L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 018220

018220

Figure de fécondité perlée et habillée
Afrique du Sud, Eastern Cape, Mafube
Sotho du Sud. Fin du 19e ou début du 20e siècle
Terre cuite, cuir, fibre végétale, perles de verre. H 21.5 cm
Collection Alfred Bertrand. Don d’Alice Bertrand en 1940.
Collectée par l’explorateur en mars 1909 à la station missionnaire de Mafube.
MEG Inv. ETHAF 018220

Le célèbre voyageur genevois Alfred Bertrand (1856-1924), débute le grand tour du monde que sera sa vie en sillonnant l’Afrique australe jusqu’à atteindre, au-delà du fleuve Zambèze, le « seuil de l’Afrique centrale ». Ainsi, entre 1895 et 1909, le capitaine Bertrand récolta lors de ses traversées « des pays ba-Souto, ba-Rotsi, des Matebeleland et Mashonaland » de nombreux objets de conception traditionnelle ou copiés sur des modèles européens. Il notait, dans une démarche de transmission exceptionnelle pour son époque, le nom vernaculaire de l’objet, son usage, le lieu, la date de son acquisition, ainsi que l’identité des artistes qu’il croisait dans les stations missionnaires. D’ailleurs, Alfred Bertrand fit « collection » et exhiba, lors de l’Exposition nationale suisse (1896) puis dans son musée personnel, les trésors d’Afrique et d’Asie qu’il avait réunis, à l’appui d’un inventaire. Outre ses trophées de chasse, il en rapporta d’importantes collections ethnographiques (presque cinq cents pièces) qu’il était s’efforcé de documenter.
Le fonds Bertrand entre au MEG en 1941; il témoigne de la pénétration des missions chrétiennes en Afrique australe.

Note manuscrite d'Alfred Bertrand dans l'inventaire de sa collection: "Poupée que les femmes bassouto qui n'ont pas encore d'enfant portent sur leur dos et soignent comme tel. Neuve. Mafube 10 mars 1909. "

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

L'Afrique orientale et australe

Plus de 700 pièces, instruments du quotidien, armes, parures et objets de prestige à caractère diplomatique témoignent au MEG des liens solides établis entre les royaumes d’Afrique australe et les missionnaires protestants qui investirent cet immense territoire dès la seconde moitié du 19e siècle. Dans le sillage de David Livingstone, ces explorateurs-cartographes, mais avant tout hommes de Dieu, essaimèrent les stations missionnaires.

Les figures de fécondité

Dans diverses cultures africaines, notamment d’Afrique orientale et australe, l’éducation des fillettes à leur futur rôle d’épouse et de mère est matérialisée par la confection et l’usage symbolique de petits personnages féminins, fréquemment appelés «poupées». Artéfacts sociaux servant aussi à se prémunir contre la stérilité, ces figures de fécondité sont conçues par les femmes lors de pratiques initiatiques propres à chaque culture. Choyées par leurs détentrices comme de véritables enfants jusqu’à leur maternité, elles sont ensuite souvent transmises au sein de la famille. Qu’elle soit de conception naturaliste ou abstraite, l’esthétique de ces «poupées» est le reflet de la sophistication de leurs créatrices.