L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHAF 044285

044285

Porteuse de coupe dite kabila
RD Congo, ouest du Katanga
Luba méridionaux (Luba-Samba). Début du 20e siècle
Bois. H 51 cm
Don du peintre et collectionneur Émile Chambon en 1981
MEG Inv. ETHAF 044285

Les « porteuses de coupe » comptent parmi les sculptures luba les plus connues et les plus prisées. Appartenant à la catégorie des objets de pouvoir bankishi (sing. nkishi), ces statuettes font office « d’épouse spirituelle » d’un devin, le bilumbu, qui garde l’une d’entre elles sur sa gauche lors des séances de divination. Dans la coupe, ce dernier conserve de l’argile blanche qu’il utilise, tout comme les autres devins d’Afrique centrale, pour se blanchir les yeux et se purifier la vue, ainsi que pour « blanchir » les personnes innocentes dans l’audience. Dans d’autres cas, les figures de divination présentent le mboko, la calebasse séchée où le devin dispose un assortiment de realia (petits objets manufacturés comme des clous, des cartouches, des cadenas, des pièces ou des médailles) et de naturalia (éléments végétaux, minéraux, animaux) constituant un réservoir symbolique important pour son rituel. Ces porteuses de coupe, comme les autres sculptures féminines montrent avec précision toutes les transformations du corps qui scandent la vie d’une femme, notamment le traitement de la peau scarifiée et l’étirement des parties génitales externes.

Boris Wastiau

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

L'Afrique centrale

L’Afrique centrale est plurielle; seules quelques facettes en sont montrées ici à travers sculptures, instruments du rite, armes et aquarelles. Sur cet immense territoire autrefois contrôlé par de puissants royaumes africains, la colonisation succéda au trafic des esclaves, asphyxiant les arts de cour et rituels. En Europe, le public frémissait face aux «fétiches à clous» et s’attendrissait devant les dessins des «imagiers» congolais.

Devins et thérapeutes

La cause des malheurs, de maux récurrents et de maladies graves est diagnostiquée par des spécialistes du rituel, qui ont la maîtrise d’une des techniques de divination pratiquées en Afrique centrale. Ces dernières vont de la manipulation de simples artéfacts communs, comme un miroir, à l’utilisation de paniers divinatoires complexes, ou encore à la pratique de chants et de danses menant à la transe médiumnique.

Bibliographie

  • Cornet. Joseph. 1972. Art de l'Afrique noire, au pays du fleuve Zaïre. Bruxelles : Arcade, 197, MEG AF 1760