Edito

Si leur but reste le même depuis maintenant 21 ans – à savoir promouvoir la bande dessinée et leurs auteur.e.s –, les Prix Rodolphe Töpffer se réinventent et évoluent.

Cette année, pour la première fois, est attribué le Grand Prix Töpffer, créé pour récompenser un.e auteur.e majeur.e de la bande dessinée internationale pour l’ensemble de son œuvre. Distingué par un jury emmené par Blutch, Jean-Christophe Menu est le lauréat de cette nouvelle récompense. Un choix emblématique dont nous nous félicitons, tant cet homme occupe une place importante dans le monde actuel du 9e art. Il est en effet un auteur prolixe d’albums, mais également à l’origine d’une réelle réflexion sur son art, réflexion partagée dans nombre de textes critiques. Enfin, il est reconnu comme une figure-clé dans le domaine de l’édition, notamment comme membre fondateur de L’Association, cette maison qui a permis à de nombreux dessinateurs et dessinatrices de s’exprimer pleinement.

Ce prix vient remplacer le Prix Töpffer international, créé à l’origine dans l’optique de faire se rencontrer bédéastes genevois et internationaux. Un objectif atteint au cours de ces vingt dernières années.

Vingt ans de recul, c’est aussi l’occasion de constater le bienfondé et le rôle de découvreur de ces prix attribués conjointement par la Ville de Genève et la République et canton de Genève. En effet, c’est avec une certaine fierté que nous pouvons annoncer que Baladi, lauréat par le passé du Prix Töpffer Genève et nominé pour ce prix en 2018, sera l’invité d’honneur de la manifestation lausannoise BDFIL . Et que Maurane Mazars, lauréate du Prix Töpffer de la jeune bande dessinée en 2015, est cette année nominée pour le Prix Töpffer Genève et fait partie de la sélection du Prix BD Zoom.

Initiée de longue date, la collaboration avec les écoles est cette année renforcée. Conçue par la HEAD, une exposition consacrée à Jean-Christophe Menu est installée dans les nouveaux locaux de la Haute Ecole, qui accueille également la cérémonie de remise des prix. Quant au CFP Arts, qui a vécu en septembre la deuxième rentrée de sa filière BD, il accueille le travail des six nominé-e-s respectivement du Prix Töpffer Genève et du Prix Töpffer de la jeune bande dessinée. Des expositions accompagnées de visites guidées et de rencontres.

De belles découvertes en perspective!

Sami Kanaan
Maire de Genève
Thierry Apothéloz
Conseiller d'Etat

A télécharger

Sur les réseaux

Utilisez le hashtag #prixtopffer

Affiche de l'événement