L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 11 Mo]

Objet

ETHEU K002363

K002363

Modèle réduit de traîneau
Exécuté par Jean Mariekoff, paysan de la Couronne, en 1807?
Russie, Péninsule de Kola, Oumba
Ivoire
l 10 cm, L 25 cm, H 15.5 cm
Don de M. Blain au Musée académique en 1820
MEG Inv. ETHEU K002363

Le village d’Oumba est le plus ancien de la péninsule de Kola. On atteste sa présence dans des documents dès le 15ème siècle. Il fut, entre autre, peuplé par les colons Pomors qui faisaient commerce des produits de la pèche et de la chasse avec la Scandinavie et Novogorod dont ils étaient originaires. Loin du servage qui se mettait en place dans la Russie Européenne et agricole cette communauté de libres paysans a assuré les échanges de céréales, poissons, viande et sel jusqu’aux premiers années du 20ème siècle entretenant (et parfois découvrant) les voies maritimes dans la régions.
A Oumba se sont côtoyées diverses populations : les Pomors, les Sami et des familles en provenance d’autres régions du continent plus ou moins liées au monastère Solovetski et au mouvement des vieux croyants.
Bien que séparés par une hiérarchie sociale, leurs membres partageaient le même type d’activité, (notamment l’élevage du renne) et les mêmes partenaires commerciaux (les marchands anglais, écossais et hollandais).
Une étiquette autrefois attachée à cette délicate miniature renseignait sur son auteur, un paysan de la Couronne (c’est-à-dire appartenant au tsar). Les voyageurs européens amateurs de représentations pittoresques de la vie locale ont constitué une clientèle bienvenue pour ces paysans en quête de revenus accessoires.

L'image ci-dessus est soumise à un copyright.
Droits de reproduction photographique

L'exotisme comme goût

Le mot exotisme signifie ce qui nous est étranger, mais aussi l'attrait d'un dépaysement et l'imaginaire que nous projetons sur l'ailleurs. Les explorateurs sont ainsi des pourvoyeurs d'objets enrichis, pour les visiteurs d'un musée, d'un rêve d'aventure.

La valeur d'échange de l'altérité

La demande exotique des Européens a tôt fait naître un marché d'échange entre des symboles d'altérité – ce sont aujourd'hui les objets touristiques – et les marchandises apportées aux autochtones par les voyageurs.