A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
5/5: Résultat précédent Résultat suivant

Gastaldon, Vidya (Besançon/France, 1974)


Healing painting (ajna book), 2017
Tableau
Peinture à l'huile sur tableau trouvé (bois et toile)
Dimensions (haut. x larg. x prof.): 33 x 24 cm (sans cadre); dimensions (haut. x larg. x prof.): 41 x 32 x 3 cm (avec cadre)

Acquis en 2020

[n° inv 2020-023]

Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)



>> Autres oeuvres
>> BibliographieAA : Le lien ouvre la bibliographie en fin de page.
>> Imprimer

Crédits photographiques : Thomas Maisonnasse, Genève
 

Au travers de sculptures et d'installations en tissu, de films d'animation et, surtout, de dessins et de peintures, Vidya Gastaldon déploie d'intenses visions intérieures et de l'au-delà. Présents dans la collection du FMAC, ses paysages psychédéliques dominent sa production.
Tournée vers les philosophies orientales, les textes védiques – écrits sacrés de l'Inde rédigés en sanskrit –, les pratiques de la méditation et du Hatha Yoga, l'artiste réalise, depuis 2013, une série de « peintures de guérison » (Healing Paintings). Il s'agit de tableaux et de meubles d'occasion, souvent sans qualité particulière, que l'artiste repeint pour leur offrir une seconde vie.
Pour Ajna Book, le soin prodigué par Vidya Gastaldon s'apparente à un calque ornemental posé sur la peinture d'origine. Ce geste rappelle autant une technique propre au peintre Gustave Moreau (1826-1898) que les couleurs vives et les motifs stylisés de la peinture paysanne sur mobilier en bois.
Le chakra Ajna correspond au troisième oeil, situé entre les deux sourcils. Emblème récurrent dans le travail de l'artiste, il est relié à un livre magique d'où émergent des serpents et des plantes, symboles de la connaissance.
Courant dans la peinture de genre, le portrait d'une femme lisant ne se cantonne pas à la représentation d'une personne, il est aussi l'accès à un moment d'intimité qui laisse entrevoir les mouvements de l'âme. Or, ici, un pas supplémentaire est franchi : le sujet du tableau n'est plus le portrait d'une lectrice, mais la transfiguration psychique opérée par l'acte de lire.
Eveline Notter