L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 040274

040274

Rouleau protecteur ketab composé d’enluminures et de prières en guèze
Chrétiens d’Éthiopie, Amhara. Hauts plateaux du centre
Fin du 19e ou 20e siècle. Parchemin, encres. L 178 cm l 9 cm
Ancienne collection, entré à l’inventaire en 1979
MEG ETHAF 040274

Ce rouleau manuscrit dit aussi "rouleau protecteur" ou "rouleau magique" est formé de trois bandes de parchemin étroites, cousues ensemble pour constituer une longue bande enroulée. Le parchemin est divisé en registre couverts d'écriture en guèze à l'encre noire et rouge. Les rouleaux tels que celui-ci comportent des prières de l'orthodoxie éthiopienne illustrées d'enluminures figurant de scènes religieuses et des bandeaux de motifs géométriques. Ils sont censés protéger ceux qui les portent sur eux ou les conservent dans leur maison.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

L'Éthiopie

Dès le temps des Croisades, les hauts plateaux éthiopiens surplombant la Corne de l’Afrique se confondent, dans l’imaginaire occidental médiéval, avec le royaume mythique du prêtre Jean. L’Éthiopie est en réalité plurielle, à l’image de la diversité grandiose de ses paysages où se mêlent des langues de souches sémitiques, kushitiques et omotiques, où se frôlent les confessions chrétienne, juive, musulmane et les cultes vernaculaires des ancêtres.

L'Église orthodoxe d'Éthiopie

Quelle ne fut pas la surprise des premiers Européens entrés en Éthiopie au 15e siècle devant la découverte d’un christianisme séculaire d’une étonnante singularité. Son inculturation au royaume d’Aksum date en effet du 4e siècle. Apparentée à la «famille» des Églises orthodoxes orientales, aux côtés des coptes d’Égypte, l’Église d’Éthiopie s’est rapidement trouvée isolée des autres pays chrétiens du Proche-Orient par la poussée musulmane. Siècle après siècle, le patriarche d’Alexandrie désigna l’évêque égyptien d’Éthiopie, jusqu’à la proclamation de l’autocéphalie de l’Église orthodoxe Tehawedo d’Éthiopie en 1959.