BGE
Genève, vue dite du "Vray Discours"



Pour zoomer, déplacer la souris sur l'image

Michel Bénard, Dessinateur, graveur

Date: 1603

Trait carré: 146 x 326 mm; feuille: 238 x 346 mm

Notice: Bénard n'était pas à Genève aux moments des faits car il faisait partie des Genevois sortis de la ville avant la bataille et empêchés d'y retourner par les autorités savoyardes qui craignaient qu'elles puissent donner l'alerte sur l'attaque qui se préparait. Jusqu'en 1950, cette estampe était montée sur onglet à la fin de l'exemplaire de la Bibliothèque de Genève du « Vray discours de la miraculeuse délivrance envoyée de Dieu à la ville de Genève, le 12. jour de décembre, 1602 », attribué à Jean Sarasin (consultable sur e-rara : https://doi.org/10.3931/e-rara-57063), ouvrage qui lui a donné son nom. Ce texte, publié en 1603, a longtemps été considéré comme le premier récit de l'Escalade. La gravure est probablement contemporaine du « Vray discours » même si elle ne lui servait pas à proprement parler d'illustration. Une étude défend en revanche que la chanson du « Cé què laino » et ses 68 couplets furent imprimés par le libraire De Tournes déjà dans les jours qui ont suivi l'événement.

Matière/technique: Burin sur papier

Numéro d'inventaire: 46P 1602 10

Mention obligatoire: Bibliothèque de Genève

Lieu(x) représenté(s): Corraterie, rue de la; Genève ville; Plainpalais

Sujet(s) représenté(s): Fortification; Bataille

Événement(s) représenté(s): Evénement du domaine public, Genève, 1602, Escalade à Genève

Télécharger sur smartphone (QrCode)
QrCode de l'image
  • — C'était en 1602 : Genève et l'Escalade, [Exposition, Exposition éponyme, Genève, Musée d'art et d'histoire, 24 octobre 2002-23 février 2003], Genève, Musée d'art et d'histoire, Georg, 2002, fig. 4
  • — Joël Aguet, Cé què l'aino. Une chanson genevoise rendue à ses origines, Genève, 2019