L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHMU 032666

032666

Harpe-luth
Côte-d'Ivoire, région de M'Bengué, village de Kaloa
Senufo
Probablement début du 20e siècle
Calebasse, bois, peau, cordes en fibre végétale. L 78 cm H 36 cm
Acquis à Bienne en 1965
ETHMU 032666

La caisse de résonance de cet instrument est faite d'une section de calebasse tendue d'une table en peau. Deux bruiteurs sont fixés au bout du manche: il s'agit de plaques métalliques bordées d'anneaux qui bruissent lorsque l'instrument est joué, enrichissant ainsi le timbre des cordes pincées. Les dix cordes, disposées les unes au-dessus des autres, sont réparties en deux rangs, de part et d'autre d'un long chevalet. Pièce maîtresse dans la facture de l'instrument, celui-ci est prolongé d'une sculpture représentant la tête d'un personnage, qui prête au son de la harpe-luth l'image de son visage.
Cet instrument aurait été joué par des devins senufo, pour communiquer avec des esprits protecteurs.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Collections instrumentales

Une étude du médecin et anthropologue Georges Montandon publiée en 1919 et fondée sur la collection du MEG visait à tracer la «genèse» et la «descendance» des instruments de musique dans le monde. Les instruments y sont regroupés en différents ensembles, sous la forme de planches de photographies et de dessins. L'étude se conclut par une carte géographique permettant de visualiser la distribution des profils instrumentaux dans le monde.

L'étude ayant circulé dans les milieux scientifiques, la collection instrumentale du MEG, ainsi classifiée, fut largement citée et reprise par les chercheurs poursuivant l'entreprise rationnelle de classification. L'approche diffusionniste sera ensuite abandonnée au profit de travaux d'organologie comparative et d'inventaires contextualisés.

Cordophones

La sonorité des instruments à cordes dépend de plusieurs facteurs dont les deux principaux sont: le matériau des cordes tendues (métal, fibres végétales, cuir, nylon, etc.) et la manière de les jouer (en les pinçant, frottant, ou frappant). C'est en Afrique qu'on trouve la plus grande diversité d'instruments à cordes, certains d'entre eux, comme la harpe-luth, étant spécifiques à ce continent. En diverses régions d'Asie, le développement de répertoires musicaux particulièrement riches est étroitement lié à celui de la lutherie. Par ailleurs, la vièle, instrument à cordes frottées par un archet, est emblématique de nombreuses traditions musicales d'Europe où l'instrument voyage, sous différentes formes et appellations.

Ressources

Multimédia

Bibliographie

  • Zemp, H.. 1971. Musique Dan. Paris : Cahier de l'Homme, Af 1702, p 54-57, pl 14.
  • Aubert, Laurent. 1991. Planete musicale, instruments de musique des cinq continents. Turin: Ivrea., 84
  • Aubert, Laurent (dir.). 2012. L'Air du Temps - Musiques populaires dans le monde. Rennes : Editions Apogée., 54
  • Glaze, Anita J. 1981. Art and death in a Senufo village. Bloomington: Indiana University Press., 179
  • Veirman, Anja. 1996. Art and conflict management : bush spirits as mediators and source of inspiration in the art of the Senufo. Object as mediator. Antwerp: Ethnografish Museum., 145-164