Objet 50 : 11

Accueil Portfolio

Calebasse de guerre ou « trophée » nka’a kügha
Cameroun, Grassfields, Foumban
royaume bamum. 19e siècle
Calebasse, fibres, mâchoires humaines. H. 47 cm
Don de Josette Debarge, médecin missionnaire en pays bamum, en 1931
Collectée et documentée par Mose Yeyap
Inv. ETHAF 013445

Notice

Symboliquement chargée, cette calebasse enfermée dans un réseau de fibres de rotin, munie d’une anse tressée et posée sur un socle circulaire est qualifiée de « trophée » car sont suspendues à sa panse dix-sept mandibules humaines. Elles sont celles d’ennemis vaincus par les combattants bamum, qui les collectaient sur leurs têtes tranchées pour signifier leurs prouesses guerrières. Avant l’ère de la colonisation et l’arrêt des batailles traditionnelles entre royaumes voisins, chaque campagne couronnée de succès donnait lieu à une célébration de la victoire (ngu) lors de laquelle le roi récompensait ses guerriers qui exhibaient lors de leurs danses les mâchoires de ceux qu’ils avaient occis. D’après les notes de Josette Debarge, la calebasse nka’a kügha était ensuite confectionnée par un sorcier, et exposée comme trophée collectif d’un village lors des commémorations du royaume. Ce symbole puissant de victoire devenu instrument rituel était préservé par les lignages et celles détenues par les sociétés secrètes du palais appartenaient aux regalia de la dynastie des rois bamum.

Bibliographie


© 2015 Musée d'ethnographie, Genève
Ville de Genève, Département de la culture et du sport