L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHMU 026574

026574

Cloche quadruple sans battant
Iran
Vers 1940
Bronze
H 29 cm, pr. 8 cm, l 9.5 cm, pd 1.304 kg
Acquise de Mohamed Saeed en 1957
MEG Inv. ETHMU 026574


Objet en bronze en 4 parties emboîtées les unes dans les autres, de taille décroissante, chacune servant de battant à la précédente. Utilisé pour localiser les animaux rapides et de grosse taille, et notamment les camélidés.
En Iran cet élevage particulier se pratique surtout dans les provinces de Shûsh, Haftgol et du Khûzestân. Dans les terrains arides de cette dernière, mieux connus pour leurs exploitations pétrolières, les troupeaux sont souvent constitués d’animaux de type « Tajdis ». Ces spécimens particulièrement adaptés aux conditions climatiques peuvent produire une grande quantité de protéines animales (lait et viande) là où d’autres animaux d’élevage pourraient difficilement survivre.
Les camélidés étaient autrefois très largement utilisés pour le transport des marchandises, pour leur viande, leur lait ainsi que pour tous les autres produits que l’on pouvait tirer de leur exploitation. Depuis un siècle, le manque de soutien porté aux éleveurs, le faible pouvoir de reproduction et les problèmes de pâturages avaient fait baisser l’activité du secteur autant que les taux de natalité du bétail. Heureusement L’intérêt croissant des marchés internationaux (Arabie Saoudite, Australie, Allemagne, Angleterre, Pakistan Syrie, Mauritanie, Algérie, Libye, Egypte, Jordanie, Pakistan, Yémen et Tunisie) ont relancé la dynamique. Depuis le début des années 2000, la République islamique d'Iran œuvre pour la modernisation et le soutient des élevages. Elle organise des cycles de formation (choix et gestion des espèces), des rencontres professionnelles et festives à l’intention des éleveurs. Par ailleurs elle propose une assurance sur les pertes non prévisibles, offre les produits vétérinaires nécessaires à l’entretien des troupeaux et participe aux opérations de marquage et à la construction des abris.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

L’équilibre du travail

Les sociétés peu mécanisées de l’Europe préindustrielle partagent une même éthique du travail fondée sur la responsabilité individuelle et la solidarité collective. Dans ces communautés agricoles et artisanales, le corps - humain et animal - est le premier et parfois unique outil à disposition: son habileté et sa constance sont des atouts essentiels dans une économie précaire. Savoir ménager et utiliser sa force permet un certain épanouissement.

Travailler avec les saisons

Dans l'Europe méditerranéenne et alpine, on ne place pas les bêtes en étable pendant l’été. Pour profiter de l’étagement des herbages, on alterne plutôt entre les pâturages naturels, déplaçant régulièrement les animaux entre plaines et montagnes. Les transferts saisonniers (inalpe et désalpe), pratiqués dans les Alpes, les Pyrénées, les Balkans et même au Kurdistan portent le nom de transhumance. En Suisse, ce moment de la vie pastorale fait l’objet, au 19e siècle, de nombreuses représentations détaillées. Ces dernières témoignent de l’évolution des pratiques et contribuent à cristalliser une certaine image du monde rural.