logo du Musée d'Art et d'Histoire
« Retour à la liste
Stèle funéraire, dite stèle fausse-porte



Pour zoomer, déplacer la souris sur l'image

Stèle de Djati

Pépi II (23e s. - 22e s. av. JC)

Calcaire sculpté, peinture bleue, rouge et verte (palmettes de la corniche), rouge (partie centrale de la porte, bordures de la "niche"), vert-bleu (textes et représentations), jaune (tore), noire (lignes de séparation, zigzags du tore). Décor: léger relief dans le creux. Forme: rectangulaire, à encadrements, corniche et tore

Haut.: 102 cm; larg.: 67 cm

Découverte : Saqqarah

N° d'inventaire 023479

Télécharger sur smartphone (QrCode)
QrCode de l'image
  • C'est au pied de la stèle fausse-porte, centre essentiel de la chapelle funéraire, qu'on déposait les offrandes ; l'âme du défunt communiquait par cet espace avec le monde des vivants.
  • Traduction des textes :
  • Linteau : « Que le roi et Anubis, qui est sur sa montagne, accordent une offrande invocatoire consistant en pain et bière au scribe du trésor Djati ! »
  • Montant gauche : « Que le roi et Osiris, maître de Mendès, accordent un bel ensevelissement dans la nécropole au scribe du trésor Djati ! »
  • Montant droit : « Que le roi et Anubis, qui préside au Pavillon divin, celui qui est dans le lieu d'embau-mement, maître de la terre sacrée [= la nécropole], accordent une offrande invocatoire consistant en pain et bière au privilégié, le scribe du trésor Djati ! »
  • Au-dessus de la table d'offrandes, dans la fenêtre qui surmonte la porte : « Mille pains, mille bières, mille volailles, mille viandes pour Djati. »
  • Mottier, Yvette, dans Musées de Genève, n° 256, juin 1985. Genève, 1985, p. 8, fig. 1
  • Chappaz, Jean-Luc. Ecriture égyptienne. Genève, 1986, 1993 (2e éd.), p. 24 - 25, n° 12
  • Acquisitions du Musée d'art et d'histoire en 1981. Archéologie, dans Genava, n.s., t. 30(1982), p. 201-209. Genève, Musée d'art et d'histoire, 1982, p. 201, fig. 1