Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  

Suivez nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Fil rss des CJB

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données
A.-P. de Candolle: une passion, un Jardin
séparation

Le livre: A.-P. de Candolle:
une passion, un Jardin

séparation

6è Congrès Mondial des Jardins botaniques

séparation

Court métrage "La Ville célèbre les deux cents ans des CJBG".
Durée: 3'08 minutes

séparation
ateliers verts
Ateliers verts

Pour les enfants le mercredi après-midi
Découvrez le nouveau programme !
séparation

Exposition

séparation
Le Jardin, 200 ans de passion
Exposition
séparation
Exposition
Cabinet de curiosités
séparation
Variations Botaniques
Consultez le nouveau programme spécial bicentenaire !
séparation
Sylvain Meyer
artiste en résidence
séparation
Distinction cantonale du développement durable
Distinction cantonale du développement durable
séparation
Sentiers culturels :
la botanique
séparation
La Feuille Verte
La Feuille verte
dernier n° disponible ici.
séparation
Actuellement en fleur au Jardin
Actuellement en fleur au Jardin
séparation
focus podcast Podcast
Vidéos
Vidéos
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


AccueilActivités scientifiquesProjets
impression
séparation

Système d´Information du Patrimoine Vert

Fortement menacée par les pressions humaines, la diversité de la flore et de la végétation genevoises doit être protégée. Les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJB) ont acquis une vaste connaissance et de nombreuses données sur cette flore et cette végétation. Cette information doit pouvoir être complétée, mise à jour, et rendue accessible aux acteurs qui ont des activités en lien avec la conservation de la diversité genevoise. En effet, actuellement les problèmes relevés sont:

- une dispersion des données au sein des différents services de l'administration et chez les différents acteurs;
- une disparité des données, tant thématique que géographique;
- une diversité des supports, souvent obsolètes;
- des lacunes tant géographiques que temporelles;
- un manque d'homogénéité dans la structuration de la connaissance;
- une absence d'outils de mise à jour, de diffusion et de consultation interactifs pour les décideurs, afin notamment de consulter les résultats des travaux et des études mandatés;
- une absence d'outils performants pour les traitements et les analyses.

Par conséquent, les CJB ont initié le projet SIPV afin de pallier à ces principales lacunes.
Sur le plan géographique, ce projet s'étend aux limites du bassin genevois. Dans un premier temps, nos efforts se concentrent sur le territoire du canton de Genève.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du Système d'Information de la Ville de Genève (SITV), partenaire du Système d'Information du Territoire à Genève (SITG). Il porte le label Agenda 21 de la Ville de Genève.

Sur le plan thématique, la cible de notre projet est l'intégration des connaissances et le suivi de l'évolution de la biodiversité de la région. Notre effort premier, de par la spécialité de l'institut, est consacré à la diversité végétale. Par conséquent, 4 modules principaux sont développés:

- arbres isolés: relever l'ensemble des arbres isolés (hors forêt). Cela représente environ 300'000 individus pour l'ensemble du canton de Genève;
- espaces verts: relever les espaces entretenus par la Ville de Genève sur le territoire municipal;
- flore sauvage: synthétiser l'ensemble des données sur la flore genevoise (actuellement plus de 120'000 observations). Ces données proviennent pour l'essentiel du Centre du Réseau Suisse de Floristique (CRSF), basé à Genève (CJB);
- milieux naturels: réaliser une carte actualisée des milieux naturels présents sur le canton de Genève dans un but de meilleure gestion, notamment.
Ce programme est dirigé par un Comité Directeur constitué des principales directions des services municipaux concernés (CJB, DSIC, SEVE). Ce comité fixe annuellement les objectifs et valide les bilans.

Inventaires des Bryophytes

Dans le cadre du Projet Aalborg les bryophytes seront inventoriées dans le territoire de la Ville de Genève. Ce projet est complémentaire avec le projet Liste Rouge des Bryophytes en Genève et les données produites pour les bryophytes en ville par ce projet seront contribuées à l'Atlas de Genève. Les principaux milieux proposés sont les murs, les arbres, les espaces vertes et les sites prioritaires pour les plantes vasculaires. Un Plan d'Action pour Grimmia crinita sera écrit en 2013. Cette espèce est considerée comme menacée en Suisse et on la trouve sur les murs dans la Ville de Genève. Les principaux objectifs de ce projet sont d'inventorier les Bryophytes dans divers sites au sein de la Ville de Genève, d'en dégager des sites intéressants en fonction de leur richesse en espèces et de la présence d'espèces menacées et d'établir des plans d'action pour la protection de ces espèces et sites.

Module Arbres Isolés - SIPV-ICA

Nous constituons la base de connaissances pour le module Arbres Isolés, et ce à deux niveaux:
a) les espèces: nomenclature, écologie;
b) les individus: intégration de tous les inventaires cantonaux/communaux existants. Cela représente une quinzaine d'inventaires soit thématiques (platanes, arbres remarquables, fruitiers, ...), soit géographiques, totalisant plus de 255'000 observations.

Tous les relevés fait à l'échelle du canton sont centralisés dans le Système d'Informations. Cela représente à terme 300'000 individus environ, avec des observations multiples dans le temps.

Module Flore Sauvage - SIPV-FS

Toutes les informations touchant à la flore sauvage sont centralisées au Centre du Réseau Suisse de Floristique (CRSF) basé aux CJB. Le CRSF est le centre national des observations de la flore au niveau suisse. Une extraction genevoise est faite périodiquement pour servir les données de ce périmètre. Ce module a permis la mise un place d'un flux de données univoque pour les différents acteurs concernés (mandants, mandataires, instituts, ...).
Ce flux permet d'accélérer la circulation de l'information au niveau du canton de Genève et de diminuer le temps entre l'acquisition sur le terrain et la diffusion de données sur la flore sauvage.
En outre, le projet SIPV-FS participe à la saisie de données attributaires sur les espèces spécifiquement genevoises (liste rouge GE, législations GE, ...).
Dans un deuxième temps, nous avons optimisé la saisie par la création d'outils de terrain. Cela permet de raccourcir encore plus les délais entre la saisie et la diffusion des données par le biais services web utiles aux décideurs et au public. Ces sites seront complémentaires à celui du CRSF (www.crsf.ch).

Module Milieux Naturels - SIPV-MN

Nous disposons actuellement d'une vision cartographique des milieux naturels du canton de Genève qui datent des années 1990. Ces connaissances ont été ponctuellement mises à jour, ce qui engendre une hétérogénéité, tant temporelle que spatiale, sur la connaissance de la distribution de ces milieux.
Dans un premier temps ce projet a donc pour objectif de synthétiser et d'harmoniser les sets de données existants sur les milieux naturels. Il s'agit notamment de mettre à jour la légende selon un référentiel commun, tiré de Delarze & Gonseth (2008). Dans un deuxième temps, il s'agit de réaliser une cartographie complète et homogène de ces objets. Nous allons nous baser sur les cartes d'occupation du sol existantes (SEMO). Nous utiliserons notamment les techniques de télédétection sur les orthophotos (2009), ainsi que la technique de segmentation dynamique. Les objets sont étiquetés thématiquement en une soixantaine de classes sur la base de leurs caractéristiques spectrales, morphologiques, texturales et contextuelles. Le périmètre d'étude pour la mise au point de la méthode a été le bassin versant de la Versoix. Nous extrapolerons ensuite la méthode au canton dans un premier temps, puis à l'ensemble du bassin genevois. Une version à une résolution plus grossière (10 m) pourra ultérieurement être proposée à l'échelle de l'agglomération.
Grâce aux techniques développées, une mise à jour des données pourra se faire plus régulièrement et à moindre coût. La périodicité correspondra à l'acquisition des orthophotos, qui est actuellement d'un vol tous les quatre ans.
Cette cartographie des habitats naturels représente un outil essentiel pour la gestion de l’environnement, tant au niveau du canton de Genève qu'au niveau de son agglomération. Ces informations sont essentielles pour l’interprétation de la valeur écologique du paysage et de son potentiel à servir de corridor, notamment pour la faune.