L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 012289

012289

Consultation du devin mpisikidy
Grisaille signée par l’artiste Rajonah
Madagascar, Antananarivo
Merina. Début du 20e siècle
Raphia, bois, pigments. 186 x 78 cm
Don du pasteur Henry Rusillon, missionnaire à Madagascar, en 1930
MEG Inv. ETHAF 012289

Cette œuvre illustre le déroulement de la cérémonie du sikidy, la divination pratiquée par la plupart des différents groupes culturels sur l’île de Madagascar. Cette cérémonie a pour but de faire certaines projections sur l’avenir de chacun. C’est par la lecture des graines que le mpisikidy (devin) dévoile ses prophéties. On reconnait dans cette œuvre de Rajonah la natte traditionnelle sur laquelle le devin dispose les graines de fano, qu’il pioche dans un chapeau tenu entre ses jambes. On aperçoit également un collier ody protégeant contre le malheur. Les objets magiques ody, intiment liés aux rituels divinatoires, sont souvent présents lors des cérémonies du sikidy.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Madagascar

Madagascar borde le canal du Mozambique à l’est des côtes orientales de l’Afrique. Dès le début de l’ère chrétienne, la Grande Île est devenue le creuset d’un réseau d’échanges entre les populations austronésienne, africaine et arabe, installées progressivement.
La sphère spirituelle malgache est intimement liée au rapport aux ancêtres. Elle est restée primordiale dans la vie des insulaires, malgré la colonisation et l’installation des missionnaires.

Les sciences divinatoires malgaches

Les différents groupes culturels de la Grande Île ont recours aux pratiques divinatoires comme les cérémonies du sikidy et du tromba.
Le sikidy est un mode de divination par les graines. Cette forme de géomancie possède des racines arabes qui se sont répandues en Afrique suite à l’expansion de l’islam. La disposition des graines de fano (une variété d’acacia) permet au devin ou mspikidy de lire la destinée d’autrui grâce à leur configuration.
Le tromba est une autre pratique divinatoire. Elle nécessite l’instauration d’un dialogue entre le monde des vivants et celui des ancêtres et des esprits, par l’intermédiaire d’un individu qui entre en transe.

Victoria Mann

Rajonah, un artiste malgache

En 1931, Eugène Pittard organise pour la première fois au Musée d’ethnographie une exposition sur les arts de Madagascar où figurent des peintures sur raphia exécutées par Rajonah. Le peintre merina hova (qui signifie homme libre) réalise ces œuvres au début du 20e siècle, une époque durant laquelle des formations artistiques, suivant un modèle occidental, sont souvent dispensées au sein des stations et des écoles missionnaires. Par leur sujet, ces œuvres possèdent une grande valeur documentaire, car elles illustrent le quotidien des habitants de la Grande Île ainsi que leurs pratiques religieuses.

Victoria Mann

Ressources

Les précurseurs du mouvement pictural africain
Photographie de Jacques Faublée, 1940
Photographie de Jacques Faublée, 1940
Photographie de Jacques Faublée, 1940
Photographie de Jacques Faublée, 1940