4/11: Résultat précédent Résultat suivant

Graumann, Hervé (Genève/Suisse, 1963)


Pattern III, 2001
Photographie
Photographie couleur, tirage sur papier cibachrome monté sur aluminium
Dimensions: 110 x 80 cm
Acquis en 2002

[n° inv 2002-007]

Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)



>> Autres oeuvres
>> BibliographieAA : Le lien ouvre la bibliographie en fin de page.
>> Imprimer

 

Les tibétains reproduisent des complexes formes géométriques, les fameux « mandalas », à l'aide de sable coloré, qui sont ensuite nonchalamment effacées en tas de sable pour souligner l'évanescence et la vanité de la vie ainsi que le détachement face au cycle des réincarnations. La série des « Pattern» - littéralement motif ou modèle - , à laquelle appartient cette photographie de l'artiste Hervé Graumann, peut être considéré comme un équivalent postmoderne d'un mandala, l'ironie et le mordant remplaçant la dimension cosmique. Lui-même les qualifie de « natures mortes électroniques » : ces compositions sont réalisées à partir d'un module répété rigoureusement, tantôt sur le sol, en trois dimensions, évoquant alors un tapis ou une installation d'un enfant Asperger, tantôt prises en photographie, abolissant toute perspective, bifurquant alors vers une représentation décorative infinie, à l'image d'un papier peint. A y regarder de plus près, les éléments utilisés par l'artiste proviennent plus du supermarché que de l'artisanat haut-de-gamme et renvoient au monde de la consommation à grande échelle, bon marché et jetable ; la répétition d'un même motif, processus apparenté et utilisé en musique électronique par exemple, tend à annuler et faire oublier au cerveau, comme dans l'art optique, les éléments constitutifs des motifs. « Tous produits en série et tous identiques » : derrière l'image plaisante de cette esthétique de répétition bariolée, plaisante à l'œil, se devine le clonage et une idéologie qui ne tarde pas à glacer plus qu'à séduire.

Yves Christen.