Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  


Suivez-nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Mirabilia
focus podcast Vidéos
Podcasts Vidéos
séparation
ACTUALITÉS
Au fil de l'Aire
 Genève Grandeur
 Nature
 Au fil de l'Aire
séparation
CP
 Chasse aux oeufs
 virtuelle
 Une expérience inédite!
 Jusqu'au 31 mai 2020.
 Lire le CP
séparation
Post Facebook LES TRÉSORS  DU JARDIN
Comment fonctionne la graineterie? La réponse avec Céline.
séparation
Coulisses: Les animaux des CJBG pendant le confinement.
séparation
Besoin de déconnecter? Baladez-vous dans les Rocailles avec Sandrine, notre jardinière.
séparation
#CultureChezVous
Découvrez Rosa banksiae en 60sec
avec Frederic!
séparation
#CultureChezVous
L'Herbier en 60 sec.
Spécial 1er avril!
séparation

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données


AVIS - RÉOUVERTURE LE 6 JUIN
Conformément aux décisions des autorités fédérales.
 
Alpine Seed Conservation Network Video
Film: Alpine Seed Conservation Network
(en français)
Durée: 5'15
séparation
Plantes exotiques envahissantes
séparation
Personne de contact

Raoul Palese
(chef d'unité)
séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


AccueilGestion de la FloreConservation et protection de la Flore
Conservation ex situCulture ex situ
impression
séparation

Culture ex situ

Cultiver les plantes menacées

culture ex-situ

Le Jardin botanique cultive des espèces indigènes menacées ex situ pour répondre aux besoins de plusieurs projets de conservation. Ces cultures sont sous la responsabilité du secteur des Rocailles. Elles sont réparties dans différentes unités selon les besoins (culture en couches, en pleine terre, dans les collections, installation dans des espaces naturels du Jardin).

Ces cultures répondent à plusieurs besoins spécifiques:

Contrairement au stockage au froid des semences, la culture présente le risque d’une sélection qui altère la variabilité génétique de la population. La base génétique est souvent étroite et l’enregistrement des données concernant la culture est essentiel, notamment la provenance de l’espèce ou le nombre de plantes-mère. A l’exception des cultures de conservation, les cultures ex situ sont donc limitées dans le temps à une seule génération.

Chaque année, une quinzaine d’accessions sont cultivées en couches de multiplication pour la banque de semences ou des projets de sauvegarde en nature. Plus d’une centaine d’espèces ont été cultivées entre 2001 et 2016.