1950 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1960 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1970 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1980 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1990 1 2 3 4 5 6 7 8 9 2000 1 2 3 4 5 6 7 8 9 2010 1 2 3 4 5 6 7 8 9 2020 1 2 3
 
3/13: Résultat précédent Résultat suivant

König, Henri (Romanshorn/Suisse, 1896 - Genève/Suisse, 1983)


Après le bain ou Sylvie sortant du bain, Vers 1960 (plâtre); 1983 (fonte)
Sculpture dans l'espace public
Bronze
Dimensions: 130 x 75 x 79 cm (hors tout)

Acquis en 1983

Localisation : Quai du Mont-Blanc, accès aux débarcadères, 1201 Genève

[n° inv 1983-005]

Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)



>> Photos / Carte
>> StreetView ! 
>> Autres oeuvres
>> BibliographieAA : Le lien ouvre la bibliographie en fin de page.
>> Imprimer

Crédits photographiques : Marie Roduit
 

Henri Koenig fut l'élève puis l'assistant de James Vibert (1872-1942), l'un des représentants majeur de la sculpture symboliste en Suisse. Peu sensible au courant "moderniste" et "d'avant-garde" suivi au même moment par ses concitoyens actifs à l'étranger (notamment à Paris) ou plus rarement en Suisse, Koenig fait partie des chefs de file d'une sculpture dite "traditionnelle" ou classique. Il fut également professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Genève et eut notamment pour étudiants Henri Presset et Albert Rouiller, deux figures genevoises de l'abstraction.
Le modèle en plâtre de cette sculpture, réalisé aux alentours de 1960, se trouvait en attente à la Fonderie Pastori de Carouge. Ce n'est qu'en 1983, suite à la visite de Claude Ketterer, alors conseiller administratif et président de la commission du Fonds de décoration de la Ville, que commande fut passée au sculpteur, âgé de 87 ans, d'entreprendre la fonte en bronze de cette statue.
Suivant les canons du classicisme, Koenig donne néanmoins aux volumes et à l'attitude de sa figure un accent actif, dynamique, voire moderne davantage qu'empreint d'un idéal de beauté et de perfection.
Stéphane Cecconi