un projet en cours

basé sur la "Nouvelle flore d'Algérie et des régions désertiques méridionales" de Quézel et Santa 1963

version 2.2 novembre 2017

consultez les familles ou les genres par le menu

NOS OBJECTIFS

Mettre à disposition une flore actualisée du maghreb

La flore est un outil indispensable à l'évaluation et la protection de la biodiversité. Aussi, l'objectif de ce projet est de développer rapidement un document pour déterminer les plantes d'Algérie puis du Maghreb ( env. 6400 taxons au Maghreb, dont 4300 taxons sur l'Algérie), cela sans attendre que le présent travail soit totalement terminé. Ce document se veut être un travail collaboratif entre botanistes. Il devrait regrouper autant les illustations existantes, les descriptions et la distribution géographique, ainsi qu'une nomenclature mise à jour, disponible pour tous. La Flore d'Algérie de Quézel et Santa, publiée en 1963, est toujours le seul outil disponible pour l'identification des plantes, mais elle est épuisée et entre temps de nombreuses découvertes ont été faites et de nouvelles conceptions systématiques ont été réalisées. On estime pour l'Algérie un ajout d'environ 400 taxon au moins.
La réalisation de cet outil de détermination des plantes pouvant être utlisé avec les nouvelles technologies (tablettes, iphones etc) devrait également être l'occasion de motiver et de former de jeunes botanistes du maghreb, et de développer une dynamique d'échanges de connaissances.
La forme "web" de ce document devrait permettre d'y intégrer les illustrations existantes ainsi que des photo couleurs, même si celles-ci sont souvent insuffisantes pour la détermination, elles sont utiles pour le débutant et rendent le document plus "abordable".

Ce document annoté et modifié n'est pas destiné à être publié et reste un outil de travail dont les modifications sont sous la responsabilité des utilisateurs-modificateurs. Le texte original de Quézel et Santa a été découpé en plusieurs fichiers QSv1….Qsv2 et les planches ont été extraites selon leurs numérotations.
Ce projet nécessite d'avoir confiance au travail des autres malgrés les erreurs inévitables, et de les considérer comme des pas vers l'avant.

 

A ce jour le projet a fait l'objet du workshop lors du congrès OPTIMA à Montpellier (juin2016), une conférence au congrès AETFAT à Nairobi (juin 2017) et d'une publication dans la FeuilleVerte (juin 2017) pour le congrès BJCI 2017 à Genève).

NOMENCLATURE

La base pour construire une flore

La nomenclature utilisée se base sur "l'index synonymique de la Flore d'Afrique du Nord" et son actualisation disponible sur le site web African Plant Database. Elle suit APG3.

L'index synonymique mentionne la présence de 4305 taxons pour l'Algérie, 5191 pour le Maroc et 2748 pour la Tunisie.

CONSULTATION HORS LIGNE

Comment télécharger pour utiliser la flore hors ligne sur le terrain

Vous pouvez télécharger le site pour pouvoir travailler hors ligne directement sur votre tablette, smartphone ou votre ordinateur lorsque vous n'avez pas accès à internet.

Pour cela, il vous faut télécharger le site via le bouton "Télécharger" du menu ou encore en cliquant ici. Sur demande nous vous enverrons volontiers un mot de passe pour le téléchargement.

Une fois le site téléchargé en fichier zip, il vous faudra le décompresser à l'endroit de votre choix.

Lorsque le site est décompressé, il est prêt à l'emploi, pour cela il vous suffit d'aller dans le dossier que vous avez décompressé, puis dans le dossier html. Enfin, lancez le fichier index.html et le site s'ouvrira sur votre navigateur en mode hors ligne afin que vous puissiez l'utiliser.

PARTICIPANTS

Un travail collaboratif sur plusieurs pays

responsables du projet:

Cyrille Chatelain (Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève)
Boumdiene Medjahdi (Université de Tlemcen)
Salima Benhouhou (Ecole Nationale Supérieur d'Agronomie, Alger)

collaborations et intervenants:

Alain Dobignard (Le Biot)
Rachid Medour (Université Tizi Ouzou)
Ridha Mokni (Université Monastir)
Errol Vela (Uni Montpellier)
Jala el Oualidi (Institut Scientifique Rabat)
Ibn Tattou (Institut Scientifique Rabat)
Christian Cogneaux
Frédéric Médail, Joel Mathez, Leila Rhazi, Zeineb Grahib, Gérard deBelaire, Daniel Mathieu, Daniel Jeanmonod.....

Le Professeur Pierre Quézel à qui nous avons présenté le projet en juin 2015 quelques mois avant sa disparition, nous avait accueilli avec toute sa bienveillance et était très enthousiaste de savoir  que sa flore pourrait être utile à une nouvelle génération. Il avait soutenu cette initiative et nous avait donné son autorisation en tant qu'auteur. Il avait mis également à notre disposition les dessins originaux de la Flore d'Afrique du Nord qui seront scannés et conservés aux CJB.

Ce travail lui est donc entièrement dédié.

ORGANISATION et AVANCEE

Plusieurs étapes

On pourrait imaginer l'avancée de ce travail collaboratif de la manière suivante:

1ere étape
Une version du PDF du livre original de Quézel et Santa a été transformée par OCR (ABBYY) en MsWord, puis exportée en html5. Des coquilles apparues lors des deux processus persistent et seront corrigées en cours de travail. décembre 2014


2eme étape (jan. 2015 à aout 2015)
 - corrections et mise à jour de la nomenclature et de la distribution selon l'index:  98%
 - ajout des noms manquants pour l'Algérie, mais aussi Maroc et Tunisie, actuellement 98% réalisé
 - ajout des images et dessins (afin d'avoir une idée des disponibilités et besoins) actuellement env 2500 photos et 2500 dessins
 
3eme étape:  fin 2015-2018?
 - ajout des descriptions, bibliographie, specimena visa etc  (grosse partie du travail et partie intéressante)
 - ajouts et modifications des clés pour taxons de Tunisie et Maroc)
 - améliorations web, liens, ajouts de cartes, etc .....
Selon les genres et familles, en fonction du nombre de taxons, le plus simple sera de refaire des clés par pays. Et aussi de faire des clés standards sans description incluse, mais qui renvoie vers la description complète du taxon. Ceci est encore à définir.


4eme étape 2019-....
 - insertion des textes et des images dans une base de donnée et  mise en place d'une version de clé multicritère sous XPer3  pour créer une réelle flore électronique...
Mais tout cela reste avenir et sujet à discussions! selon les intérêts de chacun.

 

La liste des noms des familles porte un * astérisque suivant l'état d'avancement:
*révision nomenclature, ** descriptions mises à jour, *** à jour et terminé

TRAVAILLER SUR LE DOCUMENT

Comment participer et travailler en html

Si vous désirez contribuer à ce projet, vous pouvez avoir un accès direct à une dropbox contenant l'ensemble des fichiers et des images. Les fichiers sont en html, conçu de manière simple pour qu'un utilisateur débutant puisse les utiliser. Vous pouvez aussi nous envoyer vos contribution, sachant qu'une seule photo ou une seule remarque seront toujours utiles.


GESTION DES IMAGES

Quelques règles de base

Pour intégrer une image, il faut d'abord la déposer dans les répertoires /photo/ ou /dessins/, ensuite on peut l'insérer dans le texte.  Finalement en double cliquant sur l'image insérée on peut modifier sa taille d'affichage, à 200pixels de hauteur.

Vous pouvez déposer vos photos ou dessins dans les répertoires des familles au format que vous voulez, l'idéal est environ 600x900 pixels

nom des images: PAS de "é à è" ni de "-" , éviter aussi les " ' ", le nom du photographe est essentiel. Un exemple: Solanum dulcamaria ssp_alba_Maroc_Chatelain.jpg

Un fichier explicatif est disponible pour les utilisateur Dropbox.


accès aux photo d'Errol: http://www.tela-botanica.org/appli:identiplante?masque...

 

CARTOGRAPHIE

Element essentiel pour la compréhension de l'écologie puis pour la conservation

Aucune décision n'a été encore prise concernant le type et le format de carte à utiliser.

Dans l'attente, une carte altitudinale est disponible avec un script pour R, afin de créer des cartes sur la base de polygones en référence aux domaines des différentes flores ainsi que sur la base des localités d'herbier ou de littérature. - les localités correspondant aux Types sont entourées d'une cercle-

L'utilisation des localités de récoltes liées aux scans des herbiers du projet e-recolnat est testée via la plateforme des HERBONAUTES  

 

trois exemples: à gauche fond de carte altitude; au centre limites des régions, à droite polygones et points localités d'herbier

Les données herbier utilisées pour la cartographie sont issues du projet "Darwin Initiative Project" de l'Université de Reading (UK), du projet African Plant Initiative de l'herbier de Montpellier dont la plupart sont des Types, et de l'herbier de G. deBélaire à Alger, des herbiers de Paris et de Rabat (via les herbonautes) et de l'herbier de la Ville de Genève. Ceci représente actuellement 41'000 échantillons géoréférés.

Plus d'informations sur les domaines de végétation