L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

L'herbier des Conservatoire et Jardin botaniques et ses quelque six millions d’échantillons est un des plus importants au monde. Quant au jardin, il abrite de magnifiques collections de plantes vivantes.

Site internet des Conservatoire et Jardin botaniques

Ouverte en 2009, la Médiathèque du FMAC a pour objectif l’encouragement et la diffusion de l’art vidéo à Genève. Elle réunit le Fonds André Iten, l’une des plus riches et importantes collections vidéo de Suisse, ainsi que la collection vidéo du FMAC.

Site internet du Fonds municipal d’art contemporain

Avec une collection riche de 25'000 objets illustrant douze siècles de culture céramique, le Musée Ariana compte parmi les grands musées européens spécialisés dans les arts du feu.

Site internet du Musée Ariana

Les Musées d’art et d’histoire forment le plus grand ensemble muséal de Suisse, avec ses cinq musées et leurs 700'000 objets, sa bibliothèque, son laboratoire de recherche et ses ateliers de restauration.

Site internet des Musées d'art et d'histoire

Haut lieu de la réflexion sur les sociétés humaines, le Musée d'ethnographie de Genève, dont les bâtiments se trouvent au boulevard Carl-Vogt propose au travers de ses expositions une variété de lectures anthropologiques des phénomènes sociaux et culturels qui traversent le monde actuel.

Site internet du Musée d'ethnographie

Le Musée d’histoire naturelle accueille plus de 250'000 visiteurs chaque année à la découverte des millions de spécimens exceptionnels appartenant au patrimoine naturel qu'il conserve. Unique en son genre en Suisse, le Musée d'histoire des sciences - affilié au Muséum - abrite une collection d'instruments scientifiques anciens issus des cabinets des savants genevois du 17e au 19e siècle.

Site internet du Musée d'histoire naturelle
Site internet du Musée d'histoire des sciences

MEG


Le magazine du MEG   [PDF 10.5 Mo]

Collections

Phonothèque
Les Archives internationales
de musique populaire (AIMP)

Les Archives Internationales de Musique Populaire (AIMP) ont été fondées au Musée d'ethnographie en 1944 par l'ethnomusicologue roumain Constantin Brailoiu. Pendant une quinzaine d'années, ce chercheur se consacre à la collecte, à l'archivage et à la diffusion de documents sonores à caractère ethnomusicologique. C'est ainsi que sont éditées la Collection universelle de musique populaire enregistrée (40 disques 78 tours, 1951-58) et la série sur la Musique populaire suisse (13 disques, 1950-54). Conjointement, Brailoiu constitue des archives importantes à partir de ses propres documents de terrain, essentiellement d'origine roumaine, et d'autres, provenant de ses collègues et d'institutions spécialisées dans le monde entier comme le Musée de l'Homme de Paris.

Le Fonds Brailoiu

Un riche patrimoine ethnomusicologique

Après le décès de leur fondateur en 1958, les AIMP sommeillent jusqu'en 1984, date à laquelle Louis Necker, alors directeur du Musée d'ethnographie de Genève, engage Laurent Aubert pour réanimer et poursuivre l'oeuvre de Brailoiu. Grâce à cette nouvelle impulsion, l'ancien fonds des Archives est enrichi de plusieurs milliers de disques (microsillons et CD), de documents audiovisuels et d'enregistrements originaux, qui en font aujourd'hui un des patrimoines ethnomusicologiques les plus importants d'Europe. Parallèlement, l'activité éditoriale des AIMP reprend par la publication de nombreux enregistrements de terrain. La collection éditée par les AIMP comporte actuellement plus de 100 disques de musiques des cinq continents.

Un nouvel essor

Une première phase de catalogage et de copie numérisée sur DAT des disques 78 tours est d'abord effectuée entre 1997 et 2000, grâce notamment au soutien de Memoriav, l'association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse. Depuis mai 2005, grâce à l'octroi d'une subvention de la Loterie Romande, ce travail prend un nouvel essor, l'objectif à terme étant le catalogage informatique et la numérisation audio de la totalité des archives.

Les fonds AIMP en chiffres

270 rouleaux de cire
1500 disques 78 tours
200 disques microsillons 45 tours
4800 disques microsillons 33 tours
930 cassettes audio à bande magnétique
850 bandes magnétiques de type Revox
350 cassettes numériques DAT
6100 Compact Disc
50 DVD et CD-Rom

Au total, environ 15 000 phonogrammes, pour plus de 16'000 heures de musiques !