A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
2/3: Résultat précédent Résultat suivant

Serra, Richard (San Francisco/Etats-Unis d'Amérique, 1939)


Esna [série "Afangar"], 1990
Planche libre
Paintstik appliqué sur pierre lithographique avec une lampe à souder encré au rouleau, 4 passages, impression sur vélin
Dimensions: 196 x 196 cm (sans cadre); dimensions: 204 x 204.5 x 6 cm (avec cadre)

Acquis en 1992

[n° inv 1992-072]

Collection du Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)



>> Autres oeuvres
>> BibliographieAA : Le lien ouvre la bibliographie en fin de page.
>> Imprimer

Crédits photographiques : Thomas Maisonnasse, Genève
 

Richard Serra est l'une des figures majeures de la sculpture contemporaine remarqué par ses créations à la fois monumentales et minimalistes; ses sculptures spectaculaires, réalisées à partir de matériaux industriels, deviennent de véritables environnements à expérimenter et à vivre. De vastes feuilles, plaques ou rouleaux de métal, souvent en acier corten (matériau particulièrement résistant qui génère une oxydation autoprotectrice) se développent et se déploient en jouant de l'espace, de l'équilibre, du poids et de la tension des forces en action.
S'il est reconnu pour ce travail de sculptures monumentales, Richard Serra est également l'auteur d'une production d'œuvres vidéo qui ont fait école. De même le dessin, que l'artiste pratique chaque jour quelques heures, représente un pan essentiel et totalement autonome de son travail, bien que certaines de ses préoccupations y soient communes : le lien étroit à l'architecture, la matière et sa texture, le vide et le plein, la tension. Ici également le dessin se structure sur de larges espaces, sous-entend un point de rupture dans la jonction des deux feuilles, laissant apparaître une déchirure, comme dans la série Áfangar – du nom de la sculpture réalisée par l'artiste sur l'île de Viðey, à Reykjavik, en Islande. Ces dessins, que Serra définit comme des fractures, des fissures, atteignent une profondeur soutenue par la matière dense, noire, délestée, selon lui, de toute force émotionnelle.

Stéphane Cecconi