L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 012212

012212

Personnage talisman ody
Madagascar, centre nord
Sihanaka. Fin du 19e - début du 20e siècle
Fibre végétale, étoffe. H 63 cm
Don du pasteur Henry Rusillon, missionnaire à Madagascar, en 1930.
Pièce vraisemblablement collectée en pays Sihanaka en 1907
MEG Inv. ETHAF 012212

En marge de ses activités missionnaires, Henry Rusillon sillonna les différents pays malgaches et observa la vie quotidienne des insulaires et leurs pratiques religieuses avec une rigueur ethnographique. Les pièces récoltées puis cédées au Musée d’ethnographie sont ainsi parfois accompagnées d’une notice d’inventaire précisant leur identité et le contexte de leur usage. La figure de vannerie drapée dans une étoffe rouge et le grenier miniature ont vraisemblablement été recueillis par le missionnaire en pays sihanaka où il avait séjourné du 21 octobre au 7 novembre 1907 (note du missionnaire Elie Vernier en janvier 1967).

Cette poupée en fibre tressée évoque un être humain selon un modèle très stylisé. Celle-ci est habillée d’une étoffe nouée en jupe délimitant sa taille. La tête sans visage et le cou de la poupée sont un élément de vannerie indépendant, qui est fiché dans le torse. La partie inférieure du corps est réduite à un triangle sur lequel se drape le morceau d’étoffe. D’après le témoignage d’Henry Rusillon en 1930, les figures de vannerie, en pays Sihanaka, attireraient sur elles les malheurs de leurs possesseurs, dont elles seraient le double. Les jours de fête, de sacrifice ou de drame, on leur apposerait d’ailleurs les mêmes signes que ceux dessinés avec des pigments rouges ou blancs sur le corps de leurs possesseurs.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Madagascar

Madagascar borde le canal du Mozambique à l’est des côtes orientales de l’Afrique. Dès le début de l’ère chrétienne, la Grande Île est devenue le creuset d’un réseau d’échanges entre les populations austronésienne, africaine et arabe, installées progressivement.
La sphère spirituelle malgache est intimement liée au rapport aux ancêtres. Elle est restée primordiale dans la vie des insulaires, malgré la colonisation et l’installation des missionnaires.

Les Ody, amulettes et talismans

Dans les pratiques spirituelles malgaches, l’objet magique ou ody établit le lien entre le monde des ancêtres et celui des vivants.
Ce «talisman» aux nombreuses formes est principalement composé de matériaux organiques. Fabriqué puis consacré par l’ombiasy, le sorcier-thérapeute, il est ensuite transmis à son ou à ses futurs propriétaires. Les ody de protection servent à préserver l’union d’un couple, à rendre son possesseur invulnérable, à protéger les enfants d’une mortalité trop précoce ou à assurer la victoire lors d’un conflit. D’autres ody agissent dans une dimension votive, afin d’apporter richesse, prospérité et bonne santé au(x) possesseur(s).

Victoria Mann