Semaine de l'égalité 2020 / Ville de Genève
illustration
Télécharger le flyer (pdf 600 ko)

«60 ans seulement! L'histoire du suffrage féminin genevois en affiches»

Exposition au Parc des Bastions, en partenariat avec le Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences (BPEV) et la Bibliothèque de Genève (BGE).

En présence de Sandrine Salerno, Maire de Genève, Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge de la Culture et du Sport de la Ville de Genève, et de Nathalie Fontanet, Conseillère d’État en charge notamment du Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences du Canton de Genève.

Le 6 mars 2020, nous célébrons les 60 ans de l’obtention du droit de vote et d’éligibilité des femmes dans le canton de Genève. 60 ans seulement ? Dans le sillage de Vaud et Neuchâtel, Genève devient en 1960 le troisième canton suisse à introduire le suffrage féminin, et ce après cinq votations sur le sujet. Cette exposition vous propose de (re)découvrir l’histoire de ce combat à travers les affiches des différentes campagnes, où arguments, opinions, revendications des partisan-e-s et des opposant-e-s s’affrontent. Elles reflètent également les stéréotypes et les représentations du rôle des femmes dans la société à une époque… pas si lointaine.

Les textes de l’exposition ont été élaborés par l’historienne Sonia Vernhes Rappaz. Cette exposition vous est également proposée dans le cadre de l’Année de Mairie de Madame Sandrine Salerno. Elle est le fruit d’un partenariat entre le service Agenda 21-Ville durable, la Bibliothèque de Genève et le Bureau de promotion de l’égalité et de prévention des violences (BPEV).

Plus d’informations sur geneve.ch/mairie

Exposition visible du 28 février au 28 mars
Vernissage suivi d'un apéritif le vendredi 28 février - 12h15

Parc des Bastions – 1204 Genève
Accès libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1.2 mo)

«Maintenir la flamme du 14 juin»

Exposition proposée par le Collectif Pour la Grève Féministe 2019 Genève

Le 14 juin 2019, des centaines de milliers de personnes étaient dans les rues de Suisse pour exiger une égalité réelle entre les femmes et les hommes. Pancartes, drapeaux, pins, photographies, et objets en tout genre ont été mobilisés pour visibiliser les revendications.

Le Collectif Pour la Grève Féministe 2019 Genève a glané quelques-uns des souvenirs les plus emblématiques de cette journée historique, et vous invite à vous y plonger. Puisque le 14 juin 2019 n'était que le début d’une nouvelle ère!

Un projet de : Joanna Osbert, Coline Davaud, Catherine Grangier, Vania Jaikin Miyazaki, Claire Guiraud, Aline Chapuis, Camille Aquillon, Marie Hayoz et Kaya Pawlowska.

Exposition à découvrir du 28 février au 8 mars 2020.

Exposition visible du 28 février au 8 mars

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Selon les horaires d’ouverture de la bibliothèque, hors ateliers:
Mardi-Jeudi-Vendredi: 12h00-14h00 et 16h00-19h00
Mercredi 10h00-19h00
Samedi: 10h00-17h00
Dimanche: 13h00-17h00
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1 mo)

«FemmeS et espace public»

Table ronde organisée par le Collectif Pour la Grève Féministe 2019 Genève, le service Agenda 21-Ville durable et les Bibliothèques municipales.

Disposer sereinement de l’espace public est un droit pour chaque personne. Malheureusement, le sexisme et le harcèlement y sont fréquents. En Suisse et à Genève, peu de données existent sur la manière dont les femmes vivent l’espace public : connaître leurs expériences et leurs préoccupations est une étape cruciale pour élaborer des solutions pour lutter contre ces violences.

Il est également impératif de prendre en compte les articulations entre les différentes formes de discriminations (sexisme, racisme, homophobie, transphobie, validisme, grossophobie …). Ainsi, cette table ronde souhaite visibiliser et donner la parole à des personnes souvent peu représentées, qui subissent divers types d’oppression. Des réalités chacune porteuse de diversité. À partir de leurs expériences personnelles, elles mettront en lumière le caractère systémique des oppressions et micro-agressions vécues dans l'espace public genevois, allant de la rue au milieu médical en passant par les institutions administratives et l'accès à l'éducation.

Traduction simultanée en langue des signes française (LSF).

Intervenant-e-x-s:

  • Salma Adow, Collectif Foulards Violets
    Née et a grandi à Genève, où elle poursuit actuellement ses études à l'Université de Genève. Fille de parents réfugié-e-s, la cause des migrant-e-s la touche particulièrement, elle participe d'ailleurs à diverses actions d'aide à l'intégration. Elle milite par ailleurs en faveur des minorités persécutées en Birmanie et ailleurs dans le monde.
    Le Collectif Foulards Violets est composé de femmes musulmanes ou non, portant le foulard ou non, solidaires avec celles qui ont décidé de le porter
    .
  • Maxine Gravot, CRAQ
    Militantx non-binaire queer féministe, étudiantx en géographie culturelle à l'Université de Genève. Également performeurx drag king, iel questionne la fluidité de genre et de sexualités à travers l'utilisation de son corps. En tant que personne non-binaire et pansexuellex, iel est quotidiennement invisibiliséx ou renvoyéx à des cases binaires. "Les violences transphobes, panphobes et psychophobes subies quotidiennement sont institutionnelles: dans les spaces de soin, d'éducation, administratif et autres."
    Le CRAQ est le Collectif Radical d'Action Queer.
  • Laury Habiyambere, Collectif Les femmes dans ta rue
    Étudiante de 22 ans noire et lesbienne, issue d'une deuxième génération d'immigration, elle est née à Lausanne et a grandi dans la région lémanique. Actuellement en bachelor en sciences biomédicales au sein de l'Université de Fribourg, elle se positionne pour un féminisme intersectionnel et inclusif.
    Le Collectif Les femmes dans ta rue est une plateforme qui visibilise des femmes dans l'histoire grâce à des portraits écrits et photographiques.
  • Eva Hammar, FéGAPH
    Sourde de naissance et membre du bureau de la FéGAPH. Biologiste et coordinatrice aux HUG, Eva Hammar est née et a grandi à Genève où elle a suivi des études en biologie moléculaire, biochimie médicale et en management dans le domaine de la santé. Ses centres d'intérêts sont l'égalité et l'accès de tou-te-x-s dans tous les domaines de la vie, y compris les personnes avec des maladies rares et des handicaps.
    La FéGAPH est la Fédération genevoise d'associations de personnes handicapées et de leurs proches.
  • Ruth Munganga, Collectif Afro-Swiss (CAS)
    Etudiante en sciences humaines à l'Université de Neuchâtel, ce n'est qu'en 2014 que Ruth connaît u éveil féministe. En 2016, au travers de la communauté du cheveu afro, elle prend conscience que les femmes afro-descendantes sont sujettes à des discriminations spécifiques. En 2017, elle co-fonde La Quatrième Vague, un club de lecture et de discussion féministe intersectionnel qui organise des rencontres mensuelles à Lausanne. Depuis 2019, elle est membre du CAS et de l'Association des étudiant-e-s afro-descendant-e-s UNIL-EPFL (AEA UNIL-EPFL).
    Le Collectif Afro-Swiss (CAS) lutte contre les discriminations anti-noires
    .
  • Yerusalem Tesfarem, AMIC
    Yerusalem est Érythréenne, arrivée seule à Genève à l'âge de 16 ans en 2014. Reconnue mineure non accompagnée requérante d'asile (RMNA), elle fût d'abord logée en foyer, puis soutenue par une famille relais. Yerusalem a appris le français, trouvé un appartement et entrepris une formation d'aide infirmière.
    L'AMIC est l'Association des Médiatrices Interculturelles, association fondée à Genève en 2010
    .

Modératrice:

  • Émilie Ferreira

Cet évènement s’inscrit également dans le cadre du Plan d'action «Sexisme et harcèlement dans l'espace public» de la Ville de Genève (www.geneve.ch/zero-sexisme).

19h00

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Tout public
Entrée libre
Traduction simultanée en langue des signes française (LSF).
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1 mo)

«Violences sexuelles: Changer la loi? Changer les mentalités?»

Table ronde organisée par l'Association des Juristes Progressistes (AJP) de Genève, les Bibliothèques municipales et le service Agenda 21-Ville durable.

En Suisse, une femme sur cinq a déjà subi, selon les données d’Amnesty International, des actes sexuels non désirés. Seules 8% d’entre elles ont porté plainte. Les violences sexuelles faites aux femmes persistent et les outils juridiques manquent encore cruellement pour rendre justice et éradiquer ce fléau social: les rapports sexuels sans consentement ne sont pas toujours considérés comme un viol en vertu du Code pénal de notre pays.

Cet événement aborde le cadre légal existant en Suisse et pose un état des lieux des vides juridiques qui touchent cette question, dans un contexte où les autorités sont appelées à réformer le Code pénal et à redéfinir la définition du viol.

Comment faire, concrètement, pour que les choses avancent? Faut-il changer la loi? Cela suffit-il? Quel est le traitement juridique concret de ces violences à l'heure actuelle? Faut-il plutôt se concentrer sur un travail visant à faire changer les mentalités? Comment cela se passe-t-il au niveau politique et parlementaire ? Quels sont les moyens d’action ?

Après un état des lieux sur la législation, un panel d'expertes issues du monde juridique, associatif, politique et universitaire discutera des pistes d'action qui peuvent être développées aujourd'hui.

Plaidoyer par Charlotte Teasdale, étudiante en droit à l'Université de Genève.

Intervenantes:

  • Marylène Lieber, Professeure ordinaire, Docteure en sociologie, co-auteure d'une étude exploratoire sur le traitement pénal des violences sexuelles à Genève;
  • Liliane Maury Pasquier, ancienne Conseillère aux États du Canton de Genève, autrice de la proposition parlementaire "Violences sexuelles contre les femmes: pourquoi ce manque de données fiables au niveau fédéral"
  • Manon Schick, directrice d'Amnesty International, section Suisse
  • Clara Schneuwly, avocate, membre du Comité de l'association Viol Secours

Modératrice:

  • Caroline Dayer, docteure et chercheuse, formatrice et consultante, experte en prévention des violences et des discriminations.

19h00

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Tout public
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook

«Women in the Game: Sport as Exercising Citizenship and Political Rights»

Table ronde en anglais, organisée par le Centre Genre de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID).

Cette table ronde souhaite explorer comment la pratique d'un sport peut constituer une réelle expérience de citoyenneté pour les jeunes filles et les femmes. Est-ce que l'engagement dans une équipe de sport permet une visibilité accrue dans l'espace public? Qu'apporte l'appartenance à un collectif? Se lancer dans un sport dit "masculin" amène-t-il une renégociation des normes sociales? Les performances sportives des femmes élèvent-elles leur statut dans la société?

Cette discussion explore les façons dont la pratique sportive favorise l'empowerment des filles et des femmes et leur participation à la vie sociale en tant que citoyenne à part entière.

The roundtable aims to explore how sporting activities can be a real experience of citizenship for young girls and women. Does an engagement in a sports team provide increased visibility in the public space? What possibilities does it open up to be a member of a collective? Does the practice of a so-called "masculine" sport help renegotiate social norms? Do women's sporting performances improve their status in society? This discussion will examine the ways in which the practice of a sport promotes the empowerment of girls and women as well as their participation in social life as full citizens.

Intervenantes:

  • Solène Froidevaux, docteure en sociologie de l'Université de Lausanne;
  • Françoise Grange, Lecturer in Anthropology and Sociology, Graduate Institute, Geneva;
  • Tanya Kini, Master student in International Affairs, Graduate Institute, Geneva
  • Héloïse Roman, Project Manager on Equality at Service Agenda 21-Ville durable, City of Geneva

Modératrice:

  • Laure Gabus, independent journalist.

12h30

Maison de la Paix, Auditoire A2
Chemin Eugène-Rigot 2 – 1202 Genève
Tout public, en anglais
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
illustration

«Une Émilie Kempin-Spyri. Toutes Émilie»

Pièce de théâtre de la Compagnie Su Per Giù Teatro. Mise en scène et textes par Sara Flaadt.

En partenariat avec le Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences (BPEV), le Musée d'ethnographie de Genève et l’Institut des Études Genre de l’Université de Genève.

Singulière et universelle. C’est l’histoire d’Émilie Kempin-Spyri, la première femme juriste de Suisse qui, à la fin du 19e siècle, a été contrainte d’émigrer aux États-Unis parce qu’elle ne pouvait pas pratiquer et enseigner le droit dans son propre pays.

Pendant un peu plus d’une heure, ce spectacle entraîne le public dans un voyage physique, temporel et émotionnel à travers Émilie, et toutes les Émilie d’hier et d’aujourd’hui.

Cette pièce permet de découvrir l’histoire des questions de genre, mais aussi l’histoire du droit et celle du chemin pour obtenir le droit de vote des femmes en Suisse, dans un dialogue avec deux avocates et présentatrices contemporaines, et deux âmes d’Émilie : la rêveuse, pionnière dans le domaine du droit suisse et européen, et celle trahie par la vie.

Bien que plus d’un siècle se soit écoulé, l’expérience d’Émilie Kempin-Spyri, nièce de l’auteure de Heidi, reste un symbole important d’une lutte toujours présente. L’histoire d’Émilie nous amène à réfléchir sur le rôle et les réalisations des femmes dans la société civile, en politique, au travail, mais aussi sur leurs difficultés à légitimer leurs aspirations dans leur vie privée. Le spectacle véhicule également la dimension émotionnelle d’un parcours souvent difficile pour trouver sa place dans la société : un aspect qui ne peut être ignoré dans le débat sur les droits des femmes.

Une représentation tout public vous est également proposée le samedi 7 mars à la Bibliothèque de la Cité

Textes et mise en scène: Sara Flaadt

Comédiennes: Vanda Beffa, Sabine Fehr, Jasmin Mattei, Adele Raes

19h00

Musée d’ethnographie de Genève, Auditorium
Boulevard Carl-Vogt 65 – 1205 Genève
Tout public
Entrée libre, sur réservation: stephanie.monay(at)ville-ge.ch
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 3.7 mo)

«Le suffrage féminin à Genève raconté en affiches»

Conférence des Jeudis Midi de l’Affiche, en partenariat avec le Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences (BPEV) et la Bibliothèque de Genève (BGE).

Il y a soixante ans, le 6 mars 1960, les Genevoises obtenaient le droit de vote et d'éligibilité sur le plan cantonal et communal, après plusieurs décennies de lutte. Les affiches de l'époque relatent ces années de combat. Elles disent la force des préjugés sexistes, la conception patriarcale de la société, mais aussi la ténacité de celles et ceux qui se sont battu-e-s pour ce droit fondamental.

Cette conférence d'Irène Herrmann, Professeure ordinaire en histoire à l'Université de Genève, s'inscrit également dans le programme des Jeudis Midi de l'Affiche 2019/2020 de la Bibliothèque de Genève.

12h15

Bibliothèque de Genève, Espace Ami Lullin
Promenade des Bastions 1 – 1205 Genève
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook

«Migration et citoyenneté: regards croisés et stéréotypes»

Table ronde en collaboration avec l’Association pour la Promotion des Droits Humains (APDH) et le Service Égalité de l’Université de Genève.

Programme:

17h30 Accueil en musique avec La voix de la Mésopotamie et le buffet de saveurs de la famille Rankoussi

18h15 Table ronde avec:

  • Fadela Maaroufi: L’influence du religieux sur la construction de la citoyenneté.
    Directrice de la Cellule Enfermement au Centre d'Action Laïque à Bruxelles, anthropologue, ancienne travailleuse sociale et membre de la commission de surveillance de la prison de Nivelles en Belgique.
  • Leïla Tauil: L’occultation des dynamiques de genre dans la société d’origine.
    Titulaire d’un doctorat en Philosophie et Lettres, chargée de cours à l'Université de Genève et autrice de Féminismes arabes : un siècle de combat. Les cas du Maroc et de la Tunisie (L’Harmattan, 2018).
  • Klea Faniko: La contrainte des stéréotypes.
    Chargée de cours en psychologie sociale à l’Université de Genève et Neuchâtel. Elle est également en charge de différents projets liés aux questions de sexisme et de harcèlement sexuel pour le Service Égalité de l’Université de Genève.
  • Badia el Koutit: Comment rendre l’information à la citoyenneté accessible?
    Fondatrice de l'Association pour la Promotion des Droits Humains (APDH), experte en médiation interculturelle et militante des droits des femmes et des étrangers et étrangères en Suisse.

Modération par Brigitte Mantilleri, directrice Service Égalité de l’Université de Genève.

19h45 Clôture au son de La voix de la Mésopotamie

Exposition de photos "Sur la route de l'exil" dans les camps de réfugié-e-s en Grèce: carnet d'image par le photographe Laurent Giraud, carnet de voyage par Badia el Koutit.

Retrouvez tous les événements de la semaine de l’égalité à l’Université de Genève: https://www.unige.ch/rectorat/egalite/egalite-et-cite/autour-8-mars/

17h30

Uni Mail, salle MS 150
Boulevard du Pont-d'Arve 40 – 1205 Genève
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 900 ko)

«Qui sont les féministes?»

Rencontre jeunesse et familles avec Julie Guiol organisée par les Bibliothèques municipales.

Ancienne éducatrice spécialisée dans la protection de l’enfance, Julie Guiol travaille auprès des jeunes depuis 15 ans. Aujourd’hui, elle exerce en tant que psychologue. L’humain et la complexité de ses relations, la richesse de ses productions, est au cœur de ses intérêts dans la vie. C’est ce qui l’a amenée à se former en tant que documentariste et à devenir une actrice de l’associatif culturel alternatif de sa ville, notamment au sein d’une web télé locale.

Julie Guiol présentera son ouvrage "Qui sont les féministes?" paru en 2018 aux Éditions du Ricochet, qui raconte comment les mouvements féministes se sont construits dans le temps et qui donne quelques pistes sur comment lutter contre les stéréotypes. Elle sera accompagnée d'Audrey Sauser, chargée de la promotion et des relations extérieures aux Éditions du Ricochet, spécialisées dans les livres jeunesse et les albums illustrés. Alessandra Cencin du 2e Observatoire assure la modération.

18h30

Bibliothèque Saint Jean
Avenue des Tilleuls 19 – 1203 Genève
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1 mo)

«Autour de Borgen: entre fiction danoise et réalité suisse»

Soirée-discussion autour de la série Borgen, une femme au pouvoir, organisée par le service Agenda 21-Ville durable et les Bibliothèques municipales. En partenariat avec le Bureau de promotion de l'égalité et de prévention des violences (BPEV).

En présence de Sandrine Salerno, Maire de Genève, et Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge de la Culture et du Sport.

Les stéréotypes sur les femmes en politique sont encore nombreux et les relèguent vers les domaines les plus déclassés du champ politique, voire les excluent de cette sphère de pouvoir. La légitimité à exercer au plus haut niveau, conçu comme une activité traditionnellement masculine et virile, leur est encore refusée, en témoigne la faible proportion d’entre elles à occuper les mandats électifs. De plus, elles font face, dans leurs fonctions, à un sexisme bien présent, qui remet en question leurs compétences et crée un milieu où le harcèlement sexuel n’est pas absent.

La presse, les différents médias et les œuvres de fiction participent à la diffusion de ces stéréotypes de genre et enferment les politiciennes dans des rôles, compétences et qualités qui seraient «naturelles» aux femmes et en inadéquation avec les responsabilités et les exigences d’une carrière politique. Elles sont sans cesse renvoyées à leur corps et apparence, à leur rôle d’épouse et/ou de mère, à leur excès ou manque de féminité, etc.

Cette discussion propose de réfléchir et déconstruire ces différents stéréotypes qui entourent les femmes actives dans la politique d’une manière originale. Des séquences de la série télévisée danoise Borgen, une femme au pouvoir, qui met en scène les rouages de la démocratie danoise à travers l’exercice du pouvoir d’une femme politique, Première Ministre du Danemark, seront discutées par une experte des questions de genre et des femmes politiques locales, qui partageront également leurs propres expériences.

Intervenantes:

  • Nathalie Fontanet, Conseillère d’État du Canton de Genève
  • Lisa Mazzone, Conseillère au Conseil des États

Modératrice: Valérie Vuille, fondatrice et directrice de l’association DécadréE.

19h30

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 450 ko)

«Une Emilie Kempin-Spyri. Toutes Emilie»

Pièce de théâtre de la Compagnie Su Per Giù Teatro. Mise en scène et textes par Sara Flaadt.

Représentation proposée par les Bibliothèques municipales.

Singulière et universelle. C’est l’histoire d’Émilie Kempin-Spyri, la première femme juriste de Suisse qui, à la fin du 19ème siècle, a été contrainte d’émigrer aux États-Unis parce qu’elle ne pouvait pas pratiquer et enseigner le droit dans son propre pays.

Pendant un peu plus d’une heure, ce spectacle entraîne le public dans un voyage physique, temporel et émotionnel à travers Émilie, et toutes les Émilie d’hier et d’aujourd’hui.

Cette pièce permet de découvrir l’histoire des questions de genre, mais aussi l’histoire du droit et celle du chemin pour obtenir le droit de vote des femmes en Suisse, dans un dialogue avec deux avocates et présentatrices contemporaines, et deux âmes d’Émilie : la rêveuse, pionnière dans le domaine du droit suisse et européen, et celle trahie par la vie.

Bien que plus d’un siècle se soit écoulé, l’expérience d’Émilie Kempin-Spyri, nièce de l’auteure de Heidi, reste un symbole important d’une lutte toujours présente. L’histoire d’Émilie nous amène à réfléchir sur le rôle et les réalisations des femmes dans la société civile, en politique, au travail, mais aussi sur leurs difficultés à légitimer leurs aspirations dans leur vie privée. Le spectacle véhicule également la dimension émotionnelle d’un parcours souvent difficile pour trouver sa place dans la société : un aspect qui ne peut être ignoré dans le débat sur les droits des femmes.

Une représentation tout public vous est également proposée le mercredi 4 mars au Musée d'ethnographie de Genève

Textes et mise en scène: Sara Flaadt
Comédiennes: Vanda Beffa, Sabine Fehr, Jasmin Mattei, Adele Raes

15h00

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Tout public
Entrée libre, sur réservation: paul.ghidoni(at)ville-ge.ch
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1.3 mo)

Chorale féministe Nana'n'Air

Concert de la chorale féministe de la Grève du 14 juin, proposé par les Bibliothèques municipales.

Née d'une proposition spontanée entre 3 nanas qui souhaitaient mettre du rythme, unir des voix féminines de tous horizons et lutter dans la joie pour faire entendre leurs droits lors de la grève nationale des femmes* du 14 juin 2019 en Suisse, cette chorale multi-générationnelle grandit de mois en mois et adopte un fonctionnement démocratique pour répéter et choisir un répertoire de chants qui les anime collectivement.

 

 

17h00

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Tout public
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook

«Kara'OK»

Karaoké féministe proposé par les Bibliothèques municipales.

Participez à ce karaoké féministe qui vous propose des chansons sans stéréotypes de genre, militantes ou encore des classiques revisités à la sauce féministe!

Animé par le duo Agathe Hazard Raboud et Alexandra Roger.

17h30

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Tout public
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook

«Autour de Made in Bangladesh - Se syndiquer : un droit politique pour les femmes, mais à quel prix?»

Projection du film Made in Bangladesh de Rubaiyat Hossain, suivi d’un débat. Co-présenté par le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH), le Service Agenda 21-Ville durable de la ville de Genève, Public Eye et le journal Le Temps.

Dans Made in Bangladesh, la réalisatrice Rubaiyat Hossain dépeint le combat de travailleuses de l’industrie textile à Dacca décidées à s’organiser pour défendre leurs droits et exercer leur citoyenneté. Se syndiquer, faire grève et militer activement est un droit politique, y compris pour les femmes. Mais comment est-il garanti, et comment s’approprier des modes d’action souvent perçus comme masculins ? Après la Grève des femmes*/Grève féministe en juin 2019, qui a rassemblé un demi-million de personnes, et les cas de harcèlement sexuel dénoncés dans des syndicats, le problème est plus que jamais d’actualité, en Suisse comme ailleurs.

La projection du film sera suivie d'un débat avec un panel d'expert-e-s.

Intervenant-e-s:

  • Verónica Fernández Méndez, Cheffe du département Égalité des Chances, UNI Global Union
  • Elisabeth Schenk, Clean Clothes Campaign Switzerland (CCC), Public Eye

Modération:

  • Célia Héron, cheffe de la rubrique Société et responsable des podcasts Le Temps.

Le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH) se tient du 6 au 15 mars 2020. Retrouvez l’intégralité du programme sous www.fifdh.org.

20h00

Espace Pitoëff - Théâtre
Rue de Carouge 52 – 1205 Genève
Billetterie: www.fifdh.org
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
illustration
Télécharger le flyer (pdf 1.3 mo)

Spectacle de contes autour du 8 mars

Spectacle jeunesse et familles par Casilda Regueiro, proposé par les Bibliothèques municipales.

Avec des années de chant et de danse et une solide formation théâtrale, Casilda Regueiro donne vie aux contes en allant au-delà de la simple narration, utilisant sa voix, son expressivité et sa présence pour transporter le public dans des mondes magiques et imaginaires. Née à Madrid et licenciée en histoire de l’art, Casilda Regueiro porte en elle la culture galicienne, qui a préservé la tradition orale jusqu’à nos jours.

Casilda Regueiro croit profondément aux histoires de la tradition orale comme moyen de transmettre la sagesse de l’humanité. Elle recherche la simplicité et l’authenticité.

Les Bibliothèques municipales lui ont donné carte blanche pour un spectacle de contes autour du 8 mars, Journée internationale des droits des femmes.

14h00

Bibliothèque de la Cité, salle Le Multi
Place des Trois-Perdrix 5 – 1204 Genève
Public jeune et familles
Entrée libre
Pour l’accessibilité des événements aux personnes à mobilité réduite ou utilisant un fauteuil roulant, vous trouverez des informations précises sur https://culture-accessible.ch
Plus d'informations sur Facebook

Lieux de la manifestation

Programme et affiche

affiche de l'événement

Contact

Ville de Genève
Service Agenda 21-Ville durable
Stéphanie Monay
Chargée de missions
T. +41 (0)22 418 22 87
stephanie.monay@ville-ge.ch