QR code
Symboles & Sentiments - SECRETS DU MONDE VÉGÉTAL


SYMBOLES & SENTIMENTS

SECRETS DU MONDE VÉGÉTAL

CISA

Auteur: Marcello Mortillaro
partenaire 1
Image(s)
Description
Marcello Mortillaro

Le toucher est le moins vulnérable de nos cinq sens, car des récepteurs sous-cutanés sont présents dans l’ensemble du corps humain. Il est également la forme de communication la plus élémentaire et la plus développée au moment de la naissance : c'est par le biais de leurs mains et de leur bouche que les nourrissons commencent à interagir avec le monde et à découvrir leur environnement.

Le toucher est intimement lié aux émotions, et ce de deux manières. Tout d'abord, il est une réponse émotionnelle. Quand nous apprécions quelque chose, nous avons tendance à nous en approcher. Nous voyons une personne que nous aimons, ou un objet qui nous semble doux et lisse, et nous nous sentons physiquement attirés. Or comment s’approcher d’une chose davantage qu’en la touchant ? Par ailleurs, bien que plusieurs parties de notre corps s’y prêtent, nous touchons principalement avec nos mains. De fait, ces dernières – ainsi que nos lèvres et notre langue – sont largement représentées dans notre cortex sensoriel, ce qui explique que leur sensibilité soit plus fine que celle des autres parties de notre corps.

Deuxièmement, le toucher est un déclencheur émotionnel. Quand nous touchons quelque chose, nous faisons l’expérience d’une émotion ou d’une réponse affective. Ainsi, avec leurs feuilles, leurs fleurs et leurs fruits, les plantes attirent notre attention, ce qui nous incite à les toucher. Mais leur contact peut susciter des émotions très diverses, parfois négatives. Chez la plupart des gens, quelque chose de doux et suave – par exemple, des feuilles à la texture de velours – provoquera du plaisir et une réponse générale positive. Mais tout le monde n'a pas la même réaction : beaucoup de personnes ont une sensation – psychologique et physique – fort désagréable lorsqu’elles touchent la peau veloutée et duveteuse d’un abricot ou d’une pêche. Pour certaines, cette sensation ressemble même à celle que provoque généralement le son des ongles sur un tableau noir. Autre émotion négative, le dégoût est lui aussi souvent provoqué par les plantes (notamment par des substances collantes telles que la résine des arbres ou la boue).

Les chercheurs qui explorent la relation étroite qui, via le sens du toucher, lie les hommes aux plantes envisagent désormais de possibles applications. Aussi certains psychologues recourent-ils à des interactions tactiles avec les plantes pour offrir aux enfants autistes et aux personnes âgées des expériences apaisantes ou pour favoriser la pleine conscience, à laquelle certaines personnes accèdent en jardinant.
Le toucher est présent dans tout le règne animal, mais il ne s’y limite pas. Car certaines plantes réagissent aux stimulations tactiles (par exemple, les plantes carnivores et les vrilles de haricots). Elles le font non seulement en modifiant leur forme et leur taille, par exemple en cas de vent ou de pluie, mais également en ajustant leurs réactions biochimiques. Des études ont ainsi montré qu’après avoir été légèrement bercées et touchées, certaines plantes sécrètent davantage de substances antiparasitaires, retardent leur floraison et forment des tiges plus courtes.