Papyrus de la bibliothèque de Genève  
Qu'est-ce qu'un papyrus ?

Le papyrus, c’est le papier de l’Antiquité, fabriqué à partir d’une plante fibreuse appelée Cyperus Papyrus.

Le papyrus a été utilisé principalement en Égypte, mais on le trouve également dans d’autres régions du Proche Orient ancien (Palestine, Syrie, Jordanie). Les Grecs et les Romains l’ont aussi importé en grandes quantités.

La collection de papyrus de la BGE consiste en un ensemble d’approximativement un millier de pièces dont les dates s’échelonnent entre le IIIe s. av. J.-C. au VIIe s. ap. J.-C. On y trouve aussi bien des fragments de textes littéraires que des documents de portée historique. Ils sont le plus souvent rédigés en grec, mais certains sont en latin, en égyptien (écriture démotique et copte) ou en arabe. Outre le papyrus, la collection comprend aussi des textes écrits sur parchemin, bois, plomb ou papier.

La Bibliothèque de Genève possède également des manuscrits provenant de la Genizah du Caire.



Les papyrus de Genève se répartissent en deux collections distinctes :
  • Les papyrus de Genève proprement dits, dont les numéros d’inventaire sont précédés de « P.Gen. » ;

  • Les papyrus de la collection privée de Jules Nicole, professeur de grec à l’Université de Genève, dont les numéros d’inventaire sont précédés de « P.Nic. ».

Les P.Gen. n’ont pas tous été achetés en même temps. On recense plusieurs groupes d’achats :
  • Achat n° 1 : papyrus achetés par l’égyptologue Édouard Naville pour Jules Nicole entre 1882 et 1907. Ces achats, effectués pour le compte de la BGE, ont été financés par diverses souscriptions publiques.

  • Achat n° 2 : il s’agit des P.Gen. inv. 211 à 250, acquis pour la BGE en 1921 par l’entremise du professeur Victor Martin, grâce à une participation au « cartel d’achat de papyrus » regroupant le British Museum et plusieurs universités américaines.

  • Achat n° 3 : les P.Gen. inv. 271a à 282 ont été acquis au Caire en 1950 par le professeur Victor Martin.

  • Achat n° 4 : la BGE a acheté récemment des papyrus provenant de cartonnages de momies.

  • Sous la mention « autre » figurent des papyrus dont nous ne pouvons pas déterminer les circonstances d’acquisition.

Les P.Nic. ont été acquis pendant la période d’achat n° 1. En 1917, Nicole a légué sa collection de papyrus à la BGE.


Bibliographie :
  • V. Martin, La collection de papyrus grecs de la Bibliothèque de Genève (Genève 1940).

  • P. Schubert, « Les papyrus de la Bibliothèque de Genève », in J. L. Chappaz, C. Ritschard (éd.), Voyages en Égypte de l’Antiquité au début du XXe siècle (Genève 2003) 241-243.

  • B. Roth-Lochner (sur une transcription de M. Nicole), « Un voyage en Égypte (1896-1897). Extraits des souvenirs d’Albert Nicole, ibidem 244-258.