PROGRAMME

illustration

LES VISAGES DU LOINTAIN

19h00 / Bibliothèque de la Cité / Rencontre

Rencontre avec Joanna et Rafael Concejo
Modération : Pierre Lepori, journaliste et écrivain

Dans le cadre du festival Poésie en Ville 2016 et de l’exposition « Tanti auguri, Notari ! », rencontre avec le couple d’artistes – à la ville comme à la scène – Joanna et Rafael Concejo autour de leur œuvre commune : Les Visages du Lointain (éd. Notari 2015).
Entre poésie et illustration, cet ouvrage rassemble une trentaine de dessins réalisés par Joanna Concejo pour son exposition Hôtel Beurnier-Rossel au Musée d’art et d’histoire de Montbéliard (F). Des figures de la famille bourgeoise ayant vécu dans cet hôtel particulier du 18e s. ressurgissent, imbriquées dans des décors végétaux flamboyants. Les collections, le mobilier, l’artisanat et le patrimoine naturel donnent le ton d’une poésie naviguant entre étrange et merveilleux. Rafael Concejo, l’auteur, propose des textes qui s’apparentent plus à un parcours poétique dans les illustrations de Joanna Concejo – voire à l’élaboration d’un langage propre à son univers – qu’à une description objective ou critique.

Pour en savoir plus

INAUGURATION OFFICIELLE DU FESTIVAL

18h00 / Bains des Pâquis – Jetée

Accueil et apéritif festif en prémisse à la soirée performative

LES GIVRÉS

18h40 / Bains des Pâquis – Jetée / Performance

Performance gréco-décalée dans l’eau

MYTHES GRECS REVISITÉS

19h15 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Perséphone, Ariane et Médée. Extraits de textes écrits et lus par Huguette Junod: Quand la terre sera blanche, Le retour de Perséphone, poème de 1001 vers, La complainte d’Ariane, Le choix de Médée et Dans les Sporades, haïkus.

LA BATRACHOMYOMACHIE

19h40 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Lecture de la nouvelle traduction par Bertrand Schmid parue aux Editions Hélice Hélas

illustration

POÈMES D’UN GREC

20h15 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Gilles Decorvet, comédien, lit Constantin Cavafy

Gilles Decorvet est comédien, conteur et traducteur littéraire. Comme comédien, on a pu le voir notamment dans Zorba, d'après Nikos Kazantzaki, mis en scène par Miguel Fernandez-V, ou dans Des riches et des pauvres, d'après des contes populaires grecs, mis en scène par Dimitri Anzules. Comme traducteur littéraire, il a publié en français deux recueils de contes: Contes de Grèce, paru aux éditions du Jasmin, et Contes de Grèce et de Chypre, chez Esprit Ouvert. De plus, il a traduit de nombreux romans grecs pour les éditions Stock, Gallimard ou Actes Sud.

illustration

RESTE LA LUMIÈRE

21h00 / Bains des Pâquis – Scène / Poèmes en musique

Angélique Ionatos trio (GR)
Spectacle d’ouverture du festival

Les grands poètes grecs lus et mis en musique par Angélique Ionatos, accompagnée par Katerina Fotinakis et Gaspar Klaus.

«Et si l’arbre brûle reste la cendre et la lumière,(…) Et si nous sommes restés nus et entourés de loups notre décision de nous battre reste intacte.»
Dimitri Mortayas

Guitariste et chanteuse grecque hors pair, Angélique Ionatos témoigne de son temps, avec passion, elle s’interroge sur l’avenir de la Grèce à travers son dernier album « Reste la lumière » paru l’automne dernier chez Ici, D’Ailleurs..une de ses œuvres les plus abouties, un cri intense et magnifique.

Pour en savoir plus

TRANCHES DE POÉSIE

17h-19h /Bibliothèque des Pâquis / Atelier

Atelier d'écriture poétique animé par Maxime Pégatoquet
Env. 120’
Sur inscription : 022 418 37 55 ou ateliers.povi@gmail.com

Dans le cadre du festival, Maxime Pégatoquet propose un atelier d’écriture de poésie « fabriquée » sur la base des seuls titres d’un auteur issu de la collection des Bibliothèques municipales. Un exercice aussi ludique que créatif, quelque part entre les Cent mille milliards de poèmes de Queneau, le mouvement du cut-up expérimenté par William S. Burroughs et les rébus Carambar.

Maxime Pégatoquet est journaliste RP, rédacteur-concepteur, responsable du Syllabus, mouvement de guérilla littéraire, et fondateur de l'agence microtxt.ch

illustration

SANS MYTHOLOGIES

18h00 / Bibliothèque de Saint-Jean / Rencontre

Rencontre avec Guillaume Favre
Modération : Sita Pottacheruva, guide cyclo-littéraire

Pas vraiment une poésie, plutôt un jet, entre vers et prose, une scansion, un besoin de dire l’amitié éperdue et perdue.
Guillaume Favre est un fin romancier, un homme cultivé et doux, dont la retenue n’est pas la moindre des politesses. Dans ce texte insolite, on le découvre en fièvre, en désarroi, en révolte. Les livres sont toujours là pour le rassurer, tout comme la musique - en premier lieu celle des mots - avec laquelle il joue. Sans mythologies nous dit que l’amitié n’est pas éternelle et que les blessures peinent à cicatriser. Ce livre nous dit aussi le bonheur de la fréquentation des textes et des arts, et que la beauté n’est pas que vanité.

Né en 1979, Guillaume Favre a grandi en Valais. Il vit aujourd’hui à Genève où, après avoir obtenu un Master en lettres, il travaille dans le domaine culturel. Sans mythologies est sa deuxième publication aux éditions Cousu Mouche (2016). Il considère ce poème comme tout à la fois une élégie, un requiem, une plainte, un cri de révolte, un essai sur l’écriture, une expérience, un plaidoyer pour la littérature, un souffle.


SOIRÉE ROCK’N’POETRY

Les mots et les sons résonneront avec une installation visuelle du Kaleidoscope of Nothingness réalisée par Kit Brown et Dejan Gacond

illustration

LA VIE SAUVAGE

18h00 / Bains des Pâquis – Jetée / Lecture

Vernissage du livre de Tony O’Neill et David Brülhart, paru aux Editions Hélice Hélas, en présence de l’auteur et de l’illustrateur Tony O'Neill

Pour en savoir plus

illustration

WHAT’S WRONG WITH US?(GE)

19h00 / Bains des Pâquis – Scène / Concert

Concert du groupe genevois autour du concept-même du festival

Pour en savoir plus

illustration
© Vera Marmelo

THURSTON MOORE (USA)

20h00 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

En exclusivité suisse, Thurston Moore (Sonic Youth) lira ses propres poèmes

Musicien, co-fondateur en 1980 du groupe mythique de rock indie Sonic Youth, éditeur des fanzines musicaux et littéraires KILLER, Sonic Death, et le Ecstatic Peace Poetry Journal et écrivain, Thurston Moore a notamment collaboré avec Yoko Ono et Merce Cunningham et composé des bandes originales pour Olivier Assayas et Gus Van Sant. Actuellement, il enregistre et tourne à la fois en solo et avec sa propre formation ou de nombreux groupes. Son enregistrement le plus récent avec Deb Googe du groupe My Bloody Valentine, James Sedwards, et Steve Shelley est intitulé "The Best Day" et est sorti chez Matador Records. Actuellement, Thurston Moore réside à Londres et vient juste de sortir la publication d’un choix de paroles et de poèmes, appelée Stereo Sanctity chez Rough Trade.

Pour en savoir plus

illustration

A KALEIDOSCOPE OF NOTHINGNESS (CH)

21h00 / Bains des Pâquis – Scène / Performance

Featuring Simon Huw Jones & Tony O’Neill
Performance sonore expérimentale, mélodique, lo-fi et éthérée
Lectures de textes de et par Dejan Gacond, Simon Huw Jones et Tony O’Neill

A KALEIDOSCOPE OF NOTHINGNESS est une imbrication entre le texte et l'image née de la rencontre entre Kit Brown et Dejan, en 2009 dans un atelier parisien… Une réponse à l’infini, une interrogation d’un art pris dans une réalité l’englobant, une juxtaposition de signes sur un vide à peine signifié… Ne sachant jamais si l’on traite du corps de la réalité ou de la réalité du corps…Une installation protéiforme qui envahira tout l’espace pendant la soirée du 30 septembre.

Simon Huw Jones est un chanteur, parolier et photographe anglais. En 1980, il forme avec son frère le guitariste Justin Jones le groupe de rock alternatif And Also The Trees, dont le treizième album studio « Born into Waves » est sorti en mars 2016. Il vit à présent à Genève, Suisse, où il a créé avec Bernard Trontin, membre du groupe suisse The Young Gods, le projet musical électro-ambient November.

Tony O’Neill est un poète et auteur anglais vivant dans le New Jersey. Il commence sa carrière en tant que pianiste notamment pour Marc Almond et le groupe de rock alternatif The Brian Johnston Massacre avant de publier en 2006 sa première nouvelle autobiographique Digging the Vein (Contemporary Press), puis Seizure Wet Dreams et Songs from the Shooting Gallery en 2007. Avec ces trois premiers livres, récit de vies sur le fil du rasoir se déroulant en marge de la société, Tony O’Neill est considéré comme un auteur central de la « Off-beat Generation ». En 2008 sort Down and Out on Murder Mile paru chez Harper Collins.

Pour en savoir plus

illustration

BRUTAL MEASURES

22h00 / Bains des Pâquis – Scène / Spoken words

Lydia Lunch & Weasel Walter (USA)

Brutal Measures combine le spoken word dynamique emblématique de Lydia Lunch, l’une des actrices les plus controversées de ce genre, avec la virtuosité d’improvisation de Weasel Walter pour créer un intime, terrifiant et même hilarant moment de vérité musicale.

Lydia Lunch est passionnée, conflictuelle et intrépide. Qu’elle attaque le patriarcat et ses incitations à la guerre pornographique, tournant le sexuel en politique ou qu’elle murmure une chanson d’amour aux désespérés, son énergie féroce et sa vivacité rendent hommage à sa nature de guerrière. Akashic Books à Brooklyn vient de publier sa récente anthologie, Will Work For Drugs, tout comme ses mémoires sexuelles Paradoxia, A Predator's Diary, qui ont été traduites en sept langues.

Weasel Walter est un muti-instrumentiste, compositeur et improvisateur basé à New York et plus connu pour être leader du groupe punk-jazz/no-wave/brutal-prog, The Flying Luttenbachers entre 1991 et 2007. En 2012, il commence à travailler avec Lydia Lunch en tant que coordinateur musical et guitariste de RETROVIRUS, une rétrospective couvrant le spectre de son héritage musical de la No Wave au Hard Rock et au Jazz Noir jusqu’au psychédélisme énergique. Expert de la scène musicale underground de la fin des années 1970, Walter a donné de nombreuses conférences et rédigé l’introduction du livre de Marc Masters, NO WAVE, vu comme l’histoire définitive du mouvement de New York dont a émergé Lydia Lunch en 1977 avec son premier groupe Teenage Jesus and the Jerks.

Pour en savoir plus

LE LIVRE DE NOTRE BORD

11h00 / Bibliothèque des Eaux-Vives / Concert-lecture

Textes de Michel Gillot, notes sur la poésie de Pierre Reverdy
Didier Petit, violoncelle et voix

Dans le labour des nuages, une mince flaque de ciel que le regard vient laper avant que le soc du vent la comble de grumeaux. Ce phénomène presque inexistant entre le monde et toi ne peut nourrir ni légende ni littérature, il n’est pas état d’âme, il n’est pas récit, il n’a pas la gloire de la nostalgie, il ne fonde pas un destin comme ferait le noir abandon. Qu’en faire sinon un poème ?

«Le Livre de notre bord» n’est pas une lecture accompagnée par un instrumentiste. Il s’agit d’un duo entre un poète-lecteur amoureux de musique et un musicien improvisateur dont le jeu est des plus poétiques.
Nés hors de tout projet de spectacle, dans la solitude propice à leur venue, les textes sont là, intacts, présence tangible offerte au public, à l’humeur du moment et aux mouvements du duo. Ensemble, Michel Gillot et Didier Petit s’acoquinent au mot à note et offrent l’inutile à quiconque est prêt à le considérer sans trop de répulsion, voire même à en ressentir un fort et peu avouable besoin.

illustration

A LA RENCONTRE DE MARTIN WABLE

11h00 / Bain des Pâquis – Scène / Rencontre

Auréolé du Prix de la Vocation 2015, pour Géopoésie chez Cheyne éditeur, Martin Wable est un jeune poète français de son temps, autant intéressé par la lecture publique que la performance.
Modérateur : David Giannoni

Finalement, il importe peu que j’aie vu les hauteurs. Importe seulement la quiétude, que le monde soit toujours comparable à un océan. Que fourmillent en silence les hommes quoique d’en haut tout semble immobile...

Martin Wable est né en 1992 à Boulogne-sur-Mer et vit actuellement dans les Landes. Créateur avec Pierre Saunier de la revue cosmoréaliste Journal de mes Paysages, il a publié La Pinède (2012), Snobble et Le Livre de Wod (2015) aux éditions maelstrÖm, et Prismes (2014) aux éditions de la Crypte.

Pour en savoir plus

APÉRO POÉTIQUE

11h00 / Bains des Pâquis – Buvette / Lecture

Travaux d'atelier d'écriture de la HEAD - Genève présentés et lus par les élèves et Carla Demierre

L’atelier d’écriture de la Haute école d’art et de design de Genève a été créé il y a une dizaine d’années dans le but d’ouvrir un champ d’investigation autour de la question de ce que « fabrique » un artiste quand il écrit. Il s’agissait avant tout d’explorer, à partir de l’art, toutes les formes inusuelles d’écriture et de mise en situation du texte, et tenter ainsi de penser un ensemble de pratiques élaborées aux confins de l’art et de la littérature.

LE SANGLIER

13h00 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture en musique

Lecture des textes de Philippe Constantin avec Olivier Baudraz à la guitare et Sari Hussein à la basse
Un voyage intérieur entre les Alpes-de-Haute-Provence et les barres des cités en bord de mer

Né à Genève, Philippe Constantin se plaît à flâner dans la vie des gens pour les raconter ou les réinventer, pour mettre en mots ou en images ces rencontres, toujours poétiques. Il tisse des liens dans le récit avec sa propre vie, pour se remettre en question à son tour et s’inventer de nouvelles biographies.

Pour en savoir plus

illustration

LE MANAGEMENT

14h00 / Bains des Pâquis – Scène / Performance

Avec Alain Freudiger, poète et performer, et Jérémie Conne, batteur

Des textes et des textures sonores sont développés en lien avec les techniques et les outils du management, pour en faire sourdre et sonner les logiques et les aberrations. Depuis les discours managériaux et leurs mots-concepts jusqu’aux pratiques les plus individualisées d’auto-évaluation, « Le Management » joue avec les mots et les sonorités de l’efficience gestionnaire contemporaine. Utilisant des sources diverses, – ouvrages, blogs, messages pré-enregistrés, musiques de team-building, – Alain Freudiger et Jérémie Conne présentent une performance poétique et musicale pour faire rentrer Poésie en Ville dans le cadre du management ou pour mettre en pièce le management jusqu’à en faire de la poésie.

Né en 1977, Alain Freudiger a publié les romans Bujard et Panchaud ou Les Faux-Consommateurs aux éditions Castagniééé et Les Places respectives, ainsi que Plus ou moins postmoderne (avec Stéphane Bovon) et Morgarten aux éditions Hélice Hélas et un livre de poésie, Point de contact, aux éditions Ripopée. Il pratique la lecture publique, collabore et performe régulièrement avec des musiciens, notamment au sein du trio électroacoustique Des Cendres, fondé en 2009 avec Benoît Moreau et Raphaël Raccuia, mais aussi avec Anne-Sylvie Casagrande pour une version scénique et musicale de Morgarten, ou au sein du collectif « Bestiaire » réunissant Heike Fiedler, Nicolas Carrel, Marcin de Morsier et Luc Müller.

Jérémie Conne est batteur de Rosqo, Toboggan, Meril Wubslin et Sinaï Divers. Il a aussi travaillé en freelance dans diverses entreprises de prestation son & lumière, après une formation d’ingénieur du son, et comme technicien réalisateur pour la RTS (Couleur3 et La 1ère). Il a tourné avec le collectif Velma pour des spectacles/performances et collaboré avec Philippe Saire, Fabienne Berger et Christian Garcia. Il a aussi réalisé des créations sonores pour des spectacles de YoungSoon Cho Jaquet, la performance Stéréo de Christophe Jacquet et Tu nous entends? de la compagnie Distillerie.

Pour en savoir plus

ATELIER D’ÉCRITURE OULIPIEN

14h00 / Bains des Pâquis – Rotonde / Atelier

Avec Jean-Luc De Meyer
Env. 120’
Sur inscriptions : ateliers.povi@gmail.com

Atelier d’écriture à contraintes en lien avec les notions de lieu, date et occasion, animé par Jean-Luc De Meyer, auteur et interprète (Front 242, Cobalt 60).

Jean-Luc De Meyer est un auteur, parolier et interprète belge, né le 17 novembre 1957, actif depuis le début des années 1980 dans plusieurs groupes de musique électronique, dont le plus célèbre est Front 242. Amateur de poésie, grand admirateur de Georges Perec, adepte des contraintes de langage popularisées par l'Oulipo, il fréquente divers ateliers d'écriture et publie en 2008 son premier livre en français, un recueil oulipien intitulé Tous Contraints. Il est membre du collectif international "La Troupe poétique nomade" et interprète régulièrement ses écrits en français lors de manifestations culturelles et littéraires, sous son nom propre ou dans le duo "Les Oiseaux Moqueurs" qui réactualise/parodie également les comiques-troupiers du début du XXe siècle.

C'EST LA PROSE!

15h00 / Bains des Pâquis – Scène

Avec Vincent Held, comédien et directeur artistique du festival Poésie en arrosoir et Olivier Forel, musicien
Env. 60’. Parents et enfants dès 10 ans

Découvrir de manière ludique et interactive La Prose du Transsibérien. Ce premier poème-tableau, composé en 1913, est l’œuvre commune de Blaise Cendrars et de Sonia Delaunay. On a l’habitude de lire un poème du début à la fin en respectant la structure choisie par l'auteur, mais on peut également en extraire un ou plusieurs vers sans pour autant dénaturer ou trahir l’ensemble du texte.

Après une introduction à cette œuvre de Blaise Cendrars, les enfants sont invités à puiser librement dans les vers du poème pour choisir ceux qui les touchent et les coller ou recopier librement sur des agrandissements de détails de la peinture de Sonia Delaunay. Comme avec un jeu de Lego, on assemble les briques d’une nouvelle composition poétique. Ce poème-tableau inédit et unique est alors interprété par Vincent Held et Olivier Forel. Pour finir, le comédien et le musicien présentent quelques extraits du poème original de Blaise Cendrars.

Pour en savoir plus

LE THÉ DES ÉCRIVAINS

15h30 / Bains des Pâquis – Buvette / Rencontre-lecture

Rencontres successives de vingt minutes avec les auteur-e-s Odile Cornuz, Rolf Doppenberg, David Giannoni, Sylvia Härri et Kenny Ozier-Lafontaine pour vous servir leurs poèmes et le thé

L’ENNEIGEMENT

16h15 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Lecture du recueil de Michel Thion, lu par l’auteur (Révélation Poésie de la Société des gens de lettres 2015 et Prix COPO des Lycéens 2016)

Michel Thion, chroniqueur et critique musical, écrit depuis près de 45 ans de la poésie, de courts textes en prose, avec de longs silences. Depuis 2008, il travaille, au sein de l’association « Arts Résonances » à la traduction poétique entre le Français et la Langue des Signes Française (LSF), pour l’accès des personnes sourdes à la littérature et à la poésie contemporaine. Il participe également à un groupe de recherches sur ces questions en lien avec le laboratoire SFL (Sciences Formelles du Langage) du CNRS – Université Paris VIII. Il pratique régulièrement des lectures publiques, seul ou avec des musiciens, des danseurs, etc... et anime des ateliers d'écriture divers, en direction d'enfants, d'adultes ou de publics en difficulté, notamment dans des Centres d'Aide par le Travail accueillant des handicapés mentaux, lieu d’interrogation et de nourriture sur la langue et la pensée écrite.

RESTITUTION DE L’ATELIER OULIPO

17h00 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Jean-Luc De Meyer et les participants de l’atelier du jour vous feront découvrir leurs recherches et leur travail

QU’EST-CE QUE LA POÉSIE ?

18h00 / Bains des Pâquis – Scène / Conférence poétique

Par Sylviane Dupuis

Après avoir tenté de répondre, par une suite d’aphorismes en forme de manifeste, à la question : Qu’est-ce que l’art ? (Zoé, 2013), Sylviane Dupuis, poète et dramaturge, s’affronte à la question qui est au cœur de sa pratique de l’écriture : qu’est-ce que la poésie ? Quelle a été sa fonction depuis les origines de la littérature ? Dans notre présent bouleversé, a-t-elle encore ou de nouveau une raison d’être ? Que peut-elle pour nous ouvrir des chemins autres dans la langue et dans la conscience – pour faire (modestement, mais centralement) acte de métamorphose ? Réponse forcément subjective, mais aussi manière de répondre d’un engagement.

DIFFUSER LA POÉSIE, UNE PASSION AVEUGLE ?

19h00 / Bains des Pâquis – Scène / Table ronde-interventions

Table ronde d’éditeurs, entrecoupée d’interventions poétiques

Invités : Editions La Dogana : Florian Rodari, éditeur et Laurent Cennamo, auteur Editions Samizdat : Denise Mützenberg, éditrice et Sibylle Monney, auteure Revue L’Ours blanc : Hervé Laurent éditeur et Carla Demierre, auteure
Modération : Dominique Berlie

POÉSIE D'ICI, POÈTES D'AUJOURD'HUI

20h15 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Avec Sibylle Monney, Baptiste Gaillard et Martin Rueff

Trois auteur(e)s, trois univers poétiques bien distincts mais qui ont en commun une poésie d'ici, vivante et moderne.

illustration

QUART D’HEURE DE CULTURE METAPHYSIQUE

21h45 / Bains des Pâquis – Scène / Performance

Avec la Cie l’Alakran

Une performance athlétique en hommage au poète disparu Ghérasim Luca. Chauffez bien vos muscles, l’Alakran va vous secouer la tête et le corps.

Présentée pour la première fois en mai 2015 à Bilbao (Espagne) dans le cadre du Festival 3 2 1, cette performance est la démonstration publique de l’entrainement métaphysique (méta et physique) créé à partir des notions que Ghérasim Luca cite dans son poème:
Vie – Mort – Vide – Angoisses – Idées – Frissons

Entre yoga et taïchi, l’entrainement propose une manière physique, ludique et philosophique de transformer la charge existentielle de certaines notions métaphysiques.

Une performance où se mêlent danseurs, acteurs, artistes ou quiconque désire participer pour former une équipe de pratiquants/adeptes du “quart d’heure de culture métaphysique”. Ce groupe, accompagné d’Esperanza López et Oscar Gómez Mata présente la méthode en public.

Pour en savoir plus

illustration

EPOPÉE / STÉPHANE BLOK (CH)

22h30 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture en musique, chansons

De Stéphane Blok

Avec deux albums primés par l’Académie Charles Cros 2015 sous le bras, l’Helvète Stéphane Blok – ex-artiste Boucherie Productions – poursuit sa transe au milieu du bitume et l’exploration de la langue françoise. S’il est auteur, il est également musicien : on mélange les deux et on obtient un poète. Ses textes sont publiés chez Bernard Campiche Éditeur, ses albums diffusés en radio, il s’agit là d’une démarche qui décloisonne les genres et construit des ponts entre l’écrit et l’oral, entre les mots et la musique. Sa nouvelle création en témoigne ; accompagné de sa seule guitare fretless, Stéphane Blok propose Épopée, un long poème raconté et chanté, mélangeant réalité et merveilleux, un périple au bord de l’âme humaine.

Les arbres bruissent même quand je n’y suis pas
L’orage éclate même quand je ne l’entends pas
Le cours d’eau se faufile même quand je ne le remarque pas
L’herbe bouge que je m’y couche ou pas
Le sentier mène à l’horizon même quand je ne l’emprunte pas
Et le soleil réchauffe les pierres même quand je n’en profite pas
De nouvelles pousses apparaissent même quand je n’y songe pas
Et meurent même quand je ne le désire pas

Après la pluie, la terre est humide
Après les nuits chaudes, la rosée est là
Après tout, même quand je n’y suis pas

Extrait de Épopée / Stéphane Blok 2015

Pour en savoir plus

LE MERLE ET LE HÉRISSON

10h00 Bains des Pâquis – Scène / Lecture en musique

Textes de Patrice Mugny et Claude Tabarini exprimés en musique et poésie par Matteo Zimmermann et Claude Tabarini

SUR-VIVRE ENSEMBLE
OU QUE PEUT L’ÉCRITURE FACE AU MORCELLEMENT SOCIAL

11h00 / Bains des Pâquis – Scène / Lecture

Exploration littéraire sous de multiples points de vue de cette injonction incontournable et positive

Une dizaine d’auteur-e-s partagent leurs textes élaborés sur ce thème et collectivement commentés durant une année du Laboratoire d’écriture.

Le laboratoire est un lieu ouvert, inclusif, qui se réunit une fois par mois en alternance chez Isabelle Sbrissa ou Sylvain Thévoz. Il propose à chacun(e) de venir partager un texte en travail, un texte aimé, un texte fragile, s'exposant ainsi au regard de l'autre, à ses retours critiques; ou simplement à venir écouter ce qui se trame là. Le laboratoire d’écriture se réunit depuis janvier 2012. Depuis cette date-là, ils/elles se sont retrouvés à vingt, à quinze, à onze, à neuf, ou même à deux, mais le plus souvent à cinq ou à six, pour lire des textes fraîchement écrits, et pour les commenter.

CARTE BLANCHE POÉTIQUE AU JOURNAL LE PERSIL

13h00 / Bains des Pâquis – Scène / Rencontre-lecture

Avec les auteurs Daniel Vuataz et Vincent Yersin et l’éditeur Marius Daniel Popescu

Ce numéro original du journal littéraire Le Persil a réuni soixante-huit auteur-e-s de Suisse romande pour une création inédite de poésies sous toutes ses formes. Venez découvrir et entendre deux de ses contributeurs.

LA MAIN DE BROUILLARD
POÈME POUR FRANCIS GIAUQUE

14h15 Bains des Pâquis – Scène / Lecture spectacle

Avec Nicolas Rozier et Virginie Di Ricci. Recueil de Nicolas Rozier

Nicolas Rozier est écrivain et peintre. La ville dédaléenne, la fraternité des abîmes, le visage, le regard et le cœur héroïque comptent parmi les hantises majeures de son œuvre.

ATELIER SLAM

14h30 Bains des Pâquis – Rotonde / Atelier

Avec Louis-Noël Bobey.
Env. 120’
Sur inscription : ateliers.povi@gmail.com

Mots malléables, bons à  malaxer, à glisser de sens en sons, à s'emmêler les crayons; ces ateliers d'écriture sont l'occasion de laisser jaillir, les trop-peu, les trop-pleins de mots, les tremplins d'interrogations, et les "plouf" d'exclamations, de leur donner formes, couleurs, via jeux d'improvisation  et temps plus studieux d'écritures, linéaires ou alambiquées, le temps de quelques papiers avant de les mettre en bouche et les déclamer, tonitruants ou chuchotés.

illustration
illustration
Andri Snær Magnason
Bónusljóð – Poèmes de supermarché
Traduit de l'islandais par Walter Rosselli – avec la collaboration et une postface d'Éric Boury Version bilingue – Coédition CTL et SPS – à paraître en 2016 | 12.5 x 20.5 | 96 p. – ISBN 978-2-8290-0523-7 – CHF 24.- | € 14.-

RENCONTRE AVEC ANDRI SNÆR MAGNASON (IS) ET SON TRADUCTEUR WALTER ROSSELLI

15h / Bains des Pâquis – Scène / Rencontre

Rencontre exceptionnelle avec l’auteur et poète islandais de renommée internationale, dans le cadre des 40 ans des éditions d’En Bas. Une expérience inédite d’entendre de la poésie en islandais.

Selon Andri Snær Magnason, la tradition lyrique en Islande est en mesure de transformer toute chose en énoncé poétique. Une ferme tout à fait normale accueille la scène d'une saga islandaise. Dans la montagne et les collines, on retrouve les lutins et les elfes des contes populaires. Le cimetière est recouvert de nécrologies lyriques. Même une grue de charbon au port de Reykjavik peut se transformer en sphinx grâce au lyrisme mythologisant.

Mais, en 1996, il se trouve chez lui, et, affamé, il se rend au supermarché Bónus le plus proche. Le magasin, bien achalandé, est parsemé de lettres et de messages, comme des ambassadeurs, mais qui ne composent en rien une histoire, ou un poème. Fermant les yeux et les oreilles, il essaie de supporter ce vide. À ce moment, quelque chose d'étonnant lui est révélé: l'agencement du magasin lui apparaît comme la structure de la Divine comédie de Dante. Au service de fruits, se trouve le paradis, aux produits de boucherie et de charcuterie, l'enfer et aux produits à nettoyer, le purgatoire. Il voit du jus Bónus, du coca Bónus et du jambon Bónus, et il sait que la nation islandaise, qui est accompagnée de tout temps par la poésie, a besoin d'urgence des poèmes Bónus.

Si les écrivains ont écrit le récit du réalisme social au temps de la crise économique, ils doivent maintenant écrire le récit du réalisme du capital. Ainsi, a-t-il rédigé un manifeste : des poèmes doivent servir le marché. Ils doivent être compréhensibles pour chacun qui a terminé I'enseignement obligatoire général. Ils doivent être courts. Ils doivent relancer la croissance économique et stimuler à la consommation accrue... avec la bénédiction de Jóhannes Jónsson, le fondateur de Bónus, il signe un contrat avec le fils comme n'importe quel fabricant de jus: si à l'usage le produit provoque des dégâts, seul le producteur en sera tenu responsable...

En 2003, le produit a connu une réédition avec 330/o de contenu en plus; suivi par une version bilingue allemand-islandais en 2013.

Repères
Le poète
Andri Snær Magnason est né à Reykjavík le 14 juillet 1973. Il a écrit des romans, des poèmes, des drames, des contes et des essais. Ses œuvres ont été publiées ou jouées dans plus de 20 pays. Son roman LoveStar (traduit en français par Eric Boury, Paris, Zulma, 2015) a été élu Livre de l’année par les libraires islandais en 2002, il a reçu le prix littéraire DV, une mention pour le Prix de la littérature islandaise et le Grand Prix de l’Imaginaire du roman étranger 2016. Son livre pour enfants, Les enfants de la planète bleue (traduit par François Émion, Paris, Gallimard, 2003), a été le premier livre pour enfants à recevoir le Prix de la littérature islandaise, il a été publié ou joué dans 26 pays.
Il a également reçu le prix honoraire Janusz Korczak 2000 et le Prix des Pays nord-occidentaux pour la littérature juvénile en 2002. Andri Snær a collaboré avec de nombreux artistes, en particulier avec le groupe musical Múm. Il a été vice-président de l’Union des écrivains islandais, membre du comité directeur du Centre interculturel Alþjóðahús à Reykjavík et a milité contre la destruction de la nature islandaise. Son livre Draumalandið – Sjálfshjálparbók handa hræddri þjóð (Le pays de rêve – Un manuel d’aide à soi-même pour un pays apeuré) traite ce sujet. Draumalandið a été publié en anglais, danois, japonais et allemand et a débouché sur un film documentaire.
Andri Snær vit à Reykjavík, est marié et a quatre enfants.
www.andrisnaer.is et www.andrimagnason.com

Repères
Le traducteur
Walter Rosselli est né le jour de Noël 1965, à Preonzo. Il vit à Montreux. Il traduit, entre autres pour la revue littéraire Viceversa Littérature/Letteratura et, plus sporadiquement, il écrit. Il a étudié les langues et littératures rhéto-romanes, ibéro-romanes et scandinaves à Fribourg et Zurich. Prix Terra Nova de la Fondation Schiller Suisse en 2014 pour sa traduction en français du roman d’Oscar PEER, La chasa veglia – La Vieille maison (Plaisir de lire, 2013). Membre du collectif littéraire ARBOKgroup et du comité de l’Uniun per la litteratura rumantscha, ULR. www.wrossell.net

illustration

BARBE À DADA 2

16h15 / Bains des Pâquis – Scène / Micro Ouvert

Maître de cérémonie : Patrice Duret
Inscriptions sur place le jour même | 17h00 clôture du micro

Nos poètes DADA locaux sont de retour… longue vie à DADA !

Suivi d’un moment convivial « Le Micro ouvert ». Tout le monde est convié à venir partager un texte poétique (personnel et/ou dada) de maximum 3 minutes.

RESTITUTION DE L'ATELIER SLAM

17h15 Bains des Pâquis – Scène / Slam

Louis-Noël Bobey et les participants de l’atelier de l’après-midi nous font découvrir en musique leurs recherches et leur travail.

illustration

OXYMORE / JONAS (CH)

18h00 Bains des Pâquis – Scène / Concert

Concert de clôture du festival, entre rap, musique et poésie

Oxymore, figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires… Titre du dernier album du rappeur genevois Jonas, un recueil de textes contrastés au moins autant que la musique. Où Jonas dit son dégoût du sectarisme, son envie viscérale de nuancer le propos (politique, cela va sans dire) et d’affirmer, in fine, le besoin urgent de sens critique.

Plus d'informations

illustration

POÉSIE SUR L'EAU

Confortablement installé autour du «Kiosque à culture», qui flotte sur l’eau, on écoute la voix de quatre poètes romands, sous forme d’archives sonores, tout en regardant le lac et le ciel se confondre à l’horizon.

Le «Kiosque à culture» est une œuvre d’art public contextuelle, que l’artiste genevoise d’origine brésilienne Fabiana de Barros a créé en 1998. Cette œuvre a la particularité de n’exister que lorsqu’elle est installée et utilisée, pour échanger et vivre une expérience avec le public. Dans le cadre de Poésie en ville, on peut y découvrir les archives sonores de la RTS de quatre grands poètes romands.

Philippe Jaccottet dit ses poèmes: "La Voix", "Paroles dans l'air" et " Le Locataire", date de l’archive : 1978, durée : 4’23

Alexandre Voisard évoque dans l’interview « Chemin faisant » que l'Ajoie est sa patrie, sa maison, celle de l'enfance. La poésie a donné un visage à l'identité jurassienne et nous a aidés à prendre conscience de nous-mêmes. Date de l’archive : 19.1.1978, durée : 12’

Pierre-Alain Tâche, dans le cadre de l’émission La poésie pérégrine de Suisse romande, lit un de ses poèmes. Date de l’archive : 23.8.2001, durée : 30’

Pierre Voélin, dans le cadre de l’émission La poésie pérégrine de Suisse romande, lit de l'un de ses poèmes. Date de l’archive : 22.8.2001, durée : 30’

Réalisé en collaboration avec la RTS-Radio Télévision Suisse et le Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Genève.

BANDES LITTÉRAIRES ET RÉBUS POÉTIQUE

Dans les cabines des Bains, exposition de 120 courts poèmes de Maxime Pégatoquet, journaliste RP et rédacteur-concepteur. Ces poèmes sont composés à partir de la bibliographie d'écrivains.

LIBRAIRIE POÉTIQUE

La librairie Le Parnasse accueille un vaste choix de maisons d’édition et propose les textes des auteur-e-s invité-e-s de Poésie en Ville.

illustration

BIBLIOGRAPHIE POÉSIE EN VILLE 2016

La poésie, un genre littéraire méconnu et délaissé.
Nos bibliothèques possèdent néanmoins de belles collections dans ce domaine. Le festival «Poésie en ville» est l’occasion de les mettre en valeur. Nous avions besoin de parler de ces auteurs qui nous touchent, qui nous accompagnent et qui nous paraissent nécessaires. Oubliez vos préjugés, larguez les amarres, la poésie se lit à tout âge et sans préambule car comme dit Sainte-Beuve «La poésie ne consiste pas à tout dire mais à tout faire rêver».

Quelques bibliothécaires passionnés vous livrent ici leurs coups de coeur. Prévert ou Aragon ? Ils y sont ! Julie Delaloye ou le regretté Abbas Kiarostami ? Ils y sont aussi !

Tous les poètes que nous aimons ne pouvaient figurer dans cet abécédaire. Le choix a été parfois frustrant mais à nos yeux il reflète la richesse de l’édition et la diversité de nos goûts. De Sapho à Houellebecq, de la Palestine à la Corée, de Brassens au rap, notre continent poétique n’a pas de frontières.

Bibliographie disponible gratuitement sur le réseau des Bibliothèques municipales et sur www.bm-geneve.ch

LA BUVETTE DES BAINS

La Buvette des Bains propose boissons et nourritures terrestres pendant les quatre jours de la manifestation.

illustration

AUTOUR DE L'ALBUM, POÈMES SOUS LE VENT

10h30 et 14h00 / Samedi 1er et dimanche 2 octobre / Bains des Pâquis – Bains des Pâquis

Avec Lucie Vandevelde, illustratrice et Hélène Suzzoni, auteure
Env.120’. Parents et enfants dès 6 ans
Sur inscription : ateliers.povi@gmail.com

«La poésie n'est pas figée dans une forme prédéfinie. C'est un souffle qui peut courir librement de bouche en bouche. Vous, les enfants, emparez-vous des mots, et faites-en de nouvelles images qui vous raviront !»

Lucie Vandevelde est illustratrice pour la jeunesse. Hélène Suzzoni est auteure. Ces deux artistes se sont rencontrées autour de l’élaboration d’une exposition. Ensemble, elles ont publié Poèmes d'ombre et de lumière, Poèmes sous le vent, les premiers tomes d'une série de recueils de poèmes parus aux éditions Les P'tits Bérets. Les textes d’Hélène sont des fenêtres ouvertes sur un jardin d’idées. Instantanément, des bouquets d'images s'épanouissent dans l’esprit de Lucie et s'enracinent dans ces écrits. Chaque album est une balade graphique sans fin, où chacun-e, au-delà des pages, peut s’imaginer la suite de l’histoire racontée.

L’atelier propose la lecture et présentation du poème Ainsi parlait le vent (extrait de l’album Poèmes sous le vent), ainsi que la création et réalisation d’animaux imaginaires et d’un décor végétal autour du personnage inventé.

Pour en savoir plus

illustration

LES PROPRIÉTÉS

10h30 / Samedi 1er et dimanche 2 octobre / Bains des Pâquis – Rotonde

Avec Kenny Ozier-Lafontaine, poète, dessinateur
Env.120’. Parents et enfants dès 10 ans
Sur inscription : ateliers.povi@gmail.com

Offrir au monde un regard neuf permet de se réapproprier, selon notre perception propre, les "choses" du monde. En redéfinissant ces "choses", peut-on leur offrir une autre réalité dans le monde ?

Kenny Ozier-Lafontaine est poète, dessinateur, cinéaste, explorateur des mondes inexplorables, chercheur d'étoiles... Il propose un atelier où les enfants joueront avec « l’autre » et avec le monde qui les entoure, à partir des textes de poètes emblématiques qui ont inspiré son travail. Une série d’expériences sera proposée pour redéfinir notre monde, l'agrandir, ouvrir « ses possibles ». Un atelier expérimental pour prendre le contre-pied des textes présentés, de les explorer et de s’en approprier la langue. Ensuite, les participants réaliseront des dessins en résonance avec les textes.

Pour en savoir plus

C'EST LA PROSE!

15h00 / Samedi 1er octobre / Bains des Pâquis – Scène

Avec Vincent Held, comédien et directeur artistique du festival Poésie en arrosoir et Olivier Forel, musicien
Env. 60’. Parents et enfants dès 10 ans

Découvrir de manière ludique et interactive La Prose du Transsibérien. Ce premier poème-tableau, composé en 1913, est l’œuvre commune de Blaise Cendrars et de Sonia Delaunay. On a l’habitude de lire un poème du début à la fin en respectant la structure choisie par l'auteur, mais on peut également en extraire un ou plusieurs vers sans pour autant dénaturer ou trahir l’ensemble du texte.

Après une introduction à cette œuvre de Blaise Cendrars, les enfants sont invités à puiser librement dans les vers du poème pour choisir ceux qui les touchent et les coller ou recopier librement sur des agrandissements de détails de la peinture de Sonia Delaunay. Comme avec un jeu de Lego, on assemble les briques d’une nouvelle composition poétique. Ce poème-tableau inédit et unique est alors interprété par Vincent Held et Olivier Forel. Pour finir, le comédien et le musicien présentent quelques extraits du poème original de Blaise Cendrars.

Pour en savoir plus


illustration

LA POÉSIE PREND LE LARGE

12h00 – 14h00 et 16h – 18h00 / Samedi 1er octobre
12h00 – 14h00 et 15h – 17h00 / Dimanche 2 octobre
Mouettes genevoises, lignes M1 et M2 / Lecture

Lectures impromptues dans les Mouettes genevoises, par Jean Firman et Benoist Magnat. Pour une traversée de la Rade au rythme des mots. Munissez-vous d’un billet de transport valable.

La traversée du petit lac va voir fleurir des mots de toutes sortes. Sur les deux heures d'une journée jamais les mêmes, un peu à la tête des navigateurs éphémères. Plongée dans les noirceurs de l'âme ou résurrection laïque au gré des vaguelettes ensoleillées. Enchantement goulu qui se digère avec le temps.

En collaboration avec la Société des Mouettes Genevoises Navigation