L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHOC K001306

K001306

Pendentif de cou hei tiki
Nouvelle-Zélande (Aotearoa)
Māori. Deuxième moitié du 19e siècle
Néphrite, coquillage Haliotis iris. H 8,9 cm, L 4,4 cm
Don de Mlle Auldjo au Musée archéologique en 1886
MEG Inv. ETHOC K001306

Le pendentif le plus caractéristique des Māori de Nouvelle-Zélande est le hei tiki. Le terme hei signifie «pendentif», et tiki désigne un objet lié à la représentation humaine. Traditionnellement porté par les hommes et les femmes māori de haut rang, ce précieux ornement se transmettait de génération en génération.

Il n’existe aucune interprétation consensuelle sur la signification du hei tiki. Selon les sources coloniales, il s’agirait d’un symbole de fécondité sous la forme d’un embryon humain, même s’il était parfois porté par les hommes. Pour la majorité des Māori, il représente Tiki, le premier homme, venu des étoiles.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

Les Māori de Nouvelle-Zélande

Les Māori racontent que leurs ancêtres quittèrent la mythique île Hawaiki à bord de sept pirogues (waka). Arrivé sur l’archipel, chaque équipage donna naissance à une tribu. Aujourd’hui, lorsqu’ils se présentent de façon formelle, les Māori précisent souvent le nom du waka auquel ils sont reliés à travers leur généalogie.

Le mot Aotearoa, «la terre au long nuage blanc», fut adopté par les Māori au cours du 20e siècle pour nommer la Nouvelle-Zélande.

Les trésors des Māori et leur mana

Les Māori qualifient de trésors, taonga, une vaste variété de choses tangibles et intangibles, tels que des éléments de l’environnement, des personnes et des objets. Transmis de génération en génération, au cours du temps, ils augment leur valeur, se chargent d’histoires, de récits et de mana. Ce terme désigne une force d’origine spirituelle qui réside dans les êtres vivants, les animaux et les objets. Le mana confère autorité, pouvoir et prestige aux êtres et aux objets qui le détiennent.

Pour les Māori d’aujourd’hui, ces trésors – dont font partie les œuvres conservées dans les musées – les relient à leur passé et les aident à connecter le monde des vivants à celui de leurs ancêtres.

Bibliographie

  • Moko Mead, Sidney, Agnes Sullivan, David R. Simmons, Anne Salmond, Bernard Kernot et Piri Sciascia. 1985. Te Maori. Maori art from New Zealand Collections. New York : Harry N. Abrams, INC, MEG Carl-Vogt, OC 1033
  • Colombo Dougoud, Roberta. 2014. Les collections Océanie. In: Regards sur les collections. Genève: Musée d'ethnographie de Genève, 235