L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

Modes de consommation

Par modes de consommation on entend la façon dont un groupe social se comporte face à l'acquisition, la possession et l'utilisation de biens. Dans la société de l’Ancien Régime, l'acte de consommer était connoté de manière très différente de celle dont nous le concevons aujourd'hui : les incertitudes politiques, la masse monétaire réduite, les problèmes liées à la circulation de l'argent et des biens et la profonde hiérarchisation de la société font en sorte que les stratégies utilisées pour pallier au manque de liquidité passent par des formes alternatives d'épargne (par exemple par l'intermédiaire d'objets fabriqués avec des métaux précieux) par l'existence d'un réseau de crédit informel très étendus et par le développement de plusieurs niveaux de solidarité (familiale, de voisinage , locale …) qui permettaient en partie de surmonter les moments difficiles. Pour des raisons matérielles et culturelles, la solidité, la pérennité et l’utilité restent ainsi des critères plus importants que la nouveauté et la volonté d'émulation guide le choix des acquéreurs vers des biens somme toute classiques.

Dans les actes notariaux et les inventaires après décès on peut remarquer la prédilection pour le linge de maison dont l'accumulation est un bon indicateur de la richesse familiale. La présence d'objets en argent et en or doit être observée avec une attention particulière. Ces biens ont une valeur déchange immédiate et une importante accrue au sein de la famille, au point que leur accumulation peut servir d'épargne alternative. Ils gardent par ailleurs une valeur symbolique et un caractère ostentatoire évident : le fait de se parer ou de décorer la maison avec des objets faits de métaux nobles ou d'alliages précieux est un signe indubitable d'aisance.
Pour l'acquisition de ces biens comme pour celle des tissus précieux on dépasse les frontières de l'environnement immédiat et on consent à des déplacements importants. C'est aussi sur ce type de biens que commence à peser l'influence des modèles citadins et nobiliaires.

Certaines villes deviennent les centres dune culture du luxe qui s'épanouit grâce aux phénomènes d'émulation et de compétitions sociale. La révolution des apparences se propagea des élites urbaines aux différentes couches de la société, puis dans les campagnes. Mais dans le cadre rural l'épargne et le confort de la maison restent longtemps suffisant pour asseoir la réputation de leur propriétaire.