Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  

Suivez-nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Fil rss des CJB
séparation

ACTUALITÉS
Louis Nusbaumer sur CQFD - 20.07.2018
Saviez-vous que certaines plantes génèrent de la chaleur ?
Plus d'infos avec Louis Nusbaumer, sur CQFD
séparation
Politique de gestion des collections vivantes 2018
NOUVEAU!
Quelles plantes cultivons-nous aux CJBG et pourquoi?
Les réponses ICI
séparation
Moutons ProSpecieRara
6 races de moutons ProSpecieRara
réunies aux CJBG
Lire l'article
séparation
focus podcast Vidéos
Podcast Vidéos
séparation

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données
La Flore des Dames

VISITES

Visites du dimanche
Chaque 1er dimanche du mois - 2 visites commentées
Prochaine visite:
le 2 septembre !
Consultez le programme !
séparation
Variations botaniques
Prochaine visite le 28 août .
Inscrivez-vous
séparation
La Visite du Jardinier
La "Visite du Jardinier"
Chaque jeudi à 14 heures
séparation

ATELIERS

Les Ateliers verts 2018-2019
ATELIERS VERTS 2018-2019
Pour les enfants le mercredi après-midi
Nouveau programme !
séparation

EXPOSITIONS

Expositions la Flore des Dames
PROCHAINEMENT
Expo aux Bains des Pâquis et à la Bibliothèque des CJBG
Inauguration le 30 Août !
séparation
La grande forêt
La grande forêt brésilienne
Exposition
Jusqu'au 2 septembre
séparation
La passion du savoir
Exposition
Jusqu'au 14 octobre
séparation
Le Jardin, 200 ans de passion
Exposition
Jusqu'au 14 octobre
séparation
Les mutliples vies des herbiers
Exposition
Cabinet de curiosités
Jusqu'au 31 décembre
séparation
Découvrez l'exposition permanente
Les Jardins ethnobotaniques
séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


AccueilActivités scientifiquesProjets
impression
séparation

Systématique des Dicranaceae

Les études récentes de phylogénie moléculaire chez les mousses ont permis de investigé les affinités entre les genres majeurs chez les Dicranales et les Dicranidae (une lignée monophylétique comprenant 6 ordres incluant les Dicrabnales et qui présente un péristome haploïde). Ces études ont néanmoins souligné la nécessité d'une meilleure compréhension de la taxonomie fondamentale de ces groupes. Avec plus de 1'000 espèces, les Dicranaceae s.l. sont une des plus grandes familles des Dicranales. C'est une famille morphologiquement diverse contenant des genres à la fois tempérés et tropicaux, dont l'origine n'est pas complètement élucidée. De nombreuses questions restent ouvertes dans ce groupe, en lien avec leurs relations phylogénétiques, leur phylogéographie ou leurs modèles d'évolution de caractères, et en particulier celui du péristome. Pour aborder ces problèmes, de nombreuses approches sont utilisées, dont la taxonomie, la morpho-anatomie, la phylogéographie, la génétique des populations et la phylogénie.

Révision systématique du genre Holomitrium Brid. (Dicranaceae, Bryophyta)

Holomitrium Brid. fait partie des genres parmi les plus grands et morphologiquement les plus divers des Dicranoideae (Dicranaceae, Dicranales). C'est un genre pour lequel la majorité des espèces est épiphyte avec environ 50 taxons. On les trouve dans les régions montagneuses autour des néotropiques et des paléotropiques, ainsi que dans certaines zones subtropicales. Le genre Holomitrium sera révisé sur l'ensemble de sa distribution géographique, complétant ainsi le travail déjà effectué sur 15 taxons d'Holomitrium et leurs taxons apparentés putatifs dans les Néotropiques.

Les péristomes chez les Dicranaceae et les Dicranales

Les péristomes ont depuis longtemps été utilisés pour la classification des mousses au niveau taxonomique des familles, des ordres, ou au-delà. Les péristomes de mousses sont des structures conservatives avec des modèles de développement bien établis. Des différences spécifiques aux niveaux taxonomiques inférieurs ont cependant été trouvé chez nombre de groupes. La question traitée dans ce projet est de savoir si des différences particulières peuvent être trouvées entre structures du péristome au niveau du genre ou de l'espèce chez les Dicranales et en conséquence de savoir si les différences observées montrent un signal phylogénétique. Les phylogénies moléculaires récemment publiées sur les Dicraniidae vont faciliter l'étude de l'évolution du péristome chez les Dicranales en fournissant une base qui permettra de confirmer la valeur taxonomique de ce caractère.

Taxonomie, systématique et distribution des mousses en Amérique du sud, et plus particulièrement dans les Paramos

La compréhension des mousses des Andes sud-américaines est encore fragmentaire. Ce sont ces zones de haute altitude, et spécialement les paramos, qui contiennent la plus grande diversité en bryophytes sous les tropiques. La première phase de ce projet est centrée sur l'étude de la littérature bryologique des hautes altitudes dans le but de préparer une check-list des bryophytes des Paramos. Le travail consiste également à étudier les spécimens d'herbier des paramos et à les référencer dans une base de données. La seconde phase a pour but de récolter des mousses des Paramos avec une attention particulière sur les Dicranaceae.

Révision taxonomique du genre Symblepharis (Dicranales): les taxons néotropicaux

Symblepharis Mont. est un genre de mousse épiphyte acrocarpe, majoritairement tropical, de haute altitude, contenant environ 10 espèces alors que 35 noms valides ont été publiés. Sur les 10 espèces actuellement reconnues, 4 se trouvent dans les néotropiques (S. fragilis Mitt., S. fuegiana (Cardot) Ochyra, S. krausei (Lorentz) Ochyra & Matteri, S. lindigii Hampe), 5 dans les paléotropiques (S. gracillima Müll. Hal., S. guizhouensis B.C. Tan et al., S. oncophoroides Broth., S. reinwardtii (Dozy & Molk.) Mitt., S. sinensis Müll. Hal.) et une, S. vaginata (Hook. ex Harv.) Wijk & Margad., a été observée en Asie, en Amérique du Nord et du Sud. Symblepharis a été décrite pour la première fois par Montagne en 1837 sur la base de S. helicophylla Mont. venant d'Amérique du Sud. Le genre a été partiellement révisé en 1898, plus particulièrement sur l'Amérique du Sud, et trois nouvelles variétés ont été décrites dans cette région (Salmon, 1898). Bien que le genre Symblepharis ait été traité dans les flores régionales (Chine - Chien & Crosby 1999; Amérique Centrale - Allen 1994; Inde orientale - Gangulee, 1971; Mexique - Ireland 1994; Amérique du Nord - Ireland 2007), il n'a pas été révisé sur l'ensemble de sa distribution géographique et sa taxonomie et sa position systématique au sein des Dicranales nécessite une réévaluation moderne.