• Alhambra


  • L’Alhambra est arrivée au moment de l’apparition du cinéma. Elevé entre 1918 et 1920 sur les plans de l’architecte Paul Perrin, le bâtiment est destiné à servir le septième art, ainsi que le théâtre. Très vite, il accueille également des spectacles de music-hall et des concerts. Longtemps menacée de démolition, l’Alhambra est sauvée par votation populaire en 1996. Puis elle est transférée à la Ville de Genève par l’Etat, dans le cadre d’un échange de parcelles. Après de grands travaux de rénovation, l'Alhambra, maison de la musique,a réouvert au public en septembre 2015.

    Site web de l'Alhambra

  • Victoria Hall


  • Souhaité et financé par le consul d’Angleterre Daniel Fitzgerald Packenham Barton, le Victoria Hall a été imaginé par l’architecte John Camoletti et construit, au début des années 1890, aux abords de la place Neuve. En 1904, Barton donne l’édifice à la Ville de Genève. 80 ans plus tard, celui-ci est la proie des flammes: les dégâts sont considérables, mais la Ville décide de maintenir le bâtiment. L’intérieur, notamment, qui exhibe avec faste un décor stuqué néobaroque, voire rococo, est reconstitué selon un procédé semblable à la réalisation d’origine. Le Victoria Hall est une salle de concerts appréciée par tous les mélomanes qui goûtent sa remarquable acoustique, en particulier pour la musique classique.

    Site web du Victoria Hall

  • Casino-Théâtre


  • L'origine du Petit Casino remonte à 1881. Eugène Henri Villard et sa femme Joséphine Dubouloz font construire une brasserie et salle de spectacle, nommée Brasserie de l'Espérance. Au fil des ans, la salle change plusieurs fois de mains, avant d’être rachetée par la Ville en 1983. Siège de la traditionnelle et annuelle Revue genevoise, le Casino-Théâtre accueille aussi aujourd'hui des pièces de théâtre de boulevard et des opérettes, des concerts et des spectacles d'humoristes.

    Site web du Casino-Théâtre

  • Maison des arts du Grütli


  • Inaugurée en 1989, la Maison des arts renforce l'identité culturelle du quartier de Neuve où, à proximité d'institutions prestigieuses telles que le Musée Rath, le Conservatoire de musique, l'Université et la Bibliothèque de Genève, le Grand Théâtre et le Victoria Hall, elle trouve sa place en tant que centre culturel pluridisciplinaire et dynamique. Elle accueille tout au long de l'année un public aussi vaste que diversifié.

    Site web de la Maison des arts du Grütli

  • Le Commun


  • Le Commun est un espace culturel de la Ville de Genève, situé au Bâtiment d’art contemporain, et attribué pour la réalisation d’expositions et de manifestations dans le domaine de l’art contemporain, de la performance et des projets pluridisciplinaires.

    Site web du Commun

  • Théâtre Pitoëff
  • Semaine du goût

    Le théâtre Pitoëff fait partie d’un ensemble de divers locaux constituant la maison communale de Plainpalais édifiée par Joseph Marshall entre 1907 et 1909. Dès son inauguration, le théâtre est occupé par la troupe d’Ernest Fournier, futur directeur de la Comédie. En 1949, il prend le nom de Théâtre Pitoëff, en mémoire de ses illustres résidents qui l'occupèrent de 1917 à 1922. Récemment rénové, le théâtre accueille dès 2015 des productions variées.

    Page web du Théâtre Pitoëff

  • Théâtre des Grottes
  • Campagne égalité

    Mis à disposition des acteurs culturels genevois, le Théâtre des Grottes accueille prioritairement des compagnies de théâtre indépendantes mais aussi des événements organisés par les milieux associatifs. Situé 43 rue Louis-Favre dans le quartier des Grottes, ce théâtre construit en 1993 a été pendant 17 ans utilisé par la compagnie Para–Surbeck.

    Page web du Théâtre des Grottes

  • Scène Ella Fitzgerald
  • Campagne égalité

    Durant la saison estivale, la Scène Ella Fitzgerald accueille principalement la programmation variée et riche en découvertes des musiques colorées de « Musiques en été ». Tous les mercredis et vendredis soirs se tiennent des concerts gratuits en plein air dans le magnifique cadre du parc La Grange. Depuis l'été 2015, des concerts classiques ou de jazz sont également offerts au public certains soirs.

    Site web des Musiques en été

Historical background

Resident in Geneva since his youth, Daniel Fitzgerald Packenham Barton (1850-1907), the British Consul, enjoyed two lifelong passions, sailing and music, and possessed private means which more than allowed him to indulge in both. He was able to maintain a personal fleet of boats on the lake, to create the Harmonie nautique, a wind symphony orchestra, in 1883, and to build a concert hall dedicated to his sovereign, Queen Victoria, and designed by the Geneva architect, John Camoletti.

The Victoria Hall was built between 1891 and 1894, close to the Grand Théâtre and the Music Conservatory. Its façade is characteristic of the French "Beaux-Arts" style, inspired by classical and renaissance architecture. The Main Entrance is surmounted by an aedicula bearing the coat of arms of the Barton and Peel families, which serves as a plinth for the allegorical figure of Harmony, a work by Joseph Massarotti based on a model by the Parisian sculptor Jean Coulon. The central frontage is designed as the representation of a loggia in Pompeian-red set off by two monumental Ionic columns, accompanied on either side by the more sober facings of massive corner towers on which are engraved the names of sixteen symphonic composers.

The unobtrusively decorated foyer leaves concert-goers totally unprepared for the decorative extravagance of the auditorium with stalls, dress circle, upper circle and stage resplendent in a neo-baroque style verging on the rococo. The multiplicity of elaborately moulded contours, from garlands and cartouches to caryatids and other mascarons, is enhanced by a liberal use of gold leaf, blending into the subdued red of the underlying colour scheme.

In 1904, Barton donated the building to the City of Geneva. 80 years later, the interior was partly destroyed in a fire and the City undertook its restoration. The stucco work was remoulded using methods similar to those used when the Hall was first built. Three large ceiling medallions, representing the earthly harmonies ascending towards the celestial, the work of the painter Ernest Biéler, were irreparably damaged and replaced with a contemporary work by Dominique Appia.

The Victoria Hall, nowadays used principally for performances of classical music, also welcomes leading performers in song, jazz and ethnic music. The splendour of the auditorium is complemented by acoustic qualities, which, as all music lovers will agree, are well-nigh incomparable.