L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

Fermeture au public
Face à l'aggravation de la situation sanitaire, plusieurs infrastructures de la Ville de Genève ferment leurs portes.
Les musées et les bibliothèques (dont le MEG) sont fermés dès le 2 novembre jusqu'à nouvel avis.
En espérant pouvoir vous accueillir bientôt à nouveau au MEG!
Plus d'informations concernant les mesures mises en place par la Ville de Genève.

Accueil Recherches & collections Catalogue des collections Objets

ETHAS 043556

Philip. Sulu, Lunettes de plongée artisanales bateau badjao

Retour aux résultats
043556
Lunettes de plongée en bois
Philippines, Sulu
1980 env.
Bois, verre, caoutchouc, nylon; L 41cm, H 19cm, épaisseur 12cm
MEG Inv. ETHAS 043556
Quoique quelques rares exemples en écaille de tortue finement polie aient été fabriqués en Perse dès le 14e siècle, les lunettes de plongée, telles que nous les concevons aujourd’hui, apparaissent au plus tôt dans les années 1930 en Occident. Leur usage est néanmoins courant dans les populations de l’arc insulaire asiatique depuis près de 200 ans. Initialement fabriquées à partir de tubercules évidés, elles sont produites en bois tendre dès la fin du XIXe siècle pour les rendre plus durables. Seul le cylindre évidé de l’objet garantissait à l’origine à l’œil humain à rester en contact avec une bulle d’air, ce qui permettait à la cornée de continuer à jouer son rôle, celui de la réfraction. Il fallait cependant, une fois sous l’eau, éviter à tout prix de regarder vers le haut, au risque de voir la bulle d’air s’échapper. Les contacts plus fréquents avec l’Occident, et la récupération ingénieuse de verres de montres, permirent l’amélioration de cet instrument optique. L’histoire raconte que ces lunettes de plongée asiatiques ont été conçues d’abord dans l’archipel des Ryûkyû (Okinawa), à l’extrême sud de l’actuel Japon. Le fait de retrouver des modèles similaires dans toutes les îles du Pacifique témoigne de la grande mobilité des populations maritimes dans cette région du monde, attestée aussi par des pratiques similaires de pêche en apnée. L’exemplaire présenté ici provient d’une ethnie, les Badjao, dits aussi Bajau, Sama Dilaut ou « nomades des mers », vivant jusqu’aux années 1970 sur leurs embarcations dans une zone comprise entre le sud-ouest des Philippines et le nord-est de l’Indonésie.
043556

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique