L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 009857

009857

Coupe divinatoire agere Ifa soutenue par trois guerriers
Bénin, Porto-Novo?
Nago Yoruba. Seconde moitié du 19e siècle
Bois, pigments. H 20 cm
Don du Dr Albert Reverdin en 1923
MEG Inv. ETHAF 009857

Les coupes telle que celle-ci servent à recevoir les noix de palme utilisées pour la divination par le Fa, soit une « main » mâle de 19 noix ou une main femelle de 17 noix. Le devin fait passer les noix de palme d’une main à l’autre. Le nombre de noix qui tombent sur le sol lui indiquent combien de marques effectuer dans la poudre de kaolin répartie sur le plateau. Ces signes correspondent à différents versets de l’Odu Ifa – un ensemble de récits mythiques- qui contiennent le message que le devin doit transmettre à son client.

Les cariatides de cette ancienne coupe divinatoire polychrome, représentent des guerriers nago-yoruba, ceux-là même qui ravagèrent l’ancien royaume du Dahomey au Bénin et vendirent leurs captifs aux négriers européens, avant d'être à leur tour victimes du même sort.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Le Bénin

Alors que les négriers européens établissaient depuis le 17e siècle de fructueux comptoirs de traite le long de la bien-nommée «côte des Esclaves», le puissant royaume du Dahomey (Danxomè) affirma jusqu’à la fin du 19e siècle son hégémonie sur les autres royaumes fon, dans une concurrence effrénée pour accaparer le commerce des esclaves et contrôler le trafic européen sur la côte atlantique.

La divination par le Fa

Fa (Ifa), le vodun de la divination, a été apporté par les Yoruba dans l’ancien royaume du Dahomey. Le Fa est un oracle qui n’a pas de forme physique et se manifeste en signes ésotériques. Lors d’une consultation, le devin lance les noix de palme placées dans une coupe agere Ifa; le nombre qui tombe sur le sol lui indique combien de marques effectuer dans la poudre de kaolin répartie sur un plateau. Elles seront ensuite interprétées et transmises comme «message».