Bandeau CJB Retour à l'accueil Retour à l'accueil
EXPLORER CONSERVER RECHERCHER TRANSMETTRE PROTÉGER
Les Musées de Genève
 MUSÉE
PRATIQUE
SAVOIR
FRANÇAIS | ENGLISH  


Botalista

Suivez-nous sur Facebook !

interroGE - la réponse est humaine

Mirabilia
focus podcast Vidéos
Podcasts Vidéos
séparation
 
Post Facebook LES TRÉSORS  DU JARDIN
Les collections vivantes extérieures du Jardin sont ouvertes au public et vous réservent de belles surprises!
séparation
 
ACTUALITÉS
Le défi de l'arbre genevois
 Les arbres genevois
 résistants au gel et à la
 chaleur. Une étude
 conjointe CJBG-UNIGE.
 Lire l'article
séparation
Forêt sanctuaire
 Genève Grandeur
 Nature
 Forêt sanctuaire
séparation
L'Association Botalista est née!
 Les Jardins botaniques
 de Genève, Berne et
 Bordeaux créent
 l'Association Botalista.
 Plus d'infos ICI.
 Lire le communiqué
 de presse

 Lire l'article TdG
séparation
Plan Biodiversité 2020-2023
 Le Plan Biodiversité
 2020-2023 approuvé
 par le Conseil d'État.
 Importante contribution
 des CJBG dans la
 définition des objectifs
séparation

Horaires
Adresses & accès
Services
Contacts
Accès rapide
Activités scientifiques Enseignements
Publications
Bibliothèque
Bases de données

Cher public, le Jardin botanique reste ouvert. Donnant suite à l'arrêté du Conseil d'Etat du 25 novembre 2020, la Bibliothèque ouvre à nouveau dès le lundi 30 novembre, et le Botanic Shop dès le mardi 1er décembre. Les Serres et le Restaurant restent fermés au public jusqu'à nouvel avis. Merci pour votre compréhension.

 
Label reconversion


Contacts:

Nicolas Freyre
Jardinier chef
Tél: (+41) 22 418 51 00
(+41) 79 594 35 13
séparation
Les CJBG au régime BIO - Compte-rendu de l'EUROGUARD VII

Version abrégée des exigences BIOSUISSE 2015

De bonnes raisons pour pratiquer l'agriculture BIOSUISSE

Le bourgeon BIOSUISSE

Cahier des charges BIOSUISSE version intégrale

séparation
Espace presse
séparation
ombrage

Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève


Accueil → Jardin botanique → Le Jardin100% Bio
impression
séparation

100% Bio

Défi réussi pour le Jardin botanique de la Ville de Genève!

La prairie

Depuis le 1er janvier 2015, les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève cultivent un Jardin 100% BIO. Plusieurs années d'étude et de recherche de solutions ont été nécessaires pour faire aboutir ce projet ambitieux et unique en Suisse romande. Aujourd'hui, les citoyennes et citoyens genevois profitent d'un Jardin entretenu selon les exigences du cahier des charges de BIOSUISSE, une grande première pour une collectivité publique !

Un long chemin vers le BIO
La démarche de reconversion vers l'agriculture biologique est le résultat d'un long travail de recherche. Il y a d'abord un constat de départ; le Jardin botanique de la Ville de Genève est « presque » BIO. Pour mesurer avec rigueur et précision le vide à combler pour être officiellement certifié BIO, une étude de faisabilité a été menée. L'objectif était de clarifier la procédure administrative vers la certification, et de mesurer l'impact technique et financier d'une telle opération. À la suite de cette étude, la décision est prise; le pas qui nous sépare du BIO est raisonnablement franchissable et sera réalisé avant la fin 2014.

Une nouvelle éthique de travail
La réussite de ce projet tient essentiellement dans la capacité des jardiniers à accepter le changement. Concrètement, le passage en BIO ne demande pas nécessairement plus de travail, mais oblige à réaliser plusieurs adaptations. L'enjeu a été de trouver des solutions techniques (engrais, produits de traitement, substrats, alimentation animale, etc…) qui soient favorables et parfois même meilleures qu'auparavant. La responsabilité des collections vivantes du Jardin botanique de la Ville de Genève (plus de 15'000 plantes de collections) ne laisse en effet pas le droit à l'erreur ou à l'approximation !

Une première suisse
Au niveau national, le Jardin botanique de la Ville de Genève est la première collectivité publique à respecter formellement les normes de BIOSUISSE. À l'heure actuelle, il existe un seul autre jardin botanique qui a déjà entrepris cette démarche en Suisse, le Meriangarten de Bâle. Les espaces verts urbains en Suisse étant majoritairement gérés et entretenus par le secteur public, l'objectif est d'inciter et d'encourager d'autres municipalités à faire de même en s'appuyant sur cette expérience. La portée de ce projet prendrait alors une dimension supplémentaire avec un impact démultiplié.