Chauves-souris et COVID-19

Accueil

CORONAVIRUS ET CHAUVES-SOURIS

Les animaux sauvages peuvent transmettre des maladies, comme par exemple la grippe porcine, la grippe aviaire, le MERS, le SARS ou le SARS-COV2, qui cause actuellement la pandémie de coronavirus. Les chauves-souris jouent également un rôle dans certaines de ces maladies qui peuvent être transmises à l’homme, via un hôte intermédiaire, c’est à dire une autre espèce animale. C’est le cas avec le SARS-Cov2 actuel, dont l’hôte intermédiaire n’a pas encore été identifié avec certitude.

Le Professeur Cornel Fraefel de la faculté Vetsuisse de l’Université de Zürich conduit depuis 2019 une étude sur les virus chez les chauves-souris indigènes. Aucun résultat définitif n’est encore disponible. Mais de manière générale, les chauves-souris sont porteuses de différents virus, dont des coronavirus spécifiques aux chauves-souris. Selon le Professeur Fraefel, des coronavirus devraient également être détectés chez nos chauves-souris indigènes, même si le SARS-CoV2 n’a pour l’instant pas été trouvé chez les chauves-souris sous nos latitudes. Des coronavirus se trouvent toutefois chez de nombreuses autres espèces, dont des oiseaux, des chiens, des chats, des animaux de rente et, non des moindre, chez l’homme. Les coronavirus humains jouent d’ailleurs souvent un rôle lors de refroidissement.
Dois-je avoir peur des chauves-souris?

La pandémie actuelle de coronavirus n’a rien à voir avec nos chauves-souris indigènes. Elle a démarré en Chine. Les zoonoses connues provenant de chauves-souris n’ont jusqu’à ce jour jamais été transmises directement à l’homme, mais toujours via des hôtes intermédiaires, comme des animaux de rente ou des animaux sauvage. Une transmission directe des chauves-souris à l’homme est selon le Professeur Fraefel hautement improbable. Elle est d’autant plus minime en Europe où il n’y a quasi aucun contact direct avec les chauves-souris; au contraire de la Chine, il n’existe par exemple aucun marché où des animaux sauvages sont proposés à la vente ou consommés dans des espaces confinés et dans des conditions d’hygiène hors normes. De telles conditions favorisent la transmission à d’autres animaux, ce qui n’aurait jamais pu être le cas dans la nature.

Les personnes qui ont la chance d’avoir des chauves-souris dans la maison ou les observent chasser les insectes en vol n’ont par conséquent aucune raison de se faire du souci. Propriétaires et locataires peuvent cohabiter sans problème sous le même toit avec des chauve-souris.

Le Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris (CCO) donne volontiers des conseils pour pouvoir observer et mieux connaître ces petits mammifères. S’il existe des soupçons d’avoir été contaminé par une quelconque maladie, il faut alors contacter son médecin traitant comme pour n’importe quel soupçon de maladie.

Toute personne manipulant une chauve-souris, par exemple trouvée par terre, doit absolument porter des gants ou la saisir avec un linge, comme le CCO le conseille depuis toujours. Si un animal a peur et se sent menacé, il peut crier fort et mordre. Les animaux sauvages peuvent transmettre des agents pathogènes et des précautions de base doivent être prises.

Les chauves-souris sont menacées et sont pour cela protégées de manière légale dans toute l’Europe. Elles ne font pas que de nous émerveiller avec leur vol acrobatique, mais elles rendent également des services importants à l’agriculture et à la sylviculture, par exemple  en dévorant d’énormes quantités d’insectes. La valeur de ces services écosystémique est estimée en Suisse à plus de 100 millions de francs par an.

N’hésitez pas à nous contacter en cas de question sur les chauves-souris et leur protection:
- Pascal Moeschler, Centre de coordination ouest pour l’étude et la protection des chauves-souris (CCO), Tél. 079 906 75 27
- Questions liées au projet "Virus chez les chauves-souris indigènes":
Professeur Dr. Cornel Fraefel, Institute of Virology, Vetsuisse Fakultät, Universität Zürich, Tél. 044 635 87 13

Eurobats informations COVID-19 (CMS, AEWA et Eurobats)

Site Eurobats

Notifications aux parties en français