Crédits

La constitution du GLN 15-16 a été rendue possible grâce à de nombreuses aides, tant personnelles qu'institutionelles.

Mme Bettye Chambers,
Mme Ingeborg Jostock,
Mme Lyse Schwarzfuchs,
Mme Marianne Tsioli-Bodenmann,
M. Reinhard Bodenmann,
M. Silvio Corsini,
M. Max Engammare
M. Francis Higman,
M. Yeẖi'el Kara,
M. Andrew Pettegree,
M. Olivier Fatio,
M. Olivier Labarthe

Bibliographical Society (Londres)
Bibliothèque de Genève (Genève),
Fonds national de la recherche scientifique (Bruxelles),
Fonds national suisse de la recherche scientifique (Berne),
Houghton Library (Cambridge, MA),
Musée historique de la Réformation (Genève),
Société académique vaudoise (Lausanne),
Université Catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve).


Sa publication sur le Web n'aurait pas non plus vu le jour sans les personnes et institutions suivantes :

Christophe Plattet, concepteur de systèmes d'information, Direction des systèmes d'information et de communication,
Alexis Rivier, conservateur nouvelles technologies, Bibliothèque de Genève,
Serge Berney, développeur, Kin SA

Historique des crédits

Le projet GLN a été rendu possible grâce à divers financements de sources publiques scientifiques. Comme l'idée d'une base de données concernant l'actuelle Suisse romande est née de l'entreprise de la Bibliotheca calviniana, il est convient de mentionner cette étape préliminaire.

La Bibliotheca calviniana

En 1989, Jean-François Gilmont est chargé par la famille de feu Rodolphe Peter de mener à bien la publication de la bibliographie calvinienne à laquelle il travaillait depuis la fin des années 1970. La Bibliotheca calviniana a été publiée de 1991 à 2000 en trois volumes.

Cette entreprise a bénéficié des aides suivantes :
• Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique : un mandat de chercheur de deux ans (CHF 195 000).
• Fonds National de la Recherche Scientifique (Belgique) : crédits à la recherche (BEF 720 000).
• Newberry Library, Chicago : bourse de recherche (USD 200).
• Folger Shakespeare Library, Washington : bourse de recherche (USD 750).
• Comité genevois pour le Protestantisme français (CHF 25 000).
Cela représente un total d'environ BEF 6 262 750.

Le projet GLN15-16

A peine la publication de la Bibliotheca calviniana achevée, Jean-François Gilmont entreprend d'élargir sa base de données calviniennes en y ajoutant les autres publications genevoises de 1536 à 1600, puis les publications lausannoises et neuchâteloises. Il étend les limites chronologiques à 1500 et enfin à 1476, date du premier incunable genevois.

Les soutiens financiers obtenus de 2000 à 2007 pour cette nouvelle étape sont les suivants :
• Fonds National de la Recherche Scientifique (Belgique) : crédits à la recherche (€ 16 500).
• Musée Historique de la Réformation de Genève (CHF 6 000).
• Société Académique Vaudoise de Lausanne (CHF 4 000).
• Comité genevois pour le Protestantisme français (CHF 5 000).
• Bibliographical Society de Londres (GBP 1 260)
• Houghton Library de Cambridge [Ma] (USD 2 500)
Cette deuxième étape a donc recueilli jusqu'à présent la somme d'environ € 30 865.

Le total des fonds accordés à l'entreprise s'élève actuellement à quelque € 186 115.
En dehors du mandat du FNRS des années 1990-1992, ces sommes ont servi essentiellement aux frais générés par la visite de diverses bibliothèques d'Europe et d'Amérique.