L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHEU 066346

066346

Ornement masculin de ceinture, charivari Kette
Autriche et Allemagne, Alpes bavaroises
19e siècle
Métal, corne, dents et griffes animales
L 22 cm, l 11 cm
Don de la SAMEG en 2014
MEG Inv. ETHEU 066346

Ce bijou tire son nom d'une coutume, le charivari, qui sanctionnait les comportements jugés inadéquats par une cacophonie bruissante.

Les trois objets exposés font partie d’une parure masculine datant du 19e siècle. Appelé chaîne charivari ou charivari kette, cet ornement est typique des Alpes orientales. Ces bijoux en argent massif, ou autres métaux précieux, sont portés sur le pont du pantalon, au niveau du ventre. La Charivari Kette dériverait d’une simple chaine de montre à gousset sur laquelle avaient été fixées diverses petites clés ou breloques. Elle aurait progressivement perdu sa fonction utilitaire pour devenir une parure à part entière. Elle s’agrémente alors de chainettes supplémentaires et de différents pendentifs parmi lesquels, griffes, cornes, dents d’animaux, monnaies, médailles, figurines en argent, pierres fines et semi-précieuses, graines de plantes aux vertus magiques ou médicamenteuses...
La Charivari Kette est un « bijou d’accumulation », car elle est constituée par l’ajout successif d’éléments. Autrefois, une chaîne charivari ne pouvait pas s’acheter toute faite. Les premiers éléments étaient reçus en cadeau ou en héritage, transmis d’une génération à l’autre. La Charivari Kette s’enrichissait et se complétait au fil du temps et participait ainsi à la transmission de l’histoire familiale tout en marquant le statut social de son propriétaire au sein de la communauté paysanne.
Mais la Charivari Kette était aussi un talisman visant au succès de la chasse, à l’éloignement des mauvaises influences, et à la protection de son propriétaire et de ses facultés de procréation. Elle n’était d’ailleurs portée que par les adultes.
On peut aussi la considérer comme une sorte de tirelire, un « bien refuge », dont les différentes parties pouvaient être revendues en cas de difficultés financières.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Vivre en société

Au sein des cultures populaires, l’équilibre est considéré comme une condition nécessaire à l’épanouissement des individus, des sociétés et du monde naturel. Qu’il soit d’ordre éthique, religieux, écologique ou médical, l’impératif de modération vaut tant pour la vie privée que publique. Le «juste milieu» est donc une notion ambivalente. Il garantit l’ordre social mais fonctionne aussi comme garde-fou contre les excès du pouvoir.

Entre ordre et désordre

Jusqu’à la fin de l’Ancien régime, la perception du temps se double d’une dimension écologique. Marqué par les fêtes calendaires, ce temps cyclique rythme la nature et les comportements humains. Sur cette base se définissent les normes et s’organise l’exercice du pouvoir. Mais cette perspective révèle aussi la contradiction, inhérente à tout phénomène culturel, entre conservatisme et désir de changement. Par exemple, les manifestations carnavalesques - qui inversent pour un temps les règles de la bienséance et dévoilent les tensions entre ordre et désordre - peuvent aussi bien conforter le retour à la norme établie que contribuer à l'évolution des mœurs.

Ressources

Multimédia