L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHOC K000206

K000206

Cape en plume ’ahu’ula
Îles Hawaii
Début du 19e siècle
Plumes, fibre d’olonā (Touchardia latifolia). H 146 cm, L 230 cm
Don de Vincent Rumpff au Musée académique en 1829
MEG Inv. ETHOC K000206

 

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

La cape en plume ’ahu’ula

Considérée par Eugène Pittard, fondateur du MEG, comme l’œuvre la plus précieuse du Musée, cette cape en plume des îles Hawaii est l’une des cinquante-quatre existantes. Composées de milliers de plumes de passereaux vivant autrefois sur ces îles, ces capes étaient portées par les chefs lors de cérémonies ou dans des situations risquées, comme les combats, où elles étaient censées leur conférer protection. Un filet à trame serrée de fibres d’olonā était confectionné par des hommes de haut rang au moyen de «nœuds de pêcheur». Des plumes rouges étaient attachées en petites touffes et des motifs étaient créés par l’adjonction de plumes jaunes, noires ou vertes.

Au cours du 19e siècle, l’intensification des échanges avec les Européens entraîna une augmentation de la production de capes en plume et d’autres objets de prestige qui, échangés, jouaient un rôle crucial pour la conclusion d’alliances.

Chef hawaiien avec cape et casque en plume. Dessin de Jacques Arago qui accompagna Louis Claude de Saulces de Freycinet dans son voyage autour du monde en 1817–1820 © Archives MEG

Ressources

Multimédia

Bibliographie

  • Buyssens, Danielle. 2010. D'où vient le manteau de plumes du MEG? Un destin romanesque pour un objet d'exception. Totem 56: 18-19
  • Kaeppler, Adrienne L. 2010. Hawaiian Featherwork. Berlin: Nationalgalerie Staatliche Museen zu Berlin, 117