L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

Important
Il est désormais obligatoire de présenter un certificat COVID pour entrer au MEG. L'accès au MEG n'est autorisé qu'avec un certificat COVID et un code QR valide. Le certificat COVID est requis à partir de l’âge de 16 ans. Un document d'identification officiel (carte d'identité, passeport, etc.) doit être présenté en même temps que le certificat COVID. Aucune donnée n'est retenue lors du contrôle du certificat COVID. Le centre de dépistage le plus proche du MEG est la Pharmacieplus du rond-point.

Accueil Recherches & collections Explorer les collections Objets

ETHAF 017955

Les précurseurs du mouvement pictural africain

ETHAF 017955

Les précurseurs du mouvement pictural africain

«Indigène», «populaire», «spontané», «naïf»... tels sont les adjectifs choisis par le professeur Eugène Pittard ( 1867- 1962 ) pour qualifier l'art pictural africain qu'il découvre, expose, publie dans la presse genevoise et intègre aux collections de son Musée d'ethnographie en devenir. Nous sommes aux alentours de 1930 lorsque se pose ainsi à Genève la question du volet moderne d'une histoire de l'art africain. Dès 1941, l'exposition permanente de la «collection des peintures indigènes» acquise par le musée couvre les cimaises de son nouveau bâtiment, sis Boulevard Carl-Vogt.

Avec la constitution de cette collection «contemporaine» d'art pictural africain, le Musée d'ethnographie annonce à ses visiteurs et à la postérité que l'Afrique des colonies n'est pas synonyme de disparition de toute création, même si le manque de recul d'Eugène Pittard, inhérent à sa position de «découvreur», lui voile la véritable dynamique de changement dans laquelle ces artistes précurseurs d'Ethiopie, du Congo (RDC) ou de Madagascar puisent leur inspiration, avant de devenir des inspirateurs à leur tour.

Certaines de leurs œuvres sont exposées à nouveau au fil du parcours Afrique, ainsi que des dessins du grand artiste bamum Ibrahim Njoya, qui ont rejoint la collection en 1966.

 Eugène Pittard prononce un discours d'inauguration

Le 12 juillet 1941, dans le grand hall du Musée d'ethnographie nouvellement établi au 65-67, boulevard Carl-Vogt, Eugène Pittard prononce un discours d'inauguration devant une assemblée environnée des œuvres de la collection permanente des peintures indigènes. Au premier plan, sa collaboratrice Marguerite Dellenbach. On aperçoit sur le mur du fond deux aquarelles d'Albert Lubaki et une toile peinte de Bähaylu Gäbrä Maryam.