L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11.2 Mo]

Exposition

Les rois mochica
Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien

Du 1er novembre 2014 au 3 mai 2015

Pour sa réouverture, le MEG présente en première mondiale l'extraordinaire trésor d'une tombe royale de culture mochica ou moché, mise au jour en 2008 sur le site archéologique de Huaca El Pueblo, sur la côte nord du Pérou.

Les rois mochica

Exposition «Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien». Scénographie mcbd architectes, Genève / Photo: MEG, B. Glauser

Grâce à un prêt exceptionnel du Ministère de la Culture du Pérou, l'exposition «Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien» nous invite au coeur de l'une des plus importantes civilisations précolombiennes, dont l'essor s'est déployé du 1er au 8e siècle de notre ère.

Les rois mochica

Ornement d'oreille représentant un guerrier
Pérou, côte nord, site de Sipán, tombe 6
Mochica. Moché Moyen, 6e-7e siècle
Or, turquoise, Ø 5,4 cm
Museo Tumbas Reales de Sipán, Chiclayo
Inv. n° MNTRS-476-INC -02
Photo: MEG, J. Watts / Ministerio de Cultura del Perú, Lima - Perú

Articulée autour du tombeau royal du Seigneur d'Ucupe et de ses trésors présentés pour la première fois au public, cette exposition nous permet de mieux comprendre comment les élites s'appropriaient les forces de la nature pour légitimer leur pouvoir et les inégalités sociales.

Les rois mochica

Masque funéraire
Pérou, côte nord, site de Dos Cabezas, tombe 2
Mochica. Moché Moyen, 6e-7e siècle
Cuivre, cuivre doré, coquillage, résine, pierre, H 20 cm
Museo de Sitio de Chan Chan, Trujillo
Inv. n° reg. nac. 0000178734
Photo: MEG, J. Watts / Ministerio de Cultura del Perú, Lima - Perú

Faune, flore, tout était bon pour symboliser leur domination : un homme avec les attributs d'un félin et le voilà intercesseur auprès des dieux.
Dans ce cadre, un phénomène comme El Niño, qui engendre des changements climatiques drastiques et influe sur le comportement de la faune marine essentielle à la survie de la civilisation mochica, n'était pas négligeable puisqu'il était attribué au courroux des dieux.
Pour les apaiser, il était nécessaire selon les Moché de passer par le sacrifice humain dont les victimes étaient le plus souvent des adolescents, filles et garçons, et de jeunes guerriers.
Ces rituels sacrificiels, ainsi que certains aspects de la vie sociale et spirituelle mochica, sont abondamment illustrés par les oeuvres présentées dans l'exposition.

Peru, Ministerio de Cultura