L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHOC 044061

044061

Battoir à tapa i'e
Îles Samoa occidentales, Savai'i, Vailoa
Deuxième moitié du 20e siècle
Bois de fer (Casuarina equisetifolia). H 34,5 cm, L 8,4 cm
Mission René Fuerst et Louis Necker en 1985
MEG Inv. ETHOC 44061

 

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

La Polynésie occidentale

Vers 1000 av. J.C., des marins expérimentés et téméraires franchirent les 700 milles marins séparant les principales îles mélanésiennes pour coloniser la Polynésie occidentale, une aire culturelle constituée de plusieurs archipels: Fidji, Tonga, Samoa occidentales, Samoa américaines, Niue, Wallis et Futuna. D’intenses échanges culturels s’installèrent, en particulier entre Fidji, Tonga et Samoa, qui ont engendré certaines similarités culturelles.

Tapa: les étoffes cosmiques d'Océanie

Le mot «tapa» désigne une étoffe malléable non tissée, utilisée autrefois en Océanie pour confectionner vêtements, voiles de bateaux ou masques, et comme objet d’échange. Aujourd'hui, les tissus d’importation ont supplanté le tapa qui continue néanmoins à jouer un rôle important dans l’établissement de liens de parenté, dans les rituels et les échanges cérémoniels.

Savoir-faire féminin, la fabrication du tapa commence par l’extraction du liber du mûrier à papier (Broussonetia papyrifera), qui est séparé de l’écorce externe. Les lanières sont mises à macérer, battues pour les aplatir, et assemblées à l’aide d’une glu végétale. Leur décoration est faite soit au pochoir ou à l’aide de matrices, soit à main levée avec un pinceau.

Bibliographie

  • Pritchard, Mary J. 1984. Siapo: bark cloth art of Samoa. Pago-Pago: American Samoa Council on Culture Arts and Humanities, P. 28
  • Anati, Emmanuel. 2005. L'art du tapa. Étoffe pour les Dieux, étoffe pour les hommes. Paris: l'insolite
  • Guillaut Laurent et al. 2009. Tapa, étoffes cosmiques de l’Océanie. Cahors: Musée de Cahors Henri-Martin