Chambre

Dimanche 25 septembre 2011 17h

ANGELIKA KIRCHSCHLAGER
mezzo-soprano

KAMMERORCHESTER BASEL

JÉRÉMIE RHORER direction

Hector Berlioz (1803-1869)
Les Nuits d'été

Johannes Brahms (1833-1897)
Symphonie no 3 en fa majeur, op. 90

La participation d'Angelika Kirchschlager à un concert ou à un opéra est toujours une fête, tant cette artiste communique sa musicalité, son enthousiasme et sa joie de chanter à tous les artistes qui l'entourent. Pour ouvrir la saison des Concerts du dimanche de la Ville de Genève, Angelika nous offre Les Nuits d'été, six poèmes de Théophile Gautier qu'Hector Berlioz pare d'une orchestration raffinée (il n'est pas pour rien l'auteur d'un traité d'orchestration !).
Quant au Kammerorchestrer de Bâle, il poursuit son exploration des grandes symphonies romantiques en
petit effectif avec la 3e Symphonie de Brahms, pénétrante, tranchante, aussi pleine de charme (aimez-vous Brahms ?) !

Vocal

Dimanche 6 novembre 2011 17h

LE MOTET DE GENÈVE

CHING-LIEN WU direction

RACHEL HARNISCH soprano

Francis Poulenc (1899-1963)
Sécheresses (1937)
Gloria (1959)

Le génie de Francis Poulenc est polymorphe et Le Motet de Genève, jamais à court d'originalité dans ses programmes, nous en administre la preuve : le Gloria d'une sublime élévation religieuse voisine avec Sécheresses, quatre poèmes surréalistes d'Edward James, que Poulenc met en musique avec toutes les
ressources de son imagination débordante et l'habileté de son langage musical.
Typique ou atypique ? Jugez donc sur pièce !

Orgues

Dimanche 4 décembre 2011 17h

DIEGO INNOCENZI
Grandes orgues
Récital

Ambroise Thomas (1811-1896)
Marche solennelle d'Hamlet (1888)

Edouard Batiste (1820-1876)
Communion op. 29 (1863)
Offertoire op. 28 (1863)
Communion op. 28 (1863)
Offertoire op. 40 (1877)
Offertoire – Fantaisie – Orage op. 23 (1862)

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Fragments des symphonies
transcrits par Edouard Batiste
Communion (Andante de la Symphonie no 1)
Offertoire funèbre
(Adagio de la Symphonie no 3)
Communion (Andante de la Symphonie no 5)
Offertoire (Allegretto de la Symphonie no 7)
Offertoire (Allegretto scherzando
de la Symphonie no 8)
Grande Sortie
(Final de la Symphonie avec choeurs no 9)

Nouveau titulaire des grandes orgues du Victoria Hall, Diego Innocenzi profiteà bon droit des innombrables potentialités de cet instrument pour remettre en lumière les oeuvres d'Edouard Batiste (1820-1876), un
compositeur français propagateur des orgues monumentales qui, au temps de Napoléon III, ont provoqué un bouleversement du répertoire. La preuve, ce soir, avec des oeuvres originales de Batiste, mais aussi des transcriptions d'une célèbre page d'opéra et de mouvements de symphonies de Beethoven !
A découvrir absolument, car grandes émotions garanties !

Orgues

Dimanche 15 janvier 2012 17h

OLIVIER VERNET
Grandes orgues
Récital

Déodat de Séverac (1872-1921)
Suite en mi mineur
Prélude
Choral
Fantaisie pastorale
Final

Charles-Marie Widor (1844-1937)
Symphonie no 5 op. 42 no 1
Allegro vivace

Claude Debussy (1862-1918)
Andante du Quatuor à cordes
transcription par Alexandre Guilmant

Alexandre Guilmant (1837-1911)
Sonate no 5 op. 80
Allegro appassionato
Adagio
Scherzo
Recitativo
Choral et Fugue

Retrouvailles avec Olivier Vernet, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Monaco, tant apprécié lors de chacune de ses visites à Genève. Ses programmes se signalent toujours par une belle originalité et celui de ce soir ne fait pas exception, consacré à des musiciens français : Widor, bien sûr, et Guilmant, bien connus des amateurs de musique pour orgue, mais, déjà plus inattendu, Déodat de Séverac, et celui qu'on n'attendait pas du tout : Claude Debussy !
Surprise, surprise !

Chambre

Dimanche 5 février 2012 17h

L‘ORCHESTRE DE CHAMBRE DE GENÈVE

DAVID GREILSAMMER piano et direction

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Symphonie no 1 en ut majeur, op. 21

Arnold Schönberg (1874-1951)
Trois pièces pour orchestre de chambre

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano et orchestre
no 3 en ut mineur, op. 37

A peine trois minutes de Schönberg, trois miniatures composées en 1910 et découvertes après la mort du compositeur. Trois brévissimes pièces qui démontrent à quel point de rupture avec le passé Schönberg est parvenu : aucune redite, des traits musicaux qui fendent l'air, une concentration extrême. Contraste assuré avec Beethoven, sa 1re Symphonie et son 3e Concerto pour piano ? A voir – ou plutôt, à entendre – car Beethoven aussi rompait avec certaines traditions…
Pour le 3e Concerto, David Greilsammer est tout autant à la baguette qu'au clavier, renouant ainsi avec une pratique courante avant que le XIXe siècle et son romantisme n'instaurent des effectifs toujours plus vastes. C'est en somme à un retour aux sources que David Greilsammer et L'OCG nous invitent et cette fraîcheur fait du bien !

Vocal

Dimanche 18 mars 2012 17h

ENSEMBLE GLI ANGELI, Genève

STEPHAN MACLEOD direction et basse

JAN KOBOW ténor « L'Evangéliste »

SUMNER THOMPSON basse «Christe»

HANA BLAŽIKOVÀ soprano

ALEKSANDRA LEWANDOWSKA soprano

MEG BRAGEL alto

ALEX POTTER alto

VALERIO CONTALDO ténor

DAVID HERNANDEZ ténor

Jean Sébastien Bach (1685-1750)
La Passion selon Saint Jean

La démarche de l'Ensemble Gli Angeli est maintenant universellement connue et reconnue : interpréter Jean Sébastien Bach au plus proche de ce qu'il est possible de reconstituer et en plein accord avec les découvertes les plus récentes de la musicologie.
Après les cantates, les passions et, ce soir, cette merveille qu'est la Saint-Jean, intime et bouleversante.
Grandeur sans grandiloquence, humanité, spiritualité, toutes valeurs que l'Ensemble Gli Angeli illustre par la qualité des voix, la perfection des instrumentistes et l'élévation de leur chef.
Quand le Victoria Hall devient cathédrale !

Symphonique

Dimanche 22 avril 2012 11h

ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE

CHARLES DUTOIT direction

GERHARD OPPITZ piano

Johannes Brahms (1833-1897)
Concerto pour piano et orchestre
émol majeur, op. 83

Maurice Ravel (1875-1937)
La Valse, poème chorégraphique

Elève de Wilhelm Kempff, lauréat du Concours Rubinstein – entre autres ! –, Gerhard Oppitz possède de solides références pour interpréter Brahms, compositeur avec lequel il présente de subtiles affinités et dont il connaît particulièrement bien l'oeuvre entier pour l'avoir joué maintes fois intégralement ! Nul doute que l'électrique Charles Dutoit se montrera un complice de choix pour construire ce monument qu'est le 2e Concerto que le compositeur annonçait à son ami Herzogenberg comme « un petit concerto pour piano, avec un joli petit scherzo » ! Ironie, quand tu nous tiens… La Valse de Ravel, hallucinante course à l'abîme
d'un monde qui s'effondre, bouleverse toujours autant les auditeurs que les musiciens ! Il y a dans cette musique une magie, un véritable envoûtement. C'est que Ravel s'y connaissait en sortilèges…