A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
1/1: Résultat précédent Résultat suivant

De Haas, Ceel Mogami (Selebi Phikwe/Botswana, 1982)


The Grand Old Face of the Plateau, 2014
Vidéo d'animation
Vidéo d'animation numérique HD (images générées par ordinateur), couleur, son Résolution : 1280 x 720 px
Durée : 30'' (en boucle, sans pause)
Don en contrepartie

[n° inv C 2016-026]

Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)



>> Autres oeuvres
>> BibliographieAA : Le lien ouvre la bibliographie en fin de page.
>> Imprimer

 

La courte boucle vidéo permet de contempler un étrange paysage d'objets flottants, à la dérive ou en train de sombrer, sur fond de mer hyperréelle. Ce rassemblement de formes semble insolite. Une histoire fragmentaire du design et de l'architecture moderne s'y dessine, mélangée à une culture populaire : une chaise de l'architecte Adolf Loos, un paravent de la designer Eileen Grey et autre forme du Memphis Group, l'unité d'habitation marseillaise du Corbusier, le tout suivant l'œil d'une caméra imaginaire dans un mouvement circulaire autour d'une figure totémique, le « Nu debout face à la mer » issu du tableau éponyme de Pablo Picasso. À demi immergée, une Citroën C4 baptisée du nom du même artiste se glisse ironiquement parmi les objets. La figure picturale ainsi transformée en sculpture se dresse sur un « plateau » dérivé d'un motif de l'architecte Frank Lloyd Wright (repris lui-même de la culture Maya), qui évoque aussi les leurres de la réalité virtuelle. Imbriquant de nombreuses références, l'œuvre est volontairement complexe et implique une lecture par tâtonnement. Ceel Mogami de Haas interroge plus largement l'accès à la connaissance, la transmission, la représentation des sources mais aussi leur transformation et interprétation.

Ceel Mogami de Haas est né en 1982 à Selebi Phikwe au Botswana. Il vit et travaille entre Amsterdam et Genève, après avoir terminé un Master à la HEAD, Genève. Il a auparavant étudié la photographie à Amsterdam et la littérature américaine en France. Il a également résidé de 2017 à 2018 à la Rijksakademie van beeldende kunsten, Amsterdam.
Son travail passe du dessin à l'objet sculptural, de la création d'animations vidéo et compositions sonores au commissariat d'expositions. Il a notamment co-fondé « one gee in fog » à Chêne-Bourg, Genève, un espace qui accueille différents mondes de création, arts visuels, édition ou musique. Interrogeant la notion d'encyclopédie, de rapport au savoir, l'artiste puise dans ses vastes connaissances littéraires, principalement de poésie anglo-saxonne, et autres sources de l'histoire de l'art, du design, du cinéma ou de l'architecture, pour proposer un déploiement complexe de formes peu définissables. Elles sont conçues comme des collages, ouvertes à l'interprétation des spectateurs-.trices. Dans ses œuvres, les questions de voix, de langue, de dialogues, sont très présentes au travers de la fiction. De nombreux objets sont animés, des animaux parlent et sont porteurs d'un discours existentiel, critique mais souvent très humoristique.

Marie-Eve Knoerle