (15-30 cm), pétiolées, entières ou (le plus souvent), pinnatipartites, spinescentes;les supérieures sessiles, ovales-lancéolées, fortement dentées-épineuses. Bractées extérieures et moyennes de l’involucre proprement dit à très long mucron spinescent (fig.). Corolles bleues — Steppes, pâturages pierreux desmontagnes arides — CCC: toute le Tell — ! A.N. « Kendjar » Mar Alg Tun

3016. — C. multifidus Desf.

7 Akènes périphériques chauves; ceux du centre à aigrette normale. Feuilles toutes indivises,dentées-épineuses, pectinées (fig.). Tiges rameuses dans le haut, rigides et dressées. Feuilles inférieures étroitement lancéolées, pétiolées; les caulinaires sessiles, 5-nerviées, acuminées en épine vulnérante,régulièrement décroissantes. Involucre supplémentaire à bractées inégales et sur plusieurs rangs, atténuées en pointe foliacée épineuse au sommet et bordée de cils épineux pectinés. Corolles bleues — Forêts claires,pâturages pierreux — AR: A2, 03, Hl — Alg. Mar. — « Kaabouch el hamir ». Mar Alg Tun

3017. — C. pectinatus Desf.

— Akènes périphériques chauves; ceux du centre soit chauves, soit à aigrette réduite à quelques soies. Feuilles (aumoins les inférieures) pinnatipartites ou pinnatiséquées (très rarement feuilles entières) et akènes centraux à aigrette marquée mais, dans ce cas, les feuilles sont inermes ou à peine denticulées: C. calvus var. depauperatus(Pomel) Q. et S .......... 8

8 Involucre supplémentaire à bractées disposées sur plusieurs rangs, inégales, à base coriace, s’atténuant enpointe foliacée-épineuse au sommet, bordées de forts cils épineux et pectinés (dans les toutes intérieures) (fig.)*Plante pubescente-aranéeuse dans le haut, à tiges ascendantes et peu élevées. Feuilles radicales pétiolées etpinnatiséquées; les moyennes pinnatilobées, les supérieures ovales-lancéolées et sessiles. Corolles bleues. Quelques akènes centraux et secs — R: 03: Tlemcen, Garrouban — I Alg. Mar. J — (= Onobroma carthamoides Pomel).

3018. — C. carthamoides (Pomel) Batt.

— Involucre supplémentaire à bractées foliacées, dentées-épineuses, fortement pliées en gouttière suivant lanervure dorsale. Plante variable à feuilles soit pinnatifides, soit entières (mais dans ce cas inermes ou à peine denticulées). Akènes centraux à aigrette soit marquée, soit totalement ou presque totalement absente — Champs etrocailles calcaires: toute l’Algérie — j N.A. | — (incl. C. carlinoides (Pom.) Batt. et C. depauperatus (Pomel)Batt., = Cardunceïlus calvus B. et

3019. — C. calvus (B. et R.) Batt.

voir sous Carduncellus:

Carthamus atractyloides (Pomel) Greuter

C. catrouxii (Emb.) Greuter Mar*

C. cespitosus (Batt.) Greuter Mar Alg

C. chouletteanus (Pomel) Greuter Alg*

C. duvauxii (Batt.) Prain Mar Alg

Carthamus duvauxii, Er Rachidia-Goulmina
Photo: F.Dupont

C. eriocephalus (Boiss.) Greuter

C. ×faurei Maire Alg*

C. fruticosus Maire Mar*

C. ilicifolius (Pomel) Greuter Alg*

C. lucens (Ball) Greuter Mar*

C. pinnatus Desf. Mar Alg Tun Lib

C. plumosus (Pomel) Greuter Alg Tun

C. pomelianus (Batt.) Prain Mar Alg
fleurs bleues

C. reboudianus (Batt.) Prain Mar Alg

C. rhaponticoides (Pomel) Greuter Mar Alg

C. rhiphaeus Font Quer & Pau Mar*

C. tinctorius L. Alg Tun

Carthamus hybrides

X Carthamus Daumasianus Q. et S. nov. hybr. — X C. helenoides Desf. — X C. caeruleus L. — Fleurs jaunes, deux foisplus petites que dans C. helenioides. Feuilles dentées comme dans C. caeruleus (et non entières ou subentièrescomme dans C. helenoides) — 02: Arbal. — Inter pa­rentes.

X Carthamus n'aurez M. — C. calvus (B. et R.) Batt. X C. multifidus Desf. — Fleurs bleues. Akènes chauves du C.calvus. Feuilles inférieures com­me dans C. multifidus (multifides) — Ol: Oran (Santa Cruz).

X Carthamus Battandieri F. et M. — C. calvus (B. et R.) Batt. X C. multifidzis Desf. — Fleurs bleues. Akèneschauves du C. calvus. Feuilles inférieures molles, allongées — Ol: Oran.

X Carthamus Doumerguei F. et M. — C. multifidus Desf. X C. calvus (B. et R.) Batt. — Fleurs bleues. Akènes munisd’une aigrette comme dans C. multifidus. Port du C. calvus — Ol: Oran.

Carduncellus Adans. (= Carthamus)

Capitules homogames et multiflores. Fleurs tubuleuses, égales, toutes fertiles. Involucre à bractées imbriquées surplusieurs rangs, inégales; com­portant un involucre supplémentaire de bractées foliacées et épineuses. Ré­ceptacleplan, garni de paillettes sétacées courtes. Akènes comprimés ou subtétragones, à aigrette longue de soies nombreuses et plumeuses (différence avec Carthamus) y soudées à la base et tombant d’une seule pièce (C. pinnatusfait cependant exception, son aigrette est à poils courts et espacés). Remarque. — Le C. monspeliensium All. a étés ignalé à Djelfa par îby mais aucun botaniste ne l'a revu. Confusion probable.

1 Akènes à aigrette simplement scabre (poils très courts et disséminés). Plante à tige courte ou nulle, monocéphale. Feuilles radicales en rosette, brièvement pétiolées, à contour lancéolé, pinnatipartites, à segments spinuleux sur le bord et se terminant en épine courte et vulnérante; coriaces, munies à la base d’un auriculé divariqué. Capitule ovoïde, gros (5 cm sur 3-4). Involucre supplémentaire à bractées très dilatées et charnues à labase, surmontées par un limbe foliacé épineux et pectiné (fig.)- Bractées internes proprement dites se terminant en appendice scarieux et lacéré (fig.). Corolles bleues ou purpurines. Akènes gros (7 X 4 mm), rugueux — Clairières,pâtura­ Sicile- gres montagnards — R: Kl: Djurdjura, A2: 01-3, Hl-2 A.N.-Lybie I — « Fra », « Guern el djedi ».Mar Alg Tun Lib

3020. C. pinnatus (Desf.) DC. ≡ Carthamus pinnatus Desf.

—Akènes à aigrette plumeuse (au moins à la base) ............................................. 2

2 Plante acaule. Feuilles en rosette très fournie, lancéolées, simplement denticulées-spinuleuses sur lesbords, glabres, à bordure membraneuse (fig.). Bractées de l’involucre toutes terminées par un appendice scarieux et lacéré (fig.). Gros capitules globuleux de 4-7 cm. Bractées souvent tachées de noir sous l’appendice. Fleurons bleus. Akènes de 3-5 mm sur 1-1,5, lisses, inégaux, comportant un disque à bords relevés en coupe aiguë. Aigrette très plumeuse d’environ 2 cm de long (fig.). Hile basilaire — Pâturages montagnards — RRR: AS2: Aflou — |Alg. Mar. |.

3021— C. rhaponticoides Coss. et Dur. ≡ Carthamus rhaponticoides (Pomel) Greuter

— Caractères principaux ci-dessus non réunis .................... 3

3 Feuilles à 1-3 nervures principales, lancéolées, dentées-épineuses, à épines blanches et à bords présentantune nervure cartilagineuse blanche qui suit les contours des dents ...... 4

— Feuilles caulinaires à 3-5 nervures principales, non bordées par une nervure blanche........6

4 Feuilles caulinaires à une seule nervure principale. Plante cespiteuse en touffes denses, de 5-15 cm dehaut. Tiges tomenteuses. Capitules de 1,5-2 cm de large sur 2-3 cm de long. Bractées de l'involucre multinerviées,terminées en aiguillon généralement non accompagné de cils ou de spinules (quelquefois oui dans les toutes externes) ; généralement cotonneuses-frangées de part et d’autre de la base de l’aiguillon (fig.). Capitules leplus souvent enfouis dans les feuilles supérieures. Akènes à aigrette à peine plumeuse — Rocailles gréseuses des montagnes — R: AS1 — I Alg. Mar. | — (= C. atractyloides Barratte et Chevallier, non Batt.). Mar Alg

— C. caespitosus Batt. ≡ Carthamus cespitosus (Batt.) Greuter

— Feuilles caulinaires à trois nervures principales ............................................ 5

5 Plante multicaule. Bractées de l’involucre à nervures glabres, toutes atténuées en épine simple ou accompagnées à la base de très rares cils ou spinules (fig.). Plante vivace de 15-30 cm, très multicaule, à souche épaisse et noire. Feuilles luisantes et coriaces, glabres sauf les nervures, entières et paucidentées; lesinférieures pétiolées, les supérieures sessiles-embrassantes. Tiges blanchâtres et épaisses. Capitules de 1-1,5 X2-3 cm. Involucre supplémentaire à bractées identiques aux feuilles. Bractées proprement dites multinerviées. Akènes à aigrette plumeuse seulement à la base ou jusqu’au sommet (caractère variable), à barbes assez courtes —Forêts claires, pâturages pierreux — R: AS1: Dj. Antar, Dj. Beguirat — | Alg. Mar.

3023. — C. Pomelianus Batt. ≡ Carthamus pomelianus (Batt.) Prain

— Plante unicaule. Bractées de l’involucre à nervures ciliées; les extérieures terminées en épine accompagnée à la base de nombreuses spinules ou cils (fig.). Tige de 10-20 cm, peu rameuse. Bractées de l’involucre multinerviées,dimorphes, les extérieures avec cils ou spinules, les intérieures à épine simple (fig.). Capitules de 1,5-2 cm dediam. sur 2,5-4 de long. Feuilles simplement dentées-spinuleuses, à longues épines assez nombreuses. Akènes à aigrette entièrement plumeuse et à barbes longues — Steppes rocailleuses désertiques — RR: AS1: Fomassa — j Alg.Mar. — (= C. maroccanus Coss. taéd-) Mar Alg

3024. — C. Duvauxii Batt. ≡ Carthamus duvauxii (Batt.) Prain

6 Tige dressée, de 30-50 cm, se terminant par des capitules disposés en corymbe dense. Feuilleslancéolées, coriaces, pectinées, dentées-épineuses, les radicales pétiolées et les caulinaires sessiles-amplexicaules. Capitules de 1,5-2 cm de diam. sur 2,5-3,5 cm de long. Involucre supplémentaire à bractées semblables aux feuilles, puis passant insensiblement aux bractées proprement dites. Bractées proprement dites extérieures à épine bordée de pinules à la base; les moyennes et les intérieures simplement acuminées (fig.) —Hauts plateaux constantinois — | End. j — (= Lamottea Choulettiana Pomel). Alg*

3025. — C. Choulettianus (Pomel) Batt. ≡ Carthamus chouletteanus (Pomel) Greuter

— Capitules non disposés en corymbe terminal dense ................................................. 7

7 Plantes en coussinet, acaules ou très brièvement caulescentes (tige de 1-5 cm) ..... 8

— Plantes très nettement caulescentes (tige de 10 cm ou plus) ....................................... 10

8 Feuilles pinnatipartites à segments linéaires, épineux et décurrents sur le rachis. Plante en coussinet. Bractées externes de l’involucre ciliées et acuminées en épine; les intérieures purpurines et dilatées en appendice scarieux, orbiculaire et cilié (fig.). Gros capitules de 3 cm sur 4 env. Akènes lisses de 6 mm env. sur 5, à hile latéral et a aigrette deux fois plus longue qu’eux — Rocailles calcaires des montagnes élevées — AC: Kl :Djurdjura: AS3: Aurès, Cl: Dj. Toug- gour — I Alg. Mar. I — (= C. Battandieri Barr. et Chevall.). Mar Alg

— C. atractyloides Batt ≡ Carthamus atractyloides (Pomel) Greuter

— Plantes non en coussinets. Feuilles soit entières, soit lyrées-pinnatipartites à segments dentés (fig. 3028). Akènes rugueux. Bractées moyennes et supérieures de l'involucre acuminées en épine simple ou à quelques denticules accessoires (fig. 3028) ........................................ 9

9 Feuilles entières, obovées, atténuées en pétiole, dentées à dents terminées par une épine mucroniforme.Akènes à aigrette de soies inégales et courtes. Plante grêle à tige courte et simple, à souche vivace. Feuilles coriaces et luisantes. Akènes gris, tétragones, excavés sur les faces — Hautes plaines steppiques — Hl: Kosni — |End. | — (= C. plumosus Pomel var. ïlicifolius (Pomel) Batt.). Alg*

3027 — C. ilicifolius Pomel ≡ Carthamus ilicifolius (Pomel) Greuter

— Feuilles lyrées-pinnatipartites à nombreux segments spinuleux (fig.). Akènes à aigrette de soies longuement plumeuses. Petite plante acaule ou à tige très courte (1-3 cm). Capitules de 2 cm de diam. sur 3 de long. Feuilles coriaces et pétiolées. Akènes rugueux, de 6 mm sur 2 env. Fleurs bleues (fig.). — AR: Hl-2 — | End. Alg. Tun. (=C. atlanticus Coss. et Dur.; Bonnet et Barr.). Alg Tun

3028 — C. plumosus Pomel ≡ Carthamus plumosus (Pomel) Greuter

10 Bractées de l'involucre (proprement dit) toutes acuminées en épines (certaines ont à la base des cils ou spinules ± nombreux (fig.) ). Plante de 20-40 cm, ferme, grêle. Feuilles toutes pinnatipartites et à rachis étroit,à segments acuminés et terminés par une épine. Capitules glo­buleux, de 2-2,5 cm de diam. sur 3-4 de long. Involucre supplémentaire à bractées plus courtes que l'involucre, épineuses. Akènes rugueux — Steppes et pâturagesarides — R: Dh. Senalba, Hl: Bedeau, El Aricha | Maur. |. Mar Alg

3029 — C. Reboudianus Batt. ≡ Carthamus reboudianus (Batt.) Prain

— Bractées de l'involucre proprement dit (au moins les supérieures) à appendice scarieux et lacéré (non en épine).............11

11 Plante cespiteuse. Bractées de l'involucre purpurines. Cf. plus haut. MarAlg

C. atractyloides ≡ Carthamus atractyloides (Pomel) Greuter

— Plante non cespiteuse. Bractées supérieures non purpurines. Plante robuste de 10-30 cm, pubescente-laineuse ou glabrescente. Tige dressée, simple ou peu rameuse. Feuilles inférieures pétiolées et pinnati-parites, épineuses,les supérieures sessiles, embrassantes et pectinées- épineuses. Gros capitules à fleurs bleues de 4-5 cm de diam.sur 5-6 de long, arrondis à la base. Involucre supplémentaire à bractées formant transition avec les feuilles(fig.). Bractées proprement dites intérieures à appendice cilié avec, parfois, le cil médian spiniforme (fig.). Akènes bruns, à aigrette blanche et 2 fois plus longue que le corps (fig.) — Pâturages désertiques — AC: SC :revers des atlas sahariens | Sah. j. Mar Alg Tun Lib Egy

3030. — C. eriocephalus Boiss. ≡ Carthamus eriocephalus (Boiss.) Greuter

voir les autres taxons sous Carthamus

Tribu 9 MUTISIEES

Warionia Coss.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs tubuleuses à corolle régulière, hermaphrodites et fertiles. Involucre subhémisphérique, à bractées rigides, ovoïdes ou lancéolées, imbriquées (fig.). Réceptacle plan, alvéolé, couvert d’un duvet blanc mais finalement glabre. Akènes couverts de longs poils soyeux, pourvus d’un pédicule s’insérant dans l’alvéole; à aigrette persistante, longue, constituée par de longues soies rigides et scabres, disposées sur plusieurs rangs (fig.).

— Arbuste à tronc subéreux. Tiges courtes ressemblant à des tiges de laitue. Feuilles alternes, subsessiles, sinuées-pinnatifides, à lobes triangulaires et érodés-dentés. Capitules grands (5-6 cm de large sur 3-4 de haut),solitaires, à fleurs jaunes, terminaux (fig. p. 1083) — Rochers des collines et bases montagnes — AC: AS1, SS1 :de Colomb-Béchar à Taghit — j End. S. Mar. |. Mar Alg

3031— W. saharae Benth. et Coss.

Warionia saharae, Noun
Photo:Dobignard
Warionia saharae, Taghit
Photo:Benhouhou

Tribu 10 ARCTOTIDEES

Gundelia Tourn.

Petits capitules pauciflores comportant 5-7 fleurs et se groupant en capitules composés involucrés par des feuilles épineuses. Petits capitules polygames et comportant: au centre une fleur fertile, autour 6 fleurs stériles. Chacune des fleurs est munie de bractées qui s’unissent avec les bractées des autres fleurs pour constituer untout. Fleurs tubuleuses. Akènes subtétragonés, à aigrette en forme de couronne cupuliforme.

— Plante vivace, grande, glabre ou aranéeuse. Tiges rameuses, lactes­centes et robustes. Feuilles alternes, les radicales très longues, sessiles, pinnatiséquées et épineuses. Capitules épineux, terminaux, solitaires etsessiles. Fleurs pourprées. Plante à port de chardon. Plante d’Orient signalée adventice à Oran. (probablement éteint?)

3032— G. tournefortii L.


Sous-Famille 2 LIGULIFLORES

Plantes à suc laiteux. Capitules homogames à fleurs toutes ligulées. Réceptacle soit nu, soit alvéolé, soit paléacé. Anthères sagittées à la base mais non caudiculées. Style à 2 branches plan-convexes ± longues et minces etatténuées au sommet; à face externe poilue jusqu’au dessous du point de division.

CLE DES GENRES

1. Plantes épineuses à port de chardons malgré leurs fleurs toutes ligulées. Réceptacle paléacé, à écailles très amples et embrassant les akènes pour simuler un péricarpe biailé. Akènes à aigrette coroniforme..................... Scolymusp.p.

— Plantes épineuses (rarement) ou non, mais n’ayant pas le port de chardons. Réceptacle avec ou sans paillettes, mais, dans le premier cas, celles-ci n’embrassent pas les akènes comme ci-dessus........................................ 2

2 Akènes à aigrette soit nulle, soit paléacée (les écailles se terminent parfois en soie denticulée), soit coroniforme (fimbriée ou non), soit, enfin, et très rarement, (Tolpis) constituée par 2-8 soies inégales..................................... 3

— Akènes (au moins les intérieurs) à aigrette (caduque ou non) de soies nombreuses, simples ou plumeuses................................. 10

3 Réceptacle hérissé de longues soies. Akènes à aigrette constituée (au moins dans les fruits centraux) par4-8 (généralement 5) paillettes acuminées-aristées. Bractées de l’involucre entièrement scarieuses................................................ Catananche p.p.

— Réceptacle alvéolé, à alvéoles à bord élevé et fimbrié. Bractées de l’involucre herbacées (sauf parfois sur lesbords) ..................... 4

4 Fleurs bleues (ou rarement blanches). Akènes à aigrette constituée par 1-2 séries de paillettes obtuses.................................. Cichorium p.p.

— Fleurs jaunes .............................. 5

5 Akènes chauves .......................... 6

— Akènes (au moins pour la plupart) distinctement munis d’une ai­grette ........ 8

6 Akènes libres, muriqués, à aiguillons glochidiés (fig. 3044) ..................... Koelpinia p.p.

— Akènes (au moins les externes)- enfermés dans les bractées de l’invo- lucre, lisses, pubérulents ou simplementstriés i.................................... 7

7 Akènes longuement linéaires, les extérieurs étalés en étoile (fig. 3047) ... Rhagadiolus p.p.

— Akènes obovales-oblongs, petits, non étalés en étoile, englobés dans l’involucre, à 20-30 stries................................ Lapsana p.p.

8 Akènes du disque à la fois comprimés et ailés, à aigrette constituée par des paillettes, les unesfiliformes et les autres dilatées à la base et se terminant en soie denticulée (fig. 3045) .......................... Hyoseris p.p.

— Akènes tous non ailés ....................... 9

9 Bractées de l’involucre non accrescentes, accompagnées à la base par un calicule de bractéoles longues etsétacées (fig. 3042). Aigrette soit coroniforme, soit constituée par 2-8 soies inégales.......................... Tolpisp.p.

— Bractées de l’involucre accrescentes et indurées à la fin, englobant les akènes extérieurs; accompagnées à labase par un calicule constitué par des écailles plus petites ................................... Hedypnoisp.p.

10 Aigrette (au moins dans les akènes centraux) à poils à la fois plumeux et élargis à la base (parfois l’aigrette peut être biseriée avec une des deux séries de poils denticulés, l’autre étantplumeuse). ............................. Hypochaeris p.p.

— Aigrettes à poils denticulés, ni plumeux, ni élargis à la base ............................. 18

11 Réceptacle paléacé (à écailles se détachant en même temps que les fleurs ..Hypochaeris p.p.

— Réceptacle soit nu, soit velu, soit fibrilleux ..................... 12

12 Bractées de l’involucre égales, sur un seul rang et au nombre de 5-12 ......... 13

— Bractées de l’involucre inégales, sur plusieurs rangs (les extérieures pouvant être plus petites ou plus grandes et constituer un calicule ou un involucre supplémentaire) ...... 15

13 Plantes velues ou hispides. Feuilles ± larges, irrégulièrement dentées ou découpées ........................... Urospermum p.p.

— Plantes glabres. Feuilles graminiformes ...................... 14

14 Fruits dimorphes: les périphériques à aigrette de 5 soies simples et courtes; les centraux à aigrette plumeuse et longue (fig. 3078) ..................... Geropogon p.p.

— Fruits homomorphes, tous à soies longues et plumeuses (fig. 3076) .............. Tragopogon p.p.

15 Akènes étalés horizontalement, à aigrette dressée et paraissant ainsi latérale. Petite plante annuelle et désertique .................................. Tourneuxiap.p.

— Akènes dressés, à aigrette continuant normalement le corps de l’akène .......... 16

16 Barbes latérales des poils de l’aigrette entremêlées (au moins dans les akènes centraux) .......................................... Scorzonera p.p.

— Barbes des poils de l’aigrette non entremêlés ................................................. 17

17 Feuilles toutes ou presque toutes radicales, en rosette .......................... Leontodon p.

— Tiges nettement feuillées ...................................... Picrisp.

18 Corps de l’akène se terminant par un rostre ±: marqué ............................... 19

— Corps de l’akène sans rostre ................................... 23

19 Akènes aplatis, lenticulaires, striés sur les 2 faces, brusquement rétrécis en long rostrecapillaire............................ Lactuca p.

— Akènes non aplatis; fusiformes ou cylindracés .............................................. 20

20 Fruits ne portant pas au sommet d’excroissances muriquées ...................... 21

— Fruits portant au sommet soit une couronne dentée, soit plusieurs rangées de petites épines ....................................... 22

21 Plante à racine vivace, traçante, renflée çà et là en tubercules arrondis.. Aetheorrhiza p.

— Plante à racines non bulbifères ............................ Crepisp.p

22 Plante junciforme à tige nette et feuillée. Akènes à bec naissant au centre de 5 dents spiniformes (fig.3093) ..................... Chondrilla p.p.

— Plantes acaules, non j unciformes. Capitules portés par une hampe creuse ... Taraxacum p.p.

23 Réceptacle creusé d’alvéoles bordées de soies aussi longues ou plus longues que les fruits. Plantes très veloutées (au moins dans le haut), à indumentum très fourni de poils soit tous étoilés, soit étoilés etsimples ..................... Andryala p.p.

— Réceptacle nu ou muni de très courtes fibrilles ................................................ 24

24 Fruits dimorphes: les extérieurs bruns, fortement tuberculés ou crénelés, les intérieurs blanchâtres,lisses et généralement stériles (fig. 3119) .................................. Reichardiap.p

— Fruits dimorphes ou homomorphes, mais les extérieurs sans tubercules comme ci-dessus.....25

25 Fruits +- aplatis, striés en long et lisses ou rugueux transversalement. Plantes à feuilles parfoisépineuses ....................... Sonchus p.p.

— Fruits cylindracés ...................... 26

26 Fruits fusiformes ou simplement rétrécis au sommet. Aigrette à soies 1-plurisériées.... Crepis p.p.

— Fruits nettement tronqués au sommet. Aigrette à soies unisériées. ...................... Hieracium p.p.


Scolymus L. (Scolyme, Chardon)

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, toutes hermaphrodi­tes. Involucre à bractées imbriquées sur 2-plusieurs rangs; portant par ail­leurs un involucre supplémentaire constitué par des bractées pectinées-épineuses (fig.). Involucre proprement dit à bractées lancéolées. Réceptacle convexe ou conique, paléacé, à paillettes larges, dilatées à la base et embrassant la fleur située à leur aisselle pour constituer un péricarpe biailé. Ligule tronquée au sommet, à 5-6 dents. Akènes oblongs, comprimés, caducs avec la paillette qui les accompagne, à aigrette coroniforme ±: courte et disposant ou non de 2-4 soies caduques. Plantes à port de chardons,épineu­ses. Feuilles sinuées-pinnatifides, ±: pubescentes-ponctuées; les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles, amplexicaules et ±: décurrentes sur la tige. Capitules sessiles ou subsessiles, jaunes.

1 Capitules tous terminaux, disposés en inflorescence corymbiforme. Plante annuelle. Akènes surmontés d’une couronne courte, denticulée et inerme. Plante atteignant ou dépassant 1 m. Tiges blanches, glabres, à 2-4 ailes(formées par la décurrence des feuilles), très larges, épineuses et pourvues d’une très large marge cartilagineuseet blanche (les feuilles et les bractées sont margées de même) (fig.). Capitules involucrés par 3-5 bractées supplémentaires à très longues épines rigides (fig.). Lieux incultes, surtout argileux — CC: dans tout le Tell — ICircumméd. | — « Isri ».

3033— S. maculatus L.

— Capitules terminaux et axillaires, en inflorescence spiciforme. Plantes bisannuelles ou vivaces. Akènes surmontésd’une couronne à 2-4 soies caduques. Tige à ailes à marge blanche absente ou étroite............................................. 2

2 Plante vivace de 15-50 cm. Tiges fortement ailées, à ailes non interrompues (sauf à la base); peu rameuses. Bractées de l’involucre toutes cuspidées. Gros capitules (ligules atteignant 3 cm de long) à involucre supplémentaire de 3 bractées fortement épineuses et nerviées (fig.), à l’exception du capitule terminal qui en comporte 6. Feuilles caulinaires linéaires, peu embrassantes — Cultures, pâturages, sables, décombres — CC: dansle Tell, AR: en Oranie — | Euryméd. I — « Guemiz ».

3034— S. grandiflorus Desf.

— Plante bisannuelle atteignant 1,20 m ou plus. Tiges étroitement ailées, à ailes interrompues, très rameuses. Bractées externes de l’involucre non cuspidées (fig.). Capitules nettement plus petits que les précédents, à involucre supplémentaire de 3 bractées. Feuilles caulinaires largement amplexicaules — Cultures, pâturages, sables,décombres CC: dans toute l’Algérie — | Méd. |.

3034bis. — S. hispanicus L.

Catananche L. (Cupidone)

Capitules homogames à fleurs ligulées, hermaphrodites, à fleurs toutes semblables (sauf C. lutea L,). Involucre subglobuleux ou conique. Bractées imbriquées, les extérieures plus petites; bractées parfois un peu charnues à labase, à appendice et marges scarieux, les intérieures mucronées. Réceptacle plan, hérissé de longues soies. Akènes subpentagones et parfois dimorphes, à sommet tronqué, surmontés par une aigrette constituée par 5(8)paillettes hyalines, dentées, acuminées-aristées (au moins dans les akènes centraux). Capitules longuementpédonculés.

1 Plantes annuelles ......................................... 2

— Plantes vivaces ............................................ 3

2 Akènes dimorphes: les extérieurs à aigrette d’écailles non aristées, les centraux à écailles longuement aristées. Plante tellienne présentant la particularité de posséder des capitules souterrains qui sont enfouis dans la souche épaisse et fibreuse. Tiges de 20-40 cm, dressées et rameuses. Feuilles lancéolées, pubescentes,subentières et paucidentées. Capitules jaunes, cylindriques-campanulés; longs de 25 mm env. Bractées externes de l’involucre ovoïdes, les internes lancéolées-aiguës; toutes à partie moyenne jaune et à bords amplement scarieux-jaunâtres (fig.) — Lieux secs — CC: dans toute l’Algérie — I Méd. ] « Kidan el Acefeur » «Zehla ». Mar Alg Tun Lib

3035— C. lutea L.

— Akènes homomorphes, velus aux angles, tous aristés. Plante des hauts plateaux et saharienne, sans capitules souterrains. Plante grêle. Feuilles radicales en rosette, entières ou pinnatilobées, velues. Capitules jaunes panachés de bleu: var. genuina M. ou entièrement jaunes: var. aurea M. — Bractées toutes brusquement cuspidées —Sables — AC: Hl-2, SS — [ End. N.A. | — « Kidan ».Mau Mar Alg Tun Lib

3036 — C. arenaria Coss. et Dur.

3 Plante acaule ou subacaule formant des coussinets denses. Souche cespiteuse et fibrilleuse, épaisse. Feuilles disposées en rosette dense, linéaires, entières ou simplement tridentées, petites. Gros capitules globuleux à bractées de l’involucre obtuses et mutiques. Fleurs jaune d’or — Pâturages rocailleux des hautesmontagnes — AR: Cl, 03: Tlemcen, Bossuet, Hl-2, AS3 — I End. Alg. Mar. | — « Degaa ». Mar Alg

3037 — C. caespitosa Desf.

— Plantes caulescentes à tiges nettementmarquées ............................ 4

4 Souche non fibrilleuse. Fleurs bleuesou blanches, très rarement jaunes. Plante de 30-60 cm à tiges dressées et rameuses. Feuilles lancéolées-linéaires,± entières ou à 2-4 lobes étroits, longues de 20­30 cm, velues-soyeuses ou simplement pubescentes; les supérieures sessiles. Grands capitules solitaires à l'extrémité de longs rameaux grêles, à corolles radiantes. Bractées de l'involucre argentées, très lâches, ovoïdes et toutes brusquement cuspidées (fig.). Plante polymorphes — CC danstoutes les régions montagneuses. R. dans le Tell littoral — | W. Méd. | — Localement appelé Bleuet « Kidan azreg».Mar Alg Tun Lib

3038. — C. coerulea L.

— Souche fibrilleuse au sommet. Fleurs jaunes généralement bleutées à l'extrémité des ligules. Feuilles presque toutes entières. Grands capitules à bractées externes de l'involucre mutiques, les autres cuspidées — Montagnes, entre 500 et 2 500 m — AR: Kl-2, Cl, AS3 —End. Alg. Mar. Mar Alg

3039. — C. montana Coss.

Cichorium L.

Capitules homogames, à fleurs ligulées et hermaphrodites. Involucre à bractées sur deux rangs, inégales, herbacées,les extérieures (au nombre de 5) un peu étalées; les intérieures (au nombre de 8) dressées et embrassant ± les akènes marginaux. Réceptacle plan, nu ou un peu fibrilleux. Akènes persistants, anguleux, tronqués au sommet etcouronnés par 1-2 séries de paillettes obtuses. Fleurs bleues (rarement rosées ou blanches).

1’ – Pédoncules peu épaissis, paillettes du pappus <= 0,5mm

Plante vivace, robuste. Capitules disposés en glomérules axillaires subsessiles ou solitaires sur de gros pédoncules fistuleux partant de la base des glomérules (fig.). Bractées de l'involucre souvent glanduleuses Feuilles presque toutes radicales et runcinées; les caulinaires sessiles, auriculées et dentées à la base. Plante velue ou glabrescente, dressée, à rameaux raides. Feuilles hispides sur la nervure principale en dessous. Involucre à bractées ciliées, les extérieures ovales-lancéolées, glanduleuses ou non. « Seriss » « Tilfaf ». Champsincultes, pâturages — CC: partout. Mar Alg Tun

3040. — C. intybus L.

– Pédoncules épaissis, paillettes du pappus = 0,5mm. Plante annuelle ou bisannuelle 10-30(50)cm, grêle. fles. radicales roncinées-pennatilobées, à pubescence courte et rude éparse, plus longue sur la nervure médiane; fles caulinaires peu nombreuses et courtes subentières; involucre à bractées externes presqu’aussi longuesque les internes à marges pourvues de longs poils non glanduleux; akène à pappus de paillettes de 0,6-1,2 mm— Cultures, jachères, bords de route des plaines atlantiques et basses montagnes bien arrosées. Mar Alg Tun Lib Egy

ssp. pumilum (Jacq.) Bail = C. pumilum Jacq

Cichorium endivia L.
Plante alimentaire cultivée, rarement subspontanée ou adventice dans les friches et jachères des zones de production de primeurs. Gharb et zones océaniques nord atlantiques.
Plante robuste (30)40-120 cm très ramifée; fles radicales glabrescentes grandes, subentières à roncinées, ondulées,les caulinaires grandes et sagittées; nombreux capitules agglomérés à leur aisselle ou d’une bractée plus réduite; bractées de l’involucre glabres foliacées, les inf. du 1er rang ± 2/3 des internes; akène 2-2,5 mm à paillettes de0,5-1,2 mm, rarement certaines pourvues d’une arête rigide de 1-1,5 mm. Mar(C)

Lapsana L. (Lampsana Ruppr.)

Capitules homogames, petits, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites, dentées. Involucre à bractées unisériéeset au nombre de 8-10, accompagné à la base de petites écailles très courtes, cylindrique et dressé. Réceptacle plan, nu. Akènes marrons, obovales-oblongs, atténués ou non au sommet, marqués d’une vingtaine de stries, chauves(fig.).

— Plante annuelle de 20-80 cm ou même plus, ± velue. Tige dressée, raide, ramifiée dans le haut, paniculée. Feuilles inférieures pétiolées, molles, lyrées, à lobe terminal très grand (fig.) ; les médianes subsessiles,ovales et dentées; les supérieures sessiles, lancéolées ou oblongues. Capitules de 1 cm env., à fleurs jaunes et àpédoncules velus-glanduleux. Bractées de l’involucre ± carénées, à carène à poils épars — Bois, lieux incultes desmontagnes — CC: Kl-2, Cl, A2, 03. RR: ailleurs: ssp. macrocarpa (Coss.) — Eur. I — « Hachichet el bezzaz ».

3041. — L. communis L.

subsp. communis Mar(?)

subsp. macrocarpa(Coss.) Nyman Mar Alg Tun

Tolpis Adans.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre à bractées nombreuses et plurisériées, comportant à la base un calicule de bractéoles sétacées (fig.). Réceptacle nu mais alvéolé, plan. Akènes minuscules, noirâtres,striés, subtétragones; surmontés soit par une coronule fimbriée, soit par des soies peu nombreuses (2 à 8) etinégales.

1 Involucre à bractées extérieures égalant ou dépassant les intérieures. Akènes périphériques à aigretteréduite à une courte coronule fimbriée, les centraux avec aigrette de 2-5 soies. Plante annuelle. Tige de 10-40 cm,± feuillée, simple ou à rameaux étalés. Feuilles pulvérulentes, les radicales spatulées, entières ou subpinnatifides, les caulinaires linéaires. Capitules soit concolores et jaunes, soit discolores (jaunes à la périphérie et brun pourpre au centre) — [ Méd. Mar Alg Tun

3042. — T. barbata (L.) Gaertn.

Tolpis barbata, Maroc
Photo: Dobignard

a) Capitules assez grands (18-30 mm de diam.), concolores ou discolores. Akènes centraux à aigrette de 3 soies —Pâturages, forêts claires — RR: K2: Collo, K3: La Calle.

ssp. eu-barbata M.

— Capitules plus modestes (11-15 mm de diam.), concolores (fig.). Akènes centraux à aigrette de 3-5 soies — Surtoutsur sables — CC: dans toute l’Algérie et surtout sur le littoral. Mar Alg Tun

ssp. umbellata (Bert.) M.= T. umbellata Bertol.

— Involucre à bractées extérieures courtes, apprimées. Akènes tous à aigrette de soies plus longues qu’eux. Plante bisannuelle ou vivace. Tige de 40-60 cm, rigide, à rameaux dressés, ramifiés. Pédoncules centraux à peine dilatés(très dilatés-fistuleux dans l’espèce précédente). Akènes tous à aigrette à soies (en nombre variable: 4-12 mais jamais moins de 4). Corolle jaune soufre ou jaune d’or — Terrains incultes, chemins, sables — CC dans toute l’Algérie — Corse. Italie. France I — (= T. altissima Pers.). Alg Tun Lib

3043. — T. virgata (Desf.) Pers.

T. liouvillei Braun-Blanq. & Maire Mar*

T. nemoralis Font Quer Mar

Koelpinia Pallas

Capitules homogames à fleurs toutes ligulées hermaphrodites. Involucre à bractées très peu nombreuses (5-7) et disposées sur un seul rang, lancéolées-linéaires et pubescentes, accompagnées ou non d’un calicule de quelques courtes bractées extérieures. Bractées non indurées à la fin et n’embrassant pas les fruits. Réceptacle nu ou à rares soies. Akènes chauves, linéaires, fortement incurvés, côtelés, à côtes pourvues de courtes épines glochidiées au sommet, connivents (fig.).

Plante annuelle, glabre ou pubescente, de 10-15 cm (dans certains cas très condensée: qq. cm seulement). Tiges anguleuses. Feuilles linéaires-subulées, de 5-10 cm. Involucre à calicule de 2 bractées. Fleurs très petites et jaunes — CC: Hl-2, AS, SS. RR: SC — | Méd. Sah.-Iran-Tour. | — « Te- hamlet el haneche », « Hilma ». Alg Tun Lib

3044. — K. linearis Pallas

Koelpinia linearis, Maroc
Photo: A. Garcin
Koelpinia linearis, Algerie
Photo: Chatelain

Hyoseris L.

Capitules pauciflores ou multiflores, homogames, à fleurs ligulées toutes hermaphrodites. Involucre à bractées herbacées et étroites, au nombre de 8-20, à la fin épaissies-indurées, enveloppant les akènes extérieurs et accompagnées d’un calicule réduit. Réceptacle nu. Akènes dimorphes: ceux dela périphérie subcylindriques et surmontés par une aigrette courte et fimbriée; ceux du disque comprimés-ailés à aigrette longue comportant: à l’extérieur des écailles filiformes et à l’intérieur des écailles dilatées à la base et se terminant en soie denticulée (fig.). Plantes à tiges scapiformes et monocéphales (rarement bicéphales),naissant dans une rosette de feuilles runcinées ou pinnatiséquées. Scapes nus, fistuleux, indivis et renflés ou non sous le capitule. Fleurs jaunes.

1 Petite plante annuelle de 5-12 cm, à racine grêle, glabrescente. Scapes étalés, renflés-claviformes sous le capitule et presque aussi larges que ce dernier à ce niveau. Involucre à 8-10 bractées dressées et conniventes après l’anthèse. Capitules 8-12 flores — Terrains incultes, sables — C: dans tout le Tell — I Circumméd. I — c Sem el aced ». Mar Alg Tun Lib Egy

3045— H. scabra L.

— Plante vivace à grosse racine verticale. Scapes dressés, de 10-30 cm, non ou à peine renflés sous le capitule. Involucre à 10-20 bractées à la fin étalées. Capitules multiflores. Plante très polymorphe — Ro­chers, rocailles, pâturages, murs — CC: dans tout le Tell — I Eur. Méd. — Salade de porc, « Dirz el djouz ». Mar Alg Tun Lib(?)

3046— H. radiata L.

Hyoseris lucida L. Alg

Hyoseris lucida subsp.taurina(Pamp.) Peruzzi & Vangelisti Tun(?)

Rhagadiolus Scop.

Capitules homogames, pauciflores (6-12 fleurs). Fleurs ligulées, herma phrodites. Involucre à 5-9 bractées,disposées sur un rang, égales, s’accrois sant à maturité et enveloppant les akènes extérieurs, présentant ou non à la base un calicule de petites écailles. Réceptacle nu. Akènes arqués, persistants (au moins ceux de la périphérie); les extérieurs divergents ou étalés en étoile à maturité (fig.); les intérieurs ± enroulés, touschauves. Plantes annuelles. Fleurs jaunes.

1 Plante glabre ou pubescente. Tige de 10-50 cm, diffuse ou dressée, se ramifiant en corymbe étalé. Feuilles minces entières ou pinnatifides, les supérieures étroitement lancéolées, entières ou dentées. Capitules de deuxsortes: latéraux et longuement pédonculés; terminaux et brièvement acuminés, au nombre de 6-8; les intérieurs glabres ou pubérulents — Polymorphe — Champs, moissons, pâturages — CCC Euryméd. I — « Rahma ».Mar Alg Tun Lib Egy

3047.— R. stellatus (L.) Gaertn.

— Plante pubescente. Tige subsimple. Feuilles inférieures en général lyrées. Capitules tous subsessiles et trèsdistants le long d’une inflorescence linéaire allongée, presque droite. Akènes périphériques plus courts (10-12 cm)fusiformes et peu nombreux (4-5); les intérieurs pubérulents — Montagnes — R: A2: La Chiffa; 03: Garrouban — !Méd. Mar Alg

3048. — R. edulis Gaertn.

Hedypnois Schreb.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs toutes ligulées, hermaphrodites. Involucre ± campanulé, à bractées subunisériées au nombre de 10-20; accompagnées d’un calicule d’écailles plus petites, les intérieures s’indurant lors de la fructification. Réceptacle nu. Akènes subcylindriques, courbes, noirâtres, striés, denticulés, à corps identique; les extérieurs surmontés d’une aigrette cyathiforme (en forme de coupe), courte et timbrée, les intérieurs avec une aigrette double constituée par 4-6 paillettes centrales subulées entourées par quelques paillettes piliformes (fig.).

1 – Akènes ext. à couronne écailleuse, les int. à 5-7 soies raides

— Plante annuelle très variable. Tige de 30-40 cm à rameaux nus. Feuilles radicales obovales ou oblongues,entières, dentées ou sinuées-dentées; les supérieures sessiles et amplexicaules. Corolles jaunes — Méd. — «Cherquerid » — (= H. polymorpha DC.).

3049. — H. cretica (L.)Willd.

= H.rhagadioloides (L.) F.W. Schmidt

a) Pédoncules fructifères peu épaissis à la partie supérieure; presque cylindriques — CC: dans toute l’Algérie.

ssp. monspeliensis (Willd.) Murb.

= H. rhagadioloides (L.) F.W. Schmidt Mar Alg Tun Lib Egy

— Pédoncules fructifères nettement épaissis à la partie supérieure, claviformes — C: dans toute l’Algérie.

ssp. tubiformis (Ten.) Murb.

= H. rhagadioloides (L.) F.W. Schmidt

1’ – Akènes tous à pappus à plusieurs soies

H. arenaria (Schousb.) DC.Mar
Plante annuelle de (5)10-30 cm; fles. basales rudes, à poils courts raides, surtout sur la nervure médiane et les marges; tiges très rami!ées scabres à fles. étroites subentières; pédoncule un peu épaissi sous le capitule à maturité; involucre Ø 5- 8 x 10-14 mm à bractées sur 2 rangs, les ext. très courtes ± 1mm, les internes lancéolées aiguës à poils courts épais sur la nervure, indurées à maturité et ensérant les akènes ext.; akènes fusiformes de 6,5-7,5 mm, à 10 côtes longitudinales scabres ou lisses; les ext. un peu courbés à pappus court de soies écailleuses inégales de 1-3 mm; les int. à pappus à nombreuses soies raides inégales, les plus longues à base élargie de 6-9mm. Sables maritimes, pâtures sablonneuses des plaines océaniques ou méditerranéennes sublittorales.

Hypochaeris L.

Capitules homogames et multiflores. Fleurs ligulées, toutes hermaphrodites. Involucre oblong-cylindrique ou campanulé, à bractées herbacées disposées sur un ou plusieurs rangs. Réceptacle plan, paléacé, à écailles caduques. Akènes oblongs ou linéaires, côtelés, glabres, scabres ou ± ciliés, rétrécis au sommet, en bec ± long, les marginaux parfois tronqués (fig. 3051). Aigrette formée de soies plumeuses dilatées à la base, unisériées ou bisériées, parfois absentes dans les akènes extérieurs. Fleurs jaunes.

1 Bractées de l'involucre pluriseriées ..................... 2

— Bractées de l'involucre unisériées (il existe parfois un calicule réduit à la base de l'involucre) ............................................ 5

2 Plante annuelle. Aigrette à soies sur 2 rangs, les extérieures denticulées, les intérieures plumeuses. Plante glabre ou hispide (malgré son nom). Tiges dressées et rameuses. Feuilles presque toutes en rosette,oblongues, entières ou sinuées-dentées. Bractées de l'involucre lancéolées-aiguës. Capitules petits. Akènes variables: soit tous tronqués: var. erostris Coss. et Germ., soit tous atténuées en bec: var.loiseleuriana Godr., soit les périphériques tronqués et les autres atténués en bec: var. genuina Godr. — Lieuxsablonneux — CCC: toute l’Algérie — End. I — « Lebn », « Houdela ».Mar Alg Tun Lib

3050— H. glabra L,

— Plantes vivaces ...................... 3

3 Akènes à aigrette de soies disposées sur un seul rang ........................... 4

— Akènes à aigrette de soies sur 2 rangs; les externes denticulées, les internes plumeuses. Feuilles radicales enrosette, sinuées-pinnatifides. Tiges ascendantes, rameuses généralement. Pédoncules allongés et épaissis au sommet, fistuleux. Capitules gros, solitaires. Bractées de l'involucre lancéolées-linéaires, plus courtes que les corolles,glabres ou hérissées. Akènes soit tous rostrés: var. rostrata Moris, soit les externes sans bec et les internes longuement rostrés: var. neapolitana (fig.) — Pâturages, clairières — CC: dans toute l’Algérie: ssp. radicata M. — « Seris ».Mar Alg

3051— H. radicata L.

subsp. radicata

? var hispida à voir MPU

subsp. platylepis(Boiss.) Jahand. & Maire Mar Alg Tun Lib(?)

4 Feuilles toutes radicales ovales-lancéolées, longuement pétiolées, ± hérissées de longues soies raides. Akènes non rostrés atténués au sommet, à aigrette de soies serrulées. Ligules jaunes. Plante peu élevée à souche ligneuse revêtue au collet d’une laine blanchâtre — Rochers calcaires — R: K2: Bougie au Cap Carbon, Cap Aokas —I End- I-Alg*

3052. — H. saldensis Batt.

— Feuilles à la fois radicales et caulinaires, glabres, linéaires lancéolées entières ou dentées, atténuées enlarge pétiole amplexicaule, les supérieures sessiles bractéiformes. Akènes brièvement rostrés, à aigrette de soies plumeuses et disposées sur un seul rang. Ligules jaunes mais violacées en dehors. Plante vivace mais non sous-frutescente, dépourvue de laine au collet. Capitules solitaires groupés en corymbe. Tiges de 40-120 cm — RR :AS2: Djebel Amour (bords de l’Oued Aflou), Hl: Geryville — | End. |.Alg*

3053 — claryi Batt.

5 Aigrette à une seule rangée de soies (10), toutes plumeuses (rarement entremêlées de quelques soies pluscourtes). Feuilles glabres, les radicales oblongues-lancéolées, généralement runcinées-pinnatifides à segments triangulaires, le terminal plus grand. Capitules solitaires. Involucre à 8-10 bractées — Rocailles humides — RR :Kl: Lalla Khe-didja — France-Italie I — (~ Robertia taraxacoides (Lois.) DC.) Alg

3054 — H. robertia (Sch. Bip.) Fiori

— Aigrette à deux séries de soies, une externe à soies courtes et denticulées et une interne à soies plus grandeset plumeuses ............................ 6

6 Plante annuelle à racine fusiforme. Feuilles vert pâle, non glauques. Plante de 20-50 cm. Tiges simples ou rameuses, glabres ou hispides. Feuilles radicales en rosette, grandes, oblongues, entières ou dentées; les caulinaires sublinéaires. Fleurs jaune d’or, moins de 2 fois aussi longues que l'involucre. Pédoncules et bractées de l'involucre généralement munis de poils sétiformes et étalés (fig.) — Champs, terrains arides, coteaux — CCC :partout — Circumméd. I — « Harcha » — (= Seriola Aethnensis L.). Mar Alg Tun Lib

3055. — H. achyrophorus L.

r \

— Plante vivace à souche cespiteuse. Feuilles glauques. Plante variable. Feuilles radicales en rosette, pétiolées,oblongues, dentées, glabres ou hispides, parfois pinnatifides. Tiges grêles, dressées, glabres et rameuses. Capitules cylindriques-campanulés, médiocres, sur des pédoncules grêles, et non épaissis au sommet. Fleurs jaune soufre, les extérieures deux fois comme l'involucre. Involucre à bractées soit glabres, soit hispides et parfois hérissées. Pédoncules glabres ou presque — Rochers humides — CC: partout et surtout sur le littoral — C. Méd. (=Seriola laevigata L.). Mar Alg Tun

3056. — H. laevigata (L.) Ces, Pas. et Gig.

* H. angustifolia (Litard. & Maire) Maire Mar*

Hypochaeris angustifolia, Maroc AA
Photo:Chatelain

* H. leontodontoides Ball Mar*

Hypochaeris leontodontoides, Toubkal
Photo: Magnouloux

H. salzmannianaDC.
Pédoncules velus-hirsutes et épaissis sous le capitule à l’anthèse. Fles basales en rosette, subentières à roncinées, hispides; tiges à 3-4 bractéoles, éparsement pubescentes de poils raides; involucre de Ø 8-10 x 16-20mm à bractées inégales ± mucronées, à poils épais raides sur la nervure médiane non indurée; ligules jaunes de 10-15 mm; akènes ext. de 4-5 mm à 10 côtes scabres sans bec, les int. de 8-11mm à long bec fin ; pappus à soies inégales sur plusieurs rangs, les ext. scabres, les int. plumeuses.
Note de Dobignard: ce taxon est très voisin de H. glabra, dont il diffère par les pédoncules épaissis etl’écologie, inclus dans H. glabra il devrait alors s’appeler H. glabra subsp. salzmanniana (DC.) Maire

– Akènes int. de 8-9 mm et pappus de 10-16 mm

subsp. salzmanniana Mar

- Akènes int. de 10-11mm et pappus de 7-10 mm

subsp. maroccana Forther & Podlech Mar Alg

Urospermum Scop.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, toutes hermaphrodites, Involucre campanulé, à 8 bractées unisériées, subégales et connées à la base en tube urcéolé (fig. 3058): Réceptacle convexe, fibrilleux-pubescent.Akènes oblongs, comprimés latéralement, tuberculés, surmontés d’un long tube creux (ce tube est séparé de l’embryon par un diaphragme) (fig. 3058). Aigrette de soie toutes plumeuses et bisériées.

1 Plante vivace à souche noire. Tiges de 10-60 cm, pubescentes, simples ou rameuses, nues à la partiesupérieure, généralement monocéphales. Feuilles inférieures runcinées ou panduriformes; les supérieures embrassantes, oblongues ou ovales-lancéolées, entières oudentées. Gros capitules à fleurs jaune soufre et violettes en dehors, portés par des pédoncules nus, allongés et épaissis au sommet. Involucre à bractées largement lancéolées et pubescentes. Akènes à bec insensible­ment atténué de la base au sommet — Terrains incultes, prés, champs — CC: Tell surtout dans l’intérieur — I Circumméd.| — « Belrhen ». Mar Alg Tun Lib

3057— U. dalechampii (L.) Schmidt

— Plante annuelle. Tiges de 10-50 cm, hispides, feuillées, à 1-5 capitules. Feuilles ciliées et hispidessur les 2 faces; les inférieures oblongues- spatulées, irrégulièrement sinuées-dentées ou runcinées; les supérieures sessiles et amplexicaules. Capitules plus petits (2 cm de large sur 3 de haut), portés par des pédoncules peu dilatés, à fleurs d’un beau jaune. Involucre à bractées lancéolées-aiguës hérissées de longues soies(fig.) — Rochers, chemins, lieux stériles — CC: dans tout le Tell — | Euryméd. I — «Zezouga». Mar Alg Tun Lib Egy

3058— U. picroides (L.) Schmidt

Leontodon L. « Khericha »

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, à ligules tronquées, hermaphrodites. Involucre à bractéesimbriquées, les principales sur 1-2 rangs, accompagnées de bractées plus courtes, les intérieures parfois épaissies après l’anthèse. Réceptacle plan, fimbrié ou velu ou un peu alvéolé. Akènes oblongs ou linéaires, finement striés,± rétrécis ou rostrés au sommet. Aigrette présente au moins dans les akènes centraux, persistante, constituée pardes soies sur 1 rang, plumeuses et à barbes latérales non entremêlées. Feuilles toutes ou presque toutes radicales, disposées en rosette. Tiges scapiformes soit simples, soit rameuses. Capitules solitaires et terminaux. Fleursjaunes.

1 Plantes annuelles ..................... 2

— Plantes vivaces (racines parfois tubérisées) .............................................. 4

2 Akènes extérieurs soit entièrement chauves, soit à aigrette normale. Bractées de l'involucreglabres. Plante de 10-40 cm. Feuilles à pourtour oblancéolé, entières, dentées ou sinuées-pinnatifides. Scapes 1-5flores, grêles. Involucre à bractées furfuracées — I Méd.

3059. — L. hispidulus (Del.) Boiss. ≡ Scorzoneroides hispidula (Delile) Greuter &Talavera

r \

a) Akènes extérieurs chauves (fig-)- Plante polymorphe dans laquelle on peut distinguer de très nombreuses variétés suivant les rapports entre le corps et le bec des akènes — CC: surtout sur les hauts plateaux — (=r KalfbussiaMulleri Sch. Bip., K. Reboudiana Pomel).

ssp. Mulleri (Sch. Bip.) M. = Scorzoneroides muelleri (Sch. Bip.)
Greuter & Talavera

— Akènes extérieurs à aigrette normale. Hampes ramifiées presque dès la base — R: M’Zab oriental — (=: FideliaReboudiana Pomel).

ssp. Reboudianus (Pomel) M. inéd. ≡ Scorzoneroides muelleri subsp. reboudiana
(Pomel) Greuter

— Akènes extérieurs à aigrette très courte, cupuliforme; les intérieurs longuement rostrés à aigrette marquée. Bractées de l'involucre fortement hérissées de poils rigides.................. 3

3 Ligules glabres. Pédoncules non renflés. Racine fusiforme. Plante hispide, grêle. Scapes de 8-20 cm,ascendants ou dressés. Feuilles lancéolées, oblongues, atténuées en pétiole, sinuées-dentées, pinnatifides ou(rarement) entières. Capitules médiocres, penchés avant l'anthèse. Akènes extérieurs non rostrés, enveloppés par les bractées de l'involucre; les intérieurs rostrés. Aigrette à 10 soies (fig.). Plante printanière (avril-juin) —Champs, coteaux — CC: partout: ssp. Rothii (Bail) M. — j W Méd. | — (= Thrincia hispida Roth.).

— L. saxatilis Lam.

subsp. mesorhynchus (Maire) Maire Mar*

subsp. perennis (Emb. & Maire) Maire Mar*

subsp. rothii Maire Mar Alg Tun

subsp. saxatilis Tun(?)

— Plante assez voisine de la précédente. S’en distingue facilement par: ligules velues-soyeuses en dehors; pédoncules renflés au sommet; plante fortement hispide; akènes intérieurs à rostre très long (généralement 3-4 fois l’akène), à aigrette très plumeuse accompagnée extérieurement de poils filiformes. Plante printanière (avril-juin)— Pâturages sablonneux et argileux — AR: de Miliana au Maroc (Tell) — I Ibéro-Maur. j — (= Thrincia maroccanaPers.). Mar Alg

— L. maroccanus (Pers.) Ball

4 Racines tubérisées, fusiformes et fasciculées ........................................ 5

— Racines non tubérisées .................................... 6

5 Akènes périphériques à aigrette cupuliforme (comme les 2 espèces précédentes), enveloppées par les bractées de l'involucre, brièvement rostrées de même que les intérieurs. Plante ± soyeuse, à poils 2-3 fourchus ausommet. Plante de 20-40 cm. Feuilles toutes radicales, dentées, sinuées ou runcinées. Aigrette des akènes intérieurs comportant une vingtaine de soies. Plante automnale et hivernale (octobre- mars) — Sables, prés, bois,pelouses — CC: partout — I Méd. I — (= Thrincia tuberosa DC.). Mar Alg Tun Lib Egy

3062. — L. tuberosus L.

— Akènes homomorphes, tous longuement rostrés et à aigrette bien développée. Plante à poils simples, de 15-30 cm. Feuilles toutes radicales, obovales ou oblongues, dentées ou runcinées. Aigrette à 15-20 soies. Plante printanière (mars-juillet) — Pelouses de montagne — AR: A2, Kl-2 — I C. Méd. I — (= Apargia cichoracea Ten., Millina leontodonîoides Cass.).

3063. — L. cichoraceus (Ten.) Sang. ≡ Scorzoneroides cichoriacea (Ten.) Greuter

6 Akènes tous rostrés. Plante couverte de poils étoilés, à souche noire, horizontale et tronquée. Hampes de 20-50 cm, simples ou rameuses. Feuilles oblongues ou lancéolées, dentées ou sinuées-pinnatifides; parfois subentières. Akènes finement rugueux et striés en long, juin-juillet — Montagnes — AR: 03, Cl, AS3. RR: A2, AS2— | End. Alg. Maroc I. Mar(?) Alg*

3064. — L. balansae Boiss.

— Akènes (au moins les périphériques) sans rostre. Plantes très hispides ...... 7

7 Hampes grêles, généralement simples. Akènes de 6 mm, tous à aigrette. Aigrette comportant à la base denombreux poils simples — Juin-juillet — AR: Kl: Djurdjura — | End. [.

— L. djurdjurae Batt.

Hampes robustes, simples ou ramifiées, de 20-50 cm. Akènes soit tous à aigrette normale, soit les extérieurs à aigrette cupuliforme. Plante complètement hispide. Feuilles runcinées ou sinuées-pinnatifides; à poils simples ou bifurqués, blancs, bulbeux à la base, extraordinaire­ment denses et couvrant souvent toute la surface (fig.). Capitules assez gros (1,5 cm de diam.) — Juin-juillet — I Ibéro-Maur.

— L. hispanicus (Willd.) Poir. ≡ Picris hispanica (Willd.) P.D. Sell

a) Akènes périphériques à aigrette cupuliforme (dans notre dition) — CC: Hl-2. RR: ailleurs — (== Asterothrix hispanica Batt., Spitzelia aspera Pomel).

ssp. eu-hispanicus M.

— Akènes tous à aigrette normale, de 8 mm de long — AR: Cl, AS3, H2: var. numidicus (Batt.) Q. et S.

ssp. helminthioides (Coss. et Dur.) M. = Picris helminthioides (Ball)Greuter

L. eriopodus Emb. & Maire Mar*

L. hispidus L. [Afr. N. ?]

L. tingitanus (Boiss. & Reut.) Ball Mar

Picris L.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, toutes semblables, hermaphrodites. Involucre +- campanulé ou cupuliforme. Bractées comportant: a) une série interne, sur un rang et indurée à maturité; b) une série externe herbacée quipeut être soit verticillée à 3-5 écailles, soit à écailles imbriquées. Réceptacle plan, nu ou fimbrié. Akènes dimorphes ou homomorphes, linéaires ou oblongs, droits ou incurvés, rétrécis au sommet ou rostrés; à aigrette constituée par 1-2 séries de soies nombreuses et à barbes latérales non entremêlées. Tiges feuillées et rameuses. Capitules terminaux et solitaires, groupés en corymbes ou paniculés. Fleurs jaunâtres ou blanchâtres.

Helminthotheca possède des bractées de l’involucre inégales, les externes en général
plus larges que les internes. Alors que Picris se distingue par des bractées externes de l’involucrelancéolées bien plus.

1 Plantes annuelles ou bisannuelles ......................... 2

— Plantes vivaces ..................... 6

2 Involucre à bractées externes verticillées au nombre de 3-5, cordiformes, foliacées et très grandes (fig.3067) ............................... 3

— Involucre à bractées externes ni verticillées ni cordiformes ........... 4

3 Akènes tous identiques, de 2-3 mm de long, brusquement atténués en bec aussi long qu’eux. Plante de 20-100cm, hérissée de soies spinescentes et de poils glochidiés. Feuilles oblongues-lancéolées, les basilaires atténuées en pétiole, les caulinaires cordées-amplexicaules; tou­tes sinuées-dentées ou entières, en général ondulées. Bractées externes de l’involucre toutes dentées-épineuses sur les bords, les intérieures aiguës et ± aristées(fig.). Aigrette très caduque — Friches, chemins, champs incultes — CC: tout le Tell — J Euryméd. | — (=Helminthia echioides Gaertn. incl. H. tuberculata Moench).

3067. — P. echioides L. ≡ Helminthotheca echioides (L.) Holub

— Akènes dimorphes, les extérieurs fusiformes, sans rostre et de 7-8 mm de long, se terminant par une cupule minuscule parfois accompagnée de 1-2 poils; les intérieurs plus courts (5 mm env.) se prolongeant en un rostre deuxfois aussi long qu’eux. Plante dressée, à tige ramifiée en corymbe. Feuilles oblongues ou lancéolées, entières ou dentées, hispides. Bractées internes de l’involucre se prolongeant en longue pointe ciliée — Champs argileux — AC :01-2, Cl, Hl-2 — | End. Alg. Mar. — (= Vigineixia Balansae Pomel, Helminthia Balansae Coss. et Dur.)

3068. — P. Balansae (Coss. et Dur.) M. ≡ Helminthotheca balansae (Coss. & Durieu)Lack

4 Bractées de l'involucre carénées, courbées en long en forme de nacelle à la maturité. Plante de 20-50 cm,très rameuse, hérissée de poils glochidiés. Feuilles vert pâle, les inférieures oblongues-lancéolées, entières oudentées; les supérieures lancéolées-linéaires. Rameaux et pédoncules très longs, divariqués. Capitules petits (8-10mm de long), fortement étranglés au milieu. Akènes mûrs striés de jaune et de brun, tous munis d’un rostre court, courbes et plissés-rugueux — Terres incultes, lieux pierreux — RR: Kl: Dellys — | E. C. Méd. |.

3069 — P. Sprengeriana (L.) Lam. = P. rhagadioloides (L.) Desf.

— Bractées de l'involucre non comme ci-dessus .......................... 5

5 Akènes à corps presque lisse, les extérieurs sans bec, engaînés par la bractée correspondante et surmontée d’une cupule rougeâtre et mem­braneuse, entière ou simplement dentée (fig.). Plante tellienne, unie ou multicaule,de 10-60 cm. Tiges rameuses, dressées ou ascendantes. Feuilles inférieures pétiolées, entières ou sinuées-pinnatifides. Pédoncules à bractéoles linéaires, se continuant sous les écailles de l'involucre pour constituer une sorte de calicule. Bractées poilues et ± aiguil­lonnées en dessus, scarieuses sur les bords. Akènes intérieurs étalés, plus petits que les extérieurs, très nettement rostrés — Lieux un peu secs — CC: 01-2, R: Cl —(= Spitzelia cupuligera Dur.).

— P. cupuligera (Dur.) Walp.

— Akènes souvent rugueux, les extérieurs soit sans bec mais à cupule finement frangée, soit munis d’un bec ± long. Plantes sahariennes — Méd. Sah. |.

3071. — P. coronopifolia (Desf.) DC. = P. asplenioides L.

a) Akènes tous rostrés, à rostre ± marqué. Ligules jaune soufre ou jaune d'or: var. chevallieri(Batt.) M. — C: SC.

ssp. albida (Ball) M. = Picris albida Ball

— Akènes extérieurs sans rostre, surmontés par une cupule finement frangée

b Akènes de 4-5 mm aigrette non comprise — Polymorphe — C: SS, AS, Hl-2 — (incl. Spitzelia aspera et aviorum Pomel). MarAlg Tun

ssp. Saharae (Coss.) M. ≡ P. asplenioides subsp. saharae

Picris albida subsp. saharae
Photo: Jeanmonod

— Akènes de 2-3 mm seulement, aigrette non comprise. Fleurs grandes. Bractées très velues, à longs poils blancs:var. getula (Pomel) M. — (= Spitzelia radicata Batt., Fl. Alg. Die., p. 543, non Forsk.) — H: SS: Aïn Sefra,Metlili, Maïa.

ssp. eu-coronopifolia M. = P. asplenioides L.

Picris asplenoides, Herb. G
Photo: Chatelain
Picris asplenoides, Herb. G
Photo: Chatelain

6 Plante robuste. Tiges très hispides, presque veloutées mais non hérissées-aiguillonnées. Feuilleslyrées-pinnatifides, pétiolées et pubescentes. Gros capitules de 3-4 cm. Akènes peu rugueux, tous longuement rostrés, dimorphes — R: K3: La Calle — | End. Alg. Tun. j — (= Viraea asplenioides Batt., Helminthia asplenioidesDC.).Alg Tun Lib(?)

— P. asplenioides L. sensu Afr N. = P. sinuata (Lam.) Lack

— Plantes robustes, dressées, rameuses et hérissées-aiguillonnées. Akènes homomorphes et tous longuement rostrés............... 7

7 Bractées intérieures de l'involucre longuement aristées et aiguillonnées, les extérieures paléacées,subverticillées, grandes et oblongues, aiguillonnées sur les bords et la face (fig.) — j Ibéro-Maur. —

P. comosa (Boiss.) Ben th. et Hook. ≡ Helminthotheca comosa (Boiss.) Holub

a) Tiges rougeâtres et longuement ramifiées. Akènes de 7 mm à bec plus court que le fruit — RR: K2: CapCavallo — | End. | — (= Dekerra rubiginosa Pomel).

var rubiginosa (Pomel) M. incl. in Helminthotheca comosa

— Tiges non rougeâtres ..................... b

b) Akènes de 7 mm à bec plus court que le fruit — R: Kl, A2 — | End. j — (Dekerra racemosa Pomel).

var. racemosa (Pomel) Q. et S. incl. in Helminthotheca comosa

— Akènes de 10 mm — Kl-2 — j Ibéro-Maur. | — (=Dekerra comosa)

var. comosa Q. et S.

— Bractées intérieures de l'involucre brièvement aristées (fig. 3075) ....... 8

8 Capitules subsessiles, agglomérés 1-3 soit à l'aisselle des feuilles supérieures soit sur de courts rameaux axillaires, constituant une grappe composée. Tige simple, robuste, dressée. Bractées extérieures de l'involucre subverticillées, à bords ciliés-épineux, les intérieures linéai­res, mucronées, carénées et indurées, à la finétalées. Akènes presque lisses — CC: dans le Tell — End. — ( = Dekerra glomerata Pomel).

— P. Duriaei Sch. Bip. ≡ Helminthotheca glomerata (Pomel) Greuter

— Capitules solitaires sur des pédoncules fistuleux et ± renflés, groupés en corymbe pauciflore. Tige dressée,simple dans le bas, peu rameuse dans le haut: var. genuina M. ou, au contraire, très rameuse: var. montana (Pomel)Q. et S. Feuilles à face supérieure et à dents comportant parfois des poils gonflés en tubercules calleux: var.callosa (Pomel) Q. et S. Bractées de l'involucre régulièrement imbriquées, toutes lancéolées-foliacées (fig.).Akènes souvent hérissés au sommet Broussailles, forêts — AC: Tell, hauts-plateaux — Sicile A.N. j (= Helminthia aculeata DC., Dekerra aculeata Sch. Bip.).

— P. aculeata Vahl ≡ Helminthotheca aculeata (Vahl) Lack

Helminthotheca

mettre les esp de Picris ci dessus

Tragopogon L. (Salsifis)

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre cylindrique ou étroitement campanulé,à 5-12 bractées unisériées, acu­minées, subégales, un peu connées à la base. Réceptacle nu, alvéolé. Akènescylindriques ou subcylindriques, fusiformes ou linéaires, très grands, à 5-10 côtes =t scabres, rostrés,homomorphes et à soies toutes plumeuses et ±: entre­mêlées (fig. 3076). Plantes annuelles ou bisannuelles (dans notre dition). Feuilles alternes, entières et linéaires. Capitules terminaux et solitaires, longuement pédonculés.

1 Feuilles amplement dilatées-amplexicaules, lancéolées-linéaires, atténuées-acuminées, fortement ondulées. Pédoncules gros, fortement renflés-claviformes sous le capitule, fistuleux. Plante variable, parfois puissante(20-130 cm), simple ou rameuse, glabre ou légèrement floconneuse. Feuilles embrassantes. Capitules grands, à ligules purpurines ou violacées (dans notre dition). Akènes très grands (5-11 cm aigrette comprise) (fig.) —Prairies, coteaux secs — I Circumméd. « Guiza ».

3076. — T. porrifolius L.

a) Capitules de 1,5-2 cm de large sur 5-6 de long. Akènes de 5-7 cm aigrette comprise — R: Tell, Hl-2: var.australis (Sord.) Batt. Mar Alg Tun Lib

ssp. porrifolius

— Capitules très gros (3 cm de large sur 8 de long). Akènes atteignant 11 cm aigrette comprise — R: A2: Miliana,Teniet, Hammam Righa — | End. .Mar Alg

ssp. macrocephalus (Pomel) Batt.

— Feuilles peu dilatées à la base, étroitement linéaires (2-4 mm de large) et graminiformes. Pédoncules grêles, nonou à peine renflés sous le capitule. Plante de 30-50 cm, glabre ou laineuse à la base des feuilles. Capitules médiocres à ligules de 25 mm de long env., jaunes ou purpurines. Akènes atteignant 5 cm aigrette comprise — Coteaux— R: Kl: Djurdjura, 01-2 — Méd. Mar Alg

3077. — T. crocifolius L.

T. samaritanii Heldr. & Sart. Mar

T. dubius Scop. Mar

Geropogon L.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre cylin­drique ou étroitement campanulé, à bractéesunisériées, acuminées, subégales, un peu connées à la base. Réceptacle nu, alvéolé. Akènes cylindriques ou subcylindriques, fusiformes ou linéaires, à 5-10 côtes ± scabres, dimorphes: les périphériques à 5 soies simples,les intérieurs à soies plumeuses et ± entremêlées (fig.). Feuilles alternes, linéaires. Capitules terminaux etsoli­taires.

Plante annuelle de 20-60 cm, généralement glabre. Tige arrondie, dressée, simple ou rameuse. Feuilles linéaires-allongées semi-amplexicaules. Pédoncules de 5-6 cm de long, fistuleux et renflés. Capitules à corolles rose- lilas et peu nombreuses. Involucre à bractées au nombre de 8, linéaires-lancéolées, dépassant les fleurs. Akènes étroits, allongés, rugueux et longuement rostrés (fig.) — Coteaux, champs, pelouses — AC: dans le Tell — |Eury-méd. I — « Talma ». Mar Alg Tun Lib Egy

3078. — G. glaber L. = G. hybridus (L.) Sch. Bip.

Tourneuxia Coss.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre largement campanulé, à bractées imbriquées sur peude rangs, herbacées ou sub­membraneuses, très inégales, les extérieures ± velues-laineuses et plus petites.Réceptacle nu et un peu concave. Akènes obovés-comprimés dorsalement, épaissis-ailés sur les bords, obliquement tronqués, étalés (raigrette semble ainsi latérale). Aigrette à poils multisériés, plumeux et mous, +- entremêlés.

Petite plante annuelle subacaule, cendrée-pubescente. Feuilles alternes mais rassemblées à la base, variables,graminiformes ou oblongues, entières, dentées ou pinnatifides. Capitules terminaux, petits, solitaires. Bractées del’involucre aiguës, acuminées. Fleurs jaunes — R: Hl-2, C: SS1-2 — End. Alg. Mar. | — « Talma » (fig. p. 1083).Mar Alg

3079. — T. variifolia Coss.

Scorzonera L.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Invo­lucre à bractées imbriquées sur plusieursrangs, ±: inégales. Réceptacle plan ou un peu convexe, nu, fovéolé ou poilu. Akènes allongés-fusiformes, tron­quésou rostrés au sommet. Aigrette à soies sur plusieurs rangs, plumeuses et ± entremêlées.

1 Plante bisannuelle. Akènes portés sur un pied (podogyne) creux, renflé, plus large et plus court que le fruit(semble à première vue constituer l'akène, ce dernier paraissant être un bec) (fig.). Plante glabrescente oupubescente, de 10-50 cm, à racine pivotante, unicaule. Feuilles pétiolées, très variables, les radicales enrosette, parfois entières, généralement pinnatiséquées. Capitules solitaires au sommet de la tige et des rameaux, médiocres, à fleurs jaune pâle. Akènes anguleux, grisâtres et élégamment striés de fauve de même que le podogynequi, par ailleurs, est blanc — Très polymorphe — 1 «Sub-méd. Sib. I — « Talma regiga » — (= Podospermum laciniatum(L.) EC.).

3080. — S. laciniata L. ≡ Podospermum laciniatum (L.) DC.

— Plantes vivaces. Akènes non portés par un podogyne et à bec peu apparent .........2

2 Aigrette fauve, à poils tous semblables (pouvant toutefois être inégaux) , plumeux dans le bas et scabres seulement dans le haut. Akènes épaissis au sommet, assez petits (moins de 1 cm) (fig.). Plante en coussinet, naine,vivace, à souche grosse cespiteuse et à divisions courtes et noueuses. Feuilles toutes radicales, linéaires,entières, obtuses ou arrondies, 3-nerviées, pubescentes en dessous et laineuses en dessus. Capitules petits, àfleurs jaunes pourprées à l'extérieur, portés par des scapes grêles un peu plus longs que les feuilles. Bractées externes de l'involucre acuminées, les intérieures obtuses. Plante en touffes serrées, à feuilles formant descoussinets ras et très étendus: ssp. eu-pymaea M. — Pâturages des hautes montagnes — R: AS3 — Oro-Méd. j — (=S. caespitosa Pomel).

3081 — S. pygmaea Sibth. et Sm. sensu AfrN. = S. caespitosa Pomel

— Aigrette comportant 5 soies particulières plus longues que les autres et nues au sommet (fig.) ...........3

3 Feuilles laciniées ou pinnatifides. Fleurs jaune d'or, purpurines au sommet. Plante à souche épaisse etnoirâtre. Tiges de 10-40 cm. Capitule solitaire au sommet d'une hampe nue ou munie d'une seule bractée. Involucre cylindrique. Bractées externes ovoïdes, les internes lancéolées, toutes à marge membraneuse et ondulée, un peu laineuses. Akènes rugueux, de 2-3 cm (fig.) — C: Montagnes du Tell, Hl-2 End. j — (incl. S. fasciata Pomel).

3082 — S. coronopifolia Desf. ≡ S. hispanica subsp. coronopifolia (Desf.)Rouy

a) Limbe foliaire pennatipartites ou à lobes linéaires plus ou moins allongés ...... subsp.coronopifolia (Desf.) Rouy Mar Alg Tun
— Limbe foliaire à marges entières, plus ou moins ondulées, denticulées ou crispées ……………………………… subsp.hispanica Mar

— Feuilles toutes entières. Fleurs purpurines ou violacées. Plante à souche brune ou noire. Feuilles linéaires, lancéolées-linéaires ou lancéolées-acuminées. Tiges simples ou rameuses à la base, de 10-40 cm — Plantepolymorphe — « Guiz ».

3083 — S. undulata Vahl.

subsp. undulata

a) Feuilles glabres — CC dans le Tell (= S. undulata Batt., non Vahl.). Mar Alg Tun

ssp. deliciosa (Guss.) Maire

— Feuilles (et toute la plante) furfuracées-canescentes — CC: H, AS, SS (= S. alexandrina Boiss.).

ssp. alexandrina (Boiss.) Bonnet & Barratte incl. in subsp. undulata

S. caespitosa Pomel

subsp. caespitosa

subsp. longifolia (Emb. & Maire) Dobignard

S. baetica (DC.) Boiss. Mar

S. angustifolia L.

Andryala L.

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre campanulé, à bractées nombreuses etsubunisériées (il existe quelques bractées caliculaires qui, généralement, avortent). Réceptacle fibrilleux, à soies aussi longues ou plus longues que les akènes. Akènes noires, oblongs, non rostrés, tronqués, à 10 côtes,minuscules (1-2 mm) et 3-8 fois plus courts que l’aigrette. Aigrette très caduque, à poils simples et raides mais parfois subplumeux à la base. Plantes veloutées. Capitules a fleurs jaunes ou orangées, médiocres et subglobuleux, disposés en corymbe.

Remarque. — On a pu noter la présence de deux hybrides dans notre territoire. Ils sont mentionnés après la clé desespèces. Par contre, A. ragusina L. présent dans l’herbier Durando n’appartiendrait pas à notre flore d’après R.Maire.

1 Akènes extérieurs enveloppés par les bractées de l'involucre qui présentent la particularité d’être intérieurement doublées par 1-2 rangées de petites paillettes. Plantes annuelles. Gros capitules de 12-15 mm.............. 2

— Akènes extérieurs non enveloppés comme ci-dessus. Bractées nor doublées par des paillettes. Plantes annuelles,vivaces ou suffrutescentes ............................... 3

2 Capitules en inflorescence corymbiforme très lâches et irréguliers. Akènes à disque constituant une coronule trèspeu saillante. Bractées de l’involucre courtes. Plante mollement pubescente à rameaux et involucre hispides. Feuilles sessiles, oblongues-lancéolées, acuminées, subentières. Tiges simples à la base et rameuses au sommet. Bractées mollement villeuses-laineuses — RR: K2: Collo, 03: Garrouban — | Ibéro-Maur. |. Mar Alg Tun

3084. — A. laxiflora Salzm. = A. laxiflora DC.

— Capitules en inflorescence corymbiforme relativement dense. Akènes à disque constituant une coronule très saillante. Bractées de l'involucre longues, dépassant les ligules. Plante de 10-40 cm couverte d'un tomentum blancparticulièrement abondant dans l'inflorescence (ce tomentum devient fauve en herbier). Tige dressée, ramifiée encorymbe dans le haut à indumentum de poils uniquement étoilés (de même que les feuilles). Feuilles oblongues,subentières, dentées ou sinuées, les caulinaires sessiles et les bractéales cordiformes. Capitules solitaires surdes pédoncules robustes, étalés et assez gros (10-15 mm). Bractées subfiliformes, ± enroulées — Terrains gypseux —R: 01-2-3, K2, Cl — | End. — (= Rothia floccosa Pomel).

3085. — A. floccosa Pomel incl. in A. laxiflora DC.

3 Plante vivace à base ligneuse ....................................... 4

— Plante annuelle, bisannuelle ou vivace mais, dans ce cas, à base non ligneuse ...... 6

4 Rameaux effilés, rigides, à feuilles rares et junciformes. Feuilles très étroites, les inférieuressinuées-pinnatifides; les autres linéaires, sub­entières ou entières. Plante multicaule, à tiges rameuses dès labase et épaisses, se terminant par 2-3 ramuscules monocéphales. Fleurs petites. Bractées de l’involucre à nervuresaillante — R: Hl-2 — End-Alg Tun Lib

3086. — A. spartioides (Pomel ex Batt.) Bonnet & Barratte

Rameaux non comme ci-dessus. Feuilles inférieures obovales-oblongues, spatulées ou pinnatifides; les supérieuresoblongues ou spatlées ............................................ 5

5 Plante trapue, condensée, de 10-20 cm, d’un blanc argenté. Feuilles spatulées très courtes (2-3 cm), ondulées, à limbe aussi long que large et épais, grossièrement denté à dents peu nombreuses, semi-amplexicaules, réunies enrosette au sommet des rameaux. Rameaux anciens ligneux. Capitules à bractées souvent adhérentes entre elles par2-4. Fleurs jaune vif, les externes dépassant largement l’involucre. Akènes de 1.5 mm env. Aigrette égalant 3 foisl'akène. Plante silicole à port de Calendula — RR: 01: Dj. Lindlès près des Andalouses — I Mar.| Mar Alg

— A. maroccana Pau = A. maroccana (Caball.) Maire

— Plante élancée, de 30-60 cm. Feuilles inférieures ± dentées ou pinnatifides, de 4-6 cm; les supérieures (sauf les toutes dernières) de 4 cm env., semi-amplexicaules, oblongues, entières. Ligules dorées, à base longuement et mollement villeuse. Akènes de 1,5 mm env. — Dunes littorales — Ol: frontière marocaine: ssp. Jahandiezii (M.) M.var. microcarpa M. — I Mar. Mac.

— A. canariensis Lowe incl. in A. pinnatifida Aiton

a – Sous-arbrisseau de h. 30-60 cm; fles. blanchâtres subentières larges à marges ondulées, les caulinaires amplexicaules; capitules à rares poils glanduleux. Littoral SW atlantique (Sous, Tekna), Rif orient. littoral................. subsp. jahandiezii (Maire) Greuter

b – Arbrisseau à grosse souche ligneuse très ramifiée à rameaux grêles dressés peu feuillés; fles. étroites lancéolées peu dentées; inflorescence lâche à petits capitules à bractées à poils étoilés et glanduleux peunombreux. Piémont du Grand-Atlas occidental (Glaoua) ...... subsp. antonii (Maire) Dobignard

c – Sous-arbrisseau à souche indurée; fles. blanchâtres par une pubescence étoilée dense courte et apprimée,ondulées, atténuées en pétiole, les caulinaires entières obovales, non amplexicaules; capitules à rares poils glanduleux noirs. Très proche du suivant. Littoral SW atlantique (Essaouira, Haha litt.).............................. subsp. mogadorensis (Hook. f.) Greuter
d – Fles oblongues ondulées comme le subsp. mogadorensis, haut des tiges à pubescence mixte de poils étoilés etlongs poils glanduleux blancs ou dorés (et non noirs). Note: assimilable au subsp. mogadorensis. Littoralatlantique ................ subsp. ducellieri (Batt.) Greuter
e – Fles. ondulées, mollement dentées, les caulinaires subamplexicaules; capitules noirâtres par les bractées à pubescence mixte à nombreux et longs poils noirs de 1-1,8 mm. Littoral N océanique (d’Essaouira Tanger)............. subsp. maroccana (Maire) Greuter
[Clé selon Dobignard Liguliflores du Maroc 2015]


subsp. jahandiezii (Maire) Greuter

Andryala pinnatifida ssp. jahandiezii
Photo: dobignard

6 Plante vivace, puissante (60-100cm ou plus). Tiges rameuses dans le haut, striées, à indumentum (de même que les feuilles) de poils uniquement étoilés. Feuilles inférieures pétiolées, les autres sessiles, lancéolées-linéaires,sinuées ou pinnatifides. Capitules solitaires, de 1­1,5 cm de diam. Bractées de l'involucre lancéolées-linéaires,unisériées et à gros poils glanduleux noirs et blancs, entremêlés avec des poils étoilés. Ligules orangées, les périphériques plus longues que l'involucre. Akènes de 2 mm env. Aigrette égalant 3 fois l’akène — Dunes — RR: AS1: Aïn-Sefra SS1: Sud d’El Ousseuk — | End. Alg, Mar.

3089 — A. chevallieri Barratte ex L. Cheval.

— Plantes annuelles ou bisannuelles (A. nigricans serait, toutefois vivace mais il se distingue du précédent par la couleur noire de tous les poils glanduleux de l'involucre). Indumentum de poils les uns étoilés et lesautres simples.............. 7

7 Plante annuelle à bractées de l'involucre à poils glanduleux tous noirs. Plante élancée de 50-120 cm. Tige dressée, rameuse dans le haut. Capitules en corymbe lâche, de 1 cm de diam. env. Feuilles inférieures entières ou lyrées-pinnatifides; les supérieures linéaires, entières ou dentées — R: K3: La Calle, Cap Rosa, Bône — | End.Alg Tun

3090 — A. nigricans Poiret

— Plantes annuelles ou bisannuelles, à bractées de l'involucre dont les poils sont tous ou en majorité fauves ouverdâtres ....... 8

8 Fleurs jaune soufre ± pâle (parfois tachetées de roux), à peine plus longues que l'involucre. Plante polymorphe. Tige rameuse ou simple à la base (généralement simple). Capitules très veloutés généralement en corymbe régulier. Feuilles très variables, entières, dentées, sinuées-pinnatifides roncinées, ondulées; les supérieures sessiles —Pâturages, rochers, clairières, murs, dunes etc. — CC dans toute l’Algérie — I W. Méd. — « Bou Nail » (incl. A.sinuata L.). Mar Alg Tun Lib

3091. — A. integrifolia L.

— Fleurs jaune d’or ou orangées, deux fois aussi longues que l'involucre. Plantes vertes-tomenteuses à tige le plus souvent rameuse dès la base. Panicule subcorymbiforme. Capitules longuement pédonculés. Feuilles inférieureslyrées-pinnatifides — | W. Méd.

3092. — A. Rothia Pers, ??

a) Feuilles caulinaires non cordées-amplexicaules. Capitules en infiorescence assez lâche, peu laineux — Pâturagesrocailleux — R: K2, H; SC: Sommet du Hoggar (= A. dentata Batt., non Sibth. et Sm.).

ssp. cosyrensis (Guss.) M. ≡ A. cossyrensis Guss.

— Feuilles caulinaires cordées-amplexicaules. Capitules en inflorescence dense, très laineux — RR: Cl, Ol.

ssp. arenaria (DC) M. ≡ A. arenaria (DC.) Boiss. & Reut.

— Hybrides: X A. Dichroa Maire = A. integrifolia X laxiflora: Alger; X A. Faurei Maire = A. integrifolia X Rothiassp. arenaria: 02-3.

Chondrilla L.

Capitules homogames et pauciflores (6-15 flores). Fleurs ligulées et hermaphrodites, toutes semblables. Involucre cylindrique, à bractées (dans notre dition) de 2 sortes: 8-10 grandes entourées par d'autres plus petites.Réceptacle nu, et plan. Akènes fusiformes, non comprimés, rostrés, à bec allongé, filiforme, épaissi au sommet et naissant au centre de 5 dents spini-formes (fig.). Plante junciforme, de 40-80 cm, bisannuelle. Tige poilue à la base, glabre au-dessus. Rameaux dressés et raides. Feuilles radicales roncinées, atténuées en pétiole, en rosette et généralement glabres. Capitules petits, brièvement pédonculés ou subsessiles, à 7-12 fleurs jaunes sur deux rangs, solitaires ou géminés. Akènes à rostre lisse et grêle, généralement plus long que l’akène. Aigrette blanche— Cultures, sables, chemins, champs incultes — CC dans tout le Tell — I Eur. Méd. I. Mar AlgTun Lib

3093. — C. juncea L.

Taraxacum L. (Pissenlit, « Marrara », « Talmaretega *

Capitules assez grands, homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre campanulé ou oblong,très particulier et comportant: une rangée interne de bractées dressées, égales ou subégales et un peu connées à la base; plusieurs rangées externes de bractées plus petites, souvent étalées et réfléchies. Réceptacle plan et nu. Akènes oblongs ou linéaires, non comprimés ou subcomprimés, côtelés, écailleux et muriqués-épineux au sommet, à long bec grêle. Aigrette blanche à poils capillaires. Plantes vivaces à souche épaisse et brune, acaules. Feuilles toutes en rosette, atténuées en pétiole, entières ou souvent roncinées. Fleurs généralement solitaires mais parfoispar 2-3, sur un scape nu et creux. Fleurs jaunes.

1 Plante automnale (Septembre-Novembre). Feuilles appliquées sur le sol, roncinées à lobes très obtus alternant avec des lobules semblables dans les sinus. Scapes grêles, paraissant avec les feuilles. Akènes gris, granuleux dans le bas — Pâturages montagnards — AR: A2: Zaccar de Miliana, Atlas de Blida, Cl, Kl-2 — | End. N.A. j — (= T.inaequilobum Pomel).

3094 _ T. megalorrhizon (Forsk.) Hand. Mazz. sensu Afr. N., incl. in T. inaequilobumPomel

— Plantes printanières ou estivales (Mars-Juillet). Feuilles non comme ci-dessus............ 2

2 Feuilles rugueuses, largement obovales et nettement contractées en pétioles, glabres ou pubescentes; à limbe aussi ou presque aussi large que long, très obtus, arrondi au sommet, denté (parfois légèrement ronciné), à dents fines et aiguës (fig.). Scapes de 5-25 cm, souvent cotonneux. Bractées internes de l'involucre calleuses et fortement bidentées au sommet; les externes étalées, toutes fortement gibbeuses au sommet. Akènes grands pour legenre (2 cm), rugueux au sommet et jaunâtres — Forêts, pâturages — C en montagne — I W. Méd. Mar Alg Tun

— T. obovatum (Willd.) DC.

— Feuilles toutes très nettement roncinées ou laciniées-pinnatipartites ............. 3

3 Akènes de 2cm env. (aigrette comprise); pâles ou jaunâtres. Feuilles glabres ou glabrescentes, molles, à divisions lancéolées ou linéaires. Bractées, externes de l'involucre lancéolées, réfléchies; toutes fortement gibbeuses au sommet — Clairières, pâturages — AC: Tell, Hauts plateaux — | Méd. I — (= T. Dens-Leonis Desf.).

— T. laevigatum DC. Afr. N., incl. in T. erythrospermum

— Akènes très nettement plus petits, gris ............................... 4

5 Scapes égalant ou dépassant les feuilles, grêles, arqués. Capitules minuscules (1cm), à pédoncule laineux. Akènestrès petits (les plus petits du genre), lisses. Feuilles minces, roncinées, glabres, à lobes triangulaires et espacés, = b dentés. Bractées externes de l'involucre linéaires, à peine calleuses au sommet — Pâturages — RR: 03 :Garrouban | Mar. |. Mar Alg Tun

3097. — T. microcephalum Pomel

— Scapes plus courts que les feuilles ............................. 5

6 Feuilles à contours linéaires, roncinées, à lobes lancéolés peu inégaux, étalées. Bractées externes del'involucre lancéolées, appliquées, pubérulentes au sommet. Capitules assez grands. Plante glabre — Terrains sablonneux — R: H1: Arbaouat, Le Kreider — I End. Mar Alg

— T. getulum Pomel

— Feuilles à contours ovales ou lancéolés, appliquées sur le sol, roncinées. Bractées externes de l'involucre sublinéaires et un peu élargies à la base, rosées; les intérieures vertes. Capitules petits — Lieux herbeux desmontagnes — R: AS1: Dj. Ksel, Dj. Amour — | End. Alg. Mar. | — (= T. py anodes Lindb.). Mar Alg

— T. atlanticum Pome

T. atlanticola H. Lindb. [sect. Obovata]l Mar

T. atlantis-majoris H. Lindb. [sect. Ruderalia] Mar*

T. humbertii Maire [sect. Piesis] Mar*

T. maroccanum H. Lindb. [sect. Erythrosperma] Mar*

T. messanense H. Lindb. [sect. Ruderalia] Mar*

T. officinale aggr. [sect. Ruderalia] [Afr. N. ?]

T. pachypodum H. Lindb. [sect. Piesis]Mar*

T. pycnodes H. Lindb. [sect. Obovata] Mar*

T. pyropappum Boiss. & Reut. [sect. Dioszegia] [Afr. N. ?] Mar?

T. ribii D. P. Petit [sect. Erythrosperma] Mar*

Launaea Cass. (Zollikoferia DC.)

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre campanulé ou cylindrique, à bractées imbriquées et inégales; les intérieures plus longues, ± scarieuses sur les bords. Réceptacle plan et nu. Akènes en général linéaires, prismatiques (parfois un peu comprimés et rarement quadrangulaires); les extérieurs souvent veloutés,rugueux ou pubescents, parfois ailés. Aigrette à soies nombreuses, sessile, caduque ou persistante. Fleurs jaunes.

1 Aigrette à soies toutes scabres, denticulées, rigides et tombant séparément. Akènes quadrangulaires. Plante vivace à tiges herbacées, rameuses. Rameaux latéraux plus longs que le terminal, portant 1-2 feuilles réduites et1-2 bractées écailleuses. Feuilles pinnatipartites, embrassantes, un peu charnues, à lobes avec une callosité blanche au sommet. Capitules globuleux, à grandes ligules très colorées en dehors. Akènes extérieurs un peuveloutés, les internes glabres — KR: H1: El Aricha — | End. | — (- L. anomala Batt.).

— L. anomala (Batt.) M. = L. pumila (Cav.) Kuntze

— Aigrette à soies (au moins les extérieures) non denticulées, lisses. Akènes prismatiques (fig.) ... 2

2 Plantes suffrutescentes à anciens rameaux spinescents et intriqués. Capitules cylindriques. Akènes glabres(fig.) .............. 3

— Plantes soit annuelle, soit vivaces, mais à rameaux herbacés ....................... 4

3 Petit buisson de 60-150 cm. Tiges blanchâtres. Petites feuilles linéaires et roncinées, à lobes non denticulés, disposées en rosette sur la tige et les rameaux. Capitules de moins de 2 cm de diam. Akènes gris-brunâtres, fortement rugueux en travers, non rostrés (fig.) — Pâtu­rages, steppes et rocailles désertiques,falaises maritimes — R: 03: Nemours — C: AS1, SS1, SO — | Ibéro.-Maur.-W. Sah. | — (~ Z. arborescens Batt.) «Bou chlaba ». Mau Mar Alg

3101 — L. arborescens (Batt.) Murb.

— Plante plus modeste (10-30 cm et parfois 50). Souche écailleuse souvent laineuse au sommet, à divisions terminées par des feuilles toutes radicales et en rosette. Tiges dichotomes et très rameuses, presque nues (quelques bractéoles seulement aux dichotomies). Akènes blancs et lisses, un peu atténués au sommet — Rochers et rocailles —C: 01: Oran, Nemours, Cl, Hl-2, AS, SS — Ibéro.-Maur. Macar. — « Kebbad » « Cedada » (= Z. spinosa Batt. et Auct.alg., non Boiss.)

3102 — L. acanthoclada M. = L. lanifera Pau

4 Akènes à angles ailés, courts (3 mm env.) (fig. 3104). Plantes annuelles ou bisannuelles ... 5

— Akènes non ailés. Plantes en général vivaces, mais pouvant fleurir la première année ….. 6

5 Capitules oblongs-cylindriques, agglomérés au sommet de scapes simples ou bifides. Feuilles presque toutes radicales, en rosette, roncinées, oblongues, dentées-épineuses, à lobe terminal obtus, grandes (10-15 cm) —Pâturages désertiques, oueds — AC: SS2, RR: SS1, SC — I Sah. Méd. ! — « Harchaïa » (= Z. glomerata Boiss.).

3103 — L. glomerata (Cass.) Hook. f. = L. capitata (Spreng.) Dandy

— Capitules globuleux ou subglobuleux, solitaires, groupés en corymbe pauciflore. Feuilles radicales et caulinaires pectinées, à lanières linéaires, dentées et distantes, les caulinaires sessiles-amplexicaules — Pâturages désertiques — AR: SS2, RR: SS1 — | Sah. | — «SU » (= Z. arabica, Sonchus angustifolius Desf. incl. Z. squarrosaPomel).

3104 — L. angustifolia (Desf.) Kuntze

6 Feuilles roncinées et presque toutes radicales, dentées-spinuleuses, à lobes terminal obtus (fig.). Akènes glabres. Tiges dichotomes, dressées, nues ou peu feuillées. Capitules cylindriques, étroits, distants, courtement pédonculés et constituant une grappe lâche — Champs incultes et pâturages des régions sèches et désertiques — R :A2, CC: H, AS, SS, SC, SO — Méd. Sah.-Sind. | (— Z. nudicaulis Boiss.,Sonchus divaricatus Desf.) Mar Alg Tun Lib Egy

3105. — L. nudicaulis (L.) Hook. f.

Launaea nudicaulis, Maroc AA
Photo: Chatelain

— Feuilles soit 1-2 pinnatipartites, soit divisées en lanières, soit simplement dentées, non roncinées. Akènes extérieurs généralement veloutés ou pubescents. Capitules le plus souvent globuleux ou ovoïdes (sub cylindriques dans L. resedifolia) ................................................ 7

7 Capitules gros, globuleux, nutants avant l'anthèse, solitaires ou en corymbe pauciflore. Akènes petits (3mm env.), les extérieurs veloutés et environ 4 fois plus courts que l’aigrette. Feuilles à contour oblong,pinnatifides ou simplement dentées (dans notre dition) — Pâturages désertiques — R: SS2: Biskra, Oued Rhir — !End. Alg, Tun. I — (= Z. quercifolia Coss. et Kral., Sonchus quercifolius Desf.). Alg TunLib

— L. quercifolia (Desf.) Pamp.

— Capitules petits, allongés. Akènes (plus de 4 mm) à aigrette aussi longue qu’eux. Feuilles à segments linéaires+- divisés ou dentés ........................... 8

8 Feuilles caulinaires non embrassantes, les inférieures découpées en général en lobes linéaires. Capitules ovoïdes ou subcylindriques, allongés. Akènes de 4-7 mm, lisses ou veloutés, à côtes prolongées à la base en 4 éperons aigus (fig.). Plantes robustes, dressées. Feuilles variables. Polymorphe — I Méd. Sah. Sind. I « Azim ».

— L. resedifolia O.K. sensu Afr. N., incl. in L. fragilis (Asso) Pau

a) Capitules ovoïdes, de 2 cm sur 8 mm — R: Ol: Oran, Mostaganem; 03: Mascara, 02: La Macta; ASX :Aïn-Sefra (= Z. longiloba B. et R.).

ssp. longiloba (B. et R.) M. incl. in L. fragilis

— Capitules subcylindriques — Pâturages sablonneux — CC: Hl-2, SS, SC, SO (= Z. resedifolia Coss.).

ssp. eu-resedifolia M.

— Feuilles caulinaires largement embrassantes, à oreillettes multifides. Plante ramifiée en corymbe à partir dumilieu (rarement dès la base). Feuilles inférieures pinnatipartites, à lobes lancéolés............... 9

9 Akènes de 3-4 mm à parois un peu épaissies spongieuses, finement striés transversalement. Pappus de la même taille très caduc et formé de soies peu nombreuses. Ecailles de l'involucre herbacées pratiquement jusque sur les marges non mucronées — Pâturages désertiques — R: SO, SC — I Sah. Sind. | — (L. Cassiniana Jaub. et Spach.).

3108. — L. cassiniana (Jaub. et Spach) Muchl. ≡ L. mucronata subsp. cassiniana N.Kilian

— Akènes de 6-8 mm à parois lisses, fortement striés longitudinalement, à pappus dense persistant et plus long que l’akène. Ecailles de l’involucre scarieuses sur les marges, mucronées et à mucron étalé — Rocailles et pâturages désertiques — R: SS: Biskra, SC — I Sah. Sind. | — (incl. Rabdotheca tenuiloba Pomel).

— L. resedifolia ssp. mucronata (Forsk.) Maire ≡ L. mucronata subsp. mucronata

L. viminea Batt. Mar*

Sonchus L.

Capitlues homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre ovale ou campanulé, à la fin généralement épaissi-dilaté à la base ou conique. Bractées régulièrement imbriquées, parfois les externes formant calicule, plus petites. Réceptacle plan et nu. Akènes ovales, oblongs ou linéaires, ± comprimés, à 10-20 stries, ± atténués au sommet ou à la base, non rostrés. Aigrette sessile, à soies molles, capillaires et caduques (en général toutes ensemble), disposées sur plusieurs rangs (fig.). Plantes herbacées, annuelles ou vivaces, lactescentes et généralement succulentes, fistuleuses. Fleurs jaunes, disposées en capitules pédonculés constituant des corymbes ou des grappes terminales.

1 Feuilles caulinaires (au moins la plupart) pétiolées, à pétiole embrassant la tige et muni d’oreillettestrès aiguës, pinnatiséquées ou pinnatipartites à segments très variables. Plante de 20-70 cm, excessivement variable, vivace ou annuelle, glabre, fragile et à tiges grêles. Tiges solitaires ou en touffe. Capitules médiocres à pédicelles grêles, disposés en cyme corymbiforme, souvent floconneux à la base. Akènes quadrangulaires, rugueuxen travers, à aigrette plus longue que l’akène (fig.) — | Méd. | — « Zeizet el maza ».

3109 — S. tenerrimus L.

Sonchus tenerrimus, Maroc-AA
Photo: Chatelain

a) Tiges non couvertes de tubercules blancs. Akènes généralement rugueux — Rochers, murs, terrains incultes — CCdans toute l’Algérie.

ssp. eu-tenerrimus M.

— Tiges couvertes de tubercules blancs. Akènes lisses — AR ; 01-2.

ssp. pustulatus (Willk.) Batt. ≡ S. pustulatus Willk

— Feuilles caulinaires non pétiolées.................. 2

2 Plante aquatique (marais, bords des rivières, fossés), vivace, à souche rampante. Feuilles longuement et étroitement lancéolées, parfois presque linéaires, entières, dentées ou faiblement sinuées, les caulinaires peu nombreuses, embrassantes, à oreillettes arrondies (fig.). Gros capitules pédonculés, peu nombreux (1-4). Involucre glabre. Akènes bruns, rugueux ou lisses, à 4-5 côtes longitudinales (la mé­diane et les 2 latérales plus marquées)— AC: Tell, Hl-2, SS — Euras. Circumméd. « Rima » « Zourhi ».

3110. — S. maritimus L.

subsp. maritimus

subsp. aquatilis (Pourr.) Nyman Mar Alg Tun

— Plantes terrestres. Feuilles non comme ci-dessus ................................... 3

3 Akènes largement marginés et +- serrulés par des cils rétrorses ou non, obovés et lisses, très comprimés(fig.). Plante polymorphe de 30-80 cm. Feuilles pinnatifides ou subpinnatifides à divisions ovales-triangulaires ou largement lancéolées, munies ou non de dents spinescentes, les caulinaires fortement amplexicaules. Involucreglabre ou subglabre, lisse.

3111 — S. asper (L.) Hill

a) Plante annuelle à racine fusiforme. Feuilles parfois indivises et sinuées- dentées (parfois lancéolées maisalors largement), souvent pinnatifides à divisions soit dentées-spinescentes (var. pungens Wallr.), soit inermes(var. inermis Bischof). Capitules blanchâtres, de 2-3 cm de diam. Akènes à bords légèrement ciliés — Forêts, cultures — CC partout — | Cosm. |. Mau(A) Mar Alg Tun Lib Egy

ssp asper M.

— Plantes glaucescentes, bisannuelles ou même vivaces. Feuilles roncinées- pinnatifides, épineuses. Capitules plus grands (4-5 cm à la floraison), fortement colorés. Akènes bordés de nombreux cils réfléchis — R: Kl, A2, 03:Bossuet — ! Canar. Méd. I — (= S. glaucescens Jord.).

ssp. Nymani (Tin. et Guss.) Hegi = subsp. glaucescens

— Akènes non ou à peine bordés, subprismatiques, rugueux (presque lisses cependant dans S. arvensis var.mauritanicus (B. et R.) Batt) ........... 4

4 Plante vivace à souche rampante. Tige de 50-150 cm, cylindrique et fistuleuse, glabre ou poilue-glanduleuse au sommet. Feuilles oblongues ou lancéolées dans leur pourtour, entières ou roncinées-pinnatifides, à bord dentés-spinuleux, les supérieures embrassantes. Capitules de 3 cm de diam. disposés en corymbe terminal pauciflore.

3112 — S. arvensis L. sensu Afr. N S. mauritanicus Boiss. & Reut

a) Akènes presque lisses. Feuilles caulinaires peu nombreuses (1-2) — Champs, clairières — RR: 02: Bords de laSebkha — I End. N.A. I.

var. mauritanicus (B. et R.) Batt. = S. mauritanicus Boiss. & Reut.

— Akènes très rugueux transversalement. Feuilles caulinaires plus nombreuses — Champs — AC dans le Tell — |Subcosm. |.

var. arvensis Q. et S.

— Plante annuelle de 30-80 cm. Tige dressée, peu rameuse, lisse ou un peu glanduleuse au sommet. Feuilles glabres,molles, variables; soit presque entières et denticulées (var. integrifolia Wallr.), soit roncinées- pinnatifides à divisions étroites (var. lacerus Wallr.); les caulinaires amplexicaules-sagittées à oreillettes acuminées-étalées.Akènes ridés- chagrinés — Cultures — CCC partout — | Cosm. j — « Tiffelf ».

3113. — S. oleraceus L.

S. fragilis Ball Mar*

S. canariens (Sch. Bip.) Boulos

S. masguindalii Pau & Font Quer Mar*

S. pinnatifidus Cav. Mar

S. maculigerus H. Lindb. (?) Mar*

S. bourgeaui Sch. Bip. Mar

Lactuca L.

Capitules homogames, multi ou pauciflores. Fleurs ligulées, hermaphro­dites. Involucre ovoïde ou cylindrique,souvent plus large à la base après l’an thèse. Bractées rarement sur un rang, accompagnées de plus petites formant calicules, généralement imbriquées, inégales, réceptacle nu. Akènes comprimés, à côtes ± nombreuses, brusquement terminés en bec capillaire (dans notre dition). Aigrettes à nombreuses soies articulées à la base, égales (fig.)-Plantes raides, élancées, rameuses et lactescentes. Fleurs jaunes dans notre dition.

1 Involucre à grandes bractées sur un seul rang, inégales et au nombre de 5, accompagnées à la base d’un callicule de bractéoles très courtes (fig.). Plante annuelle, glabre ou glauque, de 50-100cm. Tige grêle, dressée,lisse et rameuse. Feuilles glauques en dessous, lyrées-pinna-tifides à lobe terminal plus ample, rétrécies en pétiole ailé et embrassant, auriculé à la base. Capitules petits et pauciflores (5 fleurs), solitaires et groupés en corymbe lâche. Akènes noirs à bec court (moitié de l’akène) (fig.) — Forêts des montagnes — R: Kl: Djurdjura,K2: Babors, AS3: Aurès — | Ev/r. Alg. | Mar, — (= L. atlantica Pomel)- Mar Alg Tun

3114. — L. muralis (L.) Gaertn.

— Involucre à grandes bractées inégales et imbriquées sur plusieurs rangs, accompagnées d’un calicule (fig.)..............................................2

2 Feuilles caulinaires décurrentes sur la tige, à décurrence verte et étroite (pouvant s’étendre sur 1-10 cmde long). Plante à tiges dressées, annuelle, bisannuelle ou vivace. Feuilles variables (fig.) — I Méd. |.

3115. — L. viminea (L.) J. Presl & C. Presl

a) Plante de 30-100 cm à tiges grêles. Feuilles radicales roncinées ou pinnatifides, à lobes dentés, les supérieures linéaires. Bisannuelle ou vivace — Lieux pierreux, rochers, rocailles — CCC partout (L. intricata Pomelnon Boiss., L. v. var. Pomelia Emb. et M.).

var. chondrilliflora (Bor.) Car. et St Léger = subsp. chondrilliflora (Boreau)St.-Lag.

— Plante puissante, de 1-2 m, à tiges robustes. Feuilles radicales oblongues, pétiolées, 20-30 X 5-8 cm,denticulées sur le bord. Feuilles caulinaires très grandes et larges de 6-9 cm. Plante annuelle ou bisannuelle —

var. numidica (Batt.) M.

— Feuilles caulinaires non décurrentes sur la tige ................................................ 3

3 Feuilles caulinaires non spinuleuses, longuement linéaires et entières, longuement acuminées, embrassant la tige par deux oreillettes très aiguës, pourvues d’une forte nervure longitudinale blanche. Capitules subsessiles ou sessiles, disposés par 1-3 le long de la tige. Plante bisannuelle, glabre. Tige dressée, de 50-100 cm, grêle,simple ou rameuse, effilée. Feuilles inférieures souvent roncinées-pinnatifides. Akènes noirs et fusiformes, à bectrès long (fig.). — Champs, rocailles, chemins — CC dans le Tell — | Subméd. |. Mar AlgTun

3116 — L. saligna L.

— Feuilles caulinaires jamais linéaires-entières. Capitules disposés en panicule. Plantes bisannuelles ...................................... 4

4 Feuilles dressées, la plupart obliquement déviées à la base, glauques, spinuleuses sur les bords etla nervure dorsale, embrassantes et auriculées, pinnatifides ou pinnatilobées. Akènes gris et nettement hispides ausommet. Plante puissante pouvant atteindre 2 m — Chemins, vignes, rocailles, broussailles — AC: Tell, Hautsplateaux — I Paléotemp. j — « Sacarole » « Necalen » — (= L. Scariola L.). Mar AlgTun

3117 — L. seriola L.

— Feuilles étalées, non déviées obliquement à la base, généralement indivises ou seulement sinuées denticulées ou lobées, à nervure dor­sale aiguillonnées, embrassantes et auriculées. Akènes noirs, lisses ou à peine hispidulés au sommet. Plante puissante comme la précédente — Lieux frais, forêts, pâturages, bords desruisseaux — R: A2: Médéa, 03: Guerrouch: ssp. eu-virosa M. — I Méd. .

3118 — L. virosa L,

– plante de 0,4-1,5 m, à tige grêle (Ø 0,8-1,5 cm à la base), involucre
Ø 2,5-4 x 10-12 mm, bractées ext. < 3 mm

subsp. virosa Mar Alg

- plante de 0,8-2,5 m, à tige épaisse (Ø 2-3 cm à la base), fles. radicales
de 30-40 cm, involucre Ø 5-7 x 12-15 mm à bractées épaissies et récurvées à l’apex, les
ext. de 4-6 mm

subsp. cornigera (Pau & Font Quer) Emb. & Maire Mar*

L. tenerrima Pourr. Mar
Plante vivace de h. 0,10-0,50 m, à racine axomorphique indurée; fles. basales en rosette dense, glabres à finement pubescentes-scabres, pennatipartites à pennatiséquées à lobes aigus et étroits; tiges nombreuses, rami!ées dès le1/4 inf.; fles. caulinaires étroites, sagittées à la base; inflorescence subcorymbiforme pyramidale à pétioles longs bractéolés; involucre Ø 3-5 x 12-15 mm à bractées inégales; ligules bleu violacé à lilas (rarement blanches ou roses) de 8-10 mm; akènes noirs fusiformes, striés, de 9-12 mm, à bec fin, pappus de 5,5-7 mm. Rochers frais,escarpements et falaises des moyennes montagnes su(samment arrosées, Rif, MA, GA, AA.

L. reviersii Litard. & Maire Mar*
Petite plante vivace pluricaule à racine épaisse indurée, de h. 5-20 cm ; fles. radicales et les 2-3 premières dela tige, étroites, glabres, un peu épaissies-crassulescentes, roncinées à pennatipartites; tiges blanchâtres,ramifiées dès la base ; fles. caulinaires sup. réduites à des bractées décurrentes sur 3-10 mm; entrenoeuds ;pédoncules courts bractéolés; involucre subcylindrique, Ø 1,5-2,5 x 8-11 mm à 7-9 bractées inégales sur 3 rangs,glabres, obtuses à l’apex ; 4-5 fl. à ligule jaune de 4-5,5mm; akènes fusiformes, noirâtres, de 5-6 mm, glabres,striés, à bec court (% 0,5 mm), pappus de 5-6 mm. Rocailles, éboulis des moyennes et hautes montagnes suffisammentarrosées (GA, MA orient.).

Reichardia Roth (Picridium Desf.)

Capitules homogames, multiflores. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre campanulé, urcéolé et fortement rétréci au-dessus des akènes. Bractées sur plusieurs rangs, imbriquées, plus courtes à l’extérieur, membraneuses sur les bords et calleuses au sommet. Réceptacle plat et nu. Akènes dimorphes, non rostrés, les externes gros,prismatiques, à 4-5 angles épais et crénelés; les internes généralement stériles, lisses. Aigrette à soies lisses,blanches, nombreuses et caduques toutes ensemble (fig.). Pédoncules avec quelques écailles semblables aux bractées(fig.). Plantes glabres, glauques, à tiges fistuleuses, lactescentes. Capitules solitaires sur de longs pédonculesrenflés au sommet.

1 Ligules entièrement jaunes. Bractées de l'involucre à marge scarieuse étroite. Plante glabre, lisse ou à peine papilleuse, glauque. Tige anguleuse-cylindrique, simple ou 1-2 fois bifurquée, de 10-50 cm. Feuilles radicales variables, oblongues-ovales, sinuées-crispées; les caulinaires amplexicuales, entières, dentées oulobées. Pédoncules allongés, épaissis au sommet, portant des bractéoles. (Picridium tmlgare L.) (fig.) — Méd. | «Zid et moum »_

3119— R. picroides (L.) Roth

a) Plantes vivaces — Rochers, rocailles, forêts, pâturages, falaises et sables littoraux — CCC dans le Tell (incl. P. maritimum Batt. non Bail.).

ssp. eu-picroides (L) Roth.

Plante annuelle — Champs — CC dans toute l’Algérie. Mar AlgTun

ssp. intermedia (Sch. Bip.) Q. et S. = R. intermedia (Sch. Bip.) Samp.

— Ligules jaunes mais à base pourpre noir. Bractées de l'involucre à marges largement scarieuses (fig.) - Plante pailleuse-blanchâtre. Feuilles pinnatifides à laciniures denticulées, à dents calleuses et blanches à l’extrémité,parfois entières; les caulinaires embrassantes. Tige peu élevée, parfois même subnulle. Bractées externes del'involucre souvent terminées par un mucron noirâtre. « Rerhim ».

3120— R. tingitana (L.) Roth

Reichardia tingitana Sous Massa
Photo: A.Dobignard

a) Plante vivace, plante des falaises et des sables maritimes — CC: littoral oranais — I Ibéro.-Mar.

ssp. eu-tingitana M.

Plante annuelle à feuilles peu divisées et parfois entières. Bractées internes de l’involucre linéaires ouoblongues — Lieux sablonneux et pierreux — R: Ol (Oran et env.), SS1 — | Méd.

ssp. discolor (Pomel) Batt. incl dans l'espèce

R. gaditana (Willk.) Samp. Mar Alg

Crepis L.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre à bractées en deux séries, les extérieures formant calicule ou régulièrement imbriquées. Réceptacle nu, glabre ou fibrilleux-poilu. Akènes à 10-30 stries longitudinales, homomorphes ou dimorphes, simplement amincis au sommet ou rostrés. Aigrette généralement présente, constituée par des soies 1-plurisériées et capillaires. Fleurs jaunes.

Remarque: C. setosa L. a été signalé sur notre territoire par Munby mais ne paraît pas appartenir à notre dition.

1 Akènes présentant 20-30 stries longitudinales, à aigrette minuscule (moins de 1mm de long. Involucre trèsfortement induré à maturité et englobant tous les akènes. Plante vivace à souche couronnée par les bases desanciennes feuilles, de 20-45 cm de long. Tige grêle, ramifiée en corymbe, à rameaux monocéphales. Feuilles radicales de 5-20 cm, oblancéolées, obtuses, roncinées ou lyrées-pinnatifides, pétiolées; les caulinaires sessiles et peu nombreuses. Bractées de l'involucre linéaires. Akènes bruns, de 5-6 mm de long, brusquement atténués près dusommet (pas de rostre marqué). Aigrette à soies unisériées et caduques — R: Kl-2-3 — End. Alg. Tun.(= Lampsanavirgata Desf.).

3121— C. patula Poir.

— Akènes à 10-12 stries seulement. Aigrette soit nulle (parfois dans les akènes périphériques) soit nettementmarquée (au moins 2 mm) ................................. 2

2 Plante à floraison automnale (Octobre-Novembre après les premières pluies). Feuilles plus tardives (hiver). Plante vivace à tiges scapiformes, de 10-30 cm. Souche rhizomateuse traçante. Feuilles radi-cales de 8-15 cm,aiguës, oblancéolées, à dents mucronées, les caulinaires petites, linéaires ou bractéiformes. Capitules multiflores (100 fleurs env.), moyens. Involucre campanulé, tomenteux et glanduleux; bractées externes lancéolées-linéaires, les internes lancéolées. Akènes brun jaune, de 4-5 mm, atténués en bec de 0,50-1,50 mm, àstries finement denticulées. Aigrette de 4-6 mm, à soies biséries, caduques — R: Al ; Koléa, Mitidja, Reghaïa, Cl: Constantine — End. I — (= Barkhausia Clausonis Pomel). Alg Tun

3122 — C. clausonis (Pomel) Pomel

— Plantes à floraison vernale ou estivale, annuelles, bisannuelles ou vivaces, à racines toujourspivotantes ..................... 3

3 Capitules 10-30 flores (en général 10-15 flores), à involucre absolument glabre. Akènes homomorphes,non rostrés, simplement atténués au sommet. Port de Chondrilla. Taille très variable (5-100 cm). Plante dressée,grêle, ramifiée en corymbe fastigié, poilues visqueuse inférieurement et glabre supérieurement. Feuilles radicales pétiolées, oblongues dentées ou roncinées; les caulinaires décroissantes, lancé­olées, tronquées oubrièvement auriculées à la base. Bractées extérieures très courtes, les intérieures 4-5 fois plus longues à nervure médiane indurée et épaissie à la base à maturité. Akènes de 4-6 mm, parfois les extérieurs sans aigrette, lesintérieurs à aigrette de 3-5 mm, à poils 4-5 sériés et très fins — I Eur. Méd.

3123— C. pulchra L.

a) Capitules fermés à la tombée du jour. Anthères à filet de 1,5-2,5 mm de long. — R: Kl: Djurdjura, AS1: Aflou.Mar Alg

ssp. typica Babc.

— Capitules encore ouverts après la tombée du jour. Anthères à filet de 3-4 mm de long — RR: Al: Alger.Alg*

ssp. africana Babc.

— Capitules 35-100 flores, pubescents (C. vesicaria est parfois glabre et à 20-30 fleurs mais les akènes sontalors dimorphes). Plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces à akènes au moins ceux du centre) rostrés de façon ±nette .................................... 4

4 Akènes périphériques sans bec ou à bec excessivement court; les intérieurs ayant au contraire, un bec excessivement long (nettement plus long que le corps de l’akène. Corps de l’akène lui-même très grand: 12-17 mm(fig.). Plante annuelle ou bisannuelle de 10-50 cm, ± hispide. Feuilles radicales pétiolées,roncinées-pinnatifides; les caulinaires sessiles et embrassantes. Capitules solitaires, à pédoncules renflés et bractéolés au sommet. Bractées externes de l’involucre appliquées; les intérieures indurées à la fin, carénées et embrassant les akènes extérieures. Aigrette de 4-7 mm — Cultures, pâturages, forêts — RR: Cl: Constantine à Sidim’cid.Esp Por Mar Alg

3124 — C. foetida L.

— Akènes pouvant être dimorphes, mais ne répondant pas aux conditions ci-dessus…………… 5

5 Plante vivace de 10 cm de haut au plus (entre 4 et 10 cm). Akènes tous rostres mais à bec très court. Feuilles toutes basilaires, de 2-4 cm de long, denticulées-roncinées ou pinnatifides. Tiges scapiformes. Capitules 35-40 flores. Involucre cylindrique-campanulé, de 10 mm de long env. Fleurs jaunes, pourprées à l’extérieur. Bractées externes brunes à l’apex, au nombre de 10 env.; les intérieures (un peu plus nombreuses)ciliées au sommet. Akènes de 4,5-5 mm, fusi-formes. Aigrette de 5-6 mm, à soies 2-3 sériées — Rochers calcaires —RR: AS3: Aurès au Ras Faraoun vers 1900 m — End. Alg*

3125— C. faureliana M.

— Plantes soit annuelles, soit bisannuelles, soit vivaces mais dans ce dernier cas, plante de plus de 15 cm de haut.................................... 6

6 Plantes vivaces ...................... 7

— Plantes annuelles ou bisannuelles ..................... 8

7 Akènes de 4-5 mm, graduellement atténués en un bec court et grossier de 0,50-1 mm de long et faisant 1/4 del’akène au max. Plante de 15-35 cm. Feuilles radicales grandes (8-15 cm) oblancéolées ou spatulées, insensiblement atténuées en pétiole, obscurément ou nettement denticulées, les caulinaires largement embrassantes, à auricules dentées ou denticulées. Pédoncules raides, striés, tomenteux ou scabridulés, parfois glanduleux-pubescents. Bractées externes de l'involucre égalant le 1/3 ou le 1/2 dessin ternés; ces dernières sur deux rangs et ciliées. Aigrette de 4-5 mm, dépassant l'involucre, à soies bisériées — R: Littoral oranais — End. Alg. Mar. — (= C.spathulata Batt. non Guss.), Mar Alg

3126— C. salzmannii Babc.

— Akènes (au moins les intérieurs) à bec prononcé et faisant plus de 1/3 de la longueur de l'akène (aigrette noncomprise) (cf. descrip­tion plus loin) .....................

3131. — C. vesicaria p.p.

8 Involucre de 6-7 mm de long sur 2-3 mm de large. Petite plante hispide et annuelle de 5-16 cm de haut. Feuilles presque toutes radicales, oblancéolées, aiguës, denticulées ou roncinées-pinnatifides; à dentsspinuleuses, atténuées en court pétiole; les caulinaires sessiles et amplexicaules. Capitules dressés, pluriflores. Bractées de l'involucre glanduleuses-pubescentes; les intérieures indurées à la fin et logeant les akènes extérieurs. Akènes dimorphes: les extérieurs insensiblement atténués en bec; les intérieurs très nettementrostrés, à bec égalant le corps de l'akène ou plus long et à aigrette de 3 mm, à soies unisériées et très fines — R: Cl: Bibans, SS2: Biskra — Egypte-Libye-Tun. I — (= C. Kralikii Pomel, C. senecioides Batt., non Del.) « Lebina».

3127. — C. nigricans Viv.

— Involucre de 8-14 mm de long (C. vesicaria ssp. myriocephala a un involucre de 6-8 mm, mais c’est une plante bisannuelle ou vivace ayant une taille de 50-100 cm) .............................. 9

9 Bractées intérieures de l'involucre indurées à maturité et englobant fortement les akènes extérieurs. Akènes dimorphes, les extérieurs non rostrés, simplement atténués au sommet (parfois rostrés, mais à bec trèscourt) ; les intérieurs brusquement contractés en un bec aussi long que le corps. Plante annuelle de 10-40 cm,hispides. Feuilles inférieures longuement pétiolées, dentées ou lyrées-pinnatifides; les caulinaires tronquées oucordées et amplexicaules à la base. Capitules pluriflores. Involucre assez ample (4-7 mm de large), canescent-tomenteux, finement glanduleux-pubescent. Akènes de 4-6 mm de long. Aigrette de 3-5 mm, à soies unisériées, trèsfines, molles et caduques — Champs, lieux incultes — C: Cl, Al-2, 01-2-3 — I End. I* Mar Alg Tun Lib

3128. — C. amplexifolia (Godr.) Willk.

— Bractées intérieures de l'involucre non indurées à maturité et n’en­globant pas (tout au moins en entier) lesakènes périphériques ........................ 10

10 Bractées de l'involucre portant toutes, sur la nervure médiane, une rangée de longues soies pales, raides et recourbées vers le haut. Corymbes pauciflores (tous à 4 capitules au maximum). Plante bisan­nuelle de 40-50 cm,glauque. Feuilles radicales de 3-10 cm, oblancéolées, aiguës, irrégulièrement roncinées-pinnatifides, atténuées enpétiole; les caulinaires amplexicaules, oblongues-dentées. Capitules dressés, 60 flores environ. Involucre campanulé, de 5 mm de large env. Akènes brun pâle de 6 mm, graduellement atténués en bec d’environ 2 mm. Aigrettejaune pâle, de 4-üinm, à soies 2-3 sériées, égales, fines et caduques — RR: AS1: Aflou — I End.

3129. — C. claryi Batt.

— Bractées de l'involucre soit glabres, soit pubescentes ou glanduleuses et sans soies, soit enfin avec soies, mais celles-ci noires (dans ce dernier cas les akènes ne dépassent pas 4 mm et la plante est annuelle). Aigrette soitblanche, soit tachetée de jaune, mais non uniformément jaunâtre ..........11

11 Bractées de l'involucre glanduleuses-pubescentes, entremêlées de soies glanduleuses noires. Plante annuelle de 8-40 cm, glabrescente, généralement rameuse dès la base. Feuilles radicales lancéolées, pétiolées,entières, dentées ou sinuées-pinnatifides ou même pinnatipartites; les caulinaires sessiles et auriculées. Involucre campanulé, de 7-16 mm de long sur 5-8 de large, à bractées intérieures pubescentes ventralement (poilsjaunes ou blancs), carénées dorsalement. Aigrette blanche de 4-5 mm, dépassant légèrement l'involucre — | End.Alg*

3130. — C. suberostris Coss. et Dur. ≡ C. arenaria subsp. suberostris (Batt.)Greuter

a) Akènes de 2,5-3 mm de long, brun foncé, munis d’un bec grossier et presque nul. Aigrette blanc pur, de 4mm env. — Lieux sablonneux — R: Cl: Mostaganem, Lac Macta.

ssp. typica Bab.

— Akènes de 3-4 mm de long, brun clair, munis d’un bec net, grêle, égalant le 1|4 du corps de l’akène. Aigrette blanc sale et de 5 mm de long. — R: Hl, 03: Mascara, AS1: Aïn-Sefra.

ssp. arenaria (Pomel) Bab. ≡ C. arenaria (Pomel) Pomel

— Bractées de l'involucre soit glabres, soit glanduleuses-pubescentes; avec ou sans soies mais celles-ci noires. Plantes annuelles, bisannuelles ou vivaces particulièrement polymorphes — Broussailles, pâtu­rages, champs — Eut.Méd. .

3131— C. vesicaria L.

a) Bractées externes de l'involucre imbriquées et largement ovales. Akènes généralement dimorphes, les extérieurs sans bec ou à bec très court, pâles; les intérieurs bruns, rostrés, à bec égalant généralement le corps de l'akène. Plante de 10-80 cm. Akènes de 4-8 mm, à soies 1-2 sériées — C: Tell constantînois, Aurès (= C.macrophylla et C. taraxacoides Desf.; C. taraxacifolia ssp. vesicaria Batt.).

ssp. eu-vesicaria M.

— Bractées externes de l'involucre non imbriquées, lancéolées. Akènes homomorphes ou dimorphes........ b

b) Involucre de 6-7 X 2-3,5 mm, ± glabre. Capitules très nombreux, en corymbe dense. Akènes de 3-4 mm de long seulement, dimorphes; les extérieurs non rostrés ou à bec court, pâles; les intérieurs bruns, rostrés, à bec égalant le corps de l'akène. Plante puissante de 50-100 cm, bisannuelle ou vivace. Aigrette de 3-3,5 mm, à soies bisériées — Polymorphe — CC dans le Tell (incl. Barkhausia floribunda Pomel). Mar Alg

ssp. myriocephala (Coss. et Dur ex Batt.) Babc.

— Involucre de 8-13 X 4-7 mm. Capitules en corymbe lâche, ± nombreux. Akènes de 5-9 mm de long....... c

c) Akènes dimorphes: les marginaux graduellement atténués au sommet, les intérieurs nettement rostrés, à bec égalant sensiblement le corps de l'akène. Plante de 10-120 cm. Aigrette à soies bisériées — AC: 01-3, Al(incl. C. hirsuta Pomel). Mar Alg

ssp. stellata (Ball) Babc.

— Akènes homomorphes, tous rostrés; les extérieurs toutefois à bec plus court que les intérieurs. Bec égalant sensiblement le corps de l'akène. Aigrette à soies 1-2 sériées. Plante très polymorphe — C: Al-2, Kl-2-3, 01-2-3(incl. C. intybacea Brot. et C. numidica Pomel). Mar Alg Tun

ssp. taraxacifolia (Thuill.) Thell.

subsp. proleptica Babc.

Crepis albida L. subsp. grosii (Pau) Babc.
Capitule à bractées à larges marges laineuses-flocculeuses blanc pur; plante cespiteuse à grosse souche ligneuse de h. (5)10-15 cm ; flles. en rosette basale, à limbe subentier, ronciné à pennatilobé, pétiolé, à pubescence dense courte, ramifiée-laineuse; tige assez épaisse non ramifiée à 1-2 fles. caulinaires étroites; capitule solitaire Ø12-18 x 15-22 mm; involucre à bractées sur 2-3 rangs à marge blanche laineuse ; réceptacle fovéolé à quelques soies courtes; fl. 12-15 mm à ligule jaune citron ; akènes de 8-11mm,fusiformes, amincis en bec à 15-20 stries longitudinales à pappus de 8-9 mm. Pâtures rocailleuses, rochers, clairières des cédraies-sapinières des montagnescalcaires bien arrosées du Rif occidental. Mar

Crepis hookerianaBall
Capitule à bractées à marges blanches étroites non laineuses; petite plante h. 5-15 cm, cespiteuse à souche ligneuse ramifiée; fles. étroites roncinées-pennatilobées (de pissenlit) à pubescence courte et lâche en rosette basale; 1-5 tiges fines, naissant de la rosette à 1-3 fles. bractéiformes; capitules de Ø 8-12 x 8-12 mm solitaires à bractées sur 2 rangs, les ext. bien plus int., glabrescentes ou à poils très courts épais à marges plus claires;fl. 8-10 mm à ligules jaune d’or; akènes fusiformes de 5-6,5 mm sans bec, à 10-12 stries longitudinales à pappus àsoies sur 2 rangs de 5 mm. Pâtures rocailleuses, éboulis, rochers, des moyennes et hautes montagnes calcaires ou siliceuses bien arrosées (Rif, GA, MA oriental). Mar

Crepis litardierei Emb.
Akènes hétéromorphes; rosette basale dense persistante; racine ligneuse épaisse pivotante, souche écailleuse ;plante glabrescente h. 20-30 cm; fles. longues L. 10- 15 cm faiblement roncinées à subentières à limbe progressivement atténué en pétiole long et mince; tige non ou peu ramifiée, un peu pubescente glanduleuse sous lecapitule, à 1-2 fles. caulinaires bractéiformes étroites; capitule solitaire Ø 12-15 x 15-18 mm; involucre à 2- 3 bractées ext. étroites plus & int., à poils noirs glanduleux sans marges plus claires; akènes glabres hétéromorphes, les ext. de 7 mm amincis à bec court, les int. plus petits (2-4 mm) sans bec, pappus 6-8 mm

Crepis tingitana Ball

Aetheorhiza Cass.

Caractères généraux des Crépis dans lesquels certains auteurs rangent l’espèce ci-dessous. En diffère par sa souchevivace émettant du collet des rejets rampants et feuilles, ainsi que par la racine très longue se terminant par un tubercule blanchâtre et subsphérique qui peut atteindre la grosseur d’une noisette. Parfois plusieurs tuberculessur la même plante (fig. 3132).

— Plante glabre et glauque. Hampes simples et monocéphales, de 10­20 cm, dressées, glanduleuses au sommet. Feuilles toutes radicales, pétiolées, oblongues-lancéolées, entières ou dentées. Involucre à bractées imbriquées et lancéolées. Akènes fauves, un peu tétragones, atténués au sommet, lisses. Aigrette égalant environ deux foisl'akène — Sables maritimes — CC sur tout le littoral — Circumméd. — Line » (= Crepis bulbosa (L.) Tausch).

3132 — A. bulbosa (L.) Cass. = Sonchus bulbosus (L.) Kilian & Greuter

Hieracium L.

Capitules homogames. Fleurs ligulées, hermaphrodites. Involucre à bractées imbriquées ou subcaliculé. Réceptacle alvéolé, à alvéoles courtement fimbriées sur les bords. Akènes subcylindriques à 10 côtes, tronqués au sommet et atténués à la base. Aigrette sessile, à poils unis ou subunisériés, simples ou dentés, raides et très fragiles. Plantes vivaces à fleurs jaunes, se développant par 3 modes: stolons, rosettes ou bourgeons écailleux (suivant les groupes). Genre très complexe, représenté en Algérie par un petit nombre d’espèces, dont une seule commune.

1 Feuilles tomenteuses-blanchâtres en dessous, et ornées sur les 2 faces de longs poils mous, spatulées oblongues entières, atténuées en pétiole. Feuilles toutes en rosette basale, très stolonifères, émettant des scapes nus, uniflores, longs de 10-20 cm (fig.). Involucre globuleux à écailles très hispides lancéolées ± aiguës. Capitule large de 1,5-2 cm, à ligules jaune foncé souvent striées de pourpre — Pelouses surtout des régionsmontagneuses — CC: dans toute l’Algérie: ssp. atlantis Zann — Eur. Méd. — « Harricha» — (= H. pilosella Batt. nonL.).

3133— H. pseudopilosella Ten. ≡ Pilosella pseudopilosella (Ten.) Soják

— Feuilles non tomenteuses blanchâtres en dessous, db découpées. Tiges en général ramifiées et pluriflores. Plantesdes rochers calcaires et des forêts des hautes montagnes ..................... 2

2 Feuilles radicales absentes sous les tiges florifères, seulement dt groupées en fausse rosette dans la portion inférieure des tiges. Tiges éle­vées 30-80 cm à feuilles caulinaires assez nombreuses, grandes,lancéolées-ovales, un peu embrassantes à la base. Panicule corymbiforme à pédoncules étalés, glanduleux-hispides,ainsi que l'involucre. Capitules petits (1 cm environ) à ligules dorées. Akènes de 4 mm, glabres, brun foncé —Forêts humides des hautes montagnes — RR: Kl: Djurdjura, K2: Babors: ssp. subperfoliatum A. T. var. genuinumZahn — | Oro-Alpin I — (= H. grandifolium Schultz-Bip).

— H. juranum Fr. sensu QS = H. grandifolium Sch. Bip.

— Feuilles radicales persistant en rosette sous l’inflorescence. Plantes bien plus humbles (ne dépassant pas 30cm), végétant sur les rochers calcaires ........................................ 3

N.B. — La description de la plupart des espèces suivantes est pratiquement impossible, étant donné leur rareté et l’absence d’échantillons; les fleurs épanouies et les akènes en particulier chez H. Emesti et H. Peyerimhoffii nesont pas connus.

3 Feuilles radicales lancéolées-ovales entières, ou présentant tout au plus 2-4 denticulations régulièrement réparties à leur périphérie (fig.). Tiges glabrescentes dans leur portion inférieure. Ligules glabres au sommet,seulement ornées de poils flexueux extérieurement et à leur partie basale. Bractées de l'involucre pubescentes présentant seulement quelques glandes à leur sommet. Petite plante cespiteuse à feuilles de la rosette lancéolées faiblement 2-4 dentées sur leur péri­phérie. Capitules de 1,5 X 2,5 cm. Souche épaisse à collet presque glabre —Rochers calcaires — RR: AS3: Aurès, Cl: Bellezma, Mont Refaa j End. |.

3135. — H. faurelianum Maire

— Feuilles radicales profondément et irrégulièrement découpées dans leur portion inférieure. Tiges densémentpubescentes .......................... 4

4 Ligules glabres. Petite plante hérissée ± glanduleuse, à tiges dressées, à rameaux étalés monocéphales. Feuilles caulinaires profondément laciniées — Rocailles calcaires — RRR: Djurdjura, dolines de FHaïzer (Lapie) — |Oro-Alpin |.

3136 _ H. humile Jacq.

— Ligules pubescentes extérieurement et notamment au niveau des dents apicales................... 5

5 Feuilles caulinaires 1-3, lancéolées ou linéaires-lancéolées, atténuées en pétiole, non semi-amplexicaules. Capitules solitaires, terminaux, de 1,5 cm. Bractées de l'involucre à pubescence constituée à la fois de poils glanduleux noirs et de soies hérissées fauves à la base, noires au sommet — Rochers calcaires — RRR: K2: Tababort— | End. j.

3137. — H. ernesti Maire ≡ H. cerinthoides subsp. ernesti (Maire) Greuter

— Feuilles caulinaires 1-4, semi-amplexicaules à la base. Capitules 4-5 en inflorescence courtement cymeuse. Bractées de l'involucre seulement hispides .................... 6

6 Tiges florifères longuement hérissées de poils blanchâtres étalés longs de 5-7 mm. Feuilles de la rosette longuement atténuées en pétiole de 3-5 cm entièrement recouvert de poils identiques à ceux de la tige, profondément découpées laciniées dans leur moitié inférieure, les caulinaires uniques (fig.) — Rochers calcaires — RRR: AS3 :Aurès sur le Mahmel | End. |

3138. — H. peyerimhoffii Maire ≡ H. amplexicaule subsp. peyerimhoffii (Maire) Zahn

— Tige florifère longuement hispide de poils étalés dans sa portion inférieure, et de poils glanduleux dans sa partie apicale. Feuilles de la rosette à pétiole bien plus court (1-2 cm), faiblement hispide, simplement sinuées-dentées dans leur portion inférieure (fig.), les caulinaires 2-4 — Rochers calcaires — RRR: Ol ; Dj. Touggour — ssp. atlanticum Fr. — | End. | — (= H. saxatile Coss. non VilL).

3139. — H. amplexicaule L.

subsp. amplexicaule Mar

subsp. atlanticum (Fr.) Zahn Mar Alg

subsp. olivicolor Jahand. & Zahn Mar

subsp. blancii (J. Serres) Zahn Mar

subsp. berardianum (Arv.-Touv.) Zahn Mar

subsp. peyerimhoffii (Maire) Zahn Alg*

subsp. pseudocerinthoides (Arv.-Touv.) Zahn Mar(?)

H. bifidum Hornem. [Afr. N. ?]

H. jahandiezii (Jahand. & Maire) Dobignard

H. phlomoides subsp. mesatlanticum Maire & Zahn Mar*

H. riofrioi Pau & Font Quer Mar*

H. rupivivum Sudre Mar

H. sonchoides subsp. mairei Zahn Mar*

H. viscosum Arv.-Touv

subsp. africanum Zahn

subsp. mguildanum De Retz ex Dobignard Mar*

subsp. tarchanum Jahand. & Zahn Mar*

Pilosella

P. byzantina (Boiss.) P.D. Sell & C. West Mar

P. castellana (Boiss. & Reut.) F.W. Schultz & Sch. Bip. Mar

P. peleteriana (Mérat) F.W. Schultz & Sch. Bip. (Afr. N.?)

P. pseudopilosella (Ten.) Soják Mar [≡ Hieracium pseudopilosella Ten.; a voir il ya plusieurs sous-espèces]

P. tardans (Peter) Soják Mar

Chondrilla L.

Plantes pérennes ou bisannuelles, glabrescentes jonciformes. Fles. alternes subentières à pennati!des. Involucres subsessiles cylindriques à bractées sur 2 rangs. Réceptacle plan, glabre, sans bractées interséminales. Ligules jaunes. Akènes fusiformes à bec allongé !liforme et pappus de soies denticulées unisériées.

Chondrilla juncea L.
Plante bisannuelle à port jonciforme de h. 40-80 cm; rosette de fles. basales lancéolées, roncinées à pennatifides;fles. caulinaires étroites, subentières à dentées réduites aux bractées filiformes; tige ramifiée à rameaux dressésraides, pubescente à la base, glabre supérieurement. Involucres solitaires ou géminés subsessiles étroits cylindriques à 2 rangs de bractées, les externes très réduites 5-8 fois; les internes linéaires-lancéolées; fl.jaunes à ligule de 6-8 mm dépassant l’involucre; akène de 6-9 mm fusiforme glabre strié longitudinalement muriqué à l’apex et portant une couronne de 5 écailles spiniformes et en son centre un bec filiforme; pappus de 5-6 mm de soies blanches sur un seul rang. Pâtures, cultures, champs incultes et graviers des plaines et basses montagnes du Nord-Maroc suffisamment arrosées. Mar

Heterotheca

Heterotheca subaxillaris (Lam.) Britton & Rusby [Inula subaxillaris Lam.] Mar (adv,) Alg ?