Bandeau CJB Back to Welcome Back to Welcome
EXPLORATION CONSERVATION RESEARCH TRANSMISSION PROTECTION
Museums of Geneva
 MUSEUM
PRACTICAL INFORMATION
KNOW HOW
FRANÇAIS | ENGLISH  

Follow us on Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Fil rss des CJB*

 * = may be in french
séparation

THE GARDEN'S SECRETS !
What plant is this?
What plant is this?
Find out the answer on our Facebook page !
séparation

NEWS
Christmas plants brought to light at the CJBG
Christmas plants brought to light at the CJBG.
Read the article HERE
séparation
Gold medal for the CJBG's beekeeper
Gold medal for Christian Jenny, CJBG's beekeeper, at the Swiss apiary competition.
Read the article HERE
séparation
Namoroka Maze Madagascar Documentary
Follow our scientists on a field trip to Madagascar ! Watch the documentary broadcasted on Arte.
séparation
focus podcast Vidéos
Podcast Vidéos
séparation

Opening Hours
Address and Access
Services
Contacts
Shortcut*
Scientific Activities*
Teaching*
Publications*
Library
Databases
Symbol and Sensitivity - Winter prelude
séparation
EXHIBITIONS

Symbols and feelings prelude
Symbol & Sensitivity
Winter prelude
Exhibition and
Sound & light performance
Until 3 Feb 2019
séparation
The many lives of herbaria
Exhibition
Cabinet of curiosities
Until 1st of March 2020
séparation
WORKSHOPS

the Green Workshops 2018-2019
GREEN WORKSHOPS 2018-2019
For children on Wednesday afternoon
Resuming in Spring 2019 !
Stay tuned !

séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


WelcomeScientific ActivitiesProjects
impression
séparation

Coopération et ethnobotanique appliquée des CJB au Sud

Ce programme cadre de coopération, renouvelé annuellement par le Fonds de coopération de la Ville de Genève, met en valeur et utilise des connaissance botaniques et systématiques acquise aux CJB pour valider des données ethnobotaniques provenant d’enquêtes au Sud. Il restitue ces données validées dans le cadre de projets pédagogiques, en coopération avec des partenaires municipaux et universitaires au Sud.

Le projet s’est déroulé en plusieurs phases depuis 1996 :
1. phase d’enquêtes ethnobotanique et d’acquisitions de données sur les marchés d’Asuncion (1996-1997)
2. phase de construction des collections et de création du Centre d’éducation à l’éducation intégré - CEEAM(1997)
3.Programme d’éducation environnementale thématique; programme d’ethnobotanique appliquée à l’éducation environnementale et sociale (scolaire, mouvement associatif, organisations paysannes, université populaire) (1996-2002)
3. établissement du Jardin ethnobotanique (1998)
4.collaboration avec Tésaïreka Paraguay (Croix Rouge suisse), formation paysanne et jardins communautaires (2000)
5.acquisitions de données : enquêtes ethnobotaniques, littérature, flores régionales, 12 années de travail empirique sur les collections vivantes (banque de données et de graines, engrais vert, multiplication, etc.) (2000-2008)
6. traitement des données : compilation des données ethnobotaniques et comparaisons ; traitement linguistique, fiches systématique, taxonomique et ethnobotanique (banque de données) ; rédaction d’une flore des plantes médicinales (révision taxonomique, phytochimique, ethnobotanique et culturale) (2004-2008)
7. recherche sur la conservation des espèces considérées (liste rouge, etc.)
8. Publications et valorisation vulgarisée du travail de recherche ethnobotanique (2002-2008)
9. expositions annuelles (2004-2008)
10. autonomisation du projet EPY, création d’une association EPY (2008)

La Caatinga du Nord-est brésilien est une zone d’élevage extensif très pauvre. L’usage des plates médicinale pour soigner le bétail est généralisée, en particulier pour des raisons économiques. Ces connaissances n’ont pas fait l’objet à ce jour de validations taxonomiques, ethnobotanique et phytochimique (qualité pharmacognosique des principes actifs, toxicité, etc.). Ce projet comprend l'étude taxonomique, ethnobotanique et phytochimique des plantes vétérinaires utilisées traditionnellement dans la Caatinga. La création d’un jardin ethnobotanique spécialisé en médecine vétérinaire, d’un herbier et d’une bibliothéque thématiques ont été les premiers objectifs du projet. Un travail ethnosocial en éducation environnementale appliquée est destiné aux différents publics cibles du projet.
Le projet s’est déroulé en plusieurs phases depuis 2004 :
- phase d’enquêtes ethnobotanique et d’acquisitions de données sur les marchés d’Asuncion (2004-2005)
- phase de construction du bâtiment des herbiers (2004)
- création du Jardin ethnobotanique (2004-2006)
- programme ethnosocial intégré (2005-2008)
- acquisition de données (herbier, documentation, etc.)
- rédaction d’un ouvrage sur la première phase du projet (2004-2008)
- recherche sur la conservation des espèces considérées (liste rouge, etc.)
- Publications et valorisation vulgarisée du travail de recherche ethnobotanique (2002-2008)